Podcasts sur l'histoire

8 septembre 2014 Jour 231 de la Sixième Année - Histoire

8 septembre 2014 Jour 231 de la Sixième Année - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le président Barack Obama s'entretient avec le Premier ministre irakien Haider al-Abadi pour le féliciter, ainsi que le peuple irakien, de l'approbation d'un nouveau gouvernement irakien lors d'un appel téléphonique dans le bureau ovale, le 8 septembre 2014.


Saint Laurent Ruiz

Saint Lorenzo Ruiz est né vers l'an 1600 à Binondo, Manille aux Philippines. Il était le fils d'un père chinois et d'une mère philippine. Tous deux étaient chrétiens et ont pris soin d'élever Lorenzo comme catholique. Il a servi avec bonheur dans son église paroissiale en tant qu'enfant de chœur et calligraphe.

Jeune homme, Lorenzo a rejoint la Confraternité dominicaine du Très Saint Rosaire.

Plus tard, il a épousé une femme nommée Rosario. L'heureux couple a eu trois enfants, deux fils et une fille. Au dire de tous, la famille était ordinaire et heureuse.

En 1636, Lorenzo est accusé de meurtre. Il aurait tué un Espagnol. Cependant, pour protéger sa sécurité à l'époque, il a fui chez lui et a trouvé refuge à bord d'un navire avec trois prêtres dominicains et un lépreux. Il n'y a aucun détail sur ce crime présumé autre qu'une entrée de journal par deux prêtres dominicains, qu'il a rejoint leur groupe pour échapper à une éventuelle arrestation. Le navire a quitté les Philippines le 10 juin 1636, à destination d'Okinawa.

Un choc attendait les saints passagers à leur arrivée au Japon. Au moment de leur arrivée, les dirigeants du Japon, le shogunat Tokugawa, persécutaient les chrétiens. Avant cette persécution, la population chrétienne du Japon était estimée à 50 000 âmes.

Maintenant, Lorenzo a été arrêté par des fonctionnaires japonais pour le crime d'être chrétien et a reçu l'ordre de renoncer à sa foi. Lorsqu'il a refusé, il a été emprisonné pendant deux ans. Le 27 septembre 1637, Lorenzo et ses compagnons sont emmenés à Nagasaki pour être torturés et tués s'ils ne renoncent pas à leur foi.

Lorenzo et ses compagnons ont été torturés par de l'eau, qui a été forcée dans leur bouche et dans leur gorge et par le nez et les oreilles. Malgré la torture douloureuse, les hommes ont refusé de le faire.

Suite à cela, Lorenzo a été pendu la tête en bas, avec une corde autour de ses chevilles. Cette méthode de torture était connue sous le nom de tsurushi, ou « potence et fosse ». La torture oblige une personne à être pendue la tête en bas avec une entaille au front pour éviter que trop de sang ne s'accumule dans la tête. L'entaille fait également saigner la victime à mort sur une longue période de temps.

Ceux qui ont survécu à la torture ont dit que c'était insupportable.

Une main est laissée libre pour que la victime puisse offrir un symbole convenu qui représentera son désir de renoncer à sa foi. Les quelques personnes qui se rétractent sont épargnées et autorisées à vivre. Mais peu de gens se sont rétractés, choisissant plutôt de mourir pour leur foi.

Lorenzo a refusé de se rétracter. Selon l'enregistrement de sa mort, ses dernières paroles furent : « Je suis catholique et j'accepte de tout mon cœur la mort pour Dieu. Si j'avais mille vies, je lui offrirai toutes celles-ci. Faites de moi ce qu'il vous plaira.

Ses compagnons de voyage ont tous été tués, inébranlables jusqu'à la fin.

Lorenzo a été béatifié par le pape Jean-Paul II le 18 février 1981. La cérémonie de béatification a eu lieu aux Philippines, ce qui en fait la première cérémonie de béatification jamais organisée en dehors du Vatican.

Un miracle attribué à son intercession s'est produit en 1983. Une fillette de deux ans, Alegria Policarpio, souffrant d'hydrocéphalie, une maladie qu'elle avait depuis sa naissance, a été miraculeusement guérie.

Sa canonisation a eu lieu au Vatican le 18 octobre 1987.

Saint Lorenzo Ruiz est le saint patron de la jeunesse philippine, des Philippines, des personnes travaillant à l'étranger et des servants de chœur.


Amour et compatibilité pour le zodiaque du 21 septembre

Les amoureux nés le 21 septembre sont affectueux et engagés. Ils laissent la passion de côté afin de construire une relation fiable et digne de confiance. Ils sont attirés par des personnes aussi intelligentes et dignes de confiance qu'eux et encore plus par quelqu'un qui est sensé et attentionné et à qui ils peuvent offrir soutien et protection. Ce natif célibataire se concentre sur les autres aspects de la vie et n'est jamais pressé de s'engager s'il ne pense pas que ce soit juste.

Ils sont susceptibles de surprendre tout le monde autour d'eux avec l'amour passionné dont ils sont capables, seulement s'ils rencontrent quelqu'un qui éveillera vraiment leur intérêt. Sinon, ils sont conscients de leur attrait et cela les conduit à une vie amoureuse tumultueuse, tombant dans et hors de l'amour. Un créatif, amoureux de la liberté, une fois décidé à s'installer investira toute son attention dans sa famille et ils auront probablement des enfants brillants. Des luttes, des essais et des erreurs régiront certaines parties de leur vie amoureuse, mais à la fin, tout en vaudra la peine. Ils sont les plus compatibles avec ceux nés les 6, 9, 15, 18, 24 et 27.

21 septembre Les personnes du zodiaque semblent être les plus attirées par les autres signes de terre : le Taureau et le Capricorne car ils ont tendance à partager la même vision de la vie. En amour, la Vierge est à la recherche permanente de quelqu'un à nourrir, à faire grandir et à qui elle peut donner tout ce qu'elle a et le meilleur pour lui offrir cette occasion est le natif né sous les Poissons. L'amant en Vierge serait le moins compatible avec le Lion. Quant au reste des partenariats entre les autres signes astrologiques et la Vierge, vous savez ce qu'ils disent, les étoiles prédisposent mais les gens disposent.


Plusieurs versions d'iPhone sont désormais la nouvelle norme

À l'époque, Apple sortait un seul appareil chaque année. Tout a changé avec la sortie de l'iPhone 6, rejoint par le plus gros iPhone jamais produit à l'époque, l'iPhone 6 Plus. Apple est resté avec ce cycle de publication pendant trois ans, le terminant avec le iPhone 8 et iPhone 8 Plus.

L'iPhone X lancé après l'iPhone 8 et l'iPhone 8 Plus et était le premier grand changement de conception d'Apple sur son iPhone depuis la sortie de l'iPhone 6, l'iPhone X n'avait pas de bouton d'accueil et était emballé dans un écran OLED, une première pour l'iPhone d'Apple. Il avait également un UX basé sur les gestes et un identifiant FACE.

À partir de là, l'iPhone de style iPhone X deviendrait la norme. La seule rupture dans la feuille de route était l'iPhone SE (2020) qui a obtenu une date de sortie le 24 avril 2020. Le SE 2020 pourrait être rejoint par l'iPhone SE Plus plus tard cette année, cela donnerait à Apple deux remplaçants viables pour ses iPhone 8 et iPhone 8 Plus les plus vendus.

Cependant, toutes les versions phares de l'iPhone à partir de 2017 suivront l'exemple de l'iPhone X, ce qui signifie aucun bouton d'accueil, FACE ID et UX basés sur les gestes. Il y aura également plusieurs modèles publiés chaque année. En 2020, il y a quatre combinés iPhone 12 au choix, ajoutant un modèle supplémentaire de la gamme iPhone 11 de 2019.

De nos sponsors :

Économisez 40-50% sur les iPhones reconditionnés avec Music Magpie - Tous les modèles !

Richard Goodwin travaille comme journaliste technique depuis plus de 10 ans. Il est l'éditeur et propriétaire de KnowYourMobile. Il a aussi un blog personnel – Sauce Optimale – et vous pouvez vous abonner à sa newsletter hebdomadaire pour la technologie ICI et des trucs liés aux blogs ICI


Autres ressources

  • Mois de la sensibilisation et de la prévention des agressions sexuelles: Pendant #SAAPM, nous demandons aux gens de s'impliquer plus directement dans ce problème en apprenant davantage sur la violence sexuelle, en partageant des statistiques importantes et en s'engageant pour mettre fin aux agressions sexuelles. Notre page SAAPM est votre guide pour vous impliquer, y compris des graphiques partageables, des exemples de publications sur les réseaux sociaux et des points de discussion.
  • Demander un conférencier: Le RAINN Speakers Bureau est composé de plus de 3 500 survivants de violences sexuelles qui se portent volontaires pour partager leurs histoires. Pour sensibiliser le public au RAINN Day, vous pouvez demander à un survivant d'appeler à votre événement virtuel pour partager son histoire. Remplissez le formulaire de demande 4 à 6 semaines avant votre événement afin que nous puissions vous jumeler au mieux à un survivant du RAINN Speakers Bureau.
  • Graphiques et bannières: Connectez encore plus de personnes avec l'aide dont elles ont besoin et qu'elles méritent. Partagez des graphiques contenant des informations sur la hotline nationale contre les agressions sexuelles sur votre site Web ou sur les réseaux sociaux.

Tiger Woods

Coups de la semaine L'as spectaculaire de Matt Wallace mène Coups de la semaine Découvrez les 5 meilleurs coups de la semaine du championnat PGA avec Zach Johnson, Ted Potter Jr., Tiger Woods, Brooks Koepka et Matt Wallace. Impact Tiger Woods célèbre son 21e événement caritatif annuel Tiger Jam

Tiger Woods est retourné à Las Vegas le week-end dernier pour accueillir Tiger Jam au MGM Grand Hotel & Casino. L'un des moments forts du week-end pour les participants au 21e événement caritatif annuel, a été l'occasion de découvrir la résidence à Las Vegas acclamée par la critique, "Metamorphosis". L'événement caritatif de deux jours qui s'est tenu les vendredi 24 et samedi 25 mai a apporté un week-end bien rempli d'activités à Las Vegas pour collecter des fonds pour la Fondation TGR.

« Tiger Jam a été un énorme succès cette année », a déclaré Tiger Woods. «Je suis reconnaissant à Janet Jackson, nos invités qui y assistent.

  • 1996 Invitation Las Vegas, Walt Disney World/Oldsmobile Classic
  • 1997 Championnats Mercedes, tournoi des maîtres, GTE Byron Nelson Golf Classic, Motorola Western Open
  • 1998 BellSouth Classic
  • 1999 Buick Invitational, Memorial Tournament, Motorola Western Open, PGA Championship, World Golf Championships-NEC Invitational, National Car Rental Golf Classic/Disney, THE TOUR Championship, World Golf Championships-American Express Championship
  • 2000 Championnats Mercedes, AT&T Pebble Beach National Pro-Am, Bay Hill Invitational, Memorial Tournament, U.S. Open Championship, The Open Championship, PGA Championship, World Golf Championships-NEC Invitational, Bell Canadian Open
  • 2001 Bay Hill Invitational, LE PLAYERS Championship, Masters Tournament, Memorial Tournament, World Golf Championships-NEC Invitational
  • 2002 Bay Hill Invitational présenté par Cooper Tires, Masters Tournament, U.S. Open Championship, Buick Open, World Golf Championships-American Express Championship
  • 2003 Buick Invitational, World Golf Championships-Accenture Match Play Championship, Bay Hill Invitational présenté par Cooper Tires, 100th Western Open présenté par Golf Digest, World Golf Championships-American Express Championship
  • 2004 Championnats du monde de golf-Championnat Accenture Match Play
  • 2005 Buick Invitational, Ford Championship at Doral, Masters Tournament, The Open Championship, World Golf Championships-NEC Invitational, World Golf Championships-American Express Championship
  • 2006 Buick Invitational, Ford Championship at Doral, The Open Championship, Buick Open, PGA Championship, World Golf Championships-Bridgestone Invitational, Deutsche Bank Championship, World Golf Championships-American Express Championship
  • 2007 World Golf Championships-CA Championship, Wachovia Championship, World Golf Championships-Bridgestone Invitational, PGA Championship, BMW Championship, THE TOUR Championship présenté par Coca-Cola, Buick Invitational
  • 2008 Championnats du monde de golf-Accenture Match Play Championship, Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard, U.S. Open Championship, Buick Invitational
  • 2009 Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard, le Memorial Tournament, AT&T National, Buick Open, World Golf Championships-Bridgestone Invitational, BMW Championship
  • 2012 Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard, le tournoi commémoratif présenté par Nationwide Insurance, AT&T National
  • 2013 Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac, Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard, Championnat THE PLAYERS, Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational, Farmers Insurance Open
  • 2018 Championnat du TOUR
  • 2019 Tournoi des Maîtres
  • 2020 CHAMPIONNAT DE ZOZO

Victoires internationales (12)

  • 1997 Asiatique Honda Classique [Asie]
  • 1998 Johnnie Walker Classique [Asie].
  • 1999 Deutsche Bank Open-TPC d'Europe [Eur],
  • 1999 Coupe du monde [indiv]
  • 2000 Johnnie Walker Classique [Eur]
  • 2001 Deutsche Bank-SAP Open TPC of Europe [Eur]
  • 2002 Deutsche Bank-SAP Open TPC of Europe [Eur]
  • 2004 Dunlop Phoenix [Jpn]
  • 2005 Dunlop Phoenix [Jpn]
  • 2006 Classique du désert de Dubaï [Eur]
  • 2008 Classique du désert de Dubaï [Eur]
  • 2009 JBWere Australian Masters [Aus]
  • 1998 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 1999 Coupe du monde [avec Mark O'Meara]
  • 1999 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 2000 Coupe du monde EMC [avec David Duval]
  • 2000 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 2001 Défi mondial Williams
  • 2001 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 2002 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 2004 Défi du monde cible
  • 2005 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 2006 Grand Chelem de golf de la PGA
  • 2006 Défi du monde cible
  • 2007 Défi du monde cible
  • 2011 Défi du monde cible
  • 1996 A battu Davis Love III, Las Vegas Invitational
  • 1997 Battu Tom Lehman, Championnats Mercedes
  • 1998 Perdu contre Billy Mayfair, Nissan Open
  • 1999 A battu Miguel Angel Jiménez, Championnats du monde de golf-Championnat American Express
  • 2000 Battu Ernie Els, Championnats Mercedes
  • 2000 A battu Bob May, championnat de la PGA
  • 2001 A battu Jim Furyk, Championnats du monde de golf-NEC Invitational
  • 2005 A battu Chris DiMarco, tournoi des maîtres
  • 2005 A battu John Daly, Championnats du monde de golf-Championnat American Express
  • 2006 A battu José María Olazábal, Nathan Green, Buick Invitational
  • 2006 A battu Stewart Cink, Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational
  • 2008 A battu Rocco Mediate, championnat américain ouvert
  • 1998, 2000, 2003, 2005, 2007, 2009, 2011, 2013, 2019 Coupe des Présidents
  • Capitaine de la Coupe des Présidents 2019
  • 1997, 1999, 2002, 2004, 2006, 2010, 2012, 2018 Ryder Cup
  • 1999, 2000, 2001 Coupe du monde
  • Championnat du monde amateur par équipes 1994
  • Coupe Walker 1995
  • Coupe Dunhill 1998
  • Depuis 1996, la Fondation Tiger Woods a touché plus de 10 millions de jeunes en offrant des expériences uniques et des opportunités éducatives innovantes aux jeunes du monde entier. Pour les étudiants de la 5e à la 12e année, les centres d'apprentissage Tiger Woods offrent des expériences pratiques en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques, associées à des ateliers de préparation à l'université pour créer un environnement axé sur l'université et les carrières. Depuis l'ouverture de son centre d'apprentissage phare à Anaheim, en Californie, la Fondation a établi des campus à Washington, D.C., en Pennsylvanie et en Floride. Une fois que les enfants sont prêts pour l'université, la Fondation propose le programme de bourses d'études Earl Woods, un réseau offrant des bourses d'études collégiales, des mentors, des stages et des ateliers.
  • En octobre 2016, a lancé le changement de marque de la société d'événements caritatifs de Woods sous le nom de TGR Live, qui unit les efforts entrepreneuriaux et philanthropiques de Wood en dehors du parcours sous une seule marque mère.
  • Bluejack National à l'extérieur de Houston, le premier Tiger Woods Design aux États-Unis, a ouvert ses portes en 2016. D'autres projets Tiger Woods Design incluent des cours au Mexique, à Dubaï et en Chine.
  • Surnommé "Tigre" d'après un soldat vietnamien qui était un ami de son père au Vietnam.

A remporté sa 82e victoire sur le PGA TOUR lors du premier ZOZO CHAMPIONSHIP, égalant Sam Snead pour le plus grand nombre de victoires dans l'histoire du PGA TOUR. A fait sa neuvième apparition aux éliminatoires de la FedExCup et s'est qualifié pour le championnat BMW pour la troisième saison consécutive, terminant à la 63e place du classement de la FedExCup. A fait la coupe dans ses sept départs, marquant la 11e saison de sa carrière professionnelle sans coupe manquée. Après s'être choisi comme sélection du capitaine pour la Presidents Cup, il est devenu le deuxième capitaine à jouer dans l'histoire de l'événement, après Hale Irwin en 1994. Il est resté invaincu (3-0-0) et est devenu le premier joueur de l'histoire de la Presidents Cup avec 27 victoires.

  • Ouverture de l'assurance des agriculteurs : A terminé T9 au Farmers Insurance Open lors de sa première tentative pour remporter un record de 83e victoire sur le PGA TOUR. A enregistré son 13e top-10 en 19 départs à l'événement et son meilleur résultat depuis sa victoire en 2013.
  • CHAMPIONNAT DE ZOZO : A remporté son 82e titre du PGA TOUR au ZOZO CHAMPIONSHIP, égalant Sam Snead pour le plus grand nombre de victoires dans l'histoire du PGA TOUR. Amélioré à 44 pour 46 (95,6 %) dans sa carrière avec une avance absolue de 54 trous et 25 pour 25 lorsqu'il menait de trois coups ou plus après 54 trous. A marqué sa 14e victoire en carrière en menant/co-leader après chaque tour. A joué les normales 3 en moins de 9 (meilleur terrain), atteignant cette marque pour la première fois de sa carrière. Il est devenu le premier joueur de l'ère ShotLink (depuis 2003) à réussir chacun des trois premiers trous d'un tournoi et à gagner. A ouvert avec trois rondes de 66 ou mieux pour la quatrième fois de sa carrière (a remporté les quatre).

A remporté sa 81e victoire sur le PGA TOUR et son 15e titre de championnat majeur au tournoi des maîtres et s'est qualifié pour les éliminatoires de la FedExCup pour la huitième fois, se qualifiant pour le championnat BMW pour la huitième fois et terminant la saison n ° 42 au classement FedExCup. Dans les séries éliminatoires, il s'est retiré de THE NORTHERN TRUST et a terminé T37 au championnat BMW, ne parvenant pas à se qualifier pour le championnat TOUR pour défendre son titre. A récolté quatre top-10 et a effectué neuf coupes en 12 départs.

  • Championnat du TOUR : Ne s'est pas qualifié pour le championnat TOUR où il était le champion en titre. A marqué la 16e fois de sa carrière, il n'a pas défendu de titre (raisons notamment de ne pas avoir choisi de jouer, blessure, tournoi non joué, etc.)
  • Championnat BMW : Ayant besoin d'un top 10 pour se qualifier pour le championnat TOUR, Tiger Woods a terminé T37 au championnat BMW pour terminer sa saison au n ° 42 de la FedExCup. La semaine a été marquée par un 5-moins de 67 ans sans bogey, sa première manche sur le TOUR sans bogey depuis la troisième manche du Championnat BMW 2018 à Aronimink.
  • LA CONFIANCE DU NORD : A ouvert THE NORTHERN TRUST avec 4 sur 75. A retiré avant le début du deuxième tour en invoquant une légère tension oblique.
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide : A tiré un 67 au tour final pour égaliser trois autres pour la neuvième place au tournoi commémoratif présenté par Nationwide. A remporté son neuvième top 10 lors de l'événement, devenant le deuxième joueur à atteindre cette marque à Muirfield Village (Jay Haas/9).
  • Tournoi des Maîtres : A remporté le tournoi des maîtres d'un coup pour remporter son cinquième titre de tournoi, sa 15e couronne de championnat majeur et sa 81e victoire sur le PGA TOUR à l'âge de 43 ans, 3 mois et 15 jours. Déplacé dans l'un des records de Sam Snead pour les victoires du PGA TOUR. Devenu le deuxième plus vieux vainqueur du Masters (Jack Nicklaus/1986/46 ans, 2 mois, 23 jours) et le septième joueur dans la quarantaine à remporter l'épreuve. Entré dans le tour final derrière Francesco Molinari par deux coups et n'était jamais revenu de l'arrière après 54 trous pour remporter un majeur. 11 ans après sa victoire à l'US Open 2008, son plus récent championnat majeur, est devenu le premier joueur depuis Ben Crenshaw (Masters 1984, Masters 1995) à passer 11 ans ou plus entre les victoires dans les tournois majeurs. A enregistré la victoire 14 ans après avoir remporté la dernière victoire au Augusta National Golf Club, la plus longue séquence de ce type sur 83 éditions de l'événement (précédent : Gary Player/13). A fait du Masters le septième événement du PGA TOUR au cours duquel il a remporté cinq victoires ou plus.
  • Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play : À son premier départ aux Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play depuis 2013, et son premier départ dans l'État du Texas depuis 2005, s'est qualifié pour les quarts de finale pour terminer T5 dans l'épreuve. Jouant à Austin Country Club pour la première fois de sa carrière, il a gagné deux points pour sortir de son groupe après avoir battu Aaron Wise et Patrick Cantlay.A subi une défaite 2 et 1 contre Brandt Snedeker. A affronté Rory McIlroy pour la première fois avec leur match en huitièmes de finale. A battu McIlroy, 2 et 1, avant de tomber face au Danois Lucas Bjerregaard, 1-up.
  • LE Championnat des JOUEURS : Après avoir amélioré sa position à chacun de ses quatre premiers départs de la saison, il a terminé T30 au championnat THE PLAYERS. Clôturé avec un 69 de moins de 3, son meilleur tour de la semaine. A subi un quadruple bogey-7 à la normale-3 n°17 ​​au deuxième tour après avoir mis deux balles dans l'eau.
  • Championnats du monde de golf-Championnat du Mexique : A obtenu son premier top 10 de la saison avec un T10 aux Championnats du monde de golf-Mexico Championship. A marqué son 13e top 10 en carrière dans l'événement et le 34e dans les événements des Championnats du monde de golf. Le deuxième tour 66 au Club de Golf Chapultepec a souligné ses débuts en compétition au Mexique. Quatre putts sur le 15e green par 5 et trois putts sur le 16e green par 4 au troisième tour, marquant la première fois de sa carrière qu'il avait quatre putts et trois putts dans des trous dos à dos, un tronçon de 22 640 trous dans des épreuves en stroke play avant d'atteindre la 15e normale 5 au troisième tour.
  • Ouverture de la Genèse : En tant qu'hôte du tournoi, il a terminé à 6 sous et T15 au Genesis Open, le seul événement du TOUR au cours duquel il a effectué des départs à deux chiffres et n'a pas remporté de victoire. A maintenant sept top-15 en 13 départs dans cet événement. A réalisé un putt d'aigle de 43 pieds et 10 pouces au n ° 1 au deuxième tour, marquant son plus long putt réalisé sur le TOUR depuis le championnat WGC-Mexico 2014. A joué ses quatre premiers trous du troisième tour 5-under (B-E-B-B) en route vers un 6-under 65.
  • Ouverture de l'assurance des agriculteurs : À son premier départ de la saison, il a terminé T20 au Farmers Insurance Open. Après des tours de 70-70-71, il a clôturé avec son meilleur tour de la semaine, un 67 de moins de 5 sur le parcours sud. A marqué son 14e top-25 en 18 départs dans l'épreuve.

A remporté sa 80e victoire sur le PGA TOUR et la première depuis 2013, remportant le championnat TOUR pour la troisième fois de sa carrière pour se situer à deux des 82 meilleures victoires du TOUR de Sam Snead. A terminé la saison n ° 2 de la FedExCup, avec des deuxièmes places au championnat Valspar et au championnat PGA parmi ses sept top-10. A mené le TOUR en coups gagnés : Approche du vert (0,938) pour la sixième saison consécutive au cours de laquelle il a joué le nombre minimum de tours. Après avoir été initialement sélectionné en tant qu'assistant du capitaine pour l'équipe des États-Unis pour la Ryder Cup, il a ensuite été sélectionné comme choix du capitaine et a participé à l'événement pour la huitième fois.

  • Ryder Cup : A été sélectionné comme choix du capitaine pour les États-Unis lors de la Ryder Cup et a fait son huitième départ dans l'épreuve biennale par équipe. A disputé sa première Ryder Cup depuis 2012 et n'a marqué aucun point pour les États-Unis en quatre matches joués. A perdu 2 et 1 contre Jon Rahm en simple alors que les Européens ont regagné la Ryder Cup avec une victoire de 17,5-10,5 contre les États-Unis au Golf National de Paris, France.
  • Championnat du TOUR : A remporté son 80e titre du PGA TOUR (deuxième derrière le 82 de Sam Snead) avec une victoire à deux coups sur Billy Horschel pour son troisième titre de championnat du TOUR en carrière (1999, 2007, 2018). Avant sa victoire à East Lake, cela faisait 1 876 jours depuis sa dernière victoire sur le PGA TOUR (2013 World Golf Championships-Bridgestone Invitational). Passé du n°20 au n°2 au classement FedExCup, terminant à 41 points derrière Justin Rose (T4) pour devenir le quatrième vainqueur du championnat TOUR qui n'a pas réclamé la FedExCup. A partagé l'avance au premier tour avec Rickie Fowler (5 moins de 65 ans) et l'avance au deuxième tour avec Rose (7 moins de 133) avant de passer à une avance de trois coups sur Rory McIlroy après un troisième tour de 5 moins de 65 ans. Après une clôture de 1 sur 71, amélioré à 54/58 en détenant au moins une part de l'avance des 54 trous sur le PGA TOUR, y compris une note de 43/45 avec l'avance absolue. Les Bogeys sur les nos 15 et 16 ont rendu les choses intéressantes dans la dernière ligne droite, mais les pars d'embrayage sur les deux derniers trous ont scellé la victoire. Sa 80e victoire sur le TOUR est survenue lors de son 346e départ à l'âge de 42 ans, 8 mois et 24 jours. En comparaison, Snead avait 47 ans lorsqu'il a remporté son 80e titre. Il s'agissait de son quatrième titre de tournoi FedExCup Playoffs (Championnat BMW 2007, Championnat TOUR 2007, Championnat BMW 2009, Championnat TOUR 2018. Classé n°2 dans les coups gagnés : Putting pour la semaine, réalisant plus de 100 pieds de putts chacun des trois premiers rondes et totalisant 386'5" pour la semaine (112'7"/R1, 101'5"/R2, 112'8"/R3, 59'9"/R4). Dernier a affiché ses trois premières rondes dans les années 60 en un événement PGA TOUR au championnat Wyndham 2015, mais le tour final 71 l'a empêché d'afficher les quatre tours dans les années 60 pour la première fois depuis THE NORTHERN TRUST 2013. A marqué sa 15e apparition dans le championnat TOUR (la première depuis 2013), avec neuf participations au top 10 lors de l'événement, dont trois victoires et quatre deuxièmes.
  • Championnat des technologies Dell : A détenu une part de l'avance de 18 trous au championnat BMW en route vers une arrivée T6. Le premier tour 62 était son score le plus bas sur le TOUR depuis 2013 WGC-Bridgestone Invitational (61/R2) et comprenait un back-neuf 29, son score le plus bas sur neuf depuis le championnat TOUR 2007 (28/avant/R2).
  • Championnat de la PGA : Bien qu'il n'ait pas touché un fairway avant le 10e trou dimanche, il a réussi huit birdies et deux bogeys pour afficher un 64 de moins de 6, égalant le tour bas de la journée. A terminé deuxième en solo à 14-sous 266, deux coups derrière Brooks Koepka. Le finaliste a terminé sa 31e place sur le PGA TOUR et a terminé deuxième en solo depuis le championnat du TOUR 2009. Cherchait à égaler Jack Nicklaus et Walter Hagen pour la plupart des victoires au championnat de la PGA. Une victoire aurait marqué son premier titre de champion majeur depuis l'US Open 2008, une durée de 3 709 jours.
  • Le championnat ouvert : A terminé T6 au 147 Open Championship à Carnoustie, son premier top 10 dans un tournoi majeur depuis T6 à l'Open Championship 2013. La semaine a été marquée par un troisième tour 66, son plus bas tour dans un majeur depuis un 66 au deuxième tour du Masters 2011. Ce n'était que sa deuxième coupe (2018 Masters Tournament/T32) lors de ses six derniers départs majeurs. Affiché des rondes de 71-71-66-71, la première fois depuis le tournoi des maîtres 2010 (T4), il a enregistré quatre rondes normales ou meilleures dans un majeur. Jumelé à l'éventuel champion Francesco Molinari, il est entré dans la ronde finale à quatre coups de la tête. A pris la tête en solo à 7 sous après neuf trous, un devant Molinari et Jordan Spieth, mais son avance a disparu avec un double bogey au n ° 11. Bogeyed n ° 12 et birdie n ° 14 avant de clôturer avec quatre normales pour terminer à 5 sous. L'arrivée l'a propulsé au 50e rang du classement mondial officiel de golf, revenant dans le top 50 pour la première fois depuis janvier 2015. Le classement lui a également valu une place dans les Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational.
  • Quicken Loans National : A obtenu un T4 au Quicken Loans National, son quatrième top-10 en sept départs lors de l'événement (T4/2018, Won/2012, Won/2009, T6/2007). Classé septième dans Strokes Gained: Putting for the week (4.775) après avoir participé à l'événement classé 89e dans cette catégorie (0,108).
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide : Après avoir pris une part de l'avance au troisième tour à 11 sous la normale, il a disputé ses 21 derniers trous du tournoi Memorial en 2-over pour terminer T23 à 9-under 279. A été 13-under sur les neuf premiers pour le semaine à Muirfield Village et 4 sur les neuf derniers.
  • LE Championnat des JOUEURS : A terminé T11 au championnat THE PLAYERS, son 10e top-25 à l'événement et le premier depuis sa victoire en 2013. A enregistré des scores inférieurs à 70 dans chacun des deux derniers tours pour la deuxième fois en 18 départs à THE PLAYERS (65-69/2018 , 66-67/2001). Pour le week-end, joué les trous 1-12 en 14-moins et les trous 13-18 en 4-over.
  • Championnat Wells Fargo : Avec son meilleur score de la semaine un 3-moins de 68 au troisième tour, a terminé T55 lors de son premier départ au championnat Wells Fargo depuis 2012. N'a pas réussi à enregistrer un birdie au dernier tour (3-plus de 74). C'était la 11e fois de sa carrière en tant que professionnel où il ne réussissait pas à enregistrer un birdie dans une ronde, et la première fois depuis la ronde finale des Championnats du monde de golf 2014-Championnat du Mexique (à Doral).
  • Tournoi des Maîtres : Avec un tour final de moins de 69 ans, il a obtenu une place de T32 au tournoi des maîtres. Le back-nine 3-under 33 dans le tour final était son premier sous-par neuf à Augusta National depuis un front-nine 4-under 32 au troisième tour en 2015. A fait son premier aigle de la saison au n ° 15 dans le dernier tour.
  • Arnold Palmer Invitational présenté par Mastercard : Lors de son premier départ dans l'Arnold Palmer Invitational présenté par Mastercard depuis sa victoire en 2013, il a terminé T5 après un tour final de 69. Il était à cinq coups du leader Henrik Stenson après 54 trous et s'est retrouvé à l'un des premiers avec trois trous. à jouer, mais a affiché des bogeys consécutifs aux n°16 et 17. Amélioré à 118 sous la normale à l'Arnold Palmer Invitational, 44 coups de mieux que le prochain meilleur joueur (Vijay Singh, 74-moins). A marqué son 10e top-10 (huit victoires) en 18 départs lors de l'événement.
  • Championnat de Valspar : A terminé T2 lors de son premier départ au Championnat Valspar, à un coup du champion Paul Casey. Avec des rondes de 70-68-67-70-275 (-9), a affiché quatre scores inférieurs à la normale dans un tournoi pour la première fois depuis 2013 (THE NORTHERN TRUST/T2). Déplacé à la 43e place du classement FedExCup avec le deuxième résultat.
  • Ouverture de la Genèse : Avec des manches de 72 à 76 au Genesis Open alors qu'il prenait son 330e départ sur le PGA TOUR, il n'a raté le cut que pour la 25e fois de sa carrière. Sans victoire en 12 départs au Genesis Open, le tournoi (à ce stade) reste le seul où il a fait des apparitions à deux chiffres et n'a pas réussi à remporter une victoire.
  • Ouverture de l'assurance des agriculteurs : À son premier départ officiel du PGA TOUR en plus d'un an, il a remporté des manches de 72-71-70-72 pour terminer T23 au Farmers Insurance Open, son 17e départ dans l'événement. A marqué sa première fois à jouer le week-end à Torrey Pines depuis 2014, avec un WD et une coupe manquée en 2015 et 2017, respectivement. Les statistiques de la semaine comprenaient : 17 des 56 fairways, 42 des 72 greens en régulation et 110 putts.
  • Défi du monde des héros : L'hôte du Hero World Challenge a terminé T9 et 10 coups derrière le champion Rickie Fowler. A marqué sa première apparition en compétition depuis son retrait de l'Omega Dubai Desert Classic le 2 février 2017. La semaine comprenait le premier et le dernier tour avec le champion en titre FedExCup et joueur de l'année PGA TOUR Justin Thomas, les deux joueurs affichant des scores de 69 -68 dans ces tours.

A fait un départ officiel du PGA TOUR. D'autres problèmes de dos ont tourmenté sa saison et il a subi une quatrième opération au dos le mettant hors compétition pour le reste de la saison.

  • Coupe des Présidents : A servi comme l'un des assistants du capitaine de Steve Stricker à la Presidents Cup à Liberty National à Jersey City, New Jersey.
  • Opération: Retiré des deux prochains départs du PGA TOUR, le Genesis Open et le Honda Classic. Déclaration publiée: "Mes médecins m'ont conseillé de ne pas jouer les deux prochaines semaines, de continuer mon traitement et de laisser mon dos se calmer. Ce n'est pas ce que j'espérais ou ce à quoi je m'attendais. Je suis extrêmement déçu de manquer le Genesis Open, un tournoi qui profite à ma fondation, et à The Honda Classic, l'événement de ma ville natale. Je tiens à remercier Genesis pour son soutien, et je sais que nous aurons une semaine exceptionnelle. En avril, a annoncé sur son site Internet qu'il avait subi une nouvelle opération au dos. L'opération a été réalisée par le Dr Richard Guyer du Center for Disc Replacement au Texas Back Institute.
  • Classique du désert Omega Dubaï : Après avoir tiré un premier tour de 77, il s'est retiré de l'Omega Dubai Desert Classic en raison de spasmes en retour. "Tiger Woods a eu un spasme dans le bas du dos assez tard la nuit dernière, a reçu un traitement tôt ce matin pendant trois heures et demie, mais n'arrive pas à le sortir", a déclaré son manager Mark Steinberg. "Il dit que ce n'est pas le nerf, mais le spasme du dos, et il n'arrive pas à calmer les spasmes. Il peut se déplacer, mais il ne peut pas faire une rotation complète dans son élan."
  • Ouverture de l'assurance des agriculteurs : En début d'année, engagé dans le Farmers Insurance Open, le Honda Classic et l'Omega Dubai Desert Classic sur l'European Tour. Faisant son premier départ dans un événement officiel du PGA TOUR pour la première fois depuis le championnat Wyndham 2015 (T10), a ouvert le Farmers Insurance Open avec un 4-sur 76 sur le parcours sud, son meilleur score jamais pour commencer une année en tant que professionnel . A raté la coupe de 36 trous après un deuxième tour de 72 pour un total de 4 au-dessus.
  • Défi du monde des héros : L'hôte du tournoi est revenu au golf de compétition pour la première fois en 466 jours au Hero World Challenge, la plus longue mise à pied de sa carrière professionnelle. Avec des rondes de 73-65-70-76, a terminé 15e et a mené le peloton avec 24 birdies.

N'a pas joué sur le TOUR en 2015-16 alors qu'il continuait à se remettre de la chirurgie de microdiscectomie.

  • Ryder Cup : A été l'un des vice-capitaines du capitaine Davis Love pour la Ryder Cup 2016 à Hazeltine, où les États-Unis ont battu l'Europe 17-11.

Limité à 11 départs au cours de la saison 2014-15 en raison d'une blessure. Mis à l'écart après s'être retiré du Farmers Insurance Open début février jusqu'au tournoi des maîtres en avril. Peu de temps après le championnat Wyndham, a subi une microdiscectomie. A annoncé une procédure de suivi en octobre 2015, sa troisième opération en 20 mois.

  • Championnat de Wyndham : Le seul top 10 est arrivé lors de son dernier départ sur le PGA TOUR au championnat de Wyndham en août 2015, où il détenait une part de l'avance sur 36 trous avant de finir à égalité au 10e rang.

Limité à sept événements en raison de problèmes antérieurs, avec un seul top-25 et deux retraits. Ne s'est pas qualifié pour les éliminatoires de la FedExCup.

  • Championnat de la PGA : A raté la coupe au championnat de la PGA lors du dernier début de la campagne.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational : En défense des Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational, s'est retiré en raison d'une blessure au troisième tour.
  • Quicken Loans National : N'a pas rejoué avant le Quicken Loans National, où il a raté le cut.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac : Après s'être retiré lors de la dernière manche de The Honda Classic en raison d'une blessure, il a terminé T25 dans sa défense de titre aux Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac. Pour la deuxième fois en 14 départs, il n'a pas réussi à enregistrer un top 10 lors de l'événement ( DEO en 2012).
  • Ouverture de l'assurance des agriculteurs : Premier départ de la saison du PGA TOUR, il a effectué sa 14e coupe en autant de départs au Farmers Insurance Open. A raté la coupe secondaire de 54 trous pour la première fois de sa carrière.
  • Défi mondial de la Mutualité du Nord-Ouest : Après avoir terminé T3 à l'Open de Turkish Airlines sur la tournée européenne en novembre, suivi d'une défaite en séries éliminatoires contre Zach Johnson dans son propre tournoi non officiel, le Northwestern Mutual World Challenge en décembre.

A terminé la saison n ° 2 de la FedExCup, ajoutant cinq victoires à son curriculum vitae et portant son total de carrière à 79 victoires, à seulement trois d'égaler le leader de tous les temps Sam Snead.

  • Tour Championship par Coca-Cola : A terminé T22 au Tour Championship par Coca-Cola, passant du n°1 au n°2 de la FedExCup.
  • Le championnat ouvert : Participant à sa 1 100e ronde officielle du PGA TOUR, il a obtenu un brevet de 3 sur 74 pour terminer T6 à l'Open Championship. Il s'agissait du 17e championnat majeur qu'il a disputé depuis sa dernière victoire dans un tournoi majeur (US Open 2008).
  • LE Championnat des JOUEURS : Lors de son prochain départ, il a remporté le jour de la fête des mères sa deuxième victoire au championnat des JOUEURS après avoir ouvert avec une paire de 5 moins de 67 ans. Il n'avait pas eu de tours consécutifs dans les années 60 à THE PLAYERS depuis les deuxième et troisième tours en 2004 (T16). La seule autre fois où il a accompli l'exploit était en 2001 (deuxième, troisième et quatrième tours), quand il a gagné. Avec sa victoire, a rejoint Jack Nicklaus, Steve Elkington, Hal Sutton, Fred Couples et Davis Love III en tant que multiples gagnants de l'événement. La victoire au TPC Sawgrass est devenue sa quatrième de la campagne, la plus tôt qu'il ait réalisé l'exploit en une saison. La victoire était également sa 16e en Floride, le plus grand nombre de tous les États. A converti l'avance des 54 trous pour la 53e fois (en 57 tentatives).
  • Tournoi des Maîtres : A terminé T4 au tournoi des maîtres, à quatre coups du score gagnant. Il est devenu son 13e top-10 en 19 départs en Masters en carrière.
  • Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard : A remporté un tour final, 2-moins de 70 ans lors d'une arrivée lundi pour vaincre Justin Rose par deux coups à l'Arnold Palmer Invitational, remportant l'événement pour un record de la PGA TOUR pour la huitième fois (Sam Snead à l'Open du Grand Greensboro). Sa 77e victoire en carrière sur le PGA TOUR l'a placé à moins de cinq victoires des 82 victoires du leader de tous les temps Snead. Avec des victoires au Championnat Cadillac et à l'Arnold Palmer Invitational, il a remporté deux départs consécutifs pour la première fois depuis l'Open Buick 2009 et les Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational. A supplanté Rory McIlroy pour la position de n ° 1 dans le classement mondial officiel du golf. La dernière fois qu'il a occupé la première place, c'était le 30 octobre 2010. Il a dépassé Ernie Els pendant la plupart des semaines dans le top 10 du classement officiel mondial de golf, à 789. A enregistré un record de 736 semaines consécutives dans le top 10 à partir du 13 avril. , 1997 au 15 mai 2011. Revenu dans le top 10 le 25 mars 2012, où il est resté depuis. Sur ses huit victoires à l'Arnold Palmer Invitational, il est entré dans la ronde finale avec au moins une part de l'avance des 54 trous à sept reprises. A fait son 17e départ à l'Arnold Palmer Invitational, avec sa seule coupe manquée en tant qu'amateur lors de son premier départ, en 1994. Il a joué dans tous les événements à Bay Hill depuis, à l'exception de 2010.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac : À 19 ans sous 269, a terminé à deux coups d'avance sur Steve Stricker pour remporter les Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac et devenir le premier multiple vainqueur du TOUR de la saison. Sa 76e victoire en carrière sur le PGA TOUR et sa 17e victoire aux Championnats du monde de golf sont survenues à l'âge de 37 ans, 2 mois et 10 jours lors de son 297e (283e professionnel) de début de carrière sur le TOUR. Après avoir enregistré le plus grand nombre de birdies de sa carrière sur 36 et 54 trous, il a terminé avec 27 pour la semaine, juste à un de moins d'un sommet en carrière de 28 au Championnat TOUR 2007 par Coca-Cola et à l'Open Buick 2006. Entré dans le tour final avec une avance de quatre coups sur Graeme McDowell, avec son tour final, 1 sous 71 menant à la victoire (la 51e fois en 55 tentatives, il a porté l'avance du troisième tour à la victoire). A reçu des conseils pour le putting de Stricker mercredi, les deux (Stricker a terminé n ° 1) se classant parmi les deux meilleurs joueurs du domaine dans Strokes Gained-Putting. A terminé la semaine avec un record de 100 putts en carrière. Le Championnat Cadillac représente le quatrième événement du PGA TOUR qu'il a remporté sept fois (Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational, Arnold Palmer Invitational et Farmers Insurance Open). La victoire au championnat Cadillac était sa première victoire aux championnats du monde de golf depuis le Bridgestone Invitational 2009. De 1999 à 2009, il n'a pas passé une saison entière sans remporter au moins un titre de championnat du monde de golf.
  • Ouverture de l'assurance des agriculteurs : À ses débuts de saison sur le PGA TOUR, il est devenu le premier joueur de l'histoire du TOUR à gagner huit fois sur le même parcours avec sa victoire au Farmers Insurance Open à Torrey Pines GC. Cette victoire marque la sixième fois sur le TOUR qu'il remporte lors de ses débuts dans la saison. Sa septième victoire au Farmers Insurance Open est survenue cinq ans après sa victoire aux Internationaux des États-Unis à Torrey Pines. À 14 moins de 274, remporté par quatre coups sur le champion en titre Brandt Snedeker et Josh Teater. Il a converti l'avance de 54 trous en victoire pour la 50e fois (sur 54). Avec cette victoire, le Farmers Insurance Open est devenu le troisième événement dans lequel il a remporté sept victoires, les autres championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational et Arnold Palmer Invitational. Au cours des six années précédentes, il a remporté cet événement, il a remporté au moins quatre fois au cours de chacune de ces années. Sa 75e victoire sur le TOUR n'est qu'à sept du record absolu de 82, détenu par Sam Snead.

A terminé la saison n°3 au classement FedExCup.

  • Défi mondial présenté par Northwestern Mutual : En tant qu'hôte du tournoi annuel du World Challenge à Sherwood CC près de Los Angeles, il a terminé en dehors des deux premiers pour la troisième fois seulement en 12 départs (10e en 1999, T14 en 2005 et T4 en 2012).
  • CIMB Classique : Lors de son premier départ au CIMB Classic à Kuala Lumpur, en Malaisie, il a terminé avec un sans bogey, 8-moins 63 au Mines Resort et GC pour remporter une part de la quatrième place, avec Brendon de Jonge et Chris Kirk. A réalisé 28 birdies au cours de la semaine en route vers les rondes de 66-67-69-63. À moins de 19 ans, 265, a terminé à trois coups derrière Nick Watney.
  • Ryder Cup : A terminé 0-3-1 pour l'équipe des États-Unis à la Ryder Cup, réduisant de moitié son match en simple contre Francesco Molinari.
  • Tour Championship par Coca-Cola : Faisant son 13e départ en carrière au championnat TOUR, il a pris une part de l'avance au premier tour avec un score de 4 sous 66 en route vers un éventuel T8 – son huitième top 10 lors de l'événement. Clôturé avec un 2-over 72, juste son troisième tour final au-dessus de la normale au tournoi.
  • Championnat BMW : A terminé T4 au championnat BMW à Crooked Stick GC pour entrer dans le championnat TOUR by Coca-Cola n°2 au classement FedExCup.
  • Championnat de la Deutsche Bank : Il est revenu avec quatre manches dans les années 60 pour terminer troisième en solo au championnat Deutsche Bank, maintenant sa troisième place au classement FedExCup. Son salaire de 544 000 $ lui a donné assez d'argent pour faire de lui le premier joueur à gagner 100 millions de dollars de gains de carrière dans l'histoire du PGA TOUR.
  • Les Barclay : A terminé T38 à son septième départ à The Barclays, avec un 76 dans la ronde finale de The Barclays égalant son deuxième meilleur score en entrant dans la ronde finale T10 ou mieux (il était T10 après 54 trous cette semaine). En 2007, à l'Arnold Palmer Invitational, il était T10 après 54 trous et a tiré 76 pour terminer T22. Au Arnold Palmer Invitational 1998, il était T2 après 54 trous et a tiré 77 pour terminer T13.
  • Championnat de la PGA : Il détenait une part de l'avance au deuxième tour du championnat de la PGA, mais les rondes du week-end de 74-72 l'ont fait chuter à T11. Dans les quatre championnats majeurs, n'a pas réussi à battre la normale lors d'une manche du week-end.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational : A terminé T8 aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational, ce qui, associé à son T3 à l'Open Championship, lui a donné deux top 10 consécutifs en une saison pour la première fois depuis sa victoire au BMW Championship 2009 et sa deuxième place à le championnat TOUR by Coca-Cola. Il a également mis fin à une séquence de trois départs consécutifs dans les championnats du monde de golf sans un top 10. Ses 11 top-10 au Bridgestone Invitational, dont sept victoires, sont un sommet en tournoi.
  • Le championnat ouvert : A sauté au n ° 2 du classement mondial officiel du golf, avec une finition T3 à l'Open Championship, sa meilleure performance dans un championnat majeur depuis sa deuxième place au PGA Championship 2009. La ronde finale 73 comprenait un triple bogey sur le sixième trou par 4, son premier triple dans un championnat majeur depuis le premier trou de l'Open Championship 2003 (Royal St. George's).
  • AT&T National : A dépassé Nicklaus sur la liste des victoires de tous les temps sur le PGA TOUR, avec sa 74e au AT&T National, sa deuxième victoire au Congressional CC. Ne suit que les 82 victoires du PGA TOUR de Sam Snead. A surmonté un déficit d'un coup du leader des 54 trous Brendon de Jonge, affichant un 69 au dernier tour pour devancer le finaliste Bo Van Pelt de deux coups. Le double champion FedExCup est passé à la première place du classement FedExCup pour la première fois en 100 semaines avec sa troisième victoire de la campagne, la 12e fois de sa carrière sur le TOUR, il a compilé au moins trois victoires en une saison.
  • US Open: A terminé T21 pour son deuxième pire résultat en 15 départs professionnels à l'US Open (coupé manqué en 2006). Détenait une part de l'avance sur 36 trous, marquant seulement la neuvième fois en 43 essais qu'il n'a pas réussi à porter l'avance sur 36 trous à la victoire.
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide Insurance : A égalité avec Jack Nicklaus pour la deuxième place sur la liste des victoires de tous les temps sur le PGA TOUR, avec 73, après sa victoire à deux coups au tournoi Memorial. Ne suit que les 82 victoires de Sam Snead après une victoire à deux coups sur Andres Romero et Rory Sabbatini au Muirfield Village GC. A publié sa 73e victoire en carrière à 36 ans, 5 mois, 4 jours, près de 10 ans de moins que Nicklaus lorsqu'il a remporté son 73e tournoi (46 ans, 2 mois, 23 jours) et presque sept ans de moins que Snead lorsqu'il a posté son 73e victoire (43 ans, 9 jours). A remporté sa cinquième victoire en carrière au tournoi commémoratif et a gagné en retour pour la 21e fois de sa carrière après avoir entamé la ronde finale à quatre coups du rythme des 54 trous. A suivi Sabbatini par deux coups debout sur le 15e tee mais a joué ses quatre derniers trous à 3 sous, faisant un birdie sur les n° 15, 16 et 18. A réussi un coup de flop de 49 pieds, 10 pouces de derrière le green au par- 3 16e pour égaliser Sabbatini pour la tête à 8 sous. A remporté l'Arnold Palmer Invitational et le Memorial Tournament la même année pour la quatrième fois (2000-01, 2009 et 2012). A remporté la 12e victoire de sa carrière dans l'Ohio et a remporté plusieurs tournois en une saison pour la 13e fois de sa carrière.
  • Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard : Au Arnold Palmer Invitational, il a remporté sa 72e victoire en carrière sur le PGA TOUR et son septième titre au tournoi de Bay Hill, avec une victoire à cinq coups sur Graeme McDowell. Après un deuxième tour de 65, il était à égalité avec Charlie Wi pour l'avance sur 36 trous. Ajout d'un score de moins de 71 samedi pour prendre une avance d'un coup sur McDowell dans la ronde finale. Après un bogey au deuxième trou dimanche, il a réussi des birdies sur les n°3, 4, 6 et 8 pour prendre le contrôle. Il y avait huit pars et un bogey sur les neuf derniers.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac : A été forcé de WD des Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac après 11 trous dans le dernier tour en raison d'une douleur au tendon d'Achille gauche. C'était le sixième WD de sa carrière.
  • AT&T Pebble Beach National Pro-Am : À la recherche de sa première victoire sur le PGA TOUR depuis le championnat BMW 2009, il a remporté un tour final de 3 sur 75 et n'a pas été en mesure d'égaler le stellaire 8-moins de 64 de son partenaire de jeu Phil Mickelson, qui a mené à la victoire au AT&T Pebble Beach National Pro-Am . Jumelé avec Phil Mickelson pour la 30e fois dans un événement sanctionné par le PGA TOUR. L'arrivée T15 est arrivée à son septième départ à l'événement et la première depuis qu'elle a terminé T12 en 2002.
  • Défi mondial des chevrons : Lors de sa dernière apparition de l'année, au Chevron World Challenge, un événement qu'il organise, il a affronté Zach Johnson le dernier jour avant de finalement réussir un birdie au 72e trou à Sherwood CC dans l'événement à champ limité pour gagner pour le premier temps depuis le JBWere Australian Masters 2009.
  • Coupe des Présidents : Il a joué pour sa septième équipe de la Coupe des Présidents des États-Unis. Il a compilé une fiche de 2-3-0 lors des matchs organisés au Royal Melbourne GC, y compris une victoire en simple contre Aaron Baddeley qui a remporté la Coupe pour les États-Unis.
  • Tournoi des Maîtres : Fermé avec un score de moins de 67 à 5 pour terminer T4 au Masters Tournament, la meilleure manche de clôture de sa carrière à Augusta National. Cela lui laissait encore quatre coups derrière Charl Schwartzel et à la recherche de sa première victoire de retour dans un championnat majeur. Il est entré dans le dernier tour à sept coups de Rory McIlroy, mais un avant-neuf, 5 sous les 31 ans, mis en évidence par un tronçon birdie-birdie-eagle, commençant au n ° 6, l'avait égalisé en tête alors qu'il effectuait le virage à Augusta National . Fermé avec un pair 36 sur les neuf derniers pour terminer T4, son 10e parmi les cinq premiers au Masters, le sortant d'une égalité pour la deuxième place avec Mickelson, Ben Hogan, Tom Kite, Arnold Palmer, Sam Snead et Tom Watson , et derrière seulement le 15 de Jack Nicklaus. Depuis qu'il a remporté sa dernière veste verte, en 2005, il a terminé T3, T2, deuxième, T6, T4 et T4.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac : A affiché un tour final, 6-moins de 66 ans pour terminer T10 aux Championnats du monde de golf-Championnat Cadillac, son premier top 10 de la saison et sa meilleure performance depuis un T4 à l'US Open 2010. C'était la 11e fois en autant de départs qu'il a terminé avec un top 10 à l'événement et la huitième fois en autant de départs dans le top 10 au TPC Blue Monster à Doral. La performance représentait son meilleur tour sur le TOUR depuis un deuxième tour, 6-moins de 65 ans au Deutsche Bank Championship 2010. A joué les trois premiers tours avec Phil Mickelson, la première fois que les deux ont été jumelés pendant trois tours dans un événement sanctionné par le PGA TOUR. Les deux ont eu 28 paires officielles sur le TOUR et 29 comptant les championnats du monde de golf 2009-champions HSBC.
  • Open d'Australie: Vers la fin de la saison, s'est rendu à Sydney pour l'Open d'Australie. A pris la tête des 36 trous après l'ouverture 68-67. Un 3-plus de 75 au troisième tour a nui à ses chances, mais il est revenu avec un 5-moins de 67 dimanche au Lakes GC pour terminer troisième en solo, à deux coups du vainqueur Greg Chalmers.

A échoué à gagner sur le PGA TOUR pour la première fois en 15 ans de carrière remontant à 1996. Après 281 semaines consécutives au n ° 1 du classement officiel mondial de golf, a cédé le titre à Lee Westwood le 1er novembre. les Maîtres pour des raisons personnelles.

  • Défi mondial des chevrons : Perdu en séries éliminatoires contre Graeme McDowell au Chevron World Challenge. C'était la première fois en tant que professionnel qu'il perdait après avoir détenu une avance de trois coups ou plus avant le tour final. McDowell a drainé un putt de 20 pieds sur le 72e trou pour forcer une éliminatoire, puis a effectué un putt de 25 pieds sur le premier trou des éliminatoires (no 18) pour remporter la victoire. Le joueur classé numéro 2 au monde a raté un putt de 14 pieds qui aurait prolongé les éliminatoires. Il a terminé parmi les deux premiers de cette épreuve lors de huit de ses 10 départs.
  • Ryder Cup : A fait sa sixième apparition à la Ryder Cup, mais d'abord en tant que Captain's Pick, où il a remporté trois des quatre matchs auxquels il a participé. Avec 16 titres de championnats du monde de golf et 28 top-10 en 32 départs, il est retourné au Sheshan International GC à Shanghai pour essayer d'ajouter le titre de champion HSBC, le seul titre de championnats du monde de golf qu'il n'a pas encore remporté, à son curriculum vitae. Deux fois finaliste lors de trois départs précédents, il a réussi cinq birdies sur ses neuf entrants au dernier tour pour tirer un 4-moins de 68 ans, bon pour les honneurs T6.
  • Les Barclay : A obtenu un 6 sous la normale de 65, son tour le plus bas de la saison, pour partager la tête du premier tour avec Vaughn Taylor au Barclays. Clôturé avec un tour final 67 pour terminer T12 et passer au n ° 65 au classement FedExCup, remportant un départ au championnat de la Deutsche Bank.
  • Championnat ouvert des États-Unis : A affiché un score de moins de 66 au troisième tour de l'US Open pour entrer dans le dernier tour à cinq coups du leader du tournoi Dustin Johnson. Il a ensuite inscrit un 4 moins de 75 ans dimanche pour terminer T4 (son huitième top 10 à l'US Open et 34e top 10 dans un championnat majeur). Il s'agissait du deuxième score le plus élevé au tour final d'un championnat majeur en tant que professionnel (76 à l'US Open 75 en 2004 au PGA Championship 2009, Masters 2003, Masters 1999 et PGA Championship 1997).
  • LE Championnat des JOUEURS : A abandonné au septième trou de la ronde finale du championnat THE PLAYERS en raison d'une blessure persistante au cou qui lui a causé des picotements dans les doigts de la main droite. Tiré 70-71-71 dans les trois premiers tours. C'était la troisième fois qu'il se retirait d'un événement du TOUR en tant que professionnel (2006 Northern Trust Open, 1998 AT&T Pebble Beach National Pro-Am). Il s'est également retiré de l'US Open de 1995 en tant qu'amateur.
  • Championnat de Caille Hollow : Tiré 74-79 pour manquer le cut au championnat Quail Hollow, dont un 43 sur les neuf derniers au deuxième tour, égalant son pire score de neuf trous en carrière. C'était sa première coupe manquée depuis l'Open Championship 2009 et la sixième coupe manquée en 241 départs professionnels.
  • Tournoi des Maîtres : A terminé T4 à son premier départ de la saison, au tournoi des Masters. A enregistré son premier aigle en carrière sur le septième trou par 4 lors de la ronde finale à Augusta National et a obtenu un record de quatre aigles. A obtenu le neuvième top cinq de sa carrière en Masters, rejoignant Phil Mickelson, Ben Hogan, Tom Kite, Arnold Palmer, Sam Snead et Tom Watson. La seule autre personne avec plus de top-cinq au Masters est Jack Nicklaus, avec 15.
  • JBétaient des maîtres australiens : A tiré un 65ème tour final pour défendre son titre JBWere Australian Masters à Melbourne. Un bon résultat au Victoria GC l'a laissé à la quatrième place, à trois coups du vainqueur Stuart Appleby.

En retour d'une opération au genou en 2008, a remporté six fois le PGA TOUR et a remporté son deuxième titre FedExCup. A eu 14 top-10 (troisième plus de sa carrière) en 17 départs et neuf premières ou deuxièmes places. A 71 victoires en carrière, troisième seulement derrière Jack Nicklaus (73) et Sam Snead (82).

  • Coupe des Présidents : A remporté les cinq matchs de la Presidents Cup, dont quatre en équipe avec Steve Stricker, lors de la victoire des États-Unis à Harding Park à San Francisco. A rejoint Mark O'Meara (1996) et Shigeki Maruyama (1998) en tant que seuls joueurs à avoir une fiche de 5-0 dans l'événement.
  • LE TOUR Championship présenté par Coca-Cola : A terminé deuxième en solo au championnat TOUR par Coca-Cola, à trois coups du vainqueur Phil Mickelson, qui a tiré un 65e tour final. L'arrivée a obtenu un deuxième titre FedExCup et le bonus de 10 millions de dollars. A remporté une victoire et deux secondes dans quatre épreuves éliminatoires.
  • Championnat BMW : A remporté son sixième titre de la saison et a pris la tête du classement FedExCup avec une victoire de huit coups sur Jim Furyk et Marc Leishman au championnat BMW. A tiré un record de 62 au troisième tour à Cog Hill pour prendre une avance de sept coups avant la ronde finale et a terminé à 19 sous 265 pour gagner pour la cinquième fois à Cog Hill. Il s'agissait de sa 10e victoire en carrière sur le PGA TOUR par au moins huit coups. Il s'agissait également de sa 71e victoire en carrière, à deux pas de Jack Nicklaus pour la deuxième place sur la liste de carrière du PGA TOUR. Également à égalité avec Sam Snead avec sa sixième saison d'au moins six victoires.
  • Championnat de la Deutsche Bank : A tiré un tour final 63 pour égaler le tour final le plus bas de sa carrière TOUR au championnat de la Deutsche Bank. Le record du parcours égalant le front neuf 30 comprenait un fer 9 troué au 6e trou par 4 pour l'aigle. La finition T11 représentait la troisième fois en 2009 qu'il terminait en dehors du top 10 (T17 à Accenture Match Play et a raté la coupe à l'Open Championship).
  • Les Barclay : A terminé T2 au Barclays lors de la première épreuve des Playoffs du PGA TOUR pour la FedExCup. A raté un essai de birdie de sept pieds sur le dernier green qui aurait été à égalité en tête. A terminé à 8 sous la normale avec Steve Stricker, Ernie Els et Padraig Harrington, à un coup du vainqueur Heath Slocum, qui a réussi un putt de 21 pieds par la normale sur le dernier trou pour remporter le titre. Le départ était son 250e sur le PGA TOUR, et pour la première fois de sa carrière professionnelle dans une épreuve en stroke play, il a joué avec le même joueur (Zach Johnson) les quatre tours.
  • Championnat de la PGA : A terminé deuxième au championnat de la PGA, et pour la première fois de sa carrière (14-0), a perdu une avance au troisième tour dans un tournoi majeur contre le vainqueur Y.E. Yang à Hazeltine National. Mené après chacun des trois premiers tours, y compris par deux entrants dans le dernier tour, mais Yang a cotisé pour l'aigle au 14e trou pour prendre la tête, puis a fait un birdie au 18e trou pour tirer 70 et gagner par trois. Son 75e tour final était son pire score au tour final d'un majeur alors qu'il était dans le dernier groupe.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational : Bienfaiteur d'un grand changement de dynamique sur le célèbre 16e trou de Firestone CC en s'imposant pour la 70e fois de sa carrière avec la victoire aux World Golf Championships-Bridgestone Invitational. À la traîne d'un coup, frappez un fer 8 de 178 mètres à portée de tir pour un birdie sur le long par-5 16e. Pendant ce temps, Padraig Harrington, le leader du troisième tour, a frappé du col d'un bunker au-dessus du 16e green, mais son délicat tir au flop de derrière le green est sorti chaud, est entré dans l'eau et il a fait un triple bogey-8 pour donner en tête. Fermé avec 5 moins de 65 consécutifs pour atteindre 12 moins et gagner par quatre coups sur Harrington et Robert Allenby. Devenu le premier joueur de l'histoire du TOUR à remporter sept fois le même événement sur le même terrain de golf. A également récolté 550 points FedExCup et porté son avance à 946 points. A rejoint Sam Snead (82 ans) et Jack Nicklaus (73 ans) en tant que seuls joueurs à avoir remporté 70 événements TOUR en carrière, mais l'a fait près de sept ans plus jeune que Snead ou Nicklaus.
  • Buick Ouvert : A tiré un 69 au tour final et a remporté une victoire à trois coups avec un 268 de moins de 20 à l'Open Buick pour le 69e titre du PGA TOUR de sa carrière. Amélioré à 36-1 alors qu'il avait l'avance absolue après 54 trous. Cette victoire était sa quatrième de la saison en seulement 11 départs depuis son retour d'une opération au genou et la 69e de sa carrière. Il a également remporté 500 points FedExCup et s'est hissé au sommet du classement. A remporté la 69e victoire à l'âge de 33 ans et sept mois, presque sept ans plus vite que Jack Nicklaus et huit ans plus tôt que Sam Snead. A tiré un 71 au premier tour et est revenu avec le meilleur début de cinq trous de sa carrière – commençant à 6 sous au deuxième tour – en route vers un 63 sous 9 pour son meilleur score par rapport au pair en quatre ans. A tiré un 65 au troisième tour et détenait une avance d'un coup avant dimanche.
  • Le championnat ouvert : A raté la coupe à l'Open Championship à Turnberry, juste la deuxième coupe manquée de sa carrière professionnelle dans un championnat majeur (l'US Open 2006 était le premier).
  • AT&T National : A remporté son propre tournoi, l'AT&T National organisé par Tiger Woods, avec un birdie tardif au Congressional CC. Était à égalité en tête avec Anthony Kim entrant dans la ronde finale et était à égalité à moins de 12 avec Hunter Mahan à la fin des neuf derniers. A réussi un birdie de 20 pieds au 16e trou par 5 et a tiré un 67 de clôture pour dépasser Mahan et remporter le titre d'un coup. Mahan a égalé le record du parcours avec un 62 plus tôt dans la journée. Cette victoire était la troisième de la saison, la 68e de sa carrière sur le PGA TOUR et l'a propulsé au sommet du classement FedExCup pour la première fois en 2009.
  • Championnat ouvert des États-Unis : A décroché le 31e top 10 de sa carrière dans un championnat majeur avec un classement T6 à l'US Open.
  • le tournoi commémoratif : Birdie les deux derniers trous pour tirer un 65 au tour final et remporter le tournoi Memorial pour la quatrième fois, battant Jim Furyk d'un coup. Tiré par quatre coups entrant dans le tour final. A touché les 14 fairways lors de la ronde finale et a enregistré sa 20e victoire par derrière lors de sa 67e victoire en carrière. A joué pour l'aigle de derrière le green sur le 11e trou par 5 et était à égalité avec Furyk, Jonathan Byrd et Davis Love III à 10 sous avec deux trous restants avant sa dernière poussée.
  • LE Championnat des JOUEURS : Maintenu en vie une séquence de 12 coupes en carrière en autant de tentatives à THE PLAYERS, avec une huitième place, brisant une série de six apparitions consécutives à l'événement sans se classer parmi les 10 premiers (remontant à sa victoire en 2001). Les six événements consécutifs sans se classer parmi les 10 premiers représentent sa plus longue séquence à n'importe quel événement de sa carrière.
  • Championnat de Caille Hollow : A pris la tête du premier tour avec un score de moins de 65 ans au championnat Quail Hollow, mais a terminé quatrième à deux coups de la tête.
  • Tournoi des Maîtres : A tiré un 68 au tour final pour terminer T6 au tournoi des maîtres.
  • Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard : Birdie le 72e trou pour battre Sean O'Hair d'un coup et remporter son sixième Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard. A coulé un putt de birdie de 15 pieds sur le green final, reproduisant ses exploits de dernier putt des deux années précédentes (2001, putt de birdie de 15 pieds pour battre Phil Mickelson 2008, putt de birdie de 24 pieds pour battre Bart Bryant). A égalé son plus grand retour après 54 trous (cinq coups) avec sa victoire. Il est également revenu de cinq coups derrière après 54 trous pour remporter le 2000 AT&T Pebble Beach National Pro-Am (Mark Brooks et Matt Gogel). Sur 66 victoires en carrière, c'était sa 19e par derrière. Est devenu le premier joueur à remporter six titres Arnold Palmer Invitational. Les seuls autres joueurs à avoir remporté plusieurs victoires lors de l'événement sont Tom Kite (1982 et 1989) et Loren Roberts (1994-95).
  • Championnats du monde de golf-Championnat Accenture Match Play : Il est revenu à l'action aux Championnats du monde de golf-Championnat par match Accenture après une opération au genou en 2008. Défaite au deuxième tour contre Tim Clark.
  • JBétaient des maîtres australiens : A remporté le JBWere Australian Masters à la mi-novembre à Kingston Heath par deux coups sur l'Australien Greg Chalmers. A partagé la tête du troisième tour avec Chalmers et James Nitties, puis a tiré un 68 au dernier tour.

A remporté quatre des six départs, dont une victoire à l'U.S. Open, avant de terminer sa saison avec une opération au genou après la victoire de l'U.S. Open en juin.

  • Championnat ouvert des États-Unis : Lors de son premier départ, deux mois après l'opération, il a réussi le premier trou de mort subite pour battre Rocco Mediate et remporter l'US Open à Torrey Pines GC. A prévalu après avoir réussi un birdie au 18e trou par 5 lundi après-midi pour terminer une normale 71 dans une éliminatoire de 18 trous et égaliser Mediate pour forcer la mort subite, en commençant par le septième trou par 4. A frappé le green en régulation et deux puttés sur le dogleg à droite tandis que Mediate, qui visait à devenir le plus vieux champion des Internationaux des États-Unis à 45 ans, est entré dans un bunker de fairway puis a raté un putt de 20 pieds. A coulé un putt de birdie de 12 pieds sur le 72e trou pour forcer les éliminatoires de 18 trous avec Mediate à 1 sous la normale 283. La victoire était sa troisième à l'US Open, son 14e championnat majeur et la 65e de sa carrière TOUR, troisième seul derrière Sam Snead (82) et Jack Nicklaus (73). Amélioré à 14 pour 14 dans les majeures en tenant la tête du troisième tour. Il s'agissait également de sa septième victoire à Torrey Pines à La Jolla, en Californie (six Buick Invitationals et un U.S. Open), le plus important de l'histoire du TOUR sur un parcours.
  • Tournoi des Maîtres : Le mardi 15 avril, deux jours après avoir terminé deuxième au Masters, il a subi une arthroscopie du genou gauche à Park City, dans l'Utah, pour réparer des dommages au cartilage. Il devrait manquer 4 à 6 semaines. Il s'agissait du même genou opéré en 1994 pour une tumeur bénigne, suivi d'une chirurgie arthroscopique en 2002. A commencé à ressentir de la douleur à la mi-2007 lorsqu'il s'est blessé au ligament croisé antérieur en courant à domicile à Orlando après l'Open Championship, mais a choisi de ne pas avoir chirurgie à ce moment-là.
  • Championnats du monde de golf-Championnat CA : A terminé cinquième aux Championnats du monde de golf-Championnat CA à Doral, deux derrière le vainqueur Geoff Ogilvy, brisant ainsi sa séquence de victoires à cinq départs consécutifs du TOUR.
  • Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard : A réussi un putt de birdie de 24 pieds sur le dernier trou pour battre Bart Bryant et remporter l'Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard d'un coup, prolongeant sa séquence de victoires consécutives sur le PGA TOUR à cinq départs de tournoi. Cette victoire était la 64e de sa carrière, égalant Ben Hogan au 3e rang sur la liste des victoires en carrière du PGA TOUR.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Accenture Match Play : A battu Stewart Cink 8 et 7 dans le match de championnat de 36 trous pour remporter le championnat du monde de golf-Accenture Match Play Championship pour la troisième fois. Il s'agissait de sa quatrième victoire consécutive sur le PGA TOUR et de la 63e de sa carrière, dépassant Arnold Palmer pour la quatrième victoire de tous les temps en carrière sur le PGA TOUR, un derrière Ben Hogan.
  • Invitation Buick : A remporté un quatrième Buick Invitational consécutif au Torrey Pines GC fin janvier. La victoire à huit coups sur Ryuji Imada était sa troisième consécutive sur le PGA TOUR et lui a valu 62 victoires en carrière, égalant Arnold Palmer au quatrième rang de la liste des victoires de tous les temps.
  • Opération: A annoncé mercredi 18 juin, deux jours après avoir remporté l'US Open, qu'il subirait une chirurgie reconstructive du ligament croisé antérieur du genou gauche et raterait le reste de la saison 2008. A également annoncé que la douleur à la jambe lors de l'US Open résultait d'une double fracture de fatigue au tibia gauche, qu'il a subie lors de la rééducation du genou. La chirurgie a été réalisée le mardi 24 juin à Park City, Utah, par le Dr Thomas D. Rosenberg et le Dr Vernon J. Cooley, qui ont pratiqué une arthroscopie du même genou en avril.

A remporté sept fois en route vers la conquête de la FedExCup inaugurale, traversant les Playoffs du PGA TOUR pour la FedExCup avec deux victoires et un T2 en trois départs. A remporté le 13e championnat majeur en carrière (deuxième de tous les temps après les 18 de Jack Nicklaus) et a terminé l'année avec 61 victoires officielles du PGA TOUR, cinquième de tous les temps. La moyenne de pointage ajustée était de 67,79, égalant son propre record établi en 2000. Avec 60 rondes officielles, il a remporté son septième trophée Vardon en carrière et a également remporté le prix Byron Nelson.

  • La Coupe des Présidents : A compilé un dossier de 3-2-0 pour l'équipe victorieuse de la Coupe des Présidents des États-Unis.
  • LE TOUR Championship présenté par Coca-Cola : Il est entré dans le championnat TOUR n°1 au classement FedExCup et a remporté sa septième victoire de la saison par huit contre Mark Calcavecchia et Zach Johnson avec des manches de 64-63-64-66-257 et a remporté la première FedExCup. Les revenus de la saison ont atteint leur meilleur niveau en carrière de 10 867 052 ​​$. Premier joueur à remporter plusieurs fois le championnat du TOUR.
  • Championnat BMW : A égalé la ronde finale basse de sa carrière avec un 8-moins de 63 ans pour remporter le championnat BMW par deux coups pour la 60e victoire en carrière sur le TOUR. A pris définitivement les devants avec un birdie de 12 pieds au 13e trou et a gardé ses distances avec les co-leaders du troisième tour Aaron Baddeley et Steve Stricker. A terminé à 22 moins de 262, battant de cinq coups le record qu'il avait établi quatre ans auparavant à Cog Hill.
  • Championnat de la PGA : Des rondes de 71-63-69-69-272 en route pour remporter le championnat de la PGA, son 13e titre majeur en carrière. Le deuxième tour 63 a égalé le tour bas dans l'histoire des championnats majeurs. Birdie putt sur le green final pour 62 léché. A augmenté son record de championnat majeur à 13 pour 13 alors qu'il détenait l'avance sur 54 trous.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational : A remporté son sixième titre aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational à Akron. Gagné par huit coups après une fermeture de 5 sous 65 à Firestone CC. A rejoint Jack Nicklaus (Masters/Augusta National), Sam Snead (Miami Open/Miami Springs G&CC) et Alex Ross (North & South Open/Pinehurst No. 2) en tant que seuls joueurs à avoir remporté six tournois TOUR sur le même parcours.
  • Championnat de Wachovia : A remporté le titre au championnat de Wachovia, sa 57e victoire professionnelle et la première en Caroline du Nord. Rounds cardés de 70-68-68-69-273, ce qui était un nouveau record de tournoi. Aigle le septième par 5 et a surmonté un double bogey au 13 par 3 lors de la ronde finale pour battre Steve Stricker de deux coups.
  • Championnats du monde de golf-Championnat CA : A remporté la 56e victoire en carrière sur le TOUR et le 13e titre officiel des Championnats du monde de golf en 24e départ au championnat CA au Doral Golf Resort & Spa. A détenu les avances des 36 et 54 trous avant de conclure une victoire à deux coups sur Brett Wetterich, marquant la 39e victoire (en 42 épreuves) en détenant au moins une part de l'avance au troisième tour.
  • Invitation Buick : Au premier départ de la saison du PGA TOUR au Buick Invitational, il est revenu de deux coups dans la ronde finale pour remporter une septième victoire consécutive sur le TOUR, remontant à l'Open Championship de 2006. La victoire était le cinquième triomphe en carrière du Buick Invitational, son troisième événement avec plus de cinq victoires (Championnat CA et Bridgestone Invitational, six fois) et le 55e de sa carrière sur le PGA TOUR.

Saison difficile en dehors du parcours, puisqu'il a subi la perte du père Earl après une longue bataille contre le cancer le 3 mai. Dans les cordes, le n°1 mondial a dominé avec huit victoires, dont deux titres majeurs (The Open Championship et PGA Championship). A entamé la saison 2007 avec une séquence de six victoires consécutives en TOUR. A mené la moyenne de pointage du TOUR (68,11) mais n'est pas éligible pour le septième trophée Vardon car il n'a pas joué 60 rondes compétitives. A remporté le prix Byron Nelson pour une moyenne de points faibles.

  • Championnats du monde de golf-Championnat American Express : La sixième victoire consécutive, en mode fil à fil, est survenue aux Championnats du monde de golf-Championnat American Express en dehors de Londres à The Grove.
  • Championnat de la Deutsche Bank : A surmonté un déficit de trois coups face à Vijay Singh pour remporter son cinquième départ consécutif, tirant un score de moins de 63 à 8 lors de la dernière manche du championnat Deutsche Bank pour battre Singh de deux coups.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational : La cinquième victoire est survenue aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational. A battu Stewart Cink au quatrième trou supplémentaire (no 17) avec un birdie de 8 pieds. Sa 52e victoire l'a placé à égalité avec Byron Nelson pour la cinquième place des victoires en carrière sur le TOUR. La victoire était sa quatrième consécutive.
  • Championnat de la PGA : A remporté le 12e tournoi majeur du PGA Championship à Medinah CC, devenant deuxième en solo derrière Jack Nicklaus (18 ans) sur la liste des tournois majeurs en carrière. Premier joueur à remporter deux PGA sur le même parcours (1999 et 2006). A enregistré quatre rondes dans les années 60 (69-68-65-68) pour la deuxième fois seulement dans un tournoi majeur (Open Championship 2000). A égalé le record du tournoi qu'il a établi avec Bob May en 2000 (18-moins de 270). Il est devenu le 29e joueur de l'histoire du championnat majeur à remporter deux victoires majeures la même année, c'est sa quatrième fois.
  • Buick Ouvert : Devenu le plus jeune joueur de l'histoire du TOUR à remporter la 50e victoire du TOUR à l'Open Buick.
  • Le championnat ouvert : A remporté son 11e championnat majeur à l'Open Championship, égalant Walter Hagen au deuxième rang sur la liste des championnats professionnels majeurs de tous les temps. A battu Chris DiMarco par deux coups après avoir détenu les avances au deuxième et au troisième tour. Premier vainqueur consécutif de l'Open Championship depuis Tom Watson en 1982-83. Est devenu le 19e joueur à remporter l'Open Championship à trois reprises. A publié son meilleur total de 36 trous d'ouverture en carrière dans un tournoi majeur avec son 12-moins de 132. Utiliser un pilote une seule fois par semaine en raison de conditions difficiles et rapides, a mené le peloton en précision de conduite (85,7%) et a terminé deuxième dans les verts. dans le règlement (80,6 pour cent).
  • Championnat ouvert des États-Unis : Premier départ depuis la mort de son père le 3 mai, il a raté le cut à l'US Open au Winged Foot GC. La coupe manquée était la première en tant que professionnel en 39 départs de championnats majeurs.
  • Tournoi des Maîtres : A terminé T3 au Masters, à trois coups du champion Phil Mickelson.
  • Championnat Ford à Doral : A défendu son titre au Championnat Ford à Doral, remportant sa deuxième victoire sur le TOUR en quatre départs. Malgré les bogeys des deux derniers trous, il a tenu bon pour gagner par un contre David Toms et Camilo Villegas pour la 48e victoire en carrière sur le TOUR.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Accenture Match Play : A terminé T9 aux Championnats du monde de golf-Accenture Match Play Championship. Au premier tour, a battu Stephen Ames 9 et 8, ce qui en fait la plus grande victoire en match play en huit ans d'histoire de l'événement. Le double champion a perdu contre Chad Campbell au troisième tour, 1 contre.
  • Nissan Open : A fait la coupe à l'Open Nissan, mais s'est retiré samedi matin en raison de la grippe.
  • Invitation Buick : A remporté son premier départ de la saison pour la quatrième fois en 11 saisons sur le TOUR. Est devenu le premier joueur de l'histoire du Buick Invitational à remporter le tournoi à quatre reprises (1999, 2003, 2005-06). A réussi un birdie de huit pieds au 72e trou pour participer à une éliminatoire à trois avec Jose Maria Olazabal et Nathan Green. Green a été éliminé après le premier trou, Olazabal sur le deuxième.
  • Classique du désert de Dubaï : A battu Ernie Els dans un match éliminatoire d'un trou pour remporter le Dubai Desert Classic.
  • Dunlop Phénix : Perdu en séries éliminatoires contre Padraig Harrington pour défendre le titre de Dunlop Phoenix à la mi-novembre.

A remporté des sixièmes victoires sur le TOUR, y compris des victoires majeures au Masters et à l'Open Championship. A remporté le sixième trophée Vardon (68,66). Passé au troisième rang des majors professionnelles de carrière avec 10.

  • Championnats du monde de golf-Championnat American Express : A remporté sa quatrième victoire aux Championnats du monde de golf-Championnat American Express en revenant de deux coups en arrière et en battant John Daly dans une éliminatoire de deux trous à Harding Park GC à San Francisco. A remporté pour la 10e fois en 19 départs aux Championnats du monde de golf et a amélioré sa fiche en séries éliminatoires à 8-1. La victoire était sa neuvième en Californie.
  • Le championnat ouvert : A remporté le 10e titre majeur professionnel à l'Open Championship à l'âge de 29 ans, 6 mois et 17 jours dans son 35e majeur en tant que professionnel. A posté des rondes de 66-67-71-70-274 à St. Andrews pour vaincre le challenger le plus proche Colin Montgomerie par cinq coups. Le plus jeune et le plus rapide à remporter chacun des quatre championnats majeurs à deux reprises. Jack Nicklaus a été le premier à accomplir l'exploit à 31 ans, 1 mois et 7 jours lorsqu'il a remporté sa deuxième PGA en 1971 dans sa 37e majeure en tant que professionnel. Sixième joueur de l'histoire de l'Open Championship à gagner en mode fil à fil – Ted Ray (1912), Bobby Jones (1927), Gene Sarazen (1932), Henry Cotton (1934) et Tom Weiskopf (1973).
  • Championnat EDS Byron Nelson : Le record du TOUR de coupes consécutives effectuées qui a commencé lors du Pro-Am national AT&T Pebble Beach 1998 s'est terminé à 142 lorsqu'il a fait une sortie anticipée au championnat EDS Byron Nelson. A terminé 36 trous à 1 sur 141 à Dallas, au Texas et a raté la coupe d'un coup.
  • Tournoi des Maîtres : A remporté le quatrième titre des Masters à l'âge de 29 ans, 3 mois et 10 jours avec une victoire en séries éliminatoires par mort subite contre Chris DiMarco. À égalité avec Arnold Palmer pour le deuxième plus grand nombre de victoires en Masters, avec quatre, deux derrière Jack Nicklaus. A récupéré d'un premier tour 2-sur-par 74 et a pris l'avance de 54 trous par trois sur DiMarco avec des rondes de 66-65. Au cours de cette partie du troisième tour, il a enregistré sept oiselets consécutifs (nos 7 à 13), égalant la séquence d'oiseaux record de Steve Pate en 1999 à Augusta National. La ronde finale comprenait un chip-in sur le 16e trou de la normale 3 depuis l'arrière du green qui a prolongé l'avance à deux coups et des bogeys sur deux trous de fermeture pour un 71 sous la normale, à égalité avec DiMarco à un total de 276 sous la normale. A roulé dans un birdie putt de 15 pieds sur le premier trou des séries éliminatoires pour gagner une veste verte et récupérer la position n ° 1 dans le classement officiel du golf mondial.
  • Championnat Ford à Doral : A pris le titre de n ° 1 mondial pour la première fois depuis la semaine du 30 août 2004 en battant Phil Mickelson par un coup au championnat Ford à Doral. Jumelé à Mickelson lors de la ronde finale pour la troisième fois de sa carrière seulement, il a commencé la journée avec deux coups de retard. A rattrapé Mickelson au virage et a pris une avance de deux coups après un aigle au 12e trou par-5. Mickelson a réussi un birdie les deux suivants et les deux ont raté le 16e pour rester à égalité avec deux trous à jouer. Birdie le 17e trou et lorsque la puce de Mickelson sur le n ° 18 est tombée, il a remporté la 42e victoire de sa carrière.
  • Invitation Buick : A remporté une victoire à trois coups sur Luke Donald, Charles Howell III et Tom Lehman au Buick Invitational. A joué 31 trous dimanche et est revenu de deux coups sur 54 trous pour remporter la neuvième victoire par derrière de sa carrière. Déplacé au n ° 1 sur la liste d'argent pour la première fois depuis la fin de la saison 2003.

A dépassé Greg Norman pendant la plupart des semaines au n ° 1 du classement mondial officiel de golf après le championnat de la PGA avec sa 332e semaine combinée au sommet. Le règne des semaines consécutives au n ° 1 s'est terminé à 264, alors que Vijay Singh s'emparait du n ° 1 mondial le 6 septembre, la semaine suivant le championnat de la Deutsche Bank. Entré dans la saison 2005 avec une séquence de 133 coupes consécutives intactes.

  • Championnat de la Deutsche Bank : Jumelé avec Vijay Singh lors du dernier tour du championnat de la Deutsche Bank pour déterminer qui serait le n ° 1 mondial à la fin du jeu le jour de la fête du Travail. Il est entré dans la ronde finale de lundi devant combler un déficit de trois coups contre Singh, mais les deux joueurs ont tiré à 2 sous 69 et il a terminé avec son 14e deuxième en carrière et la deuxième place mondiale pour la première fois depuis août. 1999.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Accenture Match Play : A remporté le deuxième championnat du monde de golf consécutif - Accenture Match Play Championship pour sa 40e victoire en carrière sur le PGA TOUR. Avec six victoires de match, dont une victoire de 3 et 2 contre Davis Love III lors de la finale de 36 trous, a remporté 12 matchs consécutifs et le record global du championnat Accenture Match Play est de 20-3.
  • Dunlop Phénix : A remporté le tournoi Dunlop Phoenix en novembre par huit coups pour la première victoire en carrière au Japon.

Capturé cinq événements en 18 départs pour mener le TOUR aux victoires pour la cinquième saison consécutive.

  • LE TOUR Championship présenté par Coca-Cola : A battu le record de longue date de Byron Nelson pour les coupes consécutives effectuées avec sa 114e consécutive au championnat TOUR.
  • Championnats du monde de golf-Championnat American Express : Avec une victoire aux Championnats du monde de golf-American Express Championship, est devenu le premier joueur de l'histoire du TOUR à remporter cinq victoires en cinq saisons consécutives. A remporté son cinquième record consécutif de Byron Nelson Award et le trophée Vardon de la PGA of America, basé sur la moyenne de score ajustée de chaque joueur. A terminé la saison avec une moyenne de pointage ajustée de 68,41, la deuxième plus basse de l'histoire du TOUR.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Accenture Match Play : La victoire aux Championnats du monde de golf-Accenture Match Play Championship a complété un tout premier balayage en carrière des événements des Championnats du monde de golf.

A mené le PGA TOUR en termes de revenus et a été nommé Joueur de l'année pour la quatrième saison consécutive et la cinquième fois en six ans. Gagné cinq fois.

  • LE TOUR Championship présenté par Coca-Cola : A terminé la saison avec un T7 au championnat du TOUR, un 13e top-10, un sommet du TOUR.
  • Classique de golf Disney : Tentant de faire le plus grand retour au tour final de sa carrière sur le TOUR, il a égalé son record de pointage personnel au tour final avec un 9-moins de 63 ans au Disney Golf Classic. A commencé la ronde finale à six coups du leader des 54 trous Chris DiMarco et a terminé troisième, à deux coups de Bob Burns. Avec seulement trois bogeys sur la semaine, il n'a enregistré que quatre bogeys dans ses 148 derniers trous, datant du 15e h0le de la ronde finale du PGA Championship. Au cours de ce tronçon, en moyenne un bogey par 37 trous.
  • Ryder Cup : A disputé sa troisième Ryder Cup, enregistrant une fiche de 2-2-1 au Belfry.
  • Championnats du monde de golf-Championnat American Express : Fermé avec un 66 pour terminer à 25-moins et détenu par Goosen dimanche pour remporter le premier prix d'un million de dollars aux Championnats du monde de golf-American Express Championship en Irlande. Cette victoire était sa cinquième de la saison et sa 34e de sa carrière sur le PGA TOUR.
  • Championnats du monde de golf-NEC Invitational : Cherchant à remporter son quatrième titre consécutif aux Championnats du monde de golf-NEC Invitational, il a décroché son 10e parmi les 10 premiers en 11 départs aux Championnats du monde de golf, terminant quatrième à Sahalee CC à l'extérieur de Seattle.
  • Championnat de la PGA : Bird a franchi les quatre derniers trous du championnat de la PGA, mais a terminé à un coup du vainqueur Rich Beem.
  • Buick Ouvert : Au deuxième tour, 9 sous la normale 63 a mené à une victoire à l'Open Buick, son 33e titre en carrière et son 20e triomphe dans un tournoi différent. Mené après 36 et 54 trous. A remporté 25 des 27 événements alors qu'il était leader/co-leader sur 54 trous. Entré dans le dernier tour avec un coup d'avance sur Esteban Toledo. Cardé un 2-moins de 70 pour assurer une victoire à quatre coups sur quatre joueurs.
  • Championnat ouvert des États-Unis : A remporté son huitième championnat majeur, avec la sixième victoire fil à fil dans l'histoire de l'US Open. La victoire était sa septième lors de ses 11 dernières apparitions en championnat majeur. A terminé à 3 sous et remporté par trois coups sur le finaliste Phil Mickelson, le seul autre joueur à terminer au pair ou mieux pour le championnat. À égalité avec Tom Watson pour la cinquième place de tous les temps, avec huit victoires majeures professionnelles. Devenu le cinquième joueur à remporter les deux premiers tournois majeurs de la saison, rejoignant Craig Wood (1941), Ben Hogan (1951 et 1953), Palmer (1960) et Nicklaus (1972). En recevant le salaire de 1 million de dollars, il est devenu le premier joueur à dépasser la barre des 30 millions de dollars de gains en carrière et le premier à dépasser les 4 millions de dollars en quatre saisons consécutives.
  • Tournoi des Maîtres : A remporté le troisième titre du Masters, rejoignant Nicklaus (1965-66) et Nick Faldo (1989-90) en tant que seuls vainqueurs consécutifs à Augusta National. Seuls Nicklaus (six victoires) et Arnold Palmer (quatre victoires) ont plus de titres Masters. Jimmy Demaret, Faldo, Gary Players et Sam Snead ont également remporté trois tournois Masters. A égalité avec Retief Goosen à 11 sous au début de la ronde finale, il a réussi un birdie sur deux des trois premiers trous en route vers une victoire à trois coups sur Goosen. Win était son 31e sur le TOUR.
  • Bay Hill Invitational présenté par Cooper Tires : A remporté sa troisième victoire consécutive au Bay Hill Invitational, le premier joueur à remporter trois tournois différents du TOUR (le tournoi Memorial de 1999 à 2001) et les Championnats du monde de golf-NEC Invitational (également de 1999 à 2001) trois fois de suite. Il est entré dans la ronde finale avec une avance d'un coup sur Len Mattiace et a obtenu un brevet de moins de 69 pour gagner par quatre sur le finaliste Michael Campbell. Avec sa 30e victoire en carrière sur le PGA TOUR, il a dépassé Nicklaus pour le plus grand nombre de victoires avant l'âge de 30 ans.
  • Championnat Genuity : Finaliste derrière Ernie Els au championnat Genuity. A commencé la ronde finale à Miami huit coups en arrière et a terminé avec un 66 pour terminer deux coups en arrière pour son premier deuxième rang depuis le championnat TOUR 2000.
  • Invitation Buick : Le deuxième top-10 était un T5 au Buick Invitational. A surmonté un 77 au deuxième tour, son pire tour du Tour depuis un 78 Au troisième tour du AT&T Pebble Beach National Pro-Am 1999, en tirant 69-66 le week-end pour terminer à trois coups derrière le champion Jose Maria Olazabal.
  • Championnats Mercedes : Début de saison avec un T10 au championnat Mercedes.
  • Opération: A subi une arthroscopie du genou gauche le 12 décembre à Park City, Utah. La procédure a enlevé un kyste bénin et du liquide à l'intérieur et à l'extérieur du ligament croisé antérieur.

A remporté les honneurs du joueur de l'année pour la troisième année consécutive et la quatrième fois en cinq saisons. A mené le TOUR dans le score moyen (68,81, ajusté) pour la troisième année consécutive et a remporté le troisième trophée Vardon consécutif. A remporté cinq titres du TOUR et n'a pas raté une coupe en 19 départs.

  • Défi mondial Williams : Ajout d'un titre non officiel au Williams World Challenge, tirant un dimanche 64 après un troisième tour 74 pour venir de quatre coups hors du rythme pour battre Singh de trois coups.
  • Championnats du monde de golf-Coupe du monde EMC : A représenté les États-Unis à la Coupe du monde, avec David Duval comme coéquipier. Le duo T2 avec le Danemark après avoir perdu contre l'Afrique du Sud (Ernie Els-Retief Goosen) lors d'une éliminatoire à trois équipes au cours Gotemba du Taiheiyo Club au Japon.
  • Championnats du monde de golf-NEC Invitational : La dernière victoire de l'année a été remportée aux Championnats du monde de golf-NEC Invitational, où il a battu Jim Furyk en séries éliminatoires à Firestone CC.
  • Tournoi commémoratif : La quatrième victoire de la campagne est survenue au tournoi commémoratif, sur la force de quatre manches sous-70. Son dernier tour 66 à Muirfield Village était son 14e score dans les années 60 au cours de ses 15 derniers tours alors qu'il se dirigeait vers une victoire de sept coups sur Paul Azinger et Sergio Garcia.
  • Verizon Byron Nelson Classique : Fait une charge tardive au Verizon Byron Nelson Classic. A commencé la ronde finale du TPC Four Seasons à égalité au 23e rang. A tiré un huit birdies, un bogey 63 mais finalement T3, trois coups sur les éliminatoires Robert Damron-Scott Verplank que Damron a remporté.
  • Tournoi des Maîtres : La victoire n ° 3 est survenue lors de son prochain départ, au tournoi des maîtres, faisant de lui le premier joueur à détenir les quatre titres majeurs professionnels à la fois. Battre David Duval de deux coups à Augusta National.
  • LE Championnat des JOUEURS : A remporté au TPC Sawgrass, réalisant un putt mémorable pour birdie sur le 17e trou par-3 au troisième tour et remportant une victoire en un coup contre Vijay Singh.
  • Invitation à Bay Hill : La première victoire est survenue au Bay Hill Invitational, avec quatre manches sous la normale pour devancer Phil Mickelson d'un coup.
  • Deutsche Bank Open-TPC : A également remporté le Tour européen, remportant le Deutsche Bank Open-TPC of Europe à Heidelberg, en Allemagne, battant Michael Campbell par quatre coups.

A établi ou égalé 27 records du TOUR. A remporté trois tournois majeurs consécutifs (US et The Open Championships, PGA Championship) et un Grand Chelem en carrière et totalisé neuf victoires sur le TOUR. Moyenne de score non ajustée de 68,17 meilleure dans l'histoire du golf, dépassant la marque officieuse de 68,33 de Byron Nelson en 1945. A terminé l'année avec 47 rondes consécutives de normale ou mieux et a terminé les 20 événements commencés sous la normale. A remporté les honneurs du joueur de l'année du TOUR. A rejoint Ben Hogan (1953) en tant que seul homme à remporter trois tournois majeurs professionnels en une saison. A 53 sous dans quatre tournois majeurs, la prochaine meilleure note était de 18 sous par Ernie Els. Neuf victoires sur le TOUR en une seule saison depuis que Sam Snead en a remporté 11 en 1950. Les victoires d'ouverture de la saison au championnat Mercedes et au AT&T Pebble Beach National Pro-Am lui ont permis de remporter six départs consécutifs, la plupart depuis Hogan en 1948. Battre Els en séries éliminatoires à Mercedes est ensuite revenu de sept coups en arrière avec sept trous à jouer à Pebble Beach, marqué par une finition eagle-birdie-par-birdie, pour une victoire de 64 et deux coups. Terminé T2 chez Buick Invitational.

  • L'Omnium canadien Bell : Au départ suivant, sorti d'un bunker de fairway sur le 72e trou par 5, un fer 6 a disparu de 213 mètres au-dessus de l'eau à moins de 15 pieds pour assurer une victoire d'un coup sur Grant Waite. A battu le co-leader du troisième tour Waite 65-66 lors de la dernière journée. A rejoint Lee Trevino (1971) en tant que seuls joueurs à avoir remporté les Opens américains, britanniques et canadiens la même année.
  • Championnats du monde de golf-NEC Invitational : A remporté les Championnats du monde de golf-NEC Invitational la semaine suivante par un record de 11 coups. 21-moins de 259 total un record pour Firestone South.
  • Championnat de la PGA : Dans une bataille en tête-à-tête avec son compatriote junior star californien Bob May, a remporté la PGA en séries éliminatoires de trois trous. Devenu le premier joueur depuis Denny Shute en 1936-37 à défendre le titre de la PGA. Les deux joueurs ont joué le dernier tour neuf en 31 et il a réussi un birdie aux deux derniers trous pour forcer les éliminatoires de trois trous avec May. Il a réussi un birdie par-par pour battre May. Il a terminé à moins de 18 ans, ce qui lui donne une part du record de la PGA le plus sous la normale avec May.
  • Le championnat ouvert : Une victoire de huit coups dans l'Open Championship l'a placé dans la même entreprise que Gene Sarazen, Ben Hogan, Jack Nicklaus et Gary Player en tant que vainqueurs du Grand Chelem en carrière. Devenu le plus jeune à le faire à 24 ans.
  • Championnat ouvert des États-Unis : À l'US Open, remporté par un record de championnat majeur de 15 coups (l'ancien record était Tom Morris Sr., 13 à l'Open Championship de 1864) à Pebble Beach. Son total de 12 moins de 272 a égalé le record Open de Nicklaus et Lee Janzen et a battu la marque Open par rapport au pair.
  • Tournoi des Maîtres : En Masters, a commencé 75-72 et a terminé cinquième. Au premier tour, fait double bogey sur 10 et triple bogey sur 12.
  • Sports Illustrated Sportsman de l'année : Nommé Sports Illustrated Sportsman of the Year, le premier récipiendaire à deux reprises (également remporté en 1996) en 46 ans d'histoire du prix. Également nommé athlète masculin de l'année de l'Associated Press, ne devenant que trois fois lauréat de ce prix.

A remporté un record du TOUR de 6 616 585 $, près de 3 millions de dollars de plus que son concurrent le plus proche, David Duval. A été nommé joueur de l'année, PGA of America et joueur de l'année GWAA pour la deuxième fois.

  • Championnats du monde de golf-Championnat American Express : Il a remporté les Championnats du monde de golf-American Express Championship et est devenu le premier joueur depuis Johnny Miller en 1974 à gagner huit fois en un an et le premier depuis Hogan en 1953 à remporter quatre départs consécutifs. 1998: Construit sur son incroyable première année complète sur TOUR.
  • LE Championnat du TOUR : A remporté son troisième départ consécutif, au championnat THE TOUR, devenant le premier joueur depuis Duval en 1997 à accomplir cet exploit.
  • Classique de golf National Car Rental/Disney : A remporté son prochain départ, au National Car Rental Golf Classic au Walt Disney World Resort pour devenir le premier joueur depuis Tom Watson en 1980 à remporter six titres officiels du TOUR en saison.
  • Championnats du monde de golf-NEC Invitational : Devenu le premier joueur depuis Nick Price en 1994 à remporter cinq tournois du TOUR en saison avec sa victoire aux Championnats du monde de golf-NEC Invitational.
  • Championnat de la PGA : Devenu le plus jeune joueur depuis Seve Ballesteros à remporter deux tournois majeurs avec sa victoire au PGA Championship à Medinah. A gagné d'un coup sur Sergio Garcia.
  • Tournoi commémoratif : A remporté la neuvième victoire du TOUR au tournoi Memorial, battant Vijay Singh par deux coups.
  • Invitation Buick : A remporté son huitième titre en carrière sur le TOUR et le premier depuis le BellSouth Classic 1998 avec sa victoire en deux temps au Buick Invitational.

Construit sur son incroyable première année complète sur le TOUR. A terminé premier sur le Tour, avec 13 top-10.

  • La Coupe des Présidents : A fait sa première équipe de Coupe des Présidents des États-Unis. A battu Greg Norman, 1-up, dans son match en simple dans la victoire de neuf points de l'équipe internationale.
  • Grand Chelem MasterCard PGA : A battu Vijay Singh pour remporter le PGA Grand Slam of Golf.
  • NEC World Series of Golf : A terminé quatrième au Sprint International, avec 38 points. A été T5 aux NEC World Series of Golf.
  • Championnat de la PGA : Un record de parcours Sahalee CC 66 a donné une avance au premier tour au championnat de la PGA. Finalement est passé à T10.
  • Buick Ouvert : Terminé T4 à l'Open Buick.
  • Le championnat ouvert : A partagé la tête du premier tour à l'Open Championship après avoir commencé avec un 65. Fermé avec des tours de 77-66 pour une troisième place, son meilleur dans un championnat majeur depuis sa victoire au Masters 1997.
  • Motorola Western Open : A terminé T9 pour défendre son titre Motorola Western Open.
  • Buick Classique : A regagné la première place du classement mondial officiel du golf à la suite de la Classique Buick et a conservé cette position jusqu'à la fin de l'année.
  • BellSouth Classic : A remporté son septième triomphe sur le TOUR, une victoire en un coup sur Jay Don Blake au BellSouth Classic. Le troisième tour 63 au TPC Sugarloaf lui a donné une avance qu'il n'abandonnerait pas.
  • Tournoi des Maîtres : A terminé T8 pour défendre son titre du tournoi des maîtres.
  • Doral-Ryder Open : Se tenait à la deuxième place, deux des meneurs du troisième tour après des tours de 70-69-71 à l'Open Doral-Ryder. Le tour final 73 a produit un T9.
  • Nissan Open : Le record des séries éliminatoires du TOUR est tombé à 2-1 lorsque Billly Mayfair a réussi le premier trou supplémentaire à Valencia CC pour remporter le Nissan Open. Ouvert 68-73 puis clôturé avec un 65-66 pour forcer les éliminatoires avec Mayfair.
  • Invitation Buick : Fermé avec des rondes de 66-68 au Buick Invitational à La Jolla, en Californie, pour un T3, à un coup des éliminatoires de Scott Simpson-Skip Kendall.
  • Championnats Mercedes : Les rondes de 72-67-69-64 ont produit une finition T2 avec Mark O'Meara, un coup derrière Phil Mickelson pour défendre son titre de champion Mercedes.
  • Johnnie Walker Classique : A remporté une deuxième victoire internationale, au Johnnie Walker Classic en Thaïlande, battant Ernie Els au deuxième trou des séries éliminatoires, surmontant un déficit de huit coups pour forcer les séries éliminatoires avec Els.
  • Championnat du monde de match play de Cisco : Finaliste d'O'Meara au championnat du monde de match play de Cisco.

Joueur de l'année du PGA TOUR, une saison qui comprenait quatre victoires et neuf top-10.


Bienvenue à L'émission d'aujourd'hui guide, le 14 janvier 1952"Aujourd'hui" a commencé son voyage en tant que programme d'information du matin le plus ancien de la télévision sur NBC, a été diffusé à 7h00 (heure de l'Est) en tant qu'émission d'information et d'information de 2 heures. Pendant de nombreuses années, il s'agissait d'un programme de 2 heures de 7h00 à 9h00 ET, jusqu'à ce que NBC l'étende à 3 heures (heure de l'Est (7h-10h du matin)) le 2 octobre 2000. Le 10 septembre 2007, une quatrième heure a été ajoutée à l'émission.

Aujourd'hui était le premier du genre lorsqu'il a signé pour la première fois avec l'animateur Dave Garroway. L'émission mélange avec succès les gros titres de l'actualité nationale, des interviews approfondies avec des journalistes, des articles sur le style de vie, d'autres actualités légères et des gadgets (y compris la présence du chimpanzé J. Fred Muggs comme mascotte de l'émission pendant les premières années) et des mises à jour locales. Il a engendré plusieurs autres émissions d'un type similaire, y compris ABC's Bonjour Amérique , CBS Le premier spectacle , et la série canadienne, Canada AM . L'émission est filmée et produite au studio 1A du Rockefeller Center, New York, juste en face du siège de NBC au GE Building. Le studio est situé juste à côté de la rue et les hôtes font souvent la météo ou d'autres événements de l'extérieur. Aujourd'hui, c'était l'idée de Pat Weaver, qui était alors vice-président de NBC. Plus tard, il est devenu président de la société de 1953 à 1955, puis a été président du conseil d'administration pendant une autre année. L'émission est actuellement animée par Matt Lauer et Savannah Guthrie. Al Roker fait des mises à jour météo et Natalie Morales lit les gros titres. L'ancien présentateur météo populaire Willard Scott apparaît toujours dans l'émission quotidiennement pour faire les annonces du 100e anniversaire pour lesquelles il est devenu célèbre dans les années 1980.


Le prix Sahitya Akademi 2020 a été annoncé par l'Académie nationale des lettres lors de la journée d'ouverture du Festival annuel des lettres. La liste des lauréats comprend sept livres de poésie, quatre romans, cinq nouvelles, deux pièces de théâtre et un chacun des souvenirs et de la poésie épique dans 20 langues indiennes. S. .

Jours importants en janvier 2020 1er janvier Journée de la création du corps médical de l'armée 8 janvier Journée de la fondation du Congrès national africain 10 janvier Journée mondiale du rire 9 janvier Pravasi Bharatiya Divas 11 janvier Anniversaire de la mort de Lal Bahadur Shastri 12 janvier Journée nationale de la jeunesse (Jour de la naissance de Swami.


Je ne fais que vous avertir en ce moment, comme les avertissements émis pour Sturgill Simpson, Tyler Childers, Billy Strings et autres. Voyez votre artiste indépendant préféré dans un cadre intime quand vous le pouvez, car parfois ces gars prennent feu, et la prochaine chose que vous savez

Un chauvin lavé, un idiot d'auteur de chansons d'entreprise normcore avec astigmatisme et un dur à cuire à la tête de fourneau en tenue de moto entrent dans un bar … arrêtez-moi si vous avez entendu celui-ci. Ouais, je suis fou de rage à propos de ce nouveau single de Brantley Gilbert.


La campagne Strike Hard : une campagne de fidélisation

Depuis mai 2014, le gouvernement chinois a mené ce qu'il appelle la « Campagne de grève contre le terrorisme violent » (严厉打击暴力恐怖活动专项行动) au Xinjiang. Le gouvernement chinois a souvent mené des campagnes « Strike Hard » dans toute la Chine. Alors que le gouvernement dit que ce sont des mesures efficaces de lutte contre la criminalité, elles sont souvent très abusives. Parce que la police et d'autres fonctionnaires sont encouragés ou contraints d'atteindre des taux élevés de détention, ils sont encore plus enclins que dans des circonstances ordinaires à ignorer les droits fondamentaux garantis par la loi chinoise. Human Rights Watch a déjà souligné le caractère abusif de ces pulsions, en particulier au Xinjiang et au Tibet, où elles ont conduit à de nombreuses arrestations arbitraires et exécutions sommaires. [11]

Sous la direction du secrétaire du Parti Chen Quanquo, qui a été transféré du Tibet au Xinjiang en août 2016, la répression au Xinjiang a atteint de nouveaux sommets. L'aggravation de la situation des droits au Xinjiang reflète également l'intensification de la répression dans toute la Chine depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinping en mars 2013. Entre autres aspects de la vie quotidienne, Xi a renforcé l'emprise du gouvernement sur la pratique religieuse, déclarant que les religions en Chine doivent être « » sinisés » et voir leur influence étrangère purgée. [12]

Cette campagne Strike Hard a plusieurs objectifs déclarés, mais cible principalement toute personne qui « met en cause… la sécurité de l'État, l'unité ethnique et la stabilité sociale » [13], étiquettes trop larges que le gouvernement a longtemps utilisées à mauvais escient pour punir l'activisme et l'expression pacifiques. [14] Pour découvrir ces menaces – y compris celles qui entretiennent secrètement des sentiments anti-gouvernementaux – les responsables examinent le niveau de loyauté politique des musulmans turcs en divisant les personnes en trois catégories : « digne de confiance » (放心户), « moyen » (一般户) , et « indigne de confiance » (不放心户).Les personnes considérées comme « indignes de confiance » sont soumises à une surveillance et à des restrictions plus officielles. Leur niveau de fiabilité est évalué par leurs catégories sociales, par exemple s'ils sont des fonctionnaires, leurs réseaux familiaux et sociaux, et leur comportement, y compris s'ils ont contacté à plusieurs reprises des personnes à l'étranger.

Une caractéristique majeure de la campagne Strike Hard en cours est le déploiement de «fanghuiju» (访惠聚) [15] équipes au Xinjiang. Entre 2014 et 2017, les autorités du Xinjiang ont envoyé 200 000 cadres d'agences gouvernementales, d'entreprises d'État et d'institutions publiques stationner dans les villages, visiter et surveiller régulièrement les gens, et les soumettre à la propagande politique, un programme qui a été prolongé indéfiniment. [16] En octobre 2016, les autorités ont lancé un effort connexe, appelé la campagne « Devenir une famille » (结对认亲). Depuis décembre 2017, cette campagne « Devenir une famille » a été élargie en tant que programme d'hébergement obligatoire où plus d'un million de cadres passent au moins cinq jours tous les deux mois dans les maisons des habitants du Xinjiang, principalement à la campagne. [17]

La campagne Strike Hard a également ciblé les responsables des minorités que les autorités accusent d'être « à double face » ou déloyaux – ceux qui ne sont pas d'accord avec l'approche brutale du Xinjiang et ceux accusés d'infractions disciplinaires telles que la corruption et les violations du planning familial – et les soumettre à la détention et éventuellement à l'emprisonnement. Certains des plus hauts responsables ouïghours renversés dans cette répression comprennent trois hauts responsables de l'éducation qui ont été arrêtés pour avoir distribué du matériel pédagogique en ouïghour et en kazakh. Les autorités ont déclaré que ces documents avaient propagé le panislamisme et le panturcisme, empoisonnant les étudiants par le «séparatisme». [18]

Un autre objectif majeur de la campagne Strike Hard est le renforcement du contrôle des frontières. Les résidents du Xinjiang sont depuis longtemps soumis à un processus de demande de passeport plus onéreux que les personnes vivant dans les régions à majorité Han en Chine. [19] En août 2015, pour des raisons qui restent floues, les autorités ont facilité la demande et l'obtention de passeports par les résidents du Xinjiang. Mais début octobre 2016, les autorités du Xinjiang ont commencé à retirer des passeports, prétendument pour des raisons de « gestion collective ». [20] Cela permet essentiellement à la police d'examiner et de contrôler chaque visite à l'étranger, et d'intensifier l'examen de ceux qui ont des liens à l'étranger. Les autorités ont ciblé les personnes ayant des liens avec une liste de « 26 pays sensibles » (voir tableau 1). [21]

Depuis le début de la campagne Strike Hard, le gouvernement chinois a également intensifié ses efforts pour contraindre les citoyens chinois d'ethnie kazakhe et ouïghoure vivant à l'étranger à rentrer (voir aussi, section IV, p. 87), même lorsque le gouvernement ne les a pas accusés. de crimes spécifiques ni ne semble être passé par les voies formelles d'extradition.

Les demandeurs d'asile et les réfugiés dans les pays sont particulièrement sensibles aux pressions du gouvernement chinois. En juillet 2017, les autorités égyptiennes ont rassemblé des dizaines d'étudiants ouïghours dans le pays à la demande du gouvernement chinois, forçant au moins 20 à revenir. [22] La Thaïlande, la Malaisie et l'Afghanistan ont, depuis 2014, des groupes d'Ouïghours expulsés recherchés par le gouvernement chinois. La Malaisie et la Thaïlande continuent de détenir des groupes d'Ouïghours menacés de retour forcé. [23] Des cas supplémentaires de détenus ouïghours menacés d'expulsion ont également été signalés en Bulgarie, au Cambodge, en Inde et aux Émirats arabes unis, entre autres. [24] Les gouvernements qui ont renvoyé des Ouïghours menacés de persécution ou de torture et d'autres mauvais traitements en Chine ont violé leurs obligations juridiques internationales. [25]


Voir la vidéo: Pronostic Foot Europe: Mes 8 pronostics Ligue Des Champions Mardi 28 Septembre 2021 (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Dukora

    dans la fournaise

  2. Zoltan

    Wacker, quelle phrase nécessaire ..., pensée remarquable

  3. Autolycus

    Juste ce dont vous avez besoin. Bon sujet, je vais participer. Ensemble, nous pouvons arriver à la bonne réponse.



Écrire un message