20 mai 1943


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

20 mai 1943

Peut

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Guerre en mer

Le sous-marin allemand U-258 coulé de toutes les mains dans l'Atlantique Nord

Diplomatie

Les traités britanniques et américains avec la Chine sont ratifiés



Établissement des relations diplomatiques, 1903.

Le 17 juillet 1903, l'ambassadeur des États-Unis aux Pays-Bas Stanford Newel a présenté ses lettres de créance en tant qu'envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire au Luxembourg. Il demeura résident à La Haye.

Passage de La Haye à Bruxelles, 1923 .

Le 23 octobre 1923, l'ambassadeur des États-Unis en Belgique Henry P. Fletcher a présenté ses lettres de créance en tant qu'envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire au Luxembourg, il demeurait domicilié à Bruxelles.

Fermeture de la Légation Luxembourg, 1940 .

L'Allemagne occupe le Luxembourg le 10 mai 1940 et la légation américaine ferme le 15 juillet 1940.

Gouvernement luxembourgeois au Canada, 1941 .

L'ambassadeur des États-Unis au Canada Jay Pierrepont Moffat a été accrédité auprès du gouvernement du Luxembourg au Canada, il est resté résident à Ottawa a.

Gouvernement luxembourgeois au Royaume-Uni, 1943 .

Le gouvernement du Luxembourg a déménagé au Royaume-Uni le 14 octobre 1943. Anthony J. Drexel Biddle Jr. a présenté ses lettres de créance au gouvernement du Luxembourg à Londres le 12 novembre, mais il a quitté Londres peu de temps après. Bien que Rudolph E. Schoenfeld ait été nommé Chargé d'Affaires le 21 mars 1944, il n'a pas présenté ses lettres de créance avant que sa nomination ne soit remplacée par le rétablissement de la Légation Luxembourg.


+ 3-4 avril 1934 Inondation de Hammon

L'inondation de Hammon des 3 et 4 avril 1934 était un événement météorologique et hydrologique historique qui s'est ironiquement produit lors d'une sécheresse à long terme dans l'Oklahoma dans les années 1930, également connue sous le nom d'ère Dust Bowl. De fortes pluies sont tombées en peu de temps sur certaines parties du centre-ouest de l'Oklahoma, provoquant des crues soudaines et des inondations fluviales le long de la rivière Washita qui ont tué 17 personnes près de la ville de Hammon, OK.

Les fortes précipitations totales de 6 à 14 pouces se sont produites sur une zone concentrée dans le centre-ouest de l'Oklahoma dans la soirée du 3 avril et tôt le matin du 4 avril. Cette bande de fortes pluies a couvert les deux tiers est des comtés de Roger Mills, le nord-ouest de Custer, le sud-est d'Ellis et le sud-ouest des comtés de Dewey. La pluie la plus extrême a été centrée sur Cheyenne, OK, où l'observateur coopératif du Bureau météorologique américain a mesuré 14 pouces, estimé être entièrement tombé entre 18 heures et minuit.

Après la tempête, le U.S. Geological Survey (USGS) a mené une vaste enquête & ldquobucket & rdquo de la région et a obtenu plus de 200 estimations de précipitations. Certains rapports non officiels montaient jusqu'à 20 pouces, et un rapport non officiel faisait état de 15 pouces de pluie tombant en 2 heures et 20 minutes ! L'enquête au seau était une analyse spéciale d'une tempête de pluie locale ou régionale où les mesures de toutes les sources disponibles ont été utilisées pour aider à cartographier le schéma des précipitations d'une tempête intense.

Malheureusement, les précipitations intenses associées à l'inondation de Hammon sont tombées rapidement sur environ 750 miles carrés, presque entièrement dans le bassin de drainage de la rivière Washita. Les ruisseaux et les petits affluents qui composent le bassin ont transporté un énorme volume d'eau rapidement vers le nord ou le sud vers le chenal principal de la rivière Washita. Certains de ces affluents tels que Croten, Broken Leg, Sergeant Major, Nine Mile, West Quartermaster et East Quartermaster Creeks ont connu des crues soudaines intenses. Au fur et à mesure que l'eau de ces ruisseaux alimentait la rivière Washita, le volume s'est multiplié. Une vague d'eau coulant rapidement, d'une largeur de 2 milles au plus fort de l'inondation, a descendu la rivière vers l'est et a submergé plusieurs maisons juste au nord de Hammon, dans le comté de Roger Mills. De nombreuses personnes ont été emportées avec leurs maisons 17 personnes ont été tuées. Une famille a perdu sept membres dans l'inondation et les corps de deux personnes n'ont jamais été retrouvés.

L'USGS a rapporté que les étapes de la rivière "dépassaient tout ce qui avait été enregistré auparavant sur le Washita de Cheyenne à Fort Cobb, une distance d'environ 150 miles". Avec des maisons, l'inondation a emporté des miles de voies ferrées et des milliers de bétail. Les hautes eaux ont laissé de nombreuses personnes bloquées sur les toits ou accrochées aux arbres, où certaines ont attendu les sauveteurs pendant plus de 20 heures. Le Elk City Daily News a rapporté que la "vue aérienne" était d'une grande désolation. Les journalistes qui ont volé de Cheyenne à Clinton ont rapporté que toute la vallée était inondée de clôtures enroulées, d'arbres déracinés et que la rivière traversait des terres agricoles fertiles avec un fort courant. Un pilote qui avait survolé les eaux de crue a déclaré avoir vu 8 maisons flottant sur la Washita Fleuve.

Environ 52 000 acres de terres ont été inondées, dont beaucoup ont été laissées impropres à l'utilisation. Les dommages en dollars de 1934 ont été estimés à 3 millions de dollars et comprenaient des dommages agricoles, ferroviaires et routiers. Les journaux locaux ont également rapporté qu'environ 100 personnes se sont retrouvées sans abri le long de la rivière Washita près de Hammon.

L'événement d'inondation d'avril 1934 est l'inondation record de la rivière Washita près de Clinton (33,90 pieds le 4/03/1934) et la deuxième inondation la plus élevée jamais enregistrée pour la rivière Washita près de Cheyenne (19,20 pieds et 52 000 cfs le 4/ 03/1934).

Une série d'inondations dévastatrices et mortelles à travers les États-Unis, y compris celle-ci, ont conduit à l'adoption de programmes de lutte contre les inondations et de prévention des inondations par le Congrès dans les années 1940 et 1950. En conséquence, l'État de l'Oklahoma est en tête du pays pour le nombre de petits barrages de contrôle des inondations en amont du bassin hydrographique construits avec un peu plus de 2 100 barrages comprenant une infrastructure de 2 milliards de dollars.

En fait, le premier barrage de contrôle des crues du pays, Cloud Creek Dam Number 1, a été construit en 1948 le long d'un affluent de la rivière Washita près de Cordell. Le barrage a été construit par les sponsors locaux du projet de bassin versant avec l'aide du Service de conservation des sols de l'USDA (SCS), maintenant connu sous le nom de Service de conservation des ressources naturelles. Le financement et l'aide technique pour ce barrage ont été autorisés par le Flood Control Act de 1944. Cette loi a sanctionné des projets pilotes dans 11 bassins versants aux États-Unis, dont le bassin versant de la rivière Washita. En conséquence, l'Oklahoma possède également le premier projet de bassin versant achevé du pays, le projet de bassin versant de Sandstone Creek dans le comté de Roger Mills. Au total, 24 barrages ont été achevés dans le bassin versant entre 1950 et 1953. Le succès de ces projets pilotes a finalement conduit à l'adoption de la Loi sur la protection des bassins versants et la prévention des inondations de 1954.

Édition Hiver 2009 du Cyclone des Plaines du Sud publié par NWS Norman Une carte météo quotidienne, datée de 8 h 00 HNE le 3 avril 1934, de la bibliothèque centrale de la National Oceanic and Atmospheric Administration. Les météorologues du National Weather Service à Norman, OK, ont modifié la carte en indiquant une limite frontale, une ligne sèche possible et une longue récupération d'humidité profonde du Golfe. Le cercle violet marque le bassin de la rivière Washita en amont de Hammon, OK, où une grave crue éclair a eu lieu plus tard dans la journée.

  • Oklahoma Planning and Resources Board, 1934, Washita River, Hammon flood, 3-4 avril 1934 : Oklahoma City, Division of Water Resources report, 112 p.

+ Inondation du 29 septembre au 7 octobre 1986

Les fortes pluies des deux dernières semaines de septembre 1986 ont saturé le sol de l'Oklahoma. Ensuite, quatre principales caractéristiques météorologiques se sont combinées pour produire de fortes pluies et des inondations au cours des quatre premiers jours d'octobre :

  • Grand anticyclone presque stationnaire sur le sud-est des États-Unis apportant de l'air chaud et humide du golfe du Mexique à l'Oklahoma,
  • Système orageux d'altitude fort et lent dans l'ouest. L'emplacement des systèmes à basse et haute pression a provoqué un fort courant-jet sur l'Oklahoma.
  • Système frontal presque stationnaire du sud-ouest des Grands Lacs jusqu'au centre-nord de l'Oklahoma
  • L'ouragan Paine au large de la côte ouest du Mexique. Aidée par les forts vents d'altitude, l'humidité de l'ouragan Paine s'est écoulée dans l'Oklahoma, combinée au système frontal, et s'est déplacée à travers les comtés saturés du centre-nord et du nord-est de l'Oklahoma, et dans le sud-est du Kansas.

Des quantités de pluie de 6 à 10 pouces étaient courantes, avec 15 à 20 pouces tombant dans la partie centrale nord et nord-est de l'Oklahoma. Hardy, dans le comté de Kay, a enregistré 21,79 pouces pour le montant maximum. Ces fortes précipitations sur des terres auparavant saturées ont provoqué un ruissellement énorme, qui à son tour a provoqué l'inondation de grandes rivières et de tous les ruisseaux et ruisseaux. Les rivières Arkansas, Caney, Canadian, South Canadian, Cimarron, Washita, Salt Fork, Neosho, Verdigris et North Fork de la rivière Rouge ont atteint ou presque établi des records de crête. Cet événement a établi de nouveaux records de crue sur 7 sites de jaugeage de cours d'eau.
Environ 30 000 personnes ont dû être évacuées d'environ 25 villes. La moitié de ces évacuations ont eu lieu à Bartlesville. Tous les résidents de Webbers Falls, Jenks et Bixby ont reçu l'ordre d'évacuer. Deux vies ont été perdues lors de cette inondation. Au total, 509 résidences ont été détruites et 3 957 ont été endommagées. De nombreuses routes et ponts ont été emportés, y compris deux ponts sur l'Interstate 35. Au total, 52 des 77 comtés de l'Oklahoma ont subi des dommages dus aux inondations. Il y avait 33 comtés, les villes de Norman et Shawnee, et 10 comtés du Kansas ont été déclarés zones sinistrées par les inondations. Les dommages ont été estimés à 350 millions de dollars (748 millions de dollars en 2013), dont la moitié provenaient de l'agriculture (tous les chiffres des dommages sont en dollars de 1986).

À Tulsa, une digue privée de la rive ouest a échoué, causant des dommages de 1,3 million de dollars à 64 bâtiments, dont le quartier Garden City. Les dommages du comté de Tulsa ont été estimés à 63,5 millions de dollars (32,5 millions de dollars à Sand Springs et 13,4 millions de dollars à Bixby). Le comté de Washington a subi 39,7 millions de dollars de dommages (37,2 millions de dollars de la rivière Caney à Bartlesville).

L'US Army Corps of Engineers (USACE) dispose d'un système de structures de contrôle des inondations dans tout le bassin de la rivière Arkansas. 7 des 11 lacs du système se sont complètement remplis ou ont dépassé leur capacité de stockage de contrôle des inondations. Le lac Hulah, en amont de Bartlesville, a dépassé sa surcharge. Cet événement a été la première grave crue de la rivière Arkansas à Tulsa depuis l'achèvement du barrage Keystone en 1964. L'USACE a dû libérer 310 000 pieds cubes par seconde (cfs) d'eau du barrage Keystone. En octobre 2013, cette inondation reste la plus élevée (25,21 pieds et 307 000 cfs le 10/05/1986) le long de la rivière Arkansas à Tulsa. Cette inondation détient également le record le long de la rivière Caney à Bartlesville (27,70 pi et 94 500 pi3/s le 10/04/1986). De plus, cette inondation est la plus élevée sur la rivière Cimarron près de Douvres (26,10 pi et 123 000 pi3/s le 10/04/1986), près de Guthrie (25,71 pi et 116 000 pi3/s le 10/04/1986) et près de Perkins ( 26,75 pieds et 162 000 cfs le 10/04/1986).


En octobre 2013, cette inondation se classe au deuxième rang des plus hautes crêtes jamais enregistrées pour les endroits suivants : Caney River près de Ramona et près de Collinsville, Arkansas River près de Haskell et près de Muskogee, Polecat Creek près de Jenks, Kingfisher Creek à Kingfisher, Elk Creek près de Hobart , la rivière North Canadian près de Watonga, la fourche salée de la rivière Rouge à Mangum et deux sites sur la fourche nord de la rivière Rouge près de Headrick et Tipton. À l'époque, il s'agissait de la deuxième pire inondation de l'histoire de la ville de Miami (en octobre 2013, l'inondation de 1986 est la 3e plus élevée).

Ce résumé de l'événement comprend des informations du National Weather Service, de la ville de Tulsa et du U.S. Army Corps of Engineers du district de Tulsa.

À partir des archives locales du NWS Norman Forecast Office Carte des précipitations totales de tempête de l'ouragan Paine en septembre et octobre 1986. David Roth, NOAA, NWS, Weather Prediction Center, Camp Springs, Maryland
Ensachage sur Riverside Dr. à Tulsa, OK 1986. Image de &ldquoFrom Harm&rsquos Way : atténuation des risques d'inondation à Tulsa, Oklahoma&rdquo

+ Inondation de mai 1943

Mai 1943 a été le mois de mai le plus humide jamais enregistré en Oklahoma à l'époque. Le record de tous les temps pour la section est a été battu avec une moyenne de 14,26 pouces de pluie. Miami, OK, avait un total mensuel de 23,95 pouces. Les pluies ont entraîné les inondations les plus graves de l'histoire de l'Oklahoma dans les comtés le long de la rivière Arkansas et dans les petits cours d'eau de l'est de l'Oklahoma. Les estimations des dommages n'étaient pas disponibles, mais elles étaient lourdes.

De fortes pluies se sont produites pour la première fois du 7 au 11 mai, la plupart des stations de l'est de l'Oklahoma signalant plus de 5 pouces de pluie et beaucoup signalant plus de 10 pouces, comme McAlester, 12,99 pouces. Une deuxième série de fortes pluies s'est produite sur la même zone du 16 au 20 mai. La plupart des stations de l'est de l'Oklahoma ont à nouveau signalé plus de 5 pouces, plusieurs signalant plus de 10 pouces. Le total de Ralston était de 13,10 pouces.

Il y a eu une infiltration considérable au cours de la première tempête, mais la plupart des cours d'eau étaient encore élevés lorsque la deuxième tempête a commencé, entraînant la plus forte inondation jamais enregistrée dans l'est de l'Oklahoma. Il y avait 26 vies ont été perdues au cours de cet événement. Une érosion considérable a été signalée dans les zones les plus pluvieuses.

L'estimation globale préliminaire des dommages le long des rivières North Canadian et Canadian était de 887 000 $ (339 600 $ sur la rivière Canadian et de 547 400 $ sur la rivière North Canadian. Tous les dommages étaient en dollars de 1943). Pour la rivière Canadian, les dommages aux biens corporels étaient d'environ 115 000 $, les récoltes mûres de 5 000 $, les cultures potentielles sur 21 000 acres d'environ 210 500 $, le bétail, etc., de 7 100 $ et la suspension des activités de 2 000 $.

Pour la rivière North Canadian, les dommages estimés sur les biens corporels étaient de 199 100 $, les récoltes mûries de 6 900 $, les cultures potentielles sur 22 200 acres de 290 400 $, le bétail, etc., de 32 000 $, et l'entreprise suspendue de 19 000 $.

La plupart des dommages le long des rivières North Canadian et Canadian, au-dessus de leur intersection avec la rivière Arkansas, se sont produits dans le comté de McIntosh, où les dommages estimés étaient de 653 000 $, soit environ 75 pour cent du total des dommages estimés. Une estimation de la valeur monétaire de la propriété sauvée par les avertissements d'inondation était d'environ 20 500 $. Les structures de contrôle des inondations du US Army Corps of Engineer n'étaient pas en place à ce moment-là.

La rivière Arkansas à Fort Smith, AR (à la frontière entre l'Oklahoma et l'Arkansas) culminait à 41,8 pieds, l'étape la plus élevée jamais enregistrée à l'époque. La rivière a atteint le niveau d'inondation le 10 mai et n'est pas descendu en dessous du niveau d'inondation à Pine Bluff, AR jusqu'au 4 juin. dans ce district « sera probablement de 20 à 30 millions de dollars », et que le rapport pour son district a été retardé en raison de la difficulté à obtenir des chiffres sur les pertes de certaines des sociétés qui ont subi les plus grandes pertes.

En octobre 2013, cet événement est l'inondation record pour les endroits suivants :
Polecat Creek près de Sapulpa, (33,70 pi le 5/10/1943)
Rivière Deep Fork près de Beggs, (34,55 pieds le 5/11/1943)
Caney River près de Collinsville, (39,80 pi le 21/5/1943)
Caney River près de Ramona, (39,80 pi le 21/05/201943)
Rivière Verdigris près d'Inola, (54,93 pi le 21/5/1943)
Rivière Arkansas près de Muskogee (48,20 pi le 21/5/1943)

En octobre 2013, mai 1943 est la deuxième crue la plus élevée jamais enregistrée pour les endroits suivants :
Rivière Poteau près de Poteau, (37,00 pi le 5/11/1943)
Spring River près de Quapaw, (43,40 pi le 19/5/1943)
Black Bear Creek à Pawnee, (28,19 pi le 19/5/1943)
Bird Creek près de Sperry, (31,68 pi le 18/5/1943)
Bird Creek près d'Owasso, (31,50 pi le 23/05/201943)
Rivière Verdigris près de Lenapah, (40,44 pi le 20/5/1943)

La rivière Arkansas lorsqu'elle a inondé les chutes Webbers en 1943 . Photo publiée par Shirley Walters Bryant le 06 juillet John Horn debout dans l'eau. Déluge de 1943. Photo publiée par Webbers Falls le 12 décembre 2010.
Pont de W ebbers Falls Inondation de 1943 . Photo publiée par George Miller le 28 février 2011 Photographies de l'Arkansas River Historical Society de la collection Joseph Howell et autres archives du Musée.
De Harm&rsquos Way : Atténuation des risques d'inondation à Tulsa, Oklahoma

+ 26-27 mai 1984 Tulsa Memorial Day Flash Flood

L'inondation du Memorial Day de 1984 a été la pire inondation de l'histoire de la ville. Il a été causé par un déluge de 6 à 15 pouces provenant d'un front froid bloqué, affectant la région métropolitaine de Tulsa et centré près du parc McClure. Toute cette pluie est tombée pendant une période de 8 heures, du 26 mai à 20 h 30 à 4 h 30 le 27 mai 1984. L'ensemble du bassin du ruisseau Mingo a reçu au moins 9 pouces de pluie au cours de cet événement. Il y a eu 14 décès, dont 6 liés à l'automobile, et 288 blessés. Plus de 5 500 bâtiments ont été endommagés ou détruits, dont plus de 20 écoles. Il y a eu 7 000 véhicules détruits ou gravement endommagés, et de nombreuses routes et ponts ont également été détruits ou gravement endommagés. Les dommages ont été fixés à 180 millions de dollars (406 millions de dollars en dollars de 2013). Mingo Creek a représenté à lui seul 125 millions de dollars des dommages. Le président Ronald Reagan a publié une déclaration de catastrophe majeure pour cet événement.

Les précipitations au cours de cet événement ont été enregistrées par le service météorologique national à l'aéroport international de Tulsa et à 15 pluviomètres dans toute la ville exploités par le département d'ingénierie de la ville de Tulsa. Les hauteurs de pluie provenant de ces jauges ont dépassé l'intervalle de récurrence de chance annuel de 1 % pendant des durées de 1 à 8 heures dans une grande partie de la zone métropolitaine. Les débits de crue de pointe étaient également supérieurs à l'intervalle de récurrence de chance annuel de 1 pour cent sur 7 des 9 sites mesurés. Le débit unitaire de pointe calculé pour Mill Creek dans le parc McClure dépasse tout débit unitaire connu en Oklahoma (en 1988). Les totaux de précipitations mesurés allaient de 3,4 pouces dans le sud-ouest de Tulsa à plus de 12 pouces à 3 endroits dans la partie centre-est de la ville, et plusieurs rapports non officiels allant jusqu'à 15 pouces étaient plausibles.

Le ruisseau Mingo, dans ses tronçons non améliorés, en particulier ses affluents, a subi la dévastation la plus concentrée. D'autres ruisseaux ont enregistré des inondations majeures, notamment Flatrock Creek et ses affluents Dirty Butter, Coal, Little Joe et Upper Haikey dans l'est et le sud-est du comté de Tulsa.

À West Tulsa, les ruisseaux Blackboy et Harlow ont débordé des digues dans des zones résidentielles et commerciales, et à leur confluence et à l'entrée d'une structure commune sous la digue de la rivière Arkansas, la structure et la digue ont subi des dommages importants. Le ruisseau Bird a connu des inondations mineures au-dessus de la jauge Sperry parce qu'il était alimenté dans son tronçon d'Owasso à Catoosa principalement à partir des apports de crue commençant par le ruisseau Flatrock. Son principal contributeur était le bassin hydrographique du ruisseau Mingo.Quelque 56 maisons de Catoosa ont été inondées par la montée de Bird Creek, probablement renforcée par Spunky Creek.

Cette inondation fait suite à de nombreuses inondations à Tulsa au cours des années 1960 et 1970. En conséquence, le maire et le commissaire des rues de Tulsa ont réuni la première équipe d'atténuation des risques d'inondation de la ville, et une nouvelle approche de la réponse et de la récupération des inondations de Tulsa a été développée. Une fois achevé, le programme comprenait la relocalisation de 300 maisons inondées et d'un parc de maisons mobiles de 228 blocs, 10,5 millions de dollars en travaux de contrôle des inondations et 2,1 millions de dollars pour des plans directeurs de drainage. Le programme d'immobilisations total a dépassé 30 millions de dollars, provenant principalement de sources de capitaux locales, de chèques de réclamation d'assurance contre les inondations et de fonds fédéraux.

Le travail ne s'est pas terminé avec la réponse initiale aux inondations et la récupération. En fait, ce n'était que la première étape d'un long et continu voyage pour sécuriser les inondations de Tulsa. L'inondation de 1984 a également persuadé Tulsans qu'un programme coordonné et complet de gestion des eaux pluviales était nécessaire. En 1985, le Département de la gestion des eaux pluviales a centralisé la responsabilité de tous les programmes municipaux d'inondation, de drainage et d'eaux pluviales. Une redevance sur les eaux pluviales a été établie par ordonnance en 1986 pour faire fonctionner le programme. Les frais de service public garantissent des fonds stables pour l'entretien et la gestion. L'ordonnance attribue la totalité des frais exclusivement aux activités de gestion des plaines inondables et des eaux pluviales. Au début des années 1990, la FEMA a classé Tulsa au premier rang du pays pour son programme de gestion des plaines inondables, permettant aux Tulsans de bénéficier des taux d'assurance contre les inondations les plus bas du pays.

Ce résumé de l'événement comprend des informations du National Weather Service, de la ville de Tulsa et de l'U.S. Geological Survey.

En regardant vers l'est vers le centre-ville : inondation de Tulsa&rsquos 1984. De Harm&rsquos Way : Atténuation des risques d'inondation à Tulsa, Oklahoma Sur l'affluent du ruisseau Mingo appelé Cooley, l'inondation de 1984 a arraché des logements à ces appartements et jeté des voitures comme des jouets. Sur cette photo, prise alors que l'eau se retire le matin après l'inondation du Memorial Day de 1984, des voisins se dirigent vers les voitures pour rechercher des corps. Cette photo a été prise en amont du Holiday Mobile Home Park, un autre centre de problèmes perfides lors de l'inondation. De Harm&rsquos Way : Atténuation des risques d'inondation à Tulsa, Oklahoma)
De Harm&rsquos Way : Atténuation des risques d'inondation à Tulsa, Oklahoma

+ 16-21 mai 1957 Inondations

Selon l'USGS, l'inondation du 16 au 21 mai 1957 est l'une des plus répandues et des plus graves documentées dans l'Oklahoma au cours du 20e siècle. Des orages violents à violents et des précipitations se sont produits sur le sud du Kansas, de l'Oklahoma et de l'Arkansas au cours de la seconde moitié de mai 1957, et ont causé des inondations graves à record le long de nombreux ruisseaux, ruisseaux et rivières de la région. Des inondations record se sont produites le long de certaines parties des rivières Cimarron, Arkansas et Canadian.

Les inondations ont causé au total 20 millions de dollars de pertes pour l'agriculture. Un ruissellement important dans le lac Texoma a produit des élévations extrêmes de l'élévation du lac et a provoqué l'ouverture du déversoir d'urgence pour la première fois depuis l'achèvement du réservoir en 1943. Dans le bassin inférieur de la rivière Washita, près de 80 000 acres de terres agricoles ont été inondées . Dans le bassin de la rivière Rouge en aval du barrage Denison au lac Texoma, près de 200 000 acres ont été inondés par le. Les inondations ont également marqué la fin de la sécheresse persistante en Oklahoma qui avait commencé en 1952.

Une caractéristique prédominante des tempêtes de la mi-mai 1957 était la récurrence inhabituelle de précipitations produisant des inondations sur une période de 2 semaines. Les précipitations sont tombées presque tous les jours sur une grande partie de l'Oklahoma. L'événement de la mi-mai faisait partie d'une période extrêmement humide d'avril à juin 1957 lorsque plusieurs séries de pluies et d'inondations se sont produites.

En Oklahoma, les précipitations mensuelles de mai ont dépassé les moyennes à long terme, de nombreuses stations de notification des précipitations recevant plus du double de la moyenne. Les précipitations à Hennessey, OK, étaient 5 fois supérieures à la moyenne mensuelle à long terme ! En général, ce mois a été le mois de mai le plus humide jamais enregistré pour de nombreuses stations.


Citations en texte intégral :

1. Je veux aujourd'hui redevenir prophète : si la communauté juive internationale à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe parvient à plonger à nouveau les nations dans une guerre mondiale, le résultat ne sera pas la bolchevisation de la terre et donc la victoire de la communauté juive, mais l'anéantissement de la race juive en Europe. Reichstag, 30 janvier 1939

2. J'ai maintenant cinquante ans. Je préférerais avoir la guerre maintenant qu'à cinquante-cinq ou soixante ans. Au ministre roumain des Affaires étrangères, printemps 1939

3. Meilleurs vœux pour votre bien-être personnel ainsi que pour l'avenir prospère des peuples de l'Union soviétique amie. Message envoyé à Staline à l'occasion de son 60e anniversaire (18 décembre), 21 décembre 1939

4. Nous ne parlerons de paix que lorsque nous aurons gagné la guerre. Le monde capitaliste juif ne survivra pas au vingtième siècle. Emission radio, 31 décembre 1939

5. Le la bataille qui commence aujourd'hui décidera du sort de la nation allemande pour les mille prochaines années. 10 mai 1940

6. Soldats du front ouest ! Dunkerque est tombée… avec elle a mis fin à la plus grande bataille de l'histoire du monde. Soldats! Ma confiance en toi n'a pas de limites. Vous ne m'avez pas déçu. Ordre du jour, 5 juin 1940

7. [Le] victoire la plus glorieuse de tous les temps. Déclaration suite à l'annonce de l'accord de la France sur les termes de l'armistice, 25 juin 1940

8. Avec La Russie brisée, le dernier espoir de la Grande-Bretagne serait brisé. L'Allemagne sera alors maîtresse de l'Europe et des Balkans. A ses généraux à Berchtesgaden, le 31 juillet 1940

9. Aujourd'hui Je suis à la tête de l'Armée la plus puissante du monde, de la Force aérienne la plus gigantesque et d'une Marine fière. Derrière et autour de moi se tient le Parti avec lequel je suis devenu grand et qui est devenu grand à travers moi… Nos ennemis ne doivent pas se leurrer – dans les 2000 ans d'histoire allemande que nous connaissons, notre peuple n'a jamais été aussi uni qu'aujourd'hui. Dans le cadre de son discours au Reichstag déclarant la guerre aux États-Unis, le 11 décembre 1941

10. Je ne vois pas beaucoup d'avenir pour les Américains… c'est un pays pourri. Et ils ont leur problème racial, et le problème des inégalités sociales… tout sur le comportement de la société américaine révèle qu'elle est à moitié judaïsée, et l'autre à moitié négrifiée. Comment peut-on s'attendre à ce qu'un État comme celui-là se maintienne ? En conversation, 7 janvier 1942

11. Ce est une guerre d'extermination. A son général, le 30 mars 1942

12. Maintenant la terreur sera répondue par la terreur. En réponse à l'annonce de la destruction de Lübeck par la RAF, le 28 mars 1942

13. Si nous ne prenons pas Maikop et Grozny, alors je dois mettre fin à la guerre. A ses généraux, 23 juillet 1942

14. Victoire à Koursk sera un phare pour le monde entier. A ses généraux, 15 avril 1943

15. Chaque fois que je pense à cette attaque, mon estomac se retourne. A Heinz Guderian, en référence à l'offensive de Koursk, 14 mai 1943

16. Une fois Je profite à nouveau de cette occasion, mes anciens compagnons d'armes, pour vous saluer, heureux d'avoir à nouveau été épargné d'un sort qui, s'il ne m'effrayait pas personnellement, aurait eu des conséquences terribles pour le peuple allemand. J'interprète cela comme un signe de la Providence que je dois continuer mon travail, et donc je le continuerai. Emission radio, en réponse à une tentative d'assassinat, 20 juillet 1944

17. Dieu le Tout-Puissant a fait notre nation. En défendant son existence, nous défendons Son œuvre… Par conséquent, il est d'autant plus nécessaire, en ce douzième anniversaire de l'accession au pouvoir, de fortifier le cœur plus que jamais et de nous armer de la sainte détermination à manier l'épée, non- peu importe où et dans quelles circonstances, jusqu'à ce que la victoire finale couronne nos efforts. Emission radio, 30 janvier 1945

18. Je J'aurais dû prendre l'initiative en 1938 au lieu de me laisser forcer à la guerre en 1939 car la guerre était de toute façon inévitable. Cependant, vous ne pouvez guère m'en vouloir si les Britanniques et les Français ont accepté à Munich toutes les exigences que je leur ai faites. 14 février 1945

19. Notre la lutte pour l'existence de la nation nous oblige à utiliser tous les moyens, même à l'intérieur du territoire du Reich, pour affaiblir la puissance de combat de notre ennemi et empêcher de nouvelles avancées. Toute opportunité d'infliger des dommages durables à la puissance de frappe de l'ennemi doit être mise à profit. C'est une erreur de croire que des installations de trafic, de communication, industrielles et d'approvisionnement non détruites ou seulement temporairement paralysées nous seront de nouveau utiles après la reconquête des territoires perdus. Lors de sa retraite, l'ennemi ne laissera derrière lui que de la terre brûlée et abandonnera toute préoccupation pour la population.

Tout le trafic militaire, les communications, les installations industrielles et d'approvisionnement ainsi que les objets à l'intérieur du territoire du Reich qui pourraient être utilisés par l'ennemi dans la poursuite de son combat, maintenant ou plus tard, doivent être détruits. Extrait du décret Néron, 19 mars 1945

20. Le Führer à Berlin attend que les armées fassent leur devoir. L'histoire et le peuple allemand mépriseront tout homme qui, dans ces circonstances, ne fera pas tout son possible pour sauver la situation et le Führer. 26 avril 1945


20 mai 1943 - Histoire

* L'armée des États-Unis était également autrefois organisée en régiments, mais utilise actuellement la brigade à la place. Il existe des exceptions, comme la cavalerie des États-Unis, certains régiments d'infanterie parachutiste et les Army Rangers. Bien que chaque bataillon ou escadron soit associé à un régiment à des fins historiques, la plupart des régiments de combat sont des régiments de cavalerie rattachés à un corps. Ces régiments, qui sont généralement associés à des fins historiques, peuvent être appelés régiments parents.

Une brigade est plus petite qu'une division et à peu près égale ou un peu plus grande qu'un régiment. L'effectif varie généralement de 1 500 à 3 500 personnes. Les brigades de l'armée contenaient autrefois deux ou plusieurs régiments, mais cette structure est maintenant considérée comme obsolète.

Un régiment est plus grand qu'une compagnie et plus petit qu'une division. Selon la mission et la composition, un régiment moderne est similaire à une brigade en taille dans la mesure où les deux vont de quelques centaines de soldats jusqu'à 2 000 à 3 000, selon la branche de service et la méthode d'organisation. L'unité moderne varie en taille, en étendue, en rôle administratif d'un pays à l'autre et au sein des forces armées de certains pays.

Au 20ème siècle, la "Division" est devenue le bloc de construction tactique et administratif des armées américaines dans les mobilisations pour les guerres mondiales I & II, la Corée, le Vietnam et l'OTAN. La formation, l'administration et même l'emploi tactique étaient centrés au niveau divisionnaire. La plupart du soutien au combat et de la logistique étaient également concentrés à ce niveau.

Au 21e siècle, l'armée américaine est passée à la "modularisation", essayant d'utiliser la brigade autonome comme élément de base, ainsi que d'insérer plus de stabilité et de cohésion d'unité.


Forces terrestres de l'armée

La source: "L'almanach de l'armée", Bureau d'impression du gouvernement des États-Unis, 1950

Mission principale : La mission des forces terrestres de l'armée, telle qu'énoncée dans la circulaire du ministère de la Guerre 59 (2 mars 1942) était de « fournir des unités de force terrestre correctement organisées, entraînées et équipées pour les opérations de combat ».

Commandants : Lt. Gen. Lesley J. McNair, mars 1942-juin 1944. Lt. Gen. Ben Lear, juillet 1944-décembre 1944. Gen. Joseph W. Stilwell, janvier 1945-mai 1945, Gen. Jacob L. Devers, juin 1945 -.

Chronologie des événements : Les forces terrestres de l'armée ont été créées le 9 mars 1942 en tant que successeur du quartier général de l'armée des États-Unis (voir), conformément à un décret présidentiel du 28 février 1942. Le 10 mars 1948, elles ont été rebaptisées les forces de campagne de l'armée, par la circulaire 64, Département de l'armée, en date du 10 mars 1948, et est toujours en activité.


Troupes de combat, secteur de Ledo

La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

18 février 43 : Combat Trps, Ledo Sec (APO 689), agit avec le QG à Ledo, en tant que commandant subordonné du QG USAF CBI, avec pour mission de protéger le const de Ledo Road.

1er février 44 : Combat Trps, Ledo Sec, élimination et unités transférées au NCAC.

Le commandant: Brig général Raymond A Wheeler, 18 février 43 Brig général Haydon L Boatner, 6 avril 43


Commandement de combat de la zone nord (NCAC)

La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

À compter du 1er février 1944, le NCAC a été organisé avec son quartier général au Mile 5.5 sur la route de Ledo. Le général commandant, NCAC, était responsable de la supervision et de la direction de toutes les unités spéciales et de service (anglo-américaines) placées dans le NCAC, à l'exception des unités SOS spécifiquement engagées dans la construction de routes et des unités auxiliaires et de service nécessaires. Le commandement de toutes les troupes de combat du NCAC est resté avec le général commandant de l'armée chinoise en Inde (CAI).

4 oct. 43 : 5303d Hq et Hq Co (Prov) Combat trps org.

29 janvier 44 : 5303d Hq et Hq Co (Prov) Combat Trps redesig 5303d Hq et Hq Co (Prov) Area Comd.

8 mai 44 : 5307th Comp Unit (Prov) asgd NCAC (Voir R/E pour 5307th Comp Unit (Prov).)

16 juin 44 : NCAC transmis à opnl (supposé) contrôle de SEAC. (Date de sortie inconnue.)

19 juin 44 : loi Hq et Hq Co NCAC (CT&CC). Une allocation de pers pour le NCAC a été accordée afin de fournir des pers américains pour Hq et Hq Co NCAC et de fournir tous les pers de liaison avec des unités asgd à Chih Hui Pu (CAI), tous les pers américains avec des unités asgd à Seagrave Hospital Unit et 1st Tank Group, et pers américain pour d'autres activités selon les besoins.

19 juin 44 : 5303d Hq et Hq Co (Prov) Combat Trps dissous.

17 juillet 44 : CG USAF CBI a assumé le contrôle direct du NCAC. Toutes les unités alliées (sauf chinoises) sont rattachées pour le contrôle opnl au NCAC.

26 juillet 44 : 5332d Brig (Prov), connu sous le nom de MARS Task Force, agit le 26 juillet 44 et asgd NCAC. La mission du 5332d Brig (Prov) était de commander des unités de pénétration à longue portée. 5332d Brig (Prov) a participé à la deuxième bataille pour la Birmanie.

10 août 44 : 475th Inf act Ledo et asgd NCAC.

24 octobre 44 : NCAC asgd à IBT. Le CG USAF IBT a assumé le commandement du NCAC.

12 novembre 44 : le NCAC est passé sous le contrôle opnl de l'ALFSEA.

10 janvier 45 : NCAC Fld Repl Depot a établi Ledo et asgd NCAC a cessé le 12 avril 45. CG IBT a annoncé l'ouverture de Ledo Road.

Le commandant: Brig Gen Haydon L Boatner, 1er février 44 Lt Gen Joseph W Stilwell, 17 juil 44 Lt Gen Daniel I Sultan, 27 oct 44 Lt Gen Raymond A Wheeler, 22 juin 45


5307e unité composite, provisoire (Voir l'historique des unités CBI)

De M. David Fisher : « Mon père était un maraudeur avec le 5307th. Il m'a raconté des histoires sur la façon dont les hommes de cette unité avaient des copies de l'emblème de leur tenue à la main, avant qu'ils en fassent fabriquer un par l'armée. Je vous en ai envoyé deux. (photos) (ed: photos non affichées ici pour des problèmes d'espace), le premier est celui sur l'uniforme de mon père. Remarquez que l'étoile est sur la partie supérieure gauche de l'épinglette. Le suivant est le premier 5307e patch émis. Le patch a ensuite été modifié pour refléter le rayon de soleil sur le côté supérieur gauche, et l'étoile à 5 branches a été déplacée vers le côté supérieur droit, avec le boulon d'éclairage. . C'était après qu'ils aient été pris en charge par le groupe de travail sur Mars. L'Institute of Heraldry m'a dit que ces articles n'avaient été distribués qu'aux volontaires d'origine de l'opération Galahad. "

Le symbolisme du patch est que le 5307th était composé de six "équipes de combat" nommées pour les couleurs rouge, bleu, blanc, vert, kaki et orange. Le patch a les quatre premières couleurs et le kaki était censé avoir été représenté par l'uniforme lui-même. Pour une raison quelconque, l'orange a été omis. L'étoile blanche à cinq branches était pour l'étoile de Birmanie et le "soleil" blanc - en fait l'étoile du Kuomintang était pour la Chine. L'éclair rouge représente la puissance de frappe de l'appareil.

  • Constitué le 3 octobre 1943 dans l'armée des États-Unis sur le théâtre d'opérations Chine-Birmanie-Inde en tant qu'élément de la 5307th Composite Unit (Provisoire)
  • Consolidé le 10 août 1944 avec la Compagnie F, 475th Infantry (constituée le 25 mai 1944 dans l'armée des États-Unis), et unité consolidée désignée comme Company F, 475th Infantry
  • Inactivé le 1er juillet 1945 en Chine
  • Redésigné le 21 juin 1954 en tant que compagnie F, 75th Infantry
  • Attribué le 26 octobre 1954 à l'armée régulière
  • Activé le 20 novembre 1954 à Okinawa
  • Inactivé le 21 mars 1956 à Okinawa
  • Activé le 1er février 1969 au Vietnam
  • Inactivé le 15 mars 1971 au Vietnam
  • Redésigné le 2 octobre 1984 en tant que quartier général et compagnie de quartier général, 3e bataillon, 75e d'infanterie, et activé à Fort Benning, en Géorgie (éléments organiques simultanément constitués et activés)
  • Quartier général et compagnie de quartier général regroupées le 3 février 1986 avec l'ancienne compagnie A, 3e bataillon d'infanterie des Rangers (voir ANNEXE) 3e bataillon, 75e d'infanterie, rebaptisée simultanément 3e bataillon, 75e régiment de gardes forestiers
  • ANNEXE
  • Constitué le 21 juillet 1943 dans l'armée des États-Unis sous le nom de Compagnie A, le 3e Bataillon de Rangers consolide en même temps que la Compagnie A, le 3e Bataillon de Rangers (provisoire) (organisé le 21 mai 1943 en Afrique du Nord) et l'unité consolidée désignée sous le nom de Compagnie A, 3e Ranger Bataillon
  • Redésigné le 1er août 1943 en tant que compagnie A, 3d Ranger Infantry Battalion
  • Démantelé le 15 août 1944
  • Reconstituée le 25 octobre 1950 dans l'armée régulière sous le nom de 3d Ranger Infantry Company
  • Activé le 28 octobre 1950 à Fort Benning, Géorgie
  • Inactivé le 1er août 1951 en Corée
  • Redésigné le 24 novembre 1952 en tant que compagnie A, 3d Ranger Infantry Battalion
  • Consolidé le 15 avril 1960 avec la 1st Company, 1st Battalion, 2d Regiment, 1st Special Service Force (activé le 9 juillet 1942) et unité consolidée rebaptisée Quartier général et Compagnie de quartier général, 13th Special Forces Group, 1st Special Forces
  • Retiré le 14 décembre 1960 de l'armée régulière et affecté à la réserve de l'armée (éléments organiques constitués en même temps)
  • Groupe activé le 1er mars 1961 avec siège à Jacksonville, Floride
  • Siège social et société mère inactivés le 15 avril 1963 à Jacksonville, Floride (éléments organiques inactivés le 21 janvier 1966)
  • Ancienne compagnie A, 3e bataillon d'infanterie des Rangers, retirée le 3 février 1986, regroupée avec le quartier général et la compagnie de quartier général, 3e bataillon, 75e d'infanterie, et unité consolidée redésignée comme quartier général et compagnie de quartier général, 3e bataillon, 75e régiment de Rangers (reste du 13e groupe de forces spéciales , 1st Special Forces - ci-après lignée distincte)

Crédit de participation à la campagne :

  • La Seconde Guerre mondiale:
  • Nouvelle Guinée
  • Leyte (avec pointe de flèche)
  • Luçon
  • Inde-Birmanie
  • Birmanie centrale
  • Algérie-Maroc français
  • (avec pointe de flèche)
  • Tunisie
  • Sicile (avec pointe de flèche)
  • Naples-Foggia (avec pointe de flèche)
  • Anzio (avec pointe de flèche)
  • Rome-Arno
  • Normandie (avec pointe de flèche)
  • Nord de la France
  • Rhénanie
  • Ardennes-Alsace
  • Europe centrale

  • Presidential Unit Citation (Army), Streamer brodé EL GUETTAR
  • Presidential Unit Citation (Army), Streamer brodé SALERNE
  • Presidential Unit Citation (Army), Banderole brodée POINTE DU HOE
  • Presidential Unit Citation (Army), Streamer brodé NORMANDY BEACHHEAD
  • Presidential Unit Citation (Army), Streamer brodé ZONE DE LA RIVIÈRE DE LA SARRE
  • Presidential Unit Citation (Army), Streamer brodé MYITKYINA
  • Valorous Unit Award, Streamer brodé PROVINCE BINH DUONG
  • Valorous Unit Award, Streamer brodé MOGADISHU
  • République de Corée Presidential Unit Citation, Streamer brodé UIJONGBU CORRIDOR
  • République de Corée Presidential Unit Citation, Streamer brodé CORÉE 1951
  • République du Vietnam Croix de galanterie avec palme, Streamer brodé VIETNAM 1969
  • République du Vietnam Croix de galanterie avec palme, Streamer brodé VIETNAM 1969-1970
  • Médaille d'honneur d'action civile de la République du Vietnam, première classe, Streamer brodé VIETNAM 1969-1970
  • La société B a en outre droit à :
  • Valorous Unit Award, banderole brodée AL ANBAR PROVINCE 2003

La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

La 5307th Composite Unit (Provisional), qui a reçu le nom de code GALAHAD Force et plus tard surnommé Merrill's Marauders par la presse, a été organisée pour effectuer des opérations de pénétration à longue portée. Les opérations comprenaient des expéditions pour harceler l'ennemi et perturber sa ligne de communication et d'approvisionnement. En plus de ces opérations, les Maraudeurs se sont engagés dans des missions normales de combat d'infanterie en Birmanie. La 5307e unité composite (provisoire) avant sa nouvelle désignation était le 5307e régiment composite (provisoire).

10 oct. 43 : 5307th Comp Regt (Prov) organisé à Deogarh, Inde.

1er janvier 43 : 5307th Comp Regt (Prov) officiellement activé à Deolali, en Inde, en tant que commandement subordonné du Hq USAF CBI et redésigné 5307th Comp Unit (Prov) 2 janvier 44.

(0/a) 5 février 44 : 5307th Comp Unit (Prov) rattaché à l'armée chinoise en Inde (CAI) et supposément rattaché au Northern Combat Area Command (NCAC).

8 mai 44 : 5307th Comp Unit (Prov) affecté au NCAC.

10 août 44 : 5307th Comp Unit (Prov) dissoute.

Commandants : Brig général Frank D Merrill, 6 janvier 44 Col Charles N Hunter, 29 mars 44 Brig général Frank D Merrill, 26 avril 44 Col John E McCaramon, 20 mai 44

La source: "Ordre de bataille de la Seconde Guerre mondiale", Shelby L. Stanton, 1984

Lignée: 10 octobre 43 organisé à Deogarh, Inde en tant que 5307th Composite Regiment, provisoire, et activé le 1er janvier 44 sous les forces armées américaines en Chine-Birmanie-Inde 2 janvier 44 redésigné comme 5307th Composite Unit, provisoire, également connu sous le nom de GALAHAD Force et Merrill's Marauders organisé en trois bataillons de pénétration à longue portée et est entré dans la vallée de Hukawing en Birmanie le 12 février 44 affecté au commandement de la zone de combat nord le 8 mai 44 et a opéré derrière les lignes de front japonaises, capturant l'aérodrome de Myitkyina le long de la rivière Irrawaddy le 17 mai 44 3d Bn vaincu à Charpate Le 24 mai 44 et le 2e Bataillon chassés de Namkwi le 26 mai 44 combattirent à Myitkyina jusqu'à ce que la ville soit capturée le 3 août 44 où elle fut dissoute le 10 août 44 et les actifs transférés au 475e régiment d'infanterie.

Campagnes : Inde-Birmanie

Décorations : Citation d'unité distinguée, 3 mars-17 mai 44, WD GO 54-44.

En septembre 1943, 650 hommes et officiers, tous volontaires, se rassemblent en Nouvelle-Calédonie pour former un bataillon spécial d'infanterie. Ils avaient été choisis parmi les 37e, 43e, 25e et divisions américaines. Plus tard, 250 hommes et officiers supplémentaires sont arrivés, des 32e et 41e divisions et du 98e pack d'artillerie, d'Australie. La plupart de ces hommes avaient été outre-mer pendant plus d'un an et avaient combattu dans les régions du Pacifique Sud ou du Pacifique Sud-Ouest.

Ces hommes constituaient le 3e bataillon de ce qui allait devenir la 5307e unité composite (provisoire). Ils ont voyagé en Inde sur un transport avec un bataillon des États-Unis, qui allait devenir le 1er bataillon de cette unité, et un bataillon de la région des Caraïbes qui allait devenir le 2e bataillon.

Ces trois bataillons, organisés en régiment d'infanterie, se sont entraînés en Inde de novembre 1943 à janvier 1944. Pendant ce temps, il y a eu de nombreux transferts d'hommes au sein des bataillons, et environ 150 remplacements sont arrivés d'unités occasionnelles. La 31e troupe de meute de quartier-maître a également été absorbée par le régiment. Le 1er janvier 1944, les trois bataillons ont été officiellement activés en tant que 5307th Composite Unit (Provisional).


Les 31e et 33e troupes de combat de quartier-maître, un détachement du 835e bataillon des services de transmission et un peloton du 502e bataillon de police militaire ont été ajoutés à l'unité au début de janvier 1944.


La 31st Quartermaster Pack Troop est arrivée sur le théâtre depuis la zone de l'intérieur le 6 janvier 1944, à bord du transport d'animaux Samuel H. Walker qui a quitté le port d'embarquement de la Nouvelle-Orléans, le 14 octobre 1943, avec 329 mules et 26 chevaux. La 33d Quartermaster Pack Troop est arrivée sur le théâtre en décembre 1943, mais son transport d'animaux, Jose Navarro, quittant le port d'embarquement de la Nouvelle-Orléans avec 330 mules et 28 chevaux, a été coulé en route (26 décembre 1944). Chaque envoi était accompagné d'un détachement vétérinaire de transport. Pour la campagne en Birmanie du Nord, cette dernière meute est remontée avec des chevaux nouvellement arrivés de Nouvelle-Calédonie.

Autres sites d'intérêt :


La 5307th Composite Unit (provisoire) juste avant le départ de Ledo, février 1944



5332e brigade, provisoire (Voir l'historique des unités CBI)

Lignée: 26 juillet 44 activé en Birmanie et affecté au commandement de la zone de combat nord et composé du 124e régiment de calvaire, du 475e régiment d'infanterie, du 1er régiment séparé chinois et des 612e et 613e bataillons d'artillerie de campagne également connu sous le nom de groupe de travail MARS rassemblés près de Mong Wi Birmanie et attaqué la route de Birmanie dans la région de Namhpakka à partir du 17 janvier 45 combattu à Loi-kang Ridge et saisi les hauteurs de la zone Hpa-pen le 2 février 45 déplacé vers la Chine par voie aérienne dans l'échelon 14 mars-14 mai 45 où inactivé fin mai 45.

Campagnes : Birmanie centrale, Inde-Birmanie


Autres sites d'intérêt :


124e régiment de calvaire, spécial (Voir l'historique des unités CBI)

Lignée: 18 novembre 40 intronisé au service fédéral à Houston Tex en tant que 124e régiment de cavalerie (cheval) et déplacé à Ft Bliss Tex le 28 novembre 40 sous la 56e brigade de cavalerie envoyée à Ft Brown Tex le 5 février 41 et retourné à Ft Bliss Tex le 29 mai 41 a participé dans les manœuvres de Louisiane du 12 août au 2 octobre 41, puis à Ft Brown Tex le 4 octobre 41 servi à Ft DA Russell Tex du 4 novembre au 22 décembre 43 et est retourné à Ft Brown Tex transféré à Ft Riley Kans le 12 mai 44 sous le commandement de la quatrième armée organisé au Cp Anza Calif le 10 juillet 44 jusqu'à son départ de Los Angeles P/E 25 juillet 44 est arrivé en Inde le 26 août 44 où redésigné et réorganisé en tant que 124e régiment de cavalerie (spécial) du 20 au 25 septembre 44 s'envola pour Myitkyina en Birmanie et entra au combat dans le cadre du groupe de travail MARS en octobre 44 établit des barrages routiers sur la route de Birmanie pendant le trajet pour rouvrir la route en dessous de Nankam Le régiment de Birmanie s'est déplacé sur 300 miles en territoire ennemi s'appuyant uniquement sur le largage aérien pour établir un barrage routier à Nampakka La Birmanie a contacté les Japonais le 15 janvier 45 et s'est déplacée vers le sud le long de la route de la Birmanie pour arriver à Lashio Birmanie avant le 23 mars 45 s'est envolée vers la Chine du 26 avril au 14 mai 45 où elle a été inactivée le 1er juillet 45 à Kunming, Chine.

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Description de l'insigne d'unité distinctive : Un appareil en métal doré et émaillé de 3,81 cm (1 1/2 pouces) de hauteur composé d'un écu blasonné : Au coude d'or et de sable, un lion sejant du dernier saisissant le symbole astronomique de Mars Vert. Attaché en haut sur une couronne des couleurs d'or et de sable, une étoile d'argent entourée d'une guirlande de chêne vif et d'olivier au naturel. Attaché au-dessous et sur les côtés du bouclier un rouleau d'or tourné vert inscrit "GOLPEO RAPIDAMENTE" en lettres noires.

Symbolisme: Le lion et le symbole de Mars commémorent le service du régiment pendant la Seconde Guerre mondiale dans les campagnes de Birmanie centrale et d'Inde-Birmanie. Le lion est tiré du sceau de Birmanie. Le symbole astronomique de Mars, protecteur des soldats, fait référence à la Mars Task Force avec laquelle l'organisation a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale. La crête est le sceau du Texas, le "Lone Star State". La devise se traduit par "Je frappe rapidement".

Fond: L'insigne distinctif de l'unité a été initialement approuvé pour le 124e régiment de cavalerie le 6 avril 1935. Il a été redésigné pour le 124e escadron de reconnaissance de cavalerie mécanisée le 29 août 1949. Il a été redésigné pour le 124e régiment de cavalerie et modifié pour ajouter l'écusson et le symbole pour le monde Service de la Seconde Guerre mondiale (lion saisissant le symbole astronomique de Mars) le 5 janvier 1967.

Description des armoiries :

Protéger: Au coude d'or et de sable, un lion sejant du dernier saisissant le symbole astronomique de Mars Vert. Le lion et le symbole de Mars commémorent le service du régiment pendant la Seconde Guerre mondiale dans les campagnes de Birmanie centrale et d'Inde-Birmanie. Le lion est tiré du sceau de Birmanie. Le symbole astronomique de Mars, protecteur des soldats, fait référence à la Mars Task Force avec laquelle l'organisation a combattu pendant la Seconde Guerre mondiale.

Crête: L'écusson est celui des régiments et bataillons séparés de la Texas Army National Guard : Sur une couronne aux couleurs d'or et de sable, une étoile d'argent entourée d'une guirlande de chêne vert et d'olivier au naturel.

Devise: GOLPEO RAPIDAMENTE (Je frappe vite).

Fond: Le blason a été initialement approuvé pour le 124e régiment de cavalerie le 15 avril 1935. Il a été redésigné pour le 124e escadron de reconnaissance de cavalerie mécanisée le 29 août 1949. L'insigne a été redésigné pour le 124e régiment de cavalerie et modifié pour ajouter un symbole pour la guerre mondiale II service (lion saisissant le symbole astronomique de Mars) le 5 janvier 1967.

124e régiment de cavalerie américaine, 1929
Garde nationale de l'armée du Texas

DEVISE: "Golpeo Rapidimente" (espagnol - "Je frappe rapidement")

Formation: Organisé à partir de six unités existantes du Texas National dans le centre du Texas le 13 février 1929, le 124th Cavalry est le plus jeune des dix régiments d'armes de combat de la Garde nationale du Texas. La lignée des différentes unités du 124e est généralement attribuée à la cavalerie texane déployée pendant la Première Guerre mondiale pour le service de sécurité des frontières mexicaines, y compris les troisième, cinquième et septième cavalerie du Texas, 1917. loi à Borger en 1929, à Sherman en 1930, et dans les troubles des champs pétrolifères de l'Est du Texas lorsque toute la 56e brigade de cavalerie (112 Cav/124 Cav) y fut ordonnée en 1931. Avec les autres unités de la garde nationale du Texas, la 124e Le régiment de cavalerie (cheval) a été fédéralisé en novembre 1940.

La Seconde Guerre mondiale: Après un entraînement initial à Fort Bliss, le 124e a été reconditionné à Fort Brown, Brownsville, Texas et Fort Ringgold à Rio Grande City. Le régiment a participé aux manœuvres de la Louisiane et a patrouillé la frontière avec le Mexique de Brownsville à Laredo. Après que son régiment jumeau, le 112e de cavalerie ait été envoyé à l'étranger, le 124e a poursuivi son service frontalier mexicain jusqu'à ce qu'il soit transféré à Fort Riley, Kansas, en 1944. C'était alors la dernière unité de cavalerie à cheval de l'armée américaine.

Groupe de travail MARS : En 1944, l'unité a été sélectionnée pour le service outre-mer dans le théâtre Chine-Birmanie-Inde pour fournir des renforts aux Maraudeurs de Merrill et aux Chindits. Laissant ses chevaux à Fort Riley, le 124th fut renforcé en Birmanie par le 613th Field Artillery battalion pour former la 124th Regimental Combat Team (Special), faisant partie de la "Mars Task Force". Après une marche d'approche meurtrière de 300 milles sur un terrain difficile, à la tête d'un train de ravitaillement de mulets, l'unité a combattu les Japonais en Birmanie et en Chine de 1944 à la fin de la guerre. Leurs efforts sont crédités d'avoir forcé le retrait japonais du nord de la Birmanie, permettant une utilisation complète de la route birmane vers la Chine. Les combats ont été caractérisés par des opérations en profondeur en territoire ennemi, une utilisation intensive de mules de bât et l'utilisation de ravitaillement aérien.

Campagnes de la Seconde Guerre mondiale : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

Le 1er lieutenant Jack Knight, Troop F, a reçu à titre posthume la Médaille d'honneur, la seule récompense de ce type pour l'action au sol sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde. L'unité a été démobilisée en Chine le 1er juillet 1945.

Service d'après-guerre : Le 2 juillet 1946, plusieurs unités de la garde nationale du Texas sont organisées dans la lignée du 124e. Le 124e escadron de reconnaissance de cavalerie mécanisée a été affecté à la 49e division blindée et en 1949 est devenu le 2e escadron du 124e. Des réorganisations ultérieures ont redésigné le 2e escadron en tant que 1er et ont ajouté le 2e bataillon de chars moyens, 124e blindé, des éléments de la 36e division.

Division pentomique, 1959 : En 1959, la 36e division a été réorganisée en utilisant la structure de la division de l'armée pentomique. Le 1er/124 blindé a été affecté en tant que troupes de division, tout comme le 2e bataillon de chars moyens, 124e blindé.

Réorganisation, 1963 : Le 1er escadron, 124e blindé a été conservé comme organique à la 36e division en 1963 lorsque le 2e bataillon de chars moyens, 124e blindé a été affecté à la 49e division blindée et rebaptisé 2e bataillon/112e blindé. L'armure 1/124 a été redessinée au 1/124e de cavalerie en 1963.

Abandon des 36e et 49e Divisions : Lorsque la 36e division a été retirée du service en 1968, les troupes A, E et F du 1er escadron, 124e de cavalerie ont été affectées comme organiques aux 71e, 36e et 72e brigades respectivement.

49e division blindée : En 1973, les unités dispersées dans les brigades séparées ont été réunies au 1/124, dont le siège est à Waco. Le 3e bataillon 143e d'infanterie (aéroporté) a été rebaptisé 1/124 de cavalerie blindée, conservant la lignée du 124e de cavalerie.

36ème Division d'Infanterie : En 2004, la 49e division blindée a été rebaptisée 36e division d'infanterie.

Mission actuelle : Le 1er escadron, 124e de cavalerie blindée est organique de la 36e division d'infanterie (2004) avec des unités à Waco, en Corse et à Athènes.

Photo gracieuseté de la famille du sgt Donald G. Lewis


Autres sites d'intérêt :


613e bataillon d'artillerie de campagne (obusier de 75 mm) (Voir l'historique des unités CBI)

Formé: 17 déc. 43, Gruber, Oklahoma
Inactivé : 25 août 45, Kunming, Chine
Emplacements: Port d'embarquement de Los Angeles 22 oct. 44 Inde 23 nov. 44 Chine 9 mai 45


475th Infantry Regiment (Pénétration à longue portée, Spécial)

Lignée: 10 août 44 activé à Ledo en Inde par le personnel de la 5307e unité composite, provisoire, et affecté au commandement de la zone de combat du Nord et à la 5332e brigade, provisoire, également connue sous le nom de groupe de travail MARS a ouvert l'offensive le 15 octobre 44 pour effacer le nord de la Birmanie et ouvrir une route d'approvisionnement vers la Chine et le 15 novembre 44 a commencé à marcher depuis le Cp Landis pour aider la 22e division chinoise près de Si-u a ordonné de relever la 22e division chinoise dans la région de Mo-hlang le 6 décembre 44 contre-attaqué pour rétablir les positions là-bas le 9 Le 44 décembre et a commencé à tenir l'action dans la région de Mo-hlaing/Tonk-wa en Birmanie le lendemain, moins le 1er Bn envoyé à proximité de Shwegu a repoussé de fortes contre-attaques japonaises du 13 au 14 décembre 44 et à cette dernière date a pris contact avec la 36e Div britannique à Katha a été relevée à Tonk-wa le 31 décembre 44 et a marché vers Mong Wi où elle a été attaquée à partir du 8 janvier 45, a combattu la bataille de la crête de Loi-kang les 3 et 4 février 45 et est entrée en Chine en avril 45, inactivée en Chine le 1er juillet 45.

Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

La source: Sound-off de CBIVA, numéro d'été 1984

(Ce qui suit est reproduit à partir d'un article spécial intitulé « The Regiments » imprimé dans le numéro de février 1984 de ARMY. Soumis par PNC Vie Tamashunas.)

Organisé en octobre 1943, sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde en tant que 5307th Composite Unit (provisoire). Ce groupe de volontaires s'est spécialisé dans les combats dans la jungle le long de la route de Ledo en Birmanie. Son premier commandant était le brigadier. Le général Frank D. Merrill, reflété dans le surnom du régiment. Le 5307th a participé à des engagements réussis dans les vallées Hukawng et Mogaung du nord de la Birmanie, de mars à avril 1944, et a reçu la Presidential Unit Citation pour la saisie de l'aérodrome de Myitkyina en mai. Consolidé en août 1944, avec le 475th Infantry, l'unité consolidée désignée sous le nom de 475th Infantry. Attribué les banderoles de la campagne Inde-Birmanie et Birmanie centrale et inactivé en juillet 1945, en Chine. Redessiné en juin 1954, sous le nom de 75th Infantry, activé en novembre sur Okinawa et affecté à la 75th Regimental Combat Team. Inactivé en mars 1956, à Okinawa. Pendant la guerre du Vietnam, des patrouilles de reconnaissance à longue portée (LRRP) ont été affectées à chaque force de campagne, division et brigade distincte. Les membres des unités d'infanterie existantes ont été utilisés pour former ces unités jusqu'au 1er janvier 1969, lorsque la 75th Infantry a été ajoutée à CARS et est devenue l'organisation mère de toutes les unités LRRP de l'armée régulière. Cos. C à I et K à P ont été formés pour le Vietnam. Ensemble, ces éléments du 75e d'infanterie ont remporté huit banderoles de campagne du Vietnam, six prix d'unité valeureux et deux éloges d'unité méritoires. Le dernier élément du 75e servant au Vietnam a quitté le pays en août 1972. Les 1er et 2e bataillons, 75e d'infanterie, servent actuellement à Fort. Stewart, Géorgie et Fort. Lewis, Washington, respectivement. Les deux sont affectés au commandement des forces en tant qu'unités de Rangers et ont tous deux pris part à l'invasion de la Grenade, en octobre 1983. Bien que les couleurs fassent partie du système régimentaire de l'armée, le 75e n'aura pas de base d'attache et de bataillons liés à l'étranger - devoir avec le Le 75e sera considéré comme « extra-régimentaire ».

  • Organisé le 3 octobre 1943 dans l'armée des États-Unis sur le théâtre d'opérations Chine-Birmanie-Inde en tant que 5307th Composite Unit (Provisoire).
  • Consolidé le 10 août 1944 avec le 475th Infantry (constitué le 25 mai 1944 dans l'armée des États-Unis) et unité consolidée désignée sous le nom de 475th Infantry.
  • Inactivé le 1er juillet 1945 en Chine
  • Redésigné le 21 juin 1954 en tant que 75th Infantry
  • Attribué le 26 octobre 1954 à l'armée régulière
  • Activé le 20 novembre 1954 à Okinawa
  • Inactivé le 21 mars 1956 à Okinawa
  • Réorganisé le 1er janvier 1969 en tant que régiment parent dans le cadre du système régimentaire d'armes de combat
  • Réorganisé le 1er juillet 1984 avec siège à Fort Benning, Géorgie
  • Consolidé le 3 février 1986 avec l'ancien 1er bataillon d'infanterie des Rangers, le 2e bataillon d'infanterie et les 3e, 4e, 5e et 6e bataillons d'infanterie de Rangers (voir ANNEXES 1-6) et une unité consolidée rebaptisée 75e régiment de Rangers retirée simultanément des armes de combat Regimental System et réorganisé sous le United States Army Regimental System.
  • Constitué le 27 mai 1942 dans l'armée des États-Unis en tant que 1er bataillon de Rangers
  • Activé le 19 juin 1942 en Irlande du Nord
  • Redésigné le 1er août 1943 en tant que 1er bataillon d'infanterie des Rangers
  • Démantelé le 15 août 1944
  • Reconstitué le 1er septembre 1948 dans l'armée des États-Unis en tant que 1er bataillon d'infanterie et activé dans la zone du canal
  • Inactivé le 4 janvier 1950 dans la zone du canal
  • Après le 4 janvier 1950, les éléments organiques ont subi les changements suivants :
    • Compagnie A rebaptisée le 25 octobre 1950 1st Ranger Infantry Company et attribuée à l'armée régulière activée le 28 octobre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er août 1951 en Corée
    • La compagnie B redésignée le 2 novembre 1950 en tant que 5th Ranger Infantry Company et attribuée à l'armée régulière activée le 20 novembre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er août 1951 en Corée
    • Constitué le 11 mars 1943 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 2e Bataillon de Rangers
    • Activé le 1er avril 1943 à Camp Forrest, Tennessee
    • Redésigné le 1er août 1943 en tant que 2e bataillon d'infanterie des Rangers
    • Inactivé le 23 octobre 1945 au Camp Patrick Henry, Virginie
    • Rebaptisé le 29 juillet 1949 en tant que 2e bataillon d'infanterie (les compagnies E et F ont été dissoutes simultanément)
    • Activé le 15 septembre 1949 dans la zone du canal
    • Inactivé le 4 janvier 1950 dans la zone du canal
    • Après le 4 janvier 1950, les éléments organiques ont subi les changements suivants :
      • Compagnie A rebaptisée le 25 octobre 1950 en tant que 2e Compagnie d'infanterie des Rangers et attribuée à l'armée régulière activée le 28 octobre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er août 1951 en Corée
      • La compagnie B redésignée le 2 novembre 1950 en tant que 6th Ranger Infantry Company et attribuée à l'armée régulière activée le 20 novembre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er décembre 1951 en Allemagne
      • La compagnie C rebaptisée le 27 février 1951 en tant que 14th Ranger Infantry Company, attribuée à l'armée régulière, et activée à Fort Benning, Géorgie inactivée le 27 octobre 1951 à Camp Carson, Colorado
      • La compagnie D redésignée le 27 février 1951 en tant que 15th Ranger Infantry Company, attribuée à l'armée régulière et activée à Fort Benning, Géorgie inactivée le 5 novembre 1951 à Fort Benning, Géorgie
      • La compagnie E reconstituée le 15 décembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 9th Ranger Infantry Company activée le 5 janvier 1951 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 5 novembre 1951 à Fort Benning, Géorgie
      • La compagnie F reconstituée le 15 décembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 10th Ranger Infantry Company activée le 5 janvier 1951 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 15 septembre 1951 au Japon
      • Constitué le 21 juillet 1943 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 3e Bataillon de Rangers consolidé en même temps que le 3e Bataillon de Rangers (provisoire) (organisé le 21 mai 1943 en Afrique du Nord) et unité consolidée désignée sous le nom de 3e Bataillon de Rangers
      • Rebaptisé le 1er août 1943 sous le nom de 3e bataillon d'infanterie des Rangers
      • Démantelé le 15 août 1944
      • Après le 15 août 1944, les éléments organiques ont subi les changements suivants :
        • Compagnie A reconstituée le 25 octobre 1950 dans l'armée régulière sous le nom de 3d Ranger Infantry Company activée le 28 octobre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er août 1951 en Corée
        • La compagnie B reconstituée le 2 novembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 7th Ranger Infantry Company activée le 20 novembre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 5 novembre 1951 à Fort Benning, Géorgie
        • La compagnie C reconstituée le 15 décembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 11th Ranger Infantry Company activée le 5 janvier 1951 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 21 septembre 1951 au Japon
        • La compagnie D reconstituée le 15 décembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 12th Ranger Infantry Company activée le 1er février 1951 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 27 octobre 1951 à Camp Atterbury, Indiana
        • La compagnie E reconstituée le 15 décembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 13th Ranger Infantry Company activée le 1er février 1951 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 15 octobre 1951 à Camp Pickett, Virginie
        • Constitué le 21 juillet 1943 dans l'armée des États-Unis en tant que 4e Bataillon de Rangers consolidé simultanément avec le 4e Bataillon de Rangers (provisoire) (organisé le 29 mai 1943 en Afrique du Nord) et unité consolidée désignée sous le nom de 4e Bataillon de Rangers
        • Redésigné le 1 août 1943 au 4th Ranger Infantry Battalion
        • Démantelé le 24 octobre 1944 à Camp Butner, Caroline du Nord
        • Après le 24 octobre 1944, les éléments organiques ont subi les changements suivants :
          • Compagnie A reconstituée le 25 octobre 1950 dans l'armée régulière sous le nom de 4th Ranger Infantry Company activée le 28 octobre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er août 1951 en Corée
          • La compagnie B reconstituée le 2 novembre 1950 dans l'armée régulière en tant que 8th Ranger Infantry Company activée le 20 novembre 1950 à Fort Benning, Géorgie inactivée le 1er août 1951 en Corée
          • Constitué le 21 juillet 1943 dans l'armée des États-Unis sous le nom de 5th Ranger Battalion
          • Redésigné le 1er août 1943 en tant que 5th Ranger Infantry Battalion
          • Activé le 1er septembre 1943 à Camp Forrest, Tennessee
          • Inactivé le 22 octobre 1945 au Camp Myles Standish, Massachusetts
          • Constitué le 16 décembre 1940 dans l'armée régulière en tant que 98e bataillon d'artillerie de campagne
          • Activé le 20 janvier 1941 à Fort Lewis, Washington
          • Converti et redésigné le 26 septembre 1944 en tant que 6th Ranger Infantry Battalion
          • Inactivé le 30 décembre 1945 au Japon

          Crédit de participation à la campagne

          La Seconde Guerre mondiale: Algérie-Maroc français (avec pointe de flèche) Tunisie Sicile (avec pointe de flèche) Naples-Foggia (avec pointe de flèche) Anzio (avec pointe de flèche) Rome-Arno Normandie (avec pointe de flèche) Nord de la France Rhénanie Ardennes-Alsace Europe centrale Nouvelle-Guinée Leyte (avec pointe de flèche) Luzon Inde-Birmanie Birmanie centrale

          Viêt Nam : Conseil Défense Contre-offensive Contre-offensive, Phase II Contre-offensive, Phase III Tet Contre-offensive Contre-offensive, Phase IV Contre-offensive, Phase V Contre-offensive, Phase VI Tet 69/Contre-offensive Été-Automne 1969 Hiver-Printemps 1970 Contre-offensive Sanctuaire Contre-offensive, Phase VII Consolidation I Consolidation II Cessez-le-feu

          Expéditions des forces armées : Grenade (avec pointe de flèche) Panama (avec pointe de flèche)

          Décorations :

          Citation d'Unité Présidentielle (Armée) pour EL GUETTAR
          Citation présidentielle d'unité (armée) pour SALERNE
          Presidential Unit Citation (Army) pour POINTE DU HOE
          Presidential Unit Citation (Army) pour SAAR RIVER AREA
          Presidential Unit Citation (Armée) pour MYITKYINA
          Citation d'Unité Présidentielle (Armée) pour le VIETNAM 1966-1968
          Valorous Unit Award pour le VIETNAM - II CORPS AREA
          Prix ​​de l'unité valeureuse pour la PROVINCE BINH DUONG
          Valorous Unit Award pour III CORPS AREA 1969
          Prix ​​de l'unité valeureuse pour FISH HOOK
          Valorous Unit Award pour III CORPS AREA 1971
          Prix ​​Unité Valeureuse pour THUA THIEN - QUANG TRI
          Prix ​​de l'unité valeureuse pour la GRENADE
          Prix ​​de l'unité valeureuse pour MOGADISHU
          Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1968
          Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1969
          Mention élogieuse d'unité méritoire (armée) pour le VIETNAM 1969-1970
          Mention élogieuse d'unité méritoire (Armée) pour la ZONE PACIFIQUE

          Informations sur la lignée et les distinctions au 1er juillet 2003

          Photos avec l'aimable autorisation de la famille du sgt Donald G. Lewis


          612e bataillon d'artillerie de campagne (obusier de 75 mm) (Voir l'historique des unités CBI)

          Formé: 17 déc. 43, Gruber, Oklahoma
          Inactivé : 25 août 45, Kunming, Chine
          Emplacements: Port d'embarquement de Los Angeles 26 juillet 44 Inde 26 août 44 Chine 29 avril 45

          Campagnes : Birmanie centrale, Inde-Birmanie


          1er groupe de chars, provisoire (chinois-américain) (Voir l'historique des unités CBI)


          2e société d'entretien

          Lignée: Le 1er octobre 43 activé à Ramgarh, en Inde et arrivé à Ledo le 1er janvier 44 est entré en Birmanie le 20 janvier 44 et a soutenu la 22e division chinoise et la Force Galahad commençant le 3 mars 44 au combat en Chine le 45 mars. 45 août Lieu : Sookerating, Inde

          Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale


          Autres sites d'intérêt :


          1er bataillon de chars, provisoire (chinois-américain)

          Formé: 1 octobre 43, Ramgarh, Inde
          Inactivé : Intégré à l'armée du Kuomintang à la fin de la guerre
          Emplacements: Ramgarh, Inde : 1er octobre 43 Birmanie 20 janvier 44 Sookerating, Inde 45 août


          2e bataillon de chars, provisoire (chinois-américain)

          Formé: 1 octobre 43, Ramgarh, Inde
          Inactivé : Intégré à l'armée du Kuomintang à la fin de la guerre
          Emplacements: Ramgarh, Inde : 1er octobre 43 Birmanie 20 janvier 44 Sookerating, Inde 45 août


          Bataillon de chars 3d, provisoire (chinois-américain)

          Formé: 1 octobre 43, Ramgarh, Inde
          Inactivé : Intégré à l'armée du Kuomintang à la fin de la guerre
          Emplacements: Ramgarh, Inde : 1er octobre 43 Birmanie 20 janvier 44 Sookerating, Inde 45 août


          4e bataillon de chars, provisoire (chinois-américain)

          Formé: 1 octobre 43, Ramgarh, Inde
          Inactivé : Intégré à l'armée du Kuomintang à la fin de la guerre
          Emplacements: Ramgarh, Inde : 1er octobre 43 Birmanie 20 janvier 44 Sookerating, Inde 45 août


          5e bataillon de chars, provisoire (chinois-américain)

          Formé: 1 octobre 43, Ramgarh, Inde
          Inactivé : Intégré à l'armée du Kuomintang à la fin de la guerre
          Emplacements: Ramgarh, Inde : 1er octobre 43 Birmanie 20 janvier 44 Sookerating, Inde 45 août


          6e bataillon de chars, provisoire (chinois-américain)

          Formé: 1 octobre 43, Ramgarh, Inde
          Inactivé : Intégré à l'armée du Kuomintang à la fin de la guerre
          Emplacements: Ramgarh, Inde : 1er octobre 43 Birmanie 20 janvier 44 Sookerating, Inde 45 août


          527th Ordnance Company (Maintenance lourde) (Tank) (Chinois-américain)


          Commandement chinois d'entraînement et de combat

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          21 janvier 43: Hq et Hq Det, CT&CC agissent à Ramgarh, Bihar, Inde, sous l'USAF CBI comme pool pour les officiers américains et les hommes de troupe.

          29 avril 43 : Y-Force Opns Staff (Y-FOS) activé pour former, organiser et équiper les divisions chinoises de Y-Force (voir R/E pour Y-FOS). Le personnel de Y-FOS était tiré de CT&CC, mais Y-FOS était directement subordonné à l'USAF CBI.

          15 juin 44 : Burma Road Engrs Det formé en tant que sous-section de CT&CC et rattaché à SOS CBI. Lorsque l'USAF CBI a été abolie et l'USF CT établie, une partie de CT&CC CBI se trouvait dans les limites géographiques du China Theatre. De cette organisation, les commandements Y-et Z-FOS ont été attribués à leur personnel.

          17 novembre 44 : Y- et Z-FOS dissous. Cette partie du CT&CC CBI dans les limites géographiques du CT a été rebaptisée CT&CC CT avec le siège à Kunming. Le personnel de Y- et Z-FOS est revenu à son affectation d'origine dans le CT&CC.

          2 décembre 44 : La mission de CT&CC CT était de fournir une assistance d'état-major et une liaison au combat aux armées chinoises au sud du fleuve Yangtze pour aider à la formation des armées chinoises impliquées dans le plan de défense de la région de Kunming afin d'augmenter l'efficacité au combat des armées chinoises.

          8 janvier 45 : CT&CC CT a été divisé en deux parties distinctes et composantes : Chinese Combat Comd (Prov) et Chinese Tng Comd (Prov) (CCC (Prov) et CTC (Prov)). En effet, CT&CC CT est devenu une organisation papier et les commandants du CCC (Prov) et du CTC (Prov) relevaient directement du CG USF CT.

          Le commandant: Lieutenant-général Joseph W Stilwell, 21 janvier 43 * Brig-général Frank Dorn, 17 novembre 44

          (* Le commandant pendant la période intérimaire est inconnu)

          Le commandement chinois d'entraînement et de combat, théâtre chinois, a été activé en novembre 1944, peu de temps après la division du théâtre Chine-Birmanie-Inde. Il a conclu le travail de l'état-major des opérations Y-Force et Z-Force, qui avait été chargé de fournir la formation et l'approvisionnement américains aux divisions chinoises. Le nouveau commandement a repris les programmes de formation dans les centres de formation du Yunnan et de Kweilin et a continué à aider le corps expéditionnaire chinois dans son offensive dans le centre et le sud de la Chine. En janvier 1945, le commandement était organisé en deux commandements administratifs subordonnés, le commandement chinois d'entraînement (provisoire) et le commandement chinois de combat (provisoire). Sous le commandement de combat chinois se trouvaient six commandements subordonnés pour la liaison avec les groupes d'armées chinois et une équipe de liaison pour chaque armée ou division chinoise. Ces organisations n'exerçaient aucun contrôle tactique ou opérationnel sur les commandements chinois.

          Unités subordonnées incluses :

          Centre de formation aux munitions chinoises


          L'école était à Kunming. Le design est similaire au patch CTCC
          avec une étoile "américaine" plutôt que le soleil nationaliste chinois,
          et l'ajout de "GSS" et de bambous croisés derrière l'étoile.
          (Ex-CBI Roundup, numéro de janvier 1980)

          Commandement de combat chinois (provisoire)

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          8 janvier 45 : CCC (Prov) org Kunming en tant que composante de CT&CC CT (devenue une organisation papier). Le CO du CCC (Prov) relevait directement du CG USF CT. La mission du CCC (Prov) était de conseiller et d'assister les états-majors des unités chinoises auxquelles ses pers étaient rattachés dans la planification et l'exécution des opérations tactiques et opérationnelles.

          Les frontières de commandement comprenaient toute la Chine inoccupée - à l'ouest jusqu'à la frontière sino-birmane, au sud jusqu'à la frontière française de l'Indochine et à l'est jusqu'aux zones occupées par les Japonais.

          29 janvier 45 : les sous-zones suivantes du CCC (Prov) ont été établies : Comds de l'Est, du Centre, du Kwangsi, du Sud, de l'Ouest et de rés.

          10 juin 45 : CCC (Prov) a ordonné de préparer un calendrier détaillé du transport des forces chinoises dans la zone de rassemblement de Nanning - Liuchow - Kweilin.

          27 juillet 45 : limites du CCC (Prov) définies comme zone de combat du théâtre chinois, situées au sud d'une ligne définie par les limites nord et est de la 6e zone de guerre jusqu'à sa jonction avec le fleuve Yangtze, puis à l'est le long du fleuve Yangtze le fleuve Yangtze inclus était dans les limites du CCC (Prov).

          Le commandant: Col Albert H Stackpole, 9 janvier 45 Col Woods King, 14 janvier 45 Maj Gen Robert B McClure, 28 janvier 45

          Commandement d'entraînement chinois (provisoire)

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          8 janvier 45 : CTC (Prov) org Kunming en tant que composante de CT&CC CT (qui est devenu une organisation papier). CO de CTC (Prov) rapporté directement à CG USF CT. La mission du CTC (Prov) était de développer un programme scolaire systématisé pour les trps chinois, afin d'augmenter leur efficacité au combat.

          26 janvier 45 : Loi CTC (Prov). Il a entrepris le contrôle du Fld Arty Tng Cen, de l'école d'état-major des commandants et des généraux et du Chinese Ordnance Training Cen, qui existaient déjà.

          Le commandant: Le général de brigade John W Middleton, 8 janvier 45

          Personnel des opérations Y-FORCE (Y-FOS)

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          Y-FOS a été créé à Kunming, en Chine, le 29 avril 1943 sur ordre verbal du commandant du théâtre. L'état-major devait travailler en liaison avec l'état-major de la Y-Force chinoise. (La Y-Force se composait de trps chinois dans le Yunnan Prov qui devaient faire 30 divs à utiliser pour les opérations de combat contre les Japonais.) Y-FOS a été chargé de la mission de tng, org, et de fournir la Y-Force chinoise est priorités pour le transport aérien de fournitures et d'équipements pour les Chinois supervisant l'Inf Tng Ctr et le Fld Arty Tng Ctr à Kunming et formulant des plans pour l'opération et l'approvisionnement de la Y-Force chinoise.

          18 juin 43 : Activation de Y-F0S confirmée par des ordres verbaux.

          23 juin 43 : Eastern sec SOS est devenu G-4 Sec de Y-FOS. Y-FOS est chargé de la réhabilitation de la route de Birmanie.

          24 oct. 44 : Y-FOS asgd à CT.

          17 novembre 44 : Y- et Z-FOS dissous. La partie du CT&CC CBI dans les limites géographiques du CT a été redessinée CT&CC CT avec le siège à Kunming. Les membres de Y- et Z-FOS sont revenus à leur configuration d'origine dans le CT&CC.

          Chef d'équipe *: Col Frank Dorn, 29 avril 43 * Brig Gen Frank Dorn (Promotion) 8 novembre 43

          (* Chef d'état-major désigné du 29 avril 1943 au 17 novembre 1944. Le général Stilwell commandait par l'intermédiaire du général Dorn.)

          Personnel des opérations Z-FORCE (Z-FOS)

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          1er janvier 44 : Z-FOS agit à Chungking en tant que commandant subordonné du Fwd Ech Eq USAF CBI pour former et équiper une seconde 30 div chinoise (connue sous le nom de Z-Force) pour les opérations dans l'est de la Chine.

          24 octobre 44 : Z-FOS asgd USF CT.

          17 novembre 44 : Y- et Z-FOS dissous. Cette partie de la CT&CC CBI dans les limites géographiques de CT a été redesig CT&CC CT avec le siège à Kunming. Les membres de Y- et Z-FOS sont revenus à leur configuration d'origine dans le CT&CC.

          Chef d'équipe *: Brig général Malcolm F Lindsey, 1er janvier 44 Brig général Thomas F Timberman, 4 septembre 44 Col Harwood C Bowman, 21 octobre 44 Brig général Malcolm F Lindsey, 24 octobre 44

          (* général Stilwell commandé par le chef d'état-major)

          5315th Infantry Training Center (Prov)

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          1er novembre 43 : 5315th Inf Tng Cen (Prov), une organisation américaine, agit Kweilin en tant que commandant subordonné du Rear Ech Hq USAF CBI pour former des officiers et des hommes enrôlés de l'armée chinoise dans l'est de la Chine.

          1er janvier 44 : Z-Force Opns Staff (Z-FOS) agit et reçoit l'ordre de superviser le 5315th ITC (Prov) à Kweilin.

          25 juillet 44 : 5315th Inf Tng Cen (Prov) dissous.

          Le commandant: Brig Gen Thomas S Arms, 1er novembre 43

          Centre de formation de Ramgarh

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          Le centre d'entraînement de Ramgarh, une organisation américaine, a été créé le 30 juin 1942 par le commandant général de l'USAF, CBI, pour la formation des troupes chinoises en Inde* (Le commandant suprême, China Theatre, avait approuvé Ramgarh, dans la province du Bihar, en Inde, comme site d'un centre de formation pour former, équiper et renforcer les troupes chinoises qui s'étaient retirées de la Birmanie en Inde.)

          (* Le quartier général du centre d'entraînement de Ramgarh était responsable de la formation de l'armée chinoise en Inde, et le quartier général de l'armée chinoise en Inde était responsable de l'activation, de l'organisation, de l'administration et du commandement des unités chinoises.)

          26 août 42 : RTC officiellement activé.

          1er février 43 : le QG RTC et le QG Camp Ramgarh se sont combinés et le CG RTC a pris le commandement. (Ces deux organisations et le QG de l'armée chinoise en Inde sont les trois organisations de commandement d'origine à Ramgarh.)

          24 octobre 44 : RTC passe sous le contrôle de l'USF IBT avec dissolution de l'USAF CBI.

          15 mai 43 : RTC interrompu.

          Le commandant: Col Frederick McCabe, 30 juin 42 Brig général William E Bergin, 30 avril 44 Brig général Frederick McCabe, 30 juin 44 Col Donald A Young, 31 janvier 45 Col Raymond R Tourtillott, 1er mai 45

          Merrill's Marauders Combined Operations in Northern Burma in 1944 (www-cgsc.army.mil/carl/resources/csi/Bjorge/BJORGE.asp - n'est plus actif)

          Histoire du 124e Régiment de Calvaire (http://124cav.org/history.htm - n'est plus actif)

          « En mai 1942, il [Stillwell] avait examiné les 9 000 soldats chinois qui s'étaient retirés de la Birmanie vers l'Inde et avait vu le noyau d'une force qui pourrait jouer un rôle important dans une campagne pour reprendre le nord de la Birmanie.Surmontant les doutes britanniques, la résistance du gouvernement indien et les réticences de Chiang K'ai-shek, il avait obtenu l'accord d'équiper et d'entraîner non seulement ces 9 000 soldats, mais 23 000 autres soldats qui devaient venir de Chine. Un ancien camp pour prisonniers de guerre italiens situé au nord-ouest de Calcutta à Ramgarh a été choisi comme site d'entraînement, et le 26 août 1942, le centre d'entraînement de Ramgarh a été activé. Le 20 octobre, le premier des soldats chinois envoyés de Chine est arrivé en Inde. Le premier objectif était de former deux divisions complètes, la 22e et la 38e. Plus tard, le programme de formation a été élargi pour inclure une autre division, la 30e, et le 1er groupe de chars provisoire chinois, commandé par le colonel Rothwell H. Brown de l'armée américaine.

          La source: Sound-off de CBIVA, numéro d'été 1991

          Épinglette de service du centre de formation Ramgarh

          Détachement occasionnel 8925-B
          Remarques:
          (1) Tous les lettrages et contours des limites En or.
          (2) La goupille est complète avec vis et écrou.
          Dessiné par W. A. ​​Rhoades 4/2/91

          Dans le livre neuf de Boyd Sinclair, "Confusion Beyond Imagination", page 204, l'épingle de service du centre d'entraînement de Ramgarh, détachement occasionnel 8925-B, est décrite. Cependant, une image de la broche n'est pas présentée. Au cours de mes voyages depuis la guerre, je n'ai jamais vu cette épinglette, qu'elle soit portée ou exposée, et je suppose que beaucoup d'entre nous ne connaissent pas l'épingle. Par conséquent, j'ai fait un croquis et pris une photo de l'épingle pour information. La description de l'épingle, tirée du livre neuf de Boyd Sinclair, "Confusion Beyond Imagination", est présentée ci-dessous pour l'information des lecteurs.

          "Les hommes qui ont commencé le centre d'entraînement de Ramgarh, détachement occasionnel 8925-B, ont obtenu leur propre symbole spécial approuvé par le général Stilwell. L'ancien sergent technique Rex "Brushmush" Smith d'Irving, Texas, l'a décrit 30 ans après la guerre. Le détachement voulait un insigne qui signifiait ce qu'il essayait d'accomplir, d'enseigner et d'apprendre. Les concepteurs ont proposé un parchemin, une torche et une main dans un cercle, avec des points de la boussole signifiant que les hommes du détachement venaient de toutes les régions des États-Unis Le parchemin était divisé en trois sections, avec l'une des trois couleurs primaires dans chacune pour signifier que les hommes du détachement venaient de toutes les branches du service. Sous le parchemin, les concepteurs ont placé une bannière avec la devise, "La victoire par la connaissance ." Des caractères chinois répétant "La victoire par la connaissance" ornaient deux sections du parchemin.

          Frank Dorn a approuvé la conception avec une modification mineure, et le capitaine Carl Arnold, officier du moral à Ramgarh, a pris des dispositions pour la fabrication de l'insigne à Calcutta, à 180 milles au sud-est. Ramgarh en a ensuite présenté un à Vinegar Joe la prochaine fois qu'il est passé.

          "Son discours d'acceptation était légèrement officieux", écrivit Smith 30 ans plus tard, "mais avec des mots indiquant qu'il était fier. . . et heureux de la présentation.'

          Stilwell, selon Smith, a autorisé les hommes de Ramgarh à porter les insignes uniquement sur leurs casquettes. »

          Armée chinoise en Inde (CAI)

          La source: « Ordre de bataille des forces terrestres de l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale », Bureau du chef de l'histoire militaire, 1959

          23 octobre 42 : Le QG de l'armée chinoise en Inde (Chin Hui Pu) agit sous le commandement du général Stilwell. La fonction était de gérer l'administration, la discipline et l'approvisionnement des trps chinois au centre de formation de Ramgarh, tandis que le personnel américain du RTC s'occupait de l'équipement et de l'entretien des trps chinois.

          43 avril - 44 avril : Au cours de cette période, la majeure partie du CAI s'est déplacée de Ramgarh vers le front nord de la Birmanie. Lorsque les troupes de combat ont été déplacées vers l'Assam, le Fwd Ech Chin Hui Pu était à 5 milles le long de Ledo Road. Le QG de Ramgarh a été conçu à l'arrière de l'Ech Chin Hui Pu.

          30 novembre 44 : Le commandant suprême CT a officiellement placé toutes les forces chinoises en Inde et en Birmanie (y compris les forces de la CAI) sous le commandement général de la SACSEA.

          1er février 44 : Le commandant de toutes les unités de combat du territoire Assam-Nord de la Birmanie (zone NCAC) était sous les ordres du général Stilwell en sa qualité de CG CAI. Ainsi, il y avait deux orgns distincts, CAI et NCAC, avec le personnel sain d'esprit, et plus tard le même CG (Stilwell), fonctionnant sous le commandement général du SEAC dans la même zone. Le NCAC avait une mission de service et le CAI une mission de combat. À l'été 1944, les deux orgns ne firent qu'un pour les opns. À l'automne 1944, il est devenu d'usage de désigner les forces de combat dans cette région comme les forces de la NCAC bien que techniquement les deux orgns soient séparés.

          O/a 5 février 44 : 5307th Comp Unit (Prov) a été rattaché au CAI.

          12 novembre 44 : Les forces terrestres alliées, SEA (ALFSEA) ont été créées en tant que sous-commandant de la SEAC et il a été convenu de placer la CAI sous le contrôle opnl de l'ALFSEA.

          16 déc. 44 : Arrière Ech CAI a déménagé à Ledo. Un sous-arrière Ech est resté à Ramgarh.

          Le commandant: Lieutenant-général Joseph Stilwell, 23 octobre 42* Lieutenant-général Daniel I Sultan 3 novembre 44

          (* Le commandant pour la période intérimaire suivant le départ du général Stilwell est inconnu.)

          Commandement anti-aérien

          La source: "L'almanach de l'armée", Bureau d'impression du gouvernement des États-Unis, 1950

          Mission principale : Instruire et former des officiers et des hommes enrôlés pour le service avec des unités d'artillerie antiaérienne et de ballons de barrage, et activer, organiser, équiper et former efficacement de telles unités pour le service de combat.

          Commandants : Major-général Joseph A. Green, 9 mars 1942-27 octobre 1944. Brig. Général Frank C. McConnell, 28 octobre 1944-10 février 1945. Major-général George R. Meyer, 11 février 1945-8 octobre 1945.

          Chronologie des événements : Activé le 9 mars 1942 par AG 320.2/2 AGF (3-7-42) le 9 mars 1942. Quartier général à Washington, DC Le quartier général a été transféré à Richmond, en Virginie, le 23 mars 1942 et à Fort Bliss, au Texas, le 13 octobre 1944. Abandonné le 30 octobre 1945 par General Orders 51, Hq, AA Cmd., Fort Bliss, Texas, daté du 26 octobre 1945.


          Groupes anti-aériens

          69e groupe d'artillerie antiaérienne

          Lignée: Redésigné le 10 septembre 43 du 69th Coastal Artillery Regiment à San Diego, Californie et transféré à Fort. Bliss, TX le 6 mars 44 est arrivé à Camp Polk, LA 12 juin 44 et a quitté le port d'embarquement de Seattle le 13 janvier 45 est arrivé à Honolulu, Hawaï le 20 janvier 45 et envoyé à Saipan où il est arrivé le 12 février 45 et a soulagé le 24th Infantry Regiment dans le nettoyage Les forces japonaises là-bas du 28 juin au 1er août 45 ont été désactivées à Saipan le 5 juin 46.

          Campagnes : Pacifique Ouest


          86e groupe d'artillerie antiaérienne

          Lignée: Activé à Fort. Kamehameha, Hawaï et est parti le 7 juin 44, a atterri à Saipan le 27 juin 44 et y a été inactivé le 15 janvier 46.

          Campagnes : Pacifique Ouest


          87e groupe d'artillerie antiaérienne


          Brigades anti-aériennes

          59e brigade d'artillerie antiaérienne

          Lignée: Activé le 10 mai 43 à Camp Haan, CA en tant que 59th Coastal Artillery Brigade (AA) où redésigné AAA Brigade le 28 mai 43 a déménagé à Hamilton Field, CA 2 décembre 43 et est retourné à Camp Haan, CA 19 avril 44 transféré au Camp Beauregard, LA 11 août 44 et Ft. Bliss, TX 15 novembre 44 mis en scène à Fort. Lawton, WA 6 janvier 45 jusqu'au départ du port d'embarquement de Seattle le 13 janvier 45 est arrivé à Hawaï le 20 janvier 45 et est parti le 29 janvier 45 a atterri à Saipan le 12 février 45 où il a été inactivé le 15 janvier 46.


          Bataillons anti-aériens

          16e bataillon antiaérien aéroporté

          Lignée: Constitué le 25 août 1943 dans l'armée des États-Unis en tant que quartier général et détachement de quartier général, 16e bataillon antiaérien aéroporté et affecté aux forces de l'armée américaine sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde. Activé le 22 juin 1944 à Shingbwiyang, Birmanie. Démantelé le 9 juillet 1945 à Myitkyina, en Birmanie du Nord.

          Campagnes : Seconde Guerre mondiale : Birmanie centrale, Inde-Birmanie

          Décorations : Rien

          17e bataillon antiaérien aéroporté

          Lignée: Constitué le 1er juin 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que quartier général et détachement de quartier général, 17e bataillon antiaérien aéroporté et affecté aux forces de l'armée américaine sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde. Activé le 22 juin 1944 à l'aérodrome de Moran, en Inde. Démantelé le 10 juillet 1945 à Dinjan, en Inde.

          Campagnes : Seconde Guerre mondiale : Birmanie centrale

          Décorations : Rien

          18e bataillon antiaérien aéroporté

          Lignée: Constitué le 1er juin 1944 dans l'armée des États-Unis en tant que quartier général et détachement de quartier général, 18e bataillon antiaérien aéroporté et affecté aux forces de l'armée américaine sur le théâtre Chine-Birmanie-Inde. Activé le 22 juin 1944 à Kurmitola, Inde. Arrivé en Birmanie le 16 janvier 1945 (éd. : déplacé de Shwebo à Ondaw le 1er mars 45) et rentré en Inde le 29 juin 1945. Démantelé le 9 juillet 1945 au Camp Kanchapara, en Inde.

          Campagnes : Seconde Guerre mondiale : Birmanie centrale

          Décorations : Rien

          64e bataillon d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 12 déc. 43, Ft. Shafter, Hawaï (1er BN, 64e CA)
          Inactivé : 20 mai 46, Guam.
          Emplacements: Hawaï 1943 Guam 10 sept. 44 Guam août 45.

          Campagnes : Pacifique Ouest

          206e bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne

          Formé: 20 janvier 43 pi. Bliss, TX en tant que Sep CA Bn AA-AW (2nd Bn, 610th CA) redésigné de Coastal Artillery 20 avril 43
          Inactivé : 15 janv. 46 Iwo Jima
          Emplacements: Ft. Bliss, TX 20 janv. 43 Port d'embarquement de San Francisco 16 déc. 43 Hawaï 21 déc. 43 Saipan 25 juil. 44 Iwo Jima (batteries C, D) 14 août 45

          Campagnes : Offensive aérienne Japon, Pacifique occidental

          234e bataillon d'artillerie antiaérienne (couleur)


          Plaque murale avec l'aimable autorisation de M. Peter Castner

          Formé: 20 janvier 43 Camp Stewart, GA en tant que CA Searchlight Bn (3d Bn, 612th CA) Redésigné de CA Searchlight BN à AAA Gun Bn 1er août 43
          Inactivé : 15 juin 46 Saipan
          Emplacements: Camp Stewart, Géorgie 20 janv. 43 Port d'embarquement de Los Angeles 19 déc. 44 Inde 23 janv. 45 Saipan 9 juin 45

          Campagnes : Pacifique occidental (13-16 juillet 45)

          464e bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 15 oct. 42 Camp Davis, NC en tant que Sep CA Bn AA-AW (renommé de Coastal Artillery 28 avril 44)
          Inactivé : 10 juil. 45 Calcutta, Inde
          Emplacements: Camp Davis, NC 15 oct. 42 Port d'embarquement de New York 9 mai 43 Brésil 25 mai 43 Madagascar I 13 juin 43 Ceylan 18 juin 43 Inde 23 juin 43 Birmanie 12 janv. 45 Inde 18 avr. 45

          Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale, Chine défensive

          484e bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne (couleur) (semimobile)

          Formé: 10 déc 42 Camp Stewart, GA comme Sep CA Bn AA-AW redésigné de Coastal Artillery 30 avril 43
          Inactivé : 6 janvier 46 Camp Kilmer, New Jersey
          Emplacements: Camp Stewart, Géorgie 10 décembre 42 Port d'embarquement de San Francisco 21 juillet 43 Inde 5 septembre 43 (Chabua, Dinjan, Sookerating) Birmanie 22 novembre 44 (Lashio, Bhamo) Myitkyina North, Birmanie 45 août Port d'embarquement de New York 5 janvier 46

          Campagnes : Inde-Birmanie, Birmanie centrale

          Batterie "A" - Namponmao
          Batterie "B" - Bhamo
          Batterie "C" - Myitkyina Sud
          Batterie "D" - Lashio

          501e bataillon d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 20 février 43 Camp Edwards, MA comme Sep CA Bn AA-Gun redésigné de Coastal Artillery 7 juin 43
          Inactivé : 25 février 46 Saipan
          Emplacements: Camp Edwards, MA 20 février 43 Port d'embarquement de San Francisco 16 décembre 43 Hawaï 21 décembre 43 Saipan 27 juin 44

          Campagnes : Pacifique Ouest

          738e bataillon d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 20 février 43 Camp Edwards, MA comme Sep CA Bn AA-Gun (1st Bn, 609th CA) Redésigné de Coastal Artillery 7 juin 43
          Inactivé : 25 février 46 Saipan
          Emplacements: Camp Edwards, MA 20 février 43 Port d'embarquement de San Francisco 6 janvier 44 Hawaï 15 janvier 44 Saipan 1er septembre 44

          Campagnes : Pacifique Ouest

          752e bataillon d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 12 déc. 43 Hawaï (2e Bn, 95e CA)
          Inactivé : (Actif jusqu'en 1946)
          Emplacements: Hawaï 12 déc. 43 Saipan 6 févr. 45 Iwo Jima 11 avr. 45

          Campagnes : Offensive aérienne Japon, Pacifique occidental

          843d Bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne (transportable par air) (Voir l'historique des unités CBI)

          Formé: 20 mai 43 Camp Stewart, Géorgie
          Inactivé : 7 novembre 45 Camp Kilmer, New Jersey
          Emplacements: Camp Stewart, Géorgie 20 mai 43 Port d'embarquement de Los Angeles 29 juin 44 Inde 7 août 44 Myitkyina, Birmanie 10 octobre 44 (moins la batterie B à Mogaung, Birmanie) Chengtu, Chine 16 décembre 44 Inde 28 septembre 45

          Campagnes : Offensive aérienne Japon, Pacifique occidental

          864e bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 12 déc. 43 Hawaï (3d Bn, 64th CA)
          Inactivé : (Actif jusqu'en 1946)
          Emplacements: Hawaï 12 déc. 43 Saipan août 45

          865e bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 12 déc. 43 Hawaï (3d Bn, 93d CA)
          Inactivé : (Actif jusqu'en 1946)
          Emplacements: Hawaï 12 déc. 43 Saipan août 45

          868e bataillon d'armes automatiques d'artillerie antiaérienne (semimobile)

          Formé: 12 déc. 43 Hawaï (3d Bn, 97th CA)
          Inactivé : 15 janv. 46 Guam
          Emplacements: Hawaï 12 déc. 43 Guam 10 sept. 44


          Batteries anti-aériennes

          644e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée) (18e AAA BN)
          645e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          Batterie de mitrailleuses AAA 683d (aéroportée) (16e AAA BN)
          685e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          666e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée) - Piardoba avant le 1er août 45
          667th AAA Machine Gun Battery (Airborne) - Piardoba avant le 1er août 45
          668e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          669e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          682e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          Batterie de mitrailleuse AAA 683d (aéroportée)
          684e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée) (Voir l'historique des unités CBI)
          685e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          686e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          687th AAA Machine Gun Battery (Airborne) (18th AAA BN)
          701e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          702e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)
          Batterie de mitrailleuse AAA 703d (aéroportée) - Paoshan, Chine (attachée à Y-Force)
          704e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée) - Wayao, Chine (attachée à Y-Force)
          705e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée) (Voir l'historique des unités CBI)
          706e batterie de mitrailleuses AAA (aéroportée)


          Unités d'artillerie côtière

          33e Bataillon d'artillerie côtière (canon de 155 mm)

          Formé: 18 févr. 44 Waimea, Hawaï
          Inactivé : 13 déc. 45, Saipan
          Emplacements: Hawaï 18 février 44 Saipan 26 août 44 Saipan août 45

          Campagnes : Pacifique Ouest

          177e bataillon d'artillerie côtière (canon de 155 mm)

          Formé: 31 mai 44 Ft Ruger, Hawaï (3d BN, 57th CA)
          Inactivé : 15 janv. 46 Guam
          Emplacements: Hawaï 31 mai 44 Guam 23 novembre 44 Guam août 45

          Campagnes : Mandats de l'Est, Pacifique occidental

          178e bataillon d'artillerie côtière (canon 155 mm)

          Formé: 31 mai 44 Ft Ruger, Hawaï
          (Lors de leur formation, la batterie A, 55th CA et la batterie B, 57th CA étaient sur Kwajalein. Arrivé à Hawaï le 17 août 44)
          Inactivé : 7 février 46 Guam
          Emplacements: Hawaï 31 mai 44 Guam 4 novembre 44 Guam août 45

          Campagnes : Mandats de l'Est, Pacifique occidental

          180e bataillon d'artillerie côtière (canon de 155 mm)

          Formé: 31 mai 44 Honolulu, Hawaï
          Inactivé : 13 déc. 45 Tinian
          Emplacements: Hawaï 31 mai 44 Tinian 19 octobre 44 Tinian août 45


          Améliorations et correctifs dans la mise à jour

          Mises à jour de mai 2021

          Sortie le 06 mai

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour les appareils Surface Laptop (1re génération) exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Surface - Micrologiciel - 138.3681.768.0

          Améliore la stabilité de l'appareil.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour les appareils Surface Laptop 1 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Intel Corporation – Affichage – 27.20.100.8682

          Intel(R) HD Graphics – Cartes graphiques

          Améliore les graphiques et la stabilité du système.

          Intel - Extension - 1952.14.0.1470

          Client Intel(R) ICLS - Extension

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Intel - Composant logiciel - 1.62.321.1

          Client Intel(R) ICLS - Périphériques logiciels

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Intel - Système - 2040.100.0.1029

          Interface du moteur de gestion Intel(R) - Périphériques système

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Surface - Micrologiciel - 11.8.82.3838

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour les appareils Surface Laptop 1 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Surface – Micrologiciel – 138.3440.768.0

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour tous les appareils Surface Laptop 1 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Realtek Semiconductor Corp. - Composant logiciel - 11.0.6000.92

          Application de support matériel Realtek - Composants logiciels

          Améliore la stabilité de l'application pendant la lecture audio.

          Realtek Semiconductor Corp. - Médias - 6.0.8936.1

          Realtek High Definition Audio (SST) - Contrôleurs son, vidéo et jeu

          Améliore les performances audio et la durée de vie de la batterie.

          Realtek Semiconductor Corp. - Extension - 6.1.0.6

          Extension Realtek High Definition Audio (SST) - aucune note du gestionnaire de périphériques

          Améliore l'intégration entre les services système.

          Surface – Système – 6.105.139.0

          Service de pilote d'intégration de surface - Périphériques système

          Améliore l'intégration entre les services système.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour tous les appareils Surface Laptop 1 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.


          Quand Churchill a dénoncé l'Amérique

          Le don d'une langue commune est un héritage inestimable et il pourrait bien devenir un jour le fondement d'une citoyenneté commune", a prophétisé Winston Churchill dans son célèbre discours à l'Université de Harvard le lundi 6 septembre 1943. "J'aime à penser des Britanniques et des Américains se déplaçant librement sur les vastes domaines de l'autre avec à peine le sentiment d'être des étrangers l'un pour l'autre. #8220relation spéciale” entre le Royaume-Uni et les États-Unis. C'était depuis longtemps un de ses thèmes : il avait fait des discours sur le sujet de l'unité d'action anglo-américaine depuis 1900, et en 1932 avait signé un contrat pour son livre Une histoire des peuples anglophones, qui soulignait la même chose.

          « Si nous sommes ensemble, rien n'est impossible », a-t-il poursuivi ce jour-là en 1943. « Si nous sommes divisés, tout échouera. Je prêche donc continuellement la doctrine de l'association fraternelle de nos deux peuples. par souci de service à l'humanité. Il a proclamé cette doctrine pour le reste de sa vie. En effet, le jour où il a démissionné du poste de Premier ministre en avril 1955, il a dit à son cabinet : " Ne soyez jamais séparé des Américains. " 8221 Tout au long d'une carrière politique qui a duré deux tiers de siècle, Churchill n'a jamais critiqué publiquement les États-Unis ou le peuple américain.Au cours de ses 16 visites aux États-Unis entre 1895 et 1961, dont huit en tant que premier ministre et près de la moitié d'entre eux après 1945, il s'est soigneusement limité à des expressions publiques de soutien et d'approbation.

          Pourtant, comme je l'ai découvert en écrivant ma nouvelle biographie, Winston Churchill : Marcher avec le destin, il a souvent adopté une position très différente en privé. À partir d'une variété de nouvelles sources, y compris les journaux de guerre du roi George VI dans les archives royales du château de Windsor, qui m'ont été ouvertes par l'aimable autorisation de Sa Majesté la reine, il est clair que Churchill a régulièrement exprimé des critiques virulentes à l'égard des États-Unis, et surtout l'administration de Franklin D. Roosevelt pendant la Seconde Guerre mondiale. Les journaux nouvellement publiés d'Ivan Maisky, l'ambassadeur soviétique à Londres de 1932 à 1943, les comptes rendus textuels du Cabinet de guerre que j'ai découverts aux archives de Churchill et les papiers de la famille de Churchill, auxquels j'ai eu un accès privilégié, fournissent tous une confirmation.

          En tant que premier biographe de Churchill à être autorisé à rechercher les journaux de guerre non expurgés du roi, j'ai été surpris par la profondeur de la colère que Churchill a parfois dirigée contre le plus grand allié de la Grande-Bretagne, voire à bien des égards, le sauveur de la Grande-Bretagne. Une grande partie peut être attribuée à la frustration qu'il a naturellement ressentie envers la non-intervention militaire américaine en Europe jusqu'à ce qu'Adolf Hitler ait déclaré la guerre aux États-Unis le 11 décembre 1941, mais il y a eu aussi beaucoup de fuites anti-américaines par la suite. La relation de Churchill avec sa mère patrie était beaucoup plus complexe que ne le laissaient supposer le discours de Harvard et le reste de sa position publique.

          Churchill : marcher avec le destin

          Dans cette biographie historique de Winston Churchill basée sur de nombreux nouveaux matériaux, le véritable génie de l'homme, de l'homme d'État et du leader peut enfin être pleinement vu et compris.

          Bien qu'il ait apprécié son premier voyage aux États-Unis en 1895, à l'âge de 20 ans, l'attitude initiale de Churchill envers l'unité anglo-américaine était sarcastique, à la limite du facétieux. Lorsque sa mère, la mondaine Jennie Jerome, proposa de publier un magazine dédié à la promotion de cette idée en mars 1899, il écrivit de Calcutta, où il servait en tant qu'officier de cavalerie subalterne, que la devise qu'elle voulait adopter « Le sang est plus épais. que l'eau n'avait été reléguée il y a longtemps au pothouse Music Hall. que l'idée populaire de l'alliance anglo-américaine, cette impossibilité sauvage, ne trouvera pas sa place parmi les entreprises littéraires de l'époque.

          Dès le début, son attitude était celle d'une realpolitik lucide et non sentimentale. « L'un des principes de ma politique, dit-il à sa mère en 1898, sera toujours de favoriser la bonne entente entre les communautés anglophones. Tant que les intérêts de deux nations coïncident dans la mesure où ils coïncident, elles sont et seront alliées. Mais quand ils divergent, ils cesseront d'être des alliés.

          Churchill a pleinement apprécié l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale en avril 1917. "Il n'est pas nécessaire d'exagérer l'aide matérielle", écrit-il dans son livre. La crise mondiale, mais « la conséquence morale de l'adhésion des États-Unis aux Alliés a bien été la cause décisive du conflit. victoire.”

          Dans les années 1920, Churchill critiquait fortement la détermination des États-Unis à construire une flotte égale en puissance et en tonnage à la Royal Navy. "Il ne peut vraiment y avoir aucune parité entre une puissance dont la marine est sa vie et une puissance dont la marine n'est que pour le prestige", écrivait-il dans un mémorandum secret du cabinet en juin 1927, alors qu'il était chancelier de l'échiquier. « On semble toujours supposer qu'il est de notre devoir de faire plaisir aux États-Unis et de servir leur vanité. Ils ne font rien pour nous en retour, mais exigent leur dernière livre de chair. Le mois suivant, il est allé beaucoup plus loin, écrivant que même s'il était "tout à fait dans l'intérêt de la paix" de dire que la guerre avec les États-Unis était « impensable », en fait « tout le monde sait que ce n'est pas vrai. » Car, aussi stupide et désastreuse que soit une telle guerre, nous ne souhaitons pas nous mettre au pouvoir des États-Unis . De toute évidence, sur la base de la supériorité navale américaine, spécieusement déguisée en parité, d'immenses dangers planent sur l'avenir du monde. L'année suivante, s'adressant après le dîner au politicien conservateur James Scrymgeour-Wedderburn à la maison de campagne de Churchill, Chartwell Manor dans le Kent, il a déclaré que les États-Unis étaient « arrogants, fondamentalement hostiles envers nous et qu'ils souhaitaient dominer la politique mondiale ».

          L'élection d'Herbert Hoover à la présidence en novembre 1928 a aggravé les choses, en raison de sa position ferme sur le remboursement des dettes de guerre britanniques et de l'effet que cela a eu sur l'économie, que Churchill gérait toujours en tant que chancelier de l'échiquier. « Pauvre vieille Angleterre », a-t-il écrit à sa femme, Clémentine. « Elle est lentement mais sûrement forcée dans l'ombre. » Clémentine a répondu pour lui dire qu'il devrait devenir ministre des Affaires étrangères, « Mais je crains que votre hostilité connue envers l'Amérique ne fasse obstacle. Vous devriez essayer de comprendre et de maîtriser l'Amérique et de la faire comme vous. » Mais son hostilité envers l'Amérique n'était pas connue au-delà des connaisseurs au sein du gouvernement, car il l'a assidûment tenu à l'écart de ses nombreux discours.

          Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale a naturellement intensifié la détermination de Churchill à ne laisser aucun mot de critique publique sortir de ses lèvres, en particulier de Roosevelt. « Considérant les mots apaisants qu'il utilise toujours envers l'Amérique », a noté son secrétaire particulier, Jock Colville, neuf jours après que Churchill est devenu premier ministre en mai 1940, « et en particulier envers le président, j'ai été quelque peu déconcerté quand il m'a dit : "Voici un télégramme pour ces foutus Yankees". Envoyez-le ce soir. Pendant la bataille d'Angleterre, Churchill a déclaré que le moral des Américains était très bon en applaudissant les actes vaillants des autres ! Une semaine avant que Roosevelt ne soit réélu en Novembre 1940, Colville nota dans son journal que Churchill disait qu'il "comprenait bien l'exaspération que ressentent tant d'Anglais devant l'attitude critique américaine combinée à une assistance inefficace mais nous devons être patients et nous devons cacher notre irritation".

          Les Trois Grands ont travaillé ensemble pour mettre fin à la Seconde Guerre mondiale, mais derrière leur partenariat public (photo : la conférence de Téhéran de 1943) se trouvaient des dénigrements privés. (Photo : Division des estampes et photographies de la Bibliothèque du Congrès)

          Tout espoir que Churchill avait que la victoire électorale de Roosevelt pourrait amener les États-Unis dans la guerre contre les nazis s'était évaporé le jour du Nouvel An 1941, lorsque la Grande-Bretagne a fait faillite parce qu'elle a dû payer en espèces toutes les munitions et la nourriture qu'elle achetait. des États-Unis. Churchill a déclaré à Colville : « L'amour des Américains pour faire de bonnes affaires peut les amener à nous priver de toutes nos ressources réalisables avant qu'ils ne montrent une quelconque inclination à être le bon samaritain. »

          En plus d'exprimer ces critiques à son secrétaire particulier et à certains collègues du cabinet, Churchill a également dit au monarque ce qu'il pensait vraiment de Roosevelt et des Américains. Ses relations avec le roi George VI n'étaient pas bonnes au départ lorsqu'il est devenu premier ministre, en grande partie parce que Churchill avait soutenu le frère aîné du roi Édouard VIII (plus tard le duc de Windsor) pendant la crise d'abdication quatre ans plus tôt. Mais pendant les mois de la chute de la France, de la bataille d'Angleterre et du Blitz de Londres, ils se sont rapidement améliorés et, en 1941, Churchill se confiait au roi lors de leurs déjeuners privés au palais de Buckingham tous les mardis. Ils se servaient eux-mêmes dans un buffet afin qu'aucun serviteur n'ait besoin d'être présent, et après chaque réunion, le roi écrivait dans son journal ce que Churchill lui avait dit.

          Son journal est conservé aux Archives royales au sommet de la tour ronde du château de Windsor. Les origines de la tour remontent au 11ème siècle, peu après la conquête normande, mais le roi George IV a ajouté le dernier étage au début du 19ème siècle. Parce qu'il n'y a pas d'ascenseur, chaque voyage au sommet implique un mini-entraînement, qui est récompensé par une vue magnifique sur le Berkshire et les comtés environnants. Mais j'ai eu peu de temps pour regarder par la fenêtre alors que je profitais de mon extraordinaire opportunité pour examiner le journal du roi George VI, que j'ai été autorisé à faire un volume relié en cuir bleu à la fois, et sous une surveillance constante, même lors d'excursions aux toilettes (bien que le personnel, même s'il offrait une telle surveillance aux yeux d'aigle, était toujours capable et sympathique).

          « Les Américains parlent tous et ne font rien pendant que le Japon débarque de nouvelles forces à Sumatra, au Sarawak et ailleurs », s'est plaint le Premier ministre au roi peu après l'attaque de Pearl Harbor en décembre 1941. Un mois plus tard, il a ajouté insensiblement, de les dangers d'une invasion japonaise de l'Australie, « La flotte américaine aurait empêché que cela se produise si sa flotte avait été en haute mer plutôt qu'au fond de Pearl Harbour. » En avril, alors que la marine japonaise menaçait la navigation alliée dans le golfe du Bengale et dans l'océan Indien, a-t-il déclaré : « Nous sommes dans un trou et la flotte américaine est à San Francisco ne faisant rien pour aider. stratégie, « Nous devons collaborer avec les Américains sur ces questions car nous ne pouvons pas le faire sans leur aide. Ils sont si lents à entraîner leur armée et à la faire venir ici.”

          Churchill était clairement jaloux de la position de leader que les Américains avaient assumée grâce à leur production largement supérieure de matériel de guerre au printemps 1943. « Winston tient à une conférence impériale », a noté le roi en avril, discuter de la question de la mise en place d'un front uni du Commonwealth et de l'Empire britannique pour montrer au monde et aux États-Unis que nous sommes une unité. Les Américains disent toujours qu'ils vont diriger le monde d'après-guerre. Une semaine plus tard, le Premier ministre a exprimé ses soupçons (complètement infondés) selon lesquels les États-Unis veulent vraiment combattre le Japon et non l'Allemagne ou l'Italie. Octobre, il insistait : « Les États-Unis ne peuvent pas avoir de commandants suprêmes à la fois ici et en Méditerranée et nous ne devons pas le permettre. La Méditerranée, c'est notre affaire et nous y avons gagné les campagnes. » Ce n'était pas vrai non plus, comme le roi devait le savoir. L'armée américaine partagea pleinement les épreuves de la campagne d'Italie à partir de l'invasion de la Sicile en juillet 1943 et c'est en effet le général américain Mark Clark qui fut le premier à entrer à Rome, le 5 juin 1944.

          En mars 1944, Churchill a comparé la situation stratégique en Europe à un ours ivre de victoire à l'est et à un éléphant qui titubait à l'ouest, alors que nous, le Royaume-Uni, étions comme un âne entre eux qui était le seul. qui connaissait le chemin du retour. Le 4 juillet, près d'un mois après le jour J, il rapportait au roi que, malgré ses supplications auprès de Roosevelt de se battre dans les Balkans plutôt que dans le sud de la France, « il était définitivement agacé par la réponse de FDR, et a déclaré que tous nos plans bien pensés avaient été ignorés par lui et par les chefs d'état-major [des États-Unis]. Un mois plus tard, il s'en est inquiété avec Gens. George S. Patton et Omar Bradley avançant plus vite en Allemagne que le général Bernard Montgomery, "Les deux Américains voudront peut-être séparer leur armée de la nôtre ce qui serait très stupide".

          Pourtant, il n'y avait pas un murmure de cette antipathie dans les télégrammes de Churchill aux Américains, encore moins dans ses références publiques aux Communes et ses émissions à ses alliés. Il déchira de nombreux télégrammes de mauvaise humeur à Roosevelt avant d'en envoyer de bien plus tempérés. En particulier, il a gardé secret son ressentiment quant au fait que les Américains n'étaient pas favorables à une position plus dure contre l'Union soviétique concernant l'intégrité et l'indépendance de la Pologne après la conférence de Yalta de février 1945. « Winston n'était pas satisfait de la réponse de FDR à son télégramme concernant la Pologne. ", a noté le roi le 13 mars. " C'était beaucoup trop faible et les Russes veulent qu'on leur dise les choses avec force.

          Le mois suivant, Churchill a déclaré à Clementine : « Je ressens sans aucun doute beaucoup de douleur quand je vois nos armées tellement plus petites que les leurs. J'ai toujours souhaité rester égal, mais comment pouvez-vous faire cela contre une nation si puissante avec une population près de trois fois la vôtre ?”

          C'était impossible. Mais alors que Churchill est souvent accusé d'apaiser les États-Unis, il a en fait promu l'unité anglo-américaine parce qu'elle servait au mieux les intérêts de la Grande-Bretagne. Sa réticence publique à critiquer les États-Unis reflétait deux aspects de son caractère qui étaient souvent au premier plan tout au long de sa carrière politique. Le premier était sa capacité à sacrifier impitoyablement le trivial et le court terme pour le plus grand prix. Le second était son sens puissant du destin personnel et national. Il prévoyait un moment où la Grande-Bretagne aurait désespérément besoin des États-Unis.

          Abonnez-vous au magazine Smithsonian maintenant pour seulement 12 $

          Cet article est une sélection du numéro de novembre du magazine Smithsonian


          Ce qui s'est passé en 1940 Nouvelles et événements importants, technologie clé et culture populaire

          Ce qui s'est passé en 1940 Les principales nouvelles incluent l'Allemagne et l'Italie prennent le contrôle de la majeure partie de l'Europe occidentale, Winston Churchill devient Premier ministre et inspire le peuple britannique , L'Allemagne commence son Blitz sur Londres, les émeutes raciales à Chicago, Harlem, Los Angeles et Detroit, les films populaires incluent Autant en emporte le vent et le grand dictateur, les bas en nylon sont mis en vente. ",

          1940 Avec le réarmement des forces américaines, la Grande Dépression commençait enfin à s'atténuer, et les Américains gagnaient plus et achetaient plus, ce qui leur permettait d'acheter des biens et d'alimenter davantage l'économie. Mais en dehors de l'Amérique, les choses n'allaient pas bien car l'Allemagne envahissait la France, ce qui signifiait qu'entre l'Allemagne et l'Italie, la plupart de l'Europe occidentale était contrôlée par eux, à l'exception de l'Angleterre. Aux États-Unis, le sentiment de bien-être de laisser la dépression derrière lui a alimenté la réalisation de grands films, dont "Autant en emporte le vent" et le "Grand dictateur", et les sons de jazz étaient la musique populaire du jour de Benny Goodman et Count Basie entre autres. Les bas en nylon inventés l'année précédente faisaient fureur chez les femmes, FDR a été élu pour un troisième mandat mais les Américains commençaient à croire qu'ils devraient aider la Grande-Bretagne dans sa lutte pour la survie avec l'Allemagne et le premier projet de paix a eu lieu en septembre, ce qui avait des connotations inquiétantes. pour le futur. La Grande-Bretagne était bombardée sans cesse et beaucoup pensaient qu'il n'était peut-être que temps avant que l'Amérique ne soit impliquée. Et un travailleur dans les nouvelles usines apparaissant peut gagner jusqu'à 1 250 $ par an
          Jump To World Leaders -- Calendrier -- Technologie -- Culture populaire -- Nouvelles et événements -- Né cette année -- Coût de la vie


          Mois de l'histoire des Américains âgés

          Lorsque le Mois des Américains plus âgés a été créé en 1963, seuls 17 millions d'Américains vivants avaient atteint leur 65e anniversaire. Environ un tiers des Américains âgés vivaient dans la pauvreté et il y avait peu de programmes pour répondre à leurs besoins. L'intérêt pour les Américains plus âgés et leurs inquiétudes grandissait. Une réunion en avril 1963 entre le président John F. Kennedy et des membres du Conseil national des personnes âgées a conduit à désigner le mois de mai comme le « mois des personnes âgées », le prélude au « mois des Américains plus âgés ».

          Historiquement, le Mois des Américains âgés a été un moment pour reconnaître les contributions des personnes âgées passées et actuelles à notre pays, en particulier celles qui ont défendu notre pays. Chaque président depuis Kennedy a publié une proclamation formelle pendant ou avant le mois de mai demandant que la nation entière rende hommage d'une manière ou d'une autre aux personnes âgées dans leurs communautés. Le mois des Américains plus âgés est célébré dans tout le pays par le biais de cérémonies, d'événements, de foires et d'autres activités de ce type.


          Améliorations et correctifs dans la mise à jour

          Mises à jour de mai 2021

          Sortie le 06 mai

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour les appareils Surface Laptop 2 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Surface - Micrologiciel - 138.3681.768.0

          Améliore la stabilité de l'appareil.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour les appareils Surface Laptop 2 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Intel Corporation – Affichage – 27.20.100.8681

          Intel(R) HD Graphics – Cartes graphiques

          Améliore les graphiques et la stabilité du système.

          Intel Corporation – Extension – 27.20.100.8681

          Pilote de carte graphique d'affichage Intel® - Extension

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Intel - Extension - 1952.14.0.1470

          Client Intel(R) ICLS - Extension

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Intel - Composant logiciel - 1.62.321.1

          Client Intel(R) ICLS - Périphériques logiciels

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Intel - Système - 2040.100.0.1029

          Interface du moteur de gestion Intel(R) - Périphériques système

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Surface - Micrologiciel - 11.8.82.3838

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour les appareils Surface Laptop 2 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Surface – Micrologiciel – 138.3440.768.0

          Résout les mises à jour de sécurité et améliore la stabilité du système.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour tous les appareils Surface Laptop 2 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.

          Nom de l'historique des mises à jour Windows

          Pilote Surface Serial Hub – Périphériques système

          Corrige la vérification des bogues du système.

          Realtek Semiconductor Corp. - Composant logiciel - 11.0.6000.92

          Application de support matériel Realtek - Composants logiciels

          Améliore la stabilité de l'application pendant la lecture audio.

          Realtek Semiconductor Corp. - Médias - 6.0.8936.1

          Realtek High Definition Audio (SST) - Contrôleurs son, vidéo et jeu

          Améliore les performances audio et la durée de vie de la batterie.

          Realtek Semiconductor Corp. - Extension - 6.1.0.6

          Extension Realtek High Definition Audio (SST) - aucune note du gestionnaire de périphériques

          Améliore l'intégration entre les services système.

          Surface – Système – 6.105.139.0

          Service de pilote d'intégration de surface - Périphériques système

          Améliore l'intégration entre les services système.

          Les mises à jour suivantes sont disponibles pour tous les appareils Surface Laptop 2 exécutant la mise à jour Windows 10 de mai 2019, version 1903 ou ultérieure.


          Voir la vidéo: Russian Front - December 1943 (Mai 2022).