Podcasts sur l'histoire

USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath

USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath

USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath

USS Hopewell (DD-181) était un destroyer de classe Wickes qui a été coulé par le U-204 alors qu'il servait dans la Marine royale norvégienne sous le nom de HMS Bain.

Les Hopewell a été nommé d'après Pollard Hopewell, un aspirant de la marine américaine qui a été tué lors de la bataille entre l'USS Chesapeake et HMS Shannon le 1er juin 1813.

Les Hopewell a été lancé à Newport News le 8 juin 1918 et mis en service le 22 mars 1919. Il a rejoint le 3rd Destroyer Squadron au large de la Nouvelle-Angleterre en avril 1919 et a participé en mai au vol transatlantique réussi de l'hydravion NC-4 de la Navy Curtiss, opérant comme l'une des lignées de destroyers qui marquaient la route. Il dut ensuite retourner à New York pour terminer son équipement et ne rejoignit son escadrille qu'en août 1919. Au cours de l'hiver 1919-1920, il participa aux exercices d'entraînement normaux dans les Caraïbes. En mai 1920, elle retourna en Nouvelle-Angleterre et passa l'été à participer à un mélange d'exercices divisionnaires et d'entraînement de réserviste. En septembre, elle a déménagé à Charleston pour effectuer le même mélange de fonctions et cela a duré pendant l'hiver 1920-1921. En mai 1921, elle déménage à New York pour aider à former la réserve. Il est ensuite placé dans la réserve à Charleston le 10 octobre 1921, avant d'être désarmé à Philadelphie le 17 juillet 1922.

Les Hopewell a été remis en service le 17 juin 1940 alors que l'US Navy s'agrandit au début de la Seconde Guerre mondiale. Elle a brièvement servi avec la Neutrality Patrol, mais a ensuite été choisie comme l'un des destroyers qui devaient être donnés à Britian selon les termes de l'accord « destroyers pour les bases ». Il atteint Halifax le 18 septembre et est désarmé de l'US Navy le 23 septembre 1940.

En tant que HMS Bain

Les Baina été mis en service dans la Royal Navy en octobre 1940, et a été prêté à la Royal Norwegian Navy le 1er janvier 1941

Le 19 août 1941, le Bain a été coulé par l'U-204, alors qu'il opérait au sud-ouest de l'Irlande. 83 de son équipage ont été perdus.

Déplacement (standard)

1 160 t (conception)

Déplacement (chargé)

Vitesse de pointe

35 nœuds (conception)
35,34 nœuds à 24 610 shp à 1 149 t à l'essai (mèches)

Moteur

Turbines Parsons à 2 arbres
4 chaudières
24 200 shp (conception)

Varier

3 800 nm à 15 nœuds à l'essai (les mèches)
2 850 nm à 20 nœuds à l'essai (les mèches)

Armure - ceinture

- plate-forme

Longueur

314 pieds 4 pouces

Largeur

30 pieds 11 pouces

Armement (tel que construit)

Quatre pistolets 4 pouces/50
Douze torpilles de 21 pouces dans quatre tubes triples
Deux chenilles de grenades sous-marines

Complément d'équipage

114

Lancé

8 juin 1918

Commandé

22 mars 1919

Coulé par le U-204

19 août 1941


Ahoy - Journal Web de Mac

Je souhaite trouver des informations sur l'équipage qui était à bord du HMS Bain quand elle a été coulée en août 41. Les informations aux États-Unis sont maigres car il n'y avait pas de marins américains à bord. Si vous connaissez d'autres sources ou contacts norvégiens, je vous en serais reconnaissant.

"Dans le cadre du prêt-bail, il a été remis en service le 23 septembre 1940 et a été transféré en Grande-Bretagne dans le cadre de l'échange destroyers-bases. Rebaptisé Bain, le navire était piloté par la marine norvégienne et a été coulé en août 1941."

Je ne vais pas vous être d'une grande utilité.

Il a été impossible de trouver des détails sur l'équipage norvégien qui a occupé HMS Bath ( I-17 ).

Je suis sûr que vous savez qu'elle était l'ex USS Hopewell ( DD 181) et faisait partie du 50 Classe de ville échangée par votre pays contre des bases au début de la Seconde Guerre mondiale, dans le cadre d'un accord entre Roosevelt et Churchill.

Bath a rejoint la Royal Navy le 23. d'octobre 1940 en Nouvelle-Écosse, et a ensuite été piloté par des marins norvégiens lorsqu'elle a été transférée au RNN le 9. d'avril 1941.

Ce navire est devenu une partie du 5e. Groupe d'escorte basé à Liverpool, et l'escortait le 6e. convoi vers Gibraltar, lorsque le convoi OG 71, a été attaqué par 3 U-Boats, U-204, U-519 et U-201 le 19. d'août 1941. Kell, en U-204, fut le premier bateau à apercevoir le convoi et attaqua le premier.

Il a frappé Bath dans la salle des machines avec une torpille, elle s'est cassée en deux, coulant en 3 minutes, de ses 128 membres d'équipage, seulement 42 ont survécu.

Il a coulé en position 48 degrés 30 minutes nord, 17 degrés 45 minutes ouest.

En tout, les 3 U-Boats ont coulé à Bath, et 3 cargos ce jour-là.

Maintenant, le 19. d'octobre 1941, l'U-204 fut lui-même coulé, au large de Tanger par HM Ships, Mallow et Rochester, et tout l'équipage du U-204 est mort.

Désolé, je vous ai peu aidé, mais je suppose que le fait que Bath était piloté par la marine norvégienne en exil à l'époque rend presque impossible de retrouver son équipage par son nom.

C'est plus que ce que j'avais. Mais je cherchais la Famille des survivants et des défunts. Intéressant il y a si peu.

Noel Nichols MM3 Web-Snipe USS Hopewell DD 681 '62-64

J'ai trouvé plus d'infos sur le Bath et son équipage


Noel Nichols MM3 Web-Snipe USS Hopewell DD 681 '62-64

Ce site a été créé en tant que ressource à des fins éducatives et de promotion de la sensibilisation à l'histoire. Tous les droits de publicité des personnes nommées ici sont expressément réservés et doivent être respectés conformément à la révérence dans laquelle ce site commémoratif a été établi.


USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath - Histoire

L'USS Hopewell, un destroyer de classe Lamberton de 1090 tonnes, a été construit à Newport News, en Virginie, dans le cadre du programme de construction navale d'urgence de la Première Guerre mondiale. Il a été mis en service à la mi-mars 1919, environ cinq mois après la fin du conflit, et en mai a aidé à soutenir le vol transatlantique de l'hydravion NC-4. Par la suite, Hopewell a opéré dans les régions de l'Atlantique ouest et des Caraïbes, ses fonctions comprenant la formation de réservistes de la marine en 1920 et 1921. Généralement inactive après octobre 1921, elle a été officiellement désarmée au Philadelphia Navy Yard en juillet 1922 et y est restée pendant près de dix-huit ans. .

La grande guerre européenne qui commença en septembre 1939 provoqua un renforcement des efforts de défense des États-Unis et Hopewell reprit du service à la mi-juin 1940. Elle passa l'été de cette année-là en patrouille de neutralité au large de la Nouvelle-Angleterre. En septembre, le destroyer a été envoyé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, désarmé et transféré en Grande-Bretagne dans le cadre de l'accord "Destroyers for Bases". Rebaptisé HMS Bath, il sert dans la Royal Navy jusqu'en avril 1941, date à laquelle il intègre la Royal Norwegian Navy. En tant que KNM Bath, il a commencé à fonctionner dans le cadre de la "Liverpool Escort Force" au début du mois de juin, mais a eu une très brève carrière par la suite, étant coulé par un sous-marin allemand le 19 août 1941, alors qu'il escortait un convoi à destination de Gibraltar.

Cette page présente les seuls points de vue que nous ayons concernant l'USS Hopewell (Destroyer # 181, plus tard DD-181).

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

USS Hopewell (Destructeur # 181)

Au mouillage, le 15 novembre 1919.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 68 Ko 740 x 570 pixels

USS Hopewell (Destructeur # 181)

Photographié vers 1919-1920.

Avec l'aimable autorisation de Donald M. McPherson, 1973.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 49 Ko 740 x 460 pixels

USS Hopewell (Destructeur # 181)

Ancré dans un port, vers 1919-1920, avec d'autres destroyers. USS Bagley (Destroyer # 185) est à gauche.


Sisällysluettelo

Yhdysvaltain laivasto tilasi aluksen Newport News Shipbuilding and Drydock Companyltä Newport Newsistä Virginiasta, missä köli laskettiin 19. tammikuuta 1918. Alus laskettiin vesille puoli vuotta myöhemmin 8. kesäkuuta nimellä USS Hopewell (runkonumero DD-181) kumminaan rouva Grote Hutcheson ja otettiin palvelukseen 22. maaliskuuta 1919 Portsmouthissa Virginiassa ensimmäisenä päällikkönään kapteeniluutnantti R. E. Rodgers. [1]

Alus nimettiin kesäkuussa 1812 Yhdysvaltain laivastoon liittyneen Pollard Hopewellin mukaan. Hän ilmoittautui 21. elokuuta USS Chesapeakelle, joka lähti merelle 1. kesäkuuta 1813 päällikkönsä Lawrencen johdolla kohdatakseen HMS Shannonin. Seuranneessa taistelussa Lawrence ja Hopewell saivat surmansa ja Chesapeake vallattiin. [1]

Hopewell lähti 19. huhtikuuta 1919 Norfolkista liittyäkseen Uuden Englannin vesillä 3. hävittäjälaivueeseen. Alus oli toukokuussa partioimassa Azoreilla avustamassa Atlantin ylilentoa. Se palasi 8. kesäkuuta New Yorkiin viivästyneen huollon vuoksi, minkä jälkeen alus palasi laivueeseensa elokuussa koeammuntoihin. Talvella 1920 alus oli harjoituksissa sekä maalilaivana Karibialla. [1]

Alus palasi toukokuun alussa Uuteen Englantiin, missä se oli aina syyskuuhun kouluttaen reserviläisiä ja osallistuen viirikön harjoituksiin. Alus saapui 22. syyskuuta Charlestoniin, jossa se osallistui vastaaviin tapahtumiin. Alus palasi New Yorkiin toukokuussa 1921 kouluttamaan reserviläisiä. Se siirtyi Newportiin 10. lokakuuta ja se oli Charlestonissa sijoitettuna reserviin 10. huhtikuuta saakka, jolloin se lähti Philadelphiaan. Alus poistettiin palveluksesta 17. heinäkuuta 1922. [1]

Alus palautettiin 17. kesäkuuta 1940 palvelukseen Yhdysvaltain varautuessa sotaan. Se oli puolueettomuuden valvontaan liittyvissä tehtävissä partioiden Uuden Englannin rannikolla. Alus saapui 18. syyskuuta Halifaxiin Kanadaan, jossa se poistettiin palveluksesta 23. syyskuuta sekä siirrettiin hävittäjiä tukikohdista -sopimuksen nojalla Britannialle. [1]

HMS Bath Muokkaa

Britannian kuninkaallinen laivasto otti 23. syyskuuta 1940 Halifaxissa aluksen palvelukseen nimellä Bain HMS. Alus lähti 29. syyskuuta Halifaxista St. Johnsin, Newfoundlandin ja Belfastin kautta Devonportiin, jossa lokakuun alussa Newfoundlandin kautta Plymouthiin, josta se siirrettiin lokakuussa telakalle huollettavaksi ja muutostöitä var. Se palasi palvelukseen marraskuun alussa 1. miinalaivueeseen Kyle of Lochalshiin. [2]

Alus suojasi 8. marraskuuta HMS St. Albansin oui HMS St. Marysin Kanssa miinalaiva HMS Aventurea Irlannin merellä ja lopulta koko 1. miinalaivuetta operaatioissa SN43, SN44 ja SN45. Se suojasi 18. marraskuuta laivueensa mukana 1. miinalaivuetta pohjoisen sulun rakentamissasa operaatiossa SN3. Alus liittyi vielä samana päivänä Saint-Albansin oui Sainte-Marie kanssa paikallissuojueeksi saattueeseen WS4B, mistä ne erkanivat seuraavana päivänä palaten kotisatamaan. Alus suojasi laivueensa mukana pohjoisen sulun rakentamista operaatiossa SN11. [2]

Alus suojasi 8. joulukuuta laivueen mukana operaatiossa SN10 pohjoisensulun laajentamista. Se liittyi 18. joulukuuta Clydessä Saint-Albansin kanssa paikallissuojaksi saattueeseen WS5A, mistä ne erkanivat 20. joulukuuta palaten Clydeen. Alus suojasi tammikuussa 1941 joukkojenkuljetussaattue TC8:aa luoteisen reitin alueella ennen kuin se siirrettiin Chathamin telakalle huollettavaksi. Aluksen ollessa telakalla käytiin keskusteluja sen siirtämisestä Norjan laivastolle.

KNM Bain Muokkaa

Bain siirrettiin 8. huhtikuuta 1941 Norjan laivastolle, missä se säilytti nimensä Bain KNM. Alus määrättiin suojaamaan läntisen reitin alaisuudessa Atlantin saattueita. Alus vaurioitui 16. huhtikuuta kolaroituaan koeajojen aikana, minkä vuoksi se siirrettiin Tynessä telakalle. Alus lähti telakalta 19. toukokuuta Tobermoryyn koulutettavaksi. Se liittyi 5. kesäkuuta koulutuksen päätyttyä Liverpooliin sijoitettuun 5. saattajaryhmään (engl. 5ème groupe d'escorte ), jonka mukana se suojasi Britteinsaarten ja Gibraltarin välisiä saattueita. [2]

Elokuussa alus suojasi ryhmän mukana saattuetta OG71, joka joutui 18. elokuuta noin 400 merimailia Irlannin lounaispuoella Saksan laivaston sukellusveneiden U-2204, U-559 oui U-201 maliksi. Seuraavana päivänä U-204:n laukaisema G7e-torpille osui Bathin, joka upposi nopeasti vieden mukanaan suuren osan miehistöstään. [2] Alus kaatui upoten kuudessa minuutissa. Hylyn vajotessa aluksen syvyyspommit räjähtivät surmaten useita veden varassa olleita. HMS Hortensia pelasti merestä 39 miestä, jotka siirrettiin yhdeksää lukuun ottamatta neljä miestä pelastaneelle HMS Wandererille. Pelastetut laskettiin maihin Gibraltarilla lukuun ottamatta kahta matkalla vammoihinsa menehtynyttä. Aluksen päällikkö kapteeniluutnantti Christian Fredrik Thestrup Melsom, kaksi norjalaista upseeria, kaksi brittiläistä upseeria sekä 68 norjalaista ja kymmenen brittiläistä miehistönjäsentä saivat surmansa. [3]


Historique des services[modifier | modifier la source]

En tant qu'USS Hopewell [modifier | modifier la source]

Nommé en l'honneur de Pollard Hopewell, il a été lancé par Newport News Shipbuilding, Newport News, Virginie le 8 juin 1918 parrainé par Mme Orote Hutcheson et commandé le 22 mars 1919 à Portsmouth, Virginie, sous le commandement du lieutenant-commandant R. E. Rodgers.

Hopewell a navigué de Norfolk le 19 avril 1919 pour rejoindre le 3rd Destroyer Squadron dans les eaux de la Nouvelle-Angleterre, et en mai était sur une station d'observation au large des Açores lors de la traversée historique de l'Atlantique par des hydravions de la Marine. Le destroyer est revenu à New York le 8 juin pour terminer son aménagement interrompu et a rejoint son escadron en août pour des tests de tir. L'hiver 1920 a été consacré à un entraînement intensif et à des exercices de tir à la cible dans les eaux des Caraïbes.

Le navire est retourné en Nouvelle-Angleterre au début du mois de mai, où il est resté jusqu'en septembre pour former des réservistes et s'engager dans des manœuvres de division. Arrivée à Charleston le 22 septembre, Hopewell a effectué des opérations similaires à partir du port de Caroline du Sud, retournant à New York en mai 1921 pour l'entraînement de la réserve. En partant de Newport le 10 octobre, le destroyer a été placé en réserve à Charleston jusqu'au 10 avril, date à laquelle il est parti pour Philadelphie. Hopewell y fut désarmé le 17 juillet 1922.

Elle a été remise en service le 17 juin 1940 alors que l'Amérique se préparait à la Seconde Guerre mondiale, et après avoir opéré avec la Neutrality Patrol au large de la Nouvelle-Angleterre, elle est arrivée à Halifax le 18 septembre. Elle a désarmé le 23 septembre et a été transférée en Grande-Bretagne dans le cadre du Destroyers for Bases Agreement.

En tant que HMS Bain et HNoMS Bain [modifier | modifier la source]

Renommé HMS Bain, elle était pilotée par des marins de la Marine royale norvégienne en exil, en avril 1941. Comme HNoMS Bain il a commencé à fonctionner dans le cadre de la "Liverpool Escort Force" au début du mois de juin, mais a eu une très brève carrière par la suite, étant coulé par le sous-marin allemand U-204 le 19 août 1941, alors qu'il escortait le convoi OG-71 à destination de Gibraltar. Elle a été touchée dans la salle des machines avec une torpille et s'est brisée en deux, coulant en trois minutes. Sur ses 128 membres d'équipage, seuls 42 ont survécu.


USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath - Histoire

Forum des navires : Warsailors.com

Jeg leter etter opplysninger om Crew av HMS Bath (Hopewell DD-181). Jeg liker opplysninger om Crew medlemer


Hopewell overf rte til British som del av den 50 destroyer handel i 1940. Hun ombenevnte HMS Bath p 2 octobre 1940 et tjent Royal Norwegian Navy til hun var torped og sunket p 19 août 1941. Sl tt i maskinromet, skipet a coulé om tre minutter, bryting i au laitier de torpille fra. Nu 42 av henne 128 medlemsmannskap overlevd.


Hopewell a été transféré aux Britanniques dans le cadre de l'accord de 50 destroyers en 1940. Il a été rebaptisé HMS Bath le 2 octobre 1940 et a servi la Royal Navy et la Royal Norwegian Navy jusqu'à ce qu'il soit torpillé et coulé le 19 août 1941. Frappé en la salle des machines, le navire a coulé en trois minutes, se brisant en deux sous le coup de torpille. Seuls 42 de ses 128 membres d'équipage ont survécu.


Pertes en 1945

Nom Date Causer Fusillade Torpille de navire Torpille sous-marine Torpille d'avion Exploiter Bombes Accident Autre
Walpole 6-janv-45 Miné en mer du Nord
Éclaireur 11-fév-45 Bombardé par des avions de l'armée japonaise au large de l'île de Ramree
CTL, mis au rebut en 1948
Le total 0 0 0 0 1 1 0 0

USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath - Histoire

FRANCE : Paris : Deux manifestants capturés dans le 13e sont exécutés, "le juif Szmul Tyszelman. Henri Gautherot".

ALLEMAGNE : U-87 mis en service
U-509 lancé.

NORVÈGE : Une expédition conjointe anglo-canadienne-norvégienne débarque au Spitzberg pour saboter les mines de charbon et ramener les mineurs en Grande-Bretagne.

U.R.S.S. : Lancement du sous-marin M-121.

WAKE ISLAND : Le Wake Detachment, 1er Bataillon de défense des Marines, arrive dans le cargo USS Regulus (AK-14) pour commencer à travailler sur des positions défensives.

CANADA : Mise en service de la Corvette NCSM Sorel.

États-Unis : Au baseball, le manager des Pirates de Pittsburgh, Frankie Frisch, est expulsé par l'arbitre Jocko Conlan du deuxième match d'un programme double lorsqu'il apparaît sur le terrain avec un parapluie pour protester contre les conditions de jeu au Ebbets Field de Brooklyn. L'argument pluvieux est plus tard représenté dans une célèbre peinture à l'huile de l'artiste Norman Rockwell.

OCÉAN ATLANTIQUE : Le paquebot britannique AQUILA est coulé par un U-boot.

USS Hopewell (DD-181), commandé sous le nom de HNoMS Bath (I-17) (LtCdr Frederick Melsom) le 23 septembre 1940 alors qu'il escortait son sixième convoi (OG71) entre Liverpool et Gibraltar, dans le cadre du 5e groupe d'escorte à environ 400 milles au sud-ouest de l'Irlande Bath est torpillé par l'U-204 et a coulé rapidement aujourd'hui à 02h05. Le commandant et 88 membres d'équipage ont été perdus. (Ron Babuka et Dave Shirlaw)

L'U-201 a coulé les SS Aguila et Ciscar dans le convoi OG-71.
L'U-559 a coulé le SS Alva dans le convoi OG-71.

Les membres d'équipage survivants du navire marchand britannique Alva coulé par le U-559 ont été récupérés par la corvette HMS Campanula et transférés sur le destroyer HMS Velox et ont débarqué à Gibraltar le 25 août 1941.

ISLANDE : Le premier convoi quitte l'Islande pour l'URSS. Le transporteur HMS Argus transporte des Hurricanes, avec leurs pilotes, vers la Russie.


DD-182 Thomas

Le premier Thomas (Destroyer n° 182) a été établi le 23 mars 1918 à Newport News, en Virginie, par la Newport News Shipbuilding and Drydock Co., lancé le 4 juillet 1918, parrainé par Mme Evelyn M. Thomas veuve du lieutenant Thomas et commandé le 25 avril 1919, le lieutenant Comdr. Harry A. McClure aux commandes.

Thomas a opéré au large de la côte est lors de croisières d'entraînement et d'exercices jusqu'à sa mise hors service à Philadelphie le 30 juin 1922. Au cours de ce service, il a été classé DD-182 lors de l'affectation à l'échelle de la Marine des numéros de coque alphanumériques le 17 juillet 1920. Elle était en réserve dans le canal arrière du Philadelphia Navy Yard pour les 18 prochaines années.

Recommandé le 17 juin 1940 alors que la marine des États-Unis s'agrandit pour répondre aux exigences imposées par les patrouilles de neutralité au large des côtes américaines, Thomas est affecté à la division de destroyers 79 de l'escadron de l'Atlantique et effectue brièvement des entraînements et des exercices au large de la côte est jusqu'à son transfert au Royaume-Uni. dans le cadre de l'accord "destroyer-for-bases". Il est arrivé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 18 septembre 1940, dans le cadre du deuxième ajout des 50 destroyers à quatre tuyaux à pont affleurant échangés avec les Britanniques contre des baux sur des bases stratégiques dans l'hémisphère ouest. Après une brève période de familiarisation avec les vestes bleues de la Royal Navy affectées au navire, Thomas est officiellement remis à ses nouveaux propriétaires le 23 septembre 1940. Son nom est ensuite rayé de la liste de la marine américaine le 8 janvier 1941.

Rebaptisé simultanément HMS St. Albans (I.15) et mis en service le même jour pour servir dans la Royal Navy, le destroyer appareilla pour les îles britanniques le 29 septembre. Après avoir fait escale à St. John's, Terre-Neuve en route, elle est arrivée à Belfast, en Irlande du Nord, le 9 octobre. St. Albans et trois navires jumeaux St. Mary's (I.12) (ex-Bagley, DD-185) Bath (I.17) (ex-Hopewell, DD-181), et Charlestown (I.21) (ex- Abbot DD 184) ont été attachés au 1st Minelaying Squadron en tant que force d'escorte permanente. Opérant au large de la côte ouest de l'Écosse, les destroyers ont participé à certaines des premières opérations de mouillage de mines dans le détroit du Danemark qui sépare l'Islande du Groenland.

Entre les missions d'escorte minecraft, St. Albans escortait des convois. Les 17 et 18 janvier 1941, le destroyer rechercha des survivants du SS Almeda Star torpillé par le U-96 le 17. Le St. Albans a subi des réparations à Chatham en février pour préparer son transfert à la Marine royale norvégienne en exil le 14 avril. À peine entré en service avec les Norvégiens, il est entré en collision avec le dragueur de mines HMS Alberic, coulant le minecraft et subissant lui-même suffisamment de dommages pour nécessiter des réparations dans le chantier naval.

Une fois de nouveau prêt pour l'action, St. Albans a rejoint le 7th Escort Group, opérant à partir de Liverpool. Le 12 juin, il ramassa les survivants du navire à moteur coulé Empire Dew torpillé ce jour-là par le U-48 et les emmena sains et saufs à Liverpool.

Le 3 août 1941, alors qu'il se rendait de la Sierra Leone au Royaume-Uni dans l'écran du convoi SL.81, le St. Albans rejoignit le destroyer HMS Wanderer (D.74) et la corvette de classe "Flower" HMS Hydrangea (K.39) en le naufrage de l'U-401. Au cours des opérations ultérieures de filtrage des convois dans les voies de navigation entre l'Afrique de l'Ouest et les îles britanniques, le St. Albans a lancé une vingtaine d'attaques contre des sous-marins, mais n'a pas pu répéter sa performance "tuer" du 3 août.

Au cours de l'automne suivant, un fort coup de vent a gravement endommagé St. Albans alors qu'il escortait le convoi ON 22 le 8 octobre. Le jour suivant a apporté peu de répit de la haute mer et des vents forts, mais les marins scandinaves robustes de St. Albans l'ont amené en toute sécurité à Reykjavik, en Islande. La navigabilité du destroyer et le matelotage démontré par son équipage norvégien débraillé ont suscité un chaleureux signal élogieux de la part du commandant en chef des approches occidentales (CinCWA). Dans ce message du 12 octobre 1941, il a également loué les performances de vapeur exemplaires du destroyer au cours des trois mois précédents.

Pendant ce temps, St. Albans a continué ses fonctions d'escorte avec le 7e groupe d'escorte jusqu'en 1942. En mars, elle a escorté le porte-avions endommagé HMS Illustrious de Liverpool à la Clyde et, le mois suivant, a aidé à contrôler le convoi PQ 16 alors qu'il transportait des armes vers Russie. Au cours de l'opération, de lourdes attaques aériennes et sous-marines allemandes ont coûté la vie à trois navires alliés.

En temps de guerre, cependant, des erreurs d'identification ou des erreurs de navigation conduisent parfois au désastre. À une occasion, ces facteurs se sont combinés avec des résultats tragiques lorsque le St. Albans et le dragueur de mines HMS Seagull ont coulé le sous-marin polonais Jastrzab (sous-marin hache-britannique P-551) le 2 mai. Jastrzab s'était éloigné d'environ 100 milles de sa position correcte dans un convoi.

Plus tard dans le mois, le destroyer à pont affleurant rejoint la division d'escorte spéciale de Liverpool. Parmi les navires escortés début juin se trouvait le paquebot Cunard-White Star RMS Queen Elizabeth, alors que le Cunarder naviguait des îles britanniques vers le cap de Bonne-Espérance avec des troupes à destination du Moyen-Orient. Puis, après avoir été réaménagé à Falmouth entre juillet et octobre 1942, le St. Albans a de nouveau opéré avec la Special Escort Division jusqu'à la fin de 1942. En janvier 1943, il a servi de navire cible pour l'entraînement des avions du Coastal Command.

À la fin du mois de février, il s'est mis en route et a navigué dans la mer du Nord en direction de la côte scandinave à la recherche d'un navire marchand norvégien qui aurait tenté de s'échapper en mer des eaux contrôlées par les nazis. Au cours de cette mission, le destroyer a été attaqué par des avions allemands mais est sorti indemne.

Transféré à la Western Local Escort Force peu de temps après, St. Albans était basé à Halifax et a opéré dans des missions d'escorte de convois dans l'Atlantique Ouest pour le reste de 1943. Quittant Halifax quatre jours après Noël 1943, St. Albans est arrivé dans le Tyne le 10 janvier 1944, où elle est bientôt mise en réserve. Le 16 juillet, les Britanniques transférèrent le flushdecker à la marine russe, qui le rebaptisa Dostoinyi (« digne »). Elle a navigué sous le « marteau et la faucille » jusqu'à ce qu'elle soit rendue aux Britanniques le 28 février 1949 à Rosyth, en Écosse.

Le vétéran du service dans les marines américaine, britannique, norvégienne et russe a finalement été démantelé à la ferraille à Charlestown, en Angleterre, en avril 1949.


USS Hopewell (DD-181)/ HMS Bath - Histoire

(Destroyer n°182 : dp. 1 213 1. 314'4" b. 30'11" dr. 9'4" (moyenne) s. 33.67 k. cpl. 122 a. 4 4", 1 3",12 21 " tt. cl. Wickes)

Le premier Thomas (Destroyer n° 182) a été établi le 23 mars 1918 à Newport News, en Virginie, par la Newport News Shipbuilding and Drydock Co., lancé le 4 juillet 1918, parrainé par Mme Evelyn M. Thomas veuve du lieutenant Thomas et commandé le 25 avril 1919, le lieutenant Comdr. Harry A. McClure aux commandes.

Thomas a opéré au large de la côte est lors de croisières d'entraînement et d'exercices jusqu'à sa mise hors service à Philadelphie le 30 juin 1922. Au cours de ce service, il a été classé DD-182 lors de l'affectation à l'échelle de la Marine des numéros de coque alphanumériques le 17 juillet 1920. Elle était en réserve dans le canal arrière du Philadelphia Navy Yard pour les 18 prochaines années.

Recommandé le 17 juin 1940 alors que la marine des États-Unis s'agrandit pour répondre aux exigences imposées par les patrouilles de neutralité au large des côtes américaines, Thomas est affecté à la division de destroyers 79 de l'escadron de l'Atlantique et effectue brièvement des entraînements et des exercices au large de la côte est jusqu'à son transfert au Royaume-Uni. dans le cadre de l'accord "destroyer-for-bases". Il est arrivé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 18 septembre 1940, dans le cadre du deuxième ajout des 50 destroyers à quatre tuyaux à pont affleurant échangés avec les Britanniques contre des baux sur des bases stratégiques dans l'hémisphère ouest. Après une brève période de familiarisation avec les vestes bleues de la Royal Navy affectées au navire, Thomas est officiellement remis à ses nouveaux propriétaires le 23 septembre 1940. Son nom est ensuite rayé de la liste de la marine américaine le 8 janvier 1941.

Rebaptisé simultanément HMS St. Albans (I.15) et mis en service le même jour pour servir dans la Royal Navy, le destroyer appareilla pour les îles britanniques le 29 septembre. Après avoir fait escale à St. John's, Terre-Neuve en route, elle est arrivée à Belfast, en Irlande du Nord, le 9 octobre. St. Albans et trois navires jumeaux St. Mary's (I.12) (ex-Bagley, DD-185) Bath (I.17) (ex-Hopewell, DD-181), et Charlestown (I.21) (ex- Abbot DD 184) ont été attachés au 1st Minelaying Squadron en tant que force d'escorte permanente. Opérant au large de la côte ouest de l'Écosse, les destroyers ont participé à certaines des premières opérations de mouillage de mines dans le détroit du Danemark qui sépare l'Islande du Groenland.

Entre les missions d'escorte minecraft, St. Albans escortait des convois. Les 17 et 18 janvier 1941, le destroyer rechercha des survivants du SS Almeda Star torpillé par le U-96 le 17. Le St. Albans a subi des réparations à Chatham en février pour préparer son transfert à la Marine royale norvégienne en exil le 14 avril. À peine entré en service avec les Norvégiens, il est entré en collision avec le dragueur de mines HMS Alberic, faisant couler le minecraft et subissant lui-même suffisamment de dommages pour nécessiter des réparations dans le chantier naval.

Une fois de nouveau prêt pour l'action, St. Albans a rejoint le 7th Escort Group, opérant à partir de Liverpool. Le 12 juin, elle a ramassé les survivants du navire à moteur coulé Empire Dew torpillé ce jour-là par U-48 et les a amenés en toute sécurité à Liverpool.

Le 3 août 1941, alors qu'il se rendait de la Sierra Leone au Royaume-Uni dans l'écran du convoi SL.81, le St. Albans rejoignit le destroyer HMS Wanderer (D.74) et la corvette de classe "Flower" HMS Hydrangea (K.39) en le naufrage de l'U-401. Au cours des opérations ultérieures de filtrage des convois dans les voies de navigation entre l'Afrique de l'Ouest et les îles britanniques, le St. Albans a lancé une vingtaine d'attaques contre des sous-marins, mais n'a pas pu répéter sa performance "tuer" du 3 août.

Au cours de l'automne suivant, un fort coup de vent a gravement endommagé St. Albans alors qu'il escortait le convoi ON 22 le 8 octobre. Le jour suivant a apporté peu de répit de la haute mer et des vents forts, mais les marins scandinaves robustes de St. Albans l'ont amené en toute sécurité à Reykjavik, en Islande. La navigabilité du destroyer et le matelotage démontré par son équipage norvégien débraillé ont suscité un chaleureux signal élogieux de la part du commandant en chef des approches occidentales (CinCWA). Dans ce message du 12 octobre 1941, il a également loué les performances de vapeur exemplaires du destroyer au cours des trois mois précédents.

Pendant ce temps, St. Albans a continué ses fonctions d'escorte avec le 7e groupe d'escorte jusqu'en 1942. En mars, elle a escorté le porte-avions endommagé HMS Illustrious de Liverpool à la Clyde et, le mois suivant, a aidé à contrôler le convoi PQ 16 alors qu'il transportait des armes vers Russie. Au cours de l'opération, de lourdes attaques aériennes et sous-marines allemandes ont coûté la vie à trois navires alliés.

En temps de guerre, cependant, des erreurs d'identification ou des erreurs de navigation conduisent parfois au désastre. À une occasion, ces facteurs se sont combinés avec des résultats tragiques lorsque le St. Albans et le dragueur de mines HMS Seagull ont coulé le sous-marin polonais Jastrzab (sous-marin hache-britannique P-551) le 2 mai. Jastrzab s'était éloigné d'environ 100 milles de sa position correcte dans un convoi.

Plus tard dans le mois, le destroyer à pont affleurant rejoint la division d'escorte spéciale de Liverpool. Parmi les navires escortés début juin se trouvait le paquebot Cunard-White Star RMS Queen Elizabeth, alors que le Cunarder naviguait des îles britanniques vers le cap de Bonne-Espérance avec des troupes à destination du Moyen-Orient. Puis, après avoir été réaménagé à Falmouth entre juillet et octobre 1942, le St. Albans a de nouveau opéré avec la Special Escort Division jusqu'à la fin de 1942. En janvier 1943, il a servi de navire cible pour l'entraînement des avions du Coastal Command.

Fin février, il s'est mis en route et a navigué dans la mer du Nord en direction de la côte scandinave à la recherche d'un navire marchand norvégien qui aurait tenté de s'échapper en mer des eaux contrôlées par les nazis. Au cours de cette mission, le destroyer a été attaqué par des avions allemands mais est sorti indemne.

Transféré à la Western Local Escort Force peu de temps après, St. Albans était basé à Halifax et a opéré dans des missions d'escorte de convois dans l'Atlantique Ouest pour le reste de 1943. Quittant Halifax quatre jours après Noël 1943, St. Albans est arrivé dans le Tyne le 10 janvier 1944, où elle est bientôt mise en réserve. Le 16 juillet, les Britanniques transférèrent le flushdecker à la marine russe, qui le rebaptisa Dostoinyi (« digne »). Elle a navigué sous le « marteau et la faucille » jusqu'à ce qu'elle soit rendue aux Britanniques le 28 février 1949 à Rosyth, en Écosse.

Le vétéran du service dans les marines américaine, britannique, norvégienne et russe a finalement été démantelé à la ferraille à Charlestown, en Angleterre, en avril 1949.


Voir la vidéo: HS Velos - Guide 159 (Décembre 2021).