Podcasts sur l'histoire

Felixstowe F.3

Felixstowe F.3

Felixstowe F.3

Le Felixstowe F.3 était le plus nombreux des hydravions britanniques Felixstowe, et avait une envergure plus large et pouvait transporter une charge utile plus lourde que le F.2A précédent, bien qu'au prix d'une agilité réduite.

Les hydravions Felixstowe descendaient directement du Curtiss H-1 America, un hydravion biplan biplan propulseur construit en 1914 pour tenter de traverser l'Atlantique. Après le déclenchement de la guerre, l'un de ses pilotes, John Porte, un officier officiel de la Royal Navy, est retourné en Grande-Bretagne, où il est devenu commandant de la base aéronavale de Felixstowe. Il a convaincu la Marine d'acheter les deux H-1 et de passer des commandes pour le Curtiss H-4 similaire. En service, ces avions se sont bien comportés dans les airs, mais ont été jugés un peu trop fragiles sur l'eau. Porte et son équipe ont mené une série d'expériences avec de nouvelles coques, qui ont produit la semelle Felixstowe F.1. La conception suivante de Curtiss, que les Britanniques appelaient le H-8, était encore pire sur l'eau et ne pouvait pas décoller à pleine charge. Une fois de plus, Porte a combiné les ailes Curtiss avec une nouvelle coque, produisant le Felixstowe F.2. Celui-ci est entré en production sous le nom de F.2A, mais pas avant le début de 1919. Le F.2A se comportait aussi bien que l'avion Curtiss dans les airs, mais bien mieux sur l'eau, tant au décollage qu'à l'atterrissage.

Le seul défaut du F.2A était sa faible charge utile - il ne pouvait transporter que deux bombes de 230 livres, ce qui était plutôt limité lorsqu'il était utilisé contre des sous-marins. Le Felixstowe F.3 a été le premier membre de la famille à ne pas être développé directement à partir d'un original Curtiss. Il était similaire au F.2A, mais avec une augmentation d'envergure de 4 pieds 16 1/2 pouces et de 2 pieds 11 pouces de longueur. Cela a amélioré sa portée et sa charge utile, lui permettant de transporter quatre bombes de 230 livres. Cependant, il a conservé les mêmes moteurs Rolls-Royce Eagle de 345 ch, il a donc perdu de la vitesse et de la maniabilité, et avec lui la capacité d'attaquer les Zeppelins et de s'emmêler avec les hydravions ennemis. Une nouvelle méthode de construction du fond planant a été utilisée, mais cela n'a pas été un grand succès et a rendu l'avion plus susceptible de fuir.

Le prototype, qui était un F.2C modifié, a effectué son vol inaugural en octobre 1917, lorsqu'il était propulsé par deux moteurs Sunbeam Cossack de 320 ch. Les avions de production utilisaient le Rolls-Royce Eagle VIII. Cet avion est alors entré en service opérationnel, mais a été considéré comme usé en avril 1918 et a été radié.

Au total, 263 F.3 ont été produits, dont 18 construits à l'unité de construction du chantier naval de Malte. Comme pour le F.2, plusieurs sociétés ont été impliquées dans la production du F.3, dont Short Brothers, Dick, Kerr & Co et Phoenix Dynamo Co. Environ 100 ont été achevées avant la fin de la guerre. Contrairement au F.2, le F.3 a servi outre-mer et était très demandé en Méditerranée.

Le F.3 était principalement utilisé pour effectuer des patrouilles anti-sous-marines, où sa charge utile plus lourde était inestimable. La tâche principale était de patrouiller la « toile d'araignée », un itinéraire de patrouille centré sur la station de phare Hinder, qui couvrait la zone que presque tous les sous-marins devaient traverser pour atteindre leurs zones opérationnelles. Bien qu'aucun sous-marin n'ait été coulé uniquement par des hydravions volants au cours de cette période, les attaques constantes ont forcé beaucoup de personnes à traverser la zone submergée et ont perturbé le voyage des autres, réduisant ainsi le temps qu'ils pouvaient passer au poste.

Il a également été utilisé pour tester un premier dispositif d'atterrissage automatique et pour tester des commandes asservies. L'un des avions basés à Malte a également participé à l'attaque de la flotte alliée contre le port de Durazzo sur la côte albanaise le 2 octobre 1918. Le F.3 a été déclaré obsolète en septembre 1921.

Les numéros de série F.3 connus incluent N64, N4000-N4036, N4100-N4117, N4160-N4183, N4230-N4279, N4310-4321, N4360-N4397, N4400-4429. Les avions Felixstowe non spécifiés ont reçu la gamme N4430-4579

F.3
Moteur : Deux moteurs Rolls-Royce Eagle VIII 12 cylindres en V à pistons
Puissance : 345cv chacun
Équipage:
Portée : 102 ft 0 in
Longueur: 49ft 2in
Hauteur : 18 pieds 8 pouces
Poids à vide : 7,958 lb
Masse maximale au décollage : 13 281 lb
Vitesse maximale : 91 mph à 2 000 pieds
Taux de montée :
Plafond de service : 8 000 pi
Endurance : 6 heures
Armement : Quatre mitrailleuses Lewis de 0,303 pouces sur des montures libres
Charge de bombes : quatre bombes de 230 lb sur des supports sous les ailes

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale