Podcasts sur l'histoire

Char moyen T-34 modèle 1940 en tenue de camouflage

Char moyen T-34 modèle 1940 en tenue de camouflage

Char moyen T-34 modèle 1940 en tenue de camouflage

Une colonne de chars moyens T-34 modèle 1940 camouflés avec des feuilles


La réponse soviétique à la Panther

Le T-34/76 a été conçu en 1940 comme un véhicule polyvalent, destiné à tirer parti des percées dans les lignes ennemies. Il conserva le canon F-34 d'origine jusqu'en 1943, malgré l'apparition de nombreux nouveaux types de canons AT, de nouvelles versions du Panzer IV avec un canon à grande vitesse (qui devint le char principal allemand) et l'apparition de nombreux chasseurs de chars basés sur des châssis de chars obsolètes, comme le StuG III, un canon d'assaut construit sur le châssis Panzer III.

Bonjour cher lecteur ! Cet article nécessite un peu de soin et d'attention et peut contenir des erreurs ou des inexactitudes. Si vous repérez quelque chose d'anormal, faites-le nous savoir!

Après que les rapports sur les nouveaux chars russes aient atteint l'OKH, les ingénieurs allemands ont été renvoyés à la planche à dessin sous la pression de nombreux généraux et le plein soutien d'Hitler lui-même. De leur travail ont émergé deux nouveaux modèles, le Panzer V “Panther” et le Panzer VI “Tiger”. Le T-34 et le KV-1 combinaient tous deux un excellent blindage avec un canon puissant, tandis que le T-34 avait également une grande mobilité et était facilement produit en série. Le Panther avait ses origines profondément liées au T-34, avec toutes les leçons du front de l'Est bien apprises. Il combinait un blindage incliné, supérieur en épaisseur au char russe, de grandes chenilles avec de nouvelles roues entrelacées pour réduire la pression au sol, une meilleure optique et le canon KwK 42. Dans le même temps, le Tigre combinait un blindage épais avec la puissance dévastatrice du canon de 88 mm (3,46 in).


Les dix meilleurs chars de la Seconde Guerre mondiale

Lors de l'examen de tous les chars fabriqués pendant la Seconde Guerre mondiale, une liste définitive des dix premiers est difficile à compiler. Ci-dessous, cependant, se trouve une liste des dix meilleurs chars de la Seconde Guerre mondiale qui devraient être pris en compte. Ces chars ont joué un rôle essentiel pour les Alliés et les puissances de l'Axe pendant la Seconde Guerre mondiale. La liste est présentée par ordre alphabétique.

Approchez-vous et ressentez la force du métal froid sur les chars de combat authentiques, entièrement restaurés et entièrement opérationnels des AFHM, qui sont exposés bien en vue dans tout le musée. Obtenez une idée du combat qu'ils ont enduré tout au long de leur service. Prenez un moment, mettez-vous dans la tourelle – ressentez le pouvoir, ressentez la peur, ressentez la fierté.

Char Iosif Staline

Également connu sous le nom de char IS, ce char lourd de la Seconde Guerre mondiale a été nommé d'après Joseph Staline, chef de l'Union soviétique. Conçu avec un blindage épais afin de contrer avec succès les canons de 88 mm des chars allemands, le canon principal transporté par le char Iosif Staline a réussi à vaincre à la fois le Tigre et le Panther allemands de la Seconde Guerre mondiale. Le char IS était la force motrice de l'Armée rouge dans les phases finales de la guerre.

Sherman M4 –

Ce char moyen de la Seconde Guerre mondiale a été principalement utilisé par les États-Unis et des milliers d'autres ont été utilisés par les Alliés. Le canon principal monté sur le M4 Sherman - un 75 mm M3 L/40 – a permis à l'équipage de tirer avec une bonne précision même si le char était en mouvement. Les avantages de ce réservoir conduisent à sa forte demande. En conséquence, plus de 50 000 chars Sherman M4 ont été produits pendant la Seconde Guerre mondiale.

Panthère - Le Panther était un char moyen allemand qui est entré en service au milieu de 1943. Le char est resté en service jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945. Initialement, le Panther était destiné à être utilisé comme contre-attaque au T-34. Les Allemands prévoyaient d'utiliser le Panther à la place du Panzer III et du Panzer IV. Au lieu de cela, le Panther a travaillé aux côtés de ces chars. Le Panther était connu pour sa puissance de feu et aussi pour sa mobilité. En raison de la protection offerte par ce char de la Seconde Guerre mondiale, sa conception a été utilisée comme norme par d'autres nations plus tard dans la guerre ainsi qu'après-guerre. Le Panther, beaucoup pensent, était l'un des meilleurs modèles de chars de la Seconde Guerre mondiale.

Panzerkampfwagen IV – Ce char particulier était souvent appelé Panzer IV. C'était un char moyen de l'Allemagne nazie développé à la fin des années 1930. Le Panzer IV a été largement utilisé tout au long de la guerre. Le char Panzer IV a été initialement conçu pour être un char de soutien d'infanterie. Finalement, le Panzer IV a assumé le rôle du Panzer III et a commencé à s'engager dans la bataille. Le Panzer IV était le char allemand le plus produit pendant la Seconde Guerre mondiale.

Sherman Firefly – Ce char britannique de la Seconde Guerre mondiale était une variante du char américain Sherman. Les Britanniques ont armé le char de leur puissant canon antichar, le 17 livres britannique. Le Firefly devait à l'origine être utilisé dans l'intervalle jusqu'à ce que les nouveaux chars britanniques soient prêts à être mis en service.

Après que quelques-uns de ses défauts d'origine aient été corrigés, le char est entré en production et sa valeur a été rapidement reconnue car c'était le seul char britannique capable de vaincre à la fois les chars Panther et Tiger lorsqu'ils étaient engagés dans des zones de combat standard. En conséquence, les Allemands ont demandé à leurs chars et à leurs équipages de canons antichars d'attaquer les Sherman Fireflies en premier.

T-34 – Ce char moyen soviétique était en production de 1940 à 1958. Bien que les chars ultérieurs produits au cours de cette période se soient avérés avoir un meilleur blindage et un meilleur armement, le T-34 est souvent reconnu comme le char le plus efficace, le plus influent et le plus efficace de la Seconde Guerre mondiale. Après la Seconde Guerre mondiale, le T-34 a été largement exporté. Ce char a fini par être le char le plus produit de la Seconde Guerre mondiale et se classe au deuxième rang des chars les plus produits de tous les temps. Aussi récente qu'en 1996, des variantes de ce char de la Seconde Guerre mondiale étaient encore en service opérationnel dans 27 pays.

T-44 – Ce char de la Seconde Guerre mondiale n'est pas entré en production à la fin de la guerre. Ce char moyen de l'Union soviétique était le successeur du T-34, et bien qu'un plus petit nombre (environ 2 000) aient été construits, leur conception a été utilisée comme base pour une prochaine série de chars de combat principaux (T-54/55) qui sont devenus est la série de chars la plus produite de l'histoire.

Tigre I - Les Allemands utilisaient couramment le Tigre I pour désigner l'un de leurs chars lourds utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale. Développé pour la première fois en 1942, la désignation finale par les Allemands de ce char était Panzerkampfwagen Tiger Ausf. E – souvent appelé simplement « Tigre ». Le Tigre I était équipé d'un canon de 88 mm, qui s'est révélé auparavant efficace contre les cibles aériennes et les cibles au sol. Le Tigre I a participé à des conflits sur tous les fronts allemands.

Tigre II – Char lourd allemand de la Seconde Guerre mondiale, le char Tiger II a marqué l'histoire de la Seconde Guerre mondiale avec son blindage lourd et son canon puissant. Le char s'est avéré supérieur à tous les autres chars alliés ou soviétiques lorsqu'il était engagé dans une bataille en tête-à-tête. Cependant, le moteur sous-alimenté du Tiger II, combiné à son énorme consommation de carburant, a considérablement limité le Tiger II.

La Seconde Guerre mondiale a vu une industrialisation massive sur tous les avions et véhicules militaires. Des variations au sein de chaque conception ont été produites à l'aide de mises à niveau et de modifications en raison des performances (ou du manque) du prédécesseur de la variante. Les Alliés et l'Axe ont été forcés d'améliorer continuellement leurs propres conceptions afin de maintenir leur domination dans leurs efforts pour gagner la guerre. En conséquence, un nombre incalculable d'avions et de véhicules militaires, le char ne faisant pas exception, ont été produits.

Dans la catégorie des chars, n'importe laquelle d'un certain nombre de combinaisons pourraient être réunies - en fonction de la classe, de l'armement, de la production, etc. - et revendiquer à juste titre leur place parmi les dix meilleurs chars de la Seconde Guerre mondiale.


Char moyen T-34 modèle 1940 en tenue de camouflage - Histoire

Tisztelt gyfelünk ! Felhívjuk szíves figyelmét, hogy ha a NAV következő oldalain 2018. január 1-je után közzétett tájékoztatóknak megfelelően jár el, akkor az adózás rendjéről szóló 2017. évi CL. törvény 247. §-a alapján jogkövetkezmény az n részére nem állapítható meg A(z) Az új orosz film T34 (Feliratosan) című videót mysticsniper nevű felhasználó tórizátte) film/felkat Eddig 50406 alcalommal nézték meg

Le T34 est un char lourd premium américain de rang 8. Développé en 1945 en tant que modernisation du char lourd T30. Le véhicule était équipé du canon 120 mm T53 et du nouveau moteur Continental AV-1790. En raison du déclin du développement des chars lourds après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le T34 n'est jamais entré en service. Les prototypes ont été utilisés sur le terrain. . 17 532 combats T34 perdus, 6 441 dépôts réparés. 2 784 chars KV et JS perdus au combat, 227 KV et 932 JS depot réparés.). Les rapports soviétiques dépeignent un tableau plutôt sombre. Koursk est un bon exemple, puisque les deux armées étaient à leur force Apex


T34 / 76 m42 de Italeri – 1:72 – Modélisation

L'une des voitures non allemandes qui m'a toujours attiré est la T34 Russe, et ont profité de l'occasion pour enchérir sur une chaîne de magasins de jouets 2ࡧ pour attraper cette marque de modèle Italeri une échelle 1:72 et simultanément profiter et jouer la technique du camouflage hivernal à l'aide de laque.

Le modèle en question est le suivant T34/76 m42 de Italeri :

Bref historique du T34 :

El T-34 est un char (le char) moyen de fabrication soviétique qui a été produit de 1940 à 1958. Il était considéré comme le meilleur char lorsque l'Union soviétique est entrée dans la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui, il est considéré comme le meilleur char qui est intervenu dans la Seconde Guerre mondiale, non pas pour avoir un blindage plus épais ou une plus grande puissance de feu, mais pour son équilibre sur le champ de bataille. Et ce même au dessus de chars d'une puissance de feu aussi importante que les Allemands et aussi rapide que les Alliés. Sa conception a été la plus efficace et la plus influente de toute la guerre. Les premières unités ont été produites dans l'usine de Kharkiv à KhPZ 1940, en Ukraine. C'était l'arme principale des forces blindées soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale et a été très exportée plus tard. C'était aussi le char le plus produit pendant le conflit et le deuxième de l'histoire, après son successeur, le T-54/55. Certains T-34 ont continué à être utilisés au cours des années 1990. On estime qu'ils ont été construits près de 100 000 T-34 à partir de 1940.

J'ai commencé à rouler modèle, torreta, châssis et carrosserie à part puis à monter les chaînes de traction sans nous déranger châssis.

Jamais utilisé d'apprêts, peignez toujours la première couche de peinture acrylique normale avec des couleurs mais je pensais que cela convenait au ton de la couleur de base, mais j'ai décidé d'essayer d'acheter trois bateaux de marques différentes, Tamiya, Vallejo Vallejo spray et bateau aérographe.

Après plusieurs tests, je suis arrivé aux conclusions suivantes, est-il bien préférable d'utiliser l'apprêt, Pourquoi ? .

Lequel des trois utiliser, les spray sont un inconvénient et est d'autant plus gâché par leur généralisation mais sa finition est aussi très bien, l'aérographe car comme tout il faut le préparer puis le nettoyer donc le spray est plus pratique et rapide.

Une fois sèche la couche de fond de peinture aérographe de la peinture d'apprêt, vert foncé dans ce cas, j'utilise Tamiya XF-61.

Une fois la couleur de base de la couche de base sèche, mélangée avec un peu de blanc pour éclaircir la couleur et procéder à la mise en lumière du modèle.

Nous laissons la peinture sécher et une fois sèche peignons les détails qui vont dans d'autres couleurs, comme les lames, la mitrailleuse gris métal et les poignées en marron et les gommes roues motrices en noir mat, appliquons les décalcomanies, en utilisant du liquide micro et micro soleil et une fois sécher le tout appliquer une couche de vernis brillant pour unifier la couleur et protéger les décalcomanies pour le processus de camouflage de l'hiver prochain.

Une fois bien séché la couche de vernis, avec de la laque ceux-ci se vendent dans n'importe quel coiffeur, Aérographe remplir le réservoir avec ladite laque pour appliquer plus facilement le modèle et laisser sécher taco, une fois sec appliquer avec aérographe couleur camouflage blanc à l'envers panneaux et roues T34 et laisser sécher au toucher.

Sécher complètement avant d'appliquer avec un pinceau d'eau dans les zones où l'on veut produire de telles descorchs/usure sur le camouflage et avec un pinceau à poils flotté un peu plus fort pour enlever de telles zones en peinture blanche, voilà le résultat.

Laissez sécher un jour ou deux et procédez à la protection de la peinture de camouflage avec une autre couche de vernis brillant. Vous pouvez également utiliser du satin, mais je pense qu'avec le brillant, il est plus facile d'éliminer les excès de peinture.

Le modèle est déjà en train de prendre forme maintenant, laissez sécher, puis continuez avec les autres processus.


Char moyen T-34 modèle 1940 en tenue de camouflage - Histoire

Les meilleurs chars de l'armée de la Seconde Guerre mondiale

La Panthère, T-34, Tiger, Mk. IV Panzer et Sherman

Chacun a droit à sa propre opinion quant au char qui était le meilleur de la Seconde Guerre mondiale. Mes critères d'inclusion étaient que les chars sélectionnés devaient être un facteur majeur dans la guerre, être produits en grand nombre et être efficaces au combat. Le King Tiger allemand, par exemple, n'a pas été inclus car il n'était pas fiable, lent et seulement 484 ont été produits. Il s'est avéré plus utile comme emplacement de canon que pour la manœuvre, ce qui n'est guère une bonne recommandation pour un char.

Voici une citation de Hasso Manteuffel, commandant de la 7th Panzer Division allemande, tirée du livre de Basil Hart The Other Side of the Hill :

"Les chars doivent être rapides. C'est, je dirais, la leçon la plus importante de la guerre en ce qui concerne la conception des chars. Le Panther était sur la bonne voie, en tant que prototype."

« La puissance de feu, la protection blindée, la vitesse et les performances tout-terrain sont essentielles, et le meilleur type de char est celui qui combine ces exigences contradictoires avec le plus de succès. À mon avis, le Panzer V allemand, le « Panther », était le plus satisfaisant de tous, et aurait été proche de l'idéal s'il avait été possible de concevoir avec une silhouette plus basse."

Voici, par ordre de priorité, mes choix en tant que meilleurs chars de la Seconde Guerre mondiale.

Le blindage incliné du char allemand Panther était une réponse à une caractéristique similaire sur le T-34 russe, bien que la conception de base du Panther remonte aux années d'avant-guerre. Poursuivant ce processus de surenchère, les Allemands ont créé le meilleur char de la Seconde Guerre mondiale lorsqu'ils ont présenté le Panther en janvier 1943. Il a été déployé à temps pour la bataille de Koursk, son premier engagement majeur.

Le Panther était un char moyen avec une vitesse décente, une fiabilité satisfaisante, un blindage frontal lourd allemand FHA 80-85 mm et une très bonne puissance de feu. Le canon de 75 mm à grande vitesse du Panther pouvait pénétrer le blindage de tous les chars alliés, ce qui en faisait un adversaire mortel. La vitesse maximale du char était de 28 MPH. La conception de la Panther comportait un système de suspension à barre de torsion et des roues entrelacées, ce qui lui permettait d'aller pratiquement n'importe où. Quelque 4814 Panthers ont été produits avant la fin de la guerre.

C'était un ennemi particulièrement dangereux pour les chars Sherman américains, canadiens et britanniques, qui ne faisaient tout simplement pas le poids face au Panther. Le Panther était plus rapide, plus fiable, plus maniable et pouvait aller plus loin que son plus grand compagnon de route, le char Tigre. Son blindage incliné lui donnait presque la zone immunitaire du Tigre plus lourd.

Si l'Allemagne avait gagné la guerre, je pense que le Panther aurait aujourd'hui un historique de service et une longévité comparables à ceux du T-34 russe. Comme on dit, gagner est tout.

La Russie a adopté le char moyen T-34/76 en décembre 1939. Ce véhicule révolutionnaire a été conçu pour être « à l'épreuve des obus » avec un blindage frontal soudé de 45 mm incliné à 60 degrés. Il a également été conçu pour être facile à produire en série, à entretenir et à réparer, ce qui s'est avéré être peut-être son plus grand avantage par rapport aux blindés allemands.

Seuls 1 225 T-34 avaient été construits au moment où les Allemands ont envahi l'URSS. Pourtant, lorsque le T-34 est entré en action pour la première fois en juin 1941, ce fut une mauvaise surprise pour les Panzers allemands. La production a été augmentée et le T-34 a rapidement dépassé le nombre et surpassé le Mk allemand. III et début (Ausf A-F) Mk. Les chars IV Panzer qui furent son principal adversaire dans la "Grande Guerre Patriotique" durant la période 1941-1943. Plus tard dans la guerre, le Mk. IV a été up-guned et l'épaisseur de son blindage a augmenté pour en faire un adversaire digne du T-34.

Le T-34/76 tire son nom du canon principal de 76 mm dont il était équipé. Ce canon était parfaitement satisfaisant contre le Panzer III et les premiers Mk. IV, mais insuffisant pour pénétrer le blindage frontal des chars Panzer IV allemands ultérieurs (derniers G, H et J), Tigre et Panther à longue portée. Pour une utilisation contre les troupes ennemies, il y avait des mitrailleuses montées sur la coque et la tourelle.

Le manque de puissance de feu de la batterie principale du T-34 a été résolu par l'introduction d'un canon principal de 85 mm, monté dans une tourelle conçue pour le char KV-1C, qui a fait du T-34/85 l'un des plus grands chars du monde. Le nouveau canon a donné au T-34/85 le coup de poing dont il avait besoin, ainsi qu'une supériorité numérique écrasante, pour dominer le front de l'Est et repousser les Allemands vers le Reich. La nouvelle tourelle était plus résistante aux tirs d'obus allemands, offrant une meilleure protection à l'équipage soviétique. Une transmission à cinq vitesses a également été adoptée à cette époque.

Le T-34 était robuste, maniable, fiable et capable de traverser presque n'importe quel type de terrain. C'était, dans l'ensemble, le meilleur char allié de la guerre, généralement assez comparable aux derniers modèles du Mk. IV Panzer. À la fin de la guerre, quelque 40 000 T-34 avaient été produits.

Il est resté en service bien plus longtemps que tout autre char d'époque de la Seconde Guerre mondiale. Les T34 ont servi en Corée, où les soldats américains ont découvert que leur blindage incliné les rendait presque imperméables aux armes antichars légères. En fait, je comprends que les T34 sont toujours en service avec quelques puissances mineures, un record de service de 60 ans approché par aucun autre char.

3. PzKfW Mk allemand. IV Panzer

Le Mk de 17,3 tonnes. Le char IV Panzer a été introduit en 1937 et utilisé tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Au début de ce conflit, c'était le char dominant. Son canon de 75 mm à tir rapide et à canon court était idéal pour soutenir l'infanterie et le premier (Ausf A-D) Mark IV a été utilisé avec une grande efficacité dans les attaques allemandes Blitzkrieg contre la Pologne, la France, les pays bas et initialement dans l'invasion de l'URSS. La vitesse de pointe était de 18 MPH et le blindage frontal était de 30 mm d'épaisseur. Le Mk. Le IV Ausf F a reçu une mise à niveau de blindage à 50 mm et le Ausf G avait un blindage boulonné/soudé de 80 mm.

Il y avait des mitrailleuses montées sur la coque et la tourelle pour augmenter la létalité du Mark IV contre l'infanterie ennemie. Entre 1940 et 1945, l'Allemagne a produit environ 9 000 de ces chars, faisant du Mk. IV beaucoup plus nombreux sur les fronts ouest et est que les derniers chars Panther et Tiger. Le Mark IV offrait un bon équilibre entre protection, puissance de feu, fiabilité et maniabilité.

Quand on s'est rendu compte que le canon court de 75 mm d'origine n'avait pas la vitesse initiale pour pénétrer le blindage incliné du nouveau char soviétique T34, sauf à courte portée, un canon long de 75 mm kwk L/43 et L/48 est devenu la norme dans la marque IV. Cette arme à grande vitesse pouvait pénétrer le blindage du T34 à n'importe quel angle jusqu'à plus de 1200 mètres et a servi pour le reste de la guerre, gardant le Mk. IV un ennemi dangereux pour tous les chars alliés.

Lorsqu'il est devenu évident en 1941 que l'armure de l'Ausf D-F Mk. Les IV pourraient être vaincus par les derniers chars alliés, le Mk. Le blindage frontal du IV a été amélioré à 80 mm FHA dans les derniers modèles G, H et J. Cela a incité les Soviétiques à augmenter la puissance de feu du T34 avec un canon principal de 85 mm (voir la section ci-dessus) en guise de réponse. À ce stade, le Mk. IV et le T34 étaient à peu près même des antagonistes, un contre un, et le restèrent pour le reste de la guerre.

Le célèbre char Tigre allemand était une réponse au grand char soviétique T43. Le Tigre était très fortement blindé et était équipé d'un puissant canon principal de 88 mm. La différence entre un canon principal américain de 75 mm ou russe de 76 mm et un canon allemand de 88 mm peut sembler minime, mais en termes de poids et d'efficacité de l'obus, elle était énorme. Cette arme puissante était complétée par une mitrailleuse montée sur coque.

Ce canon à grande vitesse était le canon principal le plus puissant de tous les chars pendant la Seconde Guerre mondiale. Il pourrait détruire tous les chars alliés à longue distance. Même le très lourd char soviétique Staline pouvait être pénétré à 1 500 mètres et la plupart des chars alliés pouvaient être détruits à 3 000 mètres.

Le blindage frontal vertical de 100 mm (4") du Tigre le rendait presque imperméable aux tirs des canons de 75 mm des chars alliés Sherman et des premiers chars soviétiques T34/76. Le blindage incliné aurait donné au Tigre une zone immunitaire encore plus grande, mais Hitler ne voulait pas le Tigre pour refléter les influences de la conception russe du T-34. En tout état de cause, le Tigre n'était vulnérable que si l'un des plus petits chars alliés pouvait obtenir un tir mortel par derrière, où son blindage était plus mince.

D'un autre côté, le blindage lourd et le gros canon du Tigre le rendaient si lourd (55 tonnes) que son poids élevé l'empêchait de traverser des ponts de construction légère. De plus, le Tigre était gêné par une surchauffe du moteur et des problèmes de suspension. Le Tigre avait une vitesse de pointe d'environ 23 mph et il buvait du carburant. Selon certaines sources, il a mis du temps à entraîner sa tourelle. Les 250 premiers Tigres étaient propulsés par un diesel Maybach HL 210 P45. Il aurait fallu près de 2 minutes pour traverser 360 degrés au moteur, ou environ trois minutes pour s'entraîner manuellement. D'autres sources contestent cela et citent 60 secondes au RPM maximum (traversée basée sur les RPM) pour parcourir 360 degrés. Les Tigres ultérieurs équipés du moteur Maybach HL 230 P45 à régime plus élevé pouvaient traverser 360 degrés en 40 à 48 secondes à un régime maximum.

Un Tiger coûte environ trois fois plus à produire qu'un Panzer Mk. IV, donc les Tigres n'ont jamais été construits en nombre suffisant pour gagner la guerre sur le terrain. La production totale du Tigre s'élevait à quelque 1350 chars. Peut-être le char le plus redoutable de la guerre dans un combat contre un char, le Tigre n'était pas le meilleur char polyvalent de l'inventaire allemand. Son colistier plus léger, plus rapide et plus nombreux, le Panther, détenait cet honneur.

Le char M4 Sherman est inclus dans cette liste car il a été produit en plus grand nombre que tout autre char de la Seconde Guerre mondiale. Il est devenu le char de combat standard non seulement des forces américaines, mais aussi du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie et du reste du Commonwealth britannique.

Les chars Sherman ont servi sur tous les fronts pendant la guerre, même avec l'Armée rouge sur le front de l'Est lorsqu'il a été fourni à l'Union soviétique. Sa supériorité numérique sur le champ de bataille a été très importante dans l'ETO, permettant parfois aux pétroliers alliés à bord de Sherman de vaincre individuellement les chars allemands Panther et Tiger supérieurs.

Le Sherman était équipé d'un canon principal de 75 mm (3") plutôt court. C'était une excellente arme anti-infanterie à tir rapide. Il était capable de pénétrer un blindage fin, ce qui rendait le Sherman supérieur aux chars japonais légers qu'il rencontrait. dans le théâtre d'Asie et du Pacifique.

Malheureusement, le canon américain de 75 mm était généralement incapable de détruire les chars allemands Panther, Tiger et King Tiger lourdement blindés à moins qu'il ne se trouve à très courte portée (à moins de 100 mètres ou moins). D'autre part, le Sherman était également équipé d'une mitrailleuse montée sur la coque, d'une mitrailleuse montée sur tourelle et d'une mitrailleuse à oscillation libre montée au-dessus de la trappe de la tourelle pour le commandant du char. Cela en faisait un véhicule dur pour l'infanterie ennemie et un excellent véhicule d'appui-feu pour l'infanterie amie.

Pour aider à résoudre le manque de canon de 75 mm, un canon avec un canon plus long qui fonctionnait à une vitesse initiale plus élevée a été adopté pour les Sherman ultérieurs. Ce canon de 76 mm a donné au Sherman une meilleure chance contre les chars allemands plus lourdement blindés, mais n'a pas été produit en nombre suffisant.

Le Sherman était protégé par un blindage latéral de 2" (50 mm). Cela était suffisant pour sauver l'équipage des tirs d'armes légères et de l'artillerie légère, mais laissait le Sherman terriblement vulnérable aux canons à grande vitesse de 75 mm et 88 mm transportés par le Mark IV allemand, Panther et des chars Tigre.

Les canons allemands à grande vitesse qui pouvaient facilement pénétrer dans le blindage du Sherman, associés à un stockage de munitions vulnérable, ont donné au Sherman le surnom de "Ronson", tiré de l'allume-cigare Ronson. Ceci était basé sur le célèbre slogan de la Ronson Company, « lights first time, every time ».

Mécaniquement, le Sherman était très fiable et facilement réparable, contrairement à certains chars de l'Axe. Un char satisfaisant sur les lieux était tactiquement plus précieux qu'un char potentiellement puissant bloqué quelque part à l'écart de la bataille. Cette leçon amère a été rappelée à plusieurs reprises aux commandants allemands sur le terrain, qui souvent ne pouvaient pas amener leurs chars Tiger et King Tiger dans des batailles cruciales en temps opportun.

Le Sherman, bien sûr, a combattu les Japonais ainsi que les Allemands et les Italiens. Les différents théâtres avaient des exigences de chars assez différentes. En Asie et dans le Pacifique, le Sherman s'est très bien comporté. C'était probablement le meilleur char polyvalent de la guerre contre le Japon.


Char américain T34

T34 avançant avec l'infanterie à kursk.jpg. mais ces véhicules lourds appartenaient tous deux à une classe plus comparable au char lourd soviétique IS-2 ou aux chars Pershing américains M26 qui devaient jouer de nombreux rôles sur le champ de bataille, le premier étant le soutien et l'exploitation de l'infanterie. ---Après les leçons apprises à la fin de la Seconde Guerre mondiale contre les blindés lourds allemands qui n'avaient pas d'équivalent allié, recommandations pour la manu.. Char américain T34 - posté dans les chars lourds : Ok donc c'est aux programmeurs. Comment pouvez-vous rendre un char de rang 9 pire que ses homologues de rang 7/8 ? Vous nerfez les chars américains, changez à peine les chars allemands, puis améliorez les chars soviétiques. Oh et n'oublions pas le plus gros échec de patcher un jeu dans l'histoire jusqu'à présent. Spotting glitched, système de correspondance foutu pour les combats de compagnies de chars, (devrait être.

World of Tanks T34 - Examen des chars - YouTub

Réalisé par Alexeï Sidorov. Avec Alexander Petrov, Irina Starshenbaum, Viktor Dobronravov, Vinzenz Kiefer. En 1944, un groupe courageux de soldats russes réussit à s'échapper de la captivité allemande dans un char légendaire T-34 à moitié détruit. C'était l'époque d'une bravoure inoubliable, de combats acharnés, d'un amour incassable et de miracles légendaires Auparavant, au rang 9, le T34 avait un temps de visée très faible et la précision en mouvement était supérieure à la moyenne. Au rang 8, cependant, le temps de visée est inhabituel de 3,4 secondes pour un char américain et la précision en mouvement est également atroce. Cela rend difficile les tirs bien ciblés si vous êtes pris au dépourvu contre les chars t9/10

T34 - War Thunder Wik

Le M22 Locust était un char léger aéroporté de conception américaine de la Seconde Guerre mondiale. Le développement du M22 a commencé en 1941 pour répondre à la demande militaire britannique d'un char léger pouvant être emporté par des planeurs. Seuls 830 ont été construits et la production s'est terminée en 1945. Les chars ont rencontré de nombreux problèmes techniques et n'ont pas bien fonctionné en action L'American T 34 est un char lourd développé aux États-Unis en 1945. C'est une mise à niveau du char T-30. L'histoire de ce modèle a commencé lorsque l'armée américaine a décidé d'équiper l'un des prototypes du T-29 d'un canon de 120 mm utilisé dans le modèle T 53

Cet article concerne le prototype de char lourd américain. Cherchiez-vous le char soviétique T-34 ? Le Heavy Tank T34 était un char lourd développé par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. La conception était un dérivé des chars lourds T29 et T30. Le T34 a été conçu en parallèle avec les projets similaires de chars lourds T29 et T30. Le T34 était censé fournir un compromis entre le. Cette usine produisait des milliers de T-34, maintenant l'approvisionnement en chars dont l'Armée rouge avait besoin. Char soviétique T-34 76 modèle 1940 abandonné par l'Armée rouge. En 1943, 43 usines ne produisaient que deux types de chars : le T-34 et le plus lourd KV. Un moteur puissant. L'une des caractéristiques les plus importantes du T-34 était son moteur. Le T34 est l'un des véhicules les plus anciens, mais il a toujours été un char très performant qu'il ne faut jamais sous-estimer. Comment est-ce possible? D'une part, il possède une tourelle extrêmement robuste, associée à un armement puissant et à une grande dépression du canon, ce qui fait de ce véhicule un excellent choix pour les tactiques à coque baissée. Développé en 1945 en tant que modernisation du char lourd T30. Le véhicule était équipé du canon 120 mm T53 et du nouveau moteur Continental AV-1790. En raison du déclin du développement des chars lourds après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le T34 n'est jamais entré en service. Les prototypes ont été utilisés lors d'essais sur le terrain. Le T34 Heavy est un char lourd américain de rang 5. 1 Histoire de fond 2 Style de jeu 3 Avantages 4 Inconvénients 5 Anecdotes historiques 6 Anecdotes Afin d'augmenter encore la puissance de feu du char lourd T29, l'US Ordnance Department a entrepris diverses études de conception au début de 1945 pour modifier le canon anti-aérien 120 mm M1 pour une utilisation dans des réservoirs. Ces études ont indiqué que le nouveau canon, désormais désigné comme le canon de 120 mm.

Dans le même temps, J. Walter Christie, un ingénieur automobile américain, a conçu un nouveau système de suspension de réservoir révolutionnaire, avec un train à double usage, permettant au véhicule de rouler également sans ses chenilles. Cependant, son projet, rapidement surnommé le char volant, n'a jamais été produit aux États-Unis, sauf en tant que prototype, car il n'a jamais satisfait à toutes les exigences de l'armée et du Corps des Marines des États-Unis. de Tweede Wereldoorlog.In maart 1944 werd rencontré de ontwikkeling een start gemaakt als antwoord op de zware Duitse tanks. Het ontwerp était gebaseerd op de M26 Pershing middelzware tank, maar was nog niet klaar toen de vrede werd getekend en de T29 is ook nooit in productie genomen The T34 Char a été développé par les Russes avant et pendant la Seconde Guerre mondiale. T34 révolutionné la façon réservoirs ont été conçus et réalisés. Gros plan au combat, le T34 s'est avéré être plus qu'un match pour le puissant Tigre Char. Les T34 développements combinés de l'Amérique et, ironiquement, de l'Allemagne. Près de 100 de ces chars ont été perdus lors de combats ultérieurs contre des chars américains améliorés M4 Sherman, M46 Patton et M26 Pershing

Char lourd T29 - Wikipedi

Cette page contient des informations sur la gamme de chars américains. -besoin d'une description continue de la nation 1 Lien(s) supplémentaire(s) 2 Lignes de chars 3 Arbre technologique actuel 4 Primes et collectionneurs 5 Avant la mise à jour 5.5 Arbre technologique Liste de tous les véhicules américains La plupart des chars américains sont spécialisés dans le bon blindage de tourelle. Des chars comme le T34 (Premium one), le T1 heavy, le T29, le T28 Defender, etc. Certains chars moyens ont également comme M4 Sherman (pas. Le Rocket Launcher T34 (Calliope) était un lance-roquettes multiple monté sur char utilisé par l'armée des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.Le lanceur a été placé au sommet du M4 Sherman, avec ses cadres latéraux verticaux proéminents ancrés sur les côtés de la tourelle, et a tiré un barrage de 4,5 po (114 mm) de roquettes M8 à partir de 60 tubes de lancement. Il a été développé en 1943 de petits numéros ont été produits et ont été utilisés par.

Tank T34 byl projekt těžkého tanku armády Spojených států.Byl vyvinut na základě projektu těžkých tanků T29 a T30 v roce 1945. 트였다. AP의 파편량이 흉악하게 버프되었던 적이 있었는데, 당시 6,7은 거의 T34 vs 타국이라고 할 정도로 강세였었다 T34 poste 6.0 (lourd américain) - publié dans The Mess Hall : Tout d'abord, c'est un char que j'apprécie vraiment. Donc, cela peut être un peu biaisé envers la vieille fille. Après la mise à jour, est-ce que quelqu'un d'autre y joue ? J'ai réduit ma recharge à un cheveu de plus de 10 et avec de la nourriture utilisée pour la recharge, je la réduis un peu plus. la coque est encore faible, mais maintenant avec le rechargement du canon un peu

T-34 - Wiki mondial. Wargaming.fr

Selbstverständlich ist jeder T34 char américain dauerhaft in unserem Partnershop erhältlich und somit gleich bestellbar. Da die bekannten Fachmärkte seit langem ausschließlich noch durch hohe Preise und schlechter Beraterqualität Bekanntheit erlangen, hat unser Testerteam die T34 american tank nach ihrem Preis-Leistungs-Verhältnis geprüft und zuletzt nur die allerbesten Produkte in. Over 80% New & Buy It Now This Is The New eBay. Find Americane Now

Let's take a closer look at the great all-American T34 tier VIII heavy tank. If you like playing heavy tanks hull-down with great penetration, the T34 could be for you! Pick up the T34 with a Garage slot or bundled with Gold and Premium time! Learn more about playing this tank with our tips below How America's M-26 Pershing Tanks Crushed the T-34 in the Korean War. Read full article. Warfare History Network. March 2, 2020, 11:00 AM. Key Point: The T-34 was mighty and helped win World War II. However, by the time of the Korean War it was out-of-date compared to America's best tank

American T34 Review - posted in American Vehicles: Overview: The T34 is an American Tier VIII Heavy tank, which is in truth meant as a Tank Destroyer in the same vein as the Tier IX T30. In reality, the vehicle is a slower but harder hitting T29. Cost: 12,000 Gold Silver Making Potential: With Premium, assume 50 to 70 (roughly) times your Base Exp Without Premium, assume 30 to 50 (roughly. T34 accuracy is excellent fully aimed, it's fully capable of hitting several 500m shots in a row. It's .01 more than Tiger. High pen helps dmg when shot goes slightly off target. — tanky_the_tank An American Heavy Tank developed in 1944, T-34 is a medium soviet tank T34 is a variant of the T29 American heavy tank Killer4117 [author] Jul 14, 2018 @ 2:22pm The T-34 is a Russian tank, not the T34. Memekip The Ultra Meme God Jul 14, 2018 @ 2:17pm THE T34 IS. . The T-34 was and remains a legend. It is not only the most produced tank of the WWII-era, with 84,000 built (compared to the 48,966 Shermans of all versions) but also one of the longest-serving tanks ever built.Many are still stored in depots in Asia and Africa, and some served actively during the 90's (such as. M4A1: Best due to tier, gun ok, armour unreliable. Looses out to T34 as a brawler, PzIV / III as a sniper. M4: Horrendous weak spots at front, unreliable pentration, gun starts to have issue against T34's and other American tanks (not Germans though). If you see a KV and dont have a position of advantage, just dont bother

Including Réservoir Moteurs T34 and T55, glider, motorcycles. SEE WEBVERT FOR FULL DETAILS David Horsky Webvert. 21 January '21. Military Vehicle Transport and Storage . Bespoke Handling Ltd are a specialist logistics company who transport and store high-value cars, plant machinery and military vehicles worldwide T-34/76 Russian medium tank. Write a Review Your Rating: Your Rating: 5 Stars 4 Stars 3 Stars 2 Stars 1 Star Name Subject required. Comments required. Subscribe to our newsletter. Your email address Contact Us. [email protected] 612-545-5263 PO Box 18051 Minneapolis, MN 55418 USA. 612-545.

Unique T34 Tank Stickers designed and sold by artists. Decorate your laptops, water bottles, helmet.. . The 13030/13031 tanks feature a Soviet green weathered paint scheme while the 13032/13031 tanks feature a winter white wash paint scheme De Heavy Tank M26 Pershing was een middelzware Amerikaanse tank.De M26 Pershing werd tijdens de Tweede Wereldoorlog en de Koreaanse Oorlog gebruikt. De tank is genoemd naar generaal John Pershing die de Amerikaanse strijdkrachten gedurende de Eerste Wereldoorlog leidde

In addition to its fabled Panther (regarded as the best all-around German tank of the war) and Tiger I heavy tanks, the Germans unveiled their Tiger II, a formidable heavy-class tank of 75.5. tons with stout, thick armor protection and mounting the famous 8.8cm KwK 42 L/71 series anti-tank gun (the 88). The Americans had begun work on a. t34 the red armys legendary medium tank images of war special Dec 09, 2020 Posted By Jackie Collins Library TEXT ID 561397d0 Online PDF Ebook Epub Library discover this superb electronic book by below now d0wnl0ad or review online is offered why we are the most effective site for d0wnl0ading this t 34 the red army

The Heavy Tank, T34 is an American prototype heavy tank with development starting in 1945, it was a recommended that two of the T30 pilot models be equipped with anti-aircraft gun that are modified for tank use. The modification was accepted on May 31, 1945 The Rocket Launcher T34 (Calliope) was a tank-mounted multiple rocket launcher used by the United States Army during World War II. The launcher was placed atop the M4 Sherman, with its prominent vertical side frames anchored to the turret's sides, and fired a barrage of 4.5in (114mm) M8 rockets from 60 launch tubes. It was developed in 1943 small numbers were produced and were used by various. The T34 B is a Tier VIII American Premium Heavy Tank. It is the same as the T34 except it has a automatically given black legendary camouflage that makes it slightly harder to detect. It has no advantages from the regular T34 other than the black paint job, which gives the tank a base bonus of 5% additional camouflage rating, but this also means you can't apply anything else to the exterior . The launcher was placed atop the Medium Tank M4, and fired a barrage of 4.5 in (114 mm) M8 rockets from 60 launch tubes. It was developed in 1943 Gents Time for an American tale, now. The story of a tank with bad attitude, with a devastating firepower, but still unpopular among their crews: T34 Calliope rocket launcher -Sherman M4A3(75). Sherman Calliope playing her music History: The Rocket Launcher T34 (Calliope) was a tank-mounted multiple rocket launcher used by the United States Army during World War II

I need some assistance with the T34 américain heavy Char. As a friend of freedom, I'm thinking of funding Serbs moonbase with my hard earned funds by getting one of these, but before I do I would like to hear some opinions on it and how it can hold up against other tier 8 heavy tanks In most cases the Sherman tank would be superior. As shown in the Korean War where Sherman destroyed many T34s. As a crewman in WW2 the Sherman was much safer, effective and comfortable. The T-34 was a very well designed tank in many ways. Ça faisait.

HD T34 American Heavy Tank at NACC Ft

  1. I know the front page is loaded with these questions, so sorry in advance. Is the T34 heavy worth buying when on sale? I've always been fascinated with this tank, with its high pen and turret
  2. Media in category T34 Heavy Tank The following 2 files are in this category, out of 2 total
  3. The T34 isnt a heavy tank? Please learn your tanks, and not from video games either. Also, the T34 was a russian tank, not american. Also that doesnt even look like a T34, you should really not use random words..
  4. Including Tank Engines T34 and T55, glider, motorcycles. SEE WEBVERT FOR FULL DETAILS David Horsky Webvert. 21 January '21. Military Vehicle Transport and Storage . Bespoke Handling Ltd are a specialist logistics company who transport and store high-value cars, plant machinery and military vehicles worldwide
  5. 開発 背景. 1930年代前半に導入されたbtシリーズは、スペイン内戦(1936年~1939年)やノモンハン事件(1939年)の戦訓で、機動力は申し分ないが防御力に問題のあることが浮き彫りとなり、その快速性を受け継ぐ新たな中戦車が求められるようになった。 。そこで開発されたのがt-34で
  6. There were used 5 sherman tanks, not 10, From these american tanks, just 2 were provided by Bovington Musseum, the rest were provided by diferent private collectors: a M4(105) HVSS with an M4A3(76) turret (named Matador in movie) from Jeep Sud Est, a M4A1 (76)W (named Old Phillis in movie) from Bovington Tank Musseum, a M4A2(75) (named Lucy Sue in movie) from Tay restorations, a M4A2E8(76)W.

Tank Weapons Main gun:Canon of 120mm T53 Secgondary Weapons:2 X 12:,7. Progress: 100% complete: Tags: 3d Art. tools/tracking. 4389509. american-t34-in-shematic. Join Planet Minecraft! We're a community of creatives sharing everything Minecraft! Even if you don't post your own creations, we appreciate feedback on ours. Join us This article is about the American tank-mounted rocket launcher. Were you looking for the Soviet T-34 tank? The Rocket LauncherT34, officially cataloged as the 4.5-inch Rocket Launcher T34, and also known as the T34 Calliope, was a tank-mounted multiple rocket launcher used by the United States during World War II. 1 Description 2 History 2.1 Design 2.2 Development 2.3 Service 3 Variants 4. American tanks in the hands of Allied tank crews were instrumental in driving back the Wehrmacht, liberating Western Europe and cutting a swathe through the island chains of the Pacific T34 american tank wot. The T34 Heavy Tank was an American design for a heavy tank. It was evolved from the T29 Heavy Tank and T30 Heavy Tank in 1945, sporting a 120 mm (4.72 in) modified anti-aircraft gun The T34 is one of the oldest vehicles, yet it's always been a very capable tank that should never be underestimated


La description

T34/85 Russian Main Battle Tank £120,000 no vat

T34/85 Russian Main Battle Tank £120,000 no vat
Rare chance to buy a piece of history. Driven into position 25 years ago and left.
A New, no miles example straight from Polish Army rebuild. All complete inside, a proper sleeper. Most of these have now been bought by super-rich Russians for garden toys and are almost non existent in the UK these days.

The latest Russian film release titled T34 has added to Russian demand, if you haven’t seen it yet, you should.
Link to details about T-34 (film) – Wikipedia

Some parts look very late war and of crude manufacture, compare the exhaust covers. pictures. It’s a reluctant sale for a limited time I’m chasing a T72 and need to build up our war chest.


T-34 Tank Haynes Owners' Manual

By Mark Healy. A chance to get an insight into the inner workings of a Russian workhorse - the T-34 medium Tank.

By Mark Healy

A chance to get an insight into the inner workings of a Russian workhorse - the T-34 medium Tank.

When the Russian T-34 appeared in 1940 it was unquestionably the most advanced medium tank in the world. Its sloping armour, wide tracks and heavy gun provided the Red Army with a weapon of huge potential, such that when it was encountered by the Germans in Russia in the summer of 1941 it generated a massive technological shock that influenced all their future tank development. Built in vast numbers, the T-34 became the aminstay of the soviet tank formations and a primary weapon in helping to secure the defeat of Nazi Germany.

Post 1945, the T-34 became a primary Soviet military export to allies and client states during the early Cold War. It saw combat in Korea, the Middle East and wars in Africa, through to Vietnam. Its longevity has been such that a few remain in service in the Yemeni and Syrian civil wars of the 21st century.


The First T-34
Birth of a Legend : The T-34 Model 1940
The Soviet T-34 medium tank was undoubtedly the most important tank design of World War 2. In retrospect, one can go as far as to say “it was the tank that won the war”. On the other hand, it was not an easy birth of a legend, as its revolutionary new tank design was not widely embraced when it was first proposed yet ultimately had to be rushed into production.
This publication describes, in hitherto unseen detail and research, the birth of the legendary T-34 through its first series production Model 1940. It starts with the path that led to the first prototypes, covers the many details of its production models and, finally, follows it into action during those so decisive first five months of the Great Patriotic War, today most commonly known by the German name for the invasion, Operation Barbarossa. During this campaign, both the T-34 and KV tank came as a complete surprise to the advancing German Wehrmacht, and on many encounters the two new Soviet tanks designs slowed down the German momentum, eventually to an extent that the objective of Moscow could not be taken before winter arrived.
Over the past decade, the author devoted himself to the many technical details of T-34-76 models, indeed closely looking at each and every “nut and bolt” and is now able to provide the first ever in-depth research on the development, technology and combat history of the T-34 Model 1940, the first version of a legendary tank family.

On 216 pages this publication is illustrated with 330 black&white photographs (the bulk of which hitherto unpublished), 110 graphics, 23 colour plates, 6 five-perspective technical drawings in 1/35 scale and 4 maps. Hardcover. English text.

Limited Edition: 999 copies

Examples of the 30 chapters contained in the book:
Predecessors of the T-34
A-34 Prototypes
Launch of Mass Production
Pre-Serial Production
Technical Description
Pre-series and First Series Vehicles until September 1940
Early-Series Vehicles September 1940
Early-Series Vehicles September-November 1940
Series Vehicles November-December 1940
Series Vehicles January-February 1941
Series Vehicles March-April 1941
Shipping and Allocation until 22 June 1941
Operation Barbarossa – The T-34 Debuts in Combat
Exemplary Encounters with the Wehrmacht
The T-34 Captured for Evaluation
Colours and Markings

Quantity Photos and Illustrations:
Illustrated throughout with 330 black&white photographs, 110 graphics, 23 colour plates, 6 five-perspective technical drawings in 1/35 scale and 4 maps
Text – Language:
Complete English text
Number of Pages:
216


Voir la vidéo: T-34 Winter Camo (Janvier 2022).