Podcasts sur l'histoire

Pièces rondes de la Chine ancienne

Pièces rondes de la Chine ancienne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


7 pièces de monnaie les plus anciennes qui aient jamais existé

Bien que la société moderne s'éloigne de l'utilisation de la monnaie physique, la monnaie est utilisée par les gens depuis des milliers d'années. Les premières pièces de monnaie ont été développées vers le 7 e siècle dans l'Anatolie de l'âge du fer (en particulier la Lydie), la Chine, l'Inde et la Grèce antique.

Plusieurs exemplaires de ces premières pièces ont survécu et appartiennent à des collectionneurs privés ou à divers musées du monde entier. Ils étaient souvent faits d'argent, d'or ou d'autres métaux précieux et étaient estampillés d'un motif distinctif tel qu'une tête de lion ou une tortue de mer. L'utilisation de la monnaie comme monnaie s'est répandue au fur et à mesure que ces premières cultures faisaient du commerce les unes avec les autres.

7. Pièce d'argent Hallaton

Année de création : vers 211 avant notre ère
Pays d'origine: Rome, Italie (trouvée à Hallaton, Angleterre)
Métal(s) utilisé(s) : Argent

source de la photo : le Daily Mail

En 2000, Ken Wallace, un bénévole du Hallaton Fieldwork Group, a découvert environ 130 pièces d'argent. Après cette première découverte, un groupe d'archéologues locaux a fouillé ce qui est maintenant connu sous le nom de Hallaton Treasure, le plus grand trésor de pièces de monnaie britanniques de l'âge du fer jamais découvert. L'équipe a découvert plus de 5 000 pièces d'argent et d'or, des bijoux, un casque de parade romain en vermeil et d'autres artefacts.

Parmi le trésor, se trouvait une pièce de monnaie romaine en argent datant d'environ 211 avant notre ère - c'est la plus ancienne pièce de monnaie romaine jamais trouvée en Grande-Bretagne. Un côté de la pièce est estampillé de la déesse Roma et l'autre côté représente les jumeaux mythiques Castor et Pollux à cheval. Certains archéologues disent que la pièce est la preuve que la Grande-Bretagne a commercé avec Rome avant la conquête romaine en 43 EC.

6. Daric persan

Année de création : c.520 - 480 avant notre ère
Pays d'origine: Empire perse achéménide, Asie occidentale
Métal(s) utilisé(s) : Or

source de la photo : Wikimedia Commons

Les pièces ont été introduites pour la première fois dans l'empire perse par Cyrus le Grand, le premier empereur perse, quelque temps après 546 avant notre ère. Vers 520 - 480 avant notre ère, Darius Ier, le troisième empereur perse, a établi un système monétaire réformé. Il a introduit des pièces d'or épaisses d'un poids standard de 8,4 grammes. Les pièces étaient appelées dariques et sont finalement devenues la norme monétaire de l'empire perse achéménide.

Les Daric étaient de très haute qualité et avaient une pureté d'or d'environ 95,83 %. Après qu'Alexandre le Grand ait envahi avec succès la Perse en 330 avant notre ère, les pièces ont été fondues et refaites en pièces d'Alexandre. C'est probablement la raison pour laquelle les daric sont extrêmement rares malgré leur utilisation largement répandue.

5. Tortue de mer d'Égine

Année de création : vers 550 avant notre ère
Pays d'origine: Île d'Égine, Grèce
Métal(s) utilisé(s) : Argent

source de la photo : Wikimedia Commons via Classical Numismatic Group, Inc.

Les habitants de l'ancienne Égine voyageaient beaucoup et commerçaient avec Ionie et Lydie. Ils ont vu l'émergence des premières pièces de monnaie et ont réalisé qu'elles pouvaient être utilisées pour stocker des richesses et optimiser le commerce grâce à une monnaie mondiale. Vers le milieu du VI e siècle avant notre ère, Égine est devenue la première cité-État grecque à émettre des pièces de monnaie.

Les pièces d'Égine ont été les premières pièces utilisées comme monnaie de commerce international et étaient facilement reconnaissables à leurs conceptions cohérentes. Leurs pièces étaient plus lourdes et plus épaisses et comportaient souvent une tortue de mer gravée en haut-relief sur une face et un motif carré perforé sur le dos. Finalement, les pièces d'Égine se sont répandues dans tout le monde connu à l'époque.

4. Karshapana

Année de création : vers 600 avant notre ère
Pays d'origine: Inde
Métal(s) utilisé(s) : Argent

source de la photo : Wikimedia Commons via Classical Numismatic Group, Inc.

Alors que les historiens sont divisés sur les origines de la monnaie en Inde, il est communément admis que les premières pièces en Inde ont été frappées vers le 6ème siècle avant notre ère. Ces premières pièces de monnaie ont été créées par les Mahajanapadas de la plaine indo-gangétique, qui ont appris la pratique en Asie occidentale. Les pièces étaient poinçonnées et appelées Karshpanas, Puranas ou Pana.

Contrairement aux pièces de monnaie d'Asie occidentale, la première monnaie indienne n'était pas circulaire. Il s'agissait de barres de métal estampées aux motifs variés. Certaines pièces comportaient un seul symbole, tandis que d'autres étaient poinçonnées plusieurs fois (souvent cinq). Pour créer les pièces, des plaques d'argent ont été découpées dans des tailles appropriées et avaient généralement au moins un de ses coins coupés.

3. Ying Yuan

Année de création : c.600 - 500 avant notre ère
Pays d'origine: Chine
Métal(s) utilisé(s) : Or

source de la photo : Wikimedia Commons

La monnaie chinoise ancienne a été créée à peu près en même temps que les premières pièces de monnaie occidentales. On pense que la monnaie chinoise s'est probablement développée indépendamment de la monnaie de style occidental, qui a influencé presque toutes les premières pièces de monnaie du monde. Les Chinois ont peut-être commencé à utiliser des pièces de monnaie dès 700 avant notre ère grâce à l'échange de cauris.

Les premières pièces d'or de cette période ont été émises par l'État de Chu pendant la période des Royaumes combattants. Ces pièces sont appelées Ying Yuan et les premiers exemples remontent à environ 600 ou 500 avant notre ère. Ils étaient faits de carrés d'or bruts, estampillés d'inscriptions indiquant l'unité monétaire ou le poids des pièces, qui se lit comme yuan.

2. Hémiobols ioniens

Année de création : c. 600 – 550 avant notre ère
Pays d'origine: Ville de Cyme dans l'ancienne Ionie (côte centrale moderne de la Turquie
Métal(s) utilisé(s) : Argent

source de la photo : Wikimedia Commons

Cyme était une ville de l'ancienne Ionie (côte centrale moderne de la Turquie), géographiquement proche de Lydia (le berceau des pièces de monnaie). Les deux villes étaient également politiquement proches et Cyme a été inspirée pour commencer à fabriquer leur propre monnaie pour leurs citoyens par les « jetons fiscaux des nobles » des Lydiens.

Les premières pièces de monnaie de Cyme s'appelaient Hemiobols et étaient estampillées d'une tête de cheval et fabriquées à partir d'une fraction d'argent. Ces pièces sont considérées comme les deuxièmes plus anciennes au monde et ont été diffusées pour la première fois entre 600 et 500 avant notre ère. Les Grecs ioniens ont été les premiers à utiliser la monnaie (les Hémiobols) pour la vente au détail à grande échelle et ont finalement propagé l'idée de l'économie de marché au reste du monde.

1. Lion de Lydie

Année de création : c.610 - 600 avant notre ère
Pays d'origine: Le royaume de Lydie (actuelle Turquie occidentale)
Métal(s) utilisé(s) : Electrum - alliage d'or et d'argent

source de la photo : Wikimedia Commons

Le Lion de Lydie est largement considéré comme la plus ancienne pièce de monnaie au monde. Ces pièces sont antérieures à la monnaie grecque antique et ont été créées dans l'ancien royaume de Lydie, situé dans l'ouest de la Turquie d'aujourd'hui. Alors que les dates de ces pièces sont débattues - certaines dates remontant à 700 avant notre ère - on pense généralement qu'elles ont émergé sous le règne du roi Alyattes, qui a régné sur Lydia c. 610 - 550 avant notre ère.

Pour étayer l'affirmation selon laquelle la monnaie a été inventée par les Lydiens, les gens citent souvent les écrits d'Hérodote, un historien grec. Il a déclaré que les Lydiens étaient les premiers à utiliser des pièces d'argent et d'or et les premiers à établir des magasins de détail dans des emplacements permanents.


Coquille d'argent

Parce que la coquille a une apparence petite et exquise, une couleur vive, une texture solide et la caractéristique d'être facile à transporter et à compter, la coquille est utilisée comme une sorte d'argent primitif circulant à la fin de l'âge néolithique. La monnaie Shell est une sorte de monnaie-marchandise qui dure le plus longtemps. L'unité de l'argent en coquillages est « peng » (朋 en chinois, signifie ami), ce qui signifie à l'origine deux groupes de coquillages. D'une manière générale, un peng est composé de deux groupes de 10 coquillages. À la fin de la dynastie Shang (1675 av. Cependant, le plus courant est fabriqué à partir de coquillages naturels.

L'invention de la monnaie de coquillage en cuivre à la fin de la dynastie Shang (1675 av.


Qin & Han Money - Ban Liang Qian & Wu Zhu Qian

Pièces Wu Zhu et pièces Ban Liang
Alors que le temps passait à la passionnante dynastie Qin (221 - 207 av. Monnaies chinoises dans les dynasties subséquentes. Les deux monnaies légales étaient les pièces d'or et de bronze. La pièce de bronze provient de celles utilisées par l'État Qin dans les dynasties précédentes et s'appelait Ban Liang Qian (moitié argent liang). Liang était une unité de poids et la pièce pesait la moitié du liang. La technique de frappe de la pièce Ban Liang ne surpassait pas celles des Royaumes combattants mais la grandeur de ce système était qu'il interdisait la frappe privée et centralisait le droit de frappe à l'État.

On peut dire que la pièce de monnaie Ban Liang a atteint le premier idéal de symétrie et d'équilibre. La pièce ronde avec un trou carré au centre reflétait le concept du ciel rond couvrant la terre carrée détenu par nos ancêtres. Le rond et le carré sont respectivement représentatifs de la flexibilité et de la force ainsi que de la mobilité et de la stabilité. Le rond symbolise le commandement céleste tandis que le carré symbolise l'autorité de l'empereur. Partout où les pièces de Ban Liang allaient, les prouesses de l'empereur allaient.

Ban Liang Coins de l'État de Qin
Les pièces de Ban Liang étaient plus économiques que toutes les autres pièces en circulation à l'époque et le trou carré était facile à faire. Cela a révélé que les gens à cette époque étaient soucieux de l'efficacité, ce qui se reflétait également dans le spectacle de l'armée de terre cuite.

Les caractères chinois Ban Liang ont été écrits par le ministre Li Si, à l'origine du zhuan shu (caractère de sceau), une police de calligraphie chinoise.

La valeur de Ban Liang était élevée par rapport au bas prix d'autres produits. Une anecdote intéressante peut nous aider à comprendre cela. Lorsque Liu Bang a stationné son armée à Xianyang, la plupart des fonctionnaires lui ont donné 3 pièces Ban Liang tandis que Xiao He, un général bien connu, lui a donné 5 pièces. Un an plus tard, lorsque Liu Bang devint l'empereur Gao Zu de la dynastie Han (206 avant JC - 220 après JC), il considérait l'exploit de Xiao He comme le plus brillant et le dotait le plus généreusement. Certaines personnes pensent qu'outre les réalisations de Xiao He, ces deux pièces supplémentaires ont également été un facteur décisif.

En été, l'unification de la monnaie a favorisé l'échange de marchandises et le développement économique.


DRACHM D'ARGENT INDO-GREC D'APOLLODOT II

Les Indo-grecs descendent d'Alexandre le Grand, qui conquit le nord de l'Inde en 326 av. Ils étaient la partie la plus orientale de la culture hellénistique, régnant sur la région autour de l'Afghanistan, du Pakistan et du nord-ouest de l'Inde. Ils ont maintenu la culture, la religion et la langue grecques, en les incorporant à des éléments de la culture et de la langue indiennes. Apollodote II était l'un des plus grands rois indo-grecs. Pendant son règne, d'environ 80 à 65 avant JC, il a rétabli une grande partie de la gloire et du territoire des royaumes indo-grecs. Après sa mort, le royaume indo-grec s'est fragmenté et a rapidement disparu. Ce drachme d'argent d'Apollodote II reflète à la fois la culture grecque et indienne. L'avers représente le buste du roi avec une légende grecque qui se traduit par " D'Apollodote le Grand, Sauveur et Père aimant le Roi ". Le revers représente Athéna Alkidemos debout et porte la légende en écriture kharoshthi qui se traduit par « Sauveur King Appolodotus ». Il avait visiblement une bonne opinion de lui-même. La pièce mesure environ 17 mm de diamètre. Il s'agit d'une pièce d'argent ancienne attrayante et historique provenant des confins de la culture grecque.

Musée des Monnaies Anciennes

Le Musée de la Monnaie Ancienne est le seul du genre à être ouvert au public. Le musée est situé à Dengshengmen, Arrow Tower, qui a une histoire de plus de 500 ans. Diverses pièces de monnaie de l'histoire de la Chine, telles que les premières pièces de coquillage, les pièces de tissu, l'argent de la grimace, les pièces de toutes les dynasties, le papier-monnaie de l'ère gouvernée par le Kuomingtang sont exposées ici. Les pièces se présentent également sous différentes formes. Certains sont en forme d'épée, certains sont ronds et certains sont carrés. Ils se différencient également par les matériaux. L'or, l'argent, le bronze, la poterie, le papier étaient tous utilisés dans la fabrication des pièces de monnaie. Il existe également des marchés de pièces ici où vous pouvez acheter et échanger des pièces et également faire examiner vos pièces par des experts.

Caractéristiques:Le musée est dédié à la collecte, à l'exposition et à l'échange de pièces de monnaie anciennes.

Ajouter : Dengshengmen Arrow Tower Second North Ring Road, district de Xicheng

Transport : Prenez le bus n° 5、27、44、55、315、345、380、815、919 et descendez à l'arrêt Dengshengmen. Ou prenez le métro et descendez à la station Jishuitan.

Heures d'ouverture: 9h00 à 16h00


Faits intéressants sur les pièces de monnaie chinoises anciennes

Les pièces de monnaie chinoises anciennes ont une longue histoire remontant à 2000 av. J.-C., lorsque la Chine était dirigée par la dynastie Xia. Ces pièces avaient de nombreuses variantes. De la taille à la forme en passant par le design. Ces pièces étaient uniques à chaque dynastie qui passait.

Les époques occidentales des Zhou et des Shang nous ont apporté plusieurs pièces de monnaie chinoises anciennes. Au début, les premières pièces de monnaie étaient connues sous le nom de cauris. Quand ils sont sortis pour la première fois, ils n'étaient faits que de coquillages, mais finalement ils étaient faits d'os. En 221 avant JC, le cauri a été rendu illégal.

Lorsque les dynasties des Royaumes combattants et du printemps-automne sont entrées en vigueur, nous avons découvert de nombreuses nouvelles pièces. Les pièces de pelle à arbre creux en sont un exemple. L'une des autres pièces particulièrement intéressantes ressemblait un peu à un couteau. Ces très grosses "pièces de monnaie" avaient un trou à une extrémité pour les enchaîner. Ces pièces spécifiques, "Les Ming", sont l'homonyme de la célèbre ville. La pièce de pique "Bu" est également venue de cette époque. Certaines des toutes premières pièces circulaires provenaient également de ce cadre de givre.

Entre 221 avant JC et 207 avant JC était la dynastie Qin. C'était la première fois qu'ils utilisaient des métaux précieux tels que le bronze et l'or pour fabriquer des pièces de monnaie. Cependant, ce n'étaient en aucun cas les premières pièces de monnaie en métal. Les pièces de monnaie en métal existaient entre 600 avant JC et 300 avant JC pendant les dynasties Pré-Chou et Chou.

Les pièces de style "Pan Liang" ont été en service pendant une période extrêmement longue. Il est très possible qu'ils aient été utilisés jusqu'à 2000 ans. Dans certaines régions, ils ont été utilisés jusqu'en 1911 après JC. Les pièces ont été fabriquées dans les dernières années de l'ère av. J.-C., entre 140 et 118 av. Ces pièces rondes ont un trou carré au milieu.

Plus de 220 000 chaînes de 1000 pièces chacune ont été fabriquées au cours du premier siècle de la dynastie Han. C'est parce que la frappe des pièces est devenue un monopole d'État. La fonte des pièces de monnaie en bronze a commencé dans les Han occidentaux. Cela a facilité la standardisation des pièces.

Les Wu-Ch'U furent introduits sous l'empereur Yuan-shou. Cette pièce ressemblait beaucoup au Pan Liang, sauf que le bord était surélevé pour empêcher le remplissage. Cela empêchait la pièce de s'user aussi rapidement que les pièces précédentes. Cette pièce a été utilisée au cours des 6 siècles suivants sous diverses formes.

Une pièce utilisée pendant la période mongole entre 1280-1368 était une pièce ronde avec un carré au milieu. Il avait de nombreuses conceptions complexes. Cette pièce a été arrêtée d'utilisation très rapidement en raison de la thésaurisation. On leur a donné un délai pour les rendre ou être punis.

Anciennes monnaies chinoises très anciennes, histoire très détaillée. Il y a eu tellement de pièces uniques de forme inhabituelle. Les pièces ont eu de nombreux matériaux différents. La plupart des pièces sont finalement devenues du métal formé. Les détails des pièces proviennent tous des dirigeants de la dynastie actuelle.


Pièces de pique chinoises

Un type très rare de grande bêche avec des coins pointus au sommet

Dérivées d'un outil de fermier, différentes variantes de monnaies de pique étaient utilisées comme formes de monnaie dans la Chine ancienne. Cette première forme de monnaie est devenue la base des pièces successives frappées en Chine.

Pièces de pique (bu), ou monnaies de pique, étaient autrefois considérées comme une monnaie majeure - avec les pièces de couteaux chinois - dans la Chine ancienne. Des preuves historiques suggèrent que la pièce de pique a été utilisée pour la première fois pendant la période des Zhou de l'Est (770 - 256 avant JC).

Comme n'importe quel autre monnaie de la Chine ancienne, les pièces de pique ont été frappées par moulage. Les pièces de pique creuses et plates à manche sont deux classifications principales de pièces de pique. Ils sont en outre subdivisés par de légères variations dans les conceptions « pieds » et « épaules ».

Pièces de pique creuse à manche chinois

Bêche à manche creux d'époque ancienne

Les pièces de pelle à manche creux ont évolué à partir des outils de désherbage utilisés par les premiers commerçants de la Chine ancienne. La douille de la poignée a même été conservée dans la conception de la pièce. Ces anciennes formes de monnaie sont principalement constituées de cuivre, avec un peu d'étain et de plomb.

Plus de deux cents inscriptions sur ce type de pièce de pique ont été enregistrées qui utilisent souvent le style d'écriture Middle Zhou. Les noms de nombres, de cycles, de clans et de lieux sont des inscriptions courantes sur ces pièces dont certaines restent à déchiffrer.

Les pièces de pelle à manche creux se différencient par la forme de son « épaule ». Il peut s'agir d'une bêche à épaule carrée, d'une bêche à épaule inclinée et d'une bêche à épaule pointue.

La bêche à épaule carrée est considérée comme la forme la plus ancienne de vraies pièces de monnaie et peut avoir circulé pendant la période du printemps et de l'automne. Il s'identifie par des épaules droites et un pied légèrement galbé.

Associés au royaume Zhou, les piques à épaules inclinées ont des épaules inclinées. Il est en outre classé par deux lignes inclinées des deux côtés de la pièce. La preuve de méthodes de moulage avancées est visible à travers ses inscriptions plus claires.

Les piques à épaule pointues sont identifiées par leurs pieds et épaules pointus, leur long manche creux peut avoir été conçu pour un regroupement facile. Trois lignes parallèles sont généralement présentes sur le revers et l'avers. Ce type de pièce pourrait avoir circulé pendant la règle Jin ou Zhao.

Pièces de pique à manche plat chinois

Pièce de monnaie chinoise à trois trous authentique

Généralement plus petites, les piques à manche plat peuvent être considérées comme une amélioration par rapport aux piques à manche creux. Certains ont des dénominations et des noms de lieux inscrits dessus. Ils sont datés de la période des Royaumes combattants.

Les bêches à manche plat sont classées selon la forme de leurs « pieds ». Les types sont la pelle à pied arqué, la pelle à pied pointu, la pelle à pied carré, la pelle à pied rond ou la pelle à trois trous.

Les pieds d'une pelle arquée sont séparés par une arche ressemblant souvent à un « U » inversé. Ses épaules peuvent être anguleuses ou arrondies. La pièce est évaluée à la moitié, un ou deux jins ce qui est indiqué dans son inscription. Ils sont associés aux royaumes Wei et Han.

Considéré comme un descendant direct de la pelle à manche creux, les pelles à pied pointu ont été distribuées dans l'État de Zhao. Ils se reconnaissent à une béquille carrée entre deux pieds pointus et des épaules droites ou pointant vers le haut. Ils circulaient à la moitié ou à un jin des valeurs. Les chiffres et les noms de monnaie sont des empreintes courantes de ce type de pièce.

Les piques au pied carré ont été utilisées dans les États de Liang, Zhao, Han, Zhou et Yan. Ces pièces se caractérisent par des pieds carrés et une béquille, une ligne qui traverse le milieu à l'avers et trois lignes au revers. Certaines pièces coulées dans l'État de Zhao ont des chiffres au verso au lieu des trois lignes habituelles.

Les piques à pied rond ont peut-être été utilisées dans les États de Qin et de Zhao ou dans l'État de Zhong Shan au IVe siècle av. Ce type d'argent pique, évalué à la moitié ou un jin, est identifié par son manche, son épaule et ses pieds arrondis. Un nombre varié d'inscriptions ont été enregistrées dans les revers de pièces de pelle à pied rond.

Les piques à trois trous sont ainsi nommées en raison des trois trous situés sur la poignée et les pieds. Ils ont été diffusés à des valeurs de 24 zhus (1 liang) et 12 zhus (Shi er zhu). Un numéro de série est inscrit au revers de la pièce.

Lorsque la dynastie Xin (9-23 après JC) a été établie par Wang Mang, des réformes de la monnaie ont été lancées. Les réformes comprenaient la réintroduction des pièces de pique, de l'argent au couteau, des cauris et des pièces rondes. Il y avait un total de 12 pelles d'argent utilisé pendant le court règne de Wang Mang.

Voici les Bu Quan (Pièce de pique), Huo Bu (Argent Pique), Da Bu Heng Qian (Poids 1000), Ci Bou Jiu Bai (valeur 900), Di Bu Ba Baï (800), Zhuang Bou Qi Baï (700), Zhong Bu Liu Bai (valeur 600), Cha Bsu Wu Bai (valeur 500), Xu Bu Si Bai (400), Vous Bu San Bai (300), Yao Bou Er Bai (poids 200), et Xiao Bu Yi Bai (100).


Les outils agricoles :

Le peuple chinois a utilisé certains des outils agricoles les plus efficaces qui ont rendu leur agriculture si fructueuse. Les charrues en fer se sont améliorées dans leur conception et leur efficacité. Cela a eu lieu vers le IIIe siècle av. Les techniques de coulée se sont améliorées et la disponibilité du fer a doublé sur les marchés. La nouvelle conception des socs de charrue était également connue sous le nom de Kuan.

Les autres pays comme la Grèce et les Romains étaient assez arriérés par rapport à la Chine. Ils étaient encore coincés avec des outils primitifs alors que la Chine avait tellement progressé. Les charrues en fer ont apporté beaucoup de facilités aux Chinois. Les graines pouvaient être semées très facilement avec elles dans les sillons.

Un autre outil important utilisé par les anciens Chinois dans l'agriculture était les roues hydrauliques. Les grains étaient moulus à l'aide de l'énergie hydraulique. Au IIe siècle av. J.-C., la Chine dépendait beaucoup plus de l'énergie hydraulique pour moudre ses grains que tout autre pays occidental du monde.


Monnaies rondes de la Chine ancienne - Histoire


Si vous avez des pièces de monnaie ou des charmes chinois et que vous ne savez rien à leur sujet, lisez la suite. Ce petit guide vous aidera à apprendre à identifier vos objets et, espérons-le, à vous lancer dans le grand passe-temps de la collection de pièces de monnaie chinoise. Si vous rencontrez des termes ou des expressions que vous ne comprenez pas, vous pouvez trouver leur signification dans le glossaire.

Ici, nous ne parlerons que des pièces rondes. Il existe d'autres pièces de forme, notamment en forme de pique et de couteau, mais nous les traiterons dans une mise à jour ultérieure de ce site Web. Ce n'est pas une histoire des pièces de monnaie chinoises, seulement un guide sur la façon de les identifier. Nous ajouterons un bref historique plus tard.

J'écris ceci alors que j'apprends les pièces de monnaie chinoises, donc rien ici n'est garanti pour être entièrement exact. Ce sont les problèmes que j'ai rencontrés en apprenant à identifier les pièces et mes réponses pour les résoudre.

1) Il existe très peu de livres sur les pièces de monnaie chinoises, vous aurez donc probablement beaucoup de mal à en obtenir une. C'est pourquoi ce site web est là, aussi pour vous donner des informations - gratuitement.

2) Tous ces caractères chinois (écrits sur les pièces) semblent déroutants. Ne laissez pas cela vous inquiéter. Il n'y a pas vraiment beaucoup de caractères différents utilisés. Une fois que vous avez identifié quelques-unes de vos pièces, vous commencerez à reconnaître les caractères communs. Cela prend juste du temps et de l'expérience. Nous aurons une liste de caractères et de leurs significations terminée à une date ultérieure.
Avers : la face avant de la pièce. La plupart des pièces auront quatre caractères (voir photo) sur l'avers. Certaines pièces plus anciennes ont deux caractères (voir photo).
Revers : l'arrière de la pièce. De nombreuses pièces de monnaie n'ont pas de caractères au revers, appelées « revers simple » et sont généralement une indication d'une pièce plus ancienne. D'autres pièces peuvent avoir deux caractères au revers (voir photo) ou dans quelques cas des points ou des croissants (voir photo). Les pièces plus grandes représentent une pièce de valeur plus élevée et auront souvent quatre caractères au revers (voir photo).

3) Pièce ou Charme ? Si l'élément que vous essayez d'identifier contient des images d'animaux, de personnes, etc., ou a plus de quatre caractères, il s'agit probablement d'un charme. Vous le trouverez peut-être dans la section Charmes de ce site Web.

4) La règle numéro un dans la lecture d'une pièce chinoise est de lire d'abord le caractère du haut, suivi du caractère du bas puis de la droite et enfin de la gauche (T,B,R,L) (voir photo). Cependant, dans certains cas, les pièces sont lues dans le sens horaire (T,R,B,L). Ces éléments peuvent être identifiés s'ils ont les caractères du bas :
T'ung signifiant "courant"
Yuan signifiant "nouveau", "commencer" ou "ouvrir"
Chung signifiant "lourd"

Malheureusement, il existe même des exceptions à cette règle, notamment avec les monnaies annamites. Si votre pièce n'a que deux caractères, lisez la pièce de droite à gauche (R,L) (voir photo).


Voir la vidéo: KAKE! PAST JOHN TOLI YA PETE EN LARME BA REFOULÉ YE NA POTO BOYOKA MESSAGE ATINDIELI FALLY IPUPA (Mai 2022).