Podcasts sur l'histoire

Floyds Bay-AVP-40 - Histoire

Floyds Bay-AVP-40 - Histoire

Floyds Bay

Une baie de la côte de Virginie, maintenant rebaptisée Burtons Bay.

(AVP-40 : dp. 1766, 1. 310'9" ; né. 41'2", dr. 13'6" ;
s. 18 kilos ; cpl. 216 ; une. 1 6"; cl. Barnegat)

Floyds Bay (AVP-40) a été lancé le 28 janvier 1945 par Lake Washington Shipyards, Houghton, Wash.; parrainé par Mme R. McCracken; et commandé le 25 mars 1945, commandant J. Ogden dans la commande.

Après s'être entraîné à Pearl Harbor et dans les Mariannes, le Floyds Bay est arrivé à Okinawa le 28 juillet 1945 pour opérer avec l'Escadron de sauvetage air-mer 6 et d'autres hydravions jusqu'au 9 septembre. À partir de ce moment-là, il contrôla les seadromes de Wakanoura Wan et Nagoya, au Japon, et de Shanghai et Tsingtao, en Chine, jusqu'à ce qu'il quitte Yokohama le 1er décembre 1946 pour San Francisco. Depuis son port d'attache, San Diego, le Floyds Bay a effectué une croisière de bonne volonté autour du monde entre le 6 juin 1947 et le 27 mars 1948. En se dirigeant vers l'est, il a fait escale dans les ports de la Méditerranée et de l'Extrême-Orient, opérant dans les eaux japonaises pendant plusieurs mois.

À l'été 1948, Floyd Bay a servi d'appel d'offres pour les avions volant des missions photographiques de l'île Annette, en Alaska, et au cours de l'été suivant, a effectué des missions importantes à Hong Kong, où elle a servi de base de communication pour les fonctionnaires diplomatiques et a maintenu un seadrome pour l'évacuation des Américains de Canton menacé par les communistes. Chaque année de 1950 à 1959, il effectua des périodes de service en Extrême-Orient, servant d'hydravion à Iwakuni, au Japon, pendant la guerre de Corée, et souvent comme navire de station à Hong Kong. Avec ces croisières elle a alterné le devoir de côte ouest qui l'a emmenée du Mexique à l'Alaska, le 26 février 1960 elle a été mise hors service en réserve au Chantier Naval de Puget Sound.

Floyd Bay a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale et une pour son service pendant la guerre de Corée.


Construction et mise en service[modifier | modifier la source]

USS Floyds Bay (AVP-40) est lancé au chantier naval du lac Washington à Houghton, Washington le 28 janvier 1945.

Floyds Bay (AVP-40) a été posé au chantier naval du lac Washington à Houghton, Washington. Elle a été lancée le 28 janvier 1945, parrainée par Mme R. R. McCracken, et mise en service le 25 mars 1945 avec le commandant J. R. Ogden aux commandes.


Guerre de Corée 1950-1953 et opérations de temps de paix 1953-1959

Annuellement de 1950 à 1959, Floyds Bay avait des périodes de service en Extrême-Orient. Elle a servi comme offre d'hydravions à Iwakuni, au Japon, pendant la guerre de Corée (1950-1953), et souvent comme navire de station à Hong Kong. Avec ces croisières, il alterne durement sur la côte ouest des États-Unis, qui l'emmène du Mexique à l'Alaska.

Honneurs et récompenses

Floyds Bay a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la guerre de Corée.


Floyds Bay-AVP-40 - Histoire

UN PEU D'HISTOIRE : Historique du VP-1". Le CDR RE DIMMITT est affecté au VP-14 en octobre 1941. Son escadron PBY est déployé dans le Pacifique Sud où il est abattu par les Japonais. En tant qu'officier des opérations du VP-9 (P2V) en 1955 il a eu son premier aperçu du vol en Alaska. En 1959, il a également été nommé XO du VP-1 (P2V) et s'est envolé jusqu'au CO en 1960. " Official US Navy Documention [24DEC2012]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Neptune HAs Hairy Flight - Page 28 - Naval Aviation News - Novembre 1959. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1959/nov59.pdf [16AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : VP-1 Crew 10 ". Vintage Spring 1956. VP-1 déployé à NAS Kwajalein, Îles Marshall pour participer à l'opération Redwing qui était une série d'essais de bombes atomiques et à hydrogène. Cette série avait la première bombe à hydrogène larguée par air. De nombreuses bombes Nous avons survolé une île un jour, un jour ou deux après un test, mais non, ce n'était pas une île plus, juste un trou circulaire bleu foncé dans l'océan. Un matin, dans l'obscurité avant l'aube sur NAS Kwajalein, Îles Marshall, nous avons observé le premier test d'hydrogène. L'explosion était à plus de 200 miles, et elle a illuminé le ciel si brillant, que nous projetions des ombres sur le sol, et qu'il faisait encore noir. La mission de VP-1 était de s'assurer qu'aucun navire de surface ne s'approchait du point zéro de manière à provoquer des brûlures et des maladies causées par les radiations. a été intentionnellement brûlé afin de créer un incident international. Une partie de notre mission était de suivre, de voler en fait dans le rayonnement atmosphérique pour s'assurer que les nuages ​​radioactifs n'allaient pas dériver au-dessus des îles habitées. Si tel est le cas, l'armée était prête à évacuer les insulaires indigènes. Plusieurs fois, nous, les équipages, revenions CHAUD, c'est-à-dire radioactifs. Lorsque cela se produisait, l'équipage se déshabillait et prenait autant de douches que nécessaire pour éliminer les radiations, puis des vêtements propres et non contaminés étaient fournis. Des avions chauds seraient stationnés à l'extrémité de l'île, pour se rafraîchir. En fait, j'ai vu une bombe nucléaire exploser (zéro +10 secondes) à 10 000 pieds, à cent milles de distance. La puissance, l'explosion, c'était incroyable. Une forme de récréation était d'aller au club EM et de regarder les SeeBees et les Marines se foutre les uns les autres. Sur la photo, je suis le 2ème type en partant de la gauche. Joseph Smith, Newport RI moi, et tous les autres, sont maintenant membres officiels du DOD "Atomic Veterans". Si des problèmes de rayonnement, comme une maladie de la thyroïde ou d'autres maladies apparaissent, le gouvernement fédéral fournira une sorte d'assistance médicale. Les vétérans atomiques comprennent tous les membres du personnel qui ont participé à des tests dans le désert, à des tests à bord de navires, à tout ce qui aurait pu être exposé, accidentellement ou intentionnellement, à des radiations. " Contribution de SMITH, Joseph F. Retraité [email protected] [26MAR2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". L'histoire du P2V que je viens de lire indiquait que "les premiers boosters J34 Jet sont venus sur le P2V-7." Je crois que le premier à recevoir les boosters était le P2V-5F. Je me suis présenté au NAS Whidbey Island, Washington (VP-1) en décembre 1956. Des P2V-5 avec des tourelles de nez, de queue et de pont étaient en service à cette époque. Je ne me souviens pas de la date exacte, mais quelque temps avant notre déploiement de six mois sur NAS Kodiak, Alaska en novembre 1957, tous nos P2V-5 ont été remplacés par des P2V-5F, avec les J34 Jet Boosters , j'ai des photos. Si je me souviens bien, la seule distinction physique extérieure entre le P2V-5F et le P2V-7 était le cockpit plus grand apparaissant sur le P2V-7. Quelque temps après notre retour à NAS Whidbey Island, Washington depuis NAS Kodiak, Alaska, entre mai 1958 et quand j'ai quitté l'escadron en juin 1959, nous avons reçu des P2V-7 flambant neufs pour le Le déploiement prévu sur NAS Iwakuni, Japon. Dallas Spindler dscnohills@aol.com. " [21JAN2002]

UN PEU D'HISTOIRE : VP-1 History ". VP-1 - 18 avril 1955 - Navy Planning Long Flight. Titre de la publication : 13th Naval District Public Information Department Coupures de presse, 1942-1960 - Source du contenu : NARA - Numéro de publication : P2012 - Période : Jan 1953-1955 - Numéro de bobine : 0003 - Site Web : http://www.footnote.com/. " Transmis par Stephen Miller f134kilmil@& #099omcast.net [14AUG2008]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Gagnants du prix de la sécurité - Naval Aviation News - novembre 1955. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1955/nov55.pdf [06AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Le VP Squadron marque le premier - Page 10 - Naval Aviation News - Juin 1955. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1955/jun55.pdf [04AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". 05 MAI 55 - VP-1, avec 12 P2V-5 Neptunes, revenant de service en Extrême-Orient via l'Asie, l'Europe et l'Afrique du Nord, est arrivé à NAS Whidbey Island, Wash. Bien qu'un période de service séparait l'étape de l'océan Pacifique du reste du vol, il s'agissait du premier vol autour du monde d'un escadron de la Marine. " http://www.history.navy.mil/avh-1910/PART08.PDF [28MAY2003 ]

UN PEU D'HISTOIRE : "05MAI55--Patrol Squadron 1, avec 12 P2V-5 Neptunes, de retour de service en Extrême-Orient via l'Asie, l'Europe et l'Afrique du Nord, est arrivé à NAS Whidbey Island. Bien qu'un tour de service se soit séparé l'étape de l'océan Pacifique du reste du vol, c'était le premier vol autour du monde par un escadron de la Marine. " http://history.navy.mil/branches/avchr8.htm [11DEC98]

UN PEU D'HISTOIRE : Patch et modèle ". Voici une photo du patch VP-1 de papa et un modèle de bureau du P2V qu'ils ont reçu après l'achèvement de la première croisière autour du monde par la Marine. Il est WF Moyer et est répertorié dans le 1954 NAS Whidbey Island, liste de Washington Je suis né sur cette base nombril en 1954 et je pense à une partie de cela comme faisant partie de mon histoire même si j'étais dans le Missouri à l'âge de 1 an. J'aimerais y aller un jour et voir la région . " Contribution de Steve Moyer [email protected] [12MAY2000]

UN PEU D'HISTOIRE : J'ai les BUNO pour la plupart des P2V5F qui ont remplacé les anciens 5A au début de 1954. La liste m'a été donnée par Sam Hash [email protected] qui était le 1er radio de l'équipage 7 en 1953-54 et en un autre équipage en 1952 lors d'un déploiement à NAS Atsugi, au Japon. " Contribution de Bobby Cammer [email protected] [12APR2001]
BUNO
CD-1 128416
CD-2 -Inconnu
CD-3 128413
CD-4 128404
CD-5 128400
CD-6 128406
CD-7 128417
CD-8 128415
CD-9 128809
CD-10 128410
CD-11 128411
CD-12 128412

UN PEU D'HISTOIRE : ". NAS Whidbey Island, Washington Station Book 1954. VP-1 Squadron Roster. " Contribution de Tom Ash [email protected][02JAN2000]

Liste de l'escadron VP-1
Île de Whidby
1954

CDR L. A. KITTEL, Commandant
CDR J. N. PHELPS, directeur général
LCDR R. N. DESBROW, JR., agent des opérations
LCDR C. POOLE, Agent de maintenance
Le lieutenant S. R. ADAMS, assistant. Élire. Tapis. Officier
Lieutenant C BULLOCK
Lieutenant R H. FOSTER, Officier du Personnel
Lieutenant J. E. MOORE
Lieutenant W. L. PARSONS
Lieutenant L. P. PROCTOR
Lieutenant E. SANDBER
Lt S L SCOTT
Le lieutenant W B SHEPARD. JR.
Lieutenant F. THUMMEL, Juriste
Lieutenant J. A. WALLACE, agent de communication
Le lieutenant P. DAWES, lieutenant d'aviation de la R.A.F.
Lieutenant (jg) W. L. BAXTER, Officier des horaires
Lieutenant (jg) J.P. BRENNAN
Lieutenant (jg) R. E. BRETT, Officier du personnel
Lieutenant (jg) B. L. BUCHANAN, Officier du matériel
Lieutenant (jg) R. H. ECKERT, Éducation
Le lieutenant (jg) H. C. KING, assistant. Formation au sol
Enseigne S. ARMSTRONG, Asst. Premier lieutenant
Enseigne R. L. BENCE, Asst. Électronique
Enseigne G. M. COMPTON, Chargé de communication
Enseigne W. F. MOYER, Chargé d'Education
Enseigne E. H. PRESTON, Asst. Officier du matériel
Enseigne R. SCHWALLER, Asst. Agent du personnel
Enseigne J.R. WUNSCH

Bobby E. Cammer AT2
H. M. Chaney ALC
W. W. Cockrell ADC
AOC W. F. Dixon
H. Dyckman ADC
S. Eason ANS
ATC W.T. Edwards
R. H. Elmer AMC
F. M. Elzey ADC
W. E. Fulp ADC
J. E. Goode ADC
J.A. Gray ADC
A. F. Henry ATC
B. G. Hill ADC
C.W. Houlne ADC
M.C. Hynes ANC
E. L. Isbell ADC
C. R. Johnson AMC
J.M. Kafaro ADC
R. M. Keeney ATC
D.T. LeRoy ALC
H. H. Lewis ATC
J. E. Messamore ADC
R. L. Messenger AOC
AOC R. J. Miller
AOC R. H. Moore
E. L. Peck ALC
J. Rigley ADC
W. J. Sheehan AEC
B.W. Smith ADC
C. S. Whitlock AMC
J.W. Wiesler ADC
D. G. Alien AEl
J.W. Brantley AD1
R.C. Carder AD1
W. H. Coyle AOl
W. H. Ford AD1
W. R. Gardner AD1
R. E. Greene AO1
J.T. Hudson AD1
R. E. Kandl AE1
D.F. Kleeberger AM1
R. E. Loker AO1
T.R. Medvetz AD1
C. F. Newby AM1
C. L. Place AE1
W. A. ​​Rettig AD1
R. M. Sauage AD1
J. R. Timpson AM1
J. L. Ouest AT1
A. J. Wade AO1
H. H. Adams AB2
J.G. Andrews AM2
B. R. Borland A02
R. A. Caïn YN2
M. F. Craig AT2
D.R. Doan AT2
N.T. Grecia YN2
R. S. Halupa AM2
S. S. Hash AL2
B. Hrabak AOU2
R. L. Hudson AM2
J. H. Kimer AD2
J.P. Kunau AM2
E. E. Voie SK2
D.R. Lutner AT2
A.C. MacLean AB2
G.D. Martin PN2
R. B. Morrisseau AT2
H.P. Myers AE2
J. O. Nichols YN2
H. Patrick AO2
E. M. Porbansky AO2
D.W. Bagnall AD3
W. P. Bauer AD3
A.W. Benefiel AD3
W. E. Bross AE3
K. R. Brown AE3
R. Burger AL3
J.T. Chilenko AE2
W. V. Damm AT3
J. L. Darby AT3
M.K. Eberhart AD3
H.D. Anglais AM3
E. G. Ernstes AD3
E. G. Fleming AK3
W. E. Fordney AE3
R. F. Hermès AE3
J. A. Hingeman AM3
B.H. Hinote AD3
R. E. Lamfers AE3
H. C. Lesser AD3
H. M. Lewis AM3
J.C. Mann AD3
W. R. Miller AL3
T.F. Mineau AE3
R. J. Morgan AD3
B. E. Morrow AK3
R.D. Murray AT3
B.C. Pannebecker AL3
T. G. Parler PN3
A. R. Pinocci AM3
C. C. Prix AD3
W. D. Ragsdale AL3
E. S. Rife AM3
A. Sarhanis AE3
R.W. Smith AO3
B. R. Stiefel AD3
H. A. Saint-Jean AD3
T. J. Taylor AD3
K. J. Wheeler AL3
R.T. Bâillement AD3
R.D. Zehner A03
L. K. Alien ALHN
J. L. Atkins ADAN
E. D. Backlin AMAN
H. R. Barrentine AN
K. H. Bartley AN
B. P. H. Benoît AA
G.R. Bernlochr ADAN
R.C. Burgess AEAN
B. J. Carman AN
G. H. Carman SN
D. E. Cerise AN
B. D. Crump PRAN
A. E. Davis ADAN
L. H. Davis ADAN
F.J. Deshler ADAN
M. J. DeWeert ATAN
J. 0. Dickinson ADAN
R. A. Dimmick AMAN
M. H. Dupree AN
J.C. Dutra AN
O.B. Finley ADAN
M. Fountaine AMAN
W. W. Glover AN
J.A. Gertis ATAN
L. J. Geyer AN
L. W. Harper AKAN
L. D. Hal AN
C.W. Hindman SN
D.C. Irwin ADAN
D. R. Johnson ADAN
V.P. José TN
R. L. Juhnke AMAN
D.W. Krone ADAN
C. L. Lakey AMAN
L.C. Lawhorn AN
A. L. McFearin AOAN
C. McGlothlin ADAN
R.F. Métal ADAN
T. J. Mueller PNSN
L. R. Naegele AOAN
C. E. O'Neal ADAN
E. J. L. Pryor AN
D. L. Ray ADAN
B.E. Robinson SN
J. L. Sansom AMAN
J. L. Satlak PNSN
G. A. Schmucker AN
K. L. Soper AN
L.C. Sutton ABAN
F. L. Taylor ATAN
D.W. Thomas AN
C. O. Tindell AN
J. M. Villes ALAN
M. Underwood AMAN
R.W.Wah AMSAN
B.T. Washington TN
W. Weatherly ATAN
M. E. Wilkes ADAN
R. S. Wilson AN
R.C. Wirrbold SN
L.C. Wold SN

UN PEU D'HISTOIRE : ". Patrol Squadron ONE Far East Deployment 1959 Cruise Book. " Contribution de Robert B. (Bob) Casey spec439@yah& #111o.com [25MAY99]

Déploiement en Extrême-Orient 1959
L'escadron de patrouille 1 a quitté l'île de Whidbey au cours de l'été 1959. Nous avons quitté Whidbey et nous nous sommes dirigés vers le Japon. Ce fut un déploiement long, difficile et opérationnel. Nous étions prêts pour cela et nous avons fait le travail.

Notre séjour au HAS Whidbey était un cycle de formation pur et simple. Il y avait des moments où nous étions sortis du lit à des heures impies de la nuit pour voler autour de la région de Puget Sound, cependant, le but de VP'l à Whidbey était d'être entraîné. Il y avait beaucoup de formation à faire.

Il semblait que chaque pilote qui était un vétéran du déploiement Kodiak a terminé sa tournée avec VP-1 plus des trois quarts du personnel des officiers retournés. C'était la même histoire avec les hommes. Pendant un certain temps là-bas, si ce n'était pas une journée VFR, aucun avion ne volait. Cette situation fut bientôt corrigée. Les nouveaux équipages d'avion ont commencé à comprendre le fonctionnement du P2V et la maintenance est devenue plus efficace. L'escadron de patrouille est entré dans « l'ère du vol de cross-country », nous avons commencé à jeter un coup d'œil à Dallas, Vegas, les villes jumelles et les points au sud de la côte. VP"1 devenait compétent, nous commencions à être entraînés. Il y a eu des moments, pendant "Les Exercices", où nous avons commencé à sentir que cet entraînement allait trop loin.

Puis c'est arrivé. La nouvelle est venue que nous allions à Lwakuni, au Japon, pour notre déploiement. C'était d'abord une rumeur, puis un fait. Ensuite, nous avons eu de nouveaux avions, les P2V-7. Nos vieux P2V-5 ont été emballés à Alameda pour O et R. Ces nouveaux avions, les P2V-7, semblaient arriver un jour et être expédiés le lendemain à l'usine. Lorsque l'usine les a renvoyés, ces nouveaux avions étaient pleins de nouveaux équipements. Il semblait que nous allions être occupés avec plus de formation, seulement maintenant cette expression effrayante "respecter la date limite" revenait sans cesse.

À peu près à cette époque, nous avons eu un changement de commandement. CDR. Adier a quitté VP-1 et notre Exec, CDR. Murph, a pris le relais en tant que commandant. Notre nouveau Exec, CDR. Dimmitt, signalé à bord.

Les dernières semaines avant le déploiement ont été « poilues ». Missions d'entraînement 24 heures sur 24, pas assez d'avions, pas assez de matériel, pas assez de sommeil, MOT EMOUGH TIME. Nous l'avons fait, cependant. Au moment de partir, nous étions prêts. Nous étions l'escadron anti-sous-marins le mieux entraîné et le plus équipé de la côte ouest. L'US Mavy savait ce qu'ils avaient dans l'escadron de patrouille 1, tout le monde, du chef des opérations navales jusqu'en bas, savait que nous étions prêts à partir et ils savaient que nous étions les mieux placés pour faire le travail,

Nous étions le FLEETS REAL MUMBER ONE SQUADRON, le meilleur disponible, le plus prêt à faire face aux situations ASW.

Les raisons du déploiement de VP-1 au Japon sont évidentes. Nous sommes allés là où nous pouvions être le mieux utilisés, nous sommes allés là où notre capacité durement acquise en ASW pouvait être le mieux exploitée, nous sommes allés sur la ligne de front de la barrière des États-Unis en Extrême-Orient.

Il a fallu du temps pour arriver à lwakuni. L'avant-garde alla d'abord graisser les voies. Nos avions ont décollé par groupes de quatre via Hawaï, Kwajalein et Guam. Environ une demi-douzaine de ponts aériens les accompagnaient. Tout le monde est arrivé à lwakuni dans les délais, sauf l'équipage 11, ils ont plutôt fait les journaux et les réseaux de radio du monde entier. M. Briggs a établi un record en parcourant 1 000 milles à travers le Pacifique jusqu'à Hawaï avec un seul moteur. Il est arrivé à lwakuni, mais pas avant d'avoir trouvé un remplaçant pour tout l'équipement qu'il avait dû larguer de l'avion pendant l'urgence.

À lwakuni, nous avons été immédiatement entraînés dans le tourbillon des « vols tactiques ». À peu près au moment où nous avons commencé à faire fonctionner l'opération sans heurts - à peine deux semaines après notre arrivée - nous étions au milieu d'un exercice. Au milieu de cet exercice, le mot est venu que la moitié de l'escadron devait se rendre à Misawa, tout en haut de l'île japonaise de Honshu. Ils sont partis et VP-1 est devenu deux organisations au lieu d'une.Puis le premier typhon a frappé, Sarah était son nom, et VP-1 a évacué Lwakuni. Sarah a raté de peu lwakuni et s'est rapprochée encore plus de Misawa où nos avions s'étaient enfuis lors de l'évacuation. VP-1 est revenu à lwakuni, le détachement de Misawa est revenu et le typhon Vera est apparu. Évacuez à nouveau et les avions étaient prêts pour leur vol vers les Philippines. Ceci n'est qu'un échantillon de notre "routine".

Les déploiements ne sont pas réputés pour la monotonie. Tout le monde s'attend à avoir du mal à essayer de se tenir au courant de la dernière situation. Notre déploiement à lwakuni n'a sûrement pas fait exception cependant, quelle que soit la confusion apparue à la surface, les détachements, les évacuations, l'inattendu sous toutes ses formes. L'escadron de patrouille 1 a mené à bien la mission qui lui avait été confiée. Chaque confusion rencontrée a été surmontée telle qu'elle est apparue et chaque engagement a été pris.

Le Patrol Squadron One, le FLEETS REAL ICHIBAN SQUADRON, a terminé son déploiement à lwakuni, au Japon. Nous avons fait notre marque, la flotte pouvait compter nos réalisations visibles dans le domaine ASW, et nous avons eu des mentions élogieuses pour le prouver.

UN PEU D'HISTOIRE : "04SEP54--An US A P2V-5 de VP-1 abattu. " http://www.csd.uwo.ca/

pettypi/elevon/gustin_military/shotdown.html . ". L'abattage d'un P2V-5 le 4 septembre 1954 n'était pas un avion VP-1. L'avion provenait du VP-19. Un membre d'équipage a été perdu, ENS Reid. Le terrain de football de NAS Atsugi, Japon a été nommé d'après l'ENS Reid. J'étais un AE3 affecté à l'escadron à l'époque. ENS Reid était mon officier de division. " Contribution de Carl G. Nelson Jr. AVCM (RET) gunnarn&# 0512@gmail.com

UN PEU D'HISTOIRE : ". 28JUN53 - Un P2V-5 de l'US Navy de VP-1 a été la cible de tirs de navires de surface chinois dans le détroit de Formosa. Aucun dommage n'a été infligé. " Site Web : Aircraft Downed during the Cold War and Theafter http:/ /www.silent-warriors.com/shootdown_list.html [20FEB2003]

UN PEU D'HISTOIRE : ". 08JUL53 - Un P2V-5 de l'US Navy de VP-1 a été la cible de tirs d'artillerie antiaérienne près de Nantien en Chine. Aucun dommage n'a été infligé. " Site Internet : Aircraft Downed during the Cold War and Theafter http://www .silent-warriors.com/shootdown_list.html [20FEB2003]

UN PEU D'HISTOIRE : ". De 1945 à 1969, les avions de l'US Navy ont été impliqués dans un certain nombre d'incidents aériens avec les forces de l'Union soviétique, de la République populaire de Chine, de la Corée du Nord et de la Tchécoslovaquie. Ces incidents ont entraîné la perte de huit et un aéronef de la Garde côtière, quatre-vingt-un aviateurs et membres d'équipage de la Marine, du Corps des Marines et de la Garde côtière, et plusieurs aéronefs endommagés et membres d'équipage blessés et blessés. La liste ci-dessous, compilée à partir de sources officielles et non officielles, n'inclut pas les aéronefs perdus directement dans les guerres de Corée et du Vietnam, ni d'avions abattus par les forces chinoises à proximité du Vietnam dans le cadre de cette guerre. " Naval Historical Center, Department Of The Navy, Washington, D. C http://www.history.navy .mil/branches/dictvol2.htm [06MAI2001]

UN PEU D'HISTOIRE : " 1953--Au cours de notre déploiement de 1953 à 1954 dans le détroit de Formosa, deux de nos avions ont reçu des coups de feu de la part de batteries de navires ou de batteries côtières de l'île. " Contribution de Bobby E. Cammer [email protected] [24APR2000]

UN PEU D'HISTOIRE : ". FASRON-110, FASRON-112, FASRON-114, FASRON-117, FASRON-118, FASRON-119, FASRON-120, FASRON-885, FASRON-895, VP-1, VP-2 , VP-4, VP-6, VP-9, VP-22, VP-28, VP-29, VP-40, VP-42, VP-46, VP-47, VP-731, VP-772, VP -871, VP-892 et VP-931) - Naval Aeronautical Organization OPNAV NOTICE 05400 for Fiscal Year 1953 daté 1 October 1952 is: DECLASSIFIED per Office of Chief of Naval Operations on 1 February 1965 by Op-501. " WebSite: Naval Historical Centre http://www.history.navy.mil/a-record/nao53-68/fy1953-oct52.pdf [14MAR2007]

UN PEU D'HISTOIRE : ". FAW-1, FAW-2, FAW-4, FAW-6, FAW-14, VP-1, VP-2, VP-4, VP-6, VP-9, VP-22 , VP-28, VP-40, VP-42, VP-46, VP-47 et VP-871) - Naval Aeronautical Organization OPNAV NOTICE 05400 for Fiscal Year 1953 daté 1 October 1952 is: DECLASSIFIED per Office of Chief of Naval Operations le 1er février 1965 par Op-501. " Site Web : Naval Historical Center http://www.history.navy.mil/a-record/nao53-68/fy1953-oct52.pdf [14MAR2007]

UN PEU D'HISTOIRE : ". VP Commanding Officers - Page 16 - Naval Aviation News - Décembre 1952. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1952/dec52.pdf [28JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Recherche aérienne louée - Page 21 - Naval Aviation News - Mars 1952. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1952/mar52.pdf [25JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : VP-1 History ". Le CDR John I. HARDY était Executive Officer de VP-1 et plus tard "skipper" de VP-22. " Official U.S. Navy Documention [22DEC2012]

Vers 1950 - 1953
guerre de Corée

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 19 août 1950
    Sortie : 13 novembre 1950
    Zone de patrouille : Détroit de Formose
    Avion : P2V-3/3W
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date : avril 1951
Sortie : 29 août 1951
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-3
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date d'entrée : 29 mars 1952
Sortie : 5 octobre 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-3
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date : 27 mai 1953
Date de sortie : 1er décembre 1953
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : Détachement seulement
    Lieu du détachement : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date du détachement : 1er août 1951
    Date de sortie du détachement : 2 décembre 1951
    Zone de patrouille : Mer de Chine orientale Mer Jaune
    Avion : P2V-3W
    Pertes : Aucune

    Déployé à : Johnson AFB
    Date : 7 juillet 1950
    Sortie : 6 août 1950
    Zone de patrouille : Mer Jaune

Déployé à : Tachikawa AFB
Date d'entrée : 7 août 1950
Date de sortie : 12 février 1951
Zone de patrouille : littoral coréen Mer du Japon
Avion : P2V-3/3Wbr>Pertes : Aucune
Lieu du détachement : NAS Atsugi, Japon
Détachement en : 5 janvier 1951
Détachement : 12 février 1951
Zone de patrouille : littoral coréen de la mer Jaune

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date : 1er août 1951
Date de sortie : 14 janvier 1952
Zone de patrouille : Mer Jaune Mer du Japon Détroit de Tsushima
Avion : P2V-3/3W
Pertes : P2V-3 le 16 août 1951, l'équipage a sauvé P2V le 6 novembre 1951, 10 KIA (combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 28 juin 1953
    Date de sortie : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P2V-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date : 27 juin 1952
    Sortie : 16 novembre 1952
    Zone de patrouille : Mer du Japon
    Avion : P4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : Pusan
    Date du détachement : juillet 1952
    Sortie du détachement : 3 janvier 1953
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 1 février 1953
    Date de sortie : 30 juin 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P4Y-2/2s
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 4 novembre 1950
    Date de sortie : 1 mai 1951
    Zone de patrouille : Formose continentale chinoise
    Avion : P2V-4
    Pertes : P2V, 21 janvier 1951 (hors combat)
    Emplacement du détachement : aucun
    VP-22

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date d'entrée : 1er décembre 1951
Date de sortie : 31 mai 1952
Zone de patrouille : Détroit de Tsushima Mer du Japon
Avion : P4Y-2S
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun
VP-22

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date : 30 novembre 1952
Date de sortie : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine du Nord et du Sud
Avion : P2V-5
Pertes : P2V-5, 18 janvier 1953 (combat), 7 sauvés, 4 KIA et 2 POW (liés au combat)
P2V-5, 31 janvier 1953 (hors combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 16 juillet 1950
    Sortie : 7 août 1950
    Zone de patrouille : Foochow Shanghai
    Avion : PB4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : NAF Agana
    Date du détachement : janvier 1950
    Sortie du détachement : 7 août 1950
    VP-28

Déployé à : Tachikawa AFB
Date : 1er avril 1951
Sortie : 9 octobre 1951
Zone de patrouille : Détroit de la mer Jaune Tsushima
Avion : PB4Y-2S
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Itami AFB
Date du détachement : 24 avril 1951
Sortie du détachement : 30 avril 1951
Zone de patrouille : côte japonaise, opérations ASW.
Emplacement du détachement : Kimpo AFB
Date du détachement : 1er octobre 1951
Sortie du détachement : 13 décembre 1951
Zone de patrouille : Corée intérieure
VP-28

Déployé à: NAF Itami
Date d'entrée : 1 juin 1952
Sortie : 2 décembre 1952
Zone de patrouille : Côte nord-coréenne Côte chinoise
Avion : P2V-3/P4Y-2/2S
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 27 septembre 1952
    Date de sortie : 1 avril 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon, côte coréenne
    Avion : P2V-5/6
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Suisun (AVP 53), 11 avril 1951–fin 1951
    Date : 9 juin 1951
    Date de sortie : 13 décembre 1951
    Zone de patrouille : Détroit de la mer Jaune Tsushima
    Avion : PBM-5/5S
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun
    VP-40

Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
Date d'entrée : 2 septembre 1952
Date de sortie : 28 mars 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine méridionale Détroit de Formosa
Avion : PBM-5/5S
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Pescadores
Date du détachement : 2 sept. 1952
Sortie du détachement : 28 mars 1953
Zone de patrouille : mer de Chine méridionale et mer de Chine orientale
Lieu du détachement : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date du détachement : 2 sept. 1952
Sortie du détachement : 28 mars 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine orientale Mer Jaune

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 19 juillet 1950
    Sortie : 10 août 1950
    Zone de patrouille : côte coréenne

Déployé sur : NAS Yokosuka
Date d'entrée : 11 31 août 1950
Sortie : 1er septembre 1950
Zone de patrouille : Détroit de Tsushima Mer du Japon

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Pine Island (AV 13), août 1950–déc 1950
Curtiss (AV 4), 1er novembre 1950-1er décembre 1950
USS Gardiners Bay (AVP-39), 18 octobre 1950–27 février 1951
Suisun (AVP 53), 11 avril 1951-15 juillet 1951
Date d'entrée : 1er septembre 1950
Date de sortie : 9 avril 1951
Zone de patrouille : Mer Jaune
Avion : PBM-5
Pertes : PBM-5, 7 janvier 1951 (hors combat)
Lieu du détachement : Inchon
USS Gardiners Bay (AVP-39), 3, 13 octobre 1950
Date du détachement : 3 octobre 1950
Sortie du détachement : 17 octobre 1950
Zone de patrouille : eaux coréennes
Lieu du détachement : Chinhae
USS Gardiners Bay (AVP-39), 13-18 octobre 1950
Date du détachement : 14 octobre 1950
Sortie du détachement : 18 octobre 1950
Zone de patrouille : Eaux coréennes Mer Jaune

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Date : 7 décembre 1951
Date de sortie : 6 juin 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P4Y-2
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Chinhae
Date du détachement : 15 mars 52
Date de sortie du détachement : avril 1952
Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : les îles Pescadores
    Suisun (AVP 53) 30 juil. 1950-6 mars 1951
    Date d'entrée : 31 juillet 1950
    Date de sortie : 6 février 1951
    Zone de patrouille : Détroit de Formose Chine

Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
Date d'entrée : 1 décembre 1950
Date de sortie : 6 février 1951
Zone de patrouille : Recherches de secteur de nuit
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : Buckner Bay
USS Salisbury Sound (AV-13), 1er novembre 1950-6 mars 1951
Date du détachement : 1er novembre 1950
Date de sortie du détachement : 6 février 1951
Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
Date du détachement : 31 juillet 1950
Date de sortie du détachement : 6 février 1951
Zone de patrouille : vols de messagerie vers Okinawa

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Floyds Bay (AVP 40), 26 septembre 1951, début 1952
USS Gardiners Bay (AVP-39), 26 septembre 1951-début 1952
Date d'entrée : 30 sept. 1951
Date de sortie : 2 avril 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : PBM-5S/5S2
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Chinhae
Suisun (AVP 53)
Date du détachement : septembre 1951
Sortie du détachement : 2 avril 1952
Zone de patrouille : côte coréenne

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
Date d'entrée : 1er mars 1953
Date de sortie : 27 juillet 1953
Zone de patrouille : côte est de la Corée du détroit de Formosa
Avion : PBM-5S2
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    USS Gardiners Bay (AVP-39), juillet 1950-1 octobre 1950
    Date d'entrée : 31 juillet 1950
    Sortie : 16 octobre 1950
    Zone de patrouille : Détroit de Chosin

Déployé à: Chinhae/Inchon
USS Gardiners Bay (AVP-39), 3, 13 octobre 1950
Zone de patrouille : eaux coréennes
Date d'entrée : 16 octobre 1950
Sortie : 15 novembre 1950

Déployé à: NAF Yokosuka
Date d'entrée : 16 novembre 1950
Date de sortie : 1 janvier 1951
Zone de patrouille : Mer du Japon, côte est de la Corée
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé sur : l'île de Pescadores
Île des Pins (AVP 12)
Date : 1er août 1951
Sortie : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer Jaune
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
USS Salisbury Sound (AV-13)
Date du détachement : 26 juillet 1951
Sortie du détachement : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer de Chine
Emplacement du détachement : Buckner Bay
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Corson (AVP 37)
Détachement : 26 juillet 1951
Sortie du détachement : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer de Chine
1952 Déploiements
VP-47

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Date : 22 novembre 1952
Date de sortie : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer Jaune Mer du Japon
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Fukuoka
Corson (AVP 37)
Date du détachement : décembre 1952
Date de sortie du détachement : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer du Japon

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Kenneth Whiting (AV 14)
    USS Gardiners Bay (AVP-39)
    Date : juillet 1953
    Date de sortie : décembre 1953
    Zone de patrouille : Mer Jaune
    Avion : PBM-5S2
    Pertes : PBM-5 le 30 juillet 1953 (hors combat), 5 secourus, 10 tués dans le crash
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
    Date : 1er mai 1953
    Date de sortie : 1er septembre 1953
    Zone de patrouille : Mer de Chine méridionale
    Avion : PBM-5S2
    Pertes : PBM-5 le 30 juin 1953 (hors combat)
    Lieu du détachement : NAS Iwakuni, Japon
    USS Kenneth Whiting (AV-14)
    USS Gardiners Bay (AVP-39) jusqu'en juin 1953
    Floyds Bay (AVP 40)
    Date du détachement : 1 juin 1953
    Date de sortie du détachement : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : côte coréenne

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 28 mars 1953
    Date de sortie : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P2V-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : Buckner Bay
    USS Salisbury Sound (AV-13), 1er novembre 1950-6 mars 1951
    Suisun (AVP 53), 6 mars 1951-13 août 1951
    Date : 7 février 1951
    Sortie : 13 août 1951
    Zone de patrouille : côte chinoise du détroit de Formosa
    Avion : PBM-5
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
    USS Salisbury Sound (AV-13), 13 mars 1951-18 octobre 1951
    Date du détachement : 7 février 1951
    Date de sortie du détachement : 13 août 1951
    Zone de patrouille : Côte de Formose Côte de Chine
    Lieu du détachement : Hong Kong
    Date du détachement : 7 février 1951
    Date de sortie du détachement : 13 août 1951
    Zone de patrouille : vols de messagerie

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Date d'entrée : 1 juin 1952
Sortie : 8 décembre 1952
Zone de patrouille : côte coréenne Détroit de Formosa
Avion : PBM-5S2
Pertes : PBM endommagé le 31 juillet 1952, 2 KIA et 2 WIA (liés au combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 31 janvier 51
    Sortie : 3 août 1951
    Zone de patrouille maritime : détroit de Tsushima jaune
    Avion : P4Y-2
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : K-1, Pusan
    Date du détachement : 12 juin 1951
    Sortie du détachement : 3 août 1951
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 1er décembre 1951
    Sortie : 7 juillet 1952
    Zone de patrouille : Mer du Japon
    Avion : P4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : Kimpo AFB
    Date du détachement : 12 décembre 1951
    Sortie du détachement : 7 juillet 1952
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Curtiss (AV 4) jusqu'au 30 décembre 1950
    Pine Island (AV 12), décembre 1950-mi-1951
    USS Gardiners Bay (AVP-39), 18 octobre 1950-13 avril 1951
    Suisun (AVP 53), 11 avril 1951 - Fin 1951
    Date d'entrée : 13 décembre 1950
    Date de sortie : 9 juin 1951
    Zone de patrouille : Mer Jaune, patrouilles de nuit
    Avion : PBM-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun
    1951 Déploiements

UN PEU D'HISTOIRE : ". Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée - Naval Aviation News, juillet-août 2002 par Rick Burgess. " http://www.findarticles.com/p/articles/mi_m0IAX/is_5_84/ai_90332255 [29MAR2005]

Étant donné que la plupart des combats de la GUERRE DE CORÉE se sont déroulés au-dessus de la péninsule coréenne, l'essentiel de la contribution aérienne de la Marine à la guerre a pris la forme d'avions tactiques embarqués.Pour les escadrons de patrouille de la Marine (VP), la guerre s'est déroulée principalement à la périphérie du front principal, principalement dans le cadre de missions de contrôle de la mer et de déni de mer, et d'autres rôles tels que la chasse aux mines.

La guerre de Corée a été l'un des nombreux points chauds de la masse continentale asiatique, attirant l'attention des escadrons VP au début des années 1950. La guerre froide au sens large était en plein froid. L'Union soviétique avait testé ses premières armes nucléaires en 1949, et sa grande flotte de sous-marins représentait une menace crédible pour les forces opérationnelles porte-avions et amphibies de la Marine. Toujours en 1949, les forces de l'Armée populaire de libération de la Chine communiste avaient repoussé les forces nationalistes chinoises du continent asiatique à travers le détroit de Formose jusqu'à Formose (aujourd'hui Taiwan). Les forces coloniales françaises en Indochine ont été assiégées par une force Viet Minh de plus en plus forte dirigée par Ho Chi Minh. Du détroit de Béring à Singapour, les avions de patrouille de la Marine avaient beaucoup à surveiller.

Bien que les forces opérationnelles porte-avions de la septième flotte américaine aient été engagées dans la zone d'opérations coréenne, la flotte était toujours chargée de la protection de Formose. La flotte a pu maintenir une surveillance de routine du détroit de Formose avec des avions de patrouille, ce qui a rendu impossible pour les Chinois communistes de lancer une invasion surprise de l'île.

Dans la zone d'opérations coréenne, les escadrons VP ont participé au blocus de la Corée du Nord, gardant la marine marchande et les flottes de pêche sous surveillance et dissuadant les activités sous-marines hostiles. De plus, des avions de patrouille ont chassé et détruit des mines, largué des fusées éclairantes pour des frappes aériennes et mené des opérations de reconnaissance météorologique et de recherche et de sauvetage.

Au début de la guerre de Corée, les escadrons Pacific Fleet VP étaient équipés de trois types d'avions lourdement armés. Les Martin PBM-5/5S/5S2 Mariners étaient les seuls hydravions volants dans les escadrons de patrouille actifs (le P5M Marlin n'était pas encore entré en service). -2/2S/2B, un vestige de la Seconde Guerre mondiale et des versions du nouveau bimoteur Lockheed Neptune (P2V2/3/3W/4/5), successeur du bombardier de patrouille d'après-guerre PV-2 Harpoon.

La flotte du Pacifique n'était équipée que de neuf escadrons VP en juin 1950, après avoir supprimé quatre escadrons au cours de la première moitié de l'année. Les escadrons VP étaient basés à NAS Whidbey Island, à Washington NAS North Island, à San Diego, en Californie et à NAS Barbers Point, à Hawaï. Ils ont été déployés à NAF Yokosuka, Japon NS Sangley Point, Philippines, Philippines. NAS Kodiak, Alaska et NAS Agana, Guam. À la fin de 1950, sept escadrons de réserve VP ont été activés, dont cinq ont été affectés à la flotte du Pacifique. À la fin de 1951, deux autres escadrons VP en service actif ont été établis dans la flotte du Pacifique, et deux autres escadrons de réserve ont été activés pour les augmenter. Le NAS Alameda, en Californie, et le NAS Seattle, dans l'État de Washington, ont accueilli certains des nouveaux escadrons. Un seul escadron de patrouille de la flotte de l'Atlantique, VP-7 à NAS Quonset Point, Rhode Island, a été déployé dans la zone de guerre, arrivant moins d'un mois avant la trêve du 30 juin 1953.

Lorsque la guerre a éclaté en 1950, la Fleet Air Wing FAW-1 à Guam contrôlait les escadrons déployés dans le Pacifique occidental. En juillet 1950, le FAW-1 s'est déplacé à Naha, Okinawa, pour contrôler les patrouilles dans le détroit de Formosa en utilisant un escadron d'hydravions basé à terre et un hydravion. Le FAW-6 a été créé à Atsugi, au Japon, pour coordonner les patrouilles dans la mer Jaune et la mer du Japon. Finalement, la force typique du FAW-6 comprenait trois escadrons d'avions terrestres et deux escadrons d'hydravions, ainsi que deux escadrons d'hydravions de la Royal Air Force Sunderland. Ces structures de commandement sont restées en place tout au long de la guerre, sauf pendant une courte période où elles ont été relevées respectivement par FAW-2 et FAW-14.

Seuls huit avions de patrouille - des PBM affectés au VP-46 et à l'escadron qu'il soulageait, le VP-47 - ont patrouillé en Extrême-Orient lorsque l'invasion nord-coréenne a commencé, tandis que les PB4Y du VP-28 ont été déployés à NAS Agana, Guam. Bientôt, le VP-47 a été regroupé et conservé en déploiement, les P2V-3 du VP-6 sont arrivés à la base aérienne de Johnson près de Tokyo, au Japon, et les PBM du VP-42 ont été mis en place à Iwakuni, au Japon. Le VP-28 s'est rendu à la NAF Naha, à Okinawa, au Japon et a commencé des patrouilles quotidiennes du détroit de Formose et de la côte chinoise. D'autres escadrons tournèrent à leur tour et se déployèrent également dans des bases et des mouillages éloignés tels que Hong Kong les Pescadores, Buckner Bay et NAF Kadena, Okinawa, Japon Tachikawa et Itami au Japon et NAS Kodiak, Alaska et Shemya dans les Aléoutiennes.

Alors que l'invasion nord-coréenne poussait vers le sud, les Neptunes du VP-6 ont été utilisés à trois reprises pour fournir des repérages de tirs navals aux navires de guerre des Nations Unies sur la côte ouest de la Corée du Sud. Les P2V-3 de l'escadron, armés de canons de 20 mm, de bombes et de roquettes, ont également lancé eux-mêmes de nombreuses attaques contre des cibles nord-coréennes le long de la côte nord-est.

Le 29 juillet 1950, deux équipages ont détruit un train de chemin de fer avec leurs roquettes et leurs canons. Le 13 août, des équipages ont coulé trois bateaux et deux barges en train de mouiller des mines près de Chinnampo et ont endommagé deux embarcations de surface près de Wonsan. Un VP-6 Neptune a été endommagé lors de l'attaque. Une attaque contre un patrouilleur près de Chinnampo le 16 août a été fatale à un autre avion VP-6, qui a abandonné après avoir pris feu. L'équipage a été secouru par le croiseur de la Royal Navy HMS Kenya. Les avions de patrouille ont été interdits par la suite d'entreprendre des missions d'attaque sur la Corée. VP-6 est devenu le seul escadron de patrouille à recevoir la Navy Unit Citation pendant la guerre de Corée.

Les avions de patrouille - PBM, P2V et Sunderlands - étaient largement utilisés pour la chasse aux mines, en particulier dans les ports d'Inchon et de Wonsan. Cette activité fastidieuse obligeait les PBM à voler bas et lentement, suffisamment près pour faire exploser une mine amarrée avec des tirs de mitrailleuses, mais suffisamment haut pour éviter l'explosion de la mine. Les P2V ont largué des grenades sous-marines pour éliminer les mines magnétiques.

En 1951, les escadrons VP ont été pressés dans un autre rôle, cette fois au-dessus de la terre, larguant des fusées éclairantes à l'appui des frappes aériennes. Connues sous le nom de missions Firefly, elles ont aidé à empêcher les mouvements de ravitaillement ennemis de nuit. L'amiral Arthur W. Radford a suggéré l'utilisation de P4Y-2 Privateers comme fusées éclairantes pour remplacer les plus vulnérables Skytrains R4D dans l'éclairage des cibles pour les chahuteurs nocturnes F4U-5N Corsair et F7F-3N Tigercat du Corps des Marines. Un P4Y de VP-772 a été modifié pour la mission et s'est avéré très efficace, et trois autres P4Y de VP-772 et VP-28 ont été affectés en tant que "Lamp Lighters" (plus tard exploités par des escadrons successifs). Au cours d'une mission typique, le P4Y se rendait avec quatre avions d'attaque, recherchait des convois de camions et éclairait les cibles de l'avion d'attaque.

Bien que les forces des Nations Unies aient réussi à maintenir la supériorité aérienne sur la majeure partie de la péninsule coréenne, les avions de patrouille lourds ont eu quelques rencontres avec des avions ennemis. Un VP-42 Mariner a été endommagé le 11 mai 1952 par un chasseur MiG-15 au-dessus de la mer Jaune, et le 31 juillet 1952, un VP-731 PBM a été gravement endommagé par les tirs d'un MiG-15, qui ont tué deux membres d'équipage et blessé deux autres.

Les vols au large de la Chine et de l'Union soviétique, loin des couvertures protectrices, étaient plus dangereux. Des VP-28 P4Y ont été attaqués au-dessus du détroit de Formose le 26 juillet par un F-51 Mustang aux marques nord-coréennes, et les 20 septembre et 22 novembre 1950 par des MiG-15, le tout sans résultat. Un VP-42 PBM a été perdu pour des raisons inconnues dans le sud du détroit de Formosa le 5 novembre. Le 6 novembre 1951, un VP-6 P2V-3W a été abattu, sans survivants, par des combattants soviétiques près de Vladivostok. Le 18 janvier 1953, des batteries antiaériennes chinoises abattent un VP-22 P2V au large de Swatow. Un PBM-5G des garde-côtes a récupéré les survivants mais s'est écrasé au décollage, entraînant la perte de 11 aviateurs, dont 7 du P2V. Les survivants ont été secourus par un navire de la Marine. D'autres incidents et pertes d'avions se sont produits dans les années qui ont suivi la trêve coréenne.

Un équipage P2V audacieux a survécu de manière étonnante à une série de huit ou neuf survols intentionnels de la péninsule du Kamtchatka de l'Union soviétique entre avril et juin 1952. Un VP-931 P2V-3W - modifié avec un équipement de renseignement électronique spécial dans son nez et piloté par un équipage trié sur le volet -- a volé en silence radio au-dessus de la péninsule à 15 000 pieds à la recherche d'installations militaires. Lorsque des sites militaires ont été détectés, un RB-50 de l'Air Force volant au-dessus et derrière le P2V a photographié les sites. Les fouineurs ont été interceptés lors de deux missions par des chasseurs MiG soviétiques, mais n'ont apparemment jamais fait l'objet de tirs. Heureusement, les opérations récemment déclassifiées n'ont jamais nécessité les services de l'avion de sauvetage SB-17 de l'Air Force affecté aux missions. Cet équipage du VP-931 (plus tard VP-57) a également effectué un vol de recherche et de sauvetage audacieux en juillet 1953 au-dessus du port de Vladivostok pour l'équipage d'un RB-50 qui a été abattu par des chasseurs soviétiques. Un destroyer américain a sauvé l'un des membres d'équipage.

Les avions de patrouille terrestres ont été plus utilisés que les bateaux volants pendant la guerre de Corée, se révélant plus efficaces. En Corée, les avions de patrouille terrestres ont effectué 12 sorties pour 9 vols effectués par des hydravions.

Comme pour les forces américaines en général, l'aviation de patrouille a maintenu un niveau élevé de présence en Extrême-Orient après la guerre de Corée. Ses opérations se sont de plus en plus concentrées sur la reconnaissance périphérique de l'Union soviétique et de la Chine, en particulier la surveillance de la force sous-marine soviétique croissante et la vigilance contre les coups de sabre chinois contre Formose.

Escadrons de patrouille de la marine américaine pendant la guerre de Corée

Port d'attache du code de queue d'avion de l'escadron

UN PEU D'HISTOIRE : "..NAVAL WAR COLLEGE NEWPORT PAPERS 38 - High Seas Buffer - The Taiwan Patrol Force, 1950-1979 Par Bruce A. Elleman - ISSN 1544-6824 - ISBN 978-1-884733-95-6. Escadrons mentionné : VP-1 1950, VP-22 1953, VP-28 1950, VP-46 1950. " Contribution de Mike Yarded mikeyared@y& #097hoo.com [11APR2012]

Tampon en haute mer - La force de patrouille de Taiwan, 1950-1979 2.34 MB

Elle s'est occupée des avions de VP-42 à ce port jusqu'au 6 février 1950, puis s'est déplacée à la Baie Subic dans les Îles philippines. Elle a repris le devoir à Hong Kong le 12 avril et a autorisé le port le 11 mai pour des exercices de Sangley Point, Luzon avant de charger des avions à Guam (27-29 mai 1950). Elle a pris la mer le dernier jour et a navigué par Pearl Harbor pour retourner à San Diego le 13 juin 1950. Après la réparation du voyage dans le chantier naval de San Francisco, elle a embarqué des passagers, y compris des hommes de VP-42, et a navigué de San Diego le 26 juillet à destination de l'Extrême-Orient. Il débarqua ses passagers à Pearl Harbor le 1er août et prit la mer le lendemain, transportant quelque 700 passagers destinés aux unités VP-1, VP-2 et VP-4 de l'escadron et de l'armée de l'air de la flotte au Japon. Quatre hélicoptères et un nombre égal de SNBS du Fleet Air Service Squadron étaient chargés sur son pont d'hydravions. Elle a atteint Yokosuka le 11 août 1950, débarquant ses passagers et leur équipement et a pris de nouvelles cargaisons d'aviation et passagers pour le transport au port d'Apra, Guam. Elle est arrivée à ce dernier port le 20 août, a débarqué ses passagers, puis a chargé des pièces de rechange de bombardier de patrouille et huit chasseurs à réaction pour la livraison au port de Naha, Okinawa, le 25 août 1950. Baie pour les opérations sous le commandement de l'escadron de service trois (groupe opérationnel du commandant 70.7). Le 3 septembre, elle a servi sept Mariners du VP-46 et deux Sunderlands du 88th Royal Air Force Squadron, qui avaient effectué une sortie lors d'une évacuation après un typhon depuis leur base d'Iwakuni, au Japon.

Le 6 septembre 1950, le Salisbury Sound arrive à Iwakuni, au Japon, et se présente au commandant FAW-6. Elle a commencé le service à VP-42 et VP-47, qui avaient onze marins présents ce jour-là plus trois Sunderlands du 88th Squadron de la Royal Air Force. Ces unités comprenaient l'hydravion et la reconnaissance de la Force opérationnelle quatre-vingt-seize soutenant les opérations de la Force opérationnelle soixante-dix-sept et du Groupe opérationnel 96.5. Quatre autres Mariners étaient arrivés le 9 septembre 1950 lorsque Salisbury Sound est devenu le navire amiral du commandant Fleet Wing SIX. Elle est maintenant devenue la base d'opérations pour tous les hydravions de la Force de patrouille et de reconnaissance (*Task Force 99) s'occupant de huit Sunderlands du 88e Escadron de la Royal Air Force, sept avions du VP-47 et neuf avions du VP-42. Le 16 septembre, le commandant FAW-6 a déplacé son drapeau, ainsi que les pilotes et l'équipage du VP-47, vers l'hydravion USS Curtiss (AV-4), contrôlant tous les vols à partir de ce navire. Salisbury Sound a continué le contrôle du seadrome jusqu'au 18 septembre, puis a pris le carburant d'aviation à Kure, retournant à Iwakuni le 21 septembre 1960. Elle s'est présentée au commandant de la première escadre aérienne (groupe de tâches 70.6) le 23 septembre et s'est rendue à la base de Buckner Bay, Okinawa, le 26. Elle a posé 18 bouées dans l'ancrage des hydravions et le 2 octobre, cinq marins de la VP-46 (Southern Search and Reconnaissance Force), sont arrivés des îles Pescadores pour échapper à la fureur d'un typhon. Ces avions ont effectué des vols de reconnaissance et de patrouille nocturnes dans le détroit de Formosa depuis le détroit de Salisbury jusqu'au 10 octobre, date à laquelle ils ont à nouveau terminé leurs vols dans les Pescadores. Entre-temps, il avait hissé le drapeau du commandant FAW-1 le 5 octobre 1950. Les vents et la mer agitée menaçaient à nouveau le seadrome des Pescadores le 19 octobre, et les marins du VP-46 se sont à nouveau déplacés progressivement vers la base de Salisbury Sound. Le 2 novembre 1950, il entra dans le port de Naha, transférant 30 000 gallons d'essence au Y-53 pour livraison à la base navale avant de retourner à Buckner Bay le même jour. Elle a continué à diriger et à s'occuper des vols de recherche et de reconnaissance des Mariners jusqu'au 27 novembre 1950, lorsque le commandant de la Fleet Wing ONE a déplacé son drapeau sur l'USS Gardiners Bay (AVP-39).

Le détroit de Salisbury est arrivé à Iwakuni, au Japon, le 20 novembre 1950, et a hissé le drapeau du commandant Air Wing Six. Elle a revécu l'USS Curtiss (AV-4) de contrôle de seadrome et a commencé à s'occuper de neuf Mariners du VP-42 et de quatre Royal Air Force Sunderlands, opérant à partir d'Iwakuni. Le 1er décembre, sept Mariners du VP-47 sont arrivés et le 21, le commandant FAW-6 a transféré son drapeau à Curtis. Le 15 décembre 1950, le Salisbury Sound retourne à Buckner Bay et relève Gardiners Bay (AVP-39) en tant que navire amiral du commandant FAW-1. Elle a maintenant commencé le service pour le détachement de cinq Marines de VP-46, stationnés à Buckner Bay, et trois Mariners du même escadron, stationnés à Sangley Point, Luzon, Îles Philippines. Ces unités ont effectué des vols de recherche et de reconnaissance au départ de Buckner Bay et ont effectué des vols de messagerie entre Sangley Point et Hong Kong. À partir du 6 janvier 1951, elle a soutenu l'élément d'entraînement à la guerre anti-sous-marine 7016 comprenant une unité de recherche et d'attaque aérienne d'avion terrestre (9 P2V4 du VP-22), une unité de recherche et d'attaque aérienne d'hydravion (9 marins du VP-46) et un sous-marin de la flotte Besugo (SS-321). Ce devoir a pris fin le 16 janvier 1951 et le Salisbury Sound a repris sa direction quotidienne de vol de reconnaissance et de services d'appel d'offres.

UN PEU D'HISTOIRE : ". VP-1 Tests 1065 Engine Oil - Page 35 - Naval Aviation News - Août 1950. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1950/aug50.pdf [21JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". A Salty Tale From Alaska - Page 23 - Naval Aviation News - Avril 1950. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1950/apr50.pdf [19JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". High Morale Sets Arctic Mark - Naval Aviation News - Avril 1950. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1950/apr50.pdf [19JUL2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Les escadrons de patrouille dans la guerre de Corée par le LCDR Rick Burgess, USN (retraité) - Naval Aviation News juillet-août 2002. " Contribution de Mike Yared [email protected] [25JAN2003]
Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée Page 1 sur 4
Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée Page 1 sur 4
Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée Page 1 sur 4
Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée Page 1 sur 4


USS Floyds Bay (AVP-40), 1945-1960

L'USS Floyds Bay, un petit hydravion de classe Barnegat de 1 766 tonnes, a été construit à Houghton, dans l'État de Washington, et a été mis en service en mars 1945. Après une formation à Pearl Harbor et dans les Mariannes, il est arrivé à Okinawa fin juillet et a soutenu un vol aérien. escadron de sauvetage en mer et autres hydravions jusqu'en septembre. Elle a ensuite contrôlé les seadromes de Wakanoura Wan et Nagoya, au Japon, et à Shanghai et Tsingtao, en Chine avant de retourner à San Francisco en décembre 1946.

Entre juin 1947 et mars 1948, Floyds Bay a effectué une croisière de bonne volonté autour du monde, se dirigeant vers l'est vers la Méditerranée puis vers l'Extrême-Orient. Plus tard en 1948, elle a soutenu des avions volant des missions photographiques en Alaska. Au cours de l'été 1949, il soutint les hydravions et servit de base de communication diplomatique à Hong Kong pendant l'avancée communiste dans le sud de la Chine. Entre 1950 et 1959, elle a effectué des déploiements annuels en Extrême-Orient et a également effectué des missions sur la côte ouest qui l'ont emmenée du Mexique à l'Alaska. Floyds Bay a été désarmé en février 1960 et vendu en juillet 1960.

Un jour comme aujourd'hui. 1864: A Petersburg, le général de l'Union Ulysses S. Grant se rend compte que la ville ne peut plus être prise d'assaut et s'installe dans un siège.


Floyds Bay-AVP-40 - Histoire

UN PEU D'HISTOIRE : " CD-ROM : Dictionnaire des escadrons de l'aviation navale américaine Vol. 2 Stock No. 008-046-00195-2 L'histoire de VP, VPB, VP(HL) et VP(AM) Naval Historical Center, Department Of The Navy, Washington, D. C. " [15JUN2000]

CHAPITRE 3 Historiques de l'escadron de patrouille (VP) VP-17 331KB

UN PEU D'HISTOIRE : ". Summary Of Air Changes - Page 2 à 3 - Naval Aviation News - Septembre 1959. " Site Web : http://www.history.navy.mil/nan/backissues/1950s/1959/sep59.pdf [15AUG2004]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Ce ZE-6 (avant et arrière) à Fairbanks, en Alaska, à l'été 1959. L'équipage 6 a été envoyé à Fairbanks pour travailler avec l'IGY (Année géophysique internationale). " Contribution de SCALESE, Tom cl&# 101verdevil39@gmail.com [05SEP2001]

UN PEU D'HISTOIRE : " CD-ROM : Dictionnaire des escadrons de l'aviation navale américaine Vol. 2 Stock No. 008-046-00195-2 L'histoire de VP, VPB, VP(HL) et VP(AM) Naval Historical Center, Department Of The Navy, Washington, D. C. " [15JUN2000]

CHAPITRE 3 Historiques de l'escadron de patrouille (VP) VP-17 331KB

Le 1er juillet 56, alors qu'il était déployé dans la NAF Naha, à Okinawa, au Japon, le dix-septième escadron de patrouille (VP-17) a été rebaptisé escadron d'attaque minière lourde dix. Le VA(HM)-10 était l'un des deux escadrons de la marine. Une côte ouest - une côte est. Pilotant des Lockheed P2V-6 Neptunes, le VA(HM)-10 a conservé les lettres de queue "BH". Le CDR E. L. Ploughman a pris le commandement en août 1956. Le VA(HM)-10 est retourné à son port d'attache à NAS Whidbey Island, Washington en septembre 1956. Peu de temps après, les équipages ont commencé à s'entraîner pour passer au P2V-6M. Le -6M avait la capacité de tirer le missile air-sol Petrel.

En avril 1957, l'escadron a commencé sa transition vers le P2V-5F. Les avions P2V-6M de l'escadron ont été transférés aux réserves en vue d'un déploiement WestPac dans les -5F. Le 1er septembre 57, le VA(HM)-10 s'est déployé au MCAS Iwakuni, au Japon, et au FAW-6 avec leurs -5F. Tous les escadrons de patrouille de la MARINE ont reçu de nouvelles lettres de codes de queue le 9 décembre 57. VA(HM)-10 a abandonné son ancien code de queue "BH" et a commencé à utiliser "ZE".

Le 11 mars 58, l'escadron est revenu du déploiement et le CDR J. P. Wheatley a pris le commandement le 19 APR 58.

Le 18 MAI 59, l'escadron s'est déployé avec ses -5F sur le NAS Kodiak, l'Alaska et le FAW-4. Le CDR R. Larson a pris le commandement le 24 avril 59. Le 1er juillet 59, l'Escadron d'attaque minière d'attaque lourde Ten (VA(HM)-10) a été redésigné à PATROL SQUADRON SEVENTEEN (VP-17). VP-17 est revenu du déploiement le 20 NOV 59 et portait les lettres de queue de « ZE » jusqu'à leur démantèlement le 31 MAR 95.

UN PEU D'HISTOIRE : ". J'ai remarqué que la période où j'étais dans l'escadron manquait (avril 1955 - novembre 1956). Malheureusement, la plupart de mes souvenirs le sont aussi. J'étais juste curieux de savoir s'il y avait quelque chose que j'avais raté. Je me souviens que l'escadron a été renommé VAHM-10 pendant cette période. Nous étions en déploiement à Naha. Peu de temps après notre retour aux États-Unis, nous avons obtenu le nouveau P2. Le Petre n'a pas fonctionné pour une raison ou un autre et l'escadron est redevenu VP-17. Nous étions censés être capables de lancer des missiles Petre, si je me souviens bien. Notre équipement ASW était un 20MM dans le nez et la queue et 50Cal sur le pont supérieur, un récepteur sono à l'avant sur le pont d'envol. Mon Dieu, avons-nous parcouru un long chemin." Contribution de RW Queal AW1, USN Ret [email protected] [26OCT99]

UN PEU D'HISTOIRE : Tent City ". Circa 1953-1954 VP-17 crewman - Tent City at NAS Iwakuni, Japan. " Contribution de CURRY, G. L. [email protected] [24MAY2002]

UN PEU D'HISTOIRE : Tent City ". Circa 1953-1954 VP-17 Barracks after Tent City at NAS Iwakuni, Japon. " Contribution de CURRY, G. L. [email protected] [24MAY2002]

UN PEU D'HISTOIRE : ". Vers 1954. NAS Iwakuni, Japon. D.W. Jones & Edward A. Rausch à bord d'un Baker-Howe 11" Contribution Edward A. Rausch via RAUSCH, Edward [email protected] [14JUL2001]

UN PEU D'HISTOIRE : ". VP-772 volait de Sand Point, Seattle, WA en 1952. L'escadron a été activé et est devenu VP-17. Nous pilotions des PB4Y-2 à l'époque et avons été envoyés à NAS Iwakuni, Japon en décembre 1952. Nous avons effectué une patrouille anti-sous pour la Force opérationnelle 77. Lorsque nous sommes retournés aux États-Unis, nous étions stationnés à Ault Field sur Whidbey Is., WA. À cette époque, nous avons reçu des P2V-5 pour l'entraînement et plus tard des P2V- 6. L'escadron est retourné à NAS Iwakuni, Japon en 1954 et retour à NAS Whidbey Island, Washington au début de 1955. " Contribué par John (Jack) W. Brown [email protected] [12JAN2001]

UN PEU D'HISTOIRE : UNITÉ : VP-17 DESS PRÉCÉDENT : VP-772 NOM : White Lightings CODE DE QUEUE : BH ACTIVÉ : 2-4-53 DÉSACTIVÉ : ENDROIT(S) TYPIQUE(S) : NAS Whidbey Island, Washington
"Titre: Lockheed P2V Neptune An Illustrated History by Wayne Mutza wmutza@wi.rr.com  Une histoire militaire de Schiffer Livre ISBN : 0-7643-0151-9. 286 pages pleines d'images et d'histoire !

Vers 1950 - 1953
guerre de Corée

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 19 août 1950
    Sortie : 13 novembre 1950
    Zone de patrouille : Détroit de Formosa
    Avion : P2V-3/3W
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date : avril 1951
Sortie : 29 août 1951
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-3
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date d'entrée : 29 mars 1952
Sortie : 5 octobre 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-3
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date : 27 mai 1953
Date de sortie : 1er décembre 1953
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P2V-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : Détachement seulement
    Lieu du détachement : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date du détachement : 1er août 1951
    Date de sortie du détachement : 2 décembre 1951
    Zone de patrouille : Mer de Chine orientale Mer Jaune
    Avion : P2V-3W
    Pertes : Aucune

    Déployé à : Johnson AFB
    Date : 7 juillet 1950
    Sortie : 6 août 1950
    Zone de patrouille : Mer Jaune

Déployé à : Tachikawa AFB
Date d'entrée : 7 août 1950
Date de sortie : 12 février 1951
Zone de patrouille : littoral coréen Mer du Japon
Avion : P2V-3/3Wbr>Pertes : Aucune
Lieu du détachement : NAS Atsugi, Japon
Détachement en : 5 janvier 1951
Détachement : 12 février 1951
Zone de patrouille : littoral coréen de la mer Jaune

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date : 1er août 1951
Date de sortie : 14 janvier 1952
Zone de patrouille : Mer Jaune Mer du Japon Détroit de Tsushima
Avion : P2V-3/3W
Pertes : P2V-3 le 16 août 1951, l'équipage a sauvé P2V le 6 novembre 1951, 10 KIA (combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 28 juin 1953
    Date de sortie : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P2V-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date : 27 juin 1952
    Sortie : 16 novembre 1952
    Zone de patrouille : Mer du Japon
    Avion : P4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : Pusan
    Date du détachement : juillet 1952
    Sortie du détachement : 3 janvier 1953
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 1 février 1953
    Date de sortie : 30 juin 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P4Y-2/2s
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 4 novembre 1950
    Date de sortie : 1 mai 1951
    Zone de patrouille : Formose continentale de la Chine
    Avion : P2V-4
    Pertes : P2V, 21 janvier 1951 (hors combat)
    Emplacement du détachement : aucun
    VP-22

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date d'entrée : 1er décembre 1951
Date de sortie : 31 mai 1952
Zone de patrouille : Détroit de Tsushima Mer du Japon
Avion : P4Y-2S
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun
VP-22

Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
Date : 30 novembre 1952
Date de sortie : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine du Nord et du Sud
Avion : P2V-5
Pertes : P2V-5, 18 janvier 1953 (combat), 7 sauvés, 4 KIA et 2 POW (liés au combat)
P2V-5, 31 janvier 1953 (hors combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NAF Naha, Okinawa, Japon
    Date d'entrée : 16 juillet 1950
    Sortie : 7 août 1950
    Zone de patrouille : Foochow Shanghai
    Avion : PB4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : NAF Agana
    Date du détachement : janvier 1950
    Sortie du détachement : 7 août 1950
    VP-28

Déployé à : Tachikawa AFB
Date : 1er avril 1951
Sortie : 9 octobre 1951
Zone de patrouille : Détroit de la mer Jaune Tsushima
Avion : PB4Y-2S
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Itami AFB
Date du détachement : 24 avril 1951
Sortie du détachement : 30 avril 1951
Zone de patrouille : côte japonaise, opérations ASW.
Emplacement du détachement : Kimpo AFB
Date du détachement : 1er octobre 1951
Sortie du détachement : 13 décembre 1951
Zone de patrouille : Corée intérieure
VP-28

Déployé à: NAF Itami
Date d'entrée : 1 juin 1952
Sortie : 2 décembre 1952
Zone de patrouille : Côte nord-coréenne Côte chinoise
Avion : P2V-3/P4Y-2/2S
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 27 septembre 1952
    Date de sortie : 1 avril 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon, côte coréenne
    Avion : P2V-5/6
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Suisun (AVP 53), 11 avril 1951–fin 1951
    Date : 9 juin 1951
    Date de sortie : 13 décembre 1951
    Zone de patrouille : Détroit de la mer Jaune Tsushima
    Avion : PBM-5/5S
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun
    VP-40

Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
Date d'entrée : 2 septembre 1952
Date de sortie : 28 mars 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine méridionale Détroit de Formosa
Avion : PBM-5/5S
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Pescadores
Date du détachement : 2 sept. 1952
Sortie du détachement : 28 mars 1953
Zone de patrouille : mer de Chine méridionale et mer de Chine orientale
Lieu du détachement : NAF Naha, Okinawa, Japon
Date du détachement : 2 sept. 1952
Sortie du détachement : 28 mars 1953
Zone de patrouille : Mer de Chine orientale Mer Jaune

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Date d'entrée : 19 juillet 1950
    Sortie : 10 août 1950
    Zone de patrouille : côte coréenne

Déployé sur : NAS Yokosuka
Date d'entrée : 11 31 août 1950
Sortie : 1er septembre 1950
Zone de patrouille : Détroit de Tsushima Mer du Japon

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Pine Island (AV 13), août 1950–déc 1950
Curtiss (AV 4), 1er novembre 1950-1er décembre 1950
USS Gardiners Bay (AVP-39), 18 octobre 1950–27 février 1951
Suisun (AVP 53), 11 avril 1951-15 juillet 1951
Date d'entrée : 1er septembre 1950
Date de sortie : 9 avril 1951
Zone de patrouille : Mer Jaune
Avion : PBM-5
Pertes : PBM-5, 7 janvier 1951 (hors combat)
Lieu du détachement : Inchon
USS Gardiners Bay (AVP-39), 3, 13 octobre 1950
Date du détachement : 3 octobre 1950
Sortie du détachement : 17 octobre 1950
Zone de patrouille : eaux coréennes
Lieu du détachement : Chinhae
USS Gardiners Bay (AVP-39), 13-18 octobre 1950
Date du détachement : 14 octobre 1950
Sortie du détachement : 18 octobre 1950
Zone de patrouille : Eaux coréennes Mer Jaune

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Date : 7 décembre 1951
Date de sortie : 6 juin 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : P4Y-2
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Chinhae
Date du détachement : 15 mars 52
Date de sortie du détachement : avril 1952
Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : les îles Pescadores
    Suisun (AVP 53) 30 juil 1950-6 mars 1951
    Date d'entrée : 31 juillet 1950
    Date de sortie : 6 février 1951
    Zone de patrouille : Détroit de Formose Chine

Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
Date d'entrée : 1 décembre 1950
Date de sortie : 6 février 1951
Zone de patrouille : Recherches de secteur de nuit
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : Buckner Bay
USS Salisbury Sound (AV-13), 1er novembre 1950-6 mars 1951
Date du détachement : 1er novembre 1950
Date de sortie du détachement : 6 février 1951
Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
Date du détachement : 31 juillet 1950
Date de sortie du détachement : 6 février 1951
Zone de patrouille : vols de messagerie vers Okinawa

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Floyds Bay (AVP 40), 26 septembre 1951-début 1952
USS Gardiners Bay (AVP-39), 26 septembre 1951-début 1952
Date d'entrée : 30 septembre 1951
Date de sortie : 2 avril 1952
Zone de patrouille : côte coréenne
Avion : PBM-5S/5S2
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Chinhae
Suisun (AVP 53)
Date du détachement : septembre 1951
Sortie du détachement : 2 avril 1952
Zone de patrouille : côte coréenne

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
Date d'entrée : 1er mars 1953
Date de sortie : 27 juillet 1953
Zone de patrouille : côte est de la Corée du détroit de Formosa
Avion : PBM-5S2
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    USS Gardiners Bay (AVP-39), juillet 1950-1 octobre 1950
    Date d'entrée : 31 juillet 1950
    Sortie : 16 octobre 1950
    Zone de patrouille : Détroit de Chosin

Déployé à: Chinhae/Inchon
USS Gardiners Bay (AVP-39), 3, 13 octobre 1950
Zone de patrouille : eaux coréennes
Date d'entrée : 16 octobre 1950
Sortie : 15 novembre 1950

Déployé à: NAF Yokosuka
Date d'entrée : 16 novembre 1950
Date de sortie : 1er janvier 1951
Zone de patrouille : Mer du Japon, côte est de la Corée
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Emplacement du détachement : aucun

Déployé sur : l'île de Pescadores
Île des Pins (AVP 12)
Date : 1er août 1951
Sortie : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer Jaune
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
USS Salisbury Sound (AV-13)
Date du détachement : 26 juillet 1951
Sortie du détachement : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer de Chine
Emplacement du détachement : Buckner Bay
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Corson (AVP 37)
Détachement : 26 juillet 1951
Sortie du détachement : 4 mars 1952
Zone de patrouille : Mer de Chine
1952 Déploiements
VP-47

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Date : 22 novembre 1952
Date de sortie : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer Jaune Mer du Japon
Avion : PBM-5
Pertes : Aucune
Lieu du détachement : Fukuoka
Corson (AVP 37)
Date du détachement : décembre 1952
Date de sortie du détachement : 31 mai 1953
Zone de patrouille : Mer du Japon

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Kenneth Whiting (AV 14)
    USS Gardiners Bay (AVP-39)
    Date : juillet 1953
    Date de sortie : décembre 1953
    Zone de patrouille : Mer Jaune
    Avion : PBM-5S2
    Pertes : PBM-5 le 30 juillet 1953 (hors combat), 5 secourus, 10 tués dans le crash
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : NS Sangley Point, Philippines
    Date : 1er mai 1953
    Date de sortie : 1er septembre 1953
    Zone de patrouille : Mer de Chine méridionale
    Avion : PBM-5S2
    Pertes : PBM-5 le 30 juin 1953 (hors combat)
    Lieu du détachement : NAS Iwakuni, Japon
    USS Kenneth Whiting (AV-14)
    USS Gardiners Bay (AVP-39) jusqu'en juin 1953
    Floyds Bay (AVP 40)
    Date du détachement : 1 juin 1953
    Date de sortie du détachement : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : côte coréenne

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 28 mars 1953
    Date de sortie : 27 juillet 1953
    Zone de patrouille : Mer du Japon Mer Jaune
    Avion : P2V-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun

    Déployé à : Buckner Bay
    USS Salisbury Sound (AV-13), 1er novembre 1950-6 mars 1951
    Suisun (AVP 53), 6 mars 1951-13 août 1951
    Date : 7 février 1951
    Sortie : 13 août 1951
    Zone de patrouille : côte chinoise du détroit de Formosa
    Avion : PBM-5
    Pertes : Aucune
    Lieu du détachement : NS Sangley Point, Philippines
    USS Salisbury Sound (AV-13), 13 mars 1951-18 octobre 1951
    Date du détachement : 7 février 1951
    Date de sortie du détachement : 13 août 1951
    Zone de patrouille : Côte de Formose Côte de Chine
    Lieu du détachement : Hong Kong
    Date du détachement : 7 février 1951
    Date de sortie du détachement : 13 août 1951
    Zone de patrouille : vols de messagerie

Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
Kenneth Whiting (AV 14)
USS Gardiners Bay (AVP-39)
Date d'entrée : 1 juin 1952
Sortie : 8 décembre 1952
Zone de patrouille : côte coréenne Détroit de Formosa
Avion : PBM-5S2
Pertes : PBM endommagé le 31 juillet 1952, 2 KIA et 2 WIA (liés au combat)
Emplacement du détachement : aucun

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 31 janvier 51
    Sortie : 3 août 1951
    Zone de patrouille maritime : détroit de Tsushima jaune
    Avion : P4Y-2
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : K-1, Pusan
    Date du détachement : 12 juin 1951
    Sortie du détachement : 3 août 1951
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Atsugi, Japon
    Date d'entrée : 1er décembre 1951
    Sortie : 7 juillet 1952
    Zone de patrouille : Mer du Japon
    Avion : P4Y-2S
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : Kimpo AFB
    Date du détachement : 12 décembre 1951
    Sortie du détachement : 7 juillet 1952
    Zone de patrouille : Corée intérieure

    Déployé sur : NAS Iwakuni, Japon
    Curtiss (AV 4) jusqu'au 30 décembre 1950
    Pine Island (AV 12), décembre 1950-mi-1951
    USS Gardiners Bay (AVP-39), 18 octobre 1950-13 avril 1951
    Suisun (AVP 53), 11 avril 1951 - Fin 1951
    Date d'entrée : 13 décembre 1950
    Date de sortie : 9 juin 1951
    Zone de patrouille : Mer Jaune, patrouilles de nuit
    Avion : PBM-5
    Pertes : Aucune
    Emplacement du détachement : aucun
    1951 Déploiements

UN PEU D'HISTOIRE : ". Escadrons de patrouille dans la guerre de Corée - Naval Aviation News, juillet-août 2002 par Rick Burgess. " http://www.findarticles.com/p/articles/mi_m0IAX/is_5_84/ai_90332255 [29MAR2005]

Étant donné que la plupart des combats de la GUERRE DE CORÉE se sont déroulés au-dessus de la péninsule coréenne, l'essentiel de la contribution aérienne de la Marine à la guerre a pris la forme d'avions tactiques embarqués. Pour les escadrons de patrouille de la Marine (VP), la guerre s'est déroulée principalement à la périphérie du front principal, principalement dans le cadre de missions de contrôle de la mer et de déni de mer, et d'autres rôles tels que la chasse aux mines.

La guerre de Corée a été l'un des nombreux points chauds de la masse continentale asiatique, attirant l'attention des escadrons VP au début des années 1950. La guerre froide au sens large était en plein froid. L'Union soviétique avait testé ses premières armes nucléaires en 1949, et sa grande flotte de sous-marins représentait une menace crédible pour les forces opérationnelles porte-avions et amphibies de la Marine. Toujours en 1949, les forces de l'Armée populaire de libération de la Chine communiste avaient repoussé les forces nationalistes chinoises du continent asiatique à travers le détroit de Formose jusqu'à Formose (aujourd'hui Taiwan). Les forces coloniales françaises en Indochine ont été assiégées par une force Viet Minh de plus en plus forte dirigée par Ho Chi Minh. Du détroit de Béring à Singapour, les avions de patrouille de la Marine avaient beaucoup à surveiller.

Bien que les forces opérationnelles porte-avions de la septième flotte américaine aient été engagées dans la zone d'opérations coréenne, la flotte était toujours chargée de la protection de Formose. La flotte a pu maintenir une surveillance de routine du détroit de Formose avec des avions de patrouille, ce qui a rendu impossible pour les Chinois communistes de lancer une invasion surprise de l'île.

Dans la zone d'opérations coréenne, les escadrons VP ont participé au blocus de la Corée du Nord, gardant la marine marchande et les flottes de pêche sous surveillance et dissuadant les activités sous-marines hostiles. De plus, des avions de patrouille ont chassé et détruit des mines, largué des fusées éclairantes pour des frappes aériennes et mené des opérations de reconnaissance météorologique et de recherche et de sauvetage.

Au début de la guerre de Corée, les escadrons Pacific Fleet VP étaient équipés de trois types d'avions lourdement armés. Les Martin PBM-5/5S/5S2 Mariners étaient les seuls hydravions volants dans les escadrons de patrouille actifs (le P5M Marlin n'était pas encore entré en service). -2/2S/2B, un vestige de la Seconde Guerre mondiale et des versions du nouveau bimoteur Lockheed Neptune (P2V2/3/3W/4/5), successeur du bombardier de patrouille d'après-guerre PV-2 Harpoon.

La flotte du Pacifique n'était équipée que de neuf escadrons VP en juin 1950, après avoir supprimé quatre escadrons au cours de la première moitié de l'année. Les escadrons VP étaient basés à NAS Whidbey Island, à Washington NAS North Island, à San Diego, en Californie et à NAS Barbers Point, à Hawaï. Ils ont été déployés à NAF Yokosuka, Japon NS Sangley Point, Philippines, Philippines. NAS Kodiak, Alaska et NAS Agana, Guam. À la fin de 1950, sept escadrons de réserve VP ont été activés, dont cinq ont été affectés à la flotte du Pacifique. À la fin de 1951, deux autres escadrons VP en service actif ont été établis dans la flotte du Pacifique, et deux autres escadrons de réserve ont été activés pour les augmenter.Le NAS Alameda, en Californie, et le NAS Seattle, dans l'État de Washington, ont accueilli certains des nouveaux escadrons. Un seul escadron de patrouille de la flotte de l'Atlantique, VP-7 à NAS Quonset Point, Rhode Island, a été déployé dans la zone de guerre, arrivant moins d'un mois avant la trêve du 30 juin 1953.

Lorsque la guerre a éclaté en 1950, la Fleet Air Wing FAW-1 à Guam contrôlait les escadrons déployés dans le Pacifique occidental. En juillet 1950, le FAW-1 s'est déplacé à Naha, Okinawa, pour contrôler les patrouilles dans le détroit de Formosa en utilisant un escadron d'hydravions basé à terre et un hydravion. Le FAW-6 a été créé à Atsugi, au Japon, pour coordonner les patrouilles dans la mer Jaune et la mer du Japon. Finalement, la force typique du FAW-6 comprenait trois escadrons d'avions terrestres et deux escadrons d'hydravions, ainsi que deux escadrons d'hydravions de la Royal Air Force Sunderland. Ces structures de commandement sont restées en place tout au long de la guerre, sauf pendant une courte période où elles ont été relevées respectivement par FAW-2 et FAW-14.

Seuls huit avions de patrouille - des PBM affectés au VP-46 et à l'escadron qu'il soulageait, le VP-47 - ont patrouillé en Extrême-Orient lorsque l'invasion nord-coréenne a commencé, tandis que les PB4Y du VP-28 ont été déployés à NAS Agana, Guam. Bientôt, le VP-47 a été regroupé et conservé en déploiement, les P2V-3 du VP-6 sont arrivés à la base aérienne de Johnson près de Tokyo, au Japon, et les PBM du VP-42 ont été mis en place à Iwakuni, au Japon. Le VP-28 s'est rendu à la NAF Naha, à Okinawa, au Japon et a commencé des patrouilles quotidiennes du détroit de Formose et de la côte chinoise. D'autres escadrons tournèrent à leur tour et se déployèrent également dans des bases et des mouillages éloignés tels que Hong Kong les Pescadores, Buckner Bay et NAF Kadena, Okinawa, Japon Tachikawa et Itami au Japon et NAS Kodiak, Alaska et Shemya dans les Aléoutiennes.

Alors que l'invasion nord-coréenne poussait vers le sud, les Neptunes du VP-6 ont été utilisés à trois reprises pour fournir des repérages de tirs navals aux navires de guerre des Nations Unies sur la côte ouest de la Corée du Sud. Les P2V-3 de l'escadron, armés de canons de 20 mm, de bombes et de roquettes, ont également lancé eux-mêmes de nombreuses attaques contre des cibles nord-coréennes le long de la côte nord-est.

Le 29 juillet 1950, deux équipages ont détruit un train de chemin de fer avec leurs roquettes et leurs canons. Le 13 août, des équipages ont coulé trois bateaux et deux barges en train de mouiller des mines près de Chinnampo et ont endommagé deux embarcations de surface près de Wonsan. Un VP-6 Neptune a été endommagé lors de l'attaque. Une attaque contre un patrouilleur près de Chinnampo le 16 août a été fatale à un autre avion VP-6, qui a abandonné après avoir pris feu. L'équipage a été secouru par le croiseur de la Royal Navy HMS Kenya. Les avions de patrouille ont été interdits par la suite d'entreprendre des missions d'attaque sur la Corée. VP-6 est devenu le seul escadron de patrouille à recevoir la Navy Unit Citation pendant la guerre de Corée.

Les avions de patrouille - PBM, P2V et Sunderlands - étaient largement utilisés pour la chasse aux mines, en particulier dans les ports d'Inchon et de Wonsan. Cette activité fastidieuse obligeait les PBM à voler bas et lentement, suffisamment près pour faire exploser une mine amarrée avec des tirs de mitrailleuses, mais suffisamment haut pour éviter l'explosion de la mine. Les P2V ont largué des grenades sous-marines pour éliminer les mines magnétiques.

En 1951, les escadrons VP ont été pressés dans un autre rôle, cette fois au-dessus de la terre, larguant des fusées éclairantes à l'appui des frappes aériennes. Connues sous le nom de missions Firefly, elles ont aidé à empêcher les mouvements de ravitaillement ennemis de nuit. L'amiral Arthur W. Radford a suggéré l'utilisation de P4Y-2 Privateers comme fusées éclairantes pour remplacer les plus vulnérables Skytrains R4D dans l'éclairage des cibles pour les chahuteurs nocturnes F4U-5N Corsair et F7F-3N Tigercat du Corps des Marines. Un P4Y de VP-772 a été modifié pour la mission et s'est avéré très efficace, et trois autres P4Y de VP-772 et VP-28 ont été affectés en tant que "Lamp Lighters" (plus tard exploités par des escadrons successifs). Au cours d'une mission typique, le P4Y se rendait avec quatre avions d'attaque, recherchait des convois de camions et éclairait les cibles de l'avion d'attaque.

Bien que les forces des Nations Unies aient réussi à maintenir la supériorité aérienne sur la majeure partie de la péninsule coréenne, les avions de patrouille lourds ont eu quelques rencontres avec des avions ennemis. Un VP-42 Mariner a été endommagé le 11 mai 1952 par un chasseur MiG-15 au-dessus de la mer Jaune, et le 31 juillet 1952, un VP-731 PBM a été gravement endommagé par les tirs d'un MiG-15, qui ont tué deux membres d'équipage et blessé deux autres.

Les vols au large de la Chine et de l'Union soviétique, loin des couvertures protectrices, étaient plus dangereux. Des VP-28 P4Y ont été attaqués au-dessus du détroit de Formose le 26 juillet par un F-51 Mustang aux marques nord-coréennes, et les 20 septembre et 22 novembre 1950 par des MiG-15, le tout sans résultat. Un VP-42 PBM a été perdu pour des raisons inconnues dans le sud du détroit de Formosa le 5 novembre. Le 6 novembre 1951, un VP-6 P2V-3W a été abattu, sans survivants, par des combattants soviétiques près de Vladivostok. Le 18 janvier 1953, des batteries antiaériennes chinoises abattent un VP-22 P2V au large de Swatow. Un PBM-5G des garde-côtes a récupéré les survivants mais s'est écrasé au décollage, entraînant la perte de 11 aviateurs, dont 7 du P2V. Les survivants ont été secourus par un navire de la Marine. D'autres incidents et pertes d'avions se sont produits dans les années qui ont suivi la trêve coréenne.

Un équipage P2V audacieux a survécu de manière étonnante à une série de huit ou neuf survols intentionnels de la péninsule du Kamtchatka de l'Union soviétique entre avril et juin 1952. Un VP-931 P2V-3W - modifié avec un équipement de renseignement électronique spécial dans son nez et piloté par un équipage trié sur le volet -- a volé en silence radio au-dessus de la péninsule à 15 000 pieds à la recherche d'installations militaires. Lorsque des sites militaires ont été détectés, un RB-50 de l'Air Force volant au-dessus et derrière le P2V a photographié les sites. Les fouineurs ont été interceptés lors de deux missions par des chasseurs MiG soviétiques, mais n'ont apparemment jamais fait l'objet de tirs. Heureusement, les opérations récemment déclassifiées n'ont jamais nécessité les services de l'avion de sauvetage SB-17 de l'Air Force affecté aux missions. Cet équipage du VP-931 (plus tard VP-57) a également effectué un vol de recherche et de sauvetage audacieux en juillet 1953 au-dessus du port de Vladivostok pour l'équipage d'un RB-50 qui a été abattu par des chasseurs soviétiques. Un destroyer américain a sauvé l'un des membres d'équipage.

Les avions de patrouille terrestres ont été plus utilisés que les bateaux volants pendant la guerre de Corée, se révélant plus efficaces. En Corée, les avions de patrouille terrestres ont effectué 12 sorties pour 9 vols effectués par des hydravions.


George Floyd a dit aux officiers que je ne pouvais pas respirer plus de 20 fois, selon les transcriptions

Les transcriptions récemment publiées des minutes qui ont précédé la mort de George Floyd révèlent qu'il a dit aux officiers "Je ne peux pas respirer" plus de 20 fois, seulement pour que son plaidoyer soit rejeté par Derek Chauvin, l'officier blanc pressant son genou dans le cou de Floyd, qui a déclaré : "Il faut beaucoup d'oxygène pour parler."

Les derniers mots de Floyd sont devenus un cri de ralliement lors de manifestations à travers le monde dans un contexte de racisme systémique et de brutalité policière. Les transcriptions effrayantes des enregistrements vidéo de la caméra corporelle qui ont été rendues publiques mercredi fournissent le récit le plus détaillé à ce jour de ce qui s'est passé après que la police a appréhendé Floyd le 25 mai.

Avant de mourir, Floyd a pleuré pour sa mère décédée et ses enfants. « Maman, je t'aime. Dites à mes enfants que je les aime. Je suis mort", a-t-il déclaré.

Les nouvelles preuves ont été rendues publiques dans le cadre des efforts déployés par l'un des officiers impliqués, Thomas Lane, pour faire rejeter les accusations selon lesquelles il aurait aidé et encouragé à commettre un meurtre.

Le Congressional Black Caucus, qui est composé de la plupart des membres afro-américains du Congrès américain, a intensifié jeudi ses appels à l'adoption d'une législation pour réformer ce que beaucoup pensent être des forces de police largement trop militarisées aux États-Unis, avec de nombreux départements. mettre l'accent sur des réponses très agressives à la criminalité et aux troubles au lieu de favoriser les relations communautaires et d'investir davantage dans les services sociaux et l'éducation.

Le membre du Congrès géorgien Hank Johnson a tweeté : « Le racisme systémique imprègne trop de nos services de police dans ce pays et existe dans les services de police depuis des générations. »

Et toujours au 9 juillet 2020, la police n'avait pas encore été démilitarisée. Cela fait DEUX SEMAINES que @HouseDemocrats a adopté la George Floyd #JusticeInPolicing Act. Il est maintenant temps pour le Sénat de faire son travail et de voter.

Certains ont réagi non seulement avec horreur mais avec détermination à apporter des changements, un commentateur a tweeté jeudi : "C'est horrible à lire mais nécessaire."

c'est horrible à lire mais nécessaire, surtout pour quiconque pense que la police existe uniquement pour protéger les "biens" des "méchants" - commencez ici, puis lisez un peu d'histoire #BLM #GeorgeFloyd #BreonnaTaylor #BlackLivesMatter https://t.co/KU8DIxobc9

&mdash Marie Myung-Ok Lee (@MarieMyungOkLee) 9 juillet 2020

Le commentateur politique Keith Boykin a simplement tweeté les propres mots de Floyd, répétés encore et encore alors qu'il mourait.

George Floyd a dit plus de 20 fois aux policiers qu'il ne pouvait pas respirer.

Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
Je ne peux pas respirer.
. https://t.co/4IqO66GVRU

&mdash Keith Boykin (@keithboykin) 8 juillet 2020

D'autres ont mentionné la dépravation.

Les mots ne peuvent pas exprimer de manière adéquate le niveau de dépravation dans la transcription du meurtre de George Floyd. Vous ne pouvez pas réformer ce genre de cruauté raciste et indulgente. Il n'y a pas de version mieux entraînée ou raisonnable de celui-ci.

&mdash féministe d'à côté (@emrazz) 9 juillet 2020

Les transcriptions indiquent clairement que Floyd a essayé de coopérer avec la police et leur a dit qu'il ne se sentait pas bien. "J'ai mal à l'estomac. Mon cou me fait mal. Tout fait mal. J'ai besoin d'eau ou quelque chose, s'il vous plaît », leur a dit Floyd. Suppliant de ne pas être mis dans une voiture de police, Floyd a déclaré qu'il était claustrophobe.

Un arrêt de bus à Minneapolis fait partie d'un mémorial à George Floyd. Photographie : Leila Navidi/AP

Une grande partie de ce que le public savait de la mort de Floyd provenait auparavant de vidéos de spectateurs et de séquences de surveillance. Alors que les agents notaient que Floyd s'évanouissait, les nouvelles transcriptions ont révélé que les spectateurs ont demandé si Floyd avait un pouls. « Il ne respire même pas en ce moment, mon frère, tu penses que c'est cool ? » quelqu'un a demandé.

« Vous en avez un ? » Lane a demandé, alors que lui et d'autres officiers ont essayé à plusieurs reprises et n'ont pas réussi à trouver le pouls de Floyd. "Huh", a déclaré Chauvin à ce moment-là, gardant son genou sur Floyd.

Les nouveaux documents comprennent 82 pages de transcriptions de la caméra corporelle et une transcription de 60 pages de l'entretien de Lane avec les enquêteurs. Lorsqu'on a demandé à Lane s'il estimait que lui ou Chauvin avait contribué à la mort de Floyd, son avocat est intervenu: "Vous n'allez pas répondre à cela."

L'avocat de Lane, Earl Grey, a peint l'image d'une recrue qui faisait confiance à Chauvin, un officier supérieur. Gray a déclaré qu'une fois Floyd au sol, Lane avait demandé à deux reprises si les officiers devaient faire rouler Floyd de son côté, et Chauvin a dit non.


Collection de tracteurs Hart-Parr / Oliver / Blanc

Contient des dossiers historiques de l'entreprise, des rapports annuels, des photographies de l'entreprise, des négatifs et des diapositives, des dossiers syndicaux (Union des travailleurs unis de l'automobile, section locale 1415), des films cinématographiques, des manuels techniques, des plans, de la documentation commerciale, des artefacts de l'usine et des tracteurs produits dans la ville de Charles , Iowa, plante. La collection s'étend de 1889 à 1995.

Remarque : Les manuels originaux et réimprimés sont en vente ainsi que les films cinématographiques d'Oliver transférés sur bande vidéo. Veuillez appeler le Musée pour plus de détails.

Histoire locale et collection d'artefacts

Plus de 50 000 artefacts allant de la préhistoire au XXe siècle, se concentrant principalement sur la période 1850-1950. Comprend le ménage, l'agriculture, les professions libérales, les métiers, les loisirs, les transports, les arts décoratifs, les textiles, l'art populaire et les matériaux à thème militaire.

+ Coupures de journaux, monographies, nécrologies et documents de recherche sur l'histoire du comté de Floyd. La collection s'étend de 1850 à nos jours. Environ 25 pieds linéaires.

Pharmacie John G. Legel

Collection d'artefacts du Legel Drug Store à Charles City, Iowa. La collection contient des bouteilles d'apothicaire, des accessoires de magasin, des appareils de mélange / préparation / distillation / distribution, des appareils médicaux, des marchandises générales et des éphémères. Donné sur place à la Floyd County Historical Society et ouvert en tant que musée en 1962. La collection s'étend sur 1884-1962.

Log Cabin & Early Pioneer Life

En franchissant la porte, imaginez-vous vivre dans une cabane en rondins des années 1850. Toute la famille vivait dans une pièce qui servait de cuisine, de salle à manger, de salon et de chambre des parents. Les enfants dormaient dans le grenier à l'étage. La cheminée était le cœur de la maison fournissant de la chaleur, de la lumière et des équipements de cuisine.

Collection Carrie Lane Chapman Catt

Plusieurs artefacts et environ 1,5 pied linéaire de documents relatifs à la célèbre dirigeante du suffrage féminin et fondatrice de la League of Women Voters, qui a été élevée dans la région rurale de Charles City. La collection s'étend sur environ 1890-1995.

Club de modélisme ferroviaire de la ville de Charles

Plan de train à l'échelle HO établi en 1980. Le club se réunit chaque semaine au musée, à 19 h 30. les mercredis.


Qui était George Floyd ? Sans emploi à cause du coronavirus, il avait déménagé à Minneapolis pour un nouveau départ.

MINNEAPOLIS – Avant de mourir après avoir été coincé pendant quelques minutes sous le genou d'un policier de Minneapolis, George Floyd a subi le même sort que des millions d'Américains pendant la pandémie de coronavirus : sans travail et à la recherche d'un nouvel emploi.

Floyd a déménagé à Minneapolis depuis son Houston natal il y a plusieurs années dans l'espoir de trouver du travail et de commencer une nouvelle vie, a déclaré Christopher Harris, l'ami de toujours de Floyd. Mais il a perdu son emploi de videur dans un restaurant lorsque le gouverneur du Minnesota a émis une ordonnance de séjour à domicile.

Lundi soir, un employé d'une épicerie de Minneapolis a appelé la police après que Floyd aurait tenté de faire passer un faux billet de 20 $.

Dans une vidéo sur téléphone portable largement diffusée de l'arrestation ultérieure, Floyd, qui était noir, peut être vu au sol avec ses mains menottées derrière le dos tandis que l'officier Derek Chauvin le presse contre le trottoir avec son genou sur le cou de Floyd. La vidéo montre Chauvin, qui est blanc, tenant Floyd pendant des minutes alors que Floyd se plaint de ne pas pouvoir respirer. La vidéo se termine par des ambulanciers paramédicaux soulevant un Floyd mou sur une civière et le plaçant dans une ambulance.

Quatre officiers ont été licenciés mardi mercredi, le maire Jacob Frey a demandé que Chauvin soit inculpé au pénal. Frey n'a fait aucune mention des trois autres officiers, qui étaient également sur les lieux.

La police a déclaré que Floyd résistait à son arrestation, mais l'avocat de Chauvin a refusé de commenter et les autres officiers n'ont pas été identifiés publiquement.

Floyd, 46 ans, a grandi dans le troisième quartier de Houston, l'un des quartiers à prédominance noire de la ville, où lui et Harris se sont rencontrés au collège. À 6 pieds 6 pouces, Floyd a émergé comme une star du lycée Jack Yates et a joué dans le match de championnat d'État de 1992 à l'Astrodome de Houston. Yates a perdu contre Temple, 38-20.

Donnell Cooper, l'un des anciens camarades de classe de Floyd, a déclaré qu'il se souvenait d'avoir vu Floyd marquer des touchés. Floyd dominait tout le monde et s'est mérité le surnom de « gentil géant ».

"Personnalité calme mais un bel esprit", a déclaré Cooper. Sa mort "m'a définitivement pris par surprise. C'est tellement triste, le monde dans lequel nous vivons maintenant."

Floyd a été accusé en 2007 de vol à main armée lors d'une invasion de domicile à Houston et en 2009 a été condamné à cinq ans de prison dans le cadre d'un accord de plaidoyer, selon des documents judiciaires.

Harris, l'ami d'enfance de Floyd, a déclaré que lui et certains de leurs amis communs avaient déménagé à Minneapolis à la recherche d'un emploi vers 2014. Harris a déclaré qu'il avait convaincu Floyd de s'y installer également après sa sortie de prison.

"Il cherchait à recommencer à zéro, un nouveau départ", a déclaré Harris. "Il était heureux du changement qu'il apportait."

Floyd a décroché un emploi de sécurité dans un magasin de l'Armée du Salut au centre-ville de Minneapolis. Il a ensuite commencé à occuper deux emplois, l'un conducteur de camions et l'autre videur au Conga Latin Bistro, où il était connu sous le nom de « Big Floyd ».

"Toujours de bonne humeur", a déclaré Jovanni Tunstrom, le propriétaire du bistrot. « Il avait une bonne attitude. Il danserait mal pour faire rire les gens. J'ai essayé de lui apprendre à danser parce qu'il aimait la musique latine, mais je n'ai pas pu parce qu'il était trop grand pour moi. Il m'appelait toujours « Bossman ». J'ai dit : « Floyd, ne m'appelez pas Bossman. » Je suis votre ami."

Harris a déclaré que Floyd avait été licencié lorsque le Minnesota a fermé des restaurants dans le cadre d'une commande de séjour à domicile. Il a déclaré avoir parlé avec Floyd dimanche soir et lui avoir donné des informations pour contacter une agence d'intérim.

"Il faisait tout ce qu'il fallait pour continuer à vivre sa vie", a déclaré Harris, ajoutant qu'il ne pouvait pas croire que Floyd aurait recours à la contrefaçon. "Je ne l'ai jamais vu faire quelque chose comme ça."

Floyd laisse derrière lui une fille de 6 ans qui vit toujours à Houston avec sa mère, Roxie Washington, a rapporté le Houston Chronicle. Les efforts pour atteindre Washington mercredi ont été infructueux.

"La façon dont il est mort était insensée", a déclaré Harris. « Il a supplié pour sa vie. Il a plaidé pour sa vie. Quand vous essayez tellement de faire confiance à ce système, un système que vous savez n'est pas conçu pour vous, quand vous cherchez constamment la justice par des moyens légaux et que vous ne pouvez pas l'obtenir, vous commencez à vous faire justice vous-même. . "

Carrie Antlfinger et Juan Lozano et la chercheuse en actualités Rhonda Shafner ont contribué à ce rapport


Par William Barber II et Jonathan Wilson-Hartgrove

Le Dr Barber est président de Repairers of the Breach et coprésident de la Poor People's Campaign. M. Wilson-Hartgrove est l'auteur de « Revolution of Values : Reclaiming Public Faith for the Common Good.”

À Elizabeth City, Caroline du Nord, le matin après qu'un jury à Minneapolis a trouvé l'ancien policier Derek Chauvin coupable du meurtre de George Floyd, une unité du département du shérif du comté vêtue d'un équipement tactique est arrivée au domicile d'Andrew Brown Jr. Ils étaient là-bas pour exécuter des mandats d'arrêt et de perquisition liés à la drogue.

En quelques minutes, M. Brown, 42 ans, était mort, abattu au volant de sa voiture. Il a été touché par cinq balles, dont une à l'arrière de la tête. Le procureur de Caroline du Nord dans l'affaire a qualifié la fusillade de "justifiée".

Si George Floyd a forcé l'Amérique à faire face à la question de savoir si un officier qui abuse du pouvoir peut être tenu responsable, le sang d'Andrew Brown Jr. crie depuis le sol de l'est de la Caroline du Nord pour un changement plus profond. La justice exige une transformation systémique et durable - quelque chose que les jeunes générations verront et auront confiance comme authentique. Nous l'appelons la Troisième Reconstruction.

Considérez notre histoire récente, à commencer par le procès de M. Chauvin. Pour nous, cela nous a rappelé des souvenirs de l'été 2013, lorsqu'un jury en Floride a déclaré George Zimmerman non coupable du meurtre de Trayvon Martin. Monsieur.Zimmerman avait tiré et tué le garçon de 17 ans qui n'était coupable que de marcher alors qu'il était noir dans une communauté fermée. L'échec de notre système juridique à tenir M. Zimmerman pour responsable du meurtre de M. Martin a déclenché le mouvement Black Lives Matter. Il a rallié une génération de jeunes qui refusaient d'accepter que des policiers blancs tuent régulièrement des Noirs non armés, un peu comme les Américains blancs lynchaient régulièrement les Noirs américains au début du XXe siècle.

Et ce moment – ​​la montée de Black Lives Matter – a à son tour rappelé le mouvement galvanisé par la mort d'Emmett Till, un garçon de 14 ans de Chicago, qui a été assassiné en toute impunité à Jim Crow Mississippi. L'horreur de son lynchage a inspiré une génération d'enfants qui ressemblaient à Till à affronter un système qui dénigrait leur vie noire et sapait la démocratie. Au cours de la décennie et demie suivante, ils sont devenus les étudiants et les jeunes adultes qui ont dirigé des sit-in aux comptoirs-repas, organisé l'été de la liberté dans le Mississippi, demandé à leurs compatriotes américains de considérer le droit de vote comme un problème moral à Selma et construit une Rainbow Coalition à Chicago pour défendre la dignité de tous les pauvres.

Le calcul exigé par la génération d'Emmett Till a pris du temps – et il a été renversé et saboté à chaque tournant. Mais les jeunes qui se sont vus à Till ont finalement contribué à une deuxième reconstruction de l'Amérique au milieu du 20e siècle, élargissant la démocratie et poussant la nation vers la promesse d'un gouvernement qui représenterait tous ses citoyens.

Maintenant, la génération Trayvon Martin est arrivée à maturité et pousse la nation vers une troisième reconstruction. La mort de M. Floyd, ainsi que celles de Breonna Taylor et de tant d'autres qui ont rejoint la litanie des vies enlevées, a marqué un tournant dans le mouvement : ses cris de « Je ne peux pas respirer » ont uni cette génération dans un halètement collectif pour la justice.

Mais à quoi ressemble cette justice ? La responsabilité du meurtre de M. Floyd n'est pas justice. Si nous ne pouvons pas arrêter les meurtres de Noirs non armés avant qu'ils ne se produisent, toute affirmation collective de la vie des Noirs sonne creux.

Aussi difficile que cela puisse être à réaliser, la Troisième Reconstruction ne se limite pas aux Noirs survivant à des rencontres avec les forces de l'ordre. Il s'agit de l'Amérique qui prend des mesures pour protéger et valoriser ses citoyens noirs comme elle ne l'a jamais fait auparavant. Une troisième reconstruction consiste à s'assurer que les Noirs américains ne sont plus deux fois plus susceptibles que les Blancs de mourir en cas de pandémie. Il s'agit de refaire un système qui les accable de dettes étudiantes et leur offre ensuite des salaires de misère.

Une troisième reconstruction garantira que tous les Américains peuvent accéder à un logement décent pour leurs familles et à une éducation de qualité pour leurs enfants, comme indiqué dans une résolution présentée jeudi par les représentantes Barbara Lee et Pramila Jayapal, et soutenue par notre organisation, la Poor People's Campaign. Leur résolution vise à garantir à tous les Américains l'accès à de l'eau propre et sans plomb et, face aux efforts généralisés de suppression des électeurs, une garantie que leur participation à la démocratie américaine est étendue et protégée.

La Troisième Reconstruction consiste à confronter les politiques et les pratiques qui produisent la mort, que ce soit à cause des meurtres de policiers, de la pauvreté, du manque de soins de santé, de la dévastation écologique ou d'une guerre inutile. C'est, en somme, une déclaration que la mort inutile est intolérable et que la démocratie est encore possible.

En 2020, après un été de manifestations de Black Lives Matter, nous avons été témoins du plus grand nombre de votes exprimés lors d'une élection fédérale dans l'histoire des États-Unis, avec un pourcentage d'électeurs éligibles participant plus élevé que ce que nous avions vu depuis des décennies, et peut-être même plus d'un siècle. De la lutte pour 15 $ au mouvement Sunrise en passant par la campagne des pauvres, cette génération s'est associée à des mouvements pour relier le racisme systémique dans le maintien de l'ordre au racisme systémique dans les inégalités économiques, la dégradation écologique, les disparités en matière de santé et la suppression des électeurs. Dans notre travail avec la Poor People's Campaign, nous avons vu des milliers d'Américains noirs, blancs et bruns tendre la main à des millions de voisins pauvres et à faible revenu comme eux, les encourageant à rejoindre un mouvement qui vote pour un programme de transformation dans notre vie publique.

  • William Barber II et Jonathan Wilson-Hartgrove pensent que « la génération Trayvon Martin est arrivée à maturité et pousse la nation vers une troisième reconstruction ».
  • Hakeem Jefferson et Jennifer Chudy, deux politologues, examinent les graphiques qui répondent aux questions : « La mort de George Floyd a-t-elle catalysé le soutien à Black Lives Matter ? Si oui, pour combien de temps et pour qui ?
  • Elizabeth Hinton, historienne, écrit que « l'histoire de la rébellion noire démontre une réalité fondamentale : la violence policière précipite la violence communautaire ».
  • Levar Stoney, le maire de Richmond, en Virginie, réfléchit à la destruction des monuments confédérés qui "jettent une ombre longue et sombre sur notre ville".
  • Talmon Smith, rédacteur en chef du Times Opinion, écrit que le calcul racial de l’année dernière a été « vécu de manière disproportionnée par des Américains privilégiés ».
  • David W. McIvor, un théoricien politique, rappelle les "oscillations sauvages entre l'espoir et l'angoisse, la possibilité et l'anxiété" des manifestations de l'été dernier.
  • Six jeunes Américains réfléchissent à la façon dont l'année dernière les a changés : « J'ai été beaucoup plus bruyant ces jours-ci. »
  • 14 électeurs conservateurs discutent de leurs sentiments sur la race, la politique et pourquoi «nous sommes si divisés en ce moment».

Et puis, 11 mois après le meurtre de M. Floyd – grâce au courage de Darnella Frazier, l'adolescente qui a filmé Derek Chauvin avec son genou sur le cou de M. Floyd – la nation a vu un chef de police témoigner contre l'un des siens et un vote du jury tenir M. Chauvin responsable du meurtre. C'était une mesure de responsabilité dont Trayvon Martin et tant d'autres n'ont jamais été jugés dignes, et les foules de Minneapolis ont célébré avec des chants de "Je suis quelqu'un".

Mais alors même que le procès de M. Chauvin approchait et se déroulait, la police continuait de tuer des Noirs et des Bruns. Nous avons ajouté des noms comme Donovan Lynch, Adam Toledo et Ma'Khia Bryant à la liste des âmes que nous pleurons.

Comme pour le Civil Rights Act et le Voting Rights Act of the Second Reconstruction, tout changement fondamental dans la police américaine nécessitera une action législative fédérale que nous n'avons pas actuellement le pouvoir politique de réaliser. Même le George Floyd Justice in Policing Act, qui ne réinvente pas fondamentalement l'application des lois mais introduit des protections contre les abus de pouvoir, croupit dans un Sénat où les républicains utilisent la menace de l'obstruction systématique pour faire taire tout vrai débat.

La Troisième Reconstruction, c'est plus qu'un simple projet de loi ou l'agenda d'un parti politique. Il s'agit de renforcer le pouvoir de réimaginer fondamentalement ce qui est possible dans notre société. Les première et deuxième reconstructions de l'histoire américaine se sont produites parce que les mouvements moraux ont réclamé les promesses de la démocratie et qu'un nouvel électorat élargi a insisté sur de nouvelles priorités. Si la génération Trayvon Martin a piqué la conscience de la nation et déclenché un mouvement moral, nous pensons qu'une coalition de personnes pauvres et à faible revenu qui ont historiquement été des électeurs «à faible propension» a le potentiel de changer le paysage politique. Il faut s'organiser autour d'un agenda qui part du bas pour que tout le monde puisse se lever.

Aucun verdict ou élection unique ne peut apporter le calcul racial dont l'Amérique a besoin après 400 ans de construction de systèmes reposant sur la suprématie blanche. Mais la génération de jeunes qui se sont vus dans Trayvon Martin sait que quelle que soit la couleur de leur peau, leur vie n'aura pas d'importance dans cette société tant que la vie des Noirs n'aura pas d'importance dans notre politique publique.

William Barber II est le président de Repairers of the Breach et coprésident de la Poor People's Campaign. Jonathan Wilson-Hartgrove est l'auteur de « Revolution of Values : Reclaiming Public Faith for the Common Good.”

Le Times s'engage à publier une diversité de lettres Pour l'éditeur. Nous aimerions savoir ce que vous pensez de cet article ou de l'un de nos articles. Voilà quelque des astuces. Et voici notre email : [email protected].

Amérique, un an depuis le meurtre de George Floyd Amérique, un
Année depuis George
Le meurtre de Floyd Photographie de José A. Alvarado Jr./Redux


Voir la vidéo: Floyd, que sest-il vraiment passé? (Janvier 2022).