Podcasts sur l'histoire

Ashland, Kentucky

Ashland, Kentucky

Ashland, la plus grande ville du comté de Boyd et de l'est du Kentucky, se trouve sur la rivière Ohio, près de son confluent avec la rivière Big Sandy, à environ 200 milles à l'est de Louisville. Elle forme une zone métropolitaine avec Huntingdon, Virginie-Occidentale, à laquelle elle est reliée par un pont sur l'autoroute interétatique. Une colonisation importante de la région a commencé après que la bataille de Fallen Timbers a éliminé la menace immédiate d'attaques indiennes. Le bureau de poste de Pollards Mill a ouvert ses portes en 1847 et la colonie a été rebaptisée Ashland en 1850, d'après la maison d'Henry Clay. Ashland a été constituée en tant que village en 1858 et en tant que ville en 1870. La première connexion ferroviaire pour Ashland était une ligne de dix milles la reliant à Princess. Ashland était autrefois la gare la plus fréquentée du Chesapeake & Ohio Railroad. Ashland Oil, Inc., la plus grande société basée dans le Kentucky, a été fondée en 1924 dans une petite raffinerie à Leach Station, au sud d'Ashland, à proximité de Catlettsburg, le siège du comté de Boyd. Le Highlands Museum and Discovery Center offre des possibilités de découverte aux enfants et adultes. Un autre musée d'histoire locale est le Lawrence County Historical Museum, de l'autre côté de la rivière Ohio à Ironton, Ohio. Ashland abrite l'Ashland Community and Technical College, qui était autrefois deux institutions distinctes. Morehead State University à Ashland partage le même campus. Le King's Daughters Hospital est devenu le King's Daughters Medical Center, le plus gros employeur d'Ashland. Le système de santé Bon Secours exploite l'hôpital Notre-Dame de Bellefonte.


Ashland Genealogy (dans le comté de Boyd, KY)

REMARQUE : Des enregistrements supplémentaires qui s'appliquent à Ashland sont également disponibles sur les pages du comté de Boyd et du Kentucky.

Actes de naissance d'Ashland

Archives du cimetière d'Ashland

Un milliard de tombes du cimetière d'Ashland

Index du cimetière d'Ashland Bibliothèque publique du comté de Boyd

Cimetière de Patton, un milliard de tombes

Rose Hill Burial Park Un milliard de tombes

Dossiers du recensement d'Ashland

Recensement pour le comté de Boyd, Ashland 1870 Archives Web de la génération américaine

Recensement du comté de Boyd, Ver. 2 1920 Archives Web de la génération américaine

Recensement fédéral des États-Unis, 1790-1940 Recherche de famille

Archives de l'église d'Ashland

Annuaires de la ville d'Ashland

Actes de décès d'Ashland

Ashland Daily Independent Nécrologie Index, 1922-1948, juillet 1970-juin 2020 Boyd County Public Library

Histoires et généalogies d'Ashland

Archives des terres d'Ashland

Archives cartographiques d'Ashland

Carte d'assurance incendie de Sanborn d'Ashland, comté de Boyd, Kentucky, août 1890 Bibliothèque du Congrès

Carte d'assurance incendie de Sanborn d'Ashland, comté de Boyd, Kentucky, février 1895 Bibliothèque du Congrès

Carte d'assurance incendie de Sanborn d'Ashland, comté de Boyd, Kentucky, septembre 1886 Bibliothèque du Congrès

Actes de mariage d'Ashland

Journaux et avis de décès d'Ashland

Ashland Daily Independent Nécrologie Index, 1922-1948, juillet 1970-juin 2020 Boyd County Public Library

Ashland Kentuckian 1856-1856 Bibliothèque publique du comté de Scott

Journaux hors ligne pour Ashland

Selon le US Newspaper Directory, les journaux suivants ont été imprimés, il peut donc y avoir des copies papier ou microfilm disponibles. Pour plus d'informations sur la façon de localiser les journaux hors ligne, consultez notre article sur la localisation des journaux hors ligne.

Nouvelles quotidiennes d'Ashland. (Ashland, Ky.) 1889-1902

Journal d'Ashland. (Ashland, Ky.) 1871-1870s

Républicain d'Ashland. (Ashland, Ky.) Années 1879-1890

Quotidien Indépendant. (Ashland, Ky.) 1982-Actuel

Dossiers d'homologation d'Ashland

Dossiers scolaires d'Ashland

Ajouts ou corrections à cette page ? Nous accueillons vos suggestions via notre page Contactez-nous


Ashland

Le repère historique n ° 1 à Lexington indique l'emplacement de "Ashland", la maison et le domaine de l'homme d'État du Kentucky, Henry Clay.

Ashland était la fierté et la joie de Clay. Dans ce grand domaine, le "Grand Compromis" a diverti les invités, élevé du bétail primé et a profité de certains des meilleurs moments de sa vie. Cependant, le luxe et les avantages offerts par Ashland provenaient en grande partie du travail des esclaves.

Clay était un homme de son temps et de sa région. Il est né dans la société esclavagiste de Virginie. Au moment où il a déménagé dans le Kentucky, l'État de Bluegrass avait modelé son système de travail sur l'Old Dominion. Les objectifs sociaux et les ambitions politiques de Clay le destinaient à devenir un esclavagiste du Kentucky.

L'attitude de Clay envers l'esclavage est quelque peu ambivalente et contradictoire. D'une part, Clay possédait de nombreux esclaves tout au long de sa vie. Il a parfois libéré une partie de sa main-d'œuvre, mais il n'a jamais pris de dispositions pour libérer tous ses esclaves. Malgré cette large propriété d'esclaves et sa réticence à les émanciper, Clay a déployé beaucoup d'efforts pour trouver un moyen de mettre fin à l'esclavage, qui, selon lui, était un fardeau pour la nation. Parfois, sa réputation a souffert de sa position. De nombreux historiens affirment que les efforts de Clay pour freiner la propagation de l'esclavage dans l'ouest des États-Unis ont conduit à sa désapprobation de l'annexion du Texas et de la guerre du Mexique qui en a résulté. Ces décisions lui ont finalement coûté l'élection présidentielle de 1844 et la nomination du parti Whig en 1848.

En 1816-1817, Clay a aidé à établir l'American Colonization Society, qui visait à déplacer les esclaves affranchis sur la côte ouest de l'Afrique. Il croyait que les Noirs libres « n'étaient pas des esclaves, et pourtant ils ne sont pas libres. Les lois, il est vrai, les proclament libres mais les préjugés, plus puissants que toutes les lois, leur refusent les privilèges des hommes libres. » Cette attitude paternelle, en partie, a aidé Clay à justifier sa propriété d'Afro-Américains.

Comme la position de Clay sur l'esclavage, les rapports sur l'institution d'Ashland variaient. Un visiteur a affirmé que les quartiers des esclaves y étaient « tous blanchis à la chaux, propres et bien meublés », et que les esclaves « possédaient plus de confort de vie, avaient de meilleures habitations, étaient mieux vêtus et travaillaient moins » que la plupart des salariés du Nord. Un autre rapport, réputé embelli par la presse abolitionniste, affirmait que Clay et son surveillant étaient des maîtres d'œuvre brutaux.

Les grands compromis politiques de Clay mettent l'accent sur son attitude personnelle selon laquelle l'esclavage et l'Union pourraient coexister, mais comme l'affirment les biographes David et Jeanne Heidler, « qu'Henry Clay a continué à posséder des esclaves tout en condamnant l'esclavage était tout simplement tragique, un défaut fondamental dans un pays autrement bon et décent. homme."


Histoire & Culture

Histoire ancienne
Affectueusement connu comme le « Centre de l'univers » par les résidents pour son emplacement central dans l'État, Ashland est situé au cœur du comté de Hanovre.

Développée par le chemin de fer en tant que station thermale, l'origine de la ville remonte à la fin des années 1840. Officiellement constituée en société le 19 février 1858, la ville a été nommée « Ashland » d'après le domaine de son fils natif Henry Clay dans le Kentucky.

Avec le déménagement du Randolph Macon College à Ashland en 1868, la ville est passée d'une station de chemin de fer à une petite ville universitaire. La construction de la U.S. Route 1, et plus tard de la I-95, a façonné davantage le caractère et le développement de la ville.

Aujourd'hui
Aujourd'hui, Ashland est une communauté de sept miles carrés et plus de 7 000 résidents qui profitent d'une prospérité alimentée par le collège, un secteur privé en croissance et une économie régionale forte.

Ashland est une ville née du chemin de fer et nous sommes fiers de notre histoire. Des rues sûres et un service de police efficace font également d'Ashland une ville de cyclistes, de joggeurs et de marcheurs.

Croissance continue
Notre administration municipale est proche des gens et nous cherchons toujours des moyens d'améliorer notre ville pour nos résidents et nos citoyens corporatifs. En fait, si vous avez des questions sur les services ou les actions du gouvernement, il vous suffit de marcher dans la rue et de parler à votre conseiller municipal.

Grâce à une planification minutieuse, Ashland s'engage à une croissance stable qui profite à nos citoyens tout en préservant le quartier historique, les quartiers résidentiels pittoresques et le système de parcs et de sentiers.

Préserver notre passé, promouvoir notre avenir . . .
La ville d'Ashland, à l'origine constituée en société en 1858, s'étendait sur un mille carré. Aujourd'hui, la ville s'est développée à travers plusieurs annexions pour atteindre une superficie de 7,12 miles carrés, l'une des plus grandes villes de Virginie.

Cette croissance a produit une collection diversifiée de quartiers et d'entreprises avec un mélange de styles architecturaux allant des grandes maisons victoriennes aux immeubles de bureaux modernes. Par conséquent, alors que la ville continue d'évoluer et de s'étendre, elle s'efforcera de maintenir une qualité de vie élevée en préservant la diversité du passé et en capturant les technologies et le développement de l'avenir.


Comté de Boyd, Kentucky

En raison de l'attrait limité pour quelques membres seulement, nous n'avons pas l'habitude d'utiliser trop d'espace dans TS avec des listes de sépulture unifamiliales plus récentes, à moins que le cimetière ne soit très ancien, abandonné ou dans un endroit inaccessible qui ne soit pas susceptible d'être trouvés par les chercheurs. Mais ce problème peut également se produire dans les grands cimetières communautaires où il y a des milliers de pierres tombales à chasser.

La liste suivante ne contient que des inscriptions provenant des pierres les plus anciennes de chaque parcelle familiale de la section 1, cimetière d'Ashland (Ky.), établi en 1870. Des notes sont ajoutées par E. J.

Ashworth, Eliza - née en 1836, décédée en 1890
Borders, Kate T. – née en 1829, décédée en 1815 épouse d'Allen P. Borders. Dans la parcelle de prix.
Bradshaw, Jane – née en 1833, décédée en 1887
Bradshaw, Robert W. – né en 1810, décédé en 1896
Bradford, Tillie P. (Price) - née en avril 1843, décédée en décembre 1903
Bradford, William G. - né en juillet 1835, juin 1907
Condit, Kate (Beatty) - née en 1843, décédée en 1922
Condit, William C. - né en 1841, décédé en 1926 Ministre presbytérien
Crum, W. H. – né en 1849, décédé en 1933
Crump, Nancy S. – née le 23 juillet 1842, décédée le 22 décembre 1920
Crump, Thomas J. – né le 10 juillet 1839, décédé le 1er février 1924
Dibble, Frances A. – née en 1838, décédée en 1923
Dow, Harlow - né en 1828, décédé en 1908 "Lost on 'City of Pittsburgh" on Ohio River". Dans l'intrigue sauvage.
Ferguson, Dr H(iram) – décédé le 27 mai 1877 à l'âge de 58 ans, 6 mois et 12 jours. Né en Virginie
Ferguson, Elizabeth – décédée le 5 novembre 1858 à l'âge de 30 ans, 8 mois et 23 jours
Franklin, Albert - né en 1831, décédé en 1893 Major, 13th West Virginia Volunteer Infantry, États-Unis
Gallup, général George W. - né le 12 octobre 1828, décédé le 31 décembre 1880 né à New York, fils de Gideon Gallup
Gallup, Rebecca A. - née le 8 janvier 1835, décédée le 25 février 1925 fille de Frederick William & Permelia (Van Horn) Moore, Pennsylvanie.
Gartrell, Eliza Jane (Poage) - née en 1835, décédée en 1916 fille de Jonathan H. & Sarah (Moore) Poage
Gartrell, Henry Clay - né en 1825, décédé en 1869 né à Cincinnati, Ohio
Geiger, Ann (Henderson) – née en 1830, décédée en 1912
Geiger, David H. – né en 1821, décédé en 1902 fils de Henry (1789-1834)
Grier, Esther - née en 1825, décédée en 1914 fille d'Alexander Davis
Grier, John H. – né en 1827, décédé en 1854, fils de Henry, de Pennsylvanie.
Grier, W. L. - né en 1819, décédé en 1897 William Lewis, fils de Henry
Hackworth, Phoebe O. (Owens) – née en janvier 1836, décédée en janvier 1914
Hackworth, W. W. – né en juillet 1836, décédé en décembre 1914
Hager, Angie R. (Brown) – née en 1844, décédée en 1929 fille de Thomas & Emaline (Damron) Brown. Dans l'intrigue de Samuel P. Hager
Hager, Bessie (Blanc) - né en 1862, décédé en 1950
Hager, juge John F. - né en 1853, décédé en 1933 né Floyd Co., Ky. Fils de Henry George & Nancy (Franklin) Hager
Hager, Margaret (Maupin) - né en 1859, décédé en 1947 né Wayne Co., Va.
Hager, Samuel P. – né en 1834, décédé en 1926 fils de Daniel & Violet (Porter) Hager
Hager, Samuel Wilbur - né en 1858, décédé en 1918 né Gallia Co., Ohio, fils de William J. & Phoebe (Roach) Hager
Henderson, Elizabeth (Moore) – née en 1825, décédée en 1870
Henderson, Frank R. - né en 1865, décédé en 1947, né en Virginie
Henderson, Poage - né en 1865, décédé en 1918
Henderson, Thomas – né en 1817, décédé en 1899
Hord, Margaret - née en 1859, décédée en 1946, fille de William Lewis Geiger
Hord, William T. – né en 1849, décédé en 1923 fils de John N. & Ann (Beckworth) Hord
Houston, Ella V. – décédée le 28 novembre 1890 à l'âge de 35 ans et 3 mois
Houston, Matthew H. – né en 1851, décédé en 1907
Hughes, Harriet - née en 1824, décédée en 1897 épouse de John M. Boal
Jones, Belle - né en 1858, décédé en 1924 dans le même complot que Neal Jones
Jones, Neal - né en 1850, décédé en 1893
Kahne, Henry C. – né en 1850, décédé en 1927
Kahne, Nannie B. – née en 1852, décédée en 1935
Kenner, Ceres (Wellman) - née le 24 juillet 1847, décédée le 2 juin 1918 fille de Jeremiah Kenner
Kenner, Stephen Girard - né le 20 juillet 1848, décédé le 6 juillet 1913 fils de Hansford Kenner
Kinner, H. H. – né en 1825, décédé en 1893
Kinner, M. – né en 1830, décédé en 1912
Kinner, Mitchell – décédé le 2 octobre 1880 à l'âge de 10 ans, 6 mois et 22 jours
Lady, Anna (McManaway) - décédée le 4 novembre 1881 à l'âge de 51 ans
Dame, Daniel A. – décédé le 15 novembre 1889 à l'âge de 59 ans
Lane, Jesse - né en 1827, décédé en 1905
Lane, Sarah A. – née en 1832, décédée en 1917
Lee, Mary H. – née en 1836, décédée en 1889
Lee, Morris - décédé le 2 décembre 1882 dans la 54e année de son âge
Maupin, Dr H(enry) B. – né en 1816, décédé en 1866 né Cabell Co., Va.
Maupin, Lucinda (Smith) - née en 1837, décédée en 1905, fille de John & Elizabeth (Vaughn) Smith. Né à Cabell Co., marié 2) William H. Pollard, voir T. S., Vol. IV, n° 2, page 24, 1980
Mayo, Fannie L. – décédée le 29 mai 1880 à l'âge de 37 ans, 8 mois, 22 jours
Mayo, J. P. – décédé le 8 février 1885 à l'âge de 48 ans
McCown, Henry Moss - né en 1838, décédé en 1913 Compagnie A, 36th Virginia Volunteer Infantry, CSA
McCown, mai (Ferguson) - né en 1851, décédé en 1925
McMillen, Sophia - née le 12 mars 1802 en Pennsylvanie, décédée le 8 mai 1880 à Ashland, Kentucky veuve de Charles McMillen
Moyens, Amanda W. – née en 1826, décédée en 1906
Moyens, Harriet E. Perkins - née en 1826, décédée en 1895 fille de l'historien, le Dr Samuel Prescott Hildreth
Means, Hugh - né en 1812 en Caroline du Sud, décédé en 1884
Means, John - né en 1829, décédé en 1910 fils de Thomas Williamson & Sarah (Ellison)
Meinhart, Mary – née en 1818, décédée en 1891
Mitchell Fannie B. - né en 1846, décédé en 1891
Mitchell, Shadrack L. – né en 1838, décédé en 1930
Montmollin, Cornelia W. – née en 1847, décédée en 1908 dans le complot de Charles M. Wilson
Moore, colonel L. T. - né le 13 janvier 1829, décédé le 9 novembre 1892 Laban, fils de Frederick Moore
Moore, Sarah E. (Everett) – née le 28 mars 1828, décédée le 29 septembre 1929 fille de John Everett
Morse, Arthur F. - né en 1825, décédé en 1879 né à Gloucester, Rhode Island
Morse, Mary E. (Darling) - née en 1827, décédée en 1919 fille d'Angell & Lucy Darling
Nolte, H(enry) A. – né en 1848, décédé en 1916
Nolte, Louise – née en 1852, décédée en 1935
Patton, James S. - né en 1847, décédé en 1925 fils de William Moore & Rebecca (Boal) Patton
Patton, Minnie M. - née en 1857, décédée en 1949 fille de Laban Theodore Moore
Pollard, Rachel V. (Pouvoirs) - née en 1844, décédée en 1875
Pollard, William H. – né en 1842, décédé en 1904 fils de Henry B. & Sophia (Poage) Pollard
Powell, Mary B. – née en 1849, décédée en 1908. Même intrigue que celle de Robert W. Bradshaw.
Price, Jacob – né en 1827, décédé en 1892
Price, Robert K. – né le 11 novembre 1837, décédé le 31 août 1880
Price, William – né en 1831, décédé en 1920 GAR
Putnam, Douglas - né en 1838, décédé en 1918
Putnam, Valonia (Reppert) – né en 1839, décédé en 1900
Ratliff, Lucinda - née en 1811, décédée en 1865 enterrée dans le complot de Richardson
Reppert, Louis W. - né en 1808, mort en 1882 dans le complot de Douglas Putnam
Reppert, Susan - née en 1809, décédée en 1888 dans le complot de Douglas Putnam
Richardson, Caroline M. (Ratliff) - née en 1815, décédée en 1896 née dans le comté de Pike
Richardson, John N. – né en 1811, décédé en 1867 né à Philadelphie, en Pennsylvanie, fils de Jonathan C. Richardson
Savage, Frances (Dow) – décédée en 1925
Savage, juge Samuel S. - né en 1851, décédé en 1903
Seaton, Eliza (Means) - née en 1858, décédée en 1942
Seaton, William Biggs - né en 1855, décédé en 1927
Stone, Elizabeth J. – née le 30 novembre 1846, décédée le 13 janvier 1904 mariée à R. K. Price, le 28 février 1867 mariée à W. H. Crum, le 31 janvier 1889. Dans le complot de Robert K. Price
Pierre, Ezekiel Z. – né en 1839, mort en 1893 Emblème maçonnique. Dans l'intrigue de W. H. Crum
Williamson, Eliza - décédée le 7 novembre 1889 à l'âge de 45 ans, 9 mois et 5 jours. Épouse de John A. Williamson
Wilson, Charles M. – né en 1803, décédé en 1891
Wilson, Charlotte S. – née en 1810, décédée en 1887
Zeek, Thomas – né le 25 novembre 1833, décédé le 14 juillet 1882

Source : Contribution des chercheurs de "Tree Shaker", Eastern Kentucky Genealogical Society Newsletter, Volume 5, No. 4, Automne 1981 transcrit par l'équipe de transcription de Genealogy Trails


À propos du musée des Highlands

L'histoire et le patrimoine ainsi que l'énergie et l'excitation se réunissent sur la Country Music Highway au Highlands Museum & Discovery Center. De 6 mois à 96 ans, les visiteurs découvrent des activités et des informations qui mettent le passé en perspective et déplacent le présent vers l'avenir.

Au cours de votre visite, vous entrerez dans une salle de classe du XIXe siècle et deviendrez un étudiant des années 1870. Entrez dans un monde médical lorsque les visites nocturnes à domicile étaient effectuées à cheval et que le paiement se faisait en poulets. Plongez dans la culture de la musique orientale du Kentucky et visitez les familles Cyrus et Judd. Créez votre propre musique sur notre scène Karaoke Korner ou à Music Quilt, une sculpture sonore interactive. Saluez ceux qui ont servi pendant les guerres du XXe siècle et voyez le dernier téléphone d'Hitler.

Le Centre de découverte propose de nombreuses zones d'exploration interactive, y compris une aire de jeux spéciale pour les tout-petits et une station de simulation de vol pour les pilotes de tous âges. Entrez dans la ville de Poage's Landing sur la rivière Ohio et naviguez sur Little Joe, un véritable remorqueur. Jeu de rôle dans le paysage de rue d'une communauté fluviale. Découvrez le monde naturel qui vous entoure dans l'exposition sur la cabane dans les arbres ou reposez-vous un moment sur le porche et profitez de jeux, d'un jardin de puzzles et d'une niche pour marionnettes.

Notre mission

« Le Highlands Museum & Discovery Center offre des possibilités de découverte aux enfants et aux visiteurs de tous âges. Des expositions interactives, des expériences éducatives et des programmes innovants, à la fois culturels et historiques, célèbrent notre passé, explorent notre présent et enrichissent notre avenir.

Le musée remplit sa mission avec trois objectifs :

  • Éducation pour tous les âges sur le passé, le présent et l'avenir
  • Collection et interprétation du patrimoine et des artefacts
  • Destination de tourisme culturel pour US Byway et US 23 Country Music Highway

Une histoire brève

Le Kentucky Highlands Museum a été organisé en 1984 en tant que centre historique et culturel de la région d'Ashland, dans le Kentucky. Le musée a été installé dans l'historique Mayo Mansion jusqu'à ce qu'il s'installe dans le quartier principal de la rue principale du centre-ville d'Ashland, au premier étage, au sous-sol et à la mezzanine de l'ancien grand magasin CH Parsons en 1994. En 1997, le musée, à la suite d'un processus de planification stratégique , a changé son nom en Highlands Museum & Discovery Center avec l'énoncé de mission ci-dessus.

En 2003-2004, le musée a lancé une campagne de financement pour recueillir des fonds à la fois pour rénover les espaces du musée du grand magasin Parsons au centre-ville d'Ashland et clarifier l'histoire de la région avec des expositions d'interprétation. La campagne prévoyait également une dotation permanente pour soutenir l'exploitation future

Le 15 novembre 2013, le Musée a acheté l'immeuble Parsons de son propriétaire. L'achat, appelé « Un nouveau départ », représente une étape importante dans l'histoire du Musée, car il ouvre des possibilités d'améliorations supplémentaires et d'expansion dans d'autres étages du bâtiment.

Notre partenariat avec la Morehead State University en 2014 nous a permis de créer un Space Science Center affichant des satellites, des CubeSats et de présenter le programme spatial à MSU. Le musée a achevé une rénovation complète des salles de bains, des portes et de l'ascenseur du niveau inférieur en 2017 avec l'aide de la subvention CDBG assortie de la Woodlands Foundation qui garantit que le musée est conforme à l'ADA. Le 4 ème étage récemment rénové, le Highlands Center, est le plus grand centre de conférence de la ville d'Ashland. Il est disponible pour de grandes conférences, réunions et réceptions pouvant accueillir jusqu'à 500 personnes.

Des plans sont en cours pour faire d'un tout nouveau centre de découverte une réalité pour les enfants d'Ashland et des environs.


Notre histoire

La Fondation pour la communauté des trois États a été créée pour une seule raison : servir. C'était il y a 46 ans, et beaucoup ont depuis bénéficié de cet objectif.

Tout a commencé avec des hommes d'affaires de la région &ndash G.B. Johnson Jr., d'Ashland's First American Bank Samuel J. MacMullan, d'Armco Steel et d'Ashland Oil's Clyde M. Webb. Ils voulaient voir Ashland & rsquos Paramount Theatre restauré, pour l'utiliser comme centre des arts communautaires.

Les trois se sont vite rendu compte qu'Ashland avait besoin de plus qu'un centre des arts, il avait besoin d'un fondation. S'il s'inspire de la très réussie Greater Cincinnati Foundation, il pourrait servir l'ensemble de la communauté.

Recrutement de la Bank of Ashland & rsquos Paul W. Grumbles et de la Third National Bank & rsquos John W. Woods III à leur nouveau conseil d'administration, et signature de L.W. Pilstl, secrétaire exécutif de la Chambre de commerce de la région d'Ashland, en tant qu'agent enregistré, ils ont entrepris de faire en sorte que cela se produise.

Et il l'a fait. Le 24 juin 1972, la Greater Ashland Area Cultural and Economic Development Foundation Inc. a été constituée au Kentucky. Peu de temps après, la Fondation a acheté le Paramount Theatre, avec des fonds fournis par Ashland Oil, Armco Steel, les banques First American et Third National et la Bank of Ashland.

Au cours de ses 10 premières années, la Fondation a exploité le Paramount Arts Center, le Ashland Tennis Center et le Jean Thomas Museum. Pourtant, en 1984, un nouvel objectif a été atteint : &ldquoto servir de base de soutien à tous les projets d'amélioration de la communauté à but non lucratif de la région.&rdquo

Au cours des années suivantes, le conseil d'administration de la Fondation a été restructuré, le nombre de membres a augmenté pour inclure une plus grande représentation de la communauté et trois objectifs principaux ont été identifiés. La première, celle de constituer une dotation illimitée, a été réalisée en 1985, avec la création du Fonds de dotation du XXIe siècle.

Le deuxième objectif, fournir un &ldquoumbrella&rdquo pour l'octroi de subventions, a pris de l'ampleur à mesure que les comptes d'agence, les bourses, les fonds conseillés et restreints ont été ajoutés à la liste croissante d'offres de la Fondation.

Le troisième objectif, servir de catalyseur en proposant des initiatives pour de nouveaux projets communautaires, a conduit à des rôles de leadership dans la formation du plan de développement culturel des trois États, Ashland Teen Center, GB. Centre de développement culturel et économique Johnson et d'autres projets.

PAC Inc., une organisation distincte 501(c)(3) formée pour exploiter le Paramount Arts Center, a été créée en 1990. De plus, la Greater Ashland Foundation est devenue la Foundation for the Tri-State Community, reflétant son intérêt croissant pour la région à trois États et cinq comtés. Cela a marqué la réalisation d'un rêve seulement entrevu par ses fondateurs. La Fondation pour la communauté des trois États était devenue une fondation communautaire à service complet.

Aujourd'hui, la Fondation dessert 11 comtés dans trois États et continue de travailler pour améliorer la vie dans les trois États.


L'histoire de Marathon Petroleum

En 1887, plusieurs petites compagnies pétrolières se sont regroupées pour former The Ohio Oil Company. À partir de ces humbles débuts, nous avons évolué pour devenir Marathon Petroleum Corporation. En cours de route, les stations-service ont adopté un nouveau look et des services supplémentaires, de nouveaux processus de raffinage sont nés et le précurseur de la carte de crédit moderne a été émis pour la première fois. Apprenez-en plus sur cette histoire riche et dynamique en explorant la chronologie interactive ci-dessous.

  • Sélectionner
  • 1880-1889
  • 1900-1949
  • 1950-1999
  • 2000-2019

L'Ohio Oil Company a été fondée à Lima, Ohio

John D. Rockefeller&rsquos Standard Oil a acheté Ohio Oil. Le siège social a été déplacé à Findlay, Ohio.

Le premier oléoduc de l'Ohio Oil a été construit, allant de Martinsville, Illinois, à Preble, Indiana.

La Cour suprême a démantelé le trust Standard Oil. Ohio Oil était à nouveau une société indépendante.

Ohio Oil a créé l'Illinois Pipe Line Company et a immédiatement séparé l'entreprise.

Lincoln Oil Refining Company a été achetée, qui comprenait la raffinerie Robinson dans l'Illinois et 17 stations-service de marque Linco à Robinson et Terre Haute, Indiana.

Ohio Oil a acheté Transcontinental Oil. L'accord a porté sur des puits de pétrole et de gaz naturel, trois raffineries, des usines de stockage en vrac et des stations-service. Il comprenait le nom du produit Marathon, la marque déposée du coureur grec Pheidippides et le slogan &ldquoBest in the Long Run&rdquo.

Les actions de l'Ohio Oil Company ont été cotées à la Bourse de New York pour la première fois.

Le craquage thermique a cédé la place au nouveau procédé de craquage catalytique, augmentant le rendement des raffineries. Ohio Oil a lancé une campagne très réussie vantant les vertus de l'essence Marathon &ldquoCat&rdquo.

Les stations-service Ohio Oil&rsquos Marathon ont fait peau neuve, offrant des pneus, des batteries et des accessoires, ainsi qu'un entretien automatique dans les baies de service. &ldquoBest in the Long Run&rdquo est devenu un site familier pour les automobilistes du Midwest.

La Ohio Oil Company a été la première à introduire la plaque de crédit en métal, précurseur de la carte de crédit, pour fidéliser.

L'Aurora Gasoline Company a été achetée. L'acquisition comprenait 680 stations-service équipées du Speedway 79 Stratofuel.

La raffinerie de Detroit a été achetée au défunt philanthrope Max Fisher.

Marathon Pipe Line Company a été créée en tant que filiale.

L'Ohio Oil Company a officiellement changé sa raison sociale en Marathon Oil Company à l'occasion du 75e anniversaire de la société.

La marque Pheidippides a terminé sa course de 31 ans.

La Plymouth Oil Company a été acquise, ainsi que la raffinerie de Texas City, ce qui a lancé la société dans le commerce de gros de l'essence.

Emro Marketing a été constituée par Marathon Oil pour superviser les stations-service exploitées par l'entreprise. Le nom Emro vient de l'ajout d'un E au symbole de la Bourse de New York pour Marathon Oil (MRO).

Marathon a acquis la raffinerie de Garyville en Louisiane.

Marathon a résisté à une tentative d'OPA hostile de Mobil Oil Corporation et a négocié la vente de la société à U.S. Steel Corporation.

Le siège social de Marathon Oil Company a déménagé à Houston, au Texas.

Emro a emménagé dans un nouveau siège social à Enon, Ohio.

Emro a d'abord été reconnue comme chaîne de dépanneurs de l'année.

Marathon Oil et Ashland Inc. ont formé une coentreprise nommée Marathon Ashland Petroleum LLC, qui a ajouté des raffineries à Catlettsburg (Kentucky), Canton (Ohio) et St. Paul Park (Minnesota) ainsi qu'une flotte privée de barges intérieures.

Emro Marketing Company et Super America Group ont fusionné pour former Speedway SuperAmerica LLC.

La construction du pipeline Cardinal a été achevée dans le centre de l'Ohio.

Ashland Inc. a transféré sa participation dans Marathon Ashland Petroleum à Marathon Oil.

Un important projet d'expansion de 3,2 milliards de dollars à la raffinerie de Garyville a été achevé.

La raffinerie de St. Paul Park et les actifs de Speedway SuperAmerica au Minnesota ont été vendus.

Le 1er juillet 2011, Marathon Petroleum Corporation (MPC) est devenue une société autonome de raffinage, de commercialisation et de transport, dont le siège est à Findlay, Ohio.

MPC a terminé le projet de mise à niveau du pétrole lourd de Detroit à la raffinerie de Detroit.

MPC a formé MPLX LP, une société en commandite principale intermédiaire.

MPC a acheté la raffinerie de Galveston Bay à Texas City, au Texas.

MPC a acheté l'installation de biodiesel de Cincinnati. L'usine a élargi le portefeuille de carburants renouvelables de MPC.

MPC a acquis les activités de vente au détail de Hess et les actifs connexes. L'acquisition comprenait 1 256 magasins dans 16 États.

MPLX a acquis MarkWest Energy Partners L.P., ce qui a permis de développer davantage l'activité intermédiaire de MPLX.

MPLX a terminé la construction du pipeline Cornerstone dans l'Ohio.

Marathon Petroleum Corporation a acquis Andeavor, qui a étendu ses opérations à l'échelle nationale. L'acquisition comprenait 10 raffineries : Anacortes (Washington), Dickinson (Dakota du Nord), El Paso (Texas), Gallup (Nouveau-Mexique), Kenai (Alaska), Los Angeles (Californie), Mandan (Dakota du Nord), Martinez ( Californie), Salt Lake City (Utah) et St. Paul Park (Minnesota), environ 3 300 stations-service et le commandité d'Andeavor Logistics.

MPLX LP a acquis Andeavor Logistics LP, créant ainsi une entreprise intermédiaire de premier plan, diversifiée et à grande échelle.


Fondation et début de l'histoire

Règlement de Poage

Ashland, d'abord connue sous le nom de « Poage Settlement » et « Poage's Landing », a été colonisée par au moins deux groupes apparentés de la famille Poage de

  • Paysage urbain
  • Culture
  • Démographie
  • Économie
  • Éducation
  • Géographie
  • Gouvernement
  • Histoire
  • Maire
  • Médias
  • Parcs
  • Personnes

  • Ashland Inc.
  • Aéroport régional d'Ashland
  • Centre-ville d'Ashland
  • Pont commémoratif Ben Williamson
  • Arcade Camayo
  • Musée et centre de découverte des Highlands
  • L'indépendant
  • Centre médical des filles du roi
  • Manoir Mayo
  • Centre des Arts Paramount
  • Pont commémoratif Simeon Willis
  1. ^ un b Stambaugh, Carrie. "Les monticules seront clôturés du public". Quotidien Indépendant. 4 juillet 2009. Consulté le 29 septembre 2013.
  2. ^ Woodward, Susan L. & al. Monticules indiens de la vallée moyenne de l'Ohio : guide des sites d'Adena et de l'Ohio Hopewell, p. 37 et suiv. McDonald & Woodward Publishing Company, 1986. Consulté le 29 septembre 2013.
  3. ^ Service des parcs nationaux. Formulaire de demande pour les monticules indiens de Central Park. Consulté le 29 septembre 2013.
  4. ^ L'Encyclopédie du Kentucky
  5. ^ Le Herald-Dispatch
  6. ^ Bureau des congrès et des visiteurs de la région d'Ashland. "Attractions". 2 septembre 2006.
  7. ^ "Atlas du Kentucky et répertoire géographique". Université du Kentucky. 8 janvier 2007 [6].
  8. ^ un bcdefghi j "Une histoire d'Ashland, Kentucky, 1854-2004." Comité du bicentenaire d'Ashland. 2004. 2 janvier 2007.
  9. ^ un bcdefgh "Une histoire d'Ashland, Kentucky, 1786–1954." Comité du centenaire d'Ashland. 1954. 2 janvier 2007.
  10. ^ "Dow Jones monte en flèche au milieu de l'optimisme des taux d'intérêt.".
  11. ^ Abandonné: entrée du centre commercial Kyova
  12. ^ un b Champs, Ben. "Thomas reçoit cinq ans." Daily Independent 26 avril 2006. 30 décembre 2006 [7].
  13. ^ un b Champs, Ben. "Thomas prétend qu'elle a dit la vérité." Daily Independent 15 novembre 2006. 30 décembre 2006 [8].
  14. ^ un b Champs, Ben. "D'anciens officiers renouvellent le procès." Daily Independent 18 octobre 2006. 30 décembre 2006 [9].
  15. ^ Jacques, Mike. "Thomas plaide coupable aux accusations." Quotidien Indépendant 14 juillet 2006. 30 décembre 2006 [10].

Ashland, Kentucky - Histoire

Cette photographie a été prise le 17 mai 1917 à Ashland. The family assembled for a party to celebrate the birthdays of “Aunt Mag” Magdelen Harvey McDowell and Madeline McDowell Breckinridge. The original is at the Univeristy of Kentucky in the HCMF McDowell Family Papers.

Did your grandmother tell you you were related to Henry Clay? Did your Great Great Uncle Bob work at Ashland during the McDowell era? Does your family Bible say your ancestors were enslaved by Henry Clay? Did Great, Great, Great Grandpa Joe attend Kentucky University? If you have questions like these we may be able to provide answers! We maintain a large genealogical database, have voluminous records, and know where to find many more. We are pleased to share this information with you and will do our best to provide answers to your family history questions. Please direct genealogical inquiries to Curator Eric Brooks at [email protected] or 859-266-8581 x203 or the address below. Please provide as much information as you possibly can and go as far back as your information permits. The more data you can provide, the better your chances of finding further answers at Ashland. Please allow ample time for research. It is generally a time consuming process and the curator has only volunteer assistance with such requests. It may be possible to schedule a time to do research at Ashland. This must be done under the supervision of the curator and within the confines of his schedule. Please make your inquiry well in advance of your desired research trip.

Resources for Further Research

The following resources are recommended for further research:

The Clay Family by Zachary F. Smith and Mary Rogers Clay. Filson Club Publications No. 14. Filson Club, Louisville, KY 1899. This volume is probably the most definitive resource on the Clay family. It is somewhat rare and generally only available in Special Collections libraries.

Henry Watkins of Henrico County by Jane McMurtry Allen. Gateway Press, Inc. Baltimore, 1985. One of two good resources on the family of Henry Clay’s stepfather Henry Watkins (who was not the one in the book title).

Some Watkins Families of Virginia and their Kin by John Hale Stutesman. Gateway Press, Inc. Baltimore, 1989. the other good volume on the Watkins family. This one is a little larger and more recent.

Genealogical Narrative of the Hart Family by Mrs. Sarah S. Young. S.C. Toof & Co. Steam Printers, Memphis 1882. This is the main work on Henry Clay’s wife’s family. It is also rather rare and generally found in special collections.

Some Descendants of John Clay (Emigrant to Jamestown 1613) Through his son Charles Clay (ca 1638-1686) and his wife Hannah Wilson Compiled by Robin Clay Oliver. This source gathers much research on the larger family of which Henry Clay is a member and is a valuable starting point. It can be found and purchased on the internet.

Bill Labach’s Genealogy
This website is managed by a Henry Clay descendant and is a tree of the Clay family of which Henry Clay is a part.

Henry Clay Papers at University of Kentucky Department of Special Collections and Digital Projects
UK Special Collections has several large and important collections of papers on Henry Clay and his family. This is an excellent starting point for research.

Transylvania Univiersity Library Special Collections
Transylvania has a small but important collection of Clay papers. It also houses the records of the Kentucky University, the institution that owned Ashland from 1866 through 1882.


Related Research Articles

Ashland is a home rule-class city in Boyd County, Kentucky, in the United States. Ashland, the largest city in Boyd County, is located upon a southern bank of the Ohio River. The population was 21,684 at the 2010 census. Ashland is the smaller of two primary cities in the Huntington-Ashland metropolitan area, which is referred to locally as the "Tri-State area" and had a population of 361,487 in 2017, while the Kentucky portion was home to 110,641 in 2017. Ashland serves as an important economic and medical center for northeastern Kentucky and is part of the fifth-largest metropolitan area in Kentucky.

Russell is a home rule-class city on the south bank of the Ohio River in Greenup County, Kentucky, United States. The population was 3,380 as of the 2010 census, down from 3,645 in 2000. Russell is a suburb of Ashland and part of the Huntington-Ashland-Ironton metropolitan area. It has close economic affiliations with its neighbors, Ashland and Flatwoods in Kentucky and Ironton, Ohio.

Les Hopewell tradition describes the common aspects of Native American culture that flourished in settlements along rivers in the northeastern and midwestern Eastern Woodlands from 100 BCE to 500 CE, in the Middle Woodland period. The Hopewell tradition was not a single culture or society, but a widely dispersed set of populations connected by a common network of trade routes. This is known as the Hopewell exchange system.

Algoma Steel Inc. is an integrated primary steel producer located on the St. Marys River in Sault Ste. Marie, Ontario, Canada. Its products are sold in Canada and the United States as well as overseas. Algoma Steel was founded in 1902 by Francis Clergue, an American entrepreneur who had settled in Sault Ste. Marie. The company emerged from bankruptcy protection in 2004. In April 2007, Algoma Steel was purchased by India's Essar Group for US$ 1.63 billion, continuing operations as a subsidiary known as Essar Steel Algoma Inc.

UNE steel mill ou steelworks is an industrial plant for the manufacture of steel. It may be an integrated steel works carrying out all steps of steelmaking from smelting iron ore to rolled product, but may also be a plant where steel semi-finished casting products are made from molten pig iron or from scrap.

Les Adena culture was a Pre-Columbian Native American culture that existed from 800 BC to 100 AD, in a time known as the Early Woodland period. The Adena culture refers to what were probably a number of related Native American societies sharing a burial complex and ceremonial system. The Adena culture was centered on the location of the modern state of Ohio, but also extended into contiguous areas of northern Kentucky, eastern Indiana, West Virginia, and parts of extreme western Pennsylvania.

Ashland Global Specialty Chemicals Inc. is an American chemical company which operates in more than 100 countries. Headquartered in Covington, Kentucky, the company traces its roots back to the city of Ashland, Kentucky, where it was headquartered from 1924 to 1999. The company currently has five wholly owned divisions, which include Chemical Intermediates and Solvents, Composites, Industrial Specialties, Personal and Home Care, & Pharmaceuticals, Food and Beverage, and Agriculture. Until 2017, the company was the primary manufacturer of Valvoline.

ArcelorMittal Kryvyi Rih (former Kryvorizhstal is Ukraine's largest integrated steel company located in Kryvyi Rih city.

AK Steel Holding Corporation is an American steelmaking company headquartered in West Chester Township, Butler County, Ohio. The company, whose name was derived from the initials of Armco, its predecessor company, and Kawasaki Steel Corporation, was acquired by Cleveland-Cliffs in 2020.

IISCO Steel Plant of Steel Authority of India Limited is an integrated steel plant located at Burnpur, a neighbourhood in Asansol city, in the Asansol subdivision of Paschim Bardhaman district, West Bengal, India.

Les Ashland Independent School District is a school district based in Boyd County, Kentucky. The district serves the area within the city limits of Ashland.

Boyd County is a county located in the U.S. state of Kentucky. As of the 2010 census, the population was 49,542. The county seat is Catlettsburg, and its largest city is Ashland. The county was formed in 1860. Its 160 square miles (410 km 2 ) are found at the northeastern edge of the state near the Ohio River and Big Sandy River, nestled in the verdant rolling hills of Appalachia.

Les Tennessee Coal, Iron and Railroad Company (1852�), also known as TCI et le Tennessee Company, was a major American steel manufacturer with interests in coal and iron ore mining and railroad operations. Originally based entirely within Tennessee, it relocated most of its business to Alabama in the late nineteenth century. With a sizable real estate portfolio, the company owned several Birmingham satellite towns, including Ensley, Fairfield, Docena, Edgewater and Bayview.

Les Pittsburgh Coal Seam is the thickest and most extensive coal bed in the Appalachian Basin hence, it is the most economically important coal bed in the eastern United States. The Upper Pennsylvanian Pittsburgh coal bed of the Monongahela Group is extensive and continuous, extending over 11,000 mi 2 through 53 counties. It extends from Allegany County, Maryland to Belmont County, Ohio and from Allegheny County, Pennsylvania southwest to Putnam County, West Virginia.

Thomas Williamson Means was a settler of Hanging Rock, Ohio, and a native of South Carolina. Together with his brother Hugh he became notable in Ashland, Kentucky, after he built the Buena Vista Furnace and became a director of the Kentucky Coal, Iron & Manufacturing Company. He was also the father of Ashland Mayor John Means. Means owned furnaces in Alabama, Kentucky, Ohio, and Virginia.

Visakhapatnam Steel Plant is the integrated steel plants of Rashtriya Ispat Nigam Limited in Visakhapatnam. Founded in 1971, the plant focuses on producing value-added steel, with 214,000 tonnes produced in August 2010, out of 252,000 tonnes total of saleable steel produced.

Normal is a residential unincorporated community, located within the city of Ashland, Kentucky along U.S. Route 23 and U.S. Route 60 and the Ohio River. It was annexed by the City of Ashland in 1905. Previously, Normal was an independent community with post office. Normal Presbyterian Church, founded in 1890, is one of the last surviving remnants of the original community of Normal. The originally wooden church was razed in 1957 when the current brick structure was completed across 44th Street. The Normal Post Office was in operation from

John Russell was an Irish-American industrialist active in the development of Ashland, Kentucky, and the founding of Russell, Kentucky, which was named in his honor.

In 2014, the United States was the world’s third-largest producer of raw steel, and the sixth-largest producer of pig iron. The industry produced 29 million metric tons of pig iron and 88 million tons of steel. Most iron and steel in the United States is now made from iron and steel scrap, rather than iron ore. The United States is also a major importer of iron and steel, as well as iron and steel products.

Les Shriver Circle Earthworks are an Ohio Hopewell culture archaeological site located in Chillicothe in Ross County, Ohio. At 1,200 feet (370 m) in diameter the site is one of the largest Hopewell circular enclosures in the state of Ohio.


Voir la vidéo: Άσλαντ, Όρεγκον. ΗΠΑ (Décembre 2021).