Dohasan

Dohäsan, né vers 1805, était un chef des Apaches Kiowa. Quoi est enregistré est qu'il était le fils d'un chef nommé Dohá (Bluff), et un membre important d'une longue lignée de chefs parmi les Kiowa. Il était célébré à la fois comme un guerrier féroce et un administrateur perspicace. Dohäsan avait de nombreux noms. Le nom de Dohäsan était héréditaire ; il se traduit par "Petite Montagne", "Petite Bluff" ou "Top-of-the-Mountain". Il était de la bande Kata de Kiowa.Massacre, déshonneur et nouveau leadershipÀ la fin du printemps 1833, le camp principal du chef Kiowa Dohate's¹ à Cutthroat Gap, près de la tête d'Otter Creek dans le territoire indien (Oklahoma), est attaqué par les Indiens Osage. Quelques guerriers qui n'étaient pas encore partis avec d'autres pour chasser le bison ou attaquer le Pawnee, ont également été anéantis. Lorsque les membres du groupe de chasse sont revenus, ils ont trouvé le camp dévasté avec des corps sans tête éparpillés. À leur départ, les Osages firent deux prisonniers, plusieurs chevaux et le paquet sacré de médecine Tai-me² des Kiowas. Après le massacre, le peuple tint un conseil tribal, destitua le déshonoré Dohate en tant que chef principal des Kiowa et nomma Dohäsan pour le remplacer.Traités et Pax RomanaAu cours de son mandat en tant que chef, Dohäsan a signé plusieurs traités, y compris, mais sans s'y limiter, les suivants :

Le traité de Fort Gibson, signé en mai 1837, par lequel le gouvernement des États-Unis cherchait à

  • Légaliser le droit du gouvernement de créer des routes, des autoroutes et des réserves militaires sur les terres tribales.
  • Légitimer le droit du gouvernement de prescrire et d'appliquer des règles et des règlements concernant les tribus indiennes.
  • Créez une paix perpétuelle entre les colons blancs, les personnes voyageant à travers les terres tribales et les Comanche, Kiowa et Apache.
  • Créer une paix durable entre les différentes tribus indiennes.
  • Arrêtez les incursions guerrières des Comanches, des Kiowas et des Apaches au Mexique.
  • Mettez fin à la capture des captifs mexicains et au retour sain et sauf de ceux déjà capturés.
  • Établir des réparations entre les tribus indiennes et les gouvernements des États-Unis et du Mexique pour les actes commis par les deux parties.
  • Établir une clause punitive contre l'échec des Comanches, des Kiowas et des Apaches à remplir leur part du traité.
  • Le traité de Fort Atkinson du 27 juillet 1852, qui

  • Prévu pour des relations pacifiques entre le peuple américain et les Indiens.
  • Accordé aux États-Unis le droit d'utiliser des terres pour les routes, les dépôts et les postes militaires.
  • Promesse de restitution pour les blessures subies par les deux parties.
  • Prévu contre les attaques indiennes en territoire mexicain.
  • Appel à la restauration des captifs.
  • Mettre en place des rentes de 18 000 $ (sous forme de marchandises et de provisions) à verser aux Indiens pendant 10 ans, avec possibilité de prolongation présidentielle des paiements pour cinq années supplémentaires.
  • Le traité du petit Arkansas d'octobre 1865, qui

  • Dissout la confédération des Apache, Kiowa et Comanche.
  • Création de la Confédération des Cheyenne, Arapaho et Apache.
  • Déclaré la paix perpétuelle entre les Indiens et le gouvernement des États-Unis.
  • Déclaré que les Indiens resteront à jamais dans un état de paix les uns avec les autres et avec tous les autres Indiens amis du gouvernement des États-Unis.
  • Malgré la signature de plusieurs traités, Dohäsan avait peu de respect pour l'homme blanc et ses accords. Il croyait que les Indiens devaient se battre pour conserver leurs terres et leurs droits en tant que peuple libre. Dohäsan a vigoureusement protesté contre le confinement dans une réserve et a affirmé que les Kiowas possédaient toutes les terres de la rivière North Platte dans le Wyoming jusqu'à la partie supérieure du Texas Panhandle et avaient besoin d'espace pour se déplacer.Raids et parties de guerreDohäsan et ses partisans fréquentaient le Texas Panhandle, en particulier la vallée de la rivière Canadian. À l'été 1851, il dirigea une expédition de guerre contre les Pawnees près de la tête de Medicine Lodge Creek au Kansas. En 1857, il réussit à sortir ses guerriers d'une embuscade tendue par l'armée mexicaine à Hueco Tanks près d'El Paso. En 1859, Dohäsan a reçu en cadeau un vieux wagon d'ambulance de l'armée en guise de geste de bonne volonté du major John Sedgwick et de ses troupes. Dohäsan n'a jamais appris à conduire le chariot, alors il a demandé à de jeunes braves de monter et de guider l'attelage de chevaux.Attaque contre Adobe WallsEn novembre 1864, au cours d'une campagne hivernale contre la nation Kiowa, la force de plus de 300 soldats du colonel Christopher H. (Kit) Carson a attaqué et brûlé un camp de 150 pavillons et des fournitures de viandes séchées, de baies et de robes de bison, au premier bataille d'Adobe Walls sur la rivière Canadian, au Texas. Dohäsan et d'autres guerriers ont réussi à repousser l'attaque, faisant preuve d'une grande bravoure face à un nombre supérieur. Heureusement, le vieux chef a réussi à avertir les villages plus en aval de la rivière. Au cours de l'engagement, Dohäsan a perdu son précieux wagon au profit des forces armées. En 1865, les Apaches Kiowa sont officiellement devenus une partie des Cheyenne selon les termes du traité de la rivière Little Arkansas.Héritage de la mort d'un grand hommeAu début de 1866, Dohäsan mourut à l'âge de 61 ans, non pas au combat, mais aux mains d'un simple citoyen. Sa mort a créé un conflit de leadership entre les successeurs potentiels, qui a également exercé un effet déstabilisateur sur les relations entre les Kiowa et l'Amérique blanche, déclenchant une augmentation des hostilités Kiowa. Le nom de l'ancien combattant de la liberté a été attribué à son fils, également un guerrier distingué.


    Aussi connu sous le nom d'A'date.
    ² Tai-me était le talisman de la danse du soleil des Kiowas, dont la garde était la responsabilité d'un gardien officiel de Tai-me. Le médicament le plus puissant de la tribu, le Tai-me n'était exposé que pendant la danse du soleil.


    Voir la vidéo: Paythe sun - Dohasan (Décembre 2021).