Podcasts sur l'histoire

Emirats Arabes Unis

Emirats Arabes Unis


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Une brève histoire des Émirats arabes unis

En remontant dans les décennies passées, les Émirats arabes unis sont originaires d'habitants d'environ 5000 avant JC, avec des vestiges archéologiques trouvés dans le pays. La civilisation a émergé de la période néolithique et le commerce a commencé à devenir abondant, en particulier le commerce du cuivre des montagnes Hajar. L'élevage de chameaux était devenu une partie de la vie des premiers colons du pays. Des contacts et des échanges de biens avec d'autres civilisations avaient fortement émergé vers 3000 av. Plusieurs routes maritimes ont été ouvertes, amenant d'autres personnes de différents pays à entrer et à faire du commerce dans le pays. D'autres colons tels que les Phéniciens et les Grecs sont également passés par le royaume de la péninsule arabique. De plus, les Romains avaient également tenté de conquérir la péninsule mais ont échoué.

L'émergence de la culture et de la religion islamiques avait marqué la stabilité du pays. La gouvernance de la dynastie des Omeyyah a fait progresser le pays, faisant du Golfe un centre mondial de navigation et de commerce.

Les colons portugais ont occupé le pays en élargissant leurs territoires à l'océan Indien et finalement à la péninsule arabique. Ils ont réussi à conquérir les habitants de la péninsule, avec 150 ans de contrôle du pays. L'Empire ottoman fut le suivant à contrôler le pays. Les Britanniques considéraient la région comme la « Côte des pirates » en raison du harcèlement des industries maritimes par les pillards. En outre, un traité a été signé, les "Trucial Sheikdoms", formant l'unité des cheikhs et un accord pour régler les différends entre les cheikhs. Le 17 juillet 1971, les six États de la Trêve, Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Umm Al Qaiwain, Ajman et Fujairah se sont mis d'accord sur la Constitution fédérale pour l'indépendance des Émirats arabes unis. Finalement, le 2 décembre 1971, le septième cheikh a rejoint les Émirats arabes unis et a finalement évoqué la formation des Émirats arabes unis.


Emirats Arabes Unis

Peu de pays dans l'histoire ont connu, en moins de quatre décennies, un énorme changement de revenu et de développement comparable à celui des Émirats arabes unis (EAU) au cours de la dernière partie du XXe siècle. Les Émirats arabes unis ont développé un système éducatif national public sur une période de trente ans, similaire à ce que les pays occidentaux ont mis en place sur une période de plus de cent ans. Depuis le début des années 1960, les Émirats arabes unis sont sortis d'une relative obscurité dans les affaires mondiales pour devenir l'un des plus petits pays du monde les plus riches et les plus dynamiques. Le développement rapide des infrastructures dans pratiquement tous les coins du pays fournit une preuve visuelle d'un immense changement. La construction publique et privée et les modes de consommation modernes sont présents dans tout le pays.

Le développement d'une base économique diversifiée et de villes modernes sophistiquées équipées de télécommunications, d'électricité et de services publics de pointe font partie des nombreuses mesures prises par le gouvernement fédéral des Émirats arabes unis pour offrir un niveau de vie et une qualité de vie élevés et pour faire progresser les compétences et les ressources humaines de ses citoyens. Les efforts de développement social, plus particulièrement l'éducation des citoyens du pays ou du « capital humain », ont été une priorité du gouvernement des Émirats arabes unis depuis les premières années de la fédération. D'immenses ressources ont été utilisées pour fournir une infrastructure de développement social et économique moderne dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la protection sociale.

Les Émirats arabes unis sont une fédération de sept États indépendants situés dans le coin sud-est de la péninsule arabique. C'est dans un quartier géopolitique très difficile. La politique de la région comprend des différences dans les noms géographiques. Le « golfe Persique » ou « golfe Arabique » borde la région au nord, l'Arabie saoudite au sud et à l'ouest et Oman à l'est. Avant la découverte du pétrole dans les années 1950, les Émirats arabes unis étaient un groupe d'émirats à faible revenu sous la protection des Britanniques. Le pétrole a apporté une croissance et une modernisation rapides à la région, et ces petits États sont devenus indépendants sous le nom des Émirats arabes unis en 1971.

La majeure partie du pays est désertique, mais les réserves prouvées de pétrole des Émirats arabes unis représentent près d'un dixième du pétrole total mondial, avec environ 90 % du pétrole des Émirats arabes unis dans l'émirat d'Abou Dhabi. Il fait assez chaud pendant les mois d'été (mai à octobre), avec des températures atteignant 49C (120F).

Les estimations de la population du pays en 2000 allaient de 2,6 à près de 3 millions. Environ 85 pour cent de la population du pays est urbaine. Abu Dhabi est la plus grande ville et la capitale nationale. Il sert de centre financier, de transport et de communication d'une importante région productrice de pétrole. Abu Dhabi possède également un grand port et abrite des ministères et des ambassades du gouvernement fédéral. Dubaï est le principal centre commercial de tout le Golfe, possède les principales installations portuaires des Émirats arabes unis ainsi que son aéroport le plus achalandé et compte plusieurs grandes entreprises commerciales. Les Émirats arabes unis ont quatre autres aéroports internationaux.

Plusieurs caractéristiques de la démographie des Émirats arabes unis sont inhabituelles. La population en 1995 était 15 fois plus importante qu'elle ne l'était en 1965, en grande partie en raison de l'immigration de travailleurs expatriés de sexe masculin. Les quatre cinquièmes des habitants des Émirats arabes unis sont des travailleurs étrangers et leurs personnes à charge. Les Émirats arabes unis ont également une population très jeune en raison de l'afflux de jeunes travailleurs étrangers, d'une préférence culturelle pour les familles nombreuses et des soins médicaux considérablement améliorés. Il existe un déséquilibre important dans les rapports de masculinité, certains groupes nationaux d'expatriés comptant une dizaine d'hommes pour chaque femme.

La population indigène des Émirats arabes unis est majoritairement arabe. Généralement, une tribu différente domine chaque émirat. Environ les deux tiers de la population non autochtone des Émirats arabes unis sont des Asiatiques (en grande partie des Indiens, des Pakistanais, des Sri Lankais, des Bangladais et des Philippins) et l'autre tiers sont des Iraniens ou des Arabes (principalement des Jordaniens, des Palestiniens et des Égyptiens). Bien que la forte proportion d'expatriés dans la population ait suscité des inquiétudes quant à son impact possible sur la sécurité et sur les valeurs sociales et culturelles, le niveau de tensions entre les différentes communautés ethniques est faible. Les Émirats arabes unis sont connus pour un très faible niveau de criminalité. Les comportements violents sont rares. Les normes de conduite publique sont élevées. Les expatriés peuvent être expulsés pour des infractions mineures à la loi. Il y a un nombre important de résidents sans papiers qui ont dépassé la durée de leur visa temporaire et qui sont employés à titre occasionnel.

L'arabe est la langue officielle des Émirats arabes unis. L'anglais est également largement parlé, tout comme l'hindi, l'ourdou et le persan. L'islam est la religion officielle du pays et tous les Emiratis et la majorité des expatriés sont musulmans. La constitution garantit la liberté religieuse et il y a quelques églises chrétiennes dans le pays. La densité des mosquées dans les zones urbaines est très élevée. Deux ou trois mosquées peuvent être en vue l'une de l'autre.

La culture des Émirats arabes unis est un mélange d'éléments traditionnels et modernes, ouverte à de nombreux types d'influences et de changements. La religion de l'Islam et l'héritage d'une société arabe tribale traditionnelle forment la base d'une structure sociale stable et conservatrice. La censure des médias est routinière. Il existe cependant un degré d'ouverture et une atmosphère de tolérance qui permettent aux expatriés de profiter de divertissements et d'activités de loisirs familiers, y compris la consommation discrète d'alcool.

Les domaines de la vie les plus conservateurs aux Émirats arabes unis concernent les femmes et les interactions hommes-femmes. Pour la plupart des femmes émiraties, le foyer reste la sphère d'activité de base. Les jeunes femmes, bénéficiant de leur accès à l'éducation moderne, jouent un rôle plus large dans la société mais, avec seulement quatorze pour cent de la petite main-d'œuvre émiratie étant des femmes, leur nombre est peu élevé. Les mariages arrangés sont la norme et les membres de la famille restreignent soigneusement la conduite des jeunes femmes. Le mariage avec un cousin ou au sein de sa classe est une forme privilégiée. Le nombre d'hommes émiratis épousant des femmes non émiraties a augmenté ces dernières années et est considéré par le gouvernement comme une menace pour la culture nationale qui nécessite une intervention. Le gouvernement est activement impliqué dans la promotion des mariages parmi ses ressortissants.

Reflétant un mélange de vie moderne et traditionnelle, les styles vestimentaires comprennent les vêtements occidentaux et indigènes et les vêtements nationaux de plusieurs autres pays. Une grande variété vestimentaire se manifeste dans les lieux publics, y compris celle des groupes d'Asie du Sud et du Sud-Est. La plupart des hommes émiratis portent le plat, un vêtement blanc, ample et confortable par temps chaud. La plupart des femmes portent le noir abayah et certains portent également un masque facial appelé le burqa, bien que cette tradition soit moins courante chez les jeunes femmes.

La plupart de la population dispose de logements modernes et climatisés, que ce soit dans des appartements ou des maisons de style villa, un grand contraste avec les habitations simples d'il y a quarante ans ou plus. La petite population rurale vit dans un style plus traditionnel, et quelques Bédouins vivent encore de manière nomade dans des tentes. De même, les aliments locaux représentent un mélange de plats arabes traditionnels, tels que l'agneau grillé avec du riz épicé, avec des fast-foods sud-asiatiques, chinois, européens et américains de plus en plus populaires facilement disponibles dans les zones urbaines.

Les sports traditionnels, tels que la fauconnerie et les courses de chevaux et de chameaux, restent populaires auprès des sports plus récents, en particulier le football (football). Les identités tribales continuent de s'exprimer par la loyauté envers certaines équipes de football des Émirats arabes unis. Il existe plusieurs compétitions de renommée internationale et diffusées chaque année aux Émirats arabes unis dans les domaines du golf, du tennis, des courses de chevaux, du cross automobile, du rallye automobile et des courses de bateaux à moteur. La plupart des Emiratis apprécient les divertissements axés sur la famille, y compris les visites de routine avec un réseau d'amis et de parents et le visionnage de médias vidéo à la maison. Les téléphones portables sont d'usage courant dans tout le pays et contribuent à l'interaction quotidienne.

Les rituels islamiques traditionnels restent importants, en particulier le Aïd el-Fitr et le Aïd al-Adha, les fêtes qui marquent la fin de Ramadan (un mois de jeûne) et la conclusion du haj (pèlerinage à La Mecque) sur le calendrier islamique. Lors d'occasions spéciales, les Emiratis exécutent des danses traditionnelles avec un accompagnement musical. L'engagement à préserver les arts et la culture traditionnels est évident à la fois au niveau populaire et au niveau des dirigeants politiques. Chaque émirat consacre des ressources considérables à l'entretien des musées et des bibliothèques. Sharjah a développé neuf musées dans un vaste quartier des arts et de la culture et un vaste complexe universitaire, qui comprend les campus de cinq établissements d'enseignement supérieur.

Il existe une forte tradition commerciale aux Émirats arabes unis et les relations commerciales avec d'autres pays sont de longue date. Le commerce avec l'Inde et la Chine s'est développé au début de la période islamique, avec Julfar (aujourd'hui Ras al Khaymah) l'une des nombreuses zones actuellement examinées par les archéologues, servant de l'un des principaux ports.

L'intervention européenne dans la région a commencé avec les Portugais au début du XVIe siècle. À partir du milieu du XVIIe siècle, les Britanniques et les Néerlandais se disputent la domination, la Grande-Bretagne venant en tête. Vers 1800, le Qawasim, les clans au pouvoir de Sharjah et Ras al Khaymah aujourd'hui, étaient devenus une puissance maritime dans le golfe inférieur, attaquant les navires de l'Inde sous domination britannique. Qualifiant leurs adversaires de « pirates », les Britanniques ont vaincu les Qawasim flotte en 1819 et en 1820 imposa le premier de plusieurs traités qui créèrent et maintinrent une trêve maritime, donnant le nom d'« États de la Trêve » aux émirats. En 1892, les Britanniques avaient pris en charge les relations étrangères et la sécurité extérieure des États et les États sont restés sous protection britannique jusqu'en 1971.

Les Britanniques, qui étaient principalement préoccupés par la sécurité des routes commerciales entre le Royaume-Uni et l'Inde et le commerce maritime du Golfe, intervenaient rarement directement dans les affaires intérieures des États. Les Britanniques ont fait appel à un groupe restreint mais sophistiqué de fonctionnaires pour gérer les relations politiques et militaires. Les résultats les plus significatifs de la domination britannique ont été l'établissement d'une bureaucratie gouvernementale embryonnaire, une paix générale, l'introduction du concept occidental d'États-nations ou territoriaux et la création en 1952 du Conseil des États de la Trêve pour promouvoir la coopération entre les sept dirigeants. , qui a servi de base à la future direction des Émirats arabes unis.


Urbanisme, architecture et usage de l'espace

Avant 1960, les seules implantations étaient de petites villes et villages. Les ressources pétrolières ont permis une modernisation massive. Les villes ont été transformées de communautés aux murs de boue en capitales commerciales intégrées dans l'économie mondiale. En raison de la faible population et de la dureté de l'intérieur du désert, 80 pour cent de la population vit dans les capitales côtières, ce qui a conduit les spécialistes des sciences sociales à les décrire comme des cités-États.

L'urbanisation s'est caractérisée par une croissance sans précédent. Abu Dhabi est l'une des villes les plus modernes du monde. Les villes des EAU ont été fortement influencées par le type de ville mondiale. Les caractéristiques urbaines dominantes comprennent des gratte-ciel dans les centres-villes commerciaux, des immeubles résidentiels à plusieurs étages, de grands centres commerciaux, de larges boulevards, un vaste réseau d'autoroutes et de nouvelles banlieues tentaculaires.

Les villes ont une composition multiethnique, avec des zones d'habitation séparées pour les nationaux et les immigrés. Le logement est subdivisé en fonction de la classe, du pouvoir social, de l'ethnicité et de la nationalité.

Pour créer un équilibre entre leurs aspects mondiaux et locaux, les municipalités ont adopté des politiques projetant la conception architecturale arabo-islamique, en particulier les fenêtres cintrées, les portes et les stucs décoratifs. Récemment, des cadres plus urbains ont exposé des motifs décoratifs avec des thèmes locaux liés au patrimoine national. La préservation du patrimoine urbain se traduit également par la rénovation d'anciens forts, palais, souks (places de marché) et mosquées. Des palmiers dattiers, symboles de la culture locale, ont été largement plantés le long des routes de la ville.


Indice

Géographie

Les Émirats arabes unis, dans la partie orientale de la péninsule arabique, s'étendent le long d'une partie du golfe d'Oman et de la côte sud du golfe Persique. La nation est de la taille du Maine. Ses voisins sont l'Arabie saoudite à l'ouest et au sud, le Qatar au nord et Oman à l'est. La plupart des terres sont stériles et sablonneuses.

Gouvernement

Fédération formée en 1971 par sept émirats connus sous le nom d'États de la Trêve : Abu Dhabi (le plus grand), Dubaï, Sharjah, Ajman, Fujairah, Ras al-Khaimah et Umm al-Qaiwain. En plus d'un président fédéral et d'un premier ministre, chaque émirat a un dirigeant distinct qui supervise le gouvernement local.

Histoire

À l'origine, la région était habitée par un peuple de marins qui s'est converti à l'islam au 7ème siècle. Plus tard, une secte dissidente, les Carmathiens, établit un puissant cheikh et son armée conquit la Mecque. Après la désintégration du cheikh, ses habitants sont devenus des pirates. Menaçant le sultanat de Mascate et d'Oman au début du XIXe siècle, les pirates provoquent l'intervention des Britanniques qui, en 1820, imposent une trêve partielle et en 1853 une trêve permanente. Ainsi, ce qu'on appelait la Côte des Pirates fut rebaptisé Côte Trucial. Les Britanniques ont fourni une protection aux neuf États de la Trêve, mais ne les ont pas officiellement administrés en tant que colonie.

Les Britanniques se sont retirés du golfe Persique en 1971 et les États de la Trêve sont devenus une fédération appelée les Émirats arabes unis (EAU). Deux des États de la Trêve, Bahreïn et Oman, ont choisi de ne pas rejoindre la fédération, réduisant le nombre d'États à sept.

Le pays a signé un accord de défense militaire avec les États-Unis en 1994 et un avec la France en 1995.

Après les attaques terroristes du 11 septembre contre les États-Unis, les Émirats arabes unis ont été identifiés comme un centre financier majeur utilisé par al-Qaïda pour transférer de l'argent aux pirates de l'air (deux des pirates de l'air du 11 septembre étaient des citoyens des Émirats arabes unis). La nation a immédiatement coopéré avec les États-Unis, gelant les comptes liés à des terroristes présumés et réprimant fermement le blanchiment d'argent.

Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, fondateur des Émirats arabes unis et dirigeant de la fédération depuis 1971, est décédé en novembre 2004. Son fils lui a succédé. En janvier 2006, le cheikh Maktoum bin Rashid Al Maktoum, premier ministre des Émirats arabes unis et émir de Dubaï, est décédé. Le prince héritier Cheikh Muhammad ibn Rashid al-Maktoum a assumé les deux rôles.

Le Burj Khalifa, à Dubaï, a été achevé en janvier 2010 et est devenu le plus haut bâtiment du monde à 2 716 pieds (828 mètres) et 160 étages. Il contient les ascenseurs les plus rapides du monde, 20,7 acres de verre, et devrait utiliser environ 250 000 gallons d'eau par jour.


Emirats Arabes Unis Culture

La religion aux Emirats Arabes Unis

La grande majorité des ressortissants émiratis sont musulmans, environ 90 % sunnites et 10 % chiites. Les Émirats arabes unis appliquent une politique de tolérance à l'existence d'autres religions, par l'intermédiaire du ministère de la Tolérance. Sur la base du dernier recensement du ministère de l'Économie en 2005, 76% de la population totale est musulmane, 9% chrétienne et 15% sont enregistrés comme autres (principalement hindous).

Conventions sociales aux Émirats arabes unis

Les Émirats arabes unis sont un pays islamique et les femmes peuvent se sentir plus à l'aise lorsqu'elles sont habillées modestement. Même si les femmes étrangères peuvent s'habiller à leur guise, couvrir les épaules et les genoux est une exigence dans les espaces publics comme les centres commerciaux et également pendant les périodes de signification religieuse. Les hommes sont également tenus de s'habiller avec respect. L'homosexualité et l'adultère sont tous deux illégaux et bien que les couples non mariés ne soient légalement autorisés à rester ensemble dans la même chambre d'hôtel, c'est une pratique courante et rarement appliquée.

L'alcool est toléré, les non-musulmans étant autorisés à boire de l'alcool dans les nombreux bars et restaurants des hôtels (sauf à Sharjah). Les touristes sont autorisés à apporter quatre litres d'alcool dans le pays, bien que les moins de 20 ans ne soient pas autorisés à boire de l'alcool ou à acheter des cigarettes. Il est illégal pour tout le monde de manger, de boire ou de fumer en public pendant les heures de clarté du mois sacré du Ramadan, et le jour ou la veille des jours d'importance nationale, l'alcool est vendu et les bars sont fermés. Comme dans tous les pays musulmans, il est préférable de garder les démonstrations d'affection privées et de s'embrasser ou de s'embrasser en public est non seulement considéré comme irrespectueux, mais peut entraîner une mise en garde de la police ou même une arrestation. Se tenir la main est généralement acceptable, mais les jurons, les gestes grossiers et l'alcool au volant sont tous passibles d'une peine d'emprisonnement. Les drogues sont strictement interdites et pourraient vous causer de sérieux problèmes. Cela vaut la peine de vérifier quels médicaments et analgésiques vous apportez dans le pays, car même certains analgésiques courants comme la codéine sont interdits.


Histoire des Émirats Arabes Unis

Mohammed al Qudsi, un membre senior de l'équipe d'Abu Dhabi TV, est à Union House à 2 heures du matin pour s'installer. “Nous avons placé notre caméra près du lever du drapeau, un couple à l'intérieur de la pièce où les cheikhs allaient être, et sur le toit. Le toit était un endroit crucial et les images de celui-ci étaient très bonnes.”
Selon certaines informations, Cheikh Zayed rencontre d'abord Cheikh Rashid au palais de Zabeel avant que les deux dirigeants ne se rendent ensemble aux cérémonies officielles de la fédération, arrivant avant 10 heures. "Cheikh Zayed est venu dans une voiture américaine mais avec Cheikh Rashid et des responsables de Dubaï", a déclaré al Qudsi. Il se souvient d'une journée ensoleillée, mais suffisamment fraîche pour que les hommes portent des vestes légères.

10h00 Les souverains se rassemblent au majlis de Sheikh Rashid’s sur la plage de Jumeirah. Cheikh Ahmed, le souverain d'Umm Al Qaiwain, ne peut pas y assister pour cause de maladie et a délégué la responsabilité à Cheikh Rashid, le prince héritier et futur souverain. Cheikh Saqr, le souverain de Ras al Khaimah, est présent en tant qu'observateur. Les souverains et leurs conseillers se réunissent autour d'une table en forme de fer à cheval dans la salle de réunion circulaire maintenant connue sous le nom de Union House, qui est une maison ronde à côté du majlis.
Leur première tâche est de ratifier la constitution provisoire qui donne officiellement naissance aux Émirats arabes unis. La cérémonie et la proclamation, lues par Ahmed al Suwaidi, sont filmées et diffusées en direct sur la nouvelle station de radio Voice of the United Arab Emirates, lancée ce matin-là.

Selon Al Ittihad : « Des sources disent que la nouvelle station sera parmi les stations les plus influentes de la région du Golfe. Il se concentrera principalement sur les affaires liées à la nouvelle union, ainsi que sur les réalisations des Émirats arabes unis en tant que nation.

Cheikh Zayed lit le traité d'amitié, sous le regard (de gauche) de James Treadwell et de Sir Geoffrey Arthur de Grande-Bretagne. De son côté se trouvent Cheikh Rashid de Dubaï et Cheikh Khalid de Sharjah. Derrière lui se trouvent Ahmed al Suwaidi, Mahdi al Tajir et Cheikh Maktoum bin Rashid. Avec l'aimable autorisation d'Al Ittihad
UNE NOUVELLE RELATION AVEC LE VIEUX PAYS
Traité d'amitié entre le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et les Émirats arabes unis

Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et les Émirats arabes unis Considérant que les Émirats arabes unis ont assumé l'entière responsabilité en tant qu'État souverain et indépendant Déterminé que les relations de longue date et traditionnelles d'amitié et de coopération étroites entre leurs peuples se poursuivront Désireux d'exprimer cette intention sous la forme d'un traité d'amitié Sont convenus de ce qui suit : « ? Amitié. En reconnaissance de cela, les Parties contractantes, conscientes de leur intérêt commun pour la paix et la stabilité de la région, doivent : (a) se consulter sur les questions d'intérêt mutuel en cas de besoin (b) régler tous leurs différends par voie pacifique moyens conformes aux dispositions de la Charte des Nations Unies. 
ARTICLE 2 Les Parties contractantes encouragent la coopération éducative, scientifique et culturelle entre les deux États selon des modalités à convenir. Ces arrangements portent notamment sur : (a) la promotion de la compréhension mutuelle de leurs cultures, civilisations et langues respectives, la promotion des contacts entre les organismes professionnels, les universités et les institutions culturelles (c) l'encouragement des échanges techniques, scientifiques et culturels. 
ARTICLE 3 Les Parties contractantes maintiendront les relations étroites qui existent déjà entre elles dans le domaine des échanges et du commerce. Les représentants des Parties contractantes se réuniront de temps à autre pour examiner les moyens de développer et de renforcer davantage ces relations, y compris la possibilité de conclure des traités ou des accords sur des questions d'intérêt commun. » ARTICLE 4 Le présent Traité entrera en vigueur le date d'aujourd'hui et restera en vigueur pendant une période de dix ans. A moins que douze mois avant l'expiration de ladite période de dix ans, l'une ou l'autre des Parties contractantes n'ait notifié à l'autre son intention de mettre fin au Traité, le présent Traité restera en vigueur jusqu'à l'expiration d'un délai de douze mois à compter de la date à laquelle la notification d'une telle intention est donnée. EN FOI DE QUOI les soussignés ont signé le présent Traité. 
FAIT en double exemplaire à Dubaï le deuxième jour de décembre 1971 après JC, correspondant au quinzième jour de Shawwal 1391H, en langues anglaise et arabe, les deux textes faisant également foi. Le Conseil suprême discute également de ses relations avec la Grande-Bretagne et autorise la signature d'un traité d'amitié avec la Grande-Bretagne. Al Mehairbi se souvient de l'expression sur le visage de Cheikh Zayed alors que le drapeau était attaché au bâton pour la première fois. “Vous avez vu quelque chose dans ses yeux. Il pense maintenant : ‘Ok. Nous sommes indépendants maintenant. C'est ce qu'il a dit plus tard dans le majlis. ‘Nous sommes indépendants maintenant.’ Vous savez. Comme quand tu as un rêve et que tu te réveilles. Mais c'était réel. Son œil était sur le drapeau. Vous pouvez le voir sur son visage. Ce n'est pas le visage du protocole. C'est naturel. Son expression disait : ‘C'est fait. C'est mon rêve. C'est le drapeau’. ”

LE PRÉSIDENT NIXON ENVOIE UN ACCUEIL DE Ambassade des États-Unis à Londres, par télégramme MATIÈRE Reconnaissance des Emirats Arabes Unis. Le message présidentiel suivant doit être remis à Shaykh Zayid d'Abou Dhabi en tant que président des Émirats arabes unis lors de la création officielle de cette fédération : « Son Altesse Shaykh Zayid bin Sultan al-Nuhayan, président des Émirats arabes unis. Votre Altesse : à vous, au gouvernement et au peuple des Émirats arabes unis, j'ai le plaisir d'adresser mes chaleureuses félicitations et celles du peuple américain à l'occasion de l'indépendance de vos États et de la formation d'une union. En saluant la création des Émirats arabes unis, je me réjouis de l'instauration de relations de coopération et d'amitié entre nos deux gouvernements, en construisant l'amitié qui caractérise depuis longtemps les relations entre nos peuples. Avec mes meilleurs voeux. Cordialement, Richard Nixon. & #8221 Mahdi Al Tajir remet le drapeau à Cheikh Zayed pour la première fois. Avec l'aimable autorisation d'Al Ittihad 11h30 (ABU DHABI) La nouvelle de la formation de la nation est relayée aux officiels au palais Al Manhal par radio, où une cérémonie identique de lever du drapeau a lieu, sous les yeux de dignitaires et d'invités dont Umm Kulthum.

Mohammed al Fahim, un homme d'affaires d'Abou Dhabi, fait partie des témoins de la cérémonie. « Je ne savais pas ce qui se passait et je viens de voir un drapeau rouge et blanc remplacé par un drapeau coloré. J'ai réalisé plus tard à quel point c'était un privilège d'assister au hissage de notre drapeau et à quel point j'étais chanceux », se souvient-il.

Sir Geoffrey reprend l'histoire dans son rapport officiel publié au début de 1972. "Nous sommes allés à Jumeirah à midi, pour être accueillis par une scène de confusion étonnante dans la petite salle semi-circulaire dans laquelle le Conseil suprême des EAU et leurs conseillers s'étaient réunis. « Mon adjoint [Walker] a échappé de justesse à une botte à la main, et mon premier secrétaire, qui était porteur du traité, avait besoin de compétences en rugby plutôt qu'en diplomatie ce jour-là. De la journée, Walker se souvient maintenant : « Il y avait pas mal d'excitation, mais d'une certaine manière, nous y étions déjà arrivés. La grande réussite et le grand soulagement ont été la signature de la constitution le 18 juillet.”

12H30 (ENVIRON) Les débats officiels sont ensuite suspendus. Cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum lit une proclamation de son père : « Des accords ont été signés pour mettre fin aux relations contractuelles particulières entre chacun de nos émirats. Au cours de cette réunion historique, nous assistons à la déclaration de l'établissement des Émirats arabes unis en tant qu'État indépendant et souverain. L'objectif du nouvel État est d'offrir une vie meilleure et une meilleure stabilité à la nation, de protéger les droits et la liberté de ses citoyens, de parvenir à une coopération étroite entre les émirats pour leur bien commun et de réaliser le développement et le progrès dans tous les domaines, attendons avec impatience de rejoindre la Ligue arabe et les Nations Unies, rester en phase avec les causes et les intérêts islamiques, consolider l'amitié et la coopération avec toutes les nations amies, sur la base des principes de la charte des Nations Unies et des accords internationaux.

Al Mehairbi se souvient de Cheikh Zayed entouré d'une foule de médias internationaux qui l'ont bombardé de questions. Après l'échec d'autres syndicats arabes, dont l'Union arabe unie entre l'Égypte et la Syrie, de nombreux journalistes arabes étaient sceptiques quant à la survie des Émirats arabes unis pendant plus de quelques mois. Les journalistes locaux sont moins sceptiques. « Chaque journaliste, homme de télévision et photographe était fier de le couvrir », déclare al Q udsi. “Ils ont partagé le bonheur et le sentiment que cela apportait.” Bien qu'il n'y ait pas de célébrations officielles à l'extérieur des portes d'Union House, les résidents de Dubaï partagent l'optimisme. Deena Motiwalla a déménagé à Dubaï avec son mari, Bomi, en 1970. Ils vivaient au bord de The Creek à Deira. “Nous avons tous senti que c'était une très bonne chose qu'ils allaient faire un pays. Nous nous sentions très patriotes, même si nous venions d'Inde, car il y avait un tel accueil pour tout le monde à cette époque. Malgré cela, nous avons pris les événements dans notre foulée et n'avons jamais pensé que la signature du traité était un moment historique, juste qu'il était bon que le pays se réunisse. « Le jour même, nous ne sommes finalement pas allés à Union House. Je ne me souviens pas exactement pourquoi "ce ne serait que les cheikhs et nous les voyions souvent de toute façon" surtout Rashid, qui conduisait souvent, toujours assis sur le siège avant, et si nous étions en bas, il le ferait vague et dire bonjour comme il passait. Nous sommes allés quelques jours plus tard pour voir le nouveau mât de drapeau, cependant.

Len Chapman, qui vivait alors à Dubaï, se souvient : « Je vivais à Jumeirah Beach Road à l'époque, non loin du Palais d'été. Nous sommes allés voir. Une petite foule entourait le rond-point à l'extérieur du Palais, mais il n'y avait pas grand-chose à voir. Les dignitaires sont sortis en voiture à la fin de l'événement. Après cela, la vie est revenue à la normale. ”
sous-docs Parmi ceux qui regardent le lever du drapeau au palais Al Manhal figurent Cheikh Khalifa et Umm Kulthum. Mohammed al Fahim, l'auteur de Rags to Riches, fait également partie du groupe. Les saluts des officiers sont gauchers car la photographie originale a été publiée à l'envers. Avec l'aimable autorisation d'Al Ittihad REJOINDRE L'ONU Un communiqué en date du 2 décembre 1971, de Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, président des Émirats arabes unis à U Thant, secrétaire général des Nations Unies : « J'ai l'honneur de vous soumettre au nom de Émirats arabes unis cette demande d'adhésion aux Nations Unies conformément à l'article 4 de la Charte des Nations Unies. Je vous serais reconnaissant de bien vouloir soumettre cette demande au Conseil de sécurité et à l'Assemblée générale dans les plus brefs délais.

APRES-MIDI Les six dirigeants auraient reçu des sympathisants dans le majlis de Sheikh Rashid's avant de se rendre au palais de Zabeel pour le déjeuner, tandis que les journalistes sont partis pour déposer leurs histoires. « Je suis retourné à Abou Dhabi à 14 h 00, ainsi que la plupart des gens des médias », dit al Qudsi. “Nous avons dû travailler notre matériel et préparer notre journal de 21h le même jour. J'ai eu l'honneur de lire le matériel de la déclaration de ce jour. La soirée Certains se souviennent que Cheikh Zayed a passé la nuit à Dubaï. Al Mehairbi dit que Cheikh Zayed s'est rendu à sa résidence à Al Khawaneej, recevant de manière informelle des félicitations avant de retourner plus tard à Abou Dhabi.

Cette version des événements est également soutenue par al Fahim, dont le père était membre du parti Abu Dhabi à Dubaï et qui n'est pas revenu dans la nouvelle capitale depuis plusieurs jours. Al Ittihad rapporte le retour du cheikh Zayed à Abou Dhabi après « la réunion historique ». Il a été accueilli par le cheikh Khalifa, les cheikhs d'Al Nahyan et des membres du public qui l'ont acclamé et applaudi. Une fois qu'il est descendu de l'avion, il a répété trois fois : « Louange à Allah pour toutes Ses grâces.

La brève histoire des Émirats arabes unis

Madinat Jumeirah Al Qasr, Dubaï : Themonnie/Flickr

The earliest known human habitation in the UAE dated from the Neolithic period, 5500 BC. At this early stage, there is proof of interaction with the outside world, particularly with civilizations to the north in Persia.

Several places along the coast had important links with places like India during early history. The arrival of envoys from the Prophet Muhammad (peace be upon him) in 630AD heralded the conversion of the region to Islam. After Prophet Muhammad’s death, one of the major battles of the Ridda Wars was fought at Dibba, resulting in the defeat of the non-Muslims and the triumph of Islam in the Arabian Peninsula. In 637, Julfar (today Ra’s al-Khaimah) was used as a staging post for the conquest of Iran. Over many centuries, Julfar became a wealthy port and pearling center from which dhows traveled throughout the Indian Ocean. Portuguese expansion into the Indian Ocean in the early sixteenth century following Vasco da Gama’s route of exploration saw them battle the Safavid Persia up the coast of the Persian Gulf. The Portuguese controlled the area for 150 years, in which they conquered the inhabitants of the Arabian peninsula. Vasco da Gama was helped by Ahmad Ibn Majid, a navigator, and cartographer from Julfar, to find the route of spices from Asia.

During the 16th century, portions of the nation came under the direct influence of the Ottoman Empire. Thereafter the region was known to the British as the “Pirate Coast”, as raiders based there harassed the shipping industry despite both European and Arab navies patrolling the area from the 17th century into the 19th century. Primarily in reaction to the ambitions of other European countries, the United Kingdom and the Trucial Sheikhdoms established closer bonds in an 1892 treaty, similar to treaties entered into by the UK with other Persian Gulf principalities. The sheikhs agreed not to dispose of any territory except to the United Kingdom and not to enter into relationships with any foreign government other than the United Kingdom without its consent. In return, the British promised to protect the Trucial Coast from all aggression by sea and to help in case of land attack.

At the beginning of the 1960s, the first oil company teams carried out preliminary surveys and the first cargo of crude was exported from Abu Dhabi in 1962. As oil revenues increased, Ruler of Abu Dhabi, Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, undertook a massive construction program, building schools, housing, hospitals, and roads. When Dubai’s oil exports commenced in 1969, Sheikh Rashid bin Saeed Al Maktoum, the de facto ruler of Dubai, was also able to use oil revenues to improve the quality of life of his people. In 1955, the United Kingdom sided with Abu Dhabi in the latter’s dispute with Oman over the Buraimi Oasis, another territory to the south. A 1974 agreement between Abu Dhabi and Saudi Arabia would have settled the Abu Dhabi-Saudi border dispute however, the agreement has yet to be ratified by the UAE government and is not recognized by the Saudi government. The border with Oman also remains officially unsettled, but the two governments agreed to delineate the border in May 1999.

When the British-Trucial Sheikhdoms treaty expired on December 1, 1971, they became fully independent. The rulers of Abu Dhabi and Dubai decided to form a union between their two emirates independently, prepare a constitution, then call the rulers of the other five emirates to a meeting and offer them the opportunity to join. It was also agreed between the two that the constitution be written by December 2, 1971. On that date, at the Dubai Guesthouse Palace, four other emirates agreed to enter into a union called the United Arab Emirates. Ras al-Khaimah joined later, in early 1972. Since the 1980s, Dubai and later many other places included another major source of income along with oil, namely tourism.


UAE – United Arab Emirates

The United Arab Emirates is a country of seven cities or a union of seven emirates located in the eastern part of the Arabian Peninsula Coast. Sheikh Rashid Bin Saeed Al Maktoum ruler of Dubai and Sheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan ruler of Abu Dhabi met on 1968 February 18, in Abu Dhabi which was known as Al Samha those days. Rulers of all seven Emirates states to conduct a conference based on constitutional and with the mutual understanding they formed an agreement of eleven points which was the basis for the establishment of UAE – the United Arab Emirates. The United Arab Emirates was founded as a federation on 2 nd December 1971. When it was founded it was the union of six emirates (Dubai, Abu Dhabi, Sharjah, Umm Al Quwain, Ajman, and Fujairah) and the seventh one named, Ras Al Khaimah joined UAE federation on 10 th February 1972. After the formation of the United Arab Emirates (UAE) forged a distinct national identity. The political system, legal systems and other systems in UAE have been designed to ensure the country’s heritage is maintained. 19 th May 1973 United Arab Emirates (UAE) launched its official currency named UAE Dirham and which is also known as AED. On 26 th September 1973, the first traffic light/signal becomes operational in Abu Dhabi.

United Arab Emirates

UAE is now a modern, Oil exporting country with a strong and highly diversified economy today. UAE is home to 189 Nationalities and Emirates nationals are 20% of the total population and which makes UAE the world’s highest number of immigrants. Indian and Pakistanis are the two highest percentage of immigrants in the UAE. Indian immigrants are 28% of the total population and Pakistanis immigrants are 12% of the total population of the UAE.
Official Language of UAE
National Dress of UAE

National Dress in UAE for Emirati Women is Abaya and traditionally the colour of Abaya is black. Abaya covers the whole body except the hands, face, and feet. National Dress in UAE for Emirati men is a Dishdasha or Kandura and traditionally the colour of kandura is white but sometimes they wear other colours like brown and grey etc. Kandura is a single piece of ankle-length garment.
Famous Dishes in UAE
Emirati Dishes
  • Aside
  • Harees
  • Jami
  • Jasheed
  • Kabsa
  • Khabees
  • Madroob
  • Maqluba
  • Quzi
  • Kanafeh
  • Shawarma
  • Fattoush
  • Tharid
  • Salona
  • Waggafi Bread

Dubai

Dubai International Airport – (DXB)

Dubai International Airport is one of the world's most occupied airports by international passenger traffic. Dubai International Airport also very well-known as a (DXB) and is one of the sixth occupied cargo airports in the world. Dubai International airport has a capacity of (100 million) passengers (per annum) and the airport is the highest number of passengers average per flight. In 2019, Dubai Airport installed the largest solar energy system as per the goal of the Dubai government to reduce energy consumption by 30% until 2030.

Abu Dhabi

Abu Dhabi is the 2 nd most populated and the 2nd largest city of the United Arab Emirates (UAE) and Abu Dhabi is the capital city of (UAE). The population is 3.23 Million (2019). The economy of Abu Dhabi worth of (US 200 Billion Dollars). Abu Dhabi covers an area of (972 km 2 ). Emir Sheikh Khalifa Bin Zayed Al Nahyan (age 71 years) is the ruler of Abu Dhabi and President of UAE.
Places to Visit in Abu Dhabi

Sharjah

Sharjah is the 3 nd Largest Emirate of the United Arab Emirates (UAE) and the third most populated city of UAE. The population is 2.38 Million (2019). Sharjah covers an area of (235.5 km 2 ). Sultan Bin Muhammad Al-Qasimi (age 80 years) also known as Sultan III is the ruler of Sharjah and the member of the Federal Supreme Council - the United Arab Emirates since 1972.
Places to Visit in Sharjah

Ajman

Ajman is the smallest Emirate of the United Arab Emirates (UAE) and Ajman is located at the Persian Gulf. The population is 385,000 (2019) and Ajman covers an area of (259 km 2 ). Sheikh Humaid Bin Rashid Al Nuaimi (age 89 years) also known as Al Nuaimi is the ruler of Ajman and the member of the Federal Supreme Council – the United Arab Emirates since 1981.
Places to Visit in Ajman

Ras Al Khaimah

Ras Al Khaimah is also known as RAK. Ras Al Khaimah is one of the seventh emirate located in the northern part of UAE. The population is 400,000 (2019) and RAK covers an area of (373 km 2 ). Sheikh Saud Bin Saqr Al Qasimi (age 64 years) is the ruler of Ras Al Khaimah and the member of the Federal Supreme Council – the United Arab Emirates since 2010.

The United Arab Emirates History Report

In the eastern part, of the Arabian Peninsula is where the United Arab Emirates is located (Central Intelligence Agency, 2011). It expands down to the southern coast of the Persian Gulf and the Gulf of Oman. The United Arab Emirates is located at the north of Qatar, the West and South of Saudi Arabia and the East of Oman. A large portion of land in the country is sandy and unproductive.

We will write a custom Report on The United Arab Emirates History specifically for you
for only $16.05 $11/page

301 certified writers online

Initially, the region was occupied by naval citizens who were later transformed to Islam. Afterward, a nonconformist cult, by the name Carmathians, instituted a strong sheikhdom making its defense force to triumph over Mecca (U.S. Department of State, 2011a).

Following the collapse of sheikhdom, most of its members emerged into pirates. Intimidating the Sultanate of Oman and Muscat, the pirates aggravated the British intrusion, which in 1820 imposed a limited truce and a stable truce thirty three years later. As a result, the Pirate Coast changed its identity to the Trucial Coast. Despite the British offering the nine Trucial states, and fortification, they did not officially govern them as protectorates.

In 1971, the British vacated the Persian Gulf, making the Trucial states a confederacy known as the United Arab Emirates (Central Intelligence Agency, 2011). The figure of the states in the Confederacy later dropped to seven, as Oman and Bahrain decided not to unite with the Confederacy. In 1994, the United Arab Emirates formed a military defense accord with the United Stated, and a year later, with France.

The United Arab Emirates was recognized as a key financial hub utilized by al-Qaeda in transmitting money to the terrorists, following the U.S terrorist assaults. Instantly, the state joined the U.S. in fighting these terrorists by sub-zeroing accounts attached to the alleged terrorists.

The originator of the United Arab Emirates and leader of the Confederacy as from 1971, Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, passed on in 2004(U.S. Department of State, 2011a). His heir took on the leadership of the federation. The head of Dubai and the prime minister of the UAE, Sheik Maktoum bin Rashid Al Maktoum, passed on in 2006, leaving Prince Sheikh Muhammad ibn Rashid al-Maktoum with both positions (The Official Portal for Dubai Government, n.d.).

The UAE flag was formally assumed in 1971. It is composed of four colors red, green, black and white (Central Intelligence Agency, 2011). An erect, red band rests on the hoist surface of the flag.

Three horizontal bands of green, white and black, which are identical, are respectively sustained on this band from the top. All the colors in the UAE flag symbolize Arab entity and unity. Red symbolizes the past flags of the Kharijite Muslims, green symbolizes productiveness, white stands for impartiality and peace, and black symbolizes oil, the major source of income for the state.

1996 is the year when the national anthem for UAE was formed, substituting the previous anthem, which lacked terms. The contest triumphed by Aref Al Sheikh Abdullah Al Hassan determined the anthem’s words and tune. The name of the national anthem is “Nashid al-watani al-Emirati” (Central Intelligence Agency, 2011).

The government consists of the federation that was established in 1971 by seven states, also called the Trucial States. According to the Central Intelligence Agency (2011), these states include “Dubai, Ras al-Khaimah, Sharjah, Umm al-Qaiwain, Abu Dhabi, Ajman and Fujairah” (n.p.). Besides the federal prime minister and president, every state owns a disconnected leader who supervises the local administration.

The executive body of the federal government is recognized as the Council of Ministers (U.S. Department of State, 2011a). The prime minister is the head of this executive body. Conventionally, the ministries are shared amid states depending on their volume and power. Although Abu Dhabi and Dubai occupy most ministries, all the states are embodied with no less than one place.

The legislation is typically started by the Council of Ministers prior to approval by the Supreme Council. The Council of Ministers, in addition, supervises the federal administration and ratifies the federal finances.

The uppermost federal administration is the Supreme Council of Rulers, which has representatives from all the states in the federation. It designs rules and nominates ministers, judges of the Federal Supreme Court, the prime minister, and the president. It as well approves federal acts, even though the president has the power to amend them.

Although casual meetings are numerous, the Supreme Council is scheduled to meet at least once annually. All resolutions are ratified by the emirs of Dubai and Abu Dhabi together with three other states in the federation.

Through the conference, the federal head is usually the director of Abu Dhabi. Therefore, Sheikh Khalifa was collectively designated, by the Supreme Council in 2004, for a five-year phase, soon after replacing his father as the emir of Abu Dhabi. While the UAE owns fully balanced establishments, consisting of the governmental, administrative and judicial sectors, all vital decrees are arrived at by the ruling folks of the Emirates, especially Abu Dhabi.

Here, the administration is not apparent or liable to its decisions, leaving a substantial range for inadequacy, since extreme cases of ineffectiveness and fraud are concealed and are hardly ever exposed to defy. Two aspects influence the mode of UAE life, enlistment, and integration of politics. Hence, political culture is influential in that an individual’s ways of life differentiate his or her characteristics.

The United Arab Emirates in broad and Dubai specifically has been on the vanguard of triumphant business endeavors, and, therefore, has clutched international interest. Excellent sea, road, and air infrastructure have been the key features for this rise. The country owns one of the most active financial capitals internationally.

The fiscal situation of the emirates has improved in a short period of almost a decade, and, therefore, has demonstrated to be an ideal international business center. With the figure of free zones in UAE rising daily, they have emerged to be a significant ingredient in the UAE financial system. Central Intelligence Agency (2011) reveals that the free zones in UAE have vastly contributed to the rising of the economy by providing a suitable business environment.

The United Arab Emirates owns an inclusive, public-financed health service, plus a swiftly emerging private health segment, which offers an elevated class of health services to the residents and visitors (Centers for Disease Control and Prevention, n.d.). Health service delivery is experiencing a change in most UAE states.

Main communicable illnesses previously prevalent in the UAE, for instance, measles, poliomyelitis, and malaria, have been eliminated. At the same time, postnatal and prenatal services are at the same level as those of industrialized states. The infant mortality rate has declined to7.7 per 1000 and newborn mortality rate to 5.54 per 1000(Central Intelligence Agency, 2011). Mortality rates of mothers have also declined to 0.01 for each 100,000.

Life expectancy in UAE has risen to 78.3 years, similar to North America and Europe, due to elevated standards of treatment at all phases of the health care structure. So far, health care in the UAE is mainly supported by the regime (U.S. Department of State, 2011 b). In other segments, this prominence is developing, and private-public ventures have emerged as vital.

Government policy centers on increasing managerial and legal platforms founded on best experience, to improve the public and private segment health care potentials. Besides, government policy acts put precedence for health services expansion in the subdivision.

Regardless of the stunted economy, the figure of expats in the UAE, over the last three years, is approximately 90%. The figure of aliens living in the country was about 8.26 million in the last half of last year, symbolizing a sum expat inhabitant of 88.5% of the joint inhabitants of UAE. Since 2006, there has been a spectacular raise of a projected figure of 83%. The UAE legal structure is prejudiced against foreigners. There also exists unfair treatment of aliens in various aspects such as employment, wages, and terms of work.

The UAE financial system is projected to develop by3.2 percent. The above-estimated rise will be supported by a hoist in international oil order. The Minister of Economy, Sultan Al Mansouri, asserted that a fee of $85 a barrel would uphold the economic expansion. According to the Central Intelligence Agency (2011), the UAE economy improved by 1.3 percent last year. However, the latest figures availed by the International Monetary Fund projects development of 1.3 percent in 2011, after a narrowing of 0.7 percent last year.

In conclusion, the eastern part of the Arabian Peninsula is where the United Arab Emirates is located. Initially, the region was occupied by naval citizens who were later transformed to Islam. Later, the Pirate Coast changed its identity to the Trucial Coast, made up of nine states. In 1971, the British vacated the Persian Gulf, making the Trucial states a confederacy known as the United Arab Emirates. The figure of the states in the Confederacy later dropped to seven, as Oman and Bahrain decided not to unite with the Confederacy.

Regardless of the stunted economy, the figure of expats in the UAE, over the last three years, is approximately 90%. The figure of aliens living in the country was about 8.26 million in the last half of last year, symbolizing a sum expat inhabitant of 88.5% of the joint inhabitants of UAE. The government consists of the federation that was established in 1971 by seven states, also called the Trucial States.

The executive body of the federal government is recognized as the Council of Ministers, and the prime minister is the head of this executive body. The UAE flag was formally assumed in 1971. It is composed of four colors red, green, black and white. All the colors in the UAE flag symbolize Arab entity and unity.

Red symbolizes the past flags of the Kharijite Muslims, green symbolizes productiveness, white stands for impartiality and peace, and black symbolizes oil, the major source of income for the state. 1996 is the year when the national anthem for UAE was formed, substituting the previous anthem, which lacked terms. The contest triumphed by Aref Al Sheikh Abdullah Al Hassan determined the anthem’s words and tune.

The uppermost federal administration of UAE is the Supreme Council of Rulers, which has representatives from all the states in the federation. It approves federal acts, even though the president has the power to amend them. It as well designs rules and nominates ministers, judges of the Federal Supreme Court, the prime minister, and the president. The United Arab Emirates in broad and Dubai specifically has been on the vanguard of triumphant business endeavors, and, therefore, has clutched international interest.

Excellent sea, road, and air infrastructure have been the key features for this rise. The fiscal situation of the UAE has improved in a short period of almost a decade, and, therefore, has demonstrated to be an ideal international business center. With the figure of free zones in UAE rising daily, they have emerged to be a significant ingredient in the UAE financial system. The free zones in the UAE have vastly contributed to the rising of the economy by providing a suitable business environment.

The United Arab Emirates owns an inclusive, public-financed health service, plus a swiftly emerging private health segment, which offers an elevated class of health services to the residents. Life expectancy in UAE has risen to 78.3 years, similar to North America and Europe, due to elevated standards of treatment at all phases of the health care structure.

So far, health care in the UAE is mainly supported by the regime. In other segments, this prominence is developing, and private-public ventures have emerged as vital. Finally, the UAE financial system is projected to develop by3.2 percent.


Voir la vidéo: Les Emirats Arabes Unis sont le Plus Grand Pays au Monde (Mai 2022).