Podcasts sur l'histoire

Luxembourg Géographie - Histoire

Luxembourg Géographie - Histoire

Couleur

LUXEMBOURG

Le Luxembourg est situé en Europe occidentale, entre la France et l'Allemagne. Le terrain du Luxembourg est principalement composé de hautes terres légèrement vallonnées avec de larges vallées peu profondes ; hautes terres à légèrement montagneuses au nord; pente raide jusqu'à la plaine inondable de la Moselle au sud-est.Climat : Le Luxembourg est continental modifié avec des hivers doux, des étés frais.
CARTE DU PAYS


Économie du Luxembourg

Les économie luxembourgeoise dépend largement des secteurs bancaire, sidérurgique et industriel. Les Luxembourgeois ont le produit intérieur brut par habitant le plus élevé au monde (CIA 2018 est.).

  • 71 milliards de dollars (nominal, 2019) [4]
  • 74 milliards de dollars (PPP, 2019) [4]
  • 115 839 $ (nominal, est. 2019) [4]
  • 120 490 $ (PPA, est. 2019) [4]
  • 0,909 très élevé (2018) [8] (21e)
  • 0,822 IHDI très élevé (2018) [9]
  • 300,538 (2019) [10]
  • Taux d'emploi 72,1 % (Cible : 73 % 2018) [11]
  • 6,8 % (août 2020) [12]
  • 16,4% de chômage des jeunes (T4-2019) [13]
  • Allemagne (+) 25,6%
  • Belgique (+) 17,6%
  • France(+) 14%
  • Pays-Bas (+) 5,1%
  • Italie (+) 4,1%
  • Royaume-Uni (+) 4,1%
  • (2017) [5]
  • Belgique (+) 32%
  • Allemagne (+) 24,9%
  • France(+) 11,1%
  • États-Unis (+) 5,7%
  • Pays-Bas (+) 4,9%
  • (2017) [5]
  • 22,1% du PIB (2019) [15]
  • 14,013 milliards d'euros (2019) [15]
    : [16]
  • AAA (national)
  • AAA (étranger)
  • AAA (Évaluation T&C)
  • Perspectives : stables [17] : [17]
  • Aaa
  • Perspectives : Stable : [17]
  • AAA
  • Perspectives : positives
  • Portée : [18]
  • AAA
  • Perspectives : stables

Bien que le Luxembourg dans la littérature touristique soit appelé à juste titre le « Cœur vert de l'Europe », sa terre pastorale coexiste avec une zone hautement industrialisée et à forte intensité d'exportation. L'économie luxembourgeoise est assez similaire à celle de l'Allemagne. Le Luxembourg jouit d'une prospérité économique très rare parmi les démocraties industrialisées.

En 2009, un déficit budgétaire de 5 % résultait des mesures gouvernementales visant à stimuler l'économie, notamment le secteur bancaire, suite à la crise économique mondiale. Celui-ci a toutefois été réduit à 1,4 % en 2010. [19]

Pour 2017, les chiffres (attendus) sont les suivants : Croissance 4,6 % Inflation 1,0 % Déficit budgétaire 1,7 %, à réduire à 0,8 % en 2020 Dette : 20,4 %, aucune nouvelle dette à contracter au cours de l'exercice. [20]


Gouvernement et politique

Le Luxembourg est une démocratie parlementaire dirigée par un monarque constitutionnel. En vertu de la constitution de 1868, le pouvoir exécutif est exercé par le Grand-Duc et le cabinet, qui se compose de plusieurs autres ministres. Le Gouverneur a le pouvoir de dissoudre la législature et d'en rétablir une nouvelle, tant que le Grand-Duc a l'approbation judiciaire. Cependant, depuis 1919, la souveraineté appartient à la Cour suprême.

Le pouvoir législatif est conféré à la Chambre des députés, une législature monocamérale de soixante membres, qui sont directement élus pour des mandats de cinq ans dans quatre circonscriptions. Un deuxième organe, le Conseil d'État, composé de vingt et un citoyens ordinaires nommés par le Grand-Duc, conseille la Chambre des députés dans l'élaboration des lois.

Le Grand-Duché compte trois tribunaux inférieurs (juges de paix à Esch-sur-Alzette, la ville de Luxembourg et Diekirch), deux tribunaux d'arrondissement (Luxembourg et Diekirch) et une Cour supérieure de justice (Luxembourg), qui comprend la Cour de Appel et Cour de cassation. Il existe également un Tribunal administratif et un Tribunal administratif, ainsi qu'une Cour constitutionnelle, tous situés dans la capitale.


Urbanisme, architecture et usage de l'espace

L'espace public dominant est la forteresse médiévale construite sur le promontoire du Bock. Il reste des parties du château de Sigefroi construit en 963, ainsi que des preuves archéologiques d'anciens campements gaulois et d'avant-postes romains. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, lorsque la nation était occupée par les Espagnols, les Français et les Autrichiens, des fortifications de plus en plus élaborées ont été construites sur le promontoire, et le Luxembourg est devenu le « Gibraltar du Nord ». À l'intérieur de la falaise se trouvait un labyrinthe de tunnels de quatorze milles (vingt-trois kilomètres) pour la défense souterraine, appelés casemates.

Lorsque les Prussiens se retirent en 1867, les fortifications sont plus grandes que la ville de Luxembourg. Ne servant plus à des fins militaires, la plupart des fortifications ont été démolies à la fin du XIXe siècle. Au cours des années 1930, cependant, onze milles (dix-sept kilomètres) de casemates et certaines des fortifications en surface ont été restaurés en parcs et musées. Les fortifications restaurées sont l'élément le plus important des photographies contemporaines de la « ligne d'horizon » de la ville.

Les maisons de la zone centrale historique sont généralement des maisons en rangée étroites de deux ou trois étages. Ceux construits à l'origine pour les familles les plus riches sont plus ornés que ceux initialement occupés par les familles de la classe ouvrière. Les maisons plus anciennes dans les petites villes et villages, et les plus récentes dans les banlieues, sont indépendantes, mais relativement proches les unes des autres. À l'extérieur de ces maisons se trouvent des jardins bien entretenus, ainsi qu'un espace pour garer les voitures.


Gibraltar du Nord

La galaxie politique, au même titre que le rôle croissant joué par l'artillerie, était d'une grande importance pour l'avenir de la ville dont le sort fut le jouet des grandes puissances au cours des années 1540. Dans les conflits qui eurent lieu entre François Ier et Charles V, la ville changea quatre fois de mains avant de finalement reposer dans celles des Habsbourg. Ce dernier a décidé de revoir l'ensemble du système défensif. Après de longs et apparemment interminables travaux, qui s'étalèrent sur près d'un siècle et demi, la ville fortifiée s'était transformée en une forteresse complète.

Au terme d'un siège mémorable, mené par Vauban, les forces du roi de France Louis XIV conquirent le Luxembourg en 1684. Vauban repensa entièrement les défenses de la ville, et en fit une entité redoutable - redoutable au premier sens du terme , c'est-à-dire inspirant une grande peur et une grande appréhension. Le Luxembourg revient aux Habsbourg en 1697, la ville prend le surnom de "Gibraltar du Nord" au cours du XVIIIe siècle.

Après un long blocus, la ville de Luxembourg est conquise, en 1795, par les troupes de la Révolution française. En 1815, après la création du Grand-Duché de Luxembourg, devenu membre de la Confédération allemande, la ville est érigée en forteresse fédérale avec une garnison prussienne.

Au XIXe siècle, le conflit entre les Bourbons et les Habsbourg place le Luxembourg en première ligne entre la France et l'Allemagne. En fait, une guerre a failli éclater entre Napoléon III et Bismarck en 1867. Il n'a été possible de l'éviter qu'au dernier moment. Grâce au traité de Londres : le Grand-Duché est déclaré Etat neutre, et les fortifications de la Capitale sont ordonnées d'être démantelées. Neuf siècles après Siegfried, Luxembourg avait cessé d'être une forteresse. Il reste encore des vestiges des remparts impressionnants, mais ils font face aujourd'hui à un autre problème - la circulation moderne.


Luxembourg : Histoire

Le comté de Luxembourg (à l'origine Lützelburg), s'étendant entre la Meuse et la Moselle et comprenant la province luxembourgeoise de Belgique, était l'un des plus grands fiefs du Saint Empire romain germanique. Jean de Luxembourg, roi de Bohême et père de l'empereur Charles IV, fit du Luxembourg un duché en 1354. La lignée aînée de la maison s'est poursuivie en Bohême et dans d'autres parties de l'empire romain, avec les empereurs Venceslas et Sigismond le plus jeune, descendant de la lignée de Charles frère, le duc Venceslas, a continué à Luxembourg. (La famille noble française du Luxembourg descendait en ligne collatérale d'un des premiers comtes de Luxembourg.)

En 1443, Philippe le Bon de Bourgogne s'empare du duché, et en 1451, il est confirmé en possession des domaines de Luxembourg. Le Luxembourg passa en 1482 à la maison des Habsbourg à la suite de la mort de Marie de Bourgogne. Pendant les trois siècles suivants, il partagea l'histoire des Pays-Bas du sud (voir Pays-Bas, Autrichiens et Espagnols), passant de la domination espagnole à la domination autrichienne en 1714. La partie sud du duché, y compris Montmédy, Thionville et Longwy, fut cédée à la France dans la paix des Pyrénées (1659). En 1684, Louis XIV de France s'empare du Luxembourg, mais il est obligé de le restituer à l'Espagne par le traité de Ryswick (1697). Occupé par les Français pendant les guerres de la Révolution française, le duché a été officiellement cédé à la France par le traité de Campo Formio (1797).

Le Congrès de Vienne (1814-1815) fit officiellement du Luxembourg un grand-duché, en union personnelle par l'intermédiaire du souverain avec les Pays-Bas. Dans le même temps, le Luxembourg devient membre de la Confédération allemande et la forteresse de la capitale est garnie de troupes prussiennes. Lorsqu'en 1830 les Belges se rebellent contre Guillaume Ier des Pays-Bas, le Luxembourg participe à la révolte. La Belgique, en accédant à l'indépendance, a revendiqué l'ensemble du grand-duché dont elle a finalement obtenu (1839) la majeure partie (c'est-à-dire l'actuelle province belge du Luxembourg). Le reste, continuant en union personnelle avec les Pays-Bas ainsi qu'un membre de la Confédération allemande, est devenu autonome et a obtenu une constitution en 1848.

Lorsque la Confédération allemande a été dissoute en 1866, Guillaume III des Pays-Bas a accepté de vendre le grand-duché à la France, provoquant presque la guerre entre la France et la Prusse. Lors de la conférence de Londres de 1867, les puissances européennes déclarèrent le Luxembourg territoire neutre, sa forteresse fut démantelée et la garnison prussienne retirée. Guillaume III mourut (1890) sans héritier mâle sa fille Wilhelmine lui succéda aux Pays-Bas, mais le duc Adolf de Nassau, issu d'une ligne collatérale, devint grand-duc de Luxembourg.

Le Grand-Duc Adolf fut suivi en 1905 par Guillaume IV et en 1912 par Marie Adélaïde. En 1914, l'Allemagne a violé la neutralité du grand-duché et l'a occupé pendant toute la durée de la Première Guerre mondiale. La Grande-Duchesse Marie Adélaïde a abdiqué en 1919 en faveur de sa sœur, Charlotte, qui a épousé le Prince Félix de Bourbon-Parme.

L'Allemagne a de nouveau envahi (mai 1940) le Luxembourg neutre pendant la Seconde Guerre mondiale. La grande-duchesse et son cabinet s'enfuirent à l'étranger et un gouvernement en exil fut établi à Londres. Les troupes alliées ont libéré le Luxembourg en septembre 1944. Le Luxembourg est entré dans les Nations Unies (1946) et l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) en 1949, et il a reçu l'aide du Plan Marshall.

Une révision constitutionnelle (1948) a aboli la neutralité perpétuelle du grand-duché, statut qui en pratique avait pris fin avec l'introduction du service militaire obligatoire (1944-1967). En 1958, le Luxembourg s'est associé à la Belgique et aux Pays-Bas pour créer l'Union économique Benelux et est devenu membre fondateur de la Communauté économique européenne (aujourd'hui l'Union européenne). En 1961, le prince Jean, fils et héritier de la grande-duchesse Charlotte, est nommé représentant de sa mère à la tête de l'État, elle abdique formellement en 1964, et le prince Jean devient grand-duc.

En 1995, Jean-Claude Juncker du Parti populaire chrétien-social (CSV) est devenu premier ministre, il a succédé à Jacques Santer, qui est devenu président de la Commission européenne de l'Union européenne. Le grand-duc Jean a abdiqué en faveur de son fils aîné, le prince Henri, en octobre 2000. Des changements constitutionnels en 2008 ont mis fin au pouvoir du monarque d'approuver les lois luxembourgeoises. Juncker a démissionné en 2013 et de nouvelles élections ont été convoquées après un scandale d'inconduite impliquant les services secrets luxembourgeois Juncker était responsable de la surveillance de l'agence. Après les élections, Xavier Bettel du parti démocrate est devenu premier ministre d'un gouvernement de coalition. Aux élections de 2018, le CSV a remporté la majorité, mais les partis de la coalition au pouvoir ont remporté une faible majorité des sièges et Bettel est resté premier ministre. Un problème récent au Luxembourg a été le nombre croissant de citoyens vieillissants et le manque de croissance démographique, qui affectent tous deux l'économie et ont conduit à une dépendance vis-à-vis des travailleurs étrangers.

L'encyclopédie électronique Columbia, 6e éd. Copyright © 2012, Columbia University Press. Tous les droits sont réservés.

Voir plus d'articles de l'Encyclopédie sur : Géographie politique du Benelux


Pays Bas

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Pays Bas, aussi appelé Pays du Benelux, région côtière du nord-ouest de l'Europe, composée de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg. Ceux-ci sont connus ensemble comme les pays du Benelux, d'après les premières lettres de leurs noms. Les Pays-Bas sont bordés par l'Allemagne à l'est et la France au sud. En 1947, les trois nations ont formé l'Union douanière Benelux, qui s'est élargie au fil des ans pour devenir ce qu'un traité de 1960 a confirmé comme l'Union économique Benelux.

Les Pays-Bas sont ainsi appelés parce qu'une grande partie de leurs terres le long de la côte de la mer du Nord et sur une certaine distance à l'intérieur des terres sont soit en dessous du niveau de la mer, soit juste légèrement au-dessus. Par exemple, plus d'un quart de la superficie totale des Pays-Bas se trouve sous le niveau de la mer. Des dunes de sable naturelles et un système de digues et de digues artificielles protègent les polders (pays plat drainé artificiellement largement en dessous du niveau de la mer) contre les inondations. Le Zuidplaspolder au nord-est de Rotterdam est le point le plus bas des Pays-Bas et se situe à 6,76 mètres au-dessous du niveau de la mer. Les principaux fleuves des Pays-Bas comprennent l'Escaut, la Meuse (Meuse) et les bras du Rhin inférieur. Un vaste réseau de canaux de navigation et de voies navigables relie les principaux fleuves. Plus de 3 000 milles carrés (8 000 km carrés) de terres agricoles fertiles ont été récupérés des deltas de l'Escaut, de la Meuse et du Rhin et du Zuiderzee, qui était autrefois un bras peu profond de la mer du Nord coupant profondément dans la côte nord-ouest de les Pays-Bas.

Ethniquement, les Pays-Bas forment une zone de transition entre les anciens héritages germanique et latin de l'Europe occidentale. Le néerlandais (une langue germanique) est parlé aux Pays-Bas et dans le nord de la Belgique (où il est connu sous le nom de flamand), tandis que le français (une langue romane) et ses dialectes wallons sont parlés dans le sud de la Belgique. Au Luxembourg, le letzenburgish, un dialecte allemand, est la langue parlée de la majorité. La majorité de la population belge et luxembourgeoise est catholique romaine, tandis que l'appartenance religieuse aux Pays-Bas est également divisée entre catholiques romains et protestants.

La densité de population des Pays-Bas est parmi les plus élevées d'Europe et du monde. Les trois pays sont très urbanisés et quelque neuf dixièmes de la population totale de la région résident dans des villes ou des communautés urbanisées. Bruxelles et Anvers (en Belgique) et Amsterdam, Rotterdam et La Haye (aux Pays-Bas) font partie des grandes villes européennes.

Les Pays-Bas sont l'une des régions les plus industrialisées du monde et ont des économies de marché fortement dépendantes du commerce extérieur. Afin d'aider à sécuriser et à protéger leur commerce, ils ont été les premiers pionniers de l'intégration économique, formant l'Union économique belgo-luxembourgeoise (UEBL) en 1921, suivie après la Seconde Guerre mondiale par le Benelux. Cette union permet la libre circulation des personnes, des biens, des capitaux et des services entre les trois pays, coordonne leur politique dans les domaines économique, financier et social et poursuit une politique commune de commerce extérieur. En 1958, les trois nations des Pays-Bas figuraient parmi les six membres fondateurs de la Communauté économique européenne (la CEE maintenant dans l'Union européenne).

Conquis par les Romains au Ier siècle av. J.-C., les Pays-Bas sont restés sous occupation romaine jusqu'au début du Ve siècle après J. Après l'effondrement de l'empire franque carolingien au milieu du IXe siècle, un certain nombre d'unités politiques ont émergé dans la région des Pays-Bas, dont le comté de Flandre, le duché de Brabant, le comté de Hollande et l'évêché de Liège. . Le règne des ducs de Bourgogne puis de la maison de Habsbourg au XVe et au début du XVIe siècle a apporté un certain degré d'unité et de stabilité à la région. Une révolte a commencé contre la domination des Habsbourg espagnols en 1568, et les provinces du nord à prédominance protestante ont formé une république néerlandaise, les Provinces-Unies, 12 ans plus tard. L'Espagne a officiellement reconnu l'indépendance des Pays-Bas en 1648. Tout au long du XVIIe siècle, les Provinces-Unies étaient l'une des grandes puissances commerciales d'Europe.

Les Pays-Bas passèrent sous la domination de la France révolutionnaire en 1795, et en 1814 ils furent réunis sous le nom de Royaume indépendant des Pays-Bas. Mais les provinces méridionales majoritairement catholiques, qui étaient restées sous la domination des Habsbourg aux XVIIe et XVIIIe siècles (jusqu'en 1795), se révoltèrent contre le nord et formèrent le royaume indépendant de Belgique en 1831. Le Luxembourg, pendant une grande partie de son histoire une principauté du Saint Empire romain, a été créé en tant que grand-duché en 1815 pour être gouverné en tant qu'État séparé par les rois des Pays-Bas. Cette union a pris fin en 1890.

Pendant la Première Guerre mondiale, les Pays-Bas sont restés neutres, tandis que la Belgique et le Luxembourg étaient occupés par les forces allemandes. Tous les Pays-Bas ont été envahis par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, les trois pays ont abandonné leur politique de neutralité et sont devenus membres fondateurs de l'OTAN, passant de là à l'union douanière qui est devenue l'Union économique Benelux élargie en 1960. Les Pays-Bas sont des monarchies constitutionnelles et héréditaires avec des formes de gouvernement parlementaire.

Les rédacteurs de l'Encyclopaedia Britannica Cet article a été récemment révisé et mis à jour par Michael Ray, rédacteur.


Luxembourg

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Luxembourg, aussi appelé Letzebourg, ville, capitale du Luxembourg, située dans la partie centre-sud du pays. La ville de Luxembourg est située sur un plateau de grès dans lequel la rivière Alzette et son affluent, la Petrusse, ont creusé de profonds ravins sinueux. Au sein d'une boucle de l'Alzette, un promontoire rocheux appelé le Bock (Bouc) forme une position défensive naturelle où les Romains puis les Francs ont construit un fort, autour duquel la ville médiévale s'est développée. L'achat de ce château en 963 de notre ère par Siegfried, comte des Ardennes, marque le début du Luxembourg en tant qu'entité indépendante. L'ancien nom du château, Lucilinburhuc (« Petite Forteresse »), est à l'origine du nom Luxembourg.

La vieille ville se compose des fortifications survivantes du château de Luxembourg, du palais grand-ducal, de la cathédrale Notre-Dame (dont la construction a été commencée par les jésuites en 1613 et achevée en 1621) et d'autres bâtiments historiques. La ville s'est finalement étendue vers l'ouest et les banlieues de Grund, Clausen et Pfaffenthal se sont développées dans des sections plus basses à travers l'Alzette depuis la vieille ville. Ces sections sont reliées par plusieurs ponts.

Sur une période de 400 ans, le château de Luxembourg a été attaqué à plusieurs reprises et reconstruit - successivement par les Espagnols, les Autrichiens, les Français et les Hollandais - pour devenir la forteresse la plus puissante d'Europe après Gibraltar. L'un de ces renforts a été entrepris par l'ingénieur militaire français Sébastien Le Prestre de Vauban, qui a redessiné les fortifications défensives de la ville après avoir orchestré son siège en 1684 au service de Louis XIV.

D'après le Congrès de Vienne (1815) à 1866, la forteresse a été garnie par les Prussiens comme rempart de la Confédération allemande. Avec le traité de Londres, en 1867, le Luxembourg a été déclaré neutre, et la forteresse, contenant 15 miles (24 km) de battants, trois remparts avec 24 forts, et une vaste zone (10 acres [4 hectares]) de militaires caserne, a été en grande partie démantelée, une opération qui a duré 16 ans. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent parcourir les 11 km restants de fenêtres à battants ou voir la ville moderne en contrebas depuis le chemin de la Corniche, un promontoire construit au sommet de l'enceinte de la vieille ville.

Le palais grand-ducal abrite la famille royale, héritiers de Guillaume Ier (1772-1843), roi des Pays-Bas et grand-duc de Luxembourg (1815-1840). Le palais date de 1572 et des ajouts ultérieurs ont été effectués en 1895. Après les rénovations terminées dans les années 1990, des parties du palais ont été ouvertes au public.

La cathédrale Notre-Dame, église de style gothique, abrite le tombeau de Jean l'Aveugle, roi de Bohême et comte de Luxembourg de 1310 à 1346. Plusieurs membres de la famille royale et évêques de renom sont enterrés dans la crypte.

Le cœur de la vieille ville est le Marché aux Poissons, autour duquel se dressent plusieurs édifices des XVIIe et XVIIIe siècles, dont l'hôtel particulier abritant le Musée national du Luxembourg (Musée national d'histoire et d'art). Um Bock, un bâtiment du XIIIe siècle et le plus ancien de la ville, est également situé au marché aux poissons. Parmi les autres institutions culturelles de la ville figurent la Villa Vauban-Musée d'Art de la Ville de Luxembourg, le MUDAM Luxembourg (Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean), le Musée d'Histoire de la Ville de Luxembourg et le Musée National de la Nature. Histoire. Dans la ville de Hamm, à 6 km à l'est, se trouve un cimetière militaire de la Seconde Guerre mondiale avec les tombes de plus de 5 000 soldats américains, dont ceux de Brig. Le général Edward Betts et le général George S. Patton, Jr.

Le Luxembourg a longtemps été un important nœud routier et ferroviaire. Au 20ème siècle, la ville est devenue un centre financier florissant, grâce aux lois bancaires qui préservent la confidentialité de l'identité des investisseurs et permettent aux comptes des ressortissants étrangers de gagner des intérêts en franchise d'impôt. Luxembourg est le siège de la Banque européenne d'investissement, de la Cour européenne de justice et de plusieurs autres bureaux administratifs de l'Union européenne. En 1994, la vieille ville a été désignée site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Pop. (est. 2011) commune, 94 034 agglomération urbaine, 136 816.


Luxembourg

Le noyau originel de la ville, dans la ville haute, se compose de nombreuses maisons et églises médiévales, dont les plus remarquables sont le palais grand-ducal et la cathédrale Notre-Dame (tous deux du XVIe siècle). Des éléments plus récents tels que l'hôtel de ville et la Chambre des députés, ainsi que le Musée national d'art et d'histoire et le musée d'histoire de la ville, y sont également situés. La haute ville moderne à l'ouest est un centre commercial animé bordé d'un complexe de parcs qui a remplacé les anciennes fortifications. Sur le plateau du Kirchberg au nord-ouest se trouvent la Radio-Télévision-Luxembourg, la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte Concert Hall, le Grand-Duc Jean Museum of Modern Art, et plusieurs institutions de l'Union européenne, dont la Cour européenne de justice, l'European Investment Banque, et le Secrétariat du Parlement européen. La ville basse, au fond sinueux des vallées, est essentiellement industrielle. Les méandres retranchés des rivières sont traversés par des ponts spectaculaires, dont le pont Adolphus et le pont de l'Europe. La ville est le siège d'une université (fondée en 1958).

L'encyclopédie électronique Columbia, 6e éd. Copyright © 2012, Columbia University Press. Tous les droits sont réservés.

Voir plus d'articles de l'Encyclopédie sur : Géographie politique du Benelux


Chaque mardi de Pentecôte, quelque 10 000 hommes, femmes et enfants se réunissent dans la ville d'Echertnach en l'honneur du moine du VIIe siècle St Willibrord pour participer à la plus grande procession de danse traditionnelle d'Europe, un événement qui a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Regardés par environ 40 000 spectateurs, des danseurs portant des chemises blanches et des pantalons ou jupes sombres et tenant des mouchoirs effectuent une procession sautillante synchronisée autour de la ville, accompagnés d'une fanfare entraînante à polka.

Il abrite la Banque européenne d'investissement et plus de 150 autres. Fin 2014, des journalistes d'investigation ont divulgué quelque 28 000 accords fiscaux, déclarations de revenus et autres documents, exposant comment environ 350 des plus grandes entreprises du monde, dont Pepsi, IKEA, Procter & Gamble, JP Morgan et FedEx, ont pu économiser des millions. en utilisant des schémas rendus possibles par la législation luxembourgeoise favorable en matière d'impôt sur les sociétés. «LuxLeaks» a montré comment les entreprises mettent en place des structures comptables et juridiques complexes pour déplacer légalement leurs bénéfices des pays à forte fiscalité où elles ont leur siège social vers le Luxembourg à faible fiscalité - et dans certains cas, paient moins de 1% d'impôt. Des réformes sont en route.


Voir la vidéo: Pourquoi le Luxembourg existe-t-il? (Janvier 2022).