Podcasts sur l'histoire

McDermut DD-262 - Histoire

McDermut DD-262 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

McDermut I

David A. McDermut, originaire de New York-, a été nommé midshipman le 8 novembre 1841 et a atteint le grade de lieutenant-commandant le 16 juillet 1862. Pendant la guerre civile, il a servi à Potomac et Marion avant de prendre le commandement de Cayuga le 2 décembre 1862. Il a commandé Cayuga jusqu'au 18 avril 1863, date à laquelle il est tué au combat contre les forces confédérées à Sabine Pass.

(DD-262 : dp. 1190 ; 1. 314'5" ; né. 31'8" ; dr. 9'3" (moyenne) s. 35 k. ; cpl. 120 ; a. 4 4", 2 3 ", 12 21" tt.; el. Clemson)

Le premier McDermut (DD-262) a été posé le 20 avril 1918 par Bethlehem Shipbuilding Corp., Squantum, Mass. lancé le 6 août. 1918 ; parrainé par Mme Eugene G. Grace; et commandé le 27 mars 1919, Comdr. Chester L. Main dans la commande.

Affecté à la flotte de l'Atlantique, le McDermut quitte Boston le 28 mai pour Brest, en France. Elle est revenue à la côte est le 24 juillet seulement à -ail pour la côte ouest à l'automne, arrivant à Diego la veille de Noël. Pendant les 8 1/2 années suivantes, à quelques exceptions près, elle a opéré Dans le Pacifique oriental, fumant le long de la côte du Panama au Canada et parmi les Îles hawaïennes. En 1924 et 1927, le bordereau a transité par le canal de Panama pour des missions abrégées dans les Caraïbes et le golfe du Mexique et, en 1925, a participé à une visite de bonne volonté aux Samoa, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Oil 22 'Mars 1927 McDemut, revenant d'une croisière au Panama, est arrivé à la base de destroyers de San Diego, où il a été désarmé le 22 mai 1929. Radié du registre naval le 11 novembre 1931, il a été mis au rebut et vendu, le 25 février 1932, conformément aux termes du Traité de Londres pour le désarmement naval.


McDermut DD-262 - Histoire

(DD-677 : dp. 2 050 1. 376'6" b. 38'8" dr. 17'9" s. X) k. cpl. 319 a. 5 5", 10 40mm., 7 201., 10 21" tt., Sol dcp., 2 dct. cl. Fletcher)

Le deuxième McDermut (DD-677) a été posé le 14 juin 1943 par la Federal Shipbuilding & Dry Dock Co., Kearny, N.J. lancé le 17 octobre 1943 parrainé par 'Mrs. Woodrow Wilson, veuve du 28e président des États-Unis et commissionné le 11) novembre 1943, Comdr. P. L. Wirtz aux commandes.

McDermut a quitté New York le 25 janvier 1944 pour le service avec la Flotte du Pacifique. Elle est arrivée à Kwajalein le 4 mars, est restée jusqu'au 20 puis a traversé à Majuro où elle a rejoint TY 58, la force de transporteur rapide. Elle sortied avec TG 58.2,22 mars et avant de revenir à Majuro, le 6 avril, a participé à des grèves pétrolières Palaus, Yap, Ulithi et Woleai. Ensuite assigné au travail de cargaison et d'escorte, elle a fumé de nouveau à Pearl Harbor, en revenant à Kwajalein le 31 mai.

Le .10 juin elle est devenue en route avec TG 52.17 pour Saipan et devoirs de bombardement de préinvasion. Affecté à l'appui-feu pendant les opérations de débarquement, le destroyer a navigué au large du port de Tanapag, fatiguant les petits engins de démolition japonais alors qu'ils tentaient d'incendier les navires qui s'y trouvaient. Après le 17, elle a pris des fonctions de patrouille anti-sous-marine et antiaérienne de pointe qu'elle a continuées jusqu'au 24. Elle a fumé alors à Eniwetok où elle a rejoint TF 53 et avec cette force a bombardé le rivage et a couvert ensuite les atterrissages à Guam. Le 22 juillet, elle est revenue dans la région de Saipan-Tinian pour d'autres tâches d'appui-feu pendant l'opération de nettoyage sur cette dernière île.

McDermut, détaché de son deuxième devoir avec TG 52.17, le 4 août, a navigué à Guadalcanal pour des débarquements de répétition en préparation de l'offensive de Palau. Le 15 septembre, il était en position au large de Peleliu pour soutenir la 1 division de marines lors de son atterrissage, se déplaçant vers Angaur le 17 pour aider les unités d'assaut de l'armée. En quittant le pétrole Palaus le 21, elle s'est dirigée vers le nord-est pour le devoir de patrouille ASW/AAW pendant l'occupation d'Atoll d'Ulithi.

Affecté à côté de la 7e Flotte, McDermut s'est présenté le 1er octobre à Manus, la zone de rassemblement de l'opération Leyte. Pétrole le 11, la flotte est sortie du port de Seeadler, entrant dans le golfe de Leyte au petit matin du 20. Le pétrole ce matin-là, McDermut, protégeant les transports à l'approche de la zone d'atterrissage de Dulag, repoussa les avions ennemis et secourut les pilotes américains appartenant à l'après-midi. Dans l'après-midi, elle reçut l'ordre de rejoindre McGowan (DD-678) et Melvin (DD-680 ) dans tous les écrans antitorpilles dans le détroit de Surigao. Plus tard, alors que des rapports sur les mouvements de la flotte japonaise ont été ajoutés aux attaques aériennes apparemment constantes du transport de pétrole dans le golfe de Leyte, deux autres navires de DesRon :A, Remey (DD-688) et Monssen ( DD-798), a rejoint l'écran.

Dans la nuit du 24, le contre-amiral Oldendorf a déployé ses forces pour ce qui devait être le dernier engagement d'une ligne de bataille, la bataille du détroit de Surigao. Le ComDesRon 54 a divisé ses navires en groupes d'attaque est et ouest pour lancer des attaques à la torpille offensives alors que les Japonais remontaient le détroit. McDermut a été affecté au groupe occidental avec Ilorssrn et positionné près du rivage de Leyte. Peu après minuit, l'ennemi a été signalé entrant dans le détroit. Entre 0 h 100 et 3 h 30, le groupe oriental a commencé à lancer des torpilles, tirant 27 « poissons » en moins de 2 minutes. A 3 h 10, McDermut et Monssen lancent leur attaque. À 0320, des explosions ont éclaté, les torpilles de McDermut frappant trois destroyers. Le Yamagumo coula immédiatement, tandis que Michishio et Asagumo étaient désemparés et à la dérive, ce dernier ayant perdu son arc.

Après avoir lancé leurs torpilles, les destroyers se sont retirés vers le nord comme prévu, longeant les côtes de Leyte et Dinagat pour éviter les tirs des navires DesRons 24 et 56 et ceux de la ligne de bataille. Le score total de l'escadron. avec ses 47 torpilles, cinq coups et trois navires ennemis sont coulés, ce qui a largement valu à l'amiral Oldendorf les louanges d'une attaque à la torpille « brillamment conçue et bien exécutée ».

Le soir suivant, McDermut part pour Hollandia et arrive le 30 octobre. Pendant le novembre elle a filtré des convois à Leyte et en décembre s'est dirigée vers la mer de Sulu pour soutenir l'huile de Mindoro d'attaque initiale le 15ème. Le 26, il était de retour dans le golfe de Leyte pour patrouiller à l'entrée de la baie de San Pedro. Le 11 janvier 1945, le McDermut pénétra dans le golfe de Lingayen pour des missions de bombardement à terre avec l'échelon de renfort pour les opérations de Luzon. Elle a quitté la tuile d'huile 15ème, et 8 jours plus tard est arrivée à Ulithi pour une révision de 2 mois.

McDermut rejoint à nouveau les porte-avions rapides, le 31 avril, alors qu'ils fournissent un soutien aérien pour la campagne d'Okinawa. Dans l'écran de TG .58.4, elle a participé à des frappes sur des installations ennemies, des navires et des concentrations de troupes dans les Ryukyus et Kyushu. Le 1er juillet, les porte-avions étaient à nouveau prêts à frapper les îles du nord de l'ennemi. Le 7, McDermut a été envoyé pour intercepter le navire-hôpital japonais Takasago Maru et le détourner d'un cap qui l'aurait amené dans le ravitaillement de la force opérationnelle. Le 8, le navire a été localisé et une équipe d'arraisonnement a été envoyée avec un message garantissant la sécurité si le capitaine et l'équipage se conformeraient aux instructions et aux cours donnés. Le 10, les navires du TY 38 avaient fait le plein et étaient en route pour Mener des grèves contre la zone industrielle de Tokyo. McDermut a relâché sa charge et a rejoint TO 38.4 pour d'autres frappes sur Honshu, Hokkaido et les Kouriles.

Le destroyer s'est détaché de la force de transport le 12 août avec l'ordre de procéder, via Xdak, à la côte ouest pour une révision du chantier naval. Pétrole le 14, elle a reçu le mot de la capitulation japonaise et de nouveaux ordres de retourner dans les eaux japonaises avec TY 92 pour le devoir d'occupation dans la région de la base navale d'Ominato. Deux mois plus tard, elle quitte le Japon pour San Francisco. Arrivé en novembre, il resta en opération sur la côte -%vest jusqu'à sa mise hors service et sa mise en réserve le 15 janvier 1947.

En 1950, alors que les hostilités éclataient à nouveau dans le Pacifique occidental, le McDermut fut sorti des boules à mites et remis en service à Long Beach le 29 décembre. Le 6 juin 1951, il était à Yokosuka prêt pour l'action au large de la Corée. Pétrole le 13, il a rendez-vous avec la TF 77 pour des opérations le long de la côte est coréenne et dans le détroit de Van Dienian. En août, il a dirigé l'entraînement ASW au large des côtes japonaises, retournant à la TF 77 le 30. Du 21 septembre au 4 octobre elle a participé au bombardement de Wonsan et s'est ensuite dirigée vers le sud pour le devoir avec TG 96.7 d'Okinawa. Elle a rejoint la TF 77 le 3 novembre pour un autre mois de service de combat coréen avant de partir pour les États-Unis le 7 décembre.

Le 12 août 1952, McDermut rejoint à nouveau les forces navales de l'ONU au large des côtes coréennes, se rapportant au groupe de bombardement dans la région pétrolière de Wonsan-Songjin-Yang-do le 13. En septembre, elle s'est rendue au Japon pour un service d'escorte et de garde d'avion avec des porte-avions effectuant des exercices d'entraînement, suivi d'un service avec une patrouille de Taïwan. Le 26 décembre, il était de retour au large de la côte est de la Corée pour le contrôle des opérations aériennes avec la TF 77. Le 29 janvier 1953, il partit pour San Diego, arrivant le 16 février.

Au cours des 10 années suivantes, McDermut a maintenu un calendrier annuel de 6 mois d'opérations sur la côte ouest en alternance avec des déploiements dans l'ouest du Pacifique. Cette dernière, en 1954, l'implique dans les efforts de la 7e flotte pour écarter la possibilité d'une occupation des îles Tachen par les forces communistes chinoises.

En 1963, le destroyer est resté sur la côte ouest menant des opérations locales jusqu'à sa mise hors service à San Diego le 16 décembre. Il a été amarré à San Diego dans le cadre de la flotte de réserve du Pacifique et a été retiré du registre des navires de la marine le 1er avril 1965. McDermut a été vendu le 4 janvier 1966 à la National Metal & Steel Corp., Terminal Island, Californie, et a été remorqué pour démolition en février 1966.

McDermut a reçu 10 étoiles de bataille pour le service pendant la Seconde Guerre mondiale et 5 étoiles de bataille pour le service coréen.


Destin[modifier | modifier la source]

En 1924 et 1927, il a transité par le canal de Panama pour des missions abrégées dans les Caraïbes et le golfe du Mexique et, en 1925, a participé à une visite de bonne volonté aux Samoa, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Le 22 mars 1927 McDermut, de retour d'une croisière au Panama, est arrivé à la base de destroyers de San Diego, où il a été désarmé le 22 mai 1929. Radié du registre naval le 11 novembre 1931, il a été démoli et vendu, le 25 février 1932, conformément aux termes du London Traité de désarmement naval.


Guerre du Pacifique, WW2 Tir ami.

La facilité d'identification au combat est un compromis. Les manteaux rouge vif de l'infanterie tory les identifiaient à leur propre artillerie, mais étaient certainement des cibles faciles pour les tireurs coloniaux. Les unités modernes cachées dans le silence radio peuvent naturellement être considérées comme hostiles.

La presse anti-guerre a fait grand cas des victimes des tirs amis au Vietnam, dans la tempête du désert, en Afghanistan et maintenant en Irak. Une cause immédiate peut toujours être trouvée dans l'après rationnel et un coupable mis au pilori. Pourtant, la guerre reste un enfer sur terre. Elle se combat sous la pression d'informations imparfaites avec l'urgence où l'on doit tuer ou être tué. Plus vite on détruit l'ennemi, moins il y aura de vies amies perdues. Si les chances sont de 50/50 que l'unité à laquelle vous faites face est ennemie, tirez-vous ou non ? 80/20 ? 98 % ? Après la bataille, les statisticiens militaires avec des ordinateurs pourraient être en mesure de prendre une décision raisonnée que les procureurs peuvent certainement. Mais ils n'avaient ni menace ni déclencheur.

Le nombre de décès amicaux acceptables a été réduit et doit continuer de l'être. Au cours de la Première Guerre mondiale, aller au-dessus du sommet impliquait un risque acceptable de la part de sa propre artillerie de soutien de 15 % afin d'empêcher l'ennemi de mitrailler les troupes (100% fatales) alors qu'elles avançaient dans le no mans land.

Les opérations interservices dans le cadre d'urgences de combat peuvent constater que les fréquences radio sont incompatibles ou que les codes sont inconnus. Les opérations multinationales sont pires. Les exercices d'entraînement permettent de découvrir de tels problèmes et d'essayer de les corriger. Il n'y a pas de seconde chance de corriger au combat.

Les sous-marins en poste en tant que garde aérienne, reconnaissance météorologique ou service de piquetage étaient régulièrement attaqués par des unités de surface et aériennes effectuant des balayages de combat dans la zone qui attaquaient tout ce qui ne faisait pas partie de leur propre unité. Une fois au combat, les unités attaquaient parfois les leurs. Des caméras Gunsight ont été installées pour enregistrer les combats aériens tués lorsque les réclamations des combattants dépassaient les abattages connus. Le nombre d'attaques contre des avions amis a été révélé et la formation à l'identification des silhouettes d'avions a été élargie.

Le danger de tirs amis s'est produit dès le premier jour de combat. Lorsque les avions japonais ont attaqué Pearl Harbor, chaque avion dans les airs est devenu une cible. Un chasseur transportant du courrier a survolé le chenal alors que des navires de guerre sortaient. De front, tous les chasseurs se ressemblent et un destroyer qui venait d'abattre un zéro a également détruit l'avion postal. Un vol de B-17, dépouillé de ses armes pour effectuer le long voyage sur l'eau jusqu'à Hawaï, a été endommagé alors qu'il tentait d'atterrir. Entreprise (CV-6) retournait à Pearl Harbor et a déchargé ses équipages en les faisant voler en avant pour arriver à court de carburant et a reçu des tirs alors qu'ils tentaient d'atterrir . Les quelques P-40 de l'armée capables de sortir étaient également des cibles. Des avions légers civils ont été forcés d'échapper à la fois aux Japonais et aux Américains. Un Clipper panaméricain a pu se dérouter pour atterrir loin de la tourmente. Six avions de la marine revenant après la tombée de la nuit en ont quatre abattus par des canons antiaériens. Bien que prévenu de s'attendre à leur retour, un coup de feu a tiré et les autres se sont sentis obligés de se joindre à nous.

Minneapolis (CA-36) fut aperçu et des bombardiers envoyés à l'attaque, mais fut heureusement reconnu avant endommagé. Portland (CA-33) a été signalé comme un porte-avions japonais déguisé en croiseur (c'était un croiseur) et Porter (DD-356) avec une peinture antirouille en cours a été signalé comme ayant un soleil levant peint sur sa proue.

Bateau de patrouille de la Garde côtière de 78 pieds Tiger a maintenu une patrouille à l'entrée du port pendant la nuit. Dans l'obscurité, des unités de l'armée trop anxieuses le long du rivage ont tiré sur le cotre.

Un vol de B-17 à la recherche de croiseurs japonais après la bataille de Midway a signalé le naufrage d'un sous-marin en 15 secondes. Sous-marin Ombre se sont plaints d'avoir été bombardés par des B-17 à cet endroit précis.

Avez-vous déjà observé les scènes Kamikaze avec des tirs antiaériens intenses et remarqué les navires en arrière-plan. Peut-être vous êtes-vous étonné qu'ils n'aient pas été touchés. Ne vous étonnez plus, ils ont été touchés. Des arrêts mécaniques ont été installés pour empêcher les artilleurs d'un navire de heurter sa propre superstructure. Certaines scènes pourraient avoir nos avions dans le barrage défensif avec des pilotes si déterminés à arrêter l'attaque ennemie qu'ils étaient inconscients du feu ami. C'est arrivé tout le temps.

Quelle est la fréquence des tirs amis ? En voici quelques-uns suffisamment significatifs pour être enregistrés.

Marine dans le Pacifique. Commencer par Pearl Harbor

7 décembre 1941 . Entreprise (CV-6) de retour à Hawaï après avoir livré des avions à Wake Island, a déchargé ses équipages en les faisant voler en avant. Ils commencent à arriver au large d'Oahu à court de carburant alors que l'attaque japonaise se déroule. Certains SBD rencontrent leur perte aux mains des avions japonais. Un SBD est abattu par un tir ami alors qu'ils tentent d'atterrir.
Un vol de B-17, désarmé pour effectuer le long voyage vers Hawaï, a été endommagé alors qu'il tentait d'atterrir.
Antiaérien.
Ce qui monte doit redescendre. Les balles antiaériennes et les obus envoyés vers le haut sur les avions ennemis tombent dans les zones environnantes. La plupart des dommages matériels et des vies civiles perdues à Pearl Harbor ont été causés par des tirs antiaériens en chute libre. Dans le monde d'aujourd'hui, cela peut être des missiles AA complets.
Sur la poignée de chasseurs capables de ravitailler, d'armer et de décoller pour engager les Japonais à Pearl Harbor, un pilote de P-36 a été déchiré par des tirs antiaériens.

Sous-marin Batteuse (SS-200), se précipitant vers bâbord avec un marin blessé, est au rendez-vous avec Litchfield (DD-336) pour l'escorte dans les eaux restreintes. Litchfield rejoint la recherche générale de sous-marins japonais. poseur de mines léger Pari (DM-15) tire par erreur sur Batteuse au large d'Oahu. Batteuse plonge, mais le retard s'avère fatal au marin blessé.

    « Tous les avions japonais observés [lors du raid matinal] étaient marqués d'un cercle rouge sur les extrémités des ailes et le fuselage. . . seront fabriqués avec des avions portant des insignes américains."

Entreprise (CV-6) des avions de reconnaissance ont été lancés au crépuscule pour tenter de trouver des navires japonais signalés au large d'Oahu. Les tirs amis, cependant, abattent quatre des Entreprises six F4F, l'escorte du groupe d'intervention, qui ont reçu l'ordre d'atterrir de nuit sur l'île Ford. Autre Entreprise Les SBD atterrissent de nuit dans la baie de Kaneohe, évitant miraculeusement les automobiles et les équipements de construction garés sur la rampe pour éviter un tel événement.

Flotte en bataille

7 mai 1942, bataille de la mer de Corail.
Après avoir survécu à une attaque aérienne japonaise et provoqué le retrait de la force d'invasion japonaise de Port Moresby, les croiseurs d'Adm Crace sont pris pour cette force et sont bombardés par des B-26 de l'USAAF qui chevauchent le croiseur lourd australien HMAS. Australie (phare) et croiseur lourd quasi-accidenté Chicago (CA-29) et destroyer Perkins (DD-377).
Destructeur Farragut (DD-348) est endommagé par un tir ami alors qu'il est engagé dans une attaque aérienne repoussante.

4 juin 1942, bataille de Midway.
Tous les navires de la TF 17 se sont enflammés pour se défendre Yorktown.. Au Russel, un équipage de 20 mm continue de tirer même si un autre navire a encrassé le champ de tir. Le skipper jette son casque sur les artilleurs pour faire cesser le feu à ses hommes trop enthousiastes.

11 octobre 1942, bataille du cap Espérance, au large de Guadalcanal.
Farenholt (DD-491) est endommagé par des tirs japonais, peut-être aussi par des tirs amis de Boise (CL-47) ou d'Helena (CL-50).

26 octobre 1942, bataille des îles Santa Cruz
Destructeur Hugues (DD-410) est endommagé par un tir ami. Destructeur Porter (DD-356) est accidentellement torpillé par un TBF endommagé au combat et abandonné, et, considéré comme irrécupérable, est sabordé.

12-13nov42, bataille navale de Guadalcanal --
Guerre de nuit. La colonne des navires a été plongée dans la confusion lorsqu'elle a reçu l'ordre d'arrêter de tirer sur les navires amis. Plusieurs navires ont complètement cessé de tirer. Parmi les premiers à reprendre le feu se trouvait le navire agressif qui avait tiré sur un ami. Il y a des risques à la guerre. Vous savez plus ou moins où se trouvent les navires de votre camp lorsque vous vous lancez dans une bataille, mais les conditions changent presque instantanément, vos navires manœuvrent pour une raison quelconque - pour éviter les torpilles, pour éviter une collision, pour découvrir des canons pour donner un meilleur champ de bataille de feu ou pour chasser un ennemi, à cause d'ordres partiellement reçus et de dizaines d'autres raisons. Navires tirant avec des canons principaux dans lesquels les tourelles avant et arrière tirent sur des cibles différentes, la batterie secondaire de canons à double usage peut être indépendante de celles-ci, et dans les quartiers proches d'Iron Bottom Sound, les mitrailleuses antiaériennes - 40 mm. 20 mm et 50 cal -- tiré à bout portant.

Une bataille de jour ajoute de la visibilité mais ajoute également des sous-marins et des avions au mélange de confusions.

Les deux amiraux tués lors de la première nuit de la bataille navale de Guadalcanal ont probablement été tués par des tirs amis sur des navires ennemis, les navires amiraux passant devant ou derrière les cibles.

Fletcher (DD-417) a vu le Barton (DD-599) se désintègrent et les destroyers devant lui se dispersent sur tribord. Fletcher a engagé plusieurs cibles à tour de rôle avec des tirs de 5 pouces dirigés par radar pendant le quart d'heure suivant, mais nous ne savons pas combien de coups elle a tirés, ni à quoi. Tout ce que nous savons, c'est que ses cibles étaient généralement à l'est de sa trajectoire. Il est possible qu'en plus de ses cibles initiales parmi DesDiv 6, elle ait également pris une douche de 5 pouces. en salves rapides sur Juneau, Helena, Monssen, Aaron Ward, San Francisco et Sterett en outre, tous les navires japonais qu'elle aurait pu avoir l'intention d'engager ont été sélectionnés par radar et ne semblaient pas avoir été trop pointilleux quant à savoir de quel côté ils se trouvaient.
Destructeur Buchanan (DD-484) est touché par un tir ami. Croiseur léger Atlanta (CL-51), irrémédiablement endommagé par des tirs d'artillerie et de torpilles de la marine japonaise ainsi que par des tirs amis de San Francisco (CA-38), est sabordé. Un tir ami endommage le destroyer O'Bannon (DD-450).
Déjà endommagé au combat, une torpille sous-marine a causé Juneau (CL-52) pour exploser et se désintégrer à la suite de la détonation massive d'un chargeur. Bien que personne à l'époque ne l'aurait cru, une centaine d'hommes ont survécu au naufrage cataclysmique. Même si Hélène demande à un B-17 de passer pour signaler ComSoPac, le message "est tombé entre les mailles du filet" et les hommes ont été laissés à l'eau. Moins de 20 hommes survivront finalement au naufrage d'un équipage de quelque 700 hommes.

Navires en mer

28 décembre 1941 . Destructeur Peary (DD-226) est endommagé lorsqu'il est bombardé par erreur et mitraillé par la RAAF Hudsons au large de Kina, Celebes, N.E.I.
1942
20août42. Petit annexe hydravion Mackinac (AVP-13) est endommagé lorsqu'il est bombardé par erreur par les SBD du transporteur Guêpe (CV-7) au large de l'île Ndeni.
1nov42. Destructeur Buchanan (DD-484) est touché par un tir ami.
1943
26juillet43 . Tout ce qui est inconnu est un ennemi à détruire avant qu'il ne puisse vous détruire et ne peut pas être autorisé à continuer à exister pour endommager notre côté à l'avenir. Un escadron de cuirassés navals, de retour du bombardement qui a convaincu les Japonais d'évacuer Kiska, a suivi par radar et attaqué une unité ennemie inconnue qui s'est avérée être un phénomène météorologique violent dans les eaux arctiques - l'amusante bataille des Pips.
4 déc.43. Croiseur léger Mobile (CL-63) tire accidentellement l'un de ses canons de 5 pouces sur l'un de ses propres destroyers à montures de 40 millimètres Taylor (DD-468) touché par un tir ami d'un croiseur léger Oakland (CL-95).

Parfois, la seule façon de survivre est de se battre, c'est ce que font les hommes au combat. Lors d'une patrouille avant l'aube le 29 avril 1944, au large de l'île de Nouvelle-Bretagne dans les Salomon, Bateau de patrouille P-347, se heurte à un récif dans la baie de Lassul. Bateau de patrouille P-350 tente de remorquer le P-347 au large du récif, mais ce faisant, les deux bateaux ont été mitraillés par des corsaires américains dont les pilotes les ont pris pour des canonnières ennemies. Bientôt, un autre patrouilleur, P-346 sont apparus sur les lieux pour aider au remorquage mais d'autres avions ont fait leur apparition et ont commencé leur mitraillage malgré l'équipage du 346 brandissant les étoiles et les rayures. Les patrouilleurs ont ouvert le feu et abattu deux des avions. Une bombe a touché directement le P-347 juste après que l'équipage eut abandonné le navire. Les avions ont continué à mitrailler les hommes dans l'eau avant de retourner à la base. Sur les bateaux impliqués dans ce tragique incident, quatorze hommes ont été tués, quatorze autres blessés et deux pilotes perdus. Voir la page Web PT-347.
1945
Le 9 janvier 1945, l'USS Colorado (BB-45) lors du bombardement de Lingayen, Sky Control est touché par des obus de 5" faisant 99 victimes (18 tués, 51 blessés).
Le 20 mars 1945, l'USS Enterprise (CV-6) endommagé par un tir antiaérien ami tuant 7 personnes et en blessant 30, dut se retirer des opérations aériennes pendant 24 heures tandis que des réparations sur son pont d'envol eurent lieu lors d'un raid sur le sud de Kyushu.

Temps. L'amiral Halsey, utilisant les données météorologiques dont il disposait, a contourné le cœur d'un typhon, mais a choisi de rester à proximité pour se cacher derrière la météo. Le typhon n'a pas suivi comme prévu, ou pour une raison quelconque, plusieurs destroyers américains, le plus petit des navires de guerre de la flotte, ont été renversés dans la tempête. Trois? les destroyers sont tombés. Heureusement, toute la flotte était dans la zone et beaucoup ont été secourus.

Silence radiophonique. Les navires sont envoyés sur diverses missions. En temps de guerre, il faut un silence radio. Le parcours quotidien des navires est tracé sur un grand tableau et mis à jour toutes les quelques heures pour garder une trace de l'endroit où un navire est censé se trouver. Ceci est utilisé pour avertir les sous-marins et bombardiers amis. La destination est prévenue d'une arrivée prévue afin de libérer de l'espace portuaire. Nous savons combien d'informations nous avons pu tirer des signaux radio ennemis, donc aucun rapport radio n'est fait en transit ou à l'arrivée car cela donnerait des informations sur le ciblage de l'ennemi. Cependant, l'USS Indianapolis, (CA-35) voyageant seul, s'est aperçu au clair de lune d'un sous-marin japonais et s'est abattu avant qu'un appel de détresse puisse être envoyé. Personne ne l'a manquée. Le port d'arrivée prévu supposait simplement que ses commandes étaient modifiées en transit. Les survivants ont passé 3 jours dans l'eau avant d'être remarqués par un avion de reconnaissance lors d'une patrouille de routine à longue distance. Au cours de ces 3 jours, les hommes sont morts d'exposition. Il s'agit de la plus grande perte en mer de l'US Navy.

Sous-marins

7déc41. Batteuse (SS-200) visé par un destroyer alors qu'il tentait de retourner à Pearl Harbor après une patrouille d'un mois au large de Midway. Elle est immédiatement allée en profondeur pour éviter les attentions des « forces amies ». Elle a de nouveau essayé d'entrer dans le port le 8, mais a été chassée par des bombes de profondeur d'un avion de patrouille. Quelques semaines plus tard, un autre avion de la Marine trop zélé attaque le sous-marin le 24 février mais, heureusement, n'endommage pas le sous-marin.

20déc41. SMD du transporteur Entreprise bombarder accidentellement un sous-marin Pompano (SS-181) - deux fois.

24janvier42. Sous-marin S-26 (SS-131) est accidentellement percuté et coulé par un chasseur de sous-marin PC-460 dans le golfe de Panama. PC-460 sauve trois survivants. Malgré une recherche par le patrouilleur et les trois autres sous-marins de la compagnie, aucun autre survivant n'est retrouvé 46 hommes perdent la vie dans l'accident.

7juin42. Sous-marin Ombre (SS-209) est bombardé (mais pas endommagé) par l'USAAF B-17 au lendemain de la bataille de Midway.

12juin42 . Raid des B-17 et B-24 de l'USAAF Kiska. Sous-marin Piston (SS-179) est endommagé lorsque la fusée d'identification d'urgence explose alors qu'elle fait un signal aux aéronefs amis.

13juillet42 . Sous-marin S-16 (SS-121) est accidentellement endommagé par un avion de l'USAAF au large des côtes du Panama.

19nov.43. A Tarawa, la prenant pour une ennemie, l'USS Bague Or tiré sur Nautile (SS-168), envoyant un obus de cinq pouces à travers la tourelle

03oct44 . Shelton (DE-407) est coulé par le sous-marin japonais RO-41 au large de Morotai. Au cours des opérations anti-sous-marines qui s'ensuivirent, ignorant la proximité de sous-marins amis, Richard M. Rowell (DE-403), coule accidentellement Loup de mer (SS-197), qui transporte du personnel de l'armée américaine sur la côte est de Samar, P.I.

Auto destruction
Torpilles tournantes :
16mai'41. USS Tautog, va profondément pour échapper à sa propre torpille.
23mai'43. un des Baleines les torpilles font des cercles vers elle, forçant le bateau à "aller en profondeur", mais se dirige ensuite en arrière et frappe la cible.
26mars44. Sous-marin Tullibee (SS-284) est coulé par la course circulaire de sa propre torpille, au nord du Palaus
24mai'44. Sous-marin Poisson volant (SS-229) est endommagé par l'explosion prématurée de sa propre torpille, Philippine Sea, mais reste en patrouille.
24 octobre'44. Sous-marin Soie (SS-306) coule un cargo marchand japonais Ebara Maru dans le détroit de Formosa et endommage un pétrolier Matsumoto Maru, mais est elle-même coulée par la course circulaire de l'une de ses propres torpilles.
Maintenant que est tir ami.
Tout comme les avions qui volaient si bas qu'ils ont été détruits par l'explosion de leurs propres bombes.

1988. USS Atulé (SS-403) a été perdu avec la perte d'un nombre inconnu d'officiers et d'hommes lorsqu'il a été coulé (comme sous-marin péruvien Pachocha) après avoir été percuté par un navire marchand japonais au large de Callao, au Pérou. Les d'Atule la mort est plutôt ironique. Un navire de guerre construit dans le seul but de couler des navires marchands et de guerre japonais a été coulé 43 ans plus tard par un navire marchand japonais.

Mine

16 février 1941. Pétrolier Blum divisé en deux après s'être glissé dans un champ de mines au large du cap Henry.

27 février'42. HMS Jupiter est tombé pendant la bataille de la mer de Java en passant devant un champ de mines ami connu.
23mai'42. YP-277 a sauté par une mine "amie" tout en protégeant French Frigate Shoals.

4août1942. Destructeur Tucker (DD-374), ignorant sa présence, est coulé dans un champ de mines américain posé la veille par Pari (DM-15), Breese (DM-18), et Tracy (DM-19), dans le canal Segond, Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides.

25 octobre'42. Transport affrété Président Coolidge est coulé par le mien en arrivant à Expiritu Santo, (même champ de mines que Tucker le 4 août. Les troupes sont sauvées, leur équipement ne l'est pas.

Politique .

Le Chicago Tribune a publié « patriotiquement » au monde, le plan de guerre de base des États-Unis dans le Pacifique, « Rainbow », comme preuve de la « duplicité » et du « bellicisme » de l'administration Roosevelt. Le plan a été publié quelques jours avant l'attaque de Pearl Harbor.

Les plans japonais d'envahir la Nouvelle-Guinée circulent dans les journaux australiens et ont été divulgués par MacArthur à partir des rapports d'Ultra dans le but d'obtenir plus de renforts.

Le membre du Congrès Andrew May a crédité le naufrage de dix sous-marins de l'USN, tuant 800 hommes.

Deux héros de Lexington à Coral Sea, l'un l'Executive Officer, l'autre un journaliste, ont partagé un lien et des informations. Le journaliste a imprimé que nous savions que la flotte japonaise de Midway arrivait quelques jours avant leur arrivée.

Le membre du Congrès Holland a dénoncé l'histoire de la Tribune comme " irréfléchie " fournissant " de l'aide à nos ennemis ", puis a révélé le secret selon lequel " notre marine avait enfreint le code secret de la marine japonaise ". Cette histoire, aussi, a été imprimée sans réfléchir.

Un sous-marin allemand coule un cargo britannique. Un croiseur britannique a tiré sur un sous-marin de sauvetage et refuse le sauvetage.

Un bombardier américain B-24 attaque intentionnellement le sous-marin de sauvetage des survivants d'un paquebot britannique Laconie. Une autre attaque contre les survivants 5 jours plus tard. Il n'y a plus d'ordre de sauvetage.

France -- Vichy Honneur-- Allié ou ennemi ?

Civils

Pensez au bombardement de la France le jour J. Plus de civils français ont été tués le jour J que de soldats allemands et alliés. Pensez au bombardement de sites industriels dans des villes d'Europe et d'Asie. Les attaques doivent être lancées sans avertissement à la cible, sinon nos troupes, navires et avions sont mis en danger par un ennemi préparé. Cependant, au cours des derniers mois de la guerre, les civils japonais ont été avertis quelques jours avant que leur ville ne soit incinérée.

26 avril 1942 Sous-marin brochet (SS-177) endommage un navire-hôpital japonais Takasugo Maru dans le détroit de Manipa, archipel malais.

1er mai 1942. Sous-marin Grenadier (SS-210) torpille et coule par erreur un navire marchand soviétique Angarstroi à environ 90 milles à l'ouest-sud-ouest de Nagasaki, au Japon. Quel était Angarstroi Faire là?

Résidents étrangers

Accident

Un bombardier entièrement chargé s'écrase au décollage dans un convoi de soldats arrivant à cet aéroport pour le transport. Tué par un ami, mais c'est clairement un accident.

Que diriez-vous de deux pilotes de chasse pratiquant des combats de chiens qui se heurtent et s'entretuent ?

Bombardiers hors formation tels que l'on largue ses bombes sur un plan inférieur.
Un PB4Y entièrement chargé s'est écrasé dans un pool d'avions de remplacement, détruisant 106 avions

Prisonniers de guerre tués dans des attaques.

1er juillet 1942. L'esturgeon (SS-187) coule le Montevideo Maru transportant 1 050 prisonniers de guerre des Philippines au Japon.

Un grand soin a été apporté à l'identification des camps de prisonniers de guerre. Les prisonniers aussi avaient tout intérêt à marquer leur emplacement. Cependant, les sites non marqués où une activité militaire est observée, est une cible valable. Les prisonniers de guerre détenus dans un quartier général ennemi sont aussi exposés à la mort que les autres occupants. Les gens peuvent être au mauvais endroit au mauvais moment sans faute de part et d'autre.

Alors que les Japonais étaient repoussés d'Asie occidentale et des Philippines, ils tentèrent d'évacuer les camps de prisonniers en entassant les prisonniers dans la cale d'un navire où beaucoup suffoquèrent. Certains trop malades pour voyager ont été décapités. Les navires ont été attaqués avec de nombreux prisonniers de guerre tués par nos avions et sous-marins ou par des gardes qui ont abattu ceux qui tentaient de s'échapper de la noyade. Certains camps de prisonniers de guerre banalisés ont également été bombardés en tant qu'installations militaires.

Snook (SS-279) a coulé un cargo de l'armée japonaise Arisan Maru avec des prisonniers de guerre alliés (y compris des survivants du "Pont sur la rivière Kwai") transportés au Japon. Pratiquement tous les prisonniers de guerre, enfermés sous les ponts, sont morts. C'était pendant la bataille du golfe de Leyte. Les États-Unis et le Japon avaient établi un ensemble de chemins, d'horaires, de panneaux et de feux pour le transport protégé des prisonniers de guerre. Les Arisan Maru a été retardé, a voyagé en dehors de la boîte de protection et n'a pas montré de lumières sont d'accord. Ce même jour, le navire-hôpital Confort (AH-6), fully illuminated in accordance with the dictates of the Geneva Convention, was bombed by Japanese 22 miles southeast of Leyte. The next day started the kamikaze phase of the war. The Japanese did not have the same respect for human life as we do, ours or their own.

[ Philippines 1/5 killed
Nagasaki
Pappy Boyington story]

Other Nations

Not all friendly errors are committed by our side.
19June1942. Seaplane tender (destroyer) Ballard (AVD-10), rescued 35 survivors from Japanese carrier Hiryu that had been scuttled by destroyers Kazegumo et Yugumo on 5 June in the Battle of Midway. They had been members of the engineering department, left below for dead in the abandonment of the ship.

The Brits knew friendly fire, too:
6Sept1939. Early in the war, the ground radar operator believing he was coordinating an attack on enemy machines, RAF Spitfires from No.74 Squadron shot down two Hurricanes. There was no IFF equipment (Identification Friend or Foe) at this stage of the war.
At about the same time, ground anti-aircraft fire brought down an RAF Blenheim bomber. One pilot was killed. There were no German aircraft in the area at the time. This was the first time that Spitfires had fired their guns in anger. The Spitfire pilots were subsequently exonerated from any blame at a court martial and from then on the highest priority was given to the production of Identification Friend or Foe (IFF) equipment. http://members.iinet.net.au/

During the period 1939 to 1942, twenty Blenheim fighter-bombers were shot down through mis-identification by RAF pilots and anti-aircraft fire (Seven were shot down by Hurricanes). This resulted in the deaths of thirty-two aircrew with seven others injured. Nineteen other aircraft were damaged by being fired upon by mistake.

Army, Europe

This website is primarily about WW2 Pacific, 1942, and naval oriented. Some of the worst friendly fire incidents occurred later with the Army in Europe.

Sicily. Over 4% of US deaths in the invasion of Sicily were from one incidence of friendly fire when 151 paratroopers on 23 C-47s troop carriers were shot up (and down) delivering the 82nd airborne to the island.

Anzio. Advancing into enemy territory can be dangerous. Headlines in the 'Stars and Stripes' proclaimed 'American troops at Anzio bombed by Germans flying American planes'. Actually, on May 26, 1944, the beachhead at Anzio/Nettuno ceased to exist. It had now become a bridgehead. British and American troops had broken out and were pushing forward to cut the retreat of Kesselring's forces on Route 6, the main highway leading to Rome. A few minutes after noon on the 26th. on the outskirts of Cori, a squadron of five American P-40 fighter/bombers of the 99th Fighter Group, US 12th Air Force, flew over the Anzio/Nettuno area, turned back and prepared for a strafing run. Soldiers of the US 15th Infantry froze in terror as bombs started falling in their midst. Within seconds, 120 men were either dead or wounded. A number of bombs hit their jeeps which were loaded with ammunition and the exploding 37mm anti-tank shells caused additional casualties, some of the bodies were never found. This held up the advance to Giuglianello for five to six hours.

D-Day. As many French civilian were killed on June6, 1944 as the total of Allied and Nazi combined. Numbers are about 7K Germans, 12K Allies, 20K French. The civilians could not be warned to "leave the area immediately" until after the fighting had started.

Normandy Breakout. Probably the biggest case of American friendly fire took place at the breakout from Normandy near St. Lo. To clear the area of enemy, their defensive line was attacked by US heavy bombers. Targeting of the later part of the bomber stream was obscured by heavy smoke from the first bombers these later groups sighted on the smoke. Unfortunately, the smoke had blown over the American lines. 813 men were killed, from Private Jones to LtGen McNair.

Stupidity. -- Some 35 minutes after sunset on April 20, 1944, the convoy was spotted and tracked by the Germans, who launched a three-pronged attack with Junkers 88 and Heinkel 111 medium bombers. Each flew very low, using the shoreline as a background, thus confusing the search radar of the Allied ships. The first wave struck from dead ahead, torpedoing SS Paul Hamilton and SS Samite. The former, which had been inexcusably carrying both a load of ammunition as well as hundreds of Army Air Force personnel, blew up in a shattering explosion--and all 504 men on board her were killed in the blast.

IFF - Identification Friend or Foe. Safety Measures for aircraft were recognized early on as necessary.
29August 1940--The exchange with the British Tizard Mission of scientific and technical information touched upon means of identifying friendly aircraft which develops into IFF used extensively since.
28March 1941. The Commanding Officer of Yorktown after five months operational experience with the CXAM radar, reported that aircraft had been tracked at a distance of 100 miles and recommended that friendly aircraft be equipped with electronic identification devices and carriers be equipped with separate and complete facilities for tracking and plotting all radar targets.

A Glance at History

Friendly fire is not new. General "Stonewall" Jackson was shot while returning from surveying Union lines by his Confederate troops. Lee said Jackson was his right arm, which he would rather have lost than this General.
In Russo-Japanese War, 1904, the Japanese laid mines and tempted the Russian fleet into them. Two months later the Japanese blundered into their own minefield killing over 500 sailors.

As war becomes more mechanized and technical, the statistics change. The number killed appears to go up, but because more wounded survive by improvements in all aspects of medical care : anesthetics in the Civil War inoculation against typhoid and improved surgical techniques later in that century sulfa and penicillin in WW2 helicopter in Korea an average 35 minutes till evacuation in Vietnam.
Here are some statistics : Numbers from various times use different basis for computation, so the numbers are only for use in general area of magnitude. For example, is a percentage based only on forces engaged or of all forces in uniform?
The Normandy Invasion suffered 9,000 casualties of 130,000 men landed on D-Day. Yet on Utah beach, there were only 197 casualties of 23,000 men who landed.
Battle Deaths : Mexican War - 15% Civil War - 7% WWI - 9% WW2 - 4.5% Korea - 2.4% Vietnam - 2.5% (80% returned to duty).
Disease historically caused the most casualties in warfare. *
Revolutionary War - 90% of all deaths Mexican War - 10% Civil War - 71% Spanish-American - 34% WWI - 17% WW2 - < 1% Vietnam - 75%.
Desert Storm . Iraq, 1991, 22% of casualties were from friendly fire -- 35 killed, 72 wounded, as were 77% of vehicle losses.
---
* - "Guns, Germs, and Steel" by Jared Diamond


2020 has been bad, it’s nothing compared to the 1930s

For over twenty-five years, this Irish gang operated under an organized system where each member had to steal a certain number of goods — or they would pay dearly. This rule was applied to everyone. When the wife of the gang’s first leader, Edward Coleman, did not meet her quota, he beat her to death. He later hanged for this murder.

Despite losing their leader, the Forty Thieves continued to flourish. They liked to recruit younger members who were impressionable and easily manipulated. These children would become their pickpockets and lookouts, as they were being groomed for more significant crimes. For many gang members, crime was the only way they could overcome the crippling poverty that had loomed over New York’s slums.


What other drugs will affect methylphenidate?

Ask your doctor before using a stomach acid medicine (including Alka-Seltzer or sodium bicarbonate). Some of these medicines can change the way your body absorbs methylphenidate, and may increase side effects.

Do not use methylphenidate if you are taking a MAO inhibitor, such as isocarboxazid, linezolid, methylene blue injection, phenelzine, rasagiline, selegiline, or tranylcypromine.

Many drugs can interact with methylphenidate. This includes prescription and over-the-counter medicines, vitamins, and herbal products. Not all possible interactions are listed in this medication guide. Tell your doctor about all your current medicines and any medicine you start or stop using.


Vehicle Industry Registration Procedures Manual

The Vehicle/Vessel Transfer and Reassignment Form (REG 262) is used for odometer disclosure when:

  • The title is a noncomplying title.
  • An Application for Duplicate or Paperless Title (REG 227) form is required and is part of the application.
  • The title is unavailable at the time of transfer.
  • There is an error or alteration in the odometer disclosure section of a complying title or Application for Registration of New Vehicle (REG 397) form.
  • There are multiple transfers.

The REG 262 must be completed in ink, not pencil, as follows:

Section 1: Vehicle/Vessel Identification—The complete vehicle identification number (VIN) must be shown or the application will be returned as incomplete.

Section 2: Bill of Sale—Provided for convenience and may be used whenever a bill of sale is required. The sellers’s signature is required in Section 4 when used as a bill of sale only. This section is not required to be completed when the REG 262 is used for odometer disclosure only. The Bill of Sale (REG 135) form is available online.

Section 3: Odometer Disclosure Statement—Completed at the time of sale by the seller disclosing the mileage and signed by both buyer and seller. Errors or alterations void the odometer disclosure statement. A new REG 262 for the odometer disclosure is required with a Statement of Facts (REG 256) form explaining why a separate odometer disclosure is attached.

Important: If the Bill of Sale (Section 2) and/or Power of Attorney (Section 5) information was completed, retain the REG 262 with the application even when the Odometer Disclosure Statement (Section 3) contains an error/alteration.

Section 4: Buyer and Seller Information—Completed by the buyer and seller:

  • A business name may be completed by hand in ink, typewritten, or computer-generated. The authorized agent’s countersignature must be handwritten in ink.
  • The printed name(s) et signature(s) of buyer and/or seller must be completed by hand and in ink.

Section 5: Power of Attorney—Provided for convenience and may be used whenever a power of attorney is required. This section is not required to be completed when used for odometer purposes only, but is required when an attorney-in-fact signs on the title other than for the odometer. The Power of Attorney (REG 260) form is available online.

Return REG 262 forms ne pas completed correctly to the customer.


What Is the Education System Like in Jamaica?

Primary school is free in Jamaica and children start when they are 6 years old. After primary education, at the age of 12, children attend secondary schools after which, at the age of 17, students may attend vocational school or university. After the age of 11, education in Jamaica is no longer compulsory, or required by law.

Primary education schools are either private or state-owned. Children attend primary school beginning at age 6 and ending at age 12. The Jamaican government wants to increase literacy and math skills throughout the country and is therefore putting more time and money into upgrading its secondary schools. As of 2014, secondary schools in Jamaica are either single-sex or mixed, and students now have access to larger libraries and computers than ever before.

Once a student is finished with secondary school, they must pay for their own education. Vocational schools in the area can be either state-funded or private and train students in things like the automotive industry, information technologies, beauty services or construction skills. Jamaica now has five universities and several community colleges set up for those students who would like to further their education. Some universities are privately funded while others are state-owned. Each college and university follows a Western-based curriculum.


Replies Ɠ) 

Assuming Win7 (64-bit) SP1 with IE9 installed.

Please answer each of the following [admittedly tedious] diagnostic questions in a correspondingly-numbered list in your very next reply - preferably without quoting my post:

1a. When (approx. date) did you purchase the computer?

1b. Did Win7 (64-bit) come preinstalled on the computer when you bought it, did you do a clean install of Win7, or did you upgrade from Vista to Win7?

2a. Was Microsoft Security Essentials (MSE) originally offered & installed via Windows Update or did you intentionallychoose to install it?

2b. Dans les fenêtres Explorer [WinKey+E], navigate to & right-click on

C:Program FilesMicrosoft Security Client <=this folder

Select Properties: What is the Created date displayed on the resulting General tab?

2c. What ANTIMALWARE CLIENT version is currently installed? To find out, open MSE & click on the downward-pointing arrow to the right of HELP then select ABOUT SECURITY ESSENTIALS.

3. What anti-virus application was installed before you installed MSE, was your subscription still current, and did you uninstall it before you installed MSE?

4a. Has a(nother) Norton application or a McAfee application EVER been installed on the computer?

4b. Did a Norton free-trial or a McAfee free-trial [PICK ONE] come preinstalled on the computer when you bought it? (Doesn't matter if you never used or Activated it.)

5. Is Start | Control Panel | Programs and Features | Turn Windows features on and off <=this pane also blank/empty?


List of Allis-Chalmers engines

This is a list of internal combustion engines produced by the former Allis-Chalmers Corporation Engine Division for use in their lines of tractors, combine harvesters and other agricultural equipment.

Note that Allis-Chalmers purchased the Buda Engine Co. in 1953 and took over their well-established line of products. Since Buda was merged entirely into A-C as part of their new Engine Division, its operations became known simply as the "Harvey plant", Illinois and all of its production after 1953 was under the Allis-Chalmers brand name.

The very earliest A-C tractors, up to the mid-1930s, used engines built by outside suppliers (LeRoi, Midwest, Waukesha and Continental were common). Those engines are not included in this list. In a later reversal of this practice, the Engine Division eventually served as a third-party supplier to other makers of farm and industrial machinery, most notably Cockshutt and LeRoi.

Allis-Chalmers (and Buda) produced heavy-duty engine designs that were built to handle a variety of fuel types (generally gasoline, diesel fuel, or liquefied propane gas (LPG)). The types of fuel each engine could burn are listed where appropriate further information on fuel types for each engine can be found in the individual engine articles.


Voir la vidéo: RARE 1987 WORLD CUP - INDIA v AUSTRALIA - MATCH 15 HIGHLIGHTS (Mai 2022).