Podcasts sur l'histoire

Martin T4M/ Grands Lacs TG-1/ Grands Lacs TG-2

Martin T4M/ Grands Lacs TG-1/ Grands Lacs TG-2

Martin T4M/ Grands Lacs TG-1/ Grands Lacs TG-2

Le Martin T4M était une version du précédent bombardier torpilleur T3M, propulsé par un moteur Pratt & Whitney Hornet.

Le T3M a lui-même été développé à partir d'une conception de la Marine qui avait été produite à l'origine par Curtiss sous le nom de CS-1 et CS-2, avant que Martin ne remporte le contrat de production principal, le construisant sous les noms de SC-1 et SS-2. Ces quatre avions étaient essentiellement des biplans à trois hommes identiques, avec des cockpits ouverts pour le pilote et le mitrailleur et une position interne pour le bombardier / torpilleur, une configuration inhabituelle avec une aile inférieure plus longue et propulsé par Wright T-2 ou Wright T- 3 moteurs. L'avion a été conçu pour fonctionner sur roues ou comme hydravion, et pour qu'il soit possible de passer rapidement de l'un à l'autre.

En novembre 1924, l'un des CS-2 reçut un moteur Wright T-3 à engrenages, devenant le CS-3. Martin a ensuite amélioré la conception globale, qui est entrée en production sous le nom de T3M. Au total, 124 T3M ont été construits, ce qui en fait le membre le plus nombreux de la famille.

Un T3M a été utilisé pour tester des moteurs alternatifs, devenant le XT3M-3 lorsqu'il est propulsé par un Pratt & Whitney R-1690 Hornet et le XT3M-4 lorsqu'il est propulsé par un Wright R-1750 Cyclone. Cela a encouragé la Marine à commander un nouveau prototype utilisant le moteur Hornet. C'est devenu le Martin Model 74, ou le prototype XT4M-1, qui était propulsé par le R-1690 Hornet. Cet avion a effectué son vol inaugural en avril 1927.

Le XT4M-1 fut commandé en production sous le nom de T4M-1, le premier contraste étant placé le 30 juin 1927. Celui-ci utilisait le moteur radial Pratt & Whitney R-1690-24 Hornet, et 102 furent produits en 1927-8. Il avait des ailes plus courtes et un gouvernail révisé, et était presque toujours utilisé avec des roues comme avion porteur.

La version à roues du T4M-1 a servi sur l'USS Lexington (VT-2B) et USS Saratoga (VT-1B), aux côtés du T3M-2. Le T4M-1 est resté en service avec les unités de la Réserve jusqu'au milieu des années 1930.

Pour ajouter à la confusion, Martin a ensuite vendu son usine de Cleveland à la Great Lakes Aircraft Corporation. Cette société a continué à construire le T4M. Dix-huit ont été construits sous le nom de Great Lakes TG-1, propulsés par le moteur Hornet R-1690-28, ce qui le rend similaire au T4M.

32 autres ont été construits sous le nom de TG-2, propulsés par le Wright R-1820-56 Cyclone, une version améliorée du R-1750 Cyclone qui avait été utilisé dans le prototype unique XT3M-4. Cela a amélioré sa vitesse de pointe, son taux de montée et son plafond de service, mais a légèrement réduit sa portée. Le TG-2 est resté en service avec le VT-2 jusqu'en 1937, faisant du dernier membre de la famille à être en service de première ligne.

Great Lakes a également tenté de produire une version civile du T4M, en construisant deux exemplaires d'un avion de passagers à huit places nommé « Miss Great Lakes ». Aucune commande n'a suivi.

Les T3M et T4M ont été suivis en service par le Douglas TBD-1, marquant le passage des biplans aux monoplans tout métal.

T4M-1
Moteur : Un moteur radial Pratt & Whitney R-1690-24 Hornet
Puissance : 525cv
Équipage : 3
Portée : 53 ft 0 in
Longueur : 35 pieds 7 pouces
Hauteur : 14 pieds 9 pouces
Poids à vide : 3 931 lb
Poids au décollage : 8 071 lb
Poids brut:
Vitesse maximale : 114 mph au niveau de la mer
Vitesse de croisière : 98 mph
Taux de montée : 14 min à 5 000 ft
Plafond : 10 150 pi
Portée : 363 milles
Pistolets : une mitrailleuse de 0,3 pouce sur le support d'anneau Scarff
Charge de bombe : une torpille


Voir la vidéo: LAC v LAR (Octobre 2021).