Podcasts sur l'histoire

Cette plaque de costume du Theatrum Orbis Terrarum est-elle correctement colorée ?

Cette plaque de costume du Theatrum Orbis Terrarum est-elle correctement colorée ?

Dernièrement, j'ai passé du temps à parcourir de vieux atlas en ligne et j'ai remarqué des divergences entre la coloration de certaines images. Nous avons noté sur une autre question que la personne chargée de colorier une œuvre n'est pas nécessairement le même professionnel qui l'a encrée à l'origine, et cela semble être une autre illustration de ce problème.

En examinant le Theatrum Orbis Terrarum, imprimé à l'origine le 20 mai 1570 (une version utile qui permet même de zoomer et de trouver des clips sur le site de la Bibliothèque du Congrès), j'ai remarqué quelques divergences lors de recherches en ligne pour enquêter sur les autres problèmes. J'ai découvert quelques planches auxiliaires (n'apparaissant pas dans la version LOC liée ci-dessus) également créditées à Abraham Ortelius, montrant des costumes et de l'héraldique de l'époque.

Mais deux versions que je trouve sont assez différentes :

Le premier, trouvé sur Wikipédia, mais puis extrait (et version haute résolution) ici. Cette source revendique une date de publication de 1606.

Le second, tiré d'une entrée Wikipédia allemande, semble montrer une meilleure attention aux détails, mais montre un ensemble de couleurs complètement différent. Cette image y est créditée à Antonie Wierix, bien que pratiquement identique à l'image publiée par Ortelius. À la demande de LangLangC pour résoudre ce problème, j'ai trouvé une explication sur une page de raremaps.com, indiquant :

Image finement gravée représentant un groupe d'électeurs du Saint Empire romain, gravée à l'origine par le maître graveur Antonie Wierix, pour Gérard De Jode en 1593, et plus tard rééditée par Ortelius… Cette gravure a été publiée à partir de 1593 pour la première fois dans le Atlas de Gérard de Jode. La plaque a ensuite été acquise par Vrients et a ensuite été incluse à partir de 1603 dans le "Theatrum" et le "Parergon" d'Ortelius.

Certes, certaines variations dans le costume régional sont attendues, mais certaines des figures représentées porteraient ce que j'appellerais des « robes de fonction », et celles-ci devraient être « connues ». L'héraldique, d'autre part, est assez rigidement définie quant aux couleurs ou teintures utilisé dans un blason, et la variation est définitivement fausse.


Je viens de trouver une image plus ancienne (1493?), mais assez similaire ici. Une belle version en ligne de ces plaques se trouve aux pages 412 et 413 de la Chronique de Nuremberg de la Cambridge Digital Library (et bien sûr les couleurs là-bas sont différents aussi). Cette a pu être la référence originale tirée par le graveur original Antonie Wierix en 1606, et publiée plus tard par Ortelius.


Ma question est, grâce à des informations historiques décrivant les robes ou les costumes des individus représentés, ou par l'examen de l'héraldique affichée, pouvons-nous déterminer quelle image est la plus correcte (le cas échéant). Ou ces changements de couleur sont-ils sans importance…

(Notez que si ce Erreur peut en fait être attribué à Ortelius, cela peut donner un aperçu de cette question)


Pour autant que j'appelle dire, à moins que les électeurs spirituels ne portaient leurs vêtements de bureau, et ils ne le font pas dans ces images, leurs robes d'électeur et celles des électeurs séculiers auraient dû être de la même couleur avec seulement des différences mineures dans la nuance précise. Je crois que la Bulle d'Or de 1356 précisait la couleur des robes de l'électeur.

Les autres princes et nobles sur les images portent leurs costumes individuels plus ou moins normaux et quotidiens, et les couleurs des costumes individuels n'ont pas d'importance car un noble peut porter à peu près n'importe quelle combinaison de couleurs qu'il souhaite un jour donné.

L'autre chose où la couleur compte, c'est dans les armoiries. Toute représentation d'un blason particulier qui est fidèle au blason verbal ou à la description du blason est valide, peu importe à quel point les représentations différentes varient les unes des autres. Normalement, un artiste héraldique devrait utiliser le même lot de peinture mélangée pour représenter tout le rouge des armoiries dans une image comme celle-ci. Mais si, pour une raison quelconque, l'artiste devait mélanger un lot différent de peinture rouge avec une nuance de rouge différente pour peindre certaines des armoiries, ce serait bien, tant que toutes les nuances de rouge étaient clairement rouges et pas d'autre couleur.

Tant que la couleur est clairement rouge (gueules), ou clairement orange (tenne), ou clairement vert (vert), ou clairement bleu (azur), ou clairement violet (purpur), ou clairement noir (sable), ou clairement argent /blanc (argent) ou clairement jaune/or (ou), la nuance précise n'a pas d'importance en héraldique.

Les deux versions de cette image sont des représentations du quarternion du Saint Empire romain, montrant l'empereur, les sept électeurs et quatre exemples chacun de chaque rang de dirigeant du Saint Empire romain. Ainsi, quatre dirigeants ont été sélectionnés parmi les dirigeants de chaque rang pour être représentés avec leurs armoiries, ou seulement les armoiries seraient représentées.

Il existe donc des listes d'armoiries qui sont incluses dans les représentations du quart de siècle du Saint Empire romain germanique.

Dans les deux images, les bras sont si petits qu'il est parfois difficile de distinguer une couleur d'une autre.

Mais même parmi les sept électeurs eux-mêmes, l'image du haut comporte une erreur dans les armoiries du duc de Saxe, représentées comme "agent de barry et d'azur, une couronne de rue vert", alors qu'elle devrait être barry de sable et ou, une couronne de la rue verte".

Parmi les ducs, les armoiries du duc de Lorraine étaient "d'or, à la bande de gueules, avec 3 aiglons d'argent" mais ressemble plus à du blanc avec des aigles bleu pâle dans l'image supérieure.

Ainsi, si les coloristes des différentes versions de cette image n'ont pas toujours pu utiliser les bonnes couleurs ou les mêmes couleurs pour les armoiries, même si les couleurs des armoiries sont fixées par la tradition et la loi, il n'y a aucune raison de imaginez qu'ils essaieraient de colorer les costumes portés par les personnages de la même manière à chaque fois.

Les armoiries du quarternion étaient souvent représentées avec chaque série de quatre sur une aile différente de l'aigle dans les armoiries impériales.

Voici un lien vers une image et la réponse d'Aeliandil liste les différentes armoiries :

https://www.reddit.com/r/europe/comments/ekr1gi/the_quaternion_eagle_coat_of_arms_of_the_holy/1

Voici un lien vers un autre site qui a plusieurs réponses essayant de lister les différentes armoiries.

Je note que différents états pourraient être inclus dans différentes versions du quaternion, car il s'agissait d'une liste non officielle. Cette question demande pourquoi l'archiduché d'Autriche n'est pas inclus dans une version du quarternion :

https://www.reddit.com/r/AskHistorians/comments/3cwc40/why_doesnt_the_quarter_eagle_contain_the_duchy_of/2

Cet article de Wikipédia répertorie les armoiries de nombreux États du Saint Empire romain germanique. Mais je soupçonne qu'il en répertorie beaucoup qui n'ont jamais été inclus dans le quarternion et en omet certains qui étaient dans le quarternion.

https://en.wikipedia.org/wiki/Coats_of_arms_of_the_Holy_Roman_Empire3

Voici un lien vers les armoiries des électeurs :

https://en.wikipedia.org/wiki/Coats_of_arms_of_the_Holy_Roman_Empire#Prince-electors4

Les autres armoiries ne sont pas classées par rang, comme dans le Quarternion, mais par quel cercle impérial les états étaient membres. Cela rend plus difficile la comparaison des deux groupes d'armoiries.


Voir la vidéo: Virtual Travel via Theatrum Orbis Terrarum (Octobre 2021).