Podcasts sur l'histoire

Comment et quand la rivière / bassin du Tarim a-t-elle reçu son nom ?

Comment et quand la rivière / bassin du Tarim a-t-elle reçu son nom ?

J'ai récemment posté une question sur Linguistics:SE demandant une étymologie appropriée du nom "Tarim" comme dans "Tarim Basin", ainsi que la connexion possible du nom avec Tocharian (Veuillez voir la description de cette question).

À l'origine, je m'attendais à ce que ces informations soient facilement disponibles dans une base de données étymologique comme StarLing, et j'ai été surpris de trouver extrêmement difficile de placer une seule étymologie appropriée du mot. Après quelques jours de recherche et d'enquête, je ne parviens toujours pas à faire remonter le nom à une origine définitive, et la question reste sans réponse. Je me rends compte que cela pourrait être en partie dû à la limitation de la consultation avec des sources anglaises uniquement.

En conséquence, j'ai décidé de reposter la question ici sur History:SE, et au lieu de me concentrer exclusivement sur les aspects étymologiques du nom, je voudrais également demander un aperçu historique - quand ce mot a-t-il commencé à être associé à la rivière / le bassin, et de quelle langue le nom est-il originaire ? De plus, j'apprécierais grandement que quelqu'un puisse me fournir des informations pertinentes concernant l'origine du mot et son développement historique à partir de sources non anglaises.

Merci.


La beauté de Loulan et les momies tatouées du bassin du Tarim

Loulan a été découverte en 1980, mais il y a 3800 ans, elle est morte sur la route commerciale connue sous le nom de Route de la Soie. La sécheresse naturelle et le sol salé l'ont préservée, ainsi que plus de deux cents autres momies, des individus qui avaient vécu dans plusieurs colonies proches le long de la route commerciale. La momie a été appelée la beauté de Loulan en raison de ses traits du visage majestueux étonnamment préservés qui sont restés assez beaux même dans la mort.

Malheureusement, la région où elle et les autres ont été retrouvés est politiquement instable et la découverte des momies dans le bassin du Tarim en Chine a été considérée comme un possible facteur de troubles. Le gouvernement chinois a été réticent à autoriser un accès complet aux momies en raison de leur identité raciale. Les momies Tarim sont caucasiennes et ce fait a donné du crédit aux affirmations des peuples locaux, les Ouïghours, qui ont l'air plus européens qu'asiatiques qu'ils sont les descendants des habitants d'origine de la région et non des arrivés plus tard, comme le prétend l'histoire chinoise.

Victor Mair, professeur à l'Université de Pennsylvanie, a joué un rôle déterminant dans l'accès à ces momies. Lui et Paolo Francalacci, un généticien, ont finalement pu obtenir des échantillons génétiques en 1993. Leurs découvertes ont révélé que les momies sont bien européennes mais qu'elles ont probablement migré de la région sibérienne et ne sont pas apparentées aux Ouïghours. Le gouvernement chinois a autorisé des tests supplémentaires en 2007 et 2009 et la découverte a soutenu la connexion sibérienne ainsi que suggérant le mélange de personnes de Mésopotamie, de la vallée de l'Indus, d'Europe et d'autres sources inconnues. Il est regrettable que la Belle et les autres soient au centre de cette polémique car cela a quelque peu détourné l'attention du fait qu'il y avait des Européens en Chine au moins mille ans avant que l'histoire conventionnelle n'ait des Caucasiens dans cette région du monde.

Les historiens traditionnels ont toujours eu ce concept étrange selon lequel les premiers hommes n'étaient pas des voyageurs du monde alors qu'en fait la plupart des preuves indiquent le contraire. Nous sommes amenés à croire que de nombreuses cultures vivaient dans l'isolement et que le monde n'a été véritablement exploré qu'au cours des cinq cents dernières années.

Les gens de la Beauté de Loulan sont clairement d'origine caucasienne et leurs objets funéraires suggèrent qu'ils étaient probablement des marchands de textiles et peut-être d'articles en cuir. Ils ont été enterrés avec de nombreux vêtements dont un homme qui a été enterré avec dix chapeaux, tous de styles différents. Les colonies le long de la route de la soie pourraient très bien avoir été des points de rencontre où les marchands de l'ouest échangeaient leurs marchandises contre des marchandises de l'est. Avoir des commerçants multiculturels aurait certainement contribué à faciliter la communication entre les commerçants. Pline l'Ancien a décrit les commerçants de cette région comme étant grands avec des cheveux blonds et des yeux bleus. Il a également décrit leur langage comme un « bruit grossier ».

Loulan elle-même a vécu entre 40 et 45 ans et elle est probablement décédée d'une maladie pulmonaire causée par la pollution de l'environnement par les feux à ciel ouvert et le sable granuleux dans l'air. Elle a été enterrée dans des vêtements tissés bien faits et certaines des autres momies portent en fait un tissu tissé à carreaux. Beaucoup de momies sont tatouées, peut-être même la plupart d'entre elles, mais les descriptions des individus ne mentionnent souvent pas les tatouages, ou les considèrent comme une curiosité sans importance. Cependant, je pense que les tatouages ​​​​représentent un lien artistique et culturel avec des personnes de toute l'Eurasie et même de l'Europe occidentale. Les tatouages ​​semblent avoir été réalisés à la manière des Scythes, des Thraces et des Pazyryk, où la conception est réalisée par la technique de perforation et non par la technique de couture. La méthode de perforation donne des champs de couleur plus sombres et plus larges et ressemble beaucoup plus au tatouage moderne.

L'une des momies femelles a des croissants de lune et des ovales tatoués sur son visage. Les motifs de la lune suggèrent le culte de la Déesse dans de nombreuses cultures et la présence des tatouages ​​​​sur son visage me dit, un tatoueur, que quels que soient les motifs, ils étaient très importants pour elle car elle a choisi de les afficher là où elle ne pouvait pas les cacher. ils l'ont aussi immédiatement identifiée aux autres. Elle avait également de lourds tatouages ​​sur les mains, qui peuvent être symboliques ou simplement décoratifs, comme le sont souvent les tatouages ​​​​à la main. Fait intéressant, une momie masculine de la région, connue sous le nom de Chrechen Man, a des tatouages ​​​​de soleil sur ses tempes, le soleil représente souvent le dieu masculin, il est donc possible que ces deux individus aient fonctionné dans une sorte de rôle religieux ou chamanique.

Je pense qu'un enregistrement plus détaillé des tatouages, de leurs dessins et de la méthode par laquelle ils ont été réalisés pourrait révéler beaucoup de choses sur les gens, leurs croyances et leurs liens à la fois culturels et génétiques avec d'autres groupes à travers l'Asie et l'Europe. Les tatouages ​​ne doivent pas être ignorés comme s'ils étaient simplement une décoration. Un tatouage devient la chair vivante. Lorsqu'une personne ancienne a choisi de se faire tatouer, elle a choisi d'être changée, transformée et rapprochée de ses divinités. Une personne, qu'elle soit moderne ou ancienne, a l'intention d'emporter son tatouage dans l'autre monde, en d'autres termes, c'est une grande décision à ne pas prendre à la légère et un engagement à faire beaucoup de douleur. Dans les sociétés anciennes, la magie, le prestige et le pouvoir associés à un tatouage auraient fait partie intégrante de la culture et un aspect important de leur vie.

Les momies Tarim sont la preuve « vivante » qu'il y a 4 000 ans, les gens parcouraient de vastes distances, interagissaient, se croisaient et diffusaient leurs pratiques culturelles. L'art du tatouage à la fois dans la conception et la technique est un exemple de ces connexions et je pense qu'il y a beaucoup plus à apprendre si nous regardons de plus près.

Pline l'Ancien, L'histoire naturelle, chapitres 20 à 24, Les Seres

Les momies du Xinjiang Par Evan Hadingham | Vendredi 01 avril 1994 Archéologie


Facebook

Fission Uranium et son partenaire chinois CGN se rapprochent de plus en plus du point où ils vont demander un permis pour exploiter le lac Patterson. Le plan est de construire un barrage et de drainer la moitié du lac pour construire une mine à ciel ouvert pour plus d'uranium. La façon dont cela fonctionne, c'est qu'ils soumettent leur propre déclaration d'impact environnemental au gouvernement qui l'approuve, puis elle passe à l'examen public (à ce moment-là, il est trop tard car ils l'ont déjà pré-approuvé).

Du 10 au 14 juin, nous invitons tous ceux qui se soucient des terres et des eaux dénesulines à se joindre à nous pour une pagaie de prière autour du lac Patterson pour demander la protection de ce magnifique lac de cette destruction. NOUS pouvons arrêter cela avec nos prières et notre unité. Ce sont des terres denesulines et il faut leur montrer un peu d'amour et de respect. Cela doit être fait sans drogue ni alcool s'il vous plaît.

Apportez votre propre équipement de camping, nourriture, canoë ou kayak si vous en avez. Nous aurons besoin de quelques bateaux de soutien pour escorter les rameurs. Nous essayons de récolter des fonds pour obtenir les fournitures pour les cérémonies et l'essence pour 3 bateaux de soutien. Si quelqu'un veut se porter volontaire pour fournir un bateau de soutien, veuillez contacter Mary Ruelling ou Candyce Paul. Si vous pouvez aider avec un don, veuillez contacter Candyce Paul.

Si quelqu'un peut donner de vieux sacs de couchage pour la hutte à sudation, nous en avons besoin d'une douzaine.

Nous publierons plus d'informations dans les prochains jours sur l'emplacement du camping.

20 MARS 2017
La réunion annoncée ci-dessous est prévue du 24 au 25 mars 2017. Veuillez noter.

ATTENTION DENÉ SUłiINÉ LANDPROTECTEURS D'EAU. Notre peuple crie à cause de l'empiètement des entreprises et ils forcent nos dirigeants et nos anciens à les intimider dans des accords qu'ils ne comprennent pas vraiment. Nous, les peuples traditionnels, devons prendre l'initiative de protéger nos ressources, notre terre, notre eau et notre les gens en nous éduquant et en comprenant les tactiques d'entreprise. Une réunion a été organisée les 22 et 23 mars 2017 à Cold Lake en Alberta pour discuter d'une stratégie stratégique face à la crise de violence intergénérationnelle qui sévit dans nos communautés. Nous sommes une entité de base traditionnelle non financée et nous comptons sur tous les dons de notre personnel. Venez, venez, tout est le bienvenu. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Daniel Montgrand @ 1 (306) 822-2550 Apportez vos paquets de prière.

SAVIEZ-VOUS que, ici, dans le nord du Canada, où il y a une énorme ruée vers les ressources, il est nécessaire que les entreprises vérifient s'il s'agit de sites archéologiques historiques dans la région qu'elles souhaitent explorer à la recherche de ressources ? J'ai lu de nombreux permis déposés auprès du gouvernement que le gouvernement a ensuite approuvés, montrant que tout ce qu'ils ont fait était de consulter un site Web du gouvernement. AREVA, une société minière d'uranium de France, a noté dans sa demande qu'il semble y avoir très peu de sites mentionnés dans ce site Web. Les études archéologiques dans le nord du Canada ne sont pas effectuées en raison de la difficulté de localiser les artefacts des peuples nomades vivant dans des zones fortement boisées. Il ne faut en aucun cas considérer qu'il n'y a pas de lieux importants à protéger, mais c'est sacrément pratique pour faciliter l'obtention de permis de ressources.
Cela me fait penser au lac Patterson, au nord du lac des Cygnes (Decharme). Cet endroit porte un nom déné. Il a une histoire. Il a une histoire. Ils veulent le drainer tout comme ils ont drainé le lac qui était le terrain de piégeage du grand-père de mon mari, Susnaghe. Ce n'est plus un lac. Il s'agit de la fosse à résidus de Key Lake. Parce qu'il n'y avait pas d'histoire enregistrée là-bas, le gouvernement leur a permis d'aller de l'avant et de l'exploiter. Ce sera à jamais une zone de sacrifice radioactif pour l'industrie minière de l'uranium. Est-ce ce que vous voulez qu'il arrive à Patterson Lake?
Dans le Dakota du Nord en ce moment, le peuple Lakota a uni des milliers de personnes pour arrêter une forme de pipeline passant sous la rivière Missouri. Les propriétaires fonciers de l'Iowa font la même chose là-bas. Ils protègent l'eau. Nous savons qu'en Saskatchewan, il y a eu plus de 18 000 déversements de pipelines au cours de la dernière décennie. L'un d'eux a pollué la rivière Saskatchewan Nord et personne ne peut plus s'y approvisionner en eau potable. Ces entreprises ne peuvent pas ou ne veulent pas tout nettoyer. Le gouvernement ne les fera pas pour que nous, les gens, nous occupions de l'eau.
Patterson Lake a besoin de vous. Toute l'eau a besoin de vous. Choisissez un jour et installez tous vos bateaux sur le lac Patterson. Priez pour l'eau. Faites des offrandes pour l'eau. Pour le bien de TOUTES les générations futures, veuillez agir maintenant.

J'ai été invité au Camp up à Clearwater River ce week-end mais je regrette de ne pas pouvoir le faire car je dois déjà être ailleurs ce week-end. Je prie pour que beaucoup de gens s'y rendent et que TOUS travaillent ensemble pour faire TOUT ce qu'ils peuvent pour protéger Dene Nene.

Le lac Patterson risque d'être drainé pour une ou deux autres mines d'uranium. L'ONU travaille sur un nouvel effort pour arrêter la production de toutes les armes nucléaires. Le Canada et ses partenaires commerciaux investissent dans la fabrication d'armes nucléaires. L'uranium des mines de la Saskatchewan finit par se retrouver dans des armes nucléaires. C'est à nous, nous ont prévenus les Anciens, de les empêcher de prendre l'uranium du sous-sol.

Il n'y a pas assez d'emplois dans les mines d'uranium pour employer tous nos employés. Il n'y en aura jamais. Il n'y a pas assez d'argent et ils n'ont vraiment aucun moyen de nettoyer les radiations qu'ils libèrent. Ces mines auront toujours des zones de sacrifice radioactif et elles continueront de menacer la vie des générations à venir.

Si j'avais pu être au Camp ce week-end, voici ce que j'aurais demandé aux gens de faire :

Promenade aquatique autour du lac Patterson.
Autant de personnes que possible, veuillez prendre l'engagement de participer à une marche cérémonielle pour prier pour l'esprit et la vie à Patterson Lake. D'autres seraient les bienvenus pour se joindre à pagayer dans le lac en soutien. J'ai déjà commencé à rassembler des alliés pour nous aider lorsque nous déciderons de le faire. Alors s'il vous plaît, parlez-en. Faisons en sorte que cela se produise. J'espère voir beaucoup de commentaires et d'idées à l'appui de cette idée.

Nexgen veut une route. La seule raison pour laquelle ils veulent une route, c'est parce qu'ils sont dans un an avant de décider s'il y a suffisamment de minerai dans les sites de forage Rook 1 et Arrow pour aller chercher une mine d'uranium. Après 3 ans de forage, ils se sont finalement rendus dans la communauté la plus proche et ont promis 4 emplois d'été pour étudiants. Après 3 ans à chasser les animaux de la région des lignes de piégeage des gens, ils sont venus avec des ballons de basket prometteurs. Ils voulaient une réunion à huis clos, mais on leur a dit Non, uniquement en public. Le chef de Chard a envoyé des conseillers et Delphine a également fait venir des observateurs indépendants. Les membres de la communauté étaient unis. Il n'y aura pas d'accords fonciers et aucun n'a été discuté. NexGen offre une poignée d'emplois et on lui a dit de retourner voir leurs patrons et de leur dire que le forage doit être arrêté. On leur a dit que les Dénés du Nord ne sont pas stupides et savent à quoi mène ce forage et que les Dénés savent déjà que rien de ce qu'ils ont à offrir ne vaut les dommages causés aux terres et aux eaux.

Cet article traite de la véritable vision du monde denesuline et de la façon dont l'industrie de l'uranium s'embrouille là où elle a été avertie de ne pas s'en mêler.

Pour ceux d'entre vous sur cette page à qui on a dit que nous sommes des radicaux et que nous ne devrions pas être écoutés, je veux que vous réfléchissiez à quelque chose. Quoi de plus radical, ceux qui protègent la terre pour les générations futures dont la recherche est basée sur une science solide ou ceux qui drainent des lacs et creusent des trous qui deviendront des lieux contaminés à jamais pour l'argent qui quitte le pays ?

Il y aura une rencontre le 3 octobre 2015 à 13h00 à la salle spirituelle de l'hôpital de LaLoche. Cette réunion aura pour but de discuter d'une réponse aux préoccupations des Denesulines concernant les terres, les eaux et les ressources des Dene Nene. Il est temps de s'impliquer. Il est temps de faire quelque chose. Des aliments traditionnels seront fournis. Tout le monde est le bienvenu.

C'est maintenant le temps que les Dénésulines partent vers le nord pour pêcher, chasser et cueillir des canneberges. Nous aimerions entendre ces gens nous dire comment vont les animaux et les poissons. Y a-t-il beaucoup d'orignaux et d'autres animaux? Y a-t-il beaucoup de poissons ? Quelles espèces attrapez-vous et sont-elles en bonne santé ? C'est une information importante car SERM dit que ces sociétés d'exploration ont un impact minimal sur les animaux et votre droit d'utiliser les territoires de chasse traditionnels. Y a-t-il des restrictions sur les endroits où vous pouvez aller chasser? VEUILLEZ partager cette information sur ce site.

Don a dit qu'il avait tendu un filet deux nuits de suite et qu'il n'avait pris aucun poisson. Quand nous étions là-haut il y a 3 semaines, il y avait des bébés brochets morts tout le long de la plage du lac Gedick, aucun oiseau ne les mangeait. Lorsqu'ils installaient un filet, il n'y avait pratiquement pas de poisson à part des meuniers. Presque aucun signe d'orignal.

De plus en plus de sites d'exploration s'ouvrent avec sécurité et sans accès. Le lac Patterson est une zone interdite. Il y a des semi-camions avec des conteneurs marqués radioactifs en bas de la route. C'est beaucoup de territoire où les gens ne peuvent plus chasser.

Salutations à tous ! Les aînés ont convoqué une réunion pour discuter des préoccupations concernant nos terres et de la ruée vers les ressources. La rencontre aura lieu au lac Descharme à 13 h le samedi 13 septembre 2015. Cette rencontre est ouverte à toute personne concernée. Ce sera à l'école Isaac. Des plats traditionnels seront partagés.

ATT : Nous avons été ciblés à plusieurs reprises par des messages décrivant du porno dérangeant au cours de la dernière journée. En tant qu'administrateurs, nous faisons de notre mieux pour les supprimer et bannir les utilisateurs dès que nous en prenons connaissance. Ce ne sont PAS ici avec notre permission. Nous avons plus d'un administrateur car il n'est pas possible pour aucun d'entre nous d'être ici 24h/24 et 7j/7 pour surveiller la page. Si vous avez bloqué l'un d'entre nous pour une raison quelconque, nous ne pouvons pas vous assurer ni répondre à vos préoccupations à ce sujet. D'autres sites d'information importants ont également subi des attaques similaires. Cela ne devrait pas avoir une incidence négative sur l'objectif réel de cette page. Si vous voyez quelque chose qui n'a pas sa place ici, signalez-le et nous nous en débarrasserons. Si vous bloquez l'administrateur en service, cela entrave une réponse rapide, veuillez donc envisager de débloquer.

Le danger immédiat d'incendie dans le nord-ouest diminue. J'attends des nouvelles de Don Montgrand au fur et à mesure que les choses s'arrangent et je vous ferai bientôt une mise à jour. Bienvenue à tous ceux qui ont vécu la perturbation de l'évacuation. Je prie pour que tout aille bien pour vous tous. Nous avons beaucoup à évaluer et beaucoup à apprendre de ces incendies.

J'ai parlé avec Don aujourd'hui. Il est de retour à LaLoche après avoir travaillé dans le nord. Il sera de retour à son camp près de la rivière Clearwater dans un jour ou deux et attend avec impatience tous les visiteurs qui s'y aventurent.

Don dit « Bonjour à tous mes amis et à tous les partisans de la Dene Trappers Alliance. » Le camp est maintenant un camp d'occupation à Dene Nene, le long de la rivière Clearwater. Jusqu'à ce que le grand incendie soit éteint près de LaLoche qui se dirige également vers les sables bitumineux, il travaille comme chef d'équipe de camp pour les pompiers. Il a de la famille qui tient la ligne au camp.

Nous avons reçu une notification indiquant que Cenovus a des permis pour revenir dans la région MAIS c'est uniquement pour nettoyer et terminer les travaux d'assainissement au camp d'Ax Lake. Ils doivent s'assurer que toute matière dangereuse est transportée dans une installation appropriée, alors gardez les yeux ouverts à la décharge de LaLoche et signalez toute matière dangereuse. Nous surveillerons ce "nettoyage".

J'ai reçu un appel de Don hier soir. Il appelle à la prudence. Les conditions dans la brousse sont très extrêmement sèches. La rivière Clearwater est plus basse qu'il ne l'a jamais vue de son vivant. Les animaux souffrent déjà de moins de nourriture disponible. Les ours sont devenus un problème au camp parce qu'ils ont tellement faim qu'ils s'introduisent par effraction dans les cabanes pour trouver la nourriture qu'ils peuvent trouver.Il a dit que la Terre Mère va nous montrer qu'elle l'a eu avec nos manières destructrices. Écoutez. Il y a une leçon à venir dans les vents.

Je vois beaucoup de personnes critiques se plaindre que le site de l'ancien camp n'a pas été laissé dans un état propre. S'il vous plaît soyez patient. Il sera nettoyé. Il faut beaucoup d'efforts et plus d'un aller-retour pour faire ce qui doit être fait. Don m'a assuré qu'il terminerait la tâche. Lui et les hommes ont toujours gardé le camp dans un état très propre et je suis sûr que le travail sera terminé dès que possible. Ce serait bien si quelqu'un pouvait y aller et donner un coup de main s'arrangerait pour le faire.

Salutations à tous !
Il est temps pour un autre regard sur la GRANDE image.

La situation avec l'empiètement des sociétés d'exploration d'uranium sur Dene Nene ne s'est pas apaisée et n'a pas l'intention de s'arrêter de sitôt. Plusieurs entreprises continuent de couper des lignes et de perturber davantage la terre où nous obtenons notre nourriture traditionnelle. La nourriture des magasins ne sera pas plus abordable de sitôt. La majeure partie vient de Californie qui a connu la pire sécheresse que vous puissiez imaginer. L'eau y est rationnée et cela signifiera bientôt que le prix de la nourriture va augmenter de plus en plus ou, pire encore, ne plus être disponible du tout. Les Denesulines ne peuvent pas se permettre d'être forcés de quitter notre utilisation traditionnelle des terres.

AREVA est en grande difficulté financière et une entreprise CHINOIS envisage de racheter une partie de ses actifs. N'oubliez pas qu'ils ont un accord avec la Saskatchewan dans le cadre de l'accord commercial FIPPA pour l'uranium. AREVA possède 227 claims miniers dans le bassin de l'Athabaska.

Le gouvernement de la Saskatchewan, grâce à son partenariat avec le Centre canadien Sylvia Fedoruk pour l'innovation nucléaire, fait tout son possible pour faire comprendre que le nord devrait être l'endroit où tester l'utilisation de petits réacteurs modulaires (SMR) pour entretenir les mines d'uranium. AVIS J'ai dit test. Il n'y a pas encore de SMR # 039 qui ont fait leurs preuves. Ils nous laisseront également un autre gâchis à gérer, le combustible nucléaire usé. Les habitants de cette province viennent de passer 4 ans à dire "NON" à cette expérience.

Le Canada/Saskatchewan vient de signer un accord avec l'Inde le mois dernier pour vendre plus d'uranium. Si VOUS et VOUS et VOUS ne prenez pas cela assez au sérieux pour faire quelque chose, cette belle terre et toutes les eaux et toute la vie qui en dépendent vont être déchirées, contaminées et nos générations futures vont être laissé sans rien. 30 ans d'emplois et d'argent et cette terre sera une zone de sacrifice.

TEMPS. Nous manquons tous de temps. Il n'y a plus de temps pour avoir peur. Il n'y a plus de temps pour être faible. Il y a maintenant.

Don déplace le camp vers la rivière Clearwater. Aide le. Rejoins-le. Bobby encourage ceux d'entre vous qui veulent rester à Descharme et faire éduquer leurs enfants sur le terrain à le faire. Les cabanes attendent d'être construites. Les jardins doivent être plantés. REJOINS-LES.

Les matériaux et les muscles et votre temps sont nécessaires.

22 avril 2015
VEUILLEZ SIGNALER TOUT PORNO À L'ADMIN ET IL SERA SUPPRIMÉ ET LA PERSONNE SERA INTERDITE. NE LE COMMENTEZ PAS.
Oui, il semble que ces publications pornographiques soient introduites dans des pages comme celle-ci où le stand est efficace. Les trois derniers que j'ai notés étaient sur les noms des autochtones parce qu'ils savent que nous sommes principalement un groupe autochtone, ils peuvent donc se faufiler de cette façon même si nous essayons de consulter les pages des personnes qui souhaitent nous rejoindre. Comme cela a été souligné, veuillez NE PAS cliquer dessus car ils laisseront entrer un virus dans votre ordinateur qui vous arrêtera ou leur permettra de surveiller votre système.

Bien que Don était trop occupé au camp pour assister à l'atelier Terres et communauté : Réponses à l'extraction des ressources en Saskatchewan à Saskatoon, Miranda Lemaigre et Brian Grandbois ont fait un excellent travail en partageant la situation des Denesulines et la position contre l'exploration de l'uranium et des sables bitumineux. entreprises. Masi-cho à Emily Eaton et Valerie Zink pour l'invitation et l'opportunité de partager et d'apprendre. Masi-cho à toutes les personnes qui ont gentiment fait un don.
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153224841128223&set=t.100004428907295&type=3&theater

MISE À JOUR : 18 mars 2015 - Jour 120
Une saison entière s'est écoulée depuis que les hommes ont pris la route sur l'autoroute #955. Les Denesulines sont toujours présents au Camp. NOUS NE PARTIRONS PAS.
Aujourd'hui, Don Montgrand s'est entretenu avec le médiateur du gouvernement de la Saskatchewan, Robin Freemont. Aucun contact n'a été établi depuis que le gouvernement a ignoré notre appel à s'asseoir avec nous sur le terrain et à écouter les gens. Il a dit au médiateur qu'en ne se présentant pas, le gouvernement a montré qu'il n'avait pas et n'avait jamais eu l'intérêt supérieur du peuple déné à ses yeux. NOUS savons TOUS maintenant que les seuls qui les préoccupent sont les développeurs auxquels ils continuent de donner des permis sur NOS Dene Nene.
Le ministère de l'Environnement de la Saskatchewan nous a envoyé une liste partielle des permis et des documents que nous avons demandés avant la grande réunion, mais nous connaissons au moins 4 autres entreprises qui forent à la recherche d'uranium près du lac Patterson. Un autre permis a été récemment accordé pour la région de Lloyd Lake. Les trappeurs qui y piègent leur avaient déjà dit qu'ils ne voulaient pas qu'ils perturbent la terre, l'eau et la faune. Certaines entreprises terminent leurs opérations de forage hivernales, mais selon les permis, certaines se poursuivront en été.
Le médiateur a fait l'idiot et a dit : « Êtes-vous toujours là-bas ? » Nous savons que le gouvernement sait que le camp est toujours actif, car les agents du SERM se tenaient à l'extérieur du camp et voulaient fouiner dès que Don est sorti à la fin de cet appel. Don leur a dit de se perdre car ils n'ont pas d'affaires ni de juridiction sur les Dene Nene.
Lors de la Grande Réunion, les gens ont eu l'occasion de parler. C'était bon. Il a été convenu qu'aucun de ces développements n'aidera notre peuple. Le tout dit NOUS devons protéger la terre, l'eau, la faune et nos enfants et les générations futures. Personne d'autre ne va le faire. NOUS DEVONS LE FAIRE NOUS-MÊMES.
Maintenant que le printemps est presque là, nous avons besoin de vous tous. Nous avons besoin de nos Aînés pour nous enseigner. Nous avons besoin que nos jeunes aident à construire un pavillon, commencent à cultiver de la nourriture pour nous-mêmes. Nous avons besoin de nos esprits sur la terre. Nous devons nous renforcer. C'est maintenant. Venir. Faisons cela.

14 mars 2015
Le nettoyage de printemps a commencé au camp. La vieille tente a rempli son rôle et a gardé les gens à l'abri pendant tout l'hiver. Les braises de la cheminée et l'humidité ont pratiquement mis fin à son utilité. Les hommes ont construit une cabane de fortune et y ont maintenant emménagé. Ils nettoient la cour et rangent. Il y a encore beaucoup de place pour visiter et tout le monde est le bienvenu pour venir donner un coup de main.

Don aimerait rappeler aux gens que le camp de ce répondant est un camp propre, un endroit où vous êtes invités à venir pour commencer à renouer avec la terre. Ce n'est pas un endroit où venir si vous buvez. Il encourage tout le monde à rester sobre et à ne pas conduire en état d'ivresse pour votre sécurité et celle des personnes pouvant se trouver sur la route. Il y a eu trop de morts tragiques et nous voulons que vous preniez tous le meilleur soin de vous.

Il avait demandé que ce message soit annoncé sur la "radio publique" à LaLoche, mais on lui a dit qu'aucun message du camp ne serait diffusé.

ANNONCE : 5 mars 2015

Samedi, nous nous rendrons au camp pour aider à jeter les bases des plans que nous avons élaborés pour aller de l'avant lors de la grande réunion. Venez nous rejoindre, ainsi que tous les hommes du Camp à partir de 13h et impliquez-vous.

Plusieurs personnes du camp Holding the Line ont assisté à l'assemblée générale annuelle de la Northern Saskatchewan Trappers Association à Prince Albert cette semaine. Don Montgrand a fait une déclaration expliquant les objectifs de ce camp qui a été en place tout l'hiver, 104 jours maintenant. À la fin, il a déclaré : « Nous devrions être un, travailler ensemble et je demande du soutien. »

Dans l'ensemble, il a dit qu'ils ont reçu un accueil chaleureux et positif de la part des trappeurs de partout dans le nord. Les Dénés et les Cris étaient tous deux d'accord pour les encourager à ne jamais abandonner parce qu'ils le font pour les bonnes raisons.
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=436471773177116&set=pcb.665235733599454&type=1&theater

Certaines personnes du camp se rendent à Prince Albert pour participer à l'assemblée générale annuelle des trappeurs du nord de la Saskatchewan. Nous publierons une mise à jour dès leur retour. Prières pour un voyage en toute sécurité et une bonne réunion.

Don et les gens du camp expriment leur sincère gratitude à tous ceux qui sont venus, qui ont soutenu de près et de loin, qui ont cuisiné,

Dans l'ensemble, la Grande Rencontre a été un succès, les gens sont déterminés à maintenir le Camp en activité pour affirmer la tutelle des terres et des eaux. Les gens sont venus du Sud, de l'Est, du Nord et de l'Ouest pour encourager les gens qui se soucient tant de leur patrie et qui veulent la protéger de la destruction des industries de l'uranium et du pétrole. Le gouvernement qui permet aux entreprises d'aller de l'avant et de forer, ne viendrait pas s'asseoir avec nous sur le terrain. Ils n'apporteront pas la preuve qu'ils ont déjà eu un titre sur ces terres. Ils ont montré qu'ils ne travaillaient pas et n'avaient jamais travaillé pour le peuple, seulement pour les entreprises.

Il y a beaucoup de travail à faire. Nous ne tolérerons pas d'être utilisés et maltraités par l'industrie avec ses fausses promesses d'une meilleure voie pendant qu'elle vole les forces vitales des terres. Pas de soi-disant consultations. Pas d'offres. Aucune collaboration. Pas d'accords. Pas d'argent de l'industrie. Pas maintenant. Jamais. Il y avait une forte émotion dans le Camp. Chaque personne qui s'est assise dans le cercle a la profonde conviction que nous ne devons jamais abandonner pour toutes les bonnes raisons.

Nous encourageons tout le monde à venir nous rejoindre. La porte est toujours ouverte et plus de mains et d'esprits travaillent ensemble pour accélérer les choses. Nous voulons compléter la cabine afin d'avoir un espace chaleureux et accueillant pour se rencontrer. Nous avons eu la chance de recevoir de nombreuses offrandes au cours des jours de la réunion et c'était bien de décider des choses qui vont nous renforcer dans nos propres traditions culturelles et que nous prenons le contrôle de notre propre avenir.

Edtlaniteh !
29 janvier 2015

Alors que nous voyageons ce matin vers la Grande Réunion, nous demandons des prières à toutes les personnes à travers ce pays. La prochaine fois que nous publierons, ce sera après la fin de la réunion, lorsque nous ferons une DÉCLARATION. Masi-cho à vous TOUS. Attendez la déclaration officielle et les nouvelles. Bon voyage à vous tous qui venez.

28 JANVIER 2015 JOUR 71
Encore un jour avant le début du GRAND RENDEZ-VOUS. Les choses deviennent mouvementées et nous avons besoin de supporters locaux pour nous donner un coup de main. Il est maintenant temps d'offrir des prières pour que chacun parle avec son cœur et reste concentré sur les grands problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui. Il s'agit de la vie de nos enfants, de la terre, de l'eau. Il ne s'agit pas de savoir comment nous sommes arrivés dans cette position. Nous avons tous vu comment le gouvernement et l'industrie ont manipulé et utilisé les gens. Nous avons vu comment ils ont pris notre indépendance et nous ont maintenus dans la pauvreté pendant que l'industrie nous taquine avec des miettes d'argent. Nous avons vu comment ils ont utilisé notre propre peuple pour nous diviser en les forçant à prendre des décisions sans nous parler ni nous écouter. Pendant qu'ils nous brisent, ils travaillent à prendre tout ce que notre terre a en dessous. Ils ne se soucient pas de savoir si nos terres, notre eau et nos vies sont détruites, tant qu'ils obtiennent leur argent.
AINSI, nous vous demandons à tous de prier pour que nous nous asseyions ensemble dans le bon sens pour trouver des solutions, de la force et de l'unité pour le bien des enfants de Dene Nene. Masi-cho !

27 JANVIER 2015 JOUR 70
Parents et alliés arrivent au Camp en préparation de cette Grande Rencontre qui débute jeudi. Les hommes et les femmes du camp disent sincèrement « Marsi-cho ! » pour tous les dons qui leur ont permis de maintenir ce camp tout cet hiver. Avec l'arrivée des invités, nous devons rappeler aux gens qui viennent encore que ce sera une cuisine communautaire et des contributions de nourriture seront nécessaires. Veuillez voir ci-dessous les façons de faire un don.

MISE À JOUR : 25 janvier 2015
Edtlaniteh ! JOUR 68
Jour 68 maintenant et il y a beaucoup de gens qui vont et viennent à tour de rôle avec un groupe central d'environ une douzaine de personnes là-bas. Les nombres augmentent maintenant alors que des membres de la famille de Dene Nene qui partagent également les effets des impacts arrivent. Les gens font du covoiturage et de l'auto-stop pour s'y rendre. Si vous venez, ÊTRE PRÉPARÉ pour l'hiver en plein air.

Plus de tentes sont en train de monter, mais cela signifie que plus de bois, plus de nourriture et plus d'eau seront nécessaires pour soutenir ce camp à l'approche de la grande réunion à la fin de cette semaine. Si vous pouvez aider de près ou de loin, veuillez faire :

C'est là que les dons peuvent être faits. Plus de fonds et de fournitures sont nécessaires pour soutenir cet effort. Si vous avez des fournitures à donner, il y a des personnes qui collectent dans les endroits suivants :
North Battleford - Boîte de réception Leora Harlingen
Fort Qu'Appelle - Boîte de réception Stewart Martin
Regina - dépose au Queen City Hub, 1843 Hamilton St.
Si quelqu'un qui n'est pas dans la région immédiate souhaite faire un don pour soutenir le camp, veuillez nous contacter. Je peux accepter Paypal, virement e-mail, chèque, Visa, MasterCard.
Paypay et e-transfer sont sous stumartin@sasktel.net
Les chèques peuvent être libellés à l'ordre de Stewart Martin, Box 868, Balcarres, SK, S0G 0C0.
Visa et MasterCard, appelez le 306-331-6364 pour traiter (vous verrez Unique Home Services sur le relevé)
Tous les dons seront publiés sur cette page pour plus de transparence, de responsabilité et pour remercier le contributeur (si vous préférez rester anonyme, faites-le moi savoir et nous respecterons cela).

Les fournitures nécessaires comprennent :
bonne scie électrique d'occasion
nourriture
articles de toilette
bois de rechange ou contreplaqué

Mise à jour : 21 janvier 2015, jour 64
Edtlaniteh !
Condoléances aux familles de LaLoche et Patuanak qui ont perdu leurs êtres chers la semaine dernière.

Le soutien au camp a augmenté, les préparatifs vont bon train pour préparer les choses pour la grande réunion les 29, 30 et 31 janvier. Cette réunion se tiendra sur la terre afin que nous puissions tous sentir l'esprit de la Terre sous nos pieds . C'est l'une des réunions les plus importantes à avoir lieu car c'est ici et maintenant que nous devons nous engager fermement à faire ce qui est juste, pas nécessairement ce qui est le plus facile, pour le bien de TOUTES les générations à venir.

Mise à jour : 17 janvier 2015
C'est le 60e jour de Tenir la ligne au camp de l'Alliance des trappeurs dénés du Nord. Ces hommes ont pris la décision de prendre position. C'est une décision courageuse car ils n'ont vraiment plus grand chose à perdre et ils n'apprécient pas ce qui est offert en échange car si vous y pensez comme ils l'ont fait, cet uranium et ce pétrole peuvent durer 30 ans ou 100 ans. mais qu'est-ce que cela comparé à des éons que la terre a et ne sera plus en mesure de soutenir la vie ? Masi-cho pour tous ceux qui trouvent le courage en eux-mêmes de prendre la décision difficile de ce qui est le plus important. Puissent vos futurs descendants s'épanouir dans un monde sans ces problèmes.

MISE À JOUR : 6 janvier 2015 22:44
L'assaut contre les terres et la vie des Dénés se poursuit. Aujourd'hui, un Aîné qui complète sa pension en faisant du piégeage est allé vérifier sa ligne de piégeage. Ce qu'il a découvert était dévastateur. Du kilomètre 108 à 86, deux cats D-9 appartenant à Big Bear Construction appartenant au chef du CRDN, Teddy Clarke, coupaient la ligne en direction du lac Patterson. Tous les pièges qu'il avait tendus et toutes les prises qui s'y trouvaient ont été détruits. Il n'a pu récupérer qu'un seul piège. Ce n'est pas ainsi que les gens respectent les Aînés, la terre et la culture. Ce n'est pas correct.

Nous avons appris du camp ce matin que la GRC rôdait avec des caméras en marche. Il s'agit d'un camp paisible et la GRC n'a pas besoin d'être là, disant qu'elle vient juste de faire un tour en voiture. Nous connaissons les activités de reconnaissance lorsque nous les voyons. Il y a une augmentation du trafic industriel qui passe devant le camp car les entreprises pensent qu'elles peuvent faire ce qu'elles veulent. Qu'en est-il de la GRC pour protéger les intérêts des personnes et non des entreprises ?

Eh bien, c'est beaucoup plus comme l'hiver ici. La température a effectivement chuté depuis le jour à -29 C et le refroidissement éolien est féroce. Je prie pour que les gens du camp s'approvisionnent en bois et serrent les poêles dans leurs bras. La soupe au café et au lapin ne restera pas chaude longtemps aujourd'hui.
C'est le jour 43 de Tenir la ligne contre la poursuite du développement du pétrole/gaz et de l'uranium à Dene Neneh. Il ne s'agit PAS de pousser le gouvernement et les entreprises à obtenir des emplois dans le secteur minier ou à obtenir une compensation pour la perte de terres et de droits. Il s'agit de leur dire qu'ils en ont déjà trop pris. Après plus de 40 ans de promesses de prospérité, les gens dépendent davantage de l'aide sociale et sont moins autonomes. Les terres et les eaux étaient autrefois fournies à tout le monde et maintenant le gibier est rare en raison de toute l'exploration minérale. Le gouvernement le niera, mais les Dénés en savent plus sur ces animaux et leurs habitudes que quiconque n'en sait jamais.
La santé de la population est affectée. Les cancers et les maladies qui étaient rares sont maintenant endémiques. Les communautés du Nord pleurent constamment la perte d'êtres chers qui ont souffert et sont morts horriblement. Nous voyons ce que les sables bitumineux ont fait à la terre, à l'eau, à l'air, aux animaux et aux habitants de l'Alberta. Nous les avons vus devoir prouver que leur peuple est en train de mourir de la pollution industrielle. Nous avons déjà été touchés par les toxines et la contamination radioactive de la
mines d'uranium. NOUS N'ENTENDRONS PLUS. KUH T'AH !

POUR FAIRE UN DON DE SOUTIEN À CET EFFORT, VEUILLEZ VOIR LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS CET ARTICLE POUR LES SPÉCIFIQUES ! SI VOUS VIVEZ DANS LA RÉGION, VEUILLEZ PRENDRE CE QUE VOUS POUVEZ ET PASSEZ DU TEMPS AU CAMP.


La malédiction du trône cramoisi de JollyDoc : mise à jour le 29/01/10

Vous avez donc rencontré la Ligue, la Légion et même le Sandpoint Seven. Maintenant, permettez-moi de vous présenter K.I.A. l'Agence de renseignement de Korvosan (ils auront peut-être plus de chance que leurs prédécesseurs).

'Ratbone', Druide Demi-Orc des Cinq Compagnons

* 'Ratbone' est né dans les montagnes Mindspin dans une petite tribu de barbares demi-orques d'origine Shoanti. Ayant été évités par leurs ancêtres humains des générations auparavant, les fondateurs de la tribu se sont mis en route et ont fondé un petit village où ils pouvaient cultiver, chasser et se nourrir dans une paix relative (pour une tribu de demi-orques). Le prénom de Ratbone était Gruzzak Stonesmasher, et ses parents servaient tous les deux le village en tant que chamans tribaux. Lorsque Gruzzak avait 10 ans, le village a été attaqué par un groupe d'esclavagistes chélish, et toute la tribu a été capturée ou tuée. Parmi les personnes capturées se trouvaient le père de Gruzzak et sept de ses dix frères et sœurs. Parmi les morts se trouvaient sa mère et les trois autres frères et sœurs. Lors de la livraison aux maîtres des esclaves, Gruzzak et sa famille ont été séparés, et il n'a aucune idée de leur sort, ou même si l'un d'entre eux est encore en vie. Par un intermédiaire associé aux marchés noirs de Korvosan, Gruzzak a été vendu à Gaedren Lamm, devenant ainsi l'un de ses « petits agneaux ». Pendant quatre ans, il a souffert sous les déprédations du petit criminel.Lorsque Gruzzak avait atteint l'âge de 14 ans (le point où il n'apparaissait plus comme un enfant innocent), Gaedren a abandonné le garçon, mais pas avant de l'avoir joyeusement torturé et laissé pour mort sur un tas d'ordures. Gruzzak a lutté pour survivre et a trouvé un foyer dans la rue, pour finalement se rendre dans les Shingles au-dessus du quartier Bridgefront du Vieux Korvosa. Là, parmi les individus les plus pauvres et les plus désespérés de la ville, il a vécu pendant quatre ans, se débrouillant avec des restes trouvés dans les ordures des autres et capturant et mangeant de petits animaux, tels que des chats errants et des rats. En raison des nombreuses carcasses que le garçon demi-orque en pleine croissance laisserait derrière lui, il a été surnommé par les autres habitants des Shingles comme 'Ratbone', un nom qu'il n'aimait pas mais auquel il s'est habitué. Avec tout ce qu'il avait vu et auquel il avait été exposé, Ratbone avait développé un sens profond du bien et du mal, et il s'est retrouvé à s'aligner avec le premier bien plus qu'avec le second. Peu de temps après, cela a été noté par les pouvoirs ci-dessus, à savoir Kharash le Stalker, l'un des légendaires cinq compagnons de Talisid. Le grand lupinal avait un faible pour les enfants, et il s'aventura jusqu'au Prime et s'approcha de l'adolescent demi-orque. Kharash a convaincu les jeunes de défendre la cause du bien et, ce faisant, a également déverrouillé son talent naturel de druidique et de métamorphe. En raison de la vie difficile dans la rue, le demi-orque était en bonne forme physique et était très rusé. Cependant, il n'avait jamais été exposé à aucune sorte d'apprentissage et avait peu de capacité à développer ou à comprendre des plans complexes, et en raison de sa jeunesse torturée et de sa vie de vagabond, il n'était en aucun cas doué pour les situations sociales. La capacité du demi-orc en tant que druide n'était pas raffinée par aucune sorte de formation formelle ou d'apprentissage, mais en raison de sa vie dans les Shingles, il était extrêmement attentif et autonome. Ratbone a promis son service à Kharash et aux compagnons, et a également juré de protéger les pauvres de Korvosa. Kharash a dit à Ratbone que s'il renonçait à la richesse matérielle, il serait alors davantage béni et protégé par les pouvoirs du bien. Ratbone était d'accord. Depuis qu'il a fait sa promesse, Ratbone a pris sur lui d'agir en tant que protecteur des pauvres, des faibles et des innocents de Bridgefront, en particulier les enfants. Le jour, Ratbone continue sa vie comme un autre « clochard dans les rues », mais la nuit, il rôde dans les ruelles de Bridgefront sous la forme d'un grand bâtard. Une fois plus d'une fois, il a brisé un petit voyou ou arrêté les agressions au fur et à mesure qu'elles se produisaient. En conséquence, des rumeurs mineures ont commencé à propos du «Guardian Hound of Bridgefront». Contre ceux qu'il trouve mauvais et qui doivent être arrêtés, Ratbone ne demande ni ne reçoit de quartier. Ratbone a récemment commencé à essayer d'apprendre où se trouve Lamm, afin qu'il puisse libérer les enfants réduits en esclavage et mettre fin à son mal.

Valeris Aquitaine, Lame du crépuscule humaine

Valeris est un orphelin varisien qui s'est enfui pour échapper aux abus, pour tomber entre les mains de Gaedren Lamm et devenir l'un de ses "petits agneaux". et faire ce qu'il voulait. À l'exception de Gaedren, il n'avait personne pour le diriger. Une fois que ses pouvoirs ont commencé à faire surface, cependant, et que Gaedren a réalisé qu'il pourrait un jour devenir quelqu'un d'assez puissant pour le défier, le seigneur du crime l'a torturé et battu sans merci, le laissant pour mort. Maintenant, tout ce pour quoi il vit, c'est de trouver Gaedren et de le tuer lentement pour lui faire payer ce qui lui a été fait. Au fil des ans, il s'est engagé comme gardien ou videur, jusqu'à brutaliser les commerçants pour de l'argent de protection. Lorsque cela était possible, il a essayé d'étudier la magie au Collège Theumanexus lorsqu'il pouvait trouver de l'or pour le payer.

Herc Stoneheart, combattant humain

Stoneheart est issu d'une longue lignée de combattants et de gardes du corps. Il s'entraîne avec des armes et des armures depuis son plus jeune âge et aime l'esprit de bataille et de combat. Herc préfère son épée longue et un bouclier à pointes, bien qu'il se soit entraîné avec toutes les armes et armures. Il a toujours été fort, assez acrobatique et a un bon courage intestinal, bien que, comme la plupart des membres de sa famille, il ne soit pas très brillant ou beau. Pourtant, il a vu quelques batailles et connaît les rues. Sa famille a été exclusivement employée par les différents membres de la famille Orisini au cours des 150 dernières années et plus, et Herc servait de garde du corps au 2e cousin de Vencarlo, Aberalo, depuis environ un an lorsque le fils d'Aberalo a disparu. Aberalo soupçonne que son fils s'est enfui, car il n'a jamais reçu de rançon. Herc Stoneheart a juré de retrouver le fils d'Aberalo. Après tout, il avait appris au garçon à se battre et à se protéger. Il se reproche d'avoir donné trop de confiance au garçon et Herc n'a pas été assez intelligent pour lui inculquer le besoin de rester à la maison où c'était plus sûr. Herc a frappé aux portes et parcouru les rues à la recherche, et a récemment appris qu'un garçon semblable à celui d'Aberalo avait été aperçu avec Gaedren "Little Lambs".

Katarina est la fille de l'une des herses les plus prestigieuses de Korvosa, la maîtresse varisienne Ilga. Son père est un râteau Korvosan sans vergogne qui sert de "chef d'entreprise" à sa femme. Alors que Maîtresse Ilga est singulièrement dévouée à la Harrow comme beaucoup le sont à leurs dieux, son mari comprend que ceux qui approchent les diseurs de bonne aventure peuvent être mis à profit tout aussi facilement que ces imbéciles religieux. Katarina a deux sœurs : l'aînée, Siouxsie, a hérité de l'amour de sa mère pour la Harrow. Elle est une herseuse qualifiée à part entière et est également une danseuse varisienne de formation. La plus jeune est Saryja, une dilettante qui a assumé toutes les tendances au larcin de son père. Siouxsie et Katarina partagent l'héritage féerique de leur mère, de longues tresses corbeau et des yeux verts (Cha 14), tandis que Saryja garde ses cheveux châtains coupés courts dans le dernier style Korvosan. Ilga a formé Katarina et ses sœurs à l'art mystique de la Harrow dès leur plus jeune âge. Siouxsie a embrassé le Deck et a grandi en puissance, Saryja pensait que tout cela n'était qu'un tas de bêtises superstitieuses, mais que leur mère avait fait fortune en racontant des fortunes et cela a permis à Saryja de profiter du style de vie décadent dont elle rêvait. Katarina était en conflit dans ses sentiments. Elle a reconnu les pouvoirs de sa mère avec le Deck, mais a également vu l'énorme pouvoir qui résidait dans la manipulation de ceux qui croyaient aveuglément chaque mot d'un devin. Katarina était certainement capable d'étudier aux Acadamae. Malheureusement, la fille d'un Varisian Harrower – aussi célèbre soit-elle – ne sera jamais acceptée, alors son père engage des tuteurs privés pour poursuivre ses études. Son tuteur préféré était un jeune homme charismatique nommé Tarim, et les deux ont rapidement développé une relation plus profonde. Plus tard, Tarim lui a révélé qu'il n'était vraiment pas du tout un sorcier, mais un trompeur, quelque peu limité dans les arts magiques, mais doué de bien d'autres manières. La vie aventureuse de Tarim a rapidement captivé l'adolescente Kat, et elle a imité tout ce qu'il a fait. La plus grande frustration de Tarim était le fait qu'il sentait qu'il ne pouvait pas avancer plus loin en raison de ses limitations naturelles, et il avait envie d'impressionner son brillant élève et amant. Il a commencé à expérimenter secrètement diverses méthodes pour atteindre une plus grande illumination. Enfin, sa recherche l'a amené à essayer la drogue de rue induisant le rêve connue sous le nom de "frisson". Il n'a pas fallu longtemps à Tarim pour devenir accro, un fait qu'il a désespérément essayé de cacher à Katarina. Son overdose éventuelle a laissé le jeune trompeur dans le coma et a brisé le cœur de Katarina. Cela la rendait aussi folle. Fou de Tarim. Fou de "frisson". En colère contre les responsables de l'horrible drogue - des gens qui auraient payé pour ce qu'ils lui avaient pris. Katarina a combiné les pouvoirs de son Harrowing avec ses capacités de séduction en développement pour découvrir qu'un seigneur du petit crime nommé Gaedren Lamm a fourni à Tarim son "frisson". Elle a appris beaucoup d'autres choses désagréables sur Lamm dans ses recherches, et maintenant elle est prête à l'éliminer.

Mandrake Sheekmore' : Paladin humain d'Abadar

Mandrake n'a jamais demandé à être un paladin, n'en a jamais voulu, en fait. Le choix lui a été retiré, cependant, le jour où son frère, Petros, a disparu. C'est ce jour-là qu'il eut le Rêve, ou peut-être était-ce une vision. Dans ce document, Abadar lui a parlé. Comment il savait que c'était Abadar, surtout à la lumière du fait qu'il était agnostique, il ne pouvait pas en être sûr. Il savait juste. Le dieu lui dit où trouver son frère. Il était devenu accro au frisson de la drogue dans la rue et était enfermé dans le couloir du souffle du dragon, une maison de drogue à Eel's End. Tout ce qu'Abadar a demandé en échange de cette révélation, c'est que Mandrake s'engage corps et âme envers l'église. Il n'a pas expliqué pourquoi, sauf pour dire que son nouveau paladin avait été choisi pour les temps turbulents à venir. Lorsque Mandrake se réveilla, il partit immédiatement pour Eel's End. Quand il est arrivé au couloir du souffle du dragon, cependant, il a découvert que Petros était mort dans un coma provoqué par la drogue la nuit précédente, causé par un lot de frissons. Une fois qu'il avait… persuadé… Bezzeraty, le propriétaire du Souffle du Dragon, l'homme lui avait dit d'où venait le frisson… un seigneur du crime local du nom de Gaedren Lamm.

O'reginald Rijad : sorcier humain

O'reginald était abstinent depuis soixante-quatre jours, six heures et trente-cinq minutes… et pourtant il avait toujours envie de frissonner comme s'il l'avait utilisé hier. Le jeune sorcier n'avait pas toujours été ainsi. Non, il avait déjà été un descendant mineur d'une maison noble mineure. Certes, il n'assumerait jamais le rôle de patron de son clan, mais il avait quand même des perspectives. Quand il a commencé à montrer une aptitude pour la magie, le nom de sa famille lui avait assuré qu'il serait admis dans le prestigieux Acadamae'… au moins jusqu'à ce qu'il devienne évident pour tous que ses dons n'étaient pas de nature académique. C'était un sorcier… un monstre, né avec un talent mineur pour les arcanes qui n'aurait jamais eu de valeur… ou du moins c'est ce qu'on lui avait dit quand sa candidature à l'université avait été déchirée devant lui. Pour aggraver les choses, son père a pris son rejet par l'école comme une insulte et un embarras personnels, qu'il a imputés à O'reginald. En termes non équivoques, il a été informé qu'il n'était plus le bienvenu dans sa propre maison. Il est descendu dans la rue, avec l'intention d'utiliser ses compétences pour gagner sa vie modestement jusqu'à ce qu'il puisse trouver assez d'argent pour postuler au Theumanexus College. Comme le destin l'a voulu, cependant, il est tombé dans une mauvaise foule lors de ses voyages à travers les sections les plus sordides de Korvosa, et c'est grâce à ses nouveaux amis qu'il a rencontré pour la première fois Gaedren Lamm. C'est par Lamm qu'il fut ensuite initié au frisson, et le reste, comme on dit, appartient à l'histoire. Sa vie a commencé à devenir rapidement incontrôlable à partir de ce moment-là, et il a dû faire face à de nombreux avilissements dans sa poursuite du dragon. Ce n'est qu'en restant assis, impuissant, à regarder son seul ami, Petros, mourir dans une crise de convulsions qu'il s'est rendu compte que c'était le sort qui l'attendait s'il ne se nettoyait pas. Par un acte de volonté féroce, il a enduré des jours de maladie alors qu'il traversait des retraits déchirants. Maintenant, cela faisait plus de deux mois qu'il n'en avait pas consommé, et il était déterminé à ne jamais voir un autre ami mourir à cause de la drogue qui l'avait presque consommé. Il savait que pour tuer un dragon, il fallait lui couper la tête, et à Korvosa, la tête de frisson était Gaedren Lamm.

« Je sais ce que Gaedren t'a fait. Il m'a aussi fait du tort. Je sais où il habite, mais je ne peux pas le frapper. Viens chez moi au 3 Lancet Street au coucher du soleil. D'autres comme vous seront là. Gaedren doit faire face à son sort et justice doit être rendue.

Une simple note, imprimée au dos d'une carte Harrow, mais c'était le début d'une série d'événements qui allait changer l'histoire de la ville de Korvosa et de Varisie elle-même. Six âmes disparates ont trouvé les cartes dans des endroits très disparates : une alors qu'il fouillait dans une poubelle à la recherche de son dernier repas, une autre cachée dans son propre deck Harrow, une troisième glissait dans les sangles de son bouclier dans les notes secrètes qu'il étudiait dans l'espoir de réalisant son rêve de devenir mage dans son porte-monnaie, qui servait également de symbole de son dieu et au fond d'un narguilé, lui rappelant un passé auquel il pensait s'être échappé.

Un par un, ils ont répondu à l'appel, incapables de faire autrement. Leur passé exigeait du sang pour du sang. Ils se sont réunis à la petite boutique de la diseuse de bonne aventure dans le quartier central de Korvosa, leur hôtesse n'étant pas présente alors qu'ils commençaient à entrer. Deux se connaissaient, car ils avaient partagé la même enfance malheureuse aux mains de Gaedren Lamm, mais pris des chemins très différents quand ils eurent finalement gagné leur liberté, et ils se regardèrent simplement à travers le petit salon, ne sachant pas quoi dire. De même, les autres n'avaient pas grand-chose à dire, incertains des motivations de leurs compagnons de voyage. Ils attendirent, et bientôt leur hôtesse apparut, une belle femme varisienne nommée Zellara. Elle ne fit aucune présentation, mais remercia simplement ses invités d'être venus et se mit à leur raconter son histoire. Gaedren Lamm lui avait volé son bien le plus précieux : le deck Harrow de sa mère. Son fils est allé à Lamm pour récupérer le pont et a été carrément tué par le seigneur du crime. Zellara n'a trouvé aucune aide des forces de l'ordre et s'est donc appuyée sur son propre esprit et ses compétences avec la Harrow. Avec le temps, elle a découvert l'une des nombreuses cachettes de Gaedren et a également découvert les noms d'autres personnes qui lui en voulaient. C'est ainsi que ses divinations l'avaient amenée à appeler ceux qui la précèdent et à leur demander leur aide pour se venger d'un diable commun. Les personnes réunies n'ont pas hésité à accepter sa demande. Elle les a remerciés, et avant qu'ils ne partent, elle a lu la fortune de chacun dans les cartes. Tous racontaient une histoire similaire… une période de troubles et de violence dans les rues à venir, et le rôle que chacun d'eux jouerait en tant que héros pour la ville à l'heure où elle en avait le plus besoin.
__________________________________________________

L'ancienne pêcherie qui servait de cachette actuelle à Gaedren Lamm avait été abandonnée après que son ancien propriétaire ait été tué par un poisson-diable. En vertu de la loi de Korvosan, les bâtiments abandonnés dans de telles circonstances revenaient automatiquement à la ville, pour être mis en séquestre pendant deux ans. Même après cette période, cependant, le gouvernement local a été lent à gérer de telles questions, et Gaedren a souvent utilisé cela à son avantage, s'installant dans un magasin précédemment abandonné aussi longtemps que possible avant de passer au suivant. Non seulement la pêcherie était un quartier général pratique, mais elle servait également de plan de gagner de l'argent pour compléter ce qui était apporté par ses "petits agneaux" à la tire. et où les poissonniers pouvaient jeter leurs vieilles marchandises teintées de soleil. La main-d'œuvre d'orphelins asservis de Lamm travaillait parmi les entrailles et la boue, créant une bouillie nauséabonde qui pourrait être revendue comme appât, engrais ou ingrédient principal pour les «boulettes de poisson», un favori local parmi les dockers les plus pauvres qui ne pouvaient pas se permettre un filet de poisson frais.

Les hommes de main de Zellara se sont frayés un chemin le long des quais de sa boutique à la pêcherie, échangeant des politesses superficielles en cours de route, mais chacun nourrissant des soupçons et des doutes quant aux motivations de ses compagnons. À leur arrivée, il était bien après le coucher du soleil et le bâtiment était fermé pour la nuit. Cela ne les a pas découragés. Certains d'entre eux avaient attendu ce moment la plus grande partie de leur vie, tandis que d'autres avaient attendu bien moins longtemps, mais ils avaient tous une chose en commun : leur désir de voir Gaedren Lamm payer pour ses crimes était dévorant. Sans hésiter, le grand guerrier appelé Herc utilisa son bouclier pour frapper la porte d'entrée. Dans la pièce de devant au-delà, ils ont surpris un homme au visage aigre et très surpris, vêtu de parures démodées. Il parlait avec un petit garçon, et se levant lentement, un grognement profond dans la gorge, était un chien puissamment bâti. Ratbone et Valeris reconnurent instantanément l'homme : Yargin Balkro, le bras droit de Gaedren et son complice le plus ancien. Tous deux avaient beaucoup souffert de ses mains pendant leur période de servitude sous contrat, et ces vieux souvenirs ne les laissaient pas d'humeur à agir avec diplomatie. Grognant bas, Ratbone avança sous sa forme de bâtard, ses yeux non pas sur l'autre chien, mais sur la gorge de Yargin. Il s'arrêta à peine trois pas dans la pièce, cependant, alors qu'il reconnaissait une odeur familière. Se retournant, il renifla l'air et pour la première fois, jeta un très bon aperçu du garçon. C'est alors qu'il réalisa que ce n'était pas un garçon qu'il voyait, mais plutôt un gnome déguisé en enfant humain. C'était alors Hookshanks Gruller, le surveillant et maître d'œuvre de Gaedren, une créature cruelle qui prenait un grand plaisir à intimider ceux qui étaient encore plus petits que lui. Une nouvelle vague de colère traversa Ratbone, et il se jeta sur Yargin, faisant tomber l'homme dans une rafale de mâchoires claquantes et de dents éclatantes. Lorsque le chien de Yargin, Boo s'est précipité sur le flanc de Ratbone, Herc est intervenu, tuant le bâtard galeux d'un seul coup. Hookshanks a commencé à se diriger vers la porte, suppliant les «adultes» de le sauver. Avant qu'il ne puisse franchir la porte, cependant, Ratbone était sur lui, au grand choc et à l'horreur de ses compagnons, qui pensaient que le demi-orque était devenu fou de soif de sang, attaquant un enfant comme ça. Ce n'est qu'après que le gnome soit resté immobile sur le sol et que Ratbone, revenant à sa forme normale, leur ait montré la nature du déguisement, qu'ils ont compris et se sont calmés.

Malgré les attaques vicieuses de Ratbone, Yargin et Hookshanks respiraient toujours, bien que Valeris était impatient de remédier à cette situation. Mandrake, cependant, a insisté pour qu'ils soient maintenus en vie et emmenés devant les autorités compétentes pour que justice soit faite. À contrecœur, les autres ont accepté et le couple a été ligoté et bâillonné et laissé dans la pièce pendant que les vengeurs s'enfonçaient plus profondément dans la pêche. Ils n'ont rencontré personne d'autre jusqu'à ce qu'ils franchissent une porte donnant sur une plate-forme donnant sur le sol de la pêche. Là, plus de deux douzaines d'enfants crasseux et aux yeux écarquillés se recroquevillèrent parmi les supports de la passerelle alors qu'un demi-orque costaud les raillait et les battait avec un lourd fléau en bois, leur ordonnant de tuer les intrus, tout en gloussant de manière maniaque. Valeris et Ratbone ont reconnu encore un autre des copains de Gaedren: M. Giggles, une brute folle à la limite qui a aidé Crochets à tirer chaque minute de travail possible des orphelins. Terrifiés comme ils l'étaient manifestement par le demi-orque, les enfants ne bougeaient pas pour obéir à ses ordres fous, ce qui ne faisait que le rendre encore plus furieux. Cependant, alors qu'il levait son fléau pour frapper à nouveau, Valeris et Ratbone étaient sur lui, et cette fois, ils étaient plus minutieux dans leurs tactiques, et M. Giggles ne se leva pas de la mare de sang qui s'élargissait qui l'entourait. Par la suite, Mandrake a dit aux enfants de fuir, et ils n'ont pas hésité, courant comme des rats d'un navire en train de couler. Plusieurs d'entre eux s'arrêtèrent, cependant, alors qu'ils passaient devant la paire attachée dans la pièce de devant.Katarina, qui avait suivi silencieusement les enfants pour s'assurer qu'ils réussissaient à s'échapper, fut la seule à témoigner alors qu'ils sortaient de petits couteaux de leurs tuniques et égorgaient rapidement Yargin et Hookshanks.

Amarré à la jetée derrière la pêcherie, se trouvait la carcasse pourrie d'une ancienne barge appelée Kraken's Folly. Lorsque les six compagnons ne trouvèrent aucune trace de Gaedren dans la pêcherie elle-même, ils se dirigèrent vers le bateau. Dans sa carcasse délabrée, ils n'ont trouvé qu'une petite colonie d'araignées de la taille de gros chats. Une fois qu'ils eurent combattu la vermine, cependant, les yeux perçants de Ratbone détectèrent une porte bien cachée sur le côté de la coque. En l'ouvrant, ils ont trouvé une jetée flottante sous la jetée principale au-dessus. Cela a conduit à un niveau inférieur de la pêcherie qui n'était pas visible du niveau de la rue. À l'intérieur, ils ont trouvé un grand espace ouvert, bas de plafond, avec un trou important dans le sol donnant sur la rivière puante en contrebas. De l'autre côté de cette pièce se tenait Gaedren Lamm lui-même. C'était un cadavre d'homme jaunâtre et courbé, ses yeux jaunis et sa peau tachetée par l'âge. Sa jambe gauche claquait fortement alors qu'il se déplaçait, et il ne portait qu'une robe grise en coton. Quand il vit les intrus, il se contenta de ricaner, car il reconnut chacun d'eux et savait pourquoi ils étaient venus. Il les narguait chacun, cruellement et sans pitié. Il a parlé de Ratbone et de la façon dont il aurait dû le nourrir aux requins lorsqu'il avait trouvé le métis pour la première fois. Valeris, son élève le plus prometteur, était un ingrat à ses yeux et méritait d'être laissé dans une poubelle. Herc, dit-il en riant, était trop tard pour sauver sa charge. Le garçon, selon Lamm, était mort la veille. Mandrake et Katarina, il réprimanda pour leurs choix de famille et d'amants faibles, si facilement influencés par l'offre d'un petit frisson. Et en parlant de frisson, il a tendu un petit vil vers O'reginald, tentant l'ancien toxicomane avec un brin de poils de chien. Enfin, il a parlé de Zellara, leur disant qu'il savait qu'elle les avait envoyés, puis remarquant sa beauté et disant qu'il ne pouvait pas supporter de la donner à manger à son "animal de compagnie". pièce d'à côté s'ils voulaient la voir, faisant apparaître sur leurs visages des airs de perplexité et d'inquiétude. Aucun mot n'a été prononcé alors qu'ils se déployaient autour du trou dans le sol, venant à Lamm des deux flancs. Avant qu'ils ne puissent l'atteindre, cependant, un gros crocodile s'est précipité, rugissant et s'échappant de la rivière. C'était Gobblegut, l'animal de compagnie de Gaedren, à qui il avait nourri nombre de ses ennemis et charges qui lui avaient déplu. Pourtant, la rage refoulée et la frustration des personnes rassemblées étaient telles que Valeris tua le crocodile à lui seul, tandis que Ratbone arrachait lui-même la gorge de Gaedren.
_______________________________________________________

Étrangement, la mort de Gaedren n'apporta aucune satisfaction et sa dernière raillerie pesa lourdement sur l'esprit des six. Lorsqu'ils entrèrent dans le petit bureau de la chambre principale, ils découvrirent au milieu de la saleté et des ordures un coffre-fort et un petit coffre à chapeaux en bois entouré d'un nuage de mouches. Dans le coffre-fort se trouvait un assortiment des acquisitions les plus prisées de Gaedren. La plupart d'entre eux étaient des bibelots mineurs de petite valeur, mais l'un était une broche magnifiquement conçue représentant un pseudodragon et un diablotin enroulés l'un autour de l'autre. L'œil du dragon était une améthyste, tandis que celui du diablotin était une émeraude. Sa valeur était incalculable, mais encore plus choquante était la marque sur son dos… les insignes personnels de la reine Ileosa elle-même !
Un choc plus important et plus horrible, cependant, résidait toujours dans la boîte à chapeau. Lorsque Katarina souleva prudemment le couvercle, elle haleta en voyant la tête coupée de Zellara nichée à l'intérieur. Il était mal conservé et décoré de maquillage disgracieux dans une tentative grossière de donner à sa chair affaissée un semblant de vie. Sous le moignon déchiqueté du cou, gisait le pont Harrow de la diseuse de bonne aventure.
_________________________________________________

Les héros potentiels sont rapidement revenus à la boutique de Zellara, mais quand ils y sont arrivés, ils l'ont trouvée abandonnée, comme si c'était le cas depuis des semaines. Aucun signe de nourriture, de tentures murales, de tapis ou de Zellara elle-même n'a pu être trouvé, et les meubles ont été mis en pièces. À peine étaient-ils entrés, cependant, que Katarina sentit une étrange chaleur émaner de sa poche. Quand elle a atteint et a retiré le pont de la Harrow de Zellara, elle a vu qu'il brillait d'une lumière pâle et argentée. La lueur grandit jusqu'à former le contour d'une femme, Zellara, semblant fantomatique et translucide. Elle s'est excusée de les avoir trompés, mais a expliqué que lorsqu'elle s'était attaquée à Gaedren, cherchant à se venger de la mort de son fils, elle n'y avait trouvé que sa propre perte. Cependant, son désir de vengeance était tel que son esprit avait survécu et avait contacté chacun d'eux. Elle les a remerciés de lui avoir donné la paix et leur a expliqué qu'elle leur avait maintenant légué son bien le plus précieux, son deck. Elle a expliqué qu'à travers elle, elle pouvait continuer à leur offrir ses conseils et sa sagesse. Ils n'avaient qu'à appeler.

Lorsqu'ils sortirent de nouveau de la boutique de Zellara, il devint immédiatement évident que quelque chose de terrible s'était produit. Korvosa était en flammes. De la fumée s'élevait à l'horizon. Le tintement frénétique des sonnettes d'alarme chantait en harmonie avec une cacophonie multiforme de cris, le choc de l'acier sur l'acier, des gémissements et même la détonation périodique de la puissance arcanique. Une aile de cavaliers de griffons de la compagnie Sable a plongé au-dessus de nous, se dirigeant vers le château de Korvosa à un rythme effréné. L'une des montures grièvement blessées a fait pleuvoir du sang dans la rue autour d'eux avant de succomber et de s'écraser tête baissée contre une statue, entraînant son cavalier et lui-même dans une mort écrasante. Les autres passagers du vol ne s'arrêtèrent pas pour vérifier l'état de leur allié tombé. Au milieu du chaos, la voix d'un héraut Korvosan coupa le vacarme : « Le roi est mort ! Longue vie à la reine!" seulement pour être hurlé par les cris en lambeaux de « Pendez la reine ! » et "La putain usurpatrice doit mourir!" À travers une ruelle, ils ont même repéré un contingent de chevaliers de l'enfer vêtus d'une armure de fer sombre et de casques à cornes poursuivant un petit gang de ce qui semblait être des pillards. La ville était devenue folle pendant que les héros combattaient Gaedren dans son antre.

Zanticor

Premier poste

Oh mon garçon, mon garçon. Je vais certainement suivre celui-ci. Dommage pour le dernier mais le Crimson Throne est sur un bon départ. J'espère que les personnages grandiront sur moi comme les dernières fois.

JollyDoc

Explorateur

Oh mon garçon, mon garçon. Je vais certainement suivre celui-ci. Dommage pour le dernier mais le Crimson Throne est sur un bon départ. J'espère que les personnages grandiront sur moi comme les dernières fois.

Chevalier de Neverwinter

Premier poste

Oui, un bel assortiment de personnages. Cela pourrait bien marcher, si les deux âmes les plus sombres sont un peu plus subtiles pour vivre leur alignement. En d'autres termes : pas comme Reaper.

Bon début de l'heure de l'histoire et description impressionnante de l'histoire du PC. On sentait vraiment la tension. Heureux que vous ayez terminé RotRL comme vous l'avez fait et merci de continuer à partager vos exploits avec nous !

Joachim

Premier poste
Oui, un bel assortiment de personnages. Cela pourrait bien marcher, si les deux âmes les plus sombres sont un peu plus subtiles pour vivre leur alignement. En d'autres termes : pas comme Reaper.

HEY. Reaper n'était pas si mal que ça.

La plupart des histoires de PC ci-dessus ont été écrites par les joueurs eux-mêmes, et c'est vraiment cool de voir la grande quantité de réflexion qui y a été consacrée. Cela devrait être intéressant de voir comment tout cela se passe.

Oh, et nous n'avons pas de clerc, donc la guérison va être limitée au 'clerc-sur-un-bâton' pour le moment.

Chevalier de Neverwinter

Premier poste

JollyDoc

Explorateur

Supar

Premier poste

JollyDoc

Explorateur

AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ

La santé d'Eodred II déclinait depuis un certain temps. C'était de notoriété publique, mais sa mort soudaine avait pris la plupart du château au dépourvu. Des rumeurs commencèrent rapidement à se répandre dans les rues selon lesquelles il souffrait d'une maladie dépassant même les prêtres de Sarenrae et la capacité de guérir d'Abadar, et que même les disciples d'Asmodée avaient été convoqués de leur temple du pentacle au plus profond de la nuit pour tenter leur main sombre de restaurer le roi. Pire, le sénéchal du château avait apparemment également disparu, soi-disant tué lors de l'une des premières émeutes. Des citoyens désespérés, des dockers salés, des forgerons couverts de suie et toutes sortes de commerçants, déjà étouffés par le règne dépensier d'Eodred, rugirent à l'idée qu'Ileosa monte sur le trône. Les dockers ont abandonné les quartiers du front de mer et les caravaniers ont quitté North Point. Les navires marchands et les convois de wagons frustrés se sont retournés lorsqu'ils n'ont trouvé personne pour décharger leurs marchandises, encore moins pour les acheter. La nourriture et d'autres produits de base affluaient dans la ville, tandis que des milliers de personnes se disputaient le dernier sac de farine ou le dernier paquet de bois de chauffage sur le marché. Des émeutes ont éclaté dans les rues. Des quartiers entiers plongés dans le chaos. Ceux qui n'ont pas erré dans les rues avec un bâton et une torche à la main ont plutôt verrouillé leurs portes contre la foule qui se rassemblait. La Banque d'Abadar a fermé ses portes dorées et un contingent de fidèles de la pièce se tenait prêt avec une hallebarde et une arbalète pour repousser les pilleurs potentiels. L'Acadamae a également fermé ses portes, enfermant ses étudiants et ses professeurs dans ses murs et les fermant au reste de la ville. En l'espace d'une douzaine d'heures, toute l'oppression et la colère de Korvosa ont explosé dans le chaos.

C'est dans cette folie que les six nouveaux compagnons entrèrent. Leur mission était terminée, mais maintenant ils étaient à la dérive, incapables de retourner à leurs vies antérieures, et maintenant dépendants les uns des autres pour la sécurité relative que le nombre leur offrirait. Au début, ils étaient divisés sur l'endroit où ils devaient aller et ce qu'ils devaient faire. Ratbone a préconisé d'aider les victimes des émeutes partout où elles le pouvaient, mais Mandrake a estimé qu'ils devraient rendre la broche volée à la reine. Le raisonnement du paladin était qu'ils étaient obligés de restituer les biens volés à leur propriétaire légitime, tandis que la garde de la ville pouvait aider à disperser les foules. En fin de compte, un compromis a été trouvé, car la compagnie devrait traverser une grande partie de la ville pour atteindre le château de Korvosa, et ils pourraient apporter leur aide si cela était nécessaire en cours de route.

Leur première chance est venue rapidement et de manière inattendue. Alors qu'ils passaient devant une petite taverne, un garde visiblement ivre s'est approché de Valeris en titubant, ayant apparemment confondu la lame du crépuscule avec quelqu'un du nom de Neffi, d'un endroit appelé Sandpoint. Lorsque Valeris a nié la connaissance et a commencé à réprimander le soldat pour manquement au devoir face à l'anarchie à l'échelle de la ville, l'homme est devenu défensif et belliqueux, affirmant qu'il était inutile d'essayer d'aider. La ville était perdue. Mandrake reconnut le garde, un sergent de garde très apprécié nommé Grau. Le paladin s'interposa entre lui et Valeris et tenta de désamorcer la situation, proposant d'escorter le gardien jusqu'à la Citadelle. Grau a grandi en larmes et a eu des remords à propos de son abandon de son poste, et a finalement accepté d'accompagner le groupe.

Plus loin, ils sont tombés sur le bord d'une émeute où une foule d'une demi-douzaine d'hommes brandissant des pelles, des pieds de chaise et des longueurs de tuyaux de fer entouraient un jeune noble imberbe. L'un des ouvriers, un gros homme chauve avec des côtelettes graisseuses encadrant son visage rond, se moquait du jeune homme, l'accusant de n'avoir jamais travaillé une honnête journée de sa vie et d'être un chien de poche de la « reine des putes ! Cependant, alors que le gros ouvrier levait sa pipe pour frapper, Katarina est intervenue, un geste de la main et un sort rapidement scandé endormirent deux des voyous. Entre la position intimidante de Valeris et la suggestion polie mais ferme de Mandrake de se disperser, les autres hommes ont ramassé leurs compagnons somnolents et se sont éclipsés en grommelant. Le noble était reconnaissant et s'est identifié comme Amin Jalento. Cependant, il n'était pas disposé à rester dans les parages et a donné plusieurs platines à ses sauveurs avant de disparaître dans les rues.

Finalement, ils arrivèrent à la Citadelle, et tandis que les compagnons de Grau acceptèrent volontiers son retour, ils n'étaient pas enclins à accepter l'offre des jeunes héros d'une aide supplémentaire. On leur a conseillé, en termes non équivoques, de retourner chez eux ou d'être incarcérés. À contrecœur, ils continuèrent leur chemin. Le château de Korvosa n'était pas difficile à identifier dans la ligne d'horizon de Korvosa. Magnifique réalisation architecturale, les murs et les flèches du château s'élevaient haut dans les airs. La structure entière se dressait encore plus haut pour son ancienne fondation… une ruine thassilonienne sous la forme d'une immense pyramide à sommet plat. Normalement, les pétitionnaires de la monarchie s'approchaient de la Grande Rampe, attendaient dans la Cour Publique pour parler aux Gardes Korvosan en service, et espéraient avoir une chance d'être entendus. Lorsque les six compagnons arrivèrent, cependant, le château était fermé à clé et hérissé de piques et d'arbalètes. Les gardes ont exigé de connaître leurs affaires. À la mention de la broche de la reine, cependant, leur attitude a changé. Des mots précipités ont été échangés entre les gardiens, puis l'un d'eux a hoché la tête pour que le groupe se rende dans la cour… après avoir laissé leurs armes à la porte.

Un groupe de gardes manifestement nerveux armés de lourdes arbalètes les escorta jusqu'au château. Alors qu'ils atteignaient le sommet de la pyramide et les larges escaliers qui montaient jusqu'au troisième étage du château, ils furent accueillis par une belle femme vêtue d'une magnifique armure de plaques complète… la servante et garde du corps de la reine, Sabina Merrin. Elle hocha sèchement la tête en guise de salutation, puis demanda à voir la broche. Quand il a été présenté, elle a souri, congédié les gardes, puis a conduit la compagnie à la salle du trône, leur demandant comment ils seraient présentés lorsqu'ils rencontreraient la reine. Alors qu'ils tournaient au coin de la salle du trône, elle annonça leur arrivée d'une voix forte et claire, puis s'écarta. La reine Ileosa était assise sur le trône cramoisi, une vision de beauté céleste malgré la robe de deuil noire et le voile qu'elle portait en l'honneur de la mort de son mari. Un petit coffre en argent était posé sur ses genoux. Sabina s'avança à nouveau et prit la broche, puis la tendit à la reine d'un air fantaisiste. Elle prit position sur le côté gauche du trône tandis qu'Ileosa s'adressait aux compagnons. La reine les remercia pour le retour de sa propriété, quelque chose qu'elle ne s'attendait pas à revoir. Elle a parlé de son amour pour Korvosa et des troubles que la mort de son mari avait apportés à la ville. Elle a promis de récompenser ses héros, mais a suggéré qu'ils pourraient lui rendre, ainsi qu'à leur ville, un service supplémentaire. Elle leur a offert un poste à la Citadelle Volshyenek parmi ses gardes de la ville, s'ils le souhaitaient. Puis, affirmant que son chagrin l'avait épuisée, elle se retira, ordonnant à Sabina de remettre la récompense… une rançon royale de douze lingots d'or Korvosan. Sabina les regarda alors d'un air interrogateur, attendant manifestement leur réponse à l'offre de la reine. Les six héros improbables se regardèrent, puis s'accordèrent pour ne faire qu'un.
_____________________________________________________

Sabina Merrin et un contingent de la garde royale escortèrent les nouveaux gardes jusqu'à la citadelle Volshyenek. Une fois là-bas, ils passèrent devant les mêmes soldats qui leur avaient ordonné de partir lors de leur dernière visite, un air penaud de contrition sur le visage. Ils furent conduits dans le donjon central, où une femme harcelée et fatiguée se leva de son bureau pour les saluer. C'était le maréchal Cressida Kroft. Elle s'est présentée et a demandé leurs noms. Elle était contente de les voir, soulignant qu'ils avaient vu la situation dans les rues et que le garde était déjà étiré. Chaque aide qu'ils pouvaient obtenir était la bienvenue. Ignorant toute autre formalité, elle expliqua que Korvosa avait assez de problèmes sans que ses propres hommes ne se perdent et ne deviennent des voyous. Apparemment, cela s'était déjà produit plusieurs fois. Beaucoup avaient déserté leur poste, préoccupés par leur famille et leurs amis, mais certains utilisaient les émeutes à des fins personnelles. L'un d'eux était un homme nommé Verik Vancaskerkin. Il avait convaincu un petit groupe de ses compagnons de garde que la reine Ileosa allait ruiner la ville. Cressida a expliqué qu'elle ne pouvait se permettre de retirer aucun de ses gardes pour s'occuper de lui, et qu'elle ne voulait en aucun cas lui en exposer aucun, ne voulant pas risquer de nouvelles désertions. Elle avait besoin d'agents impartiaux, et c'est là que les nouveaux arrivants sont intervenus. Elle a expliqué que Vancaskerkin et ses hommes s'étaient retranchés dans une boucherie abandonnée à North Point appelée All the World's Meat. Elle voulait que le groupe enquête sur l'endroit. Elle a demandé qu'ils essaient d'éviter de tuer l'un des déserteurs, si possible, mais a compris si cela en arrivait là. Plus précisément, elle voulait que Vancaskerkin soit vivant pour un interrogatoire, afin qu'elle puisse découvrir s'il y avait plus à sa désertion que de la simple politique. Elle a surnommé ses nouveaux agents l'Agence de renseignement de Korvosan… K.I.A.
_______________________________________________________

Le lendemain matin, les troubles civils initiaux et les émeutes ont été rapidement réprimés, grâce à l'action rapide de la Garde, de la Sable Company et des Hell Knights. Les rues étaient relativement sûres pour marcher, mais une tension épaisse restait dans l'air. Des émeutes, des incendies et des pillages ont continué à éclater sporadiquement et certaines zones plus petites de la ville sont restées hors de contrôle. North Point était l'un d'entre eux. Heureusement, Ratbone connaissait ces rues, et il était capable de conduire ses compagnons le long des ruelles et des rues secondaires, en évitant les artères principales.

Lorsqu'ils sont arrivés à la boucherie, ils ont constaté qu'il s'agissait apparemment toujours d'une entreprise en activité, car plusieurs clients étaient alignés devant la porte, entrant puis repartant avec des colis emballés. Vêtus de leur tenue normale au lieu de celle de la garde, le groupe n'a attiré aucune attention sur eux alors qu'ils marchaient dans une ruelle latérale et s'approchaient du magasin depuis le parc à bestiaux. Tranquillement et invisibles, ils entrèrent dans le bâtiment, se retrouvant sur le sol de la mort, une grande pièce éclaboussée de sang où le bétail était abattu. La pièce était inoccupée, cependant, et ils commencèrent à ouvrir prudemment les portes adjacentes. Derrière l'un d'eux, ils ont surpris deux hommes, tous deux vêtus de chemises à chaînes sous leurs tabliers, en train de faire tomber trois sangliers à l'air maussade. Les hommes, Karralo et Parns, anciens membres de la garde de Korvosan, ont demandé s'ils étaient perdus, affirmant qu'ils pénétraient dans une propriété privée. Au début, Valeris a essayé de les bluffer, expliquant qu'ils étaient là pour rejoindre la cause de Verik. Les deux ex-militaires ont nié rien savoir à ce sujet, tout en desserrant leurs armes. Après cela, il n'y avait plus de place pour la diplomatie, et les choses se sont passées rapidement. Malgré les meilleurs efforts de Valeris et O'reginald, les hommes ont été maîtrisés, principalement en raison de l'utilisation habile de ses compétences magiques par Katarina, étourdissant à plusieurs reprises les guerriers tandis que ses compagnons les rendaient inconscients. Quelques instants plus tard, cependant, deux autres hommes, Baldrago et Malder sont entrés dans la pièce, mais ils ont été traités de la même manière. Enfin, Verik lui-même est apparu, mais à ce moment-là, il était trop tard. Il était en infériorité numérique et surclassé, et il rejoignit bientôt ses cohortes en captivité.Une fouille des bureaux des magasins n'a rien révélé d'incriminant, mais Valeris a trouvé un poignard en argent magnifiquement orné, qu'il a glissé subrepticement dans sa tunique.
Lorsque le groupe a quitté le magasin, une foule s'était rassemblée à l'extérieur, ayant été témoin de la mêlée. Ils ont commencé à devenir violents et indisciplinés lorsqu'ils ont vu Verik et ses hommes traînés pieds et poings liés. Katarina et Mandrake, cependant, ont réussi à calmer la foule, expliquant que les hommes étaient des criminels recherchés. Quand ils ont ajouté que toute viande restante dans le magasin était libre pour la prise, cela l'a scellé, et les gens se sont précipités à l'intérieur, permettant à la compagnie de prendre leurs prisonniers et de s'échapper tranquillement.
______________________________________________________

Le feld-maréchal Kroft était très heureux que non seulement ses nouveaux agents se soient occupés de Verik et de ses hommes, mais qu'ils aient réussi à tous les ramener vivants ! La récompense financière qu'elle leur a donnée était généreuse, mais leur réussite était telle qu'elle leur avait immédiatement confié une autre mission. Quand ils se sont réunis dans son bureau, cependant, elle n'était pas seule. Un beau monsieur d'âge moyen, qu'elle a présenté comme Vencarlo Orisini, était également présent. Le visage d'Herc tomba quand il vit l'homme, car c'était le neveu de Vencarlo que le grand guerrier avait été chargé de protéger lorsque le garçon avait été kidnappé par Gaedren Lamm. Orisini le connaissait aussi, et il s'empressa de rassurer Herc que ni lui ni sa famille ne tenaient l'homme responsable de ce qui s'était passé. Bien que cela n'apaise pas la culpabilité d'Herc, il pouvait dire que le noble était sincère.

Cressida a coupé court aux commodités, car elle était impatiente de se mettre au travail. Elle a dit que Vencarlo avait souvent été une source d'informations pour elle, et qu'il lui avait maintenant apporté des nouvelles inquiétantes. Il semblait qu'un homme du nom de Darvayne Gios Amprei, un ambassadeur du Chéliax dont le mépris pour Korvosa était bien connu, tentait de saper l'économie de la ville au point de pouvoir acheter de grandes portions de biens immobiliers à des propriétaires fonciers désespérés et s'établir dans une position du pouvoir. Avant même la crise actuelle, il était prêt à recommander à son gouvernement une sanction sur le commerce, voire un embargo. Cressida a insisté sur le fait que ses plans devaient être arrêtés, mais pas en le tuant simplement. Non seulement ce serait mal, mais cela le martyriserait aux yeux du Chéliax. Heureusement, Vencarlo avait appris que l'ambassadeur se rendait régulièrement à Eel's End dans le Vieux Korvosa, un repaire de vice dirigé par un homme dangereux nommé Devargo Barvasi, mieux connu dans les ruelles de Korvosa comme le roi des araignées. Il ne laisserait jamais personne qu'il reconnaissait comme un allié de la Garde entrer dans son établissement, où la KIA était entrée : elle voulait qu'ils rendent visite à Eel's End et obtiennent une audience avec Devargo, découvrent ce qu'il savait d'Amprei, obtenir la preuve de toute activité illicite dans laquelle l'ambassadeur pourrait être impliqué et lui rapporter cette preuve. Elle a accepté de leur fournir de l'or pour soudoyer le seigneur du crime, car il pourrait ne pas être disposé à se séparer volontairement de telles informations. Les six compagnons ont accepté leur mission sans poser de questions.
_________________________________________________

Vencarlo s'est porté volontaire pour escorter la compagnie jusqu'au Vieux Korvosa, puisque son académie d'escrime y était située. En cours de route, il a pris le temps de les remercier pour la façon dont ils ont géré la situation avec le sergent Grau, ajoutant que l'homme était autrefois l'un de ses étudiants les plus prometteurs. Pendant qu'il parlait, Katarina s'est souvenue d'une rumeur selon laquelle elle avait entendu parler d'une sorte de scandale impliquant Grau, Vencarlo et Sabina Merrin. Les détails lui échappèrent cependant. Vencarlo a prêté beaucoup d'attention à Katarina lors de la longue promenade, jouant le rôle du prétendant gentleman. Il s'est également intéressé à Ratbone, s'enquérant spécifiquement du travail caritatif du demi-orc à Bridgefront.

Assez rapidement, ils atteignirent Old Korvosa, et Vencarlo prit congé avec un salut et un dernier baiser dans la main de Katarina. Il les a dirigés vers Eel's End, bien que Mandrake connaisse malheureusement assez bien le chemin. Lorsque le groupe atteignit la longue jetée avec cinq grandes barges amarrées à son extrémité, le paladin était presque submergé par les souvenirs de sa dernière visite là-bas… lorsqu'il avait trouvé son frère mort dans la tanière des frissons connue sous le nom de couloir du souffle du dragon. Maintenant, le destin l'avait ramené, et il ne pouvait s'empêcher de croire que ce n'était pas une coïncidence. Abadar a travaillé de manière mystérieuse.
Avec le couloir du souffle du dragon, les tigres jumeaux, le faucon d'or et la maison des nuages ​​étaient tous fortement patronnés par des marins, des voyous, des prostituées et ce qui aurait même pu être quelques nobles bien habillés, tous faisant la fête ensemble. Un seul navire, le plus grand, l'Eel's End lui-même, avait un pont inoccupé, à l'exception de deux grands hommes au visage sombre vêtus de cottes de mailles. Le groupe s'est frayé un chemin jusqu'au pont avant de la péniche, et lorsqu'ils ont été interrogés par les gardes, les charmes évidents de Katarina les ont convaincus qu'elle et ses amis avaient des affaires légitimes avec Devargo Barvasi. Ils ont été emmenés à l'intérieur de la cabine du roi des araignées, où le seigneur du crime maussade était assis sur un trône de fortune grouillant d'araignées, alors qu'un groupe de voyous était assis à des tables devant lui, savourant un somptueux repas et racontant des histoires à voix haute. La pièce est devenue silencieuse, cependant, alors que les nouveaux arrivants étaient escortés. Sous le regard interrogateur de Barvasi, Katarina s'avança pour parler. Elle a expliqué qu'elle était une adepte de la Harrow et qu'elle avait récemment eu des visions d'événements importants tourbillonnant autour du Roi Araignée. Lorsque Barvasi a déclaré qu'il ne s'occupait pas des caprices de la fortune, mais qu'il avait plutôt fait son propre destin, Katarina a demandé de lui donner une lecture. Perplexe, il accepta, tout en palpant le filigrane sur l'accoudoir de son trône. Katarina a sorti le deck de Zellara et a commencé à distribuer les cartes. Sa lecture a été inspirée alors qu'elle parlait du passé sordide de Barvasi, de son présent manifestement réussi et de son avenir obscur, dans lequel elle prétendait voir des loyautés divisées. Barvasi s'assit avec intérêt, regardant les cartes. Lorsqu'il lui a demandé ce qu'elle entendait par ce dernier, Katarina a parlé de l'ambassadeur Amprei. Barvasi l'écouta en silence alors qu'elle offrait sa proposition, se terminant par un lourd sac chargé de cinq cents pièces d'or. Barvasi est resté silencieux un autre moment, mais a brusquement tapé dans ses mains avec plaisir, et a remercié Katarina pour sa générosité et son divertissement. Il a ensuite demandé qu'ils attendent pendant qu'il s'ajourne dans ses quartiers privés. À son retour, il a apporté avec lui un paquet de papiers. Il expliqua qu'il avait appris une affaire scandaleuse entre l'ambassadeur et l'épouse d'un important noble du Chéliax. Il avait rendu visite à Amprei, tentant de se lier d'amitié avec lui et de faire une proposition d'ouvrir une ligne de commerce avec Cheliax. Lorsque l'ambassadeur a refusé et a fait escorter Barvasi hors de sa propriété, Devargo avait soulevé la clé de la maison de l'homme. Il est ensuite retourné à la maison sous le couvert de l'obscurité et a volé plusieurs lettres de l'amant d'Amprei. Depuis lors, il les avait revendus à l'ambassadeur, mais il en restait encore deux, et il les a remis à Katarina et à ses amis.


Voir la vidéo: Xinjiangs long and winding road with more than 600 hairpin bends (Octobre 2021).