Podcasts sur l'histoire

Super mardi 4 février 2008 - Histoire

Super mardi 4 février 2008 - Histoire


Retour sur l'épidémie de tornade du Super Tuesday à Memphis il y a 12 ans

MEMPHIS, Tenn. (WMC) - Il semble y avoir quelque chose à propos du jour des élections et du temps violent.

Vous avez sans doute entendu parler des tornades meurtrières qui ont frappé la région de Nashville tôt ce matin. Ce n'est pas la première fois que des tornades meurtrières frappent le Tennessee le Super Tuesday.

Le 5 février 2008, nous étions sous le feu ici dans le Mid-South. Il y a eu une épidémie de tornade énorme et mortelle non seulement pour nous dans le Mid-South, mais aussi pour une grande partie du sud des États-Unis. Cette épidémie est connue sous le nom de « épidémie du Super Tuesday ». Ce jour-là était l'élection primaire de notre pays.

Un front froid et une forte zone de basse pression se sont déplacés à travers le centre-sud et ont été le principal déclencheur de l'épidémie de temps violent.

Devant le front, nous avons ressenti des températures dans les années 70, et c'était aussi lourd. Les points de rosée, qui sont une mesure directe de l'humidité dans l'air, se situaient dans les années 60 supérieures. (assez lourd !). En fait, nous avons atteint un record à Memphis de 79 degrés cet après-midi-là, et nous l'obtenons. les plus bas ne sont tombés que dans les années 60.

C'est très rare pour un jour de février !

Le Storm Prediction Center (SPC) a émis un risque élevé de temps violent, Memphis étant le centre du risque élevé.

Un risque élevé est la catégorie de temps violent la plus élevée (catégorie 5 sur 5). Il est rarement émis et réservé aux configurations qui indiquent le potentiel le plus dangereux d'épidémies de tornades, qui peuvent inclure des supercellules à longue durée de vie.

La première tornade a touché le sol juste avant 16h30. et le dernier touché de tornade juste après 20 heures. Il y a eu un total de 25 tornades recensées par le National Weather Service à Memphis dans le Mid-South.

Quatre des tornades se sont produites en Arkansas, huit au Mississippi et 13 au Tennessee. Il y a eu tellement de dégâts aux bâtiments, aux tours et même aux dortoirs près de Jackson, Tennessee, où une tornade EF-4 a touché le sol après le coucher du soleil.

Il y a eu neuf morts et 106 blessés pour l'épidémie dans le Mid-South. La plupart des blessures étaient dues à l'EF-4 qui a atterri à l'Université Union au nord de Jackson.

À la suite des tempêtes, il y a eu des dommages importants, en particulier dus à l'EF-4 qui a atterri à Jackson.

Étiez-vous là pour l'épidémie du Super Tuesday 2008 ? De quoi vous souvenez-vous de ce jour-là ? Faites-le nous savoir sur Facebook ou Twitter.


Super mardi 4 février 2008 - Histoire

  • Explorer
    • Photos récentes
    • Tendance
    • Événements
    • Les communes
    • Galeries Flickr
    • Carte du monde
    • Recherche de caméra
    • Blogue Flickr
    • Impressions et art mural
    • Livres photos

    Vous semblez utiliser un navigateur non pris en charge.
    Veuillez mettre à jour pour tirer le meilleur parti de Flickr.

    Dans la nuit du mardi 5 février 2008 à env. 19 h 44, une tornade mortelle EF3 de gamme supérieure s'est abattue sur mon comté natal, le comté de Muhlenberg, dans le Kentucky. Couper un chemin de mort et de destruction de 16 milles de long et d'un quart de mille de large en traversant trois des villes les plus peuplées du comté. Plus de 300 maisons ont été détruites et d'innombrables autres endommagées. On m'a accordé tous les accès aux différentes scènes du comté et j'avais l'intention de capturer l'horrible scène à travers mes yeux. Les yeux d'un comte de Muhlenberg. Mes pensées et mes prières accompagnent toutes les personnes des communautés de Greenville, Powderly et Central City (ma ville natale), Kentucky, en cette terrible période de besoin.

    VEUILLEZ ME CONTACTER POUR LES DROITS D'UTILISATION. TOUTES LES IMAGES SONT COPYRIGHT 2008 MICHAEL DAVIS


    5 février 2008

    Le mardi 5 février 2008, il y a eu une épidémie de tornade importante et mortelle dans une grande partie du sud des États-Unis. L'événement, communément appelé « épidémie du Super Tuesday », fait référence aux nombreux États du pays qui ont organisé des élections primaires ce jour-là. Un front froid était situé à l'ouest du centre-sud, avec une masse d'air chaude et instable sur la région qui se caractérisait par des températures élevées dans les années 70 et des points de rosée dans le milieu des années 60 supérieures.

    Cartes de surface du 5 février à midi au 6 février à minuit (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

    Graphiques de température pour Memphis, Jonesboro, Jackson et Tupelo du 3 au 6 février 2008

    Le Storm Prediction Center (SPC) a émis une zone à haut risque pour les phénomènes météorologiques violents, Memphis étant au centre de la zone à haut risque. La SPC a déclaré "[La] configuration synoptique globale deviendra assez favorable à une épidémie d'orages violents et de tornades, y compris des supercellules tornades à longue durée de vie, centrées sur le centre-sud cet après-midi et ce soir."

    Carte de l'épidémie de tornade du "Super Tuesday" dans le sud-est des États-Unis

    Synopsis du centre-sud

    Une épidémie de tornades a commencé vers 16h30 et a duré près de quatre heures jusqu'à 20h30 CST. La première tornade s'est produite juste avant 16h30. et le dernier s'est produit juste après 20h00. Au total, 25 tornades ont été recensées dans le Mid-South. Quatre des tornades se sont produites en Arkansas, 8 au Mississippi, 13 au Tennessee. (Remarque : l'une des tornades du Mississippi est passée du comté de DeSoto au comté de Shelby, Tennessee). De nombreux bâtiments, tours de transmission et dortoirs ont été endommagés près de Jackson, Tennessee, où une tornade EF-4 a touché le sol après le coucher du soleil. Remarquablement, un total de seulement 9 décès se sont produits avec 106 blessés pour l'épidémie dans le Mid-South. Près de la moitié des blessures ont été attribuées à l'EF-4 qui a atterri à l'Université Union au nord de Jackson, TN vers 19h00 ce soir-là.

    Voici une boucle radar du 5 février 2008, avec les polygones d'avertissement

    Nombre de tornades dans le centre-sud le 5 février 2008, par échelle EF

    Voici quelques images des tempêtes et des dommages causés par les tempêtes. (cliquez sur l'image pour l'agrandir)


    Droits de vantardise

    Une publicité effrayante qui a été diffusée à plusieurs reprises lors de la couverture du Super Tuesday de CNN a suggéré que vous devriez envisager votre vie comme si vous n'aviez qu'un mois à vivre. Si vous faites cela, attendez-vous à sortir sans connaître le candidat démocrate. Après le vote du Super Tuesday, la chose la plus claire à propos de la course du côté démocrate est qu'elle se dirige vers mars – et très probablement au-delà.

    Les campagnes Clinton et Obama ont toutes deux émergé du Super Tuesday avec le droit de se vanter. Clinton a battu Obama dans le Massachusetts, de 56 % à 41 %. C'était une raclée qui correspondait presque à celle qu'il lui avait donnée en Caroline du Sud. Elle était en tête dans les sondages de l'État, mais la semaine dernière, Barack Obama a eu la meilleure presse imaginable là-bas. Il était souvent comparé à JFK par les membres de la famille Kennedy, qui faisaient tout sauf jouer au touch-football avec lui sur la pelouse. Obama avait également le soutien du sénateur du Massachusetts John Kerry et du gouverneur du Massachusetts Deval Patrick.

    Clinton a également remporté l'État du New Jersey et le plus grand prix du vote populaire en Californie, où elle a pu arrêter le mouvement d'Obama avec deux blocs cruciaux d'électeurs. Elle a gagné les électeurs latinos de 32 points même si Obama a été soutenu par le plus grand journal de langue espagnole de l'État. Elle a gagné par 18 points chez les femmes malgré un rassemblement largement médiatisé auquel ont participé Michele Obama, Oprah Winfrey et Caroline Kennedy, au cours duquel la première dame de Californie, Maria Shriver, a fait une apparition surprise et a été approuvée.

    Obama, pour sa part, peut se vanter d'avoir récupéré le Connecticut, un État situé dans l'arrière-cour de Clinton. Il a également volé plus de voix à son État d'origine, New York, qu'elle ne lui en a pris dans l'Illinois. Et Obama a revendiqué sa part des États toss-up, remportant le vote populaire dans le Colorado et le Delaware. Ces victoires, ainsi que ses victoires en Géorgie et en Alabama, ont permis à Obama, comme Clinton, de revendiquer un ensemble de victoires géographiquement diversifié. Par plusieurs mesures, Obama était le vainqueur : il a remporté 13 États contre huit pour Clinton, et il a gagné plus de délégués promis. Cela lui donne un élan supplémentaire pour des primaires prometteuses au cours des deux prochaines semaines. Les concours des deux prochaines semaines en Virginie, dans le Maryland et à Washington, D.C., le 12 février, suivis du Wisconsin et d'Hawaï le 19 février, le favorisent tous. Son record de collecte de fonds de 32 millions de dollars en janvier montre qu'il aura plus d'argent que Clinton pour mener une campagne prolongée. Obama aura également le temps de se faire mieux connaître, notamment pour les primaires du 4 mars en Ohio et au Texas, qu'il ne l'a fait dans les 22 États dans lesquels il a concouru aujourd'hui.

    Les sondages à la sortie des urnes dans les 16 États primaires dans lesquels ils ont été effectués ont montré que les contours de la course tels que nous les connaissons sont toujours en place. Obama a bien fait avec les Afro-Américains, les hommes, les riches, les diplômés universitaires et les électeurs libéraux. Clinton continue de bien faire avec les femmes, les électeurs plus âgés, les Latinos et les personnes moins instruites et à faible revenu. À l'intérieur de ces modèles, certains changements étaient visibles. Dans les récents sondages nationaux, l'avance de Clinton chez les femmes était de 15 points de pourcentage. Les sondages de sortie ont montré que sa marge chez les femmes n'était que de sept points de pourcentage (bien que chez les femmes blanches, sa marge était de 20 points de pourcentage). Obama a également enregistré de solides performances parmi les électeurs masculins blancs, ramassant 40% en Géorgie et près de 50% en Californie.

    Les deux candidats ont profité de leurs forces mais n'ont pas mis de côté les questions sur leurs faiblesses. Obama a battu Clinton de 40 points parmi les 52 % d'électeurs qui disent vouloir le changement. Clinton l'a battu de 91 % à 5 % parmi ceux qui disent que l'expérience est la qualité la plus importante d'un candidat, mais ce groupe ne représentait que 22 % des électeurs.

    Au cours d'une année politique au cours de laquelle la sagesse conventionnelle a pris coups après coups, aucune hypothèse n'a peut-être été rendue plus obsolète que l'idée que le système primaire à l'avant-garde imposerait un premier vainqueur au peuple américain. Je te suggère d'ignorer ça Un mois à vivre annonce et prévoyez de vivre au moins à travers la Convention démocrate.


    7 gagnants du Super Tuesday qui ont décroché la nomination

    Le Super Tuesday est un gros problème pour les candidats à la présidentielle alors qu'ils continuent de faire campagne et de se disputer le poste le plus élevé du pays. La série massive de caucus et de primaires qui se déroulent en une journée affecte à la fois les partis démocrate et républicain. Les candidats ont fait campagne avec avidité dans tout le pays. Le grand événement affecte également bien plus que les États-Unis contigus. Les Samoa américaines et les démocrates à l'étranger auront la possibilité de faire entendre leur voix alors qu'ils cherchent à réduire le champ et à aider leurs partis respectifs à trouver un candidat à la présidence. Pour mieux prédire avec précision ce que signifient les résultats du Super Tuesday pour la gauche et la droite, il est assez utile de jeter un coup d'œil en arrière. Les anciens gagnants du Super Tuesday qui ont remporté la nomination comprennent de nombreux présidents ainsi que des poids lourds politiques qui ont continué à faire de grandes choses.

    Le premier Super Tuesday formel à avoir eu lieu en 1984. Au cours du cycle électoral suivant, la clameur pour l'événement avait continué de monter, notamment dans le Sud. Après tant de saisons électorales avec ce qu'ils pensaient être un peu d'attention de la part des candidats, les démocrates du Sud ont élaboré un plan pour forcer les politiciens à en tenir compte. Ils considéraient le Super Tuesday comme leur grand moment. Le Super Tuesday de 1988 a vu 21 États organiser des primaires et des caucus. Considérant que l'événement inaugural n'avait que neuf événements, le Super Tuesday de 1988 devait être une victoire majeure. Le chemin du vainqueur démocrate cette année-là raconte cependant une histoire nettement différente.

    Voici un aperçu des candidats à la présidentielle qui ont remporté le Super Tuesday, puis ont également pris la nomination de leur parti – mais pas nécessairement la présidence.

    1988 — Michael Dukakis

    L'ancien gouverneur du Massachusetts, Michael Dukakis, a réussi à remporter les deux plus grands États lors du Super Tuesday de 1988. Cependant, sa victoire n'a fait que diviser davantage le parti démocrate à l'époque. Le nombre de 372 délégués remportés par Dukakis n'était que de 22 de plus que le candidat à la deuxième place, le révérend Jesse Jackson. Cependant, ce ne serait qu'à la Convention nationale démocrate que Dukakis serait fermement et formellement nommé président. Jackson et de nombreux autres candidats ont refusé de céder jusqu'à ce point. Dukakis allait perdre contre George H.W. Buisson.

    1992 — Bill Clinton

    Il y a près de deux décennies et demie, l'ancien gouverneur de l'Arkansas Bill Clinton était considéré comme un parent inconnu du parti démocrate lorsqu'il a annoncé son intention de se présenter à la présidence. Lors du Super Tuesday 1992, le candidat s'est solidement imposé comme le favori du retour. Clinton a remporté tous les États du Sud pour organiser un caucus ou une primaire le Super Tuesday. Une victoire aussi décisive est ce qui a finalement renversé le scénario des élections de 1992. Clinton allait non seulement recevoir l'investiture démocrate, mais être élu président.

    1996 — Bob Dole

    La troisième fois, c'était le charme de l'ancien sénateur du Kansas, Bob Dole, qui n'avait pas réussi à décrocher l'investiture présidentielle républicaine lors de sa campagne en 1980 et 1988. Le balayage total de Dole lors de la série de caucus et de primaires du Super Tuesday de 1996 l'a effectivement cimenté en tant que candidat du GOP. . Sa victoire a décidé le terrain républicain de manière si convaincante que son collègue candidat Steve Forbes a mis fin à sa campagne le lendemain du Super Tuesday. "Je pense qu'il est assez clair maintenant que Bob Dole sera le nominé", a déclaré Dole, s'exprimant à la troisième personne après sa grande victoire.

    2000 — Al Gore

    Qu'est-ce que le leader du GOP Donald Trump et l'ancien vice-président Al Gore ont en commun ? Les deux sont les seuls politiciens de leurs partis respectifs à avoir remporté chaque délégué à la primaire de Caroline du Sud. Si le modèle de victoires massives de Trump se poursuit, l'histoire pourrait se répéter encore une fois pour le magnat de l'immobilier, lui donnant encore un autre point commun avec Gore. Après sa grande victoire dans l'État de Palmetto, l'ancien militant du changement climatique a connu un Super Tuesday 2000 très remarquable au cours duquel il a remporté les 11 États qui ont organisé des primaires et des caucus.

    2004 — John Kerry

    Le Super Tuesday 2004 de John Kerry a été incroyablement dominant. L'actuel secrétaire d'État a remporté neuf des dix États qui ont organisé des caucus et des primaires. Les démocrates étaient le parti à surveiller en 2004 en raison de la demande de réélection du président George W. Bush. Beaucoup considéraient Kerry comme un candidat solide pour vaincre Bush et il s'en est approché lors des élections générales, tombant au 43e président par seulement 118 000 voix exprimées dans l'État clé de l'Ohio.

    2008 — John McCain

    Les résultats du Super Tuesday 2008 ont presque cimenté la nomination présidentielle du GOP du sénateur de l'Arizona John McCain. Bien que le sénateur ait perdu contre l'actuel président Barack Obama, il a néanmoins mené une campagne compétitive qui a radicalement changé à la suite de la série de caucus et de primaires. McCain est arrivé en tête dans neuf États, réussissant à remporter des victoires dans des États riches en délégués, dont la Californie et le Missouri. Le Super Tuesday 2008 a également vu un changement d'attitude pour McCain, qui semblait sentir sa nomination imminente avant la Convention nationale républicaine cette année-là. S'exprimant lors d'un rassemblement dans son État d'origine la nuit du Super Tuesday, McCain a déclaré ceci à propos de son véritable Super Tuesday :

    2012 — Mitt Romney

    Il a fallu beaucoup à l'homme qui affronterait finalement Obama lors des élections de 2012 pour décrocher l'investiture républicaine. Lors du Super Tuesday 2012, Mitt Romney a remporté six des 10 États. La victoire n'était pas un coup majeur, mais cela signifiait un moment important dans la campagne de Romney. Suite au mélange de primaires et de caucus, Romney a gagné suffisamment de délégués pour le mettre bien au-dessus de ses candidats rivaux. Avec 404 délégués au total après le Super Tuesday, l'ancien gouverneur du Massachusetts avait plus de délégués que les trois autres candidats républicains réunis. Une telle avance était ce qui a finalement conduit à la nomination présidentielle de Romney.


    'Super Tuesday 2000 a accompli exactement ce pour quoi les réparateurs l'ont conçu'

    Après les premiers concours de l'année électorale dans l'Iowa et le New Hampshire, les républicains ont emprunté la route panoramique du Super Tuesday qui a traversé la Caroline du Sud, le Michigan et la Virginie. Les démocrates y sont allés plus directement, au milieu de beaucoup moins de querelles et sans presque autant de divertissement. Hier soir, pourtant, les deux partis américains se sont retrouvés pour retrouver leurs nominations présidentielles au même endroit et au même rythme.

    Le Super Tuesday 2000 a accompli exactement ce pour quoi les fixateurs l'avaient conçu, en permettant aux deux favoris de l'establishment du parti d'accumuler des victoires catégoriques lors des compétitions d'hier, ce qui a mis fin aux espoirs de leurs challengers respectifs. Le concours en novembre sera Al Gore contre George W Bush, comme les chefs du parti l'avaient prévu. Bill Bradley, ne veux-tu pas rentrer chez toi maintenant. Et au revoir Johnnie McCain.

    Côté démocrate, les résultats d'hier soir ont été un triple triomphe pour Al Gore. Non seulement le vice-président a renversé le défi de Bill Bradley partout où il a relevé la tête, donnant à Gore onze victoires sur onze hier. Il a également remporté chaque concours par une distance. Et, en plus, Gore a eu la satisfaction d'accomplir une mission d'exclusion qu'il a lui-même aidé à planifier.

    Les victoires du vice-président étaient énormes. Gore a gagné en Californie, où Bradley était censé avoir autant de soutien dans la Silicon Valley qu'il a gagné à New York, où Bradley était censé être récompensé pour ces années idolâtrées sur le terrain de basket des Knicks qu'il a gagné dans le Missouri, où Bradley est né et a grandi il a gagné en Nouvelle-Angleterre, où les démocrates sont censés se pencher sur le genre d'alternative de gauche douce que Bradley proposait. Dans la plupart des endroits, Gore n'a pas seulement vaincu Bradley, il l'a submergé. La marge était de plus de 65 points en Géorgie, un État avec un gouverneur démocrate modéré, un résultat qui, en soi, est sûrement suffisant pour que Bradley voit la futilité de continuer la semaine prochaine, quand il y a six autres primaires sud.

    En supposant que Bradley se retire maintenant, comme il le fera sûrement, la refonte du Super Tuesday 2000 a fonctionné exactement comme les gens de Gore l'avaient prévu. Ils ont eux-mêmes déplacé la primaire californienne dans le calendrier de juin à mars précisément afin de faire en sorte que le plus grand État - auquel Gore a travaillé pendant des années - compte davantage dans l'ordre des choses. Cela a fait du 7 mars un obstacle que seul un candidat bien financé et bien fondé pourrait franchir. Hier a été à tous égards une victoire pour la machine démocrate qu'Al Gore contrôle.

    Mais un triomphe en miroir s'est également joué hier du côté républicain. Le 7 mars a également été taillé sur mesure pour le favori George W Bush, avec son argent, ses avenants, son organisation et son conservatisme. Ici aussi, la multiplication des concours a permis au leader de battre un rival surmené. Si la Californie n'avait pas voté hier, la série de petites victoires de McCain dans les États de la Nouvelle-Angleterre serait beaucoup plus impressionnante qu'elle ne le fait ce matin, lorsqu'elle est éclipsée par ses défaites en Californie et ailleurs.

    En termes d'États individuels gagnés et perdus dans cette campagne, McCain et Bush restent encore plus ou moins compétitifs ce matin. Mais aujourd'hui, le poids et l'élan sont irrésistiblement chez Bush. La Californie, l'Ohio et une majorité parmi les électeurs de la politique byzantine de New York donnent au gouverneur du Texas les victoires les plus importantes.

    Les mauvaises perspectives pour McCain ne font qu'empirer si l'on considère que les neuf prochaines primaires républicaines - trois dans les États des montagnes de l'ouest ce week-end et six dans le sud la semaine prochaine - semblent toutes porter le nom de Bush. Cette fois la semaine prochaine, comme McCain ne le sait que trop bien, les choses sembleront encore plus terriblement difficiles qu'elles ne le sont déjà aujourd'hui. Il n'est pas étonnant que le camp McCain soit massivement divisé ce matin sur presque toutes les décisions qu'il doit maintenant prendre. Continuer ou arrêter. S'attacher ou non au Parti réformiste. Revenir à la planche à dessin pour 2004 ou pas.

    Pourtant, en écoutant Bush et McCain s'adresser à leurs partisans hier soir, il ne faisait aucun doute qu'ils reconnaissaient tous les deux que c'était le moment décisif de la campagne de nomination de 2000. Bush, comme Gore, s'est adressé aux élections de novembre et non aux primaires de la semaine prochaine. McCain semblait signaler qu'après un jour ou deux de réflexion, il se retirerait. Les mathématiques du décompte des délégués pour la convention nationale sont tout simplement contre lui.

    Et ce sera donc, comme certains l'avaient prévu et beaucoup le craignaient, une élection générale établissement contre établissement, mais avec deux candidats qui sont loin d'être interchangeables. La grande question aujourd'hui, alors que les rebelles se préparent à se retirer du terrain, est ce qui arrive à leurs électeurs ? Il n'est pas certain que Bush ou Gore aient un attrait immédiat pour ce qui, il y a quelques semaines, s'appelait « la majorité McCain ». joueur dans le nouveau jeu. La plus grande probabilité est que les rebelles politiques décident simplement de ne pas participer, réduisant encore le taux de participation en novembre dans un pays où moins de la moitié de l'électorat vote désormais aux élections présidentielles.


    2012 : Romney remporte son deuxième tour

    Crédit : AP / Stéphan Savoia

    Le Super Tuesday en 2012, Romney a remporté six concours républicains, dont l'État clé de l'Ohio, tandis que l'ancien sénateur de Pennsylvanie, Rick Santorum, a remporté trois et Gingrich, l'ancien président de la Chambre, n'a remporté que son État d'origine, la Géorgie. Le titulaire sortant de la Maison Blanche, Obama, a balayé le Super Tuesday du côté démocrate sans aucune concurrence sérieuse. Il a battu Romney pour être réélu à l'automne.
    Ci-dessus, Romney sourit en s'adressant à ses partisans lors de son rassemblement électoral du Super Tuesday le 6 mars 2012 à Boston. Il a facilement gagné sur son propre terrain, le Massachusetts.


    Discours de Barack Obama du 5 février

    BARACK OBAMA : Merci. (Acclamations, applaudissements.) Merci. Merci.

    Merci. Merci beaucoup. Merci. Merci.

    Eh bien, tout d'abord, permettez-moi de dire que je ne pouvais pas avoir un meilleur sénateur principal que notre grand sénateur de l'État de l'Illinois, Dick Durbin. (Acclamations, applaudissements.)

    J'ai trop d'amis pour mentionner chacun d'eux individuellement. Mais c'est bon d'être de retour à la maison. (Acclamations, applaudissements.) Il est bon d'être à la maison. C'est bon d'être à la maison. C'est bien d'avoir Michelle à la maison. (Acclamations, applaudissements.) Les filles sont avec nous ce soir, mais nous leur avons demandé : "Voulez-vous monter sur scène ?" Et Malia, notre fille de neuf ans, a dit : "Papa, tu sais que ce n'est pas mon truc. " (Rires.) Alors ils sont en haut et font ce qu'ils font. (Rire.)

    Avant de commencer, je veux juste envoyer mes condoléances aux victimes des tempêtes qui ont frappé le Tennessee et l'Arkansas aujourd'hui. Ils sont dans nos pensées et dans nos prières, et nous espérons que notre gouvernement fédéral réagira rapidement et rapidement pour s'assurer qu'ils obtiennent toute l'aide dont ils ont besoin. (Applaudissements.)

    Les bureaux de vote viennent de fermer en Californie. (Acclamations, applaudissements.) Et les votes sont toujours comptés dans les villes et les villages à travers l'Amérique. Mais il y a une chose --

    MEMBRE DU PUBLIC : Nous vous aimons, Barack.

    MONSIEUR. OBAMA : Tu sais que je t'aime en retour. (Rires, acclamations, applaudissements.) Mais il y a une chose en cette nuit de février que nous n'avons pas besoin de connaître les résultats finaux. Notre heure est venue. (Acclamations, applaudissements.) Notre heure est venue. Notre mouvement est réel. (Acclamations, applaudissements.) Et le changement arrive en Amérique. (Acclamations, applaudissements.)

    À seulement quelques centaines de kilomètres d'ici, il y a presque un an jour pour jour, comme l'a dit Dick, nous nous sommes tenus sur les marches de l'ancienne capitale de l'État pour réaffirmer une vérité qui a été dite il y a tant de générations, qu'une maison divisée ne peut pas tenir - - (acclamations) -- que nous sommes plus qu'une collection d'états rouges et d'états bleus. Nous sommes et serons toujours les États-Unis d'Amérique. (Acclamations, applaudissements.)

    Ce qui a commencé comme un murmure à Springfield s'est rapidement propagé à travers les champs de maïs de l'Iowa, où les agriculteurs et les ouvriers d'usine, les étudiants et les personnes âgées se sont levés en nombre que nous n'avions jamais vu auparavant. Ils se sont levés pour dire que peut-être cette année nous n'avons pas à nous contenter de la politique où marquer des points est plus important que de résoudre des problèmes. (Acclamations, applaudissements.) Peut-être que cette année, nous pourrons enfin commencer à faire quelque chose pour les soins de santé que nous ne pouvons pas nous permettre. (Acclamations.) Peut-être que cette année, nous pouvons commencer à faire quelque chose au sujet des hypothèques que nous ne pouvons pas payer. Peut-être que cette année, cette fois peut être différente. (Acclamations, applaudissements.)

    Leurs voix ont résonné des collines du New Hampshire aux déserts du Nevada, où les enseignants, les cuisiniers et les employés de cuisine se sont levés pour dire que peut-être que Washington n'avait plus besoin d'être dirigé par des lobbyistes. (Acclamations, applaudissements.) Peut-être que les voix du peuple américain pourront enfin être entendues à nouveau. (Acclamations, applaudissements.)

    Ils ont atteint la côte de la Caroline du Sud, quand les gens ont dit que nous n'avions peut-être pas besoin d'être divisés par race, région et sexe - (acclamations, applaudissements) - que les écoles en ruine volaient l'avenir des enfants noirs et blancs. -- (acclamations, applaudissements) -- que nous pouvons nous rassembler et construire une Amérique qui donne à chaque enfant du monde entier la possibilité de réaliser ses rêves. Ce temps peut être différent. (Acclamations, applaudissements.)

    Et aujourd'hui, en ce mardi de février, dans les États du nord et du sud, de l'est et de l'ouest, ce qui a commencé comme un murmure à Springfield s'est enflé en un chœur de millions de personnes appelant au changement. (Acclamations, applaudissements.) C'est un refrain qui ne peut être ignoré, un refrain qui ne peut être découragé. Cette période peut être différente car cette campagne pour la présidence des États-Unis d'Amérique est différente. (Acclamations, applaudissements.)

    (Chants de "Oui, nous pouvons! Oui, nous pouvons!")

    C'est différent pas à cause de moi. C'est différent à cause de vous -- (acclamations, applaudissements) -- parce que vous en avez marre d'être déçu et que vous en avez marre d'être déçu. (Acclamations, applaudissements.) Vous en avez assez d'entendre des promesses faites et des plans proposés dans le feu de l'action, pour n'avoir rien changé lorsque tout le monde retourne à Washington. (Acclamations, applaudissements.)

    Rien ne change parce que les lobbyistes écrivent simplement un autre chèque ou que les politiciens commencent à se demander comment gagner les prochaines élections au lieu de savoir pourquoi ils devraient -- (acclamations, applaudissements) -- ou parce qu'ils se concentrent sur qui est en hausse et qui est en panne au lieu de qui questions.

    Et tandis que Washington est consumé par le même drame, les mêmes divisions et distractions, une autre famille affiche une pancarte « À vendre » dans leur cour avant, une autre usine ferme ses portes, un autre soldat fait ses adieux alors qu'il part pour un autre tour de service dans une guerre qui devrait n'ont jamais été autorisés et n'auraient jamais dû être menés -- (acclamations, applaudissements) -- cela continue encore et encore. (Acclamations, applaudissements.)

    Mais lors de cette élection, en ce moment, vous vous levez dans tout le pays pour dire : "Pas cette fois" -- (acclamations) -- "pas cette année."

    (La foule dit à l'unisson, " Pas cette année.")

    Les enjeux sont trop élevés et les défis trop grands pour jouer le même match à Washington avec les mêmes joueurs de Washington et s'attendre d'une manière ou d'une autre à un résultat différent. Ce temps doit être différent. Cette fois, il faut tourner la page. Cette fois, nous devons écrire un nouveau chapitre de l'histoire américaine. (Acclamations, applaudissements.) Cette fois, nous devons saisir l'occasion. (Acclamations, applaudissements.)

    Maintenant, il ne s'agit pas de moi et il ne s'agit pas du sénateur Clinton. Comme je l'ai déjà dit, elle était une amie avant cette campagne. Elle sera une amie une fois que ce sera fini. (Acclamations.) Je la respecte. Je la respecte en tant que collègue. Je la félicite pour ses victoires ce soir. Elle a fait une course exceptionnelle.

    Mais cet automne, cet automne, nous devons au peuple américain un vrai choix. (Acclamations, applaudissements.) Nous devons choisir entre le changement et la même chose. Nous devons choisir entre regarder en arrière et regarder en avant. (Acclamations, applaudissements.) Nous devons choisir entre notre futur et notre passé.

    C'est un choix entre entrer dans cette élection avec des républicains et des indépendants déjà unis contre nous ou aller contre leur candidat avec une campagne qui a uni les Américains de tous les partis, de tous les horizons, de toutes les races, de toutes les religions, autour d'un objectif commun. . (Acclamations, applaudissements.)

    C'est un choix entre avoir un débat avec l'autre partie sur qui a le plus d'expérience à Washington ou en avoir un sur qui est le plus susceptible de changer Washington -- (acclamations, applaudissements) -- parce que c'est un débat que nous peut gagner. (Acclamations, applaudissements.)

    C'est un choix entre un candidat qui a pris plus d'argent des lobbyistes de Washington que les républicains dans cette course et une campagne qui n'a pas pris un centime de leur argent parce que nous avons été financés par vous. Vous avez financé cette campagne. (Acclamations, applaudissements.)

    (Chants de "Oui, nous pouvons! Oui, nous pouvons!")

    Et si je suis votre candidat, mon adversaire ne pourra pas dire que j'ai voté pour la guerre en Irak, parce que je ne l'ai pas -- (acclamations) -- ou que j'ai donné à George Bush le bénéfice du doute sur l'Iran, parce que je n'ai pas -- (acclamations, applaudissements) -- ou que je soutiens la doctrine Bush-Cheney de ne pas parler aux dirigeants que nous n'aimons pas, parce que je suis profondément en désaccord avec cette approche. (Acclamations, applaudissements.) Et il ne pourra pas dire que j'ai hésité sur quelque chose d'aussi fondamental que de savoir s'il est acceptable ou non pour l'Amérique d'utiliser la torture, parce que ce n'est jamais acceptable. C'est le choix de cette élection. (Acclamations, applaudissements.)

    Les républicains candidats à la présidence se sont déjà attachés au passé. Ils parlent d'une guerre de 100 ans en Irak. Ils parlent de milliards de plus d'allégements fiscaux pour les plus riches, qui n'en ont pas besoin et ne les ont même pas demandés, des allégements fiscaux qui hypothèquent l'avenir de nos enfants sur une montagne de dettes à une époque où il y a des familles qui ne peuvent pas payer leurs factures médicales et les étudiants qui ne peuvent pas payer leurs frais de scolarité. (Acclamations, applaudissements.)

    Ces républicains courent sur la politique d'hier. Et c'est pourquoi notre parti doit être le parti de demain. (Acclamations, applaudissements.) Et c'est le parti que j'ai l'intention de diriger en tant que président des États-Unis d'Amérique. (Acclamations, applaudissements.)

    Je serai le président qui mettra fin aux allégements fiscaux aux entreprises qui expédient nos emplois à l'étranger - (acclamations) - et commencerai à les mettre dans les poches des Américains qui travaillent dur qui les méritent, et des propriétaires en difficulté qui les méritent et des personnes âgées qui devraient prendre leur retraite dans la dignité et le respect, et les mériter. (Acclamations, applaudissements.)

    Je serai le président qui réunira enfin les démocrates et les républicains pour rendre les soins de santé abordables et disponibles pour chaque Américain. (Acclamations, applaudissements.)

    Nous mettrons un enseignement collégial à la portée de tous ceux qui veulent y aller. (Acclamations, applaudissements.) Et au lieu de simplement parler de la qualité de nos enseignants, nous les récompenserons pour leur grandeur avec un salaire plus élevé et un meilleur soutien. (Acclamations, applaudissements.)

    Et nous exploiterons l'ingéniosité des agriculteurs, des scientifiques et des entrepreneurs pour libérer une fois pour toutes cette nation de la tyrannie du pétrole. (Acclamations, applaudissements.) Et nous investirons dans l'énergie solaire, éolienne et biodiesel, l'énergie propre, l'énergie verte qui peut alimenter le développement économique pour les générations à venir. C'est ce que nous allons faire lorsque je serai président des États-Unis. (Acclamations, applaudissements.)

    Quand je serai président, nous mettrons fin à la politique de la peur -- (acclamations, applaudissements) -- une politique qui utilise le 11 septembre comme moyen de faire peur aux votes. Nous allons commencer à voir le 11 septembre comme un défi qui devrait unir l'Amérique et le monde contre les menaces communes du 21e siècle, le terrorisme et les armes nucléaires, le changement climatique et la pauvreté, le génocide et la maladie. (Acclamations, applaudissements.)

    Nous pouvons le faire. (Acclamations, applaudissements.) Nous pouvons le faire.

    (La foule dit à l'unisson, "Oui, nous pouvons.")

    Mais ce ne sera pas facile. It will require struggle and it will require sacrifice. There will be setbacks, and we will make mistakes. And that is why we need all the help we can get. (Cheers, applause.)

    So tonight I want to speak directly to all those Americans who have yet to join this movement but still hunger for change. They know it in their gut. They know we can do better than we're doing. They know that we can take our politics to a higher level. But they're afraid. They've been taught to be cynical. They're doubtful that it can be done.

    But I'm here to say tonight to all of you who still harbor those doubts, we need you. (Cheers, applause.) We need you to stand with us. (Cheers, applause.) We need you to work with us. (Cheers, applause.) We need you to help us prove that together, ordinary people can still do extraordinary things in the United States of America. (Cheers, applause.)

    I am blessed to be standing in the city where my own extraordinary journey of service began. (Cheers, applause.) You know, just a few miles from here, down on the south side, in the shadow of a shuttered steel plant, it was there that I learned what it takes to make change happen. I was a young organizer then -- in fact, there are some folks here who I organized with -- a young organizer intent on fighting joblessness and poverty on the south side.

    And I still remember one of the very first meetings I put together. We had worked on it for days. We had made phone calls. We had knocked on doors. We had put out fliers. But on that night, nobody showed up. (Laughter.) Our volunteers who had worked so hard felt so defeated, they wanted to quit. And to be honest, so did I. But at that moment, I happened to look outside and I saw some young boys tossing stones at a boarded-up apartment building across the street. They were like the boys in so many cities across the country, little boys, but without prospects, without guidance, without hope for the future. And I turned to the volunteers and I asked them, "Before you quit, before you give up, I want you to answer one question: What will happen to those boys if we don't stand up for them?" (Cheers, applause.)

    And those volunteers, they looked out that window and they saw those boys and they decided that night to keep going, to keep organizing, keep fighting for better schools, fighting for better jobs, fighting for better health care. And I did too. And slowly but surely, in the weeks and months to come, the community began to change.

    You see, the challenges we face will not be solved with one meeting in one night. It will not be resolved on even a Super Duper Tuesday. Change will not come if we wait for some other person or if we wait for some other time. We are the ones we've been waiting for. (Cheers, applause.) We are the change that we seek. We are the hope of those boys who have so little, who've been told that they cannot have what they dream, that they cannot be what they imagine. Yes, they can. (Cheers, applause.)

    We are the hope of the father who goes to work before dawn and lies awake with doubt that tells him he cannot give his children the same opportunities that someone gave him. Yes, he can.

    (Crowd says in unison, "Yes, he can.")

    We are the hope of the woman who hears that her city will not be rebuilt, that she cannot somehow claim the life that was swept away in a terrible storm. Yes, she can.

    (Crowd says in unison, "Yes, she can.")

    We are the hope of the future, the answer to the cynics who tell us our house must stand divided, that we cannot come together, that we cannot remake this world as it should be.

    We know that we have seen something happen over the last several weeks, over the past several months. We know that what began as a whisper has now swelled to a chorus that cannot be ignored -- (cheers, applause) -- that will not be deterred, that will ring out across this land as a hymn that will heal this nation -- (cheers, applause) -- repair this world, make this time different than all the rest. Yes, we can.

    Let's go to work. Yes, we can. Yes, we can. Yes, we can.

    (Chants of "Yes, We Can! Yes, We Can!")

    Thank you, Chicago. Let's go get to work. Je vous aime. (Cheers, applause.)


    Historical Events in 2008

      13th Critics' Choice Movie Awards: No Country for Old Men wins Best Film College Football, 10th BCS National Championship Louisiana Superdome, New Orleans: #2 LSU beats #1 Ohio State, 38-24 New Jersey officially apologizes for slavery, becoming the first Northern state to do so.

    Cinéma et télévision Récompenses

    Event of L'intérêt

    Jan 8 Joe Gibbs retires, for the second time, as head coach of the Washington Redskins

    Golden Globes

    Jan 13 65th Golden Globes (announced): Atonement, Daniel Day-Lewis, & Julie Christie win

      Orlando Magic knock down a then NBA-record 23 3-pointers in 37 attempts (62.2%) Jameer Nelson goes 5-for-5 from beyond the arc as Magic beat the Sacramento Kings, 139-107 MESSENGER spacecraft performs a Mercury flyby

    United Nations

    Jan 18 The United Nations announce George Clooney as a UN messenger of peace

      AFC Championship, Gillette Stadium, Foxborough: New England Patriots beat San Diego Chargers, 21-12 NFC Championship, Lambeau Field, Green Bay: New York Giants beat Green Bay Packers, 23-20 (OT)

    Event of L'intérêt

    Jan 20 "Breaking Bad", created by Vince Gilligan and starring Bryan Cranston and Aaron Paul premieres on AMC

      Black Monday in worldwide stock markets. FTSE 100 had its biggest ever one-day points fall, European stocks closed with their worst result since 9/11, and Asian stocks drop as much as 15%. The Eyak language in Alaska becomes extinct as its last native speaker dies

    Open d'Australie Tennis Féminin

    Jan 26 Australian Open Women's Tennis: Russian Maria Sharapova wins her first and only Australian title beats Ana Ivanović of Serbia 7-5, 6-3

    Hommes australiens Open de tennis

    Jan 27 Australian Open Men's Tennis: Novak Đoković beats Jo-Wilfried Tsonga of France 4-6, 6-4, 6-3, 7-6 to become first Serbian player to win a Grand Slam title

      56th NHL All-Star Game, Phillips Arena, Atlanta, GA: Eastern Conference beats Western Conference, 8-7 MVP: Eric Staal, Carolina, C 24th Sundance Film Festival: "Frozen River", directed by Courtney Hunt, wins Grand Jury Prize Dramatic Canadian jockey Russell Baze rides his 10,000th career winner aboard Two Step Cat in 3rd race at Golden Gate Fields, Albany, CA prevails in a 3-horse photo finish Minnesota starter Johan Santana signs a 6-year, $137.5 million deal with the New York Mets to become the highest-paid pitcher in MLB history trade from Twins to Mets official the next day

    Super Bowl

    Feb 3 Super Bowl XLII, University of Phoenix Stadium, Glendale, AZ: New York Giants beat New England Patriots, 17-14 MVP: Eli Manning, New York, QB

      A major tornado outbreak across the Southern United States leaves at least 58 dead, the most since the May 31, 1985 outbreak that killed 88. 58th Berlin International Film Festival: "Elite Squad" wins the Golden Bear Nebraska bans electric chair as sole execution method The 2008 Namdaemun fire severely damages Namdaemun, the first National Treasure of South Korea.

    Grammy Récompenses

    Feb 10 50th Grammy Awards: Amy Winehouse wins 5 awards including song "Rehab", Herbie Hancock wins Album of the Year

    BAFTA Récompenses

    Feb 10 61st British Film and Television Awards (BAFTAS): "Atonement" Best Film, Ethan and Joel Coen Best Director

    NBA All-Star Jeu

    Feb 17 57th NBA All-Star Game, New Orleans Arena, New Orleans, LA: East beats West, 134-128 MVP: LeBron James, Cleveland Cavaliers, F

      50th Daytona 500: Ryan Newman wins shootout going into the final turn from Tony Stewart, and the Busch brothers, Kurt and Kyle

    Event of L'intérêt

    Feb 18 Laureus World Sports Awards, Marinsky Theatre, St. Petersburg, Russia: Sportsman: Roger Federer Sportswoman: Justine Henin Team: South African Men's National Rugby Union team

      Toshiba announces its formal recall of its HD DVD video format, ending the format war between it and Sony's Blu-Ray Disc Serzh Sargsyan wins the Armenian Presidential Election B-2 Spirit of the USAF crashes at Guam. Crew survives but aircraft written off, the most expensive air crash in human history (aircraft alone cost $1.2Bn). B-2 had a perfect safety record before the crash not one B-2 ever crashed. 28th Golden Raspberry Awards: "I Know Who Killed Me" wins

    Event of L'intérêt

    Feb 24 Fidel Castro retires as the President of Cuba due to ill health after nearly fifty years

    Academy Récompenses

      Former Prime Minister of Thailand Thaksin Shinawatra is arrested on corruption charges upon returning to Thailand after months of exile. Riots in Yerevan, Armenia concerning the Armenian presidential election, 2008 come to a fatal end, with police forces clashing with civilians in their peaceful protest, resulting in 8 deaths.

    Album Release

    Mar 3 Duffy releases her debut album "Rockferry" (2009 Grammy Best Pop Vocal Album)

    Event of L'intérêt

    Mar 11 Plácido Domingo named "The King of Singers" in BBC Music Magazine, based on voting by 16 renowned opera critics for the April 2008 issue

      Streaming service Hulu launches for public access in the United States Gold prices on the New York Mercantile Exchange hit $1,000.00 an ounce for the first time.

    WrestleMania

    Mar 30 WrestleMania XXIV, Florida Citrus Bowl, Orlando, FL: Kane defeats Chavo Guerrero Randy Orton beats Triple H and John Cena in a title Triple Threat match The Undertaker downs Edge

      Aloha Airlines, a bankrupt airline, permanently ends passenger service New York Yankees set a MLB record by winning their 11th straight home opener, 3-2 against Toronto Blue Jays

    #1 dans le Graphiques

    Apr 3 Mariah Carey overtakes Elvis Presley's record of 17 No. 1 US hits with her 18th ‘Touch My Body’, only The Beatles have more with 20

      Raid on Fundamentalist Church of Jesus Christ of Latter Day Saints owned YFZ Ranch in Texas 401 children and 133 women taken into state custody 161st Grand National: 7/1 joint favourite Comply or Die wins in Irish jockey Timmy Murphy's 11th attempt, 4 lengths ahead of King John's Castle Kraft Nabisco Championship Women's Golf, Mission Hills CC: top-ranked Lorena Ochoa of Mexico shoots a bogey-free final round 67 to win by 5 strokes ahead of Suzann Pettersen and Annika Sörenstam 70th NCAA Men's Basketball Championship: Kansas beats Memphis, 75-68 first time since seeding began, all 4 top seeds advance to the Final Four The construction of the world's first building to integrate wind turbines completes, in Bahrain. 27th NCAA Women's Basketball Championship: Tennessee beats Stanford, 64-48 Volunteers' back-to-back titles coach Pat Summitt, 8 national championships

    US Masters Golf

    Apr 13 72nd US Masters Tournament, Augusta National GC: Trevor Immelman of South Africa wins his first major title, 3 strokes ahead of Tiger Woods Immelman leads, or ties for the lead after every round

    CMT Music Récompenses

    Apr 14 42nd CMT Music Awards: Taylor Swift and Trace Adkins win

    Event of L'intérêt

    Apr 16 Start of Papal Journey of Pope Benedict XVI to the United States

      NBA owners give approval of a potential Seattle SuperSonics' relocation to Oklahoma City in a 28–2 vote by the Board of Governors Danica Patrick driving for Andretti Green Racing wins the Indy Japan 300 at Twin Ring Motegi first female driver in history to win an IndyCar Series race 54th British Academy Television Awards: "Fonejacker" Best Comedy, "The Street" best Drama The United States Air Force retires the F-117 Nighthawk. 112th Boston Marathon: 3rd straight men's title for Robert Kipkoech Cheruiyot of Kenya in 2:07:45 Dire Tune of Ethiopia women's winner in 2:25:25 NFL Draft: University of Michigan offensive tackle Jake Long first pick by Miami Dolphins

    Event of L'intérêt

    Apr 30 Two skeletal remains found near Ekaterinburg, Russia, were confirmed by Russian scientists to be the remains of Alexei Nikolaevich, Tsarevich of Russia and one of his sisters

    Event of L'intérêt

    Apr 30 Heidi Klum launches her clothing line for Jordache

      The London Agreement on translation of European patents, concluded in 2000, enters into force in 14 of the 34 Contracting States to the European Patent Convention. Cyclone Nargis makes landfall in Myanmar killing over 130,000 people and leaving millions of people homeless

    Film Release

    May 2 First film in the Marvel Cinematic Universe released "Iron Man" directed by Jon Favreau, starring Robert Downey Jr. as Tony Stark

    Agreement of L'intérêt

    May 4 Seth MacFarlane reaches an agreement worth $100 million with Fox to keep "Family Guy" and "American Dad" on television until 2012, making MacFarlane the world's highest paid television writer

    Event of L'intérêt

    May 7 Dmitry Medvedev is sworn in as the 3rd President of the Russian Federation

    Event of L'intérêt

    May 8 Dmitry Medvedev appoints Vladimir Putin as Russian Prime Minister

    Event of L'intérêt

    May 10 Philippine court acquits Imelda Marcos in a 17-year-old case of 32 counts of illegal transfer of wealth totaling $863 million in Swiss bank accounts

    TV Show Apparence

    May 11 Charo makes a guest appearance on the Latin-themed VH1 reality show Viva Hollywood

      PGA Players Championship, TPC at Sawgrass: Sergio García of Spain claims the biggest win of his career to date in a sudden-death playoff over American Paul Goydos Wenchuan earthquake, measuring 7.8 in magnitude occurs in Sichuan, China, killing over 87,000, injuring 374,643 and leaving homeless between 4.8 million and 11 million people California becomes the second U.S. state after Massachusetts in 2004 to legalize same-sex marriage after the state's own Supreme Court rules a previous ban unconstitutional. 133rd Preakness: Kent Desormeaux aboard Big Brown wins in 1:54.80 English FA Cup Final, Wembley Stadium, London (82,752): Portsmouth beats Cardiff City, 1-0 Nwankwo Kanu scores 37' winner NHL Eastern Conference Final: Pittsburgh Penguins beat Philadelphia Flyers, 4 games to 1

    Musique Récompenses

    May 18 43rd Academy of Country Music Awards: Kenny Chesney, Brad Paisley, and Carrie Underwood win

      NHL Western Conference Final: Detroit Red Wings beat Dallas Stars, 4 games to 2 UEFA Champions League Final, Moscow: Manchester United beats Chelsea, 6-5 on penalties after scores tied at 1-1 after extra time first all-English final in the competition's history The International Court of Justice (ICJ) awards Middle Rocks to Malaysia and Pedra Branca (Pulau Batu Puteh) to Singapore, ending a 29-year territorial dispute between the two countries. 53rd Eurovision Song Contest: Dima Bilan for Russia wins singing "Believe" in Belgrade Indianapolis 500: Scott Dixon of New Zealand wins ahead of Vítor Meira and Marco Andretti 19th winner from pole and first victor from NZ 61st Cannes Film Festival: "The Class" directed by Laurent Cantet wins the Palme d'Or

    Event of L'intérêt

    May 25 Senior PGA Championship Men’s Golf, Oak Hill CC: Jay Haas wins his second title in the event by 1 stroke from Germany’s Bernhard Langer

      The first meeting of the Constituent Assembly of Nepal formally declares Nepal a republic, ending the 240-year reign of the Shah dynasty.

    Monde Enregistrer

    May 31 Usain Bolt breaks the world record in the 100m sprint, with a wind-legal (+1.7m/s) 9.72 seconds

      Super Rugby Final, Christchurch: Canterbury Crusaders claim their 7th title with a 20-12 win over NSW Waratahs Dan Carter kicks 4 penalties & a dropped goal for the home team A fire at the backlot of Universal Studios Hollywood destroys several icons from movies, such as Courthouse Square, the clock tower from Back to the Future, and the King Kong exhibit on the studio tour. IPL Cricket Final, DY Patil Stadium, Mumbai: Rajasthan Royals win inaugural event beat Chennai Super Kings by 3 wickets Yusuf Pathan top scores with 56 (39) Stanley Cup Final, Civic Center, Pittsburgh, PA: Detroit Red Wings defeat Pittsburgh Penguins, 3-2 for a 4-2 series win Red Wings' 11th Championship

    Knighthood

    Jun 4 British TV presenter Michael Parkinson is knighted by Queen Elizabeth at Buckingham Palace

      140th Belmont: Alan Garcia aboard Da Tara wins in 2:29.65 French Open Women's Tennis: Ana Ivanović of Serbia wins her only Grand Slam singles title beats Russian Dinara Safina 6-4, 6-3 The Akihabara massacre took place on the Sunday-pedestrian-zoned Chūōdōri street. A man killed seven in an attack on a crowd using a truck and a dagger. LPGA Championship Women's Golf, Bulle Rock GC: 19-year old tour rookie Yani Tseng of Taiwan wins a 4th hole playoff over Swede Maria Hjorth

    Internationaux de France Men's Tennis

    Jun 8 French Open Men's Tennis: Rafael Nadal equals Björn Borg's Open era record of 4 consecutive French titles outclasses Roger Federer 6-1, 6-3, 6-0

    Event of L'intérêt

    Jun 11 Canadian Prime Minister Stephen Harper made an official historic apology to Canada's First Nations in regard to a residential school abuse in which children were isolated from their homes, families and cultures for a century

      Ireland rejects the Lisbon Treaty in a referendum, thus putting into question the reform programme of the European Union.

    Album Release

    Jun 12 Coldplay release their 4th studio album " Viva la Vida or Death" (winner of 3 Grammys)

      "Viva la Vida" single released by Coldplay, - their 1st US No. 1, (Grammy Song of the Year) 62nd Tony Awards: In the Heights & August: Osage County win US Open Men's Golf, Torrey Pines GC: Tiger Woods wins his 3rd US Open and 14th major title, beating Rocco Mediate on the 1st hole of sudden-death, following a Monday 18-hole playoff First day of legal same-sex marriage in California NBA Finals: Boston Celtics beat Los Angeles Lakers, 131-92 in Game 6 for first title since 1986 and 17th overall MVP: Paul Pierce Félix Hernández of the Seattle Mariners hits a grand slam home run against New York Mets, 1st pitcher since Steve Dunning in 1971 Atlantis Plastics shooting, An employee shot and killed five people after an argument, which ended in the gunman's suicide in Henderson, Kentucky The U.S. Supreme Court rules in District of Columbia v. Heller that the ban on handguns in the District of Columbia is unconstitutional. NBA Draft: Memphis point guard Derrick Rose first pick by Chicago Bulls

    Event of L'intérêt

    Jun 27 Bill Gates steps down as Chairman of Microsoft Corporation to work full time for the Bill & Melinda Gates Foundation.

      Glastonbury Festival 2008 in Pilton, England opens: Kings Of Leon, Jay-Z, and The Verve headline other performers include Leonard Cohen, Neil Diamond, The Ting-Tings, Sinéad O'Connor, Gilbert O'Sullivan, Joan Baez, Jimmy Cliff, Suzanne Vega, and Crowded House Thomas Beatie, the world's first pregnant man, gives birth to a daughter UEFA European Championship Final, Ernst-Happel-Stadion, Vienna, Austria: Fernando Torres scores as Spain beats Germany, 1-0

    Musique Concert

    Jun 29 Glastonbury Festival in Pilton, England Leonard Cohen the highlight singing ""Hallelujah"

      US Open Women's Golf, Interlachen CC: 19-year-old South Korean Inbee Park wins the first of her 7 major titles by 4 strokes ahead of runner-up Helen Alfredsson Denmark is the first European economy to confirm it is in recession since the global credit crunch began its GDP shrinks 0.6% in the first quarter after a 0.2% contraction in the fourth quarter of 2007 Ingrid Betancourt and 14 other FARC hostages are rescued by the Colombian armed forces. A settlement is reached allowing former NBA franchise the Seattle SuperSonics to move to Oklahoma City, Oklahoma new owner Clay Bennett agrees to pay City of Seattle $45 million to wriggle out of last 2 years of KeyArena lease

    Wimbledon Tennis Féminin

    Jul 5 Wimbledon Women's Tennis: Venus Williams successfully defends her title beating younger sister Serena 7-5, 6-4

    Event of L'intérêt

    Jul 8 American businessman T. Boone Pickens announces his "Pickens Plan", an energy policy that moves away from imported oil

      Former Macedonian Interior Minister Ljube Boškoski is acquitted of all charges by a UN Tribunal accusing him of war crimes Canadian harness racer John Campbell wins his 10,000th race as a driver by guiding 'Share the Delight' to victory in the 6th race at Meadowlands Racetrack

    Event of L'intérêt

    Jul 13 Brewing company InBev announces deal to buy American brewer Anheuser-Busch for almost $52 billion

    Film Premier

    Jul 14 "The Dark Knight" directed by Christopher Nolan, starring Christian Bale and Heath Ledger, premieres in New York

      79th All Star Baseball Game: AL wins 4-3 at Yankee Stadium, New York Malaysian politician Anwar Ibrahim is arrested on sodomy charges in Malaysia British Open Men's Golf, Royal Birkdale GC: Irishman Pádraig Harrington successfully defends his Open title shoots 4-under par over the final 9 to be 4 strokes clear of runner-up Ian Poulter 16th ESPY Awards: Tiger Woods, Candace Parker win Bosnian-Serb war criminal Radovan Karadžić is arrested in Serbia and is indicted by the UN's ICTY tribunal

    Film Premier

    Jul 30 "Slumdog Millionaire" based on the novel "Q & A" by Vikas Swarup, directed by Danny Boyle and starring Dev Patel premieres at the Telluride Film Festival (Best Picture 2009)

    Historic Publication

    Aug 2 "Breaking Dawn", 4th book in Stephenie Meyer's "Twilight Saga" is published by Little Brown at midnight with a print run of 3.7 million copies

    Event of L'intérêt

    Aug 3 Morgan Freeman is injured in an automobile accident near Ruleville, Mississippi, when his car flipped over several times on the highway

      US Senior Open Men's Golf, Broadmoor GC: Eduardo Romero of Argentina wins by 4 strokes ahead of Fred Funk for his second Champions Tour major title British Open Women's Golf, Sunningdale GC: Jiyai Shin of South Korea shoots final round 66 (−6) to win her first major championship, 3 strokes ahead of runner-up Yani Tseng Access 31 TV stops broadcasting in Perth, Western Australia A military junta led by Mohamed Ould Abdel Aziz stages a coup d'etat in Mauritania, overthrowing president Sidi Ould Cheikh Abdallahi Beginning of the Russo-Georgian War: Georgia moves troops into self-proclaimed republics of South Ossetia and Tskhinva who are supported by Russia. First European war of the 21st century. IXXX Summer Olympic Games open in Beijing, China United States takes all 3 medals in women's fencing sabre event at the Beijing Olympics first US podium sweep of a fencing event since 1904 Mariel Zagunis takes gold ahead of Sada Jacobson & Rebecca Ward PGA Championship Men's Golf, Oakland Hills CC: Irishman Pádraig Harrington wins his second straight major by 2 shots from Sergio Garcia and Ben Curtis British cyclist Nicole Cooke wins the road race at the Beijing Olympics Great Britain's 200th gold in the modern Olympics

    Monde Enregistrer

    Aug 10 American super-star swimmer Michael Phelps wins the 400m individual medley at the Beijing Olympics in world record 4:03.84


    Voir la vidéo: 20 heures: émission du 04 février 2008 (Octobre 2021).