Podcasts sur l'histoire

Chronologie de Michel II

Chronologie de Michel II


Chronologie

Terri Schindler Schiavo s'effondre chez elle aux petites heures du matin le 25 février 1990. Elle avait 26 ans et 3 mois. Les ambulanciers paramédicaux sont intervenus sur les lieux et Terri a été admise à l'hôpital Northside de Saint-Pétersbourg, en Floride.

Les tests initiaux ont exclu une crise cardiaque ou une implication de drogue. Aucun diagnostic n'a été posé quant à la cause sous-jacente de son effondrement, mais les dossiers médicaux indiquent un diagnostic de décharge d'encéphalopathie hypoxique - une lésion cérébrale causée par une privation d'oxygénation du cerveau. Elle était sous respirateur pendant les premières semaines, mais a finalement été retirée du système de réanimation mécanique et respirait seule depuis ce temps.

En juin 1990, Michael Schiavo, le mari de Terri, a été nommé tuteur plénier par les tribunaux. Cela s'est produit sans que la famille de Terri n'en soit immédiatement informée. Schiavo a été faite à la fois le gardien de la personne et de ses biens.

Toujours en 1990, Michael a emmené Terri en Californie pour une chirurgie cérébrale expérimentale. Il l'a fait sans l'approbation préalable du tribunal, requise par les lois de tutelle de la Floride. Un stimulateur thalamac a été fourni à Terri et elle a rapidement été transférée dans un centre de réadaptation en Floride.

En 1991, le centre de rééducation a enregistré des notes indiquant que Terri parlait pendant les séances de physiothérapie, disant des choses telles que « Non », « Stop » et « Maman ».

En juillet de la même année, Terri a été transférée au Sable Palms Nursing Facility à Largo, en Floride. Pendant une courte période, elle a suivi une thérapie physique. Tout cela a été arrêté en 1991 et a été la dernière thérapie documentée jamais fournie à Terri.

En 1992, Michael Schiavo a intenté une action pour faute professionnelle contre les médecins de Terri, un médecin généraliste et un gynécologue, affirmant qu'elle souffrait peut-être d'un trouble de l'alimentation qu'ils n'ont pas réussi à détecter. Au procès, le chef de la réadaptation du Bayfront Medical Center et un deuxième spécialiste de la réadaptation ont tous deux déclaré que Terri pouvait s'attendre à une durée de vie normale et aurait besoin de soins intensifs tout au long de sa vie. Michael Schiavo a poursuivi pour plus de 20 millions de dollars.

Sur la base de ces preuves et d'autres, le jury a accordé à Michael Schiavo 600 000 $ pour la perte du consortium conjugal et plus de 1,5 million de dollars à Terri. De ce montant, 780 000 $ ont été placés en fiducie pour subvenir aux besoins futurs en soins de santé et thérapeutiques de Terri.

Le 14 février 1993, les parents de Michael Schiavo et de Terri ont eu un désaccord sur le déroulement de ses soins et l'utilisation de sa confiance pour fournir une thérapie. Les parents de Terri ont exhorté Michael Schiavo à recommencer une thérapie pour Terri. Il a refusé. Schiavo a interrompu tout contact avec la famille de Terri et a pris des mesures pour réduire leur accès à elle.

En août de la même année, la tutelle de Michael Schiavo a été contestée devant les tribunaux par la famille de Terri après avoir refusé un traitement antibiotique pour une infection des voies urinaires. Il a témoigné à l'époque qu'il savait que cela causerait sa mort et il a déclaré, sous serment, qu'il ne tenterait plus une telle action parce qu'il existe une loi qui dit que je ne peux pas.

En 1994, Michael Schiavo s'installe et se fiance avec Jodi Centzone. Il a refusé de dissoudre son mariage avec Terri et le couple a eu deux enfants.

En 1995, Michael Schiavo a sollicité les services de l'avocat George Felos, un avocat plaidant en droit de mourir.

En mai 1998, Felos a déposé une pétition pour retirer le soutien de la vie. Le tribunal a nommé un tuteur ad Litem pour enquêter sur le bien-fondé de cette requête et il a signalé au tribunal que la requête devrait être rejetée, sur la base des conflits d'intérêts de Michael Schiavo. L'avocat Felos s'est opposé aux allégations de partialité et le tribunal a rejeté le Guardian ad Litem sans jamais nommer de successeur.

En janvier 2000, la pétition pour retirer le soutien de la vie a été entendue par le juge George W. Greer dans le sixième circuit judiciaire de Pinellas-Pasco. À l'appui de sa pétition, Michael Schiavo a déclaré que Terri lui avait dit au milieu des années 1980 qu'elle ne voudrait pas de réanimation après que le couple ait regardé un film représentant un patient sous respirateur. Le frère et la belle-sœur de Schiavo ont également témoigné que Terri leur avait fait des déclarations concernant le maintien de la vie mécanique. Le juge Greer a estimé que ce témoignage était une preuve claire et convaincante que Terri Schiavo se refuserait la fourniture d'une sonde d'alimentation gastrique en cas de handicap profond et a ordonné que sa sonde soit retirée.

Terri a été admise à l'Hospice of the Florida Suncoast peu de temps après la conclusion du procès de 2000. Les dossiers déposés auprès de la Division des sociétés de Floride montrent que l'avocat George Felos a agi en tant que président du conseil d'administration de l'Hospice à cette époque et jusqu'à sa démission en 2002.

Plus tard cette année-là, la famille de Terri a fait appel de l'ordonnance du 11 février 2000 et la Cour d'appel du deuxième district a confirmé la décision de Greer. L'affaire a été portée en appel devant la Cour suprême de Floride, qui a refusé d'entendre l'affaire, et devant la Cour suprême des États-Unis, qui a également refusé d'entendre l'affaire.

Le 21 avril 2001, la sonde d'alimentation de Terri Schiavo a été retirée.

Après que Terri ait enduré plus de soixante heures sans nutrition ni hydratation, le juge Frank Quesada a émis une injonction pour reprendre son alimentation. Sur la base des preuves d'un ancien intérêt romantique de Michael Schiavo selon lequel il a déclaré qu'il n'avait jamais discuté des souhaits de Terri, le juge Quesada a déterminé que l'affaire de Terri devrait être réexaminée.

En octobre 2001, la famille de Terri a déposé une requête en redressement de jugement devant le juge George W. Greer et a fourni de nouvelles preuves que l'état neurologique de Terri était meilleur qu'on ne l'avait supposé auparavant et a offert de nombreux affidavits de professionnels de la santé à l'appui de leur demande. Le juge Greer a rejeté leur requête sans audience et sans examen des affidavits à l'appui. En appel, l'affaire a été renvoyée devant le juge Greer pour une audience de preuve médicale.

En octobre 2002, le tribunal de Greer a tenu le procès des preuves médicales. Six médecins ont témoigné. Parmi ceux-ci, l'un était un défenseur reconnu du droit de mourir et un autre était un partenaire commercial de l'avocat de Michael Schiavo, George Felos. Des cassettes vidéo de Terri ont été admises en preuve et, bien que les lois de la Floride stipulent que l'état végétatif persistant est l'absence totale de conscience et de capacité à communiquer, le juge Greer a plutôt fondé sa décision sur la cohérence des réactions de Terri. . Il l'a trouvée dans un état végétatif persistant et a réaffirmé sa décision antérieure selon laquelle elle voudrait mourir. La cour d'appel du deuxième district a confirmé la décision de Greer et lui a demandé de fixer une date pour le retrait de la sonde d'alimentation de Terri.

Le juge Greer a ordonné le retrait de la nourriture entérale de Terri le 15 octobre 2003. À cette époque, des centaines de personnes s'étaient rassemblées devant l'hospice où résidait Terri. Au moins 180 000 ont signé une pétition adressée au gouverneur Jeb Bush de Floride pour invoquer les statuts de la Floride sur la protection des adultes et la garde des adultes sur la base d'allégations de négligence et des milliers d'autres ont maintenu un réseau de communication à travers les États-Unis et à l'étranger.

Le 20 octobre 2003, une session extraordinaire de la législature de Floride a été convoquée et la Chambre et le Sénat ont tous deux examiné et adopté un projet de loi, connu sous le nom de « loi des territoires ». Cette nouvelle loi a donné au gouverneur Bush le pouvoir de ordonner le rétablissement de la nutrition et de l'hydratation de Terri et la nomination d'un Guardian ad Litem indépendant.

L'avocat Felos a immédiatement déposé une plainte, au nom de Michael Schiavo, contestant la constitutionnalité de la nouvelle loi. Le 5 mai 2004, le juge Baird de la cour du 6e circuit a déclaré que la « loi des territoires » était inconstitutionnelle. Le 23 septembre 2004, la Cour suprême de Floride a confirmé la décision du juge Baird selon laquelle la « loi des territoires » était inconstitutionnelle. La Cour suprême des États-Unis a refusé l'examen de l'appel.

En janvier 2005, la Cour suprême des États-Unis refuse à nouveau d'entendre l'affaire Terri.

Le 25 février 2005, le juge George W. Greer fixe la date de retrait de la sonde d'alimentation au 18 mars 2005. Il ordonne en outre que Terri ne puisse pas recevoir d'hydratation ou de nutrition par voie orale.

Le 18 mars 2005, la sonde d'alimentation gastrique de Terri Schiavo est retirée vers 13 h 40. ET.

Au cours de la nuit du 20 mars et jusqu'au 21 mars 2005, le Congrès promulgue la Loi II de Terri’s, autorisant les parents de Terri’s à demander un examen par un tribunal fédéral pour savoir si les droits fédéraux de Terri’s ont été protégés. Le couple dépose une demande d'injonction d'urgence auprès du tribunal de district américain pour le Middle Distinct à Tampa, en Floride, le même jour.

22 mars 2005 Le juge du tribunal de district des États-Unis, James Whittemore, rejette la demande de Robert et Mary Schindler de réinsérer la sonde d'alimentation de Terri, en attendant que le tribunal accepte une ordonnance d'habeas corpus.

Le 24 mars 2005, la Cour suprême des États-Unis a de nouveau refusé l'examen de l'affaire et a refusé d'accorder le certiorari. Le juge Greer émet une injonction refusant au gouvernement de l'État de Floride le droit de demander au Département de l'enfance et des familles de Floride de prendre en charge Schiavo.

Le 31 mars, vers 9 h 05, après près de 14 jours sans alimentation ni hydratation, Terri Schindler Schiavo meurt d'une déshydratation sévère.


Michel Ier, premier tsar de la dynastie des Romanov 1613

En 1613, un parent éloigné du dernier tsar Rurikid nommé Michael (né le 22 juillet 1596) est devenu le premier tsar de la dynastie des Romanov. Malgré sa jeunesse et une éducation insuffisante, le tsar a pu inaugurer une période de stabilité avec l'aide de ses partisans. Il a pu obtenir une paix temporaire avec la Suède et la Pologne pendant son règne, ainsi que le titre de tsar pour ses héritiers en se débarrassant des prétendants au trône. Ces événements sont enregistrés sur la chronologie de la Bible en ligne avec l'histoire du monde pendant cette période.

Ces articles sont rédigés par les éditeurs de L'incroyable chronologie de la Bible
Voir rapidement 6000 ans de Bible et d'histoire du monde ensemble

Format circulaire unique – voir plus dans moins d'espace.
Apprendre des faits que vous ne pouvez pas apprendre simplement en lisant la Bible
Conception attrayante idéal pour votre maison, bureau, église …

Rurik, les Rus’ et la longue route des Romanov

Vers 862 après JC, un guerrier varangien nommé Rurik devint le souverain des Slaves de l'Est et des tribus finno-ougriennes qui vivaient près d'eux. Selon la Russian Primary Chronicle, Rurik est issu d'un groupe de personnes appelé les Rus'. Le chef des Rus ordonna alors à deux autres guerriers nommés Askold et Dir de se rendre à Constantinople. Mais les deux hommes sont tombés sur la ville de Kiev alors qu'ils passaient le fleuve Dniepr sur leur chemin vers Constantinople. Ils ont décidé de s'arrêter, mais se sont finalement installés à Kiev avec d'autres Varègues. Askold et Dir devinrent plus tard les dirigeants de la ville de Kiev.

Rurik est décédé quelque temps plus tard, et bientôt un représentant nommé Oleg a amené le fils de l'ancien chef nommé Igor avec lui à Kiev. Il revendique la ville pour Igor et fait immédiatement exécuter Askold et Dir. Dès lors, la dynastie de Rurik a régné sur la Rus de Kiev. Igor, prince de Kiev, est rapidement devenu une sorte d'importance pendant son règne qu'il a pu obtenir un traité avec Constantinople. Il est mort aux mains des Drevlians, mais a été vengé par sa reine guerrière Olga.

Olga a régné en tant que régente de son fils après la mort de son mari. Elle a visité Constantinople pendant son règne et a été chaleureusement accueillie par l'empereur byzantin Constantine Porphyrogenitus. Elle s'est convertie au christianisme avant de retourner à Kiev et a rapidement convaincu son peuple d'adopter la même religion. Son fils, Sviatoslav, est devenu majeur en 963 après JC et a commencé à diriger son peuple de son propre chef. Il a mis de côté la religion de sa mère et a passé son règne à soumettre les peuples voisins comme un vrai guerrier russe. La dynastie Rurikid a régné sur Kiev jusqu'en 1125 après JC, mais le royaume s'est rapidement séparé en différentes principautés.

Le peuple Rus était encore fragmenté lorsque les Mongols ont envahi l'Europe au début du XIIIe siècle. Après avoir décimé l'armée russe, les Mongols ont chassé les survivants jusqu'au fleuve Dniepr et ont fait demi-tour lorsque leur chef a estimé qu'ils avaient accompli leur mission. Les Rus' ont bénéficié d'un bref sursis à la mort de Gengis Khan, mais ils ont de nouveau été submergés lorsque la horde mongole est revenue vers 1240.

La horde mongole était dirigée cette fois par l'un des petits-fils de Khan, Batu, et le général tout aussi féroce Subotai. Ils ont pris Moscou et Kiev, tuant des gens et pillant des villes au passage. Au moment où le pire du carnage était terminé, la seule principauté russe indépendante qui restait était Novgorod. Mais même pendant la suzeraineté de Batu Khan et de ses descendants, les grands princes de Moscou conservaient toujours leur domination sur toutes les autres principautés russes.

Le grand empire mongol s'est effondré au milieu du 14ème siècle et avec lui la disparition progressive du pouvoir de la Horde d'Or. Le Grand Prince Ivan III a pu renverser ce qui restait de la Horde d'Or et a rapidement intégré les autres duchés russes en un seul État. Son petit-fils, le célèbre Ivan IV (le Terrible), devint le premier tsar de Russie en 1547. Dans un accès de rage, le tsar tua son propre fils et héritier, Ivan Ivanovitch, et laissa l'empire à son plus jeune. fils à sa mort.

Le fils cadet d'Ivan, Fiodor Ier, mourut sans enfant en 1598 et devint le dernier de la dynastie Rurikid à gouverner la Russie. Sa mort plonge l'empire dans une crise de succession et inaugure les Temps des Troubles (1598-1610). Cinq hommes différents ont occupé le trône de Russie jusqu'à ce que Michael, un garçon de 16 ans de la famille Romanov, soit couronné en 1613.

Michel Romanov

La vie au temps des troubles

Michael (Mikhail) Feodorovich Romanov (né le 22 juillet 1596) était le fils de Feodor Nikitich Romanov et de sa femme Ksenia Shestova. Son père était un soldat décoré et un neveu d'Anastasia Romanovna, la première épouse d'Ivan IV (le Terrible). Il devint boyard en 1583 et devint rapidement candidat à la succession à la mort du tsar en 1598. Mais lui et sa famille furent chassés de Moscou alors que la Russie tombait dans les temps des troubles.

Feodor et Ksenia ont tous deux été contraints de divorcer, d'entrer dans la vie monastique et de se rendre séparément dans des monastères éloignés. Feodor prit le nom de Philaret, tandis que la religieuse Ksenia prit le nom de Marthe. Leur fils Michael a ensuite été envoyé à Belozersk pour être pris en charge par un parent. En 1605, un moine nommé Dmitry était couronné tsar de Russie. Soutenu par les Polonais et les Cosaques, ce Faux Dmitri rappelle bientôt Philaret et le nomme Métropolite de Rostov. Il ne fallut pas longtemps avant que Martha et Michael rejoignent également Philaret à Rostov.

False Dmitry est devenu impopulaire lorsqu'il a épousé une Polonaise nommée Marina Mniszech. Le prétendant a été tué peu de temps après, mais sa femme et son fils ont pu s'échapper avant que les assassins ne les rattrapent. Philaret, quant à lui, a gravi les échelons lorsqu'il a été nommé patriarche sous le règne du successeur de Faux Dmitry, Vasily IV. Mais il ne tiendra pas longtemps ce poste lorsqu'il mènera l'opposition contre Vasily. Le t sar offensé lui a ordonné de retourner à Rostov et de retrouver sa famille.

Vasily a rapidement fait face à une menace posée par le deuxième faux Dmitry et sa femme Marina Mniszech. Les troupes suédoises ont profité du chaos et se sont précipitées pour prendre Novgorod. Les troupes polono-lituaniennes sont également arrivées et ont occupé les villes de l'ouest de la Russie. Les boyards en ont finalement assez et ils ont éliminé Vasily par un coup d'État. Le deuxième faux Dmitry a été contraint de fuir vers le sud avec sa femme et son beau-fils.

Philaret revint à Moscou et devint ambassadeur auprès du roi de Pologne dont les troupes avaient alors occupé le Kremlin. Le patriarche voulait d'abord que son fils devienne tsar mais savait que l'État avait besoin d'un adulte qui puisse unir les Russes. Il accepte alors de soutenir l'accession d'un prince polonais au poste de tsar et se rend à Smolensk pour en négocier les termes.

Mais les négociations se sont enlisées lorsque le prince catholique a refusé de se convertir à l'orthodoxie, ce qui était l'une des conditions spécifiées par les Russes pour qu'il gouverne. Les Polonais ont saisi et emprisonné le patriarche, tandis que la Russie est restée dans le chaos alors que la Suède lançait une invasion à grande échelle. Les Russes ont réussi à chasser les Suédois, mais ils savaient que leur indépendance serait toujours menacée tant qu'ils n'auraient pas de chef.

Le premier tsar Romanov

En 1613, le pire des temps de troubles s'étant calmé, le Zemskii Sobor (Assemblée du pays) a décidé qu'il était temps de reconstruire l'État avec un nouveau tsar à la tête. Un nom qui s'est démarqué parmi les candidats était celui de Michael, l'un des parents éloignés du dernier tsar Rurikid. En raison de sa jeunesse, Michael n'a pas participé au Times of Troubles, il n'a donc pas été souillé à leurs yeux. Les boyards pensaient également que le jeune de 16 ans serait suffisamment enchérisseur pour qu'ils puissent l'utiliser à leur propre profit.

Le 7 février 1613, les représentants de l'assemblée élisent Michel nouveau tsar. Ils envoyèrent bientôt une délégation pour le convoquer du monastère Ipatiev à Kostroma. Martha a d'abord refusé de laisser son fils se rendre à Moscou avec la délégation car les troubles étaient encore frais dans son esprit. Malgré la réticence de la mère, elle a finalement été convaincue par les délégués que le tsarisme était le destin de son fils.

Michel est couronné le 21 juillet 1613 à la cathédrale de la Dormition. L'éducation insuffisante qu'il reçut le rendit timide et facilement influencé par sa mère, sa famille et les conseillers qui l'entouraient. Malgré ses performances médiocres, Michael a pu remporter quelques victoires diplomatiques au début de son règne, à savoir le traité de Stolbova avec la Suède (1617) et le traité de Deulino avec la Pologne (1618). La paix de Deulino, cependant, a eu un coût lorsque la Russie a accepté de céder Smolensk aux Polonais.

Le père de Michael, Philaret, avait été exilé en Pologne pendant les troubles, mais il a été immédiatement libéré lors de la signature du traité de Deulino. Philaret rentra chez lui et reprit son rôle de patriarche de Moscou la même année. En tant que patriarche, il était essentiellement l'un des hommes les plus puissants du royaume. La personnalité timide de Michael, cependant, a permis à son père de jouer un rôle plus important dans le gouvernement de la Russie - un tsar en robe de patriarche.

La famille Romanov a sécurisé le chemin de Michael en se débarrassant de certains vestiges du Times of Troubles. Ces personnes comprenaient Marina Mniszech, la femme du deuxième faux Dmitry, son fils de trois ans et le chef cosaque Ivan Zarutsky. Le fils de False Dmitry et Zarutsky ont été exécutés, tandis que Marina Mniszech est devenue prisonnière pour le reste de sa vie.

Michael s'est largement abstenu de purger les ennemis de l'État. Certains des boyards qui ont participé aux Troubles ont conservé leur influence, mais les patriotes cosaques qui ont soutenu la famille Romanov ont souvent été mis à l'écart. Son règne est marqué par une relative stabilité, mais on ne peut pas en dire autant des premières années de sa vie personnelle. Sa mère et sa famille sont devenues influentes et se sont rapidement mêlées de son choix d'épouse. La première femme de Michael est décédée en 1625 et des rumeurs ont rapidement circulé selon lesquelles elle avait été empoisonnée par sa belle-mère. Il épousa sa seconde épouse Eudoxia Streshneva en 1626 sans trop d'intervention de sa mère qui tomba bientôt en disgrâce.

Michael et sa femme ont eu dix enfants, mais seulement quatre ont survécu jusqu'à l'âge adulte. Ces enfants comprenaient Irina (1627), Alexei (1629), Anna (1630) et Tatiana (1636). Michel régna 32 ans et mourut le 13 juillet 1645.

Nestor le chroniqueur. La Chronique primaire russe. Edité par Samuel H. Cross et Olgerd P. Sherbowitz-Wetzor, Cambridge, MA, The Mediaeval Academy of America, 1953.

Perrie, Maureen, éd. L'histoire de Cambridge en Russie. Vol. 1. L'histoire de Cambridge en Russie. Cambridge : Cambridge University Press, 2006. doi:10.1017/CHOL9780521812276.


Contenu

Phelps est né à Baltimore, Maryland, [6] et a grandi dans le quartier Rodgers Forge de Towson voisin. [18] Il a assisté à Rodgers Forge Elementary, Dumbarton Middle School et Towson High School. [19] Phelps est le plus jeune de trois enfants. Sa mère, Deborah Sue "Debbie" Phelps (née Davisson), est un directeur de collège. [20] Son père, Michael Fred Phelps, est un soldat de l'État du Maryland à la retraite qui a joué au football au lycée et à l'université et a fait des essais pour l'équipe de football de Washington dans les années 1970. [20] [21] Phelps est d'origine anglaise, allemande, irlandaise, écossaise et galloise. [22] Ses parents ont divorcé en 1994 alors qu'il avait neuf ans, et son père s'est remarié en 2000. [21] Phelps a révélé plus tard que le divorce avait eu un grave impact négatif sur lui et ses frères et sœurs, et que sa relation avec son père était distante. pendant quelques années après le divorce. [23] Il est diplômé de l'école secondaire Towson en 2003. [24]

Phelps a commencé à nager à l'âge de sept ans, en partie à cause de l'influence de ses sœurs et en partie pour lui fournir un débouché pour son énergie. [25] Après sa retraite en 2016, il a déclaré : « La seule raison pour laquelle je suis entré dans l'eau était que ma mère voulait que j'apprenne à nager. Mes sœurs et moi-même sommes tombées amoureuses de ce sport et nous avons décidé de nager. [26] Lorsque Phelps était en sixième année, on lui a diagnostiqué un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH). [27] [28] À l'âge de 10 ans, il détenait un record national pour son groupe d'âge (au 100 mètres papillon) [29] et a commencé à s'entraîner au North Baltimore Aquatic Club sous la direction de l'entraîneur Bob Bowman. D'autres records de groupes d'âge ont suivi et, au 21 août 2018, Phelps détenait encore 11 records de groupes d'âge, huit en parcours long [30] et trois en parcours court. [31]

Jeux olympiques d'été de 2000

L'amélioration rapide de Phelps a culminé lorsqu'il s'est qualifié pour les Jeux olympiques d'été de 2000 à l'âge de 15 ans, alors qu'il est devenu le plus jeune homme (depuis Ralph Flanagan en 1932) à faire partie d'une équipe de natation olympique américaine en 68 ans. [32] Pendant qu'il n'a pas gagné une médaille, il a fait les finales et a terminé cinquième dans le papillon de 200 mètres. [33]

Championnats du monde 2001

Lors des essais pour les championnats du monde de natation 2001, le 30 mars, Phelps a battu le record du monde du 200 mètres papillon pour devenir, à 15 ans et 9 mois, le plus jeune homme à avoir établi un record du monde de natation. Auparavant, le plus jeune homme était Ian Thorpe, qui a remporté le record du monde du 400 mètres nage libre à 16 ans et 10 mois. [34] Aux Championnats du monde à Fukuoka, au Japon, Phelps a battu son propre record du monde au 200 mètres papillon alors qu'il était en route pour devenir un champion du monde pour la première fois. [35]

Championnats pan-pacifiques 2002

Aux championnats nationaux, la compétition de sélection pour les championnats pan-pacifiques de natation 2002, à Fort Lauderdale, en Floride, Phelps a établi un record américain au 200 mètres quatre nages individuel et était juste derrière le record du monde au 200 mètres papillon. [36] Dans le 400 mètres quatre nages individuel, Phelps a battu le record du monde détenu par Tom Dolan avec un temps de 4:11,09, juste devant Erik Vendt, qui a terminé deuxième avec un temps de 4:11,27, également en dessous de l'ancien monde enregistrer. Au 200 mètres nage libre, Phelps a été de justesse battu par Klete Keller et au 100 mètres papillon, Phelps a battu Ian Crocker. [37]

Aux championnats pan-pacifiques de natation de 2002 à Yokohama, au Japon, Phelps a remporté trois médailles d'or et deux d'argent. Dans sa première épreuve, le 400 mètres quatre nages individuel, Phelps a remporté l'or devant Erik Vendt avec un temps de 4:12.48. Au 200 mètres papillon, Phelps a perdu contre Tom Malchow, terminant derrière lui en 1:55,41 à 1:55,21. Phelps a déclaré qu'il avait perdu parce qu'il n'avait pas pris l'entraînement au papillon au sérieux après avoir battu le record du monde. Au 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a gagné avec un temps de 1:59.70. Dans le relais 4 × 200 mètres nage libre, Phelps, avec Nate Dusing, Klete Keller et Chad Carvin, a remporté la médaille d'argent avec un temps de 7:11.81 terminant derrière l'Australie. L'équipe américaine de relais 4 × 100 mètres quatre nages était composée d'Aaron Peirsol, Brendan Hansen, Phelps et Ian Crocker. Dans la finale du relais quatre nages, Phelps a nagé un temps intermédiaire de 51,1, à l'époque le temps intermédiaire le plus rapide de l'histoire. Le temps final de 3:33.48 était un record du monde. [38]

Championnats du monde 2003

Aux championnats nationaux, Phelps a remporté le 200 mètres nage libre, le 200 mètres dos et le 100 mètres papillon. [39] Il est devenu le premier nageur américain à gagner trois courses différentes en trois coups différents lors d'un championnat national. [39] Lors du Duel in the Pool 2003, une compétition qui oppose des stars de la natation d'Australie et des États-Unis, Phelps a battu le record du monde du 400 mètres quatre nages individuel avec un temps de 4:10.73 et a presque battu le record du monde en le 100 mètres papillon, ratant de peu le record de 0,03 seconde. [40] Lors d'une rencontre dans le comté de Santa Clara, en Californie, Phelps a battu le record du monde au 200 mètres quatre nages individuel avec un temps de 1:57.94. [41] Phelps a dit qu'il a battu le record du monde individuel de 200 mètres quatre nages après que Don Talbot a dit que Phelps n'était pas prouvé, en utilisant ses mots comme motivation. [42]

Aux Championnats du monde de natation 2003, Phelps a remporté quatre médailles d'or, deux d'argent et a battu cinq records du monde. [43] Phelps a battu son premier record du monde le 22 juillet dans les demi-finales pour le papillon de 200 mètres. Phelps a nagé un temps de 1:53,93 pour battre son propre record du monde de 1:54,58 établi en 2001 et est devenu le premier homme à nager sous les 1:54,00. [44] Dans la finale du 200 mètres papillon, le 23 juillet, Phelps a facilement remporté la médaille d'or, mais n'a pas réussi à s'approcher de son record du monde avec un temps de 1:54.35. [45] Moins d'une heure plus tard, Phelps a nagé la première étape du relais 4×200 mètres nage libre. Phelps a réalisé un temps solide de 1:46.60 (un record américain), mais les Américains n'ont pas pu égaler la profondeur des Australiens et ont finalement terminé deuxièmes de 7:10.26 à 7:08.58. [46] Dans le quatre nages individuel de 200 mètres, Phelps a dominé. Le 24 juillet, en demi-finale du 200 mètres quatre nages individuel, il a battu son propre record du monde avec un temps de 1:57.52. [47] Le 25 juillet, lors de la finale du 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a battu son propre record avec un temps de 1:56,04 pour remporter la médaille d'or et a terminé presque 3 secondes devant Ian Thorpe. [48] ​​Environ une heure avant la finale du 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a nagé dans les demi-finales du 100 mètres papillon. Phelps a de nouveau dominé, terminant en tête des têtes de série avec un record du monde de 51,47. [49] Cependant, dans la finale du 100 mètres papillon, le 26 juillet, Ian Crocker a effacé le record du monde de Phelps avec un temps de 50,98, pour devenir le premier homme sous 51 secondes. Phelps a nagé un 51,10 (également sous son ancien record du monde), mais a dû se contenter de l'argent. [50] Dans la finale du quatre nages individuel de 400 mètres, le 27 juillet, Phelps a battu son propre record du monde avec un temps de 4:09.09 pour réclamer facilement la médaille d'or. [51] Environ une demi-heure plus tard, Phelps a remporté sa dernière médaille d'or lorsque l'équipe des États-Unis a remporté le relais 4 × 100 mètres quatre nages. [52] Phelps n'a pas nagé dans les finales, mais a quand même gagné une médaille parce qu'il a nagé dans les éliminatoires. [53]

Jeux olympiques d'été de 2004

Essais

Aux essais de l'équipe olympique américaine de 2004, Phelps a participé à six épreuves, le 200 et 400 mètres quatre nages individuel, le 100 et 200 mètres papillon, le 200 mètres nage libre et le 200 mètres dos. [54] Dans son premier événement, le quatre nages individuel de 400 mètres, Phelps a facilement gagné avec un temps record du monde de 4:08.41. [55] Deux jours plus tard, au 200 mètres nage libre, Phelps a gagné avec un temps de 1:46,27, terminant sixième dixième de seconde devant Klete Keller. [56] Phelps, cependant, n'était pas satisfait du résultat et voulait être dans les 1h45 et n'était pas certain s'il nagerait l'événement à Athènes. [57] Le jour suivant, Phelps a remporté le 200 mètres papillon avec un temps de 1:54,31, trois secondes devant le deuxième Tom Malchow. [58] Après deux jours de repos, Phelps était de retour dans la piscine et a terminé deuxième derrière Aaron Peirsol (qui a battu le record du monde) au 200 mètres dos. [59] Moins d'une demi-heure plus tard, Phelps a remporté le titre du 200 mètres quatre nages individuel devant Ryan Lochte de 2,70 secondes. [60] [61] Le jour suivant, Phelps a terminé deuxième derrière Ian Crocker au 100 mètres papillon. Crocker a remporté un temps de 50,76, un record du monde et 0,39 seconde d'avance sur Phelps. [62] À la fin des essais, Phelps est devenu la première personne à se qualifier dans six épreuves individuelles pour une équipe olympique américaine. [63] Cependant, Phelps a laissé tomber le dos crawlé de 200 mètres pour se concentrer sur le style libre de 200 mètres parce qu'il voulait courir Ian Thorpe. [63] Même si Phelps n'a pas participé au 100 mètres nage libre aux Épreuves, il a quand même été sélectionné pour le relais 4 × 100 mètres nage libre. Gary Hall, Jr. pensait que c'était injuste et a déclaré que Phelps ne méritait pas une place au relais. Phelps a soutenu que son programme était trop chargé pour participer au 100 mètres nage libre et qu'il figurait au moins parmi les quatre meilleurs nageurs parce qu'il avait battu le favori Jason Lezak la dernière fois qu'il avait nagé contre lui. [64]

Jeux olympiques d'été de 2004
100 m papillon 51.25 (OU)
200 m papillon 1:54.04 (OU)
200 m quatre nages 1:57.14 (OU)
400 m quatre nages 4:08.26 (WR)
4×200 m nage libre 7:07.33 (NR)
4×100 m quatre nages 3:30.68 (WR) (Phelps n'a nagé que dans les séries)
200 m nage libre 1:45.32 (NR)
4×100 m nage libre 3:14.62

Athènes

Dans sa première épreuve, le 400 mètres quatre nages individuel, Phelps a remporté sa première médaille d'or olympique avec le record du monde de 4:08,26. [65] [66] Le jour suivant, Phelps, avec Ian Crocker, Neil Walker et Jason Lezak, a terminé à la troisième place dans le relais de style libre 4×100 mètres avec un temps de 3:14,62. [67] [68] Le temps de lancement de Crocker de 50,05 était le pire parmi le champ et a été blâmé sur la maladie. [69] [70] Dans le cas où beaucoup appelaient La course du siècle, le 200 mètres nage libre qui a eu lieu le lendemain, Phelps a terminé à la troisième place derrière Ian Thorpe et Pieter van den Hoogenband. [71] [72] Bien que cette course ait mis fin à la chance d'égaler le record de Spitz, Phelps avait savouré le défi même si ce n'était pas son événement le plus fort, en disant "Comment puis-je être déçu? J'ai nagé dans un champ avec les deux freestylers les plus rapides de tout le temps". [73] Dans son quatrième événement, le papillon de 200 mètres, tenu le jour suivant, Phelps a gagné une médaille d'or avec un temps de 1:54.04, battant le record olympique de Tom Malchow. [74] [75] Environ une heure plus tard, dans le relais de style libre 4×200 mètres, Phelps, avec Ryan Lochte, Peter Vanderkaay et Klete Keller, a terminé à la première place avec un temps de 7:07.33. [76] Deux jours plus tard, au 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a terminé premier avec un temps de 1:57,14, un record olympique. [77] Dans la finale du 100 mètres papillon, tenue le lendemain, Phelps a battu son coéquipier américain Ian Crocker (qui détenait le record du monde de l'épreuve à l'époque) par seulement 0,04 seconde avec un temps de 51,25. [78] [79] Traditionnellement, l'Américain qui se classe le plus haut dans une épreuve individuelle se verra automatiquement attribuer la jambe correspondante dans la finale du relais 4 × 100 mètres quatre nages. Cela a donné à Phelps une entrée automatique dans le relais quatre nages, mais il a différé et Crocker a nagé à la place. [79] [80] Le geste de Phelps a donné à Crocker une chance de faire amende honorable (pour une erreur au début d'une course précédente) aussi, en obtenant son coup final à une médaille d'or. [80] L'équipe américaine quatre nages a remporté l'épreuve en un temps record du monde et, comme Phelps avait couru dans une manche préliminaire du relais quatre nages, il a également reçu une médaille d'or avec les membres de l'équipe qui ont participé au final. [81] [82] En remportant six médailles d'or et deux médailles de bronze, Phelps, encore adolescent, a eu la deuxième meilleure performance de tous les temps à un seul Jeux olympiques, derrière les sept médailles d'or de Mark Spitz aux Jeux olympiques d'été de 1972. En outre, il est devenu le deuxième nageur à remporter plus de deux titres individuels lors d'un seul Jeux avec quatre, égalant les quatre de Spitz de 1972.

Championnats du monde 2005

Aux essais des Championnats du monde 2005, Phelps a décidé d'abandonner ses épreuves spécialisées, le 400 mètres quatre nages individuel et le 200 mètres papillon, et d'expérimenter le 400 mètres nage libre et le 100 mètres nage libre. [83] Phelps a remporté le 400 mètres nage libre, le 200 mètres nage libre, le 100 mètres papillon, le 100 mètres nage libre et le 200 mètres quatre nages individuel aux Essais. [84] [85] [86] [87] [88]

Aux Championnats du monde de natation 2005, Phelps a remporté un total de six médailles, cinq d'or et une d'argent. [89] Au 400 mètres nage libre, Phelps n'a pas dépassé les manches préliminaires et a terminé 18e au classement général avec un temps de 3:50.53. [90] Plus tard ce jour-là, dans le relais 4 × 100 mètres nage libre, Phelps a remporté sa première médaille d'or aux championnats. [91] Deux jours plus tard, le 26 juillet, Phelps a remporté sa deuxième médaille d'or au 200 mètres nage libre avec un nouveau temps record américain de 1:45,20, terminant devant Grant Hackett. [92] Deux jours plus tard, le 28 juillet, Phelps a terminé septième dans la finale du 100 mètres nage libre. [93] Plus tard ce jour-là, Phelps a remporté sa troisième médaille d'or au 200 mètres quatre nages individuel. [94] Le 29 juillet, Phelps, avec Ryan Lochte, Peter Vanderkaay et Klete Keller, a remporté l'or au relais 4×200 mètres nage libre avec un temps de 7:06.58. C'était la quatrième médaille d'or pour Phelps. [95] Le 30 juillet, Phelps a nagé dans sa dernière épreuve individuelle, le 100 mètres papillon. En finale, Phelps n'a pas pu égaler la vitesse de Ian Crocker et a dû se contenter de l'argent, terminant 51,65 à 50,40, un nouveau record du monde pour Crocker. [96] Le 31 juillet, Phelps a remporté sa dernière médaille d'or lorsque l'équipe des États-Unis a remporté le relais 4 x 100 mètres quatre nages. [97] Phelps n'a pas nagé dans les finales mais a quand même gagné une médaille parce qu'il a nagé dans les éliminatoires. [98]

Championnats pan-pacifiques 2006

Aux championnats nationaux 2006, Phelps a remporté trois épreuves. [99] Dans son premier événement, le papillon de 200 mètres, Phelps a gagné avec un record de championnat de 1:54.32. [100] Dans sa deuxième épreuve, le 100 mètres papillon, Phelps a devancé Ian Crocker 51,51 (un autre record de championnat) à 51,73. [101] Dans sa troisième épreuve, le 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a gagné avec un temps de 1:56.50, juste devant le temps de Ryan Lochte de 1:56.78. [102]

Aux championnats pan-pacifiques de natation de 2006 à Victoria, en Colombie-Britannique, Phelps a remporté cinq médailles d'or et une d'argent. [103] Dans son premier événement, le papillon de 200 mètres, Phelps a gagné dans un temps record du monde de 1:53.80, son premier record du monde en deux ans. [104] Dans sa deuxième épreuve, le 400 mètres quatre nages individuel, Phelps a facilement gagné avec un temps de 4:10,47, 3,38 secondes d'avance sur le deuxième place Robert Margalis. [105] Dans sa troisième épreuve, le relais 4×200 mètres nage libre, Phelps, avec Ryan Lochte, Peter Vanderkaay et Klete Keller, a remporté la médaille d'or avec un temps de 7:05.28. [106] Dans sa quatrième épreuve, le 200 mètres dos, Phelps a remporté la médaille d'argent, terminant derrière Aaron Peirsol 1:56,81 à 1:54,44 (un nouveau record du monde). [107] Dans sa cinquième épreuve, le relais 4 × 100 mètres nage libre, Phelps, avec Neil Walker, Cullen Jones et Jason Lezak, a remporté la médaille d'or avec un record du monde de 3:12,46. [108] Dans sa sixième épreuve, le 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a gagné avec un record du monde de 1:55,84, battant son record de 1:55,94 établi en 2003. [109]

Championnats du monde 2007

Aux Championnats du monde aquatiques 2007, Phelps a remporté sept médailles d'or, égalant le record d'un championnat mondial en grand bassin détenu par Mark Spitz depuis les Jeux olympiques d'été de 1972, et a battu cinq records du monde. [110] La première médaille d'or de Phelps est venue dans le style libre de 4×100 mètres. Phelps a nagé la première étape en 48,42 secondes et Neil Walker, Cullen Jones et Jason Lezak ont ​​chacun élargi leur avance pour remporter un record du championnat de 3:12,72, ratant de peu le record du monde de 3:12,46 établi l'année précédente. [111] Son temps de départ était plus rapide que le temps gagnant dans la finale individuelle du 100 mètres nage libre plus tard dans la compétition. Phelps a établi son premier record du monde aux championnats du 200 mètres nage libre, sa deuxième course. Phelps a remporté la médaille d'or devant Pieter van den Hoogenband et a battu le record du monde de Ian Thorpe vieux de six ans avec un temps de 1:43.86. [112] Pour sa troisième course, le 200 mètres papillon, Phelps a remporté l'or et a amélioré son propre record du monde de 1:53.71 avec un temps de 1:52.09. [113] Pour sa quatrième course, le 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a établi son troisième record du monde avec un temps de 1:54,98, améliorant ainsi son propre record du monde de 1:55,84 [114] Pour sa cinquième course, le 4 Relais × 200 mètres nage libre, Phelps a nagé la première étape en 1:45,36 alors que l'équipe américaine de Ryan Lochte, Klete Keller et Peter Vanderkaay a remporté la médaille d'or et battu le précédent record du monde établi par l'Australie en 2001 avec un temps 7:03.24. [115] Pour sa sixième course, le 100 mètres papillon, Phelps a devancé Ian Crocker 50,77 à 50,82 pour remporter sa sixième médaille d'or. [116] Pour sa septième épreuve, le 400 mètres quatre nages individuel, Phelps a remporté la médaille d'or avec un record du monde de 4:06,22, plus de 3,5 secondes devant Ryan Lochte.[117] En remportant sept médailles d'or, Phelps a battu le record de six établi par Ian Thorpe aux Championnats du monde 2001. L'équipe du relais 4 × 100 mètres quatre nages a reçu une disqualification pour faux départ lors d'un changement dans les manches, mettant fin à la chance de Phelps de remporter huit médailles d'or. [118]

Même si Phelps n'a participé qu'une seule fois au dos dans une compétition internationale (aux championnats pan-pacifiques de 2006), il était parmi les meilleurs nageurs de dos au monde. Ceci est illustré par ses meilleurs temps personnels établis en 2007, quatre mois après les Championnats du monde. Aux championnats des États-Unis à Indianapolis le 1er août 2007, Phelps a nagé un temps de 1:54,65 au 200 mètres dos, qui était le troisième plus rapide de tous les temps dans cette épreuve, à 0,33 seconde du record du monde de 1:54,32 détenu. par Ryan Lochte. [119] Deux jours plus tard, Phelps a nagé un temps de 53,01 secondes au 100 mètres dos, 0,03 seconde de moins que le record du monde de 52,98 détenu par Aaron Peirsol et la deuxième performance la plus rapide de tous les temps. [120] En 2007, Phelps a nagé dans les trois meilleures performances de tous les temps dans sept événements individuels, quatre d'entre eux étant des records du monde.

Jeux olympiques d'été de 2008

Essais

Lors des essais de l'équipe olympique américaine de 2008, Phelps a participé à six épreuves individuelles. Dans sa première épreuve, le 400 mètres quatre nages individuel, Phelps a battu son propre record du monde de 4:06.22 avec un temps de 4:05.25. [121] Dans sa deuxième épreuve, le 200 mètres nage libre, Phelps a gagné avec un temps de 1:44.10, devant le temps de Peter Vanderkaay 1:45.85. [122] Dans sa troisième épreuve, le 100 mètres nage libre, Phelps s'est classé deuxième de sa course avec un temps de 47,92, lui assurant une place au relais. [123] Dans sa quatrième épreuve, le 200 mètres papillon, Phelps a gagné avec un temps de 1:52.20. [124] Dans sa cinquième épreuve, le 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a battu son propre record du monde de 1:54.98 avec un temps de 1:54.80. [125] Dans sa sixième et dernière épreuve, le 100 mètres papillon, Phelps a gagné avec un temps de 50,89. [126] Interrogé sur ses chances de remporter huit médailles d'or à Pékin, Phelps a déclaré : « Je vais me préparer pour cette compétition comme je le fais pour toutes les autres compétitions. vais me préparer du mieux que je peux." [127]

Pékin

Phelps a établi un record olympique dans les séries préliminaires du 400 mètres quatre nages individuel. [128] [129] Il a suivi cela dans la finale en remportant la médaille d'or, ainsi qu'en battant son précédent record du monde de près de deux secondes. [130] [131]

Phelps a nagé la première étape du relais 4 × 100 mètres nage libre en un temps de 47,51 secondes (un record américain pour le 100 mètres nage libre), et a remporté sa deuxième médaille d'or aux Jeux olympiques de 2008, ainsi que son deuxième mondial record des Jeux Olympiques (3:08.24). [132] Son coéquipier Jason Lezak, après avoir commencé la jambe d'ancrage à plus d'une demi-longueur du corps derrière Alain Bernard, a réussi à terminer devant le nageur français favori de huit centièmes de seconde. Les cinq meilleures équipes de la finale ont terminé devant le record du monde de 3:12,23 établi la veille par l'équipe américaine B dans une manche préliminaire. [133] Phelps a fait remarquer que les commentaires d'avant-course de Bernard de « briser les Américains » m'avaient « enflammé plus que toute autre chose. » Le Nouvel Observateur a noté "Phelps prenant le temps d'applaudir et de consoler Bernard" et a écrit que cet esprit sportif était "la preuve que la personne qui nage dans le sillage de Mark Spitz est aussi un grand gentleman". [134]

Pour sa troisième course, Phelps a battu son précédent record du monde du 200 mètres nage libre de près d'une seconde et a remporté sa troisième médaille d'or. Il a également établi son troisième record du monde aux Jeux olympiques, 1:42,96, remportant près de deux secondes sur le médaillé d'argent Park Tae-hwan. [135] Dans cette course, Phelps est devenu le cinquième athlète olympique de l'histoire moderne à remporter neuf médailles d'or, rejoignant Mark Spitz, Larisa Latynina, Paavo Nurmi et Carl Lewis. [136]

Le lendemain, Phelps a participé à deux finales. Dans sa première épreuve, le 200 mètres papillon, Phelps a décroché quatre médailles d'or et des records du monde dans quatre épreuves en nageant la finale en 1:52,03, battant le médaillé d'argent László Cseh par près de sept dixièmes de seconde malgré ses lunettes rempli d'eau et incapable de « voir quoi que ce soit pour les 100 derniers mètres. [137] Cette quatrième médaille d'or était sa dixième et faisait de lui le leader de tous les temps pour la plupart des médailles d'or olympiques remportées par un individu à l'ère olympique moderne [138] De plus, Phelps est devenu le premier nageur, homme ou femme, à remporter trois titres olympiques en papillon, après ses deux titres aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004. Il est également devenu le premier nageur à défendre avec succès un titre olympique en papillon.

Moins d'une heure après sa médaille d'or au 200 mètres papillon, Phelps a nagé la première étape du relais 4×200 mètres nage libre. Avec Lochte, Ricky Berens et Peter Vanderkaay, il a remporté sa cinquième médaille d'or et établi son cinquième record du monde alors que l'équipe américaine a terminé première avec un temps de 6:58.56. Les Américaines ont été la première équipe à franchir la barre des sept minutes au relais et ont battu le record précédent, établi à Melbourne, en Australie, de plus de quatre secondes et demie. [139]

Après avoir pris un jour de congé des finales (Phelps a nagé dans les manches qualificatives), Phelps a remporté sa sixième médaille d'or aux Jeux de Pékin le 15 août en remportant le 200 mètres quatre nages individuel avec un record du monde de 1:54,23, terminant devant Cseh de plus de deux secondes. [140]

Septième médaille d'or

Avant la finale du 100 mètres papillon, le nageur serbe d'origine américaine Milorad Čavić a fait sensation en disant que ce serait « bien » si Phelps perdait. "Ce serait bien pour lui s'il perdait. Ce serait bien si les historiens parlent de Michael Phelps qui a remporté sept médailles d'or et perdu la huitième face à" un gars ". J'aimerais être ce type", a déclaré avić. [141] Phelps a répondu : « Quand les gens disent des choses comme ça, ça m'excite plus que tout. » [142] Le 16 août, Phelps a remporté sa septième médaille d'or des Jeux au 100 mètres papillon masculin, établissant un record olympique pour l'épreuve avec un temps de 50,58 secondes et devançant son concurrent le plus proche Čavić, d'un centième (0,01 ) d'une seconde. [143]

Contrairement à ses six épreuves précédentes aux Jeux de 2008, Phelps n'a pas établi de nouveau record du monde, laissant intact le record du monde de Ian Crocker de 50,40 secondes, établi en 2005.

L'arrivée de 0,01 seconde de Phelps devant Čavić a incité la délégation serbe à déposer une protestation. L'analyse ultérieure de la vidéo par le panel de la FINA, qui nécessitait d'analyser des images prises à 1/10 000e de seconde d'intervalle, a été utilisée pour confirmer officiellement la victoire de Phelps, [144] mais les images n'ont pas été immédiatement diffusées à la presse. Le refus initial du chronométreur officiel Omega de publier des photos sous-marines de l'arrivée a également soulevé des questions en raison de la relation de sponsoring de Phelps avec Omega. [145] Čavić a écrit plus tard dans son blog : « Les gens, c'est le plus grand moment de ma vie. Si vous me demandez, cela devrait être accepté et nous devrions passer à autre chose. J'ai accepté la défaite, et il n'y a rien de mal à perdre contre le plus grand nageur qui ait jamais existé." [146]

Épique. Cela montre que non seulement ce gars est le plus grand nageur de tous les temps et le plus grand olympien de tous les temps, il est peut-être le plus grand athlète de tous les temps. C'est le plus grand coureur qui ait jamais marché sur la planète. (2008)
—Mark Spitz (sur Phelps remportant sa 7e médaille d'or) [147]

La septième médaille d'or de Phelps aux Jeux a égalé le record de Mark Spitz pour les médailles d'or remportées en un seul Jeux olympiques, établi aux Jeux olympiques de 1972. Il s'agissait également de sa cinquième médaille d'or individuelle à Pékin, égalant le record de médailles d'or individuelles à un seul jeu établi à l'origine par Eric Heiden aux Jeux olympiques d'hiver de 1980 et égalé par Vitaly Scherbo aux Jeux d'été de 1992. A déclaré Phelps après avoir établi son septième record olympique consécutif des Jeux dans autant d'épreuves, "Rêvez aussi grand que vous pouvez rêver, et tout est possible. Je suis en quelque sorte dans un monde de rêve. Parfois, je dois me pincer pour m'assurer c'est réel." [148]

Record de tous les temps

Le 17 août, Phelps a remporté sa huitième médaille d'or au relais 4 × 100 mètres quatre nages, battant le record de Mark Spitz de sept médailles d'or remportées en un seul Jeux olympiques, qui se tenait depuis 1972. [149] Phelps, avec ses coéquipiers Brendan Hansen, Aaron Peirsol et Jason Lezak, ont établi un nouveau record du monde dans cette épreuve avec un temps de 3 minutes et 29,34 secondes, 0,7 seconde devant l'Australie, deuxième et 1,34 seconde plus vite que le précédent record établi par les États-Unis à la Jeux Olympiques de 2004 à Athènes. Lorsque Phelps a plongé pour nager le 100 mètres papillon, la troisième étape du 400 mètres quatre nages, les États-Unis étaient derrière l'Australie et le Japon. Phelps a terminé son passage en 50,1 secondes, le passage en papillon le plus rapide jamais réalisé pour l'épreuve, donnant à son coéquipier Jason Lezak une avance de plus d'une demi-seconde pour la dernière étape, qu'il a conservée pour remporter l'épreuve en un temps record du monde. [150] Dit Phelps, à l'issue de l'épreuve qui lui a valu sa huitième médaille d'or et son huitième record olympique en autant d'épreuves, « Les records sont toujours faits pour être battus, peu importe ce qu'ils sont. ." [151]

Championnats du monde 2009

Aux championnats nationaux de 2009, Phelps a considérablement raccourci son programme, nageant dans seulement trois épreuves individuelles. Dans sa première épreuve, le 200 mètres nage libre, Phelps a gagné avec un temps de 1:44.23. [152] Dans sa deuxième épreuve, le 200 mètres papillon, Phelps a facilement gagné avec un temps de 1:52,76, 0,88 seconde d'avance sur le deuxième. [153] Dans sa troisième épreuve, le 100 mètres papillon, Phelps a gagné avec un record du monde de 50,22. [154]

Aux Championnats du monde de natation 2009, Phelps a remporté un total de 6 médailles, 5 d'or et 1 d'argent. Lors de sa première épreuve, le relais 4 × 100 mètres nage libre, Phelps a nagé la première étape en 47,78, loin de sa performance de 47,51 à Pékin, mais l'équipe américaine a réussi à devancer la Russie et la France pour l'or. [155] Pour sa deuxième course, le 200 mètres nage libre, Phelps a perdu sa première course en quatre ans face à l'Allemand Paul Biedermann. Phelps a touché la deuxième place en 1:43,22, mais Biedermann a battu le record de Phelps de 1:42,96 établi à Pékin il y a un an avec un temps de 1:42,00. [156] Phelps a gracieusement pris l'argent, mais l'entraîneur Bob Bowman a menacé de retirer Phelps de la compétition internationale parce que Bowman a affirmé que Biedermann avait un avantage injuste parce qu'il portait un maillot de bain en polyuréthane, en particulier un Arena X-Glide. [157] Bowman a déclaré: "Il m'a fallu cinq ans pour faire passer Michael de 1:46 à 1:42 et ce gars l'a fait en 11 mois. C'est une performance d'entraînement incroyable. J'aimerais savoir comment le faire. " [158] Phelps a rebondi après cette défaite et pour sa troisième course, le 200 mètres papillon, Phelps a remporté l'or et a battu son propre record du monde de 1:52.03 avec un temps de 1:51.51. [159] Pour sa quatrième course, le relais 4 × 200 mètres nage libre, Phelps a nagé la première étape en 1:44,49 alors que l'équipe a remporté la médaille d'or et battu le record du monde établi l'année précédente. [160] Après sa défaite au 200 mètres nage libre, beaucoup pensaient que Phelps était vulnérable avant la finale du 100 mètres papillon. [161] Son concurrent le plus proche, Milorad Čavić, qui portait un Arena X-Glide (le même costume avec lequel Biedermann a battu Phelps), pensait que les gens faisaient des excuses pour Phelps parce qu'il portait un LZR Racer. Čavić a même proposé d'acheter un nouveau costume à Phelps. [162] Pour sa cinquième course, le 100 mètres papillon, Phelps a remporté l'or et est devenu le premier homme à le terminer en moins de 50 secondes, battant Čavić 49,82 à 49,95. [163] La victoire a provoqué une célébration féroce de Phelps. [164] Pour son événement final, le relais 4 x 100 mètres quatre nages, Phelps a remporté sa cinquième médaille d'or. Phelps, avec ses coéquipiers Aaron Peirsol, Eric Shanteau et David Walters, a établi un nouveau record du monde dans l'épreuve avec un temps de 3 minutes, 27,28 secondes. [165]

Championnats pan-pacifiques 2010

Aux championnats nationaux 2010, Phelps a participé à cinq épreuves individuelles. Au 200 mètres nage libre, Phelps a gagné devant Ryan Lochte en 1:45.61. [166] Environ une heure plus tard, Phelps est revenu à la piscine pour gagner le 200 mètres papillon. [167] Mais Phelps n'était pas satisfait de sa performance et l'a appelé le "pire" papillon de 200 mètres de sa vie. Au 100 mètres papillon, Phelps a remporté son 50e titre national en 50,65. [168] Après la course, Phelps a dit qu'il était "assez content" du résultat. [169] [170] Dans le 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a terminé deuxième derrière Lochte 1:55,94 à 1:54,84. [171] C'était la première fois que Lochte battait Phelps dans une grande compétition nationale. [172] Au 200 mètres dos, Phelps a terminé à la 4e place en 1:56,98. [173]

Le premier jour de compétition aux championnats pan-pacifiques de natation 2010, Phelps a choisi de ne pas participer à la finale du 200 mètres nage libre pour se concentrer sur le 200 mètres papillon. Au 200 mètres papillon, Phelps a mené du début à la fin, terminant premier avec un temps de 1:54.11. Bien qu'il ait été beaucoup plus lent que son temps de 1:51.51 de l'année précédente, Phelps n'avait pas perdu une finale de 200 mètres papillon depuis 2002. [174] [175] Le deuxième jour de la compétition, Phelps a nagé dans les séries du 400 -mètre quatre nages individuel et a contribué au relais 4×200 mètres nage libre. Dans les manches du 400 mètres quatre nages individuel, Phelps n'a pas réussi à se qualifier pour la finale A, Lochte et Tyler Clary prenant les deux premières positions américaines. [176] Phelps n'a pas nagé dans la finale B du 400 mètres quatre nages individuel. Au relais 4 × 200 mètres nage libre, Phelps, avec Peter Vanderkaay, Ricky Berens et Lochte, a terminé premier devant le Japon et l'Australie. [177] Le troisième jour de la compétition, Phelps a participé au 100 mètres papillon et a contribué au relais 4 × 100 mètres nage libre. Au 100 mètres papillon, Phelps a terminé premier en 50,86, un record du championnat. [178] Dans le relais 4 × 100 mètres nage libre, Phelps, avec Lochte, Jason Lezak et Nathan Adrian, a terminé premier devant l'Australie et l'Afrique du Sud. En tant que première étape du relais 4 × 100 mètres nage libre, Phelps a établi le record du championnat du 100 mètres nage libre avec un temps de 48,13. [179] Dans son épreuve finale, Phelps a nagé dans le relais 4 x 100 mètres quatre nages avec Aaron Peirsol, Mark Gangloff et Adrian et a terminé premier devant le Japon et l'Australie. [180]

Championnats du monde 2011

Lors de sa première épreuve aux Championnats du monde aquatiques 2011 à Shanghai, Phelps a remporté le bronze au relais 4 × 100 mètres nage libre avec Garrett Weber-Gale, Jason Lezak et Nathan Adrian. [181] C'était le premier bronze de Phelps dans les Championnats du monde aquatiques. Phelps a nagé la première étape en 48,08, le deuxième meilleur départ du peloton derrière les 47,49 de James Magnussen. Dans sa deuxième épreuve, le 200 mètres nage libre, Phelps a remporté l'argent pour la deuxième fois consécutive aux Championnats du monde aquatiques. Cette fois, il a terminé deuxième derrière Ryan Lochte dans l'épreuve avec un temps de 1:44.79, comparé au temps de Lochte de 1:44.44. [182] Dans sa troisième finale, le 200 mètres papillon, il a remporté sa première médaille d'or avec un temps de 1:53,34 pour devenir le premier nageur à remporter cinq médailles d'or dans une discipline aux Championnats du monde aquatiques. [183] ​​Dans sa quatrième épreuve, le 200 mètres quatre nages individuel, Phelps a de nouveau terminé deuxième derrière Lochte avec un record personnel de 1:54,16, soit 0,16 derrière Lochte qui a nagé un nouveau record du monde. [184] C'était la 30e médaille de Phelps aux Championnats du monde aquatiques. Peu de temps après avoir terminé les demi-finales du 100 mètres papillon, Phelps a participé au relais 4 × 200 mètres nage libre avec Peter Vanderkaay, Ricky Berens et Ryan Lochte. L'équipe de Phelps a remporté la médaille d'or en 7:02.67. Phelps a nagé la première manche en 1:45,53, la troisième meilleure manche du peloton. [185] Au 100 mètres papillon, Phelps a remporté son troisième titre consécutif (victoire aussi en 2007 et 2009) et son deuxième titre individuel de la compétition avec un temps de 50,71. [186] Dans sa dernière épreuve, le relais 4 × 100 mètres quatre nages, Phelps a fait équipe avec Nick Thoman, Mark Gangloff et Nathan Adrian pour remporter l'or en 3:32.06. La manche papillon de Phelps en 50,57 était de loin la manche papillon la plus rapide du peloton. [187]

Jeux olympiques d'été de 2012

Essais

Pour les Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres, Phelps a initialement déclaré qu'il ne ferait plus jamais huit événements et qu'il tenterait plutôt de nouveaux événements. Phelps a déclaré: "Je n'arrête pas de dire que je veux descendre et commencer à sprinter, mais Bob [Bowman, l'entraîneur de Phelps] n'est vraiment pas très enthousiaste à ce sujet. Je ne pense pas que cela se produira. Au cours des quatre prochaines années, je J'aimerais essayer différents événements, peut-être pas faire certains des événements que j'ai fait ici." [188] [189] Cependant, lors des essais olympiques des États-Unis de 2012, la rencontre de qualification pour les Jeux olympiques d'été de 2012, Phelps s'est qualifié dans les mêmes huit épreuves qu'il a nagées à Pékin en 2008. Il a ensuite abandonné le 200 mètres nage libre de son programme, car il a déclaré vouloir se concentrer sur le relais 4×100 mètres nage libre. [190] Pendant les essais, Phelps a terminé premier au 200 mètres nage libre, 100 mètres papillon, 200 mètres papillon, 200 mètres quatre nages individuel et deuxième au 400 mètres quatre nages individuel. En faisant sa quatrième équipe olympique, Phelps détient le record masculin du plus grand nombre d'apparitions olympiques en natation représentant les États-Unis. [191]

Londres

Le 28 juillet 2012, Phelps s'est classé huitième des préliminaires du matin pour le 400 mètres quatre nages individuel. Phelps, le double champion olympique en titre, a remporté sa course en 4 minutes, 13,33 secondes avec un temps bien en deçà de son record du monde de 4:03,84 établi quatre ans plus tôt à Pékin, lorsque Phelps a remporté un record de huit médailles d'or. Il a devancé László Cseh de 0,07 seconde dans sa course pour se qualifier dernier pour la finale, bloquant Cseh. Lors de sa première finale des Jeux olympiques d'été, Phelps s'est classé quatrième derrière son compatriote américain Ryan Lochte, le Brésilien Thiago Pereira et le Japonais Kosuke Hagino au 400 mètres quatre nages individuel. C'était la première fois que Phelps manquait de médaille dans une épreuve olympique depuis 2000. [192] La nuit suivante, lors de sa deuxième épreuve des Jeux, il a obtenu une médaille d'argent en tant que membre du relais 4 × 100 mètres libre. Phelps a nagé l'étape la plus rapide de l'équipe de relais américaine et la deuxième plus rapide de toute la course. [193]

Le 31 juillet 2012, Phelps a remporté une médaille d'argent au 200 mètres papillon derrière le Sud-Africain Chad le Clos par 5/100e de seconde, et une médaille d'or au relais 4×200 mètres nage libre, égalant puis dépassant Larisa Latynina deviendra la détentrice du record de tous les temps du plus grand nombre de médailles olympiques remportées.[194] [195] Latynina était présente à la course et a demandé à être le présentateur de la médaille de Phelps, mais on lui a dit que les règles olympiques ne le permettraient pas. Elle a appelé Phelps digne du record. [196]

Le 2 août 2012, Phelps a remporté sa 16e médaille d'or olympique lorsqu'il a devancé Ryan Lochte pour remporter le 200 mètres quatre nages individuel avec un temps de 1:54,27, et par cette victoire est également devenu le premier nageur à remporter la même épreuve. dans trois Jeux olympiques consécutifs. [197] Rebecca Soni et Phelps (deux fois) sont les seuls nageurs à avoir défendu avec succès un titre individuel aux Jeux de 2008. [198] Cette victoire a marqué aussi le cinquième titre olympique de Phelps dans le quatre nages individuel, battant le record de quatre partagé par le Hongrois Tamás Darnyi et l'Ukrainienne Yana Klochkova.

Il a répété l'exploit de remporter la même épreuve à trois Jeux olympiques le lendemain soir, remportant la médaille d'or olympique au 100 m papillon, sa dernière épreuve individuelle. [199] Après deux victoires très serrées au 100 m papillon aux Jeux olympiques de 2004 et 2008 (respectivement de 0,04 et 0,01 seconde), dans cette course, Phelps a battu Le Clos et Yevgeny Korotyshkin, à égalité pour l'argent, de 0,23 seconde.

La dernière épreuve de Phelps était le relais 4 × 100 mètres quatre nages dans lequel il a remporté sa 18e médaille d'or en carrière et sa 22e au total. En remportant 4 médailles d'or et 2 d'argent, Phelps a conclu les Jeux olympiques de 2012 en tant que nageur le plus titré de la compétition pour les troisièmes Jeux olympiques consécutifs. [200] [201] Après son dernier événement, la fédération de natation internationale FINA a honoré Phelps avec un prix commémorant sa position comme l'Olympien le plus décoré jamais. [202]

Première retraite

Après les Jeux olympiques de 2012, Phelps a pris sa retraite de la natation, déclarant : « J'ai terminé. J'ai terminé. Je ne veux plus rien avoir à faire avec le sport." [203]

2014 retour de retraite

En avril 2014, Phelps a annoncé qu'il sortirait de sa retraite et participerait à un événement plus tard dans le mois. [204] En mai 2014, il a remporté l'épreuve du 100 mètres papillon au Arena Grand Prix à Charlotte, en Caroline du Nord. [205] Phelps aurait été motivé par l'échec de l'équipe nationale à remporter le relais 4 × 100 m nage libre masculin depuis leurs titres à Pékin 2008 et Rome 2009. [206] [207] La ​​relation entre Phelps et l'entraîneur Bob Bowman s'était détériorée lors des préparatifs de Londres 2012, alors Phelps a convaincu un Bowman sceptique qu'il "ne s'entraînait pas pour l'histoire. Il ne s'entraînait pas pour les médailles. Il était Je ne m'entraîne même pas pour tous les fans. Cette fois, Phelps voulait nager pour lui-même et profiter du voyage". [207] Depuis son retour de retraite en 2014, Phelps « a réduit son apport calorique » et « a augmenté ses bains de glace après la baignade ». Lors des essais olympiques de 2016, malgré son âge, Phelps "se sentait physiquement plus fort dans l'eau, peut-être à cause des exercices que Bowman a ajoutés à ses séances d'entraînement en piscine, comme plusieurs répétitions de 40 secondes de coups de pied de dauphin tout en serrant un poids de 10 livres contre sa poitrine". [208]

Ressortissants américains 2015

Après avoir été retiré de l'équipe pour les championnats du monde aquatiques 2015 pour un DUI, Phelps a plutôt participé aux championnats nationaux des États-Unis (long course) à San Antonio en tant que compétition cible de l'été. Il a remporté des médailles d'or au 100 mètres papillon (50,45 s), [209] 200 mètres papillon (1:52,94), [210] et au 200 mètres quatre nages individuel (1:54,75). [211] Dans chacune de ces épreuves, il a nagé le temps le plus rapide au monde en 2015.

En décembre 2015, lors des championnats nationaux d'hiver à Federal Way, Phelps a remporté des titres dans les trois mêmes épreuves, toujours en parcours long, portant son total de carrière à 62 titres nationaux. [212]

Jeux olympiques d'été de 2016

Essais

Aux essais américains à Omaha pour les Jeux olympiques d'été de 2016, Phelps a remporté le 200 m papillon (1:54,84), le 200 m quatre nages individuel (1:55,91) et le 100 m papillon (51,00 s). Cela a fait de lui le premier nageur américain et le deuxième nageur américain au total après Dara Torres, à se qualifier pour une cinquième édition des Jeux olympiques. [213] Le temps de 100 m nage libre de Phelps aux essais n'était pas impressionnant. Cependant, lors d'un dernier camp d'entraînement à Atlanta une semaine avant de se rendre à Rio, Phelps a réalisé "le quatrième temps de départ à plat le plus rapide de l'année" dans un contre-la-montre libre de 100, s'assurant automatiquement l'une des sept places du 4 × hommes. Relais 100 mètres nage libre pour les Jeux Olympiques. [214]

Rio de Janeiro

Phelps a été choisi pour être le porte-drapeau américain lors de la cérémonie d'ouverture, qui était la première cérémonie d'ouverture olympique à laquelle il assisterait. [215] [216] Phelps a également été élu par l'équipe de natation olympique américaine comme l'un des six capitaines d'équipe de la délégation américaine aux Jeux olympiques. [217] Il a affiché un comportement sociable détendu dans le village des athlètes et lors des conférences de presse, ce comportement agréable contrastait fortement avec son isolement lors des Jeux olympiques précédents. [207] Il était accompagné de sa fiancée Nicole Johnson et de son fils Boomer. [218]

Lors de sa première épreuve le 7 août, le relais 4 × 100 m nage libre, il a remporté sa première médaille d'or des Jeux de 2016 et sa 19e médaille d'or olympique au total. Phelps a nagé le match retour avec ce que son entraîneur Bob Bowman a décrit comme « peut-être le meilleur virage jamais réalisé », [219] dépassant le Français Fabien Gilot pour donner à ses coéquipiers américains une avance qu'ils n'abandonneraient pas. [220] La jambe de Phelps s'est avérée être le facteur décisif dans la course et Gilot a remarqué plus tard "Aussi rapide que mes coéquipiers étaient, l'extraterrestre qui est Phelps était plus rapide". [214] Phelps a réalisé un temps intermédiaire de 47,12, le quatrième plus rapide du peloton (les trois temps les plus rapides ont été affichés par les ancres de l'équipe), [214] qui était également plus rapide que n'importe lequel de ses relais aux trois derniers Jeux olympiques. [221] [222]

Lors de sa deuxième épreuve le 9 août, le 200 mètres papillon, il est devenu le premier nageur de l'histoire à disputer cinq finales dans la même épreuve, après avoir terminé 5e en 2000, 1er en 2004 et 2008, et 2e en 2012. [223] A Rio, il a remporté le titre qu'il avait perdu face à Chad le Clos quatre ans plus tôt à Londres, devançant Masato Sakai de 0,04 s. Phelps a déclaré que la reconquête de ce titre avait été l'objectif principal lors de son retour. [224] Les préliminaires et la finale de cet événement ont été fortement médiatisés comme une revanche entre Phelps et Le Clos. La relation entre Le Clos et Phelps avait été cordiale en 2012-13, mais elle s'est détériorée en 2014 lorsque Phelps est revenu de sa retraite et a suggéré que les temps actuels des papillons étaient lents. [225] Dans la salle d'attente avant la course préliminaire, la boxe fantôme de Le Clos tandis que Phelps « brillait dans un coin » a engendré le mème Internet avec le hashtag #PhelpsFace. La biographie Wikipédia de Le Clos a même été vandalisée après la finale de l'épreuve. [226] À 31 ans, la victoire a fait de Phelps non seulement le plus vieux champion masculin, [227] mais aussi le plus vieux champion individuel de l'histoire de la natation olympique, [228] battant les records établis par Duke Kahanamoku en 1920, et Inge de Bruijn en 2004 respectivement. Phelps est également devenu le premier nageur à remporter des médailles d'or individuelles à 12 ans d'intervalle. [229] Ces deux records sont battus par Anthony Ervin trois jours plus tard. [230] [231]

Le 9 août également, Phelps a remporté sa 21e médaille d'or au relais 4 × 200 m nage libre avec Conor Dwyer, Townley Haas et Ryan Lochte. [232] Pour Phelps et Lochte, c'était leur 4ème médaille d'or consécutive dans cet événement, [233] un record de tous les temps en natation pour n'importe quel événement. [ citation requise ]

Le 11 août, Phelps a remporté sa 22e médaille d'or au 200 m quatre nages individuel. Il a battu Kosuke Hagino, le champion du 400 m quatre nages individuel, de 1,95 seconde. Il s'agissait de la 4e médaille d'or consécutive de Phelps dans cette épreuve ainsi que de sa 4e aux Jeux. Il est devenu le premier nageur à remporter la même épreuve individuelle quatre fois, dépassant le précédent record de trois détenu par Dawn Fraser et Krisztina Egerszegi. [234] Il est aussi devenu le troisième Olympien à remporter le même événement individuel quatre fois, après les athlètes Al Oerter et Carl Lewis. [9] [235] Avec cette 13ème médaille d'or individuelle, Phelps a battu un ancien record olympique de 2 168 ans, établi par Leonidas de Rhodes, qui avait détenu le plus de titres individuels olympiques de tous les temps, avec douze. [227] [236]

Au 100 m papillon, Phelps a été battu dans sa dernière épreuve individuelle des Jeux olympiques de Rio par le Singapourien Joseph Schooling, lorsqu'il a remporté la médaille d'argent avec Chad le Clos et László Cseh. [237] [238]

Le 13 août, au relais 4 × 100 mètres quatre nages, Phelps a terminé sa carrière avec une autre médaille d'or, sa 23e aux Jeux olympiques et sa 28e au total. Avec Ryan Murphy, Cody Miller et Nathan Adrian, nageant comme étape papillon du nage, ils ont battu le record olympique [239] et remporté la 1001e médaille d'or olympique de tous les temps des États-Unis, conformément à l'USOC. [240] [241] [242] Phelps s'est retiré de la natation compétitive de nouveau après les Jeux Olympiques de Rio. [243]

La performance de Phelps aux Jeux olympiques de Rio était unique en « remportant plusieurs médailles d'or à 31 ans, bien au-delà du pic typique des nageurs masculins ». Phelps est considéré comme l'un des plus grands olympiens de tous les temps. [244] [245] [246]

Au cours des Jeux olympiques de 2008, Phelps a été interrogé par la presse quant à savoir si ses exploits étaient peut-être « trop beaux pour être vrais », une référence à des rumeurs non étayées selon lesquelles Phelps pourrait prendre des substances améliorant les performances. [247] [248] En réponse, Phelps a indiqué qu'il s'était inscrit au Project Believe, un projet de l'Agence antidopage des États-Unis dans lequel les Olympiens américains peuvent se porter volontaires pour être testés au-delà des directives de l'Agence mondiale antidopage. [249] Pendant les Jeux, Phelps a réussi les neuf tests qui lui ont été administrés. [250] [251]

Phelps s'est entraîné avec Bob Bowman depuis l'âge de 11 ans. [252] Bowman a nagé pour l'Université d'État de Floride de 1983 à 1985. [253] Phelps a déclaré que Bowman lui rappelait un sergent instructeur en raison de ses manières disciplinées et réglementées. [254] Cependant, Phelps a déclaré : « S'entraîner avec Bob est la chose la plus intelligente que j'aie jamais faite. Je ne vais pas nager pour quelqu'un d'autre. » [255] Après les Jeux olympiques d'été de 2004, Bowman a été embauché comme entraîneur-chef pour l'Université du Michigan après la retraite de Jon Urbanchek. Phelps a rejoint Bowman au Michigan pour s'entraîner et suivre des cours, mais n'a pas obtenu de diplôme. [256] [257] Phelps a exercé les fonctions d'un entraîneur d'assistant bénévole au Michigan. [258] Après les Jeux olympiques d'été de 2008, Bowman est revenu à Baltimore en tant que PDG du North Baltimore Aquatic Club. Phelps est également retourné à Baltimore avec Bowman. [259] Lorsque Bowman a été embauché comme entraîneur de natation pour hommes et femmes à l'Arizona State University en 2015, Phelps a déménagé en Arizona pour continuer à s'entraîner avec Bowman. [260] Il existe un mythe populaire selon lequel Phelps mangeait 12 000 calories par jour, mais Phelps a déclaré que cela avait été exagéré et qu'il ne mangeait pas autant, même pendant sa croissance. [261] [262]

Bob Bowman a décrit Phelps comme « un homme solitaire » [263] avec une « concentration rigide » [18] à la piscine avant une course, mais par la suite « un homme incroyablement investi dans le succès des personnes qu'il aime ». [18] Il déclare qu'"il est incroyablement généreux", [263] racontant l'interaction de Phelps avec de jeunes enfants après les pratiques. [18]

Phelps est marié à l'ancienne Miss California USA Nicole Johnson. Ils se sont mariés secrètement le 13 juin 2016, et le mariage n'a été rendu public que quatre mois plus tard. [264] Ils se sont rencontrés en 2007 aux ESPY, se sont séparés en 2012, se sont réconciliés et se sont fiancés en février 2015. [265] [266] Ils ont trois fils, Boomer Robert Phelps, né le 5 mai 2016, [267] Beckett Richard Phelps, né le 12 février 2018, [268] et Maverick Nicolas Phelps, né le 9 septembre 2019. [269] La famille vit à Paradise Valley, en Arizona, une ville aisée jouxtant Phoenix, où Phelps fait du bénévolat aux côtés de Bowman. en tant qu'entraîneur adjoint de l'équipe de natation Arizona State Sun Devils. [270]

Adolescent, Phelps idolâtrait le nageur australien Ian Thorpe et modelait son image publique sur Thorpe. [271] Thorpe a d'abord déclaré qu'il serait hautement improbable que Phelps remporte huit médailles d'or aux Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin. [272] Phelps a utilisé les remarques comme motivation et a enregistré les mots sur son casier pendant les Jeux. [273] Thorpe était dans les tribunes pour le relais 4 × 100 mètres quatre nages, où Phelps nageait pour sa huitième médaille d'or olympique. Lorsque Phelps et ses coéquipiers ont remporté l'or, Thorpe a donné un baiser de félicitations à la mère de Phelps, puis a donné une poignée de main et un câlin pour féliciter Phelps. Par la suite, Thorpe a déclaré: "Je suis vraiment fier de lui, pas seulement parce qu'il a remporté huit médailles d'or. C'est plutôt à quel point il a grandi et est devenu un grand être humain. Jamais de ma vie je n'ai été aussi heureux d'avoir été prouvé tort." [149] [274]

Phelps a également cité Michael Jordan comme une de ses idoles sportives et a déclaré qu'"il avait changé le sport du basket-ball". [275] Phelps est également un fan des Ravens de Baltimore et a déclaré qu'il avait trouvé le but de sa vie et son désir de participer aux Jeux olympiques d'été de 2016 après avoir demandé l'avis de Ray Lewis. [276] [277]

En janvier 2018, Phelps a révélé qu'il avait lutté à la fois contre le TDAH et la dépression, ayant envisagé de se suicider après les Jeux olympiques de 2012. [278] [279]

À l'âge de 19 ans en novembre 2004, Phelps a été arrêté pour conduite sous l'influence de l'alcool à Salisbury, Maryland. [280] Il a plaidé coupable de conduite avec facultés affaiblies et a été condamné à 18 mois de probation, à une amende de 250 $, à l'ordre de parler aux élèves du secondaire de la conduite en état d'ébriété et d'assister à une réunion de Mothers Against Drunk Driving (MADD). [281] Lorsque Phelps a été interrogé plus tard sur l'incident par Matt Lauer sur le Spectacle d'aujourd'hui, il a dit qu'il avait « laissé tomber beaucoup de gens dans le pays ». [18]

En février 2009, une photo de Phelps utilisant un bang est devenue virale, ce qui a entraîné la perte de la société Kellogg en tant que sponsor, ainsi qu'une suspension de trois mois par USA Swimming. Phelps a admis que la photo, qui a été prise lors d'une fête à l'Université de Caroline du Sud, était authentique. Il s'est excusé publiquement, affirmant que son comportement était "inapproprié". [282]

En septembre 2014, Phelps a de nouveau été arrêté, cette fois pour conduite en état d'ivresse et excès de vitesse à Baltimore. [283] En conséquence, USA Swimming l'a suspendu de toutes les compétitions pendant six mois et a déclaré qu'il ne serait pas choisi pour représenter les États-Unis aux Championnats du monde aquatiques 2015 en août. [284] Avec Phelps hors de l'équipe, les États-Unis n'ont pas réussi à se qualifier pour la finale du relais 4 × 100 m nage libre. [222]

Après les Jeux olympiques de 2008, Phelps a utilisé son bonus Speedo de 1 million de dollars pour créer la Fondation Michael Phelps. [285] [286] [287] Sa fondation se concentre sur la croissance du sport de la natation et la promotion de modes de vie plus sains. [288]

En 2010, la Fondation Michael Phelps, la Michael Phelps Swim School et KidsHealth.org ont développé et piloté à l'échelle nationale le programme « im » pour les membres du Boys & Girls Club. Le programme im enseigne aux enfants l'importance d'être actifs et en bonne santé, en mettant l'accent sur le sport de la natation. Il favorise également la valeur de la planification et de l'établissement d'objectifs. [289] je suis est offert par les Boys & Girls Clubs of America [289] et par Special Olympics International. [290] La Fondation a depuis développé deux autres programmes, Level Field Fund-Swimming et Caps-for-a-Cause. [291] [292]

Le plus grand événement de la Fondation est sa collecte de fonds annuelle, la Classique de golf de la Fondation Michael Phelps. [293] [294] Phelps a déclaré qu'il espérait travailler davantage avec sa Fondation après sa retraite de la compétition après les Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres. [295]

En 2017, Phelps a rejoint le conseil d'administration de Medibio, une société spécialisée dans le diagnostic des troubles de santé mentale. [296]

Phelps était membre de l'équipe olympique des États-Unis en 2000, 2004, 2008, 2012 et 2016, et détient les records de la plupart des médailles d'or olympiques (23), de la plupart de ces médailles dans des épreuves individuelles (13) et de la plupart de ces médailles lors d'un seul match ( 8, à Pékin 2008). [3] Une rue de sa ville natale de Baltimore a été rebaptisée The Michael Phelps Way en 2004. [297] Le 9 avril 2009, Phelps a été invité à comparaître devant la Chambre des délégués du Maryland et le Sénat du Maryland, pour être honoré pour son réalisations. [298]

Phelps a également reçu les prix suivants :

  • Monde de la natationPrix ​​du nageur mondial de l'année : 2003, 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2012, [299] 2016 [300]
  • Monde de la natationPrix ​​du nageur américain de l'année : 2001, 2002, 2003, 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, 2012, 2015, [299][301] 2016 [300]nageur de l'année (depuis 2010) : 2012, 2016 Homme Performance de l'année (depuis 2004) : 2004, 2006, 2007, 2008, 2009, [3] 2016 [302]
  • Performance Golden Goggle Relay de l'année (depuis 2004) : 2006, 2007, 2008, 2009, [3] 2016 [302]
  • Athlète masculin de l'année Golden Goggle (depuis 2004) : 2004, 2007, 2008, 2012, 2014, [3] 2015, [303] 2016 [302]
  • Prix ​​Golden Goggle Impact : 2016 [302] Prix Swammy du nageur masculin de l'année : 2016 [304] : 2004, 2008, [305] 2011-12, [306] 2016 [307] : 2003 [308] : 2003, 2004 (nominé) : 2004, 2005, 2008, 2009, 2013 [309][310][311][312] : 2017 [313]
  • Sports illustrésSportif de l'année : 2008 [314] : 2008, prix 2012 : 2008
  • Morton E. Ruderman Award in Inclusion, 2019, pour reconnaître son plaidoyer en faveur des personnes handicapées et son propre parcours avec la santé mentale. [315]
Rencontrer 100 gratuit 200 gratuit 400 gratuit 200 retour 100 mouches 200 mouches 200 MI 400 MI 4×100 gratuit 4×200 gratuit 4 × 100 quatre nages
JO 2000 5e
CM 2001
CPP 2002
CM 2003 [une]
JO 2004 [une]
CM 2005 7e 18e [une]
CPP 2006
CM 2007
JO 2008
CM 2009
CPP 2010 chauffe [b]
CM 2011
JO 2012 4e
CM 2013
CPP 2014 4e
CM 2015
JO 2016
une Phelps n'a nagé que dans les chaleurs b Phelps a terminé quatrième dans les manches, mais il était le troisième américain, il ne s'est donc pas qualifié pour la finale

Parcours long (piscine de 50 mètres)

Événement Temps Lieu Date Remarques
100 m nage libre 47.51 (r) Pékin 11 août 2008
200 m nage libre 1:42.96 Pékin 12 août 2008 UN M, NR
400 m nage libre 3:46.73 Parc du Collège 8 août 2003 Ancien NR
100 m dos 53.01 Indianapolis 3 août 2007
200 m dos 1:54.65 Indianapolis 1er août 2007
100 m brasse 1:02.57 Colombie 17 février 2008
200 m brasse 2:11.30 San Antonio 10 août 2015
100 m papillon 49.82 Rome 1er août 2009
200 m papillon 1:51.51 Rome 29 juillet 2009 UN M, NR
200 m IM 1:54.16 Shanghaï 28 juillet 2011
400 m GI 4:03.84 Pékin 10 août 2008 UN M, NR, WR

Compteurs en petit bassin (piscine de 25 mètres)

Événement Temps Lieu Date Remarques
100 m nage libre 46.99 Manchester 18 décembre 2009
200 m nage libre 1:42.78 Prairie Est 4 février 2006
200 m dos 1:50.34 Berlin 22 octobre 2011
100 m papillon 50.46 Manchester 18 décembre 2009
200 m papillon 1:52.27 Melbourne 28 novembre 2003
100 m IM 51.65 Berlin 22 octobre 2011
200 m IM 1:51.89 Berlin 23 octobre 2011
400 m GI 4:01.49 Berlin 22 octobre 2011

Phelps a établi 39 records du monde (29 individuels, 10 relais), ce qui est plus de records que tout autre nageur reconnu par la FINA. Cette réalisation a dépassé le précédent record de Mark Spitz de 33 records du monde (26 individuels, 7 relais). [ citation requise ] Cependant, Johnny Weissmuller aurait battu 67 records du monde officiels. [316]

Tous les records, sauf deux, ont été établis dans une piscine de grand parcours (50 mètres). Au 22 avril 2021 [mise à jour] , il détient quatre records du monde (indiqués dans gras), sans compter ses records pour la plupart des médailles olympiques et la plupart des médailles d'or olympiques jamais remportées par une seule personne.

Non. Distance Événement Temps Emplacement Date Réf
1 200 mètres Papillon 1:54.92 Austin, Texas, États-Unis 30 mars 2001 [317]
2 200 mètres Papillon (2) 1:54.58 Fukuoka, Japon 24 juillet 2001 [317]
3 400 mètres Quatre nages individuel 4:11.09 Ft. Lauderdale, Floride, États-Unis 15 août 2002 [318]
4 4 × 100 m relais medley [a] 3:33.48 Yokohama, Japon 29 août 2002 [319]
5 400 mètres Quatre nages individuel (2) 4:10.73 Indianapolis, Indiana, États-Unis 6 avril 2003 [320]
6 200 mètres Quatre nages individuel 1:57.94 Santa Clara, Californie, États-Unis 29 juin 2003 [321]
7 200 mètres Papillon (3) 1:53.93 Barcelone, Espagne 22 juillet 2003 [322]
8 200 mètres Quatre nages individuel (2) 1:57.52 Barcelone, Espagne 24 juillet 2003 [322]
9 100 mètres Papillon 0:51.47 Barcelone, Espagne 25 juillet 2003 [322]
10 200 mètres Quatre nages individuel (3) 1:56.04 Barcelone, Espagne 25 juillet 2003 [322]
11 400 mètres Quatre nages individuel (3) 4:09.09 Barcelone, Espagne 27 juillet 2003 [322]
12 200 mètres Quatre nages individuel (4) 1:55.94 College Park, Maryland, États-Unis 9 août 2003 [323]
13 400 mètres Quatre nages individuel (4) 4:08.41 Long Beach, Californie, États-Unis 7 juillet 2004 [324]
14 400 mètres Quatre nages individuel (5) 4:08.26 Athènes, Grèce 14 août 2004 [325]
15 200 mètres Papillon (4) 1:53.80 Victoria, Colombie-Britannique, Canada 17 août 2006 [326]
16 4 × 100 m Relais nage libre [b] 3:12.46 Victoria, Colombie-Britannique, Canada 19 août 2006 [326]
17 200 mètres Quatre nages individuel (5) 1:55.84 Victoria, Colombie-Britannique, Canada 20 août 2006 [326]
18 200 mètres Papillon (5) 1:53.71 Colombie, Missouri, États-Unis 17 février 2007 [327]
19 200 mètres Style libre 1:43.86 Melbourne, Victoria, Australie 27 mars 2007 [328]
20 200 mètres Papillon (6) 1:52.09 Melbourne, Victoria, Australie 28 mars 2007 [328]
21 200 mètres Quatre nages individuel (6) 1:54.98 Melbourne, Victoria, Australie 29 mars 2007 [328]
22 4 × 200 m Relais nage libre [c] 7:03.24 Melbourne, Victoria, Australie 30 mars 2007 [328]
23 400 mètres Quatre nages individuel (6) 4:06.22 Melbourne, Victoria, Australie 1er avril 2007 [328]
24 400 mètres Quatre nages individuel (7) 4:05.25 Omaha, Nebraska, États-Unis 29 juin 2008 [329]
25 200 mètres Quatre nages individuel (7) 1:54.80 Omaha, Nebraska, États-Unis 4 juillet 2008 [329]
26 400 mètres Quatre nages individuel (8) 4:03.84 Pékin, Chine 10 août 2008 [330]
27 4 × 100 m Relais acrobatique (2) [d] 3:08.24 Pékin, Chine 11 août 2008 [330]
28 200 mètres Style libre (2) 1:42.96 Pékin, Chine 12 août 2008 [331]
29 200 mètres Papillon (7) 1:52.03 Pékin, Chine 13 août 2008 [332]
30 4 × 200 m Relais acrobatique (2) [e] 6:58.56 Pékin, Chine 13 août 2008 [333]
31 200 mètres Quatre nages individuel (8) 1:54.23 Pékin, Chine 15 août 2008 [334]
32 4 × 100 m relais medley (2) [a] 3:29.34 Pékin, Chine 17 août 2008 [335]
33 100 mètres Papillon (2) 0:50.22 Indianapolis, Indiana, États-Unis 9 juillet 2009 [336]
34 200 mètres Papillon (8) 1:51.51 Rome, Italie 29 juillet 2009 [337]
35 4 × 200 m Relais nage libre (3) [f] 6:58.55 Rome, Italie 31 juillet 2009 [337]
36 100 mètres Papillon (3) 0:49.82 Rome, Italie 1er août 2009 [337]
37 4 × 100 m Relais Medley (3) [g] 3:27.28 Rome, Italie 2 août 2009 [337]
38 4 × 100 m Relais Medley (sc) [h] 3:20.71 Manchester, Royaume-uni 18 décembre 2009 [338]
39 4 × 100 m Relais acrobatique (sc) [i] 3:03.30 Manchester, Royaume-uni 19 décembre 2009 [338]
une avec Aaron Peirsol, Brendan Hansen et Jason Lezak b avec Neil Walker, Cullen Jones et Jason Lezak c avec Ryan Lochte, Klete Keller et Peter Vanderkaay avec Garrett Weber-Gale, Cullen Jones et Jason Lezak e avec Ryan Lochte, Ricky Berens et Peter Vanderkaay F avec Ryan Lochte, Ricky Berens et David Walters g avec Aaron Peirsol, Eric Shanteau et David Walters h record de courte durée avec Nick Thoman, Mark Gangloff et Nathan Adrian je record de courte durée avec Nathan Adrian, Matt Grevers et Garrett Weber-Gale

Phelps détient 21 records du monde Guinness qui consistent principalement en des records du monde Guinness cumulés (« Guinness mosts », records formulés en commençant par « most ») pour le nombre total de réalisations et de victoires en natation telles que : la plupart des médailles, le nombre consécutif de médailles, la plupart des médailles dans un tournoi, la plupart des records en natation, etc. [339] C'est le plus grand nombre de records du monde Guinness cumulés détenus par un athlète.


Histoire de la Seconde Guerre mondiale

Vous trouverez ci-dessous les principales catégories de sujets que vous pouvez trouver pour en savoir plus.

Adolf Hitler

Adolph Hitler, homme politique allemand, chef du parti nazi et, selon des témoignages quasi universels, le leader le plus monstrueux et terrifiant du XXe siècle, a mené sa nation dans une guerre désastreuse et a déclenché l'extermination de millions de ses propres citoyens en raison de son anti -Idéologie sémitique.

Cette page présente une ressource complète sur les antécédents, les croyances, l'idéologie religieuse et les explications d'Adolph Hitler sur son ascension au pouvoir.

Corps de l'air de l'armée

L'Army Air Corps était le service militaire américain dédié à la guerre aérienne entre 1926 et 1941. Il s'est fusionné au fur et à mesure que l'aviation est passée d'une composante de tactique d'infanterie au sol à sa propre branche de l'armée. Elle est devenue l'armée de l'air des États-Unis (USAAF) le 20 juin 1941 pour signifier une plus grande autonomie par rapport à la structure de commandement de l'armée. Il est resté comme une arme de combat de l'armée jusqu'en 1947, lorsque le département de l'armée de l'air a été créé.

Le 6 juin, alors que l'opération Overlord se poursuivait, environ 160 000 soldats alliés traversèrent la Manche, soutenus par 7 000 navires et bateaux, et débarquèrent sur la côte normande. L'invasion maritime comprenait près de 5 000 péniches de débarquement et d'assaut, 289 navires d'escorte, et 277 dragueurs de mines. Ils ont établi une tête de pont dont les Allemands n'ont pas pu les déloger. En dix jours, il y avait un demi-million de soldats à terre, et en trois semaines, il y en avait deux millions.

George S. Patton

Le célèbre général de la Seconde Guerre mondiale George S. Patton a commandé la septième armée américaine sur les théâtres méditerranéens et européens de la Seconde Guerre mondiale. Le général Patton est surtout connu pour avoir dirigé la troisième armée américaine en France et en Allemagne à la suite de l'invasion alliée de la Normandie en juin 1944.

Cet article contient des histoires, des citations, des chronologies et d'autres informations sur l'un des généraux les plus compétents et flamboyants de l'histoire militaire américaine.

Allemagne nazie

L'Allemagne nazie est une référence pour la période de douze ans de l'histoire allemande (1933-1945) pendant la dictature totalitaire d'Adolf Hitler à travers le parti nazi, fondé en 1919 sous le nom de Parti des travailleurs allemands. Le groupe a grandi en représailles aux termes du traité de Versailles et a promu la fierté allemande et l'antisémitisme, deux traits qui ont imprégné l'Allemagne nazie.

Pearl Harbor

L'attaque de Pearl Harbor est l'attaque surprise militaire la plus réussie des premières années de combat naval/aérien combiné. Le 7 décembre 1941, le service aérien de la marine impériale japonaise a frappé la base navale américaine de Pearl Harbor, dans le territoire d'Hawaï. L'attaque a directement conduit à l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. Le Japon a rapidement suivi l'attaque avec l'invasion de nombreuses îles du Pacifique. Ils les ont tenus pendant plusieurs années de combats horribles.

Aviateurs de Tuskegee

Les Tuskegee Airmen ont été le premier groupe de pilotes militaires entièrement noirs à avoir combattu pendant la Seconde Guerre mondiale. Les pilotes ont formé le 332e groupe de chasse et le 477e groupe de bombardement des forces aériennes de l'armée américaine. Ils ont été actifs de 1941 à 1946. Il y avait 932 pilotes diplômés du programme. Parmi eux, 355 ont servi en service actif pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que pilotes de chasse.

Winston Churchill

Winston Churchill (1874 - 1965) était un homme politique britannique, officier de l'armée, écrivain et Premier ministre du Royaume-Uni de 1940 à 1945, célèbre pour ses discours entraînants visant à renforcer l'Angleterre au plus bas de la Seconde Guerre mondiale. Il a de nouveau été premier ministre du Parti conservateur de 1951 à 1955. Dans l'ensemble, il est la figure la plus dominante de la politique britannique du XXe siècle.

Armées de la Seconde Guerre mondiale

Dans l'armée américaine, un régiment d'infanterie était composé de trois bataillons, chacun avec trois compagnies de fusiliers, une compagnie de quartier général et une compagnie d'armes lourdes. Au début de 1944, l'effectif était généralement de 150 officiers et trois mille hommes. Un régiment aéroporté comprenait 115 officiers et 1 950 hommes. En 1944, les divisions blindées américaines avaient trois bataillons de chars plutôt que les deux régiments précédents. Un bataillon blindé possédait généralement quarante officiers et sept cents hommes, avec cinquante-trois chars moyens Sherman et dix-sept chars légers Stuart.

WW2 marines

La guerre navale n'a jamais été menée à l'échelle qu'elle était pendant la Seconde Guerre mondiale dans toute l'histoire de l'humanité. Cet article présente une histoire complète des marines de la Seconde Guerre mondiale, y compris les types de navires de l'Axe et des Alliés qui sont apparus au combat, les principales batailles navales dans l'Atlantique et le Pacifique.

Avion WW2

Les avions de la Seconde Guerre mondiale ont incorporé la révolution de l'avionique survenue au début du 20e siècle. Ils étaient également essentiels pour la victoire des Alliés.

Faits sur la Seconde Guerre mondiale

Cet article est une liste complète des faits de la Seconde Guerre mondiale, y compris les principaux acteurs de la guerre, les causes, une chronologie complète et une bibliographie. Faites défiler vers le bas pour en savoir plus.


La Première République (1781-1836)

Après la capitulation des Britanniques à Yorktown, les treize colonies d'origine ont cessé d'être des colonies et ont obtenu leur indépendance. Cependant, il restait beaucoup à faire avant que les colonies nouvellement indépendantes puissent s'appeler une nation.

Les termes de la paix

La première chose était de mettre officiellement fin à la guerre d'Indépendance. Cela s'est produit avec la signature du traité de Paris de 1783. Le traité a établi la souveraineté des États-Unis, et il a également identifié les frontières du nouveau pays, qui devaient être le fleuve Mississippi à l'ouest, la Floride espagnole au sud, et le Canada britannique au nord.

Le traité autorisait également les pêcheurs américains à travailler au large des côtes du Canada et établissait des règles et des lignes directrices pour la restitution des biens aux loyalistes, ainsi que pour le remboursement des dettes contractées avant la guerre. En général, le traité était assez favorable aux États-Unis, et cela est probablement le résultat du désir britannique de devenir des partenaires économiques avec les États-Unis en croissance rapide.

Plusieurs autres traités ont été signés à Paris en 1763 entre la Grande-Bretagne, la France et l'Espagne, tous belligérants dans une guerre beaucoup plus vaste au cours de laquelle la Révolution américaine a été menée. Ces traités, connus collectivement sous le nom de « Paix de Paris », coordonnaient l'échange de territoires capturés et reconnaissaient également officiellement les États-Unis comme étant libres et indépendants du contrôle de la couronne britannique.

Les articles de la Confédération

Désormais libres de la couronne britannique, les colonies devaient décider de la manière de mettre en place leur gouvernement. Ayant bénéficié de l'autonomie locale et autonome pendant la majeure partie de l'ère coloniale, les Américains se méfiaient d'un gouvernement central fort et souhaitaient que le gouvernement soit aussi limité que possible pour réduire le risque de subir la tyrannie qu'ils avaient subie lorsqu'ils faisaient partie de l'Empire britannique. Cela a conduit à l'adoption des articles de la Confédération, qui ont été rédigés par le deuxième Congrès continental en 1777 et ratifiés par les États en 1781, alors que la Révolution américaine était toujours en cours.

Cependant, en créant un cadre de gouvernement qui limitait si sévèrement le pouvoir de ce gouvernement, le Congrès de la Confédération, qui était le nouveau nom donné au Congrès continental, a eu beaucoup de mal à faire beaucoup au niveau national. Cependant, ils ont adopté plusieurs politiques, telles que l'ordonnance foncière de 1785 et l'ordonnance du Nord-Ouest, qui ont aidé à établir des règles pour la colonisation de nouveaux territoires et pour l'ajout d'États à l'union.

Malgré ces progrès, le Congrès de la Confédération était encore assez faible. Il n'avait pas la capacité de réglementer les questions d'intérêt commun entre les États, telles que le commerce et la défense, et il n'avait pas non plus le pouvoir de lever des impôts, ce qui limitait son efficacité. En conséquence, les États ont commencé à se réunir entre eux pour résoudre des problèmes d'intérêt commun, un bon exemple étant la Conférence de Mount Vernon de 1785 au cours de laquelle la Virginie et le Maryland se sont réunis pour négocier l'utilisation de leurs voies navigables communes. Mais ce n'était qu'un exemple parmi tant d'autres où les États devaient contourner le gouvernement fédéral pour pouvoir prendre des dispositions au profit de tous, remettant en cause l'efficacité des articles de la Confédération.

Puis, en 1787, lorsque la rébellion de Shay a éclaté en 1787 à Springfield, Massachusetts en réponse à la tentative de l'État de collecter des impôts, et que le gouvernement fédéral n'avait aucune armée pour la réprimer, il est devenu clair que les articles de la Confédération étaient trop faibles d'un cadre pour un gouvernement national efficace. Cela a déclenché un mouvement dirigé par d'éminents membres du Congrès tels que James Madison, John Adams, John Hancock et Benjamin Franklin, pour créer un nouveau type de gouvernement qui serait plus fort et plus efficace.

La Convention constitutionnelle de 1787

En septembre 1786, douze délégués de cinq États se sont réunis à Annapolis, dans le Maryland, pour discuter de la manière dont le commerce devrait être réglementé et soutenu entre les États. En effet, les articles de la Confédération ont créé une situation dans laquelle chaque État était un organisme indépendant, ce qui a conduit à des politiques protectionnistes qui ont entravé le commerce et entravé le développement des États-Unis d'Amérique. Quatre autres États avaient prévu d'assister à la convention, mais les délégués ne sont pas arrivés à temps. Cependant, à la fin de la convention, il est devenu clair qu'il était nécessaire de revoir la structure du nouveau gouvernement américain pour le rendre plus fort et plus efficace dans la promotion de la croissance du pays.

En mai de l'année suivante, cinquante-cinq délégués de tous les États, à l'exception du Rhode Island, se sont réunis à la Pennsylvania State House (Independence Hall) pour discuter de nouveaux changements aux articles de la Confédération. Cependant, après plusieurs semaines de débat intense, il est devenu clair que les articles étaient tout simplement trop limités et qu'un nouveau document devait être créé pour que le pays puisse aller de l'avant, un document qui jette les bases d'un gouvernement fédéral plus fort et plus efficace.

Le grand compromis

Les délégués ont ensuite formé des groupes et rédigé différentes propositions, les plus célèbres étant le plan Virginia de James Madison et le plan New Jersey de William Patterson. La principale différence entre les deux était que le plan de Virginie prévoyait deux organes législatifs élus en fonction de la population, tandis que le plan du New Jersey, rédigé par des délégués de petits États, préconisait un plan d'une voix par État pour empêcher les grands États d'avoir trop de pouvoir.

En fin de compte, les délégués de la convention ont opté pour un mélange en acceptant un organe législatif bicaméral dans lequel une partie serait élue en fonction de la population (la Chambre des représentants) et une donnerait à chaque État une représentation égale (le Sénat). Cet accord est connu sous le nom de Grand compromis ou compromis du Connecticut, tel qu'il a été envisagé et promu par Henry Clay, un délégué de l'État du Connecticut.

Le compromis des trois cinquièmes

Une fois ce compromis atteint, les délégués disposaient d'une base pour le gouvernement. Mais certains problèmes clés demeuraient, dont l'un, l'esclavage, continuerait de hanter la politique américaine pendant plus d'un siècle. Les États du sud, dont les économies reposaient presque exclusivement sur le travail des esclaves, voulaient compter leurs esclaves dans leur population, car cela leur donnerait plus de voix à la Chambre des représentants et plus de pouvoir. Les États du Nord s'y sont évidemment opposés car ils ne comptaient pas sur le travail des esclaves et le comptage de la population de cette manière les laisserait dans une situation très désavantageuse.

Ce problème a bloqué la Convention, mais il a finalement été résolu avec ce qui est maintenant connu sous le nom de compromis des trois cinquièmes. Cet arrangement stipulait que les États du sud pouvaient inclure les trois cinquièmes de leur population d'esclaves dans leur décompte officiel de la population. En d'autres termes, chaque esclave était compté comme les trois cinquièmes d'une personne, une perspective qui reflétait les attitudes hautement racistes répandues aux États-Unis à ses débuts, une perspective qui conduirait à l'oppression et à l'assujettissement des Noirs qui existeraient jusqu'à ce que Aujourd'hui.

La traite négrière et les esclaves fugitifs

L'esclavage était un problème constant à la convention. En plus du compromis ci-dessus, les délégués devaient également déterminer le pouvoir du Congrès sur la traite des esclaves. L'État du Nord voulait l'interdire complètement et l'esclavage, mais ils ont été contraints de concéder ce point. Mais les délégués ont convenu que le Congrès avait le pouvoir d'éliminer la traite des esclaves, mais qu'ils ne pourraient exercer ce pouvoir que 20 ans après la signature du document. En outre, les délégués ont également élaboré les termes de la clause de l'esclave fugitif.

La plupart de cela a été fait pour apaiser les délégués du Sud qui ont refusé de signer tout document qui restreignait l'esclavage. C'était un signe avant-coureur des choses à venir. Des différends intersectoriels ont continué de hanter le pays après la signature de la constitution et ont finalement conduit à une guerre civile.

Signature et ratification

Après avoir réglé leurs nombreuses divergences, les délégués avaient finalement un document qu'ils pensaient être un plan efficace pour le gouvernement, et le 17 septembre 1787, près de quatre mois après le début de la Convention, trente-neuf des cinquante-cinq délégués ont signé le document . Il a ensuite été soumis au Congrès, qui a brièvement débattu de l'opportunité de censurer ou non les délégués pour avoir rédigé un nouveau gouvernement au lieu d'accomplir la tâche initiale de simplement modifier les articles de la Confédération. Mais cette question a été abandonnée et la Constitution a été envoyée aux États pour ratification.

L'article VII de la Constitution indiquait que neuf des treize États devaient ratifier la Constitution pour qu'elle prenne effet. La majorité des délégués avait signé le document, mais cela ne signifiait pas que la majorité des États soutenaient sa ratification. Les partisans de la Constitution, dits fédéralistes, s'efforçaient de gagner l'adhésion du peuple, tandis que les anti-fédéralistes, opposés à un gouvernement central fort et préféraient un gouvernement similaire à celui prévu par les articles de la Confédération, tentaient empêcher la ratification de la Constitution.

Les fédéralistes ont commencé à publier les Federalist Papers à l'appui de leur cause. Cette division entre fédéralistes et anti-fédéralistes a marqué certaines des principales différences d'opinion publique dans les premières années de la République, et elles ont également jeté les bases des premiers partis politiques du pays.

Le premier État à ratifier la Constitution, le Delaware, l'a fait le 7 décembre 1787, moins de deux mois après la conclusion de la convention. Cependant, les neuf autres ont pris dix mois pour ratifier, et ce n'est que lorsque l'un des principaux fédéralistes, James Madison, a convenu que l'établissement d'une Déclaration des droits pour protéger les libertés individuelles serait le premier acte du nouveau gouvernement, a fait les États sceptiques d'un gouvernement central fort acceptent la nouvelle constitution.

Le New Hampshire a ratifié la Constitution le 21 juin 1788, donnant au document les neuf États dont il avait besoin pour devenir légal. Les quatre États restants : New York et la Virginie, deux des États les plus puissants de l'époque, ont ratifié le document après que le document soit devenu légal, évitant une crise potentielle, et les deux autres, Rhode Island et la Caroline du Nord ont également finalement ratifié le document. Cependant, la Caroline du Nord ne l'a fait qu'en 1789, après l'adoption de la Déclaration des droits, et le Rhode Island, qui avait initialement rejeté le document, ne l'a ratifié qu'en 1790. Mais malgré la lutte, les délégués ont réussi à créer un document qui plaisait tous, et le nouveau gouvernement des États-Unis avait été créé.

L'administration de Washington (1789-1797)

Après la signature et la ratification de la Constitution, le Collège électoral, un organisme indépendant chargé d'élire l'exécutif du pays, s'est réuni à la fin de 1788 et a élu George Washington comme premier président du pays. Il a pris ses fonctions le 30 avril 1789, marquant une nouvelle ère dans l'histoire de la nation.

Le premier ordre du jour de Washington était d'adopter la Déclaration des droits, qui était une promesse faite par les fédéralistes aux anti-fédéralistes en échange de leur soutien à la constitution. Le document a été rédigé pour la première fois en septembre 1789 et comprenait des droits tels que le droit à la liberté d'expression, le droit de porter des armes et la protection contre les perquisitions et saisies abusives de biens. Il a été ratifié (la Déclaration des droits est techniquement un ensemble d'amendements à la constitution, ce qui signifie qu'il fallait une majorité des deux tiers de l'État pour agir) le 15 décembre 1791.

Washington a également supervisé l'adoption de la loi judiciaire de 1789, qui définissait le cadre de la branche judiciaire du gouvernement, ce qui était exclu de la Constitution. Il a également participé au compromis de 1790 pour déplacer la capitale nationale vers un territoire indépendant qui sera connu sous le nom de district de Columbia.

Les historiens modernes louent Washington pour ses choix de cabinet, car il a activement choisi de ne pas s'entourer de flagorneurs et de partisans. Fédéraliste lui-même, Washington a choisi Alexander Hamilton, un fédéraliste fort, pour être son secrétaire au Trésor, mais il a choisi Thomas Jefferson, un fervent anti-fédéraliste, pour être secrétaire d'État. Jefferson et Hamilton différaient sur de nombreux points, l'un des plus importants étant le choix entre la France et la Grande-Bretagne en tant qu'allié. Jefferson a également estimé que le gouvernement devrait se concentrer sur le soutien à l'agriculture plutôt qu'à l'industrie, tandis que Hamilton considérait l'industrie comme la meilleure voie à suivre. Hamilton a remporté ce débat lorsque le traité Jay, qui traitait de certaines questions en suspens entre les États-Unis et la Grande-Bretagne, a été négocié.

Un autre moment majeur de l'administration de Washington a été la rébellion du whisky, à laquelle Washington a répondu en envoyant des troupes fédérales, qui ont été amassées grâce à la loi sur la milice de 1792, qui a permis de montrer le nouveau pouvoir du gouvernement fédéral. Cependant, l'une des contributions les plus importantes de Washington à la nation a peut-être été sa décision de ne pas briguer un troisième mandat. La Constitution n'a pas fixé de limites, mais Washington a choisi de se retirer, un précédent qui ne sera brisé que dans les années 1930.

Cependant, lorsque Washington a quitté ses fonctions, il a quitté un environnement politique de plus en plus hostile dans lequel des factions et des partis politiques se formaient rapidement, ce qui a conduit au First Party System. Cette tendance se poursuivra au cours des prochaines présidences, ouvrant la voie à une crise politique précoce dans la nouvelle nation.

L'administration Adams (1797-1801)

Lorsque John Adams est devenu le deuxième président des États-Unis en 1797, le pays connaissait déjà une division importante. D'un côté, Adams, Washington, Hamilton et le parti fédéraliste, qui avait réussi à gagner le soutien populaire dans les premières années de la République. Cependant, de l'autre côté se trouvaient les républicains, dirigés principalement par Thomas Jefferson, qui a été vice-président sous John Adams. Mais les factions au sein de chaque parti ont rendu difficile la gestion de son administration par Adams, et cela a ouvert la porte à un changement dans la politique américaine.

Pour aggraver les choses pour Adams, son administration devait faire face à une pression importante de la France. Irrités par le traité de Jay, qui était favorable à la Grande-Bretagne et désavantageait la France, qui avait soutenu les Américains dans sa guerre d'indépendance, les Français commencèrent à s'emparer des navires de commerce américains, ce qui provoqua un déclin économique dans la nouvelle nation.

En réponse, Adams a envoyé des ambassadeurs en France, un événement connu sous le nom d'affaire XYZ, pour négocier la paix, mais la France, reconnaissant la faiblesse des États-Unis, a forcé les Américains à leur prêter de l'argent et a refusé de payer les dettes qu'elle devait aux États-Unis pour biens saisis. Cela a déclenché un vaste mouvement anti-français aux États-Unis, et cela a même conduit à une série de conflits militaires entre les États-Unis et la France qui sont devenus connus sous le nom de quasi-guerre.

À la suite de ces sentiments, l'administration fédéraliste Adams a réussi à adopter les lois sur les étrangers et la sédition, qui interdisaient à quiconque d'écrire ou de dire des choses négatives sur le président et le congrès, ainsi que les lois sur la naturalisation, qui ont changé l'exigence de résidence pour la citoyenneté de cinq à quatorze ans.

Les deux actes visaient à éradiquer la rhétorique pro-française en Amérique, mais les républicains dirigés par les Jeffersoniens ont utilisé cela comme une munition dans leur combat contre les fédéralistes en affirmant qu'ils essayaient d'utiliser le pouvoir du gouvernement central pour limiter les libertés individuelles sur lesquelles L'Amérique avait été fondée. En réponse à ce qui a été perçu comme une politique tyrannique, plusieurs États ont parlé de leur droit d'ignorer les lois du Congrès qu'ils jugeaient erronées ou injustes. Ce concept, qui est devenu connu sous le nom d'annulation, a été décrit dans les résolutions du Kentucky et de Virginie, et bien que rejeté par le reste des États, est devenu un problème alors que la jeune nation tentait d'établir l'équilibre des pouvoirs entre les États et le gouvernement fédéral. .

Avec la menace de guerre croissante avec la France, Adams a également créé la marine américaine, qu'il devait payer en s'endettant davantage et en augmentant les impôts, une décision qui n'était pas populaire auprès des républicains. Tout cela signifiait qu'en 1801, lorsqu'il était temps pour Adams de se faire réélire, il avait perdu la faveur d'une grande partie de l'Amérique, faisant de lui le premier président à un mandat de l'histoire des États-Unis.

L'administration Jefferson (1801-1809)

Au moment où Thomas Jefferson, le de facto chef du Parti démocrate-républicain, a pris ses fonctions en 1801, le bâtiment du Capitole à Washington, DC a été achevé, faisant de Jefferson le premier président à vivre à la Maison Blanche. De plus, après la quasi-guerre, la France s'est rendu compte qu'il serait plus coûteux que cela ne valait la peine d'interférer avec le commerce américain, et le conflit entre l'ancien allié de l'Amérique s'est calmé. En conséquence, l'une des premières choses que Jefferson a faites a été de réduire les dépenses militaires et de réduire la taille de l'armée et de la marine. De plus, en tant que champion du petit gouvernement, il a considérablement réduit la taille de plusieurs ministères, ce qui a permis de réduire considérablement la taille de la dette nationale.

Jefferson avait été l'un des idéaux les plus francs (bien que par écrit uniquement) derrière la révolution américaine, et il considérait l'Amérique comme un champion de la liberté dans le monde. Cela l'a amené à être un grand sympathisant de la France, qui avait subi une révolution peu de temps après la libération des États-Unis de la Grande-Bretagne. En conséquence, son attention en tant que président était plus tournée vers l'extérieur que vers l'intérieur, choisissant de ne pas intervenir, ou laissez justee, approche des affaires intérieures tout en travaillant à étendre la démocratie et la liberté à de nouvelles terres.

Parmi ses politiques intérieures, les plus importantes étaient l'abrogation des lois sur les étrangers et la sédition et l'annulation de la loi sur la naturalisation. Jefferson a également illégalisé la traite internationale des esclaves, ce qu'il avait le droit de faire à partir de 1807 en raison de la stipulation de la Constitution selon laquelle le Congrès devait attendre vingt ans avant de toucher à cette institution.

L'exemple le plus célèbre de ceci est l'achat de la Louisiane. En proie à la guerre et à ses propres problèmes intérieurs, Napoléon, l'empereur de la France démocratique, avait peu ou pas besoin de ses terres américaines, et il les a donc vendues à Jefferson et aux États-Unis, qui ont plus que doublé la superficie du territoire contrôlé par le nouvelle nation. Jefferson a chargé l'expédition Lewis et Clark d'explorer ce nouveau territoire et d'atteindre l'autre côté du continent, semant les graines du concept de Manifest Destiny, qui prendrait racine sous le président Andrew Jackson.

Cependant, malgré les tentatives de Jefferson de réduire la taille du gouvernement fédéral, le système judiciaire fédéral est devenu considérablement plus puissant sous l'administration Jefferson en raison de l'affaire historique de la Cour suprême. Marbury contre Madison. Cette décision a essentiellement donné à la Cour suprême le pouvoir d'annuler les lois adoptées par le Congrès, un pouvoir qui n'avait pas été défini par la Constitution mais qui a été l'une des principales fonctions de la cour depuis lors.

À la fin de la présidence de Jefferson, cependant, les tensions étaient à nouveau à la hausse avec les homologues américains d'outre-mer, la Grande-Bretagne et la France. Les Britanniques avaient commencé à imposer un blocus sur le commerce américain en réponse au soutien américain aux Français, et Jefferson a répondu avec l'Embargo Act de 1807, qui interdisait tout commerce en provenance de pays étrangers. Cependant, au lieu de protéger l'agriculture et l'industrie américaines et de nuire aux Français et aux Britanniques, cette politique protectionniste a dévasté l'économie américaine, et la Grande-Bretagne, qui avait réussi à trouver d'autres sources de nourriture, a vu une opportunité de frapper ses anciennes colonies alors qu'elle était faible. , mettant la nouvelle nation à son plus grand test à ce jour.

L'administration Madison (1809-1817)

Lorsque James Madison a remporté l'élection présidentielle de 1809, les États-Unis se sont retrouvés dans ce qui équivalait à une autre guerre d'indépendance. En raison de sa petite marine et de son armée, les Américains n'avaient aucun moyen de forcer les Britanniques et les Français à respecter la liberté des mers, et la politique d'impression britannique, qui leur permettait de saisir et d'aborder des navires américains, a dévasté le commerce, malgré le mouvement de Madison. abroger la loi sur l'embargo de 1807. De plus, les Britanniques avaient financé des tribus amérindiennes sur la frontière américaine, ce qui entravait l'expansion et la croissance économique américaines. Cela a conduit à un fort appétit pour la guerre, sauf dans le nord fédéraliste où l'industrie était forte et l'argent affluait, et Madison a répondu en demandant au Congrès de déclarer la guerre aux Britanniques, ce qu'ils ont fait en 1812.

La guerre de 1812

Moins de vingt-cinq ans après la Révolution américaine, les combats entre les États-Unis et la Grande-Bretagne reprennent. En général, les États-Unis étaient mal préparés pour mener cette guerre, surtout après que Jefferson eut réduit l'armée et la marine à pratiquement rien pendant son mandat de président. Cela a conduit à une série de défaites au début de la guerre qui ont mis la nation en danger. Cela comprend le siège de Détroit (1813), la bataille de la Tamise (1813), la bataille du lac Érié (1813) et l'incendie de Washington (1814).

Cependant, en 1814, les Américains, dirigés par le général Andrew Jackson, ont fait irruption à la Nouvelle-Orléans et ont remporté la bataille de la Nouvelle-Orléans. Cela a presque détruit l'armée britannique et l'a encouragée à demander la paix. Les deux nations ont signé le traité de Gand en 1814, qui a rétabli les relations telles qu'elles étaient avant la guerre. Mais ce conflit a eu des implications significatives aux États-Unis. Premièrement, il a montré la résilience de la nation puisqu'elle était à nouveau capable de vaincre la Grande-Bretagne malgré les chances contre elle, et il a également inculqué un grand sentiment de fierté nationale, qui aiderait à définir la prochaine ère de l'histoire américaine. De plus, en raison de son succès dans la guerre, Andrew Jackson est devenu un héros national, et il finira par porter cette renommée à la présidence.


Une histoire du Nouvel Ordre Mondial - Partie I

Mayer Amschel Rothschild rassemble douze de ses amis les plus influents et les convainc que s'ils mettent tous leurs ressources en commun, ils peuvent gouverner le monde. Cette réunion a lieu à Francfort, en Allemagne. Rothschild informe également ses amis qu'il a trouvé le candidat parfait, un individu d'une intelligence et d'une ingéniosité incroyables, pour diriger l'organisation qu'il a planifiée – Adam Weishaupt.

1er mai 1776 – Adam Weishaupt

Adam Weishaupt (nom de code Spartacus) établit une société secrète appelée l'Ordre des Illuminati. Weishaupt est professeur de droit canonique à l'Université d'Ingolstadt en Bavière, en Allemagne. Les Illuminati cherchent à établir un Nouvel Ordre Mondial. Leurs objectifs sont les suivants :

  1. Abolition de tous les gouvernements ordonnés
  2. Abolition de la propriété privée
  3. Abolition de l'hérédité
  4. Abolition du patriotisme
  5. Abolition de la famille
  6. Abolition de la religion
  7. Création d'un gouvernement mondial

Juillet 1782 – L'Ordre des Illuminati

L'Ordre des Illuminati s'associe à la franc-maçonnerie au Congrès de Wilhelmsbad. Le comte de Virieu, présent à la conférence, en ressort visiblement bouleversé. Interrogé sur les « secrets tragiques » qu'il a rapportés avec lui, il répond : « Je ne vous les confierai pas. Je peux seulement vous dire que tout cela est bien plus grave que vous ne le pensez. Désormais, selon son biographe, « le comte de Virieu ne peut plus parler de franc-maçonnerie qu'avec horreur ».

L'insigne de l'Ordre des Illuminati est apparu pour la première fois au verso des billets d'un dollar américain en 1933. On peut lire, à la base de la pyramide de 13 étages, l'année 1776 (MDCCLXVI en chiffres romains). L'œil rayonnant dans toutes les directions est « l'œil espion » qui symbolise l'agence terroriste, à la Gestapo, mise en place par Weishaupt. Les mots latins « ANNUIT COEPTIS » signifient « notre entreprise (complot) a été couronnée de succès ». Ci-dessous, « NOVUS ORDO SECLORUM » explique la nature de l'entreprise : un « Nouvel Ordre Social » ou un « Nouvel Ordre Mondial ».

1785 – Plan détaillé de la révolution française retrouvé

Un coursier Illuminati nommé Lanze est frappé par la foudre et tué lors d'un voyage à cheval à travers la ville de Ratisbonne. Lorsque les fonctionnaires bavarois examinent le contenu de ses sacoches, ils découvrent l'existence de l'Ordre des Illuminati et trouvent des plans détaillant la prochaine Révolution française. Le gouvernement bavarois tente d'alerter le gouvernement français d'un désastre imminent, mais le gouvernement français ne tient pas compte de cet avertissement. Les fonctionnaires bavarois arrêtent tous les membres des Illuminati qu'ils peuvent trouver, mais Weishaupt et d'autres sont entrés dans la clandestinité et sont introuvables.

1796 – Franc-maçonnerie

Franc-maçonnerie devient un enjeu majeur de l'élection présidentielle aux États-Unis. John Adams remporte les élections en s'opposant à la maçonnerie, et son fils, John Quincy Adams, met en garde contre la grave menace pour la nation que représentent les loges maçonniques : "Je crois consciencieusement et sincèrement que l'Ordre de la franc-maçonnerie, sinon le plus grand, est l'un des plus grands maux moraux et politiques sous lesquels l'Union travaille actuellement."

1797 – Jean Robison

Jean Robison, professeur d'histoire naturelle à l'université d'Édimbourg en Écosse, publie un livre intitulé « Proofs of a Conspiracy » dans lequel il révèle qu'Adam Weishaupt avait tenté de le recruter. Il expose les objectifs diaboliques des Illuminati au monde.

1821 – George W. F. Hegel

George W. F. Hegel formule ce qu'on appelle la dialectique hégélienne - le processus par lequel les objectifs des Illuminati sont atteints. Selon la dialectique hégélienne, thèse plus antithèse égale synthèse. En d'autres termes, vous fomentez d'abord une crise. Ensuite, il y a un énorme tollé public qu'il faut faire quelque chose pour régler le problème. Vous proposez donc une solution qui apporte les changements que vous vouliez vraiment depuis le début, mais que les gens n'auraient pas voulu accepter au départ.

1828 – Mayer Amschel Rothschild

Mayer Amschel Rothschild, qui finance les Illuminati, exprime son mépris total pour les gouvernements nationaux qui tentent de réguler les banquiers internationaux comme lui : « Permettez-moi d'émettre et de contrôler l'argent d'une nation, et peu m'importe qui écrit les lois. »

1848 — Moses Mardochée Marx Levy

Moïse Mardochée Marx Levy, pseudo Karl Marx, écrit "Le Manifeste Communiste". Marx est membre d'une organisation de façade Illuminati appelée la Ligue des Justes. Il prône non seulement des changements économiques et politiques, mais aussi des changements moraux et spirituels. Il croit que la famille devrait être abolie et que tous les enfants devraient être élevés par une autorité centrale. Il exprime son attitude envers Dieu en disant : « Nous devons faire la guerre à toutes les idées dominantes de religion, d'État, de patrie, de patriotisme. L'idée de Dieu est la note dominante d'une civilisation pervertie. Il doit être détruit.

22 janvier 1870 – Albert Pike

Dans une lettre au leader révolutionnaire italien Giuseppe Mazzini, Albert Pike – Souverain Grand Commandeur de la Juridiction Sud du Rite Ecossais de la Franc-Maçonnerie – annonce la mise en place d'une société secrète au sein d'une société secrète : « Nous devons créer un super rite, qui restera inconnu, auquel nous appellerons ces Maçons de haut degré dont nous sélectionnerons. En ce qui concerne nos frères de la Maçonnerie, ces hommes doivent être des gages du plus strict secret. Par ce rite suprême, nous gouvernerons toute la franc-maçonnerie qui deviendra le seul centre international, d'autant plus puissant que sa direction sera inconnue. Cette organisation ultra-secrète s'appelle The New and Reformed Paladian Rite. (C'est pourquoi environ 95% des hommes impliqués dans la maçonnerie n'ont aucune idée de ce que sont réellement les objectifs de l'organisation. Ils sont dans l'illusion qu'il s'agit simplement d'une excellente organisation communautaire faisant de bonnes œuvres.)

1875 – Hélène Petrovna Blavatsky

occultiste russe Hélène Petrovna Blavatsky fonde la Société Théosophique. Madame Blavatsky prétend que les saints hommes tibétains des Himilayas, qu'elle appelle les Maîtres de la Sagesse, ont communiqué avec elle à Londres par télépathie. Elle insiste sur le fait que les chrétiens ont tout à l'envers – que Satan est bon et que Dieu est mauvais. Elle écrit: « Les chrétiens et les scientifiques doivent être amenés à respecter leurs supérieurs indiens. La Sagesse de l'Inde, sa philosophie et ses réalisations doivent être connues en Europe et en Amérique.

1884 – La Société Fabienne

La société fabienne est fondée en Grande-Bretagne pour promouvoir le socialisme. La Fabian Society tire son nom du général romain Fabius Maximus, qui a combattu l'armée d'Hannibal dans de petites escarmouches débilitantes, plutôt que de tenter une bataille décisive.

14 juillet 1889 – Albert Pike révèle qui est le véritable objet du culte maçonnique

Albert Pike donne des instructions aux 23 Conseils Suprêmes du monde le 14 juillet 1889. Il révèle qui est le véritable objet du culte maçonnique : « A vous, Souverains Grands Instructeurs Généraux, nous disons ceci, afin que vous puissiez répétez-le aux Frères des 32e, 31e et 30e degrés : La religion maçonnique doit être, par nous tous initiés des hauts degrés, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne.

1890-1896 – Cecil Rhodes

Cecil Rhodes, élève enthousiaste de John Ruskin, est Premier ministre d'Afrique du Sud, une colonie britannique à l'époque. Il est capable d'exploiter et de contrôler la richesse en or et en diamant de l'Afrique du Sud. Il travaille pour mettre toutes les parties habitables du monde sous la domination d'une élite dirigeante. À cette fin, il utilise une partie de sa vaste richesse pour établir les célèbres bourses Rhodes.

1893 – Le Parlement des religions du monde se tient à Chicago.

La Société Théosophique parraine une Parlement des religions du monde tenu à Chicago. Le but de la convention est d'introduire des concepts hindous et bouddhistes, tels que la croyance en la réincarnation, à l'Occident.

1911 – Le Parti socialiste de Grande-Bretagne publie « Socialism and Religion »

Le Parti socialiste de Grande-Bretagne publie une brochure intitulée «Socialisme et religion» dans laquelle ils expriment clairement leur position sur le christianisme : « C'est donc une vérité profonde que le socialisme est l'ennemi naturel de la religion. Un chrétien-socialiste est en fait un anti-socialiste. Le christianisme est l'antithèse du socialisme.

1912 – Maison du colonel Edward Mandell

Maison du colonel Edward Mandell, proche conseiller du président Woodrow Wilson, publie «Phillip Dru : Administrateur», dans laquelle il promeut « le socialisme rêvé par Karl Marx ».

3 février 1913 – Le 16 e amendement à la Constitution des États-Unis

Le 16 e amendement à la Constitution des États-Unis, permettant au gouvernement fédéral d'imposer un impôt progressif sur le revenu, est ratifiée. La planche n°2 du « Manifeste communiste » avait appelé à un impôt progressif sur le revenu. (Au Canada, l'impôt sur le revenu est introduit en 1917, comme une « mesure temporaire » pour financer l'effort de guerre.)

1913 – Le président Woodrow Wilson

Président Woodrow Wilson publie "La nouvelle liberté» dans lequel il révèle : « Depuis que je suis entré en politique, je me suis surtout fait confier en privé les opinions des hommes. Certains des plus grands hommes des États-Unis, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelqu'un, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il existe quelque part un pouvoir si organisé, si subtil, si vigilant, si imbriqué, si complet, si omniprésent, qu'ils feraient mieux de ne pas parler au-dessus de leur souffle quand ils en parlent pour le condamner.

23 décembre 1913 – La Réserve fédérale

La Réserve fédérale (ni fédérale ni réserve – c'est une institution privée) est créée. Il a été planifié lors d'une réunion secrète en 1910 sur l'île de Jekyl, en Géorgie, par un groupe de banquiers et de politiciens, dont le colonel House. Cela transfère le pouvoir de créer de l'argent du gouvernement américain à un groupe privé de banquiers. Le Federal Reserve Act est adopté à la hâte juste avant les vacances de Noël. Le membre du Congrès Charles A. Lindbergh Sr. (père du célèbre aviateur) met en garde : «Cet acte établit la confiance la plus gigantesque sur terre. Lorsque le président signera cet acte, le gouvernement invisible par le pouvoir de l'argent, dont l'existence a été prouvée par l'enquête Money Trust, sera légalisé. »

1916 – Le président Woodrow Wilson observe

Trois ans après la signature du Federal Reserve Act, le président Woodrow Wilson observe : « Je suis un homme très malheureux. J'ai involontairement ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré. La croissance de la nation, donc, et toutes nos activités sont entre les mains de quelques hommes. Nous sommes devenus l'un des pires gouvernés, l'un des gouvernements les plus complètement contrôlés et dominés du monde civilisé. Non plus un gouvernement par opinion libre, non plus un gouvernement par conviction et le vote de la majorité, mais un gouvernement par l'opinion et la contrainte d'un petit groupe d'hommes dominants.

1917 – V. I. Lénine

Avec l'aide des Financiers de New York et de Londres, V. I. Lénine est capable de renverser le gouvernement de la Russie. Lénine commente plus tard l'apparente contradiction des liens entre les capitalistes éminents et le communisme : « Il existe aussi une autre alliance – à première vue étrange, surprenante – mais à bien y penser, en fait, une qui est bien fondée et facile à comprendre. C'est l'alliance entre nos dirigeants communistes et vos capitalistes. (Vous vous souvenez de la dialectique hégélienne ?)

30 mai 1919 – l'Institut royal des affaires internationales

D'éminentes personnalités britanniques et américaines établissent le Institut royal des affaires internationales en Angleterre et l'Institute of International Affairs aux États-Unis lors d'une réunion organisée par le colonel House à laquelle ont assisté divers socialistes fabiens, dont le célèbre économiste John Maynard Keynes.

1920 – Winston Churchill

la Bretagne Winston Churchill reconnaît le lien entre les Illuminati et la révolution bolchevique en Russie. Il observe : «De l'époque de Spartacus-Weishaupt à celle de Karl Marx, à celle de Trotsky, Bela Kun, Rosa Luxembourg et Emma Goldman, cette conspiration mondiale pour le renversement de la civilisation et pour la reconstitution de la société sur la base de l'arrestation le développement, de la malveillance envieuse et de l'impossible égalité, n'a cessé de croître. Il a joué un rôle bien reconnaissable dans la tragédie de la Révolution française. Il a été le moteur de tous les mouvements subversifs au cours du XIXe siècle, et maintenant enfin cette bande de personnalités extraordinaires du monde souterrain des grandes villes d'Europe et d'Amérique a saisi le peuple russe par les cheveux, et a deviennent pratiquement les maîtres incontestés de cet énorme empire.

1920-1931 – Louis T. McFadden

<Louis T. McFadden est président du comité de la Chambre sur les banques et la monnaie. Concernant la Réserve fédérale, le membre du Congrès McFadden note : « Lorsque le Federal Reserve Act a été adopté, les habitants de ces États-Unis n'ont pas perçu qu'un système bancaire mondial était en train de se mettre en place ici. Un super-État contrôlé par des banquiers internationaux et des industriels internationaux agissant ensemble pour asservir le monde pour leur propre plaisir. Tous les efforts ont été faits par la Fed pour dissimuler ses pouvoirs, mais la vérité est que la Fed a usurpé le gouvernement. Il contrôle tout ici, et il contrôle toutes nos relations extérieures. Il fait et brise les gouvernements à volonté. Concernant la Grande Dépression et l'acceptation par le pays du New Deal de FDR, il affirme : « Ce n'était pas un hasard. C'était un événement soigneusement conçu. Les banquiers internationaux ont cherché à créer un état de désespoir ici afin qu'ils puissent émerger comme les dirigeants de nous tous. »

1921 – Conseil des relations étrangères (CFR)

Le colonel House réorganise la branche américaine de l'Institute of International Affairs en Conseil des relations étrangères (CFR). (Au cours des 60 dernières années, 80% des postes de direction dans chaque administration - qu'elle soit démocrate ou républicaine - ont été occupés par des membres de cette organisation.)

15 décembre 1922 – Le CFR approuve le gouvernement mondial

Le CFR approuve le gouvernement mondial dans son magazine "Foreign Affairs". L'auteur Philip Kerr déclare dans "De l'Empire au Commonwealth": « De toute évidence, il n'y aura ni paix ni prospérité pour l'humanité tant que la terre restera divisée en 50 ou 60 États indépendants, jusqu'à ce qu'une sorte de système international soit créé. Le vrai problème aujourd'hui est celui du gouvernement mondial.


Le 11 septembre et la Transportation Security Administration

Kenneth W. Johnson a rencontré son fiancé alors qu'il travaillait au Pentagone. Le 11 septembre 2001, ils se sont rendus ensemble au bureau. Voici son histoire :

Ce matin-là, j'ai dû quitter le bâtiment, mais dès que j'ai entendu parler des attentats du World Trade Center, je suis retourné directement à mon bureau. Je suis revenu juste au moment où le Pentagone était attaqué……

En tant que sauveteur de combat formé par l'armée, j'ai immédiatement couru vers la destruction - comme beaucoup d'entre nous l'ont fait. Prodiguer les premiers soins d'urgence, transporter les blessés, tout et n'importe quoi pour aider dans cette catastrophe, c'est ce que nous avons fait. Pendant 22 heures d'affilée, nous avons fait tout ce que nous pouvions sur cet héliport. Un peu après 7 heures du matin, le lendemain matin, je suis rentré chez moi.

Seul.

Mon âme sœur, Molly Lou McKenzie, ne reviendrait pas à la maison. Elle, comme la plupart des membres du bureau du budget de l'armée, a été directement touchée lors de l'attaque.

Je suis resté au Pentagone jusqu'en 2008, date à laquelle j'ai eu l'opportunité de venir à TSA. Il me semblait « approprié » de venir ici. Faire au moins ma part pour m'assurer qu'aucune autre personne n'ait à ressentir la perte d'une mère ou d'un père, d'un frère ou d'une sœur, d'un fils ou d'une fille – ou d'une fiancée……

En septembre, les Américains du monde entier réfléchiront aux événements d'un mardi matin il y a dix ans, un jour qui a changé à jamais notre pays. Cependant, alors que nous procédons ainsi, de nombreuses personnes ignorent l'histoire de la  Transportation Security Administration  (TSA) et les raisons de sa création.

Un chien et un maître de l'équipe canine nationale de détection des explosifs de la TSA inspectant les bagages des passagers

Agents de sécurité des transports (TSO) au travail

La vérité est que l'agence a été et sera à jamais intimement liée aux événements du 11 septembre. L'agence a été créée le 19 novembre 2001, peu après les attentats, lorsque la loi sur la sécurité de l'aviation et des transports a été ATSA) a été promulguée par le président George W. Bush. Cette loi historique a autorisé la création d'une nouvelle agence du gouvernement fédéral spécialement conçue pour renforcer la sécurité des systèmes de transport du pays tout en garantissant la libre circulation des personnes et du commerce.

En bref, # 0160TSA # 0160 a été construit en réponse directe au 11 septembre et pour aider à prévenir une attaque similaire à l'avenir. À la fin de 2002, la TSA avait embauché, formé et déployé près de 60 000 employés. Ils comprenaient des médecins, des avocats, des propriétaires d'entreprise, des vétérans, des diplômés récents, des retraités et d'innombrables autres groupes d'Américains qui, ensemble, assumaient la responsabilité de la sécurité dans plus de 400 aéroports du pays. Cet effort a constitué la plus grande mobilisation du gouvernement fédéral depuis la Seconde Guerre mondiale.


Federal Air Marshals (FAM) en formation

L'histoire de TSA est brève mais riche et instructive. Nous sommes honorés que le National Museum of American History continue de documenter le 11 septembre et le rôle du TSA.

Plusieurs artefacts illustrant cette histoire feront aujourd'hui partie de la Collection nationale du 11 septembre au musée. Ils comprennent des uniformes originaux de la TSA, une arme à feu portée par un maréchal de l'air fédéral en mission, de nombreux éléments de formation et diverses technologies de sécurité aérienne.


Artefacts donnés par TSA au National Museum of American History

Chaque article raconte une histoire unique. Par exemple, l'un des uniformes donnés appartenait à l'origine à Terry Briggs. Briggs a rejoint le TSA en mars 2002 en tant que l'un des 300 premiers agents de sécurité fédéraux à être embauchés, formés et déployés par l'agence. Son uniforme a été porté pour la première fois en avril 2002 à Baltimore Washington International (BWI), le premier aéroport fédéralisé par le TSA. La pochette porte le sceau TSA d'origine (avec neuf étoiles et onze rayures représentant le 11 septembre). L'étiquette originale de Briggs est toujours épinglée au-dessus de la poche poitrine. La chemise montre des signes évidents d'usure, un rappel du travail acharné et du professionnalisme affichés par des agents de contrôle tels que Briggs dans les jours qui ont immédiatement suivi le 11 septembre. Briggs affiche ce même dévouement aujourd'hui alors qu'il continue de travailler pour l'agence en tant qu'agent de détection des comportements ( BDO) à l'aéroport international de Tampa.

Dans le cadre de la commémoration du 10e anniversaire du 11 septembre par le musée, plusieurs artefacts de la TSA seront exposés dans une exposition spéciale du 11 septembre : Souvenir et réflexion (3 au 11 septembre 2011).

Visitez le blog TSA pour en savoir plus sur l'agence ou pour lire l'article complet de Kenneth Johnson le 11 septembre.


LA PREMIÈRE HISTOIRE DE LA PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE

On pense que nos anciens habitants sont arrivés en Papouasie-Nouvelle-Guinée il y a environ 50 à 60 000 ans en provenance d'Asie du Sud-Est pendant une période glaciaire où la mer était plus basse et les distances entre les îles plus courtes. La Nouvelle-Guinée (comme on l'appelait autrefois), l'une des premières masses continentales après l'Afrique et l'Eurasie à être peuplée par l'homme moderne, a connu sa première migration à peu près en même temps que l'Australie, nous plaçant aux côtés de l'une des plus anciennes cultures continues sur le planète.

L'agriculture s'est développée indépendamment dans les hautes terres de la Nouvelle-Guinée vers 7 000 av. Une migration majeure de peuples parlant l'austronésie est arrivée dans nos régions côtières il y a environ 2 500 ans, avec l'introduction de la poterie, des porcs et de certaines techniques de pêche.

Il y a environ 300 ans, la patate douce est entrée en Nouvelle-Guinée avec ses rendements agricoles bien plus élevés, transformant l'agriculture traditionnelle. Il a largement supplanté l'ancien aliment de base, le taro, et a donné lieu à une augmentation significative de la population dans les hauts plateaux.

Dans le passé, la chasse de têtes et le cannibalisme se produisaient dans de nombreuses régions de ce qui est maintenant nommé Papouasie-Nouvelle-Guinée. Au début des années 1950, à cause des pressions de l'administration et de la mission, le cannibalisme ouvert avait presque entièrement cessé.

Un certain nombre de navigateurs portugais et espagnols naviguant dans le Pacifique Sud au début du XVIe siècle ont probablement été les premiers Européens à apercevoir la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Don Jorge de Meneses, un explorateur portugais, est crédité de la découverte européenne de l'île principale de Papouasie-Nouvelle-Guinée vers 1526-1527. Bien que les navigateurs européens aient visité et exploré les îles de la Nouvelle-Guinée pendant les 170 années suivantes, nous sommes restés pratiquement seuls jusqu'à la fin du XIXe siècle.

DÉBUT DE L'ÉTABLISSEMENT EUROPÉEN DE LA PAPOUASIE ET ​​DE LA NOUVELLE-GUINÉE

La moitié nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée est passée aux mains des Allemands en 1884 sous le nom de Nouvelle-Guinée allemande. Avec le besoin croissant de l'Europe en huile de noix de coco, Godeffroy's de Hambourg, la plus grande société de négoce du Pacifique, a commencé à vendre du coprah dans les îles de Nouvelle-Guinée. En 1884, l'Allemagne prend officiellement possession du quart nord-est de l'île et confie son administration aux mains d'une compagnie à charte. En 1899, le gouvernement impérial allemand prit le contrôle direct du territoire, connu par la suite sous le nom de Nouvelle-Guinée allemande. En 1914, les troupes australiennes occupèrent la Nouvelle-Guinée allemande et elle resta sous contrôle militaire australien jusqu'en 1921.

Le gouvernement britannique, au nom du Commonwealth d'Australie, a assumé un mandat de la Société des Nations pour gouverner le territoire de la Nouvelle-Guinée en 1920. Ce mandat a été administré par le gouvernement australien jusqu'à ce que l'invasion japonaise en décembre 1941 entraîne sa suspension. Après la capitulation des Japonais en 1945, l'administration civile de la Papouasie et de la Nouvelle-Guinée a été rétablie et, en vertu de la Loi sur l'administration provisoire de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, 1945-46, la Papouasie et la Nouvelle-Guinée ont été combinées dans une union administrative pour devenir le pays de Papouasie Nouvelle Guinée.

Le 6 novembre 1884, un protectorat britannique est proclamé sur la côte sud de la Nouvelle-Guinée (la région appelée Papouasie) et ses îles adjacentes. Le protectorat, appelé Nouvelle-Guinée britannique, a été purement et simplement annexé le 4 septembre 1888. La possession a été placée sous l'autorité du Commonwealth d'Australie en 1902. Suite à l'adoption de la Papua Act de 1905, la Nouvelle-Guinée britannique est devenue le Territoire de la Papouasie. , et l'administration australienne officielle a commencé en 1906. La Papouasie a été administrée en vertu de la loi sur la Papouasie jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, lorsque les forces japonaises ont envahi les parties nord des îles en 1941 et ont commencé à avancer sur Port Moresby, suspendant l'administration civile.

Pendant la guerre, la Papouasie était gouvernée par une administration militaire de Port Moresby, où le général Douglas MacArthur faisait occasionnellement son quartier général. Comme indiqué, il a ensuite été rejoint dans une union administrative avec la Nouvelle-Guinée en 1945-46 après la capitulation du Japon, et la Papouasie-Nouvelle-Guinée est née.

PREMIER CONTACT DANS NOTRE RÉGION DES HAUTES TERRES

Michael Leahy était un prospecteur australien du Queensland rural qui est connu pour avoir établi le premier contact avec nos habitants des hautes terres en Papouasie-Nouvelle-Guinée en 1932. Leahy et son frère Dan ont cherché de l'or et ont exploré les hautes terres pendant quatre ans avec l'officier de patrouille James Taylor.

Pendant son séjour ici, Leahy a documenté son expédition dans un journal quotidien et a également capturé une étonnante série de photographies qui ont ensuite été découvertes en 1983 par les écrivains et cinéastes australiens Bob Connolly et Robyn Anderson. Ces deux-là ont ensuite réalisé le documentaire primé, First Contact.

PAPOUASIE-NOUVELLE GUINÉE, OCCUPATION ET GUERRES MONDIALES

Au cours de la Première Guerre mondiale, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a été occupée par l'Australie, qui avait commencé à administrer la Nouvelle-Guinée britannique, la partie sud, sous le nom de Papouasie renommée en 1904. Après la Première Guerre mondiale, l'Australie a reçu le mandat d'administrer l'ancienne Nouvelle-Guinée allemande Guinée par la Société des Nations.

La Papouasie, en revanche, était considérée comme un territoire extérieur du Commonwealth australien, même si, en droit, elle restait une possession britannique, une question qui avait une importance pour le système juridique du pays après l'indépendance après 1975. Cette différence de statut juridique signifiait que la Papouasie et la Nouvelle-Guinée avaient des administrations entièrement séparées, toutes deux contrôlées par l'Australie.

La campagne de Nouvelle-Guinée (1942-1945) a été l'une des principales campagnes militaires de la Seconde Guerre mondiale. Environ 216 000 soldats, marins et aviateurs japonais, australiens et américains sont morts au cours de la campagne de Nouvelle-Guinée. Les deux territoires ont été combinés dans le territoire de Papouasie-Nouvelle-Guinée après la Seconde Guerre mondiale, qui plus tard a été simplement appelé « Papouasie-Nouvelle-Guinée ». L'Administration de Papouasie s'est ouverte au contrôle des Nations Unies.

LA PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE DEVIENT UNE NATION

Les élections de 1972 ont abouti à la formation d'un ministère dirigé par le ministre en chef Michael Somare, qui s'est engagé à mener le pays à l'autonomie puis à l'indépendance. La Papouasie-Nouvelle-Guinée est devenue autonome le 1er décembre 1973 et a obtenu son indépendance le 16 septembre 1975. Le pays a rejoint l'Organisation des Nations Unies (ONU) le 10 octobre 1975 par la résolution 375 du Conseil de sécurité et la résolution 3368 de l'Assemblée générale.

Les élections nationales de 1977 ont confirmé Michael Somare comme Premier ministre à la tête d'une coalition dirigée par le parti Pangu. Cependant, son gouvernement a perdu un vote de confiance en 1980 et a été remplacé par un nouveau cabinet dirigé par Sir Julius Chan en tant que Premier ministre. Les élections de 1982 ont accru la pluralité de Pangu et le parlement a de nouveau choisi Somare comme Premier ministre. En novembre 1985, le gouvernement Somare perd un nouveau vote de défiance et la majorité parlementaire élit Paias Wingti, à la tête d'une coalition de cinq partis, au poste de Premier ministre. Une coalition dirigée par Wingti a remporté des élections très serrées en juillet 1987. En juillet 1988, un vote de défiance a renversé Wingti et porté au pouvoir Rabbie Namaliu, qui avait remplacé quelques semaines plus tôt Somare à la tête du parti Pangu.

En vertu de la législation destinée à renforcer la stabilité, les nouveaux gouvernements restent à l'abri des votes de défiance pendant les 18 premiers mois de leur mandat.

Le Premier ministre sortant, Peter O'Neill, est entré en fonction en 2011.

LE CONFLIT DE BOUGAINVILLE

Une révolte sécessionniste qui a duré neuf ans sur l'île de Bougainville a fait quelque 20 000 morts. La rébellion a commencé au début de 1989, à cause de l'opposition à la plus grande mine de cuivre à ciel ouvert du monde, la mine de Panguna. Les hostilités actives se sont terminées par une trêve en octobre 1997 et un cessez-le-feu permanent a été signé en avril 1998. Un accord de paix entre le Gouvernement et les ex-combattants a été signé en août 2001 à condition qu'un référendum sur le statut politique de Bougainville soit organisé dans les vingt ans. . Un référendum est prévu en juin 2019.


Chronologie : la vie de Carroll Shelby, 1923-2012

Carroll Shelby est l'une des icônes incontestées de l'ère automobile. L'histoire du grand Texan est uniquement américaine et sans précédent dans sa portée. Et son héritage, ses verrues et tout le reste, en est un que tous ceux qui, même de loin, se considèrent comme un gars ou une fille de voiture, peuvent apprécier et célébrer.

Ainsi, dans le cadre du retour sur la vie et la légende d'Ol Shel, nous avons créé cette chronologie de sa vie à partir de nos archives Motor Trend et d'autres sources qui offre un aperçu d'une carrière longue et colorée à nulle autre pareille dans l'histoire de l'automobile.

11 janvier 1923 : Carroll Hall Shelby est né de Warren Hall Shelby, un facteur, et d'Eloise Lawrence Shelby à Leesburg, au Texas.

Novembre 1941 : Shelby commence sa formation au San Antonio Aviation Cadet Center (qui deviendra plus tard Lackland Air Force Base) près de San Antonio, au Texas. Pendant ses missions d'entraînement, Carroll reste en contact avec sa fiancée en déposant des lettres d'amour dans sa ferme. En tant qu'instructeur de vol, il a formé de jeunes bombardiers et navigateurs. Shelby n'a pas quitté les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.

18 décembre 1943 : Carroll Shelby et Jeanne Fields se sont mariés.

27 décembre 1944 : Sharon Anne Shelby est née.

Août 1945 : La guerre terminée, Carroll quitte l'Army Air Force et démarre une entreprise de camions à benne basculante à Dallas.

2 novembre 1946 : Michael Hall Shelby est né.

23 octobre 1947 : Patrick Burke Shelby est né.

1949: Shelby se lance en affaires dans une ferme élevant des poulets. Son premier lot de poulets rapporte à Shelby un bénéfice de 5 000 $, mais il fait faillite lorsque son deuxième lot de poulets meurt de maladie.

Janvier 1952 : La première incursion de Shelby dans la course. Il pilote un hot rod Ford V-8 à tête plate dans une course d'accélération d'un quart de mile.

Mai 1952 : Shelby participe à sa première course sur route au volant d'une MG-TC à Norman, Okla. Dans sa première course contre d'autres MG, il prend la première place. Plus tard dans la journée, il gagne à nouveau, cette fois en battant des Jaguar XK 120 beaucoup plus rapides.

Novembre 1952 : Lors d'une course SCCA sur un parcours routier, Shelby pilote une Cad-Allard vers la victoire près de Caddo Mills, au Texas.

Août 1953 : Shelby porte sa combinaison de travail de la ferme à la piste afin de se rendre à l'entraînement. Son choix vestimentaire lui vaut plus d'attention que son record de course. Shelby décide que c'est une bonne chose, et les combinaisons à bretelles à rayures deviennent sa marque de commerce.

Janvier 1954 : La conduite de Shelby attire l'attention du directeur de l'équipe Aston Martin, John Wyer. Impressionné, Wyer offre à Shelby la possibilité de copiloter une Aston Martin DB3 à Sebring.

Avril 1954 : Shelby se rend en Europe et conduit une Aston Martin DBR3, terminant deuxième contre les Jaguar C-Types à Aintree. Cela se traduit par Aston Martin lui offrant un siège avec l'équipe au Mans en juin.

12-13 juin 1954 : Shelby co-pilote avec Paul Frere au Mans pour Aston Martin dans une DB3S. L'équipe n'a pas fini. Shelby a passé le reste de l'été à piloter des Astons en Europe.

Août 1954 : Donald Healey d'Austin-Healey en Angleterre invite Shelby à aider à établir 70 nouveaux records de classe D aux Bonneville Salt Flats dans l'Utah. Shelby retourne aux États-Unis

Novembre 1954 : Shelby entre dans la Carrera Pan Americana Mexico dans une Austin-Healey. Shelby T-bones un rocher au nord d'Oaxaca, environ 110 milles dans la course. Austin-Healey de Shelby se retourne quatre fois, se brisant des os, provoquant des coupures et se brisant les coudes. Les Amérindiens le retrouvent et lui offrent des boissons alcoolisées pour soulager la douleur en attendant de l'aide.

Mars 1955 : Toujours blessé, Shelby continue de courir avec un moulage en fibre de verre sur mesure et sa main collée au volant. Shelby fait équipe avec Phil Hill dans une Monza Ferrari de 3,0 litres pour la course de Sebring cette année-là.

1956: Sports Illustrated nomme Shelby pilote de voiture de sport de l'année.

Début 1957 : Carroll Shelby Sports Cars ouvre ses portes à Dallas, avec le soutien de Dick Hall, un pétrolier du Texas et le frère de Jim Hall, connu pour la construction de voitures Chaparral.

Mars 1957 : Sports Illustrated nomme Shelby « Pilote de l'année ».

Novembre 1957 : Lors d'une course au volant d'une monoplace Maserati V-8, Shelby part en tête-à-queue dès le premier tour, se retrouvant en queue de peloton. Shelby dépasse ensuite tout le monde et remporte la course de 100 milles. C'est l'un des nombreux moments forts de sa carrière de pilote.

1959: Carroll et Jim Hall construisent trois Corvettes à carrosserie italienne présentent le concept au vice-président de GM Harley Earl et à l'ingénieur en chef Ed Cole. Ils ont aimé ça, mais pas leurs patrons.

20-21 juin 1959 : Shelby et Ray Salvadori co-pilotent une Aston Martin DBR1/300 vers la victoire aux 24 Heures du Mans.

Janvier 1960 : Carroll Shelby entame sa dernière saison de course au volant d'une Maserati 250F Formula One Grand Prix.

Février 1960 : Shelby éprouve des douleurs à la poitrine chez un ami. Son médecin diagnostique (à tort) le problème comme étant sans rapport avec son cœur. Plus tard dans le mois, Carroll déménage en Californie et se sépare de sa femme, Jeanne, qui reste à Dallas avec leurs trois enfants. Shelby ouvre son distributeur Goodyear Racing Tire en Californie du Sud.

Mai 1960 : Les médecins diagnostiquent les douleurs thoraciques de Shelby comme une angine de poitrine, une maladie héréditaire.

3-4 décembre 1960 : Shelby participe à sa dernière course, le troisième Grand Prix annuel Los Angeles Times-Mirror pour voitures de sport. Il conduit une Maserati Type 61 Birdcage et termine cinquième. Sur la base des points globaux, il remporte le championnat de conduite USAC pour 1960.

1961: Retraité en raison de sa maladie cardiaque, Shelby ouvre la Shelby School of High Performance Driving. Son annonce de 90 $ dans Sports Car Graphic lui rapporte 1400 $ de demandes d'informations supplémentaires. Pete Brock prépare le programme et aide aux tâches d'enseignement.

Septembre 1961 : AC Cars of England perd la source de son moteur Bristol six cylindres pour son roadster biplace. Shelby envoie une proposition à l'entreprise pour continuer à construire le châssis afin qu'il puisse être utilisé pour une voiture de sport Shelby spéciale propulsée par un V-8 américain. À l'heure actuelle, il ne connaît rien d'un nouveau V8 Ford à petit bloc.

Octobre 1961 : Charles Hurlock, propriétaire d'AC Cars, répond qu'il serait intéressé par le plan de Shelby tant qu'un moteur de remplacement approprié pourrait être trouvé aux États-Unis. Le même mois, Shelby découvre le nouveau V8 à petit bloc 221 Ford et envoie une lettre à Dave Evans expliquant son idée d'une voiture de sport légère et son besoin d'un V-8.

Février 1962 : Ce qui allait devenir le premier Roadster 260 est transporté par avion (moins le moteur et la transmission) le 2 février à la boutique SoCal de Shelby. Shelby fait un rêve dans lequel le nom "Cobra" apparaît sur le devant de sa voiture. "Je me suis réveillé et j'ai noté le nom sur un bloc-notes que je gardais à mon chevet - une sorte de bloc d'idées - et je me suis rendormi", a-t-il dit plus tard, "Le lendemain matin, quand j'ai regardé le nom 'Cobra, ' Je savais que c'était juste." Une fois qu'il a reçu le corps, il faut moins de huit heures à Shelby and Co. pour caler un V-8 Hi-Po 260 et un Borg-Warner à quatre vitesses. Après la construction, Shelby et son ami Dean Moon testent le nouveau Cobra, cherchant à appâter les Corvettes, mais aucune n'est trouvée.

Mars 1962 : Shelby American démarre ses activités dans un magasin à Venise, en Californie. Shelby embauche Ray Geddes, un diplômé de l'école de commerce Ford Finance pour coordonner le programme avec Ford.

Avril 1962 : La CSX 2000, la première Cobra, est peinte en jaune nacré par Dean Jeffries et expédiée au salon de l'auto de New York, où elle apparaît sur l'écran Ford. "Je pense que je l'ai payé 200 $", se souvient Shelby, "En fait, je ne pense pas l'avoir payé du tout. Peut-être que je lui ai échangé quelque chose contre le travail." Avec les commandes et les dépôts des concessionnaires, Shelby American s'engage officiellement à construire le Cobra.

Mai 1962 : Shelby fait la promotion du nouveau Cobra en proposant des essais routiers à la presse automobile. Le numéro de mai 1962 de Sports Car Graphic décrit l'accélération du Cobra comme "explosive". CSX 2001 (le deuxième Cobra construit) est expédié d'Angleterre à New York et est préparé par Ed Hugas à Pittsburgh, en Pennsylvanie. La CSX 2002 est expédiée à Los Angeles et intégrée dans la première Cobra prête pour la course.

Juin 1962 : Shelby American fait face à des problèmes de démarrage entraînant une production plus lente que prévu. Le châssis AC que le Cobra utilise nécessite une réingénierie approfondie pour l'application prévue par Shelby. Pendant ce temps, la CSX 2000 est repeinte d'une nouvelle couleur à chaque essai de magazine différent, donnant l'apparence de nombreuses voitures en production.

Août 1962 : Shelby American soumet des papiers pour homologuer la Cobra en tant que voiture GT3 dans la FIA. La FIA homologue le Cobra dans la classe 2 litres ci-dessus pour le Championnat des Constructeurs FIA. Pour rester éligible, au moins 100 voitures devaient être construites dans les 12 mois. Lorsque la voiture a été approuvée, seules huit Cobra étaient terminées. Shelby a envisagé de remplacer le châssis et la carrosserie par une alternative en raison des problèmes persistants.

13 octobre 1962 : Shelby American engage la Cobra dans le Los Angeles Times Grand Prix, sa première course. Avec le pilote Bill Krause au volant, la Cobra démarre mal, recule, puis prend la tête au neuvième tour. Le Cobra finit par casser un moyeu arrière et ne termine pas la course. Le Cobra, cependant, s'est avéré plus léger et plus rapide que la nouvelle Corvette Stingray.

Janvier 1963 : Shelby American signe Dave MacDonald et Ken Miles pour conduire des Cobras et ils se classent premier et deuxième à Riverside, battant les Corvette Stingrays. Miles est tellement confiant qu'il s'arrête pour boire un verre d'eau et relance les Stingrays pour terminer derrière MacDonald.

Février 1963 : La rivalité de Shelby avec Ferrari commence après une défaite à Daytona.

Juin 1963 : Shelby American achève ses 125 premiers Cobra. Ford refuse de financer un effort de Cobra Le Mans, alors Shelby conclut un accord avec AC Cars et Ed Hugus. Le meilleur Cobra termine septième.

Septembre 1963 : Shelby commence à travailler sur ce qui deviendrait le Daytona Coupé, car le roadster n'avait pas l'aérodynamisme nécessaire pour atteindre 200 mph sur la ligne droite des Mulsannes au Mans. Pete Brock est chargé de le concevoir. La production de Cobra dépasse les 170. Dan Gurney devient le premier pilote américain à remporter une course FIA ​​dans une voiture américaine, au volant d'une Cobra.

Février 1964 : Shelby American termine le premier roadster FIA et le premier Daytona Coupé. Les deux voitures entrent dans la Daytona Continental. Bob Johnson et Dan Gurney terminent quatrièmes sur le roadster. Bien que le coupé Cobra réalise le meilleur temps au tour, il ne termine pas la course, à cause d'un différentiel endommagé et d'un incendie.

Mars 1964 : Shelby American engage une Cobra à ressorts à lames à moteur 427, numéro de châssis CSX 2166, à Sebring, en tant que prototype. Le pilote Ken Miles fait une déviation du parcours à l'entraînement et heurte le seul arbre en vue. La mule d'essai 427 est réparée à temps pour la course du lendemain. Pour la première fois, les Cobra ont battu les Ferrari GTO. Pendant le week-end de course, Shelby rencontre des représentants d'AC Cars et de Ford pour commencer le développement d'un Cobra à gros blocs.

Avril 1964 : Shelby American décide d'aller courir en Europe. Les Cobra et la nouvelle GT de Ford (appelée plus tard GT40) sont testées au Mans.

Juin 1964 : Les Cobra et Shelby American remportent les 24 Heures du Mans. La Cobra est quatrième au classement général et première en GT, battant Ferrari.

Août 1964 : Ford demande à Shelby de développer une Mustang fastback haute performance pour défier la Corvette dans les courses sur route SCCA.

septembre 1964: Les premières voitures de course et de rue Shelby Mustang GT350 de 1965 sont construites.

Octobre 1964 : Le prototype 427 Cobra est testé à Silverstone en Angleterre.

Janvier 1965 : La 427 Cobra est dévoilée à la presse. Shelby American déménage son QG à LAX. Ford cède son projet GT40 à Shelby American. Les débuts de la Ford Shelby GT350 en 1965.

Février 1965 : Sous la tutelle de Shelby, la Ford GT40 remporte sa première course, à Daytona. La Shelby Mustang GT350 remporte également sa première course au Texas. Shelby American commence la production de la version coupé du 427 Cobra Roadster.

Juin 1965 : Shelby American et Ford affrontent Le Mans avec deux 427 GT40 Mark II, quatre 289 GT40 Mark I et cinq coupés Cobra Daytona. Les GT40 abandonnent toutes, tandis qu'un coupé Daytona se termine.

Octobre 1965 : Shelby American propose une voiture de location Hertz spéciale et construit un prototype GT350H.

Novembre 1965 : Hertz aime la GT350H et donne à Shelby American un contrat pour 200 voitures.

Décembre 1965 : Hertz augmente son contrat pour les modèles GT350H à 1000 unités.

Juin 1966 : La Ford GT40 Mark II termine 1-2-3 au Mans.

1967: Shelby approuve un nouveau déodorant. Appelé Carroll Shelby's Pit-Stop, il était vendu avec le slogan "Un vrai déodorant pour homme".

Mars 1967 : Le dernier 427 Cobra est construit.

Juin 1967 : Ford gagne au Mans avec sa GT40 Mark IV.

Septembre 1967 : Des êtres de planification pour le successeur du Cobra. Surnommé « The Lone Star », un prototype est construit en Angleterre par JW Automotive Engineering.

Novembre 1967 : Shelby American déménage à Torrance, en Californie. Shelby organise sa première cuisson au chili.

Juin 1968 : La GT40 reprend la première place au Mans.

Août 1968 : La dernière 427 Cobra Roadster flambant neuve est vendue.

Octobre 1968 : Le seul Lone Star est mis en vente à 15 000 $ (environ 92 000 $ avec l'inflation). C'est le prix que le Lone Star devait vendre au détail s'il avait été produit.

Août 1969 : Shelby commence à commercialiser son mélange de chili.

Septembre 1969 : Alors que les ventes ralentissent, le projet Shelby Mustang se termine. Les modèles restants de 1969 sont mis à jour selon les spécifications de 1970.

Octobre 1969 : Shelby aligne sa dernière voiture de course de l'équipe Ford en Trans-Am à Riverside.

Décembre 1969 : Fermeture de la Shelby Automotive Racing Company.

Février 1970 : Ford et Shelby mettent fin à leur accord de course.

1974: Croyant que les réglementations gouvernementales allaient mettre fin aux jours de performance, Shelby quitte les États-Unis pour passer du temps en Afrique du Sud.

1976: Shelby crée sa propre poudre de chili et la commercialise à l'échelle internationale sous le nom de préparation de chili de marque Texas Original de Carroll Shelby. Les petits paquets bruns de farine et d'épices promettent de "secouer la méchanceté du chili-head le plus vulgaire à la bouche en cuir qui soit jamais né".

19-21 août 1976: La première convention annuelle du Shelby Automobile Club of America se tient à Oakland, en Californie, en présence d'environ 600 Shelby-philes. C'est la première fois depuis les années 60 que Carroll Shelby rencontre ses anciens chauffeurs.

Octobre 1982 : Shelby passe un contrat avec Chrysler pour créer des voitures de performance basées sur les produits Dodge. À son retour à Detroit, il se souvient : « Je n'aurais jamais dû m'y remettre. Mais je ne pouvais pas refuser Iacocca. Il avait des ennuis et il avait toujours été bon avec moi.

Novembre 1982 : Des prototypes de Dodge Shelby Chargers sont construits et exposés.

1984: Carroll Shelby et Dodge dévoilent la Dodge Omni GLH. Abréviation de Goes Like Hell, dans sa forme la plus puissante, la trappe chaude Dodge contenait un I-4 turbocompressé de 2,2 litres produisant 146 chevaux et 170 lb-pi de couple. En 2008, Shelby disait à Mustang Monthly : « J'ai eu tellement de merde à construire ces petits hot rods -- les Chargers, les GLH, et tout ça. Mais, vous savez quoi ? Je me suis amusé à le faire. notre petite voiture de dragster GLH. J'ai un GLH de 425 chevaux que j'aime toujours conduire.

Juillet 1986 : Kraft achète Shelby's Chili Company.

1987: Shelby commence à travailler avec Bob Lutz et Tom Gale de Chrysler sur ce qui allait devenir la Dodge Viper RT/10.

Avril 1988 : Shelby poursuit Ford pour avoir utilisé le surnom de GT350 sur sa Mustang du 20e anniversaire de 1984.

Janvier 1989 : Shelby assiste aux débuts de la Dodge Viper au Salon de l'auto de Detroit.

Novembre 1989 : Shelby commence à travailler sur le projet 427 Cobra S/C, poursuivant la production de modèles S/C "restants" à partir de 1966.

Mars 1990 : Le procès de Shelby avec Ford est réglé à l'amiable. Le procès est attribué à un « malentendu ».

Juin 1990 : Shelby obtient sa transplantation cardiaque, grâce à un joueur afro-américain de 38 ans qui a subi un accident vasculaire cérébral à une table de craps de Las Vegas. En apprenant cela quand il s'est réveillé de son opération, Shelby dit à son médecin : "J'espère que vous m'avez aussi donné son abruti !"

10 août 1990 : Shelby épouse Helena Dahl à Beverly Hills.

Mai 1991 : Moins d'un an après sa greffe, Carroll Shelby arpente l'Indy 500 dans une Dodge Viper. Avant la course (et contre les règles de la piste), lui et l'ancien rédacteur en chef de Motor Trend C.Van Tune a fait un tour avec la Viper. Van Tune se souviendra plus tard : « En dévalant tout de suite entre les virages 2 et 3, Carroll a sorti la voiture en cinquième vitesse. Je ne pouvais pas voir le compteur de vitesse, mais j'avais l'impression que c'était 120-125 mph. Soudain, il attrape sa poitrine et s'effondre sur le siège. Oh mon dieu, Shelby a eu une crise cardiaque, pensai-je. Après les trois secondes qu'il a fallu pour que ma vie défile devant moi (et pour saisir le volant) Shelby s'assit en hurlant de rire. , je t'ai eu, Tune!' Carroll plaisanta. « Vous devriez voir votre visage maintenant ! » Il a ri et a ri." Les médecins d'après-course disent que son cœur est aussi fort que les pilotes au premier rang de la course.

Septembre 1991 : Shelby lance le Shelby Heart Fund.

Septembre 1992 : À Lime Rock, Shelby pilote pour la première fois une Shelby "R" modèle GT350 de 1965. Shelby, alors âgé de 69 ans, réalise des temps au tour à seulement une demi-seconde du record établi dans la même voiture en 1965.

1er octobre 1992 : Shelby est élue au Temple de la renommée de l'automobile.

30 décembre 1992 : Shelby aide à présenter le concept Viper GTS au Salon de l'auto de Los Angeles. Le coupé Viper rendait hommage au coupé Shelby Daytona.

1993: Shelby offre aux fabricants de répliques Cobra la possibilité de continuer à construire des voitures s'ils font un don de 1 000 $ par voiture à son organisme de bienfaisance. Douze fabricants sont d'accord.

1995: Shelby commence la production des CSX4000 Series 427 Cobra S/C Roadsters. 350 000 $ de chaque achat des voitures de continuation de 500 000 $ sont reversés au Shelby Heart Fund.

1996: Shelby reçoit une greffe de rein de son fils Michael.

1997: Le Shelby Heart Fund devient la Shelby Children's Foundation.

Janvier 1997 : La Shelby Series 1, la première Shelby jamais conçue à partir de zéro par Shelby lui-même, est dévoilée. Le toit ouvrant de 108 000 $ est propulsé par un V8 Oldsmobile de 4,0 litres qui produit 320 chevaux et 290 lb-pi de couple. La motivation de Shelby derrière la série 1 ? "Ma motivation est de voir si je peux construire une voiture de 2350 livres qui a la climatisation, des vitres électriques, le tout. Je vois des Ferrari pesant 3300 livres, et je me demande, 'pourquoi?' Je veux juste voir si je peux."

Mai 1997 : La femme de Shelby, Helena, meurt dans un accident de voiture.

Septembre 1999 : Le prototype Cobra original de Shelby, numéro de châssis CSX2000, est nommé par Motor Trend comme la voiture la plus importante des 50 dernières années. Dans notre numéro de septembre, nous écrivons : « Sans cette voiture, il n'y aurait pas de Shelby Cobra : 260, 289, 427, Daytona Coupé ou autre. Sans cette voiture, il n'y aurait pas eu de Shelby Mustang. De même, sans cette voiture, quelles seraient les chances que la connexion Shelby-Chrysler se produise un jour ? Sinon, comptez la probabilité qu'il y ait jamais une Dodge Viper. »

2000: Shelby entame une action en justice contre Factory Five Racing pour les marques Cobra, 427 S/C, Shelby, Shelby Cobra, Daytona Coupe et Daytona Coupe Cobra. Le procès est réglé à l'amiable.

7 juin 2000 : Le remake de "Gone in 60 Seconds" est sorti et présente un clone de 1967 Shelby GT500 comme voiture vedette, nommé Eleanor.

14 octobre 2001 : Shelby participe au 100 Years of Racing Festival de Ford.

2002: Shelby est engagé comme consultant pour la nouvelle Ford GT. La voiture est présentée en grande pompe au Salon international de l'auto de l'Amérique du Nord à Detroit cette année-là.

4 janvier 2003 : La Ford Shelby Cobra Concept est dévoilée au salon de l'auto de Détroit. Bien qu'il utilise des trains roulants Ford GT, le concept Shelby Cobra est un roadster à moteur avant et à propulsion arrière à propulsion V-10. À ses débuts, Shelby a déclaré: "Ça y est. C'est mon dernier hourra. Je vais terminer mes jours de construction de voitures là où je les ai commencé - avec Ford."

Novembre 2004 : Le concept Ford Shelby GR-1 est présenté au Salon international de l'auto d'Amérique du Nord.

23 mars 2005 : La Ford Shelby GT500 est présentée au Salon international de l'auto de New York. C'est la première Mustang à porter le nom Shelby depuis 35 ans.

29 septembre 2005 : Le cabriolet Ford Shelby GT500 décapotable est présenté.

Janvier 2006 : La première Ford Shelby GT 500 2007 est mise aux enchères lors de la vente aux enchères de voitures Barrett-Jackson et recueille 600 000 $ pour la Carroll Shelby Children's Foundation.

12 avril 2006 : Ford, Shelby et Hertz dévoilent la nouvelle Mustang Shelby GT-H au Salon international de l'auto de New York pour célébrer le 40e anniversaire de la '66 GT350. Disponible uniquement en location chez Hertz, la GT-H produit 325 chevaux et 330 lb-pi de couple à partir d'un V8 de 4,6 litres. Une automatique à cinq vitesses est le seul choix de transmission

8 août 2006 : En raison de la popularité de la Mustang Shelby GT-H, la Ford Shelby GT est dévoilée. Basée sur la GT-H, la Shelby GT permet aux acheteurs d'opter pour une transmission manuelle à cinq vitesses et, surtout, de désactiver le contrôle de traction.

Janvier 2007 : Le CSX3015 1966 Shelby Cobra 427 "Super Snake" personnel de Shelby (l'un des deux jamais fabriqués) se vend pour un record de 5 millions de dollars aux enchères Barrett-Jackson. L'autre Super Snake a été construit pour le comédien Bill Cosby et a fait l'objet de sa célèbre routine "200 mph". Shelby va en justice avec Wilhelm Motor Works, une société de continuation de Shelby Mustang, pour un litige de licence.

30 mars 2007 : La Shelby GT500KR est présentée au Salon international de l'auto de New York. La GT500KR, abréviation de « King of the Road », développe 540 chevaux et 510 lb-pi de couple.

1er avril 2007 : Présentation du cabriolet Ford Mustang Shelby GT-H à toit ouvrant.

13 juin 2007 : Le cabriolet Ford Shelby GT est présenté.

14 juin 2007 : Shelby Automobiles annonce la création de la Shelby Performance Parts Company.

19 juillet 2007 : L'équipe de course Terlingua de Shelby revient avec des versions à aspiration naturelle et suralimentées de la Mustang V-6.

Octobre 2007 : Shelby et toutes les sociétés portant son nom sont poursuivies par Denice Halicki, veuve du créateur de "Gone in 60 Seconds" H.B. Halicki, sur l'utilisation du nom Eleanor. Mais Shelby est propriétaire de la marque et l'affaire est rejetée par un jugement sommaire.

2 avril 2008 : Shelby est poursuivi par les clients d'Unique Performance, un fabricant de GT500E et d'autres voitures de continuation avec lesquelles Shelby s'est associé, après qu'Unique n'a pas livré de voitures et a été arrêté pour un prétendu lavage de titre. . Shelby dit à Mustang Monthly que "Je n'ai jamais accepté un centime pour aucune de ces voitures jusqu'à ce qu'elles soient livrées au client."

Décembre 2008 : Shelby American poursuit Factory Five Racing à nouveau, alléguant que le coupé Type 65 de Factory Five ressemblait trop au coupé Daytona de Shelby.

Avril 2009 : Shelby reçoit le prix pour l'ensemble de ses réalisations en tant que cadre automobile de l'année à Detroit.

Juin 2009 : La Shelby Children's Foundation devient la Carroll Shelby Foundation et élargit sa mission. La fondation crée et finance la Carroll Shelby Automotive Technology School du North East Texas Community College.

2010: Shelby lance la Shelby Signature Foods Company, avec une partie du produit au profit de sa fondation.

Février 2010 : Shelby American perd son procès contre Factory Five au sujet du coupé Type 65 parce qu'elle n'a pas suivi les protocoles établis par son premier procès.

14 avril 2010 : Shelby American sort le 45e anniversaire de la Shelby GT350 2011. La GT350 reçoit de nouveaux éléments de suspension et ajoute un compresseur Whipple au V8 de 5,0 litres de la Mustang, une puissance de 550 ch et un couple de 490 lb-pi.

21 janvier 2011 : Shelby American sort une édition spéciale CSX8000 continuation Cobra pour célébrer presque 50 ans du Cobra 289.

2 février 2011 : Carroll Shelby reçoit le prix Keith Crain/Automotive News pour l'ensemble de sa carrière 2011.

Mai 2011 : Carroll Shelby est honoré par le World Children's Transplant Fund pour ses dons à la transplantation d'organes au fil des ans.

14 novembre 2011 : Shelby assiste au dévoilement de la Ford Shelby GT500 2013 au Los Angeles Auto Show. La dernière Shelby Mustang est la plus puissante et la plus rapide de tous les temps, avec un V8 suralimenté de 5,8 litres développant 650 chevaux et 600 lb-pi de couple, et une vitesse de pointe revendiquée de 202 mph.

5 avril 2012 : À l'occasion du 50e anniversaire des débuts de l'original Shelby Cobra au salon de l'auto de New York en 1962, Shelby déploie la Shelby 1000 lors de l'événement de New York en 2012. Avec une puissance étonnante de 950 chevaux, la Shelby 1000 est l'aboutissement de 50 ans d'épreuves, de tribulations et de triomphes d'une entreprise et d'un homme dédié à la construction de certaines des voitures les plus performantes de tous les temps.

10 mai 2012 : Carroll Hall Shelby décède à l'hôpital Baylor de Dallas. Il avait 89 ans.


Voir la vidéo: Oxygen in Moscow Full Video - Jean Michel Jarre (Novembre 2021).