Kithara

Les kithara (guitare) était un instrument de musique à cordes, apparenté à la lyre, joué par les anciens Grecs et étroitement associé au dieu Apollon, bien que dans la mythologie son invention soit attribuée à Hermès qui fabriqua l'instrument à partir d'une carapace de tortue (chélys). Les musiciens (kitharistu) nécessitait une grande habileté pour jouer de cet instrument difficile, et il était généralement joué en auto-accompagnement d'une chanson (kitharodeia).

Les représentations du kithara étaient généralement les plus populaires dans les festivals et les concours musicaux tels que le Delia, le grand festival de musique ionienne organisé à Délos à l'époque archaïque. Jouer de la kithara était également une partie importante de l'éducation complète de tout jeune homme grec.

L'instrument est souvent représenté dans les représentations du dieu Apollon sur la poterie grecque antique à figures rouges et noires et dans la sculpture.

L'instrument est composé d'une caisse de résonance en bois (écho) avec embout (chordotonon), deux bras supérieurs flexibles (pecheis) ou des cornes (herata) réunis par une barre ou un chevalet d'accord horizontal (les zygos) avec des chevilles de réglage (kollopes) et il a généralement sept cordes, par opposition à la précédente phorminx, qui n'en comptait que cinq. La flexibilité de l'appareil d'armes fournit un son semblable à celui d'une « vague », et les notes produites par l'instrument sont fortes et profondes. Joué avec l'instrument en position verticale et reposant sur les genoux ou parfois soutenu par une sangle sur l'épaule, deux mains étaient utilisées pour pincer les cordes simultanément, généralement avec un médiator en bois, en ivoire ou en métal.

L'instrument est souvent représenté dans les représentations du dieu Apollon sur la poterie grecque antique à figures rouges et noires et dans la sculpture. Le kithara était également un motif populaire sur les pièces de monnaie tout au long des périodes classique et hellénistique. Délos, avec son association étroite avec Apollo, a utilisé le kithara sur ses pièces de monnaie, l'un des premiers étant le didrachme d'argent du 6ème siècle avant notre ère. D'autres exemples incluent le tétrobol d'argent du Koinon (Ligue) des Chalkidiens (4ème siècle avant notre ère), la drachme d'argent de Kolophon (389-350 avant notre ère) et les pièces de monnaie de nombreuses villes lyciennes et Kos (166-88 avant notre ère). À l'époque romaine, les pièces de monnaie lyciennes représentant Auguste et Trajan étaient souvent soutenues par un motif kithara.


Voir la vidéo: Kithara - To Move On Lyric Video (Octobre 2021).