Podcasts sur l'histoire

Hiryu (Dragon volant)

Hiryu (Dragon volant)

Hiryu (Dragon volant)

Les Hiryu était une version légèrement plus grande et améliorée du porte-avions Soryu. Comme le Soryu il était de construction légère mais rapide et capable d'opérer un grand groupe aérien - un total de 73 avions pouvait être transporté, dont 57 ou 63 (les sources diffèrent) étaient opérationnels.

Les Hiryu a été lancé juste avant les travaux sur le Soryu a été achevée. Elle était légèrement plus lourde, la plupart du poids supplémentaire provenant d'une quantité limitée d'armure supplémentaire ou d'efforts pour améliorer sa stabilité. Elle était l'un des deux seuls porte-avions japonais à avoir une île à bâbord montée au milieu du navire - cet emplacement provoquait des courants de vent dangereux à l'arrière de la zone du poste de pilotage et ne s'est pas répété. Comme le Soryu, les Hiryu a reçu deux cintres et trois ascenseurs.

Les Hiryu et le Soryu opéraient ensemble dans la division porteuse 2. Ils ont servi à Pearl Harbor et, sur le chemin du retour au Japon, ont été utilisés pour soutenir la deuxième attaque sur l'île de Wake (22-23 décembre 1941). En janvier 1942, le Soryu et le Hiryu a soutenu l'invasion japonaise des Indes orientales néerlandaises, attaquant Ambon le 24 janvier et l'aérodrome de Laha le jour suivant. Le 19 février, le Hiryu était l'un des quatre porte-avions qui ont participé à l'attaque de Darwin (au nord de l'Australie), et en avril était l'un des cinq porte-avions de la flotte principale de l'amiral Nagumo lors du raid sur Ceylan.

Les Hiryu était le seul des quatre porte-avions japonais à avoir survécu à l'attaque américaine du matin du 4 juin. Au lendemain de cette catastrophe, le contre-amiral Tamon Yamaguchi, commandant du Hiryu décide de lancer une contre-attaque. Seize D3A1 Aichis et une plus petite force de A6M2 Zero ont été envoyés à 10h45, en tant que première vague, tandis que les travaux se poursuivaient pour armer neuf autres avions avec des torpilles. Cette petite force a attaqué le Yorktown, et lui a infligé des dégâts qui la rendaient vulnérable aux attaques de torpilles qui la couleraient.

Cela laissait encore le Entreprise et le frelon intact, et dans l'après-midi du 4 juin, ils ont lancé une attaque composée d'avions de VS-6, VB-6 et VB-3 de Entreprise et VS-8 et VB-8 du frelon. Selon le capitaine Susumu Kawaguchi, l'officier de l'air du Hiryu, elle a été touchée par six bombes lors de cette attaque. Les bombes ont provoqué des incendies qui se sont finalement propagés aux moteurs. Sans pouvoir, et avec le reste de la flotte en retraite, il n'a pas été possible de la sauver, et le destroyer suivant Makigumo a reçu l'ordre de torpiller l'incendie Hiryu.

Déplacement (standard)

17 300 t

Déplacement (chargé)

21 900 t

Vitesse de pointe

34,3 nœuds

Varier

7 670 nm

Armure – pont

1 po (machines)
2,2 pouces (magazines)

- ceinture

3,5 pouces (machines)
5,9 pouces (magazines)

Avion

64 opérationnels
73 maximum

Longueur

745 pieds 11 pouces maximum

Armement

12 pistolets 5 pouces/40 à double usage en double montagne
31 canons AA de 25 mm

Complément d'équipage

1,101

Lancé

16 novembre 1937

Complété

5 juillet 1939

Coulé à Midway

5 juin 1942

Porte-avions de classe Soryu, Hiryu et Unryu dans la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale, Lars Ahlberg et Hans Lengerer. Un examen détaillé des porte-avions Soryu et Hiryu et des porte-avions de classe Unryu étroitement liés, avec de bonnes sections sur les raisons de leur construction , leurs aménagements physiques, leurs installations aéronautiques, où ils s'inscrivent dans l'histoire globale des porte-avions japonais, et pour ceux qui en ont eu une dans leur carrière de combat. Très détaillé, avec quelques sections très techniques, mais généralement lisibles, et fournissant un bon historique opérationnel et de conception de ces importants transporteurs japonais (Lire la critique complète)


IJN Hiryu

Rédigé par : Rédacteur en chef | Dernière édition : 30/05/2017 | Contenu &copiewww.MilitaryFactory.com | Le texte suivant est exclusif à ce site.

Le porte-avions a fait ses débuts dans les combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) mais son véritable impact ne s'est fait sentir qu'à partir de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). Dans la période précédant le deuxième grand conflit, divers modèles de porte-avions ont été adoptés, parfois limités par les divers traités navals établis après la Première Guerre mondiale, tandis que, d'autres fois, les modèles étaient d'une toute nouvelle approche présentant des déplacements plus importants et des capacités de transport aérien. . En tout cas, il était certain que le porte-avions devenait rapidement un pilier de la puissance de feu navale, d'autant plus que les conceptions des avions navals commençaient à égaler ou à dépasser leurs homologues terrestres. Avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, le porte-avions supplanterait le puissant cuirassé en tant que roi des mers - sa létalité et sa valeur tactique n'avaient d'égal que les sous-marins nucléaires lanceurs de missiles balistiques apparus dans les années d'après-guerre.

IJN Hiryu a été construit à l'origine sur le même design que ce qui aurait été sa sœur, IJN Soryu (détaillé ailleurs sur ce site), mais a été si fortement modifié par une coque plus longue, une poutre plus large, un déplacement plus important et une section de gaillard surélevée qu'elle est devenue sa propre classe "unique". La construction a commencé le 8 juillet 1936 par l'arsenal naval de Yokosuka et cela a conduit à son lancement le 16 novembre 1937. Il a été officiellement mis en service pour le service IJN le 5 juillet 1939. Son nom traduit était "Flying Dragon".

Tel que construit, le Hiryu a déplacé 17 300 tonnes (long) sous une charge standard et présentait une longueur totale de 746 pieds avec un faisceau de 73,1 pieds et un tirant d'eau jusqu'à 25,6 pieds. La puissance provenait de 8 chaudières à tubes d'eau Kampon avec 4 turbines à vapeur à engrenage développant 153 000 chevaux-vapeur à 4 arbres. La vitesse maximale (dans des conditions idéales) était de 34 nœuds avec une autonomie allant jusqu'à 10 330 milles en naviguant à 18 nœuds. Son équipage totalisait 1 100 hommes et la protection blindée atteignait six pouces à la ceinture de flottaison et plus de deux pouces le long du pont. Son espace de rangement et de ravitaillement à bord permettait de transporter jusqu'à soixante-quatre avions de combat au total et jusqu'à neuf ou dix cellules de rechange pouvaient être conservées en réserve. Les types d'avions pris en charge comprenaient le chasseur Mitsubishi A6M, le bombardier en piqué Aichi D3A et le bombardier torpilleur Nakajima B5N - cela a donné au navire de guerre une large portée tactique contre de nombreux types de cibles, y compris les cibles terrestres, les menaces aériennes entrantes et les navires de guerre ennemis.

Dans l'ensemble, son profil était conforme aux conceptions de l'époque - à l'exception peut-être de sa superstructure d'île exposée et surélevée à bâbord - les conceptions d'avant-guerre avaient généralement des ponts supérieurs rincés afin de fournir une surface d'atterrissage/décollage complète sans obstruction pour avions de guerre. Sa coque ressemblait beaucoup à celle d'un croiseur traditionnel, mais avec un pont d'envol éliminant une silhouette de profil irrégulier. Trois ascenseurs de hangar étaient en jeu lors du déplacement de l'avion et neuf câbles d'arrêt ont été tendus autour du pont d'envol pour la récupération de l'avion.

L'armement, bien que de nature largement défensive, était dirigé par 6 canons doubles de 127 mm Type 89 à double usage (DP). Il emportait également 7 canons anti-aériens (AA) de type 96 à triple canon de 25 mm et 5 emplacements de canons de 25 mm à double canon pour une défense à plus courte distance. Cet arrangement d'armes à feu a laissé Hiryu légèrement défendu pendant que les navires de guerre de la Seconde Guerre mondiale partaient - en particulier le porte-avions ultra-important.

Pour sa carrière, Hiryu a participé à l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï (1941) qui a marqué l'entrée en guerre des États-Unis, la bataille de l'île de Wake (décembre 1941), plusieurs opérations englobant la campagne des Indes néerlandaises de 1942, l'assaut sur les opérations de raid de Darwin, d'Australie et de l'océan Indien. Son action la plus notable après Pearl a été la bataille de Midway (juin 1942) qui a vu sa fin ultime - elle a été sabordée le 5 juin après avoir pris des bombes d'avions lancés par l'USS Enterprise, l'USS Hornet et l'USS Yorktown. La victoire américaine à Midway a marqué le premier tournant contre l'Empire japonais dans la guerre du Pacifique, la bataille marquant la perte de quatre grands porte-avions IJN.

Avec ces pertes, un programme de porte-avions de seize hommes a été adopté par la marine japonaise pour consolider les pertes. Ceux-ci étaient basés sur une autre version modifiée de Hiryu. Cependant, seulement trois ont été commandés à temps pour servir dans la guerre - qui a pris fin avec la capitulation japonaise en août 1945.


Contenu

Le c. 680 après JC Kojiki et le c. 720 après JC Nihongi les mytho-histoires ont les premières références textuelles japonaises aux dragons. "Dans les annales les plus anciennes, les dragons sont mentionnés de diverses manières", explique de Visser, [1] "mais surtout comme des dieux de l'eau, en forme de serpent ou de dragon." Les Kojiki et Nihongi mentionner plusieurs dragons antiques :

  • Yamata no Orochi 八岐大蛇 "Serpent géant à 8 branches" était un dragon à 8 têtes et 8 queues tué par le dieu du vent et de la mer Susanoo, qui a découvert le Kusanagi-no-Tsurugi (épée légendaire de la Regalia impériale du Japon) dans l'une de ses queues.
  • Watatsumi 海神 "dieu de la mer" ou Ryûjin 龍神 "dieu dragon" était le souverain des mers et des océans, et décrit comme un dragon capable de prendre une forme humaine. Il a vécu dans les sous-marins Ryūgū-jō 龍宮城 "château du palais du dragon", où il gardait les joyaux magiques de la marée.
  • Toyotama-hime 豊玉姫 "Luminous Pearl Princess" était la fille de Ryūjin. Elle aurait été une ancêtre de l'empereur Jimmu, le légendaire premier empereur du Japon.
  • Wani 鰐 était un monstre marin qui se traduit à la fois par "requin" et "crocodile". Kuma-wani 熊鰐 "ours (c'est-à-dire géant ou fort) requin/crocodile" sont mentionnés dans deux anciennes légendes. On dit que le dieu de la mer Kotoshiro-nushi-no-kami s'est transformé en "8 brasses kuma-wani" et a engendré Toyotama-hime, l'autre dit un kuma-wani piloté les navires de l'empereur Chūai et de son impératrice Jingū.
  • Mizuchi 蛟 ou 虯 était un dragon de rivière et une divinité de l'eau. Les Nihongi enregistre le légendaire empereur Nintoku offrant des sacrifices humains à mizuchi irrité par ses projets d'ingénierie fluviale.
  • Raiju est le compagnon animal et messager de Raijin qui prend généralement la forme d'un dragon.
  • Kiyohime "Purity Princess" était une serveuse de salon de thé qui est tombée amoureuse d'un jeune prêtre bouddhiste. Après qu'il l'ait rejetée, elle a étudié la magie, s'est transformée en dragon et l'a tué.
  • Nure-onna 濡女 "Wet Woman" était un dragon avec une tête de femme et un corps de serpent. Elle était généralement vue en se lavant les cheveux au bord d'une rivière et tuait parfois des humains lorsqu'elle était en colère.
  • Zennyo Ryû 善如龍王 "Roi dragon semblable à la bonté" était un dieu de la pluie représenté soit comme un dragon avec un serpent sur la tête, soit comme un humain avec une queue de serpent.
  • Dans le conte de fées « My Lord Bag of Rice », le « roi dragon » Ryūō du lac Biwa demande au héros Tawara Tōda 田原藤太 de tuer un mille-pattes géant. a sauvé une tortue qui l'a emmené à Ryūgū-jō et s'est transformée en la jolie fille du dieu de l'océan Ryūjin.

La mythologie des dragons chinois est au cœur des dragons japonais. Les mots japonais pour "dragon" sont écrits avec kanji (« caractères chinois »), soit simplifié shinjitai ou traditionnel kyūjitai du chinois longue . Ces kanji peut être lu tatouage en japonais natif kun'yomi et ryū ou ryō en sino-japonais on'yomi.

De nombreux noms de dragons japonais sont des emprunts au chinois. Par exemple, les homologues japonais des quatre symboles astrologiques sont :

  • Seiryū < Qinglong 青龍 "Dragon Azur"
  • Suzaku < Zhuque 朱雀 "Oiseau vermillon"
  • Byakko < Baihu 白虎 "Tigre blanc"
  • Genbu < Xuanwu 玄武 "Tortue noire"

Japonais Shiryū 四竜 "4 dragons [rois]" sont les légendaires chinois Longwang 龍王 "Dragon Kings" qui règnent sur les quatre mers.

  • Gōkō < Aoguang 敖廣 "Roi Dragon de la Mer de l'Est"
  • Gokin < Aoqin 敖欽 "Roi Dragon des Mers du Sud"
  • Gōjun < Aorun 敖閏 "Roi Dragon de la Mer de l'Ouest"
  • Gōjun < Aoshoun 敖順 "Roi Dragon de la Mer du Nord"

Certains auteurs différencient le japonais ryū et chinois longue dragons par le nombre de griffes sur leurs pieds. « Au Japon, écrit Gould (1896 : 248), il est invariablement représenté comme possédant trois griffes, tandis qu'en Chine, il en a quatre ou cinq, selon qu'il s'agit d'un emblème ordinaire ou impérial.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'armée japonaise a nommé de nombreux armements d'après les dragons chinois. Les Kōryū < jiaolong 蛟龍 "flood dragon" était un sous-marin miniature et le Shinryū < shenlong "spirit dragon" était un avion kamikaze fusée. Une division de l'armée impériale japonaise, la 56e division, portait le nom de code de la division Dragon. Par coïncidence, la Division Dragon a été anéantie dans la ville chinoise de Longling (龍陵), dont le nom signifie « Tombeau du Dragon ».

Lorsque des moines bouddhistes d'autres régions d'Asie ont apporté leur foi au Japon, ils ont transmis des légendes de dragons et de serpents de la mythologie bouddhiste et hindoue. Les exemples les plus notables sont les naga ナーガ ou 龍 "Nāga dieu de la pluie protecteur du bouddhisme" et le nāgarāja ナーガラージャ ou 龍王 "Nāgaraja serpent roi dragon roi". de Visser (1913:179) note que de nombreuses légendes japonaises nāga ont des traits chinois. "C'est assez clair, car c'est par la Chine que tous les contes indiens sont arrivés au Japon. De plus, de nombreux dragons à l'origine japonais, auxquels les légendes chinoises ont été appliquées, ont ensuite été identifiés avec nāga, de sorte qu'un mélange d'idées en était le résultat.

Voici quelques exemples supplémentaires de dragons japonais bouddhistes :

  • Hachidai ryūō « 8 grands rois nagas » se sont réunis pour entendre le Bouddha expliquer le Sutra du Lotus, et sont un motif artistique commun.
  • Mucharinda "Mucalinda" était le roi Nāga qui a protégé le Bouddha lorsqu'il a atteint la bodhi, et est souvent représenté comme un cobra géant.弁才天 est le nom japonais de la déesse Saraswati, qui a tué un serpent ou dragon Vritra à 3 têtes dans le Rigveda. Selon le Enoshima Engi, Benzaiten a créé l'île d'Enoshima en 552 de notre ère afin de contrecarrer un dragon à 5 têtes qui harcelait les gens.九頭龍 "Dragon à 9 têtes", dérivé du roi Naga à plusieurs têtes シェーシャ ou 舍沙 "Shesha", est vénéré au sanctuaire Togakushi dans la préfecture de Nagano.

La tradition du dragon est traditionnellement associée aux temples bouddhistes. Les mythes sur les dragons vivant dans les étangs et les lacs près des temples sont répandus. De Visser [2] énumère les comptes du Shitennō-ji à Osaka, du temple Gogen à Hakone, Kanagawa et du sanctuaire du mont Haku où le Genpei Jōsuiki rapporte qu'un prêtre zen a vu un dragon à 9 têtes se transformer en la déesse Kannon. De nos jours, le sanctuaire du dragon du lac Saiko à Fujiyoshida, Yamanashi, organise un festival annuel et un spectacle de feux d'artifice.

Les noms de temple, comme les toponymes japonais, impliquent fréquemment des dragons. Par exemple, la secte Rinzai a Tenryū-ji « Temple du dragon céleste », Ryūtaku-ji 龍沢寺 « Temple du marais du dragon », Ryōan-ji 竜安寺 « Temple de la paix du dragon ». Selon la légende, [3] lorsque le temple bouddhiste Hōkō-ji 法興寺 ou Asuka-dera 飛鳥寺 fut consacré à Nara en 596, « un nuage violet descendit du ciel et couvrit la pagode ainsi que la salle du Bouddha puis le nuage devint cinq couleurs et a pris la forme d'un dragon ou d'un phénix".

Les Kinryū-no-Mai "La danse du dragon d'or" est une danse du dragon japonaise annuelle exécutée à Sensō-ji, un temple bouddhiste d'Asakusa. Les danseurs de dragon se tordent et tournent dans l'enceinte du temple et à l'extérieur dans les rues. Selon la légende, le temple Sensō a été fondé en 628 après que deux pêcheurs eurent trouvé une statuette en or de Kannon dans la rivière Sumida, époque à laquelle des dragons dorés seraient montés au ciel. La danse du dragon d'or a été produite pour célébrer la reconstruction de la salle principale du temple en 1958 et est présentée deux fois par an. [4]


Contenu

Le Ki-67 était le résultat d'une spécification de l'armée japonaise de 1941 pour un successeur du « dragon de tempête » Nakajima Ki-49. Ce nouvel avion a été spécifié comme étant un bombardier lourd bimoteur à grande vitesse adapté à d'éventuels conflits avec l'Union soviétique au-dessus de la frontière Mandchourie-Sibérie, et contrairement à de nombreux avions de guerre japonais, il devait avoir un bon armement défensif et la capacité de survivre à de lourds dégâts de combat. Il devait également être très maniable, lui permettant d'effectuer des bombardements en piqué et de s'échapper à basse altitude. [1] [2]

Le Ki-67 a été conçu par une équipe dirigée par Kyūnojō Ozawa, ingénieur en chef chez Mitsubishi, et était un monoplan à ailes moyennes de construction entièrement métallique, avec un train de queue rétractable. Il était équipé de réservoirs de carburant auto-obturants et d'un blindage, [2] [3] caractéristiques communes aux chasseurs et bombardiers américains, mais souvent absentes des avions japonais. Avec ces caractéristiques et ses deux moteurs radiaux 18 cylindres refroidis par air de 1 417 kW (1 900 ch), le Ki-67 était peut-être l'un des avions japonais les plus robustes et les plus résistants aux dommages de la Seconde Guerre mondiale. [ citation requise ]

La charge de bombes du Ki-67 de 1 070 kg (2 360 lb) transportée dans sa soute à bombes interne le classerait comme un bombardier moyen pour les États-Unis. Le North American B-25 Mitchell pouvait transporter jusqu'à 2 722 kg (6 000 lb), le Martin B-26 Marauder jusqu'à 1 814 kg (4 000 lb) et le Douglas A-20 Havoc jusqu'à 907 kg (2 000 lb), pour exemple, mais ils transportaient rarement une charge maximale quand ils le faisaient, leur portée était considérablement réduite. Les avions japonais avaient presque invariablement une plus grande portée avec leur charge maximale nominale, ce qui leur donnait une capacité stratégique différente de celle des bombardiers bimoteurs alliés, qui étaient considérés comme des bombardiers tactiques. Les performances du Ki-67 étaient remarquables par rapport aux bombardiers moyens américains, le Ki-67 avait une vitesse de pointe en vol en palier de 537 km/h (334 mph) - contre 443 km/h (275 mph) pour le B-25, 462 km /h (287 mph) pour le B-26, et 538 km/h (338 mph) pour le A-20 -, bonne maniabilité en plongée à grande vitesse (jusqu'à 644 km/h/400 mph), excellente cadence soutenue de montée et une agilité exceptionnelle (excellent taux de virage, petit rayon de virage et capacité de virer à basse vitesse). La maniabilité du Ki-67 était si bonne que les Japonais ont utilisé la conception comme base pour le chasseur bimoteur Mitsubishi Ki-109, conçu à l'origine comme chasseur de nuit, et plus tard pour être utilisé comme chasseur lourd de jour. Dans les dernières étapes de la Seconde Guerre mondiale, la marine japonaise a également utilisé le design comme base pour le Mitsubishi Q2M1 "Taiyo" avion anti-sous-marin équipé d'un radar. [ citation requise ]

L'armement du Ki-67 comprenait une tourelle dorsale avec un canon Ho-5 de 20 mm (0,79 in), en plus des mitrailleuses Ho-103 de 12,7 mm (0,50 in) dans les positions de la queue, du nez et du faisceau. Certains avions étaient équipés d'un canon de 20 mm dans la position de queue, et les premiers modèles utilisaient des mitrailleuses de type 89 de 7,7 mm (0,303 in) dans les positions de faisceau. [ citation requise ]

Le Ki-67 était utilisé pour les bombardements de niveau et les bombardements de torpilles (il pouvait transporter une torpille attachée sous le fuselage). Le Ki-67 a été initialement utilisé par les services aériens de l'armée et de la marine japonaises contre la 3e flotte américaine lors de ses frappes contre Formose et les îles Ryukyu. Il a ensuite été utilisé à Okinawa, en Chine continentale, en Indochine française, à Karafuto et contre les aérodromes B-29 à Saipan et Tinian. Une version spéciale de frappe au sol utilisée dans le Giretsu missions était un Ki-67 I avec trois canons télécommandés de 20 mm inclinés à 30° pour tirer vers le sol, un canon de 20 mm dans la queue, des mitrailleuses de type 3 de 13,2 mm (0,51 in) dans les positions latérale et supérieure , et plus de capacité de carburant. Même avec plus de carburant, le Giretsu les missions étaient à sens unique en raison de la longue portée. Dans les dernières étapes de la Seconde Guerre mondiale, des versions d'attaque spéciales du Ki-67 (les modèles I KAI et Sakura-dan) ont été utilisées dans kamikaze missions. (Les références comprennent des informations du lieutenant Sgt. Seiji Moriyama, un membre d'équipage dans Fugaku Unité d'attaque spéciale, qui a assisté à la conversion de Ki-67 en Aller avions-suicide avec deux bombes de 800 kg/1 760 lb pendant les opérations d'Okinawa.) [ citation requise ]

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, 767 Ki-67 avaient été produits. D'autres sources rapportent que 698 Ki-67 ont été fabriqués, excluant le KAI et Sakura-dan reconversions. [ citation requise ]


Capacités et compétences [ modifier | modifier la source]

Au combat, Hiryu est incroyablement concentré, semblant silencieux mais sévère. Il montre des capacités surhumaines, renforcées par son agilité et sa vitesse impressionnantes, qui lui permettent d'esquiver les barrages de balles. Hiryu se bat comme une divinité féroce tout en restant à la fois calme et serein émotionnellement. Il incarne la force d'un Strider spécial de classe A.

Alors que Hiryu se bat rarement à mains nues, il maîtrise les arts martiaux au corps à corps (Taijutsu, ou compétences corporelles sans armes) à un niveau surhumain et possède une force physique supérieure à la normale, étant assez puissant pour percer les membres de son ennemi en utilisant uniquement son mains nues comme s'il les tailladait avec son Cypher. Le physique de Hiryu a été affiné grâce à un entraînement spécial, lui permettant de se déplacer librement dans n'importe quel endroit ou position, même en grimpant ou en se suspendant à des structures, ainsi que des mouvements agiles et une agilité pour effectuer des mouvements acrobatiques élevés tels que des sauts de roue et des sauts arrière.

Hiryu possède également une vitesse douée, atteignant facilement des niveaux supersoniques, comme indiqué lorsqu'il a échappé aux "Shadow Tag Bullets", une mitrailleuse anti-aérienne de taille humaine connue pour sa capacité à frapper automatiquement des cibles supersoniques grâce à un système radar avancé. Sa vitesse atteint peut-être l'hyper sonique et plus, mais cela reste à démontrer. Il a été montré en train de se déplacer et d'attaquer plus rapidement que l'œil humain ne peut le percevoir, se déplaçant sur de grandes distances en un clin d'œil et se déplaçant à une vitesse telle qu'il laisse derrière lui plusieurs images rémanentes. Il est également impliqué (mais non montré) d'avoir dépassé une explosion en se tenant près d'elle, est vu dépassant la chaîne d'explosions de mines alors qu'il marche dessus et a esquivé le feu combiné de trois Shadow Tag Bullets en déplaçant si vite leur radar système n'a pas pu le trouver, alors qu'il était coincé dans une pièce avec peu d'espace mobile.

Hiryu préfère l'épée plasma Cypher comme son arme de choix, qu'il peut utiliser librement depuis n'importe quelle position. Sa maîtrise du Cypher est bien connue parmi les Striders, au point qu'il est dit qu'il n'y a personne de plus doué que lui pour le manier. La stratégie principale de Hiryu consiste à réduire la distance avec sa cible, puis à attaquer avec une seule frappe Cypher pour couper l'ennemi en deux, une tactique facilitée par son physique et sa technique entraînés.

Dans le 2014 Arpenteur jeu, le Cypher canalise à la place l'énergie plasma générée dans le corps de Hiryu. Hiryu peut concentrer cette énergie en différentes quantités pour générer de nouvelles attaques, ainsi que modifier ses propriétés pour créer des bords élémentaires tels que le feu ou ceux à base de glace.


Dragon chinois

Un certain nombre de légendes concernant l'origine du dragon ont émergé au cours de l'histoire chinoise, dont la théorie du culte du totem est plus populaire que les autres.

L'Empereur Jaune (Huangdi, un chef de tribu légendaire) a lancé une série de guerres contre neuf tribus sur la vallée du fleuve Jaune, et a incorporé les totems des autres tribus dans son propre totem de dragon après les avoir vaincus.

Cela explique pourquoi le dragon a des attributs appartenant à neuf autres créatures : des yeux comme un crevette, bois comme un cerf, une grande bouche comme un taureau, un nez comme un chien, des moustaches comme un Poisson-chat, une Lion's crinière, une longue queue comme un serpent, s'écaille comme un poisson, et griffes comme un faucon.

Évolution des dragons chinois


Contenu

Ce sont les attaques qu'il utilise avec une seule épée. Comme Zoro est gaucher, ses techniques Ittoryu ont presque toujours été exécutées avec sa main gauche. Il utilise généralement Wado Ichimonji pour eux, mais après l'ellipse, il semble maîtriser chacune de ses trois épées pour ses techniques à une épée. Il se bat principalement avec une seule épée lorsqu'il ne se bat pas sérieusement ou lorsqu'il utilise une technique de coupe spécialisée. Au début de la série (lorsque Sham a volé deux de ses épées et que Zoro a dû se battre contre lui et Buchi avec une seule), Zoro lui-même affirme qu'il n'est « pas très bon dans les techniques à une épée ». Cependant, au fil du temps, il semble avoir travaillé sur cette faiblesse et maîtrise ce style. En fait, la plupart de ses techniques Ittoryu sont des techniques de finition très puissantes.

Avant l'ellipse

Ittoryu Iai : Shishi Sonson

  • Ittoryu Iai : Shishi Sonson ( 「居合」 獅子歌歌 , Ittōryū Iai : Shishi Sonson? , signifiant littéralement "One Sword/Blade Style Re-gain: Lion's Song") : plaçant une seule épée dans son fourreau à la verticale et écoutant le "souffle" de son adversaire, Zoro dégaine rapidement, attaque en passant par son ennemi, puis rengaine son épée. Une note intéressante est que Zoro fait la technique en prise inversée à côté et au-dessus de sa tête, par opposition à la taille avec une prise standard sur l'épée. Sa toute première attaque d'Ittoryu, ce mouvement a été utilisé par lui pour achever M. 1. Généralement, Zoro préfère utiliser cette technique lorsqu'il a besoin de couper du métal comme le corps en acier de M. 1 ou la technique Tekkai de Kaku. Pré-timeskip, l'attaque était aussi puissante que Rankyaku de Kaku : Rodan. Α] Comme pour beaucoup d'autres attaques de Zoro, le nom de celle-ci est un jeu de mots : shishisonson ( /子々孫々 , shishisonson? ) est un proverbe de quatre mots signifiant « sa progéniture » ou « la prospérité », avec le fils fils ( , fils fils? ) de ce mouvement découlant de songu ( , songu? ) , la façon japonaise de prononcer la "chanson" anglaise. Dans le dub 4Kids, l'attaque s'appelle Frappe du lion à l'épée unique, et dans le dub FUNimation, il s'appelait Un style d'épée : Frappe du lion (mais dans l'épisode 299 est renommé en Tirage d'épée de style une épée : la chanson du lion). Toujours dans le dub FUNimation, « souffle » est appelé « rythme ». Dans certains jeux vidéo, comme dans Sauter les étoiles super/ultimes et One Piece : Grande bataille ! Colisée des cygnes, ceci est utilisé comme une inversion/contre au lieu d'une attaque directe.
  • Livre Sanjuroku Ho ( 煩悩 ( ポンド ) 鳳 , Sanjūroku Pondo Hō? , kanji signifiant "Trente Six Klesha Phoenix" furigana signifiant "Pound Phoenix/Cannon") : Cette attaque utilise l'air lui-même pour trancher la cible à distance. Pour l'initier, Zoro tient d'abord une de ses épées horizontalement au-dessus de l'épaule de son bras armé, puis effectue un mouvement circulaire qui lance le projectile à air comprimé en spirale vers la cible. Zoro a présenté cette technique comme un très puissant Attaque de barre oblique volante. Cela a été vu pour la première fois utilisé pour achever Braham dans le jeu de survie d'Enel. Β] Cette technique est connue sous le nom de 36 livres Phénix dans le manga VIZ, 36 Calibre Phoenix dans le dub FUNimation (et parfois le manga VIZ) et Épée unique Rising Phoenix dans le doublage 4Kids. Le nom de l'attaque est en fait un jeu de mots très lourd : il est écrit "Phoenix of 36 Kleshas" dans le manga avec une lecture biaisée attachée qui le rend "36 Pound Ho" lorsqu'il est lu :
    • ( , ? ) peut signifier "canon" ou "phénix", cependant le kanji attaché est pour phénix ( 鳳 , phénix? ) , ce qui en fait la traduction littérale et le "canon" lisant un jeu de mots à ce sujet, les deux étant corrects. est aussi la lecture japonaise de Phoenix.
    • Pondo ( , Pondo? ) est une lecture biaisée de bonn ( , bonn? "klesha") , un terme bouddhiste pour "désirs mondains avec de mauvaises pensées", et fait référence au calibre d'un canon (un canon de 36 calibres tirerait une balle de 36 livres).
    • Hiryu : Kaen ( , Hiryū : Kaen? , signifiant littéralement "Flying Dragon: Fire Blaze") : Utilisant une épée brandie dans sa main gauche avec sa main droite agrippant son poignet gauche pour se soutenir (ou vice-versa), Zoro saute haut dans les airs et taillade son adversaire. Après les avoir coupés, l'adversaire de Zoro s'enflamme (dans l'anime, la couleur du feu est plutôt bleue) d'où ils ont été coupés. Cela a été vu pour la première fois utilisé contre Ryuma. L'animal ou la créature qui accompagne généralement Zoro en arrière-plan lors de l'exécution de techniques puissantes est un dragon occidental. Le dragon présente une ressemblance étrange avec le dragon tué par Ryuma le roi de l'œuvre précédente d'Oda, Monstres. La scène où Zoro coupe Ryuma avec cette technique ressemble également à la scène de Monstres, dans laquelle Ryuma tue le dragon. Dans le dub manga VIZ et FUNimation, cela s'appelle Flamme du dragon volant, une traduction littérale du nom original. Le kanji "kaen" peut également être écrit comme "火炎" (lit. flamme de feu) à la place.
      • Au cours de leur bataille sur Onigashima, Zoro a utilisé une variante beaucoup plus forte de cette attaque aux côtés d'Enma, renforcée à l'aide de Busoshoku Haki, libérant un "Strange Haki" générant une aura semblable à une flamme noire, qui était suffisamment forte pour que Big Mom avertisse Kaido de l'éviter. Bien que l'attaque ait raté, il a tranché l'une des cornes du Skull Dome. Différent de la version originale, la cible n'a pas pris feu après avoir été touchée, au lieu de cela, il a libéré une barre oblique probablement après avoir appris le Kitsunebi-ryu. Ώ]

      Après l'ellipse

      Ceci est une liste montrant les attaques que Zoro a utilisées pour son Ittoryu après ses deux ans d'entraînement avec Dracule Mihawk. Les techniques qu'il utilise après les deux ans sont pour la plupart des versions améliorées de ses anciennes.

      En raison de sa formation de deux ans, Zoro peut également imprégner son épée de Busoshoku Haki, ce qui lui permet de rendre ses techniques encore plus fortes. Après avoir "volé" le Kitsunebi-ryu de Kinemon, Zoro a appris à générer et/ou à couper librement des flammes au même niveau que l'utilisateur lui-même, ainsi qu'à l'intégrer dans son propre style et ses propres techniques d'épée. Δ]


      Autres apparences[modifier | modifier la source]

      Apparences du jeu[modifier | modifier la source]

      Strider Hiryu faisait partie des personnages sélectionnés pour rejoindre la liste dans le premier Marvel contre Capcom, et est revenu plus tard pratiquement inchangé dans la suite Marvel contre Capcom 2. Pour Marvel contre Capcom 3, Hiryu a d'abord été infirmé (citant d'abord qu'il "ne correspondait pas au concept [du jeu]" ⎴] et ​​plus tard ses problèmes de licence complexes comme raison ⎵]), mais il a ensuite été confirmé pour son réédition mise à jour, Marvel ultime contre Capcom 3. Ryota Niitsuma (le producteur et réalisateur de Marvel contre Capcom 3 et sa mise à jour) a déclaré qu'en raison de la demande des fans, Capcom avait décidé de trouver un accord avec la société de mangas de Hiryu.

      Hiryu a été confirmé comme faisant partie de la liste de base en Marvel contre Capcom : Infini en avril 2017.

      Dans l'incarnation de cette série, l'arsenal de mouvements de Hiryu s'inspire d'éléments du jeu d'arcade original, notamment l'utilisation de la faucille d'escalade pour grimper sur les bords de l'écran, l'invocation et l'utilisation des trois options et de son Cypher extensible au plasma. Son design a également été mis à jour par rapport à son apparence d'origine, le faisant ressembler davantage à son design NES/manga.

      Namco x Capcom
      Strider Hiryu apparaît comme l'un des nombreux personnages jouables côté Capcom dans Namco x Capcom. Hiryu est basé principalement sur son Marvel contre Capcom incarnation, ayant certaines de ses attaques/combos et spéciaux de base, mais incluant Arpenteur 2 se déplace comme le Savage Slash et Boost à son arsenal.

      Il est introduit pour la première fois dans une reconstitution de la dernière mission de Strider 2, infiltrant la Troisième Lune et affrontant Strider Hien, tout en cherchant Meio comme cible principale. Il est bientôt rejoint par les autres héros pour combattre les subordonnés de Meio avant que la Troisième Lune n'explose. Après s'être échappé de la gare, il hésite à rejoindre le groupe des héros, pensant qu'ils entraveraient sa mission. Le capitaine Commando le convainc finalement de se joindre à nous. Hiryu reste membre de l'équipe à partir de ce moment-là, aidant souvent dans les stratégies de combat et de planification (en particulier lorsque le groupe infiltre le Balrog).

      SNK contre Capcom : combattants de cartes
      Dans ce jeu croisé sur le thème des cartes, Strider Hiryu apparaît parmi de nombreux autres personnages de Capcom. Il apparaît sur les trois jeux de la série, toujours sous forme de carte de personnage. Dans le premier jeu (Le choc des combattants de cartes) c'est une carte classée "A" (rare), ayant 900 points de vie et 3 points spéciaux pour sa capacité. Il est rétrogradé à une carte de rang "B" lors du deuxième match (Combattants de cartes 2) et perd 200 points de vie, mais reste une carte forte et utile.

      Dans le troisième jeu (Card Fighters DS), le rang de Hiryu reste identique, mais ses PV tombent à nouveau à 600, et il obtient son Arpenteur 2 "Boost Activation" en tant que capacité spéciale.

      Capcom Fighting All-Stars
      Strider Hiryu devait apparaître en tant que personnage jouable dans ce jeu de combat en 3D annulé, aux côtés d'autres personnages de Capcom tels que Ryu, Chun-Li et Mike Haggar. Basé sur des captures d'écran et des vidéos de gameplay survivantes, le style de Hiryu était principalement centré sur le combat au corps à corps, n'utilisant le Cypher que pour les attaques spéciales et les Super Arts.

      Street Fighter x All Capcom
      A social card battle RPG crossover of several Capcom properties, Hiryu makes an appearance, alongside other characters of his series, as 5 different cards. He was also a character card in the game's discontinued predecessor, Minna to Capcom All Stars.

      Project X Zone 2
      Hiryu was among the first set of characters revealed for Project X Zone 2. He appears as a Pair Unit, joining forces with Hotsuma from Sega's Shinobi séries. Hiryu is mostly an amalgam of his Strider 2 et Ultimate Marvel vs. Capcom 3 incarnations, featuring techniques from both games.

      Hiryu is introduced in Prologue 3: while on a mission to hunt down the remaining supporters of Grandmaster Meio, Hiryu is caught in a wormhole and thrown into present-time Shibuya. After meeting with Hotsuma, Hibana, and Natsu and dealing with Solo and other enemies, Hiryu attempts to return to his time through the wormhole but instead ends up in the Summoning Gate (a stage from Summon Night 3) where the rest of the party is gathered. After discovering Tong Pooh is part of the enemy group, Hiryu joins Reiji, Xiaomu and the party once again, and remains with them for the rest of the game.

      Monster Hunter Generations
      A set of armor and weapon based on Hiryu is one of four English-exclusive collaboration gears to be released for Monster Hunter Generations. This includes an armor set based on his Strider uniform (including his red scarf) for use by hunter avatars of both genders, and his Cypher sword ⎶] . The Cypher is adapted into the game's fastest weapon class, the "Dual Blades", as a way to emulate Hiryu's striking speed, with the hunter filling in the second blade with bare-handed chops ⎶] . This is possibly a nod to a scene in the manga where Hiryu slices off two enemies' hands with his bare hands.

      The set later became available in the Japanese upgraded version, Monster Hunter XX.

      TEPPEN
      Les Strider series was introduced in the card battle mobile game TEPPEN in March 2021, in a expansion titled "A Dark Agenda", only represented by cards. Hiryu is featured as a Legendary Unit Card titled "S.A-Class Strider Hiryu" with the ability to summon any of his three Options with each attack. He also appears in the artwork for the Action Cards "Mortal Enemies" (facing Solo ZN-2) and "Collapse of Negotiations" (facing Ada Wong from Resident Evil). He appears in his 2014 design.

      Cameos [ edit | modifier la source]

      Capcom Baseball: Suketto Gaijin Oo-Abare!
      A baseball game released in October 1989, Capcom Baseball features Hiryu in a minor cameo. There's an ad in the newspaper shown after a team's victory for the then-new Capcom "CP System" Arcade board, featuring the protagonists from the first three CPS-1 Arcade games: Arthur (Ghouls 'n Ghosts), the Unknown Soldiers (Forgotten World) and Hiryu himself.

      There's also a reference to the series in the "Capcom Games" team, whose members are all named after Capcom games. One player is named "Stri" ( ストライ ), the first part of "Strider".

      Adventure Quiz: Capcom World 2
      Hiryu appears in this board-style quiz game for arcades as one of the various challengers, who appear to provide questions and, at times, benefits to help the player.

      Street Fighter Alpha 2
      Hiryu makes a small background cameo in Ken's stage in Street Fighter Alpha 2, as one of many guests to the birthday of Ken's girlfriend (and later, wife), Eliza. He's seen with his typical ninja suit, except wearing a bow tie and holding a teddy bear, which he tosses up into the air and catches every time a character's Super Combo connects.

      Dragon's Dogma Quest
      As part of a limited cross-promotion with the Vita port of this Dragon's Dogma spin-off, Hiryu appears as two character cards alongside the Wind sisters, sporting a unique job class. He appears in his 2014 design.

      Street Fighter V
      Hiryu's outfit is the basis for Zeku's Battle Costume, sporting similar uniform with the stitched character changed to 武 (for 武神 or Bushin, Zeku's fighting style) and a red scarf. Zeku's younger appearance resembles Hiryu even more as his hair is trimmed down to match his length. Zeku himself has a large number of animations, techniques and story details referencing both Hiryu and the Strider séries.

      Other media [ edit | modifier la source]

      Gesen Owarae
      Hiryu makes minor cameos in the gag mini-comic Gesen Owarae, published in Gamest. He appears in the 2nd story in the background observing the events unfold, and at the beginning of the 3rd story defeating Ouroboros, only to discover one officer was soundly asleep and missed out the whole battle.

      Namco x Capcom Comic Anthology
      Hiryu appears in the Hien-centric story in Namco x Capcom Comic Anthology, where Hien is trying to convince Sylphie from Forgotten Worlds to sell Hiryu to him by offering her unlimited money. At one point he can be seen sitting on a bench grabbing his head as he wonders what's just happening, and later again joined by Reiji Arisu and Bruce McGivern.

      RYU-TMR no Retro Game Kaitai Gekijō
      Hiryu from both the 2014 and 1989 games appears in a chapter focused on the Mega Drive port of Strider, made to promote the recent release of the 2014 game. The 2014 Hiryu appears at first to stop the main characters (Iria, Risetto and their dog Inu) from buying a PlayStation 4, instead requesting them to play the Mega Drive version. Once the girls and Inu enter the game, they are joined by the classic Hiryu as they travel each of the game's levels, with Hiryu making quick work of enemies and bosses much to the girls' awe.


      Dragon History

      Eastern dragons are found all over the so-called 'Far East,' including China, Korea, and Japan. Many different animals contribute to the dragon's body. For instance, the dragon has the body of a snake, belly of a frog, scales of a carp, head of a camel, horns of a giant stag, the eyes of a hare, ears like a bull, a neck like an iguana, paws like a tigers, and claws like an eagle.

      The Difference between Dragons

      Chinese dragons have five toes. The Chinese believe that all eastern dragons originated from China. They believed that when the dragons flew away, they began to lose toes. The farther and farther the dragons flew, the more toes they lost. So, Korean dragons have four toes, and Japanese dragons have three. [3]

      Japanese dragons have three toes. The Japanese believe that all eastern dragons originated from Japan. They also believed that when the dragons began to leave Japan, they gain toes. The farther the dragons went, the more toes they gained. This is why the other dragons have more toes. The breath of Japanese dragons turned into clouds, which could produce rain or fire. Due to a measure upon their heads, they could ascend to Heaven when they chose. [3]

      Korean dragons have four toes. The Koreans believe that all eastern dragons originated from Korea. When the dragons leave Korea and go toward China, they gain toes. When the dragons leave Korea and go toward Japan, they lose toes. [3]

      Differences from Females to Males

      Other interesting things to note is the differences between the dragons in pictures. For instance, males usually have clubs in their tails while females hold fans. [4] These dragons can also be depicted as descending from the sky or inside clouds. Sometimes you might even be able to see a pearl, which is considered a 'Pearl of Wisdom' that the dragons possess. [12]

      Other things to look for include horns. Male horns were thinner near the base of the head and thicker and stronger outwardly. [6]

      Females have 'nicer' manes. Rather, they are rounder, and thus seen as more balanced than the rigid mane of the males. Their noses are usually straighter, their scales thinner, (after all, they are smaller!) and finally, a thicker tail. 'Thicker' meaning throughout the body. [6]

      The Oriental Dragons

      There are nine types of Chinese dragons, also regarded as the Oriental Dragons. You should also note that nine is a very lucky number to the Chinese. These are: the horned dragon, the celestial dragon, the spiritual dragon, the winged dragon, the dragon of hidden treasures, the coiling dragon, the yellow dragon, and the dragon king. Each of these dragon types has a special attribute to them.

      The Horned dragon is also know as Lung. They are the most powerful of the Oriental Dragons and are completely deaf. They how the power to produce rain, too. It should also be noted that the head points South, and the tail points North. In addition, they are a symbol of the East and the sun. [6]

      The Celestial dragon protects the mansions of the gods to the Chinese, and the Spiritual dragon creates rain and wind for mankind. [3] The Dragon of Hidden Treasures helps keep watch over concealed wealth, and the coiling dragon lives in the water, primarily lakes and deep, deep waters. [3] The yellow dragon is especially important, for this dragon emerged from water and aided the Emperor Fu Shi by showing him writing. [3]

      The Dragon King is really four dragons, and these dragons keep watch over the four main seas. They were honored and respected, for they were the ones the Chinese went to if there was little or no rain. The four lived in the North, South, East, or West waters. [8]

      How do they fly?

      Unlike most types of dragon, most Eastern Dragons have no wings. (As a mater of fact, Ying-Lung dragons were the only ones to have wings.) How, pray tell, did these dragons fly? Well, the people of the East saw dragons as magical beings, so they believed in 'Flight by Magic'. [1]

      On Chinese dragon's heads, they would have a lump called the chi'ih-muh. This is usually omitted in pictures, either due to the fact that the Chinese did not wish to put it in or due to the fact that the lump looks 'normal'. [1]

      Some dragons did not have a chi'ih-muh. Instead, they had a wand (or baton) shaped object that they called po-shan. This, too, would allow them to fly. [2]

      Life Stages of Dragons

      Chinese believe that the dragons have several different 'growth' or 'life' stages.

      At birth to around five hundred years (or so) of the dragon's life, they are a 'water snake'. They are not dragons in the sense that we think them to be. From five hundred (or so) to around one thousand (or so) they become Chiao, or scaled creatures. [4]

      Chiao are also referred to as Chiao-Lung or Kiao. They are said to begin as a fish, and, at a considerably old age, turn into a dragon. They are scaled dragons. [4]

      After the Chiao stage, from about one thousand years to one thousand five hundred years old, the dragon grows rapidly. This is when the dragon becomes a Lung dragon. This takes place over the five hundred year period. [4]

      Lung are also called Li-Lung or Chih-Lung. Unlike some dragons, they are hornless and symbolize the scholar. These dragons can gain horns, but only after about five hundred years. [4]

      When the dragon is between the ages of one thousand five hundred and two thousand, he or she will become a Horned Dragon. They will gain horns and thus look much wiser in the process. [4]

      After the dragon is two thousand years old, they become a Ying-Lung. They are winged dragons that are also scale-less. They gain wings only after they've been around for about one thousand years, and they never have scales. [4]

      Other Information

      Eastern dragons were revered and honored as demi-gods. Pourquoi? They were the primary source of rain, which the Chinese viewed as essential to life. [5] Furthermore, dragons could cause dangerous floods if they were not satisfied. [5]

      The only fears that Chinese dragons had were simple. Dragons feared tigers, perhaps due to the fact that they were the 'opposites' of each other (in the Chinese Zodiacs). [4] Other fears include beeswax, silk died in five colors, the lien tree, iron, and the still unknown wang plant. [4] Why did they fear them? Well, Chinese believe in balance, like the Yin Yang. For all good, there must be bad. For all brave, there must be some fear. Each fear has an element:

      • Fire - beeswax (lights the candle)
      • Earth - wang plant
      • Water - silk (flow of silk)
      • Wood - lien tree
      • Metal - iron (made of man)
      • All - silk died in five colors, meaning all the elements

      Most of the Eastern dragons could also shape shift. They could take the form of different creatures, such as beasts or man. Whensoever they did this, they were always the most beautiful and kind of all the species. [5]

      In turn, other animals, including humans, could become dragons. Mainly through magic, people could turn into one of these amazing beasts. One story is of a man studying magic to change into a dragon. Another has it that a boy swallowed a dragon pearl and transformed into one. [11]

      There is also the Dragon's Gate, where fish can take the challenge to become a dragon. They must swim against torrents of water and clear a huge leap, and if they complete this they can become a dragon themselves. [6] This gate is located in the Yellow River at the border between the Shensi and Shansi providences. [13] The transformation from fish to dragon is said to be instantaneous. In addition, the dragons are said to rise from this gate in to the skies in the spring and descend into the waters in autumn. [13]

      All Chinese dragons are said to have one hundred and seventeen scales total. Eighty-one of these scales are 'yang', or the active, dominant, moving force. The other thirty-six scales are said to be of 'yin', or the passive, recessive, accepting force. This is said to keep the dragon in balance. [3]

      Eastern Dragon Types

      The Koreans speak of the following: Mang are four-toed dragons. They are a symbol of temporal power. [4]

      Chinese speak of the Pa Snakes, on the other hand, as huge serpents that enjoy elephants for meals. Thus, they appear in elephant-oriented areas. They spit out the bones of the elephant three years after they are eaten! [4]

      There are the ch'i-lung. They are hornless and tri-colored. (The colors are red, white, and green.) [4]

      P'an-lung are dragons that do not have the ability to fly. (They are lacking the chi'ih-muh or the po-shan, perhaps.) [4]

      P'eng-niao is a semi-dragon bird. Being half bird and half dragon, they seldom appear in Chinese Mythology. [4]

      There is also k'uh-lung. This dragon is born from a certain seaweeds. [37]

      The deity of rivers was also draconic. Pi-hsi was partly a tortoise and partly a dragon. Pi-hsi is that of the element of water. [4]

      Fei-lian is the Chinese god of the wind. With him, he carries a bag of wind. He is dubbed a troublemaker, and he is watched by Shen Yi, the archer. Shen Yi is the balance of Fei-lian. He is depicted as winged dragon with the head of a stag and the tail of a snake. In human form, he is Feng Bo. [4]

      Japanese Dragon Types

      There are the Tatsu, which are Japanese dragons. They are a symbol of the Mikado. They are also looked upon as imperial and spiritual power, and they tend to live in lakes and springs. [9]

      Sui-Riu is the Japanese Dragon King. The Dragon King was in charge of all the rain, and he was sometimes known as 'the rain dragon.' [9]

      Han-Riu is a multi-striped Japanese Dragon. Though the dragon is around (or over) forty feet long, this dragon can never reach heaven. [9]

      Ri-Riu, a bit of an unknown dragon, has exceptional eye sight. (As in comparison with other dragons, of course.) [9]

      Ka-Riu was one of the smaller dragons, being that the dragon was only seven feet long. It is said, however, that the Ka-Riu was fiery red. [9]

      Fuku Riu is a dragon of luck. [9]

      Hai-riyo is a Japanese 'Dragon-Bird'. Said to be much like the Chinese Ying-Lung, this was the most 'evolved' form of a dragon. [dix]

      Eastern Dragon Colors

      What makes the dragon colors so important? Each has its own special meaning and symbol. They also have their own attributes to them.

      Eastern Dragons are born with their colors based upon the age and color of their parents. The colors of dragons are: white, red, black, blue, and yellow. Each is born to a different parent.

      Black dragons are children of a thousand-year-old dragon that is black-gold. They are symbols of the North. They caused storms by battling in the air. [4]

      Blue dragons are children of blue-gold dragons that are eight hundred years old. They are purest blue colors, and they are the sign of the coming spring. They are they are the symbol of the East. [4]

      Yellow dragons are born from yellow-gold dragons who are one thousand years or older. They hold no symbol. They are secluded and wander alone. They appear at 'the perfect moment' and at all other times remain hidden. Yellows are also the most revered of the dragons. [4]

      Red dragons descend from a red-gold dragon who is about one thousand years of age. They are the symbol for the West, and are much like black dragons. They can cause storms in the skies when they fight. [4]

      White dragons come from white-gold dragons of a thousand years of age. They symbolize the South. White is the Chinese color of mourning, and these dragons are a sign of death. [4]

      Other Related Articles

      On this site, there are other articles related to Eastern Dragons. The following are such articles: The Dragon Pearl, Nine Dragon Scroll, Chinese Dragons versus Japanese Dragons, and Dragon Kings.

      Footnotes

        Chinese Dragons. Link defunct: <http://www.tyshadragon.co.uk/dracopedia/chinese_dragons.html> Dragon Races. Link defunct: <http://sommerland.org/races1.htm> Chinese Dragons. Link Defunct: <http://www.q-net.net.au/

      For more information on footnotes and references, please see the bibliography.



      Bearded Dragon Information
      Are you new to bearded dragons or do you want to understand a little bit more about them? No problem! Learn general information and details on bearded dragons, such as their history, life-span, and more.
      Lire la suite

      Types of Bearded Dragons
      Bearded dragons come in many different sizes and colors. There are 9 different species of bearded dragons and many breeders have been able to breed dragons in a variety of unique color patterns. Take a look and you see the different types of bearded dragons that you can get for a pet.
      Lire la suite

      Buying A Bearded Dragon
      Want to buy a bearded dragon, but don't know where to start? No problem! Learn where to get a bearded dragon and how to choose a healthy bearded dragon by following a few easy tips.
      Lire la suite

      Bearded Dragon Habitat
      A bearded dragon's tank enclosure will be his/her new home for the next several years. Learn what size tank you need and what all you need to get to build a complete habitat that would make any bearded dragon happy.
      Lire la suite

      Bearded Dragon Diet
      Bearded dragons can eat both plants and insects, but you still need to make sure they have a balanced diet. Learn what insects, plants, vegetables, and fruits a bearded dragon can eat and how to keep their diet healthy.
      Lire la suite

      Bearded Dragon Behavior
      If you've ever watched bearded dragons, you probably have noticed their amusing behavior such as head bobbing and arm waving. See why they do this behavior and learn what it means.
      Lire la suite

      Bearded Dragon Health
      Bearded dragons are pretty hardy animals, but they can still get sick. Learn what to look for so you can recognize illnesses in bearded dragons as well as what you need to do to keep a bearded dragon healthy.
      Lire la suite

      Bearded Dragon Names
      Bearded dragons are way too cool of a pet to have a boring name. This is why we came up with over 100 cool names for bearded dragons including dragon names from movies, books, and TV shows.
      Lire la suite

      Bearded Dragon Costs
      Before you decide to get a bearded dragon as a pet, make sure you can afford it. We have outlined all the costs of owning a bearded dragon here so you know what to expect.
      Lire la suite


      Voir la vidéo: Hiryu no Ken II: Dragon no Tsubasa FC - 8BitStereo (Octobre 2021).