Podcasts sur l'histoire

Stade antique, Némée, Grèce

Stade antique, Némée, Grèce

Les références

  • S.G. Miller. Némée : Un guide du site et du musée. 2004

Explorez les routes des vins de la vallée de Némée dans le Péloponnèse qui vous conduisent vers d'anciens temples, vignobles, caves et villages. Goûtez le vin local de haute qualité.

L'Agioritiko est le cépage principal cultivé à Némée qui est rouge. Plus d'infos ici

A quelques kilomètres de la ville moderne de Némée se trouve l'ancienne Némée où se trouve le site archéologique. Parmi les autres bâtiments anciens en cours de remontage se trouve le temple de Zeus, l'un des temples anciens les plus impressionnants que vous trouverez dans le Péloponnèse.

Du VIe au IIe siècle av. J.-C., le sanctuaire a accueilli les Jeux de Némée qui ont attiré des participants de tout le monde grec.

Le stade sur le site pouvait autrefois accueillir 40 000 personnes et a été restauré par l'archéologue Stephen Miller et ses équipes de l'Université de Californie à Berkeley.

L'ancien stade de Némée a été construit vers 330 av. quand les jeux sont revenus d'Argos.

Il est similaire à d'autres stades de la première période hellénistique tels que ceux d'Olympie et d'Athènes qui, en partie, profitaient du terrain, et en même temps construisaient des parties qui n'étaient pas fournies naturellement.

Du côté ouest de la piste, les sièges en pierre sont interrompus par deux murs parallèles qui se prolongent dans le flanc de la colline.

Coiffé de dalles qui suivent la pente de la colline, ce passage se termine au tunnel voûté que les athlètes utilisaient comme entrée, c'est l'équivalent précis du tunnel d'Olympie que Pausanias (6.20.8) a appelé l'entrée cachée (krypte esodos). À moins que l'on soit directement en face de l'entrée, il semble être caché.

La Société pour la renaissance des Jeux de Némée propose une alternative non commerciale aux Jeux olympiques modernes qui attire des participants et des spectateurs du monde entier.

Les concurrents s'habillent comme les Grecs de l'Antiquité et concourent dans l'ancien stade et effectuent également une course longue distance de 7 kilomètres appelée « Les traces d'Héraclès » qui suit les routes de campagne de Némée et se termine dans le stade.

Les participants aux courses sont de tous âges et de toutes vitesses et tout le monde peut y participer. Comme les Jeux olympiques, ils ont lieu tous les quatre ans, les mêmes années que les Jeux olympiques modernes mais en juin. Plus d'infos ici.

Le musée sur le site est l'un des meilleurs petits musées de sites archéologiques de Grèce, bien organisé et des expositions expliquées en anglais clair. Plus d'infos ici.

Un temps fort du terroir viticole : Visitez le monastère médiéval de Panagia (Notre-Dame) du Rocher avec une vue imprenable sur la vallée viticole de Némée. L'ancienne église Notre-Dame-des-Rochers est située sur le côté est du rocher appelé Polyfeggos, à quelques kilomètres de l'ancienne Némée, sur le chemin de la ville moderne de Némée.

La route mène à travers l'entrée voûtée en pierre à la cour étroite à côté du rocher. Les ruines d'un village médiéval sont récemment restaurées et ouvertes aux visiteurs. L'entrée est gratuite. Ouvrez simplement la porte cintrée et refermez-la lorsque vous partez.


Contenu

Dans la mythologie grecque, Némée était dirigée par le roi Lycurgue et la reine Eurydice. Némée était célèbre dans le mythe grec comme la maison du lion de Némée, qui a été tué par le héros Héraclès, [1] et comme le lieu où l'enfant Ophelte, allongé sur un lit de persil, a été tué par un serpent tandis que sa nourrice Hypsipyle allé chercher de l'eau pour les Sept contre Thèbes sur leur chemin d'Argos à Thèbes. Les Sept ont fondé les Jeux de Némée en sa mémoire, selon ses aition, ou mythe fondateur, expliquant que la couronne de victoire était faite de persil ou de céleri sauvage et que les robes noires des juges étaient interprétées comme un signe de deuil. Les jeux de Némée ont été documentés à partir de 573 avant JC, ou plus tôt, au sanctuaire de Zeus à Némée. [2]

Au temenos, la tombe d'Ophelte était entourée d'autels en plein air et enfermée dans un mur de pierre. [1] La source nécessaire du sanctuaire s'appelait Adrasteia : Pausanias se demanda s'il portait ce nom parce qu'un "Adrastos" l'avait "découvert", [1] mais Adrasteia, "l'incontournable", était une nourrice de l'enfant Zeus en Crète . Le tumulus à proximité a été crédité comme le tumulus de son père, et les hommes d'Argos ont eu le privilège de nommer le prêtre de Nemean Zeus, a été informé Pausanias lors de sa visite à la fin du IIe siècle de notre ère. À son époque, le temple, qui, selon lui, « valait la peine d'être vu », se dressait dans un bosquet de cyprès dont le toit s'était effondré et il n'y avait aucune image de culte à l'intérieur du temple. Trois colonnes de calcaire du temple de Zeus de Némée datant d'environ 330 av. [4] Trois ordres d'architecture ont été employés dans ce temple, qui se dresse à la fin de la période classique et présage cela et d'autres développements de l'architecture hellénistique, tels que l'élancement (une hauteur de 6,34 diamètres de colonne) des colonnes doriques du extérieur. [5] Le site autour du temple a été fouillé lors de campagnes annuelles depuis 1973 : le grand autel en plein air, les bains et les anciens logements pour les visiteurs ont été mis au jour. Le temple se dresse sur le site d'un temple de la période archaïque, dont seul un mur de fondation est encore visible. Le stade a été récemment découvert. Il est remarquable pour son tunnel d'entrée voûté bien conservé, daté d'environ 320 avant JC, avec des graffitis anciens sur les murs.

Le matériel découvert lors des fouilles est exposé dans un musée sur place construit dans le cadre des fouilles de l'Université de Californie.

En 2018, les archéologues ont découvert une grande tombe intacte datant du début de l'ère mycénienne (1650-1400 avant JC). [6]

La bataille de la rivière Némée Modifier

En 394 av. J.-C., la bataille de la rivière Némée opposa Sparte et ses alliés achéens, éléiens, mantiniens et tégeates contre une coalition de bétiens, d'eubéens, d'athéniens, de corinthiens et d'argiens. Ce devait être la dernière victoire nette de Sparte. La tactique était similaire à toutes les autres batailles de hoplites grecs, sauf que lorsque les armées étaient déployées, les Spartiates ayant l'honneur coutumier d'être sur la droite, l'armée dérivait à mesure qu'elle avançait. Ce n'était pas bon pour les alliés spartiates, car cela exposait les soldats à une attaque de flanc, mais cela donnait aux Spartiates l'occasion d'utiliser leur coordination et leur discipline supérieures pour enrouler le flanc des Athéniens, qui étaient stationnés en face.

Le résultat de la bataille a été une victoire pour Sparte, même si ses alliés de gauche ont subi des pertes importantes. Cette volonté d'accepter des pertes sur le flanc gauche pour une position de flanc sur la droite était un changement radical par rapport aux tactiques militaires hoplites conservatrices typiques.


Stade antique, Némée, Grèce - Histoire

L'ancienne Némée n'était pas une ville mais, comme Olympie, à la fois une sanctuaire de Zeus et un salle des jeux panhelléniques. Comme il n'a été fouillé que récemment (par Stephen Miller de l'Université de Berkeley, Californie) contrairement à Olympia, les foules ne l'ont pas encore découvert, et il n'apparaît pas dans les guides grecs. Il n'y a pas de sculptures spectaculaires ici comme à Olympie et à Delphes mais c'est l'un de mes sites préférés avec un excellent musée qui essaie vraiment de nous aider à comprendre les expositions et les ruines.

Le cadre est magnifique avec de nombreux arbres, des pelouses et des parterres de roses et des tables de pique-nique en marbre. Nemea est dans une vallée fertile et devient célèbre de nos jours comme un vin zone de production.
Traditionnellement c'est là que Héraclès a maîtrisé le lion de Némée et a commencé le Jeux comme action de grâce. Une autre légende raconte que les jeux ont été lancés par les « Sept contre Thèbes ». Ils allaient d'Argos à Thèbes et passèrent par Némée à la recherche d'eau. Ici, ils ont rencontré Hypsipyle la nourrice du fils du roi Ophelte. L'oracle de Delphes avait prophétisé que l'enfant mourrait s'il touchait le sol avant de pouvoir marcher, alors sa nourrice l'a mis sur un lit de céleri pendant qu'elle prenait de l'eau. Il a été mordu par un serpent et est mort. Les Sept, affligés par sa mort, organisèrent des jeux funéraires en son honneur, avec une couronne de céleri comme prix.
Les jeux antiques ont été fondés en 573 av. Des dizaines de milliers de spectateurs, concurrents, colporteurs sont venus de tout le monde grec, donc « panhellénique », ainsi que des animaux à sacrifier. UNE trêve de toute guerre était en vigueur pendant toute la durée des jeux. Une fois les jeux terminés, les visiteurs partaient et seuls les gardiens restaient.
Vers 400 av. Argos pris le contrôle de Némée et les jeux se déroulaient parfois à Némée mais plus fréquemment à Argos. Stephen Miller a relancé les jeux ici en 1996 pour célébrer la réouverture du stade, avec des couronnes de céleri. En 2016, une équipe Damaris a assisté aux Jeux, avec quatre participants au 100 mètres et un vainqueur. Nous avions prévu d'être là pour les jeux de 2020 mais COVID 19 a malheureusement signifié le report des Jeux.

Le sanctuaire
Du musée, nous traversons la roseraie le long d'un chemin dallé en passant des vestiges de maisons domestiques de chaque côté, il y a des signes d'un puits, de foyers et de cuisine. Le chemin tourne ensuite à gauche où se trouve une tombe médiévale, typique de celles trouvées à Némée. Juste au nord du chemin se trouvent les vestiges des premiers Basilique chrétienne (6ème siècle après JC) et le 4ème siècle avant JC Xénon (hôtel) qui se trouve en dessous. En redescendant les marches de la Basilique, nous passons au maison de bain construit dans le dernier tiers du 4ème siècle avant JC, c'est l'un des premiers systèmes de baignade connus dans le monde grec et le plus complet que nous puissions voir aujourd'hui. La chambre est divisée en trois parties avec chacune quatre baignoires en pierre placé bout à bout le long de la paroi arrière. Des encoches en forme de V permettaient à l'eau de s'écouler d'une baignoire à l'autre.

Le Temple de Zeus a été construit vers 330 avant JC sur le site d'un temple antérieur du 6ème siècle. Il a été construit principalement en calcaire extrait localement et recouvert de stuc blanc pour le décorer et le protéger. Le temple contient les trois « ordres » architecturaux, un péristyle dorique extérieur et une colonnade corinthienne intérieure autour du naos, au sommet de laquelle se trouvait un deuxième étage de colonnes ioniques. Les colonnes doriques étaient particulièrement élancées, ressemblant davantage aux colonnes ioniques (beaucoup plus hautes et plus minces que celles que l'on voit dans le temple d'Apollon à Corinthe). rester. Le but de ceci n'est pas certain, c'était peut-être le site d'un oracle local. La statue de culte manquait déjà lorsque Pausanius a visité Némée au IIe siècle de notre ère. L'autel de Zeus était un rectangle inhabituellement long et étroit de blocs de calcaire. Cela a été construit au 5ème siècle avant JC et a été mentionné par Pindare. À côté du temple se trouvait le Bosquet sacré de cyprès. Nouveau cyprès ont été plantés dans les anciennes fosses de plantation.
Les travaux de restauration du temple ont repris et quatre colonnes ont été réédifiées. Les autres colonnes ont toutes été cataloguées et mises en ordre pour le jour où les fonds permettront plus de restauration.


C'est un vrai régal ! Au milieu des pins, des chênes verts et des oliviers se trouvent des bancs soigneusement fournis à certains « points de vue », vous pouvez donc vous asseoir confortablement (et à l'ombre) pour contempler et laisser votre imagination vous ramener aux temps anciens. Les points de vue sont numérotés pour vous faire visiter dans un ordre logique sauf qu'ils ont été aménagés (et l'excellent guide rédigé) avant que le tunnel ne soit complètement excavé. Je recommande vraiment le livre "auto-guide" de Stephen Miller, il est concis, graphique et très lisible (et à un prix modeste).

Dans un très bon état de conservation voici les vestiaire où les athlètes se préparaient pour leurs épreuves, le tunnel par lequel ils entraient dans le stade et le stade lui-même. Le vestiaire était rectangulaire avec des colonnes doriques sur trois côtés supportant un toit de tuiles et une cour ouverte au centre. C'était là que les athlètes huilaient leur corps

L'entrée de le tunnel est dans le coin gauche du vestiaire. C'est l'une des premières véritables voûtes de la Méditerranée (fin du IVe siècle av. J.-C.). Attention à l'ancien graffiti, où les athlètes qui attendaient leur tour grattaient leur nom (et ajoutaient parfois kallos, magnifique.) Le stade s'étend du sud au nord avec l'extrémité sud construite dans l'amphithéâtre naturel entre les crêtes de la colline d'Evangelistra. Les Piste mesurait 600 pieds de long (c'était l'unité de mesure appelée stadion.) Autour des côtés se trouvait un canal de pierre qui apportait de l'eau douce pour boire et pour mouiller la surface de la piste. On peut voir plusieurs 'bassins de décantation'qui peut avoir été pour ramasser de la saleté et/ou pour boire. La plupart des 100 pieds poteaux marqueurs rester sur les côtés de la piste. Les courses se déroulaient sur toute la longueur et le dos, pas sur le bord comme maintenant, avec les coureurs tournant autour d'un poteau à la fin, l'un d'eux a été restauré pour les jeux modernes. Les juges, un panel de dix hommes d'Argos qui portaient du noir à la mémoire du bébé Ophelte, étaient assis sur une plate-forme en bois du côté opposé à l'entrée du tunnel. spectateurs assis sur les rives sur des rebords grossièrement découpés dans le sol, les pièces de monnaie trouvées sur le site montrent que, comme lors d'un match de football moderne, les supporters de chaque ville-État étaient assis ensemble. Les seuls sièges en pierre sont en face du point de vue 10. Le seul prix étaient une branche de palmier et un filet noué autour de la tête pour les vainqueurs et une couronne de céleri sauvage pour tous les athlètes. Le gagnant a eu un repas gratuit tous les jours à vie depuis sa ville natale.

Le tunnel du stade

pour plus d'informations regardez
Némée


Les routes des vins de Némée

Bien sûr, si vous prenez le bus plutôt que de conduire, il sera beaucoup plus difficile de suivre les Routes des Vins de Némée. Vous pouvez facilement vous rendre au premier domaine viticole à pied depuis le site archéologique, mais la route deviendra plus difficile et vos pieds deviendront plus lourds à chaque verre de vin que vous buvez et à la fin, vous aurez peut-être besoin de quelqu'un pour vous ramener à l'arrêt de bus. Si vous venez à Nemea pour le vin, la meilleure solution serait de louer une voiture et d'avoir une personne comme chauffeur désigné qui ne boit pas ou bien d'embaucher George le célèbre chauffeur de taxi.

Lorsque vous arrivez à Némée, il y a des panneaux indiquant une carte des vignobles. Malheureusement, les adolescents d'Argos ont des graffitis peints à la bombe si agressivement que vous aurez de la chance d'avoir trouvé un panneau que vous pouvez lire et vous feriez mieux de savoir à l'avance quels établissements vinicoles vous souhaitez visiter et de demander votre chemin d'un établissement vinicole à l'autre. Suivant. Contrairement à Napa qui est énorme en comparaison, Nemea est une zone relativement petite, les fermes sont plus petites et tant que vous pouvez garder votre vin, vous pouvez prendre un certain nombre de caves. Que vous visitiez l'ancienne Némée d'abord lorsque vous êtes frais ou le dernier lorsque, après tout, votre vin semble profond et poétique, c'est un choix personnel.

Némée est la région viticole la plus importante du Péloponnèse, bien que vous trouviez des raisins cultivés et du vin élaborés à des fins commerciales et privées à peu près partout où vous allez. Les Agioritiko est le cépage principal cultivé ici à Némée qui est rouge. Parmi les vignobles les plus connus de Némée se trouve Vins de Gaïa, dont les fondateurs sont diplômés en agriculture et en œnologie et produisent plusieurs vins populaires de leur cave dans le village de Koutsi à Némée. Leur vin phare est Domaine Gaïa et ils ont aussi un Agiorgitiko. À Domaine Palivos, Nemean George Palivos est vigneron de troisième génération et cultive l'Agioritiko. Domaine Spiropoulos est une autre famille viticole bien connue qui produit du vin depuis 1860. Ils cultivent environ 40 acres de raisins biologiques Agiorgitiko. Parmi les autres vignobles de la région, citons le Vignoble Semeli qui font un ros , un rouge et un tsipuro et ont un logement à la cave, bien qu'ils ne soient pas réellement pour les gens trop saouls pour partir. Il faut les réserver à l'avance. Les caves les plus proches du site archéologique antique de Némée sont les Domaines Papaioannou, Vignoble familial Gofas et le Coopérative viticole de Némée, qui accueillent tous les visiteurs. Il existe des établissements vinicoles plus petits sur lesquels vous pouvez tomber ou même trouver si vous pouvez trouver une carte des routes des vins de Némée qui n'a pas été totalement dégradée. Mais de manière réaliste, combien de vignobles pouvez-vous visiter en une journée ?

Gardez à l'esprit que Némée, comme l'Argolide, peut devenir très chaude en été avec quelques jours à plus de 100f. Donc, si vous voulez vraiment profiter des caves et du site archéologique, allez-y hors saison. Surtout en septembre quand ils vendent et écrasent les raisins.


L'ancien stade de Némée a été construit vers 330 av. quand les jeux sont revenus d'Argos. Il est similaire à d'autres stades de la période hellénistique primitive tels que ceux d'Olympie et d'Athènes qui, en partie, profitaient du terrain, et en même temps construisaient des parties qui n'étaient pas fournies naturellement. Dans le cas de Némée, l'extrémité sud et incurvée était creusée entre deux crêtes qui s'étendaient vers le nord depuis la colline d'Evangelistria tandis que l'extrémité nord de la piste se trouvait sur une terrasse artificielle créée à partir de la terre creusée au sud.

La piste entière, comme toutes les autres pistes de stade antique, mesurait en fait 600 pieds de long, le sens original du mot stadion est celui d'une unité de mesure égale à 600 pieds. Le pied, cependant, variait en taille d'un endroit à l'autre. Celui d'Olympie était d'environ 0,32 m. à Némée, la longueur du pied était d'environ 0,297 m. (également à peu près la longueur du pied à Delphes). Par conséquent, la longueur totale de la piste de Nemea était d'environ 178 m. contre 192 m. pour Olympie. C'est là que réside une différence fondamentale entre l'athlétisme ancien et moderne. Dans le premier cas, la compétition se déroulait un jour spécifique à un endroit spécifique sans aucun enregistrement de temps impliqué. Il était seulement important que chaque athlète concoure avec les mêmes règles et conditions locales, et se préoccupe de battre les autres athlètes, pas le chronomètre. Notons également que seul le gagnant a été récompensé de la deuxième place et que la dernière place a la même valeur.

La longueur du pied à Némée est dérivée de marqueurs de 100 pieds le long des côtés de la piste. Malheureusement, la terrasse artificielle qui soutenait la partie nord de la piste s'est érodée à l'époque byzantine, de sorte qu'environ 1/3 de la longueur d'origine, ainsi que la ligne de départ nord, a été perdue.

La piste s'élargit au milieu, à partir de 23,63 m. à 26,91 m., créant un renflement perceptible comme celui d'autres anciennes pistes de stade, mais pour des raisons inconnues.

À l'extrémité sud préservée, il y a une ligne de départ typique (balbis) avec des rainures doubles et des douilles pour les poteaux qui divisent la ligne et la piste en 12 voies. Ces voies ont ensuite été rétrécies par une deuxième série de douilles qui ont été coupées lorsque des bases en saillie ont été ajoutées à chaque extrémité de la ligne pour le mécanisme de démarrage hysplex.

A une distance de 5,30 m. au nord du balbis, et 3,40 m. à l'ouest du centre de la piste, se trouve un bloc carré qui a été enfoncé dans la surface de la piste et qui a une douille, comme celles du balbis, taillée dans sa surface supérieure. C'est la base du poteau de virage (kampter) qui a été utilisé dans la course de longue distance (dolichos).

La piste elle-même est composée d'une argile gris verdâtre qui représente un substratum argileux naturel déterré qui blanchit en jaune-blanc sous le soleil d'été.


Stade antique, Némée, Grèce - Histoire

Le documentaire complet est maintenant disponible.

Société pour la renaissance des jeux de Némée

« Nous sommes convaincus que les Jeux Olympiques modernes, malgré leur succès évident à bien des égards, se sont de plus en plus éloignés du commun des mortels. Notre objectif est la participation, sur l'ancienne terre sacrée de la Grèce, de tout un chacun, à des jeux qui ravivera l'esprit des Jeux olympiques. Nous y parviendrons en revivant d'authentiques coutumes athlétiques anciennes dans l'ancien stade de Némée."

Énoncé de l'objet de la Société, 30 décembre 1994

La Société pour la renaissance des jeux de Némée est un mouvement né de près de 40 ans de fouilles menées par l'Université de Californie à Berkeley dans le sanctuaire panhellénique de Zeus à Némée, en Grèce, et de l'enthousiasme et du dévouement des habitants de Némée qui se sentent qu'ils pouvaient apporter une contribution importante au monde d'aujourd'hui en raison de leurs liens personnels avec Némée.

C'est à Némée que les anciens Grecs célébraient les fêtes sportives et religieuses qui faisaient partie du cycle des jeux de Delphes, d'Isthmie et (mieux connu aujourd'hui) d'Olympie. C'est sur l'un de ces quatre sites que, pendant une brève période chaque année, les guerres et les hostilités étaient suspendues par une trêve sacrée, et tous les Grecs se rassemblaient en reconnaissance de leur humanité commune. Cette impulsion vers la paix - bien que limitée à quelques jours par an - fut la première dans l'histoire de l'humanité à une échelle organisée, régulière et internationale. Ainsi, les festivals de Némée, d'Olympie, de Delphes et d'Isthmie sont les ancêtres directs des Nations Unies et du mouvement olympique d'aujourd'hui. L'ancien stade découvert à Némée est donc un monument important dans l'histoire de ces institutions.

Le mouvement olympique est devenu un événement international de plus en plus important et complexe, et un symbole des aspirations les plus nobles de notre race humaine. Mais il est également devenu de plus en plus éloigné de ceux qui ne sont pas extraordinairement doués pour le sport. La personne moyenne, inspirée par les anciennes leçons de paix et pleine d'espoir de participer au mouvement, trouve même le rôle de spectateur difficile à remplir aux Jeux Olympiques modernes.

La Society for the Revival of the Nemean Games estime qu'il est possible pour une personne moyenne de participer à un tel festival international d'athlétisme où aucun dossier ne sera conservé et aucune médaille décernée. Les courses seront organisées selon le sexe et l'âge, et les participants ne seront récompensés que par des pieds nus endoloris par le contact avec les mêmes pierres et le même sol où les pieds anciens couraient il y a plus de 2 300 ans.

Le septième Nemead aura lieu à l'été 2021 (les dates seront annoncées ultérieurement). Pour plus de détails sur l'organisation et la signification des jeux, voir BASE ANCIENNE pour une image vivante des jeux, voir PAS DANS L'HISTOIRE pour participer, voir COURIR.


Némée : histoire, mythologie et vin

L'ancienne Némée était un site important dans l'Antiquité en raison du mythe bien connu d'Héraclès et du lion de Némée. Cependant, le site a atteint sa période de plus grande importance du VIe au IIIe siècle av. 2ème année en été. Ces jeux, organisés pour la première fois en 573 av. Un athlète qui avait triomphé dans les quatre festivals avait atteint le plus haut prestige possible.

Temple et sanctuaire de Zeus

Le Temple de Zeus se tenait au centre du Sanctuaire de Zeus, construit c. 330 av. Le site contenait un certain nombre de bâtiments et de monuments qui ont été utilisés dans les cérémonies religieuses et sportives des Jeux antiques.

Trois des colonnes du temple ne sont jamais tombées depuis qu'elles ont été érigées à l'origine. En 2002, deux anciennes colonnes ont été reconstruites et ajoutées aux trois d'origine, et quatre autres ont été ajoutées en 2012.
Des fouilles complètes du site ont été menées en 1924 sous les auspices de l'American School of Classical Studies à Athènes, et à nouveau en 1964. A partir de 1973, les fouilles sont effectuées plus systématiquement par l'Université de Californie à Berkeley, qui se poursuit jusqu'à nos jours. jour pour gérer le site et le musée. Le matériel découvert lors des fouilles est exposé dans un musée sur place.

Les jeux de Némée

Les jeux étaient pour la plupart comparables à ceux d'Olympie (les anciens « Jeux Olympiques »).
A l'époque hellénistique, des concours de chant, de flûte et de lyre ont également été ajoutés au programme. Les athlètes venaient de toute la Grèce et même d'ailleurs, ainsi que les spectateurs. La plupart des compétitions étaient en athlétisme, l'événement le plus important étant la course à pied. Des courses hippiques ont également eu lieu sur la piste de l'hippodrome.

Traditionnellement, les Jeux étaient institués comme jeux funéraires pour le défunt Opheltès, le petit garçon de Lykourgos, roi mythique de Némée. A l'époque classique, en signe de deuil, les arbitres portaient des vêtements noirs et les vainqueurs étaient récompensés par une couronne de céleri, considérée comme une plante de mauvais augure.

Le stade

Relié par une route au Temple et au Sanctuaire, le stade de Némée, que vous pouvez également visiter, date de 330-320 av. Il peut accueillir jusqu'à 30 000 personnes.
Avant d'entrer dans le stade, les athlètes se sont déshabillés dans l'apodyterion, le vestiaire, qui a été relativement bien conservé.

Le stade était accessible via un soi-disant cryptoportique, un long couloir voûté, où les athlètes attendaient que leur nom soit appelé, assez longtemps pour inscrire leurs noms, ainsi que d'autres commentaires, tels que “niko” (I’m va gagner). La piste elle-même a une longueur habituelle de 600 pieds antiques (178 m). Vous pouvez toujours voir la ligne de départ en pierre (balbis) où les athlètes ont placé leur pied avant.

Le renouveau des jeux de Némée aujourd'hui

La Société pour la renaissance des jeux de Némée est un mouvement né de près de 40 ans de fouilles par l'Université de Californie à Berkeley et de l'enthousiasme et du dévouement des habitants de Némée. Ils pensent qu'ils pourraient apporter une contribution importante au monde d'aujourd'hui en raison de leurs liens personnels avec Némée.

Les « nouveaux jeux de Némée » sont une tentative de faire revivre les anciennes fêtes qui étaient basées, comme les Jeux olympiques, sur des compétitions sportives. Il y aura des courses à pied pour des compétiteurs du monde entier âgés d'au moins 8 ans. Les participants courront pieds nus et porteront des tuniques blanches. Entrecoupées de courses, la musique et la danse seront animées par des groupes locaux. En fin de journée il y aura un 7,5 km. course — “Les traces d'Héraclès”” — de l'ancien temple d'Héraclès à Kleonai jusqu'à l'ancien stade de Némée.

Les « nouveaux jeux némées » ont lieu tous les quatre ans, la même année que les « jeux olympiques modernes ». Le septième Nemead aura lieu à Nemea du 26 au 28 juin 2020. Pour plus de détails sur l'organisation et la signification des jeux, vous pouvez visiter leur site Web.

Région viticole de Némée

Némée n'est pas seulement connue pour son temple et son ancien stade, mais aussi pour ses excellents vignerons. Les montagnes et les vallées qui entourent le petit village de Némée produisent du vin depuis des siècles, principalement à partir du cépage indigène Agiorgitiko. Un large éventail de styles est élaboré à partir de ce cépage rouge, des vins secs riches et dignes de vieillir aux exemples plus légers et plus sucrés. Environ 40 établissements vinicoles sont situés dans les limites de Nemea, et la région a connu une énorme quantité d'investissements et de croissance au cours des dernières décennies.

Si vous recherchez une belle excursion d'une journée, nous vous suggérons de louer une voiture pour la journée à Nauplie, de visiter le site antique de Némée et de suivre les panneaux indiquant les « routes des vins de Némée ».

Vous souhaitez vous immerger dans la langue grecque et améliorer vos capacités de lecture et d'écoute ?
Alors le “Ultimate Listening Comprehension eBook” est peut-être ce que vous recherchez.

Tson livre électronique contient l'intégralité du texte grec de la traduction ci-dessus, ainsi que 8 autres textes, tous liés à la Grèce et à la culture grecque.
En plus de cela, les fichiers Audio-mp3 sont inclus, vous pouvez donc écouter un locuteur natif grec tout en améliorant vos compétences d'écoute en grec.

Le livre électronique est parfait pour améliorer vos compétences en lecture et en écoute, surtout si vous êtes un étudiant intermédiaire-avancé.

Prêt à lire l'intégralité de l'article en grec et à écouter le fichier audio grec ? Cliquez ici pour plus d'informations sur le livre électronique.


Un archéologue américain consacre sa vie à la renaissance des anciens jeux de Némée

L'archéologue Stephen Miller sur le site des anciens jeux grecs de Némée. Crédit : journaliste grec

Un archéologue américain à Némée a consacré toute sa vie professionnelle à découvrir les secrets de Némée et à faire revivre les Jeux Némées de la Grèce antique.

Vous vous demandez peut-être exactement comment un jeune garçon, qui a grandi dans les années 50 dans une petite ville agricole de l'Indiana, devient l'individu qui, à lui seul, a déterré une partie vitale de l'histoire de la Grèce antique.

Stephen Miller, professeur émérite à l'Université de Californie à Berkeley, peut facilement revendiquer le titre du Hoosier devenu Philhellène. Pendant près de cinq décennies, Nemea a été la demeure de l'archéologue américain — et la renaissance des Jeux de Nemea lui est directement liée.

Alors que la Grèce célèbre son bicentenaire cette année, il y a eu beaucoup de reconnaissance pour les Philhellènes disparus de longue date, qui ont soutenu, travaillé et parfois mort lors de la révolution grecque de 1821.

Aujourd'hui, dans un village tranquille du Péloponnèse, il y a un universitaire à la retraite qui a récupéré et préservé une partie vitale de l'histoire de la Grèce antique, et ses efforts sont presque aussi impressionnants que ces mêmes anciens.

Tout aurait été perdu sans Miller. L'œuvre de sa vie témoigne de son dévouement total au pays et à son glorieux passé de philhellène contemporaine.

L'archéologue américain de Némée a déjà pensé à étudier le droit

À un moment donné, Miller avait envisagé des études de droit. Au lieu de cela, il est devenu un agent de l'État grec, achetant des terres agricoles dans le Péloponnèse pour garantir l'un des précurseurs des jeux olympiques modernes d'aujourd'hui.

La compétition sportive est née dans quatre sites de la Grèce antique : Isthmie, Némée, Delphes et Olympie. Ces jeux préfiguraient le spectacle olympique qui s'ouvrira à Tokyo en juillet.

Les jeux de Tokyo ont été reportés l'année dernière à 2021, alors que le monde entier a réajusté ses plans de voyage et d'activités en raison du coronavirus.

La pandémie a également fait de la septième renaissance des Jeux de Némée sa dernière victime cet été. Les matchs seront à nouveau reportés d'une année supplémentaire.

L'archéologue américain a déclaré qu'il n'était tout simplement pas possible d'organiser les jeux relancés avec tous les préparatifs nécessaires et les protocoles de sécurité requis par le gouvernement. Ils ont été reprogrammés pour 2022, selon un communiqué publié par la Society for the Revival of the Nemean Games.

C'est à Némée que les Grecs de l'Antiquité célébraient les fêtes sportives et religieuses. Ils faisaient partie du cycle de jeux de Delphes, d'Isthmie et d'Olympie. L'ancien stade que Miller a découvert à Némée en 1974 est un monument important dans l'histoire du sport classique.

Nemea est à environ 70 miles au sud-ouest d'Athènes, à seulement 80 minutes en voiture.

Le stade de Némée a été construit selon l'ensemble du programme de reconstruction de la zone plus large de Némée, conçu par le roi macédonien Philippe II et ses successeurs. Crédit : Carole Raddato Creative Commons Attribution-Partage à l'identique 2.0 Générique

Miller voulait à l'origine aller à Ithaque, pas à Némée

Selon Miller, il n'avait jamais prévu d'aller à Némée, où son nom deviendrait synonyme pour les archéologues et les étudiants en histoire ancienne du site. His original desire was to travel to Ithaca and recover the ancient palace of Odysseus, referred to in Homer’s “Iliad and Odyssey.”

To most folks, the word “Nemea” conjures up three things: a lion, wine and games, in that order.

Hercules is known for his many adventures, which took him to the far reaches of the ancient world. The Twelve Labors of Hercules are 12 events that tested his power and strength that ultimately proved he was half man and half god.

The first labor was slaying the Nemean Lion. A vicious monster in Greek mythology, it lived in Nemea. The beast could not be killed using the weapons of mortals because its golden fur was impervious to attack. Its claws were sharper than mortal swords and could cut through any armor. Hercules defeated the monster, demonstrating his immortal stature.

Following a close second in name recognition is wine. Vineyards stretch across the plain to the base of Mount Killinio. The region is dominated by the Agioritiko grape and produces a plethora of red Nemean wines. Dry, red Nemean wine has had a protected designation of origin classification, often referred to as PDO, since 1971.

The games probably rank third in terms of recognition. Miller made headlines worldwide for his work uncovering the ancient athletic site where the Panhellenic games were held. He also revived the games, as international footraces, open to all, held at the ancient site every four years.

“All of us are Greek someway, somehow, even if there is no blood or DNA,” the American archaeologist of Nemea tells Greek Reporter.

He started college with the notion of becoming a politician, focusing his studies on law. At some point, he realized that law was not the same concept as justice.

He was obliged to learn a foreign language for his undergraduate studies at Wabash College in central Indiana — so he chose Ancient Greek so that he could so he could read Plato’s original words. The Mycenaen archaeologist Giorgos Milonas was a guest lecturer for two days at Wabash.

After hearing Milonas speak, Miller said, “I changed my mind about law and became an archaeologist.”

The Temple of Nemean Zeus, protector of shepherds. Credit: Zde Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

Archaeologist Mistaken by Locals as Farmer

Crossing the country from rural Indiana, he was hired to teach at Berkeley. The university gave him the opportunity to tap and develop grants to travel to Nemea. He arrived in Greece in 1973, with the local villagers thinking he was a farmer at first.

Miller, upon arrival to Nemea, bought land around the site of the Temple of Zeus from locals. The purpose was to secure any finds for the Greek government and protect the intellectual property rights Berkeley was investing in the excavation. Locals assumed he was going to create a huge farming operation because of the land purchases.

Miller said, “I know the project had an impact in one major way, and that was social. When I arrived, there were 300 people in the village, and they were divided into two groups: the rich and the poor.” There was one phone and one car in the community. The basic mode of transportation was by family donkey.

The retired professor said, “The rich were the big landowners, and the poor worked for the rich at their beck and call. There were two families who ruled the roost. There was no external law enforcement, just these families who were the arbiters.

“I upset the village very badly,” according to Miller. “The people who had always been the hired hands of these families all of a sudden had other work.” They were digging for the excavation four or five months a year. They had more income, which meant that they were independent. “You’d hear things in the coffeehouse like, ‘There’s that old shepherd who’s sending his daughter off to nursing school. Who does he think he is? It’s Miller’s fault,” he added. Working for the excavation had given the have-nots airs.”

According to Miller, the Zeus of Nemea was a sort of shepherd god, not the firebolt throwing god of Olympus. This deity was a sort of calm protector. Nemea was a swamp that flooded in winter but dried out in summer. It was never inhabited in ancient times, but used exclusively for the games. Nemea etymology dates to the ancient Greek word “nemo” meaning grazing, so it was a place to graze sheep, Miller added.

Miller said of his discoveries, “It’s a surprise every time a crummy potsherd comes out of the ground. Do you know what it means to be the first person in 2,000 years to touch something your ancestors have made, to touch that coin or that stone and know that some ancient mason worked on it, smoothed it down, carved the relief that’s seen there? That thrill never leaves.”

Two Most Exciting Moments as an American Archaeologist

Miller described two moments as his most exciting in Nemea. “The first came in 1978, when we discovered the tunnel leading into the stadium,” he said. That proved that the Greeks, of Alexander the Great, knew how to build the arch and vault. He attributes the structures as part of development across the ancient world of Phillip and Alexander of Macedonia.

“The next day, we found graffiti, scrawled by ancient athletes, on the walls of the tunnel and began to get real insight into the human side of Greek athletics. And that thrill hasn’t worn off. Every time I walk through that tunnel I get goosebumps,” he added.

The second most exciting moment in his career came in 1996, “standing on the track during the first revival of the Nemean Games, when I heard the runners’ footsteps on the track surface that I had uncovered. I saw people running down the track and heard people shouting, and the place came to life,” Miller said.

According to Miller, more than 5,000 individuals have participated in the game revivals, from ages 6 to 97, representing 122 nations. Wearing kitones, a sort of short white tunic, the athletes shed their shoes, walk to the entry of the ancient tunnel leading to the track and take the oath administered by the judges: “To not bring dishonor to themselves, their families or to the Nemean Games. You become a part of Ancient Greece,” said Miller, as his eyes watered and his voice broke.

The archaeologist said funding was always his biggest challenge. “Money. And then there was money. And there was money.”

He stated, “I suppose in academia we are always complaining about money, but the fact is I’ve raised almost every penny that has gone into Nemea from private donors, and that’s taken a lot of time and a lot of energy. But the donors over the years have become devotees of Nemea, which means they’ve become my students and part of my extended classroom.”

Following initial excavation, Miller designed and fundraised to create a museum positioned parallel to the site, for visitors to view the finds from the excavation.

Contemporary Philhellene Retired but Never at Rest

Officially retired from academic duties in California since 2004, Miller is anything but at rest. He still serves on the board of the Revival of the Nemean Games Society. He and his wife, Effie, who is a Greek-American raised in Utah, built a home in Nemea. They have divided their time between Greece and the States. And when Miller is in Nemea, he is at the site daily.

This month, Miller participated in the filming of a documentary about his work in Nemea to be televised in September by ERT, the Greek public broadcasting channel.

Recently he found himself in a grammar school classroom talking to students about what they wanted to become.

Miller told Greek Reporter “One student raised his hand and said he wanted to be an ‘archaekopoulos’.” The teacher immediately corrected him and said, perhaps you mean an archaeologist. “No, an archaekopelos, because that’s where the money is,” Miller recounted. An “archaekopelos” is someone who loots antiquities for personal profit, according to Miller.

“Greece has one exclusive treasure,” Miller told Greek Reporter. “Other places have beautiful seas and beaches. But no place else in the world are there Greek antiquities. The Greek state does not exploit archaeology for its own good,” he added. “But the current government, has been better at providing funding. They have provided for winter staff so that visitors to Nemea throughout the entire year can have access to the site as well as the museum,” he added.

The society for the Revival of the Nemean Games has 900 members currently enrolled. The roster shows individuals from 24 different countries. “Currently enrolled” means paying the annual membership fee of about $18.

Greek Reporter visited with Professor Miller in 2018 for a live interview and a tour of the sites of the Temple of Zeus and the Stadium as well as the museum at Nemea. Watch the video here.


Ancient Stadium, Nemea, Greece - History

Ancient Nemea, Nemea (Prefecture of Korinthia)

Telephone: +30 27460 22739

Winter:
From November 1st to December 31st, 2020: 8: 30-15: 30, open all days of the week.

Summer:
April: 08: 00-19: 00
From 02.05.21 until 31.08.21 : 08: 00-20: 00
open all days of the week.
01 to 15 September: 8: 00-19: 30
September 16 th to September 30: 8: 00-19: 00
1st to 15th October: 8: 00-18: 30 and
16th to 31st October: 8:00 - 18:00.

We inform you that according to no .D. 228576 / 07.06.2021 ( : 66 4653 4- ) issued by the General Directorate of Antiquities and Cultural Heritage, the Sanctuary of Zeus, the Museum and the Stadium of Ancient Nemea on Monday, June 21 will operate exceptionally for the public from 10:00 am to 17:00 pm. Free admission: 6/3, 18/4, 18/5, 5/6, 28/10 last weekend of September, 1st Sunday of each month from 1/11 until 31/3. Closed on Easter Sunday and 1st of May, official state holidays. On Big Friday: 12: 00-17: 00 and the Holy Saturday 08: 30-16: 00. The site, Stadium and the Museum will be open on Easter Monday, Monday of the Holy Spirit, August 15 and October 28.


Voir la vidéo: LHistoire dHercule - Dwayne Johnson (Octobre 2021).