Podcasts sur l'histoire

WILLIAM YARNELL SLACK, CSA - Historique

WILLIAM YARNELL SLACK, CSA - Historique

William Yarnell Slack est né le 1er août 1816 à Mason Count, Kentucky. Quand il avait trois ans, sa famille a déménagé dans le Missouri et s'est installée près de Columbia. Slack a étudié le droit et a ouvert un bureau à Chillicothe, Missouri. Il a interrompu sa pratique du droit pour servir dans la guerre du Mexique, puis y est revenu après la fin de la guerre. Lorsque la crise de la sécession a frappé le Missouri, Slack s'est rangé du côté de la Confédération. Nommé général de brigade de la Garde d'État, il commanda des troupes à Carthage et fut blessé à Wilson's Creek. Il s'est remis de sa blessure en octobre 1861, il est retourné dans sa division et a combattu à Pea Ridge, Arkansas, où il a de nouveau été blessé. Il a semblé se remettre de la deuxième blessure, qui a été infligée à seulement quelques centimètres de sa première blessure. Lorsque les chirurgiens emmenèrent Slack à sept milles de là, à Moore's Mill, afin d'éviter d'être capturé, sa santé se détériora rapidement. Slack est décédé à Moore's Mill, le 21 mars 1862, et a été promu à titre posthume au grade de général de brigade, à partir du 22 avril 1861.


Cimetière confédéré de Fayetteville

Le cimetière confédéré de Fayetteville à Fayetteville (comté de Washington) est la dernière demeure des soldats confédérés morts dans le nord-ouest de l'Arkansas. Étroitement associé aux activités de la Southern Memorial Association (SMA) et à ses efforts pour commémorer les victimes de la guerre du Sud, il a été inscrit au registre national des lieux historiques le 3 juin 1993.

La SMA du comté de Washington a été créée le 10 juin 1872, lorsque plusieurs femmes se sont rencontrées en réponse à un avis du 6 juin Démocrate de Fayetteville appelant à la création d'un "terrain d'enfouissement confédéré". La présidente de la SMA, Lizzie Pollard, nota vingt-cinq ans plus tard : « Sur les nombreux qui ont répondu à cet appel, il n'y en avait que trente-huit assez enthousiastes pour entreprendre la tâche à laquelle nous nous sommes engagés ce jour-là. L'organisation a tenu sa première réunion le 18 juin 1872, au cours de laquelle elle a adopté une constitution, des règlements et le nom de « Southern Memorial Association ».

La SMA a commencé à collecter des fonds et, le 11 avril 1873, a pu payer 150 $ à Charles W. et Serena Walker pour un site de 3,48 acres sur le versant ouest de la montagne East, également connu sous le nom de mont Sequoyah, à côté du cimetière de la famille Walker. terrain. La SMA a également commencé à localiser les tombes confédérées dans le comté de Washington et les zones adjacentes du nord-ouest de l'Arkansas.

La SMA passa un contrat avec J. D. Henry en mars 1873 pour commencer à rassembler les morts confédérés sur le champ de bataille de Pea Ridge dans le comté de Benton pour qu'ils soient réinhumés au cimetière de Fayetteville au prix de 1,40 $ par corps. Les restes confédérés du champ de bataille de Prairie Grove (comté de Washington) et d'autres endroits du nord-ouest de l'Arkansas ont été transportés à Fayetteville et inhumés pour 2,50 $ chacun.

Le cimetière confédéré a été inauguré le 10 juin 1873, jour du premier anniversaire de la SMA. Environ 300 morts de guerre confédérés y ont été enterrés à cette époque, le nombre est finalement passé à environ 800 sépultures. « Notre première année fut une merveilleuse réussite au terme de celle-ci, et grâce à un labeur inlassable nous avons pu dédier à la mémoire des soldats dont les corps devaient y reposer ce cimetière, bien clos, et déjà trois cents corps. enterré là-bas », se souvient Pollard vingt-quatre ans plus tard. « Le terrain, la clôture, l'enlèvement des corps, le nettoyage et l'amélioration du cimetière nous ont coûté en chiffres ronds 1 200 $. L'argent pour tout cela a été collecté par notre propre travail, en donnant des soupers, des bazars, des représentations théâtrales, etc.

Les enterrements sont organisés dans des zones séparées pour les victimes de l'Arkansas, du Texas, du Missouri et de la Louisiane. Des marqueurs de tête et de pied en grès ont été installés en 1876, ils ont été remplacés par des marqueurs en marbre en 1903.

Le cimetière a enterré son officier le plus haut gradé en 1880, lorsque les restes du brigadier général William Yarnell Slack ont ​​été retirés du cimetière Roller à Moore's Hill, au nord-ouest de Gateway (comté de Benton), pour reposer à la tête de la section Missouri des confédérés. Cimetière. Slack, un ancien combattant mexicain, a été blessé lors de la bataille de Wilson's Creek le 10 août 1861. Il s'est remis de ses blessures mais a de nouveau été abattu alors qu'il menait ses volontaires du Missouri à la bataille de Pea Ridge. Porté hors du champ de bataille et déplacé trois fois pour éviter d'être capturé par les troupes fédérales, Slack succombe à ses blessures le 21 mars 1862, l'un des trois généraux confédérés décédés des suites de blessures subies à Pea Ridge. Alors que les archives montrent que quelques officiers commissionnés sont enterrés dans le cimetière confédéré, la plupart des restes sont des soldats privés.

La clôture originale en planches de bois a été remplacée à partir de 1885, lorsque des dons ont été sollicités par la SMA pour le projet. Le mur de pierre de taille a été terminé en 1890. La porte d'entrée en pierre indigène, conçue par un architecte nommé Dinwiddie, a été ajoutée en 1926-1927 au coût de 682 $.

En 1896, la SMA décide d'installer un monument au centre du cimetière et l'organisation reprend des activités de financement. "Les habitants de Cane Hill, Bentonville, Prairie Grove, Cincinnati, Springdale et d'autres villes du nord-ouest de l'Arkansas ont apporté un soutien actif à l'entreprise de monuments", a rappelé un président de la SMA, y compris des conférences et des récitals, des tournois de chansons, des tournois de cartes et de Parcheesi, des lectures de poésie, et des distributions de cartes avec suffisamment d'espaces pour que les pièces de dix cents totalisent 1 $ une fois remplies. Le 16 février 1897, tout sauf 511 $ du coût du monument de 2 500 $ a été collecté.

Seize dessins ont été soumis pour le mémorial, et un comité de la SMA s'est réuni le 13 octobre 1896. Il en a sélectionné un de la F. H. Venn Company de Memphis, Tennessee. La pierre angulaire du monument a été consacrée le 1er mai 1897, et « dans cette pierre angulaire que le 1er mai était [sic] a placé plusieurs documents contemporains, parmi lesquels une liste des soldats enterrés dans le cimetière, également un rouleau de l'A.I.U. (Arkansas Industrial University) étudiants qui ont donné au fonds du monument. Le premier dollar en argent versé a été placé avec ces disques dans une solide boîte en métal.

L'inauguration officielle du monument a eu lieu le 10 juin 1897, jour du vingt-cinquième anniversaire de la SMA du comté de Washington. Le cortège de la cérémonie de dédicace comprenait un char "contenant un certain nombre de nos belles filles représentant les États du Sud", un groupe d'anciens combattants confédérés dirigé par le général EI Stirman et précédé par le corps de tambours de Fort Smith (comté de Sebastian), des membres de la SMA. dans des calèches (« les dames ont été vivement applaudies »), des cadets universitaires, des Odd Fellows et d'autres sociétés fraternelles, des chevaliers de la Pythie en uniforme et des représentants des pompiers de Fayetteville.

La SMA entretient le cimetière pittoresque au XXIe siècle.

Pour plus d'informations :
« Étude de faisabilité sur le cimetière confédéré de Fayetteville ». Département des parcs et du tourisme de l'Arkansas, Division des parcs d'État de l'Arkansas, Section de la planification et du développement, mai 1992.

"Cimetière confédérée de Fayetteville." Formulaire de candidature au Registre national des lieux historiques. Archivé au programme de préservation historique de l'Arkansas, Little Rock, Arkansas. En ligne sur http://www.arkansaspreservation.com/!userfiles/WA0425.nr.pdf (consulté le 14 avril 2015).

Galloway, Rowena. "Ils ont construit un monument." Retour en arrière 2 (mai 1958): 3.

Les mémoires biographiques et historiques de Goodspeed du nord-ouest de l'Arkansas. Chicago : Goodspeed Publishing Co., 1889.

Harpe, Chandler. "Cimetière confédérée, Fayetteville, Arkansas, une approche de la préservation." Rapport de recherche. Bentonville, AR : Projet de préservation du comté de Benton, 1991.

Montgomery, Don. "Cimetière confédérée dans le rapport de recherche de Fayetteville." Prairie Grove, AR : Prairie Grove Battlefield State Park, 28 novembre 1990.

"Dévoilement du monument confédéré." Sentinelle de Fayetteville, 15 juin 1897, p. 2.

Mark K. Christ
Programme de préservation historique de l'Arkansas


Une journée dans la vie de la guerre civile

Le colonel confédéré John Taylor Hughes a été tué le 11 août 1862 lors de la première bataille de l'indépendance.


John Taylor Hughes est né près de Versailles, Kentucky le 25 juillet 1817, fils de Samuel et Nancy [Price] Hughes. Enfant, la famille a déménagé à Fayette, Missouri. Il a fréquenté le Bonne Femme College et est devenu enseignant. Lorsque la guerre américano-mexicaine a éclaté, Hughes s'est enrôlé dans le First Regiment Missouri Mounted Volunteers. Il a écrit un livre sur ses expériences qui lui ont valu une renommée nationale. Après son retour au Missouri, Hughes est devenu rédacteur en chef de journal, directeur d'école et, en 1854, représentant de l'État du Missouri.

Bien qu'un unioniste fort, Hughes a rejoint la garde d'État du Missouri penchée confédérée, aux côtés de son cousin Sterling Price. Il a vu le début de l'action dans les batailles de Carthage et de Wilson's Creek. En mars 1862, Hughes prend le commandement de la bataille de Pea Ridge pour le général de brigade confédéré blessé William Yarnell Slack. Il passa quelque temps au début de l'été 1862 à recruter pour l'armée confédérée dans le Missouri.

Le 11 août 1862, Hughes commanda ses nouvelles recrues avec plusieurs bandes de partisans lors d'une attaque de la garnison de l'Union à Independence, Missouri. Alors qu'il menait une charge dans la première bataille de l'indépendance, Hughes a reçu une balle dans la tête et est décédé sur le coup. Ses troupes ont pris la ville malgré la mort de Hughes. Il est enterré au cimetière de Woodlawn à Independence, Missouri.


WILLIAM YARNELL SLACK, CSA - Historique

Les archives de la guerre civile de John Wilson

Les histoires suivantes sont protégées par le droit d'auteur et ne peuvent être copiées ou reproduites sans l'autorisation de Clay Carpenter.

Le 31 octobre 1861, la législature du Missouri a adopté une loi sur la sécession, ratifié la constitution confédérée et demandé l'admission dans les États confédérés d'Amérique. Le 25 novembre 1861, le général Price avisa la Missouri State Guard (MSG) que le gouvernement confédéré recevrait en service autant de troupes du Missouri qu'il pouvait se porter volontaire pour servir douze mois. Les volontaires seraient placés sous le commandement du major général Price. Le 2 décembre 1861, alors que le MSG était dans un camp d'hiver à Osceola (Missouri), le général Price établit à proximité un camp séparé pour les volontaires de l'armée de l'État confédéré (CSA). Le colonel Henry Little, ancien officier du MSG, a reçu le commandement du camp confédéré après son retour de Richmond où il avait été nommé colonel du CSA. Le colonel Little a commencé à recruter des volontaires pour les première et deuxième brigades confédérées du Missouri.

Le 23 janvier 1862, à Springfield (Missouri), le général Price rend un arrêté formalisant l'organisation des volontaires confédérés du Missouri en deux brigades. La première brigade, commandée par le colonel Henry Little, comprenait le colonel Elijah Gates First Cavalry, le colonel John Q. Burbridges Second Infantry, le colonel Benjamin A. Rives Third Infantry, le capitaine William Wades Première batterie d'artillerie et le capitaine Samuel Churchill Clarks Deuxième batterie d'artillerie . La deuxième brigade, commandée par le brigadier général de la garde de l'État du Missouri, William Yarnell Slack, comprenait toutes les autres unités de volontaires confédérées (c. Ces unités étaient le bataillon d'infanterie du colonel Robert S. Beviers, le bataillon d'infanterie du colonel Thomas H. Rossers, le bataillon de cavalerie du colonel Robert McCullochs, l'escouade d'artillerie du capitaine Henry Lucas, l'escouade d'artillerie du capitaine Henry Landis, ainsi que toutes les autres non déjà enrôlées dans la première ou la deuxième brigade. Un bataillon supplémentaire de volontaires confédérés est placé sous le commandement du général McBride de la garde de l'État du Missouri.

Commandé par le colonel Archibald MacFarlane, le lieutenant-colonel Waldo P. Johnson, le major Stephen W. Wood, le 4e Missouri Volunteer Infantry a été formé par la fusion du 1er bataillon d'infanterie du Missouri, des bataillons d'infanterie de Fagin et de MacFarlane le 30 avril 1862. N'ayant jamais atteint sa pleine puissance, le 7 novembre 1862, le 4th Missouri Volunteer Infantry fusionne avec le 1st Missouri Infantry pour former le "1st & 4th Consolidated Missouri Infantry" et est placé sous le commandement du colonel Amos Riley, avec Hugh A. Garland comme lieutenant Colonel, et Martin Burk comme major. Cette unité faisait partie intégrante de la Missouri Brigade rattachée à la division Price/Little et à la division Bowen. Considérée comme l'unité militaire la plus raffinée du Sud et, sans doute, la meilleure unité militaire de chaque côté, la brigade du Missouri a été l'une des premières et des dernières unités à participer à la guerre civile. Entre 1861 et 1865, la brigade du Missouri a participé à 13 batailles majeures, 6 sièges et de nombreux autres engagements. Sur les plus de 8 000 soldats du Missouri qui ont combattu dans la brigade du Missouri, il n'en restait que 300 après la dernière bataille d'avril 1865.

La compagnie E du 4th Missouri Infantry (CSA) a été formée à partir des compagnies de la Missouri State Guard (MSG) qui avaient été mises en service le 25 mars 1861 par le colonel James Shaler (détaillé par le général Frost). La compagnie E a été formée le 25 mars 1862, lorsque la compagnie du capitaine Norval Spangler et La compagnie du capitaine Stephen W. Wood a été regroupée dans la compagnie E (4th Missouri Infantry) avec Norval Spangler restant comme capitaine (Spangler avait été élu capitaine de sa compagnie le 9 février 1862, et Wood avait été élu capitaine de sa compagnie en février 1862). La majorité des hommes de la compagnie E venaient du comté de Henry (Spangler's Company) et du comté de Laclede (Wood's Company) dans le sud-ouest du Missouri. Ces hommes étaient des alpinistes robustes et autonomes et faisaient partie des meilleures troupes du MSG. Comme tous les pionniers, ils étaient astucieux, vifs d'esprit, méfiants, rusés et prêts à toutes les urgences, et comme tous les bûcherons, leur courage était serein, stable, inconscient. (Page 93, The Souths Finest, La première brigade confédérée du Missouri de Pea Ridge à Vicksburg par Phillip Thomas Tucker). Lorsque le 4th Missouri Volunteer Infantry a été fusionné avec le 1st Missouri Infantry, la compagnie E du 4th Missouri Infantry a été regroupée avec la compagnie H du 4th Missouri Infantry pour former la compagnie E du 1st & 4th Consolidated Missouri Infantry.

Après avoir évacué Springfield, Missouri, le 12 février 1862, le général Price a combiné les forces du CSA/MSG en Arkansas et a rejoint les forces du CSA sous le commandement du général Ben McCulloch. Sous le commandement du général Earl Van Dorn, les troupes du général Sterling Price's Missouri et le général McCulloch Arkansas ont été vaincus par les forces de l'Union lors de la bataille d'Elkhorn Tavern (AKA : Pea Ridge) le 6 mars et le 7 1862. Depuis la Compagnie E 4e MO Infanterie -Le CSA n'était que partiellement organisé, il est probable qu'il servit sous les ordres du Capitaine Norval Spangler dans la Compagnie C, ou du Capitaine Wood dans la Compagnie H, lors de cet engagement et était sous le commandement du Colonel Colton Green.

Au printemps 1861, une compagnie de troupes de la Missouri State Guard (MSG) fut organisée au Liban avec R.J. Wickersham en tant que capitaine Joseph Craig (1er), James H. Wickersham (2e) et Charles Kethcum (3e) en tant que lieutenants. Cette compagnie a d'abord rejoint le bataillon d'infanterie de Schable et a quitté Springfield (MO) au moment de l'engagement avec la garde du corps du général Fremont. Après cet engagement, la compagnie se réorganise et rejoint l'armée du général Price à Osceola et est placée sous le commandement du colonel Colton Green. Cependant, la compagnie est restée un bataillon dans la division des troupes MSG de McBride.

Après la bataille de Peachtree Creek, le général Hood a décidé d'attaquer le major-général James B. McPhersons Army of the Tennessee. Il a retiré son armée principale la nuit de la ligne extérieure d'Atlanta à la ligne intérieure, incitant Sherman à le suivre. Pendant ce temps, il envoya William J. Hardee avec son corps sur une marche de quinze milles pour frapper la gauche et l'arrière de l'Union non protégés, à l'est de la ville. La cavalerie des Wheelers devait opérer plus loin sur la ligne de ravitaillement de Sherman, et le corps du général Frank Cheathams devait attaquer le front de l'Union. Hood, cependant, a mal calculé le temps nécessaire pour faire la marche, et Hardee n'a pas pu attaquer avant l'après-midi. Bien que Hood ait déjoué Sherman pour le moment, McPherson était préoccupé par son flanc gauche et envoya ses réserves Grenville Dodges XVI Army Corps à cet endroit. Deux des divisions Hoods se heurtèrent à cette force de réserve et furent repoussées. L'attaque rebelle a calé sur l'arrière de l'Union mais a commencé à rouler sur le flanc gauche. À peu près au même moment, un soldat confédéré a tiré et tué McPherson alors qu'il sortait pour observer les combats. Les attaques déterminées ont continué, mais les forces de l'Union ont tenu. Vers 16h00, le corps de Cheathams a percé le front de l'Union à Hurt House, mais Sherman a massé vingt pièces d'artillerie sur une colline près de son quartier général pour bombarder ces confédérés et arrêter leur poussée. Le XVe corps d'armée du major-général John A. Logan mena alors une contre-attaque qui restaura la ligne de l'Union. Les troupes de l'Union tiennent et Hood subit de lourdes pertes.

Adkins, Abner MO 4e Inf. Cie E

Pvt. A. Adkins figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Boulanger, William S. MO 4e Inf. Cie E

Balles, Thomas MO 4e Inf. Cie E

Barker, J.S. MO 4e Inf. Cie E

Barker, J.E. MO 4e Inf. Cie E

Barker, R.F. MO 4e Inf. Cie E

Barnett, James MO 4e Inf. Cie E

Barnhart, James MO 4e Inf. Cie E

Pvt. T. Barnhart était répertorié comme blessé alors qu'il servait la compagnie H du capitaine Wood sous le colonel Colton Green (troisième brigade) au cours d'une action près d'Elkhorn Tavern (AK) le 7 mars 1862 .

Berry, George MO 4e Inf. Cie E

Blackwell, E.L. MO 4e Inf. Cie E

Blewett, E.K. MO 4e Inf. Cie E

Blewett, E.C. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. Eli C. Blewett a servi dans le MO 4th Co. H avant qu'il ne soit consolidé dans Co. E & est décédé le 29 novembre 1862.

Bohannon, F.M. MO 4e Inf. Cie E

F.M. Bohannon aurait servi dans l'Union avant la fin de la guerre civile.

Bond, James M. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. James M. Bond figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Cockerell, W.L. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. W.L. Cockrell était répertorié comme wo sous le commandement de la compagnie C du capitaine Spangler sous les ordres du colonel Colton Green (troisième brigade) au cours d'une action près d'Elkhorn Tavern (AK) le 7 mars 1862 .

Café, Henry MO 4e Inf. Cie E

Covington, James T. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. JN. Cox a été répertorié comme blessé alors qu'il servait dans la compagnie E (8th Regiment Cavalry Division - 2nd Brigade) lors de la bataille de Wilson Creek le 10 août 1861.

Crawford, Edward MO 4e Inf. Cie E

Crosswhite, Samuel MO 4e Inf. Cie E

Caillé, Woodford MO 4e Inf. Cie E

Davis, Joseph MO 4e Inf. Cie E

Pvt. J. Davis figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Pvt. J.C. Davis figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA

Pvt. W.R. Davis figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Dennison, George MO 4e Inf. Cie E

Doyle, Toliver MO 4e Inf. Cie E

Doyle, T.S. MO 4e Inf. Co. E Cpl.

Doyle, J.G. MO 4e Inf. Co. E Sgt.

Ferguson, J.G. MO 4e Inf. Cie E

Foster, Enoch MO 4e Inf. Cie E

Pvt. E. Faster figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA

Givens, F.M. MO 4e Inf. Cie E

Goff, Frederick MO 4e Inf. Cie E

Halley, J.J. MO 4e Inf. Cie E

Halley, W.F. MO 4e Inf. Cie E

Harnais, William MO 4e Inf. Cie E

Harrison, W.G. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. W.G. Harrison est répertorié comme blessé alors qu'il servait la compagnie C du capitaine Spangler sous les ordres du colonel Colton Green (troisième brigade) au cours d'une action près d'Elkhorn Tavern (AK) les 7 et 8 mars 1862 .

Harrison, B.B. MO 4e Inf. Cie E

Hollande, W. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. W. Holland était répertorié comme blessé alors qu'il servait la compagnie C du capitaine Spangler sous les ordres du colonel Colton Green (troisième brigade) au cours d'une action près d'Elkhorn Tavern (AK) les 7 et 8 mars 1862 .

Hooker, J.A. MO 4e Inf. Cie E

Hopkins, G.W. MO 4e Inf. Cie E

Le capitaine George W. Hopkins a été élu capitaine de la compagnie D (7th Regt. Cavalry, 8th Division) le 12 juin 1861 et a démissionné en décembre (le Co. D est le Vernon Co. Battalion of Calvary).

Capitaine G.W. Hopkins (8th Regiment Cavalry Division - 2nd Brigade) a été répertorié comme blessé lors de la bataille de Wilson Creek le 10 août 1861.

Hopkins, A.B. MO 4e Inf. Cie E

Sgt. UN B. Hopkins figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Hough, William MO 4e Inf. Cie E

Hough, Cary MO 4e Inf. Cie E

Cary Hough a été tué le 3 octobre 1862, lors de la bataille de Corinthe (MS).

Hughes, G.L. MO 4e Inf. Cie E

Jarrell, William G. MO 4e Inf. Cie E

Ketchum, Charles MO 4e Inf. Co. E Sgt.

Charles Ketchum (né en 1840 à MO) était ce dernier promu lieutenant et inscrit dans Laclede Co (MO) Civil War Veterans.

Pvt. C. Ketchum figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Charles Ketchum avait 20 ans et résidait dans le comté de Laclede (MO) en 1850.

Lawrence, Albert MO 4e Inf. Cie E

Pvt. A. Lawrence était répertorié comme blessé alors qu'il servait la compagnie C du capitaine Spangler sous les ordres du colonel Colton Green (troisième brigade) au cours d'une action près d'Elkhorn Tavern (AK) les 7 et 8 mars 1862 .

Levy, R.A. MO 4e Inf. Co. E 1er Sgt.

Lowden, Daniel MO 4e Inf. Co. E Sgt.

Martin, W.A. MO 4e Inf. Cie E

Martin, James H. MO 4e Inf. Cie E

McDowell, AC MO 4e Inf. Cie E

Montgomery, R.P. MO 4e Inf. Cie E Maure, Charles W. MO 4e Inf. Cie E Page, J.B. 1-4th Inf. Cie E

Pvt. J.B. Page figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Page, W.A. Jr. 1-4th Inf. Cie E

Pvt. W.A. Page Jr. figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Page, William A. (Sr.)MO 4e Inf. Cie E

Pvt. Guillaume Page (8e Régiment Cavalerie Division 8e Division - 2e Brigade) a été répertorié comme blessé lors de la bataille de Wilson Creek le 10 août 1861.

Pvt. W.A. Page Sr. figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Parsons, W.C. 1- 4ème Inf. Cie E

Sgt. TOILETTES. Parsons figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Patton, William MO 4e Inf. Cie E

Tourbe, Warren MO 4e Inf. Cie E

Percey, F.M. MO 4e Inf. Cie E

Pratt, Milton MO 4e Inf. Cie E

Ragland, John M. MO 4e Inf. Co. E Sgt.

Sgt. J.M. Ragland figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Devinette, OS MO 4e Inf. Cie E

Pvt. OS Riddle figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Roberts, J.C. MO 4e Inf. Cie E

Robinson, A.J. MO 4e Inf. Cie E

Ross, Elias MO 4e Inf. Cie E

Sims, J. MO 4e Inf. Cie E
Stolligs, Lorenzo MO 4e Inf. Cie E

Pvt. L. Stollings figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Stolling, Joel A. MO 4e Inf. Co. Pierre, W.W. MO 4e Inf. Co. E Couleur Cpl.

Brév. Le lieutenant W. Stone a été répertorié comme officier de la compagnie C ou E qui était en action lors de la bataille de Wilson Creek le 10 août 1861.

Thomas, Daniel MO 4e Inf. Cie E

Tompkins, J.N.C. MO 4e Inf. Cie E

Wagoner, G.W. MO 4e Inf. Cie E

Walker, H.C. MO 4e Inf. Cie E

Walker, F.D. MO 4e Inf. Cie E

Wiley, Thomas J. MO 4e Inf. Cie E

Pvt. T.J. Wiley figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Wiley, William MO 4e Inf. Co. E Cpl.

Cpl. W. Wiley figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Wilson, J.H. MO 4e Inf. Co. E (Grièvement blessé à Altoona)

Pvt. T.A. Wilson figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Wilson, Henry C. MO 4e Inf. Co. E Cpl.

Cpl. H.C. Wilson figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.

Pvt. RB. Woods figurait sur la liste des prisonniers capturés à Vicksburg de la compagnie E, 1-4th MO Infantry-CSA.


Service de guerre civile[modifier | modifier la source]

Peu de temps après le début de la guerre civile, les factions pro-confédération du Missouri se sont organisées en tant que garde d'État du Missouri, et Slack, avec son expérience militaire et ses relations politiques, a été nommé par le gouverneur du Missouri Claiborne F. Jackson comme brigadier général en commandement de la 5e division du MSG. Sa commission datait du 4 juillet 1861. Lors d'une réorganisation de la Garde en août, Slack prit le commandement de la 4e division, qui se composait à la fois de cavalerie et d'infanterie. Il a participé aux batailles de Carthage et de Springfield. Il a été blessé par balle à la hanche gauche lors de la bataille de Wilson's Creek le 10 août. Ώ] Γ]

À la fin du mois d'octobre, Slack s'était suffisamment rétabli pour reprendre ses fonctions sur le terrain. Il prend le commandement de la 2e brigade de la Missouri State Guard le 23 janvier 1862. Le 7 mars de la même année, il reçoit une nouvelle balle dans la hanche gauche lors de la bataille de Pea Ridge (Elkhorn Tavern) en Arkansas. Il a été emmené dans une maison à un mile des lignes arrière, où il s'est amélioré et a supposé qu'il se rétablissait. Par crainte d'être capturé par les forces de l'Union, il a été transporté à sept miles vers l'est jusqu'à un hôpital de campagne à Battle of Pea Ridge (Elkhorn Tavern) dans l'Arkansas, où son état s'est rapidement détérioré. Il s'attarda pendant deux semaines avant de mourir tôt le matin du 21 mars. Il fut enterré dans la cour, mais en 1880, ses restes furent exhumés et réintégrés au cimetière confédéré de Fayetteville à Fayetteville, Arkansas. Β]

Ironiquement, en raison de retards de communication entre le district de Trans-Mississippi et le département de la guerre de la Confédération dans la lointaine Richmond, en Virginie, sa commission officielle en tant que général de brigade dans l'armée confédérée a été décernée à titre posthume le 12 avril 1862. Ώ] & #914]

Son commandant à Pea Ridge, Sterling Price, considérait Slack comme l'un de « mes meilleurs et plus braves officiers ». Δ]


WILLIAM YARNELL SLACK, CSA - Historique

Situé le long de la pente douce d'un Ozarks
crête, le cimetière confédéré occupe une
cadre magnifique avec vue sur l'historique
Ville du nord-ouest de l'Arkansas de Fayetteville.

Le cimetière contient les restes des hommes
tombé au service de la Confédération en
Le nord-ouest de l'Arkansas, principalement à Benton et
comtés de Washington. Certains des soldats
enterré ici est mort de maladie dans la maladie-
camps montés, tandis que d'autres sont tombés au combat sur
l'un des plus violents et désespérément
fronts contestés de la guerre civile.

Leurs tombes parsemaient à l'origine le paysage
du nord-ouest de l'Arkansas, mais en 1878 le
Association du Mémorial du Sud de
Le comté de Washington a créé la belle
cimetière et exhumé des soldats tombés au combat
dans toute la région et les a amenés ici
pour l'enterrement définitif. L'effort a coïncidé à peu près
avec un effort similaire pour déplacer l'Union à mort dans
la région au Fayetteville National
Cimetière.

Beaucoup de soldats enterrés à Confederate
Cimetière est tombé dans la bataille de Pea Ridge en
Mars 1862 ou à la bataille de Prairie Grove
à peine neuf mois plus tard. Ces deux actions
étaient parmi les plus féroces de la guerre civile en
l'Occident et une Union solidement implantée
contrôle de l'État du Missouri et du Nord-Ouest
L'Arkansas aussi. le général de brigade Guillaume
Yarnell Slack, décédé le 20 mars 1862,
des blessures reçues à Pea Ridge est
parmi les soldats qui reposent maintenant ici.

D'autres sont tombés à la bataille de Fayetteville ou
de nombreux autres petits engagements
combattu dans toute la région.

Beaucoup, cependant, sont morts de maladie et
maladie pendant les hivers brutaux de 1861
et 1862, lorsque les soldats confédérés de la
Ozarks a enduré des privations inimaginables.

Le cimetière contient des centaines de ces
tombes, disposées en belles rangées sous
arbres magnifiques et commandant un
vue exceptionnelle sur la ville de Fayetteville
au dessous de. La paroi rocheuse entourant l'historique
cimetière a été construit en 1885 d'autochtones
calcul. Le grand monument confédéré sur
le terrain a été érigé vers 1898 et
constitue une pièce maîtresse du cimetière.

Le cimetière confédéré de Fayetteville est
situé sur Rock Street près de l'intersection
avec Willow sur le versant de la montagne juste à l'est
du centre-ville. Il surplombe le site de
la bataille de Fayetteville.

Veuillez cliquer ici pour consulter la liste des
soldats connus enterrés ici. Vous pouvez également
cliquez ici pour visiter la page du Sud
Association commémorative du comté de Washington.

Le cimetière confédéré est ouvert au public
pendant les heures normales de clarté. Il n'y a pas
coût de visite.

Des soldats de l'Union tués dans les actions qui ont eu lieu
lieu dans le nord-ouest de l'Arkansas sont enterrés dans
le cimetière national de Fayetteville à proximité.


Liste des soldats connus enterrés dans le cimetière confédéré

Les noms des soldats confédérés enregistrés ci-dessous ont été compilés à partir d'une liste publiée dans le Démocrate de Fayetteville en 1874 par les dames de la Southern Memorial Association. D'autres noms ont été ajoutés qui ont été répertoriés dans un livre d'histoire sur la Southern Memorial Association compilé par le membre de la SMA Rowena Gallaway en 1956, ainsi que dans des nécrologies de journaux et des recherches en cours. Les officiers actuels travaillent à l'obtention des dossiers militaires et généalogiques de ces soldats. Nous sommes intéressés par toute correction ou information concernant ces hommes. Contactez l'Association Mémorial du Sud

SECTION ARKANSAS

BARNETT, Thomas L (1839-1862) Co. A 34th Ark. Inf.

Selon l'histoire de la famille, Thomas L. Barnett est né le 29 novembre 1839 dans le comté de Bedford, Tennessee. Enfant, il a émigré avec ses parents, Isaac et Susan Hern Barnett et ses frères et sœurs George W., John, Catherine et Isaac P. dans le comté de Washington, Arkansas. La famille s'est installée à Little Wild Cat Creek, près de Steele, et a travaillé l'une des meilleures fermes de fond de ruisseau du nord-ouest de l'Arkansas. Le 18 décembre 1859, Thomas épousa Susan E. Mount et ils cultivèrent un terrain à 800 mètres à l'est de la ferme de ses parents. Les Barnett ont eu deux filles Tennessee est né en 1860 et Nancy est né en 1862. Thomas s'est porté volontaire pour le service confédéré dans la compagnie A, 34e régiment de l'Infanterie volontaire de l'Arkansas en août 1862. Il a été tué à la bataille de Prairie Grove le 7 décembre , 1862. La veuve et les filles de Thomas ont vécu avec ses parents pendant un certain temps. Plus tard, son frère, John Isham Mount et sa famille ont vécu avec Susan et ses filles dans la ferme que Thomas avait exploitée avant la guerre. John Mount a également servi dans la Confédération, mais en 1881, il a été assassiné le 2 juin 1881, alors qu'il était shérif adjoint du comté de Washington. Le recensement de 1880 montre Susan E. Barnett comme chef de famille dans le canton d'Elm Springs, probablement dans la même ferme qui comprenait ses deux filles ainsi que le mari de Nancy, John Taylor. D'environ 1892 jusqu'à sa mort le 2 février 1912, Susan a reçu une pension de l'État de l'Arkansas basée sur le service de Thomas à la Confédération. Thomas a été enterré au cimetière confédéré de Fayetteville et Susan a été enterrée à côté de ses parents et de ses deux frères et sœurs au cimetière Mount Comfort.

BLAKE, James (comté de Benton)

BUTLER, Benjamin (comté de VanBuren)

CAMPBELL, Alex (de Cane Hill)

COPELAND, J.F. (Comté de Sevier)

DAVIS, James (13 novembre 1820 – 19 avril 19 1863) Mort à la bataille de Fayetteville

EDWARDS, George avec la compagnie Tuck Smith

GREENWOOD, Jackson (comté de Lawrence)

HARRISON, James M. (1821-26 mars 1906) Co. H 15th Ark. Inf. venait d'un comté de Washington, Arkansas, famille vivant dans la région de Cane Hill. Il s'est enrôlé très tôt dans le 3e régiment du 1er corps d'armée de l'Arkansas sous le commandement du colonel John R. Gratiot. Son unité a combattu à Wilson’s Creek dans le Missouri le 10 août 1861 et plus tard, cette unité s'est dissoute et est devenue une partie de l'armée confédérée régulière et il a servi avec la compagnie H du 15th Arkansas Infantry, (McRae’s/Hobb’s) avec the eventual rank of 3rd Lt. He was at the Battle of Pea Ridge on 6th and 7th of March 1862. His unit then marched on to Des Arc in Prairie County where it boarded a steamboat, Sovereign, landing in Memphis on 11 April 1862. His unit saw the remainder of its service in Mississippi. Lt. Harrison was seriously wounded at the Battle of Port Gibson, Mississippi on 1 May 1863. He was captured by the enemy after his regiment retreated. He never fully recovered from his wound and died after the surrender of Vicksburg on 4 July 1863. His body was then brought to Washington County, Arkansas. After the establishment of the Confederate Cemetery his remains were laid to rest there. More information about James Harrison can be found at the University of Arkansas Special Collections Library which documents his military service and letters.(1821-26 Mar 1906) Co. H 15th Ark. Inf.

HUTCHENSON, R.C. The Southern Memorial Association received the following information by email in November of 2012: The page stated that you are seeking information on the men buried in the cemetery, and I believe I can shed light onto one of them. He is listed on this page as “R.C. Hutchenson”. It should actually be “Hutcheson”. R.C. stands for Richard his middle name is most likely Capers, as his sister named her eldest son Richard Capers, but this has not been confirmed for this Richard. He is the son of another Richard C. Hutcheson, a native of Mecklenburg County, Virginia, and Nancy Isabella Wolf, daughter of Michael Wolf, and sister of Major Jacob Wolf, the owner of the famed Wolf House, the oldest standing structure in Arkansas which is now a national landmark. Now, “our” Richard C. Hutcheson is known to have died in the Civil War. He was serving in the Arkansas 14th Infantry (Powers’), though most of their early regimental records are lost and therefore he does not have a Civil War Service record. We do, however, have the letters of the surgeon of the 14th, a man named Dr. John Madison Casey. During the Civil War, he was courting Richard’s 1st cousin, Mollie Cummins Wolf, daughter of Major Jacob Wolf. Those letters have since been published you can find the book here: http://www.amazon.com/Courting-Letters-Madison-Mollie-Cummins/dp/0971314136

In 2 of these letters, while serving in the 14th, he mentions Mollie’s cousin, Richard Hutcheson. In the first, he states that Richard is very ill. In the second, he mentions that Richard’s brother, John, is ill as well and is fearful of meeting his brother’s fate, because Richard had died. Richard is not mentioned anywhere else, but we know from these letters that he died while serving with the 14th, Dr. Casey’s and his brother John Hutcheson’s unit. I believe the “R.C. Hutchenson” buried in this cemetery to be our Richard. It was not uncommon for their last name to be misspelled. In my research, I have seen it as Hutchison, Hutchisson, Hutchinson, Hutchenson, and even Hutchecon in some of his brother’s service record their name is mis-transcribed as Hutchenson, as I believe to be the case here. I have scoured Arkansas 1860 Census records for any other Richard, Robert, Riley, or just “R” and “R.C.” Hutcheson’s, Hutchinson’s, and Hutchenson’s to see if another man could potentially be this “R.C. Hutchenson” but have not found any other matches, so in conclusion I believe this man to be our Richard C. Hutcheson. Feel free to mention any of this information in any records you have regarding the cemetery. For more on Richard C. Hutcheson, you’ll find him in the 1850 Census and 1860 Census in North Fork, Izard, Arkansas (Richard “Hutcherson” and R.C. “Hutchison”, respectively). Please let me know if you believe my conclusion to be a sound one. Regards, Nathan Marks

J.,T.T. from Hempstead County

MOULDER, _____ (from Fort Smith)

NARRAD, Jeremiah with Hill’s Regt.

PAULEY, Q.M. Sgt. Andrew C. (wounded in Battle of Fayetteville, died June 1863), Mack Rieff’s Company

PERKINS, Thomas (from Washington County)

POPE, _____ from Benton County

PULLMAN,_____ (Stand Watie’s Regiment)

RAGSDALE, William Benjamin (Washington County)

ROBBINS, Lewis (Washington County)

RUDE, William (from Elm Springs)

SHARP, John (from Cane Hill)

SMITH, Joel Flood (killed in Confederate service 23 Feb 1862)

SNIDER, Lewis C. with Hill’s Regt.

THORNSBERRY, Hiram Pvt. (1843 Scott Co., Virginia-1863) Co. C 30th Ark. Inf. Brook’s Regiment. According to the Madison County Cemetery book Vol 1 pg 139, Hiram was killed by bushwhackers walking along the road by Mill Creek, near Combs while on his way to St. Paul. He had been warned of the danger, but he went anyway. He had been working for the Christopher Walker family & was probably on his way back there after visiting with his father and brothers. He was buried at Pea Ridge, later to be moved to the Confederate Cemetery in Fayetteville.

WALKER, W.H. (Washington County)

WHITE, William (Longview, Ashley County)

MISSOURI SECTION

BARTON, William (Platte County)

BLISS, Lt. _____ Engineer Corps

BURGETT, Lt. _____ Clark’s Battery

HAWKINS, Grundy Co. G Thomson Regt., Shelby’s Regt.

JAMES, Abijah (Platte County)

JOBE, William (from California, Missouri)

LANSFORD, B.F. Campbell’s Company

LANSFORD, R.E. Campbell’s Company

LUCKETT, Henry (his grave is the 5th grave west of the cedar tree in the last row of Missouri graves)


WILLIAM YARNELL SLACK, CSA - History

While browsing through the Daily Dispatch, Richmond, Va., I ran across an obituary of General William Y. Slack, who was mortally wounded at Pea Ridge. Following are some excerpts regarding his service in the Missouri State Guard, with only some modifications as to spelling.

. he resumed the practice of law at Chillicothe, which he continued to pursue until he received from Gov. Jackson the appointment of Brigadier-General of the 4th Military District, when he turned his attention to the organization of troops according to the military law of the State of Missouri. He had mustered in but a few companies, and these far apart, at different points in the district, when eight hundred Federals were landed from the cars, on the night of the 14th of June, 1861, at Chillicothe and he was forced to leave his home and family, to which he was destined never to return.

From this time until his death he was constantly in the field, using every effort and energy in the cause of Southern independence. During the fatiguing and harassing marches of the State Guard, he was always at his post, and shared the fare, the dangers and the hardships of his men. He participated and contributed largely to the success of the battles of Carthage and Oak Hills. At the latter he was dangerously wounded in the hip, which at first was thought to be mortal but by the strict attention of Dr. Keith, his family physician, and the careful nursing of his faithful and affectionate wife, who encountered every danger and came to him, he at last recovered, and again took command of his division the 11th of October following.

When the troops belonging to the Missouri State Guard were being mustered into the Confederate States service last winter, Gen. Slack used every effort to induce the men under his command to join it, nearly all of whom took his advice and are still in the service.

A short time before the commencement of the retreat from Springfield, Gen. Slack was appointed by General Price to command the second brigade of Missouri Confederates, a body consisting of companies which had not been organized into regiments or battalions in all about fifteen hundred men. It was with these men, and the 4th Division Missouri State Guard, that Gen. Van-Dorn, in his report of the battle of Elkhorn, speaks of Gen. Slack as "gallantly maintaining a continued and successful attack." At this battle, about noon, on March 7th, Gen. Slack was mortally wounded, the ball entering an inch above the old wound he received at Oak Hill, ranging downwards, and which, wounding the sacral plexus of nerves, produced paralysis of the urinary organs, which resulted in inflammation and gangrene. He was caught by Colonel Scott, his aide-de-camp, when about to fall from his horse, and, with the assistance of others, carefully conveyed in an ambulance to a house in Sugar Hollow used for a hospital, where his wound was skillfully dressed by Dr. Austin, the division surgeon. The next day, when the order was given to fall back, he was placed in an ambulance and conveyed to Andrew Rallers, eight miles east of the battle ground, accompanied by Col. Cravens and Dr. Keith, of the 4th Division, and Sergeant Street, of the 2d brigade. Here he remained until the 16th, and seemed to be doing well, when, becoming apprehensive of being captured by the Federals, he desired his attendants to take him further away. They accordingly removed him seven miles further, to Moses's Mills, where he rapidly grew worse, and on Thursday, March 20th, at a quarter past 3 o'clock A. M., quietly breathed his last. The next morning he was buried eight miles east of the battle ground by his faithful friends and companions, all of whom after wards returned safely to the army. When told his end was approaching, he expressed no regrets, nor gave any evidence of alarm, but calmly awaited its arrival. His request to Dr. Keith to give his watch to his daughter, if he ever had an opportunity, was the only mention he made of his family or property.

None familiar with his capacities of General Slack, will deny that he possessed many of the qualifications requisite to constitute an efficient commander of volunteers. Temperate and abstemious in his habits impetuous, daring, and courageous, yet prudent, wary, and cautious, he was well calculated for skirmishing, or as a leader in a charge. But these are not the qualities which alone distinguished him. His mind was bold, clear, and vigorous, and altogether practical which, added to a sound and penetrating judgment, gave his opinions no ordinary weight in council while his business and orderly habits enabled him to conduct with ease and accuracy the affairs of his command. He was affable and courteous in his manners, generous and unselfish in his disposition, and kind and indulgent in his nature. His age was about forty five years.

But that which most distinguished him was his earnest devotion to the cause in which he fell. It was for this he gave up his beautiful home, its enjoyments and associations it was for this he encountered, with the fortitude of a soldier and patriot, the frosts and snows of winter, and the heat and dust of summer it was for this he endured the hardships, toils and privations of one of the longest, most active and bloodiest campaigns recorded, or to be recorded, on the pages of history it was for this he suffered long and painfully it was for this he looked death in the face in many shapes and forms it was for this he died! Many others of the great and noble of our land did the same, but none endured all more patiently, suffered all more gladly, or gave up their lives more freely. And of all the offerings yet laid upon the altar of State sovereignty and constitutional liberty, there is none purer or nobler than that offered by General W. Y. Slack.


Civil War and death [ edit | modifier la source]

Hughes was a cousin to Sterling Price and like Price professed Conditional Unionism until the Camp Jackson Affair, after which he joined the Missouri State Guard and was elected colonel of the 1st Regiment, 4th Division. He participated in the Battle of Carthage and the Battle of Wilson's Creek. He was slightly wounded in the Siege of Lexington. ΐ]

At the Battle of Pea Ridge in March 1862, Hughes took over command of a brigade from the wounded Brigadier general William Yarnell Slack. Hughes returned to Missouri in the summer of 1862 to recruit for the Confederacy. At this time he may have been appointed as either an acting Confederate or Missouri State Guard brigadier general. No record of the appointment has been found but he was known as "general." Ώ]

He, his recruits, and several other recruiting or partisan bands united to attack the garrison of Independence, Missouri on August 11, 1862 with Hughes in overall command. During this battle (the First Battle of Independence), he was killed instantly by a shot to the head while leading a charge, but the city was captured. He is interred at Woodlawn Cemetery in Independence. ΐ] He left behind a wife, Mary, and five young sons. Β]


WILLIAM L. SLACK

Civil War soldier.Serving in Co.I of the
11th Regiment Penn.Cavalry
Died om April 11,1892

Contributed on 6/8/13 by WILLD
Email This Contributor

To request a copy of this photo for your own personal use, please contact our state coordinator. If you are not a family member or the original photographer &mdash please refrain from copying or distributing this photo to other websites.

Additional SLACK Surnames in WARREN comté

Thank you for visiting the New Jersey Civil War Gravestones. On this site you can upload gravestone photos, locate ancestors and perform genealogy research. If you have a relative buried in New Jersey, we encourage you to upload a digital image using our Submit a Photo page. Contributing to this genealogy archive helps family historians and genealogy researchers locate their relatives and complete their family tree.

Submitted: 6/8/13 &bull Approved: 6/10/13 &bull Last Updated: 6/9/20 &bull R11253-G0-S3


Voir la vidéo: William 918 3 (Octobre 2021).