Podcasts sur l'histoire

Dharmachakra Mudra

Dharmachakra Mudra


Le Dharmachakra Mudra est autrement

Documentaire History Channel Le Dharmachakra Mudra est autrement appelé « Tourner la roue du Dharma ». Il symbolise la minute où le Bouddha a prononcé son premier sermon à la suite de l'accomplissement de l'illumination. On peut nous considérer comme un mouvement typique du Bouddha mettant en mouvement la roue de l'éducation du Dharma. La roue elle-même est la roue de la loi qui comprend huit rayons qui parlent de la manière Noble Octuple. Ce sont la Bonne Vue, la Bonne Intention, le Bon Discours, la Bonne Action, le Bon Moyen d'Existence, le Bon Effort, la Bonne Pleine Conscience et la Bonne Concentration. Chacun fait partie du raisonnement bouddhiste de la quête de la sagesse, de la conduite éthique et du développement mental.

Dans cette représentation de la roue du Dharma, les extrémités du pouce et de l'index des deux mains se touchent pour former des cercles. Cela parle à la roue du Dharma. Elle peut être considérée en termes surnaturels comme l'union de la technique et de la perspicacité. Les doigts alternatifs sont élargis et chacun a une particularité typique.

Sur la main droite, le doigt central symbolise les individus qui entendent les enseignements de Bouddha. L'annulaire est le parle aux réalisateurs uniques. Le petit doigt est le Mahayana ou Grand Véhicule. Les doigts de la main gauche sont les trois joyaux du bouddhisme : le Bouddha, la Sangha et le Dharma. La meilleure position possible pour ce mudra est que les mains soient placées devant le cœur pour parler des enseignements qui émanent directement du cœur du Bouddha.

Le Dharamachakara Mudra était attendu par le principal Bouddha Vairochana, l'un des cinq Bouddhas Dhyani. Son nom signifiait "Celui qui est semblable au soleil" ou "celui qui transmet". En prenant la position de ce mudra, le Bouddha Vairochana a basculé le manque de conscience vers la réalité.

Les mudras sont souvent typiques d'un événement fondamental dans la vie du Bouddha ou d'un occupant essentiel de ses enseignements. Tourner la roue du dharma est une position du Bouddha bien comprise de temps en temps, prise dans le travail bouddhiste et les statues de Bouddha trouvées en Asie et dans le monde entier. Le Dharmachakra Mudra est autrement appelé "Tourner la roue du Dharma". Il symbolise la minute où le Bouddha a prononcé son premier sermon à la suite de l'accomplissement de l'illumination. On peut nous considérer comme un mouvement typique du Bouddha mettant en mouvement la roue de l'instruction du Dharma. La roue elle-même est la roue de la loi qui comprend huit rayons qui parlent de la manière Noble Octuple. Ce sont la Bonne Vue, la Bonne Intention, le Bon Discours, la Bonne Action, le Bon Moyen d'Existence, le Bon Effort, la Bonne Pleine Conscience et la Bonne Concentration. Chacun fait partie de la logique bouddhiste de quête de sagesse, de conduite éthique et de développement mental.

Dans cette représentation de la roue du Dharma, le bout du pouce et le pointeur des deux mains se touchent pour former des cercles. Cela parle à la roue du Dharma. Il peut être considéré en termes mystiques comme l'union de la stratégie et de la perspicacité. Les doigts alternatifs sont amplifiés et chacun a une grandeur typique.

Sur la main droite, le doigt central symbolise les individus qui entendent les enseignements de Bouddha. L'annulaire est le parle aux réalisateurs solitaires. Le petit doigt est le Mahayana ou Grand Véhicule. Les doigts de la main gauche sont les trois joyaux du bouddhisme : le Bouddha, la Sangha et le Dharma. La meilleure position possible pour ce mudra est que les mains soient placées devant le cœur pour parler des enseignements qui émanent spécifiquement du cœur du Bouddha.


Le mudra bhumisparsha est également appelé mudra « témoin de la terre ». Dans ce mudra, la main gauche repose paume vers le haut sur les genoux et la main droite atteint le genou vers la terre. Le mudra rappelle l'histoire de l'illumination du Bouddha historique lorsqu'il a demandé à la terre de témoigner de sa dignité à devenir un bouddha.

Le bhumisparsha mudra représente l'immuabilité et est associé au dhyani buddha Akshobhya ainsi qu'au Bouddha historique.


Maitreya assis

De nombreux bouddhistes croient qu'un autre Bouddha, nommé Maitreya, attend de descendre sur terre. À son arrivée, il réintroduira les enseignements bouddhistes à l'humanité. Cette image montre Maitreya faisant des gestes de la main associés à l'enseignement.

Les monastères du Tibet ont attiré des érudits, des mécènes et des artistes de régions éloignées d'Asie, et le style de cette image reflète la nature cosmopolite de l'art bouddhiste tibétain. La robe moulante du Bouddha, avec ses plis stylisés, dérive de représentations réalisées au Népal et dans l'est de l'Inde, tandis que les boucles de cheveux hérissées et le visage large sont plus typiques des sculptures bouddhistes chinoises.

Quel est le symbole qu'il fabrique avec ses mains ? Qu'est-ce que c'est? Est-ce un bouddha ? Dis m'en plus.

Guide d'interprétation du Dharmachakra Mudra

les mains dans le Dharmachakra Mudra. Source : Shutterstock

Tout d'abord, procurez-vous un endroit ouvert et calme pour effectuer cette posture méditative avec un geste de la main. Commencez par vous asseoir dans une posture confortable telle que Sukhasana (pose simple), Padmasana (posture du lotus).

Détendez votre corps et préparez-vous au Dharmachakra Mudra. Centrez votre attention sur votre cœur. Ferme tes yeux. Détendez vos mâchoires. Ne serrez pas votre muscle facial. Gardez vos lèvres légèrement écartées. Prenez un moment ou deux, respirez profondément et détendez-vous.

  • Apportez vos paumes pour toucher dans l'Anjali Mudra. Concentrez-vous sur vos doigts lorsqu'ils se touchent, ressentez l'intégration des côtés gauche et droit du corps.
  • Amenez les deux mains devant votre chakra du cœur (poitrine).
  • Placez maintenant le bout de l'index des deux mains sur le bout du pouce. Deux cercles se sont formés avec le pouce touchant le bout de l'index. C'est ce qu'on appelle Gyan Mudra.
  • La paume gauche doit faire face à votre cœur.
  • Tournez maintenant la main droite. Votre paume droite est maintenant face à votre corps.
  • Laissez le majeur de votre main gauche toucher le point de jonction du pouce et de l'index en faisant un cercle avec la main droite.
  • Concentrez-vous sur les doigts des deux mains.

Vous pouvez être dans ce mudra méditatif pendant 10 minutes ou autant que vous le souhaitez. Concentrez-vous sur votre respiration tout en étant dans cette position. Respirer profondément.

Équipement supplémentaire

Pour obtenir un bénéfice optimal du Dharmachakra mudra, le praticien doit essayer de méditer dans cette position.

La méditation est simple mais pas si facile. Les pensées commenceront à venir dès que vous essayerez de méditer, surtout si vous ne méditez pas régulièrement.

Pour garder l'esprit libre des pensées, le praticien doit se concentrer sur la respiration. Respirez profondément et sentez vos poumons se remplir d'air. En expirant, concentrez-vous sur la façon dont la respiration se déplace, vidant l'esprit et le stress du corps.

Om Mani Padme Hum" alors qu'il était assis dans ce mudra.

"Om mani Padme hum" signifie Joyau du Lotus.

C'est l'un des mantras bouddhistes les plus puissants. Cela signifie que la connaissance et la sagesse amènent à l'illumination. Vous pouvez transformer toutes vos impuretés de pensées, de corps et d'esprit et vous transformer en un bouddha en pratiquant ensemble la connaissance et la sagesse.

Affirmation du Dharmachakra Mudra

Lors de l'exécution du Dharmachakra Mudra, utilisez les affirmations suivantes :

  • Lorsque vous amenez vos mains en Anjali mudra devant votre chakra du cœur, dites « Merci univers »
  • Lorsque vous faites des cercles avec les doigts des deux mains et que vous joignez l'index à l'annulaire, dites « Je suis en totale harmonie avec l'univers »
  • Tout en touchant l'index de votre paume gauche avec le point de départ du cercle formé par les doigts de la main droite, dites
    "Aujourd'hui, je prononce chaque mot en pleine conscience"
  • Concentrez-vous sur votre chakra du cœur et dites à voix haute ou dans votre esprit « Aujourd'hui, je fais consciencieusement toutes les bonnes actions »

4. Varada Mudra – Geste de bénédiction

Le mudra de la main Verada est un symbolisme de la compassion de Bouddha et de sa bénédiction. On l'appelle aussi mudra exauçant les vœux parmi les disciples cherchant la bénédiction spirituelle du gourou illuminé.

Ce mudra est exécuté avec le bras gauche tourné vers le bas de la paume présenté avec les doigts droits ou légèrement pliés. Les cinq doigts tournés vers le bas représentent la générosité, la moralité, la patience, l'effort, la concentration méditative. Ces cinq qualités plantent une graine de pardon et d'enracinement dans le cœur du pratiquant.

La statue de Bouddha est généralement vue tenant Verada mudra avec un autre mudra appelé Abhaya mudra (geste d'intrépidité). il apporte des vibrations saintes à l'esprit lorsqu'il est exécuté pendant la méditation.


UPSC Express

  • Mercredi 26 mai – Bouddha Jayanti, Bouddha Purnima ou Vesak – la plus grande statue indienne du Bouddha couché devait être installée au temple de la mission internationale de bien-être de Bouddha à Bodh Gaya, Bihar.
  • La cérémonie a été reportée en raison des restrictions liées au Covid-19.

À propos du Bouddha couché :

  • Un Bouddha couché est une image qui représente Bouddha couché et est un thème iconographique majeur dans l'art bouddhiste.

  • Des statues et des images du Bouddha couché le montrent allongé sur le côté droit, la tête appuyée sur un coussin ou sur son coude droit.
  • Il représente le Bouddha lors de sa dernière maladie, sur le point d'entrer Parinirvana, le stade du grand salut après la mort qui ne peut être atteint que par des âmes illuminées.
    • La mort du Bouddha est survenue à l'âge de 80 ans, en état de méditation, à Kushinagar dans l'est de l'Uttar Pradesh.

    Autres représentations/mudras de Bouddha :

    • Les mudras sont un mode non verbal de communication et d'expression de soi, composé de gestes de la main et de postures des doigts.
    • S'il existe un grand nombre de mudras ésotériques, au fil du temps l'art bouddhique n'en a retenu que cinq pour les représentations du Bouddha.
    • Ces cinq mudras sont :
    1. Dharmachakra mudra :
      • Dharmachakra en sanskrit signifie le ‘Roue du Dharma‘.

      • Ce mudra symbolise l'occasion où Bouddha a prêché à ses compagnons le premier sermon après son illumination dans le parc aux cerfs à Sarnath. Il dénote ainsi la mise en mouvement de la Roue de l'enseignement du Dharma.
      • Dans ce mudra, le pouce et l'index des deux mains se touchent à leurs extrémités pour former un cercle.
      • Ce cercle représente la Roue du Dharma, ou en termes métaphysiques, l'union de la méthode et de la sagesse.
      • Dans ce mudra, les mains sont tenues devant le cœur, symbolisant que ces enseignements viennent directement du cœur du Bouddha.

    2. Bhumisparsha mudra :
      • Littéralement, Bhumisparsha se traduit par ‘toucher la terre’.
      • Il est plus communément connu sous le nom de mudra « témoin de la terre ».

      • Ce mudra, formé avec les cinq doigts de la main droite étendus pour toucher le sol, symbolise l'illumination du Bouddha sous l'arbre Bodhi, lorsqu'il invoqua la déesse de la terre, Sthavara, pour témoigner de son accomplissement de l'illumination.
      • La main droite, placée sur le genou droit dans le mudra pressant la terre, et complétée par la main gauche - qui est tenue à plat sur les genoux dans le dhyana mudra de la méditation, symbolise l'union de la méthode et de la sagesse.

    3. Varada mudra :
      • Ce mudra symbolise la charité, la compassion et l'octroi de bienfaits.
      • C'est le mudra de l'accomplissement du désir de se consacrer au salut humain.

      • Il est presque toujours fait avec la main gauche, et peut être fait avec le bras pendu naturellement sur le côté du corps, la paume de la main ouverte tournée vers l'avant et les doigts tendus.
      • Les cinq doigts étendus symbolisent les cinq perfections suivantes :
        1. Générosité
        2. Moralité
        3. Patience
        4. Effort
        5. Concentration méditative
        1. Dhyana mudra :
          • Le mudra Dhyana peut être fait avec une ou les deux mains.

          • Lorsqu'il est fait d'une seule main, la gauche est placée sur les genoux, tandis que la droite peut être engagée ailleurs. La main gauche faisant le Dhyana mudra dans de tels cas symbolise le principe de sagesse de la main gauche féminine
          • Lorsqu'elles sont faites à deux mains, les mains sont généralement tenues au niveau du ventre ou sur les cuisses.
          • Le Dhyana mudra est le mudra de méditation, de concentration sur la Bonne Loi, et d'atteinte de la perfection spirituelle.
          • Il indique l'équilibre parfait de la pensée, du repos des sens et de la tranquillité.
          • Selon la tradition, ce mudra dérive de celui assumé par Bouddha lorsqu'il méditait sous l'arbre pipal avant son illumination.

        2. Abhaya Mudra :
          • Abhaya en sanskrit signifie intrépide. Ainsi, ce mudra symbolise la protection, la paix et la dissipation de la peur.
          • Il est fait avec la main droite levée à hauteur d'épaule, le bras tordu, la paume de la main tournée vers l'extérieur et les doigts droits et joints. La main gauche pend sur le côté du corps.

          • En Thaïlande, et surtout au Laos, ce mudra est associé au mouvement du Bouddha éveillé.
          • Dans l'art du Gandhara, ce mudra était parfois utilisé pour indiquer l'action de prêcher.

        Avantages du Dharmachakra Mudra

        C'est un incroyable mudra pour la méditation, pour se connecter à l'énergie et à la sagesse des enseignements bouddhistes. Cela permet également à votre esprit d'entrer dans un état de conscience supérieur.

        Il est bon de le faire avant d'enseigner un cours de yoga si vous voulez vous sentir plus centré. Vous pouvez essayer ce mudra ou bhumisparsa mudra si vous voulez être plus ancré.

        Ce mudra est super bénéfique pour améliorer votre concentration et vous permettre de vivre des émotions plus positives. Vous pouvez l'utiliser lorsque vous vous sentez perdu, apathique ou que vous souhaitez vous connecter à l'énergie cosmique universelle.


        GK Quiz sur l'histoire de l'Inde ancienne, série VII

        GK Quiz on Ancient Indian History Set VI se compose de 10 questions de type multiple qui adaptent et équipent les aspirants en fonction de la nature évolutive des différents concours.

        1. Qui a été le premier souverain Gupta à prendre le titre de Maharadhiraha ?

        2. Lequel des énoncés suivants est faux ?

        A. Chandragupa J'ai commencé l'ère Gupta en 319-20 après JC.

        B. Samudragupta était le plus grand roi de la dynastie Gupta.

        C. Chandragupta II a été remplacé par son fils Skandagupta.

        D. Pendant le règne de Skandagupta, l'empire Gupta a été envahi par les Huns.

        3. Qui était le dernier grand souverain de la dynastie Gupta ?

        4. Lequel des éléments suivants ne correspond pas correctement (dans l'administration Gupta) ?

        5. Choisissez la bonne option

        JE. Dharmpala était le fondateur de l'empire Pala.

        II. Mihir Bhoja appartient à la dynastie Pratihar.

        III. Mihir bhoja était le dévot du Seigneur KRISHNA.

        6. Parmi les étrangers suivants, lequel a été le premier à visiter l'Inde ?

        7. Parmi les propositions suivantes, lesquelles sont deux œuvres de Kalidasa ?

        A. Raghuvamsha et Kiratarjuniya

        B. Kumara Sambhav et Raghuvamsha

        C. Malti Madhava et Kumara Sambhava

        D. Malti Madhav et Kumara Sambhava

        8. Qui fut le premier roi indo-grec devenu bouddhiste ?

        9. Qui parmi les suivants a construit la statue de Gomateshwara à Sravanabelagola ?

        10. Parmi les Mudra suivants, lequel est le geste de Bouddha tel qu'il est décrit dans son premier sermon ?


        Dernièrement

        Le Népal est l'un des plus anciens pays bouddhistes où la culture et la tradition bouddhistes prévalent depuis longtemps. L'histoire de la fabrication de sculptures bouddhistes a été très populaire et se transmet de génération en génération. Les statues bouddhistes fabriquées au Népal sont considérées comme très belles et artistiques et sont célèbres parmi les pays asiatiques.

        Les statues de Bouddha népalais sont considérées comme un symbole de paix et d'apprentissage qui mène au chemin du Nirvana. Les statues sont fabriquées à la main et les méthodes utilisées pour fabriquer la statue sont assez uniques et anciennes. Toutes ces statues bouddhistes sont fabriquées par des artisans hautement qualifiés de Patan, Katmandou et Bhaktapur.

        Ainsi, vous pouvez trouver plusieurs statues bouddhistes au Népal qui ont des styles et des postures différents. Si vous souhaitez acheter l'une de ces statues bouddhistes ou offrir à vos proches, vous pouvez Nous contacter à Artisanat au Népal qui vend Produits artisanaux népalais à un prix abordable.


        Voir la vidéo: Power-Mudras 59: Dharmachakra Mudra Anleitung - BUDDHA CODE (Décembre 2021).