Podcasts sur l'histoire

24 juillet 2013 Jour 186 de la Cinquième Année - Histoire

24 juillet 2013 Jour 186 de la Cinquième Année - Histoire

10h00 LE PRÉSIDENT quitte la Maison Blanche en route Joint Base Andrews
Pelouse Sud

10h15 : le président quitte la base commune d'Andrews

CDT

11h10 Arrivée du PRESIDENT à Galesburg, Illinois
Aéroport International Quad Cities

11h55 LE PRESIDENT prononce une allocution
Collège Knox, Galesburg, Illinois

14h50 LE PRESIDENT quitte Galesburg, Illinois en route Warrensburg, Missouri
Aéroport International Quad Cities

15h40 LE PRESIDENT arrive à Warrensburg, Missouri
Base aérienne de Whiteman

16h20 LE PRESIDENT prononce une allocution
Université du Missouri central, Warrensburg, MO
Ouvrir la presse

17h15 LE PRÉSIDENT quitte Warrensburg, Missouri en route pour Washington, DC
Base aérienne de Whiteman
Ouvrir la presse

EDT

20h15 LE PRESIDENT arrive à la base commune Andrews

20h30 LE PRESIDENT arrive à la Maison Blanche
Pelouse Sud


Brooks Koepka

Résumés des rondes Chez Reavie mène par six à Travelers Au troisième tour du Championnat des voyageurs 2019, Chez Reavie a tiré un score de moins de 63 pour prendre l'avance par six avant la ronde finale.

West Palm Beach, Floride, États-Unis

  • 2015 Gestion des déchets Phoenix Open
  • 2017 US Open
  • 2018 U.S. Open, Championnat PGA
  • 2019 Championnat PGA, Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational, LA CJ CUP @ NINE BRIDGES
  • 2021 Gestion des déchets Phoenix Open

Victoires internationales (7)

  • 2012 Challenge de Catalogne [EurChall]
  • 2013 Open de Golf de Montecchia [EurChall]
  • 2013 Fred Olesen Challenge d'Espagne [EurChall]
  • 2013 Défi Hydro écossais [EurChall]
  • 2014 Turkish Airlines Open [Eur]
  • 2016 Dunlop Phoenix [Jpn]
  • 2017 Dunlop Phoenix [Jpn]
  • Son grand-oncle est Dick Groat, un arrêt-court double vainqueur de la Série mondiale pour les Pirates de Pittsburgh et le MVP de la Ligue nationale de 1960.
  • Aime être sur le jet ski nautique, pêcher, faire du paddleboard et traîner avec des amis pendant les semaines de congé.
  • Les équipes sportives préférées sont le Manchester United Football Club, les Los Angeles Lakers et les Green Bay Packers.
  • US Open: A terminé T4 à l'US Open en juin, son quatrième top cinq consécutif à l'événement (DNP en 2020).
  • Championnat de la PGA : À la recherche de son troisième titre de champion de la PGA en quatre ans, il a terminé T2 sur l'Ocean Course à Kiawah, sa septième victoire ou vice-champion des grands championnats depuis le début de la saison 2017. A marqué son cinquième top cinq en neuf départs au championnat de la PGA.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Workday à la concession : A terminé dans une égalité à trois pour la deuxième place aux Championnats du monde de golf-Championnat Workday à The Concession après avoir détenu l'avance de 36 trous. A marqué son deuxième T2 consécutif dans les WGC après une deuxième place au WGC-FedEx St. Jude Invitational 2020.
  • Gestion des déchets Phoenix Ouvert : A remporté le Waste Management Phoenix Open après être entré dans la ronde finale avec cinq coups de retard, remportant son huitième titre du PGA TOUR et son deuxième au TPC Scottsdale. A marqué sa première victoire sur le TOUR depuis les Championnats du monde de golf 2019-FedEx St. Jude Invitational. A battu pour l'aigle au 17e par-4 de 97 pieds, 5 pouces dans la ronde finale, devenant le premier vainqueur de l'événement à l'aigle n ° 17 dans la ronde finale. Entré dans la semaine avec des coupes manquées en trois départs consécutifs. Co-dirigé le domaine des Verts en pourcentage de régulation (86,11 %).
  • Tournoi des Maîtres : A terminé T7 au tournoi des maîtres, son deuxième top 10 consécutif à l'événement et son 13e top 10 en carrière dans un championnat majeur.
  • Vivint Houston Open : Après avoir servi en tant que conseiller des joueurs lors des rénovations du parcours de golf Memorial Park, il a terminé avec une paire de 65 au troisième et dernier tour pour terminer T5 au Vivint Houston Open. A marqué sa deuxième fois en affichant un 65 ou mieux dans chacune des deux dernières rondes d'un événement du PGA TOUR et la première depuis sa victoire aux Championnats du monde de golf 2019-FedEx St. Jude Invitational.
  • US Open: A terminé T4 à l'US Open en juin, son quatrième top cinq consécutif à l'événement (DNP en 2020).
  • Championnat de la PGA : À la recherche de son troisième titre de champion de la PGA en quatre ans, il a terminé T2 sur l'Ocean Course à Kiawah, sa septième victoire ou vice-champion des grands championnats depuis le début de la saison 2017. A marqué son cinquième top cinq en neuf départs au championnat de la PGA.
  • Championnats du monde de golf-Championnat Workday à la concession : A terminé dans une égalité à trois pour la deuxième place aux Championnats du monde de golf-Championnat Workday à The Concession après avoir détenu l'avance de 36 trous. A marqué son deuxième T2 consécutif dans les WGC après une deuxième place au WGC-FedEx St. Jude Invitational 2020.
  • Gestion des déchets Phoenix Ouvert : A remporté le Waste Management Phoenix Open après être entré dans la ronde finale avec cinq coups de retard, remportant son huitième titre du PGA TOUR et son deuxième au TPC Scottsdale. A marqué sa première victoire sur le TOUR depuis les Championnats du monde de golf 2019-FedEx St. Jude Invitational. A battu pour l'aigle au 17e par-4 de 97 pieds, 5 pouces dans la ronde finale, devenant le premier vainqueur de l'événement à l'aigle n ° 17 dans la ronde finale. Entré dans la semaine avec des coupes manquées en trois départs consécutifs. Co-dirigé le domaine des Verts en pourcentage de régulation (86,11 %).
  • Tournoi des Maîtres : A terminé T7 au tournoi des maîtres, son deuxième top 10 consécutif à l'événement et son 13e top 10 en carrière dans un championnat majeur.
  • Vivint Houston Open : Après avoir servi en tant que conseiller des joueurs lors des rénovations du parcours de golf Memorial Park, il a terminé avec une paire de 65 au troisième et dernier tour pour terminer T5 au Vivint Houston Open. A marqué sa deuxième fois en affichant un 65 ou mieux dans chacune des deux dernières rondes d'un événement PGA TOUR et la première depuis sa victoire aux Championnats du monde de golf 2019-FedEx St. Jude Invitational.

Qualifié pour les éliminatoires de la FedExCup pour la sixième saison consécutive, mais n'a pas participé en raison d'une blessure au genou, terminant n ° 104 au classement FedExCup et n'ayant pas réussi à se qualifier pour le championnat BMW pour la première fois de sa carrière. A battu une séquence de trois saisons consécutives avec une victoire. A enregistré deux classements parmi les 10 premiers, mis en évidence par un T2 dans sa défense de titre aux Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational, et a effectué huit coupes au cours d'une saison limitée à 13 départs.

  • Championnat de la PGA : Dans sa tentative pour un troisième titre consécutif de championnat de la PGA, il a terminé avec un score de 4 sur 74 pour terminer T29. Entré dans la ronde finale à égalité au quatrième rang. Il tentait de devenir le troisième joueur depuis 1920 à remporter le même tournoi majeur trois années de suite.
  • Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational : Dans sa défense de titre aux Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational, a débuté avec un 62 en route vers un T2. Il est devenu le premier champion en titre à terminer deuxième depuis Xander Schauffele au Tournoi des Champions Sentry 2020. A tenu une avance de deux coups après le premier tour, devenant le premier champion en titre du TOUR à détenir l'avance/co-leader des 18 trous depuis qu'il a mené directement après le premier tour du championnat PGA 2019. A commencé le premier tour avec quatre birdies consécutifs, ouvrant un tournoi sur une séquence de quatre Birdie pour la première fois de sa carrière.
  • LA COUPE CJ @ NEUF PONTS : Dans sa défense de titre à LA CJ CUP @ NINE BRIDGES, il a tenu T51 pendant deux tours avant de se retirer en raison d'une blessure au genou gauche.

A remporté trois fois, dont son quatrième championnat majeur (Championnat PGA) et son premier titre de Championnat du monde de golf (WGC-FedEx St. Jude Invitational), et s'est qualifié pour le championnat TOUR pour la quatrième fois en cinq saisons, terminant la saison à égalité au troisième rang en le classement FedExCup. A remporté la première place du premier Top 10 du Comcast Business TOUR en menant le classement FedExCup à la fin de la saison régulière. A défendu avec succès son titre au PGA Championship, devenant le premier joueur à remporter deux victoires consécutives à l'US Open et au PGA Championship. Il est devenu le cinquième joueur de l'histoire du PGA TOUR à terminer dans le top cinq des quatre tournois majeurs en une seule année et le cinquième à remporter un tournoi majeur et un WGC au cours de la même saison. A été l'un des deux joueurs à terminer chaque saison de 2016-17 à 2018-19 dans le top 10 du classement FedExCup, rejoignant Justin Thomas. A occupé la première place du classement FedExCup pendant quatre semaines, prenant la tête pour la première fois de sa carrière après sa victoire au WGC-FedEx St. Jude Invitational. Déplacé à la position n ° 1 du classement mondial officiel du golf pour la première fois de sa carrière après une victoire lors de son premier départ de la saison. A dirigé le PGA TOUR dans la moyenne des scores Par-4 (3,95) et co-dirigé dans les victoires (3) et les deuxièmes (3). A remporté neuf top-10 et n'a raté qu'une seule coupe en 21 départs.

  • Championnat du TOUR : A terminé T3 au championnat TOUR, son deuxième top 10 à l'événement et le troisième de sa carrière dans les éliminatoires de la FedExCup. A joué dans le groupe final de la ronde finale avec Rory McIlroy, terminant avec un score de 2 sur 72 pour égaliser Justin Thomas au troisième rang. A mené le domaine dans la distance de conduite (321,1 yards).
  • Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational : Avec un score de 16-moins de 264, il a remporté sa première victoire aux Championnats du monde de golf et son septième titre en carrière sur le PGA TOUR aux Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational. Entré dans la ronde finale avec un coup de retard sur Rory McIlroy avant de tirer un 65 sans bogey pour gagner par trois. Avec cette victoire, il a remporté les honneurs du Top 10 Comcast Business TOUR et est devenu le premier triple vainqueur de la saison. Devenu le cinquième joueur à remporter un WGC et un majeur au cours de la même saison, rejoignant Tiger Woods (huit fois), Geoff Ogilvy (2006), Rory McIlroy (2014) et Dustin Johnson (2016). Devenu le premier joueur à gagner sur le PGA TOUR en commençant la semaine au n ° 1 du classement FedExCup depuis Bryson DeChambeau au championnat Dell Technologies 2018.
  • Le championnat ouvert : Avec un T4 à l'Open Championship, il est devenu le cinquième joueur à terminer dans le top cinq des quatre tournois majeurs en une seule année, rejoignant Jack Nicklaus, Tiger Woods, Rickie Fowler et Jordan Spieth. A pris la première place du classement FedExCup pour la première fois de sa carrière.
  • US Open: Dans sa tentative de devenir le premier joueur depuis Willie Anderson en 1903-05 à remporter trois Internationaux des États-Unis consécutifs, il a terminé deuxième en solo, à trois coups de Gary Woodland. A obtenu son quatrième classement consécutif parmi les deux premiers dans des championnats majeurs (Win/2018 PGA Championship, T2/2019 Masters Tournament, Win/2019 PGA Championship, 2nd/2019 U.S. Open). Est devenu le premier joueur de l'histoire de l'US Open à enregistrer quatre scores dans les années 60 et à ne pas gagner (69-69-68-68). A mené le peloton des Verts en pourcentage de régulation (75,0%) pour le deuxième championnat majeur consécutif.
  • Championnat de la PGA : A remporté son quatrième titre majeur, ouvrant le championnat de la PGA avec un score de moins de 63 ans en route vers sa deuxième victoire consécutive lors de l'événement. Est devenu le premier joueur à remporter des titres consécutifs au championnat PGA et à l'US Open et a rejoint six autres en tant que vainqueurs de plusieurs titres aux deux tournois (Walter Hagen, Gene Sarazen, Ben Hogan, Jack Nicklaus, Lee Trevino et Tiger Woods). A été le 29e joueur à remporter quatre victoires dans des championnats majeurs et le premier depuis Rory McIlroy en 2014. Est devenu le quatrième joueur de l'ère moderne à remporter quatre tournois majeurs ou plus en huit départs, rejoignant Ben Hogan, Jack Nicklaus et Tiger Woods . A été le premier joueur à remporter le championnat PGA de fil à fil depuis Hal Sutton en 1983 (cinquième au total) et le premier dans un championnat majeur depuis Jordan Spieth au Masters Tournament 2015. A été le premier joueur de l'histoire du championnat PGA à détenir une avance de sept coups ou plus après 36 trous (7) et le premier à le faire après 54 trous (7). Le score de 128 sur 36 trous était le premier score de 128 ou mieux dans l'histoire des grands championnats. A mené le peloton dans les coups gagnés: Tee to Green (4,339 par tour), Strokes Gained: Approach the Green (2,383 par tour) et Birdies (19).
  • AT&T Byron Nelson : En tant que joueur le mieux classé sur le terrain à la fois à la FedExCup et au classement officiel mondial de golf, il a terminé quatrième en solo à l'AT&T Byron Nelson pour son deuxième top cinq dans une séquence de trois départs lors de l'événement. A mené le peloton en termes de distance de putts effectués, réalisant 433 pieds et 7 pouces de putts.
  • Tournoi des Maîtres : A publié quatre scores inférieurs à la normale, mis en évidence par un 66 au premier tour, pour égaliser Dustin Johnson et Xander Schauffele pour la deuxième place au tournoi des maîtres. A représenté le premier top 10 en quatre départs à l'événement. A joué le par 5 en moins de 13, à égalité avec Tony Finau pour le meilleur dans le domaine.
  • La Classique Honda : Bird a réussi deux de ses trois derniers trous lors de la ronde finale de The Honda Classic pour afficher un score de 4 sous 66 et revendiquer une part de la deuxième place avec Rickie Fowler à 8 sous 272. La deuxième place a marqué son septième sur le PGA TOUR et premier top-25 à l'événement en cinq départs.
  • LA COUPE CJ @ NEUF PONTS : À son premier départ de la saison et le premier depuis qu'il a été nommé Joueur de l'année du PGA TOUR 2017-18, a remporté la CJ CUP @ NINE BRIDGES à Jeju Island, en Corée du Sud, par quatre tirs contre Gary Woodland. A atteint 21 sous la normale sur 72 trous pour la première fois de sa carrière et a établi le record du tournoi. La ronde finale 64 comprenait un 9 de retour de moins de 29 ans mis en évidence par une finition birdie-birdie-par-eagle. A marqué son cinquième titre en carrière sur le PGA TOUR lors de son 105e départ sur le TOUR à l'âge de 28 ans, 5 mois, 18 jours. Déplacé au n ° 1 du classement mondial officiel du golf pour la première fois de sa carrière, supplantant Dustin Johnson.

Nommé joueur de l'année PGA TOUR, remportant l'US Open et le championnat PGA et terminant n ° 9 de la FedExCup. Il est devenu le premier joueur depuis Jordan Spieth en 2014-15 à remporter deux tournois majeurs la même saison. Avec son deuxième US Open consécutif, il est devenu le premier joueur depuis Curtis Strange en 1988 et 1989 à défendre avec succès son titre lors de l'événement. A terminé dans le top 10 du classement FedExCup pour la deuxième saison consécutive, réalisant 15 coupes en 17 départs, dont six top-10. A publié 63 rondes au plus bas de la saison à quatre reprises en 17 départs du PGA TOUR, y compris la ronde finale la plus basse de l'histoire du championnat THE PLAYERS. Clôture de la saison avec 13 rondes dans les années 60 dans quatre événements FedExCup Playoffs.

  • Ryder Cup : A disputé sa deuxième Ryder Cup pour les États-Unis et a obtenu une fiche de 1-2-1 pour la semaine au Golf National de Paris, en France. A été finalement battu par les Européens, 17,5-10,5. A fait équipe avec Tony Finau et a remporté le match à quatre balles du vendredi contre Justin Rose et Jon Rahm, 1-up, et a divisé par deux son match en simple contre Paul Casey.
  • LA CONFIANCE DU NORD : À égalité Justin Thomas et Patrick Cantlay pour la huitième place à THE NORTHERN TRUST. A remporté son premier top 10 en quatre départs à l'événement.
  • Championnat de la PGA : À son 100e départ en carrière sur le PGA TOUR, il a remporté son deuxième championnat majeur de la saison et son troisième au classement général, remportant le championnat de la PGA par deux coups sur Tiger Woods. À 16 moins de 264, a établi un record du championnat PGA de 72 trous. A égalé le record du championnat de la PGA pour le score le plus bas en un seul tour avec un score de moins de 7 63 au deuxième tour. Avec cette victoire, il est devenu le premier joueur depuis Jordan Spieth en 2015 à remporter deux tournois majeurs en une saison. Il est devenu le 20e joueur à remporter l'US Open et le championnat de la PGA au cours de sa carrière.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational : Fermé avec un score de moins de 67 ans pour terminer cinquième en solo aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational. A joué les deux normales 5 du Firestone Country Club dans un collectif de moins de 8 pendant la semaine en route vers son deuxième top 10 en quatre départs lors de l'événement.
  • US Open: Devenu le premier vainqueur à répétition à l'US Open depuis Curtis Strange en 1989 avec sa victoire d'un coup sur Tommy Fleetwood. Avec un score final de 1 sur 281, il est devenu le premier vainqueur du TOUR avec un score supérieur à la normale de 72 trous depuis le vainqueur de l'US Open 2013 Justin Rose (1-over). Déplacé au quatrième rang du classement mondial officiel du golf et au 13e rang du classement FedExCup après cette victoire, son troisième en 95 départs. À l'âge de 28 ans, 1 mois, 14 jours, est devenu le plus jeune joueur à remporter deux victoires consécutives à l'US Open depuis Ralph Guldahl en 1938 (28). La victoire était la cinquième consécutive dans un tournoi majeur par un Américain dans la vingtaine, datant de la victoire de Koepka à l'US Open 2017. En plus de devenir le 22e multiple vainqueur de l'US Open, il est devenu le septième à le faire au cours des années consécutives. Est devenu le quatrième champion en titre de l'US Open (cinq fois) à détenir l'avance/co-leader sur 54 trous l'année suivante : Bobby Jones (1924/a terminé 2e 1930/Won), Tom Watson (1983/2), Retief Goosen (2005 /T11), Koepka (2018/Won). A ouvert avec un 5-plus de 75, devenant le premier vainqueur depuis Raymond Floyd (1986) à ouvrir avec un 75-ou-plus.
  • Invitation Fort Worth : A terminé deuxième derrière Justin Rose (par trois coups) lors de sa première apparition au Fort Worth Invitational. La semaine a été marquée par les 7-moins de 63 au deuxième et dernier tour et a marqué son meilleur résultat depuis sa victoire à l'US Open 2017. A dépassé son précédent meilleur résultat de la saison (T2/Championnats du monde de golf-Champions HSBC, également remporté par Rose). Son total de 17 moins de 263 a dépassé son précédent score de 72 trous, le plus bas en carrière (265/2016 AT&T Byron Nelson). A mené le peloton de la semaine dans Strokes Gained: Off the Tee (+5.172).
  • LE Championnat des JOUEURS : Lors de la ronde finale du championnat THE PLAYERS, a fait un 2 au 16e par-5 (6-fer/208 yards) pour le quatrième albatros de l'histoire du tournoi et deuxième au n°16 (Rafa Cabrera Bello/2017/R4). Avec un 63, a enregistré le faible score du tour final (auparavant : 64/deux fois - Fred Couples/1996, Davis Love/2003) et a égalé le faible score de 18 trous (huitième cas le plus récent : Webb Simpson/2018/R2) dans L'histoire des JOUEURS.
  • Championnats du monde de golf-Champions HSBC : A commencé sa saison avec un T2 aux Championnats du monde de golf-champions HSBC, terminant à deux coups du vainqueur Justin Rose. A commencé le sixième tour final derrière le leader du troisième tour et a réussi un 71 de clôture pour son cinquième finaliste en carrière sur le TOUR.

A fait la coupe dans 20 des 24 départs (avec sept top-10) au cours de la campagne 2016-17, avec la saison marquée par sa première victoire majeure en championnat à l'US Open. A terminé l'année avec une 10e place, meilleure en carrière, au classement FedExCup et sa première apparition à la Presidents Cup.

  • Dunlop Phénix : Birdie les deux premiers trous de la ronde finale et termine avec un aigle au 72e trou pour conserver le titre Dunlop Phoenix, affichant un score de 4 sous 67 pour terminer 20 sous 264 au Phoenix Country Club de Miyazaki. A gagné par neuf coups sur son compatriote Xander Schauffele (71), le thaïlandais Prayad Marksaeng (67) et le sud-coréen Lee Sang-hee (72).
  • Championnat du TOUR : A affiché une fiche de 2-2-0 lors de sa première apparition à la Presidents Cup, aidant les États-Unis à remporter une victoire 19-11 sur l'équipe internationale. Ses deux victoires sont survenues en compétition à quatre balles alors qu'il était en binôme avec Dustin Johnson.
  • Championnat de la PGA : Avec des scores de 66-69-68-69--272 (-8), a été l'un des deux joueurs à afficher quatre scores inférieurs à la normale au championnat TOUR. Il a terminé seul à la sixième place à 8 sous 272.
  • Le championnat ouvert : A terminé T13 au championnat de la PGA alors qu'il cherchait à rejoindre Tiger Woods (2000), Jack Nicklaus (1980), Ben Hogan (1948) et Gene Sarazen (1922) en tant que joueurs qui ont remporté l'US Open et le championnat de la PGA la même année.
  • US Open: A terminé T6 à l'Open Championship alors qu'il cherchait à rejoindre les joueurs suivants qui ont remporté l'US Open et l'Open Championship consécutivement la même saison (5) : Tiger Woods (2000), Tom Watson (1982), Lee Trevino (1971), Gene Sarazen (1932), Bobby Jones (1926, 1930).
  • Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans : A remporté l'US Open à Erin Hills avec des manches de 67-70-68-67-272 pour son premier championnat majeur et son deuxième titre du PGA TOUR lors de son 80e départ du PGA TOUR à l'âge de 27 ans, 1 mois, 15 jours. Après un neuf d'ouverture de moins de 3 dans la ronde finale, trois puttés le 10e trou pour son cinquième bogey de la semaine, et le premier sur le neuf de retour. Avec trois birdies consécutifs aux trous 14, 15 et 16, et deux pars de clôture, il est venu d'un dos en début de journée pour sceller une confortable victoire à quatre coups sur Hideki Matsuyama et Brian Harman. À égalité avec le total de 16 sous de Rory McIlroy de 2011 pour la plupart des coups sous la normale après 72 trous à l'US Open. A partagé l'avance de 36 trous à 7 sous 137 avec Paul Casey, Brian Harman et Tommy Fleetwood. Est devenu le troisième joueur au cours des 30 dernières années à remporter l'US Open avec 67 ou mieux au tour final – Hale Irwin (1990), Tiger Woods (2000). A frappé 17 des 18 verts au tour final et a mené les Verts dans le règlement de la semaine avec 62 sur 72 (86,11 %). C'est la sixième fois au cours des 50 dernières années que le champion de l'US Open a gagné avec une marge de quatre coups ou mieux. C'était son cinquième départ à l'US Open et son 15e championnat majeur. L'un des trois joueurs à avoir réussi les quatre rondes sous la normale (Charley Hoffman, Brandt Snedeker).
  • Valero Texas Open : A fait équipe avec son frère cadet, Chase, un non-membre du PGA TOUR qui a obtenu une exemption de sponsor, pour participer au Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans. La paire a réussi un birdie aux trois derniers trous de la ronde finale pour un score de 10 sous 62 dans le format à quatre balles pour obtenir une finition T5, ce qui a permis à Chase de débuter sur le terrain lors du championnat Wells Fargo de la semaine suivante.
  • Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play : Au Valero Texas Open, a vaincu un score de 2 sur 74 au deuxième tour au TPC San Antonio avec des scores de week-end de 70-65 pour terminer seul deuxième à 11 sous 277, un coup derrière Kevin Chappell. En route vers ses moins de 65 ans dans la ronde finale, il a réussi un birdie au 72e trou pour se mettre à égalité en tête, jusqu'à ce que Chappell réussisse un birdie au trou à domicile par 5 pour la victoire. Le 65 était le score le plus bas de la journée et égalait le plus bas de la semaine.
  • Ouverture des Hôpitaux Shriners pour enfants : Avancé hors du jeu de groupe aux Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play avant de perdre face à Alex Noren (3 et 1) en huitièmes de finale pour terminer T9.
  • : À son premier départ de la saison 2018-19 du PGA TOUR et le premier depuis qu'il a été nommé joueur de l'année 2017-18 du PGA TOUR, il a remporté la CJ CUP @ NINE BRIDGES sur l'île de Jeju, en Corée du Sud, par quatre tirs contre Gary Woodland. A atteint 21 sous la normale sur 72 trous pour la première fois de sa carrière et a établi le record du tournoi. La ronde finale 64 comprenait un 9 de retour de moins de 29 ans mis en évidence par une finition birdie-birdie-par-eagle. A marqué son cinquième titre en carrière sur le PGA TOUR lors de son 105e départ sur le TOUR à l'âge de 28 ans, 5 mois, 18 jours. Déplacé au n ° 1 du classement mondial officiel du golf pour la première fois de sa carrière, supplantant Dustin Johnson.

Avancé aux éliminatoires de la FedExCup pour la deuxième fois consécutive, grâce à 10 top-25 en 18 départs au cours de la saison régulière du PGA TOUR. Parmi ceux-ci, cinq figuraient parmi les cinq premiers. S'est maintenu en vie pendant les trois premiers des quatre événements des séries éliminatoires, avant de terminer sa saison après le championnat BMW au n ° 35 du classement FedExCup. A gagné une place dans l'équipe des États-Unis pour la Ryder Cup pour la première fois.

  • Dunlop Phénix : A repoussé la montée en puissance du favori des fans Yuta Ikeda pour remporter le Dunlop Phoenix, avec des birdies sur les deux derniers trous menant à une victoire de moins de 65 ans et d'un coup sur Ikeda. Il s'agissait de sa sixième victoire internationale
  • Championnat des voyageurs : Faisant son premier départ à la Ryder Cup, il a inscrit une fiche de 3-1 lors de ses quatre matches lors de la victoire 17-11 des États-Unis à Hazeltine. Son total de trois points (à égalité avec Brandt Snedeker) était juste derrière les 3 ½ points de Patrick Reed. A clôturé la semaine avec une victoire dominante 5&4 sur le champion en titre des Masters Danny Willett.
  • US Open: Lors de son prochain départ, il a terminé T9 au Travelers Championship, mis en évidence par un troisième tour de 64.
  • FedEx St. Jude Classique : Malgré une blessure à la cheville encore douloureuse après l'US Open, il a réussi quatre tours de normale ou mieux au championnat de la PGA pour revendiquer une part de la quatrième place avec Hideki Matsuyama et Branden Grace. Avec trois oiselets et un aigle, il a joué le 18e trou par 5 du Baltusrol GC à 5 sous le par.
  • AT&T Byron Nelson : A enregistré son deuxième deuxième rang consécutif lors de son prochain départ à la FedEx St. Jude Classic. Souligné par un deuxième tour, sans bogey 65, a terminé le tournoi à 10 sous 270, trois coups derrière le vainqueur Daniel Berger. L'arrivée T2 a marqué sa deuxième performance consécutive parmi les trois premiers au TPC Southwind après une arrivée T3 en 2015.
  • Championnats du monde de golf-Dell Match Play : A terminé 15 sous 265 (avec Sergio Garcia) à l'AT&T Byron Nelson, mettant en place sa première éliminatoire sur le PGA TOUR. Perdu à la hauteur de Garcia, le finaliste qui en a résulté termine sa meilleure sortie sur le TOUR cette saison. Il est entré dans le tour final avec une avance de deux coups sur Jordan Spieth (marquant sa toute première avance sur le TOUR avant le tour final), mais son 1 sur 71 a ouvert la porte à la victoire de retour de Garcia. Avec des birdies sur les n° 7 et 9, il est passé à 17 sous au virage et a même porté l'avance à trois à un moment donné, mais a subi des bogeys consécutifs sur les n° 14 et 15. A amélioré sa finition dans chacun de ses trois départs lors de l'événement (MC/2014, T16/2015, P2/2016). Déplacé au n ° 23 de la FedExCup avec la participation aux séries éliminatoires.
  • Tournoi des Champions Hyundai : A remporté une place dans le dernier duo dimanche au Tournoi des champions Hyundai avec un score de moins de 63 ans au troisième tour, juste à un de moins du record du tournoi. Fermé avec un 2-moins de 71 pour terminer T3 et neuf coups derrière le vainqueur en fuite Jordan Spieth lors de son tout premier départ à Kapalua. A posté son deuxième top 10 de la saison avec une finition T8 au AT&T Pebble Beach Pro-Am.
  • Tournoi des Champions Hyundai : Participant aux Championnats du monde de golf-Dell Match Play pour la deuxième fois de sa carrière, il s'est qualifié pour les quarts de finale pour la première fois. Avait une fiche de 2-1 en groupe avec des victoires contre Billy Horschel et Jaco Van Zyl et a battu Matt Kuchar au quatrième tour. Perdu en quarts de finale contre le futur champion Jason Day pour une finition T5.
  • Défi du monde des héros : À moins de 270 ans, il a terminé septième en solo au Hero World Challenge, à sept coups du vainqueur Bubba Watson. Il a enregistré la meilleure performance des trois joueurs faisant leurs débuts lors de l'événement organisé par Tiger Woods. La semaine a été marquée par un 7-moins de 65 ans au troisième tour.
  • : Après avoir fait le voyage de Shanghai, Chine à Las Vegas, s'est retrouvé dans le groupe final dimanche à l'Open des Hôpitaux Shriners pour enfants grâce à une ouverture de 62. Il est entré dans la ronde finale à un coup de l'avance de Rod Pampling. A obtenu un brevet de moins de 67 ans au tour final pour terminer seul en deuxième position, son troisième finaliste sur le TOUR.

A connu une saison décisive, avec sa première victoire sur le PGA TOUR (Waste Management Phoenix Open), une 24e place à la FedExCup et les meilleurs chiffres en carrière dans les 10 premiers (huit), les 25 premiers (14) et des coupes (20 ). A sauté jusqu'à la 12e place du classement FedExCup en entrant dans les séries éliminatoires après avoir terminé T6 aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational, T5 au championnat PGA et T6 au championnat Wyndham.

  • Tour Championship par Coca-Cola : A clôturé la saison avec une finition T18 lors de son premier départ au championnat TOUR by Coca-Cola. Il a ouvert avec un pair 72 à Carnoustie lors du championnat Alfred Dunhill Links de l'European Tour début octobre. Était stellaire après cela, tirant un 69 au deuxième tour (à Kingsbarn) et des rondes de week-end de 64-67 à St. Andrews seulement pour tomber à deux coups du vainqueur Thorbjorn Olesen. Installé pour le T2 avec son compatriote Chris Stroud en Ecosse.
  • Championnat de Wyndham : A terminé T6 au championnat Wyndham lors de son deuxième départ en carrière à Greensboro.
  • Championnat de la PGA : A surmonté un 1-plus de 73 lors de la manche d'ouverture du championnat de la PGA avec des scores ultérieurs de 69-67-66 pour terminer T5 à 13-moins de 275 à Whistling Straits. Au premier tour, ont suivi trois bogeys consécutifs avec cinq birdies consécutifs, sur les numéros 10-14. En route vers son 66 dimanche, il a réalisé six birdies et un eagle, contre seulement deux bogeys.
  • Omnium canadien RBC : A terminé T10 à l'Open Championship à St. Andrews, stimulé par la fermeture sans boguey dans les 37 derniers trous. A cinq top-20 en seulement 10 participations à des championnats majeurs, mené par un T4 à l'US Open 2014. Son précédent meilleur résultat à l'Open Championship était T67 en 2014.
  • FedEx St. Jude Classique : A occupé la tête du deuxième tour de la FedEx St. Jude Classic. Finalement terminé T3 après les rondes du week-end de 71-70.
  • Gestion des déchets Phoenix Ouvert : Lors de son premier départ au Waste Management Phoenix Open, il a commencé le dernier tour à trois coups de l'avance de 13 sous de Martin Laird. A tiré un 5 moins de 66 sans bogey dimanche, mis en évidence par un putt d'aigle de 50 pieds depuis le green au 15e trou par 5 pour remporter sa première victoire en carrière sur le PGA TOUR par un coup contre Bubba Watson, Ryan Palmer et Hideki Matsuyama . A terminé à moins de 269 ans. Interrogé sur la confiance qu'il dégage, il a déclaré qu'il l'attribuait à un changement de personnalité positif qu'il a subi lorsque sa mère est devenue une survivante du cancer.
  • Ouverture des Hôpitaux Shriners pour enfants : A enregistré des top-10 consécutifs pour la première fois sur le PGA TOUR avec quatre tours dans les années 60 aux Hôpitaux Shriners pour enfants ouverts à T4, cinq coups derrière le vainqueur Ben Martin.
  • Frys.com Ouvert : A ouvert la saison avec des classements consécutifs dans le top 10 au Frys.com Open (T8) et au Shriners Hospitals for Children Open (T4), marquant la première fois qu'il décrochait des top 10 consécutifs sur le TOUR.

A fait 12 des 16 coupes sur le PGA TOUR, avec deux top 10 en tant que non-membre. A gagné suffisamment de points/d'argent FedExCup pour les non-membres au cours de la saison pour obtenir une adhésion temporaire spéciale. Cela lui a permis de terminer parmi les 125 premiers de la liste des points FedExCup des non-membres pour gagner sa carte TOUR pour la saison 2014-15. A terminé huitième au classement final de l'European Tour's Race to Dubai après l'événement final fin novembre 2014. À la suite de l'événement, l'European Tour l'a nommé Sir Henry Cotton Rookie of the Year.

  • Ouverture de Turkish Airlines : A commencé la dernière manche du Turkish Airlines Open de l'European Tour en novembre 2014 à égalité au cinquième rang, à deux coups du leader des 54 trous, Wade Ormsby. A réalisé quatre oiselets sur les neuf premiers au Montgomerie Maxx Royal, puis a ajouté un autre oiselet au n ° 10 et un aigle au n ° 13 lors de son sans bogey, 7-moins de 65 ans qui a conduit à son premier titre sur le circuit européen, un triomphe en un coup sur Ian Poulter. A joué ses 33 derniers trous au pair ou mieux. Il s'agissait de sa cinquième victoire depuis qu'il est devenu professionnel et du premier titre de l'European Tour avec quatre victoires sur l'European Challenge Tour.
  • Championnat Alfred Dunhill Links : A tiré des rondes de week-end de 64-68 au championnat Alfred Dunhill Links de l'European Tour en octobre 2014 à T9, quatre coups derrière le champion Oliver Wilson.
  • Omega European Masters : En septembre, a participé à l'Omega European Masters en Suisse, terminant à un coup des éliminatoires David Lipsky-Graeme Storm. A connu quatre manches sous-70 à Crans-sur-Sierre GC (65-65-66-67) à T3 avec Tyrrell Hatton.
  • US Open: A terminé T4 à l'US Open au numéro 2 de Pinehurst, à 10 coups du vainqueur en fuite Martin Kaymer. En terminant parmi les quatre premiers, vous vous assurez une place à l'US Open 2015. Son apparition en Caroline du Nord était son quatrième départ dans un tournoi majeur, avec sa seule autre coupe à venir au championnat PGA 2013 (T70).
  • Classique du désert Omega Dubaï : Sur le circuit européen, disputé à l'Omega Dubai Desert Classic, ouvrant 69-65 à Emirates GC pour asseoir un coup sur l'avance de 36 trous de Rory McIlroy. Terminé avec des manches de 70-70 à T3 avec Romain Wattel, à deux coups du vainqueur Stephen Gallacher.
  • Frys.com Ouvert : Faisant son premier départ dans un championnat non majeur du PGA TOUR, il a terminé T3 à l'Open Frys.com. Des rondes de 67-64 ont mené à une avance d'un coup de 36 trous, suivie d'une troisième ronde de 67 et d'un avantage de deux coups avec 18 trous à jouer. Les espoirs de titre ont été anéantis avec des bogeys sur les n°16 et 17, terminant à trois coups derrière le champion Jimmy Walker.
  • Omega European Masters : A réussi quatre manches sous-70 en septembre jusqu'à T7 à l'Omega European Masters en Suisse.
  • Le championnat ouvert : A obtenu une place dans l'Open Championship, remportant les honneurs de médaillé lors des finales internationales de qualification pour l'Europe, en tirant des rondes de 69-65 à Sunningdale. Seuls les autres départs du PGA TOUR jusque-là sont arrivés au PGA Championship (T70). A raté la coupe à l'Open.
  • Défi Hydro écossais : La troisième victoire de la saison, une victoire qui lui a valu une promotion immédiate sur le circuit européen, est survenue au Scottish Hydro Challenge, une victoire à trois coups sur Byeong-Hun An, Andrea Pavan, Steven Tiley et Sam Walker. A tiré un 62 de troisième ronde au Macdonald Spey Valley GC à Aviemore, en Écosse. En gagnant trois fois, il est devenu le premier Américain à remporter trois épreuves du Challenge Tour en une saison et a rejoint Taco Remkes (2008), Edoardo Molinari (2009), Benjamin Hebert et Sam Little (2011) et Kristoffer Broberg (2012) pour remporter le Challenge Tour's in-season promotion.
  • Fred Olesen Challenge de Espana: Second victory came on the Canary Islands, a whopping 10-shot triumph over Luis Claverie at the Fred Olesen Challenge de Espana. Trailed by one shot after 18 holes and was tied with Edouard Dubois at the halfway mark. He took control of the tournament with a second 64 for the week, his 7-under day in the third round giving him a four-shot lead with 18 to play. His final-round, 5-under 66 earned him the 10-stroke victory over three players. His win shattered the European Challenge Tour's margin-of-victory record of eight strokes, jointly held by Bradley Dredge (2003 Madeira Islands Open) and Markus Brier (2004 Austrian Open).
  • WNB Golf Classic: Made his Korn Ferry Tour debut, at the WNB Golf Classic, opening with a 74 in Texas and then shooting three consecutive sub-par rounds (68-71-71) to T40.

Committed to a full schedule in Europe and won three times on the European Challenge Tour, earning an immediate promotion to the European Tour for the remainder of the season and into 2014. First victory of the campaign came at the Montecchia Golf Open, shooting a third-round 62 and coasting to a seven-shot victory over Agustin Domingo in Padova, Italy.


PROSPERITY

Mass-produced consumer goods like automobiles and ready-to-wear clothes were not new to the 1920s, nor were advertising or mail-order catalogues. Mais quelque chose was new about Americans' relationship with manufactured products, and it was accelerating faster than it could be defined. Not only did the latest goods become necessities, consommation itself became a necessity, it seemed. Was that good for America? Oui, said some&mdashpeople can live in unprecedented comfort and material security. Not so fast, said others&mdashcan we predict where consumerism will take us before we're inextricably ?

Collected commentary. Advertising, installment buying, consumer credit, the allure of ever-better mass-produced goods&mdashdid these herald the triumph or decay of American civilization? Illustrated with numerous advertisements, this collection samples the ardent opinions voiced by champions and critics of "consumptionism" in the 1920s. What was the core of their disagreement? Did they agree on any central points? How does their discussion resemble today's commentary on consumerism? Selections can be divided among students for research and classroom discussion. (16 pp.)

The Cathedrals of Fifth Avenue, oil on canvas, 1931. In a personal style unique among the American modernists, artist Florine Stettheimer created her Cathedrals series to showcase, and whimsically satirize, New York City's pre-eminence in entertainment, consumerism, finance, and art. The four large paintings&mdasheach five feet by four feet&mdashare flamboyant, witty, unapologetically busy, and incontestably eye-catching. Each unfurls from a central arch, the "cathedral altar," and is constructed like an "elaborate stage design for an over-the-top Broadway musical production number." 1 In The Cathedrals of Fifth Avenue, the "cathedrals" are the secular temples of consumer worship&mdashthe exclusive shops and restaurants of Fifth Avenue, their names and logos emblazoned in the sky like fireworks. At center is the cathedral "altar," modeled on the entrance to St. Patrick's Roman Catholic Cathedral, as a society wedding party exits the church and enters the enticing secular domain of Fifth Avenue. What response to the painting, and to consumerism, do you think Stettheimer intended? Why is the painting fun to look at (and why is it important to ask)? Compare The Cathedrals of Fifth Avenue avec The Cathedrals of Broadway in this collection. (2 pp.) METROPOLITAN MUSEUM OF ART/NHC

Humorists on salesmanship. "For better or for worse," wrote consumer activist Stuart Chase, "we have entered the Age of the Salesman. The final objective of the salesman is to put it across, to get away with it, to secure the order. The signature on the dotted line becomes the Supreme Good." 2 In numerous articles with hard-hitting prose, Chase warned Americans of the wiles of modern salesmanship. And in their unique fashion, so did humorists. Here we read columns by two of the most popular humorists of the 1920s&mdashthe urban wit Robert Benchley, on "How to Sell Goods," and the "cowboy philosopher" Will Rogers decrying slogans in advertising and politics. (See Rogers on credit buying and Chase on the "Age of the Salesman" in the collected commentary.) What unique modes of conveying a message does humor offer? What constitutes a successful use of humor in persuasive prose? (4 pp.)

Silent theater commercials. Imagine yourself settled into a movie theater seat and viewing these brief ads for flour, hand cleaner, and the electric refrigerator before the main feature. How did the producers hope to motivate the viewers to buy the products? What did they use as visual enticement? What information did they convey? Did any use humor? Which of the three ads was most successful, in your opinion? How do they compare with movie theater advertising today? LIBRARY OF CONGRESS


Introduction

Childhood screen-time has increased over the years[1–4]. Increased screen-time has been associated with unhealthy dietary patterns, poor sleep quality, cardiovascular disease, and obesity[5] in children. In 2016, the new Canadian 24-hour Movement Guidelines[6, 7] recommend that children aged five and over should have less than two-hours of screen-time/day, while limiting screen-time to less than one-hour/day for two-four year olds. It has been estimated that children between three to five years old are exposed to an average of two-hours of screen-time per day[8–13] in Canada.

There has been a significant increase in screen options in recent years, from device choices to streaming content, with rising concern that screen-time may have negative consequences for mental health[14]. Studies of school-aged children have shown associations between increased television viewing time and attention problems[15–17]. The Dunedin Study found that increased television viewing from five to eleven years old was associated with attention problems in adolescence[18]. In their study sample, children reportedly watched an average of 2-hours of television each day between[18]. Recent study examining adolescent sedentary behaviors among suggested that screen-time should be considered a risk factor for attention deficit hyperactivity disorder (ADHD) symptoms[19]. Swing et al[20] reported that television viewing time greater than 2-hours per day was associated with increased attention problems among older children. A meta-analysis concluded that television viewing or gaming among 4–17 years old children was modestly associated with later ADHD symptoms[4]. Reports in toddlers and preschoolers have linked television viewing time above 1.5 hours to later behavioral and emotional problems[8]. There is less research examining associations between screen-time exposure and behavioral development in the preschool years. Most studies have focused on school-aged children, only considered traditional screen sources such as television viewing, or did not allow for many potential confounders.

We analyzed data from the population-based Canadian Healthy Infant Longitudinal Development (CHILD) birth cohort study to determine associations between screen-time and behavioral outcomes at age 5 years. Prolonged screen-time may displace time spent in other activities such as active play important to promoting development in young children[21, 22]. The extensive CHILD Study assessment allowed us to examine major determinants of mental health including movement behaviors (e.g. screen-time, sleep, physical activity) in addition to important covariates such as parenting stress, socioeconomic status, marital status, and breastfeeding. We investigated whether parents of children exposed to more screen-time reported more externalizing and internalizing behavior problems at 5 years of age. We sought to determine if increased screen-time above the Canadian recommended guideline is associated with clinically significant behavior problems in young children. We hypothesized that children exposed to screen-time above the 2-hour threshold would exhibit clinically significant (T-Score ≥65) ADHD type behavior problems.


Révolution française

The turmoil of the French Revolution created opportunities for ambitious military leaders like Napoleon. The young leader quickly showed his support for the Jacobins, a far-left political movement and the most well-known and popular political club from the French Revolution.

In 1792, three years after the Revolution had begun, France was declared a republic the following year, King Louis XVI was executed. Ultimately, these acts led to the rise of Maximilien de Robespierre and what became, essentially, the dictatorship of the Committee of Public Safety. 

The years of 1793 and 1794 came to be known as the Reign of Terror, in which many as 40,000 people were killed. Eventually the Jacobins fell from power and Robespierre was executed. In 1795, the Directory (the French Revolutionary government) took control of the country, a power it would it assume until 1799.


Ecological Footprint

Ecological Footprint accounting measures the demand on and supply of nature.

On the demand side, the Ecological Footprint adds up all the productive areas for which a population, a person or a product competes. It measures the ecological assets that a given population or product requires to produce the natural resources it consumes (including plant-based food and fiber products, livestock and fish products, timber and other forest products, space for urban infrastructure) and to absorb its waste, especially carbon emissions.

The Ecological Footprint tracks the use of productive surface areas. Typically these areas are: cropland, grazing land, fishing grounds, built-up land, forest area, and carbon demand on land.

On the supply side, a city, state or nation’s biocapacity represents the productivity of its ecological assets (including cropland, grazing land, forest land, fishing grounds, and built-up land). These areas, especially if left unharvested, can also serve to absorb the waste we generate, especially our carbon emissions from burning fossil fuel.

Both the Ecological Footprint and biocapacity are expressed in global hectares —globally comparable, standardized hectares with world average productivity.

Each city, state or nation’s Ecological Footprint can be compared to its biocapacity.

If a population’s Ecological Footprint exceeds the region’s biocapacity, that region runs a biocapacity deficit. Its demand for the goods and services that its land and seas can provide—fruits and vegetables, meat, fish, wood, cotton for clothing, and carbon dioxide absorption—exceeds what the region’s ecosystems can regenerate. In more popular communications, we also call this “an ecological deficit.” A region in ecological deficit meets demand by importing, liquidating its own ecological assets (such as overfishing), and/or emitting carbon dioxide into the atmosphere. If a region’s biocapacity exceeds its Ecological Footprint, it has a biocapacity reserve.

Conceived in 1990 by Mathis Wackernagel and William Rees at the University of British Columbia, the Ecological Footprint launched the broader Footprint movement, including the carbon Footprint, and is now widely used by scientists, businesses, governments, individuals, and institutions working to monitor ecological resource use and advance sustainable development. The most prominent calculations are those produced for countries. We call those the National Footprint and Biocapacity Accounts.

A rich and accessible introduction to the theory and practice of the approach is available in the book Ecological Footprint: Managing Our Biocapacity Budget (2019).


McGraw-Hill Reading Wonders

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Please email me with any corrections needed. I work on these late at night and make many mistakes.

Copyright ©-The Teacher's Guide 2014-Free worksheets, printouts, lesson plans, SMARTBoard templates, and more.


Board resolution for opening of a company bank account

CERTIFIED TRUE COPY OF THE RESOLUTION PASSED AT THE MEETING OF THE BOARD OF DIRECTORS OF (NOM DE LA COMPAGNIE) HELD AT THE REGISTERED OFFICE OF THE COMPANY AT ( ADDRESS ) AU (DATE) AT (TIME)

A proposal to open a current Account with the (Bank Name and Address) was placed before the Board for conducting its day-to-day financial transactions. After discussions, the Board unanimously:

“RESOLVED THAT Current Account in the name & style of ‘ (NOM DE LA COMPAGNIE) be opened with the (Bank Name and Address), for the operations of the activities of the Company and that the following Authorized Signatory(ies) of the Company be and are hereby authorized to open and operate the said account:

  1. THAT the said Bank be instructed to accept and act upon any instructions relating to the account kept in the name of the Company or relating to any transactions of the Company with the Bank, provided the instructions are signed by the authorized signatory(ies) of the Company in the manner mentioned as above.
  1. THAT the said Bank be instructed to accept receipts for money, deeds, securities or other documents or papers or property or any indemnities given on behalf of the Company provided they are signed by the authorized signatory(ies) of the Company in the manner as mentioned above.
  1. THAT the bank be furnished with a list of the names of Directors of the Company and a copy of the Memorandum & Articles of Association and be from time to time informed by notice in writing under the hand of the Directors/Authorized Signatory of the Company of any changes which may take place therein and be entitled to act upon any such notice until the receipt of further notice under the hand of any Directors / Authorized Signatory.
  1. THAT the resolution be communicated to the Bank and remain in force until duly rescinded and notice thereof in writing be given to the Bank by any of the Directors of the Company.”

“RESOLVED FURTHER THAT the aforesaid power entrusted to the said official shall be valid and effective unless revoked earlier by the Board or shall be exercisable by him so long as he is in the concerned to the Company.”

“RESOLVED FURTHER THAT all acts, deeds, things, matters, etc. as aforestated shall be deemed to be valid and enforceable only if they are consistent with the instant resolution as may be relevant in this case and that the Board shall not be responsible for any acts beyond the scope of the aforestated powers done by (Name of the authorized person(s) and such invalid, illegal acts, and acts done beyond the scope of powers granted in this Resolution shall not bind the Company against any third parties or before any authorities in any manner and that the Board shall not be answerable in that behalf.”

“RESOLVED FURTHER THAT a certified copy of the resolution be given to any one concerned or interested in the matter.”

(NOM DE LA COMPAGNIE)

(Director Name)


Children's Christmas Games and Activities - Christmas Fun

Printable Christmas Cards
Type your message into these quarter-fold cards. Each card can have a salutation, message and signature - just like writing a real letter!

Print the card and color with crayons or colored pencils. Fold and insert into our envelope that you can learn how to address.

Shhhh. Amazon Secret Sale ! (unadvertised discounts)
Items are sorted by ages and categories. Includes Angry Birds, Legos, Barbie, Dora, Leapfrog Learn-to-Read, Webkinz, Transformers et plus!

40 - 75% off Toys and Games - Once you get to the secret sale page, use the navigation on the left to find toys on sale by age or brand name. (affiliate link)

40 - 75% off Cameras and Accessories - Once you get to the secret sale page, use the navigation on the left to find cameras on sale by brand name. Some great deals if you shop right! (affiliate link)

Other activities you may be interested in:

Note: Christmas holiday resources can be found in two separate categories.


37 thoughts on &ldquo PubMed Journals will be shut down &rdquo

This post is not very useful as it does not provide suggestions for alternatives !!

Qu'est-ce que ça veut dire? I followed a link to an article and I get this page? How am I supposed to see the article?!

I am in the same situation, what a ……. is that, are you kidding us?

The PubMed Journals site now redirects here, as that experiment is now over. You should be able to search and find articles on PubMed, as usual. Please email us at [email protected] if you’re having trouble.

Same lol I am supposed to research something but I guess I am kind of screwed now

Does this mean that PubMed will no longer be publicly accessible? Surely not? What DOES it mean? Where is the headlined article? Will someone reply to this? I see similar questions, but no replies.

This means that the PubMed Journals experimental site is no longer available. You can read this blog post if you’d like to know what features PubMed Journals had.

PubMed, however, is still publicly accessible.

Terrible news. I have referred so many of my students to this to help them as teachers. I guess another budget cut in the wrong place.

Yes terribly unfair and in-adapted to the actual situation, it should have been more opened instead, incredible and so disappointed !

OMG! WhAT. NOOOooo!! This is HORRIBLE NEWS! I feel like a part of me has been robbed, lost and taken from me with no regard! Say this isnt so!! WHY.

NOO pleas, still PubMed publications are more reliable

PubMed offered the ability to maximize easy access to current research from the laboratories around the world from your home computer!! in any article, citations of information could be checked for interpretation versus accuracy. Any new ideas could be explored for possibility of validity. The site leveled the playing field for a scientist in city college without a lab versus labs in Harvard or Yale. Innovation without funding versus current accepted funded theories have research results at their finger tips, free of pre-conceived prejudice. The site provides the most fertile basis and potential for new discoveries without bias. Your PubMed is a HUGE success! Continue to provide a portal for unbiased access to immediate unfolding research to foster science based creativity.

Is this because of the current Trump administration ?

At NCBI, we’re constantly working to improve our resources and serve you as best as we can. Sometimes that requires retiring tools or other resources. PubMed Journals was an NCBI Labs experiment, which means that it was always subject to changes or retirement. We hope to include features from PubMed Journals into future NCBI products.

Thanks for sharing this valuable and authentic information with us. Please share something more knowledgeable like that.


Voir la vidéo: Ces Découvertes Mystérieuses Ont Choqué Les Scientifiques! (Décembre 2021).