James Earp


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

James Earp est né dans le comté de l'Ohio le 28 juin 1841. Il s'est enrôlé dans le 17th Illinois Infantry en 1861 et a été membre de l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession. Il quitte l'armée après avoir été grièvement blessé à Fredericktown, Missouri, le 31 octobre 1861.

Earp a rejoint le reste de la famille à Colton, en Californie, avant de déménager à Helena, dans le Montana. Il a également vécu à Pineswell, Missouri et Newton, Kansas, avant d'épouser Nellie Ketchum le 18 avril 1873. Pendant un certain temps, il s'est installé à Wichita avant de travailler comme adjoint du shérif Charles Bassett à Dodge City.

En 1879, James Wyatt a déménagé à Tombstone avec ses trois frères, Virgil Earp, Wyatt Earp et Morgan Earp. Contrairement à ses frères, James n'a pas été impliqué dans les événements d'OK Corral.

Morgan Earp a été tué alors qu'il jouait au billard avec Wyatt Earp le 18 mars 1882. Des témoins oculaires ont affirmé que Frank Stilwell avait été vu en train de fuir la scène du crime. Trois jours plus tard, Stilwell est retrouvé mort. Un Mexicain également impliqué dans le crime a également été retrouvé assassiné dans un camp de bûcherons. On pense que Wyatt Earp était responsable de la mort des deux hommes.

James Earp et Virgil Earp ont emmené le corps de Morgan au domicile de ses parents à Colton, en Californie, pour l'enterrer. Il a ensuite vécu dans le comté de Shoshone, dans l'Idaho, avant de s'installer en Californie en 1890.

James Earp est décédé le 25 janvier 1926.


L'histoire gâchée de Tombstone, Arizona

Il est presque impossible de penser à Tombstone, en Arizona, sans évoquer immédiatement des images de fusillades et des légendaires frères Earp. Mais la tristement célèbre ville a eu des débuts beaucoup plus calmes. En 1877, un mineur d'argent nommé Ed Schieffelin se dirigeait vers les montagnes Dragoon, dans le sud-est de l'Arizona. Les soldats locaux ont dit à Schieffelin qu'il était plus susceptible de trouver sa propre pierre tombale avant de trouver de l'argent, mais le mineur robuste leur a prouvé le contraire. Après avoir touché un filon riche, Schieffelin a nommé sa mine par moquerie "la pierre tombale", et en 1879, une ville du même nom avait germé près des fouilles de Schieffelin.

Bien sûr, les choses ont rapidement pris une tournure violente. Les joueurs, les propriétaires de saloon et les prostituées sont descendus sur la ville naissante. Et assez tôt, Tombstone a été mis sur la carte grâce à la fusillade à l'O.K. Corral en 1881. Mais attendez, freinez une seconde. Dans quelle mesure l'histoire de Tombstone est-elle réellement basée sur des faits ? Était-ce vraiment aussi fou que le disent les films, ou est-ce un gros mensonge hollywoodien ? Eh bien, il s'avère que Tombstone mérite définitivement sa réputation sauvage et laineuse. Et si vous voulez en savoir plus sur "la ville trop dure pour mourir", alors prenez vos six-coups et préparez-vous pour l'histoire gâchée de Tombstone.


Pourquoi James Earp n'était-il pas un acteur majeur des troubles de Tombstone au début des années 1880 ?

Pourquoi James Earp n'était-il pas un acteur majeur dans les troubles de Tombstone au début des années 1880 ?

James a été grièvement blessé au bras gauche lors d'une escarmouche à Fredricktown, Missouri. Comme il n'avait pas beaucoup de fonction dans ce bras, il n'a pas participé à la fusillade. De plus, il était plus âgé (40 ans) que ses frères et Doc Holliday, et son âge a peut-être joué un rôle.

L'expert d'Earp, Casey Tefertiller, explique comment James a aidé ses frères : « James Earp a réglé certains problèmes, tels que l'obtention du mandat lorsque Wyatt Earp a découvert le cheval volé à Charleston avec Billy Clanton. Les Earps avaient également besoin de quelqu'un qui ne se battait pas pour s'assurer que leurs affaires seraient réglées en cas de problème. »

Articles Similaires

Selon la légende, Wyatt Earp a repoussé à lui seul une foule de mineurs de Tombstone qui tentaient de

Le Dr George Goodfellow est surtout connu comme le médecin qui a traité Morgan et Virgil Earp&hellip

Le légendaire Wyatt Earp de Stuart Lake a plus de cachet parmi les collectionneurs que le vrai homme derrière&hellip


Le mystérieux Morgan Earp

Dans la nuit du 18 mars 1882, à Tombstone, dans le territoire de l'Arizona, Wyatt et Morgan Earp et Doc Holliday assistèrent à une pièce au Schieffelin Hall. Par la suite, Morgan a voulu tirer au billard au salon de billard Campbell & Hatch's Saloon & Billiard. Pour les cinq frères Earp – James, Virgil, Wyatt, Morgan et Warren – l'air était chargé de tension.

Depuis que Virgil, Wyatt, Morgan et Doc Holliday avaient tué Tom et Frank McLaury et Billy Clanton lors de la fusillade mal nommée à l'O.K. Corral le 26 octobre 1881, Ike Clanton et les autres soi-disant Cowboys avaient proféré de nombreuses accusations et menaces. Même si les Earps et Doc avaient été innocentés des accusations de meurtre lors de la fusillade, les Cowboys avaient ponctué leurs menaces avec l'embuscade lâche de Virgil le 28 décembre 1881, paralysant définitivement son bras gauche. Wyatt était maintenant un maréchal américain adjoint et travaillait secrètement comme détective de Wells Fargo, tandis que Virgil frappé d'incapacité, bien que déchu de sa commission de chef de la police, était toujours un maréchal américain adjoint. Le problème de Tombstone n'était pas terminé.

C'était donc contre le meilleur jugement de Wyatt qu'il était assis sur une chaise contre le mur chez Campbell & Hatch, en train de regarder Morgan jouer au billard, quand peu avant minuit, deux balles ont explosé à travers une vitre supérieure de la porte arrière. Le premier frappa Morgan près de la colonne vertébrale, et le second fit éclater le mur à quelques centimètres de la tête de Wyatt. Morgan gisait dans une mare de sang sur le sol et a été transporté dans la salle de jeux adjacente. Selon le biographe de Wyatt Earp, Stuart Lake, Wyatt et Morgan avaient parfois discuté des « visions du paradis » que les gens voyaient en mourant. Maintenant, alors qu'il mourait, Morgan a chuchoté à Wyatt: "Je ne peux rien voir." Bien qu'une grande partie de la vie de Morgan reste entourée de mystère, il était réputé être le frère préféré de Wyatt. C'était donc une triste ironie que Morgan, 30 ans, soit décédé juste après minuit le 19 mars, le 34e anniversaire de son frère Wyatt.

On sait peu de choses sur Morgan Seth Earp, car il n'a jamais été assez connu pour créer beaucoup d'encre pour les journaux. Il est né à Pella, Iowa, le 24 avril 1851, avant-dernier fils de l'irascible patriarche Nicholas Earp. Devant Morgan se trouvaient le demi-frère Newton, James, Virgil et Wyatt, suivis de Warren. Le vagabond aux pieds de violon Nick Earp gagnait généralement sa vie en tant qu'agriculteur et politicien à temps partiel. Morgan a donc probablement travaillé sur la ferme familiale jusqu'à l'âge de 13 ans, date à laquelle, en 1864, il est allé en train de chariot avec ses parents, Wyatt, 16 ans, Warren, 9 ans, et sa sœur Adelia, 3 ans, de Pella. à Colton, Californie.

Une entrée du 24 novembre 1864 dans le journal d'un compagnon de voyage racontait comment Nick Earp "utilisait un langage très profane et jurait que si les parents des enfants ne fouettaient pas ou ne corrigeaient pas leurs enfants, il les fouetterait tous jusqu'au dernier". Ainsi, la discipline sévère de Nick et son insistance sur la loyauté et le dévouement à la famille avant tout ont contribué à façonner ses fils. Morgan Earp, qui deviendrait un aventurier fougueux et intrépide, était en train de devenir un homme de 17 ans en 1868 lorsque Nick a de nouveau déraciné sa famille et a déménagé à Lamar, Mo. La plupart des sources décriraient plus tard Virgil, Wyatt et Morgan comme minces et musclés. , blonds de 6 pieds qui se ressemblaient tellement qu'il était difficile de les distinguer.

Nick a attiré tous ses fils à Lamar, où Nick est rapidement devenu juge de paix et agent de police Wyatt. Wyatt s'est marié, mais sa femme, Urilla Sutherland, et son fils à naître sont décédés de façon inattendue à la fin de 1870. Peu de temps après, Wyatt, James, Virgil et Morgan se sont livrés à ce que les témoins ont décrit comme une « bagarre de rue de 20 minutes » avec les frères d'Urilla et d'autres membres de sa famille. les activités présumées de contrebande des deux familles. Après que le désolé Wyatt ait quitté la ville en raison des impôts qu'il avait perçus en tant qu'agent de police, lui et Morgan ont travaillé comme chasseurs de bisons dans le Texas Panhandle. Sœur Adelia se souvient : « Wyatt et Morgan sont allés chasser le bison… en 1871 et sont revenus en 1872 avec pas mal d'argent.

Blurb dans le Transcription quotidienne de Peoria en 1872 semblent jeter un éclairage négatif sur Wyatt et Morgan. Le journal du 27 février mentionne qu'ils ont été condamnés à une amende de 20 $ chacun et à des frais pour « avoir été retrouvés dans une maison de mauvaise réputation » à Peoria, dans l'Illinois. Selon le journal du 11 mai, les frères ont à nouveau été condamnés à une amende (chacun de 4,55 $) et envoyés en prison parce ils ne pouvaient pas payer. L'article du 10 septembre mentionne comment Wyatt et d'autres « broussards et proxénètes » (dont Sarah Earp, qui se faisait appeler la femme de Wyatt) ont été condamnés à une amende après avoir été arrêtés en lien avec une « maison flottante de prostitution ». Leurs noms apparaissent également dans l'annuaire de la ville de 1872. Les frères ont peut-être été entre deux chasses au bison, simplement « vivant » là-bas ou ont été actifs dans le secteur de la prostitution, comme le fut le frère James toute sa vie. Les historiens anti-Earp ont fait beaucoup de bruit sur cette histoire d'Earp, mais à cette époque, la prostitution n'était souvent pas considérée comme moins morale que, disons, les affaires bancaires.

À Wichita, Kan., en septembre 1875, Morgan a été arrêté et condamné à une amende de 1 $ et aux frais pour une infraction mineure non précisée. En avril 1876, le frère Wyatt, alors policier de la ville de Wichita, « a brutalisé » l'ancien maréchal de la ville Bill Smith pour avoir dénigré la décision du maréchal actuel Mike Meagher d'embaucher, ou de tenter d'embaucher, James, Morgan et peut-être Virgil Earp comme policiers supplémentaires. Aucun document officiel n'a été trouvé pour prouver que Morgan a jamais servi comme policier de Wichita.

Wyatt a déménagé en mai 1876 à Dodge City, où il était policier et plus tard maréchal adjoint de la ville. Ses frères et son père l'y rejoignaient parfois. Il existe des preuves que Morgan a servi des papiers légaux en tant que shérif adjoint du comté de Ford en 1875, avant que Wyatt n'y arrive. La légende raconte également que Morgan a servi comme policier de Dodge City à l'été 1876. Dans sa biographie Wyatt Earp, maréchal des frontières, et dans les notes qu'il a prises lors d'un entretien avec Wyatt en 1928, Lake déclare qu'au cours de l'hiver 1876-1877, Morgan a suivi Wyatt jusqu'à Deadwood, territoire du Dakota, en plein essor. Bien qu'aucun document n'ait fait surface pour confirmer que Morgan portait un badge à Dodge City, Lake ajoute qu'à la fin de 1877, Morgan a démissionné de son poste de shérif adjoint du comté de Ford et s'est dirigé vers le territoire du Montana, d'abord à Miles City, puis à Butte. Morgan a apparemment rencontré Louisa « Lou » Houston à Dodge avant de déménager dans le Montana. Et bien qu'elle soit généralement appelée sa femme, il n'y a aucune preuve qu'ils se soient officiellement mariés.

Le record de Benton du 14 juin 1878, rapporte la découverte « secrète » d'or dans les montagnes Bear Paw de la réserve indienne Blackfeet dans le nord du territoire du Montana, déclenchant une ruée de prospecteurs, dont Earp. Le 18 juillet Pionnier du quotidien des Black Hills a noté que le général John Gibbon et ses troupes avaient campé sur la rivière Teton pour empêcher les prospecteurs d'être « abattus par les Indiens ». Mais un texte de présentation dans le 25 juillet Pionnier du jour indique que le danger n'a pas effrayé Morgan : « M. Morgan Earpt [sic] est arrivé hier soir de la rivière Tongue, qu'il a quittée il y a environ trois semaines. A Miles City, il retrouve Doc Baggs, Jim Levy et Mike Smith. Ils ne semblaient pas avoir de point objectif mais ont dit qu'ils allaient dans la direction de Bear Paw et ne s'arrêteraient pas tant que quelqu'un ouvrirait la voie. Au cours du voyage, il estime que son groupe a dépassé 500 personnes, dont la plupart n'étaient pas bien armés et approvisionnés pour l'expédition, et certains étaient assez démunis.

Combien de temps Morgan est resté dans les Bear Paws, ou s'il y est même arrivé, est inconnu. Mais ici, nous voyons un Morgan Earp jeune et assez courageux pour chasser l'or malgré le risque qu'il perde son cuir chevelu au profit des Indiens. Il a également montré de la compassion pour ses collègues « timbreurs » qui étaient démunis et/ou n'avaient pas d'armes pour se défendre.

Les archives de la ville de Butte montrent que le 16 décembre 1879, la ville a nommé Morgan un policier. Il a servi en cette qualité jusqu'au 10 mars 1880, peut-être la date de son dernier chèque de paie, car les preuves suggèrent qu'il avait quitté Butte une semaine environ plus tôt. Au cours de ses jours au Montana, Morgan aurait tué le méchant Billy Brooks lors d'une fusillade à Miles City ou à Butte et aurait été lui-même blessé à l'épaule. Mais encore une fois, aucune preuve tangible n'existe que Morgan s'est jamais engagé dans une fusillade sur ce territoire.

À la fin de 1879, James, Virgil et Wyatt Earp et leurs épouses s'étaient installés dans la nouvelle ville en plein essor de l'argent de Tombstone, dans le territoire de l'Arizona, et Nick Earp vivait à Temescal, en Californie, près de San Bernardino et de Colton. L'épouse de Morgan, Lou, a écrit à sa sœur Agnès dans une lettre datée du 5 mars 1880 : maintenant depuis un certain temps, car il n'y a aucun moyen de gagner assez d'argent pour s'enfuir. Morgan est répertorié dans le recensement de juin 1880 pour Temescal. Dans une lettre du 19 juillet 1880, Lou écrit : « Mon mari part pour l'Arizona dans la matinée. Et en Morgan Earp, frère de l'ombre, le seul livre encore écrit sur Morgan, ajoute l'historien d'Earp Glenn Boyer : « Morgan a atteint Tombstone à la fin du mois de juillet 1880, juste à temps pour entrer dans le premier épisode des ennuis qui ont finalement conduit à sa mort.

Les pâturages luxuriants autour de Tombstone comptaient autant de voleurs que d'honnêtes éleveurs, et le mot Cow-boy était devenu synonyme de « brustler ». Les mines d'argent en plein essor et l'argent transporté à Tombstone pour le capital d'exploitation ont également fait du vol de diligence et du jeu des passe-temps lucratifs. Virgil a occupé une commission en tant que maréchal adjoint des États-Unis pendant la plupart du temps, les Earps étaient à Tombstone et a servi deux fois en tant que maréchal de la ville / chef de la police. Wyatt était un shérif adjoint du comté de Pima au cours de la seconde moitié de 1880 et un détective pour Wells Fargo, il serait un maréchal adjoint des États-Unis du 28 décembre 1881, jusqu'à ce qu'il quitte définitivement la région en mai 1882. Après que les fonctionnaires ont découpé le comté de Cochise hors de Le comté de Pima en février 1881, son nouveau shérif, Johnny Behan, était ouvertement de mèche avec les Cowboys. Ainsi, les Earps étaient les seules forces de l'ordre dans et autour de Tombstone. Mais même les honnêtes citoyens bénéficiaient du bas prix du bœuf volé. Ainsi, les Earps chargés de l'application de la loi sont devenus les méchants, tandis que les hors-la-loi de Robin Hood sont devenus les gentils. Les confrontations qui en ont résulté sont devenues connues sous le nom de querelle Earp-Cowboy.

Dans Morgan Earp : Frère de l'ombre, Boyer a écrit : « Morgan Earp n'a jamais reçu le mérite d'être un homme de loi assez juste et actif à part entière dans Tombstone & #8230. . " Et ainsi, pendant la majeure partie de son année et demie en tant que député, Morgan était le mystérieux troisième frère en arrière-plan, dont le nom apparaissait rarement dans les journaux.

Le 25 juillet 1880, deux jours avant que Wyatt ne prête serment en tant que shérif adjoint du comté de Pima, des voleurs volèrent une demi-douzaine de mules de l'armée américaine au Camp Rucker, à 80 kilomètres à l'est de Tombstone. Lieutenant J.H. Hurst et un groupe mixte de quatre soldats et quatre civils, dont le maréchal adjoint Virgil Earp et les frères Wyatt et Morgan, ont suivi les mules volées jusqu'au ranch McLaury, à 24 km à l'ouest de Tombstone. Pris en flagrant délit, les voleurs ont conclu un marché avec Hurst : ils ne lui remettraient les mules que s'il ordonnait d'abord aux Earps de retourner à Tombstone. Les Earps frustrés sont partis, mais le faible Hurst n'a pas récupéré ses mules et est reparti les mains vides. Cette confrontation était la première d'une longue série entre les Earps et les Cowboys.

Wyatt est monté sur un fusil de chasse pour les envois express de Wells Fargo jusqu'à ce qu'il soit nommé shérif adjoint du comté de Pima, le 27 juillet. Morgan a pris sa place en tant que "messager", comme on appelait les gardes. Les archives de Wells Fargo révèlent qu'en septembre 1880, Morgan a été payé 45,83 $ pour des services de messager. Et en octobre, novembre et décembre 1880 et janvier 1881, il a reçu 125 $ de « salaire général », vraisemblablement son salaire mensuel régulier en tant que messager de fusil de chasse. En février, il a été payé 95,80 $, enregistré comme la "dernière annonce" pour "Morgan Earp, messager". En mai, son salaire n'était que de 4,15 $, et en juin, il était de 16,65 $, plus 72 $ pour une « recherche de voleurs ». En octobre, il a été payé 12 $ pour « poursuite de voleurs » et en novembre, le « Earp Bros. » ont été payés 6,50 $ pour des services non spécifiés.

Le 17 août 1880, Épitaphe de pierre tombale a rapporté que le shérif adjoint du comté de Pima, Wyatt Earp, avait délégué Virgil et Morgan pour chasser quatre voleurs de chevaux se dirigeant vers le Mexique, mais qu'à Charleston, les deux ont acculé un voleur de mules mexicain « qui s'est battu jusqu'à ce que Morgan lui lance un six-coups sous le nez. " Le 25 août, Wyatt et Morgan se rendent à Watervale, à proximité, pour arrêter le coéquipier George McKinney pour avoir abattu le capitaine Henry Malcolm lors d'une altercation avec un troisième homme, Charles Mason. Morgan a emmené McKinney à la prison du comté de Pima à Tucson. Sa livraison de prisonniers à Tucson pour le shérif adjoint du comté de Pima Wyatt Earp et le maréchal américain adjoint Virgil Earp deviendrait une tâche souvent répétée.

Le 11 septembre Épitaphe a rapporté que Morgan était monté sur un fusil de chasse sur une scène jusqu'à Benson lorsqu'il a découvert que le coffre arrière s'était déchiré et que deux barres d'argent étaient tombées. En faisant marche arrière, Morgan et le chauffeur ont trouvé les barreaux gisant sur la route. L'incident a peut-être planté une graine pour des accusations ultérieures de la faction antiEarp selon lesquelles les frères étaient à l'origine de nombreux vols sur scène.

Un incident beaucoup plus grave s'est produit le 28 octobre lorsque le maréchal de Tombstone Fred White a tenté d'arrêter Curly Bill Brocius, qui, avec d'autres Cowboys ivres, avait "tiré sur la lune". En entendant les coups de feu, le shérif adjoint Wyatt Earp est arrivé derrière Brocius et l'a attrapé juste au moment où il remettait son six-coups à White. Le coup de feu a explosé et White est tombé mortellement blessé. Wyatt a donné un coup de bison à Curly Bill sur la tête et l'a mis en prison. Morgan et Wells Faro, l'homme infiltré Fred Dodge, montaient ensuite la garde pendant que Wyatt rassemblait les autres ivrognes. Lorsque Wyatt a emmené Brocius à Tucson pour un procès, Virgil et Morgan ont roulé avec un fusil de chasse pendant une partie du chemin, car ils craignaient qu'une foule de lyncheurs n'essaye de le pendre. Un juge a par la suite acquitté Brocius de meurtre parce que White avait qualifié la fusillade d'"accident" avant sa mort.

Et nous commençons donc à nous faire une photo de Morgan Earp à Tombstone, épinglant un badge chaque fois qu'on le lui demandait, mais jouant aussi aux tables chaque fois qu'il le pouvait. Lorsque le vieil ami de Wyatt, John H. "Doc" Holliday, s'est présenté à Tombstone à la mi-septembre, la légende raconte que Doc et Morgan sont également devenus des amis intimes. La légende dit également que les deux étaient colériques, bien que Boyer ait écrit que "Morg avait une nature assez aimable".

Après que Wyatt ait démissionné de son poste de shérif adjoint du comté de Pima le 9 novembre 1880, Morgan ne poursuivait plus les méchants pour lui, mais le maréchal adjoint Virgil Earp a continué à faire appel à Morgan en 1881. Deux autres amis de Wyatt Dodge City se sont également présentés - Luke Short en janvier et Bat Masterson en février. Wyatt a pris part à l'action à l'Oriental Saloon, et Bat et Short s'y sont installés avec Doc Holliday et les quatre autres frères Earp : James, Virgil, Morgan et Warren. Ironiquement, ils jouaient souvent aux cartes avec certains des Cowboys.

Pendant ce temps, les bruissements et les blocages de scène augmentaient en fréquence et en violence. Le chaudron a commencé à déborder dans la nuit du 15 mars 1881, lorsque quatre braqueurs ont tué le conducteur Budd Philpot et le passager Peter Roerig lors d'une tentative ratée de voler la scène de Tombstone à Benson. Le maréchal américain adjoint Virgil Earp, le détective de Wells Fargo Wyatt Earp, Morgan Earp, Masterson, le messager de Philpot, Bob Paul, et d'autres ont formé un groupe. Ils ont rapidement rattrapé un certain Luther King, que Wyatt ou Morgan « a persuadé » d'identifier les trois autres voleurs. Mais la poursuite exténuante de 400 milles du groupe s'est déroulée les mains vides, s'effondrant après que le cheval de Virgil soit tombé mort d'épuisement. Pire encore, les Cowboys ont accusé Doc Holliday d'être derrière la tentative de vol. Wells Fargo a secrètement donné carte blanche à Wyatt pour mettre fin aux vols de scène, et le 28 juin, Virgil a été nommé chef de la police de Tombstone en plus de son insigne de maréchal adjoint américain. Une confrontation avec les Cowboys était inévitable et Morgan Earp est resté avec impatience au milieu de l'action.

Le 13 août, mexicain Rurales tué "Old Man" Clanton (père d'Ike, Billy et Phin) et six autres Cowboys sur un troupeau de bétail volé à Guadalupe Canyon, juste de l'autre côté de la frontière dans le territoire du Nouveau-Mexique. Certains historiens pensent que Wyatt, Morgan et Warren Earp et Doc Holliday ont été impliqués dans les meurtres, ce qui aurait enflammé les tensions. En septembre, un groupe comprenant Virgil, Wyatt et Morgan a arrêté le méchant Pete Spence et Frank Stilwell, qui était l'un des adjoints du shérif Behan, pour avoir volé la scène à Bisbee le 8, provoquant de nouvelles frictions entre les Earps et les Cowboys. Le cow-boy Frank McLaury a ensuite arrêté Morgan devant le saloon de l'Alhambra et l'a averti: "Si jamais vous me poursuivez, vous ne me prendrez jamais." Morgan a répondu que si jamais il avait l'occasion de s'en prendre à McLaury, il l'arrêterait. Alors que Morgan s'éloignait calmement, McLaury a déclaré: "J'ai menacé la vie de vous les garçons, [et] depuis cette arrestation, ça va maintenant." Après cela, les Cowboys ont commencé à se vanter de vouloir tuer les Earps

Néanmoins, en octobre 1881, lorsque Geronimo et ses guerriers Apaches renégats sont partis sur le sentier de la guerre, menaçant la périphérie de Tombstone, un groupe d'Earp de 17 hommes qui comprenait Morgan a eu un échange étrangement pacifique avec Curly Bill Brocius au ranch McLaury dans la vallée de Sulphur Springs le le 6ème. Le chroniqueur George Parsons a écrit: "Le meilleur sentiment n'existait pas entre Wyatt Earp et Curly Bill, et leur reconnaissance l'un de l'autre était très hâtive et à une certaine distance", bien que Virgil "ait eu une conversation" avec Curly Bill avant que le chef hors-la-loi ne monte. désactivé. Apparemment, à ce moment-là, tout le monde était plus préoccupé par les Apaches.

Le 21 octobre, Wyatt, qui avait été nommé policier temporaire par son frère Virgil, envoya un « officier spécial » Morgan chercher Holliday à Tucson. Wyatt avait déjà passé un accord secret avec Clanton pour arrêter certains de ses amis voleurs de scène, et Clanton pensait que Wyatt avait trahi cette confiance envers Doc. Les historiens pro-Earp pensent que Wyatt a envoyé chercher Doc pour qu'il puisse confirmer à Ike que Wyatt ne lui avait rien dit. Mais les historiens anti-Earp pensent que Wyatt a envoyé Doc pour organiser une confrontation décisive avec les Cowboys, ce qui a entraîné cinq jours plus tard la fusillade.

Dans la nuit du 25 octobre, un Ike Clanton ivre s'est disputé avec Holliday à l'Alhambra. Morgan et Wyatt ont séparé la paire, puis Virgil est arrivé, menaçant d'arrêter Doc et Ike. Ike s'éloigna en marmonnant qu'il serait "après vous tous demain matin". Il s'est retrouvé à l'Occidental Saloon, se livrant à une partie de poker avec Tom McLaury et Johnny Behan mais aussi, curieusement, Virgil et éventuellement Morgan.

Le lendemain matin, le 26, Ike était de retour, proférant des menaces et marchant ivre dans les rues avec un six-gun et un fusil Winchester. Lorsque Virgil l'a confronté, Ike a essayé de retirer son sixshooter. Mais Virgil l'a transformé en buffle et, avec l'aide de Morgan, a traîné le méchant Clanton devant le tribunal. Au tribunal, Wyatt et Morgan sont entrés dans un autre barrage verbal avec Ike, Morgan offrant moqueusement à Ike son propre six-gun et le défiant de l'utiliser. Le juge A.O. Wallace a giflé Clanton avec une amende de 25 $ pour avoir porté une arme à feu dans les limites de la ville et a confisqué ses armes. Et alors que le Wyatt encore furieux quittait la salle d'audience, il a rencontré Tom McLaury, l'a transformé en bison et l'a laissé étourdi et saignant dans la rue. Ike Clanton avait finalement fait sauter le couvercle de la marmite.

Vers 14 h 30, Virgil Earp a conduit les « policiers spéciaux » Wyatt, Morgan et Doc Holliday vers un terrain vague de 15 pieds de large sur Fremont Street derrière l'O.K. Corral. Ils y sont allés pour désarmer tous les Cowboys portant illégalement des armes à feu. Peut-être qu'aucune des deux parties ne s'attendait à ce que la confrontation dégénère en une fusillade, mais ce fut le cas, avec environ 30 coups de feu tirés en 30 secondes. Billy Claiborne et Ike Clanton ont couru. Qui a tiré en premier reste une controverse sans fin. Tom et Frank McLaury et Billy Clanton ont été tués. Une balle a traversé le mollet droit de Virgil, une autre balle a effleuré la hanche droite de Doc, et Morgan a pris une balle transversalement de l'épaule droite à travers son épaule gauche. Dans une lettre du 31 janvier 1882 à sa sœur, Lou a écrit que son mari Morgan "a reçu une balle dans l'épaule, les deux lames ont été brisées et la colonne vertébrale légèrement blessée". On pense que Morgan s'est partiellement relevé après avoir été touché et a tiré le dernier coup de feu de la fusillade, touchant Frank McLaury sur le côté droit de la tête, le tuant sur le coup.

Morgan s'est remis de ses blessures et a continué à servir d'adjoint sur le terrain pour Virgil malgré de nouvelles menaces de Cowboy. Le lendemain de l'embuscade paralysante de Virgil le 28 décembre, le maréchal américain Crawley Dake a nommé Wyatt en tant que maréchal adjoint des États-Unis, et Morgan a continué à rouler en tant qu'adjoint sur le terrain pour Wyatt. Morgan faisait toujours cela lorsque les Cowboys l'ont assassiné le samedi 18 mars 1882.

Le dimanche 19, James Earp a emmené le corps de Morgan à Colton, en Californie, pour l'enterrement. Le lendemain matin Épitaphe a rapporté: "Le cortège funèbre est parti de l'hôtel Cosmopolitan vers 12h30 hier, avec la cloche du feu sonnant ses sons solennels de" Terre à terre, poussière à poussière. " (Voir l'histoire connexe dans le numéro d'octobre 2006 Far West.) La veuve de Morgan, Lou, a exprimé son désir de justice dans une lettre du 22 mars à un ami : « Dieu est trop juste pour laisser ses meurtriers impunis.

Un Virgil blessé et sa femme Allie ont quitté la ville le lundi 20 mars, également à destination de Colton, ne laissant que Wyatt et Warren à Tombstone. Rempli de culpabilité et de rage, avec Warren et Doc dans sa troupe, Wyatt a commencé sa tristement célèbre chevauchée de vendetta contre les Cowboys.

Même dans la mort, Morgan le mystérieux ne repose pas entièrement en paix. En 1892, les équipes de chemin de fer ont construit une nouvelle emprise à travers le cimetière de Slover Mountain de Colton, où le corps de Morgan a été enterré. Le 29 novembre de la même année, des travailleurs ont exhumé et réenterré les restes de Morgan et les autres corps au cimetière voisin de Hermosa Gardens. La légende suggère que leurs identités ont été brouillées pendant le déménagement, mais le personnel actuel du cimetière insiste sur le fait qu'il sait exactement quelle tombe est celle de Morgan. Le regretté historien d'Earp, Truman Fisher, a placé un nouveau marqueur corrigé au sommet de la tombe, remplaçant celui qui qualifiait Morgan de « US. Marshall » (mal orthographié). Bien sûr, Morgan n'a jamais été un maréchal américain de toute façon, mais un maréchal américain adjoint. Et dans un dernier tour ignoble, Hollywood a décrit à plusieurs reprises Morgan comme le frère faible, alors qu'il était tout le contraire.

De toute évidence, Morgan était resté fidèle à la loi, ou du moins à ses frères jusqu'à la fin. Puisqu'il n'a laissé aucun journal, ce qui l'a motivé dans sa courte vie restera à jamais un mystère. Néanmoins, son nom est devenu légendaire aujourd'hui. Il est sûr de dire que Morgan serait probablement mort inconnu s'il n'avait pas été le frère de Wyatt Earp et n'avait pas été impliqué dans la fusillade la plus célèbre du Far West.

Far West contributeur spécial Lee A. Silva est l'auteur de Wyatt Earp : une biographie de la légende ([email protected]).

Publié à l'origine dans le numéro d'octobre 2010 de Far West. Pour vous abonner, cliquez ici.


1. Il a passé la majeure partie de son enfance à Pella, dans l'Illinois

Wyatt Earp était trop jeune pour s'enrôler lorsque la guerre de Sécession a éclaté, bien qu'il ait tenté à plusieurs reprises de s'enfuir de chez lui et de mentir sur son âge aux recruteurs, chacun contrecarré par son père. Son père était un vétéran de la guerre du Mexique et responsable de la levée et de la formation des compagnies de troupes pour l'effort de guerre de l'Union. Au printemps 1864, Nicholas Earp, le père de Wyatt, organisa un train de wagons pour se rendre à San Bernardino dans la lointaine Californie et Wyatt y arriva à la mi-décembre, où il chercha du travail en utilisant l'expérience qu'il avait acquise en conduisant des wagons sur la croix. voyage à la campagne. Avant la fin de la guerre de Sécession, il était employé comme coéquipier en Californie.


James Earp : L'oublié

Tant de choses ont été écrites sur la légende du Far West Wyatt Earp et ses frères, Virgil et Morgan. Leurs exploits ont été dépeints dans des films apparemment un million de fois.

Mais combien de personnes ont même entendu parler de son frère aîné Jim ?

La vie de cet Earp en quelque sorte oublié a commencé le 28 juin 1841, à Hartford, Kentucky, lorsque James Cooksey est devenu le premier-né de Nicholas Porter et Virginia Ann Cooksey Earp.

Peu de temps après la naissance de Virgil deux ans plus tard, la famille (qui comprenait Newton, un demi-frère né lors du premier mariage de Nick) a déménagé du Kentucky à Monmouth, dans l'Illinois. Les Earp s'y sont installés juste assez longtemps pour voir la naissance de Wyatt en 1848, puis ont traversé le fleuve Mississippi jusqu'à Pella, Iowa, où deux fils et une fille sont nés : Morgan, en 1851, Warren, en 1855 et Adelia, en 1861.

Le 25 mai 1861, peu de temps après l'attaque confédérée de Fort Sumter, Jim s'est enrôlé dans l'armée de l'Union&# x2019s Company F, Seventh Illinois Infantry. Peu de temps après, Newton et Virgil le rejoignirent.

Alors qu'il se bat contre les rebelles à Fredericktown, Missouri, le 8 octobre 1862, Jim est blessé par balle à l'épaule gauche. Selon ses dossiers de pension, la blessure était suffisamment grave pour qu'il ne puisse plus jamais utiliser pleinement son bras gauche. Et immédiatement après l'incident, Jim a été renvoyé chez lui dans l'Iowa en congé de convalescence. Là, il attend sa libération, qui survient le 22 mars 1863.

Toujours en quête d'aventure et cherchant à gagner de l'argent, Jim a sauté sur l'occasion de partir dans l'Ouest lorsque ses parents ont décidé de retirer des enjeux de leur maison de l'Iowa pour déménager dans le sud de la Californie un an plus tard.

Toujours opportuniste, au moment où le train de wagons - qui comprenait Wyatt, Morgan, Warren et Adelia, 3 ans - a atteint le Nevada, Jim a abandonné le navire et s'est dirigé vers la ville en plein essor d'Austin. Bum épaule et tout, c'est probablement ici qu'il a choisi le jeu comme profession, une compétence assez formidable finalement transmise à ses jeunes frères.

Entre les visites occasionnelles avec sa famille, qui s'était installée dans une ferme juste à l'extérieur de San Bernardino en décembre 1864, Jim s'est rendu au Montana pour un séjour où il a travaillé comme joueur.

Lorsque Nick Earp a décidé de ranger tout le monde et de retourner dans le Midwest en 1868, s'installant à Lamar, dans le Missouri, James a retrouvé sa famille quelques années plus tard.

En 1877, les parents Earp retournèrent à nouveau dans le comté de San Bernardino, mais cette fois seuls Warren et Adelia les rejoignirent. Les garçons plus âgés étaient occupés à s'aventurer sur la frontière occidentale.

Jim a fait équipe avec le jeune Wyatt alors qu'il se dirigeait vers les villes de vaches du Kansas, Wichita et Dodge City. Là, le sympathique joueur s'occupait du bar tandis que son jeune frère s'était forgé une réputation d'homme de loi coriace.

En 1879, Virgil, nouvellement nommé maréchal adjoint des États-Unis pour le territoire de l'Arizona, écrivit à Jim et Wyatt à Dodge, les exhortant à le rencontrer dans une nouvelle ville minière d'argent appelée Tombstone, car les opportunités semblaient être illimitées. Peu de temps après, les frères se sont à nouveau réunis.

Peu de temps après leur arrivée en ville, les garçons d'Earp ont déposé plusieurs concessions minières. Jim a commencé à travailler à Vogan&# x2019s Bowling Alley, puis a trouvé un emploi de barman dans la salle d'échantillonnage nouvellement ouverte. Wyatt s'est immédiatement intéressé à certaines configurations de jeu tout en travaillant également comme messager de fusil de chasse pour Wells Fargo. Morgan a finalement repris ce poste lorsque Wyatt a été nommé shérif adjoint du comté de Pima.

Two years after the brothers arrival in Tombstone, Wyatt, Virgil, and Morgan had their celebrated “O.K. Corral” shootout with the Clantons and the Mc Laurys that would forever engrave their names in Western history.

It is due to this gunfight that the names of Wyatt, Virgil, and Morgan Earp have been immortalized in folklore and legend, while the name of James Earp — who was at home eating lunch when the first gunshots were being fired — has wallowed into oblivion.

After the shooting fiasco, Morgan was murdered, Virgil survived a nearly fatal ambush and there were retaliated killings of members of the cowboy gang.

Jim helped escort Morgan’s body by train to his parents’ home, which was now in Colton, and stayed there for a while before joining Wyatt in Idaho’s short-lived 𠇌oeur d𠆚lene Gold Rush” and then operating the White Elephant Saloon at Eagle City.

By 1885, Jim and brother Virgil were back in Southern California, dealing faro in the silver mining town of Calico, unfortunately as the 𠇋oom” was starting its downhill slide.

A short time later, Jim was back in the San Bernardino Valley. While Virgil and Nick established themselves as constable and justice of the peace in Colton, Jim worked as a stage driver around the area before opening up the Club Exchange Saloon on 𠇍” Street in San Bernardino with a man named J.H. Anderson.

After Jim’s wife, Bessie, died from a sudden illness on Jan. 22, 1887, he hit the road once again for a while before finally settling down for good in San Bernardino in the early 1900s.

While taking up quarters at various locations in town, Jim worked as a laborer until paralysis and high blood pressure forced him into retirement. Becoming more dependent on care from his sister, Adelia, he moved in with her family.

As Jim’s health worsened, the aging gambler needed a full-time nurse, a role provided by his grandniece, Hildreth Hallowell, who was living at 1236 W. 53rd St., in Los Angeles. He died there on Jan. 25, 1926 from a stroke at the age of 84.

When James Cooksey Earp’s body was returned to San Bernardino, Adelia paid for the funeral expenses. He was laid to rest in the 𠇋ubah” Plot” at Mountain View Cemetery.


Earp, James (ca. 1798&ndash1861)

James Earp, farmer, merchant, and a founder of Earpville (later part of Longview), was born about 1798 in Georgia, one of at least three children of Patsy (Robertson) and Cullin Earp. Cullin had been captain of a regiment in Washington County, North Carolina, in 1779. James Earp married Mary Sanders on June 20, 1818, in Lawrence County, Alabama. They were the parents of eleven children, the first eight of whom were born in Alabama. James Earp arrived in Texas along with his single brother, Benjamin, sometime before May 2, 1835, and James received a first-class headright certificate entitling him to 4,605 acres of land. After receiving his headright, James returned to Alabama and brought back his elderly father (who had apparently been widowed before moving to Texas), another brother, William, and his family. In 1846 James bought additional acreage. By the mid-1840s he had settled his large family just north of the Sabine River, in what is now Gregg County. At the time of the settlement it was in Upshur County, and the community that developed there was known as Earpville. The community, which had been laid out as a townsite as early as 1841, was a stopover for the stage from Louisiana. Many of the settlers moving west apparently found the rolling hills of East Texas to their liking. James Earp, a gregarious fellow, sold seven pieces of his land between 1849 and 1860 by 1856 he was considered to be the most important citizen of Earpville. In 1861 Earpville included a store, a wagon shop, a blacksmith shop, a Methodist church, and a schoolhouse. In the early census, James Earp was listed as a farmer. But on February 29, 1856, he was appointed postmaster of Earpville, and by 1860 the census listed him as a merchant, indicating he was running a general store in Earpville. (It was common practice for the post office to be housed in a general store.) He was reappointed postmaster under the Confederacy in 1861, a post he held until his death on August 7, 1861. He was buried in the Earpville Cemetery. After he died, his daughter, Louisa (Earp) Glasco, sold 518½ acres of his estate to Ossamus Hitch Methvin, Sr., who in turn in 1870 sold 100 acres to the Southern Pacific line. Earpville was eventually subsumed into the new railroad town of Longview, and the last document showing the old town of Earpville was dated July 3, 1882. A historical marker on Highway 80, at 1107 E. Marshall Avenue, Longview, commemorates this early pioneer.

Longview Junior Chamber of Commerce, The History of Gregg County (Fort Worth, 1957). Longview Morning Journal, May 3, 1970. Jim Wheat, Postmasters and Post Offices of Texas, 1846–1930 (Microfilm, Grover C. Ramsey Papers, Dolph Briscoe Center for American History, University of Texas at Austin).

Ce qui suit, adapté de la Manuel de style de Chicago, 15e édition, est la citation préférée pour cette entrée.


Légendes d'Amérique

James Cooksey Earp was the lesser-known older brother of Old West lawman Virgil Earp and lawman/gambler Wyatt Earp. James was a saloon-keeper and was not present at the Gunfight at the O.K. Corral on October 26, 1881.

James was born in Hartford, Kentucky in 1841 and was reared in a tight-knit family environment. In 1861, at 19, he enlisted in the Union Army at the outbreak of the Civil War, joining Company F, 17th Illinois Infantry in May 1861. His brothers, Virgil and Newton Earp, also enlisted. His service was cut short when he was wounded in the shoulder and lost the use of his left arm in a battle near Fredericktown, Missouri on October 31, 1861. He was discharged in March 1863. Newton and Virgil served until the end of the war.

After the war, he went with his family to California, before traveling to Montana, back to Missouri, and to Kansas. He married a former prostitute named Nellie Ketchum from Illinois in April 1873 and the following year, the pair were living in Wichita, Kansas. In 1876, he headed to Dodge City, Kansas, where he became a deputy sheriff under Charlie Bassett for a brief time. He then began to roam through Missouri, Arkansas, and Texas, working in saloons or as stage and wagon driver.

In 1879, he moved with his brothers to Tombstone, Arizona but was not involved in the Tombstone troubles or the events of the O.K. Corral. When Morgan was killed, he traveled with Virgil and the Earp women to Colton, California for Morgan’s burial. Afterward, he along with brothers Wyatt and Warren, as well as gambler Doc Holliday and gunmen Sherman McMasters, “Turkey Creek” Jack Johnson, and Texas Jack Vermillion, hunted down those they held responsible for the attacks in Tombstone and for Morgan’s death during the Earp Vendetta Ride.

In 1883-84, James was mining in Shoshone County, Idaho before settling permanently in California in 1890. James Earp died of natural causes on January 25, 1926 and is buried in Mountain View Cemetery, in San Bernardino, California.


James Earp

EARP, JAMES (ca. 1798-1861). James Earp, farmer, merchant, and a founder of Earpvilleqv (later part of Longview), was born about 1798 in Georgia, one of at least three children of Patsy (Robertson) and Cullin Earp. Cullin had been captain of a regiment in Washington County, North Carolina, in 1779. James Earp married Mary Sanders on June 20, 1818, in Lawrence County, Alabama. They were the parents of eleven children, the first eight of whom were born in Alabama. James Earp arrived in Texas along with his single brother, Benjamin, sometime before May 2, 1835, and James received a first-class headright certificate entitling him to 4,605 acres of land. After receiving his headright, James returned to Alabama and brought back his elderly father (who had apparently been widowed before moving to Texas), another brother, William, and his family. In 1846 James bought additional acreage. By the mid-1840s he had settled his large family just north of the Sabine River, in what is now Gregg County. At the time of the settlement it was in Upshur County, and the community that developed there was known as Earpville. The community, which had been laid out as a townsite as early as 1841, was a stopover for the stage from Louisiana. Many of the settlers moving west apparently found the rolling hills of East Texasqv to their liking. James Earp, a gregarious fellow, sold seven pieces of his land between 1849 and 1860 by 1856 he was considered to be the most important citizen of Earpville. In 1861 Earpville included a store, a wagon shop, a blacksmith shop, a Methodist church, and a schoolhouse. In the early census, James Earp was listed as a farmer. But on February 29, 1856, he was appointed postmaster of Earpville, and by 1860 the census listed him as a merchant, indicating he was running a general store in Earpville. (It was common practice for the post office to be housed in a general store.) He was reappointed postmaster under the Confederacy in 1861, a post he held until his death on August 7, 1861. He was buried in the Earpville Cemetery. After he died, his daughter, Louisa (Earp) Glasco, sold 518½ acres of his estate to Ossamus Hitch Methvin, Sr.,qv who in turn in 1870 sold 100 acres to the Southern Pacific line. Earpville was eventually subsumed into the new railroad town of Longview, and the last document showing the old town of Earpville was dated July 3, 1882. A historical marker on Highway 80, at 1107 E. Marshall Avenue, Longview, commemorates this early pioneer.

BIBLIOGRAPHY: Longview Junior Chamber of Commerce, The History of Gregg County (Fort Worth, 1957). Longview Morning Journal, May 3, 1970. Jim Wheat, Postmasters and Post Offices of Texas, 1846-1930 (Microfilm, Grover C. Ramsey Papers, Barker Texas History Center, University of Texas at Austin).


Louisa Alice Earp

Louisa Houston Earp Peters was the wife of famed OK Corral brother, Morgan Seth Earp and Los Angeles/Long Beach Shipyard foreman, Gustave Peters.

She was born in Wisconsin and is possibly the grandaughter of Sam Houston of Houston, Texas fame. She and he sister Kate were once employed as Harvey Girls before Louisa met Morgan.

"Lou" was at the home of the senior Earps in Colton/Temescal California when her husband Morgan was murdered in Tombstone, Arizona as a result of his particiption in the killings of members of the Cowboy faction in Tombstone (Billy Clanton, Frank McLaury and Tom McLaury.) After Morgan's Death, Louisa, remained in southern California. She would go on to marry Gustav Peters in 1885 and died at Long Beach, California.

Louisa was only in her late thirties when she died. She officially died of Nephritis and Diarrhea. Her husband at the time, Gustave Peters made a play for Louisa's sister Agnes and when she said no, he remarried and disappeared from site.

It is said Morgan was the love of her life, and she died of a broken heart.

Once lost, her gravestone was recently restored by Tom Gaurmer and Kenny "The Kid" Vail. These two Old West Historians have also reunited Morgan and Louisa by trading dirt between Morgan's grave in Colton and Louisa's grave in East LA.

Source: http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gr&GRid=14305129 Sometime between 1871 and 1877 Morgan Earp met and married Louisa Alice Houston, the daughter of H. Samuel Houston and Elizabeth Waughtal. Louisa (born January 24, 1855) was the second eldest of 12 children.

In 1875, Morgan left his family in Wichita, Kansas and became a deputy marshal under Charlie Bassett at Dodge City. In late 1877, Morgan and Louisa moved to Miles City, Montana, where they bought a home. Shortly after his brothers, Wyatt and Virgil Earp, headed for Tombstone, Arizona, Morgan and Louisa sold their home in Montana and headed west. Morgan apparently didn't think the wild mining town of Tombstone was suitable for Louisa, who was a petite woman and suffered from rheumatoid arthritis. He took her instead to stay with his parents in Temescal, California, in March 1880. Morgan set out to meet his older brothers in Tombstone on July 20, 1880. Louisa followed him in early December.

On Wednesday, October 26, 1881, Morgan was involved in the Gunfight at the OK Corral. Two months after the gunfight at the O.K. Corral, in December 1881, Virgil Earp was seriously wounded in an assassination attempt that left him with a permanently crippled left arm. By February 1882, Morgan grew wary of the danger to the Earps in Tombstone and sent Louisa to live with his parents in Colton, California. Morgan remained in Tombstone to support his brothers.

At 10:50 p.m. on Saturday, March 18, 1882, after returning from a musical at Schieffelin Hall, Morgan was ambushed and shot. He was playing a late round of billiards at the Campbell & Hatch Billiard Parlor against owner Bob Hatch. Dan Tipton, Sherman McMaster, and Wyatt watched, having received threats that same day. Morgan died an hour later.

After his death, Morgan was laid out in a blue suit belonging to Doc Holliday. The Earps took his body by wagon the next day to the New Mexico and Arizona railroad station in Contention. From there, his older brother James Earp accompanied Morgan's body to Colton, California where Louisa and her parents were waiting. Morgan was first buried in the old city cemetery of Colton, near Mount Slover. When the cemetery was moved in 1892, Morgan's body was reburied in the Hermosa Cemetery in Colton.

After Morgan's murder, Louisa married Gustav Peters in 1885 and died in 1894 in Long Beach, California.


James Earp - History

W yatt E arp's family can reliably be traced back to Thomas Earp, Jr. (b. 1656, England - d. 1720, Maryland). It would appear that the first Earp to study law was Wyatt's grandfather, Walter, being a Justice of the Peace in Monmouth, Illinois, although his chosen profession was school teacher. He would marry and a son, Nicholas, Wyatt's father, would be born in 1813. Other children born to Walter and wife Martha were Lorenzo Dow in 1809, Elizabeth in 1811, Josiah Jackson in 1816, James in 1818, Francis in 1821, Walter C. (twin) in 1824, Jonathan Douglas (twin) in 1824, Sally Ann in 1827.

Walter and family later moved to Kentucky and there Nicholas married his first wife, Abigail Storm in 1836. To this union a son, Newton and daughter, Mariah, was born. Mariah would die a short time after her birth. Abigail Earp died on October 8, 1839, from unknown causes. In 1840, Nicholas Earp married Virginia Ann Cooksey in Hartford, Kentucky. Following the marriage of Nicholas and Virginia, son James was born in 1841 and Virgil in 1843. Walter Earp, apparently setting the stage for what would be a forever traveling family of Earps, grew restless and moved with Nicholas and family to Monmouth, Illinois. There Walter was elected Justice of the Peace and Nicholas supported his family by being a cooper, dealing real estate, farming, and bootlegging. Further children to be born would be Wyatt in 1848 (March 19th), Morgan in 1851, Warren in 1855 and Adelia in 1861. Two other daughters, Virginia and Martha died early in age. In 1850, Nicholas packed up the family and headed to Pella, Iowa. There the family would remain until Virgil, Newton and James went off to fight for the Union when the Civil War broke out. James would be wounded in battle and thereafter draw a permanent disability because of it. A story was told by Stuart Lake of a young Wyatt trying to run off and join the Union, but being stopped by his father.

With Virgil and Newton still off at war, and James recently returned home, Nicholas Earp again packed up the family and moved them in a wagon train to California in 1864. Virgil would eventually catch up with the family in California when he was discharged from the military. With older brother James wounded, Wyatt grew up fast on the trip west, helping hunt and fend off Indian raids. True to the Earp tradition, 1868 found the family moving again, this time to Lamar, Missouri. Shortly thereafter the family apparently moved to Wyoming for a time where Wyatt and Virgil worked on the railroads. The family would move back to Lamar before 1870 where Wyatt would have his first experience as a law man and marry his first wife. Nicholas and Virginia Earp would eventually settle down in the San Bernadino area of Southern California where Nicholas was elected to the County Court and served until his retirement a short time before his death . Virginia Earp would live until January 14, 1893. Nicholas died on February 12, 1907.


Voir la vidéo: The Twins James Earp cover (Mai 2022).