Riz d'Elmer

Elmer Leopold Reizenstein (plus tard devenu Rice) est né au 127 East Ninetieth Street à New York le 28 septembre 1892. Son grand-père avait participé à la révolution ratée de 1848 en Allemagne. Il a émigré aux États-Unis et est devenu un homme d'affaires prospère bien qu'il ait continué à avoir des opinions politiques radicales.

En 1893, la famille déménagea dans un grand appartement neuf sur Madison Avenue. Son grand-père, qui était un athée convaincu, a grandement influencé Rice qui a refusé d'aller à l'école hébraïque ou d'avoir une Bar Mitzvah. Il était aussi un lecteur avide. Il a rappelé plus tard : « Rien dans ma vie n'a été plus utile que le simple fait de rejoindre la bibliothèque. » Pendant cette période, il devient pacifiste.

Rice est diplômée de la New York Law School en 1912 et est devenue avocate. Il est vite devenu désillusionné par sa profession et espère avoir une carrière de dramaturge. Sa première pièce, En procès (1914) a été un énorme succès et a duré 365 représentations lors de sa première diffusion à New York. C'est également devenu un film en 1917. On estime que la pièce a rapporté à Rice plus de 100 000 $.

Sa prochaine pièce majeure, La machine à additionner, a été joué pour la première fois le 19 mars 1923 au Garrick Theatre et mettait en vedette Dudley Digges, Edward G. Robinson, Elise Bartlett, Louis Calvert, Margaret Wycherly et Louise Sydmeth. L'histoire concerne un comptable qui est remplacé par une machine à calculer. Comme l'a expliqué plus tard l'auteur : « En huit scènes, il racontait l'histoire de M. Zero, un ouvrier lié à un travail monotone et une épouse acariâtre. Remplacé par une machine, il assassine son patron dans un accès de ressentiment et de panique. , et il est condamné à mort par un jury de ses pairs." Il a été bien accueilli par la critique. Alexander Woollcott a déclaré que c'était "une pièce à voir" alors que Franklin Pierce Adams l'a trouvée "profondément intéressante". Heywood Broun a ajouté : "Pour la première fois dans notre expérience théâtrale, l'expressionnisme est devenu pour nous un dispositif théâtral efficace." Il a été moins apprécié du public et n'a duré que 72 représentations.

L'année suivante, Rice a été approchée par Philip Goodman qui lui a dit que Dorothy Parker avait soumis une pièce intitulée Fermer Harmonie. Goodman a demandé à Rice s'il était prêt à travailler avec Parker sur la pièce. Il a rappelé dans une autobiographie, Rapport minoritaire (1964) : « Dorothy Parker avait écrit un premier acte qui, selon Goodman, était très prometteur mais manquait de savoir-faire théâtral... Les personnages, tous des banlieusards, continuaient à parler et à parler. Mais ils étaient parfaitement réalisés et le dialogue était étrangement authentique. et très drôle. Comme j'ai toujours aimé l'aspect technique de l'écriture dramatique, j'ai accepté la proposition de Goodman ; non sans quelques appréhensions, cependant, car, bien que je n'aie jamais rencontré Dorothy, j'avais entendu des histoires sur son tempérament et son manque de fiabilité. » Parker était ravie lorsqu'elle a appris que Rice avait accepté le poste : "Je me sentais tellement fière... Je tremblais tout le temps parce qu'Elmer Rice avait fait tellement de bonnes choses."

Rice a été surprise par le professionnalisme de Parker : « À mon grand soulagement, tout s'est bien passé. Elle était ponctuelle, diligente et aimable ; aucune collaboration n'aurait pu être moins douloureuse... nous avions une bonne routine de travail. avait écrit, ligne par ligne, en supprimant les non-pertinences et en réorganisant. Puis nous avons discuté de la scène suivante dans les moindres détails, et elle est allée l'écrire. Elle était d'une courtoisie sans faille, attentionnée et, bien sûr, amusante et stimulante. Il était difficile de Je crois que cette petite créature aux grands yeux attrayants et à l'air timide et effacé était capable d'un cynisme corrosif et de répliques dévastatrices. J'ai découvert que dans le granit de sa misanthropie, il y avait une veine de douceur sentimentale. Notre relation était cordiale et facile à vivre, mais totalement impersonnel."

Selon Marion Meade, l'auteur de Dorothy Parker : Quel nouvel enfer est-ce ? (1989) Parker a en fait commencé une liaison avec Rice pendant l'écriture de la pièce : « Dorothy n'était pas particulièrement attirée par Rice physiquement parce qu'il n'était pas son type. Elle préférait les blondes grandes, minces et d'une beauté cinématographique. -Juif aux cheveux, à lunettes... Contre son gré et son meilleur jugement, elle finit par coucher avec lui, mais c'était l'un de ces cas où elle réalisa immédiatement son erreur. Ils étaient beaucoup moins compatibles sexuellement qu'artistiquement. Dorothy a obtenu peu de plaisir de leurs multiples rencontres... Une fois l'affaire commencée, le problème est devenu délicat : comment y mettre fin sans blesser ses sentiments ou, bien plus important, sans mettre en péril son jeu."

Fermer Harmonie ouvert au Gaiety Theatre le 1er décembre 1924 et n'a duré que 24 représentations. Au cours de sa course de trois semaines, les recettes totales étaient inférieures à 10 000 $. Les frais de location du théâtre s'élevaient à plus de 4 000 $ par semaine et les producteurs ont perdu une somme importante sur la pièce. Ring Lardner a écrit à Scott Fitzgerald en disant qu'il avait reçu d'excellentes critiques mais n'avait toujours pas réussi à attirer le public. Rice a écrit que son échec était « inexplicable ». Il a fait beaucoup mieux en tournée et a joué quinze semaines à Chicago et dix autres dans des villes plus petites du Midwest.

Rice a également écrit Scène de rue (1929), une pièce sur la vie dans les bidonvilles, elle a remporté le prix Pulitzer du théâtre. Ce fut un grand succès et a couru pour un total de 601 représentations. Il a ensuite été transformé en un film mettant en vedette Estelle Taylor, David Landau et Sylvia Sidney. Autres pièces de Rice incluses Le métro (1929), Voir Naples et mourir (1930) et Conseiller juridique (1931), une pièce sur la profession juridique.

En avril 1932, Rice se rendit en Allemagne où il entendit Adolf Hitler et Joseph Goebbels s'adresser à des réunions publiques. Horrifiée par l'antisémitisme du parti nazi, Rice a écrit l'antifasciste, Nous le peuple (1933). Le jour du jugement traité du sujet controversé de l'incendie du Reichstag. Rice était également très critique à l'égard des défaillances du capitalisme et cela se reflétait dans sa pièce, Entre deux mondes (1934).

Les pièces politiques de Rice n'étaient pas populaires auprès du public américain et il n'a pas pu retrouver le succès de ses premières pièces. Robert Vaughn a souligné : « Selon Rice, le théâtre était entre les mains d'hommes d'affaires, d'opérateurs immobiliers et de capitalistes, où l'intérêt artistique principal concernait le signe du dollar. l'artiste et son public étaient séparés par un mercantilisme grossier." Rice a fait valoir dans le New York Times le 11 novembre 1934 que le système capitaliste « étouffe l'impulsion créatrice et bloque la libre circulation de la vitalité ».

La Works Projects Administration (WPA) a été créée par Franklin D. Roosevelt en 1935 dans le cadre de la tentative du New Deal de lutter contre la Dépression. Cela comprenait le Federal Theatre Project (FTP), une tentative d'offrir du travail aux professionnels du théâtre. Harry Hopkins, espérait qu'il fournirait également "un théâtre gratuit, pour adultes et non censuré" et a suggéré que Roosevelt nomme Hallie Flanagan comme directeur national.

Elmer Rice a été nommé responsable du Federal Theatre Project à New York. Rien qu'en 1936, les FTP employaient 5 385 personnes dans la ville. Sur une période de trois ans, plus de 12 millions de personnes ont assisté à des spectacles dans la ville. L'une des innovations de Rice était le Living Newspaper (des pièces qui étaient essentiellement des documentaires théâtraux). La première de ces pièces, Ethiopia , qui traitait de l'invasion du pays par Mussolini, fut interdite par Harry Hopkins. En conséquence, Rice a démissionné du FTP.

Martin Dies, le président du Comité des activités anti-américaines (HUAC), a accusé Rice d'être communiste. Dans son livre, Le cheval de Troie en Amérique, il a fait valoir : " L'administration des projets de travaux était la plus grande aubaine financière qui soit jamais venue aux communistes aux États-Unis. Staline n'aurait pas pu faire mieux par ses amis et agents américains... Dans un projet des écrivains fédéraux à New York, un tiers des écrivains étaient membres du Parti communiste. Cela a été prouvé par leurs propres signatures. De nombreux témoins ont témoigné qu'il était nécessaire pour les travailleurs de la WPA de rejoindre l'Alliance des travailleurs - lobby de haute pression dirigé par le Parti communiste - afin de obtenir ou conserver leur emploi... Plusieurs centaines de communistes ont occupé des postes consultatifs ou administratifs dans les projets WPA."

Autres pièces de Rice incluses Vol vers l'ouest (1941), La méthode Talley (1941), Une nouvelle vie (1944), Fille de rêve (1946), Le Grand Tour (1952), Le gagnant (1954) et Indice de passion (1959). Il est également l'auteur d'un livre controversé sur le drame américain, Le théâtre vivant (1960) et une autobiographie, Rapport minoritaire (1964). Sa dernière pièce produite était Tribunal de dernier recours (1965).

Rice était mariée à Hazel Levy (1915-1942) et Betty Field (1942-1956). Il a épousé sa troisième femme, Barbara et a déménagé dans un grand domaine sur Long Ridge Road à Stamford, Connecticut. Rive était père de dix enfants.

Elmer est décédé alors qu'il était en vacances à Southampton le 8 mai 1967.

Un autre dramaturge, Elmer Rice, s'est engagé le plus sérieusement dans le drame de la contestation au début des années trente, au plus fort de la Dépression, lorsqu'il, « comme de nombreux libéraux, s'est allié aux radicaux comme un geste de protestation contre le chaos social " et a condamné le théâtre de Broadway d'une manière que Martin Dies aurait probablement considérée comme une dialectique marxienne.

Dorothy Parker avait écrit un premier acte qui, selon Goodman, était très prometteur mais manquait de savoir-faire théâtral... Comme j'ai toujours apprécié le côté technique de l'écriture dramatique, j'ai accepté la proposition de Goodman ; non sans quelques appréhensions, cependant, car, bien que je n'aie jamais rencontré Dorothy, j'avais entendu des histoires sur son tempérament et son manque de fiabilité.

Dorothy n'était pas particulièrement attirée par Rice physiquement parce qu'il n'était pas son type. Une fois l'affaire commencée, le problème devenait délicat : comment y mettre fin sans blesser ses sentiments ou, bien plus important, sans mettre en péril son jeu.

Works Projects Administration (WPA) a été la plus grande aubaine financière qui soit jamais venue aux communistes aux États-Unis. Staline n'aurait pas pu faire mieux avec ses amis et agents américains. Les projets de secours grouillaient de communistes - des communistes qui n'étaient pas seulement des bénéficiaires des secours nécessaires, mais à qui les responsables du New Deal ont confié des postes administratifs élevés dans les projets. projets.

L'idée de la Playwrights' Company avait germé dans l'esprit de Bob depuis un certain temps, mais elle devint urgente pour lui en décembre 1937, juste après une réunion particulièrement éprouvante de la Dramatisrs Guild. Elmer Rice s'est souvenu que la discussion au cours de cette "séance saisissante" a conduit Bob et Maxwell Anderson à exprimer "avec véhémence leur désenchantement envers les producteurs de Broadway, en particulier la Theatre Guild, qui avait présenté plusieurs de leurs pièces. Ils ont été harcelés par des désaccords sur le casting, révisions et la disposition des droits subsidiaires. Ils étaient également fatigués de l'interférence constante. Après la réunion, Bob a invité Rice et Anderson à prendre un verre au Whaler's Bar, à proximité, sur Madison Avenue et la trente-huitième rue. Là, la conversation s'est tournée vers l'idée de produire leurs propres pièces de théâtre. Les trois savaient que des efforts avaient été faits au début de la décennie pour établir une telle entreprise ; en fait, Bob et Anderson avaient participé à un groupe consultatif organisé par le producteur Arthur Hopkins. Le Théâtre des Dramaturges et les Nouveaux Dramaturges avaient également été créés, mais aucune des tentatives n'avait réussi. Cette fois, cependant, ils étaient sûrs que les choses seraient différentes.

Bob, Anderson et Rice ont décidé d'inviter deux autres dramaturges dans leur projet. Le premier était le bon ami de Bob, Sidney Howard, qui à son tour s'est approché de SN Behrman, qui a d'abord été « bouleversé » par cela. les amis qu'il avait là-bas. "Je ne savais pas quoi dire." Pourtant, Behrman a pris rendez-vous pour rencontrer Bob. "J'ai été submergé par l'intensité de ses sentiments à ce sujet. "C'était comme si cela lui importait plus que tout au monde", a-t-il écrit. Bob était "volubile et amer" en décrivant sa relation avec la Theatre Guild, griefs qui semblaient mineurs à Behrman, « des futilités qui déchirent les gens pendant quelques heures pendant les répétitions et sont oubliées le lendemain ». affirmation de soi." Avec beaucoup d'encouragement, Behrman a signé, se rappelant plus tard: "Qui étais-je pour résister à un homme aussi éminent et aimable que Bob Sherwood?"


Histoire

La terre de Los Poblanos était à l'origine habitée par les Indiens Pueblo ancestraux au 14ème siècle. On pensait que beaucoup des premiers colons de cette région venaient de Puebla, au Mexique, dont un citoyen est appelé un &ldquoPoblano.&rdquo La terre est devenue une partie de la concession foncière d'Elena Gallegos vers 1716. Juan Cristobal Armijo à travers le 19ème siècle mais a été remonté par Albert et Ruth Simms dans les années 1930. Los Poblanos englobe aujourd'hui le siège d'origine du ranch de 800 acres qui s'étendait jusqu'à la crête des montagnes Sandia, appartenant à Albert Simms et Ruth Hanna McCormick Simms. Notre auberge historique était leur résidence privée et le centre des opérations de leurs entreprises laitières, agricoles, pépinières, artistiques et dynamiques, culturelles et éducatives. En 1932, Ruth Hanna McCormick Simms a chargé l'architecte John Gaw Meem et de nombreux artistes et artisans de la WPA de rénover le ranch et de créer le centre culturel La Quinta pour des événements politiques et communautaires et des loisirs avec des jardins conçus par Rose Greely.


L'écrivain américain Elmer Rice

D'après nos informations, Elmer Rice est peut-être célibataire.

Des relations

Elmer Rice était auparavant marié à Betty Field.

Sur

Contribuer

Aidez-nous à créer notre profil d'Elmer Rice ! Connectez-vous pour ajouter des informations, des photos et des relations, participer à des discussions et obtenir un crédit pour vos contributions.

Statistiques des relations

Des détails

Prénom Elmer
Nom de famille Riz
Nom complet à la naissance Elmer Léopold Reizenstein
Nom alternatif Elmer L. Reizenstein, Elmer Rice, Elmer Leopold Reizenstein
Âge 74 (âge au décès) ans
Anniversaire 28 septembre 1892
Lieu de naissance New York, New York, États-Unis
Décédés 8 mai 1967
Lieu du décès Southampton, Hampshire, Angleterre, Royaume-Uni
Construire Moyenne
Couleur des yeux Marron - Foncé
Couleur de cheveux Marron - Foncé
Signe du zodiaque Balance
Ethnicité blanche
Nationalité américain
Texte de la profession Dramaturge
Occupation Écrivain

Elmer Rice (né Elmer Leopold Reizenstein, 28 septembre 1892 - 8 mai 1967) était un dramaturge américain. Il est surtout connu pour ses pièces The Adding Machine (1923) et son drame sur la vie dans un immeuble new-yorkais, lauréat du prix Pulitzer, Street Scene (1929).


Riz d'Elmer

(1892-1967). Le dramaturge, metteur en scène et romancier américain Elmer Rice était connu pour ses pièces innovantes et controversées. Sa pièce la plus importante, Scène de rue (1929), était une tragédie d'un réalisme saisissant se déroulant à l'extérieur d'un immeuble de taudis de la ville de New York. La pièce a remporté un prix Pulitzer et a été adaptée en un film à grand succès (1931) réalisé par King Vidor et une comédie musicale (1947) avec des paroles de Langston Hughes et une musique de Kurt Weill.

Elmer Rice est né Elmer Reizenstein le 28 septembre 1892 à New York. Il est diplômé de la New York Law School en 1912, mais s'est rapidement tourné vers l'écriture de pièces de théâtre. Sa première œuvre, le mélodramatique En procès (1914), fut la première pièce à utiliser sur scène la technique cinématographique des flashbacks, dans ce cas pour présenter les souvenirs de témoins lors d'un procès. Dans La machine à additionner (1923) Rice a adapté des techniques du théâtre expressionniste allemand pour représenter la déshumanisation de l'homme au 20e siècle. Rice a suivi son succès Scène de rue avec Conseiller juridique (1931) un regard plutôt critique sur la profession juridique. Dans Nous le peuple (1933), Jour du jugement dernier (1934) et plusieurs autres pièces socialement conscientes des années 1930, Rice traitait des maux du nazisme, de la pauvreté de la Grande Dépression et du racisme. Il a également écrit plusieurs romans et une autobiographie intitulée Rapport minoritaire (1963). Rice est décédée le 8 mai 1967 à Southampton, dans le Hampshire, en Angleterre.


Vous devez être membre de Rice Family Research pour ajouter des commentaires !

Travail sur Rice Family dans le comté de Washington, dans le Maryland, en PA et WV. Il y en a pas mal. J'essaie de connecter les familles.

À la recherche d'un Daniel Rice b 1807 Washington County, MD Enterré à Boonsboro MD

Quelqu'un connait sa famille, j'en ai quelques-uns à l'avenir mais j'aimerais voir ses ancêtres.

Mes 3e arrière-grands-parents étaient Thomas Manson Rice, né : NOV 1828, Virginie, D : AFT 14 JUN 1900, Whitley, Kentucky et sa femme Mary Elizabeth Pruitt, B : MAI 1830, Virginie, D : inconnu. je pense que ses parents étaient Charles Rice, Naissance 1789, Hawkins, Tennessee, D: 21 NOV 1862, Opossum Creek, Scott County, Virginie et son épouse Mary B Rice, B: 1795, Virginia, D: 1865, Estellville, Scott, Virginia. Je gère 8 kits ADN de cette gamme sur 23&Me, ftdna, Ancestry, My Heritage et gedmatch.com. Ceci est l'un de mes nombreux murs de briques, toute aide pour rechercher ma ligne de riz serait appréciée pour régler ce problème.

L'ADN d'Ezekiel L Rice (1777-1862) indique qu'il s'agit de mon quatrième grand-père Gerat et la plupart des documents familiaux indiquent que c'est vrai. En remontant la chaîne jusqu'à Ancestry, voici : James W. Rice (1752)1827-Dlinor, James Rice (1724-1844-Mary Branhan, John Rice (1698-1769)-Mary Higgerson et Thomas Rice 1660-1711.

Quelqu'un peut-il aider avec le soutien à ce sujet?

Je suis un descendant direct du diacre Edmund Rice sur 11 générations. La génération 5 est le riz Barzillai. Il avait un fils Ruben né le 3 septembre 1776 à Dummerston, VT. Reuben a épousé Polly Jones en 1796 et l'a laissée avec un fils vers 1798. Ce que j'aimerais savoir, c'est où il est allé et où il est enterré. Des conseils ou de l'aide seraient appréciés.

Je recherche des relations liées à Thomas Rice dans le comté de Loudoun en Virginie. Thomas est né en 1779 avec les enfants suivants

Rébecca 8 juillet 1801
Nancy 18 janvier 1803
Lusanada 21 janvier 1805
Maryann 17 septembre 1806
Catherine 27 juillet 1808
Elizabeth 11 mai 1810
Thomas 1er mars 1812
Perry Thomas 16 septembre 1826
James William 22 mars 1828
Marguerite 6 novembre 1830

Je suis de la lignée Perry Thomas Rice qui a déménagé de Virginie dans une petite ville de l'ouest du Maryland (Mt. Savage). J'ai fait des tests ADN via FTDNA et je fais partie du projet Rice (Edmond Rice).

J'ai lié/apparié avec certains de ce projet mais nous n'arrivons pas à établir un lien direct.

Toute aide serait appréciée.

Bonjour, j'ai aussi des ancêtres Rice au Kentucky. Mon ancêtre est Mary Moore Rice, qui a épousé Leander Bradshaw à Oldham Co, KY, en 1839. Le père de Mary était le révérend Thomas Moore Rice et sa mère était Betsy Bain. Les parents de Thomas étaient Samuel Rice et Mary Moore.

Bonjour, je fais des recherches sur la famille Hezekiah Rice qui a apparemment commencé en Virginie, a passé du temps en Caroline du Nord et s'est retrouvée à Union County SC. Beaucoup d'informations dans les dossiers du DAR se révèlent incorrectes, et j'essaie de trouver la vérité (ou du moins des faits. haha !) Je suis sûr qu'il y en a plus. N'importe quelle aide est appréciée, et si vous êtes intéressé par ce que j'ai trouvé, s'il vous plaît répondre.

Je suis à la recherche de mon grand-père - Thomas R Rice (né en 1940) à Joseph R Rice et Helen (nom de famille inconnu). RUMEUR d'être décédé en Alaska à l'âge de 26 ans bien qu'il n'y ait aucun dossier pour le vérifier. Marié à un moment donné à Charlene M Brady.

Bonjour, je recherche ma ligne de riz William Rice b. vers 1823 à Ky il a épousé Mary " Polly " Osborne certains de leurs enfants est Nelson T ( Tatum) Rice était dans le 14th Ky Infantry Thomas Rice , Walter (Campbell, chameau , cam ) Rice (mon 2ème arrière-grand-père) a épousé Melvina "Vinnie " Griffith. Charles W Rice b 1850 d 1875 consommation. Chilton Scott Rice a épousé Emily Boggs (un médecin a-t-il déménagé au Kansas ou au Nebraska, Fleming Rice a-t-il épousé Mildred ? aurait déménagé au Canada. Il y a beaucoup de mystères concernant William, certains ont dit qu'il avait changé son nom de Gollihue en Rice et qu'il était le fils illégitime d'un riche Rice et d'une servante sous contrat avec le nom de famille Golihu golihue. Certains ont même dit qu'il est le fils de Campbell Rice b, powahtan co Va et Elizabeth Bailey Tatum Rice b va mais il a déjà un fils nommé William, cela a été mon épine avec d'autres mystères de Rice. Merci

Vous cherchez des informations sur la famille Rice du Minnesota. Mon grand-père était Elmer James Rice (né James Elmer Rice) né le 27 août 1890. Il était le fils d'Obadiah Henry Rice et de Caroline (Carrie) Rice. C'était une Thompson. Il épousa Esther Ostlund et eut un fils nommé Raymond qui mourut jeune. Ses frères et sœurs étaient Roy, Clarence, Josie et Laura. Toute information sur sa vie et sa famille serait appréciée.


--> Riz, Elmer, 1892-1967

Le dramaturge Elmer Rice est né et a grandi à Manhattan. Travaillant comme commis au dossier, il a obtenu un diplôme d'équivalence d'études secondaires et est entré à la New York Law School, en réussissant l'examen du barreau. Il a quitté son emploi dans un cabinet d'avocats pour écrire des pièces de théâtre et, en huit mois, sa pièce On Trial a été un succès critique et populaire. Au cours d'une carrière marquée par le succès et l'innovation, le prolifique Rice a produit des drames socialement responsables ainsi que des divertissements accessibles, il a remporté un prix Pulitzer en 1929 pour Street Scene. Il a mis en scène plusieurs de ses pièces, et a également écrit des scénarios et des histoires. Il a été membre fondateur de l'American Civil Liberties Union, s'est opposé à la censure et a travaillé pour des questions sociales telles que le suffrage des femmes et les lois sur le travail des enfants.

De la description de la lettre d'Elmer Rice à Mme Brennan, 15 avril 1941. (Bibliothèques de l'Université d'État de Pennsylvanie). Identifiant d'enregistrement WorldCat : 62171655

Dramaturge et avocat américain, Rice a remporté le prix Pulitzer en 1929 pour sa pièce Street Scene. Ses pièces reflétaient souvent les problèmes sociaux/politiques de leur époque.

À partir de la description des lettres d'Elmer Rice de divers correspondants, 1915-1967. (Université de Harvard). Identifiant d'enregistrement WorldCat : 612378035

Dramaturge et avocat américain, Rice a remporté le prix Pulitzer en 1929 pour sa pièce Scène de rue. Ses pièces reflétaient souvent les problèmes sociaux et politiques de leur époque.

Du guide des lettres d'Elmer Rice de divers correspondants, 1915-1967., (Harvard Theatre Collection, Houghton Library, Harvard College Library, Harvard University)

D'après la description de la lettre dactylographiée signée : New York, adressée à "Dear Sirs" et adressée à la Pierpont Morgan Library, 23 janvier 1957. (Inconnu). Identifiant d'enregistrement WorldCat : 270617372

Elmer Rice (1892-1967), né Elmer L. Reizenstein, était un dramaturge américain du début du XXe siècle. Parmi ses œuvres figurent On Trial (1914), The Adding Machine (1923), The Left Bank (1931), Judgment Day (1934) et Dream Girl (1945). Sa pièce Street Scene de 1929 lui a valu un prix Pulitzer.

Rice a aidé à établir et a écrit pour Playwrights' Producing Company et a été le premier directeur du bureau de New York du Federal Theatre Project, un poste qu'il a démissionné en 1936 pour protester contre la censure gouvernementale présumée du FTP's Ethiopia, un "Living Newspaper" concernant Mussolini invasion de l'Ethiopie.

En plus d'écrire pour la scène, Rice a écrit The Living Theatre (1960), un livre controversé sur le théâtre américain, et son autobiographie, Minority Report, a été publiée en 1964.

From the guide to the Elmer Rice Letters, 1932, 1951, (Special Collections Research Center, Syracuse University Libraries)


Riz d'Elmer

Riz d'Elmer (alkujaan Elmer Léopold Reizenstein, 28. syyskuuta 1892 New York – 8. toukokuuta 1967 Southampton, Englanti) oli yhdysvaltalainen näytelmäkirjailija, teatteriohjaaja ja elokuvakäsikirjoittaja. Hänet tunnetaan parhaiten näytelmästään La machine à additionner (1923, suom. Laskukone) ja New Yorkin vuokrataloelämää kuvaavasta Pulitzer-palkitusta näytelmästä Scène de rue (1929, suom. Katu). [1]

Ricen isoisä oli ollut poliittinen aktivisti Saksassa Euroopan shellun vuoden 1848 levotomuuksissa. Niiden jälkeen hän lähti siirtolaiseksi Yhdysvaltoihin, ryhtyi liikemieheksi ja vietti eläkepäiviään Elmer Ricen kodissa. Pojasta ja isoisästä tuli toisilleen hyvin läheiset, ja Elmer Rice omaksui isoisänsä liberaaleja, ateistisia ja pasifistisia aatteita ja kieltäytyi muun muassa juutalaispoikien perinteisestä bar mitsvasta. Myös isän veli asui taloudessa ja tuli hyvin toimeen Elmer-pojan kanssa. Isäänsä Elmer Ricella oli sen sijaan etäisempi suhde. [2] Poika luki paljon ja onkin sanonut, ettei mikään ole ollut hänen elämässään ratkaisevampaa kuin kirjastokortin hankinta. [3]

Isän sairastuttua Elmer joutui jättämään high schoolin kesken, mutta opiskeli itsenäisesti ja pääsi opiskelemaan oikeustiedettä. Hän ei pitänyt siitä mutta valmistui kuitenkin ja toimi pari vuotta lakimiehenä. [4] Oikeussalidraamoista tulikin Ricen erikoisala näytelmäkirjailijana, ja muissakin hänen teoksissaan ilmenee kyyninen asenne lainkäyttäjiä kohtaan.

Fred Harrisin Kanssa Kirjoitettu Murhamelodraama En procès sur ilmeisesti ensimmäinen amerikkalaisnäytelmä, joka käyttää käänteistä kronologiaa: tapahtumat etenevät siinä lopusta alkuun. Näytelmästä tuli menestys useissa maissa, ja se sovitettiin elokuvaksi vuosina 1917, 1928 ja 1939.

Ricen neljä seuraavaa näytelmää eivät menestyneet mainittavasti, mutta vuonna 1923 kantaesitetty, rohkean ekspressionistinen, parissa viikossa kirjoitettu La machine à additionner onnistu erinomaisesti. [5] Siinä tylsä ​​kirjanpitäjä M. Zero huomaa tulevansa korvatuksi laskukoneella, tulee shelluksi ja tappaa esimiehensä. Hän pääsee taivaaseen vain huomatakseen, että hänet todetaan sielläkin turhaksi taivaan organisaatiossa ja lähetetään takaisin maan päälle. [6] [7] Philip Moellerin ohjaaman alkuperäistuotannon rooleissa nähtiin Dudley Digges ja Edward G. Robinson. [8] Vuonna 2007 yli 80-vuotiaasta näytelmästä tehtiin off-Broadway-musikaali La machine à additionner.

1920- ja 1930-luvuilla Rice oli erittäin tuottelias kirjoittaja, joka yhä useammin myös tuotti ja ohjasi omat näytelmänsä. Hän jopa osti käyttöönsä oman näyttämön, Broadwayn maineikkaan Belasco-teatterin. Hänen seuraava menestysnäytelmänsä oli vuoden 1929 Scène de rue, jonka Kurt Weill sävelsi myöhemmin oopperaksi. Näytelmä kuvaa vuokrataloa, jonka asukkaat ovat paenneet hellettä ulos kadulle tai avoimien ikkunoidensa ääreen, joista keskustelevat naapureidensa kanssa. [9] Muun muassa ohjaaja George Cukor hylkäsi sen mahdottomana toteuttaa, ja Rice päättikin ohjata teoksen itse. [10] Tuotanto sai Pulitzer-palkinnon. [1] Roi Vidor ohjasi sen pohjalta elokuvan Katukouvia (1931). [11]

Ricen näytelmiä 1930-luvulla olivat La rive gauche (1931), komedia amerikkalaisesta materialismia paossa Pariisissa, ja realistinen lakimieskuvaus Conseiller juridique (1931). [12] Samalla vuosikymmenellä Rice kirjoitti myös kaksi romania ja toimi menestyksellä Hollywood-käsikirjoittajana, vaikka monet elokuvamogulit pitivät häntä yhtenä ”niistä itärannikon vasemmistolaisista”. [13]

1930-luvun lamasta kertova, kapitalisminvastainen Nous le peuple (1933, suom. moi kansa) oli Ricelle itselleen tärkeä tuotanto mutta sai huonot arvostelut. [14] Vuonna 1932 Rice teki matkan Neuvostoliittoon ja Saksaan, jossa kuuli Hitlerin et Göbbelsin puhuvan. Matka tuotti materiaalia hänen seuraaviin teoksiinsa Le jour du jugement (1934, suom. Tuomionpäivä) oui Entre deux mondes (1934). Molemmat näytelmät menestyivät huonosti, ja Rice palasi 1937 Broadwaylle kirjoittamaan ja ohjaamaan näytelmiä uudelle Playwrights' Producing Companylle, jonka hän oli perustanut Maxwell Andersonin, S. N. Behrmanin, Sidney Ekanssain. Ricen myöhemmistä näytelmistä menestynein oli Fille de rêve (1945). Ricen viimeiseksi näytelmäksi jäi Indice de passion (1958), moderni psykoanalyyttinen muunnelma Hamlet-tarinasta. Eläkevuosinaan Riz kirjoitti ristiriitaisen vastaanoton saaneen teoksen Yhdysvaltain teatterielämästä Le théâtre vivant (1960) sekä seikkaperäisen omaelämäkerran Rapport minoritaire (1964).

Rice oli naimisissa 1915-1942 Hazel Levyn kanssa, ja he saivat kaksi lasta. Ricen toinen vaimo oli näyttelijä Betty Field, jonka kanssa hän ehti saada kolme lasta ennen heidän eroaan 1956. Rice asui loppuvuosinaan Stamfordissa Connecticutin osavaltiossa. Hän kuoli ollessaan matkalla Englannissa kolmannen vaimonsa Barbaran kanssa 1967.

Menestysnäytelmillään ja -käsikirjoituksillaan ansaitsemillaan varoilla Rice muun muassa keräsi merkittävän taidekokoelman, jonka nimiin kuuluivat Picasso, Braque, Rouault, Léger, Klee ja Modigliani. [15]


Histoire du riz, écusson familial et armoiries

Les origines du nom gallois Rice remontent à ces anciens Celtes connus sous le nom de Britanniques qui occupaient autrefois les collines et les Maures du Pays de Galles. Cet ancien nom de famille gallois vient du nom personnel gallois Rhys, qui a également pris les formes Rice et Rees. Ce nom est à l'origine dérivé du prénom ancien gallois Ris, qui signifie ardeur.

Ensemble de 4 tasses à café et porte-clés

$69.95 $48.95

Origines précoces de la famille du riz

Le nom de famille Rice a été trouvé pour la première fois dans le Carmarthenshire (en gallois : Sir Gaerfyrddin), situé dans le sud-ouest du Pays de Galles, l'un des treize comtés historiques et actuellement l'une des principales régions du Pays de Galles, où ils ont occupé un siège familial dès les premiers temps.

Forfait Armoiries et histoire du nom de famille

$24.95 $21.20

Début de l'histoire de la famille Rice

Cette page Web ne montre qu'un petit extrait de notre recherche sur le riz. 115 autres mots (8 lignes de texte) couvrant les années 1548, 1579, 1637, 1715 et sont inclus sous le sujet Early Rice History dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Sweat à capuche unisexe blason

Variations de l'orthographe du riz

Comparé à d'autres cultures anciennes trouvées dans les îles britanniques, le nombre de noms de famille gallois est relativement faible, mais il existe un nombre excessivement élevé de variations orthographiques. Ces variations orthographiques ont commencé presque dès que l'utilisation du nom de famille est devenue courante. Les gens ne pouvaient pas spécifier comment épeler leurs propres noms, laissant l'enregistrement spécifique au scribe ou au prêtre. Ces enregistreurs épelaient ensuite les noms au fur et à mesure qu'ils les entendaient, provoquant de nombreuses variations différentes. Plus tard, de nombreux noms gallois ont été enregistrés en anglais. Ce processus de translittération était extrêmement imprécis car la langue celtique brithonique du gallois utilisait de nombreux sons auxquels la langue anglaise n'était pas habituée. Enfin, certaines variations se sont produites par la conception de l'individu : une loyauté de branche au sein d'une famille, une appartenance religieuse, ou même des affiliations patriotiques étaient indiquées par des variations orthographiques de son nom. Le nom Rice au fil des ans a été orthographié Rice, Rees, Rhys et autres.

Premiers notables de la famille Rice (avant 1700)

30 autres mots (2 lignes de texte) sont inclus sous le sujet Early Rice Notables dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Migration de la famille Rice en Irlande

Certains membres de la famille Rice ont déménagé en Irlande, mais ce sujet n'est pas traité dans cet extrait.
110 autres mots (8 lignes de texte) sur leur vie en Irlande sont inclus dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.

Migration du riz +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Colons de riz aux États-Unis au 17ème siècle
  • Henry Rice qui s'installe en Virginie en 1622
  • Ann Rice, 23 ans, débarquée en Virginie en 1635 [1]
  • Edmund Rice (c.1594�), diacre anglais dans l'église puritaine, né à Stanstead, Suffolk, qui a immigré dans la colonie de la baie du Massachusetts en 1638
  • John Rice, qui s'installa en Virginie en 1639
  • Richard Rice, qui s'installe en Virginie en 1650
Rice Settlers in United States in the 18th Century
  • Carleton Rice, who landed in Virginia in 1717 [1]
  • Daniel Rice, who landed in Philadelphia County, Pennsylvania in 1764 [1]
Rice Settlers in United States in the 19th Century
  • Ally Rice, who landed in New London, Connecticut in 1811 [1]
  • Biddy Rice, who arrived in New York, NY in 1812 [1]
  • Charles Rice, aged 36, who arrived in Maryland in 1812 [1]
  • Canlan Rice, who arrived in Baltimore, Maryland in 1816 [1]
  • Bridget Rice, aged 6, who landed in New York, NY in 1855 [1]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Rice migration to Canada +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Rice Settlers in Canada in the 18th Century
  • David Rice, who arrived in Nova Scotia in 1750
  • Benjamin Rice, who arrived in Anapolis (Annapolis), Nova Scotia in 1760
  • Beriah Rice, who landed in Anapolis (Annapolis), Nova Scotia in 1760
Rice Settlers in Canada in the 19th Century
  • James Rice, aged 39, a servant, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1833 aboard the brig "Ugoni" from Belfast, Ireland
  • Catherine Rice, aged 23, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Ann & Mary" from Cork, Ireland
  • Ann Rice, aged 18, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Ann & Mary" from Cork, Ireland
  • John Rice, aged 20, a labourer, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Betsy Heron" from Belfast, Ireland
  • Mary Rice, aged 24, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Dorcas Savage" from Belfast, Ireland
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Rice migration to Australia +

Emigration to Australia followed the First Fleets of convicts, tradespeople and early settlers. Early immigrants include:

Rice Settlers in Australia in the 19th Century
  • Mr. Henry Rice, British convict who was convicted in Chester, Cheshire, England for 14 years, transported aboard the "Calcutta" in February 1803, arriving in New South Wales, Australia[2]
  • Mr. John Rice, Canadian covict who was convicted in Kingston, Ontario, Canada for 14 years, transported aboard the "Atlas" on 16th January 1816, arriving in New South Wales, Australia[3]
  • Thomas Rice, English convict from Somerset, who was transported aboard the "Argyle" on March 5th, 1831, settling in Van Diemen's Land, Australia[4]
  • Catherine Rice, English convict from Lancaster, who was transported aboard the "Amphitrite" on August 21, 1833, settling in New South Wales, Australia[5]
  • Mary Rice, English convict from York, who was transported aboard the "Arab" on December 14, 1835, settling in Van Diemen's Land, Australia[6]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Rice migration to New Zealand +

L'émigration vers la Nouvelle-Zélande a suivi les traces des explorateurs européens, tels que le capitaine Cook (1769-1770) : d'abord les chasseurs de phoque, les baleiniers, les missionnaires et les commerçants. By 1838, the British New Zealand Company had begun buying land from the Maori tribes, and selling it to settlers, and, after the Treaty of Waitangi in 1840, many British families set out on the arduous six month journey from Britain to Aotearoa to start a new life. Early immigrants include:

Rice Settlers in New Zealand in the 19th Century
  • William Rice, who arrived in Nelson, New Zealand aboard the ship "Bombay" in 1842
  • Mr. Michael Rice, British settler, as the 2nd Detachment of New Zealand Corps of Royal New Zealand Fencibles travelling from Gravesend aboard the ship "Minerva" arriving in Auckland, New Zealand on 8th October 1847 [7]
  • Mr. Robert Rice, (b. 1836), aged 22, Irish labourer from County Down travelling from London aboard the ship "Strathallan" arriving in Lyttelton, Christchurch, South Island, New Zealand on 21st January 1859 [8]
  • Mr. Hans Rice, (b. 1841), aged 21, Irish farm labourer from County Down travelling from London aboard the ship "Zealandia" arriving in Lyttelton, Christchurch, South Island, New Zealand on 23rd May 1862 [8]
  • Mr. Edward Rice, (b. 1826), aged 36, British labourer travelling from London aboard the ship "Echunga" arriving in Lyttelton, Canterbury, New Zealand on 24th December 1862 [7]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Contemporary Notables of the name Rice (post 1700) +

  • Condoleezza Rice (b. 1954), American professor, diplomat, author, and national security expert, 66th United States Secretary of State and National Security Advisor from 2001 to 2005
  • Ms. Anneka Rice (b. 1958), born in Cowbridge, Glamorganshire, as Anne Lucinda Hartley Rice, Welsh Presenter and Broadcaster best known Treasure Hunt and Challenge Anneka [9]
  • Norman Blann Rice (b. 1943), American politician who served as the 49th mayor of Seattle, Washington
  • David Anthony "Tony" Rice (1951-2020), American guitarist and bluegrass musician, inducted into the International Bluegrass Music Hall of Fame in 2013
  • Kenneth Earl "Ken" Rice (1939-2020), American professional AFL football offensive tackle for the Buffalo Bills, Oakland Raiders, and the Miami Dolphins (1961-1967)
  • Mrs. Elizabeth Rice B.E.M., British Piper for Moodiesburn and District Pipe Band was appointed the British Empire Medal on 8th June 2018, for services to Music Education
  • Mr. Timothy James Rice M.B.E., British Sergeant of the Parachute Regiment, recipient of Member of the Order of the British Empire on 8th June 2018 [10]
  • Edmund Ignatius Rice (1762-1844), Irish founder of the Roman Catholic institute known as the ‘Irish Christian Brothers,’ and the pioneer of primary education in Ireland, born at Westcourt, near the town of Callan, co. Kilkenny
  • Dorothy P. Rice (1922-2017), American health statistician, Director of the National Center for Health Statistics from 1976 to 1982
  • Bonny "Mack" Rice (1933-2016), also known as Sir Mack Rice, an American songwriter and singer
  • . (Another 264 notables are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Historic Events for the Rice family +

Impératrice d'Irlande
  • Mr. Edward Rice, British Fireman from United Kingdom who worked aboard the Empress of Ireland and survived the sinking [11]
Halifax Explosion
  • Mrs. Clara Evelyn  Rice, Canadian resident from Dartmouth, Nova Scotia, Canada who died in the explosion [12]
  • Mr. Frank D.  Rice, Canadian resident from Dartmouth, Nova Scotia, Canada who died in the explosion [12]
HMAS Sydney II
  • Mr. Desmond Maxwell Rice (1924-1941), Australian Stoker 3rd Class from Elwood, Victoria, Australia, who sailed into battle aboard HMAS Sydney II and died in the sinking [13]
HMS Cornwall
  • Geoffrey Frederick Rice, British Chief Engineer Room Artificer aboard the HMS Cornwall when she was struck by air bombers and sunk he survived the sinking [14]
HMS Capot
  • Mr. Herbert F Rice (b. 1917), English Stoker 2nd Class serving for the Royal Navy from Birmingham, England, who sailed into battle and died in the sinking [15]
HMS Prince de Galles
  • Mr. John Henry Rice, British Marine, who sailed into battle on the HMS Prince of Wales and died in the sinking [16]
  • Mr. Francis Rice, British Able Seaman, who sailed into battle on the HMS Prince of Wales and died in the sinking [16]
RMS Lusitania
  • Mr. Michael Rice, Irish Fireman from Armagh, Ireland, who worked aboard the RMS Lusitania and died in the sinking [17]
  • Mr. Stephen Rice, Irish Fireman from County Armagh, Ireland, who worked aboard the RMS Lusitania and survived the sinking [17]
RMS Titanic
  • Mr. John Reginald Rice (d. 1912), aged 25, English Clerk from Crosby, Lancashire who worked aboard the RMS Titanic and died in the sinking and was recovered by CS Mackay-Bennett [18]
  • Mr. Charles Rice (d. 1912), aged 32, English Trimmer from Southampton, Hampshire who worked aboard the RMS Titanic and died in the sinking [18]
  • Mrs. Margaret Rice (d. 1912), (née Norton), aged 39, Irish Third Class passenger from Athlone, Westmeath who sailed aboard the RMS Titanic and died in the sinking and was recovered by CS Mackay-Bennett [18]
  • Master Albert Rice (d. 1912), aged 10, Irish Third Class passenger from Athlone, Westmeath who sailed aboard the RMS Titanic and died in the sinking [18]
  • Master George Hugh Rice (d. 1912), aged 8, Irish Third Class passenger from Athlone, Westmeath who sailed aboard the RMS Titanic and died in the sinking [18]
  • . (Another 3 entries are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)
USS Arizona
  • Mr. William Albert Rice, American Seaman Second Class from Washington, USA working aboard the ship "USS Arizona" when she sunk during the Japanese attack on Pearl Harbor on 7th December 1941, he died in the sinking [19]

Histoires liées +

The Rice Motto +

La devise était à l'origine un cri de guerre ou un slogan. Les devises ont commencé à être représentées avec des armes aux 14e et 15e siècles, mais n'étaient pas d'usage général avant le 17e siècle. Ainsi, les armoiries les plus anciennes ne comportent généralement pas de devise. Les devises font rarement partie de l'octroi des armes : sous la plupart des autorités héraldiques, une devise est un élément facultatif des armoiries et peut être ajoutée ou modifiée à volonté, de nombreuses familles ont choisi de ne pas afficher de devise.

Devise: Secret et hardi
Traduction de devise : Secret and bold.


Sussex County, Delaware


1874 Sussex County Courthouse

County Information
Organized: 1683
Area: 1,196 Square Miles
2010 Census: 197,145
County Seat: Georgetown
Largest City: Seaford

Genealogy Trails is a volunteer-based project dedicated to transcribing historical and genealogical data and placing it online for the free use of all researchers.

WANT TO HELP?
Sussex County is available for adoption!


We're looking for folks who share our dedication to putting data online and are interested in helping this project be as successful as it can be. If your are interested in joining our group and hosting a county or transcribing data, please view our Volunteer Page for further information.

Check your attics!
Dust off your family scrapbooks,
We're looking for DATA for this site.
We welcome obituaries, family histories and news items,
just Email us and your history will be added to these pages.

* * * NEW DATA ADDED REGULARLY * * *

. . . CHECK BACK OFTEN . . .

Search Sussex County

Localities

Villes
Lewes, Milford (Part in Kent County), Rehoboth Beach, Seaford

Les villes
Bethany Beach, Bethel, Blades, Bridgeville, Dagsboro, Delmar, Dewey Beach, Ellendale, Fenwick Island, Frankford, Georgetown, Greenwood, Henlopen Acres, Laurel, Millsboro, Millville, Milton, Ocean View, Selbyville, Slaughter Beach, South Bethany

Unincorporated Communities
Concord, Gumboro, Lincoln, Long Neck, Oak Orchard, Reliance, Roxana

Pilot Town
Pilot Town is the section of the Hamlet of Concord where many free black families have lived in harmony with the white families since around 1765. It was so named for the many African-American pilots who lived in the area and piloted vessels down the Nanticoke River to Chesapeake Bay. Two of the best known were Cann Laws and George Laws.
LOCATION: Concord. At junction of Road 20 East and Road 20A.

Online Data

Website Updates

JUNE 2021
PEOPLE: Ella King, Timmons Brothers, Woodburn Martin, Joseph D. Truxton

MAY 2021
DIVORCE: Mary and Nathaniel Milby
FAMILY: Mitchel Brasure
MARRIAGES: Licenses - Lingo-Dolbow, Wagner-Sengle, Wallick-Brown, Wright-Bressix, White-Walther, Williams-Mason, Webb Whitlock, Taylor-Higgins, Volkman-Strasser, Pyle-McDermott, Wiegand-Reynolds, Fuller-Galbraith, Donnelly-Oakes, Conahan-Connell, Butler-Fitzpatrick, Polonsky-Aaronson
OBITS: William T. Wright, Ella L. Evans, Isaac T. Hearn

Don't Miss an Update!
Join our Upper Northeastern Coastal MAILING LIST
and receive email notices when these States are updated: New Hampshire, Massachusetts, Rhode Island, Connecticut, New Jersey, Delaware, Maryland, Maine, Washington D.C.

Autres sites


VISIT OUR DELAWARE STATE SITE
where you can find Military Rosters, Patents and Inventions, State History,
Transportation History, Executions, Ghost Counties and other interesting facts.

VISIT OUR NATIONAL GENEALOGY TRAILS SITE
for Native American, African American and Early American ancestry,
along with MUCH more, even recipes!

All data on this website is © Copyright by Genealogy Trails
with full rights reserved for original submitters.


Rice History, Family Crest & Coats of Arms

The origin of the proud surname Rice can be traced to the historic kingdom of Bohemia, which is now part of the Czech Republic. In the Middle Ages, many of the Bohemians were a part of the Holy Roman Empire, which was characterized by the Feudal System. Before this era, people were known only by a single name. However, as the population increased and travel became more prevalent, it became necessary for people to adopt a second name to identify themselves. Many people, such as the Rice family, adopted the name of their feudal occupation as their surname. The name goes back to the mediaeval German "ris" or "risle," which meant literally "branch" or "twig,"and the surname was an occupational name for a wood carver.

Ensemble de 4 tasses à café et porte-clés

$69.95 $48.95

Early Origins of the Rice family

The surname Rice was first found in Bohemia, where the name came from humble beginnings but gained a significant reputation for its contribution to the emerging mediaeval society. They later became more prominent as many branches of the same house acquired distant estates and branches, some in foreign countries, always elevating their social status by their great contributions to society. Chronicles first mention Clesse Reysse of Mainz in 1444, and Leonhart Reiser of Nuremberg in 1443. The name goes back to the mediaeval German "ris" or "risle," which meant literally "branch" or "twig." Reisser could also refer to a wood carver.

Forfait Armoiries et histoire du nom de famille

$24.95 $21.20

Early History of the Rice family

This web page shows only a small excerpt of our Rice research. Another 140 words (10 lines of text) covering the years 1505, 1606, 1645, 1870, and 1897 are included under the topic Early Rice History in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.

Sweat à capuche unisexe blason

Rice Spelling Variations

Spelling variations of this family name include: Reis, Reisle ( Bavaria, Swabia), Reiss, Reisse, Riess, Ries, Reise, Reisz, Reiser, Reisser, Riser, Reysse, Reys, Reyss, Rice, Ris, Risse, Rise, Risle and many more.

Early Notables of the Rice family (pre 1700)

Another 44 words (3 lines of text) are included under the topic Early Rice Notables in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.

Rice migration +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Rice Settlers in United States in the 17th Century
  • Henry Rice who settled in Virginia in 1622
  • Ann Rice, aged 23, who landed in Virginia in 1635 [1]
  • Edmund Rice (c.1594�), English Deacon in the Puritan Church, born in Stanstead, Suffolk, who immigrated to the Massachusetts Bay Colony in 1638
  • John Rice, who settled in Virginia in 1639
  • Richard Rice, who settled in Virginia in 1650
Rice Settlers in United States in the 18th Century
  • Carleton Rice, who landed in Virginia in 1717 [1]
  • Daniel Rice, who landed in Philadelphia County, Pennsylvania in 1764 [1]
Rice Settlers in United States in the 19th Century
  • Ally Rice, who landed in New London, Connecticut in 1811 [1]
  • Biddy Rice, who arrived in New York, NY in 1812 [1]
  • Charles Rice, aged 36, who arrived in Maryland in 1812 [1]
  • Canlan Rice, who arrived in Baltimore, Maryland in 1816 [1]
  • Bridget Rice, aged 6, who landed in New York, NY in 1855 [1]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Rice migration to Canada +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Rice Settlers in Canada in the 18th Century
  • David Rice, who arrived in Nova Scotia in 1750
  • Benjamin Rice, who arrived in Anapolis (Annapolis), Nova Scotia in 1760
  • Beriah Rice, who landed in Anapolis (Annapolis), Nova Scotia in 1760
Rice Settlers in Canada in the 19th Century
  • James Rice, aged 39, a servant, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1833 aboard the brig "Ugoni" from Belfast, Ireland
  • Catherine Rice, aged 23, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Ann & Mary" from Cork, Ireland
  • Ann Rice, aged 18, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Ann & Mary" from Cork, Ireland
  • John Rice, aged 20, a labourer, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Betsy Heron" from Belfast, Ireland
  • Mary Rice, aged 24, who arrived in Saint John, New Brunswick in 1834 aboard the brig "Dorcas Savage" from Belfast, Ireland
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Rice migration to Australia +

Emigration to Australia followed the First Fleets of convicts, tradespeople and early settlers. Early immigrants include:

Rice Settlers in Australia in the 19th Century
  • Mr. Henry Rice, British convict who was convicted in Chester, Cheshire, England for 14 years, transported aboard the "Calcutta" in February 1803, arriving in New South Wales, Australia[2]
  • Mr. John Rice, Canadian covict who was convicted in Kingston, Ontario, Canada for 14 years, transported aboard the "Atlas" on 16th January 1816, arriving in New South Wales, Australia[3]
  • Thomas Rice, English convict from Somerset, who was transported aboard the "Argyle" on March 5th, 1831, settling in Van Diemen's Land, Australia[4]
  • Catherine Rice, English convict from Lancaster, who was transported aboard the "Amphitrite" on August 21, 1833, settling in New South Wales, Australia[5]
  • Mary Rice, English convict from York, who was transported aboard the "Arab" on December 14, 1835, settling in Van Diemen's Land, Australia[6]
  • . (More are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Rice migration to New Zealand +

L'émigration vers la Nouvelle-Zélande a suivi les traces des explorateurs européens, tels que le capitaine Cook (1769-1770) : d'abord les chasseurs de phoque, les baleiniers, les missionnaires et les commerçants. By 1838, the British New Zealand Company had begun buying land from the Maori tribes, and selling it to settlers, and, after the Treaty of Waitangi in 1840, many British families set out on the arduous six month journey from Britain to Aotearoa to start a new life. Early immigrants include:


Voir la vidéo: The Untouchables. Soundtrack Suite Ennio Morricone (Octobre 2021).