Podcasts sur l'histoire

USS Southard (DD-207/DMS-10)

USS Southard (DD-207/DMS-10)

USS Southard (DD-207/DMS-10)

USS Southard (DD-207/DMS-10) était un destroyer de classe Clemson qui a combattu à Guadalacanal, Bougaunville, Palaus, Philippines et Okinawa, avant d'être irrémédiablement endommagé par des typhons après la fin de la guerre.

Les Southard a été nommé d'après Samuel Lewis Southard, secrétaire à la Marine de 1823 à 1829.

Les Southard a été posé par Cramp's à Philadelphie le 18 août 1918, lancé le 31 mars 1919 et mis en service le 24 septembre 1919. Après sa croisière d'essai, il était l'un des sept destroyers qui ont escorté le HMS Renommée alors qu'elle transportait Edward, prince de Galles, à la maison après une visite aux États-Unis. Le 19 novembre 1919, il quitte Newport en direction de la Méditerranée orientale, où il rejoint la flotte américaine opérant dans l'Adriatique. Elle a passé environ un an à opérer dans l'Adriatique, avant de se diriger vers l'est vers les Philippines, en passant par le canal de Suez sur son chemin. Elle a atteint Cavite aux Philippines le 16 février 1921 et après des réparations qui ont duré jusqu'au 21 mars a commencé des opérations avec la flotte asiatique. Elle est restée dans les eaux d'Extrême-Orient jusqu'au 27 août 1922 quand elle est partie pour les États-Unis, où au début de 1922 elle a été désarmée.

Les Southard a été remis en service le 6 janvier 1930. Il a passé la majeure partie de l'année 1930 à opérer au large de la côte ouest des États-Unis, avant de passer dans la zone du canal de Panama pour la première partie de 1931. Après cela, il a passé les neuf années suivantes à opérer avec la Battle Force dans le Pacifique. De juin 1931 à l'été 1932, il fut commandé par Oscar Charles Badger, qui servit plus tard comme commandant de destroyers de la flotte de l'Atlantique et de divers escadrons de cuirassés dans le Pacifique. En 1934 et 1939, elle visita l'Atlantique pendant de courtes périodes. En 1935, il faisait partie de la division Destroyer 18, avec le Chandler(DD-206), Longue (DD-209) et Hovey (DD-208).

En 1940, le Southard a été converti en un destroyer dragueur de mines à grande vitesse, et le 19 octobre , il a été reclassé sous le nom de DMS-10. Elle a ensuite été affectée à Pearl Harbor. Les Southard était à l'île Johnston lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor, avec les Indianapolis et ses collègues démineurs Hopkins, Dorsey, Elliot et Longue, où ils testaient un nouveau type de bateau de débarquement. Elle est retournée à Pearl Harbor deux jours plus tard et a été utilisée pour patrouiller les abords du port jusqu'au 23 janvier 1942.

1942

Entre le 23 janvier et le 15 février 1942, le Southard escorté un convoi jusqu'à San Francisco et retour. Elle a passé alors un sort court en arrière sur le devoir de patrouille, avant de se diriger à l'est avec un autre convoi entre le 20-31 mai. Elle a passé les dix premiers jours de juin dans la disponibilité restreinte à l'Île de Mare, avant de revenir à Pearl Harbor le 1er juillet.

Le 10 juillet, il quitta Pearl Harbor avec le Hovey (DMS-11) et Argonne (AP-4), arrivant à Canton Island le 16 juillet, en route pour participer à l'invasion de Guadalcanal. Elle est arrivée de Guadalacanal le 7 août et a participé au bombardement initial de l'île de Floride. Il rejoint ensuite les dragueurs de mines opérant au sud de l'île de Gavutu et dans le canal de Lengo.

Lors de la bataille de l'île de Savo (8-9 août 1942) le Southard faisait partie de l'écran défensif des navires de transport qui avaient débarqué des troupes à Guadalcanal. Le 8 août, elle a revendiqué l'un des vingt bombardiers à haute altitude qui ont attaqué la zone de transport.

Une fois la tête de pont établie, le Southard a passé huit mois à escorter des convois entre la Nouvelle-Calédonie et les Nouvelles-Hébrides jusqu'aux îles Salomon.

Lorsque la tête de pont de Guadalcanal a été établie avec succès, Southard s'installa dans la routine risquée de masquer les convois de Nouvelle-Calédonie et des Nouvelles Hébrides vers les Salomon. Pendant près de huit mois, il a fait des allers-retours entre Espiritu Santo, Efate, Nouméa, Tulagi, Purvis Bay et Guadalcanal. Il y avait de fréquentes attaques aériennes et des sous-marins rôdaient dans les voies maritimes.

Le 2 novembre, elle a projeté le Majaba (AG-43) alors qu'il traversait de Guadalcanal à Tulagi pour décharger une cargaison. Tôt le 10 novembre, en passant entre San Cristobal et Guadalcanal, le Southard trouvé un sous-marin japonais à la surface. Elle a ouvert le feu, puis, après que le sous-marin a été submergé, a effectué sa première attaque à la grenade sous-marine. Elle a ensuite perdu le contact avec le sous-marin pendant trois heures et demie, pour ne le retrouver qu'à 6 h 07. Le Southard effectué cinq attaques de grenades sous-marines en trois heures. Après la dernière attaque, le pétrole est revenu à la surface et le Southard passé sur l'huile. Peu de temps après, le sous-marin endommagé a fait surface, avec sa tourelle de commandement, sa coque avant et une partie de la quille perçant la surface. Après cela, elle a coulé par la poupe. À l'époque, le meurtre n'a pas pu être confirmé, mais il a ensuite été identifié comme I-172, perdu à cette date.

1943

Fin 1942, le Southard a été envoyée à Brisbane pour une visite de liberté et de loisirs, avant de passer six jours en cale sèche à Sydney. Elle est retournée au travail début janvier, mais seulement pour deux mois. Le 20 mars, il quitte Nouméa en compagnie de deux autres destroyers (le Hovey (DMS-11) et Stringham (APD-6) et le remorqueur de la flotte Sonoma (AT-12), qui remorquait le Aulick (DD-569), endommagé après avoir heurté un récif le 10 mars. Cette flottille a atteint Pearl Harbor via Fidji et Pago Pago. Les Southard puis a continué à San Francisco, où elle a subi un carénage au Mare Island Navy Yard entre le 19 avril et le 8 juin.

Les Southard est revenu à Pearl Harbor le 15 juin et est parti pour le théâtre Pacifique Sud neuf jours plus tard, atteignant la Baie de Dumbea sur la Nouvelle-Calédonie le 6 juillet. Elle a repris alors des opérations dans les Salomons, effectuant un mélange de devoirs de patrouille et d'escortes de convoi. Le 30 octobre, il rejoint un convoi au large de Guadalcanal qui se dirige vers Bougainville, pour participer aux débarquements autour de la baie de l'impératrice Augusta. Les Southard a participé au bombardement naval de la région, puis a effectué des opérations de déminage dans la baie de l'impératrice Augusta. Elle est revenue à l'Île de Floride le 3 novembre, mais quatre jours plus tard était de retour à Bougainville pour enquêter sur les approches de la Baie d'Empress Augusta. Après cela, elle est retournée aux fonctions de patrouille au large de Guadalcanal. Cela a duré le reste de l'année, hormis un voyage en Nouvelle-Calédonie.

1944

Le 22 janvier, le Southard a été escorté le pétrolier Cacher (AO-67) lorsqu'il a été torpillé par un sous-marin japonais alors qu'il voyageait de l'île de Floride à Espiritu Santo. Les Southard a dû escorter le pétrolier endommagé jusqu'à Espiritu Santo.

Après une visite à Auckland, Nouvelle-Zélande en février, le Southard repris les opérations autour de Guadalcanal. En avril et mai, il a commencé à opérer dans l'archipel de Bismarck, escortant des convois vers la baie de Borgen sur la Nouvelle-Bretagne. Cependant, à la mi-mai, il est parti pour les États-Unis et une révision majeure a pris tout le mois de juin et juillet.

En août le Southard retourna dans le Pacifique. En septembre, il participe à l'invasion des îles Palaos. Le 12 septembre elle est arrivée dans les îles et a commencé une période de dragage de mines de Peleliu et d'Anguar. Cela a duré jusqu'au 24 septembre quand elle est revenue à Manus pour prendre des fournitures. Elle est ensuite retournée au Palaus pour un deuxième tour de service qui a duré jusqu'à la fin du mois.

Le 10 octobre, le Southard mettre les voiles avec la Dinagat Attack Force, une partie de la force d'invasion se dirigeant vers Leyte aux Philippines. Elle a commencé des opérations de déminage dans le golfe de Leyte les 18-19 octobre, puis dans le détroit de Surigao le 20 octobre. Du 24 au 26 octobre, il a fait partie de l'écran du Carrier Group 77.4. Elle est revenue alors au Port de Seeadler et a passé le novembre et la plupart de décembre sur des exercices.

Le 23 décembre 1944, le Southard rejoint TG 77.6, prêt à prendre part à l'invasion du golfe de Lingayen sur Luzon.

1945

Les Southard a commencé le déminage à Lingayen le 6 janvier 1945. Ce fut l'une des opérations de déminage les plus dangereuses de la guerre du Pacifique. Le même après-midi, le Southard a été touché par une attaque kamikaze. L'avion a heurté derrière ses poteaux de fumée. Le fuselage de l'avion a rebondi, coupant un espace de six pieds de large dans le pont, où son moteur est resté encastré dans le navire. Les Southard a dû détacher son équipement de déminage et battre en retraite pour effectuer des réparations. Cependant, les dégâts n'étaient pas trop importants et elle a pu reprendre ses fonctions le 7 janvier, 14 heures après l'attaque. Elle a continué à exercer ses fonctions dans le golfe de Lingayen pendant cinq jours de plus avant de partir pour des réparations. Le premier travail a été effectué dans la baie de San Pedro à partir du 14 janvier, puis il est parti pour Hawaï le 4 février. Le camp l'a emmenée à Ulithi (6 février) et à Guam (8 février). Elle est partie des Mariannes le 13 (à côté du Sperry (AS-12)) et atteint Pearl Harbor le 22 février. Les réparations se sont avérées assez longues et elle n'a quitté Hawaï que le 4 mai.

Le 1er mai 1945, il faisait partie de la division Mine Five (ComMinDiv 5) de la flotte du Pacifique.

Les Southard atteint Eniwetok le 12 mai, puis escorté les transports de troupes Esturgeon de mer et Évangéline à Guam (avec le Clinton (APA-144) et Buckingham (APA-141). Le 23 mai elle est partie pour Okinawa, pour rejoindre la bataille de cette île.

Les Southard a évité de justesse un deuxième coup kamikaze le jour de son arrivée au large d'Okinawa, mais a survécu et a passé les trois mois suivants à opérer au large de l'île, à déminer, à contrôler les navires de transport et à servir de courrier.

Après la fin des combats, il a été décidé d'envoyer le Southard à une base sûre pour l'inspection et les réparations. Cependant, le 17 septembre, un typhon a frappé. Il s'est échoué sur un récif de pinacle au large de Tsuken Shima après que ses vis aient été encrassées par un filet anti-sous-marin à la dérive. Le 18 septembre, il a été flotté au large du récif et ses hélices ont été dégagées par des plongeurs. Il attendait toujours au large de Tsuken Shima lorsque le célèbre typhon a frappé la flotte le 9 octobre. Les Southard heurter un autre récif. Le 10 octobre, tout sauf son commandant et un équipage réduit ont été retirés, et il a été décidé qu'il était trop endommagé pour valoir la peine d'être réparé. Le 5 décembre, le Southard a été désarmé et le 14 janvier 1946 sa carcasse a été détruite.

Les Southard reçu dix étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale, pour le débarquement de Guadalcanal et la bataille de Guadalcanal, la bataille navale de Guadalcanal, le naufrage d'un sous-marin le 10 novembre 1942, la Nouvelle-Géorgie et Rendova, le cap Torokina, le sud des îles Palau, Leyte, Lingayen Gulf, Okinawa et opérations de la 3e flotte contre le Japon.

Déplacement (standard)

1 190 t

Déplacement (chargé)

1 308 t

Vitesse de pointe

35 nœuds
35,51 kts à 24 890 shp à 1 107 t à l'essai (Préble)

Moteur

Tubes à engrenages Westinghouse à 2 arbres
4 chaudières
27 000 shp (conception)

Varier

2 500 nm à 20 nœuds (conception)

Armure - ceinture

- plate-forme

Longueur

314 pieds 4 pouces

Largeur

30 pieds 10,5 pouces

Armement

Quatre canons de 4 pouces/50
Un pistolet 3 pouces/23 AA
Douze torpilles de 21 pouces dans quatre montures triples
Deux chenilles de grenades sous-marines
Un projecteur de grenade sous-marine Y-Gun

Complément d'équipage

114

Lancé

31 mars 1919

Commandé

24 septembre 1919

Déclassé

5 décembre 1945

Radié

8 janvier 1946

Détruit

14 janvier 1946


Voir la vidéo: Combat Information Center aboard the USS Laffey (Octobre 2021).