Podcasts sur l'histoire

Documents - Historique

Documents - Historique


CHAPITRE I
DE L'ART. I. Les Puissances contractantes conviennent de limiter leur armement naval respectif comme prévu dans le présent Traité.
DE L'ART. II. Les Puissances contractantes pourront conserver respectivement les grands navires qui sont spécifiés au chapitre II, première partie. A l'entrée en vigueur du présent traité, mais sous réserve des dispositions suivantes du présent article, tous les autres grands navires, construits ou en construction, de la Les États-Unis, l'Empire britannique et le Japon seront aliénés conformément aux dispositions du chapitre II, partie 2.
En plus des navires capitaux spécifiés au chapitre II, partie 1, les États-Unis peuvent achever et conserver deux navires de la classe West Virginia actuellement en construction. À l'achèvement de ces deux navires, le Dakota du Nord et le Delaware seront éliminés conformément aux prescriptions du chapitre II, partie 2.
L'Empire britannique peut, conformément au tableau de remplacement du chapitre II, partie 3, construire deux nouveaux navires capitaux n'excédant pas 35 000 tonnes (35 560 tonnes métriques) de déplacement standard chacun. Une fois lesdits deux navires achevés, le Thunderer, le King George V, l'Ajax et le Centurion seront éliminés conformément aux dispositions du chapitre II, partie 2.
DE L'ART. III. Sous réserve des dispositions de
Article II, les Puissances contractantes abandonneront leurs programmes respectifs de construction de navires de ligne, et aucun nouveau navire de ligne ne sera construit ou acquis par l'une des Puissances contractantes, à l'exception du tonnage de remplacement qui peut être construit ou acquis comme spécifié au Chapitre II, Partie 3.
Les navires qui sont remplacés conformément au chapitre II, partie 3, doivent être éliminés conformément aux prescriptions de la partie 2 dudit chapitre.
DE L'ART. IV. Le tonnage total de remplacement des capitaux des Puissances contractantes ne dépassera pas, en déplacement standard, pour les États-Unis, 525 000 tonnes (533 400 tonnes métriques) ; pour l'Empire britannique 525 000 tonnes (533 400 tonnes métriques); pour la France 175 000 tonnes (177 800 tonnes) ; pour l'Italie 175 000 tonnes (177 800 tonnes métriques) ; pour le Japon 315 000 tonnes (320 040 tonnes métriques).
DE L'ART. V. Aucun navire capital dépassant 35 000 tonnes (35 560 tonnes métriques) de déplacement standard ne sera acquis par, ou construit par, pour, ou relevant de la juridiction de, l'une quelconque des Puissances contractantes.
DE L'ART. VI. Aucun navire de ligne de l'une quelconque des Puissances contractantes ne portera un canon d'un calibre supérieur à 16 pouces (405 millimètres) .
DE L'ART. VII. Le tonnage total des porte-avions de chacune des Puissances contractantes ne dépassera pas, en déplacement standard, pour les États-Unis, 135 000 tonnes (137 160 tonnes métriques); pour l'Empire britannique 135 000 tonnes (137 160 tonnes métriques); pour la France 60 000 tonnes (60 960 tonnes) ; pour l'Italie 60.000 tonnes (60.C960 tonnes métriques); pour le Japon 81,00
tonnes (82 296 tonnes métriques)....
DE L'ART. IX. Aucun porte-avions dépassant 27 000 tonnes (27 432 tonnes métriques) de déplacement standard ne sera acquis par, ou construit par, pour ou dans la juridiction de, l'une des Puissances contractantes...
DE L'ART. XI. Aucun navire de guerre dépassant 10 000 tonnes (10 160 tonnes métriques) de déplacement standard, autre qu'un navire de ligne ou un porte-avions, ne sera acquis par, ou construit par, pour, ou relevant de la juridiction de, l'une quelconque des Puissances contractantes. Navires non spécifiquement construits comme navires de combat ni pris en temps de paix sous le contrôle du gouvernement à des fins de combat, qui sont utilisés pour les tâches de la flotte ou comme transports de troupes ou de toute autre manière dans le but d'aider à la poursuite des hostilités autrement que comme
navires de guerre, n'entrent pas dans les limites du présent article.
DE L'ART. XII. Aucun navire de guerre de l'une quelconque des Puissances contractantes ci-après désigné, autre qu'un navire de ligne, ne devra porter un canon d'un calibre supérieur à 8 pouces (203 millimètres).
DE L'ART. XIII. Sous réserve des dispositions de l'article IX, aucun navire désigné dans le présent Traité pour être démoli ne pourra être reconverti en navire de guerre.
DE L'ART. XIV. Aucun préparatif ne sera fait sur les navires marchands en temps de paix pour l'installation d'armements de guerre dans le but de convertir ces navires en navires de guerre. .
DE L'ART. XIX. Les États-Unis, l'Empire britannique et le Japon conviennent que le statu quo au moment de la signature du présent traité, en ce qui concerne les fortifications et les bases navales, sera maintenu dans leurs territoires et possessions respectifs spécifiés ci-dessous :
(1) Les possessions insulaires que les États-Unis détiennent actuellement ou pourront acquérir dans l'océan Pacifique, à l'exception (a) de celles adjacentes à la côte des États-Unis, de l'Alaska et de la zone du canal de Panama, à l'exclusion des îles Aléoutiennes, et (b ) les îles Hawaï ;
(2) Hongkong et les possessions insulaires que l'Empire britannique détient actuellement ou pourra acquérir dans l'océan Pacifique, à l'est du méridien de 110° de longitude est, à l'exception (et celles adjacentes à la côte du Canada, (b) le Commonwealth de Australie et territoires id, et (c) Nouvelle-Zélande;
(3) Les territoires et possessions insulaires suivants du Japon dans l'océan Pacifique, à savoir : les îles Kouriles, les îles Bonin Amami-Oshima, les îles Loochoo, Formose et les Pescadores, et tous territoires ou possessions insulaires dans l'océan Pacifique qui Le Japon pourra dorénavant acquérir.
Le maintien du statu quo en vertu des dispositions précédentes implique qu'aucune nouvelle fortification ou base navale ne sera établie dans les territoires et possessions spécifiés ; qu'aucune mesure ne sera prise pour augmenter les installations navales existantes pour la réparation et l'entretien des forces navales, et qu'aucune augmentation ne sera faite dans les défenses côtières des territoires et possessions ci-dessus spécifiés. Cette restriction, cependant,
n'exclut pas la réparation et le remplacement d'armes et d'équipements usés comme il est d'usage dans les établissements navals et militaires en temps de paix...
CHAPITRE II
PARTIE 1.

CAPITALE
NAVIRES QUI PEUVENT
ÊTRE RETENU PAR TIIE
COXTRACTATION
POUVOIRS
[Listes]
PARTIE 2.

RÈGLES POUR LA FERMETURE DES NAVIRES DE GUERRE.

Les règles suivantes doivent être observées pour le cerclage des navires de guerre qui doivent être aliénés conformément aux articles II et 111
1. Un navire à démolir doit être placé dans un état tel qu'il ne puisse être utilisé comme combattant.
II. Ce résultat doit être finalement obtenu de l'une des manières suivantes :
a) Le naufrage permanent du navire ; (b) Démolition du navire.
Cela doit toujours impliquer la destruction ou l'enlèvement de toutes les machines, chaudières et blindages, et de tous les bordés de pont, latéraux et inférieurs ;
(c) Convertir le navire à une utilisation ciblée de manière exdusive.... Pas plus d'un navire capital ne peut être retenu à cette fin à la fois par l'une quelconque des Puissances contractantes....
PARTIE 3. SEC. JE.

RÈGLES DE REMPLACEMENT.

(a) Les navires de ligne et les porte-avions vingt ans après la date de leur achèvement peuvent, sauf disposition contraire de l'article VIII et des tableaux de la section II de la présente partie, être remplacés par de nouvelles constructions, mais dans les limites prescrites à l'article IV. et l'article VII. Les quilles de cette nouvelle construction peuvent, sauf disposition contraire de l'article VIII et des tableaux de la section II de la présente partie, être fixées au plus tôt dix-sept ans à compter de la date d'achèvement du tonnage à remplacer, à condition, toutefois, qu'aucun tonnage de capital, à l'exception des navires visés au troisième alinéa de l'article II, et des tonnages de remplacement expressément mentionnés au II de la présente partie, ne sera fixé avant dix ans à compter du 12 novembre 1921...

CHAPITRE III

DE L'ART. XXIII. Le présent Traité restera en vigueur jusqu'au 31 décembre 1936, et au cas où aucune des Puissances contractantes n'aurait notifié deux ans avant cette date son intention d'y mettre fin, il restera en vigueur jusqu'à l'expiration d'un délai de deux ans à compter de la date à laquelle la dénonciation sera notifiée par l'une des Puissances contractantes...


Voir la vidéo: Présenter un document: lexemple - Histoire-Géographie - Les Bons Profs (Octobre 2021).