Podcasts sur l'histoire

Destroyers de classe Porter

Destroyers de classe Porter

Destroyers de classe Porter

Les destroyers de la classe Porter étaient les premiers destroyers construits par l'US Navy et étaient armés de huit canons à usage unique de 5 pouces qui les rendaient moins utiles pendant la Seconde Guerre mondiale que les plus petits destroyers du Farragut et des classes similaires, qui portaient des canons à double usage. . Officiellement, ils ont été conçus comme de grands destroyers plutôt que comme des chefs de destroyers, mais ils ont passé une grande partie de leur carrière active à servir de vaisseau amiral de flottille et plus tard de vaisseau amiral d'escorte de convoi.

Procédé de design

La classe Porter a été développée dans le cadre des restrictions du traité naval de Londres de 1930, qui a introduit pour la première fois des limites sur les destroyers. Aucun destroyer ne devait avoir une cylindrée supérieure à 1 850 tonnes ou transporter des canons supérieurs à 5,1 pouces. De plus, seulement seize pour cent des destroyers pouvaient dépasser la norme de 1 500 t.

Au cours de la décennie suivant la fin de la Première Guerre mondiale, l'US Navy avait produit une série de modèles de destroyers possibles (voir l'article sur la classe Farragut pour plus de détails), mais aucun n'avait été construit. Après l'accord du traité de Londres, les travaux ont finalement commencé sur les conceptions qui devaient être produites. En réponse aux discussions de conception, le Bureau de construction et de réparation a fait trois suggestions, pour un type léger de 1 375 t, un type de 1 500 t et un leader de 1 850 t. La conception 1 500 t a évolué vers la conception Farragut, tandis que le type 1 850 t était la base des discussions qui ont conduit à la classe Porter.

En janvier 1943, le Conseil général a demandé une vitesse de 35 nœuds, cinq canons de 5 pouces/38 DP et huit tubes lance-torpilles. Une armure limitée devait être transportée, y compris des boucliers pare-balles pour les canons et une protection contre les tirs de mitrailleuses pour le pont. La conception de 35 kt pourrait également comporter une certaine protection pour les chaudières et les machines, mais une éventuelle conception de 36,5 kt ne le permettrait pas. C'était la même puissance de feu que les navires de la classe Farragut, et un certain nombre de conceptions alternatives ont été explorées, dont une avec six canons dans des montures simples et une autre avec six canons avec deux montures simples et deux doubles. Tous portaient leurs torpilles dans deux montures quadruples.

En mai 1932, le Conseil général a accepté le schéma 10, avec des montures simples, trois à l'avant et trois à l'arrière. Ils n'en étaient pas entièrement satisfaits, car les canons prenaient beaucoup d'espace sur l'axe central, et au cours du processus de développement, ils ont été remplacés par huit canons à usage unique de 5 pouces/38 dans des armureries fermées, économisant ainsi de la longueur. Le Congrès a accepté de financer huit destroyers de 1 850 tonnes au cours de l'exercice 1934.

Conception de classe de porteur

Les navires de la classe Porter se sont retrouvés armés de huit canons à usage unique de 5 pouces/38 dans quatre canons fermés jumeaux, deux à l'avant et deux à l'arrière. Huit torpilles étaient transportées dans deux montures quadruples, avec huit recharges également transportées (les navires de la classe Farragut ne transportaient aucune recharge). Les quatre chaudières fournissaient 50 000 shp, contre 42 800 shp sur la classe Farragut. Cela a donné aux navires de la classe Porter une vitesse de pointe de 38 nœuds. Ils ont reçu des mâts tripodes de type croiseur dans le but de réduire la quantité de contreventement de fil nécessaire. Cependant, ces mâts étaient plus lourds que les types de destroyers plus traditionnels et posaient problème lorsque plus de canons anti-aériens étaient nécessaires. Les plus petits destroyers avaient une superstructure avant et des roufs inférieurs à l'arrière. Les navires de la classe Porter avaient des superstructures avant et arrière, offrant plus d'espace mais augmentant également le poids de la tête.

Le tir anti-aérien était assuré par deux mitrailleuses quad 1.1in, une sur la superstructure arrière et une derrière et tirant au-dessus de la maison du canon B. Deux directeurs de conduite de tir ont été installés - un avant et un après, aucun autre destroyer alors à flot n'avait deux contrôleurs.

La Marine n'était pas tout à fait claire sur ce qu'elle voulait que ces navires soient. Les navires de 1 850 tonnes du traité de Londres étaient considérés comme des destroyers de premier plan, mais au cours du processus de conception, les navires de la classe Porter sont devenus des destroyers lourds, conçus pour fonctionner ensemble. Une fois qu'ils sont entrés en service, ils ont fini par être utilisés comme navire amiral de l'escadron de destroyers.

Les navires de la classe Porter sont souvent considérés comme une réponse aux destroyers japonais de la classe Fubuki. Ils avaient la même taille générale que les navires japonais, mais avec un déplacement plus lourd qui les rendait plus robustes, transportaient plus de canons mais avaient moins de tubes lance-torpilles.

Production

La conception détaillée a été produite par la New York Shipbuilding Corporation, qui a également construit quatre membres de la classe. Ils ont été financés dans le cadre du programme FY 34, avec des fonds alloués par la National Industrial Recovery Act. Les quatre autres navires ont été construits par le chantier Quincy de Bethléem.

Deux autres navires de la classe Porter devaient être construits dans le cadre du programme FY 34, mais ceux-ci ont été construits sous le nom de navires de la classe Somers DD-381 et DD-383.

Enregistrement de service

En 1939, les 1 850 chefs des classes Porter et Somers servaient en tant que chefs de destroyers dans des escadrons de destroyers de neuf navires (DesRons), ou dans DesRon 9, qui contenaient sept navires de 1 850 tonnes, dirigés par le Moffett.

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale a rapidement changé cela et de nombreux destroyers modernes ont été déplacés vers l'Atlantique. Les Moffett (DD-362) était là en janvier 1941 en tant que chef d'escadron. En juin, quatre des navires de la classe Porter étaient dans l'Atlantique (DD-358, DD-359, DD-362 et DD-363), tout comme quatre de la classe Somers. Les chefs servaient maintenant dans deux DesDivs à quatre navires. DD-359 et DD-362 sont restés dans l'Atlantique pendant toute la guerre.

Les Porter servi dans le Pacifique, et a été perdu à Guadalcanal.

En 1943, les DD-361 et DD-368 sont postés à Balboa dans la zone du canal de Panama, d'où ils escortent des convois dans la zone de guerre.

DD-357, DD-360 et DD-363 ont servi avec les transporteurs rapides, combattant à Attu dans les Aléoutiennes et dans la campagne des Mariannes.

En 1944, les chefs survivants ont été classés comme navire amiral de convoi.

USS Porter (DD-356) était basé dans le Pacifique en 1939-41, mais quitta Pearl Harbor quelques jours avant l'attaque japonaise. Elle a participé à la campagne de Guadalcanal et a combattu dans la bataille des îles Santa Cruz. Au cours de la bataille, il a été torpillé et a dû être coulé par des tirs américains.

USS Selfridge (DD-357) était basé dans le Pacifique en 1939-41 et était présent lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Elle a participé à la tentative de sauver l'île de Wake. Elle a pris part à l'occupation de Guadalcanal en août 1942, mais a ensuite passé les neuf mois suivants à opérer dans la région de la mer de Corail. Il retourne aux Salomon en 1943 et participe à la bataille de Vella Lavella, où il est gravement endommagé par une torpille. En 1944, elle participe à la campagne des Mariannes et à la bataille de la mer des Philippines. Il s'est ensuite déplacé vers l'Atlantique et, de 1944 à 1945, il a servi de navire amiral aux forces d'escorte de convois, principalement sur la route entre les États-Unis et la Tunisie.

USS McDougal (DD-358) était basé dans le Pacifique en 1937-printemps 1941, puis a déménagé dans l'Atlantique. Elle a été utilisée pour transférer le président Roosevelt au HMS Prince de Galles lors de sa conférence avec Churchill à Placentia Bay, Terre-Neuve. Elle passa le reste de 1941 et la première moitié de 1942 à opérer dans l'Atlantique Sud. Elle a ensuite déménagé dans le Pacifique et a passé deux ans à opérer depuis Balboa, dans la zone du canal, patrouillant la côte ouest de l'Amérique du Sud et centrale. Il retourne ensuite dans l'Atlantique et passe de septembre 1944 à mars 1945 à escorter des convois entre les États-Unis et la Grande-Bretagne. Après la guerre, il fut brièvement utilisé comme navire expérimental, puis comme navire-école, avant d'être désarmé en 1949.

USS Winslow (DD-359) était basé dans le Pacifique de 1938 à avril 1941, date à laquelle il rejoignit la Neutrality Patrol dans l'Atlantique. Elle était présente à la conférence de Placentia Bay, puis escortait des troupes en Islande. En novembre, il faisait partie du premier convoi américain se dirigeant vers Singapour depuis la côte est, mais n'avait atteint le Cap que lorsque les Japonais attaquèrent Pearl Harbor. Elle a été rappelée aux États-Unis et a rejoint la 4e flotte dans l'Atlantique Sud. Elle a servi dans ce théâtre jusqu'en avril 1944. Après une brève période d'escorte de nouveaux navires de guerre de Boston aux Antilles, elle est devenue un navire amiral d'escorte de convoi sur la route américano-britannique. En mars 1945, il a commencé un radoub pour le préparer au service dans le Pacifique, mais la guerre s'est terminée avant qu'il ne soit prêt. Elle a ensuite été utilisée pour des travaux expérimentaux jusqu'à ce qu'elle soit placée dans la réserve en 1950.

USS Phelps (DD-360) était présent à Pearl Harbor et a réclamé un avion japonais. Elle a ensuite combattu aux batailles de la mer de Corail et de Midway, et a participé à l'invasion de Guadalcanal. En 1943, elle participe aux invasions d'Attu et de Kiska dans les Aléoutiennes, puis à l'invasion des îles Gilbert. En 1944, elle participa aux invasions des Marshall et des Mariannes. Comme avec le reste de la classe, il a ensuite été transformé en navire amiral d'escorte de convoi et a opéré sur la route de la côte est des États-Unis à la Méditerranée.

USS Clark (DD-361) a servi dans l'Atlantique et les Caraïbes, avant de déménager à Pearl Harbor en avril 1940. Il subissait une révision à San Diego lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Elle a escorté une série de convois dans le théâtre du Pacifique jusqu'en décembre 1942, date à laquelle elle est devenue le vaisseau amiral, commandant de la Force du Pacifique Sud-Est, basée à Balboa. Depuis lors jusqu'en août 1944, il opéra le long des côtes de l'Amérique du Sud avant de devenir un navire amiral d'escorte de convois. Entre septembre 1944 et avril 1945, il escorta six convois transatlantiques.

USS Moffett (DD-362) faisait partie de la flotte de l'Atlantique jusqu'en avril 1941 lorsqu'elle a rejoint la patrouille de neutralité de l'Atlantique Sud. Après l'entrée des États-Unis dans la guerre, il a continué à opérer dans l'Atlantique Sud et les Caraïbes. Le 17 mai 1943, elle participe au naufrage d'un sous-marin allemand et, en août, elle participe au naufrage U-604. En 1944, il devint un navire amiral d'escorte de convois et escorta des convois vers la Grande-Bretagne, Bizerte et Oran. Il subit des réparations à la fin de la guerre et est désarmé en novembre 1945.

USS Balch (DD-363) a servi de navire amiral, DesRon 12, en 1938 et était basé sur la côte ouest des États-Unis jusqu'en 1940, quand il a déménagé à Pearl Harbor. Elle était en mer lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. Elle a participé au raid Dolittle sur le Japon, gardant les pétroliers pendant que la flotte principale effectuait l'attaque. Elle a raté de peu la bataille de la mer de Corail, mais était présente à Midway. Il participe à la campagne de Guadalcanal, des premiers débarquements jusqu'en 1943. En 1943, il participe à la libération d'Attu, puis subit un carénage. À la fin de 1943, il effectua des missions d'escorte de convois dans les îles Salomon. En 1944, elle participe au bombardement de Kavieng en Nouvelle-Irlande et à l'invasion de l'île d'Emirau. Elle a ensuite pris part aux combats à Hollandia et Wakde-Sarmi en Nouvelle-Guinée. En juin 1944, il reçut l'ordre de se rendre sur la côte est des États-Unis, où il devint un navire amiral d'escorte de convoi. Il a été utilisé pour escorter une série de convois vers la Méditerranée, avant de commencer en juin 1945 un carénage destiné à le préparer à un retour dans le Pacifique. La guerre s'est terminée avant qu'on n'en ait besoin et il a été désarmé le 19 octobre 1945.

Déplacement (standard)

1 850 t (conception)

Déplacement (chargé)

2 131 t (conception)

Vitesse de pointe

Conception de 37 nœuds
38,19 nœuds à 51 127 shp à 2 123 t à l'essai (Porter)
38,17 nœuds à 47 271 shp à 2 190 t à l'essai (Porter)

Moteur

Turbines Parsons à 2 arbres
4 chaudières
Conception de 50 000 shp

Varier

Conception de 7 800 nm à 12 nœuds
8 710 nm à 15 nœuds à 2 157 t à l'essai (Porter)
6 380 nm à 12 nœuds à 2 700 t en temps de guerre
4 080 nm à 15 nœuds à 2 700 t en temps de guerre

Longueur

381 pieds 0.5 pouces

Largeur

36 pieds 10 pouces

Armement

Huit 5 pouces/38 SP dans quatre supports jumeaux
Huit torpilles de 21 pouces dans deux montures quadruples
Huit canons AA de 1,1 pouces dans quatre montures doubles
Deux canons AA de 0,50 pouces
Deux chenilles de grenades sous-marines

Complément d'équipage

206

Navires en classe

USS Porter (DD-356)

Perdu le 26 octobre 1942

USS Selfridge (DD-357)

Vendu 1946

USS McDougal (DD-358)

Radié en 1949

USS Winslow (DD-359)

Radié en 1957

USS Phelps (DD-360)

Radié en 1947

USS Clark (DD-361)

Vendu 1946

USS Moffett (DD-362)

Radié en 1947

USS Balch (DD-363)

Vendu 1946