Podcasts sur l'histoire

Le tireur John Ringo retrouvé mort

Le tireur John Ringo retrouvé mort

John Ringo, le célèbre homme armé, est retrouvé mort à Turkey Creek Canyon, en Arizona.

Romantique à la fois dans la vie et dans la mort, John Ringo était censé être un gentleman citant Shakespeare dont l'esprit était aussi rapide que son arme. Certains pensaient qu'il avait fait des études universitaires, et son sens de l'honneur et son courage étaient parfois comparés à ceux d'un lord britannique. En vérité, Ringo n'était pas un homme formellement éduqué et il venait d'une famille de la classe ouvrière en difficulté de l'Indiana qui lui offrait peu d'avantages. Pourtant, il semble avoir été mieux lu que la plupart de ses associés, et il a clairement cultivé une image de gentleman raffiné.

À l'âge de 12 ans, Ringo était déjà un tireur d'élite avec un pistolet ou un fusil. Il a quitté la maison à l'âge de 19 ans et s'est finalement retrouvé au Texas, où, en 1875, il s'est impliqué dans une querelle locale connue sous le nom de « Guerre Hoodoo ». Il a tué au moins deux hommes, mais semble avoir échappé aux poursuites ou, lors de son arrestation, s'être échappé de sa cellule de prison. En 1878, il était décrit comme « l'un des hommes les plus désespérés des comtés frontaliers » du Texas, et il décida qu'il était temps de quitter l'État.

En 1879, Ringo refait surface dans le sud-est de l'Arizona, où il rejoint les rangs hétéroclites de hors-la-loi et de flingueurs qui traînent autour de la ville minière en plein essor de Tombstone. Surnommé « Dutch », Ringo avait la réputation d'être un solitaire réservé qui était dangereux avec une arme à feu. Il hantait les saloons de Tombstone et était probablement un alcoolique. Peu de temps après son arrivée, Ringo a abattu un homme pour avoir refusé de le rejoindre dans un verre. D'une manière ou d'une autre, il a de nouveau réussi à éviter l'emprisonnement en quittant temporairement la ville. Il n'a pas été impliqué dans la tristement célèbre fusillade à l'O.K. Corral en 1881, mais il défia plus tard Doc Holliday (l'un des survivants du combat d'O.K. Corral) à une fusillade. Holliday a refusé et les citoyens ont désarmé les deux hommes.

La manière dont Ringo a disparu reste un mystère. Il semble être devenu abattu en 1882, peut-être parce que sa famille l'avait traité froidement lorsqu'il leur avait rendu visite auparavant à San José. Des témoins ont rapporté qu'il avait commencé à boire encore plus que d'habitude. Ce jour-là en 1882, il a été retrouvé mort à Turkey Creek Canyon à l'extérieur de Tombstone. On aurait dit que Ringo s'était tiré une balle dans la tête et la décision officielle était qu'il s'était suicidé. Certains pensaient cependant qu'il avait été assassiné soit par son ami buveur Frank "Buckskin" Leslie, soit par un jeune joueur nommé "Johnny-Behind-the-Deuce". Pour compliquer davantage les choses, Wyatt Earp a affirmé plus tard qu'il avait tué Ringo. La vérité reste obscure à ce jour.


John Ringo

Ce qui s'est passé le 3 mai n'a marqué qu'un seul long paragraphe sur une page intérieure de l'Austin Daily Statesman. Ce qui aurait pu arriver aurait été une grande nouvelle dans tout le Sud-Ouest.

De toute évidence, pas du genre à passer le sabbat dans la réflexion spirituelle, un homme identifié par le journal comme "M. John Ringo" avait "passé son temps dans une maison dans la jungle" ce dimanche matin. Les "jungles" étaient le code journalistique victorien pour une zone de bordels et de saloons le long de la deuxième rue dans la capitale, juste au-dessus du lit alors sauvage du fleuve Colorado.

Comme le rapporte le journal, « Vers 4 heures [probablement ce matin-là, bien que Ringo ait pu y passer toute la journée ce dimanche-là], il a raté son sac à main et est sorti dans le hall où trois ou quatre des gentils jeunes gens d'Austin étaient assis, il descendit sur eux avec son petit pistolet et leur ordonna de « lever les mains »"

Ringo, dont le nom notable avait été évoqué en tant que témoin important à la suite d'un peu de poussière en Arizona le 8 mars au cours duquel un Dick Lloyd avait été abattu, a tenu les deux hommes d'Austin sous la menace d'une arme pendant qu'il les fouillait pour son argent absent.

« Ne trouvant pas son sac à main, il a souri avec un sourire radieux aux jeunes hommes et s'est retiré dans sa chambre pendant qu'ils se glissaient tranquillement et rapportaient les faits à la police », a raconté l'homme d'État.

Le tireur devenu avocat Ben Thompson a répondu à l'appel. Ce maréchal de la ville Thompson choisirait de gérer la situation lui-même, plutôt que d'envoyer l'un de ses officiers, indique qu'il savait que l'emballeur de pistolets était Ringo. Et il savait certainement qui était Ringo.


Né dans l'Indiana en 1850, Ringo et sa famille s'installèrent d'abord dans le Missouri, puis en Californie. Orphelin lorsque son père s'est tué accidentellement avec un fusil en 1864, Ringo se dirigea vers le Texas cinq ans plus tard. En 1875, il s'est impliqué dans la guerre Hoo-Doo du comté de Mason, une violente querelle qui a saigné (littéralement) dans les comtés de Burnet, Llano et Lampasas. Ringo a passé quelque temps derrière les barreaux à Burnet, Lampasas et Austin, a échappé à un meurtre rap lorsque l'affaire a été classée et après environ une décennie dans le Lone Start a décidé de déménager vers l'ouest en Arizona.

Peu de temps après son arrivée sur le territoire, Ringo a blessé un homme lors d'une fusillade dans un saloon. Dans la langue vernaculaire moderne, il semblait avoir des problèmes d'alcool et de gestion de la colère.

Thompson, qui n'était pas du tout bon lui-même, connaissait Ringo de réputation sinon de connaissance.

Lorsque le maréchal moustachu d'origine britannique a frappé à la porte de Ringo lors de la plongée au feu rouge, le tireur élevé au Texas a dû répondre par une version impolie du XIXe siècle de "Va-t'en, je n'ai pas commandé de pizza". Sans mandat, Thompson "a joyeusement ouvert la porte à coups de pied et au dégoût infini de M. Ringo l'a fait entrer". (Comme dans l'a arrêté.)

Que Ringo ait fait un effort pour aller chercher son arme n'a pas été signalé, mais le maréchal l'a désarmé sans casser les casquettes. Thompson a peut-être répondu à la réticence de Ringo à être placé en garde à vue en lui tapotant doucement la tête avec le canon de son six-coups, mais encore une fois, le journal est resté silencieux sur le sujet. Étant donné le tempérament amplement documenté de l'un ou l'autre homme, si Ringo avait jeté sur Thompson, un seul d'entre eux n'aurait pas été laissé debout lorsque la fumée s'est dissipée.

À ce moment-là, l'un des officiers de Thompson était arrivé en renfort et « l'avait emmené [Ringo] jusqu'au poste ».


L'article du journal n'a pas dit si Ringo a passé la nuit dans le tas, mais le lendemain, il a été condamné à une amende de 5 $ et des frais pour avoir troublé la paix et 25 $ et des frais pour porter un pistolet. (Une amende assez solide : sur la base de l'indice des prix à la consommation, ces 30 $ équivaudraient à 648 $ en dollars d'aujourd'hui.)

Ayant perdu son "sac à main", Ringo a dû soit cacher de l'argent dans l'une de ses bottes, soit avoir réussi à obtenir un prêt rapide. Il a versé son argent au tribunal de la ville et, selon les termes du Daily Statesman, « a laissé un homme plus sage sinon plus triste ».

Ringo s'est séparé pour le Missouri, mais à l'automne, il était revenu en Arizona. À la suite de la fusillade d'OK Corral à Tombstone en octobre, il est devenu le chef du gang opposé à Wyatt Earp. Le 17 janvier 1882, Ringo a défié Earp et John (Doc) Holiday de se battre, mais un officier de police est intervenu avant que quiconque n'appuie sur la gâchette.

L'histoire confirme qu'un match de tir entre Thompson et Ringo aurait été l'équivalent frontalier de King Kong contre Godzilla. Moins d'un an plus tard, quelqu'un a abattu Thompson dans une maison de vaudeville de San Antonio dans une affaire qui reste officiellement non résolue. Et le 13 juillet 1882, quelqu'un a trouvé Ringo mort en Arizona d'une blessure par balle apparemment auto-infligée.


Le tireur John Ringo retrouvé mort - HISTOIRE

La vie et l'époque de.

Johnny Ringo La famille Ringo vient en Amérique.

Philip Jansen Ringo a été le premier Ringo à venir en Amérique. Il est né en Hollande dans les années 1600. Il se marierait à New Amsterdam, deux ans avant qu'elle ne soit rebaptisée New York. La famille Ringo se répandra rapidement dans tous les États-Unis, avec des Ringo situés dans le Kentucky, l'Indiana, le Missouri, l'Arkansas, le Texas, le Nevada et la Californie.

Philip Jansen Ringo a eu cinq enfants, dont l'un s'appelait Albertus Ringo 1656-1679, dont descend directement John Peters Ringo.

Martin Ringo est né le 1er octobre 1819 dans le Kentucky.

Le 5 septembre 1848, Martin Ringo épouse Mlle Mary Peters dans le comté de Clay, Missouri.

Après leur mariage, le couple a déménagé dans le comté de Wayne, dans l'Indiana, où ils auraient leur premier enfant.

John Peters Ringo est né.

Mary Peters Ringo donne naissance à John Peters Ringo à Greenfork, dans le comté de Wayne, dans l'Indiana.

Ringo était l'aîné d'une famille de deux garçons et trois filles. Les autres enfants étaient Martin Albert, Fanny Fern, Mary Enna et Mattie Bell.

La sœur de John Ringo, Augusta, épouse un cadet.

Coleman Purcell Younger, l'oncle de Thomas Coleman ["Cole"] Younger, devenu plus tard hors-la-loi, épousa Augusta en 1853.

La famille Ringo déménage vers l'ouest.

Vivant toujours dans le comté de Liberty, dans le Missouri, Martin Ringo décide de charger un wagon et de déménager sa famille à San Jose, en Californie, où sa sœur aînée Augusta vit avec son mari Coleman Younger. Cela s'avérerait être un voyage dévastateur de cinq mois vers l'ouest !

Le 7 juin, alors qu'il se rendait en Californie, le jeune Johnny Ringo est renversé par un chariot et se blesse gravement au pied. Ce même jour, le jeune John Ringo est témoin du meurtre d'un homme sur un chariot.

Le 15 juillet, le train de wagons de la famille Ringo est attaqué par des flèches indiennes, mais tous les chanceux survivent à l'attaque.

Le père de John Ringo se suicide accidentellement.

Le 30 juillet, alors qu'il voyageait vers l'ouest à travers le Wyoming, Martin Ringo est sorti de son wagon avec son fusil de chasse, quand celui-ci a accidentellement explosé et lui a fait sauter la cervelle. La charge du fusil de chasse est entrée dans son œil droit et est sortie du sommet de sa tête, éparpillant son cerveau partout. Le jeune John Ringo et le reste de sa famille ont dû ramasser ses restes et l'enterrer à flanc de colline le long du sentier. Quelle expérience traumatisante pour le jeune John Ringo qui n'avait que quatorze ans. Après l'enterrement rapide au bord de la route, la famille a continué son voyage en chariot vers l'ouest.

Pensez-vous que cette expérience traumatisante aurait pu conduire aux problèmes ultérieurs de John Ringo avec l'alcool, et finalement lui mettre une arme sur la tête et se suicider ?

La famille Ringo arrive en Californie.

Fin octobre ou début novembre, après un voyage long et traumatisant vers l'ouest, la famille Ringo s'est finalement rendue au ranch Augusta et Coleman Youngers à San Jose, en Californie, où la famille s'installerait dans une remise du ranch.

Après un an dans le ranch Younger, Mary Ringo a déménagé sa famille dans une maison sur Second Street, à San Jose, en Californie. Le jeune Johnny Ringo avait maintenant quinze ans.

Les années troublantes de Ringo.

Ces cinq années à San Jose, en Californie, ont vraiment été le début d'un John Ringo troublé. Après l'horrible expérience de la mort accidentelle de son père, John est devenu un jeune homme très troublé et a commencé à boire beaucoup.

Ringo, qui a maintenant dix-neuf ans et est troublé, quitte son domicile à San Jose, en Californie, et se dirige vers le Texas.

Ringo dans le comté de Mason au Texas.

Pendant ce temps, Ringo prend part à la guerre du comté de Mason en tant que membre du groupe de hors-la-loi Scott Cooley.

Ringo déménage en Arizona.

Ringo se déplace vers l'ouest dans le territoire de l'Arizona. C'est à cette époque que Ringo a commencé à élever du bétail pour l'éleveur N.H. "Old Man" Clanton.

La ville récemment fondée de Tombstone, en Arizona, est en plein essor avec Silver, Saloons, Gambling et Wild Woman. En raison du besoin de viande, le commerce du bétail était également en plein essor et Ringo gérait du bétail sur tout le territoire avec Ike, Phin et Billy Clanton, Curly Bill Brocius, Peter Spencer, les frères McLaury et plusieurs autres.

Ringo dans une fusillade au saloon.

Le 9 décembre, Ringo est impliqué dans une fusillade dans un saloon à Safford, en Arizona.

Le 14 décembre, le journal Arizona Miner et le journal Tucson Star rapportent tous deux que John Ringo était en fait impliqué dans une fusillade à Safford, en Arizona. Un homme nommé Louis Hancock a été superficiellement blessé à la gorge par une balle.

Ringo & Ike Clanton achètent une propriété au Nouveau-Mexique

John Ringo et Ike Clanton ont déposé un avis de localisation de terrain dans le comté de Grant, au Nouveau-Mexique. L'avis concernait 320 acres de pâturages et de terres agricoles dans la vallée d'Animas, à environ 28 miles au nord de Guadalupe Canyon. L'avis indiquait que les 320 acres seraient appelés "Alfalfa ou Cienega Ranch. Plus tard, ce ranch s'appelait San Simon Cienega et est souvent appelé Joe Hills Ranch.

Un train de mules de Mexicains transportant 4 000 $ en pièces de monnaie et en lingots a été pris en embuscade et tué à Skeleton Canyon. Les rumeurs disent que plusieurs éleveurs de bétail de "Old Man" Clanton, dont John Ringo, ont été impliqués dans les meurtres.

Le « vieil homme » Clanton est assassiné.

L'ami et associé de John Ringo, Newman Haynes « Old Man » Clanton, est abattu dans une embuscade par des Mexicains et tué à Guadalupe Canyon, dans la vallée d'Animas, au Nouveau-Mexique. William Lang, Dixie Lee Gray, Charley Snow et Jim Crane ont également été tués. Billy Byers et Harry Ernshaw ont tous deux survécu à l'attaque. Cette embuscade était-elle une vengeance pour les meurtres dont Johnny Ringo était vraisemblablement impliqué dans les 12 jours précédents à Skeleton Canyon ?

Des balles volent derrière OK Corral.

14h30. 26 octobre 1881

La fusillade la plus célèbre de l'histoire du Far West se déroule sur un terrain vague officiellement connu sous le nom de lot #2, bloc 17, à Tombstone, en Arizona. Billy Clanton, 19 ans, et Tom & Frank McLaury sont assassinés. Virgil et Morgan Earp sont grièvement blessés. Wyatt Earp et Doc Holliday s'échappent sans blessures. Dès que la fumée s'est dissipée, Ike Clanton a voulu que les Earps et Holliday soient arrêtés pour les meurtres. Cette célèbre fusillade est communément connue aujourd'hui sous le nom de Gunfight à OK Corral. Même si Ringo n'était pas présent lorsque cette fusillade a eu lieu, cela le dérangerait beaucoup, car les hommes assassinés étaient tous des amis proches et des associés.

Le chef de la police de Tombstone, Virgil Earp, a été pris en embuscade alors qu'il traversait la cinquième rue à Tombstone. Il survivrait à l'attaque, mais a été paralysé à vie dans son bras gauche. Les bons amis de Ringo, Ike et Phin Clanton, ont été arrêtés pour l'embuscade, mais relâchés parce que des témoins ont confirmé qu'ils étaient à Charleston, lorsque l'attaque a eu lieu. Des rumeurs circulaient selon lesquelles Ringo était également impliqué dans cette attaque.

Ringo défie Doc et Wyatt dans une fusillade.

Ringo défie ouvertement Doc Holliday et Wyatt Earp dans une fusillade dans la rue Allen, à Tombstone. Tout a été rapidement calmé par la police de Tombstone avant que quoi que ce soit ne se produise réellement.

Morgan Earp est assassiné par un agresseur non identifié alors qu'il jouait au billard dans un saloon de Tombstone. Frank Stilwell était considéré comme l'homme déclencheur, mais certaines personnes pensent que John Ringo était également impliqué.

À ou autour de ces dates, Wyatt Earp quitte Tombstone.

Wyatt Earp tue le bon ami de John Ringo, Curly Bill Brocius.

Ringo se suicide.

John Ringo s'est apparemment suicidé en se tirant une balle dans la tête, près du ruisseau Turkey à Sulphur Springs Valley, en Arizona, à cette date ou vers cette date.


Ringo retrouvé mort.
13 juillet 1882
Le corps de John Ringo est retrouvé allongé contre l'arbre (photo ci-dessus) sur Turkey Creek, Sulphur Springs Valley, Arizona de suicide apparent. Mystérieusement, il portait sa ceinture à l'envers lorsqu'il a été retrouvé mort. Au fil des ans, il y a eu de nombreuses rumeurs sur la mort et/ou le meurtre de John Ringo, mais la plupart des rumeurs sont en deçà des faits, nous laissant croire qu'il s'est en fait suicidé.

Tombe de John Ringo
Le corps de John Ringo a été retrouvé près de l'ouest de Turkey Creek, à quelques centaines de personnes à l'ouest de la maison Sanders Ranch, dans le sud-est de l'Arizona. Il est enterré dans la tombe marquée ci-dessus.

Pour localiser le Sanders Ranch : à partir de l'US 66, roulez vers l'est sur la Highway 181 sur douze milles. Là où la 181 tourne brusquement à gauche, continuez sur environ quatre milles tout droit sur le gravier West Turkey Creek Road jusqu'au Sanders Ranch sur la gauche. La tombe se trouve à une courte distance à l'ouest du chevet du ranch, West Turkey Creek.

IMPORTANT : La tombe est située sur une propriété privée et la famille Sanders a de gros chiens puissants, vous devez donc prendre des dispositions avant d'entrer dans la propriété.

La pancarte historique qui est affichée sur la tombe

Le journal Tucson Star a lu :

John Ringgold, <sic> l'un des hommes les plus connus du sud-est de l'Arizona, a été retrouvé mort à Morse's Canyon, dans les montagnes Chiricahua, vendredi dernier. Il s'est manifestement suicidé. Il était connu dans cette section comme "le roi des cow-boys" et était intrépide à l'extrême. Il avait beaucoup d'amis dévoués et d'ennemis acharnés. Le pistolet, avec une chambre vide, a été retrouvé dans son poing fermé. (Il) s'est tiré une balle dans la tête, (la) balle est entrée dans le côté droit, entre l'œil et l'oreille, et sortait sur le dessus de la tête. Certains membres de sa famille résident à San Jose, en Californie.

Si vous avez plus de faits.

Si vous avez des informations supplémentaires sur John Peters Ringo, veuillez nous les envoyer par e-mail. Vos contributions historiques seront grandement appréciées, merci.


Ringo a-t-il été beaucoup éduqué ?

Certains disent que l'éducation de John Ringo était supérieure à la moyenne. Peut-être un diplôme ? Par exemple les écrits de son ami de Tombstone, Billy Breckenridge. Il a écrit : « Ringo était un homme mystérieux. Il avait fait des études universitaires, mais était réservé et morose. Il buvait beaucoup comme pour noyer ses ennuis. bon coup et peur de rien." 13  Malgré de telles histoires - sa scolarité a probablement pris fin lorsqu'ils ont quitté le Missouri, ou peu de temps après. 3  Il aimait probablement lire, ce qui donnait l'impression d'une bonne éducation. Mais pour la documentation collégiale, ou beaucoup d'éducation, il n'y en a vraiment pas.

Lorsque la famille est arrivée à San José, la veuve a emmené sa famille chez sa sœur. Pour le ranch de son beau-frère, il était Thomas Coleman "Cole" Younger. L'oncle de l'homonyme plus connu et plus jeune qui est allé en prison pour vol et meurtre. John a aidé sur le ranch tout en vivant là-bas. 1


Butch Cassidy – Chef de groupe sauvage

Robert Leroy Parker, alias Butch Cassidy, est devenu célèbre en tant que leader du Wild Bunch. Le gang était connu pour les vols de train et de banque à la fin du 19ème siècle. En 1901, après que le gang se soit séparé et que Cassidy ait été en fuite pendant des années, il s'est enfui en Amérique du Sud avec un autre membre du gang Harry Alonzo Longabaugh et sa compagne Etta Place. Cassidy aurait été tué par la police et les forces militaires dans le sud de la Bolivie en 1908. Il y avait cependant des rumeurs de sa survie.


Tombe de Johnny Ringo

Voir toutes les photos

Le 14 juillet 1882, un ouvrier local de Turkey Creek, en Arizona, tomba sur le corps d'un homme mort assis contre un arbre. Une blessure par balle a transpercé la tempe de l'homme et un revolver avec une balle manquante a été retrouvé dans sa main. Le défunt a été identifié comme étant Johnny Ringo, un criminel et justicier notoire.

Sa mort a été considérée comme un suicide et il a été enterré là où son corps a été retrouvé. En apprenant son décès, le Épitaphe de pierre tombale a publié que « Beaucoup d'amis le pleureront. Et beaucoup d'autres prendront un plaisir secret en apprenant sa mort. Beaucoup se sont également interrogés sur les circonstances de sa disparition.

Pour comprendre l'incertitude autour de sa mort, il faut d'abord comprendre sa vie tumultueuse. Ringo est né le 3 mai 1850 à Greens Fork, Indiana, bien que sa famille ait souvent déménagé dans sa jeunesse. Dans le Wyoming, alors qu'il avait 14 ans et que sa famille émigre du Missouri en Californie, son père s'est accidentellement tiré une balle et est décédé. Pourtant, la famille a continué son voyage en Californie, où Ringo a passé le reste de son enfance.

Ringo a déménagé dans le comté de Mason, au Texas, dans les années 1870. Là, il s'est lié d'amitié avec un ancien Texas Ranger qui a encadré Johnny dans la fusillade et avec qui il a participé à plusieurs conflits entre des factions d'éleveurs et de voleurs en tant que justicier. Au cours de cette période, il a été arrêté et inculpé de meurtre mais s'est évadé ou a été acquitté (les archives officielles du tribunal sont manquantes). Ringo, qui comptait John Wesley Hardin parmi ses collègues, n'était pas un hors-la-loi typique. Alors qu'il avait une éducation limitée, il aimait citer Shakespeare.

L'histoire rapporte pour la première fois que Ringo se trouvait en Arizona en 1879, où, dans un saloon à Safford, il acheta à un autre client un verre de whisky. L'homme a refusé, disant qu'il préférait la bière. Ringo a tiré sur l'homme dans le ventre, mais il a survécu. Ringo s'est ensuite rendu dans la ville en plein essor minière de Tombstone, où il a commencé à voler du bétail et à s'associer à un gang local connu sous le nom de Cowboys.

Pendant son séjour à Tombstone, il a développé des rivalités avec les hommes de loi et les tireurs Wyatt Earp et Doc Holliday. Dans plusieurs interviews plus tard dans sa vie, Earp semble s'attribuer le mérite de la mort de Ringo. Cependant, selon d'autres sources, Earp avait déjà quitté l'Arizona et se trouvait dans le Colorado au moment de la fusillade. Il a également été allégué que Holliday l'a tué, ce qui a été décrit dans le film à succès de 1993 Pierre tombale. La majorité des preuves, cependant, semble soutenir la conclusion initiale selon laquelle Ringo est mort par suicide.

La raison du suicide supposé de Ringo est inconnue mais a fait l'objet de nombreuses spéculations. S'il s'est suicidé, il est probable que la raison en restera à jamais un mystère. Aujourd'hui, sa tombe est conservée en tant que site historique.


Le tireur John Ringo retrouvé mort - HISTOIRE

Il y a probablement plus de contrevérités sur Johnny Ringo que sur tout autre flingueur de l'Ouest américain. À un moment donné, les écrivains l'ont surnommé « le combattant le plus meurtrier de Tombstone », affirmant qu'il avait tué un certain nombre de flingueurs lors d'affrontements dramatiques en face à face. Puisqu'il était un ennemi juré des frères Earp et de Doc Holliday, il était présumé avoir été l'homme responsable de la mutilation de Virgil Earp et du meurtre de Morgan Earp. On supposait qu'il avait pris part à la guerre des rangs du Texas dans le comté de Mason dans les années 1870, car sa première arrestation a eu lieu à Austin à cette époque. De nombreux historiens pensent qu'il est né dans le Missouri parce qu'il y a fait ses études. Il y a même l'histoire qu'il était mieux éduqué que la plupart des tireurs, citant Shakespeare et la poésie, ayant fréquenté le William and Jewell College à Liberty, Missouri. À l'exception de la première phrase, tout est mythe.

Né John Peters Ringo le 3 mai 1850, l'aîné des enfants de Martin et Mary (Peters) Ringo à Washington, Wayne County, Indiana, Johnny est devenu le mouton noir proverbial de la famille. Il est allé à l'école à Gallatin, Missouri, où son père a déménagé la famille en 1856 pour échapper à l'activité croissante des justiciers dans l'Indiana, mais il n'a fait qu'une éducation élémentaire. Après que deux nightriders confédérés aient été lynchés par les forces de l'Union à la ferme Ringo en 1862, Martin Ringo a décidé de vendre. En 1864, Martin dirigea sa famille vers San Jose, en Californie. À la suite d'une attaque indienne dans le Wyoming, Martin Ringo s'est accidentellement tiré la cervelle lorsque la gâchette de son fusil a été prise dans la sangle de sa botte, laissant le jeune Johnny assumer l'entière responsabilité du bien-être et de la sécurité de sa famille. Johnny était un tireur d'élite et il a pris sa responsabilité familiale très au sérieux. Le beau-frère de sa mère était le colonel Coleman Younger du tristement célèbre clan Younger, et les Ringo ont vécu pendant environ un an dans le ranch Younger à San Jose avant de déménager en ville.

En 1870, Johnny était un grand et bel homme aux cheveux auburn, aux yeux sombres et sombres, aux manières faciles et montrant les marques de l'éducation et du raffinement. Il a quitté San José après la récolte du blé, gagnant assez d'argent pour se rendre au Missouri pour y rendre visite aux membres de sa famille. Lorsque la nouvelle lui parvint que son jeune frère avait contracté la tuberculose et qu'il s'inquiétait pour les finances de la famille, il se rendit au Texas pour se lancer dans le commerce du bétail. Il a rencontré un groupe d'éleveurs dans le comté de Llano, parmi lesquels Moses Baird, qui s'est lié d'amitié avec lui. C'était en 1873 et, dans le comté voisin de Mason, la guerre entre les immigrants allemands et les éleveurs locaux commençait tout juste à s'envenimer.

En septembre 1875, Johnny faisait partie de la faction Scott Cooley d'éleveurs hors-la-loi dans le comté de Llano, et lorsque Moses Baird a été tué dans une embuscade sanglante dans le comté de Mason, Ringo et un homme identifié uniquement comme Williams ont rapidement pris les armes et se sont lancés à la poursuite du tueur. , tirant une balle dans l'homme à un abreuvoir. Trois mois plus tard, Ringo a été arrêté dans le comté voisin de Burnet et accusé d'avoir menacé la vie d'un autre homme. En quelques jours, les éleveurs des trois comtés étaient dans un tumulte à propos de l'arrestation de Ringo, et il a dû être placé sous haute surveillance dans une prison du comté de Lampasas pour l'empêcher d'être brisé par ses amis. Cela n'a pas fonctionné. Quatre mois plus tard, libéré par ses amis éleveurs, Ringo se dirigea vers le comté de Mason, où il fut finalement monté sur terre dans le comté de Llano en octobre 1876 par une force combinée de Texas Rangers et d'hommes de loi locaux du comté de Llano. Il a été emmené à Austin pour être mis en sécurité, mais à ce moment-là, il avait acquis une réputation dans tellement de comtés différents qu'il était connu comme l'un des hommes les plus désespérés du Texas. C'est alors qu'il était incarcéré en prison qu'il a rencontré le vrai flingueur numéro un du Texas, John Wesley Hardin. Pour le reste de sa courte vie, la famille de Johnny Ringo le renie et ne reconnaîtra ni ne contestera jamais les histoires qui se sont développées autour de son nom.

Il a fallu deux ans pour que les accusations portées contre lui soient rejetées, après quoi il s'est rapidement présenté comme agent de police du comté de Llano. Il a remporté les élections, est resté au travail près d'un an, puis a misé sur le territoire de l'Arizona, qui comprenait une partie du Nouveau-Mexique, où il a assassiné deux frères lors d'une altercation dans un saloon. Fuyant des inculpations pour meurtre au Nouveau-Mexique, il a dérivé en Arizona, en direction de Tombstone. Sa réputation de flingueur l'a suivi, alors que les Texans arrivaient maintenant à Tombstone pour profiter de la manne minière. Ces Texans ont commencé à répandre des histoires sur son passé. Énervé par toutes les rumeurs et les potins, il a commencé à souffrir du syndrome de stress post-traumatique et a commencé à boire beaucoup.

Il ne fallut pas longtemps avant que Johnny ne tombe avec un groupe de voleurs de bétail vaguement organisé connu sous le nom de Clanton Gang. John Behan, le shérif du comté de Cochise, avait un accord pour détourner le regard lorsque les Clantons ont volé du bœuf mexicain, mais lorsque Wyatt Earp est arrivé à Tombstone, les choses ont commencé à changer radicalement. Après que Old Man Clanton et la moitié du gang ont été assassinés à Guadalupe Canyon par des éleveurs mexicains en colère, Ringo est devenu le chef des voleurs. Son lieutenant en chef était Curly Bill Brosius.

Au moment de la tristement célèbre fusillade à l'O.K. Corral en octobre 1881, Johnny Ringo était de retour en Californie pour rendre visite à ses sœurs. Personne ne sait exactement quand il est revenu à Tombstone. Le 28 décembre 1881, Virgil Earp a été abattu et estropié à vie par des assaillants inconnus, et Wyatt a accusé Ringo d'être l'un des responsables. Fatigué des allégations de Wyatt contre lui, Johnny a défié Wyatt et Doc Holliday dans les rues de Tombstone. C'était le 15 février 1882, et il fut rapidement arrêté et jeté en prison avant qu'aucune fusillade ne puisse avoir lieu.

Un mois plus tard, Morgan Earp a été assassiné alors qu'il jouait au billard dans la salle de billard de Campbell & Hatch. Ringo a nié toute implication, mais le mois suivant, il est retourné tranquillement en Californie. Par coïncidence, c'est à peu près à la même époque que Wyatt et sa bande commencent leur chasse aux sorcières pour les tueurs de Morgan Earp.

Ringo est retourné à Tombstone en mai, mais avec Wyatt et sa bande toujours à la recherche des tueurs de Morgan, il s'est sagement dirigé vers le Mexique, où il a apparemment vécu sous un nom d'emprunt pendant quelques mois. De retour à Tombstone en juillet 1882, Ringo chercha à noyer son chagrin dans l'alcool. Pendant deux bonnes semaines, lui, Billy Claibourne et Buckskin Frank Leslie l'ont balayé dans tout le sud-est de l'Arizona. En quittant Tombstone un matin, une chevauchée torride à travers neuf miles de mesquite et de cactus les a amenés à s'arrêter à Antelope Springs, où ils ont passé une autre journée à boire beaucoup. Ils se sont séparés et Ringo s'est dirigé vers Sulphur Springs pour une autre journée de beuverie. Totalement fatigué, il a finalement titubé vers son cheval et a dit qu'il allait à Galeyville.

Dans l'ouest de la Turquie Creek Canyon se dresse un arbre des plus inhabituels. Trois arbres ont poussé ensemble autour d'un rocher de dix-huit pouces, formant un siège, comme une chaise. C'est ici, le 14 juillet 1882, que Johnny Ringo a été retrouvé mort. Bien que la putréfaction s'était installée, on estimait qu'il n'était mort qu'un jour. Ses bottes manquaient et son manteau lui avait été arraché, des bandes de tissu de son manteau lui liant les pieds et les mains. A sa droite se penchait son Winchester, et à côté il y avait son chapeau. Deux cartouchières entouraient son corps, l'une à l'envers. Sa ceinture de pistolet était pleine. La ceinture de fusil ne contenait que sept cartouches. Sa main droite tenait un Colt .45. Le viseur, pris dans la chaîne de sa montre, empêcha sa main de tomber sur ses genoux. Il avait placé l'arme contre sa tête, au-dessus de son oreille droite, et avait appuyé sur la détente. Un seul obus avait explosé. Son cheval a ensuite été retrouvé loin dans le canyon avec ses bottes attachées en travers de la selle.

Wyatt Earp prétendra plus tard que lui et Doc Holliday avaient tué Ringo, puis peint la scène pour la faire passer pour un suicide. Billy Claibourne a pointé du doigt les soupçons sur Buckskin Frank Leslie, mais Pony Deal, qui connaissait Ringo aussi bien que n'importe qui, croyait que le tueur était un autre joueur de tinhorn appelé Johnnie-Behind-The-Deuce O Rourke. En fait, Pony Deal a tué O Rourke à cause de la mort de Ringo. Lorsque Buckskin Frank Leslie a découvert que c'était Claibourne qui l'avait doigté, il a rapidement coupé Claibourne en morceaux. Le verdict officiel était et est toujours un suicide.

Johnny Ringo n'était qu'un voleur de bétail et un broussailleur, pas le flingueur aux yeux d'acier dépeint dans la fiction occidentale. Il a été enterré non loin de Tombstone, à côté de West Turkey Creek, près de l'endroit où son corps a été retrouvé en 1882. L'emplacement est sur une propriété privée du ranch Sander près de l'Arizona Highway 181 dans le sud-est de l'Arizona. Sa tombe peut être visitée, mais seulement avec l'autorisation du propriétaire du terrain.

ADDENDUM : Nous avons reçu l'e-mail suivant d'Aaron Ringo en décembre 2005. Ses recherches généalogiques sont approfondies et prouvent de manière convaincante que le nom de Ringo n'a jamais été « Ringgold ». Ces informations sont différentes des documents historiques acceptés sur lesquels cet article était initialement basé. Cependant, l'auteur pense maintenant qu'Aaron a raison et l'article a été modifié pour refléter cette nouvelle information. Si vous faites des recherches historiques et que vous souhaitez un compte rendu plus détaillé, son adresse e-mail et son adresse sont incluses ici afin que vous puissiez le contacter directement :

Je le sais, parce que ma famille a notre généalogie assez bien ancrée. Il y avait des Ringgolds qui se sont retrouvés ici, qui peuvent être liés aux Ringos. L'histoire raconte qu'au moins une famille Ringo a changé le nom en Ringgold pour tromper les tapis. Apparemment, le nom Ringo était fortement
associé aux sympathies du Sud, et cette branche particulière de la famille ne voulait pas que quelqu'un essaie de prendre sa maison.

Encore un petit détail intéressant pour vous. Lorsque les Earps ont été épuisés de Tombstone, Johnny Ringo était dans le groupe.


Les derniers jours de Kate & Doc

Kate "Big Nose" était-elle Elder avec Doc Holliday à Tombstone pendant les troubles Earp-Cow-boy qui ont conduit à la fusillade meurtrière du 26 octobre 1881? Kate said she was, but after the gunfight she left town and never returned.
— Painting “The Last Days of Kate & Doc” by Bob Boze Bell, Photo of Kate Elder and All Other Art by Bob Boze Bell, Photos/Maps Courtesy True West Archives Unless Otherwise Noted —

Kate Elder was a working girl. Throughout most of her young life, she was employed as a soiled dove—a woman of ill fame, a sporting gal, a prostitute. It was Kate’s relationship with John Henry (Doc) Holliday that brought her notoriety and lifted her out of the role of a mere courtesan to that of common-law wife to the well-known gambler, gunfighter and dentist.

Kate’s story of her life on the frontier as a soiled dove, and her time with one of the West’s most recognizable characters, has value. She was in her eighties when she dared to recall all that had transpired since she’d left Hungary, where she was born, up to the events preceding the historic gunfight near the O.K. Corral. Kate claims to have witnessed the famous gun battle in October 1881. What she said happened between she and Doc leading up to the incident, and what transpired afterwards with outlaw John Ringo, adds another controversial layer to the historic event.

It was a chilly evening in mid-March 1881. Kate had traveled from Globe, Arizona, where she had a business, to Tombstone to see Doc. According to her, she made the trip at his request. Doc had taken up residence on Sixth Street in a small boardinghouse positioned between a funeral parlor and a winery.

Kate said that a holdup, in which driver Bud Philpot and a passenger were killed, occurred during her visit to Tombstone. One of the four suspects in the stage robbery and the double killing was William Leonard, one of Doc’s friends he had met in Las Vegas, New Mexico. When Leonard relocated to southern Arizona he fell in with a bad crowd and began robbing stages. It wasn’t long before Doc was implicated in the crime. His friendship with Leonard, and a visit he had made to his home near Tombstone, made him look suspicious.

A group of outlaw cow-boys, including well-known Cochise County, Arizona, residents Ike Clanton, Pete Spencer, Frank Stillwell and Curly Bill Brocius, encouraged the rumor of Doc Holliday’s involvement in the robbery. An article in the March 24, 1881, edition of the Arizona Weekly Citizen implicated Doc in the crime as well. Three of the robbers were headed to Mexico. “The fourth is at Tombstone and is well-known and has been shadowed ever since his return.” Doc was furious. Many suspected him of taking part in the robbery, and that included Kate.

“I thought that after the holdup things looked very suspicious about the Earps and Doc,” Kate recalled later. “Something tells me Doc was in with Wyatt, Virgil and Morgan in that affair. One night after we retired, Warren Earp came after Doc and said that Wyatt wanted to see him at his home. Doc was gone for almost two hours, and when he returned I could see that he was very much put out about something. He kept saying, ‘the damned fool! I didn’t think that of him.’ And later he said, ‘I have to get up early in the morning, but I will think about it.’ This was after the holdup.

“In the morning, after we had our breakfast, Doc said. ‘Well, I don’t know what I am going to stack up against today. I am getting tired of it all.’”

Kate knew he was referring to the fact that several people believed he was one of the men who robbed the stage. She tried to convince Doc to leave town with her, but he refused. “Wyatt Earp had a powerful influence over Doc,” Kate noted years later, “which I came to realize when I could not overcome that influence and induce Doc to return to Globe with me.”

B y the beginning of April 1881, Kate had left Tombstone and traveled back to her business in Globe. According to Kate, Doc sent for her a second time in June 1881. Doc invited Kate to spend Independence Day with him, and she happily accepted. Kate and Doc were reunited just before the holiday, but their time together was less than civil. His tuberculosis, which had been somewhat in remission when they lived in New Mexico, was now causing coughing fits that brought up blood. To deal with the aggravation, Doc drank to excess. Kate drank right along with him. The pair was not shy about arguing in public. The fight the couple had on July 4 ended in name-calling and cursing. Angry and crying, Kate staggered to the room she shared with Doc. The plan she had to sleep until she was no longer intoxicated was interrupted when John Behan stopped her before she reached the hotel.

Burning the Midnight Oil
When Doc arrives in Tombstone, there is no record of him practicing dentistry at all. Instead, he gambles full-time, often with Kate standing over his shoulder. The two of them are inseparable for periods of time. Other times they need to be separated.

According to Kate, “Sheriff Johnny Behan took me to Judge Spicer’s Justice of the Peace office, and the judge put me through the third degree. He asked me about the Earps and Doc Holliday. How did Doc act the evening of the holdup? He was referring to the stage holdup where Bud Philpot and a passenger were killed. Did the youngest or which one of the Earps came to me for Doc’s rifle? Did Doc change his clothes that afternoon and what did Warren Earp say, if anything? How long had I known the Earps?

“Then suddenly he asked me, ‘Are you sure that Doc Holliday was with the Earps at the holdup?’

“Then I told the judge I was positive of nothing and would not swear to anything Spicer said. He felt sure that the Earps and Holliday were in that holdup. I asked him why he did not question Mattie [Blaylock] and Alice Earp, that he knew Morgan Earp was the Wells Fargo messenger on that stage. The judge then got out of patients [sic] with me and threatened me. I said, ‘I can’t tell you any more.’”

Once Kate sobered up she wasted no time walking back any statements she might have made about Doc that implicated him in the stage robbery and death of two people. She insisted she was coerced into reporting anything negative about Doc. All murder charges against Doc were dismissed on July 9. The judge reviewing the case determined there was no evidence to show Doc had a part in the crime.

Kate planned to leave town as soon as she knew Doc was out of harm’s way. She was aware she wasn’t wanted in Tombstone. “It was after that,” Kate noted later, referring to her arrest by Virgil Earp, “Wyatt Earp became anxious to get rid of me. Several days later [once she was released] a gambler named J. M. Nichols, also known as Napa Nick, invited me to go for a buggy ride with him, but I declined. Mattie Earp, Wyatt’s wife, later told me in Globe that I was lucky in refusing the buggy ride, as Napa Nick had instructions to get rid of me in some lonely canyon.”

Sometime between late August and September 9, 1881, Kate and Doc reunited and traveled to Tucson to enjoy some time together. It wasn’t until late October that one of the Earps tracked down the couple at a popular saloon on Meyer Avenue in Tucson. According to Kate, on October 25, 1881, she was standing behind Doc watching him deal cards when Morgan Earp arrived on the scene. “The day before the fight took place in Tombstone, Wyatt sent Morgan to Tucson to tell Doc that he was wanted in Tombstone the following day,” Kate said later. “Morgan found us at Congress Hall where Doc was trying his luck at [the] faro bank. He took Doc aside and delivered the message from Wyatt.

“Then Doc came to me and told me that he would take me to our hotel, as he had to go back to Tombstone, but that he would come for me later on. I would not have it that way, though, and told him that if he was going to Tombstone I was going with him. We left on a freight for Benson and from there drove to Tombstone in a buckboard. Doc and I had a room in the building owned by Mr. and Mrs. Fly, who also had a photograph gallery there. It was on Fremont Street next to the back entrance of the O.K. Corral. We got to the room after midnight. Doc left me there, he and Morgan going away together.”

Doc and Morgan set off for the Alhambra Saloon, where Wyatt was waiting for them. Wyatt informed Doc of the difficulties he had with Ike Clanton. He told Doc about those difficulties and warned him to be on his guard.

Doc turned his attention to playing cards and drinking whiskey. He didn’t give the matter much thought until he ran into Ike at the restaurant adjacent to the saloon. It was after one in the morning, and Doc was less than sober. He cursed at Ike, which started a verbal sparring between the two. According to Ike Clanton, Doc called him a “damn son-of-a-bitch” and told him to “get his gun out.” Ike indicated in his eyewitness account of the matters leading up to the street fight that he left the eatery after his encounter with Doc. He noted that Morgan was watching the pair verbally abuse one another and that Morgan had his hand on his pistol. Seeing he was outnumbered, he left the building knowing that war between the Earps, Holliday and the cow-boys was on the horizon.

“Doc and Ike Clanton had some words in a restaurant,” Kate recalled about the events of the first night she returned to Tombstone in late October 1881. “In the morning Ike Clanton came to Fly’s photograph gallery with a Winchester rifle. Mrs. Fly told him that Doc was not there. Doc was not up yet. I went to our room and told Doc that Ike Clanton was outside looking for him and that he was armed. Doc said, ‘If God lets me live long enough to get my clothes on, he shall see me.’

“After the fight was over, Doc came in, and sat on the side of the bed and cried and said, ‘Oh, this is just awful—awful.’” — Big Nose Kate

“With that he got up and dressed. Going out he said, ‘I won’t be here to take you to breakfast, so you had better go alone.’ I didn’t go to breakfast. I don’t remember whether I ate anything or not that day.

“In a little more than a half an hour the shooting began. This lady-friend and I went to the side window, which faced the vacant lot. There was Ike Clanton, young Bill Clanton, Frank McLowry [sic], and his brother Tom on one side, Virgil, Wyatt and Morgan Earp and Doc Holliday on the other. Before the first shot was fired, Ike Clanton ran and lost his hat and left his young brother and the McLowry boys to fight it out.

“I was at the side window looking on and saw the fight. Doc had a sawed-
off shotgun. He fired one barrel, but after the first shot something went wrong. He threw the gun on the ground and finished the fight with his revolver. I saw him fall once. His hip had been grazed by a bullet. But he was on his feet again in an instant and continued to fire.

“Bill Clanton and the McLowry boys were killed. Morgan and Wyatt [She meant Virgil Earp.] were wounded. It’s foolish to think a cow ‘rustler’ gunman can come up to a city gunman in a gunfight. After the fight was over, Doc came to our room and sat on the side of the bed and cried and said, ‘Oh, this is
just awful—awful.’ I asked, ‘Are you hurt?’ He said, ‘No, I am not.’ He pulled up his shirt. There was just a pale red streak about two inches long across his hip where the bullet had grazed him. After attending to the wound, he went out to see how Virgil and Wyatt [She meant Morgan this time.] were getting along.”

On October 29, 1881, a coroner’s inquest was held, and a summary of the evidence was compiled. Doc Holliday and the Earp brothers were charged with killing the McLaurys and Billy Clanton. Doc and Wyatt were confined to the county jail.

While the inquest was being conducted, Kate befriended Johnny Ringo. Ringo was a hard drinker who had been indicted for one murder and had been involved in several others. Kate remained in the room she and Doc had shared at Fly’s boardinghouse, and it was there that Ringo found her. Doc was residing at the Cosmopolitan Hotel while out on bail. Morgan and Virgil were staying at the Cosmopolitan recuperating, and their families were with them. Doc and Wyatt had decided to stay to protect them from any cow-boys who might sneak in and try to kill the brothers.

“I kept close to my room at Mrs. Fly’s during the Earp-Holliday trial hearing before [the] justice of the peace,” Kate recalled years later. “John Ringo visited me there twice. I gave him a tumble both times. The second time he visited me he advised me to leave the camp, but I told him I did not have enough money to go back to Globe, as Doc had lost all my money playing against faro while we were in Tucson.” Kate also noted in 1935 that she had $100 at the time of the gunfight at the O.K. Corral and gave $75 of it to help with Doc’s bail.

“Ringo said that some of the Clanton gang were watching for Doc to come to our room and intended to get him there,” Kate added in her memoirs. “Ringo told me ‘if I haven’t enough money, here is fifty dollars.’ So I left that evening.

“After the O.K. Corral fight, the Clanton and McLowry gang gave notice that they would get revenge on the Earps and Holliday. John P. Clum, who was mayor of Tombstone, was notified that he was on the list, and he left the camp. Virgil was the first they got. He was shot from
ambush the bullet failed to reach a vital spot, but he was laid up for a while with a shattered arm.

“Morgan was the next victim. At the time he was playing pool in the Palace Saloon. The back door of the place was half-glass, painted white. Someone scratched off enough of the pain [sic] to see through and fired through the door, killing Morgan. I understand that the killer was one of the Clanton gang by [the] name of Stilwell.”

Kate left town in November 1881 before Doc’s fate had been determined. She tended to her business in Globe and never again returned to Tombstone.

“The Last Days of Kate & Doc” is excerpted from Chris Enss’s soon-to-be-released book, According to Kate: The Legendary Life of Big Nose Kate, Love of Doc Holliday (TwoDot, 2019).

Articles Similaires

The first “Doc Holli-Days” celebration, taking place in Tombstone, Arizona, this August 12-13, is already&hellip

After Mary Katherine Horony got drunk and falsely implicated Doc the Benson stage robbery on&hellip

Fiction requires a suspension of disbelief, and history buffs will have to do a lot&hellip

Chris Enss is a New York Times bestselling author who has written more than 20 books on the subject of women in the Old West.


Who Killed Johnny Ringo?

Almost everything we "know" about the outlaw gunman Johnny Ringo is either factually inaccurate, unsubstantiated hearsay, or intentional embellishment by authors to sell their books and magazine articles. Here is what we know with a reasonable degree of certitude.

We know he was born in Indiana in 1850 and died in Cochise County, AZ on July 13, 1882. We know that when he was 14, he, his siblings, and mother witnessed the accidental death of his father by gunshot. We know that some claim he received a college education and was well versed in the classics, as was Doc Holliday. But we also know that in reality he never finished grade school. By education alone, Ringo was much the inferior of Holliday.

Johnny Ringo Makes A Name For Himself In Arizona
We know that he was involved in a Texas range war and probably killed several men. We also know that he first turned up in Arizona at a bar in Safford in 1878, where he offered a whiskey to a man seated next to him. On December 14, 1879, the Arizona Daily Star commented:

"Last Tuesday night a shooting took place at Safford in which Louis Hancock was shot by John Ringo. It appears Ringo wanted Hancock to take a drink of whiskey, and he refused saying he would prefer beer. Ringo struck him over the head with his pistol and then fired, the ball taking effect in the lower end of the left ear, and passed through the fleshy part of his neck, half inch more in the neck, would have killed him. Ringo is under arrest."

Ringo was arrested for shooting Hancock. However, he posted bond and was released. He was now scheduled to appear before the Pima County grand jury in March 1880. (This was a year before Cochise County was carved out of the eastern portion of Pima County (Tucson).

Ringo didn't show. Instead, wrote a letter addressed to Sheriff Charles Shibbel on March 3, 1880, explaining why he could not appear:

"Dear Sir, being under Bond for my appearance before the Grand jury of Pima Co., I write to let you know why I can not appear--I got shot through the foot and it is impossible for me to travel for a while. If you get any papers for me, and will let me know, I will attend to them at once. As I wish to live here I do not wish to put you to any unnecessary trouble, nor do I wish to bring extra trouble on myself. Please let the Dist.-atty know why i do not appear, for I am anxious that there is no forfeiture taken on the Bond."

From this Stafford episode alone, we can reasonably assume that Johnny Ringo had "anger management" issues.

Somehow the case was resolved because in 1880, Ringo became a delegate to the Pima County Democratic Convention and served as an election official in San Simon, located in southern Arizona near the New Mexico border. The election, a complete fraud, was soon investigated by U.S. Deputy Marshall Wyatt Earp, making him the enemy of what became known as the "the cowboy faction" .

In early 1881, Ringo was in Tombstone and associated with a group of hard riding, hard drinking "cowboys" such as Ike and Billy Clanton and Frank and Tom McLaury, Billy Clayborne, and their bought-and-paid-for sheriff-protector, Johnny Behan. Like the other "cowboys", Ringo participated in cattle rustling for a tidy profit. However, he did not participate in the "Gunfight at the OK Corral" in October of that year because he was visiting his sisters in California. His sisters, and the rest of his family, staunch Methodists, resoundingly disowned him. Some say this added to his "depression" and drinking problem.

The Galeyville Incident

Ringo was in Galeyville, a small mining town on the eastern slope of the Chiricahuas. Here he got into a poker a game and began losing. When he asked the men at the table to loan him some money so that he could continue to play, they refused. He left the saloon angry, but soon returned with a man named Dave Estes. The two men held up the poker game and stole around $500 and a horse.

Ringo, on November 26, 1881 was indicted for this robbery. Deputy Sheriff Billy Breakenridge, no friend of the Earps, went to Galeyville to bring Ringo to court in Tombstone. He arrived in Tombstone on November 29, 1881. Ringo stayed at the Grand Hotel and the following morning he was officially arrested for the Galeyville robbery. On December 1, 1881, he was brought before Judge William Stillwell. He pleaded not guilty and was then released on bond. When no witnesses against him showed up the following day his case was postponed.

Virgil Earp Ambushed
On Dec. 28, 1881, Virgil Earp was severely wounded by unknown assailants. Nevertheless, Wyatt Earp claimed that Ringo was one of the men responsible. What proof did Wyatt have? None that we know of. Rumors also circulated that Ringo had been involved in a recent stage robbery.

On Jan. 17, 1882, Ringo got into a shouting match, related to the rumored stage robbery, with Doc Holliday and Wyatt Earp on the streets in Tombstone. Constable James Flynn stopped the fight and brought the men to court.

"J.H. Holliday, Wyatt Earp, Ringo arrested for carrying deadly weapons. Earp discharged, Holliday and Ringo fined $30 each."

After his argument with Wyatt Earp and Doc Holliday, Ringo became even more aligned with the "cowboys". On January 20, 1882, he was re-arrested when his bond was revoked for the Galeyville robbery. While in jail he found out that Wyatt Earp and a posse were planning to ride to Charleston to arrest the Clantons.

"James Earp being duly sworn says that upon the 23rd day of January, A. D., 1882. He saw John Ringo at the city of Tombstone said County, leaving said city, That upon the information and belief that said Ringo who is under indictment in said county for the crime of robbery is an escaped prisoner from the jurisdiction of the court of the First Judicial District said county wherefore whom an application for bail of said prisoner John Ringo was pending on said day, and said escape was made from the custody of the sheriff of said county without approval . . . by lawful authority. Setting to bail of said Ringo and definitely accuses that the purpose and intent of said Ringo is to intercept one Wyatt S. Earp a marshal entrusted with the execution of warrants for diverse persons charged with violations of the laws of this Territory and duly sworn for the arrest of said persons, and . . . believes that the purpose of said Ringo is to obstruct the execution of said warrants."

When Jackson's party got to Charleston they went to the Occidental Hotel for breakfast. However, they were stopped by Ike Clanton and several other armed men. Clanton detained Jackson and his posse even after Jackson told Ike that they had a warrant for John Ringo. According to newspaper accounts, Clanton told Jackson that "Johnny had always acted the gentleman towards him and he would see what could be done."

Ringo learned about the warrant for his arrest when his attorney arrived in Charleston. His attorney told Ringo that Sheriff John Behan would be in trouble if Ringo did not appear in court. Soon Ringo left Charleston heading for Tombstone. On January 28, 1882, Ringo was arraigned for the second time on his Galeyville indictment. On January 31, he again pleaded not guilty and was released on a $3000 bond.

A hearing was scheduled for February 2, 1882. Deputy Breakenridge went to Galeyville with bench warrants for the witnesses against Ringo and brought them to Tombstone. However, the following day these witnesses again did not appear in court to testify against John Ringo.

The Assassination of Morgan Earp

In March 1882, Morgan Earp was shot and killed by unknown men. Some have speculated that Ringo had been involved. However, the contemporary records did not implicate him in Morgan Earp's death. Moreover, there was testimony from Briggs Goodrich, another Ringo attorney, that Ringo wanted nothing more to do with the feud. Les Tombstone Epitaph published Goodrich's testimony at the coroner's hearing:

". . . By the way, [speaking to Earp] John Ringo wanted me to say to you, that if any fighting came up between you all, he wanted you to understand that he would have nothing to do with it that he was going to look after himself, and anybody else could do the same. . . ."

Two days after Morgan's death, Wyatt Earp, Doc Holliday, and others escorted Virgil Earp and his wife to the train depot in Tucson. According to Wyatt many years later, he and Doc saw Ike Clanton and Frank Stilwell lurking with rifles or shotguns near Virgil's coach. They chased after them. Ike got away. Frank didn't. Today the life-size statues of Wyatt & Doc stand near were Stilwell's riddled body was discovered the next morning.

Wyatt Earp and his posse returned to Tombstone where Wyatt refused to be arrested by Sheriff Behan, who had a telegraphed message from Pima County Sheriff Bob Paul in Tucson asking Behan to jail the Earp party for the killing of Stilwell. Wyatt, Doc and others in the Earp posse left Tombstone. Those others were Warren Earp, Sherman McMasters, Dan Tipton, “Texas Jack” Vermillion, Charlie Smith and Turkey Creek” Jack Johnson. All were willing and extremely able to back Wyatt's intention to kill the men who had ambushed Virgil and murdered Morgan.

The next morning Sheriff John Behan assembled a Cochise County posse to go after Earp and his federal posse. Ringo was one of the men in Behan's posse. George Parsons, an enlightened Tombstone miner, recorded the excitement in his diary.

"Excitement again this morning-Sheriff went out with a posse supposedly to arrest the Earp party, but they will never do it. The cow-boy element is backing him strongly-John Ringo being one of the party-there is a prospect of bad times."

Wyatt Earp and his party rode to Pete Spence's wood camp where they killed Florentino Cruz whom they were certain had been involved with the attack on Virgil and the assassination of Morgan.
Following the killing of Cruz, Wyatt Earp and his posse caught up with "Curly Bill" Brocius and some of his "cowboy" friends at a spring in the Whetstone Mountains. A gunfight ensued and the most famous outlaw in the county at that time was no more. Almost certainly, Wyatt shot and killed him.

Wyatt Earp, Doc, and the rest of the federal posse fled to New Mexico in April 1882 and then to Colorado. Both the Cochise County and Pima County sheriffs formally demanded the governors of New Mexico and Colorado extradite Wyatt, Doc and the others who were now wanted for murder in Arizona. But Wyatt had friends in high places who protected him, including the U.S. Marshall's office, Wells Fargo, Southern Pacific Railroad and wealthy individuals who had substantial investments in the Tombstone mines. Neither he, Doc, or others in the federal posse were ever extradited back to Arizona.

John Ringo resurfaced in Tombstone on May 7, 1882. The Épitaphe noted: "Jack Ringold is in town."
Ringo's robbery hearing was scheduled to begin on May 12th. The trial was continued on the 12th and rescheduled to May 18th. Apparently, no witnesses showed up to testify against Ringo and the court dismissed the charges against him and returned his $3000 bond. In May 1882, Ringo left Tombstone free of all criminal charges against him.

After a day of heavy drinking with friends near Antelope Springs, Ringo headed toward Sulphur Springs for more whiskey. He was seen in Galeyville on July 9, 1882.

Ms. Patty, Ms. Karen, & Ms. Sue discovered Johnny Ringo's Grave in June 2016.

On July 14, 1882, Ringo’s lifeless body was discovered seated at the base of a large tree. There was a bullet hole in his right temple, his boots were missing, his coat had been torn and strips of his shirt had been used to wrap his feet. His rifle rested against the tree close to him. In his right hand was a Colt .45 with only one spent shell. Ringo’s horse was found two weeks later roaming the canyon area with his boots tied across the saddle.

Ringo is buried near West Turkey Creek only a few yards from where his body was found.

The Tombstone Epitaph wrote, “Many friends will mourn him. And many others will take secret delight in learning of his death.”

A coroner’s jury ruled Ringo’s death a suicide, but many believed Wyatt and Doc had returned to Arizona and killed Ringo. This story gained some credibility when, in 1977, a book was published by the respected University of Arizona Press entitled "I Married Wyatt Earp". The publisher and author, amateur Earp historian Glenn Boyer, claimed it was based on the memoirs of Josephine "Sadie" Marcus Earp (1860-1944). The book sold extremely well until, years later, it was proven to be a fraud.

Once in Colorado, neither Wyatt nor Doc were about to take one step back into Arizona. After all, they were very well-known and wanted for murder. Moreover, neither would have had a motive to prop up poor Johnny Ringo's body against a tree and stage a suicide. Most importantly, as opportunists, there was no money to be had in Arizona. Wyatt and Doc moved on with their lives.

Ringo's Grave

The location is on private property off Highway 181 in southeastern Arizona. From Tucson, take I-10 east to Dragoon Road (Exit 310). Continue 13 miles to Hwy 191, then continue south past the ghost town of Pearce.

(Note: Along Dragoon Road are at least three worthwhile attractions: (a) Triangle T Guest Ranch (b) The Amerind Museum and (c) Golden Rule Vineyards. At Old Pearce, you will find a couple of quaint shops, most importantly, Marcia's Garden where Marcia gets milk from her herd of Nubian Diary Goats to make wonderful soaps and lotions.

At the junction of US 191 and AZ Hwy 181 is Sunizona and Sandy's Restaurant, (great pies) and RV Park. Turn left (east). Here, Hwy 181 is also named Turkey Creek Road. Where 181 takes a sharp left and heads north, go straight. The highway almost immediately turns into an unpaved road where it intersects with Kuykendall Road. If you turn south on Kuykendall, you will shortly come to Lawrence Dunham Vineyards where you can sample some very good Arizona wines. If you go, give them a call first.

Lawrence Dunham Vineyards at the base of the Chiricahua Mountains

Continue east on Turkey Creek Road. Watch for a street sign that indicates Sunglow Ranch Road. Go past Sunglow Ranch Road 200 yards and the gate to Mr. Ringo's grave is on your left. There is a locked metal box at the gravesite into which you can slip a couple of bucks donation to help maintain this historical site. Please be respectful of the owners' property. Follow the posted rules.


Frank “Buckskin” Leslie

F rank “Buckskin” Leslie was considered a suspect at the time. Frank was a slight man at 5’7” tall and 135lbs soaking wet. He arrived in Tombstone in 1880 but his reputation as a rowdy, though formidable, gunslinger preceded him. Like Johnny, Frank loved drinking and gambling. Shortly after his arrival in Tombstone, he began seeing a married woman named Mae Killeen. Mae’s husband, Mike Killeen, confronted Frank about the affair. Frank killed the man on the spot and married his widow in the same week.

Frank had an amicable relationship with the Earps. His allegiance swayed in their favor after the shooting at the OK Corral. In a fit of rage, Buckskin pistol-whipped a man outside of The Oriental Saloon and nearly killed him. The townspeople thought he was dangerous, even for Tombstone.

When Johnny died, the town whispered that Frank was responsible. Tombstone resident Billy Claiborne and Frank were drinking at The Oriental Saloon when Billy bragged on about killing three men. He insisted everyone call him Billy The Kid. Frank refused, and Billy threatened to shoot him dead over it. In response, Frank dragged him to the dusty street and shot him dead. No one in town was surprised when Frank killed him. What shocked them were his final words, “…Frank Leslie killed Johnny Ringo. I saw him do it!”

There was no real evidence that Frank killed Johnny, aside from the ramblings of a dying, inebriated, man. However, when Frank went to prison for murdering his 2nd wife, he confessed to a prison guard that he killed Johnny Ringo.


Voir la vidéo: Film Western Complet en Français 2020 - Film Western Les Plus Populaires #242 (Octobre 2021).