Podcasts sur l'histoire

Trippe III DD-403 - Histoire

Trippe III DD-403 - Histoire

Trippé III
(DD-403 : dp. 1850 : 1. 341'0", b. 35'5", dr. 9'10" (moyenne); s. 38,5 k.; cgl. 230, a. 4 5", 4 .50 cal. ma.16 21" tt., 3 act.; cl. Benham)

Le troisième Trippe (DD-403) a été posé le 15 avril 1937 par le Boston Navy Yard, lancé le 14 mai 1938 ; parrainé par Mlle Betty S. Tripper et mis en service le 1er novembre 1939, le Lt. Comdr. Robert L. Campbell aux commandes.

Trippe passa le reste de l'année 1939 à s'équiper à Boston. En janvier 1940, il visita Newport, R.I., pour affronter des torpilles et Yorktown, en Virginie, pour charger des grenades sous-marines avant de se diriger vers le golfe du Mexique. Après un entraînement au shakedown dans le golfe du Mexique et dans les Caraïbes, il est retourné à Boston le 20 mars 1940. Après avoir terminé sa révision post-shakedown, Trippe a quitté Boston le 24 juin pour finalement rejoindre la partie caribéenne de la Neutrality Patrol. Elle a voyagé via Hampton Roads jusqu'à San Juan, Porto Rico, où elle est arrivée au début de juillet pour revenir au nord à la mi-mois pour une visite de deux jours à Washington, DC Le 26 juillet, Trippe est de nouveau entrée à San Juan pour commencer la patrouille de neutralité devoir sérieusement.

Pendant huit mois, le destroyer a sillonné les eaux chaudes des Antilles pour empêcher les belligérants européens de faire la guerre dans l'hémisphère occidental. Pendant cette période, elle a escorté Tuscaloosa (CA-37), avec le président Roosevelt embarqué, dans une tournée de bases dans les Caraïbes. Elle a vu le président en toute sécurité à Charleston, en Caroline du Sud, le 14 décembre, puis s'est dirigée vers Philadelphie et des réparations rapides. Après une visite de deux jours à Norfolk à la fin de la première semaine de janvier 1941, Trippe a fumé vers le sud jusqu'à la Baie de Guantanamo, à Cuba, où elle a mené des patrouilles de neutralité jusqu'au printemps.

Le 21 mars, le navire de guerre a commencé une révision de deux mois à Boston. Le 24 avril, tandis que Trippe poursuivait les réparations, le président Roosevelt étendit la patrouille de neutralité jusqu'à la limite de la zone de guerre allemande. Lorsque Trippe a émergé de son carénage en mai, elle a visité Norfolk puis s'est entraînée à Newport jusqu'au début du mois de juin. Le 11 juin, il rejoint l'écran du Texas (BB-35) pour sa première patrouille prolongée dans l'Atlantique Nord. Le 29 juin, le Texas et ses escortes ont traversé les viseurs périscopiques d'un sous-marin. Le capitaine allemand perplexe faillit commettre un incident en attaquant ; mais, incapable d'égaler la vitesse de la Force opérationnelle I, il abandonna la poursuite en fin d'après-midi. Parfaitement inconscient du danger, le cuirassé poursuit sa route avec Trippe et ses destroyers sœurs. Le lendemain, ils terminèrent leur patrouille à Newport.

Trippe a continué à patrouiller hors de Newport, d'abord avec le Texas, puis avec New York (BB-34), jusqu'en juillet et la première quinzaine d'août. Le 15 août, le navire de guerre a déplacé sa base à Boston et à Provincetown. Le 25, elle a autorisé Boston à escorter le Mississippi (BB-41) jusqu'à Argentia. Après plus d'un mois d'entraînement et d'opérations anti-sous-marines au large de Terre-Neuve, Trippe quitte Argentia le 11 octobre en compagnie de Yorktown (CV-5), Nouveau-Mexique (BB-40), Quincy (CA-39), Savannah (CL-42) , et sept autres destroyers. Après avoir jeté l'ancre brièvement à Casco Bay, dans le Maine et patrouillé dans la zone entre ce port et Boston, les navires de guerre se sont dirigés vers un rendez-vous au milieu de l'océan pour soulager l'escorte de la Royal Navy d'un convoi en direction de l'ouest. Lors de son voyage de retour, Trippe se sépare de l'escorte au large de Portland, dans le Maine, et se rend dans la baie de Casco. Le 9 novembre, elle a quitté la côte du Maine dans l'écran de Ranger (CV-4), Vincences (CA-44) et Quincy pour rencontrer un autre convoi en direction de l'ouest et l'escorter aux États-Unis.

À la mi-novembre, Trippe a escorté Ranger vers le sud jusqu'aux Antilles et a contrôlé les opérations aériennes menées depuis ce porte-avions dans les environs de Trinidad jusqu'au début de décembre. Elle revenait au nord avec le porte-avions le 7 décembre lorsque l'attaque japonaise sur Pearl Harbor a secoué les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. L'entrée de l'Amérique dans la guerre, cependant, n'a pas changé la mission de Trippe. Il continue d'escorter les convois transatlantiques et de chasser les sous-marins. Elle s'est arrêtée à Norfolk pendant une semaine puis s'est dirigée vers Newport le 10 décembre. Juste avant l'aube du 16, un bombardier de l'armée s'est approché d'elle par le nord et après avoir effectué plusieurs passes, a largué un bâton de bombes et a signalé avoir coulé un destroyer allemand dans le détroit de Block Island. Trippe est sorti indemne - les bombes ont explosé à environ 200 mètres de sa proue - et a continué jusqu'à Newport où elle est arrivée le même jour.

Au cours des 10 prochains mois, Trippe était partout dans l'Atlantique nord-ouest. Elle a escorté le trafic côtier entre les ports le long de la côte est. Elle a soulagé les navires de guerre britanniques au milieu de l'océan et a escorté leurs convois dans les ports américains, tout en protégeant les convois en direction de l'est jusqu'au milieu de l'océan où les navires de guerre britanniques ont pris le relais. Le destroyer patrouillait au large d'endroits aussi divers qu'Argentia, Terre-Neuve et les caps de la Caroline du Nord. Ses fonctions d'escorte l'emmenèrent aussi loin au sud que le canal de Panama et les Antilles, au nord jusqu'à Terre-Neuve et, à une occasion, aussi loin à l'est que Londonderry en Irlande du Nord. À deux reprises, Trippe a recherché des survivants d'hommes marchands torpillés une fois au large de Hampton Roads au début de février et à nouveau près des Bermudes en juin. Elle a également fait deux attaques infructueuses sur ce qu'elle croyait être des bateaux U submergés. De temps en temps, elle trouvait même le temps d'effectuer des exercices et de s'entraîner au tir.

En octobre 1942, Trippe dégagea la région de Chasapeake Bay et se dirigea vers le nord jusqu'à Newport où il arriva le 7. Pendant les deux semaines suivantes, il a opéré avec le Massachusetts (BB-59) tandis que le nouveau cuirassé pratiquait le bombardement côtier pour la prochaine invasion de l'Afrique du Nord française. Pendant les heures précédant l'aube du 19 octobre, il faisait route vers la baie de Casco lorsque Benson (DD-421) a heurté Trippe sur son quart tribord, tuant quatre membres d'équipage Trippe et en blessant trois autres. Le 13 novembre, Trippe a terminé les réparations à New York et est devenu en route pour la formation de guerre anti-sous-marine à New London, Connecticut.

Après presque un mois de formation et d'escorte de convois côtiers, Trippe a quitté New York dans l'écran de son premier convoi à destination de Casablanca. Elle est revenue à New York le 7 février 1943 et a conduit plus de formation. En avril, le destroyer a effectué un autre voyage aller-retour au Maroc et a escorté un convoi côtier jusqu'à Norfolk avant de se diriger vers la Méditerranée. Le 10 mai, le navire de guerre est arrivé à Oran, en Algérie. Elle a masqué alors des convois entre ce port et Bizerte, a conduit des patrouilles et a pratiqué le bombardement de rivage en préparation pour soutenir les débarquements alliés sur la Sicile.

Le 9 juillet, le destroyer a quitté Oran dans l'écran d'un convoi à destination de la Sicile et était toujours en mer lorsque les troupes alliées ont débarqué le lendemain. Il est arrivé au large de Gela le 14, le lendemain du débarquement dans ce port, et a patrouillé cette zone jusqu'au 20, date de son retour à Oran. Cependant, le destroyer est revenu en Sicile le même jour, cette fois à Palerme. Trois jours plus tard, la Lutwaffe attaque le mouillage. Pour échapper au radar, les bombardiers moyens allemands se sont approchés du sud, bas au-dessus des montagnes siciliennes, et ont encerclé les cibles. Alors que Trippe zigzaguait pour échapper aux bombardements et aux bombardements, sa batterie de 5 pouces aboya avec défi. À la fin du raid, elle revendique le mérite de l'un des aigles allemands.

Au nord, tandis que les colonnes blindées du lieutenant-général Patton traversaient la côte nord de la Sicile et évitaient les formations ennemies lourdes avec des débarquements amphibies, la Marine soutenait son avance. Trippe a quitté Palerme le 4 août en compagnie de Savannah (CW-42) pour soutenir l'avance avec des tirs navals. Le 5, elle bombarde les ponts de Terranova. Au cours des deux jours suivants, le destroyer rejoint le Philadelphia (CL-41) avant de soutenir les débarquements à Sant'Agato di Militello. Les canons de Trippe ont ouvert la voie aux troupes débarquant à Brolo le 11, et, le 16, sa batterie principale a soutenu la fin de course amphibie à Spadafora. Le lendemain, la Sicile est déclarée sécurisée et Trippe se dirige vers le nord avec trois bateaux PT pour accepter la reddition des îles Éoliennes de Lipari et Stromboli.

Le continent italien était la prochaine cible du destroyer. Aux premières heures du 20 août, Trippe et Wainwright (DD-419) bombardent un pont de chemin de fer à Flume Petrace, puis se dirigent vers le sud vers Bizerte et escortent un convoi jusqu'à Palerme. Trippe revint ensuite à Bizerte et, le 31 août, se rendit à Oran.

Les troupes britanniques débarquèrent à Reggio, en Italie, le 3 septembre pour entamer la longue et amère remontée de la péninsule italienne. Deux jours plus tard, Trippe a pris la mer pour escorter un convoi jusqu'aux plages d'assaut de Salerne, juste au sud de Naples. Cette attaque, visant à renverser les défenses allemandes dans le sud de l'Italie, a été lancée le matin du 9 septembre 1943. Les troupes se sont heurtées à une forte résistance ennemie. La Lultwaffe et les lourdes batteries côtières ont fait un lourd tribut à la force de débarquement, mais Trippe et d'autres navires d'appui-feu ont mis leurs batteries à contribution et ont aidé les troupes à terre à consolider leur tête de pont.

Après plusieurs voyages aller-retour entre Salerne et Oran, il retourne dans la baie de Naples le 10 octobre. Tôt le matin du 13, alors que Trippe escortait un convoi de Naples à Oran, le sous-marin allemand U-s71 attaqua le convoi et coula rapidement le Bristol (DD-453). Trippe a cherché brièvement l'attaquant, mais s'est concentré sur le sauvetage des survivants de Bristol, alors le sous-marin s'est échappé.

Trippe a occupé le mois suivant avec des opérations de convoi dans la Méditerranée occidentale et des patrouilles au large d'Oran. Le 18 novembre, elle a navigué de Gibraltar avec Brooklyn (C-40) et un écran de destroyers britanniques et américains. Au large de Casablanca, ils ont rendez-vous avec le cuirassé lowa (BB-61), qui venait de transporter le président Roosevelt lors de la première étape de son voyage vers les conférences alliées du Caire et de Téhéran. Trippe a escorté lowa à travers le détroit de Gibraltar jusqu'à Oran, puis a masqué le cuirassé alors qu'il naviguait à nouveau vers l'ouest à travers le détroit dans l'Atlantique et s'est rendu à Casablanca pour attendre le retour du président Roosevelt. Après avoir conduit sa charge jusqu'à ce port, Trippe revint à Alger et reprit ses opérations de patrouille.

Dans l'après-midi du 16 décembre, le destroyer prend la mer en compagnie d'Edison (DD-439) et de Woolsey (DD-437) pour rechercher les survivants d'un navire marchand torpillé. En recherchant des naufragés, les trois navires de guerre ont également recherché le bateau U lui-même. Tôt ce soir-là, ils ont établi un contact radar sur U-78 fumant à la surface. Woolsey a allumé ses projecteurs et le radar de contrôle de tir de Trippe s'est verrouillé sur la cible. Les deux destroyers se sont immédiatement ouverts avec leurs batteries principales et ont pompé salve après salve d'obus de 5 pouces dans le sous-marin allemand. Six minutes après le contact visuel, les U-7 sont tombés pour la dernière fois jusqu'au fond. Pendant que Woolsey récupérait les sous-mariniers allemands, Trippe s'assurait que les U-7 n'avaient pas de collègues cachés dans la région. Les destroyers regagnent ensuite Oran.

Au début de 1944, le destroyer était à Palerme, en Sicile. Le 21 janvier, il est devenu en route pour soutenir les débarquements alliés à Anzio, situé plus haut dans la péninsule italienne près de Rome. Le lendemain, elle a pris position avec Brooklyn et Edison, et ses canons ont soutenu les troupes qui débarquaient. Deux jours plus tard, elle a repoussé une attaque aérienne de la Luftwaffe. Elle est revenue à l'appui-feu le 25 et a bombardé les troupes et les véhicules ennemis. Le 31 janvier, elle pilonnait les concentrations de troupes et les véhicules et démolissait un poste d'observation. Trippe a touché deux points forts allemands le 5 février. Elle a été relevée de ses fonctions sur la ligne de tir le 10 février et est retournée à Oran, sauvant deux aviateurs britanniques abattus en cours de route.

Le 23 février, Trippe se rend à Casablanca où il rejoint un groupe de chasseurs-tueurs construit autour de Card (CVE-111 et fait route pour les États-Unis. Pendant le voyage, le porte-avions d'escorte et les cinq destroyers de son paravent assurent l'air, le son, et des recherches radar pour les sous-marins allemands. Trippe s'est séparé de l'unité opérationnelle le 4 mars et, après une escale aux Bermudes, s'est rendu à New York pour un mois d'entretien. Après une formation de recyclage, elle a mené des opérations de chasseurs-tueurs à partir de la baie de Casco. En mai, il a escorté Hancock (CV-19) lors de la première étape de la croisière d'essai du nouveau porte-avions avant de rejoindre Cooper (DD-695) pour des expériences de contre-mesures électroniques dans la baie de Chesapeake. Ticonderoga (CV-14) pour les opérations aériennes au large des caps de Virginie. Du 19 juin jusqu'au jour de l'indépendance 1944, Trippe a mené des exercices dans le golfe de Paris près de Trinidad. Le 9 juillet, il est retourné à Boston avec Nancock et a commencé une disponibilité de 19 jours. Entre le 28 juillet et le 23 octobre, le destroyer a effectué deux voyages aller-retour entre les États-Unis et le sud de l'Italie, escortant des convois vers et depuis cette campagne âprement disputée. Pour le reste de l'année, elle a conduit la formation près de la Baie Casco et a projeté Shangri La (CV-38) pendant les opérations aériennes près de Trinidad. Fin février 1945, Trippe escorte un autre convoi vers la Méditerranée, cette fois vers Oran. Elle est retournée à New York au cours de la première semaine d'avril et a commencé une brève période de chantier.

Les réparations terminées, Trippe se dirigea vers le sud avec un convoi à destination de la zone du canal. Elle a transité par le canal, s'est arrêtée à San Diego et est arrivée à Pearl Harbor le 16 mai. Elle a passé plusieurs semaines dans les îles hawaïennes à effectuer des exercices de bombardement côtier en préparation de son service avec la 5e flotte dans le Pacifique central. Cependant, les atterrissages pour lesquels elle s'est préparée ne se sont jamais concrétisés. Au lieu de cela, le navire s'est dirigé vers l'ouest à la mi-juin et a escorté des convois entre diverses îles du Pacifique central, dont Iwo Jima, Saipan, Ulithi et Okinawa. La brièveté de ses escales la protégeait des foudres des kamikazes. Elle était en route vers Okinawa avec un convoi le 15 août, quand elle a reçu le mot de la cessation des hostilités. Trippe est resté en Extrême-Orient participant aux négociations de reddition avec les garnisons japonaises restées dans les îles Mariannes et Bonin. Le 5 novembre, elle est revenue à Saipan et a commencé un mois de patrouilles, de formation et d'opérations de sauvetage air-mer au nord de cette île. Le 16 décembre, elle a autorisé Guam à retourner aux États-Unis.

Son retour à la maison fut cependant bref, car le 16 janvier 1946, il retourna à Pearl Harbor pour se préparer à l'opération "Crossroads", les essais de bombe atomique menés sur l'atoll de Bikini. Quatre mois plus tard, les tests étaient prêts à aller de l'avant. Trippe est entré dans le lagon de Bikini le 1er juin. Le destroyer a raté la première explosion, une rafale aérienne le 1er juillet; mais le deuxième test, une détonation sous-marine le 26, la rendit si radioactive qu'il était dangereux de l'approcher. La contamination radioactive de Trippe a forcé la Marine à la garder à Bikini où elle a été soumise à une étude intensive. Trippe y a été désarmé le 28 août 1946. Au cours des 18 mois suivants, sa coque s'est détériorée au point de le rendre presque impossible à maintenir à flot. Le 3 février 1948, il est remorqué dans les eaux profondes au large de Kwajalein et coulé par des coups de feu. Son nom a été rayé de la liste de la Marine le 19 février 1948.

Trippe a obtenu six étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Avis de décès

Martha Lee Falkner Brookins, 63 ans, de Potts Camp, est décédée le 10 décembre 2012 à son domicile. Elle était huissière d'église, secrétaire d'école du dimanche, membre du comité d'aide du pasteur et employée de maison à la retraite.

Les services ont eu lieu à 11 h le 15 décembre à l'église St. Mark MB, où elle était membre. L'inhumation a eu lieu au cimetière de Hill Crest. Le révérend Patrick Bailey a officié. J.F. Brittenum and Son Funeral Home était en charge des arrangements.

Elle laisse son mari, James Brookins deux enfants, Melinda Washington (Kenneth) de Holly Springs, Michael Brookins d'Oxford cinq sœurs, Mae Willie King de Detroit, Michigan, Nora Sanderson, Evelyn Turnage, Patricia Warren, Gladys King, tous de Holly Ressorts un frère, Tommy Falkner Jr. de Byhalia et deux petits-fils.

Elle a été précédée dans la mort par les frères et sœurs Sammy Falkner, Roy Peterson et Shirley Falkner.

Dennis Coleman Carlisle Sr.

Dennis Coleman Carlisle Sr., est décédé le 17 décembre 2012 à Holly Springs. Il est né le 14 octobre 1926 de Louise Bobo Carlisle et Gideon Clark Carlisle à Okolona.

En novembre 1944, il est enrôlé et rejoint la Marine. Après une formation à la base navale des Grands Lacs, il a été déployé en janvier 1945. Il a servi sur l'USS Trippe DD-403 et a traversé le canal de Panama jusqu'à Iwo Jima. Il a ensuite été transféré sur l'USS Whilhoite DE-397. Il est démobilisé le 8 juillet 1946.

Il est diplômé de l'école secondaire d'Okolona en 1947 et est allé travailler pour la société Kroger en juin 1947. Il a travaillé dans des magasins à Amory, Starkville, Grenade, et est finalement devenu directeur de magasin à Starkville. Le 21 août 1949, il épousa l'amour de sa vie, Martha McGehee. Pendant qu'il était dans la Marine, elle lui écrivait une lettre tous les jours et il garda ces lettres toute sa vie. Après leur mariage, les deux ont vécu à Starkville pendant plusieurs années, où tous leurs enfants sont nés.

Il a acheté le Big Star à Holly Springs en novembre 1963 et y est resté jusqu'à sa retraite en 2001. Il était un ancien membre et président du Rotary Club. Il était membre de la First Methodist Church et a siégé à de nombreux comités. Il a siégé au premier conseil d'administration de la Marshall Academy. En 1970, il a été élu administrateur au conseil d'administration de la Bank of Holly Springs et a servi jusqu'à sa mort. Dans ses temps libres, il aimait travailler dans son jardin, lire sur l'histoire, en particulier la Seconde Guerre mondiale, et regarder des films occidentaux et de guerre.

Les services auront lieu le mercredi 19 décembre à 11 h à la First United Methodist Church de Holly Springs. L'inhumation se fera au cimetière de Hill Crest. Holly Springs Funeral Home est en charge des arrangements.

Il laisse sa femme de 63 ans, Martha McGehee Carlisle une soeur Mary Ann Thompson deux fils, Dennis Coleman Carlisle Jr. et Fred Lewis Carlisle (Patti) deux filles, Marty Carlisle McClatchy (Sam) et Mary Louise Carlisle Davis (Jeff) 11 petits-enfants , James Neil Carlisle (Elizabeth), Mason Clarke Carlisle, Sam Power McClatchy III, Margaret Carlisle Shaw, Molly McClatchy Booth (Daniel), Fred Coleman Carlisle, Thomas Goff Carlisle (fiancée Meade), Katherine McClatchy Boerner (Michael), Stephen Carlisle Roberts , Alexander Banks Carlisle et Olivia McKeown Davis et trois arrière-petits-enfants, Jorden Lane Carlisle, Madison Elizabeth Shaw et Landen Blaine Fennell.

Les porteurs seront ses petits-fils. Les porteurs honoraires seront William Earl Robinson, Larry Tidwell, le conseil d'administration et les dirigeants de la Bank of Holly Springs, les employés de Carlisle's Big Star et les Birthday Girls.

Billie Jane Roy Klepzig

Billie Jane Roy Klepzig, 83 ans, est décédée le 16 décembre 2012 à son domicile d'Abbeville. Elle était la veuve de Jackie Klepzig.Elle était caissière à la retraite à Abbeville Bank.

Les services ont eu lieu à 11 h le 18 décembre à l'église baptiste d'Abbeville, dont elle était membre. L'inhumation a eu lieu au cimetière d'Abbeville. Le révérend Randy Hope a officié. Waller Funeral Home à Oxford était en charge des arrangements.

Elle laisse deux filles, Becky Kelley d'Abbeville, Leah Arrington (Perry) d'Oxford deux fils, Steve Klepzig (Pam) de Hernando, Joe Klepzig d'Abbeville une soeur, Barbara Ward d'Abbeville neuf petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants.

Des contributions commémoratives peuvent être versées au Abbeville Baptist Church Building Fund, P.O. Boîte 80, Abbeville, MS 38601.

Reportez-vous : (662) 252-4261 ou [email protected]
Télécopieur : (662) 252-3388
Questions, commentaires, corrections : [email protected]
Le journaliste du Sud
B.P. Boîte 278
Holly Springs, MS 38635
2004, The South Reporter, Tous droits réservés.
Aucune partie de ce site ne peut être reproduite de quelque manière que ce soit sans autorisation.
The South Reporter est membre de la Mississippi Press Association.

Site Web géré et maintenu par
Les webmasters de South Reporter Linda Jones, Kristian Jones
Conception de site Web - The South Reporter


INTRODUCTION

L'insuffisance cardiaque (IC) avec fraction d'éjection préservée (HFpEF) représente actuellement environ 50 % des cas d'IC ​​et est de plus en plus reconnue comme une cause majeure de morbidité et de mortalité [1-3]. Des données récentes suggèrent que la prévalence de l'HFpEF par rapport à l'IC avec fraction d'éjection réduite (HFrEF) augmente à un taux de 1% par an. Avec le vieillissement de la population et la prévalence élevée des facteurs de risque d'ICFp tels que l'hypertension, l'obésité et le diabète sucré (DM), l'ICFpE deviendra bientôt le phénotype d'IC ​​le plus répandu [2]. De même, les hospitalisations pour HFpEF sont en augmentation par rapport à HFrEF [4].

Des études basées sur la population et des registres ont rapporté que les patients atteints d'ICFpEF sont principalement des femmes et des personnes âgées, avec un taux élevé de comorbidités, telles que l'obésité, l'hypertension, la maladie rénale chronique, la maladie coronarienne (CAD), l'anémie, l'hyperlipidémie, la DM et la fibrillation auriculaire. 1, 5-7]. Les patients avec HFpEF sont aussi fonctionnellement limités que leurs homologues avec HFrEF, ils nécessitent des hospitalisations fréquentes et ont généralement une mauvaise qualité de vie [3, 4, 8]. La survie des patients avec HFpEF est faible et similaire à HFrEF, avec des études observationnelles rapportant une survie à 5 ans lamentable de seulement 35-40% après l'hospitalisation pour HF [2, 5], un taux de survie similaire à un stade avancé 3B non- cancer du poumon à petites cellules [9]. Chez une plus grande variété de patients atteints d'IC ​​(patients hospitalisés et ambulatoires, études observationnelles et essais cliniques), une méta-analyse au niveau des patients a révélé que le risque de décès était plus élevé dans HFrEF par rapport à HFpEF, néanmoins, le risque global de décès était élevé dans HF indépendamment de la FE sous-jacente [10]. L'une des principales raisons sous-jacentes à la morbidité et à la mortalité élevées de l'ICFpEF est le manque de traitements fondés sur des preuves [2, 11].

Ces statistiques mettent en évidence le besoin clinique pressant et non satisfait de nouvelles stratégies pour améliorer la qualité de vie et les résultats de l'HFpEF. Alors que les essais cliniques sur l'HFpEF sont en cours, les cliniciens ont besoin d'aide pour diagnostiquer et traiter l'HFpEF aujourd'hui. Nous rapportons ici 10 leçons clés pour la prise en charge des patients atteints d'HFpEF, sur la base de notre expérience d'un nouveau programme clinique et de recherche dédié à l'HFpEF à la Northwestern University.


Slitherine

http://www.hazegray.org/navhist/carriers/us_prewa.htm Ce site donne de l'armement pour plusieurs carénages qu'elle a subis, bien qu'il ne dise pas quel alignement etc.

http://www.navsource.org/archives/02/04.htm Il y a un dessin ici montrant Ranger après quelques réaménagements pour donner une petite idée de la façon de faire face aux armes.

J'espère que cela aidera tous ceux qui souhaitent ajouter le vaisseau au jeu.


Construit par Newport News. Mis sur cale le 26 septembre 1931, lancé le 24 février 1933, mis en service le 4 juin 1934. Conçu sans île, mais une petite île a été ajoutée après le lancement.

Remise en état à Norfolk Navy 9/1941, canons changés en 8 5/25 AA, 6 quad 1.1 pouces AA, 24 .50 cal MG. Exploité dans l'Atlantique jusqu'en 1944, principalement comme escorte de transport et de convoi. Deuxième carénage à Norfolk 1/1943, canons changés en 8 5/25 AA, 6 quads 40 mm AA, 46 simples 20 mm AA. A servi avec la Home Fleet britannique en 1943. A servi comme transporteur d'entraînement et de transport en 1944.

Refit mai-juillet 1944, tous les 5/25 ont été retirés. Désigné comme navire-école de chasse de nuit le 11 juillet 1944 transféré dans le Pacifique. Désarmé le 18 octobre 1946, frappé le 29 octobre 1946, vendu pour démolition le 28 janvier 1947. Mis à la ferraille à Chester PA à partir du 2/47.

"Aircraft Carrier Ranger." (D'une publication russe).

Ces dessins montrent Ranger après son carénage d'août 1942 à Norfolk (en haut et au centre), et après son carénage de mai-juillet 1944, également effectué à Norfolk (en bas).

Et je pense que je pourrais aussi bien ajouter le lien pour l'œuvre d'art de l'USS Ranger de Big B où elle peut être téléchargée (pour les 1 ou 2 personnes qui n'ont pas encore visité le site Web de rogueusmc):

Alikchi m'a contacté à propos du Ranger - je vous l'ai donc référé, c'est probablement la raison pour laquelle vous avez posté ceci.
Quoi qu'il en soit, cela m'a amené à revoir les fichiers Ranger que j'avais créés et à les mettre à jour.

J'ai envoyé les nouvelles versions à rogueusmc ce matin pour téléchargement, un jpeg est joint ci-dessous.

EDIT : PS 1er travail sur ces images mises à jour comme d'habitude Big B !

< Message modifié par Gary Enfant -- 24/11/2005 02:07:50 >

Merci à vous deux les gars ! Ranger a l'air excellent et maintenant les statistiques devraient également être correctes dans mon scénario

Merci encore.. Je vais essayer de la garder aussi loin que possible des Japonais

Si cela peut vous consoler, ce sont les deux seuls sites de ce genre que j'ai vus et ils ont été cachés dans les dernières pages des résultats de recherche Google. J'oublie maintenant les mots clés que j'ai utilisés pour trouver le site avec des radoubs d'armement, mais c'était la dernière combinaison de termes de recherche sur près d'une douzaine que j'ai essayée. (Bien que j'ai réussi à trouver beaucoup de sites sur CV-61 Ranger !)

comment se fait-il que le Ranger n'ait pas été utilisé plus largement dans le Pacifique. vous penseriez que les Alliés en auraient eu besoin à la fin de 42, quand ils étaient descendus vers le Saratoga et l'Enterprise

Historiquement, la Royal Navy a prêté le HMS Victorious à l'USN dans le Pacifique Sud pendant un certain temps, ce qui montre à quel point Ranger était mal noté. Ranger avait une bonne capacité de climatisation mais il était à l'étroit, relativement lent et fragile. Pourtant, je pense que si les circonstances avaient été suffisamment désespérées, Ranger se serait présenté. Ces circonstances existent dans mon mod =)

comment se fait-il que le Ranger n'ait pas été utilisé plus largement dans le Pacifique. vous penseriez que les Alliés en auraient eu besoin à la fin de 42, quand ils étaient descendus vers le Saratoga et l'Enterprise

Eh bien, si vous regardez ses antécédents de combat, vous verrez que le Ranger a été occupé dans l'Atlantique pendant la majeure partie de la guerre - étant le seul grand porte-avions disponible dans l'Atlantique. Elle est allée dans le Pacifique en novembre 1944 - mais ses services n'étaient pas nécessaires pour le combat à ce moment-là, elle a donc formé des pilotes/

Le Ranger a navigué le long de la côte est de Norfolk et dans la mer des Caraïbes. À l'automne 1939, elle a commencé des opérations de patrouille de neutralité, opérant à partir des Bermudes le long des routes commerciales du milieu de l'Atlantique et le long de la côte est jusqu'à Argentia, Terre-Neuve. Elle revenait à Norfolk d'une patrouille océanique s'étendant à Port-of-Spain, Trinidad, lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. En arrivant à Norfolk le 8 décembre, elle a navigué le 21 pour patrouiller dans l'Atlantique Sud. Il entre ensuite au Norfolk Navy Yard pour des réparations le 22 mars 1942.


Ranger a servi comme navire amiral du contre-amiral A. B. Cook, commandant des porte-avions, flotte de l'Atlantique, jusqu'au 6 avril 1942, date à laquelle il a été relevé par le contre-amiral Ernest D. McWhorter, qui a également brisé son drapeau à bord du Ranger.

En route pour Quonset Point, R.I., Ranger a chargé 68 avions P-40 de l'armée et des hommes du 33e escadron de poursuite de l'armée, a pris la mer le 22 avril et a lancé l'escadron de l'armée le 10 mai pour atterrir à Accra, sur la Gold Coast de l'Afrique. Elle est revenue à Quonset Point le 28 mai 1942, a effectué une patrouille à Argentia, puis s'est détachée de Newport le 1er juillet avec 72 avions de poursuite P-40 de l'armée, qu'elle a lancés au large des côtes africaines pour Accra le 19. Après avoir fait escale à Trinidad, elle est retournée à Norfolk pour s'entraîner au combat local jusqu'au 1er octobre, puis a basé son entraînement aux Bermudes en compagnie de quatre porte-avions d'escorte qui avaient été récemment convertis en ravitailleurs pour répondre au besoin de puissance aéronavale dans l'Atlantique.


Seul gros porte-avions de la flotte de l'Atlantique, le Ranger dirigeait le groupe de travail comprenant elle-même et quatre porte-avions d'escorte de classe Sangamon qui ont assuré la supériorité aérienne lors de l'invasion amphibie du Maroc français dominé par les Allemands qui a commencé le matin du 8 novembre 1942.


Il faisait encore nuit à 6 h 15 ce jour-là, lorsque Ranger, stationné à 30 milles au nord-ouest de Casablanca, a commencé à lancer son avion pour soutenir les atterrissages effectués en trois points de la côte atlantique de l'Afrique du Nord. Neuf de ses Wildcat ont attaqué les aérodromes de Rabat et Rabat-Salé, quartier général des forces aériennes françaises au Maroc. Sans perte pour eux-mêmes, ils ont détruit sept avions sur un terrain et 14 bombardiers sur l'autre. Un autre vol détruit sept avions sur le terrain de Port Lyautey. Certains des avions de Ranger ont mitraillé quatre destroyers français dans le port de Casablanca tandis que d'autres ont mitraillé et bombardé les batteries à proximité. Le porte-avions a lancé 496 sorties de combat au cours de l'opération de trois jours. Son avion d'attaque a touché deux bombes directes sur le destroyer français Albatros, détruisant complètement sa moitié avant et causant 300 victimes. Ils ont également attaqué le croiseur français Primaugut alors qu'il sortait du port de Casablanca, ont largué des grenades sous-marines à une distance mortelle de deux sous-marins et ont détruit la défense côtière et les batteries antiaériennes. Ils ont détruit plus de 70 avions ennemis au sol et en ont abattu 15 en combat aérien. Mais 16 avions de Ranger ont été perdus ou endommagés de manière irréparable. On estime que 21 chars légers ennemis ont été immobilisés et quelque 86 véhicules militaires détruits, pour la plupart des camions de transport de troupes.

Casablanca capitula devant les envahisseurs américains le 11 novembre 1942 et le Ranger quitta la côte marocaine le 12 novembre, retournant à Norfolk, en Virginie, le 23.


Après une formation dans la baie de Chesapeake, le porte-avions a subi une révision dans le Norfolk Navy Yard du 16 décembre 1942 au 7 février 1943. Il a ensuite transporté 75 avions de poursuite de l'armée P-40-L en Afrique, arrivant à Casablanca le 23 février, patrouillant et formant des pilotes le long de la côte de la Nouvelle-Angleterre allant au nord jusqu'à Halifax, en Nouvelle-Écosse. En quittant Halifax le 11 août, elle a rejoint la Home Fleet britannique à Scapa Flow, en Écosse, le 19 août, et a patrouillé les approches des îles britanniques.


Le Ranger a quitté Scapa Flow avec la Home Fleet le 2 octobre pour attaquer les navires allemands dans les eaux norvégiennes. L'objectif de la force était le port norvégien de Bod . Le groupe de travail a atteint la position de lancement au large de Vestfjord avant l'aube du 4 octobre sans être détecté. À 6 h 18, Ranger a lancé 20 bombardiers en piqué Dauntless et une escorte de huit chasseurs Wildcat. Une division de bombardiers en piqué a attaqué le cargo de 8 000 tonnes LaPlata, tandis que le reste a continué vers le nord pour attaquer un petit convoi allemand. Ils ont gravement endommagé un pétrolier de 10 000 tonnes et un plus petit transport de troupes. Ils ont également coulé deux des quatre petits navires marchands allemands dans la rade de Bodé.


Un deuxième groupe d'attaque de Rangers de 10 Avengers et six Wildcats a détruit un cargo allemand et un petit caboteur et a bombardé un autre transport chargé de troupes. Trois avions Ranger ont été perdus dans des tirs antiaériens. Dans l'après-midi du 4 octobre, le Ranger a finalement été localisé par trois avions allemands, mais sa patrouille aérienne de combat a abattu deux des avions ennemis et a chassé le troisième.


Le Ranger est revenu à Scapa Flow le 6 octobre 1943. Il a patrouillé avec le Second Battle Squadron britannique dans les eaux atteignant l'Islande, puis a quitté Hvalfjord le 26 novembre, arrivant à Boston le 4 décembre. Le 3 janvier 1944, elle est devenue un transporteur d'entraînement à partir de Quonset Point, RI. transport à Casablanca. Naviguant le 24 avril, il est arrivé à Casablanca le 4 mai. Là, elle a chargé des avions de l'armée destinés à des réparations aux États-Unis et a embarqué des passagers militaires pour le retour à New York.


Atterrissant à New York le 16 mai, le Ranger est ensuite entré dans le Norfolk Navy Yard pour faire renforcer son poste de pilotage et pour l'installation d'une nouvelle catapulte, d'un radar et de l'équipement associé qui lui ont permis de s'entraîner aux intercepteurs de chasse de nuit. Le 11 juillet 1944, il quitta Norfolk, traversa le canal de Panama 5 jours plus tard et embarqua plusieurs centaines de passagers de l'armée à Balboa pour le transport jusqu'à San Diego, où il arriva le 25 juillet.


Après avoir embarqué les hommes et les avions de l'Escadron de Combat de Nuit 102 et près d'un millier de Marines, il a navigué pour les eaux hawaïennes le 28 juillet, atteignant Pearl Harbor le 3 août. Au cours des 3 mois suivants, il a mené des opérations d'entraînement de nuit sur les porte-avions à partir de Pearl Harbor.

Le Ranger a quitté Pearl Harbor le 18 octobre pour former des pilotes au combat. Opérant de San Diego sous le commandant, Fleet Air, Alameda, elle a continué à former des groupes aériens et des escadrons le long de la côte californienne pendant le reste de la guerre.

Quoi qu'il en soit, j'essaie de prendre un peu de temps pour jouer un peu avec les choses. Je ne sais pas si quelqu'un serait intéressé à le jouer sur le scénario du stock n ° 15, alors je pourrais le faire pour moi-même.

PS, si quelqu'un a des suggestions de modifications de la base de données pour le scénario #15, faites-le moi savoir. (euh oh, je pense que je l'ai peut-être "a demandé" maintenant.)

Cependant, cela peut vous intéresser - ce sont les navires qui sont historiquement allés avec Ranger en Méditerranée.

CA 31 Augusta Capitaine Gordon Hutchins
CL 40 Brooklyn Capitaine F.C. Denebrink
CL 42 Savannah, capitaine L.S. Fiske
Desron 8 : DD-419 Wainwright, DD-402 Mayrant, DD-403 Trippe, DD-403 Rhind
Desdiv 26 : DD-441 Wilkes, DD-443 Swanson, DD-438 Ludlow, DD-440 Ericson

AO 30 Chemung Cpt. J.J. Deuxmey

De plus, comme les AE ne sont pas très utiles aux Japonais, je peux voir si je peux les convertir dans un autre rôle, AD peut-être ou peut-être un raider commercial. (certainement des changements hypothétiques.)

C'est certainement possible de le faire, mais avec le petit hic que vous ne pouvez pas réellement changer le nom sur la liste de conversion, donc même si vous pouvez le configurer pour qu'il se convertisse en une classe hypothétique de raider de commerce, il dira toujours "convertir en AE" . Si vous pouvez vivre avec ça, pas de problème.

Tanker a dû obtenir l'aide des Forces mystérieuses (alias M. Wood) lorsqu'il a voulu ajouter des Q-ships à la matrice de conversion pour WPO.

Gary - Je ne dirai rien sur les changements de base de données pour #15, car c'est une LONGUE liste

Cependant, cela peut vous intéresser - ce sont les navires qui sont historiquement allés avec Ranger en Méditerranée.

CA 31 Augusta Capitaine Gordon Hutchins
CL 40 Brooklyn Capitaine F.C. Denebrink
CL 42 Savannah, capitaine L.S. Fiske
Desron 8 : DD-419 Wainwright, DD-402 Mayrant, DD-403 Trippe, DD-403 Rhind
Desdiv 26 : DD-441 Wilkes, DD-443 Swanson, DD-438 Ludlow, DD-440 Ericson

AO 30 Chemung Cpt. J.J. Deuxmey


Merci Alikchi ! Cela m'intéresse. Maintenant, je t'en dois une.

De plus, comme les AE ne sont pas très utiles aux Japonais, je peux voir si je peux les convertir dans un autre rôle, AD peut-être ou peut-être un raider commercial. (certainement des changements hypothétiques.)

C'est certainement possible de le faire, mais avec le petit hic que vous ne pouvez pas réellement changer le nom sur la liste de conversion, donc même si vous pouvez le configurer pour qu'il se convertisse en une classe hypothétique de raider de commerce, il dira toujours "convertir en AE" . Si vous pouvez vivre avec ça, pas de problème.

Tanker a dû obtenir de l'aide des Forces mystérieuses (alias M. Wood) lorsqu'il a voulu ajouter des Q-ships à la matrice de conversion pour WPO.

Je l'ai découvert il y a peu en parcourant le dossier Art. Impossible de trouver la liste des conversions nulle part. J'arrête de chercher dans ce cas. J'ai réussi à expérimenter un peu et à obtenir un vaisseau hypothétique armé de quelques tubes lance-torpilles, etc. et je l'ai appelé un PG d'après les choix que l'éditeur me donnerait. Cela semblait fonctionner correctement. Je suppose que cela ne dérange pas l'éditeur si vous reclassez certaines des conversions dans d'autres classes tant que la classe elle-même existe dans l'éditeur ?

Quoi qu'il en soit, la principale chose que je veux faire est de donner aux AV convertis la capacité de transporter de la climatisation, puis de mettre en place des groupes aériens afin qu'ils puissent être chargés sur eux. Une idée que j'ai est de reclasser certains chutai en daitai afin qu'ils puissent être divisés et chargés sur des AV convertis. Je vais aussi créer un groupe ou deux de SOC-3 Seagulls pour les Américains. Je ne sais pas combien de fois j'ai souhaité avoir un moyen de découvrir une zone particulière sans envoyer quelque chose de précieux.


Je suppose que cela ne dérange pas l'éditeur si vous reclassez certaines des conversions dans d'autres classes tant que la classe elle-même existe dans l'éditeur ?

Pas ainsi. Les différentes options de la routine de conversion semblent pointer vers des emplacements de classe câblés. Je l'ai découvert moi-même avec mon mod lorsque j'ai foiré la liste des classes et j'ai essayé de la tester. J'ai eu un transport de torpilles japonais (une de ces petites barges) quand j'ai essayé de convertir un AK en un AE de classe Kashino.


Je suppose que cela ne dérange pas l'éditeur si vous reclassez certaines des conversions dans d'autres classes tant que la classe elle-même existe dans l'éditeur ?

Pas ainsi. Les différentes options de la routine de conversion semblent pointer vers des emplacements de classe câblés. Je l'ai découvert moi-même avec mon mod lorsque j'ai foiré la liste des classes et j'ai essayé de la tester. J'ai eu un transport de torpilles japonais (une de ces petites barges) quand j'ai essayé de convertir un AK en un AE de classe Kashino.

Hmmm. Peut-être que je m'en tiendrai à la mise à niveau de l'armement sur les conversions déjà présentes dans le système.

J'ai fait un test limité pour faire en sorte qu'un AE apparaisse en tant que PG et cela semblait fonctionner au début, bien que je ne l'aie pas testé 180 jours plus tard pour voir s'il se présenterait réellement de cette façon dans le jeu. Mais lorsque j'ai cliqué sur le bouton "convertir en AE", toutes les statistiques correctes sont apparues sur l'écran d'informations sur le navire.

Existe-t-il un moyen d'avancer 180 jours pour voir si les navires apparaissent réellement dans le jeu comme ils sont censés le faire ?

ORIGINAL : Gary Childress
Existe-t-il un moyen d'avancer 180 jours pour voir si les navires apparaissent réellement dans le jeu comme ils sont censés le faire ?

Ne le pense pas. Mais si la liste de construction indique qu'ils apparaîtront, alors pourquoi ne le feraient-ils pas ?

ORIGINAL : Gary Childress
Existe-t-il un moyen d'avancer 180 jours pour voir si les navires apparaissent réellement dans le jeu comme ils sont censés le faire ?

Ne le pense pas. Mais si la liste de construction indique qu'ils apparaîtront, alors pourquoi ne le feraient-ils pas ?

Je voulais juste m'assurer qu'il s'affiche en tant que PG et non en tant qu'AE ou qu'il n'y a pas de conflits de programme ou d'autres surprises qui provoqueraient quelque chose de génial lorsqu'il entrera dans le jeu. Peut-être que je suis paranoïaque. Sinon, il semble que cela fonctionnera bien à première vue. Rien que 180 jours après le début d'un jeu, c'est long à attendre que des problèmes imprévus se manifestent.

Vitesse max : 29
Vitesse de croisière : 15
Endurance : 10000
Capacité 86
Armure de pont : 0
Armure de ceinture : 0
Armure de tour : 0

Est-ce que quelqu'un a une idée sur les valeurs à mettre pour ce qui suit ?

Manuel :
Durabilité:
Carburant:

L'USS Ranger revenait à Norfolk, en Virginie, d'une patrouille océanique s'étendant à Port-of-Spain, à Trinidad, dans les Antilles britanniques, lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor. À cette époque, le Ranger Air Group se composait de :

Fighting Squadron Five (VF-5) avec 18 Grumman F4F-3 et 1 F4F-3A Wildcats
Fighting Squadron Quarante et un (VF-41) avec 17 Grumman F4F-3 Wildcats et 2 North American SNJ-3
Escadron de reconnaissance quarante et un (VS-41) avec 8 Vought SB2U-1 et 2 SB2U-2 Vindicators
Escadron de reconnaissance quarante-deux (VS-42) avec 9 Vought SB2U-1 et 6 SB2U-2 Vindicators
Torpedo Squadron Four (VT-4) avec 3 Devastators Douglas TBD-1

Source : http://www.bluejacket.com/ww2_12-07-41_carriers.html (Ceci est une page intéressante car elle donne les compliments aériens exacts de tous les transporteurs américains et leur localisation le 7 décembre 1941. Sont également inclus les allées et venues et les groupes aériens de Wasp, Hornet et Long Island.)

C'est un bon lien cependant - merci!

C'est un bon lien cependant - merci!

Malheureusement, l'éditeur ne me permettra d'ajouter qu'un maximum de 4 groupes aériens à un transporteur, semble-t-il. Donc, je suppose, puisque VF-5 finirait par finir sur Yorktown de toute façon, je peux aussi bien m'en passer. Je pensais que c'était plutôt chouette de voir des Vindicators assignés à un transporteur.

Je travaille toujours sur une rationalisation pour ajouter Ranger au jeu. Je peux accepter votre suggestion de retirer un CV britannique du jeu afin de justifier la présence du Ranger dans le Pacifique. Les CV britanniques avaient certainement un meilleur blindage, mais avec un plus grand complément aérien, le Ranger pourrait constituer un ajout intéressant au début de l'océan Indien. Une autre possibilité pourrait être de l'inscrire dans l'éditeur en tant que navire britannique, le rendant ainsi éligible pour être rappelé dans l'Atlantique. Je me demande si l'affectation de la climatisation de l'US Navy à un navire "britannique" poserait des problèmes dans le jeu ?

Il me semble qu'ils ont standardisé les groupes aériens sur tous les autres CV et ont jeté tout le reste des avions sur le Ranger.


Contenu

Après le shakedown au large des Bermudes, Meredith a quitté Boston le 8 mai 1944 en tant qu'escorte dans un convoi, arrivant à Plymouth, en Angleterre, le 27. Entre le 5 et le 6 juin, il sert d'escorte aux transports se rassemblant pour l'invasion de la Normandie. Le 6 juin, Meredith a fourni un appui-feu aux forces de débarquement sur Utah Beach. Tôt le matin du lendemain, alors qu'il patrouillait dans les eaux au large en tant que navire de contrôle, il a heurté une mine. [1] Gravement endommagé, avec une perte de sept tués et plus de 50 blessés et disparus, Meredith a été remorqué jusqu'à un mouillage dans la baie de la Seine pour être récupéré. Cependant, le matin du 9 juin, ses coutures ont été encore ouvertes par un bombardement ennemi et peu de temps après, elle s'est brisée en deux sans avertissement et a coulé. Bates sauvé 163 survivants.

Le 5 août 1960, la carcasse coulée a été vendue à St. Française de Recherches de France. La carcasse du Meredith a été élevé et mis au rebut en septembre 1960.


Août

Pacifique
La base aéronavale de Midway Island est établie, commandée par le commandant Cyril T. Simard.

atlantique
La base d'opérations navales de Trinidad est établie.

Transport West Point (AP-23) arrive à New York avec des passagers américains et chinois.

Le président Roosevelt quitte Washington, D.C., en train pour Submarine Base, New London, Connecticut, où il arrive plus tard le même jour, embarquant sur le yacht présidentiel Potomac (AG-25) ce soir-là. Accompagné de la Calypso auxiliaire (AG-35), le Potomac se dirige vers Point Judith, R.I., où le navire jette l'ancre pour la nuit.

atlantique
Les manœuvres de New River (Caroline du Nord) commencent par la 1re division de marines et la première division d'infanterie de l'armée américaine, s'engageant dans des exercices amphibies. Le navire d'escorte d'avions Long Island (AVG-1) participe et fournit un soutien aérien rapproché à un test de ce type de navire dans ce rôle.

Le yacht présidentiel Potomac (AG-25), accompagné de Calypso (AG-35), se rend à South Dartmouth, Massachusetts, où il embarque Son Altesse Royale la princesse héritière Martha de Norvège et son groupe. Après une journée de pêche ("avec un peu de chance"), le chef de la direction prend personnellement la barre d'un bateau à moteur Chris-Craft et ramène ses invités à l'endroit d'où ils sont venus. Cette nuit-là, Potomac, toujours accompagné de Calypso, se dirige vers Menemsha Bight, Vineyard Sound, Massachusetts, où ils rejoignent les croiseurs lourds Augusta (CA-31) et Tuscaloosa (CA-37) et cinq destroyers.

atlantique
Le président Roosevelt passe du yacht présidentiel Potomac (AG-25) au croiseur lourd Augusta (CA-31) peu de temps après, Augusta et Tuscaloosa (CA-37) et cinq destroyers naviguent vers Argentia, Terre-Neuve. Le drapeau présidentiel reste cependant au Potomac et elle, en compagnie de Calypso, passera par le canal de Cape Cod jusqu'aux eaux de la Nouvelle-Angleterre, maintenant une fiction de présence présidentielle (voir 7 août).

Pacifique
Les croiseurs lourds Northampton (CA-26) et Salt Lake City (CA-25) arrivent à Brisbane, en Australie, pour une visite de bonne volonté.

atlantique
TF 16 (Contre-amiral William R. Monroe), formé autour du porte-avions Wasp (CV-7), du cuirassé Mississippi (BB-41), des croiseurs lourds Quincy (CA-39) et Wichita (CA-45), et de cinq destroyers, livre Les troupes de l'armée américaine, transportées dans le transport American Legion (AP-35), le navire de stockage Mizar (AF 120) et le cargo Almaack (AK-27) à Reykjavik, en Islande. Carrier Wasp (CV-7) s'envole de l'USAAF P-40 et PT-13 (33d Pursuit Squadron) en Islande pour couvrir l'arrivée des soldats.

Pacifique
Le décret transfère le district d'Honolulu des garde-côtes du département du Trésor à la marine dans la première étape vers le transfert des garde-côtes au contrôle naval (voir 11 septembre et 1er novembre).

Le président Roosevelt arrive à Placentia Bay, Terre-Neuve, à bord du croiseur lourd Augusta (CA-31) ce jour-là, il pêche depuis le gaillard d'avant et inspecte le développement de la base à Argentia (voir 9 août).

L'ambassadeur japonais Nomura suggère une conférence entre le président Roosevelt et le premier ministre japonais Konoye.

atlantique
Conférence sur la charte de l'Atlantique : cuirassé britannique HMS Prince of Wales, avec le Premier ministre britannique Winston L.S. Churchill s'est embarqué, arrive à Placentia Bay, Terre-Neuve, escorté par le destroyer HMS Ripley [ex-U.S. destroyer Shubrick (DD-268)] et les destroyers canadiens NCSM Restigouche et Assiniboine. Lors de cette première rencontre entre les deux hommes, Churchill fait appel au président Roosevelt à bord du croiseur lourd Augusta (CA-31).

atlantique
La conférence sur la charte de l'Atlantique se poursuit : le président Roosevelt, transporté à bord du destroyer McDougal (DD-358), assiste aux services divins à bord du cuirassé britannique HMS Prince of Wales en tant qu'invité du premier ministre Churchill, dans la baie Placentia, à Terre-Neuve. Environ 250 marins et marines américains assistent également au service, au cours duquel les hymnes « Dieu, notre aide dans les siècles passés », « En avant, soldats chrétiens » et « Père éternel, fort de sauver » [l'hymne de la marine] sont chantés par toutes les mains. "O God Our Help in Ages Past" a également été chanté lors des funérailles de feu Lord Lothian, ambassadeur britannique aux États-Unis, à la cathédrale nationale de Washington, DC, le 15 décembre 1940.-ź Après avoir inspecté les Cuirassé britannique, le président revient à McDougal au croiseur lourd Augusta (CA-31) cette nuit-là, le chef de l'exécutif accueille le premier ministre à dîner.

atlantique
La conférence sur la charte de l'Atlantique se poursuit : le président Roosevelt et le premier ministre Churchill s'entretiennent à deux reprises à bord du croiseur lourd Augusta (CA-31).

atlantique
La conférence sur la charte de l'Atlantique se termine alors que le président Roosevelt s'entretient avec le premier ministre Churchill à bord du croiseur lourd Augusta (CA-31). Les discussions ont porté sur les besoins britanniques de soutien, la stratégie commune et le caractère politique du monde d'après-guerre. La Charte de l'Atlantique, la déclaration commune qui résulte des réunions, expose les objectifs de la guerre contre l'Allemagne et met l'accent sur les principes de liberté, soi ? détermination, paix et coopération. Roosevelt rassure en privé Churchill que lorsque les États-Unis entreront en guerre, ils accorderont la première priorité à la défaite de l'Allemagne. Il promet également que les navires de guerre américains escorteraient les navires marchands britanniques entre les États-Unis et l'Islande. Après la dernière réunion, le premier ministre Churchill embarque sur le cuirassé HMS Prince of Wales et quitte la baie de Placentia. Peu de temps après, Augusta, accompagné des mêmes navires qui avaient navigué avec elle jusqu'à Terre-Neuve, se dirigea vers Blue Hill Bay, dans le Maine, pour rejoindre le yacht présidentiel Potomac (AG-25) et Calypso (AG-35).

Les manœuvres à New River, en Caroline du Nord, se terminent.

Pacifique
Les croiseurs lourds Northampton (CA-26) et Salt Lake City (CA-25), arrivent à Port Moresby, Papouasie, Territoire australien de Nouvelle-Guinée, pour une visite de bonne volonté.

atlantique
Le président Roosevelt, à bord du croiseur lourd Augusta (CA-31), de retour de la conférence Atlantic Charter, assiste à une exposition d'opérations aériennes par le navire d'escorte Long Island (AVG 1) au large du cap Sable, en Nouvelle-Écosse. Roosevelt avait joué un rôle déterminant dans la promotion de la conversion des navires marchands en porte-avions auxiliaires. L'escadron de reconnaissance embarqué de Long Island (VS 201) est équipé de F2A et de SOC. Cet après-midi-là, Augusta atteint Blue Hill Bay, dans le Maine, où le directeur général réembarque à bord du yacht présidentiel Potomac (AG-25).

Le chasseur de sous-marin PC 457 est accidentellement coulé en collision avec le cargo américain Norluna au large de Porto Rico.

Pacifique
Pendant le raid de bombardement japonais sur Chungking, en Chine, des avions japonais s'approchent de la ville par l'est, passant directement au-dessus de la chancellerie de l'ambassade des États-Unis et de la canonnière fluviale Tutuila (PR-4). Il n'y a pas de répétition de l'incident du 30 juillet.

Pacifique
La base aéronavale de l'île de Palmyre et l'installation aéronavale de l'île de Johnston sont établies.

atlantique
TG 2.5, comprenant le porte-avions Yorktown (CV-5) (VF 42, VS 41 et VT 5), le croiseur léger Brooklyn (CL-40) et les destroyers Roe (DD-418), Grayson (DD-435) et Eberle ( DD-430), quitte les Bermudes pour commencer une patrouille de neutralité de 4 064 milles qui se terminera aux Bermudes le 27 août.

Le président Roosevelt pêche avec une "chance indifférente" au large de Deer Island depuis le yacht présidentiel Potomac (AG-25), le navire jette l'ancre à Pulpit Harbour, dans la baie de Penobscot pour la nuit.

atlantique
Le yacht présidentiel Potomac (AG-25) atteint Rockland, Maine, et débarque le président Roosevelt et son parti. Le directeur général revient en train à Washington le lendemain matin.

Pacifique
Les croiseurs lourds Northampton (CA-26) et Salt Lake City (CA-25) arrivent à Rabaul, Nouvelle-Bretagne, Nouvelle-Guinée britannique, pour une visite de bonne volonté.

Le président Roosevelt et le secrétaire d'État Hull s'entretiennent avec l'ambassadeur du Japon Nomura et précisent les conditions de la reprise des conversations ou de l'organisation d'une conférence sur le Pacifique.

atlantique
Le cargo panaméen (ex-danois) Sessa est torpillé et coulé à environ 300 milles au sud-ouest de l'Islande, 61°26'N, 30°50'W (voir 6 septembre). L'agresseur du cargo est inconnu.

Le président Roosevelt annonce que les États-Unis transportent des avions de combat vers les Britanniques au Proche-Orient via le Brésil et l'Afrique.

Pacifique
Service Détachement, 1er Bataillon de défense, Fleet Marine Force (major Lewis A. Hohn, USMC), arrive à Wake Island en cargo Regulus (AK-14) pour commencer à travailler sur les installations de défense.

atlantique
Le destroyer Hughes (DD-410) est endommagé lorsqu'il est accidentellement percuté par le cargo britannique Chulmleigh à Reykjavik, en Islande.

Les forces britanniques et soviétiques envahissent l'Iran respectivement par le sud et le nord.

atlantique
TG 2.6 (contre-amiral H. Kent Hewitt), comprenant le Wasp (CV-7), le croiseur léger Savannah (CL-42), et les destroyers Meredith (DD-434) et Gwin (DD-433), quitte Hampton Roads, Virginie, lors d'une patrouille de neutralité qui s'achèvera aux Bermudes le 10 septembre.

La loi sur les mandats de navire est invoquée par décret, habilitant le président à ordonner à la Commission maritime d'établir les priorités en matière de manutention des cargaisons, de réparation de navires et d'entretien pour les navires marchands.

Le Japon proteste contre l'expédition de marchandises américaines à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient soviétique, via les eaux japonaises.

atlantique
Le sous-marin allemand U-570, attaqué par un RAF Hudson (No. 269 Squadron), est capturé intact par la force de surface britannique dans l'Atlantique Nord. La Royal Navy a soigneusement évalué le sous-marin, le premier à être capturé intact pour une étude intensive, le sous-marin a servi de HMS Graph jusqu'à son naufrage en 1944. Parmi les navires qui ont capturé le sous-marin se trouvait le destroyer canadien NCSM Niagara, anciennement USS Thatcher (DD -162), l'un des cinquante destroyers transférés dans l'accord destroyers pour bases d'août 1940.

Le Conseil des approvisionnements, des priorités et des allocations est établi.

Les hostilités en Iran cessent.

atlantique
Le TG 2.7, comprenant le navire d'escorte Long Island (AVG 1) (VGS 1), le croiseur léger Nashville (CL-43) et les destroyers Livermore (DD-429) et Kearny (DD-432) quitte les Bermudes. Il conclura la patrouille - la première impliquant le prototype de "porte-avions d'escorte" - aux Bermudes le 9 septembre.


Un groupe de travail conjoint

Le 29 décembre 1945, le président Truman nommé Vice-amiral W.H.P. Blandy, USN, Commandant de la Rejoindre le groupe de travail. Cette force serait chargée d'exécuter le plan de test. En raison de l'importance de cette opération, l'officier de marine devait répondre directement au Chefs d'état-major interarmées.

Aux côtés de Blandy, deux autres noms se sont également joints pour le conseiller sur des sujets techniques. Un homme de la Marine américaine et un autre de l'Air Force : Commodore William S. Parsons et colonel de l'armée de l'air Paul Tibbets Jr.

Les préparatifs ont immédiatement commencé avec la nomination des principaux postes du personnel quelques jours plus tard. brigadier général William E. Kepner rejoint d'abord en tant que commandant adjoint de l'armée et Marine américaine Aviation. brigadier général Thomas S. Power a suivi en tant que commandant adjoint adjoint.

Le 5 janvier, Blandy a soumis son plan d'opération aux chefs d'état-major interarmées. Ce n'était qu'une semaine après sa nomination et avant même que l'opération elle-même ne soit approuvée par le président.

Dans son plan, Blandy a suggéré le nom de "Joint Task Force One" pour sa force opérationnelle. De même, il a proposé de nommer l'opération “Crossroads”. Le nom correspondait à la transcendance de l'opération en tant que premier essai public d'armes nucléaires.

En choisissant le lieu de dépôt, Blandy vu le Iles Marshall comme un choix judicieux. C'était un isolé NOUS. territoire de confiance loin de toute zone considérablement peuplée que la bombe pourrait compromettre.

Au sein du Iles Marshall, Blandy étudié Atoll de Bikini comme l'emplacement idéal pour les explosions. D'une part, la population locale était à peine 200 personnes, donc le déménagement ne pouvait pas être un problème. Cependant, cela s'avérerait plus gênant qu'initialement envisagé.

Outre, Atoll de Bikinila lagune était parfaite pour abriter Les navires de la Force opérationnelle interarmées 1. Pas tellement pour l'atterrissage d'avions, cependant. Pourtant, des atolls proches Kwajalein et Eniwetok étaient assez grands pour s'adapter à la B-29 et drones B-17 pour le test.

Maintenant que Blandy avait son personnel et sa place, il était temps pour lui d'entrer dans les détails des deux premières explosions.

Blandy les tests sont nommés par ordre alphabétique “Capable” et “boulanger”. Le premier serait un largage, le second, une détonation au ras du sol. Il y avait aussi la possibilité d'un troisième, nommé “Charlie”.

Le plan de Blandy recommandé une altitude de chute de 30 000 pieds pour Tester la capacité. En tombant de là, la bombe exploserait à 600 pieds avant d'atteindre le sol.

Enola Gay était un Boeing B-29 spécialement modifié qui a largué une bombe atomique sur Hiroshima. La participation des B-29 à l'opération Crossroads était un choix logique. (Photo de l'US Air Force)

À cet égard, certains ont suggéré d'utiliser un ballon pour une plus grande précision dans une explosion en vol. Une idée qui a échoué, étant donné que le consensus était en faveur d'un B-29, invariablement le premier choix pour la tâche.

Pour les deux tests prévus, le flotte cible respecterait une formation radiale autour du point de détonation.

Au Tester la capacité, un porte-avions servirait de navire cible pour le largage. Le porte-avions, pour sa part, serait entouré des autres principaux navires, les plus gros. Le reste de la flotte serait mélangé à différentes distances pour tester les effets de la bombe sur chaque type de navire à différentes distances.

Déménager Boulanger d'essai, Blandy suggéré d'attacher la bombe à un réservoir de navire de débarquement. Ce vaisseau agirait comme le centre du réseau cible. En ce qui concerne le déploiement de la flotte cible, Blandy avait quelques idées.

  • Les ancrer à l'aide d'un placage au sol
  • En utilisant le récif voisin de l'atoll,
  • Pour les laisser dériver tout en les gardant ensemble avec des câbles de remorquage. Dans ce cas, une barque pourrait emporter la bombe à l'aide du vent.

Les essais d'armes nucléaires des États-Unis ont été initialement nommés conformément à la alphabet phonétique international (le plus couramment utilisé par les agences militaires et fédérales américaines).

Cette pratique a fini par créer une certaine confusion : il y avait quatre “Able” coups de feu (en Opérations CARREFOUR, RANGER, BUSTER-JANGLE, et GOBELET), quatre “boulanger” et un “Baker-2” coups (Opérations CARREFOUR, RANGER, BUSTER-JANGLE, et GOBELET-SNAPPER), deux “Charlie” coups (Opérations BUSTER-JANGLE et GOBELET-SNAPPER un “Charlie” tir prévu pour Opération CARREFOUR a été annulé).

À partir de 1953, pour éviter encore plus de confusion à l'avenir, les plans ont reçu des noms uniques qui n'étaient pas basés sur l'alphabet phonétique international.

Pour collecter les données des explosions, les navires disposaient de près de 30 000 appareils de mesure. Beaucoup d'entre eux ont été modifiés ou spécialement conçus pour le test. Aussi, 6 000 animaux d'expérimentation devaient embarquer sur différents navires cibles.

L'opération impliquait également d'étudier les effets des bombes nucléaires sur différents matériaux. De cette façon, Blandy obligeait la force de l'armée à utiliser Bikinis les ponts des navires côtiers et cibles pour organiser leur équipement et leurs armes. Pourtant, à part cette question, l'armée n'a pas joué un grand rôle dans Carrefour.

La participation des forces terrestres de l'armée à l'opération carrefour se limitait à l'installation de chars, de camions et d'autres types d'équipements de munitions dans les navires cibles à soumettre au souffle et à la chaleur de la bombe atomique. Sur cette photo, on peut voir des chars à bord de l'USS Arkansas. (U.S. Navy photo, All Hands extra juillet 1946)

L'armée de l'air et Marine américaine, pour leur part, ont vu sur Carrefour une occasion de tester à la fois leur matériel et eux-mêmes.

Cinq jours après Blandy a présenté son plan, le président Truman Opération confirmée Carrefour. Le lendemain, le Chefs d'état-major approuvé Blandy's plan.

Organisation FOI-1

Blandy’s l'étape suivante consistait à constituer son état-major avec des scientifiques et des membres des trois forces de l'armée américaine.

Avant le 11 janvier FOI-1 bénéficiait de son propre siège à l'intérieur du Marine américaineles principales installations de dans Washington DC. Parmi les premiers à obtenir leur place dans la force ont été Kepner et Parsons, qui avait aidé Blandy dans son plan. Kepner est devenu commandant adjoint de l'aviation Parsons, commandant adjoint de la direction technique.

Major général A.C. McAuliffe rempli la liste principale du personnel. Il devient commandant adjoint des forces terrestres.

Le chef d'état-major de la force était le commodore A. J. Snackenberg. Il avait quatre adjoints aux chefs d'état-major :

  • Marine américaine Capitaine Robert Brodie, Jr., chef de cabinet adjoint pour le personnel.
  • Général de brigade de l'armée T. J. Betts, chef d'état-major adjoint du renseignement.
  • Marine américaine Capitaine C.H. Lyran, Sous-chef d'état-major des opérations
  • Général de brigade de l'armée D. H. Blakelock, chef d'état-major adjoint pour la logistique.

De gauche à droite, debout : Brig. Le général Thomas Power Brig. Le général Kenneth P. McNaughton Capitaine C. H. Lyman, USN Brig. Le général T. J. Betts Brig. Le général D. H. Blakelock Dr R. A. Sawyer Le capitaine Robert Brodie, USN Le capitaine George Lyon (MC), USN. Assis : le général de division W. E. Kepner : V. Adm. W. H. P. Blandy, USN, commandant de la Force opérationnelle interarmées un R. Adm. W. S. Parsons, USN, le général de division A. C. McAuliffe. (U.S. Navy photo, All Hands Mars 1946)

Force opérationnelle interarmées 1 divisé ses actes en huit groupes, chacun avec son sous-groupes, comptabilisation d'un total de trente-neuf unités. Les huit groupe principals étaient Technique, navire cible, transport, armée au sol, air de l'armée, air de la marine, patrouille de surface et service. Blandy et ses trois adjoints avaient le plein contrôle sur ces groupes.

Comme Directeur technique de l'opération, Parsons incorporé Marine américaine Amiral rugissant T. A. Solderd et directeur technique Dr. R. A. Sawyer.

Scieur a choisi un personnel de sept assistants composé principalement d'officiers de marine. Il a divisé son bureau en neuf groupes, représentant un total de trente-deux projets techniques.

Compte tenu des ressources impliquées, Carrefour était la plus grande expérience scientifique à l'époque. Dans ce sens, Force opérationnelle interarmées 1 était responsable de la présence de 550 scientifiques dans Bikini.

La flotte cible

Au fur et à mesure que les préparatifs avançaient, le déploiement de la flotte cible provoqua un conflit durable entre les Armée de l'air américaine et le Marine américaine.

Pour le Marine américaine, l'enregistrement correct des explosions a nécessité la mise en place d'instruments à l'intérieur des navires cibles. Pour que cette méthode fonctionne, le déploiement devrait sécuriser certains des navires et les laisser survivre aux tests.

Les Armée de l'air américaine, pour sa part, a estimé que l'ensemble de la flotte devait être à moins de mille mètres du point zéro. Une plus grande distance compromettrait la 30 000 pieds tomber, car manquer la cible centrale était une possibilité.

La discussion entre les parties n'a pas tardé à aboutir à une impasse. Les forces sont allées en médiation. Les Conseil consultatif militaire délibéré pendant deux mois à travers différents plans et solutions.

Au 21 février Blandy a présenté un nouveau modèle de réseau (le quatrième) à un Armée de l'air américaine. Sur un total de quatre-vingt-treize navires, vingt-trois d'entre eux seraient à 1 000 mètres du point zéro. Dans cette configuration, tous les navires ne subiraient pas des dommages identiques.

LeMay recommandé le Armée de l'air américaine d'aller avec ce plan, qui n'était pas la dernière cause de désaccord entre ces forces.

Au cours de cette étape, les niveaux de carburant et de munitions des navires cibles ont également soulevé des points de vue différents. En préservant les instruments du navire, le Marine américaine voulait maintenir les niveaux de ces biens au minimum.

Au contraire, le Armée de l'air américaine demandé navires entièrement chargés. Ils voulaient connaître les effets de l'explosion sur autant de matériaux que possible. Finalement, tous les navires n'étaient pas entièrement chargés de carburant et de munitions.

De plus, le marquage du navire cible restait à résoudre. Il devait être suffisamment frappant pour que l'équipage du bombardier puisse le voir de 30 000 pieds d'altitude. Vu de là, le navire au centre de la flotte serait difficile à repérer au milieu de l'océan.

Tous ont convenu que la meilleure solution était de peindre le navire, USS Nevada, orange avec des taches blanches, tout en fixant également un projecteur.

Le mouvement du quartier général de la force opérationnelle vers la zone avancée

Le plan de Blandy a également reconnu l'intérêt public. Il a encouragé l'invitation de civils à assister aux explosions nucléaires depuis le Marine américaine points désignés.

Au départ, le gouvernement des États-Unis accordé 200 invitations pour observer les tests de Force d'interventionles navires. Blandy, néanmoins, a conclu que les navires dont ils disposaient initialement pour les accueillir ne suffiraient pas. Ni particulièrement confortable.

À ce point, Nimitz eu l'idée d'employer trois navires supplémentaires pour accueillir des invités. Ces navires supplémentaires ont fait de la place pour doubler les visiteurs et les membres du Congrès.

Un total de soixante membres du Congrès devaient voir le test. De plus, quatre autres membres du Congrès ont déménagé à Bikini travailler à la Commission d'évaluation Carrefour.

L'USS Mount McKinley, un vaisseau amiral de la force amphibie (AGC-7), était le vaisseau amiral de l'amiral Blandy. (Photo de la marine américaine)

Mais tant de membres du Congrès qui quittent le États-Unis continentaux. allait sûrement affecter l'ordre du jour du congrès. D'autant plus que les élections au Congrès n'étaient pas loin.

C'est du moins ce que Président du Texas Sam Rayburn pensée. Il a fait part de ses inquiétudes au président et une réunion du cabinet a eu lieu le 22 mars pour discuter du sujet. Malgré Blandy voulant suivre le calendrier, le président a accepté de retarder le test de 15 mai au 1 juillet.

La nouvelle a été mal reçue par les personnes impliquées dans Carrefour. Force opérationnelle interarmées 1, au milieu de leur déménagement à le Pacifique, a dû attendre Peut faire cela.

L'opération Crossroads cible et soutient la masse des flottes à Pearl Harbor avant de se diriger vers Bikini. USS Saratoga et USS Independence peuvent être vus en haut à gauche (U.S. Navy photo, All Hands extra juillet 1946)

Le 8 mai, FOI-1le personnel de ‘s a embarqué USS Mount McKinley, Blandyphare de , dans San Francisco. Avant d'atteindre Bikini, le navire a fait escale à Pearl Harbor les quatorze pour que les fonctionnaires se joignent. Parmi eux se trouvaient Blandy, Kepner, McAuliffe, et Parsons.

Peu de temps après avoir embarqué sur son navire, Blandy remplacé le pavillon des navires, puis Snackenberg, pour son propre compte, en prenant le commandement de la Task Force.

Le navire a passé une semaine entière à Hawaii avant de partir. Là, ils ont fait une vérification appropriée de tout l'équipement sur le navire. Ils ont atteint Bikini dans 2 juin. Able Day était encore dans un mois mais, comme nous le verrons, ils avaient encore beaucoup de travail à faire.

Vice-amiral William H.P. Blandy (1890-1954)

Le visage de Opération Carrefour était le vice-amiral William H. P. Blandy. Originaire de La ville de New York, antérieur à Carrefour il avait un long dossier sur le Marine américaine démontrant son mérite pour atteindre ce poste.

La carrière de Blandy commencé en Académie navale d'Annapolis, où il a été surnommé Pointe” par ses pairs. Au cours de ces jours, il excella en escrime et obtint son diplôme d'homme d'honneur en 1913.

L'année prochaine Blandy a commencé son service dans le Marine américaine participer à l'occupation de Veracruz et en Première Guerre mondiale ensuite. Par 1935, Blandy était commandant de Destroyer Division 10. Dans Peut l'année prochaine, il est entré dans le Division de la formation de la flotte pour le chef des opérations navales comme Chef de la section d'artillerie.

Dans Déc. 1938, Blandy est devenu commandant du cuirassé USS Utah. D'ici là, Utah était déjà retiré du service régulier et servait de navire cible radiocommandé, utilisé dans de nombreux tests de bombardement aérien.
Dans 1941, Blandy a été nommé chef de la Bureau de l'artillerie navale, un poste administratif qu'il a conservé jusqu'à Déc. 1943. Peu de temps après, il rejoint le Fuite du Pacifiquet commandant Groupe de travail amphibie jusqu'à juil. 1945.

En tant que chef de combat, Blandy était un stratège très organisé. Sa première opération de combat fut le Bataille pour Kwajalein (19 janvier au 6 février 1944). Pendant ce temps, il a également participé à la capture de Peleliu et Angaur, ainsi que dans l'occupation de Atoll d'Ulithi.

Plus tard, Blandy est devenu commandant de la Force de soutien amphibie. Pour sa participation aux agressions de Iwo Jima, Okinawa Gunto, et Nansei Shoto les Marine américaine lui a décerné Étoiles d'or. Il a également combattu dans le Îles Kerama, à proximité Japonîles principales des ‘s.

Par juillet 1945, Blandy commandait tous les croiseurs et destroyers du Pacifique. À la suite de cette année, il est devenu Chef adjoint des opérations navales (Armes spéciales).

Tout au long de sa carrière, Blandy servi sur différents Marine américaine champs à la fois sur terre et sur mer. C'est pourtant grâce à son expérience dans le domaine de l'artillerie navale et de la construction qu'il a été nommé pour Opération Carrefour. Une fois l'opération terminée, Blandy a été promu à Commandant en chef de la flotte de l'Atlantique(CINCLANTFLT).


Trippe III DD-403 - Histoire

Dernière mise à jour de la page : 5 septembre 2019

Naufrage le 13 octobre 1943 de la perte du Bristol " 52 " de son équipage !

L'U.S.S. Le Bristol (DD-453) était un destroyer de classe Gleaves de la marine américaine, et était l'un des deux navires nommés en l'honneur du contre-amiral Mark Lambert Bristol. Elle a été lancée le 25 juillet 1941 par Federal Shipbuilding, Kearny, New Jersey parrainé par Mme Powell Clayton. Le destroyer fut mis en service le 22 octobre 1941, sous le commandement du lieutenant-commandant C. C. Wood. L'autre navire nommé en l'honneur du contre-amiral Bristol était l'U.S.S. Bristol (DD-857).

Le 13 octobre 1943, alors qu'il escortait un convoi vers Oran, en Algérie, le Bristol fut heurté du côté bâbord de la salle des machines avant par une seule torpille du sous-marin allemand U-371. Le Bristol a été brisé en deux par la seule explosion. Aucun incendie n'a eu lieu, mais la vapeur, l'électricité et les communications ont été perdues et le navire a dû être abandonné. Huit minutes après l'explosion, la partie arrière a coulé, suivie quatre minutes plus tard par les avants. Le Bristol a subi la perte de 52 membres d'équipage. Les survivants ont été secourus par les destroyers U.S.S. Trippe (DD-403) et l'U.S.S. Wainwright (DD-419).


Le commandant du Bristol, qui a survécu au naufrage, était :

Contre-amiral John Albert Glick



La liste ci-dessous a été créée à la mémoire de ceux qui "ont tout donné" sur l'U.S.S. Bristol. Il y a des personnels "mémoriaux en ligne" pour chacun de ces hommes honorés qui ont été créés pour eux en utilisant le site Web " Find A Grave ". Vous verrez un " Oui " bleu derrière leurs noms et en cliquant sur le " Oui " vous verrez un mémorial personnel qui a été créé pour eux par moi-même ou quelqu'un d'autre.

" Pour ses superbes photos et son travail de recherche au cimetière américain d'Epinal, France "
" Anne Cady "

" Pour son aide précieuse dans la localisation des sépultures et les mises à jour des dossiers Pour les soldats et les marins du pays ! "
" Dan Phelan "

" Pour son aide précieuse dans la localisation des enterrements, les mises à jour des dossiers et la prise de photos pour le Maryland et aider à la recherche de Marines marchandes pour le Maryland ! "
" Dennis Healy "

" Pour toutes ses photos dans le Maryland "
"Homme-grenouille"

" Pour ses superbes photos dans plusieurs cimetières américains en France "
" Janice Hollandsworth "

" Pour son aide précieuse dans la localisation des sépultures et les mises à jour des dossiers Pour les soldats et les marins du pays "
" John C. Anderson "

" Pour son aide précieuse dans la documentation des soldats du cimetière national d'Arlington "
" John Dowdy "

" Pour sa grande aide avec l'Army Air Force, la localisation des sépultures et des rapports d'équipage de conduite Pour les soldats et les marins du pays ! "
" Patricia O'Neal "

" Pour son aide précieuse dans la documentation et la création de dossiers Pour les marines marchandes à l'échelle nationale ! "
" Shaneo "

" Pour son aide précieuse dans la localisation des sépultures et les mises à jour des dossiers Pour les soldats et les marins du pays ! "
" Tim Cook "

" Pour sa grande aide avec l'armée de l'air, la localisation des sépultures, la prise de photos et les rapports des équipages de conduite Pour les soldats et les marins du pays ! " -->

Clé des abréviations et notes

PH = Récompensé du « Cœur violet »

(décerné pour avoir été blessé au combat)
PH* = Récompensé par le « Purple Heart » avec un groupe de feuilles de chêne (blessé deux fois)
PH** = Récompensé par le « Purple Heart » avec deux grappes de feuilles de chêne (blessé trois fois)
PH*** = Récompensé par le « Purple Heart » avec trois grappes de feuilles de chêne (blessé quatre fois)

Autres médailles = telles que les médailles de bonne conduite, les médailles de la campagne Asie-Pacifique, les médailles du service de défense américain, etc. " Ne sont pas " inclus dans cette liste.

= Photo de la personne affichée sur le mémorial en ligne

= Photo de la pierre tombale affichée sur le mémorial en ligne

Cénotaphe = Une pierre commémorative seulement

Inhumé dans un endroit inconnu.

Lien rapide par la première lettre du nom de famille

(Ces lettres indiquées dans " BORDEAUX " n'ont pas de noms à énumérer )

[ M ] - [ N ] - [ O ] - [ P ] - [ Q ] - [ R ] - [ S ] - [ T ] - [ U ] - [ V ] - [ W ] - [ X ] - [ Y ] - [ Z ] " Veuillez noter: "

Il y a une source qui déclare que " MM2c Charles R. Roth " est mort sur le Lansdale.
Cependant, je n'ai trouvé aucune source militaire qui appuie cette affirmation, il n'est donc pas répertorié ci-dessous. -->


Ce jour de guerre en Europe : le début (1 spectateur)

dimanche 29 octobre
ASIE:
Reflétant le nombre croissant de défections chinoises au profit des Japonais, l'attaché militaire américain rapporte qu'il y a 100 000 Chinois armés servant de Huang Hsieh Chun (Troupes impériales d'assistance).

OCÉAN ATLANTIQUE: Le vapeur britannique "Malabar” est coulé par un U-boot.

ALLEMAGNE: OKH publie une révision de Fall Gelb (cas jaune) avec la poussée principale légèrement décalée vers le sud et moins de force envoyée contre la Hollande. Il y a un débat en cours sur la façon dont il devrait être modifié davantage. En outre, les navires de guerre et les sous-marins allemands sont autorisés à attaquer les navires à passagers en convois. Pendant la planification allemande de l'invasion en Europe occidentale, les Pays-Bas ont été brièvement largués comme cible. Von Runstedt, soutenu par son adjoint, Von Manstein, soutient que Fall Gelb No. 2 est basé sur des concepts dépassés de guerre de manœuvre et ne reflète pas de manière adéquate les leçons de Blitzkrieg. Von Runstedt demande que son Heeresgruppe A soit renforcé aux dépens du Heeresgruppe B, qui opérera dans le nord, afin de faire une pause du front et de libérer les divisions Panzer. Bien sûr, la position de von Runstedt s'opposait à la plupart des OKW, qui finissent par accepter la Fall Gelb n°2 comme plan provisoire. Cependant, Von Runstedt n'abandonnera pas : Fall Gelb continuera d'être révisé au cours des prochains mois et incitera Von Manstein, à mener sa propre version.

EUROPE DU NORD : Le premier contingent de troupes soviétiques commence l'occupation des bases attribuées par l'accord letton-soviétique. Les troupes soviétiques continuent de se mobiliser et les troupes finlandaises s'enfoncent le long de leurs frontières communes.

FRONT OCCIDENTAL: A Paris, un communiqué officiel français rapporte que tout est calme en général pendant la journée tandis qu'un nombre croissant d'artillerie lourde britannique est déplacée en position sur les lignes de front.

Würger

Maître Siggy

Les avions polonais capturés et endommagés du CWL-1 Dęblin en 1939.

Ju-52s à l'aérodrome CWL-1 .

Parsifal

Colonel

Kriegstagebücher (KTB) - Journal de guerre

L'état-major de guerre naval a ordonné que les navires à passagers du convoi ennemi soient attaqués. U 33 a navigué pour une opération de mouillage de mines au nord de l'avant-pays. U 25 et U 34 ont reçu l'ordre de faire un rapport de situation. Je dois savoir si la réclamation de l'Amirauté française concerne l'un de ces bateaux. Ce pourrait bien sûr être U 40, mais elle n'a pas pu répondre, car vraisemblablement son émetteur est en panne (voir 22.10). Après être revenu sur la question de la maîtrise des pertes, j'ai décidé d'ordonner uniquement aux bateaux de garder une distance suffisante dans les tirs au canon, et de ne pas tout donner. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire ou justifiable de restreindre davantage l'utilisation des armes à feu, par ex.

a) ordonner aux bateaux d'éviter toute action au canon, c'est-à-dire de quitter l'ennemi dès qu'une opposition est rencontrée, ou
b) renoncer complètement à l'usage des armes à feu.

Les commandants doivent être tenus de ne pas tout donner pour l'ennemi, mais de se tenir à une distance qui empêche l'ennemi d'utiliser efficacement ses canons, ou d'interrompre l'action s'ils sont confrontés à des canons supérieurs.

U 31 a signalé : "Opération réalisée". (Loch Ewe). Le rapport d'expériences de l'U 37 au large de Gibraltar reçu :

1) Patrouille par navires Q, bateaux à moteur et a/c. Coopération entre ceux-ci.
2) Patrouille aérienne dans la zone Cap Spartel, Trafalgar, Saint-Vincent Larache. Chasse apparemment uniquement avec des hydrophones, pas de localisation.
3) Trafic : les navires faisant 9 nœuds et plus sont acheminés indépendamment, à plus de 10 milles au sud des routes habituelles des paquebots.

Ce rapport donne des informations précieuses pour l'exploitation des U 25, U 26 et U 53, qui doivent traverser le détroit de Gibraltar dans la Méditerranée.

Une conférence a eu lieu entre B.d.U. et l'état-major général du G.A.F. sur le problème d'obtenir plus d'informations sur la Manche. Le G.A.F. accepté de voler une vaste reconnaissance photographique de toute la région de Douvres-Calais. Il reste à voir si des photos prises de la surface de la mer à une telle hauteur peuvent fournir des indices pratiques sur les mines et les barrages de filets et d'autres détails d'importance pour la navigation. Les seules expériences sont des zones maritimes beaucoup plus petites. Je suis cependant d'avis que tous les moyens de reconnaissance doivent être utilisés. Même si les résultats ne peuvent pas être analysés avec précision du point de vue de la navigation, ils seront toujours d'une grande valeur.

U-13, U-21, U-25, U-26, U-31, U-33, U-34, U-37, U-46, U-53, U-56, U-57, U- 58, U-59, U-61.

MV VARANGMALM ( Nor) : Le cargo en voyage de Kirkenes à Anvers avec une cargaison de minerai de fer a coulé après avoir heurté une mine. 1 mort.Le navire a coulé en mer du Nord (53°50′N 0°17′E). Les survivants ont été secourus par le chalutier CONIDA
Ship-Pics: Navires dans la page Barrow

Les DD JERVIS, JANUS, JUNO, JERSEY, JUPITER, JACKAL dep the Humber sur l'opération AG.Ils ont balayé les côtes néerlandaises, mais n'ont pris aucun contact avec les navires ennemis, bien que JERSEY ait été presque manqué par les frappes aériennes de LW. Les navires sont revenus dans le Humber le 30. CL SHEFFIELD est arrivé à Rosyth pour le radoub et est parti le 9 novembre.

L'ORP DD BLYSKAWICA a attaqué un contact sous-marin par 54-45N, 5-12W.

OA.27 de treize navires dep Southend escorte les DD WANDERER et WAKEFUL du 29 au 31

Fort renforcement de la côte est britannique (mais quelques allers-retours compliqués pour s'y rendre

DesFlot 22 a été formé à Harwich pour East Coast Defence avec les DD EXMOUTH, KEITH et les DD ORP BURZA, GROM et BLYSKAWICA. Renforcé le 31 par les DD ILEX, ISIS, IMPERIAL après que ces navires aient terminé les réparations. ILEX et ISIS étaient à Harwich à la fin du mois et IMPERIAL à Plymouth se préparant à partir. ILEX et ISIS dep Harwich le 2 novembre, sont arrivés à Plymouth le 3 et sont partis le même jour pour Gib pour escorter BB WARSPITE. Après ce devoir, ils arrivèrent à Scapa le 14. Pendant ce temps, le dep IMPERIAL pour Harwich le 1er novembre, mais a été commandé à Scapa pour le devoir avec le Home Flt, arrivant le 4ème. Le Cpt R S Benson (D.12) à EXMOUTH a été nommé commandant de DesFlot 22 le 2 novembre et a continué à ce titre jusqu'au 11, date à laquelle lui et EXMOUTH sont retournés à Devonport. Le destroyer BOADICEA a rejoint DesFlot 22 le 5 novembre.

Les trois I et tous les destroyers, sauf BOADICEA, le 5 novembre pour reprendre leurs commandes respectives. Les B (sauf BOADICEA) sont retournés à la 19e flottille de destroyers. Le 11 novembre, le Cpt G E Creasy à DD GRIFFIN avec GREYHOUND, GIPSY, GLOWWORM, KEITH, BOADICEA et ORP GROM, BURZA, BLYSKAWICA rejoint D.22. Creasy est nommé flotilla CO. Le 22, GRAFTON et GALLANT rejoignent la flottille en remplacement de KEITH et BOADICEA. Le navire de dépôt sous-marin CYCLOPS, a été affecté comme navire de soutien le 1er décembre pour donner à la flottille une plus grande portée et flexibilité

Aussi, à Harwich, Des Flot 23 a été formé avec DD CODRINGTON (Cpt Simson) comme leader, avec BOADICEA, ANTHONY, VANSITTART, VENOMOUS formant la flottille en DesDiv 45, et BASILISK, BLANCHE, BEAGLE, BRAZEN comme DesDiv 46.

De plus, les destroyers BOREAS, qui étaient en réparation à Portsmouth jusqu'au 13 novembre, et BRILLIANT ont été affectés au DesFlot 19 également à Harwich.

Les CL CARDIFF et CALEDON étaient en patrouille du Nord entre les Orcades et les Féroé, les CL DRAGON, DIOMEDE, COLOMBO entre les Féroé et l'Islande, et CL SOUTHAMPTON et les AMC CHITRAL et AURANIA dans le détroit du Danemark.

OB.28 dep Liverpool escorte les DD VIMY et MACKAY jusqu'au 1er novembre

Approches sud-ouest

MV MALABAR (UK 7,976 tonneau) 75 membres d'équipage, cargaison générale, y compris le bois et le tabac en route vers le West Coat avec HX5A. L'U-34 a tiré deux torpilles sur deux vapeurs et un destroyer du convoi HX-5A à environ 180 milles à l'ouest de Lands End et a réclamé deux coups sûrs. En fait, seul le navire du commodore du convoi, le Malabar (Master Henry Herbert Armstrong), a été touché et coulé. Cinq membres d'équipage ont été perdus. Le capitaine, le commodore (contre-amiral G.W. Taylor, RNR), deux membres du personnel naval et 66 membres d'équipage ont été récupérés par le HMS Grafton (H 89) (Cdr M.S. Thomas, RN) et ont atterri à Plymouth.
Bibliothèque d'histoire contemporaine, Stuttgart

BB WARSPITE dep Alex escorte les DD DAINTY et DIANA, et arrive à Malte le 31. Les DD relevés par DD ISIS et ILEX à l'est de Gibraltar le 6 et WARSPITE sont arrivés à Gibraltar plus tard dans la journée.
The-Blueprints.com - Blueprints > Ships > Ships (UK) > HMS Warspite [Battleship] (1939)

WARSPITE EN 1939
HG.5 de 40 navires dep Gib escortent les Fr DDs FOUGUEUX et L'ADROIT, du 29 octobre jusqu'à leur arrivée à Brest le 6 novembre, et RN DDs DOUGLAS et VORTIGERN. Le convoi arriva le 6 dans divers ports anglais.

Njaco

Le Chuchoteur Pop-Tart

OCÉAN ATLANTIQUE: Cuirassés de la Royal Navy HMS "Nelson" et "Rodney», croiseur HMS «capuche" et les destroyers HMS "Icare”, “Impulsif”, “Ivanhoé”, “Intrépide" et "Kelly” escortent des navires de minerai de fer de Narvik au Firth of Forth. Le groupement tactique, dirigé par l'amiral Charles Morton Forbes (commandant en chef, Home Fleet), rencontre des sous-marins allemands à l'ouest des îles Orcades. U-56 frappe le HMS "Nelson», le vaisseau amiral de la Home Fleet, avec trois torpilles mais aucune n'explose. Cependant, les U-57, U-58 et U-59 n'engagent pas les navires britanniques.

ALLEMAGNE: On montre à une délégation de responsables russes ce que la Luftwaffe appelle son meilleur chasseur, le Heinkel He 100. Mais c'est un outil de propagande car seuls douze He 100 sont produits. Les He 100 disponibles sont constamment repeints de manière à ressembler à différents Geschwaders au sein de la Luftwaffe et à faire croire aux autres nations qu'il y a plus d'avions qu'il n'en existe réellement.

Hitler est impatient du manque de progrès de Halder pour un plan agressif d'invasion de la France. Il suggère au Generaloberst Alfred Jodl (chef d'état-major des opérations, Oberkommando der Wehrmacht) qu'une force de chars avance à travers la forêt des Ardennes. Bien que cela soit initialement jugé irréalisable, l'idée d'Hitler trouvera sa forme dans les plans développés par Manstein.

Un traité germano-letton pour l'évacuation des Allemands des régions baltes est signé.

AMÉRIQUE DU NORD: Le 30 octobre 1939, le Bund germano-américain a défilé sur la 86e rue Est, à New York. Le German American Bund ou German American Federation (en allemand : Amerikadeutscher Bund, également Amerikadeutscher Volksbund) était une organisation nazie américaine créée dans les années 1930. Son objectif principal était de promouvoir une vision favorable de l'Allemagne nazie.

POLOGNE: L'URSS annexe formellement les territoires polonais occupés.

ROYAUME-UNI: Le premier film de guerre du conflit, "Le Lion a des ailes", est présenté en première, avec des actualités d'une attaque aérienne britannique contre une flotte allemande.

Un livre blanc du gouvernement expose la brutalité nazie envers les dissidents et les Juifs, y compris le système des camps de concentration.

À 17 h 20, une mine a été rejetée sur le rivage et a explosé contre la digue à Bridlington. Il n'y a pas eu de victimes, mais les fenêtres, les portes et les toits de 9 ou 10 maisons individuelles ont été endommagés.

Les SS'Cairnmona' (4 666 t) un cargo naviguant de Montréal à la Tyne, a été coulé par le U 13, à l'est de Stonehaven.

L'Amirauté a annoncé qu'une flottille de destroyers était en action avec des bombardiers allemands au sud du Dogger Bank. Aucun dommage n'a été causé aux navires.

Équipages des chalutiers’Saint-Nidan' et 'Lynx II' coulé vendredi soir par un U-boot, ont été débarqués sur la côte écossaise par le chalutier 'Dame Hogarth.’ L’équipage du vapeur britannique ‘Malabar’ coulé par un sous-marin dimanche, ont également été débarqués.

FRONT OCCIDENTAL: Avec la capitulation de la Pologne, le monde tourne son attention vers la frontière de la France et de l'Allemagne tandis que les Alliés et les Allemands rassemblent leurs forces. Connue sous le nom de « drôle de guerre » en Angleterre ou de « Sitzkrieg » pour les Allemands, le temps se passe avec de petits affrontements mineurs entre les Alliés et les Allemands. L'un des premiers affrontements se produit le long de la Moselle. Les Britanniques envoient trois bombardiers Blenheim de la RAF No. 18 Squadron pour reconnaître le nord-ouest de l'Allemagne. Une douzaine de Bf 109 du III./JG 53. Hptm. Werner Mölders mène ses Messerschmitt sur les bombardiers britanniques et revendique la première et la deuxième victoire personnelle du III Gruppe, abattant l'un des Blenheim au-dessus de Trèves. Les deux autres Blenheim continuent vers Osnabrück lorsqu'ils sont percutés par une pourriture de combattants du I./JG 21. Hptm. Franz-Heinz Lange abat l'un des bombardiers alors qu'il pilote l'un des nouveaux Bf 109E ou 'Emil' récemment livrés au Gruppe.

Un Dornier Do 17 devient le premier avion allemand abattu par la RAF de la guerre au-dessus de l'Allemagne lorsqu'un Hurricane de la RAF No 1 Squadron piloté par le Pilot Officer (P/O) R. N. Mold rattrape le bombardier et le détruit au-dessus de Toul.

Parsifal

Colonel

Journal de guerre DKM
Extraits sélectionnés.

Kriegstagebücher (KTB) - Journal de guerre

Rapports de situation reçus de U 25 et U 34, ainsi la réclamation de l'Amirauté française ne peut se référer qu'à U 40, dont la radio est apparemment hors d'usage. Il n'est cependant pas du tout impossible que les rapports soient liés à la perte du U 16 au large de Douvres (voir le War Log de F.O. U/B West). L'U 25 n'a observé qu'un léger trafic neutre de mono-navire et de torpilleurs ou de destroyers en patrouille.

L'U 34 a coulé un vapeur d'un convoi au large de l'entrée ouest de la Manche, en a torpillé 3 autres, mais n'a pas pu observer de résultats en raison de l'activité anti-S/M. Elle revient à cause d'une fissure dans le réservoir de compensation intérieur.

U-13, U-21, U-25, U-26, U-31, U-33, U-34, U-37, U-46, U-53, U-56, U-57, U- 58, U-59, U-61.
15 bateaux en mer

FN.29 dep Southend, et est arrivé à Methil le 1er novembre. FS.29 dep Methil escorte DD VIVIEN et les sloops BITTERN et FLEETWOOD, et arrive à Southend le 1er novembre.

MV JUNO ( FN 1241 grt) En route de Londres à Viipuri. Le manifeste du fret montre qu'elle était entièrement chargée de lingots d'étain, de tubes en laiton, de feuilles d'étain, de peaux, de moteurs électriques, de moteurs d'avion et de papier. Cela aurait été une cargaison précieuse pour les Finlandais Le cargo a heurté une mine et a coulé dans la mer du Nord au large de Withernsea, Yorkshire avec la perte de tous les membres d'équipage (environ 20).
http://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?137350

BB NELSON a eu beaucoup de chance de s'échapper. Alors que le Home Flt revenait de sa mission d'escorte du convoi de navires de minerai revenant de Narvik au Firth of Forth, les navires en compagnie des BB NELSON et RODNEY, BC HOOD, et les DD ICARUS, IMPULSIVE, IVANHOE, INTREPID et KELLY ont rencontré une ligne de sous-marins à l'ouest des Orcades. U.56 a tiré trois torpilles sur NELSON et alors que les trois ont frappé la cible, les exploseurs magnétiques n'ont pas explosé. Les sous-marins U.57, U.58, U.59, également dans la zone, n'ont pas contacté les unités Home Flt. L'amiral Forbes est revenu au Loch Ewe le 31 sans autre interférence.

MV CAIRNMONA (UK 4 666 tjb) Transportant des marchandises générales, y compris de la laine, du cuivre et des céréales, en route de Toronto et Halifax vers Newcastle. Attaché dans le cadre de HX5. Le navire s'était dispersé du HX5 et a été torpillé et coulé par le U-13 à trois milles à l'ENE de Rattray Head. Trois membres d'équipage ont été perdus sur un équipage de 45
Image de Uboat Net

L'U.59 a coulé le navire d'arraisonnement armé NORTHERN ROVER (UK 655 tonneaux), juste après avoir amené le navire danois NAJADEN (1963 tonneaux) à Kirkwall pour examen. Le navire a quitté le navire danois à la porte d'entrée du port et est retourné en patrouille. Il n'y a eu aucun autre contact et elle a été perdue avec CO, XO et Navigator et vingt-trois matelots.

Atlantique central et sud - .
CA EXETER est arrivé dans l'île Falkland après avoir quitté sa patrouille sur la côte est américaine le 27.

CL ORION de Kingston, et est revenu le 8 novembre.

Approches sud-ouest

MV THRASYVOULOS (Gk 3 693 tjb) transportant des noix et 2 158 tonnes de galets anthracite en route de Halifax à Swansea via Britol ou Liverpool. Le THRASYVOULOS neutre a été arrêté par les signaux du U-37 et l'inspection des papiers a révélé qu'il transportait de la contrebande. Le navire a été coulé par une torpille à midi après que l'équipage eut abandonné le navire.

BC.13S de quinze navires, dont DELIUS (Commodore), GRETA FORCE, GWENTHILLS et SANDHILL ​​du chenal de Bristol escortant les DD EXPRESS et VIVACIOUS, et sont arrivés sains et saufs dans la baie de Quiberon le 1er novembre. AXS 3 d'un steamer dep Fowey, escorte DD VESPER, et arrive à Brest le 31. SA.15 de deux steamers dep Southampton, escorte les DD SCIMITAR et SARDONYX, et arrive à Brest le 31.

Le 30, le Subflot 8 est formé à Colombo avec les SS OLYMPUS, OTUS et ODIN sous le commandement du commandant S M Raw pour des opérations contre les raiders allemands et les navires de ravitaillement censés opérer dans l'océan Indien. Les trois sous-marins ont quitté Singapour le 24 et sont arrivés à Colombo. Le sous-marin REGENT a quitté Singapour pour rejoindre la flottille le 30. Cependant, à son arrivée à Colombo, il a été constaté qu'il avait des défauts et a été renvoyé à Singapour. Elle a quitté Colombo le 6 novembre et est revenue le 11ème.
.

Würger

Maître Siggy

L'ORP Błyskawica a été fabriqué par le chantier James Samuel White Co.. Ltd. Cowes (Grande-Bretagne) avec son jumeau ORP Grom. Etablissement de la quille - 11 septembre 1935. Lancé - 10 janvier 1936.

ORP Błyskawica et Grom en construction.

Lancement de l'ORP Błyskawica.

Armement des jumeaux. à la cour.


Les jumeaux en Grande-Bretagne fin 1939.


ORP Błyskawica. un coup tardif d'elle.

Njaco

Le Chuchoteur Pop-Tart

OCÉAN ATLANTIQUE: La Royal Navy entame une chasse mondiale au cuirassé de poche allemand Graf Spee. Quatre cuirassés, 14 croiseurs et 5 porte-avions sont engagés dans l'effort.

L'EUROPE DE L'EST: Lors d'une réunion du Soviet suprême de l'Union soviétique, Molotov fait la leçon à la Grande-Bretagne et à la France pour avoir continué la guerre, mais n'apporte qu'un soutien moral à l'Allemagne. Il souligne que les accords nazis-soviétiques prévoient que l'URSS sera neutre si l'Allemagne est en guerre.

La première des trois autres séries de discussions entre les Soviétiques et les Finlandais sur les récentes demandes soviétiques de révision des frontières commence (la réunion finale se termine le 9 novembre). Pour augmenter la pression sur la Finlande, Viatcheslav Molotov, ministre soviétique des Affaires étrangères, prononce un discours devant le Soviet suprême annonçant publiquement des négociations jusque-là secrètes. Cela isole avec succès la Finlande d'un soutien international potentiel (par exemple la Suède) mais ne provoque pas le soulèvement attendu du public finlandais contre son gouvernement. Au lieu de cela, les Finlandais sont fiers de leur indépendance durement acquise et se rallient à leurs dirigeants. Ce n'est pas la dernière fois que les Soviétiques se méprennent sur le peuple finlandais. Les négociateurs soviétiques exigent un territoire stratégique dans l'isthme de Carélie, la base navale de Hango et le port libre de glace de Petsamo dans l'Arctique en échange du territoire soviétique le long de la frontière orientale. Aucun accord n'est trouvé. Molotov s'est également réjoui de la dissolution de la Pologne, "la progéniture du traité de Versailles", par l'attaque combinée soviéto-allemande. De plus, il a accusé les Britanniques d'actes agressifs.

ALLEMAGNE: Le premier mémorandum d'Erich von Manstein sur l'invasion de la France arrive au haut commandement de l'armée (Oberkommando des Heeres ou OKH). Il sera rapidement rejeté mais 5 autres mémorandums suivront. Il a travaillé sur une poussée blindée à travers la forêt des Ardennes et le long de la Somme, pour isoler les forces alliées dans le nord de la France et en Belgique. Bien que Manstein ne le sache pas, son plan est tout à fait conforme à la pensée d'Hitler.

Le commandant du district allemand du Wehrkreis IV à Dresde, en Allemagne, a donné l'ordre de convertir le château de Colditz en un camp de prisonniers de guerre nommé Offizierslager IV-C, ou Oflag IV-C en abrégé.

Le Major Otto Heinrich von Houwald quitte son poste de Gruppenkommandeur du I./JG 3 basé à Merseburg. Le I Gruppe du JG 51 reçoit également un nouveau Gruppenkommandeur lorsque Hptm. Hans-Heinrich Brustellin est nommé commandant à la place du major Ernst Freiherr von Berg.

Oblt. Le II./JG 77 de Carl Schumacher quitte Neumünster et s'installe sur les aérodromes autour de Dünstekoven.

Autre unité en mouvement, le Jagdgruppe 152, bientôt connu sous le nom de I./ZG 52, qui transfère ses Bf 109D de Biblis à Odendorf dirigés par le Gruppenkommandeur Hptm. Karl-Heinz Lessmann.

MÉDITERRANÉEN: À Rome, Mussolini remanie son cabinet, remplaçant les membres pro-nazis par des membres neutres. Six ministères et plusieurs secrétariats changent. Starace n'est plus secrétaire du parti fasciste. Le comte Ciano reste ministre des Affaires étrangères. Grandi, qui est sympathique aux Britanniques, reste à la tête du ministère de la Justice. Mussolini croit au "remaniement" occasionnel des postes gouvernementaux, et ces changements ne sont pas censés refléter un changement de politique étrangère.

FRONT OCCIDENTAL: Les Allemands utilisent leurs canons lourds pour la première fois, tirant sur des cibles à huit milles derrière les lignes françaises. Paris a signalé une plus grande activité d'artillerie des deux côtés.

PACIFIQUE SUD: Le Premier ministre australien a annoncé l'abandon du projet d'une force aérienne expéditionnaire australienne au profit d'un escadron de reconnaissance générale pour le service en Grande-Bretagne et alentour.


Trippe III DD-403 - Histoire

Beaumont est une ville du Texas.

(PG-60 : dp. 1021 l. 226' b. 34'11" dr. 12'8" s. 15,5 k. cpl. 110 a. 2 3")

Beaumont (PG-60) a été construit en 1930 par Friedrich Krupp Germania Werke, Kiel, Allemagne, sous le nom de yacht Reveler (plus tard renommé Chalena et Carola) acheté par la Marine le 23 janvier 1942 converti en canonnière par Gibbs Gas Engine Co., Jacksonville , Floride, et commandé le 22 juin 1942, sous le commandement du lieutenant-commandant JM Cox, Jr., USNR.

Affecté à la flotte du Pacifique, Beaumont a servi en service météorologique entre Pearl Harbor et Midway tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Désarmé au Mare Island Navy Yard le 19 février 1946, il est transféré à la War Shipping Administration le 20 février 1947.

Pierre Gustave Toutant Beauregard (1818-93) était un général confédéré.

(Sch. : T. 101 s. 7 k. a. 1 30-pdr. R., 2 12-pdr. Comment.)

La goélette corsaire confédérée Beauregard (ex-Priscilla C . Ferguson ) a été capturée par William O . Anderson dans le Bahama Channel le 12 novembre 1861 acheté à la Key West Prize Court le 24 février 18 62 et commandé le 28 mars 1862, sous le commandement du maître par intérim D. Stearns.

Beauregard a capturé dix coureurs de blocus alors qu'il servait avec l'escadron de blocage du golfe est le long de la côte de la Floride (avril 1862-juin 1865). Elle a également participé aux attaques de Tampa (2 avril 1863) et de New Smyrna (28 juillet 1863), en Floride. La goélette a été vendue à Key West en Floride, le 28 juin 1865.

Le castor est un rongeur à fourrure amphibie.

(AS-5 : dp. 4737 l. 380' b. 47' dr. 20'3" s. 16,5 k. cpl. 291 a. 4 5")

Beaver (AS-5) a été lancé le 27 novembre 1909 par Newport News Shipbuilding and Dry Dock Co., Newport News, Virginie acheté par la Marine le 1er juillet 1917 converti en appel d'offres sous-marin par Mare Island Navy Yard et mis en service le 1er octobre 1918, Lieutenan t Commandant JA Logan aux commandes.

Beaver a opéré le long de la côte ouest jusqu'en juin 1919, puis a convoyé une division de sous-marins vers la nouvelle base sous-marine de Pearl Harbor. Elle a ensuite navigué jusqu'à la côte est où elle a aidé au sauvetage du S-5 en 1920. En 1921, elle est devenue le navire amiral de la flottille de sous-marins 3 et l'appel d'offres de la division sous-marine 18, basée à Portsmouth, dans le New Hampshire. À la fin de 1921 et au début de 1922, elle a opéré sur la Station Asiatique. Elle est revenue à San Pedro, Californie, le 14 avril 1922 et a opéré dans les eaux domestiques jusqu'en 1925 quand elle est revenue en Extrême-Orient. De 1925 à 1932, le Beaver a servi comme annexe pour la division sous-marine 16 à Cavite, aux Philippines et à Tsingtao, en Chine. Il a ensuite servi comme tender pour le Submarine Squadron 4 à Pearl Harbor entre 1932 et 1939. Il est retourné sur la côte ouest au début de 1940 et a passé la majeure partie de l'année à San Diego pour subir des réparations et une modernisation préparatoires pour rejoindre la Force de patrouille sous-marine de la flotte de l'Atlantique.

Rejoignant la flotte de l'Atlantique, il servit avec le Submarine Squadron 7 à New London, Connecticut, jusqu'en octobre 1942, puis se rendit à Roseneath, en Écosse, avec le Submarine Squadron 50. Il y resta jusqu'à son retour à New York en juillet 1943.Beaver est ensuite retourné dans le Pacifique et a quitté San Diego le 20 septembre 1943 pour Dutch Harbor, en Alaska, où il a dirigé le Submarine Squadron 45 jusqu'à la mi-février 1944. Pendant ce temps, il a aidé à établir la base de l'île Attu. Elle est revenue à San Diego le 12 février 1944 pour établir une école de formation sous-marine. Il resta à San Diego jusqu'à la mi-juin 1945, date à laquelle il commença sa conversion en navire de réparation de moteurs à combustion interne (reclassifié ARG-19, 25 juin 1945). En partant de San Diego le 28 août, elle a navigué via Pearl Harbor et Eniwetok, vers l'Extrême-Orient où elle est restée en service d'occupation jusqu'au 3 mai 1946. Elle est ensuite revenue sur la côte ouest pour une révision de pré-inactivation. Désarmé le 17 juillet 1946, il est transféré à la War Shipping Administrati le 5 août 1946.

Beaverhead est un comté du Montana.

(AK-161 : dp. 2382 l. 338'8" b. 50' dr. 21'1" s. 11,5 k. cpl. 85 a. 1 3" cl. Alamosa )

Beaverhead (AK-161) a été lancé le 2 septembre 1944 par Kaiser Cargo, Inc., Richmond, Californie, en vertu d'un contrat de la Commission maritime transféré à la Marine le 3 janvier 1945, et commandé le même jour, le capitaine de corvette de Weymouth, USNR, en commander.

Le Beaverhead opérait à partir de Manus, dans les îles de l'Amirauté, (15 mars-5 décembre 1945) sur des trajets de ravitaillement vers des bases philippines. De retour sur la côte est via le canal de Panama, il est arrivé à New York le 29 janvier 1946. Il a été désarmé le 8 mars 1946 et est retourné à la Commission maritime le 13 mars 1946.

Né à Chicago, Illinois, le 24 février 1914, Gus George Bebas a été nommé enseigne, USNR, le 26 mai 1938 et aviateur naval le 5 septembre 1941. Il a remporté la Distinguished Flying Cross pendant la bataille de Midway alors qu'il était attaché à l'escadron de bombardement 8 basé à bord du Hornet (CV-8). L'enseigne Bebas a été tué dans un accident d'avion le 19 juillet 1942.

(DE-10: dp. 1140 l. 289'5" b. 35'1" dr. 11' s. 21 k. cpl. 156 a. 3 3" cl. Evarts )

Bebas (DE-10) était à l'origine destiné à la Grande-Bretagne en prêt-bail sous le nom de BDE-10, mais repris pour un usage américain et reclassé DE-10, le 25 janvier 1943. Il a été lancé par Boston Navy Yard le 9 janvier 1943 parrainé par Mme Angeline M. Bebas, mère de l'Enseigne Bebas et commissionnée le 15 mai 1943, Commandant de Corps GB Gilbertson, USNR, aux commandes.

Bebas a patrouillé le long de la côte est jusqu'à ce qu'elle soit en route pour le Pacifique le 24 août 1943. Du 28 septembre 1943 au 12 avril 1944 elle a patrouillé d'Espiritu Santo, les Nouvelles Hébrides Guadalcanal et la Nouvelle Calédonie. Bebas est revenu à San Francisco le 26 mai, via Pearl Harbor. En quittant San Francisco le 31 mai, elle a escorté des convois jusqu'à l'atoll de Pearl Harbor Majuro et Eniwetok, aux Îles Marshall, puis a servi dans le Pacifique Sud-Ouest en septembre-décembre 1944 avec un groupe de chasseurs-tueurs. En décembre 1944-avril 1945, il patrouillait au large de Peleliu, dans les îles Palau, et entre Ulithi et Eniwetok. Le 1er mai, Bebas arriva au large d'Okinawa et y patrouilla jusqu'au 30 juin. Du 10 juillet au 15 août, il a soutenu les raids de la 3e flotte contre le Japon.

Bebas est revenu à San Francisco le 9 septembre 1945, y a été désarmé le 18 octobre 1945 et vendu le 8 janvier 1947.

Bebas a reçu trois étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale.

Beckham est un comté de l'Oklahoma.

(APA-133 : dp. 6873 l. 455' b. 62' dr. 24' s. 17,5 k. cpl. 536 a. 1 5" cl. Haskell )

Beckham (APA-133) a été lancé le 14 octobre 1944 par California Shipbuilding Corp., Los Angeles, Californie, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mme Frank J. Connolly transféré à la Marine le 9 décembre 1944 et mis en service le lendemain, Commandant le capitaine A. Sodergren.

Beckham a transporté des troupes et du fret de Pearl Harbor à Eniwetok, aux îles Marshall Ulithi, aux îles Caroline, aux Mariannes et à Okinawa jusqu'au 5 septembre 1945. Avec la cessation des hostilités, Beckham a opéré à partir d'Okinawa en service d'occupation jusqu'à son départ pour les États-Unis le 7 janvier 1946. Arrivée à Norfolk, Virginie, le 7 mars 1946, il a été désarmé là le 25 avril 1946 et est revenu à la Commission Maritime quatre jours plus tard.

Beckham a reçu deux étoiles de bataille pour avoir transporté des renforts à Iwo Jima (2-9 mars 1945) et Okinawa (24-27 juin 1945).

Le becuna est un poisson semblable au brochet d'Europe.

(SS-319: dp. 1526 l. 311'9" b. 27'3" dr. 16'10" s. 20.3 k. cpl. 66 a. 1 5", 10 21" TT. cl. Balao )

Le Becuna (SS-319) a été lancé le 30 janvier 1944 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut, parrainé par Mme George C. Crawford, épouse du commandant Crawford, et commandé le 27 mai 1944, sous le commandement du lieutenant-commandant H. D. Sturr.

Le Becuna quitte New London le 1er juillet 1944 et arrive à Pearl Harbor le 29 juillet. Ses opérations de guerre se sont étendues du 23 août 1944 au 27 juillet 1945. Pendant cette période, elle a effectué cinq patrouilles de guerre aux Philippines, en Mer de Chine méridionale et en Mer de Java. Becuna est crédité d'avoir coulé deux pétroliers japonais totalisant 3888 tonnes.

Le sous-marin est arrivé à Subic Bay, Luzon, de sa dernière patrouille de guerre le 27 juillet 1945. En septembre 1945, il est arrivé à San Diego, Californie. Becuna a continué à opérer avec la Force sous-marine de la flotte du Pacifique, jusqu'en avril 1949, date à laquelle elle a reçu l'ordre de sous-marin Force, Flotte de l'Atlantique, en tant qu'unité de l'Escadron de sous-marins 8.

Entre mai 1949 et mai 1950, elle a mené des exercices de recyclage et a également aidé à la formation d'élèves officiers et d'hommes à New London, Connecticut. En novembre 1950, elle est retournée à Electric Boat Co., pour une révision complète de modernisation, étant réaménagée en tant que Guppy -type sous-marin. Révision achevée en août 1951, le Becuna a navigué vers les Caraïbes pour le shakedown. Elle est retournée à New London en septembre 1951.

Becuna a depuis opéré avec la flotte de l'Atlantique en effectuant deux croisières avec la 6e flotte en Méditerranée et une en Écosse. Outre ces croisières prolongées, la majorité du service de Becuna a été effectuée à New London en tant que sous-marin d'entraînement.

Becuna a reçu quatre étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bedford est le nom des villes de l'Indiana, de l'Ohio, de la Pennsylvanie, de l'Iowa, de la Virginie et du Vermont.

(AK-231 : dp. 4480 l. 455' b. 62' dr. 24' s. 15,5 k. cpl. 99 a. 1 5", 1 3" cl. Boulder Victory )

Bedford Victory (AK-231) a été lancé le 53 septembre 1944 par Permanente Metals Co., Yard No. 1, Richmond en Californie, en vertu d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mme RA Kremp transféré à la Marine le 11 novembre 1944 et a commandé le même jour, le capitaine de corvette DA Durrant, USNR, aux commandes.

Bedford Victory est arrivé à Pearl Harbor le 21 décembre 1944. Il a opéré à partir de Saipan et aux Philippines fournissant un soutien logistique à la flotte jusqu'au 7 novembre 1945, y compris un voyage à Okinawa où il a déchargé des fournitures pour les troupes à terre (25 avril-7 juin 1945 ). Elle est revenue à Seattle, Washington, le 19 novembre 1945 a été désarmée à San Francisco le 26 mars 1946 et est revenue à la Commission Maritime trois jours plus tard.

Bedford Victory a reçu une étoile de bataille pour son service à Okinawa.

Fay Broughton Begor est né à Moriah, N. Y., le 15 octobre 1916 et a obtenu son doctorat en médecine de l'Université McGill. Nommé lieutenant (junior grade), USNR en 1942, le Dr Begor a été tué au combat à bord d'une péniche de débarquement dans le Pacifique le 9 septembre 1943. Il a reçu à titre posthume la Navy Cross.

(APD-127 : dp. 1450 l. 306' b. 36'10" dr. 13' s. 24 k. cpl. 256 a. 1 5" cl. Crosley )

A l'origine DE-711, le Begor a été reclassé APD-127, le 17 juillet 1944 et converti en transport à grande vitesse pendant la construction. Il a été lancé le 25 mai 1944 par Defoe Shipbuilding Co., Bay City, Michigan, parrainé par Mme F. B. Begor, veuve du Lieuten ant (junior grade) Begor et commandé le 14 mars 1945, sous le commandement du lieutenant-commandant B. T. Brooks, USNR.

Affecté à la flotte du Pacifique, Begor est arrivé à Pearl Harbor le 30 mai 1945. Il est arrivé à Guam le 17 août après avoir escorté des convois parmi les îles Marshall, Caroline et Philippines (juin-août 1945). Parti le 20 août avec l'UDT-21 embarqué, il rejoint les unités de la 3e Flotte en route pour occuper le Japon. Begor est entré dans Sagami Wan le 27 août et le 30, ses hommes-grenouilles ont reconnu les plages du débarquement sur lesquelles les forces d'occupation ont débarqué le lendemain. En procédant à Yokosuka Naval Dock Yard, elle a aidé à la démilitarisation des navires là-bas et a fait des relevés de quai jusqu'à son départ pour les États-Unis le 25 septembre. Begor est arrivé à San Diego, Californie, le 21 octobre 1945.

Le transport a fonctionné le long de la côte ouest jusqu'en juin 1946, date à laquelle il a navigué vers l'atoll de Bikini pour servir de navire de contrôle de drone pendant les essais de bombe atomique. Begor revint en octobre et, au cours des années de tournée suivantes, mena des opérations normales en temps de paix le long de la côte ouest et effectua deux croisières en Extrême-Orient (juillet 1947-février 1948 et août-décembre 1949).

Pendant le conflit coréen, Begor a effectué deux tournées. Le premier (7 décembre 1950-septembre 1951) comprenait la participation à l'évacuation de Hungnam (9-24 décembre) et le débarquement d'UDT et de commandos britanniques derrière les lignes ennemies pour des missions de reconnaissance et de démolition. La seconde (14 novembre 1952-12 août 1953) consistait en des opérations de patrouille et d'UDT, ainsi qu'une participation à l'échange de prisonniers de guerre après l'Armistice.

Depuis la Corée, Begor a continué à alterner entre la côte ouest et l'Extrême-Orient. Il effectue une croisière en Extrême-Orient entre juillet 1954 et mars 1955, au cours de laquelle il participe au "Passage vers la liberté" vietnamien (16 août-30 septembre).

Begor a reçu cinq étoiles de bataille pour son service coréen.

Né à Blairstown, N. J., le 6 août 1914, Robert Alfred Belet s'est enrôlé dans le Corps des Marines en 1937. Le sergent-chef Belet a été tué au combat à Guadalcanal

12 septembre 1942. Il a reçu à titre posthume une Silver Star.

(APD-109 : dp. 1390 l. 306' b. 37' dr. 12'7" s. 23,6 k. cpl. 204 a. 1 5" cl. Crosley )

Belet a été lancé le 3 mars 1944 par Bethlehem-Hingham Shipyard, Inc., Hingham, Mass., comme DE-599 parrainé par Mme Robert A. Belet, la veuve du sergent Belet convertie en APD par ses constructeurs (reclassifié APD-109, 17 juillet 1944) et mise en service le 15 juin 1945, sous le commandement du lieutenant-commandant AP Merrill, USNR.

Belet s'est présenté à San Diego le 27 août 1945 pour travailler avec la Division des transports 111, Forces amphibies, Flotte du Pacifique. Elle a transporté des troupes dans le Pacifique jusqu'à son arrivée à Wakayama, au Japon, pour le devoir d'occupation le 13 octobre. Après son arrivée à San Francisco le 14 janvier 1946 avec des militaires de retour, elle a fumé au chantier naval naval de Boston pour les réparations. Il a ensuite navigué vers Jacksonville, en Floride, où il a été mis hors service en réserve le 22 mai 1946.

Belfast est une ville du Maine.

(PF-35 : dp. 1430 l. 303'11" b. 37'6" dr. 13'8" s. 19 k. cpl. 180 a. 3 3" cl. Tacoma )

Belfast (PF-35) a été lancé le 20 mai 1943 par Consolidated Steel Corp., Ltd., Wilmington, Californie, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime, parrainé par Mlle Elizabeth C. Wilson et commandé le 24 novembre 1943, le capitaine de corvette JJ Hutson, Jr ., USCG, aux commandes.

Les garde-côtes de Belfast ont rejoint la 7e flotte à Cairns, en Australie, le 29 mai 1944 et ont servi de patrouilleur et d'escorte de convoi. Elle a participé aux débarquements à l'île de Noemtoor (2 juillet 1944) et au cap Opmari, en Nouvelle-Guinée (30 juillet 1944). Belfast a aidé à escorter l'un des convois de suivi jusqu'à Leyte et est resté dans la région entre le 29 octobre et le 8 décembre 1944. Le 30 décembre, il est parti pour Boston, arrivant le 24 janvier 1945. Là, il a subi des réparations et une révision préparatoire au transfert à l'URSS en prêt-bail. Parti de Boston le 28 mars 1945, il se dirigea vers l'Alaska et, après une courte période de familiarisation pour un équipage russe, fut transféré le 12 juillet 1945. Belfast fut perdu au large de Petropavlovsk, Kamchatka, le 17 novembre 1948 alors qu'il était aux mains des Russes.

Belfast a reçu deux étoiles de bataille pour ses opérations dans le Pacifique Sud-Ouest.

Né à Newport, NH, en 1832, George Eugene Belknap a été nommé aspirant de marine en 1847. Il a commandé Canonicus lors des attaques contre Fort Fisher, Caroline du Nord et Hartford lors de l'expédition de Formosa de 1867. Nommé contre-amiral le 12 février 1889, il a pris sa retraite 22 janvier 1894. Le contre-amiral Belknap est décédé à Key West, en Floride, le 7 avril 1903.

(DD-251 : dp. 1215 l. 314'4" b. 31'8" dr. 9'10"s. 35 k. cpl. 122 a. 4 4", 1 3", 12 21" TT. cl . Clemson )

Belknap (DD-251) a été lancé le 14 janvier 1919 par Bethlehem Shipbuilding Corp., Quincy, Mass., parrainé par Mlle Frances Georgiana Belknap, petite-fille de l'amiral Belknap et commandé le 28 avril 1919, le capitaine de corvette S. Gassee dans le commandement d.

Après sa croisière d'essai, le Belknap a rejoint les forces navales des États-Unis, en Méditerranée orientale. Après plusieurs mois, il retourna aux États-Unis et servit dans la division 28, Atlantic Fleet, jusqu'à ce qu'il soit placé en réserve au Charleston Navy Yard en 1920 . Il fut désarmé le 28 juin 1922 au Philadelphia Navy Yard et y resta jusqu'en 1940.

En 1940, le Belknap a été converti en offre d'hydravions (reclassifié AVD-8, le 2 août 1940) et remis en service le 22 novembre 1940. Il a été affecté à l'escadre de patrouille 5 à Hamilton, aux Bermudes, et y est resté jusqu'au début de 1941, date à laquelle il est retourné à Newport, RI Entre mai et septembre 1941, il a effectué trois voyages de Newport à Terre-Neuve et en Islande. Il est resté à Reykjavik, en Islande, de septembre 1941 à mai 1942, puis s'est rendu au Charleston Navy Yard pour une révision complète. Du 19 août 42 à janvier 1943, elle patrouilla dans les Caraïbes et entre février 1943 et janvier 1944, elle servit avec les groupes de chasseurs-tueurs Bogue (CVE-9), Croatan (CVE-25) et Core (CVE-13) dans l'Atlantique. . Reclassée DD-251, 14 novembre 194 3, Belknap a reçu la Presidential Unit Citation pour son service avec TG 21.12 (groupe Bogue), 20 avril-20 juin 1943. Suite à un service de convoi le long des côtes est et du Golfe (février-juin 1944), Le Belknap subit une conversion en transport à grande vitesse (reclassé APD-34, 22 juin 1944).

Conversion terminée, le Belknap est arrivé dans le Pacifique en septembre 1944. Du 18 au 22 octobre, il a servi de navire écran pendant l'invasion de Leyte et du 3 au 11 janvier 1945 en tant que navire de bombardement côtier et de reconnaissance de plage dans le golfe de Lin gayen, Luzon, débarquements. Le 11 janvier, elle a entraîné toutes ses armes sur un avion suicide japonais qui s'est écrasé sur la pile numéro deux de Belknap, paralysant ses moteurs, tuant 38 hommes et en blessant 49. Belknap est resté à Lingayen pour effectuer des réparations d'urgence jusqu'au 18 janvier, date à laquelle Hidatsa (ATF-102) l'a remorquée jusqu'à Manus, aux îles de l'Amirauté. À la suite de réparations temporaires à Manus, le Belknap s'est rendu au Philadelphia Navy Yard via la côte ouest, en arrivant le 18 juin. Désarmé le 4 août 1945, le Belknap est vendu le 30 novembre 1945 pour mise au rebut.

En plus de sa Presidential Unit Citation, Belknap a reçu trois étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Henry H. Bell est né en Caroline du Nord en 1808 et a été nommé aspirant de marine le 4 août 1823. Pendant la guerre de Sécession, il a servi comme capitaine de flotte de l'escadron de blocage du golfe de l'Ouest sous les ordres de l'amiral Farragut. Promu contre-amiral le 25 juillet 1866, il se noie lorsque sa barge chavire dans le port d'Osaka, au Japon, le 11 janvier 1868.

(DD-95 : dp. 1191 l. 314'5" b. 31'9" dr. 9'2" s. 35 k. cpl. 122 a. 4 4", 12 21" TT cl. Little )

La première Bell (DD-95) a été lancée le 20 avril 1918 par Bethlehem Shipbuilding Corp., Quincy, Mass., parrainée par Mme Josephus Daniels, épouse du secrétaire à la Marine et commandée le 31 juillet 1918, sous le commandement du lieutenant-commandant D. L. Howard.

D'août à novembre 1918, Bell convoya des navires de transport de troupes à travers l'Atlantique Nord et, en décembre, fit partie de l'escorte de George Washington (n° 3018), transportant le président Woodrow Wilson de New York à Brest, en France. Bell a continué à servir avec la flotte de l'Atlantique jusqu'à sa mise en réserve en juin 1920. Elle a été désarmée au chantier naval de Portsmouth le 21 juin 1922. Bell est restée hors service jusqu'en août 1936, date à laquelle elle a été déclarée dépassant les limites imposées par le traité naval de Londres. de 1930 et réduit à une carcasse. Elle a ensuite été vendue.

(DD-587 : dp. 2050 l. 376'5" b. 39'7" dr. 17'9" s. 35 k. cpl. 329 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Fletcher )

Le deuxième Bell (DD-587) a été lancé le 24 juin 1942 par Charleston Navy Yard, parrainé par Mme Clea Cooke Hulse, arrière-petite-nièce de l'amiral Bell et mis en service le 4 mars 1943, commandé par le commandant L. C. Peatross.

Jusqu'en novembre 1943, Bell effectua des patrouilles et des escortes dans l'Atlantique Nord, effectuant un voyage en Grande-Bretagne en août. Elle est devenue en route pour le Pacifique le 6 novembre et est arrivée à Pearl Harbor le 27 novembre. Bell rejoint ensuite la TF 58 pour le Kavi eng, New Ireland, frappes (25 décembre 1943, 1er et 4 janvier 1944) Kwajalein, Îles Marshall, invasion (29 janvier-2 février) Grève de Truk (17-18 février), raid des Mariannes ( 21-22 février) Frappe des Carolines (30 mars-1er avril) Débarquement de Hollandia (21-24 avril) Invasion de Saipan (12-24 juin) 1er raid de Bonins (15-16 juin) Bataille de la mer des Philippines (19-20 juin) 2e raid des Bonins (24 juin), 3e raid des Bonins (3-4 juillet) Invasion de Guam (21 juillet) raids des Carolines occidentales (25-28 juillet) 4e raid des Bonins (4-5 août) Raids des Palau (6-8 septembre) Raids des îles Philippines (9-24 septembre) Raid d'Okinawa (10 octobre) et avec la TF 38 dans les raids de Formosa (12-17 octobre). Bell faisait partie de l'escorte des paralysés Houston (CL-81) et Canberra (CA-70) depuis Formosa jusqu'à Ulithi (15-29 octobre). Elle a ensuite rejoint la 3ème Flotte pour les frappes contre Luzon (5 novembre-16 décembre) et l'invasion du golfe de Lingayen, Luzon (4-18 janvier 1945).

En fin de soirée du 31 janvier 1945 alors qu'il était à 13,20' N., 119,20' E., il rejoignit O'Bannon (DD-450) et Ulvert M . Moore (DE-442) dans le naufrage du sous-marin japonais RO-115 . Bell est retourné à Puget Sound Navy Yard pour les réparations, arrivant le 27 février. Elle a quitté la côte ouest le 22 avril et est arrivée à Leyte le 29 mai. De là elle a fumé à la Baie Brunei (7-10 juin) et Balikpapan, Bornéo, (1-3 juillet) les atterrissages. Bell a patrouillé et escorté des convois aux Philippines jusqu'à la fin de la guerre, puis a servi en service d'occupation à Okinawa, en Chine et en Corée jusqu'au 14 décembre 1945, date à laquelle elle est partie pour San Francisco, arrivant le 4 janvier 1946. Mis hors service en réserve Le 14 juin 1946, elle a rejoint le Groupe de San Diego, la Flotte de Réserve du Pacifique.

Bell a reçu douze étoiles de bataille pour sa participation à la Seconde Guerre mondiale.

Bell, J. Franklin (AP-34) voir J ​​. Franklin Bell (AP-34)

Bella est le diminutif d'Arabella ou Isabella.

(AK: dp. 2300 l. 235' b. 31'8" dr. 15'9" s. 12 k. cpl. 51 a. 2 3")

Bella (No. 2211), un cargo, a été construit en 1906 par Swan, Hunter et Wigham Richardson, Ltd., Newcastle England acheté par la Marine le 22 février 1918 et mis en service à la Naval Air Station, Paulliac, France le 16 mars 1918 , Lieutenant (grade junior) JH Crozier, USCG, aux commandes.

Bella a transporté des fournitures et des équipements d'aviation entre les ports européens jusqu'à son transfert au Service de transport de l'armée à Bordeaux, France le 27 février 1919. La Marine, cependant, a continué à l'utiliser et à l'exploiter jusqu'à son retour à Philadelphie le 29 novembre 1919. Désarmé là-bas le 20 février 1920, Bella a été vendue le 2 août 1920.

Bellatrix est une étoile de la constellation d'Orion.

(AK-20 : dp. 8045 l. 459'1" b. 63' dr. 26'5" s. 16,5 k. cpl. 369 a. 1 5", 4 3" cl.Bellatrix)

Bellatrix a été établie par Tampa Shipbuilding Co., Tampa, Floride, pour la Commission maritime en tant que Raven transféré à la Marine le 16 avril 1941 lancé sous le nom de Bellatrix le 15 août 1941 parrainé par Mlle Sally Taliaferro et commandé le 17 février 1942, le commandant WF Dietrich en commander. Bellatrix a été reclassé AKA-3, le 1er février 1943.

Rejoignant la flotte du Pacifique, le Bellatrix se rendit dans le Pacifique Sud pour participer à l'invasion de Guadalcanal (7-10 août 1942) et effectua trois tournées de ravitaillement et de renfort vers Guadalcanal (13 septembre 1942-15 janvier 1943). Elle est ensuite retournée aux États-Unis, arrivant à Charleston, S.C., le 9 mars pour charger des troupes et des fournitures pour l'invasion sicilienne (10-11 juillet).

En quittant la Méditerranée le 22 juillet, elle a atteint Norfolk le 3 août et San Francisco, Californie, le 10 septembre. Après avoir chargé une cargaison à Wellington, en Nouvelle-Zélande, du 23 octobre au 1er novembre, elle l'a transportée à Tarawa (20 25 novembre) mais n'a pas déchargé car la panne de son moteur de port (22 novembre) a forcé le Bellatrix à retourner à San Francisco pour des réparations. Elle a quitté San Francisco le 17 mars 1944, est arrivée à Pearl Harbor le 23 mars et est partie le 29 mai pour l'invasion de Saipan. Il est arrivé au large de l'objectif le 16 juin et après avoir participé à une feinte, a déchargé sa cargaison du 16 au 21 juin. De retour via Kwajalein et Pearl Harbor, elle est arrivée à San Diego le 21 juillet 1944. Bellatrix a rejoint le Commandement d'entraînement amphibie de la flotte du Pacifique le 1er août 1944 et a effectué des missions d'entraînement au large de la Californie jusqu'au 9 septembre 1945. Elle a ensuite transporté du fret entre les ports de Californie jusqu'à sa mise hors service le 1er avril. 1946. Elle a été rendue à la Commission maritime le 1er juillet 1946.

Racheté à la Commission maritime le 27 août 1951 et remis en service le 16 mai 1952, le Bellatrix a opéré comme cargo entre la côte ouest, le Japon et l'Alaska jusqu'au 28 juin 1953. De juin 1953 à janvier 1955, il a opéré au large de la Californie en devoir d'entraînement et après cinq mois d'inactivité a été mis hors service en réserve à San Francisco le 3 juin 1965.

Bellatrix a reçu cinq étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale et une pendant le conflit coréen.

Belle est un nom propre féminin.

(ScStr : T. 52 l. 61'4" b. 15' dr. 8' s. 10 k. cpl. 19 a. 1 24-pdr. S. B., 1 12-pdr. R.)

Belle, un vapeur à vis, a été construit en 1864 à Philadelphie, Pennsylvanie, acheté par la Marine à Boston le 2 juin 1864 et commandé plus tard dans le mois, sous le commandement du capitaine par intérim J. G. Green.

Belle a rejoint l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord et a servi de navire de répartition le long de la côte de la Caroline du Nord. Elle participa à la prise de Plymouth, Caroline du Nord, le 31 octobre 1864. Commandée au nord en mai 1866, Belle fut vendue à New York le 12 juillet 1866.

Belle Grove, dans le comté de King George, en Virginie, était le lieu de naissance du président James Madison.

(LSD-2 : dp. 4490 l. 457'9" b. 72'2" dr. 18' s. 15,4 k. cpl. 326 a. 1 5" cl. Ashland )

Belle Grove ( LSD-2 ) a été lancé le 17 février 1943 par Moore Dry Dock Co., Oakland, Californie parrainé par Mme George M. Lowry, épouse du lieutenant-commandant Lowry, USNR et commandé le 9 août 1943, le lieutenant-commandant M. Seavey , USNR, aux commandes.

Relevant de la flotte du Pacifique, Belle Grove participe à l'opération des îles Gilbert (20 novembre-2 décembre 1943) et à la prise de Kwajalein, îles Marshall (31 janvier-8 février 1944). De retour à Pearl Harbor, Belle Grove a fonctionné comme cargo jusqu'en mai, visitant les îles Salomon, les Nouvelles-Hébrides, l'Amirauté et Russell. Entre le 15 juin et le 28 juillet 1944, il participa à la capture et à l'occupation de Saipan et Tinian, îles Mariannes.

Après une révision à Pearl Harbor, Belle Grove a participé à l'opération Leyte, effectuant trois voyages entre Hollandia et Leyte chargés de troupes, de péniches de débarquement,

et d'autres équipements (20 octobre-21 novembre 1944). Le 9 janvier 1945, il débarqua des troupes et de l'équipement dans le golfe de Lingayen et retourna à Leyte. Elle a ensuite fumé à Saipan pour charger des fournitures pour la prochaine invasion d'Iwo Jima. Au large d'Iwo Jima du 19 février au 20 mars 1945, Belle Grove a fourni un soutien logistique et a servi de cale sèche flottante pour les péniches de débarquement.

De retour à Pearl Harbor, il a subi une période de chantier, puis a transporté des péniches de débarquement entre les îles Marshall, Mariannes et Philippines. Avec la cessation des hostilités, Belle Grove a continué son service de transport dans le sud-ouest et le Pacifique occidental. En novembre et décembre, il a transporté des troupes d'occupation en Chine et au Japon et est retourné à San Diego le 31 décembre 1945. Peu de temps après, il a commencé la révision de pré-inactivation et le 30 août 1946 a été mis hors service en réserve.

Après le déclenchement des hostilités en Corée, Belle Grove était prêt pour le service actif. Elle a été remise en service le 27 décembre 1950 et signalée à la Flotte du Pacifique. Belle Grove a continué à servir avec la flotte du Pacifique jusqu'à son départ de San Diego le 16 avril 1951 pour Norfolk, en Virginie. Il a opéré avec la flotte de l'Atlantique, effectuant une croisière en Méditerranée (8 janvier-22 mai 1952), au cours des deux années suivantes. Quittant Norfolk le 9 avril 1953, il rejoint la flotte du Pacifique pour des opérations au départ de Seattle, Washington, et de San Diego, Californie. Bien qu'il opère principalement dans les eaux de l'Alaska, Belle Grove sert également dans le Pacifique central et effectue une croisière en Extrême-Orient.

Belle Grove a reçu sept étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Belle Isle est une île du Michigan.

(AG-73 : dp. 5766 l. 441'6" b. 56'11" dr. 24'9" s. 12,5 k. cpl. 891 a. 1 5" cl. Belle Isle )

Le Belle Isle (AG-73) a été lancé le 3 novembre 1944 par la New England Shipbuilding Corp., South Portland. Maine. en vertu d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mlle Sally Goding transféré à la Marine le 15 novembre 1944, commandé le même jour, le capitaine de corvette JH Graves, USNR, aux commandes convoyé à Bethlehem Steel Co., Hobaken, NJ désarmé le 18 novembre converti en réparation électronique navire et remis en service le 13 juillet 1945.

Belle Isle a rejoint la Division de service 104, l'Escadron de service 10, Flotte du Pacifique, et est arrivé au large d'Okinawa le 7 octobre 1945. Restant dans les eaux japonaises jusqu'au 31 mars 1946, le Belle Isle retourne à San Francisco puis est transféré à San Diego où il est mis hors service en réserve le 30 août 1946. Il est reclassé AKS-21 le 18 août 1951.

Belle , Western voir Western Belle

Le bois de Belleau, près de Château Thierry, en France, a été le théâtre d'une bataille de la Première Guerre mondiale, le 6 juin 1918.

(CVL-24 : dp. 11 000 l. 622'6" b. 109'2" dr. 26' s. 31,6 k. cpl. 1569 a. 26 40 mm. cl. Indépendance )

New Haven (CL-76) a été reclassé CV-24 et rebaptisé Belleau Wood le 16 février 1942. Il est devenu CVL-24 le 15 juillet 1943. Belleau Wood a été lancé le 6 décembre 1942 par New York Shipbuilding Corp., Camden, NJ parrainé par Mme Thoma s Holcomb, épouse du Commandant du Corps des Marines et commissionnée le 31 mars 1943, capitaine AM Pride aux commandes.

Après une brève croisière d'essai, Belleau Wood a signalé à la flotte du Pacifique, arrivant à Pearl Harbor le 26 juillet 1943. Après avoir soutenu l'occupation de l'île Baker (1er septembre) et participé à la Tarawa (18 septembre) et à l'île Wake (5-6 octobre ober) raids, il rejoint la TF 50 pour l'invasion des îles Gilbert (19 novembre-4 décembre 1943).

Belleau Wood a opéré avec la TF 58 lors de la saisie des atolls de Kwajalein et Majuro, Îles Marshall (29 janvier-3 février 1944), raid Truk (16-17 février) raids Saipan-Tinian-Rota-Guam (21-22 février) Palau- Raid Yap-Ulithi-Woleai (30 mars -1er avril) Raids sur l'île de Sawar et Wakde en soutien au débarquement à Hollandia, Nouvelle-Guinée (22-24 avril) Raid Truk-Satawan-Ponape (29 avril-1er mai) Occupation de Saipan (11-24 juin), 1er raid de Bonins (15-16 juin), bataille de la mer des Philippines (19-20 juin) et 2e raid de Bonins (24 juin). Pendant la bataille de la mer des Philippines, les avions de Belleau Wood ont coulé le porte-avions japonais Hiyo.

Après une remise en état à Pearl Harbor (29 juin-31 juillet 1944) Belleau Wood rejoint la TF 58 pour les dernières étapes de l'occupation de Guam (2-10 août). Elle a rejoint la TF 38 et a participé aux frappes en soutien à l'occupation du sud de Palaos (6 septembre-14 octobre) raids des îles Philippines (9-24 septembre) débarquements de Morotai (15 septembre) raid d'Okinawa (10 octobre) nord de Luzon et Raids de Formose (11-14 octobre), grèves de Luzon (15 et 17-19 octobre) et bataille du cap Engaño (2-4-26 octobre). Le 30 octobre, alors que le Belleau Wood patrouillait avec son groupe opérationnel à l'est de Leyte, il abattit un avion suicide japonais qui tomba sur son pont d'envol à l'arrière provoquant des incendies qui déclenchèrent des munitions. Avant que l'holocauste ne soit maîtrisé, 92 hommes ont été tués ou portés disparus.

Après des réparations temporaires à Ulithi (du 2 au 11 novembre), le Belleau Wood s'est rendu à Hunter's Point, en Californie, pour des réparations permanentes et une révision, arrivant le 29 novembre. Elle a quitté la Baie de San Francisco le 20 janvier 1945 et a rejoint la TF 58 à Ulithi le 7 février. Du 15 février au 4 mars, il participa aux raids sur l'île de Honshu, au Japon, et sur le Nansei Shoto, ainsi qu'aux débarquements sur Iwo Jima. Elle a également participé aux grèves de la 5e flotte contre le Japon (17 mars-26 mai) et aux frappes de la 3e flotte (27 mai-11 juin). Après avoir embarqué un nouveau groupe aérien à Leyte (13 juin-1er juillet), elle a rejoint la 3ème flotte pour les grèves finales contre les îles japonaises (10 juillet-15 août).

Belleau Wood a lancé ses avions le 2 septembre pour le vol de masse au-dessus de Tokyo, au Japon, lors des cérémonies de reddition. Elle est restée dans les eaux japonaises jusqu'au 13 octobre. En arrivant à Pearl Harbor le 28 octobre, elle est partie trois jours plus tard avec 1248 servicemen pour San Diego. Elle est restée en service "Magic Carpet", renvoyant des militaires de Guam et Saipan à San Diego, jusqu'au 31 janvier 1946. Au cours de l'année suivante, le Belleau Wood a été amarré à divers quais de la région de San Francisco en cours d'inactivation. Elle a été mise hors service en réserve à la base aéronavale d'Alameda le 13 janvier 1947. Elle est restée en réserve jusqu'à son transfert en France le 5 septembre 1953 dans le cadre du programme d'assistance de défense mutuelle.

Belleau Wood a reçu la Presidential Unit Citation et douze battle stars pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bellérophon était un personnage de la mythologie grecque.

(ARL-31 : dp. 2125 l. 328' b. 50' dr. 14' s. 11.6 k. cpl. 253 a. 1 3' cl. Achelous )

LST-1132 a été reclassifié ARL-31, le 14 août 1944, mais lancé le 7 mars 1945 par Chicago Bridge and Iron Co., Seneca, Ill., sous le nom de LST-1132 sponsorisé par Mme Hazel Simcox Witherspoon et commandé le 19 mars 1945, Lieutenant PP Wyn n aux commandes. Elle est partie le 21 mars 1945 pour Alabama Dry Dock and Shipbuilding Co.,

Mobile, Alabama, où, le 31 mars 1945, il fut mis hors service pour être converti en navire de réparation de péniches de débarquement. La conversion a été achevée le 21 juillet 1945 et elle a été mise en service sous le nom de Bellérophon (ARL 31).

La première et unique mission du navire était celle de navire de réparation pour les piscines de bateaux dans la région de la baie de San Francisco. Elle est restée sur ce devoir jusqu'au 26 novembre 1947 quand elle a commencé sa révision de pré-inactivation. Bellérophon fut mis hors service en réserve à San Diego le 26 mars 1948.

Bellingham est une ville de Washington.

(AK: dp. 10 800 l. 396' b. 53' dr. 27' s. 10,5 k. cpl. 70 cl. Bellingham )

Bellingham , un cargo, a été construit en 1918 par Seattle Construction and Dry Dock Co., Seattle, Washington, dans le cadre d'un contrat du Conseil d'expédition transféré à la Marine le 30 octobre 1918 et mis en service le même jour, commandant COW Lofstrom, USNRF, aux commandes .

Bellingham a été affecté au service de transport naval outre-mer et, en tant que premier devoir, il a transporté une cargaison de nitrate d'Arica, au Chili, jusqu'à la côte est. Elle a ensuite transporté des rails et du coton de Charleston, S.C., vers l'Europe. À son retour, le Bellingham est désarmé le 10 mai 1919 à Brooklyn, N. Y., et revient au Shipping Board le même jour.

Bellone était la déesse de la guerre dans la mythologie romaine.

(ARL-32 : dp. 2125 l. 328' b. 50' dr. 14' s. 11.6 k. cpl. 253 a. 1 3" cl. Achelous )

LST-1136 a été reclassifié ARL-32, le 14 août 1944 mais lancé le 26 mars 1945 par Chicago Bridge and Iron Co., Seneca, Ill., sous le nom de LST-1136 parrainé par Mlle Huberta Jean Malsie, fille du lieutenant-commandant Malsie et commissione d 6 Avril 1945, le lieutenant PP Wynn aux commandes. Le LST-1136 a été mis hors service le 27 avril 1945, converti en navire de réparation de péniches de débarquement à Bethlehem Steel Co., Key Highway Shipyard, Baltimore, Maryland et remis en service le 26 juillet 1945 sous le nom de Bell ona (ARL-32).

Le Bellona a été affecté à la Flotte du Pacifique et est arrivé à San Diego en septembre 1945. Il a quitté San Diego le 11 octobre pour Pearl Harbor où il est resté jusqu'au 31 octobre. Elle s'est ensuite rendue à Iwo Jima, arrivée le 14 novembre. Elle a opéré à proximité d'Iwo Jima jusqu'au 1er décembre 1945, quand à 0655, elle a été accidentellement échouée sur Kama Rocks. Moctobi (ATF-105) a tenté des opérations de sauvetage mais n'a pas pu libérer Bellona. Une perte totale, Bellona a été détruit le 14 mai 1946.

Soufflet , Joseph F . (SP-323) voir Joseph F. Bellows (SP-323)

Beltrami est un comté du Minnesota.

(AK-162 dp. 2483 l. 338'8" b. 50' dr. 21'1" s. 11,5 k. cpl. 85 a. 1 3" cl. Alamosa )

Beltrami (AK-162) a été lancé le 26 septembre 1944 par Kaiser Cargo, Inc., Richmond, Californie, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mme Marvin A. Thrash, transféré à la Marine le 4 janvier 1945 et mis en service le même jour, Lieutenant GW Rahill USNR, commandant.

Affecté à la Force de service de la Flotte du Pacifique, le Beltrami quitte la côte ouest le 19 février 1945 pour les îles Salomon. Elle a transporté la cargaison entre l'Amirauté, Caroline, Mariannes et les îles Philippines jusqu'après la fin des hostilités. En arrivant à Shanghai, Chine, le 18 novembre, elle y est restée jusqu'à son départ pour les États-Unis le 26 janvier 1946. Beltrami est arrivé à San Francisco le 23 février et à Baltimore, Maryland, le 9 avril.

Après une révision à Boston Navy Yard, il rejoint la TF 68, le 15 juillet 1946 pour l'opération Nanook, le réapprovisionnement des stations météorologiques de l'Arctique. Après son retour à Boston, le cargo a opéré à partir de Bayonne, N. J., et de Norfolk, assurant la navette vers les Caraïbes. Elle a également effectué un voyage à Terre-Neuve et trois en Méditerranée (11 février-15 avril 1949, 8 octobre-2 décembre 1949 et 15 juin-7 août 1951) ainsi qu'un en Angleterre et Casablanca, Maroc français (20 juillet- 8 septembre 1950). Placé en commission en réserve au chantier naval de Charleston, le 1er août 1955, il est remorqué jusqu'à Savannah, en Géorgie, et mis hors service en réserve le 10 novembre 1955.

Belusan, une canonnière de 200 tonnes, a été capturée aux Philippines en 1898 mais n'a jamais été mise en service.

(IX-187 : dp. 8537 l. 517'6" b. 64' dr. 28'4" s. 10,5 k. cpl. 70 a. 1 4", 2 3")

Le premier Belusan (IX-187). 1945, capitaine de corvette WC Allen aux commandes.

Attaché à la Force de service de la 7e flotte, le Belusan a servi de pétrolier-navette dans les eaux australiennes jusqu'au départ du 1er avril pour Humboldt Bay en Nouvelle-Guinée et Subic Bay, Luzon. Elle est arrivée à la Baie Subic le 24 avril et s'est déplacée à la Baie de Manille le 5 mai. Le 17 août, il a transporté une cargaison d'essence jusqu'au golfe de Lingayen. Après avoir été désarmé à Cavite Navy Yard et à Subic Bay (10 novembre 1945-7 janvier 1946), il est désarmé le 7 janvier à Subic Bay et est retourné à la War Shipping Administration le même jour.

Ben Morgan était un nom de marchand retenu.

Le Ben Morgan, un navire, a été construit en 1826 à Philadelphie, en Pennsylvanie, en tant que Mediator acheté à New York le 27 mai 1861 et commandé plus tard dans l'année, sous le commandement du capitaine par intérim J. B. Gordon. Il a servi comme navire de stockage d'artillerie et navire-hôpital avec le North Atlantic Blockading Squadron à Hampton Roads, en Virginie, jusqu'en 1865. Il a été vendu à New York, le 30 novembre 1865.

Benbow , Lac voir Lac Benbow

La bienveillance est la disposition à faire le bien ou une charité donnée.

(AH-13 : dp. 11 141 l. 520' b. 71'6" dr. 24' s. 18,5 k. cpl. 564 cl. Haven )

Bienveillance (AH-13) a été lancé le 10 juillet 1944 par Sun Shipbuilding and Dry Dock Co., Chester, Pennsylvanie, en vertu d'un contrat de la Commission maritime en tant que Marine Lion parrainé par Mme Daisy Hunter, transféré à la Marine le 31 juillet 1944 converti en un navire-hôpital par Todd-Erie Basin Shipyard, Inc., Brooklyn, NY et mis en service le 12 mai 1945, sous le commandement du capitaine CC Laws.

Benevolence est parti pour le Pacifique le 17 juin 1945 et est arrivé à l'atoll d'Eniwetok, aux Îles Marshall, le 27 juillet.

Là, elle a reçu des malades et des blessés ramenés des opérations de la 3e flotte contre les îles japonaises. En quittant Eniwetok le 2 août, il rejoint la 3e Flotte le 20 pour ses dernières frappes contre le Japon. Le Benevolence a jeté l'ancre au large de Yoko suka, au Japon, le 29 août pour commencer à traiter les prisonniers de guerre alliés libérés. Il est resté dans les eaux japonaises jusqu'au 27 novembre 1945 et a ensuite ramené des blessés aux États-Unis. Elle est arrivée à San Francisco le 12 décembre. Entre le décembre 1945 et le 15 février 1946 elle a fait trois allers-retours entre San Francisco et Pearl Harbor en retournant des militaires blessés aux États-Unis.

Après une refonte qui a duré jusqu'au 1er avril 1946, il a rejoint la FOI 1 pour l'opération Crossroads. En partant de San Francisco le 27 avril, elle est arrivée à l'atoll de Bikini le 22 mai. La bienveillance est restée dans la région pendant les essais de bombe atomique, puis est revenue à San Francisco, arrivée le 8 septembre.

Elle a navigué de San Francisco le 27 septembre 1946 pour Tsingtao, Chine, où elle s'est étendue entre le 14 octobre 1946 et le 3 mars 1947 recevant et transférant des patients. Elle est revenue à San Francisco le 18 mars 1947. À son retour elle a commencé l'inactivation et a été mise hors de service dans la réserve le 13 septembre 1947, attachée au Groupe de Réserve de San Francisco.

Le 25 août 1950, alors qu'il revenait d'essais en mer, avant son affectation au service de transport maritime militaire, le Benevolence est entré en collision avec le cargo Mary Luckenback et a coulé au large de San Francisco.

La bienveillance a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Benewah est un comté de l'Idaho.

(APB-35 : dp. 2189 l. 328' b. 50' dr. 11'2" s. 10 k. cpl. 151 a. 8 40 mm. cl. Benewah )

Le Benewah (APL-35) a été reclassé APB-35 le 11 août 1844 lancé par le Boston Navy Yard le 6 mai 1945 parrainé par Mlle Priscilla Underwood et mis en service le 19 mars 1946, sous le commandement du lieutenant-commandant J. M. Kilcullen.

Le Benewah s'est présenté à la 16e Flotte à Boston le 3 avril 1946 pour servir de navire d'amarrage pour les hommes engagés dans la désactivation et le déclassement des porte-avions. Elle est restée sur ce devoir jusqu'au 30 août 1946 quand elle a été mise hors de service dans la réserve.

En février 1947, il a été remorqué à Green Cove Springs, en Floride, mis en service en réserve et utilisé comme navire de quartier général pour le sous-groupe 3, Florida Group, Atlantic Reserve Fleet.

Recommandé le 9 novembre 1951, il a fourni un soutien logistique aux bataillons mobiles de construction dans les bases d'outre-mer (9 mars-19 décembre 1952). Au départ de Newport R.I., le 22 août 1953, il est arrivé à Naples, en Italie, le 10 septembre et est devenu le navire amiral de Comm ander, Fleet Air, Eastern Atlantic et Mediterranean. Elle est retournée à Norfolk le 11 septembre 1955 et a été mise hors service en réserve à Green Cove Springs le 10 mars 1956.

Né à Staten Island, NY, le 10 avril 1832, Andrew Ellicot Kennedy Benham a été nommé aspirant de marine en 1847. Il a participé à l'expédition du Paraguay (1854-1855) et a servi avec les escadrons de blocage de l'Atlantique Sud et du Golfe ouest pendant la guerre civile. . Il a commandé la station de l'Atlantique Nord de 1892 à 1893 et ​​a pris sa retraite l'année suivante. Le contre-amiral Benham est mort au lac Mahopac, N. Y., le 11 août 1905.

(DD-49 : dp. 1036 l. 305'3" b. 31'2" dr. 10'6" s. 29 k. cpl. 133 a. 4 4", 8 18" TT. cl. Aylwin )

Le premier Benham (DD-49) a été lancé le 22 mars 1913 par William Cramp and Sons Ship and Engine Building Co., Philadelphie, Pennsylvanie, parrainé par Mlle Edith Wallace Benham, fille du contre-amiral Benham et commandé le 20 janvier 1914, le lieutenant-commandant CR Former au commandement.

À la suite d'une croisière d'essai dans les Caraïbes, le Benham est entré en réserve le 24 juillet 1914. Recommandé le 21 décembre 1914, il a rejoint la flottille de torpilles, la flotte de l'Atlantique, pour s'entraîner et patrouiller le long de la côte est. Elle a sauvé l'équipage du bateau à vapeur néerlandais Blommersdijk le 8 octobre 1916, après que le bateau à vapeur eut été coulé par un sous-marin allemand au large de la Nouvelle-Angleterre. Au départ de Tompkinsville, New York, le 15 mai 1917, Benham a patrouillé hors de Queenstown, en Irlande, jusqu'à son transfert à Brest, en France, le 10 juin 1918. Benham a patrouillé depuis Brest jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale, en partant pour les États-Unis le 21 décembre 1918.

Rejoignant la flotte de l'Atlantique au début de 1919, le Benham a participé aux manœuvres avant d'entrer en service ordinaire à Norfolk le 28 juin 1919. En 1921, il a navigué le long de la côte atlantique jusqu'à ce qu'il soit affecté aux escadrons aériens de la flotte de l'Atlantique, en tant que garde d'avion et offre. Libéré de ce devoir en mai 1922, il se rendit à Philadelphie où il resta jusqu'à sa mise hors service le 7 juillet 1922. Il fut démoli en 1935 et le matériel vendu le 23 avril 1935.

(DD-397, dp. 1500 l. 341'4" b. 35', dr. 17'2" s. 36.6 k. cpl. 251 a. 4 5", 16 21" TT. cl . Benham )

Le deuxième Benham (DD-397) a été lancé le 16 avril 1938 par Federal Shipbuilding and Dry Dock Co., Kearny N. J., parrainé par Mme A. I. Dorr, petite-nièce du contre-amiral Benham et commandé le 2 février 1939, sous le commandement du lieutenant-commandant T. F. Darden.

Affecté à la flotte de l'Atlantique, Benham a patrouillé au large de Terre-Neuve pendant la majeure partie de 1939, puis s'est déplacé vers le golfe du Mexique. Commandé dans le Pacifique, il arrive à Pearl Harbor le 14 avril 1940. Après avoir alterné entre les eaux californiennes et hawaïennes, le destroyer sert d'escorte à l'Enterprise (CV-6) lors de la livraison d'avions de la Marine à Midway (28 novembre-8 décembre 1941), ratant ainsi l'attaque de Pearl Harbor. Benham a servi dans les groupes de travail Enterprise et Saratoga (CV-3) au large d'Hawaï et avec la TF 16 lors du raid Doolittle sur Tokyo (8-25 avril 1942). Elle a continué à opérer avec la TF 16 pendant la bataille de Midway (3-6 juin), au cours de laquelle elle a sauvé 720 survivants de Yorktown (CV-5) et 188 des débarquements de Hammann (DD 412) à Guadalcanal et Tulagi (7-9 août) , et la bataille des Salomon orientales (23-25 ​​août). Benham a rejoint la TF 64 le 15 octobre dans le cadre de la force de couverture navale au large de Guadalcanal. Du 14 au 15 novembre, il participe à la bataille navale de Guadalcanal. À 0038, le 15 novembre, elle a fait avancer une torpille, a perdu son arc et a dû se retirer de la bataille. Le Benham resta obstinément à flot, progressant lentement vers Guadalcanal le 15, mais, en 1637, la progression était impossible et son vaillant équipage dut abandonner. Gwin (DD-433) a récupéré les survivants et a coulé la coque à 1938 par des tirs d'obus.

Benham (DD-397) a reçu cinq étoiles de bataille pour ses 11 mois de service pendant la Seconde Guerre mondiale.

(DD-796 : dp. 2050 l. 376'5"b. 39'7" dr. 17'9" s. 35 k. cpl. 329 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Fletcher )

Le troisième Benham (DD-796) a été lancé le 30 août 1943 par Bethlehem Steel Co., Staten Island, NY, parrainé par Mme H. Benham, épouse d'un petit-fils du contre-amiral Benham et commandé le 20 décembre 1943, commandant EV Dennet en commander.

Affecté à la flotte du Pacifique, le Benham est arrivé à Pearl Harbor le 27 mars 1944. À la fin des exercices d'entraînement près des îles hawaïennes, il a fourni d'importants services de dépistage aux CVE pendant le débarquement et l'occupation de Saipan, Tinian et Guam (14 juin-10 août 1944) porte-avions pendant les opérations dans le

sud de Palaos (6 septembre-14 octobre), raids des îles Philippines (9-24 septembre) raid d'Okinawa (10 octobre) raids du nord de Luçon et de Formose (13-14 octobre) raids de Luzon et des Visayas (15, 17-19 et 21 octobre) 13-14 et 19-25 novembre et 14-16 décembre) Raids de Formose et Luzon (3-4, 6-7, 9, 15 et 21 janvier 1945) Raids des côtes chinoises (12 et 16 janvier) Raid Nansei Shoto ( 22 janvier) invasion et occupation d'Iwo Jima (15 février-1er mars) raids Honshu et Nansei Shoto (15-16 et 25 février et 1er mars) raids des 3e et 5e flottes en soutien à la campagne d'Okinawa (17 mars-11 juin ) et 3e raids de la flotte sur les îles japonaises (22 juillet-15 août). Après la capitulation du Japon, le Benham est resté en service d'occupation dans les eaux japonaises jusqu'à son départ pour les États-Unis le 31 octobre 1945. Il est resté sur la côte ouest jusqu'à sa mise hors service en réserve à San Diego, Californie, le 18 octobre 1946.

Benham a été remis en service le 24 mars 1951 et a rejoint la flotte de l'Atlantique. En plus des opérations normales le long de la côte est et dans les Caraïbes, le destroyer a effectué une croisière en Europe du Nord, deux en Méditerranée et une en Extrême-Orient (1er juin-18 décembre 1954) au cours de laquelle il a fait le tour du globe.

Benham a reçu huit étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale.

Benicia est une ville de Californie.

(ScSlp : dp. 2400 l. 250'6" b. 38' dr. 18' s. 11,5 k. cpl. 291 a. 1 11" SB, 10 9" SB, 1 60-pdr. R., 2 20 -pdr. BLR. cl. Confiance )

Benicia a été lancé le 18 août 1868 par le chantier naval de Portsmouth sous le nom d'Algoma, rebaptisé Benicia le 15 mai 1869 et mis en service le 1er décembre 1869, commandé par le commandant S. Nicholson.

Entre mars 1870 et août 1872, Benicia a servi sur la station asiatique protégeant les intérêts américains en Extrême-Orient et a participé à l'expédition du contre-amiral John Rodgers en Corée (16 mai-11 juin 1871). Après des réparations à Mare Island Navy Y ard, le Benicia a rejoint l'escadron du Pacifique Nord le 6 décembre 1872. Il a navigué dans les eaux mexicaines, centraméricaines et hawaïennes et est arrivé à San Francisco le 29 novembre 1874 avec le roi Kalakana d'Hawaï et sa suite. Benicia a fait une croisière en Alaska (11 mai-21 juillet 1875) et a été désarmé à Mare Island le 29 novembre 1875. Benicia a été vendu le 3 mai 1884.

Né à Arlington, Mass., le 5 juillet 1916, Stanley Graves Benner s'est enrôlé dans la Réserve du Corps des Marines en 1940 et a été nommé sous-lieutenant, USMCR, le 4 août 1942. Le sous-lieutenant Benner a été tué au combat à Guadalcanal le 27 octobre 1942.

Le John C. La classe Butler DE-551 a reçu le nom de Benner mais a été annulée le 10 juin 1944 avant la construction.

(DD-807 : dp. 2425 l. 390'6" b. 40'10" dr. 18'6" s. 35 k. cpl. 355 a. 6 5", 10 21" TT. cl. Gearing )

Benner (DD-807) a été lancé le 30 novembre 1944 par Bath Iron Works Corp., Bath, Maine parrainé par Mme HC Benner, mère du lieutenant Benner commandé le 13 février 1945, commandant J. Munholland aux commandes et signalé à la Flotte du Pacifique t .

Le 26 juillet 1945, Benner rejoignit la 3e flotte au large du Japon et protégea les porte-avions lors des dernières frappes contre les îles japonaises. Après la capitulation du Japon, le destroyer est resté en Extrême-Orient en service d'occupation jusqu'au 3 janvier 1946. Au cours des trois années suivantes, il a effectué une rotation entre la côte ouest et l'Extrême-Orient, effectuant deux croisières en Extrême-Orient (30 janvier-23 septembre 1947 et 1er octobre-23 décembre 1948). Elle a été reclassée DDR-807, le 18 mars 1949.

Réaffecté à la flotte de l'Atlantique le 1er mai 1949, Benner a déplacé sa base à Newport, RI. et est resté sur la côte ouest pendant le reste de l'année.

Benner a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Né à Warrensburg, N. Y., le 25 octobre 1890, Floyd Bennett s'est enrôlé dans la Marine en 1917. Il a obtenu le titre de machiniste et a servi avec le contre-amiral R. E. Byrd lors du premier vol au-dessus du pôle Nord. Le machiniste aéronautique Bennett est décédé à Québec, Canada, le 25 avril 1928.

(DD-473: dp. 2050 l. 376'5" b. 39'7" dr. 17'9" s. 35 k. cpl. 329 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Fletcher )

Bennett (DD-473) a été lancé le 16 avril 1942 par le Boston Navy Yard parrainé par Mme Floyd Bennett, veuve du machiniste d'aviation Bennett et commandé le 9 février 1943, commandé par le commandant E. B. Taylor.

Bennett est arrivé à Pearl Harbor le 31 mai et a passé les deux mois suivants à patrouiller dans les îles hawaïennes. Après avoir escorté un convoi à Efate, Nouvelles Hébrides, elle a agi comme garde d'avion et patrouillé hors d'Efate (27 août-28 octobre). Se déplaçant vers les îles Salomon le 4 novembre, elle a patrouillé et escorté des convois jusqu'au 5 avril 1944. Son service des Salomon comprenait le soutien des débarquements et des bombardements du cap Torokina, de Bougainville (1er novembre 1943) et de l'île Verte (15 février 1944) et des bombardements de Kavien. g, Nouvelle-Irlande (18 février 1944) et Rabaul, Nouvelle-Bretagne (29 février). Bennett s'est ensuite déplacé vers le nord pour participer aux invasions de Saipan (14 juin-1er juillet) et de Guam (2-16 août). De retour dans le Pacifique Sud plus tard dans le mois, il soutint l'invasion du Palaus (6-25 septembre) puis retourna à San Francisco pour des réparations, arrivant le 25 octobre 1944.

Bennett est revenu à Pearl Harbor le 24 décembre et est resté dans les eaux hawaïennes pour le mois suivant. Puis elle a fumé vers l'ouest pour participer aux débarquements d'Iwo Jima (19 février-5 mars 1945), où elle a été légèrement endommagée par une bombe ratée (1er mars). Le 1er avril, elle était une unité des forces participant à l'invasion d'Okinawa. À 08h50, le 7 avril, tirant tous les coups, il fut touché par un avion suicide japonais, tuant trois hommes, en blessant 18, endommageant la salle des machines avant et coupant toute puissance électrique. Bennett a pu faire Kerama Retto par ses propres moyens et le lendemain est parti pour Saipan en remorque de Yuma (ATF-94). Après des réparations d'urgence, il s'est rendu à Puget Sound Navy Yard où il a subi d'autres réparations (mai-août 1945). En août, il s'est présenté à Adak, dans les îles Aléoutiennes, et a effectué un trajet jusqu'à Petropavlovsk, au Kamchatka, avec du personnel météorologique (28 août-26 septembre). De retour à San Diego, en Californie, il est placé en commission en réserve le 21 décembre 1945 et hors commission en réserve le 18 avril 1946.

Bennett a reçu neuf étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bennington est une ville du Vermont et une bataille de la Révolution américaine (16 août 1777).

(PG-4 : dp. 1700 l. 244'6" b. 36' dr. 14' s. 17,5 k. cpl. 197 a. 6 6" cl. Yorktown )

Le premier Bennington (Gunboat No. 4) a été lancé le 3 juin 1890 par Dela. River Iron Works, Chester, Pennsylvanie

sored par Mlle Anne Aston et commandé le 20 juin 1891, commandant R. B. Bradford dans la commande.

Bennington a rejoint l'Escadron d'Evolution et a quitté New York le 19 novembre 1891 pour la croisière de l'Escadron vers le Brésil. Transféré à l'Escadron de l'Atlantique Sud le 5 mai 1892, il croise dans les eaux sud-américaines jusqu'au 19 juillet. Elle a ensuite visité l'Espagne et l'Italie pour participer aux célébrations marquant le quadricentenaire de la découverte de l'Amérique. Bennington est retourné à Hampton Roads, en Virginie, le 26 mars 1893 avec les répliques des navires de Columbus en remorque. Au départ de New York le 6 août 1893, la canonnière a navigué dans la Méditerranée jusqu'à ce qu'elle quitte Gibraltar le 18 juillet 1894 pour la station du Pacifique. Elle est arrivée à Valparaiso, au Chili, le 3 avril et au Mare Island Navy Yard le 30 avril.

Elle a navigué le long des côtes du Pacifique de l'Amérique du Nord et centrale et dans les îles hawaïennes jusqu'à ce qu'elle quitte l'île de Mare le 15 septembre 1898. Elle a navigué, via Honolulu, TH et Guam, jusqu'à Manille, arrivée le 22 février 1899, et en route a pris possession de l'île de Wake. 17 janvier. Le Bennington a navigué aux Philippines pour aider l'armée à réprimer l'insurrection jusqu'au 3 janvier 1901. Il est retourné à Mare Island le 19 août et a été mis hors service le 5 septembre 1901.

Recommandé le 2 mars 1903, il a navigué le long des côtes du Pacifique de l'Amérique du Nord et du Sud pendant les deux années suivantes. Le matin du 21 juillet 1905, alors qu'il se préparait à faire route dans la baie de San Diego, deux chaudières ont éclaté, arrosant le navire de vapeur vive et d'eau bouillante. Soixante hommes ont été tués et 40 brûlés. Le 17 août, Bennington arriva à Mare Island et fut désarmé le 31 octobre. Elle a été vendue le 14 novembre 1910.

(CV-20 : dp. 27 100 l. 872' b. 147'6" dr. 28'7" s. 32,7 k. cpl. 3448 a. 12 5" cl. Essex )

Le deuxième Bennington (CV-20) a été lancé le 28 février 1944 par le New York Navy Yard, parrainé par Mme Melvin J. Maas, épouse du membre du Congrès Maas du Minnesota et commandé le 6 août 1944, commandé par le capitaine J. B. Sykes.

Le 15 décembre, Bennington est parti de New York et a traversé le canal de Panama le 21. Le porte-avions est arrivé à Pearl Harbor le 8 janvier 1945 et s'est ensuite rendu à Ulithi Atoll, Caroline Islands, où il a rejoint TG 58.1, le 8 février. Opérant à partir d'Ulithi, elle a participé aux frappes contre les îles japonaises (16-17 et 25 février), les îles Volcano (18 février-4 mars), Okinawa (1er mars) et les raids en soutien à la campagne d'Okinawa (18 mars-11 juin). Le 7 avril, les avions de Benning ton ont participé aux attaques contre la force opérationnelle japonaise traversant la mer de Chine orientale vers Okinawa, ce qui a entraîné le naufrage du cuirassé japonais Yamato, du croiseur léger Yahagi et de quatre destroyers. Le 5 juin, le porte-avions a été endommagé par un typhon au large d'Okinawa et s'est retiré à Leyte pour des réparations, arrivant le 12 juin. Ses réparations terminées, Bennington quitta Leyte le 1er juillet et du 10 juillet au 15 août participa aux raids anaux sur les îles japonaises.

Elle a continué des opérations dans le Pacifique occidental, en soutenant l'occupation du Japon jusqu'au 21 octobre. Le 2 septembre, ses avions ont participé au vol de masse au-dessus du Missouri (BB-63) et de Tokyo lors des cérémonies de reddition. Bennington est arrivé à San Francisco le 7 novembre 1945 et au début de mars 1946 a transité par le canal de Panama en route vers Norfolk. Après la révision de pré-inactivation, elle est sortie de service en réserve à Norfolk le 8 novembre 1946.

Le porte-avions a commencé sa modernisation au chantier naval de New York le 30 octobre 1950 et a été remis en service le 13 novembre 1952. Son shakedown a duré jusqu'en mai 1953, date à laquelle il est retourné à Norfolk pour les derniers préparatifs de la flotte. Entre le 14 mai 1953 et le 27 mai 1954, il a opéré le long de la côte est, a effectué une croisière d'aspirant jusqu'à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et une croisière en Méditerranée. À 8 h 11 le 28 mai 1954, alors qu'il naviguait au large de la baie de Narragansett, le fluide contenu dans l'une de ses catapultes a explosé, déclenchant une série d'explosions secondaires qui ont tué 103 membres d'équipage et blessé 201 autres. Bennington s'est rendu par ses propres moyens à Quonset Point, R.I., pour la débarquer blessée.

Déménagement au chantier naval de New York pour des réparations, il a été entièrement reconstruit du 12 juin 1954 au 19 mars 1955. Le 22 avril 1955, le secrétaire de la Marine est monté à bord et a remis des médailles et des lettres d'éloge à 178 membres de son équipage en reconnaissance de leur héroïsme. le 26 mai 1954. Bennington est revenu aux opérations avec la Flotte de l'Atlantique jusqu'au départ de Mayport, Floride, le 8 septembre 1955 pour le Pacifique. Elle a fumé par Cap Horn et est arrivée à San Diego un mois plus tard. Le transporteur a depuis servi avec la flotte du Pacifique en effectuant deux croisières en Extrême-Orient.

Né à Vernon, Utah, le 5 mai 1887, Mervyn Sharp Bennion est diplômé de l'Académie en 1910. Spécialiste des munitions, le capitaine Bennion a été tué au combat à Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, alors qu'il commandait la Virginie-Occidentale (BB-48). Le capitaine Bennion a reçu à titre posthume la Médaille d'honneur du Congrès.

(DD-662 : dp. 2050 l. 376'5" b. 39'7" dr. 17'9" s. 35 k. cpl. 329 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Fletcher )

Le Bennion (DD-662) a été lancé le 4 juillet 1943 par le Boston Navy Yard, parrainé par Mme M. S. Bennion, veuve du capitaine Bennion et commandé le 14 décembre 1943, commandé par le commandant J. W. Cooper.

Bennion a quitté Philadelphie le 3 mars 1944 en escortant le Bataan (CVL-29) vers le Pacifique. Arrivée à Pearl Harbor le 22 mars, elle s'est entraînée et a patrouillé dans les eaux hawaïennes jusqu'au 29 mai 1944. Se déplaçant vers l'ouest, elle a servi comme directeur de chasse et navire de piquetage radar pendant la saisie de Saipan (15 juin-24 juillet 1944) Occupation de Tinian (24 juillet-2 août), occupation des Palaos (2-29 septembre) Invasion de Leyte (18 octobre-18 novembre) au cours de laquelle il est légèrement endommagé par une batterie côtière débarquement de Mindoro (13-17 décembre) Débarquement du golfe de Lingayen (7-20 janvier 1945), Invasion d'Iwo Jima (18 février-12 mars), saisie d'Okinawa (26 mars-8 juin) au cours de laquelle le quasi-accident d'un avion suicide a causé de légers dommages et raids de la 3e Flotte contre le Japon (18-29 juillet). Il est retourné au chantier naval de Puget Sound le 27 octobre 1945 et a été mis hors service en réserve à Long Beach, en Californie, le 20 juin 1946.

Bennion a reçu la Presidential Unit Citation pour ses actions au large d'Okinawa (1er avril-1er juin 1945) et huit étoiles de bataille.

Né à Macon, Gal, le 25 septembre 1855, William Shepherd Benson est diplômé de l'Académie en 1877. Après le commandement d'Albany (CL-22), du Missouri (BB-11), de l'Utah (BB-31) et du Philadelphia Navy Yard, il fut nommé premier chef des opérations navales en 1915. L'amiral Benson a servi comme CNO jusqu'à sa retraite le 25 septembre 1919. Il est décédé à Washington, DC, le 20 mai 1932.

(DD-421 : dp. 1620 l. 348'2" b. 36'1" dr. 17'6" s. 36,5 k. cpl. 276 a. 5 5", 10 21" TT. cl. Benson )

Benson (DD-421) a été lancé le 15 novembre 1939 par Bethlehem Steel Co.. Quincy, Mass, parrainé par Mme W. S. Benson, veuve de l'amiral Benson et commandé le 25 juillet 1940, sous le commandement du lieutenant-commandant C. A. Fines.

Affecté à la Flotte de l'Atlantique, le Benson a patrouillé le long de la côte est jusqu'au 1er juillet 1941, date à laquelle il a commencé à escorter des convois vers l'Islande. À la fin de l'année, il avait escorté six convois entre Terre-Neuve et l'Islande. Elle est restée sur la course d'escorte d'Islande jusqu'au 29 mars 1942, date à laquelle elle est passée à l'escorte de convois transatlantiques vers la Grande-Bretagne et l'Afrique du Nord. Le 19 octobre 1942, lors d'une de ces traversées, Benson fut

très endommagé dans une collision avec Trippe (DD-403). Après des réparations à New York, il retourne au service de convoi jusqu'en mai 1943, date à laquelle il se rend en Méditerranée.

Il participa à l'invasion de la Sicile (6 juillet-21 août 1943), au cours de laquelle il fit 18 blessés par le quasi-accident d'une bombe (11 juillet), et au débarquement de Salerne (5-21 septembre 1943). Après avoir escorté des convois méditerranéens en octobre-décembre 1943, il est retourné à New York pour des réparations et un entraînement qui ont duré jusqu'au 20 avril.Il retourne en Méditerranée pour le service de convoi (mai-juillet 1944) et participe à l'invasion du sud de la France (13 août-17 septembre 1944). Du 30 septembre 1944 au 18 janvier 1945, il fournit un appui-feu le long des côtes françaises et italiennes puis retourne aux États-Unis pour une révision. Après une course de convoi vers la Grande-Bretagne (avril 1945), Benson a été transféré dans le Pacifique. Elle est arrivée à Pearl Harbor le 28 mai et pendant les 13-20 juin a masqué les frappes aériennes contre l'Île de Sillage. De juillet à octobre 1945, elle escorte des convois entre Ulithi et Okinawa, et entre les Philippines et le Japon. Benson s'est présenté au Charleston Navy Yard le 7 décembre 1945 pour commencer l'inactivation et a été mis hors service en réserve le 18 mars 1946. Il est resté en réserve jusqu'à son transfert en Chine nationaliste le 26 février 1934.

Benson a reçu quatre étoiles de bataille pour son service en Méditerranée.

Thomas Hart Benton (1782 1858) était un homme politique du Tennessee et du Missouri. L'un des principaux partisans de Manifest Destiny, il a représenté le Missouri au Sénat des États-Unis de 1821 à 1851.

(PG : T. 1033 l. 202' b. 72' dr. 9' s. 5,5 k. cpl. 176 a. 2 9" S. B., 7 32-pdr. S. B., 7 42-pdr. R.)

Benton, un ancien catamaran à roue centrale, a été converti en canonnière fluviale à toute épreuve par James B. Eads, St. Louis, Missouri, en 1861 et commandé le 24 février 1862, sous le commandement du lieutenant J. Bishop.

Benton a servi comme navire amiral de l'escadron du Mississippi (1862-63). Elle a participé à la capture de l'île numéro 10 (15 mars-7 avril 1862) à l'attaque de Fort Pillow, Tennessee (10 mai) Bataille de Memphis, Tennessee (6 juin) bombardement de Vicksburg, Mississippi, et évasion du CSS Arkansas (15-16 juin) Yazoo River Expeditions (16-23 août et 23-28 décembre), au cours de la seconde dont son commandant, le lieutenant-commandant W. Gwin a été mortellement blessé, un homme tué et 10 blessés en cours d'exécution de th e Batteries de Vicksburg (16 avril 1863) bombardement de Grand Gulf, Mississippi, batteries (29 avril) capture de Fort DeRussy, Ark. (9 mai) attaques contre les batteries de Vicksburg (18-22 et 27 mai, 3 et 20 juin ) Red River Expedition (12 mars-16 mai 1864), et capture du CSS Missouri à Alexandria, Louisiane (3 juin 1865). Désarmé le 20 juillet 1865 à Mound City, dans l'Illinois, le Benton est vendu le 29 novembre 1865.

Comté de Benton (LST-263) voir LST-263

Comté de Benzie (LST-266) voir LST-266

Berberry est une orthographe archaïque de l'épine-vinette, un arbuste.

(ScStr: T. 160 l. 99'6" b. 20'6" dr. 8'6", s. 5 k. cpl. 31 a. 2 24-pdr. S. B., 2 12-pdr. S. B.)

Berberry a été construit en 1864 à Philadelphie, en Pennsylvanie, alors que Columbia l'a acheté le 13 août 1864 et commandé le 12 septembre 1864, sous le commandement de l'enseigne par intérim M. Griffith.

Berberry a fait rapport à l'escadron de blocage de l'Atlantique Nord et a servi comme bloqueur au large de la Caroline du Nord (octobre 1864-mai 1865). De retour à New York, elle y est vendue le 12 juillet 1865.

Berceau (YFB-3) voir Talbot (TB-15)

Bergall est un petit poisson de la côte de la Nouvelle-Angleterre.

(SS-320 : dp. 1626 l. 311'9" b. 27'3" dr. 16'10" s. 20.3 k. cpl. 66 a. 1 5" 10 21" TT. cl. Balao )

Bergall (SS-320) a été lancé le 16 février 1944 par Electric Boat Co., Groton, Connecticut, parrainé par Mme J. A. Elkins et commandé le 12 juin 1944, sous le commandement du lieutenant-commandant J. M. Hyde.

Affecté à la flotte du Pacifique, le Bergall est arrivé à Pearl Harbor le 13 août 1944. Opérant à partir de Fremantle en Australie, le sous-marin a effectué cinq patrouilles de guerre entre le 8 septembre 1944 et le 17 juin 1945 dans la mer de Chine méridionale, la mer de Java, le détroit de Lombek, et le nord de la barrière malaise. Au cours de ces patrouilles, le Bergall a coulé deux navires marchands totalisant 14 710 tonnes et une frégate de 740 tonnes. Pendant qu'il patrouillait au large de la côte malaise, le 13 juin 1945, il a été endommagé à l'arrière par une explosion de mine et forcé de se retirer dans la Baie de Subic, Luzon, pour des réparations d'urgence, arrivant le 17 juin. En rentrant chez lui pour des réparations permanentes, il est arrivé au chantier naval de Portsmouth le 4 août 1945.

Après des réparations, Bergall a rejoint la flotte du Pacifique en décembre 1945. Il est resté en service actif avec la flotte du Pacifique jusqu'à son départ de Pearl Harbor pour l'Atlantique le 10 juin 1950. Pendant ce temps, il a effectué une croisière en Extrême-Orient (4 décembre 1948-28 février 1949) . Arrivé à New London, Connecticut, le 11 juillet 1950, il a depuis opéré avec la flotte de l'Atlantique en faisant une croisière en Méditerranée.

Bergall a reçu quatre étoiles de bataille pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bergen est un comté du New Jersey.

(APA-150 : dp. 6873 l. 455' b. 62' dr. 24' s. 17,5 k. cpl. 536 a. 1 5" cl. Haskell )

Le Bergen a été lancé le 5 décembre 1944 dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime par Kaiser Co., Inc., Vancouver Wash. parrainé par Mme Donald Campbell, transféré à la Marine le 23 décembre 1944 et commandé le même jour, sous le commandement du capitaine R. B. Vanzant.

Bergen a rejoint la flotte du Pacifique et a transporté des troupes et des cargaisons de la côte ouest à Pearl Harbor et Saipan (2 mars-4 juillet 1945). En quittant le Port de Perle le 11 juillet, elle a débarqué ses passagers à Okinawa le 12 août et a navigué le 5 septembre pour Inchon, Corée, avec des troupes d'occupation. En quittant Okinawa de nouveau le 26 septembre, elle a porté des troupes en Chine et est revenue ensuite à San Francisco, en arrivant le 20 novembre. Elle a fait un autre voyage aux Philippines (7 décembre 1945-24 janvier 1946) pour ramener à la maison des militaires de retour. Désarmé le 24 avril 1946, Bergen a été rendu à la Commission Maritime 2 jours plus tard.

Ces histoires sont tirées du Dictionary of American Naval Fighting Ships (US Naval Historical Center, 1959-1991). Les historiques peuvent ne pas refléter les informations les plus récentes concernant l'état et les opérations des navires.

Cette section du site HG&UW est coordonnée et maintenue par Andrew Toppan.
Copyright &copie 1996-2003, Andrew Toppan. Tous les droits sont réservés.
La reproduction, la réutilisation ou la distribution sans autorisation est interdite.


Voir la vidéo: 24 tunni ellujäämine ainult noaga (Octobre 2021).