Podcasts sur l'histoire

10 faits sur la montée en puissance de Jules César

10 faits sur la montée en puissance de Jules César

Bénéficiant d'une naissance avantageuse, Jules César était prêt à vivre aux yeux du public. Bien qu'il ait connu plus que quelques bosses en cours de route, sa carrière a commencé par un service militaire actif, augmentant efficacement ses enjeux dans la société politique romaine. César a ensuite évolué vers des rôles plus civils et bureaucratiques avant de revenir à la vie pour laquelle il est devenu célèbre.

Voici 10 faits qui concernent le début de carrière de César et son cheminement vers la grandeur.

1. César a commencé sa carrière militaire au siège de Mytilène en 81 av.

La ville insulaire, située sur Lesbos, était soupçonnée d'aider les pirates locaux. Les Romains sous Marcus Minucius Thermus et Lucius Licinius Lucullus ont remporté la victoire.

2. Dès le début, il était un brave soldat et a été décoré de la couronne civique pendant le siège

Il s'agissait de la deuxième plus haute distinction militaire après la couronne d'herbe et donnait à son vainqueur le droit d'entrer au Sénat.

3. Une mission d'ambassadeur en Bithynie en 80 avant JC devait hanter César pour le reste de sa vie

Le roi Nicomède IV.

Il a été envoyé chercher l'aide navale du roi Nicomède IV, mais a passé si longtemps à la cour que les rumeurs d'une liaison avec le roi ont commencé. Ses ennemis se sont plus tard moqués de lui avec le titre de « reine de Bithynie ».

4. César a été kidnappé par des pirates en 75 avant JC alors qu'il traversait la mer Égée

Il a dit à ses ravisseurs que la rançon qu'ils avaient demandée n'était pas assez élevée et a promis de les crucifier quand il serait libre, ce qu'ils ont pensé une blague. À sa libération, il leva une flotte, les captura et les fit crucifier, ordonnant, miséricordieusement, de leur couper la gorge en premier.

Comment Attila a-t-il rallié son peuple pour affronter la puissance de Rome et pourquoi a-t-il eu autant de succès ? Rob Weinberg pose les grandes questions sur cette figure notoire au professeur Peter Heather du Kings College de Londres.

Écoute maintenant

5. À la mort de son ennemi Sylla, César s'est senti suffisamment en sécurité pour retourner à Rome

Sylla a pu se retirer de la vie politique et est décédé dans sa propriété de campagne. Sa nomination en tant que dictateur alors que Rome n'était pas en crise par le Sénat a créé un précédent pour la carrière de César.

6. À Rome, César menait une vie ordinaire

Photo de Lalupa via Wikimedia Commons.

Il n'était pas riche, Sylla ayant confisqué son héritage, et vivait dans un quartier populaire qui était un quartier rouge notoire.

7. Il a trouvé sa voix en tant qu'avocat

Ayant besoin de gagner de l'argent, César se tourna vers les tribunaux. C'était un bon avocat et son discours était très apprécié, même s'il était connu pour sa voix haut perchée. Il aimait particulièrement poursuivre les fonctionnaires corrompus du gouvernement.

8. Il était bientôt de retour dans la vie militaire et politique

L'historien et archéologue Simon Elliott répond aux questions clés entourant l'une des figures les plus fascinantes de l'histoire - Jules César.

Regarde maintenant

Il est élu tribun militaire puis questeur – auditeur itinérant – en 69 av. Il a ensuite été envoyé en Espagne en tant que gouverneur.

9. Il a trouvé un héros lors de ses voyages

En Espagne, César aurait vu une statue d'Alexandre le Grand. Il fut déçu de constater qu'il avait maintenant le même âge qu'Alexandre lorsqu'il était maître du monde connu.

10. Des bureaux plus puissants allaient bientôt suivre

L'empereur Auguste dans les robes de Pontifex Maximus.

En 63 av. tribus.

Ce documentaire raconte l'histoire de l'assassinat de Jules César sur les « Ides de mars » en 44 av. Avec le Dr Emma Southon et le professeur Marco Conti.

Regarde maintenant

Jules César est-il une tragédie ou une histoire

Calpurnia dans Shakespeare&# 39s Julius Caesar: Character Traits & Analysis. Jules César est une tragédie car elle suit la chute d'un personnage héroïque qui .

Un portrait de Jules César - EyeWitness to History

L'historien romain Suétone nous donne un aperçu du caractère et de la personnalité de Jules César : « Il était grand, d'un teint clair, rond.

10 faits sur la montée en puissance de Jules César | Histoire Hit

27 juil. 2018. Bénéficiant d'une naissance avantageuse, Jules César était prêt à vivre aux yeux du public. Bien qu'il ait connu plus que quelques bosses.

Julius Caesar - Play, Quotes & Death - HISTOIRE

4 novembre 2019 . Jules César était un général, homme politique et érudit renommé de la Rome antique qui a conquis la vaste région de la Gaule et a aidé à lancer le .

Jules César et Cléopâtre : un match de puissance | Histoire Hit

26 juil. 2018. Une relation mutuellement bénéfique. Le besoin de la paire l'un de l'autre était mutuel. Cléopâtre a eu besoin de la puissance des armées de César pour l'installer en tant que .

Jules César - Histoire - Histoire sur le Net

Julius, un coureur de jupons réputé, a épousé Cornelia Cinnilla avant son 20e anniversaire. Le mariage a été mal vu par Sylla, qui est devenu dictateur en 81 avant JC et après.

Jules César Statue en Bronze Forum Romain Rome Italie. Jules.

Sculpture en bronze classique de Jules César (César romain) sur la façade d'un immeuble. Patrimoine historique antique de rome. Ajouter à la Likebox. Partager.

Julius Caesar Act 4 Scène 3 - La mort de Portia et le fantôme de César .

Shakespeare&# 39s Julius Caesar avec des annotations. Coleridge le croit. Portia ! BRUTUS, Elle est morte. CASSIUS, Comment ai-je échappé à la mort quand je te croise ainsi ?

Jules César dans Jules César | Shmoop

Jules César. (Cliquez sur l'infographie du personnage vers le bas.) .

Symbolisme de César dans "Jules César" de William Shakespeare .

La lumière et l'obscurité, le bien et le mal, la nuit et le jour, le bonheur et la tristesse, et la liste est longue. La moitié claire de mon masque représente la démocratie et l'ambiance générale.

Qui est le personnage principal de "Jules César" —César ou quelqu'un .

Brutus est la principale figure tragique de l'histoire. C'est un noble citoyen de Rome, aimé de César, qui aime César en retour, mais s'implique dans le complot de Cassius en .

Jules César — ​​Wikipédia

César et Cléopâtre n'étaient pas mariés. César a continué sa relation avec Cléopâtre tout au long de son dernier mariage - aux yeux des Romains, cela ne constituait pas .

L'ascension de Jules César

4 mai 2020 . Cela a conduit à des troubles croissants dans la République. Pendant ce temps, Gaius Julius Caesar (100-44 BCE) est né dans une famille riche. "César" était.

Costume Jules César pour homme

C'est pourquoi notre Costume Jules César ne pouvait pas être simplement une toge fantaisie. Oui, il a un drapé d'épaule en velours fantaisie (convenant à une règle), mais cette tenue est livrée avec un .

Jules César | L'École

Qui était Jules César ? Jules César était un célèbre chef romain. Il a remporté de nombreuses batailles pour Rome et a aidé l'Empire romain à se développer. Alors que César avait un .

Jules César : Contexte | SparkNotes

Les récits contemporains nous disent que Jules César, la pièce la plus courte de Shakespeare, a été jouée pour la première fois en 1599. C'était probablement la première pièce jouée dans le Globe.

Jules César : Genre | SparkNotes

Jules César est une tragédie, car il raconte l'histoire d'un héros honorable qui commet plusieurs erreurs de jugement critiques en interprétant mal les gens et les événements, menant à .

Jules César : Acte 4, Scène 1 - PlayShakespeare.com

Antoine, Octave et Lépide, maintenant les dirigeants de Rome, dressent des listes d'exécution, échangeant les membres de la famille qui mourront.

Jules César : Acte 4, Scène 3 - PlayShakespeare.com

Cassius reproche à Brutus de ne pas prêter attention à ses lettres implorant pitié d'un ami. Brutus l'accuse d'avoir accepté des pots-de-vin.

Jules César Acte 4 Flashcards | Quizlet

Pourquoi Portia s'est-elle suicidée ? Elle était affligée par Brutus fuyant l'itinérance et par Antony et Octavius ​​de plus en plus forts.

Jules César de William Shakespeare

Il est arrivé à la conclusion que Jules César doit mourir. . Portia prétend qu'elle fait plus que simplement servir Brutus, et elle demande qu'il se confie à elle en tant que .

La tragédie de Jules César - JSTOR

Conception symbolique dedans. La tragédie de Jules César par Thomas McAlindon. Tu n'as pas de chiffres ni de fantasmes. Quels soins occupés attirent dans le cerveau des hommes.

Jules César : Acte IV, scènes i-ii | SparkNotes

Titinius et Messala entrent avec des nouvelles de Rome. Messala dit que le triumvirat d'Octave, Antoine et Lépide a mis à mort une centaine de sénateurs.

Jules césar acte 1 quiz pdf - Squarespace

13 novembre 2020 . Julius Caesar Résumé Notes Objectif Réponses aux questions. Lisez Shakespeare's Julius Caesar, Act 1, scène 3 pour from the Folger .

Personnages de Jules César | Shmoop

Par William Shakespeare · Julius Caesar · Brutus · Antony · Portia · Calphurnia · Cassius · Casca · Octavius.

La Tragédie de Jules César - Librairie

La tragédie de Jules César (titre du premier folio : La tragédie de Iulius C sar) est une pièce d'histoire et une tragédie de William Shakespeare, qui aurait été écrite .

Liste des personnages – Jules César

Jules César – un grand général et sénateur romain, est récemment revenu à Rome en triomphe après un . Casca – conspirateur contre César raconte à Cassius et Brutus comment était César. Pourquoi est-il important que Brutus rejoigne le complot.

Jules César : Acte II, scène i | SparkNotes

Résumé : Acte II, scène i. Brutus fait les cent pas dans son jardin. Il demande à son serviteur de lui apporter une lumière et se murmure que César devra mourir.

Jules César, Acte 1 Scène II Questions

Veuillez répondre aux questions suivantes en utilisant des PHRASES COMPLÈTES. De quoi Cassius et Brutus discutent-ils immédiatement après le départ de César et de ses partisans ?

Jules César : Quiz Acte 1 - Quia

Jules César : Acte 1 Quiz. Cela couvre les événements de l'acte I. Vous n'aurez pas de livre en répondant à ce quiz, mais vous pouvez utiliser toutes les notes que vous avez prises en classe.

À propos de Julia (fille de César) : Fille de Jules César et .

76 BC - Naissance de Julia & middot 69 BC-68 BC - Cornelia (mère de Julia et première épouse de César) meurt en couches & middot 59 BC - mariage avec Pompée & middot 55 BC - Julia a un .

William Shakespeare - Jules César | Britannica

La première grande tragédie de Shakespeare est romaine dans son esprit et classique dans sa notion de personnage tragique. Il montre ce que Shakespeare a dû apprendre du classique.

Jules César, Empire romain au premier siècle - PBS

Superbe général et homme politique, Jules César (environ 100 av. J.-C. - 44 av. J.-C. / Règne 46 - 44 av. Bien qu'il n'ait pas régné longtemps, .

En Jules César, que Cinna et Cassius espèrent-ils gagner à leur .

Obtenez une réponse pour 'Dans Jules César, qui Cinna et Cassius espèrent-ils gagner à leur cause, et pourquoi ?' et trouvez une aide aux devoirs pour d'autres Jules César .

Combien de fois Jules César s'est-il marié ? - Quizz Club

Jules César épousa Cornelia, puis Pompée et enfin Calpurnia. Julius, un coureur de jupons réputé, a épousé Cornelia Cinnilla avant son 20e anniversaire. Le mariage .

La Statue de Jules César au Panthéon - JSTOR

Marcus Agrippa, Rome, 1984 (BEFAR 253), p. 273, se référant à «Pinstallation dans le naos des statues de Mars, Venus et surtout de Cesar divinise, prenant le .


10 faits sur Jules César

Le peuple de Rome lui a donné des titres, des honneurs et plus de pouvoir que quiconque dans son histoire mais qui était l'homme derrière les discours brillants, le génie général et politique redouté, l'homme qui a inspiré Shakespeare ? Son influence aujourd'hui pourrait être plus répandue que vous ne le pensez. Même le roi des diamants dans le jeu de cartes traditionnel est censé le représenter.

Voici dix choses que vous devez savoir sur le célèbre (ou tristement célèbre) Jules César :

1 Joyeux anniversaire César Gaius Julius Caesar est né le 13 juillet en 100 avant JC dans une famille aristocratique. La légende raconte que son ascendance remonte à la déesse Vénus, ce qui explique pourquoi il a fait construire un temple pour elle au centre de la ville.

2 Ne vous laissez pas abattre par le kidnapping Après avoir été kidnappé par des pirates siciliens à l'âge de 25 ans, il ne s'est pas comporté comme un otage moyen. Au lieu de cela, il a exigé que sa rançon soit doublée, puis a précédé pour amuser ses ravisseurs en prononçant des discours et en se joignant à leurs sports et jeux à bord du navire. Mais il a toujours prévenu ses nouveaux amis qu'une fois sorti de là, il les traquerait un par un. Fidèle à sa parole, une fois libre, il les a tous capturés, a récupéré l'argent de la rançon et a crucifié chacun d'entre eux. Sa seule concession à ses anciens « copains ? » Il les a tués avant de les crucifier. Un gars sympa.

3 César amoureux César s'est marié 3 fois mais sa relation la plus célèbre fut avec la reine égyptienne Cléopâtre. Les deux étaient amants pendant 14 ans et ont eu un fils ensemble nommé Ptolémée César avec le surnom de "Césarion" - "Le petit César". (Et non, aucun lien avec la césarienne.) L'obsession de César pour Cléopâtre l'a amené à inclure une statue d'elle dans le Temple à la déesse Vénus, tout en invitant le peuple de Rome à adorer sa propre maîtresse… quelque chose qu'ils étaient moins que ravi de faire.

4 Merci Oncle Après que sa seule fille légale Giulia soit morte en couches, César a adopté son petit-neveu Octavian et l'a nommé héritier dans son testament - quelque chose qui n'a été rendu public qu'après sa mort (à venir bientôt). Octavian allait devenir le premier empereur de Rome (Auguste César) après que Jules César lui ait ouvert la voie en démantelant les vestiges de l'Ancienne République et inaugurant ainsi un règne d'empereurs.

5 Quelle est la date aujourd'hui? César a proposé le calendrier julien en 45 avant JC que la plupart du monde occidental a utilisé jusqu'à ce qu'il soit progressivement remplacé par le calendrier grégorien proposé en 1582. César est considéré comme le père de l'année bissextile.

6 Prier pour… César ? De son vivant, son visage a commencé à apparaître sur les pièces de monnaie romaines, mais ce n'est qu'après sa mort qu'il a été officiellement divinisé par son héritier, Octavian Augustus. Il a peut-être été le premier fonctionnaire romain à être divinisé, mais il n'était pas le dernier. Auguste avait créé un précédent et les empereurs suivants (s'ils étaient populaires) étaient également divinisés. En fait, c'est devenu la loi de les adorer… quelque chose qui allait devenir un gros problème pour un groupe religieux : les chrétiens.

7 Veni Vidi Vici ! Cette phrase célèbre, signifiant «Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu» a été attribuée à César après sa victoire presque incroyablement rapide contre Pharnace II du royaume du Pont (Turquie moderne). Il est depuis devenu synonyme d'une victoire rapide et décisive.

8 Franchir le Rubicon : les dés sont jetés Les batailles les plus célèbres de César furent contre les Gaulois contre qui il mena ou une campagne plus ou moins génocidaire dans le but de relancer sa carrière militaire. Craignant son influence croissante, le Sénat a décidé de restreindre son pouvoir mais César n'en a pas entendu parler. En 49 av. J.-C. franchit la rivière Rubicon, frontière du territoire romain et de la Gaule cisalpine avec ses armées (un geste qui équivalait à une trahison), en prononçant l'expression « alea iacta est » (les dés sont jetés). L'expression « franchir le Rubicon » signifie désormais franchir un point de non-retour et c'est d'ailleurs le résultat. Certains marquent la guerre civile qui a suivi et la dictature qui a suivi que César a instaurée comme la fin de la République romaine.

9 Attention aux ides de mars ! Attention, les Ides de mars ont dit un devin à Jules César, prononçant ainsi la prophétie de sa perte. Le 15 mars 44 avant JC (ce que les anciens Romains appelaient les Ides) Jules César fut assassiné et l'histoire de Rome changea à jamais. Après avoir menacé le pouvoir du Sénat, ils ont ourdi un complot : pas moins de 60 sénateurs ont été impliqués dans le complot. Ils l'ont poignardé à mort sur le sol du sénat, qui se tenait à l'époque dans le théâtre de Pompée, qui n'est plus debout (près de l'actuel Largo Argentina). Bien qu'il l'ait poignardé 23 fois, un seul coup a été fatal.

10 Et tu, Brute ? Étaient-ce vraiment les derniers mots de César ? Combattant férocement ses attaquants avec juste le stylo à la main, la légende voudrait que lorsque César a vu Brutus, l'un de ses amis les plus proches, parmi la foule autour de lui, le combat est sorti de lui. Avec un dernier « Toi aussi, Brutus ? il a succombé à son sort. C'est du moins ainsi que l'aurait fait Shakespeare dans sa pièce : « L'assassinat de Jules César ». Quels que soient ses derniers mots, l'histoire de sa vie, entourée de mythes et de légendes, suffisait certainement à inspirer le grand poète.

Bon appétit en prime ? Et la fameuse salade César ? Nommé d'après son inventeur Caesar Cardini qui l'a inventé dans les années 1920.


#2 Il était l'homme le plus puissant de la République romaine

Le premier triumvirat s'est terminé avec la mort de Crassus en 53 av. Cela a conduit à la Grande guerre civile romaine (49-45 av. J.-C.) dans lequel César a finalement vaincu Pompée et ses partisans au Sénat pour devenir le leader incontesté de Rome. Dans la République romaine, un dictateur était un bureau qui a été donné des pouvoirs étendus, surtout en cas d'urgence. César a été nommé dictateur pour la première fois en 49 avant JC. Dans 44 avant JC, après avoir écrasé la dernière résistance des partisans de Pompée, César fut nommé dictateur perpétuel (dictateur à perpétuité). Il a également occupé le pouvoir tribunicien pour une durée indéterminée, qui empêché les autres tribuns de s'immiscer dans ses actions.


Comment Jules César est-il arrivé au pouvoir ?

Un superbe général et homme politique, Jules César (c. 100 BC &ndash 44 BC / Reigned 46 &ndash 44 BC) a changé le cours de l'histoire romaine. Bien qu'il fait ne pas régner pour longtemps, il a donné à Rome un nouvel espoir et toute une dynastie d'empereurs. Né dans une famille aristocratique vers 100 av. Jules César a grandi à une époque dangereuse.

qu'est-ce que Jules César a inventé ? Réponse et explication : En 45 AEC, Jules César a mis en place un nouveau calendrier qu'il avait créé appelé le calendrier julien. Les calendriers romains précédents étaient basés sur la lune

Justement, comment Jules César a-t-il agrandi l'empire romain ?

Jules César eu un impact majeur sur la expansion du Empire romain et le Empire lui-même. Après avoir conquis la Gaule et la Grande-Bretagne, il avait l'intention de retourner en Rome, bien qu'il sache que Pompée, le consul de l'époque, l'exécuterait pour son pouvoir. Il a vaincu Pompée en Grèce et l'a poursuivi dans plusieurs autres pays.


L'ascension de César au pouvoir à Rome (automne 2012)

Gaius Julius Caesar était peut-être l'un des peuples les plus influents de tous les temps. Son ascension historique au pouvoir et le renversement de la République romaine ont placé environ 45 millions de personnes, soit environ 15 à 25 % de la population mondiale, sous son contrôle. Par conséquent, il n'est pas étonnant que César ait été l'un des principaux sujets de l'histoire ancienne et il n'est pas étonnant non plus que la culture romaine d'il y a 2 000 ans puisse encore être vue dans le monde entier aujourd'hui. Mais avec chaque événement historique, des questions se posent quant à savoir pourquoi ou comment l'événement s'est produit de la manière dont il s'est produit. En raison de la montée au pouvoir de César ayant des implications massives pour tant de personnes et d'histoire, il est nécessaire et plutôt intéressant d'explorer comment il a pu prendre le relais.

Pour comprendre l'accession au pouvoir de César, il faut d'abord comprendre l'histoire romaine et les débuts de l'histoire de César. En commençant par un bref aperçu de l'histoire romaine, Rome avait ses fondements liés à la légende de Romulus et Remus. Comme le dit l'histoire, lorsque Romulus et Remus sont nés, une tentative d'assassinat a été commise et les dieux les ont épargnés. Puis, en grandissant dans une autre partie du pays, ils ont jeté les bases de ce qui allait devenir Rome. Bien qu'il ne s'agisse évidemment que d'une légende et que sa véracité soit inconnue, il est clair que le pouvoir romain a commencé comme un royaume primitif quelques centaines d'années avant la République romaine la plus connue et près de 700 ans avant l'Empire romain, datant de ses fondations vers 750 av. À partir de ce moment, Rome a continué à accroître son influence et sa puissance. Finalement, en 510 avant JC, les Romains ont renversé la royauté et l'ont remplacée par une République romaine plus libre et démocratique. Dans la constitution appelée de manière appropriée sur laquelle les nations modernes comme les États-Unis ont basé leurs constitutions, les Romains ont mis en place un Sénat composé de dirigeants de tous les territoires romains permettant une meilleure représentation. Pour combler le vide autoritaire laissé par les rois, les Romains ont confié le pouvoir à deux consuls élus par le peuple qui n'ont servi que pendant un an. Leur pouvoir était très limité et certains pouvoirs, comme le pouvoir religieux, étaient conférés à d'autres élus pour empêcher une personne d'avoir le pouvoir absolu. De plus, les Romains ont autorisé une position spéciale pendant les périodes d'urgence qui a été la clé de l'ascension de César au pouvoir ultime dont il sera question plus tard, connue sous le nom de dictature. Ce nouveau système de gouvernement a connu des débuts prometteurs, mais a rapidement développé des instabilités fatales qui ont minimisé le pouvoir de l'homme ordinaire et ouvert la voie à César pour prendre le relais.

Maintenant, c'est ici que César entre en jeu. Jules César, né Gauis Julius Caesar, est né le 12 juillet 100 avant JC à Rome du père et homme politique Gaius Caesar et de la mère Aurélie. César a grandi dans une famille politique assez riche et, en tant que tel, il était censé suivre la tradition et entrer en politique. César, comme cela deviendra évident, a presque trop bien suivi la tradition tout au long de sa vie et a mis en colère les dirigeants politiques et même le Sénat romain. Débutant sa carrière à l'adolescence, César a commencé sur des bases dangereuses. Les deux dirigeants politiques de l'époque, Marius et Sylla, contrôlaient la scène politique et tandis que César avait tendance à nouer des liens avec les partisans de Marius, en particulier avec son mariage avec la fille d'un partisan / homme politique de Marius, Sylla a gagné en influence sur Marius et a envoyé tous les partisans de Marius. . César, par l'intermédiaire d'amis et de parents, a pu obtenir un pardon après avoir refusé de divorcer de sa femme controversée et a été exilé.

Pendant son exil, et un peu avant, César a beaucoup appris sur ce qu'il faudrait pour être un leader politique et même militariste. Pour commencer, César a rejoint l'armée en tant qu'assistant militaire d'un gouverneur. Tout en remplissant ses fonctions, César a également participé à des campagnes militaires réussies qui lui ont valu son soutien. Malgré cela, après avoir servi pendant une courte période, César ne pouvait toujours pas retourner à Rome, alors il quitta l'armée et commença à travailler pour améliorer ses capacités politiques, en se concentrant sur la prise de parole en public. Pendant que César faisait cela, Rome connaissait un bouleversement politique qui a entraîné un changement de régime. Cela a donné à César l'opportunité dont il avait besoin et qu'il attendait pour retourner à Rome et poursuivre ses ambitions politiques, une opportunité qu'il n'a pas prise à la légère.

Lorsque César revint à Rome, il se consacra entièrement à la politique. Tous les aspects de sa vie, y compris sa fortune, son choix de femme et son caractère, avaient tous des implications politiques qui les entouraient. Par exemple, il s'est marié plusieurs fois et toujours avec une femme qui l'aiderait à augmenter sa position politique ou sa richesse. Il a mis toute sa fortune, y compris celle qu'il a obtenue par mariage, dans la politique via des partis et des pots-de-vin. Bien que ce ne soit pas rare pour les candidats à un poste politique, César a également dépensé au-delà de sa propre fortune et a emprunté de l'argent à d'autres. Sachant que cela pourrait s'avérer désastreux si son ascension politique s'arrêtait, César a travaillé sans relâche et a réussi à gravir suffisamment les échelons politiques pour décrocher un poste religieux haut de gamme appelé pontifex maximus (le prêtre en chef). Peu de temps après avoir obtenu cette position, César a été envoyé en Europe pour réprimer les révoltes qui se produisaient et stabiliser la région. César a réussi et a obtenu un soutien politique supplémentaire qu'il souhaitait évidemment.

Une fois les campagnes en Europe terminées, César retourna à Rome sur une lancée politique fraîche avec de nouvelles expériences et connaissances. Il a rapidement formé une alliance cruciale avec deux dirigeants politiques de l'époque - Pompée et Crassus - pour former le premier triumvirat. (César a solidifié cette alliance en épousant Pompée à sa fille Julia) Avec leur aide, César a pu s'élever à la plus haute position à Rome, consul. Grâce à cette position, César a pu améliorer encore son soutien populaire en adoptant une législation populaire qui a réformé des choses telles que la collecte des impôts. Après avoir purgé la période autorisée d'un an, César s'est assuré le poste de gouverneur de la Gaule en 58 avant JC, qui comprenait la région moderne de l'Europe centrale. Des événements qui ont conspiré peu de temps après, mais pas par la main de César, ont entraîné la fin de la carrière politique romaine traditionnelle de César et l'ont jeté dans une campagne militaire qui l'a amené sur les marches de Rome et de l'Empire romain.

À l'époque de César, la République romaine s'étendait considérablement hors d'Italie et en Europe et en Méditerranée. En raison de la lutte continuelle de Rome pour contrôler ces territoires provinciaux, des révoltes éclatèrent presque chaque année en Europe et à César, le gouverneur des Gaules étant laissé pour les vaincre. Les révoltes sont nombreuses, les plus importantes étant de garder le contrôle de la Gaule et d'étendre son territoire. César était avidement capable de vaincre toutes les tentatives de révolte et a même utilisé des révoltes potentielles comme un moyen de justifier l'expansion de la Gaule pour inclure une zone plus large. Cependant, César a connu quelques revers, surtout en 54 av. J.-C. et 52 av. Bien qu'il ait connu un certain succès initial, Vercingétorix a finalement été vaincu. César a utilisé cette défaite comme propagande pour sécuriser pleinement la Gaule en tant que province romaine un an plus tard, étendant de manière permanente l'influence de Rome au-delà de la Méditerranée et en Europe. Le Sénat a "remercié" César en le destituant de ses fonctions en 51 av.

Et en effet, le plan a fonctionné car César a été laissé moins actif pendant environ deux ans jusqu'en 49 av. A cette époque, il en a eu marre de ne rien faire et a décidé de faire quelque chose qui a fondamentalement changé la République romaine pour toujours : il a décidé de l'envahir et d'en prendre le contrôle. Traversant le Rubicon qui sépare la Gaule et l'Italie, César et son armée ont marché sur Rome, l'ont saisie et ont pratiquement reconstruit la République romaine dirigée par le sénat et les consuls dans l'Empire romain dirigé par un seul homme. Bien qu'il ait toujours rencontré de la résistance, en particulier de la part de Pompée qui considérait la plupart comme le supérieur de César et contrôlait certaines parties de l'Empire romain oriental, César l'a rapidement envoyé et est retourné à Rome. Par la suite, César a continué son règne, a convaincu le Sénat impuissant de le déclarer dictateur à vie et a essayé de gagner les ennemis restants en leur pardonnant. Tragiquement, cependant, le règne de César a été écourté lorsque des membres du Sénat l'ont assassiné en 44 av.

Maintenant que l'ascension historique de César au pouvoir est comptabilisée, il est possible de l'examiner et de formuler des questions sur son ascension au pouvoir. Par exemple, comment César a-t-il pu s'emparer du pouvoir alors que la République romaine avant César a été directement mise en place pour empêcher des hommes comme lui de le faire ? De plus, comment a-t-il pu le faire sans plus de soulèvement public ou vraiment aucune perte de soutien ? Eh bien, les réponses à ces questions sont assez simples et impliquent toutes un timing. À la naissance de César, la République romaine était submergée par sa taille et sa puissance et ne savait pas comment tout contrôler, ce qui a entraîné la corruption politique à l'intérieur et la résistance à l'étranger. Par exemple, les dirigeants politiques de l'époque comptaient sur l'argent et la peur pour accéder à des fonctions politiques au lieu d'un appel populaire véridique. Le Sénat et les consuls ont également rarement répondu aux besoins des citoyens et n'ont pas réussi à assurer la stabilité politique. César a pu capitaliser sur toutes ces insécurités et utiliser ses capacités politiques ainsi que ses capacités militaires pour au moins s'assurer le pouvoir à Rome. Cependant, cela n'explique toujours pas comment il a pu mettre en place l'Empire romain fondamentalement différent de la République romaine. Encore une fois, la réponse à cette question est également assez simple. César a utilisé la force et la disposition sur la dictature dans la constitution romaine pour lui donner un pouvoir absolu, avec lequel il a gardé le Sénat comme un faux corps, mais a dépouillé la plupart ou la totalité de ses pouvoirs et les a transférés à lui-même. Bien sûr, César avait de l'opposition - et il avait aussi du soutien, mais le temps que quelqu'un sache ce qui se passait, il était trop tard. Les forces de la politique et du gouvernement, le rôle d'un individu spécifique - César, l'économie, les arts et les nouvelles idées avaient déjà fait des ravages et ils étaient tous en faveur de César.

Dans l'ensemble, la montée de César marque un changement important dans la société romaine, comme mentionné précédemment, de 15 à 25 % de la population mondiale était sous le contrôle de Rome. La fin de la République romaine et le début de l'Empire romain mis en place par César dureraient pendant des siècles et continueraient d'exercer son pouvoir même après la mort de César. L'influence ne s'arrête cependant pas là. Les nations et les empires futurs se tourneraient vers les méthodes, les stratégies et les reconstructions de César, car les fondations pour se stabiliser et ses réalisations resteraient dans les mémoires des Romains et des sociétés ultérieures.


9 faits fascinants sur Jules César, « dictateur à perpétuité »

Jules César (100 av. J.-C.-44 av. Ses exploits romantiques et sa trahison sanglante étaient suffisamment juteux pour alimenter deux pièces de Shakespeare différentes, et les historiens se sont débattus pour son héritage – sauveur, tyran ou héros tragique ? - depuis plus de 2000 ans.

Et aujourd'hui, la plupart des gens connaissent encore son nom, même s'ils ne savent pas pourquoi. Voici neuf faits incontournables sur César.

1. Il n'est pas né par césarienne

Tout d'abord, dissipons la rumeur séculaire selon laquelle César était l'original, ou du moins le plus célèbre des bébés césariens. Philip Freeman, professeur de lettres classiques à l'Université Pepperdine et auteur de la biographie "Julius Caesar", dit qu'il est extrêmement différent que César soit né chirurgicalement des millénaires avant l'anesthésie ou les antibiotiques.

"À cette époque, une césarienne était presque toujours une condamnation à mort pour une mère, mais la mère de César a vécu 50 ans après sa naissance", a déclaré Freeman dans une interview par e-mail. "L'histoire vient probablement du nom de César en latin, qui ressemble beaucoup au mot "couper"."

Et pour la petite histoire, César n'avait rien à voir non plus avec la salade César. Cela a été inventé en 1924 par un chef d'origine italienne nommé Caesar Cardini travaillant à Tijuana, au Mexique.

2. Il était un "progressiste" politique

"Conservateur" et "progressiste" sont des termes modernes, mais ils sont souvent appliqués à la querelle partisane entre les partisans de César et ceux de son ennemi politique romain, Caton le Jeune.

Richard Billows, professeur d'histoire à l'Université Columbia et auteur de "Julius Caesar, The Colossus of Rome", dit que Rome au premier siècle avant notre ère. had become hopelessly corrupt, dominated by elite families called Optimates who doled out political favors for cash.

"Cato the Younger, the leading conservative, insisted that the traditional governing system ruled by the elites was absolutely fine as it was," says Billows. "The corruption problem wasn't institutional or systemic, argued Cato the Younger, but a moral one."

Caesar thought that was nonsense. The only way to root out corruption was to replace the incompetent elites with skilled governors and generals, some recruited from outside of Rome in its expanding foreign provinces.

Cicero, the great writer and orator, argued that the best way to keep corrupt officials in line was to install a rector of impeccable personal standing to act as a kind of supreme judge. Caesar liked the rector idea but wanted to take it a step further.

"Caesar believed that ending corruption was not something you could do by moral persuasion you needed real power," says Billows. "The rector needed to have the power to depose and punish generals and governors who didn't behave themselves. In other words, Rome needed a dictator."

3. He Viciously Conquered Gaul (Modern France)

Caesar proved his political genius early, forming pacts with political rivals and getting elected as consul of Rome in 59 B.C.E. at 41 years old. But if he was going to make his case for becoming the sovereign ruler of Rome, he needed to show his strength as a military leader.

For centuries, Rome and its territories had been terrorized by invading tribes from the north. Rather than just fighting off these Germanic and Celtic hordes, Caesar decided to push north and conquer the whole of Gaul, which had roughly the same borders as modern France.

By Caesar's admittedly exaggerated account of his seven-year war in Gaul, his armies killed 1 million people, enslaved another 1 million, and subjugated the remaining 1 million.

"Not anywhere near a million were killed or enslaved, but it certainly illustrates that it was a pretty atrocious process," says Billows. "Caesar believed in the Roman Empire, and he clearly felt that it was necessary for Roman power to extend up through Gaul."

More importantly, says Billows, Caesar knew from experience that political fights in Rome were seldom settled by philosophical debate. Ultimately, if he wanted to defeat his political foes, he would need to use force.

"So, the conquest of Gaul, to a great part, is about the training of an army that he could rely on to take control of Rome," says Billows.

4. He Was Behind the Phrase 'Cross the Rubicon'

In modern parlance, "crossing the Rubicon" is making a decision or taking a step from which there is no turning back. In the year 49 B.C.E., Caesar marched his army out of Gaul and back toward Rome.

"The Rubicon River was the boundary between Caesar's province as governor and Italy proper, which no governor was allowed to enter with an army," says Freeman. "When he crossed the Rubicon with his troops, he was in open rebellion against Rome."

Writing a century later, the Roman historian Plutarch described Caesar's internal turmoil as he took "the dreadful step" and "thought of the sufferings which his crossing the river would bring upon mankind, as well as "the fame of the story of it which they would leave to posterity." Indeed Caesar's decision to cross the Rubicon thrust Rome into a bloody civil war in which Caesar defeated the much larger army of the Senate led by Pompey the Great.

5. He Eschewed the Title of 'King' for 'Dictator for Life'

Billows says that Caesar's victory in the civil war effectively ended the traditional Roman system of government.

"From that point on, Rome is governed by a monarch who oversees the whole system and determines who is going to govern where, who is going to lead which armies, where Rome goes to war and where it makes peace," says Billows. "It was an efficient, effective, centralized system where everything is answerable to one central authority figure."

Officially, Caesar's title was dictator, which literally means "the one who dictates" or gives orders. In Ancient Rome, dictators were special magistrates brought in to solve temporary emergencies. Today, the word "dictator" holds strong negative connotations, but in Caesar's time the title everyone avoided was "king."

"Romans grew up on stories on how the kings had become cruel and tyrannical, and that's why they had to be overthrown so Rome could become a republic," says Billows. "Caesar's enemies constantly accused him of trying to crown himself king, and Caesar always said, 'Rome will never be ruled by a king.' But what's in a word?"

In 45 B.C.E., Caesar declared himself "dictator for perpetuity." So much for the temporary gig.

6. He Lent His Name to the Titles of 'Czar' and 'Kaiser'

When Caesar's adoptive heir Augustus became the first emperor of Rome, he went by the name Caesar Augustus, and all subsequent Roman emperors also carried the title Caesar, a sign of how venerated Caesar was as a military and political leader.

That respect/fear carried over into other cultures. The Russian word czar or tsar is a variant of Caesar, as is Kaiser in German.

7. That Fling With Cleopatra Was Mainly for Political Reasons

When Caesar and his army drove Pompey out of Rome in the civil war, Caesar chased Pompey's men all the way to Egypt. There, Caesar met Queen Cleopatra, with whom he had a secret love affair. For Cleopatra, half Caesar's age and hungry for political leverage, love likely had nothing to do with it. In fact contemporary accounts place more emphasis on Cleopatra's intellect and cunning rather than her supposed beauty.

"[Caesarion, the son she bore to Caesar] definitely gave Cleopatra status in the eyes of the Egyptians, but more importantly it bound Caesar to her," says Freeman. In fact, Cleopatra moved to Rome after their son was born and lived there until Caesar was assassinated. He even erected a statue to her, much to the dismay of the Romans.

8. Caesar Was a Terrific Writer

In addition to being a political genius and military leader, Caesar was also a prolific and accomplished writer. He wrote lengthy histories of his military conquests, penned his own speeches and even dabbled in poetry.

"I can't think of anyone else in history who has shown such extraordinary command of three different fields: politics, war and literature," says Billows.

The story goes that Caesar was such a wizard with words that he could dictate several different pieces of writing at the same time. He'd have three scribes in the same room, one taking dictation for an administrative letter, one writing up a speech to the Senate and another writing down Caesar's exploits in Gaul. Billows says Caesar would alternate seamlessly between each scribe like a chess master playing multiple games at once.

Caesar even published a joke book. They weren't his jokes, but he was a fan of humor, especially Cicero's. So, Caesar had a scribe follow Cicero around writing down his best zingers, which he assembled into a book.

Caesar also found time to reform the yearly calendar to the one we still use now.

9. He May Not Have Said 'Et Tu, Brute'

Although he had rabid support among the people, Caesar made more than his fair share of political enemies in the Roman Senate, including Marcus Junius Brutus, who had backed Pompey in the civil war. They felt that Caesar had amassed too much power.

On March 15, the infamous "Ides of March," Brutus and a cadre of conspirators murdered Caesar, stabbing him 23 times with double-edged daggers. They did it at a Senate meeting in full view of 200 witnesses, but the plotters were pardoned.

According to some sources, Caesar's last words weren't Shakespeare's famous "Et tu, Brute?" ("You, too, Brutus?") but "You, too, my child?" Either way, Caesar was shocked to see his friend among the people stabbing him.

After Caesar's death, his birth month of Quintilis was renamed in his honor as "Julius" – what we known in English as "July."

HowStuffWorks earns a small affiliate commission when you purchase through links on our site.

The "Caesar haircut," unlike the salad, may owe its clipped-bangs look to Julius Caesar. Some Roman writers criticized him for being overly vain, especially about his thinning hairline, which he tried to cover up by combing his hair forward.


Top Ten Books on Julius Caesar

Julius Caesar has cast a shadow over western history for two millennia. He was a remarkable general, a people's champion, the destroyer of the Roman Republic and the creator of the Roman Empire. Each of these books not only try to tell Caesar's story but attempt to understand his impact on the world.

Goldsworthy, Adrian, Caesar: Life of a Colossus (Yale University Press, 2008)

In the introduction to his biography of the great Roman emperor, Adrian Goldsworthy writes, “Caesar was at times many things, including a fugitive, prisoner, rising politician, army leader, legal advocate, rebel, dictator . . . as well as husband, father, lover, and adulterer.” In this landmark biography, Goldsworthy examines Caesar as a military leader, all of these roles and places his subject firmly within the context of Roman society in the first century B.C.

"Adrian Goldsworthy is one of our most promising young military historians today."—Sir John Keegan, author of The Iraq War

Freeman, Philip. Julius Caesar. (Simon and Schuster, 2008)

In this splendid biography, Freeman presents Caesar in all his dimensions and contradictions. With remarkable clarity and brevity, Freeman shows how Caesar dominated a newly mighty Rome and shaped its destiny. This book will captivate readers discovering Caesar and ancient Rome for the first time as well as those who have a deep interest in the classical world.

"Can Alexander Hamilton possibly have been right that Julius Caesar was 'the greatest man who ever lived'? Reading Philip Freeman's pacy and panoptic narrative of Caesar's life from unpromising early beginnings to the fateful Ides is one very rewarding approach to answering that perennially fascinating question." -- Paul Cartledge, Professor of Greek History, University of Cambridge

Suetonis, Grant, Robert, trans. The Twelve Caesars (New York: Penguin Books, 1979)

As private secretary to Emperor Hadrian, the scholar Suetonius had access to the imperial archives and used them (along with eyewitness accounts) to produce one of the most colorful biographical works in history. The Twelve Caesars chronicles the public careers and private lives of the men who wielded absolute power over Rome, from the foundation of the empire under Julius Caesar and Augustus to the decline into depravity and civil war under Nero and the recovery that came with his successors.

Osgood, Josiah. Caesar's Legacy: Civil War and the Emergence of the Roman Empire (Cambridge, Cambridge University Press, 2006)

In April 44 BC the eighteen-year-old Gaius Octavius landed in Italy and launched his take-over of the Roman world. Defeating first Caesar's assassins, then the son of Pompey the Great, and finally Antony and the Egyptian queen Cleopatra, he dismantled the old Republic, took on the new name 'Augustus', and ruled forty years more with his equally remarkable wife Livia. Caesar's Legacy grippingly retells the story of Augustus' rise to power by focusing on how the bloody civil wars which he and his soldiers fought transformed the lives of men and women throughout the Mediterranean world and beyond. During this violent period, citizens of Rome and provincials came to accept a new form of government and found ways to celebrate it. Yet they also mourned, in literary masterpieces and stories passed on to their children, the terrible losses they endured throughout the long years of fighting.

'… a fine achievement … A vision of the remarkable period now exists where none existed before. In his first book, Mr. Osgood provides an admirable demonstration of original scholarship, and he is to be warmly congratulated.' Bryn Mawr Classical Review

Rubicon is vivid historical account of the social world of Rome as it moved from republic to empire. In 49 B.C., the seven hundred fifth year since the founding of Rome, Julius Caesar crossed a small border river called the Rubicon and plunged Rome into cataclysmic civil war. Tom Holland’s enthralling account tells the story of Caesar’s generation, witness to the twilight of the Republic and its bloody transformation into an empire. From Cicero, Spartacus, and Brutus, to Cleopatra, Virgil, and Augustus, here are some of the most legendary figures in history brought thrillingly to life.

Combining verve and freshness with scrupulous scholarship, Rubicon is not only an engrossing history of this pivotal era but a uniquely resonant portrait of a great civilization in all its extremes of self-sacrifice and rivalry, decadence and catastrophe, intrigue, war, and world-shaking ambition.

Marcus Porcius Cato: an aristocrat who walked barefoot and slept on the ground with his troops, political heavyweight who cultivated the image of a Stoic philosopher, a hardnosed defender of tradition who presented himself as a man out of the sacred Roman past—and the last man standing when Rome's Republic fell to tyranny. His blood feud with Caesar began in the chamber of the Senate, played out on the battlefields of a world war, and ended when he took his own life rather than live under a dictator.

Syme, Ronald, The Roman Revolution (Oxford, Oxford University, 2002).

The Roman Revolution is a profound and unconventional treatment of a great theme - the fall of the Republic and the decline of freedom in Rome between 60 BC and AD 14, and the rise to power of the greatest of the Roman Emperors, Augustus. The transformation of state and society, the violent transference of power and property, and the establishment of Augustus' rule are presented in an unconventional narrative, which quotes from ancient evidence, rarely refers to modern authorities, and states controversial opinions quite openly. The result is a book which is both fresh and compelling.

`the most complete and the most challenging history of its subject which has appeared for many years, in England perhaps at any time . Nor is this book only for the specialist, for the subject is of prime importance, the information is the best which modern research can provide.' Oxford Magazine

Related Articles

Caesar Against Rome is an absorbing narrative of the four-year Roman Civil War that began with Caesar's crossing of the Rubicon in 49 BCE. Focusing always on Caesar, the book sketches a panorama of Roman society―the first society to display the ambition, greed, and intrigue of modern politics―in the last century before Christ. Caesar was a complex and contradictory figure, extraordinarily talented and extremely ambitious, but at the same time vain, careless, and inclined to be forgiving. While Caesar's unusual show of mercy was a significant factor in winning popular support, soldiers, and towns to his side, it allowed all enemy leaders to return to the battlefield against him.

The Landmark Julius Caesar is the definitive edition of the five works that chronicle the mil­itary campaigns of Julius Caesar. Together, these five narratives present a comprehensive picture of military and political developments leading to the collapse of the Roman Republic and the advent of the Roman Empire.

The Gallic War is Caesar’s account of his two invasions of Britain and of conquering most of what is today France, Belgium, and Switzerland. The Civil War describes the conflict in the following year which, after the death of his chief rival, Pompey, and the defeat of Pompey’s heirs and supporters, resulted in Caesar’s emergence as the sole power in Rome. Accompanying Caesar’s commentaries are three short but essential additional works, known to us as the Alexandrian War, the African War, and the Spanish War. These were written by three unknown authors who were eyewitnesses and probably Roman officers.

Jonathan P. Roth, Roman Warfare (Cambridge: Cambridge University Press, 2009)

Roman Warfare surveys the history of Rome's fighting forces from their inception in the 7th century BCE to the fall of the Western Empire in the 5th century CE. In non-technical, lively language, Jonathan Roth examines the evolution of Roman war over its thousand-year history. He highlights the changing arms and equipment of the soldiers, unit organization and command structure, and the wars and battles of each era. The military narrative is used as a context for Rome's changing tactics and strategy and to discuss combat techniques, logistics, and other elements of Roman war. Political, social, and economic factors are also considered.


Julius Caesar (100BC - 44BC)

Bust of Julius Caesar © Caesar was a politician and general of the late Roman republic, who greatly extended the Roman empire before seizing power and making himself dictator of Rome, paving the way for the imperial system.

Julius Caesar was born in Rome on 12 or 13 July 100 BC into the prestigious Julian clan. His family were closely connected with the Marian faction in Roman politics. Caesar himself progressed within the Roman political system, becoming in succession quaestor (69), aedile (65) and praetor (62). In 61-60 BC he served as governor of the Roman province of Spain. Back in Rome in 60, Caesar made a pact with Pompey and Crassus, who helped him to get elected as consul for 59 BC. The following year he was appointed governor of Roman Gaul where he stayed for eight years, adding the whole of modern France and Belgium to the Roman empire, and making Rome safe from the possibility of Gallic invasions. He made two expeditions to Britain, in 55 BC and 54 BC.

Caesar then returned to Italy, disregarding the authority of the senate and famously crossing the Rubicon river without disbanding his army. In the ensuing civil war Caesar defeated the republican forces. Pompey, their leader, fled to Egypt where he was assassinated. Caesar followed him and became romantically involved with the Egyptian queen, Cleopatra.

Caesar was now master of Rome and made himself consul and dictator. He used his power to carry out much-needed reform, relieving debt, enlarging the senate, building the Forum Iulium and revising the calendar. Dictatorship was always regarded a temporary position but in 44 BC, Caesar took it for life. His success and ambition alienated strongly republican senators. A group of these, led by Cassius and Brutus, assassinated Caesar on the Ides (15) of March 44 BC. This sparked the final round of civil wars that ended the Republic and brought about the elevation of Caesar's great nephew and designated heir, Octavian, as Augustus, the first emperor.


Julius Caesar- Rise to Prominence

Julius Caesar’s rise to prominence up until 60BC transpired due to a number of factors. The first of these being his family background and Marian connections, which at varying stages of his life were both a help and a hindrance. We can also note that most of his marriages were used to gain political and financial resources accentuating his connections to powerful families and individuals. This rise to prominence can also be attributed to Caesar’s opportunistic nature and vast ambitions coupled with his education and specialised tuition in the art of rhetoric, skills essential to gain popularity and political office. Additionally his acquisition of religious titles added prestige and status to his name while providing him with an array of religious powers. We also see his political alliances reflecting the success of his early political career and rise through the cursus honorum. All of these aspects were an integral part of Caesar’s public and personal life contributing in no small way to his eventual rise to prominence.

Caesar’s family background and Marian connections gave him a base to build his career as well as enhancing his reputation and status in society. His family, Gens Julia were of noble patrician roots, but at the time neither rich nor influential. However they were able to claim decent from Trojan prince Aeneas, supposed son of the goddess Venus. This claim to both royal and divine decent gave Caesar high social standing within roman society at the time. Caesar’s aunt Julia was married to Gaius Marius who during Caesar’s infancy was the most powerful man in Rome, holding an unprecedented seven consecutive consulships along with leading the faction known as the populares. These Marian connections were exploited by Caesar himself at every possible opportunity most notably the funerals of his aunt Julia and his wife Cornelia. While delivering their eulogies he flaunted his Marian heritage, Plutarch telling us that “As nephew of Julia the deceased wife of Marius, he pronounced a splendid encomium upon her in the forum, and in her funeral procession ventured to display images of Marius, which were then seen for the first time since the administration of Sulla”.1 In regard to Caesar’s rise to prominence the acclamation of divine and royal ancestry along with his ties to the previously most powerful family in Rome gave Caesar reputation and status as well as providing a host of available clientele to enhance his political career.

Caesar’s marriages linked him to some of the most powerful men in Rome enhancing his influence amongst his peers. Caesar’s first engagement and possible marriage had little significance in his rise to prominence and was ended around 86BC. However Caesar’s second marriage was to Cornelia, daughter of Cinna, in 84BC and was of much higher importance to Caesar’s rise. Not only did it emphasise his ties to the populare faction, it made him the son in law of the most powerful man in Rome as Cinna was holding the office of consul at the time. His third and final marriage before 60BC was to Pompeia the granddaughter of Sulla and the daughter of rising general Pompey. Pompeia brought with her a large dowry along with access to two of the most influential people at the time. The marriage ended in 61BC due to a supposed affair where Clodius was accused of sacrilege. Caesar immediately divorced Pompeia on the grounds that “I thought my wife ought not even to be under suspicion.” 2 separating him almost completely from any affiliation with the Optimates. Caesar's marriages were used for political gain, the procurement of financial resources and for access to the most influential men in Rome all of which enhanced Caesar’s prominence.

Caesar’s opportunistic nature, vast ambitions and education were all essential aspects of his continual rise to prominence. We gain insight into the depth of his ambition through Plutarch’s reporting of Caesar bursting into tears upon reading about Alexander the.


Voir la vidéo: JULES CÉSAR 100-44 av..: Le guerrier de Vénus Une vie, une œuvre 1994 (Octobre 2021).