Podcasts sur l'histoire

El Paso PF-41 - Histoire

El Paso PF-41 - Histoire

El Paso

Une ville du Texas.

(PF-41 : dp. 1 264 ; 1. 303'11" ; né. 37'6" ; dr. 13'8" ; art. 19
k.; cpl. 190 ; une. 3 3"; cl. Tacoma)

El Paso (PF-41) a été lancé le 16 juillet 1943 par Consolidated Steel Corp., Ltd., Wilmington, Californie, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime ; parrainé par Mme J. L. Kaster ; et commandé le 1er décembre 1943, commandant R. Borromey, USCG, dans la commande.

Parti de San Diego le 20 février 1944, El Paso est arrivé à Milne Bay, en Nouvelle-Guinée, le 4 avril après une formation à Pearl Harbor et un devoir d'escorte de convoi vers les Gilberts et Espiritu Santo en route. La frégate patrouillait dans la région de la Nouvelle-Guinée et effectua plusieurs missions de bombardement. Le 25 mai, il bombarde les positions ennemies dans la baie de Maffin et, 2 jours plus tard, en compagnie de deux DE, bombarde l'île Wakde. Dans la nuit du 14 juin, il a fourni un appui-feu à Aitape et le 25 a fait sauter le bord de l'aérodrome sur Wakde. La mission suivante consistait en une mission combinée de repérage, de sauvetage et de sauvetage aux îles Pagan et Fanildo le 26 août.

En septembre 1944, El Paso rejoint l'écran des forces débarquant à Morotai, puis opère entre cette base nouvellement conquise et la Nouvelle-Guinée lors de la préparation de l'invasion des Philippines. Le 29 octobre, 9 jours après les débarquements initiaux, El Paso est arrivé à Leyte pour une patrouille et un écran. Elle est revenue en Nouvelle-Guinée en novembre pour bombarder Sarmi Point et le mont Makko le 11, puis a été affectée au devoir d'escorte entre la Nouvelle-Guinée et les Philippines jusqu'à la fin de l'année.

El Paso a quitté la baie de Humboldt (Hollande) le 6 janvier 1945 et a navigué vers New York pour une révision au cours de laquelle il a été converti en navire météorologique. Sa conversion a été interrompue par un voyage d'escorte de convoi à Oran, en Algérie, en avril et mai 1945. À la fin de la guerre, la frégate était sur le chemin du retour vers le Pacifique et, arrivée à Leyte le 23 septembre, a servi de station météorologique aux Philippines. jusqu'au 16 avril 1946. Il est retourné sur la côte ouest, a été désarmé à Seattle, Washington, le 18 juillet 1946 et vendu le 14 octobre 1947.

El Paso a reçu trois étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


EL PASO LKA 117

Cette section répertorie les noms et les désignations que le navire a eu au cours de sa vie. La liste est par ordre chronologique.

    Navire cargo amphibie de classe Charleston
    Keel posé le 22 octobre 1968 en tant que navire cargo d'attaque (AKA-117)
    Navire cargo amphibie redésigné (LKA-117) 1er janvier 1969
    Lancé le 17 mai 1969

Couvertures navales

Cette section répertorie les liens actifs vers les pages affichant les couvertures associées au navire. Il devrait y avoir un ensemble de pages distinct pour chaque nom de navire (par exemple, Bushnell AG-32 / Sumner AGS-5 sont des noms différents pour le même navire, il devrait donc y avoir un ensemble de pages pour Bushnell et un ensemble pour Sumner) . Les couvertures doivent être présentées par ordre chronologique (ou du mieux possible).

Étant donné qu'un navire peut avoir plusieurs couvertures, elles peuvent être réparties sur plusieurs pages, de sorte que le chargement des pages ne prend pas une éternité. Chaque lien de page doit être accompagné d'une plage de dates pour les couvertures sur cette page.

Cachets de la poste

Cette section répertorie des exemples de cachets postaux utilisés par le navire. Il devrait y avoir un ensemble distinct de cachets de la poste pour chaque nom et/ou période de mise en service. À l'intérieur de chaque série, les cachets de la poste doivent être répertoriés dans l'ordre de leur type de classification. Si plusieurs cachets de la poste ont la même classification, ils doivent être triés par date de première utilisation connue.

Un cachet de la poste ne doit pas être inclus à moins qu'il ne soit accompagné d'une image en gros plan et/ou d'une image d'une couverture montrant ce cachet de la poste. Les plages de dates DOIVENT être basées UNIQUEMENT SUR LES COUVERTURES DU MUSÉE et devraient changer à mesure que de nouvelles couvertures sont ajoutées.
 
>>> Si vous avez un meilleur exemple pour l'un des cachets de la poste, n'hésitez pas à remplacer l'exemple existant.


Le directeur des musées d'histoire et d'art d'El Paso arrêté pour prostitution présumée

La police a arrêté Vladimir Alexey Von Tsurikov pour prostitution

EL PASO, Texas - La police d'El Paso a arrêté Vladimir Alexey Von Tsurikov, 50 ans, pour avoir prétendument payé pour des relations sexuelles avec une femme qu'il a rencontrée en ligne.

Un porte-parole de la ville d'El Paso a confirmé à ABC-7 que Tsurikov était le directeur des musées d'histoire et d'art d'El Paso, mais qu'il n'est désormais plus employé par la ville.

La police a déclaré qu'une enquête conjointe menée par la Vice Unit du département, le Texas Department of Public Safety and Homeland Security Investigations, est ce qui a conduit à l'arrestation. La femme à qui Tsurikov aurait parlé était un détective de police infiltré.

La police a déclaré que Von Tsurikov avait accepté de rencontrer la femme et avait discuté des "services" fournis. Il aurait remis au détective 80 $ en paiement. Les enquêteurs ont arrêté Tsurikov sur les lieux.

Tsurikov a été incarcéré au centre de détention du comté d'El Paso sous une caution de 500 $.


El Paso, Texas

El Paso se trouve à l'extrémité ouest du Texas, où le Nouveau-Mexique et l'État mexicain de Chihuahua se rencontrent dans un environnement désertique rude autour des pentes du mont Franklin sur le Rio Grande, qui a souvent été comparé au Nil. Alors qu'ils approchaient du Rio Grande par le sud, les Espagnols du XVIe siècle ont vu deux chaînes de montagnes émergeant du désert avec un gouffre profond entre elles. Ce site, ils ont nommé El Paso del Norte (le col du Nord), le futur emplacement de deux villes frontalières&mdashCiudad Juárez sur la rive sud ou droite du Rio Grande, et El Paso, Texas, de l'autre côté de la rivière. Depuis le XVIe siècle, le col a été un carrefour continental une route nord-sud le long d'un historique chemin réel a prévalu pendant les périodes espagnole et mexicaine, mais le trafic s'est déplacé vers un axe est-ouest dans les années qui ont suivi 1848, lorsque le Rio Grande est devenu une frontière internationale.

La région d'El Paso a été habitée pendant des siècles par divers groupes indiens avant l'arrivée des Espagnols. Les premiers Européens étaient probablement Álvar Núñez Cabeza de Vaca et ses trois compagnons, survivants d'une expédition espagnole infructueuse en Floride, qui passèrent par la région d'El Paso en 1535 ou 1536, bien que leur itinéraire exact soit débattu par les historiens. Plusieurs années plus tard, en 1540&ndash42, une expédition dirigée par Francisco Vázquez de Coronado a exploré une énorme quantité de territoire maintenant connu sous le nom de sud-ouest américain. Le premier groupe d'Espagnols qui a certainement vu le Col du Nord fut l'expédition Rodríacuteguez-Sáacutenchez de 1581. Son arrivée marqua le début de 400 ans d'histoire dans la région d'El Paso. Cela a été suivi par l'expédition Espejo-Beltrán (voir ESPEJO, ANTONIO DE) de 1582 et l'expédition colonisatrice historique sous Juan de Oñate, qui, le 30 avril 1598, lors d'une cérémonie sur un site proche de celui de l'actuel San Elizario, prit officiellement possession de l'ensemble du territoire drainé par le Río del Norte (le Rio Grande). Cet acte, appelé La Toma, ou "la revendication", a amené la civilisation espagnole au col du Nord et a jeté les bases de plus de deux siècles de domination espagnole sur une vaste zone.

À la fin des années 1650, Fray García a fondé la mission de Nuestra Señora de Guadalupe sur la rive sud du Rio Grande, elle se trouve toujours au centre-ville de Ciudad Juárez. La révolte des Indiens Pueblo de 1680 envoya des colons espagnols et des Indiens Tigua du Nouveau-Mexique fuir vers le sud pour se réfugier au col, transplantant les noms de pueblos fluviaux du Nouveau-Mexique, dont La Isleta et Socorro, dans la région d'El Paso. Le 12 octobre 1680, à mi-chemin entre la colonie espagnole de Santísimo Sacramento et la colonie indienne de San Antonio, la première messe au Texas a été célébrée sur un site proche de celui de l'actuelle Ysleta, qui a été placé sur ce qui est maintenant le côté du Texas par le fleuve mouvant en 1829 Ysleta a ainsi la prétention d'être la plus ancienne ville du Texas. En 1682, cinq colonies avaient été fondées dans une chaîne le long de la rive sud du Rio Grande et du Paso del Norte, San Lorenzo, Senecúacute, Ysleta et Socorro.

Au milieu du XVIIIe siècle, environ 5 000 personnes vivaient dans la région d'El Paso et les Espagnols, les métis (voir MESTIZO) et les Indiens&mdashle plus grand complexe de population sur la frontière nord de l'Espagne. Un grand barrage et une série d'acéquias (fossés d'irrigation) permettaient une agriculture florissante. Le grand nombre de vignobles produisant du vin et du brandy se serait classé parmi les meilleurs du royaume. En 1789, le presidio de San Elizario a été fondé pour aider à la défense des colonies d'El Paso contre les Apaches.

Avec l'établissement de l'indépendance du Mexique vis-à-vis de l'Espagne en 1821 (voir MEXICAN TEXAS), la région d'El Paso et ce qui est maintenant le sud-ouest américain sont devenus une partie de la nation mexicaine. L'agriculture, l'élevage et le commerce ont continué à prospérer, mais le Rio Grande a souvent débordé de ses rives, causant de graves dommages aux champs, aux cultures et aux structures en pisé. En 1829, la rivière imprévisible a inondé une grande partie de la basse vallée du Rio Grande et a formé un nouveau canal qui s'étendait au sud des villes d'Ysleta, Socorro et San Elizario, les plaçant ainsi sur une île d'environ vingt milles de longueur et de deux à quatre milles en largeur. Parmi les diverses concessions de terres faites par les autorités locales à El Paso del Norte, la plus connue et la plus réussie a été donnée à Juan Maríacutea Ponce De Leocuten, un aristocrate Paseño, dans ce qui est aujourd'hui le quartier des affaires du centre-ville d'El Paso, au Texas. À cette époque, un certain nombre d'Américains étaient engagés dans le commerce du Chihuahua, dont deux, James W. Magoffin et Hugh Stephenson, sont devenus les pionniers d'El Paso à une date ultérieure.

Après le déclenchement des hostilités entre les États-Unis et le Mexique en mai 1846, le colonel Alexander Doniphan et une force de volontaires américains ont vaincu les Mexicains à la bataille de Brazito, sont entrés dans El Paso del Norte et ont envahi Chihuahua en décembre. Le traité de Guadalupe Hidalgo (2 février 1848), qui mit officiellement fin à la guerre du Mexique, fixa la frontière entre les deux nations au niveau du Rio Grande, du fleuve Gila et du fleuve Colorado, de là vers l'ouest jusqu'au Pacifique. Tout le territoire au nord de cette ligne, connu sous le nom de Cession mexicaine et comprenant la moitié du domaine national du Mexique, est devenu une partie des États-Unis, qui ont payé au Mexique 15 millions de dollars. Ainsi El Paso del Norte, la future Ciudad Juáacuterez, est devenue une ville frontière.

À la fin de 1849, aidés par la ruée vers l'or en Californie, cinq colonies avaient été fondées le long de la rive gauche du Rio Grande. Le plus au nord était Frontera, créé par T. Frank White puis le moulin à farine connu sous le nom d'El Molino, fondé par Simeon Hart le magasin marchand de Benjamin Franklin Coons, situé sur le ranch qu'il a acheté à Ponce de León Magoffinsville, construit par le commerçant vétéran de Chihuahua. et la propriété de Hugh Stephenson, appelé plus tard Concordia, un domaine qui avait appartenu à la famille de sa femme. De plus, les trois villes mexicaines d'Ysleta, Socorro et San Elizario ont été déclarées aux États-Unis, ainsi en 1850, les fondations biculturelles et bilingues du futur El Paso, au Texas, étaient clairement établies.

Un certain nombre de développements importants au cours des années 1850 ont façonné le caractère de la région au nord de la rivière. Un règlement sur Coons' Rancho appelé Franklin est devenu le noyau d'El Paso, au Texas. Le comté d'El Paso a été créé en mars 1850, avec San Elizario comme premier siège du comté. Le Sénat des États-Unis a fixé une frontière entre le Texas et le Nouveau-Mexique au trente-deuxième parallèle, ignorant ainsi largement l'histoire et la topographie. Un poste militaire appelé Fort Bliss a été créé en 1854, et le Butterfield Overland Mail est arrivé en 1858. Un an plus tard, le pionnier Anson Mills a terminé son plat de la ville d'El Paso, un nom qui a entraîné une confusion sans fin jusqu'à ce que le nom de la ville à travers la rivière, El Paso del Norte, a été changée en Ciudad Juáacuterez en 1888.

Pendant la guerre civile, la plupart des pionniers d'El Paso étaient extrêmement sympathiques au Sud. Bien que les forces confédérées aient occupé Fort Bliss en 1861, le vent a commencé à tourner en faveur de la cause de l'Union l'année suivante, et en août, les Stars and Stripes ont de nouveau été levés au-dessus de Fort Bliss. Les sympathisants locaux du Sud ont finalement reçu des grâces présidentielles, mais certains, comme Simeon Hart, se sont battus pendant des années avant de récupérer leurs propriétés.

En 1877, la région a connu sa propre guerre civile, la guerre du sel de San Elizario, un conflit racial sanglant qui n'avait pas grand-chose à voir avec le sel, mais qui a opposé les Texans aux Mexicains, les hommes forts contre les hommes forts, les factions contre les factions et les États-Unis. contre le Mexique. Le mauvais sang, les conflits de personnalité et les rivalités personnelles intenses ont caractérisé l'affaire, et la violence de la foule, le viol, le vol et le meurtre sont restés impunis avec l'effondrement des forces de l'ordre. Enfin Fort Bliss, qui avait été fermé, a été rétabli, et six mois d'effusion de sang ont été interrompus.

La plupart des autorités s'accordent à dire que l'arrivée des chemins de fer en 1881 et 1882 a été l'événement le plus important de l'histoire d'El Paso, car il a transformé un petit village d'adobe endormi et poussiéreux de plusieurs centaines d'habitants en une communauté frontalière florissante qui est devenue le siège du comté en 1883. et a atteint une population de plus de 10 000 en 1890. Comme El Paso est devenu une ville en plein essor de l'ouest, il est également devenu "Six Shooter Capital" et "Sin City", où des dizaines de saloons, salles de danse, établissements de jeu et maisons de prostitution bordaient le rues principales. Au début, les pères de la ville exploitèrent la mauvaise réputation de la ville en autorisant le vice à un prix, mais avec le temps, les plus clairvoyants commencèrent à insister sur le fait que l'avenir d'El Paso pourrait être menacé si le vice et le crime n'étaient pas maîtrisés. Dans les années 1890, des citoyens réformistes ont mené une campagne pour lutter contre les formes les plus visibles de vice et d'anarchie à El Paso, et en 1905, la ville a finalement promulgué des ordonnances fermant les maisons de jeu et de prostitution.

Après 1900, El Paso a commencé à se débarrasser de son image de frontière et à se développer en tant que municipalité moderne et centre industriel, commercial et de transport important. La ville est passée de 15 906 en 1900 à 39 279 en 1910 et 77 560 en 1925. L'exode des réfugiés fuyant les perturbations de la Révolution mexicaine a fortement contribué à la croissance démographique de la ville au cours de cette période. Les facteurs rendant ce développement rapide possible comprenaient la situation géographique d'El Paso en tant que porte d'entrée du Mexique, sa proximité avec les zones minières du Mexique, du Nouveau-Mexique et de l'Arizona, ses ressources naturelles abondantes et une offre abondante de main-d'œuvre mexicaine bon marché. La Kansas City Smelting and Refining Company a construit une grande fonderie à El Paso en 1887 et a fusionné avec plusieurs petites entreprises en 1899 pour devenir l'American Smelting and Refining Company (ASARCO), qui a continué d'être un employeur local majeur dans les années 1980. L'achèvement du barrage Elephant Butte en 1916 au Nouveau-Mexique a assuré un approvisionnement régulier en eau pour le développement agricole et a aidé le coton à devenir la culture locale prédominante. Standard Oil Company of Texas (maintenant Chevron USA), Texaco et Phelps Dodge ont localisé d'importantes raffineries à El Paso en 1928 et 1929. La prohibition a stimulé l'économie locale en stimulant un commerce touristique croissant avec les débits de boissons et de jeux de l'autre côté de la frontière. à Juárez.

Pendant plus de 130 ans, Fort Bliss a joué un rôle important dans les affaires locales, nationales et internationales, et la relation entre la ville et la poste a toujours été étroite. L'établissement militaire était responsable d'une grande partie de la croissance d'El Paso au cours des années 1940 et 1950, lorsqu'El Paso a absorbé la ville d'Isleta et a considérablement augmenté sa superficie municipale. En 1986, le personnel militaire représentait un quart de la population de la ville et représentait un dollar sur cinq transitant par l'économie d'El Paso. Les textiles, le tourisme, la fabrication de ciment et de matériaux de construction, le raffinage des métaux et du pétrole et la transformation des aliments étaient les principales industries d'El Paso en 1980, les commerçants de gros et de détail représentant 23,3 pour cent de la main-d'œuvre locale, les professionnels 20,8 pour cent et employés du gouvernement 20,9 pour cent. Les grandes marques locales comprenaient les bottes Tony Lama et les pantalons Farah (voir ENTREPRISE TONY LAMA, et FARAH, INCORPORÉ).

L'éducation publique à El Paso a commencé avec la création d'une école primaire en 1884 et d'un lycée en 1885. L'École d'État des mines et de la métallurgie a ouvert ses portes en 1914, a ouvert ses portes en 1916, a changé son nom en Texas Western College en 1949, et est devenue l'Université du Texas à El Paso en 1967. El Paso a eu plusieurs collèges juniors, à commencer par le Collège de la ville d'El Paso, qui a dispensé des cours pendant deux ans à partir de 1918 et a été suivi par le Collège junior d'El Paso à partir de 1920. à 1927 et l'actuel Collège communautaire d'El Paso, créé en 1972. L'Orchestre symphonique d'El Paso, l'un des plus anciens de l'État, remonte à 1893. Le Musée d'art d'El Paso, créé en 1947 sous le nom de Musée international d'El Paso , abrite une collection d'œuvres de grands maîtres européens, dont Botticelli, Filippo Lippi, Tintoretto et Van Dyck. Les deux grands journaux d'El Paso, le Fois et le Poste de héraut, date du début des années 1880, et la ville exploite un système de transport en commun depuis 1882.

Une caractéristique majeure de la ville frontalière d'El Paso est sa relation spéciale avec le Mexique en général et Ciudad Juáacuterez en particulier. En 1983, El Paso-Juáacuterez était la plus grande zone urbaine binationale le long de la frontière américano-mexicaine. Développements historiques tels que la réunion Taft-Díaz de 1909 la prise de Ciudad Juárez par les forces révolutionnaires de Francisco I. Madero en 1911 les activités de Francisco (Pancho) Villa, en particulier le raid sur Columbus, Nouveau-Mexique, suivi par le général John L'expédition punitive de J. Pershing de 1916 l'immigration de familles mexicaines, riches et pauvres, pendant et après la Révolution mexicaine les activités de contrebande et de contrebande pendant l'ère de la prohibition le conflit de Chamizal et son règlement en 1964 et l'interdépendance croissante des deux villes attestent tous à la relation unique existant entre El Paso et Ciudad Juárez.

La croissance rapide qui a caractérisé El Paso au cours du premier quart du XXe siècle s'est quelque peu ralentie au cours des années 1930. Après avoir atteint 102 421 au recensement de 1930, la population est tombée à 96 810 au recensement de 1940. Le développement d'après-guerre a porté le nombre d'habitants à 130 003 en 1950. Alimentée par une expansion militaire et commerciale rapide, la population d'El Paso a plus que doublé au cours des dix années suivantes, atteignant 276 687 en 1960. Une croissance plus lente mais régulière s'est poursuivie tout au long des années 1960, avec la population atteignant 339 615 en 1970. Malgré une période de ralentissement de 1971 à 1974, la population d'El Paso a augmenté de 32 pour cent au cours des années 1970, pour atteindre 425 259 en 1980. La population a toujours été majoritairement hispanique. Dans les années 1870, une population de vingt-trois Anglos et 150 Hispaniques a été signalée. En 1980, la population était de 62,5% de nom espagnol, et l'interaction entre le nord hispano-mexicain et le sud-ouest anglo-américain continuait d'être la caractéristique dominante de la culture d'El Paso. En 1980, les autres contributeurs au riche mélange ethnique d'El Paso comprenaient plus de 13 000 Noirs, 3 315 Asiatiques et 1 484 Indiens. El Paso est une ville colorée avec un mélange distinctif d'éléments ethniques, frontaliers, militaires, texans et du sud-ouest. En 1990, la population était de 515 342 habitants et en 2000 elle était de 563 662 habitants.


Un siècle toxique : le géant minier doit nettoyer les dégâts

Dans le cadre de son règlement de faillite, Asarco doit nettoyer sa fonderie à El Paso, au Texas. Henry H. Rogers et Leonard Lewisohn ont fondé l'entreprise le 4 avril 1899. Département des collections spéciales, Université du Texas à la bibliothèque d'El Paso masquer la légende

En décembre, le ministère de la Justice a annoncé un règlement dans l'une des plus grandes faillites environnementales de l'histoire des États-Unis.

L'American Smelting and Refining Company, connue sous le nom d'Asarco, versera un montant record de 1,79 milliard de dollars pour régler les réclamations pour pollution par les déchets dangereux sur 80 sites dans 20 États.

Le nettoyage commencera cette année sur l'une des propriétés les plus notoires d'Asarco - la fonderie de cuivre à El Paso, au Texas.

Icône d'une époque révolue

En traversant El Paso sur l'Interstate 10, vous ne pouvez pas le manquer : là, sur une falaise, à deux pas du Rio Grande, l'ancienne fonderie de fer et de cuivre se dresse comme une usine soviétique en décomposition.

Autrefois, la fonderie vieille de 120 ans – où les métaux sont extraits du minerai – était un pilier de l'économie d'El Paso et l'un des meilleurs emplois de la ville.

"Vous ne pouvez pas trouver [un] emploi ici à El Paso par rapport à Asarco", explique Miguel Beltran, 82 ans, un ancien employé de maintenance. "Asarco est le meilleur endroit où travailler. Nous étions comme une famille."

Asarco faisait partie de l'empire minier de la célèbre famille Guggenheim, qui a fabriqué l'acier qui a aidé l'armée américaine à gagner deux guerres mondiales. Mais le monde a changé.

Les cheminées qui représentaient autrefois le pouvoir et le progrès sont devenues des symboles de la pollution industrielle. Aujourd'hui, beaucoup de gens se souviennent de la fonderie comme d'un hors-la-loi environnemental pour avoir contaminé le centre d'El Paso avec des métaux dangereux et pour avoir brûlé secrètement et illégalement des déchets dangereux.

Jim et Debbie Kelly se tiennent sur le champ de scories de la fonderie et regardent une cheminée de 800 pieds arborant « ASARCO ». Ils appartiennent à un groupe anti-fonderie appelé Get the Lead Out.

"C'était la plus grande cheminée du pays, et il y avait des gens en ville qui proclamaient fièrement que nous vivons dans un endroit avec la plus grande cheminée", dit Jim Kelly.

"Ils l'ont très bien commercialisé", explique Debbie Kelly. "Et les habitants d'El Paso ont subi un lavage de cerveau pour croire que c'était la chose la plus merveilleuse qu'El Paso puisse avoir. cette grande cheminée polluante et contaminante."

"Un signet dans l'histoire"

Bien que la fonderie ait fermé ses portes en 1999, pas plus tard que l'année dernière, Asarco a cherché à renouveler son permis d'émissions atmosphériques pour redémarrer les hauts fourneaux. L'opposition généralisée à El Paso et de l'autre côté du fleuve à Juarez, au Mexique, est devenue une étude de cas de la lutte d'une communauté pour la justice environnementale.

"Peut-être les faire sortir au milieu de nulle part, mais être en plein cœur d'une ville n'est pas une bonne chose", a déclaré le maire d'El Paso, John Cook, qui s'est opposé au permis.

L'Environmental Protection Agency a finalement dit à Asarco "non". L'entreprise, alors filiale en faillite du géant minier Grupo Mexico, a abandonné ses efforts pour rouvrir la fonderie de cuivre d'El Paso. En décembre, l'État a nommé un syndic pour assainir le site, qui est contaminé par un tableau périodique des métaux lourds : plomb, arsenic, cadmium, chrome, sélénium et zinc.

Asarco a versé 52 millions de dollars à une fiducie de garde dans le cadre de son règlement de faillite. Le plan consiste maintenant à vendre l'usine à la ferraille, à isoler le sol contaminé, à traiter les eaux souterraines empoisonnées afin qu'elles ne se déversent pas dans le Rio Grande et, enfin, à recouvrir l'ensemble du site de 400 acres d'asphalte. Une grande question est que faire avec l'emblématique cheminée en briques ?

"J'adorerais laisser la cheminée là-bas comme un rappel, une sorte de signet dans l'histoire", a déclaré Cook.

Mais dont l'histoire : celle d'El Paso ou celle de Mexico ?

Le Mexique souffre des déchets d'Asarco

Cook et d'autres habitants de longue date d'El Paso se souviennent du moment où le vent tournait au sud, la fonderie augmentait la production et la cheminée lançait une fumée jaune sale directement dans Juarez.

"En gros, ils pouvaient polluer autant qu'ils le voulaient, car cela allait dans un autre pays qui n'avait pas la capacité de nous arrêter", a déclaré Cook.

C'était la plus grande cheminée du pays, et il y avait des gens en ville qui proclamaient fièrement que nous vivons dans un endroit avec la plus grande cheminée.

En conséquence, du dioxyde de soufre et des métaux lourds sont tombés sur les colonies, les écoles et les terrains de jeux de la ville sœur d'El Paso, où les régulateurs fédéraux et étatiques n'avaient aucune juridiction.

"Il est très clair que la majorité de ce qui est sorti de cette cheminée et a été déposé sur 100 ans a atterri au Mexique", a déclaré le sénateur de l'État du Texas Eliot Shapleigh, l'un de ceux qui ont mené la lutte pour fermer Asarco.

Colonia Ladrillera, à Juarez, est située à moins d'un kilomètre de la fonderie. Les gens ici se sont plaints d'éruptions cutanées, d'allergies et d'asthme lorsque Asarco opérait.

Lorsqu'on demande à Consuelo Renteria, résidente de longue date, ce qu'elle pense quand elle voit la grande cheminée au nord, elle répond avec du feu dans la voix : "Je pense que c'est un symbole de notre rage, parce que ça a blessé beaucoup de gens ici", dit-elle. "Le peuple des États-Unis, ils vont tout réparer là-bas. Et ici, que va-t-il se passer? Rien."

Fidélité de l'entreprise

Le siège social d'Asarco à Tucson, en Arizona, n'a pas répondu à une demande d'interview. Avec le règlement de la faillite, la société a un nouveau PDG et a tourné son attention vers ses trois mines de cuivre restantes en Arizona et une raffinerie de cuivre à Amarillo, au Texas. Une déclaration sur son site Web indique chez Asarco que les considérations environnementales sont "un mode de vie au sein de l'entreprise".

À ce jour, certains anciens travailleurs restent en colère contre les raclées publiques que l'entreprise a endurées.

« Tout le monde était en bonne santé, dit Pat Escandon. "Mes oncles étaient là-bas, ils sont décédés à la fin des années 80. Mon père avait 87 ans. Je n'ai jamais eu mal à la tête." Lui et tous les hommes de sa famille ont travaillé à Asarco la majeure partie de leur vie d'adulte.

Malgré la fidélité durable d'Escandon à l'entreprise, l'impact d'Asarco sur la santé publique à El Paso est irréfutable.

Effets durables

Une étude historique menée par les Centers for Disease Control au début des années 1970 a révélé que plus de la moitié des enfants vivant à moins d'un mile de la fonderie avaient des niveaux de plomb dans le sang quatre fois supérieurs à la limite acceptable aujourd'hui.

L'étude sur le plomb a eu une telle influence qu'elle a contribué à la décision de l'EPA en 1973 d'éliminer progressivement les composants de plomb de l'essence.

Une étude similaire à Juarez a trouvé une image miroir des niveaux élevés de plomb dans le sang chez les enfants mexicains.

Une étude américaine de suivi était encore plus troublante.

"Nous avons découvert chez ces enfants qui semblaient en bonne santé qu'ils avaient un QI réduit, un ralentissement de leurs réflexes, une altération de leur coordination motrice", explique le Dr Philip Landrigan, l'épidémiologiste qui a dirigé la recherche il y a près de 40 ans. "C'était l'une des toutes premières démonstrations que le plomb pouvait causer une toxicité sur le cerveau humain chez des enfants qui semblaient n'avoir aucun symptôme."

Landrigan est maintenant président du département de médecine préventive du Mount Sinai Medical Center à New York et un défenseur acclamé de la santé des enfants.

Après ces découvertes, Asarco a arrêté son activité de fonderie de plomb à El Paso.

À ce jour, plus de 1 000 propriétés entourant l'usine ont été « restaurées » ou nettoyées. L'un d'eux était la maison d'Yvette Ramirez Ammerman, dont la fille, Alisa, avait du plomb dans le sang.

"Elle a 9 ans maintenant", dit Ammerman. "Elle a eu des problèmes. Elle a eu des problèmes avec les mathématiques. Elle a des problèmes de comportement. Il est difficile de savoir si c'est à cause de l'avance."

Ammerman, qui vit maintenant avec sa famille à Albuquerque, N.M., est interrogée sur ce qu'elle pense d'Asarco aujourd'hui.

"Il y a une partie de moi qui aimerait dire : 'Dans votre cupidité, vous avez permis que cela se produise'", dit-elle.

Après plus d'un siècle de fonte de minerai et des décennies de conflit avec les régulateurs et la communauté, Asarco est sur le point de faire partie de l'histoire. El Paso doit décider quoi faire avec l'immobilier de premier ordre une fois l'assainissement terminé.

À Tacoma, Washington, et Omaha, Neb., des sites industriels toxiques appartenant à Asarco ont été nettoyés et réutilisés pour des condos, des immeubles de bureaux et un centre de congrès. A El Paso, une fois le poison enterré, ils peuvent commencer à regarder vers l'avenir.


Lieux de test COVID-19 d'El Paso

Les symptômes du COVID-19 incluent fièvre, frissons, toux, fatigue, courbatures, douleurs musculaires ou articulaires, essoufflement, maux de gorge, maux de tête, nausées, vomissements, diarrhée, congestion nasale et perte du goût et/ou de l'odorat.

Qu'elle soit symptomatique ou asymptomatique (aucun symptôme), la communauté est encouragée à se faire tester si elle a été ou suspecte d'avoir été exposée au COVID-19.

Si vous avez un handicap et n'avez aucun moyen de transport pour vous rendre à un site de test au volant, vous pourriez être admissible à un autre moyen de transport. Veuillez appeler Sun Metro LIFT au 212-3304 pour déterminer votre admissibilité.

Sites de test d'état

Pour obtenir de l'aide concernant vos résultats, envoyez un courriel à [email protected] ou appelez la ligne d'assistance au 1-844-778-2455.

Le test est libre et disponible pour tous 5 ans ou plus avec ou sans symptômes.

Les résultats des tests seront fournis par e-mail dans les 3 à 5 jours. N'oubliez pas de vérifier vos dossiers de courrier indésirable/spam.

Si vous n'avez pas d'adresse e-mail, vous en serez informé par téléphone.

Aucun rendez-vous nécessaire cependant, une fois la capacité journalière atteinte, le site sera fermé pour la journée pour des tests supplémentaires.

  • Campus Valle Verde du Collège communautaire d'El Paso, 919 Hunter Dr., El Paso, TX
  • Centre de loisirs Nation Tobin, 8831 Railroad Dr., El Paso, TX
  • Complexe d'activités étudiantes SISD, 1300 Joe Battle Blvd., El Paso, TX
    (REMARQUE : le site SISD sera fermé du 9 au 13 juin en raison des remises de diplômes.)
  • Parking UTEP Schuster 1 (Schuster Avenue et Spur 1966 Roundabout, du côté sud du complexe), El Paso, TX

Essais au volant de la ville d'El Paso

Les sites de collecte des tests de la ville ont fait la transition pour fournir des vaccins COVID-19. Veuillez vous référer aux sites de collecte de tests de GYN PATH Services pour recevoir un test COVID-19.

Les résultats des tests pour les échantillons qui ont été collectés par la ville d'El Paso passent par des emplacements, des sites George Perry, High Ridge ou Railroad, contactez GYN PATH Services à l'adresse http://www.gynpath.com et cliquez sur PATIENTS ou vous pouvez appeler GYN PATH directement au 915-755-8478.

Les résultats des tests DPH pour les personnes faisant l'objet d'une enquête (PUI) peuvent être contactés : [email protected]

Sites de test UMMC

Pour obtenir de l'aide concernant vos résultats, appelez le 1-866-333-COVID (26843).

Le test est libre et disponible pour tous 5 ans ou plus avec ou sans symptômes.

Les résultats des tests seront disponibles dans les 72 heures. Les patients recevront un SMS sur leur téléphone portable avec un lien. Suivez les instructions sur le lien.

Aucun rendez-vous nécessaire cependant, une fois la capacité quotidienne de 1 000 personnes atteinte, le site sera fermé pour la journée pour des tests supplémentaires.

Lundi &ndash Samedi | 9h00 – 16h00

Test CVS

Les responsables du CVS rapportent que la pharmacie acceptera une assurance sur les sites de test au volant et que les patients non assurés seront couverts dans le cadre d'un programme financé par le département américain de la Santé et des Services sociaux.

Les personnes doivent s'inscrire à l'avance à CVS Minute Clinic.

Les jours et les heures varient selon les magasins.

Test de Walgreens

Walgreens propose des tests COVID-19 sans frais.

Les tests sont disponibles sur rendez-vous uniquement et les détails sont disponibles en ligne sur https://www.walgreens.com/findcare/covid19/testing.

Pour recevoir un rendez-vous pour le test, les individus doivent d'abord remplir un sondage de sélection en ligne pour déterminer leur éligibilité. Le test est un test d'écouvillonnage nasal auto-administré.

Les personnes seront informées du lieu, de la date et de l'heure une fois le dépistage terminé.

Tests des pharmacies Walmart de quartier

Mardi et jeudi hebdomadaire.

  • 1551 N. Saragosse Rd., El Paso, TX 79936
  • 101 E. Redd Rd., El Paso, Texas 79932
  • 3000 Saul Kleinfeld Dr., El Paso, Texas 79936
  • 10301 avenue Alameda, El Paso, Texas 79927
  • 4716 Hondo Pass Dr., El Paso, Texas 79904
  • 10840, boulevard Martin Luther King Jr., El Paso, Texas 79934
  • 3590 N. Saragosse Rd., El Paso, TX 79938
  • 1110 Sunland Park Dr., El Paso, TX 79922

Tests de laboratoires médicaux WE

Les tests par WE Medical Labs peuvent être effectués sur rendez-vous uniquement. Les rendez-vous peuvent être pris en appelant au (915) 218-6026 de 9 h à 16 h. Lundi à vendredi.

Le dépistage est ouvert à tous, avec ou sans symptômes. Les résidents sont priés d'apporter avec eux pour leur rendez-vous :

  • Informations/carte d'assurance (si assuré)
  • Permis de conduire valide ou ID d'État
  • Sécurité sociale (si non assuré)
  • Ordonnance du médecin (si disponible cependant, WE Medical Labs effectuera toujours un test COVID-19 sans ordonnance du médecin.)

Les résultats peuvent être obtenus 48 à 72 heures après le prélèvement de l'échantillon en accédant au site Web portal.wemedicallabs.com.

  • WE Medical Labs enverra du personnel qualifié sur votre lieu de travail pour collecter des échantillons.
  • Sur rendez-vous uniquement
  • 8h à 17h
  • Lundi vendredi
  • Le personnel formé de WE Medical Labs prélèvera des échantillons à votre domicile.
  • Sur rendez-vous uniquement et selon disponibilité

Laboratoires ADN Endeavour

Les tests effectués par Endeavour DNA Laboratories sont uniquement sur rendez-vous, les tests COVID-19 RT-PCR sur site.
Les frais de test sont de 129,00 $
Le dépistage est ouvert à tous, avec ou sans symptômes. Les résidents sont priés d'apporter avec eux pour leur rendez-vous :

Pour planifier votre rendez-vous, visitez www.COVID19EP.com.
Lorsque vous arrivez à votre rendez-vous, appelez le 1-800-362-3588 et un professionnel de la santé d'Endeavour viendra à votre véhicule pour prélever votre échantillon.
For more information, contact Endeavor at 1-800-362-3588 or [email protected]
Results will be provided via email within 24 to 48 hours.

Monday - Friday | 7 a.m. to 7 p.m.

Revive Medical

Appointments can be scheduled online at www.revivecovidtest.com or by calling RevIVe at 915-248-4863. Same day appointments are available, First Responders and Healthcare Providers are given priority processing and results are available 12-48 hours after the sample is received in our lab.

When medically necessary, the test is covered at no cost to patients with or without insurance. Patients must provide a copy of their insurance, Medicare, or Medicaid card. If patients are uninsured, they must provide their social security number, or a copy of their driver’s license or state issued ID.

Test Results can be obtained online at www.gynpath.com and click PATIENTS.

Eastside Location – Monday, Wednesday, and Friday from 8 am to 5 pm

Northeast/Central Location – Tuesday, Thursday, and Saturday from 8 am to 5 pm

El Paso Testing Locations Map

For more information on COVID-19 please
call (915) 21-COVID (212-6843)
Mon-Fri 7am-7pm & Sat-Sun 9am-5pm


Contenu

The shooting occurred at a Walmart Supercenter near the Cielo Vista Mall on the east side of El Paso. The gunman walked into the store carrying what is believed to be a WASR-10 rifle, [15] a semi-automatic civilian version of the AK-47, and opened fire just before 10:40 a.m. [16]

The store manager witnessed the gunman begin firing in the parking lot prior to entering the crowded store. He issued a "Code Brown", designating an active shooter, to his employees, who began helping customers evacuate or hide. [17] [18] Many customers and employees fled to other stores in the adjacent mall, hid under tables, [19] or in shipping containers located behind the building. [20]

First responders began to arrive within six minutes of the initial 9-1-1 call. [6] The El Paso Police Department, Texas Rangers and paramedics responded to the scene along with the FBI and the ATF. [12] [21]

After the shooting, the suspect, Patrick Wood Crusius, drove to the intersection of Sunmount and Viscount, where he identified himself as the shooter and surrendered to Texas Rangers [22] and an El Paso motorcycle officer. [23]

The shooting has been described as the deadliest anti-Latino attack in recent U.S. history, [13] [14] [24] [25] resulting in 23 deaths and 23 injuries. One victim died the day after the event, another victim died two days after, [26] and a third died eight months later on April 26, 2020. [9] Among the dead were thirteen Americans, eight Mexicans and one German. [27] The names, ages, and citizenships of 22 of the dead were released by the El Paso Police Department on August 5. Seventeen were 56 or older, two were in their 40s, two in their 20s, one was 36, and one was 15. [28]

Thirteen victims were taken to the University Medical Center of El Paso, [12] and another eleven to the Del Sol Medical Center. [29] Two children, ages 2 and 9, were transferred to El Paso Children's Hospital after their conditions were stabilized. [30] The Del Sol Medical Center patients were between 35 and 82 years old. [12]

Patrick Wood Crusius (born July 27, 1998) was arrested after the shooting and charged with capital murder. [30] [31] [32] A 21-year-old white male, [33] [34] [35] he was last known to have lived in his family's home in Allen, Texas, in the Dallas–Fort Worth metroplex, [12] [29] [36] approximately 650 miles (1,050 km) from El Paso. [37] He graduated in 2017 from Plano Senior High School, and was enrolled at Collin College from 2017 until spring 2019. [37]

Police said he bought the gun used in the attack legally, but provided no details about the purchase. [38] During his first interrogation, he told detectives he had targeted Mexicans, according to an arrest warrant affidavit. [39] [40] [41] [42] [34]

Manifesto Edit

The El Paso police chief, Greg Allen, said that they are "reasonably confident" [43] that a manifesto, titled The Inconvenient Truth, was posted by the suspect on the online message board 8chan shortly before the shooting. [30] It identifies the type of weapon used in the attack the suspect's name was revealed in a separate document in the post. [44] Site moderators quickly removed the original post, though users continued sharing copies. [44] Claiming to have been inspired by the Christchurch mosque shootings in New Zealand that killed 51 people earlier the same year, [45] the author expresses support for the perpetrator of the Christchurch shootings [33] [46] [47] and bemoans grievances [48] [49] such as environmental degradation, [5] [50] [46] "cultural and ethnic replacement", [47] [51] and a "Hispanic invasion". [2] [49] [52]

The anti-Hispanic, anti-immigrant manifesto promotes the white nationalist and far-right conspiracy theory called the Great Replacement, [2] [33] often attributed to the French writer Renaud Camus. [45] While the document uses language about immigrants similar to that used by U.S. president Donald Trump, [n 2] such as referring to a migrant "invasion", [2] [49] [56] it states that the author's beliefs predate Trump's presidency, and that Trump should not be blamed for the attack. [41] [50] [52] The author's "racially extremist views", according to Le New York Times, could be used to prosecute the shooting as a hate crime or domestic terrorism. [12]

The manifesto states that Democrats would soon control the United States partly due to an increasing Hispanic population, [50] an idea that had gained acceptance for years on right-wing radio shows. [33] Criticizing both the Democratic Party and Republican Party [50] for allowing corporations to "import foreign workers", [51] the author describes the shooting as an "incentive" for Hispanics to leave the country, which would "remove the threat" of a Hispanic voting bloc. [50] While primarily focused on ethnic and racial grievances, [5] the document also expresses fears of automation's effects on employment and blames corporations for overusing natural resources. [50]

The arrest warrant affidavit says the suspect waived his Miranda rights, confessed to detectives that he was the shooter, and admitted that he targeted "Mexicans" during the attack. [39] [40] [22]

There are multiple investigations and jurisdictions involved with the case. FBI officials in El Paso served multiple warrants in the Dallas area and interviewed acquaintances of Crusius in Dallas and San Antonio. [57]

State charges Edit

Crusius was indicted on capital murder charges by a Texas grand jury on September 12, 2019. He pleaded not guilty to capital murder charges at his arraignment on October 10, 2019 at the El Paso County Courthouse. [35] Mark Stevens, a San Antonio criminal defense attorney, was appointed by the state court to represent Crusius, along with defense attorney Joe Spencer. [58] [59] On April 28, 2020, prosecutors announced they would be seeking a new capital murder charge following the recent death of a twenty-third victim after he spent nine months in the hospital. [60]

Federal charges Edit

On February 6, 2020, Crusius was charged with 90 federal charges: 22 counts of committing a hate crime resulting in death, 22 counts of use of a firearm to commit murder, 23 counts of a hate crime involving an attempt to kill, and 23 counts of use of a firearm during a crime. [13] [61] Federal prosecutors of the U.S. Attorney's Office for the Western District of Texas are seeking the death penalty, [57] but the final decision on whether a federal capital sentence will be sought will be made by the Attorney General of the United States. [62]

Crusius waived his federal bond hearing on February 12, 2020 during his first federal court appearance. [63] A trial in federal court is expected before the trial in state court. [62] On July 23, 2020, Crusius entered a plea of not-guilty to federal charges. [64] He also waived his arraignment on those charges. [65]

Defense motion Edit

On July 14, 2020, the court accepted a motion by the defense team in which they cited mitigating factors, citing Crusius' alleged lifelong neurological and mental disabilities, which they described as "severe". The defense added that he was treated with anti-psychotic medication and that he was in a "psychotic state" when arrested. [66]

In August 2020, due to the COVID-19 pandemic in Texas, the trials were delayed for at least a year. [67] In the case of state court trial, it might be two or three years away, according to a defense attorney, not only due to the COVID-19 pandemic but also for the massive amount of evidence in the case, and added that as long as the prosecutors seek the death penalty, the case will remain open for years. [67]

Funerals and vigils Edit

Several funeral homes in El Paso and Ciudad Juárez announced they would provide funeral services for free to the families of the victims as a sign of solidarity for their community. [68] Ciudad Juárez's Rotary International chapter organized a vigil in Ciudad Juárez. They gathered at a park and lit candles and shone cellphone lights in El Paso's direction as a sign of solidarity. [69]

Antonio Basco declared his wife's funeral on August 16 to be open to anyone who wished to attend. [70] Hundreds of people from El Paso and other parts of the country attended, and flowers were sent from around the world. [70] [71]

Tributes Edit

One week after the shooting, a citizen from Ciudad Juárez, Jorge Luis Martínez Chávez, ran a total of 22 miles, a mile for each of the people killed in the Walmart shooting (one additional victim died months later), starting at the Zaragoza bridge in Juárez, Mexico, and finishing at the Walmart memorial in El Paso where the attack was perpetrated. [72]

Walmart's reaction Edit

Two days after the shooting, a Walmart corporate employee sent a memorandum to Walmart's entire e-commerce division, which includes thousands of employees, urging a "sick-out" strike to force the corporation to stop selling guns. [73] Walmart later sent out a memo instructing workers to remove signs and displays that "contain violent themes or aggressive behavior" [74] and pledged $400,000 for funds that were aimed at helping the victims of the mass shooting. [75] On September 3, 2019, the company announced it would stop selling ammunition for handguns and assault rifles [76] in the United States, as well as ask customers not to openly carry firearms into their stores. [76] [77]

Terrorism experts, including Peter R. Neumann, cited the Great Replacement conspiracy theory as a common factor among several similar attacks. [48] The Southern Poverty Law Center's Hatewatch blog linked the shooting with the earlier Christchurch mosque shootings and the Poway synagogue shooting, citing the similar white nationalist contents of the respective attackers' manifestos. [78] Jonathan Greenblatt, chief executive of the Anti-Defamation league, said that the shooting, as part of a series of similar attacks, indicated a "global threat" of white supremacy. [2] NATO secretary-general Jens Stoltenberg urged countries to work together to prevent "lone wolf" attackers who find inspiration in one another's actions. [79] [80] Others, including the writer Daniel Okrent, disputed the "lone wolf" idea, pointing to the ways in which technology allows those with similar violent ideologies to congregate online. [45]

Several commentators attributed both the El Paso and Christchurch shootings to an ideology of eco-fascism. [81] [82] [83] Le Washington Post described the El Paso and Christchurch shootings as examples of an eco-fascist trend among white supremacists. [5] Writing in GQ, Luke Darby referred to the "distinctly environmental theme" of Crusius' alleged manifesto. [84] Jeet Heer in La nation described the manifesto as being based in "Malthusian fascism", a worldview in which different races vie against one another in the face of environmental crises such as global warming. [85] Mainstream environmentalists, including the executive director of the Sierra Club, denounced the attacker's alleged white-supremacist motivations. [5]

United States Edit

President Donald Trump condemned the shooting as "hateful" and an "act of cowardice" later that day. [89] He promised that his administration would provide "total support". [90] [91] In a later statement, Trump announced after the shootings in El Paso and in Dayton, Ohio, that all US flags, both domestic and abroad, would be flown at half-staff until sunset on August 8. [92] In a speech from the White House on August 5, Trump said: "In one voice, our nation must condemn racism, bigotry and white supremacy. These sinister ideologies must be defeated. Hate has no place in America." [93] On August 7, Trump said he was "concerned about the rise of any group of hate", whether it was "white supremacy, whether it’s any other kind of supremacy, whether it's antifa". [94]

Within two days of the shooting, #WhiteSupremacistInChief reached the number one trend on Twitter [95] as critics pointed out that statements in the suspect's alleged manifesto mirrored comments Trump had made in the past, including references to illegal immigration as an "invasion" and telling an unspecified group of "‘Progressive’ Democrat Congresswomen, who originally came from countries whose governments are a complete and total catastrophe" to "go back and help fix the totally broken and crime infested places from which they came". [56] Media outlets also highlighted an incident in May 2019 where an audience member at a campaign rally suggested shooting illegal migrants crossing the border, to which Trump responded with a joke, [95] saying, "only in the Panhandle you can get away with that". [54] [55] [56]

Former president Barack Obama broke his self-imposed vow of silence on the new president's leadership to release the statement, "We should soundly reject language coming out of the mouths of any of our leaders that feeds a climate of fear and hatred or normalizes racist sentiments," which has widely been interpreted as a criticism of Trump's specific rhetoric. [96] Trump's remark that violent video games contributed to such mass shootings, a view echoed by other politicians such as House Minority Leader of the United States House of Representatives Kevin McCarthy and Texas Lt. Governor Dan Patrick, drew criticism from the video game industry, as past studies have found that no link exists between shootings and video games, and accused the government of using the medium as a scapegoat. [97] [98] [99] [100]

U.S. Representative Veronica Escobar, who represents El Paso in Congress, brought a town hall meeting in the city to an early close following the shooting. [101] [102] Escobar later said there was also a hate epidemic, with domestic terrorism resulting from the dehumanization of others. [103] Texas Senator Ted Cruz issued a written statement deploring "this unspeakable evil." [104] Beto O’Rourke, a native of El Paso who represented the city in Congress from 2013 to 2019, said he was "incredibly saddened" but that "The [El Paso] community is going to stay together. Everyone's resolved to make sure this doesn't continue to happen in this country." [105] Texas Governor Greg Abbott called the shooting "a heinous and senseless act of violence". [90] Texas Senator John Cornyn said that gun violence would not be solved by focusing on law-abiding citizens. [106] Texas Lt. Governor Dan Patrick said violent video games were partly to blame. [97]

Members of the Democratic Party [51] criticized Trump's anti-immigrant rhetoric in the wake of the shooting, including congresswoman Escobar [107] and 2020 presidential candidates [55] O'Rourke, [55] Cory Booker, [56] and Joe Biden [51] . Other 2020 candidates called for political action to eliminate gun violence, including Booker, [102] Pete Buttigieg, [108] Bernie Sanders, [109] Elizabeth Warren, [109] and Andrew Yang. [110] The incident also caused many celebrities and media figures to debate gun rights within the United States, with some condemning the perceived inaction of many political figures in stopping the large number of mass shootings in the country. [111] That same evening, Moms Demand Action, which had a convention that weekend in Washington, DC, led a march and vigil outside the White House in support of gun control in the United States and the ban of assault weapons. [112]

The day after the shooting, some prominent Republicans, including Texas Land Commissioner George P. Bush, also spoke of the need to combat white-supremacist terrorism. [55] [113] [114] Texas senator Ted Cruz decried the shooting as a "heinous act of terrorism and white supremacy". [114] [115] [116] On Twitter, Deputy Attorney General Rod Rosenstein classified the attack as "white terrorism". [43] [113] [117] Many Latinos interviewed by Le New York Times said they felt disturbed at becoming targets of white-nationalist violence. [118]

Dan Stein, the president of the Federation for American Immigration Reform (FAIR), issued a statement on Twitter denouncing the shooting, with no mention of Crusius' alleged manifesto. The group regularly makes similar anti-immigration arguments to those contained in the document, prompting worries of political fallout from the shooting among FAIR and similar groups, according to David Nakamura in Le Washington Post. [51] Both Stein and Mark Krikorian of the Center for Immigration Studies, which also advocates restrictions on immigration, dismissed any connections between Crusius' ideology and their own. [51]

In response to the shooting, some 8chan users claimed that the shooter was "our guy". The purported manifesto of the shooter, after being deleted, was re-uploaded by some users, while others commented that it showed "zero effort", or claimed that it was fake. [44] Following the attack, Cloudflare terminated its website security service for 8chan, commenting that "8chan has repeatedly proven itself to be a cesspool of hate". [119] [120] The site later went dark after its server rental provider Voxility discontinued its service. [121]

Trump visited El Paso and Dayton on August 7. The president and first lady also met with the mayors of El Paso [122] and Dayton. [123] In El Paso, protesters showed up at the site of the shooting, some claiming that Trump's attitude and statements had led to the shooting [124] [125] Two days before the visit, congresswoman Escobar said that Trump was "not welcome" in the city and declined an invitation to meet with him. [107] [126] [127] The White House published photos and a video of Trump's trip in some photos, Trump was pictured smiling and giving thumbs up gestures, while the video was focused on Trump shaking hands and posing for photos. [128] [129] Trump said that he had an "amazing day" of visits, praising the "love, the respect for" him as president. [130]

Mexico Edit

Mexican president Andrés Manuel López Obrador extended his condolences to the families of the victims, both Americans and Mexicans. [131] López Obrador also criticized the "indiscriminate use of weapons" in the United States. [132] The Mexican Secretariat of Foreign Affairs (SRE) identified the eight Mexican citizens killed, and the seven Mexican citizens wounded, in the attack. [133] [131] The Mexican victims killed in the attack came from Ciudad Juárez, Chihuahua City, and Torreón, Coahuila. [134] One of the victims, identified only as ″Rosa,″ who had also offered to testify, was deported on January 30, 2021 because of a minor traffic violation. [135]

Javier Corral Jurado, the governor of the Mexican state of Chihuahua, offered his assistance to Texas governor Greg Abbott and El Paso mayor Dee Margo, and said that Chihuahua authorities were ready to assist in any capacity if needed by the U.S. government. [136] The Chihuahua government also directed Chihuahua residents and Mexican citizens affected by the attack to Mexico's Executive Committee for Victims (Spanish: Comisión Ejecutiva de Atención a Víctimas), and set up a phone line for Mexican citizens who needed assistance. [137] The Mexican Consulate in El Paso provided consular assistance to Mexican nationals affected by the attack, [138] and sent personnel to visit Mexican victims treated at the hospitals. The SRE confirmed that the consul Mauricio Ibarra Ponce de León would coordinate with El Paso and Ciudad Juárez officials. [139]

On August 4, Mexican Secretary of Foreign Affairs Marcelo Ebrard announced that Mexico would issue a formal charge against the suspect for terrorism against Mexican nationals should Mexico's Attorney General's Office (FGR) support it, and possibly request his extradition from the U.S. to Mexico to face those charges. [132] [140] If the suspect is charged with terrorism, it would be the first time in history that Mexico issues a criminal charge of this nature for a crime committed in the U.S. In addition, it would guarantee Mexico access to information about the case. [141] [142] Ebrard also stated that the Mexican government would remain in contact with the victims' families throughout the investigation and trial, and that they would press charges against the individual(s) or firm who sold the weapons to the suspect. [143] Former Mexican president Felipe Calderón offered his condolences on Twitter, and also directed a message against Trump. He said that notwithstanding if the attack was confirmed to be a hate crime or not, that Trump should stop his "hate speech" and "stigmatization". [144]

International Edit

UN Secretary-General António Guterres condemned "in the strongest terms the terrorist attack against Latinos on Saturday in the Texas city of El Paso" and called for everyone to work together to combat violence born of hate, racism and xenophobia. Recently the UN launched an action plan to "fight against discourses that incite hatred". [145]

The incident was mentioned by Pope Francis during a speech in St. Peter's Square on August 4, in which he condemned attacks on defenseless people and said he was spiritually close to the victims, the wounded, and the families affected by the attacks that had "bloodied Texas, California, and Ohio". The Gilroy Garlic Festival shooting happened in California around a week before the El Paso shooting, while the 2019 Dayton shooting occurred in Ohio less than 24 hours after. [146]


El Paso Museum of History’s website has been upgraded to make it more user friendly

EL PASO, Texas (KTSM) — The El Paso Museum of History has launched a new website.

The website makes it easier to plan a trip to the museum as information and activities are easier to access and view than they were before.

“This is a timely and exciting new chapter for EPMH’s digital presence,” said El Paso Museum of History Director Dr. Vladimir von Tsurikov. “Our revamped website better reflects the direction in which the Museum is headed.”

The website is more interactive and is capable of switching between English and Spanish or a preferred language. It also adjusts so you can view it easily on different platforms such as on a desktop or on a cellphone. You can also find links to previous virtual workshops, lectures and discussions.

The web address has also changed and is shorter than before. The new web address is EPMuseumofHistory.org.

The City of El Paso Strategic Communications and Public Affairs Office information and the Information Technology Department worked with the El Paso Museum of History to develop the new and improved website.

For local and breaking news, sports, weather alerts, video and more, download the FREE KTSM 9 News App from the Apple App Store or the Google Play Store.

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.


Buck's Directory of El Paso for 1902

Directory for El Paso, Texas includes: address listings for businesses and individuals, advertisements from local businesses, listings of government officials, a postal guide, a business directory, a directory for Chihuahua, Mexico, and a review of El Paso's development.

Description physique

Informations sur la création

Le contexte

Cette livre is part of the collection entitled: City Directories and was provided by the University of Texas at El Paso to The Portal to Texas History, a digital repository hosted by the UNT Libraries. It has been viewed 2335 times, with 31 in the last month. More information about this book can be viewed below.

People and organizations associated with either the creation of this book or its content.

Compiler

Éditeur

Publics

Consultez notre site de ressources pour les éducateurs! Nous avons identifié ce livre comme un source principale au sein de nos collections. Researchers, educators, and students may find this book useful in their work.

Fourni par

University of Texas at El Paso

The Special Collections at the University of Texas at El Paso include book, serial, photographic, and manuscript materials about the history of El Paso and Northern Mexico. The UTEP Library contains digital copies of books from the period of the Mexican Revolution and has participated in a project that digitized the local paper.


Bordering El Paso: Is Juarez, Mexico, Safe?

It’s tempting, when you’re this close to Mexico, to cross the border to party in legendary nightclubs, shop the mercado for authentic Mexican souvenirs, wander Samalayuca’s otherworldly sand dunes, and visit historic landmarks like the stately Nuestra Señora de Guadalupe Cathedral (also known as the Cathedral of Ciudad Juarez), which was built in 1659.

But while El Paso is a remarkably safe city, it’s a different story in nearby Ciudad Juarez. In the not-so-distant past, Juarez held the tragic title of the world’s murder capital nearly 11,000 people were killed there between 2007 and 2013. Juarez was a true war zone, plagued with unrestrained bloodshed, kidnappings, and extortion related mostly to narcotics trafficking. The ruthless rivalry between the Sinaloa and Juarez cartels translated into real-life horror scenes left and right. The city has also seen a shocking femicide epidemic, with thousands of women disappearing or being killed since the 1990s.

Since then, the Sinaloa drug cartel, which operates in Mexico with impunity, wrested control of Ciudad Juarez and maintains a mafia-like grip on the city—which has actually generated a recent era of fragile peace and greater calm. Though a notable amount of violence still exists, especially in the form of gang killings, things have gotten markedly better since 2010.


Voir la vidéo: Evolution of KPOP dance Iconic KPOP dances through the years (Décembre 2021).