Podcasts sur l'histoire

Livres sur le Moyen Âge

Livres sur le Moyen Âge

Parcourez notrelivres recommandés

Guerres
Travaux généraux
Guerre des roses
Croisades
Guerre de Cent Ans
1066
Châteaux

Livres - Moyen Âge - 1066 et conquête normande

1066

God's Viking - Harald Hardrada, la vie et l'époque du dernier grand Viking, Nic Fields. Un regard sur le monde dans lequel Harald a vécu plutôt qu'une véritable biographie de l'homme, ainsi que de larges sections sur l'histoire des Vikings en Russie, les gardes varangiens, la guerre viking et ainsi de suite, passant souvent un certain temps sans réellement mentionner Harald. Comprend beaucoup de matériel intéressant sur le monde de Harald, mais il fallait se concentrer davantage sur son sujet, ou au moins rassembler toutes les pièces sur Harald avant de passer à l'arrière-plan (Lire la critique complète)

Une étude archéologique de la tapisserie de Bayeux - les paysages, les bâtiments et les lieux, Trevor Rowley. Adopte une approche différente de la tapisserie de Bayeux, en regardant à quoi auraient ressemblé les emplacements qu'elle dépeint en 1066, et en les comparant à ce que nous voyons sur la tapisserie. Le résultat est un guide utile sur le monde de la conquête normande, utilisant un mélange de preuves archéologiques et paysagères, soutenu par un regard sur des bâtiments similaires qui ont survécu à l'époque, tous soutenus par une histoire de campagne pour mettre l'histoire du paysage dans le contexte. Bénéficie également de se concentrer également sur chaque partie de la tapisserie plutôt que sur les seules scènes d'invasion et de bataille (Lire la critique complète)

La bataille d'Hastings 1066 - La vérité inconfortable, John Grehan et Martin Mace. Un livre bien argumenté qui suggère un emplacement alternatif pour la bataille d'Hastings, à environ un mile au nord de l'emplacement généralement accepté. Comprend un examen détaillé des premières sources, les champs de bataille alternatifs et la discussion historique de la bataille. [lire la critique complète]

La bataille d'Hastings , Stephen Morillo, Boydell, 1996. Un ouvrage très précieux, contenant à la fois des traductions d'une sélection des sources contemporaines les plus importantes et une sélection d'articles couvrant les principaux domaines de controverse. Un bon moyen de comprendre les principaux débats autour de la bataille.


L'histoire du Moyen Âge

Destiné aux enfants de 11 à 14 ans, L'histoire du Moyen Age raconte une période peu connue de l'histoire d'une manière intéressante et divertissante. L'auteur appelle le Moyen Âge cette période de l'histoire de l'Europe entre le Ve et le XVe siècle. Son début est marqué par le déclin et la chute du puissant Empire romain et sa fin est généralement considérée comme l'aube de la Renaissance ou de l'ère de la découverte.

Le Moyen Âge est également divisé par les historiens en le Haut Moyen Âge, le Haut Moyen Âge et le Bas Moyen Âge. Les périodes précoce et tardive ont été caractérisées par la guerre, des flambées de maladies et d'épidémies, l'effondrement de l'ordre public, des troubles civils et des invasions. Cependant, la haute période du Moyen Âge a vu l'implantation de l'agriculture, l'essor du commerce, de la technologie, des mouvements intellectuels et une grande innovation artistique et architecturale.

Samuel B Harding divise L'histoire du Moyen Age en vingt chapitres. Commençant par une brève introduction, l'auteur retrace les racines de l'Europe moderne au mélange du peuple germanique avec d'autres comme les Slaves, les Gaulois et les anciens Romains. Il remonte également plus loin dans l'histoire et se réfère au peuple aryen comme aux ancêtres des Allemands. D'autres chapitres traitent des pérégrinations des Goths et de leur établissement de civilisations en Espagne, en Grèce et en Italie. Les premiers jours du christianisme et la croissance de l'Église sont représentés, ainsi que les différences entre les églises occidentales et orientales. La montée des Francs et leurs conflits avec les mahométans et l'établissement de la civilisation mauresque en Espagne sont racontés d'une manière intéressante et imaginative.

Les croisades, les discussions sur la vie du village, de la ville et du monastère et enfin la guerre de Cent Ans, qui a effectivement mis fin au Moyen Âge sont bien racontées. Bien que les historiens ne puissent pas fixer de date précise sur la conclusion de cette période importante de l'histoire occidentale, on pense généralement que quelque part vers la fin des années 1500 peut être qualifiée de fin du Moyen Âge. La montée du nationalisme en Angleterre et en France, la prise de Constantinople par les sultans turcs ottomans et la disparition des anciens centres d'enseignement mettaient fin à cette période.

À la fois texte historique et lecture intéressante, L'histoire du Moyen Age est un excellent ajout à votre bibliothèque et plaira sûrement aux enfants et aux adultes.


Top 10 des livres sur l'histoire de l'Europe médiévale

L'histoire de l'Europe médiévale est un domaine vaste et en constante évolution, donc établir une liste des dix meilleurs livres n'est pas une mince tâche. Pour rendre le travail gérable, ce qui suit est un "top dix" d'un type de livre assez particulier.

Pour commencer, je n'inclus pas les manuels ou les synthèses populaires. Il y en a bien sûr des tas d'étagères, et beaucoup sont absolument brillants (et ont été très influents), mais les énumérer serait un exercice entièrement différent. Ces livres sont donc tous des monographies de recherche, qui présentent des arguments originaux basés sur le propre engagement de l'auteur avec les sources.

Mais ce ne sont pas des monographies académiques typiques : ce sont des livres que je pense que les étudiants de niveau A (et d'autres) pourraient apprécier et tirer profit, et qui ne nécessitent pas beaucoup de connaissances de base. Je n'inclus également que les livres disponibles en anglais, ce qui, encore une fois, exclut un grand nombre d'ouvrages.

Enfin, c'est une liste très personnelle : ce sont des livres qui, pour différentes raisons, et à différentes époques, ont été importants pour ma façon de penser l'histoire européenne médiévale. Chaque historien médiéval proposerait certainement un ensemble différent, mais ce sont des livres qui m'ont fait changer d'avis. Peut-être qu'ils pourraient changer le vôtre…

1. Janet Abu-Lughod, Avant l'hégémonie européenne : le système mondial, 1250-1350 après JC (1991)
Le livre retrace les réseaux commerciaux promus par l'empire mongol qui s'étendent à travers l'Eurasie et qui ont prospéré jusqu'à ce que la peste noire frappe. Ce n'est peut-être pas la lecture la plus facile de cette liste - mais ce livre remarquablement audacieux avait des années d'avance sur son temps pour montrer à quel point les connexions mondiales étaient importantes, des siècles avant l'industrialisation.

2. Robert Bartlett, Le pendu. Une histoire de miracle, de mémoire et de colonialisme au Moyen Âge (2004)
Un brillant travail de détective, basé sur les récits de la pendaison d'un Gallois nommé William de Cragh vers 1307. Cette pièce de microhistoire fabuleuse et évocatrice met en évidence les interconnexions entre la politique, la société et la religion dans la société médiévale, et le fait de manière élégante prose.

3. Heinrich Fichtenau, Vivre au Xe siècle. Mentalités et ordres sociaux (1991)
Il s'agit en fait d'une traduction d'un livre écrit à l'origine en allemand de l'auteur autrichien en 1984. La traduction a allégé l'appareil, mais a conservé la fraîcheur de l'approche. Le livre est organisé par thème, s'inspirant des classifications et modes de pensée contemporains du siècle le plus négligé de l'Europe médiévale. Il est garanti de vous faire penser différemment non seulement au Xe siècle, mais au Moyen Âge en général.

4. John Hatcher, Les Peste noire : une histoire intime (2008)
Lorsque l'éminent historien économique et social John Hatcher a pris sa retraite, il s'est mis à écrire un livre sur la peste noire qu'il souhaitait depuis longtemps - un livre où il a puisé dans son imagination pour compléter sa propre connaissance inégalée du dossier documentaire sur l'impact de la peste noire sur l'Angleterre médiévale. C'est un livre superbe qui combine la maîtrise empirique des sources avec une sensibilité historique admirable pour expliquer ce que cela aurait pu être de vivre dans un village du Suffolk à une époque capitale et terrifiante.

5. Rodney Hilton, Bond Men Made Free. Mouvements paysans médiévaux et soulèvement anglais de 1381 (1977)
Une étude classique et toujours inégalée de la célèbre révolte des paysans, inspirée des manifestations des années 1960 qui ont touché de nombreuses universités britanniques, dont Hilton’s Birmingham. Il n'est pas étonnant qu'il ait été réédité aussi récemment qu'en 2003. Il y a eu beaucoup d'études sur le sujet depuis, mais cet aperçu général récompense toujours définitivement la lecture.

6. Maureen Miller, Vêtements Le Clergé. Vertu et pouvoir dans l'Europe médiévale, 800-1200 (2014)
Dans une œuvre d'érudition magnifiquement produite, richement illustrée et superbement originale, Miller s'appuie sur un type de preuve inhabituel - les vêtements changeants des prêtres et des clercs - pour éclairer (et analyser) d'énormes changements dans la culture d'Europe occidentale, depuis les origines sobrement vêtues du christianisme jusqu'à la monarchie papale pleine de joyaux. C'est un livre d'histoire médiévale que j'ai eu du mal à lâcher.

7. R.I. Moore, Guerre à l'hérésie. Foi et pouvoir dans l'Europe médiévale (2012)
Avec ce livre, Moore a voulu écrire quelque chose qui pourrait apparaître dans les librairies des aéroports, chassant les absurdités à la Dan Brown qu'on y trouve généralement. C'est un livre sur la manière dont une campagne pour extirper un problème social perçu a fini par le générer (un processus dont Moore n'a pas peur des parallèles modernes). Un futur classique.

8. Eileen Power, Peuple médiéval (1924)
Un livre publié il y a plus de 90 ans dans une liste réalisée en 2017 ? Mais le pouvoir Peuple médiéval, donnant des biographies en pot de six individus médiévaux ordinaires, est encore frais et ce n'est pas un hasard s'il n'a été traduit en français que ces dernières années. J'ai récemment mis à mes étudiants l'un de ses chapitres (sur un paysan franc nommé Bodo), et dans une enquête de fin d'année, ils l'ont décrit comme l'une des choses les plus mémorables qu'ils avaient lues à l'université. Découvrez par vous-même (c'est si vieux, c'est hors droit d'auteur !).

9. Jean-Claude Schmitt, Les fantômes au Moyen Âge : les vivants et les morts dans la société médiévale (1999)
La société moderne est, en général, mal à l'aise avec la mort. Mais dans ce merveilleux livre, publié à l'origine en français en 1994, Schmitt montre comment les gens dans la société médiévale pensaient les choses différemment - et comment les fantômes étaient essentiellement un problème de personnes qui refusaient d'être oubliées. Un incontournable de l'histoire culturelle moderne.

10. Christophe Tyerman, Comment planifier une croisade. Raison et guerre de religion au Haut Moyen Âge (2015)
Il est tentant de voir le Moyen Âge comme irrationnel – et il existe une longue tradition de faire exactement cela. Mais dans ce livre, Tyerman montre comment la raison peut souvent être exploitée à des fins qui nous semblent profondément déraisonnables, en l'occurrence la guerre sainte. Derrière toute l'idéologie, il y avait en effet beaucoup d'organisation très pratique : et la traquer montre une facette bien différente de l'époque.

Charles West enseigne l'histoire du début du Moyen Âge au Département d'histoire de Sheffield. Vous pouvez le suivre sur Twitter @Pseudo_Isidore.

Image: Texte médiéval écrit par Alexander Nequam, 1157-1217, abbé de Cirencester, donné au Jesus College [via Flickr]

Notre fonction « Meilleurs livres » demande à un historien de recommander les livres les plus importants à lire afin de se lancer dans leur domaine. Nous pensons que ces messages occasionnels intéresseront une grande variété de lecteurs, mais peuvent être particulièrement utiles aux enseignants des écoles et aux étudiants de niveau A qui recherchent un endroit logique pour commencer un nouveau sujet. Tous ces blogs apparaîtront ici, au fur et à mesure de leur publication.


Le Moyen Âge dans Penguin Classics : 10 livres célèbres

Si vous aimez le Moyen Âge, il est fort probable que vous ayez dans votre bibliothèque quelques-uns des nombreux livres de Pingouin. Depuis près de 75 ans, leur série de livres a permis à des millions de lecteurs de découvrir l'histoire et la littérature du monde, y compris le monde médiéval.

Le premier livre de la série Penguin Classics était Homer’s L'Odyssée, traduit par E.V. Rieu, qui a été publié en 1946. Au prix de seulement 1 shilling, le livre a été un succès immédiat, car le grand public voulait accéder à des éditions bon marché d'œuvres littéraires importantes. Alors que la série a commencé avec des classiques du monde antique, elle a bientôt publié des livres du Moyen Âge (et des périodes plus modernes).

Il semble que toutes les librairies d'occasion possèdent des dizaines de ces titres, familiers par leurs dos noirs. On peut maintenant trouver plus de 140 livres dans la série Penguin Classics qui datent du Moyen Âge. Dans cet article, nous vous présentons dix des plus célèbres de ces livres.

Traduit par David Wright en 1957

Plusieurs des livres de cette liste ont eu de nouvelles versions depuis leur première publication – il y a trois traductions de Beowulf de Penguin Classics (les autres en 1973 et 1995). Il couvre le poème en vieil anglais le plus célèbre de l'histoire, où le héros Beowulf doit affronter le monstre Grendel et la mère de Grendel.

L'histoire des Francs, par Grégoire de Tours

Traduit par Lewis Thorpe en 1974

Cette chronique du VIe siècle raconte les histoires des rois mérovingiens. Écrit par l'évêque de Tours, " alors qu'il dévoile les événements déroutants de ces décennies, ce qui émerge n'est pas un document historique sec mais un spectacle coloré, détaillé et émouvant ".

Deux vies de Charlemagne, par Einhard et Notker le bègue

Traduit par Lewis Thorpe en 1969

Celui-ci rassemble deux biographies de l'empereur carolingien Charlemagne, l'une écrite par son conseiller et ami personnel, l'autre par un moine qui recueillait d'intéressantes anecdotes de sa vie et de son époque.

Chroniques des croisades, par Jean de Joinville et Geoffroy de Villehardouin

Traduit par Margaret Shaw en 1963

Ce livre rassemble également deux textes du XIIIe siècle - le premier un récit de la quatrième croisade qui s'est terminée par la prise de Constantinople en Europe occidentale, et l'autre un récit de la septième croisade, où le roi Louis IX de France a envahi l'Égypte. .

Histoire ecclésiastique du peuple anglais, par Bede

Traduit par Leo Stanley-Price en 1955

Écrit en l'an 731, cet ouvrage rend compte de la Grande-Bretagne depuis ses premiers temps jusqu'à l'époque de l'auteur. Bede a reçu le titre de ‘Father of English History’, et cet ouvrage est l'une de nos meilleures sources sur l'Angleterre au début du Moyen Âge.

Chroniques, par Jean Froissart

Traduit par Geoffrey Brereton en 1968

Une sélection de quelques-unes des parties les plus importantes de Froissart’s Chroniques, ce livre est l'une des meilleures sources sur la guerre de Cent Ans, couvrant jusqu'à la fin du XIVe siècle et comprenant des récits de grandes batailles telles que Crécy et Poitiers.

L'Alexiade d'Anne Comnène

Traduit par E.R.A. Égout en 1969

Écrit au début du XIIe siècle par la fille de l'empereur byzantin Alexis Ier, cette histoire de son règne comprend de nombreux détails sur la politique de l'époque, y compris sa vision de la première croisade.

Les Voyages, de Marco Polo

Traduit par R.E. Latham en 1958

L'histoire d'un marchand italien du XIIIe siècle qui a passé plus de 20 ans en Asie, l'œuvre de Marco Polo offre un récit fascinant, non seulement de sa propre vie, mais de ce qu'il a vu et appris de cette autre partie du monde médiéval.

La chanson de Roland

Traduit par Dorothy L. Sayers

Dorothy Sayers a appelé cela "la plus ancienne, la plus célèbre et la plus grande de ces épopées en vieux français qui s'appellent Songs of Deeds". Elle a été écrite à la fin du XIe siècle, mais raconte une histoire sur Charlemagne. époque de batailles, de trahisons et de chevalerie.

Traduit par Hermann Palsson et Paul Edwards en 1974

L'une des plus célèbres des sagas islandaises, elle raconte l'Egil Skallagrimsson, qui commet son premier meurtre à l'âge de six ans. Personnage unique dans la littérature médiévale, il vous emmène des fermes d'Islande aux champs de bataille d'Angleterre.

Recherchez notre prochain article dans cette série, qui comprendra environ 10 autres livres de cette collection qui s'étendront au monde médiéval au sens large. Pour en savoir plus sur cette série, consultez Le livre des classiques du pingouin, d'Henry Eliot, qui détaille l'histoire de cette collection et répertorie les centaines de livres qui en ont fait partie.


Les croisades

Vers la fin du 11ème siècle, l'Église catholique a commencé à autoriser les expéditions militaires, ou croisades, pour expulser les musulmans &# x201Cinfidels&# x201D de la Terre Sainte. Les croisés, qui portaient des croix rouges sur leurs manteaux pour annoncer leur statut, croyaient que leur service garantirait la rémission de leurs péchés et garantirait qu'ils pourraient passer toute l'éternité au paradis. (Ils ont également reçu des récompenses plus mondaines, telles que la protection papale de leurs biens et la remise de certains types de remboursements de prêts.)

Les croisades ont commencé en 1095, lorsque le pape Urbain a convoqué une armée chrétienne pour se frayer un chemin jusqu'à Jérusalem, et se sont poursuivies par intermittence jusqu'à la fin du XVe siècle. En 1099, les armées chrétiennes ont capturé Jérusalem du contrôle musulman, et des groupes de pèlerins de toute l'Europe occidentale ont commencé à visiter la Terre Sainte. Beaucoup d'entre eux, cependant, ont été volés et tués alors qu'ils traversaient des territoires contrôlés par les musulmans au cours de leur voyage.

Vers 1118, un chevalier français nommé Hugues de Payns a créé un ordre militaire avec huit parents et connaissances qui sont devenus les Templiers, et ils ont gagné le soutien éventuel du pape et la réputation d'être de redoutables combattants. La chute d'Acre en 1291 a marqué la destruction du dernier refuge des croisés en Terre Sainte, et le pape Clément V a dissous les Templiers en 1312.

Personne n'a gagné les croisades en fait, des milliers de personnes des deux côtés ont perdu la vie. Ils ont fait sentir aux catholiques ordinaires de la chrétienté qu'ils avaient un objectif commun, et ils ont inspiré des vagues d'enthousiasme religieux parmi des personnes qui, autrement, auraient pu se sentir aliénées de l'Église officielle. Ils ont également exposé les croisés à la littérature, la science et la technologie islamiques qui auraient un effet durable sur la vie intellectuelle européenne.


Comment étaient faits les livres au Moyen Âge

Chacun des livres de la période médiévale était écrit à la main, à partir du début jusqu'au moyen âge moyen en parlant de l'Europe, une majorité de livres ont été écrits par des personnes qui étaient dans la sphère de la théologie, les moines, les nonnes et même les prêtres

Les sources écrites sont un outil essentiel pour la recherche historique.

Il nous permet d'étudier et de comparer plusieurs textes afin de développer la validité d'un événement particulier et de façonner une représentation plus précise de l'histoire.

Écritures religieuses à l'époque médiévale

Au moyen-âge, les livres étaient écrits à la main.

La majorité des livres ont été écrits par des personnes qui appartenaient à la sphère de la théologie, comme les moines, les nonnes et les prêtres.

La foi chrétienne était dominante dans toute l'Europe, ce qui a permis d'écrire de nombreuses écritures religieuses.

Un nombre suffisant de moines étaient également présents pendant cette période et ont également pu fournir des connaissances et des idées écrites.

Chaque jour au monastère, les moines s'entraînaient à copier les écritures et à créer de nouvelles copies.

Comme le papyrus matériel sur lequel on écrivait pouvait être facilement détruit, la conservation des copies devenait essentielle.

Écriture Avancements

Vers la fin de l'âge des ténèbres, de plus en plus de personnes ont reçu une éducation scolaire et, par conséquent, les taux d'alphabétisation ont augmenté.

Les scribes professionnels écrivaient et copiaient des textes historiques.

A cette époque, le papyrus avait été remplacé par de la peau animale qui fournissait un matériau solide.

La peau d'animal était plus difficile à obtenir car elle devait être récoltée sur un jeune veau.

Alors que le papyrus était moins cher, la peau d'un animal était beaucoup plus difficile à détruire et, si nécessaire, pouvait être utilisée pour enlever l'encre et réécrire autre chose.


Nos vidéos

Nous avons créé un Patreon pour Medievalists.net car nous souhaitons passer à un modèle davantage financé par la communauté.

Nous visons à être le principal fournisseur de contenu sur tout ce qui est médiéval. Notre site web, podcast et page Youtube propose des actualités et des ressources sur le Moyen Âge. Nous espérons que notre public souhaite nous soutenir afin que nous puissions développer davantage notre podcast, embaucher plus d'écrivains, créer plus de contenu et supprimer la publicité sur nos plateformes. Cela permettra également à nos fans de s'impliquer davantage dans le contenu que nous produisons.


Chacun de ces cinq livres offre un aperçu admirablement clair d'un aspect différent du chevalier médiéval en tant que militaire. Pris ensemble, le tableau qu'ils présentent est assez complet. Chaque volume, qui est illustré par l'auteur et comprend un glossaire utile, est autonome et peut être lu dans n'importe quel ordre. Accessible aux jeunes lecteurs, mais suffisamment substantiel pour l'adulte. Les sujets incluent : Armure, Bataille, Château, Cheval et Armes.

Ce magnifique livre se concentre en grande partie sur l'histoire politique des chevaliers britanniques à travers les guerres en Écosse, la guerre de Cent Ans et la guerre des Roses. Des examens approfondis d'individus, de batailles, de guerres et d'autres aspects de la chevalerie sont mis en évidence par de nombreuses photos d'artefacts, de châteaux, d'effigies et de bannières héraldiques.


S'échapper dans des livres sur le Moyen Âge est mon auto-thérapie

En tant que collégien misérable, j'ai fait ce que n'importe quel enfant de 12 ans ferait : j'ai lu tout ce que j'ai pu trouver sur Jeanne d'Arc et la guerre de Cent Ans. J'étais, je suis assez positif, la seule personne de ma clinique d'infertilité à lire des livres sur la peste noire dans la salle d'attente. Quand j'étais aux prises avec des problèmes de dépression hormonale, j'ai relu le classique de Barbara Tuchman, Un miroir lointain. Et l'hiver dernier, quand une foule de problèmes médicaux étranges m'est tombé sur la tête comme des malédictions virulentes, j'ai lu Un monde éclairé uniquement par le feu et descendit de sérieux terriers de lapins Plantagenet.

Ainsi, lorsque ma mère est décédée subitement cet hiver et que mon monde s'est brisé et s'est fissuré à trop d'endroits pour être compté, je me suis retrouvé à nouveau tourné vers le Moyen Âge. J'ai cherché des choses que je n'avais pas encore lues, des livres qui venaient de sortir ces dernières années. J'ai lu Sylvia Townsend Warner Le coin qui les tenait, une réédition du New York Review Books de son livre sur un couvent anglais pendant et après l'arrivée de la peste noire en Europe. J'ai lu Corps médiévaux par Jack Hartnell, une nouvelle compréhension de la façon dont les gens ordinaires vivaient à l'époque médiévale à travers leur vision de la santé, de la maladie, de la physiologie et du corps. Et j'ai dévoré le charmant roman historique sur un groupe de personnes très différentes sur la route de à Calais, en temps ordinaire, par James Meek. Tous ces livres m'ont ouvert un espace de respiration dans l'histoire, un endroit pour trouver de l'ombre et être à l'écart de ce monde moderne pendant un certain temps.

Je ne connais aucun moyen de le dire sans paraître bizarre, alors je vais juste le dire : je pense que le Moyen Âge est ma forme d'auto-thérapie la plus efficace.

Ne vous méprenez pas, je ne fétichise pas les règles. Je ne l'idéalise pas, cette section chaotique de la chronologie dans laquelle l'ignorance et la superstition se sont heurtées à une érudition sérieuse, dans laquelle l'expansion des échanges culturels a été interrompue régulièrement par des pogroms et la persécution et le meurtre de personnes de couleur et de personnes d'autres confessions. Je suis fascinée mais pas enchantée par un arrêt de l'histoire au cours duquel les femmes pourraient occasionnellement être souveraines ou chevaliers ou papes (peut-être), mais la plupart mouraient souvent en couches, si elles ne mouraient pas d'abord de violence. Non, en tant que parent trop anxieux, je n'ai aucun intérêt particulier à visiter une époque où la plupart des enfants n'ont pas vécu après l'enfance. J'ai même écrit une histoire dans mon livre sur une reine qui s'échappe du Moyen Âge pour préparer un avenir plus prometteur pour sa fille.

Alors, qu'est-ce donc que ce réconfort certain que je reçois en lisant à propos de cette époque lointaine ? Je ne saurais le dire avec certitude, mais je pense que c'est quelque chose à voir avec le petit miracle étrange des gens ordinaires juste… vie, d'une manière plutôt froide à travers tout ce chaos. La première fois que j'ai découvert ce genre de miracle, c'était à l'école primaire, quand j'ai lu le merveilleux Catherine, dite Birdy, par Karen Cushman. Il décrivait la vie d'une fille et de sa famille au XIIIe siècle et ouvrait la possibilité d'une sorte de transmission humaine partagée, à travers les âges. Les gens du Moyen Âge, ils sont comme nous ! Ou reconnaissable, en tout cas. Leurs vies ont été tellement plus courtes et tellement plus violentes et incertaines qu'ils ont traversé des temps turbulents, et pourtant les survivants ont tranquillement ramassé les morceaux par la suite et ont continué. Dans notre propre époque instable, cette image de la résilience de la race humaine est rassurante. Si nous revenions de la peste noire - une maladie qui a tué 50 millions de personnes au 14ème siècle - il semble que nous pourrions revenir de n'importe quoi. Peut-être, il va de soi, que nous pouvons même revenir du changement climatique.

Dans la New York Review of Books, Clair Willis écrit : « Il existe une petite mais très respectable tradition de… romanciers se tournant vers les mondes médiévaux et quasi-médiévaux en temps de crise. L'histoire de la Terre du Milieu de Tolkien, comme la romance arthurienne dans T.H. Blancs Le roi une fois et futur (basé sur Malory Le Morte d'Arthur), a été en grande partie écrit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le roman de Sylvia Townsend Warner se déroule dans un couvent du XIVe siècle dans les Fagnes, Le coin qui les tenait, … a été écrit entre 1941 et 1947, dans le Dorset rural. On peut dire que dans les trois cas, le Moyen Âge a offert un répit face à la « pression de la réalité » contemporaine (comme Wallace Stevens l'a dit en 1942) tout en tenant un miroir face au monde en guerre. »

En tant que personne longtemps obsédée par cette période, la double idée d'évasion et de reconnaissance a beaucoup de sens. À certains égards, l'évasion est facile, parce que tellement dans la période de temps est déformée, inversée, trouble à travers un verre, elle est vue très sombre en effet. Ce n'est pas une coïncidence si les contes de fées avec lesquels j'ai grandi (et qui influencent fortement mon travail maintenant) commencent tous «Il était une fois», bien que beaucoup se situent vaguement quelque part dans cette période de l'histoire. Nous pouvons en savoir beaucoup sur certains événements, personnes et lieux documentés, tout en ayant l'impression de ne rien savoir.

Mais en même temps, nous avons tellement de sources originales (y compris celles de Chaucer Contes de Canterbury, un autre favori) que nous faire sachez que les humains se comportaient, pensaient et aimaient, de la même manière qu'ils le font aujourd'hui. Nous reconnaissons et pouvons attribuer un sens à cette version de l'humanité, même si nous y attachons nos propres envolées. Dans son Gardien Examen de à Calais, en temps ordinaire, Jon Day écrit : « « La fiction historique aborde généralement les visions oniriques du passé de deux manières. Le premier… les pille pour prouver que les choses ont probablement toujours été ce qu'elles sont aujourd'hui. La seconde utilise l'histoire, comme le disait TS Eliot à propos de la « méthode mythique » de James Joyce dans Ulysse, comme une manière de « contrôler, ordonner, donner forme et signification » au moment contemporain.

Pour moi – une personne obsédée par la mort et anxieuse – il y a aussi un sentiment de grand réconfort dans l'idée que la personne moyenne au Moyen Âge pensait probablement à la mortalité, à la maladie, à l'amour et à leur propre héritage tout autant que nous. . L'idée que les gens continueront à vivre, à s'aimer et à se préoccuper de l'avenir longtemps après mon départ a été pour moi l'un des plus grands réconforts en période de détresse. « Les philosophes médiévaux aussi », écrit Hartnell dans Corps médiévaux, « aux prises avec des questions abstraites du monde à venir ». Nous avons tous eu notre livre de la peste noire au moment de la clinique d'infertilité, même les humains de l'histoire.

Et peut-être est-ce là, après tout, le nœud de la chose, la couverture pesante de la lecture du Moyen Âge : nous nous inquiétons de l'avenir jusqu'à notre mort, et un avenir se profile tout de même. Il n'y a pas de meilleur exemple de la consolation ferme et solennelle qui vient d'un livre de méditation sur la permanence et le changement que celui que Warner donne à sa prieure dans Le coin qui les tenait. « Et me voilà, pensa-t-elle, fixée dans la vie religieuse comme un cierge sur une pique. Je consomme, je brûle, éclairant toujours le même coin, toujours assiégé par les mêmes ombres et à la fin je m'éteindrai et une autre bougie sera fixée à ma place.

Et je ne te pardonne pas par Amber Sparks est disponible dès maintenant via Liveright.


Livres vivants pour l'histoire médiévale

Otto of the Silver Hand est une fiction historique qui se déroule au début de l'Europe occidentale. Otto, le personnage principal, est un garçon adorable qui a grandi dans un monastère après la mort de sa mère et la vie barbare de son père. Au retour de son père, Otto est kidnappé pour se venger des actes de son père. Le livre est plein de suspense et très stimulant.

L'épée dans l'arbre est une histoire du roi Arthur qui est assez facile à comprendre pour les élèves du primaire, mais pleine d'intrigue et d'excitation pour garder les enfants plus âgés intéressés. Le personnage principal, Shan, doit aider sa famille à reprendre le château d'un oncle cupide. Le livre est plein d'enthousiasme et s'adresse particulièrement aux garçons.

Leif the Lucky, comme tous les livres d’Aulaire, est un exemple fantastique de biographie et de littérature vivante s'unissant harmonieusement. Dans ce livre, vous en apprendrez non seulement sur Leif Erickson, mais aussi sur son père, la vie viking, l'histoire norvégienne et les premières explorations. J'ai lu ceci avec mes élèves du primaire, mais les élèves plus âgés l'apprécieraient aussi.

Les Aventures de Robin des Bois est une histoire que beaucoup d'entre nous connaissent, mais avez-vous pris le temps de lire l'histoire en entier ? Vous devriez! C'est plein d'aventures, de plans astucieux et d'espoir pour les opprimés. Il y a aussi sa part de violence et d'actes de vengeance, alors soyez prévenus.

Adam of the Road suit les pérégrinations d'Adam, un garçon qui se sépare de son père et de son chien lors d'un long voyage à travers l'Angleterre du XIIIe siècle. Adam rencontre de nombreuses personnes de tous horizons, ce qui vous donne une perspective historique assez complète de la période. Le livre est un peu long, c'est pourquoi nous avons choisi de l'écouter sur CD dans la voiture lors de nos déplacements.

The Door in the Wall est une fiction historique passionnante avec un autre jeune homme comme personnage principal. C'est un fil conducteur assez commun avec cette liste, mais j'aime la façon dont ces jeunes garçons doivent faire face à des situations difficiles qui les obligent à acquérir des traits de caractère importants comme le courage et la persévérance. The Door in the Wall regorge de ces situations alors qu'Adam, un personnage paralysé, surmonte beaucoup d'adversité pendant les guerres écossaises.

Crispin: The Cross of Lead est le premier d'une série de trois livres sur le personnage principal. Crispin est un garçon qui a grandi comme un pauvre paysan dans l'Angleterre du 14ème siècle. Sa vie devient encore pire lorsqu'il est accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, alors il décide de s'enfuir. Sachez que ce livre contient de la violence et des « opportunités » de discuter des sujets de l'athéisme et de l'adultère.

Le trompettiste de Cracovie se déroule en Pologne en 1461 et n'est pas seulement une fiction historique, mais aussi plein de mystère. L'intrigue est assez détaillée, je recommanderais donc de la lire avec des enfants qui sont au moins en 6e année. Nous nous sommes complètement perdus dans ce livre et ses rebondissements. Étant donné que nous apprenons rarement quoi que ce soit sur la Pologne au Moyen Âge, c'était parfait pour une nouvelle perspective sur la période.

Le Monde de Colomb et Fils est ce que j'aime appeler la littérature vivante des manuels. It can be used as a spine when learning about the world during the time of exploration, but is quite fascinating and story-like at the same time. Officially set in the time of the Renaissance and Reformation, this book picks up where the end of the Middle Ages leaves off.

The Prince And The Pauper is another tale that is quite familiar to most of us as a simple fairy tale, but I encourage you to read the full-length version to learn all the ins and outs of the time period surrounding Henry VIII and the Tudors. It’s full of all the adventure a “character switch” story should have as a prince and a pauper unintentionally begin to live the life of the other person.


Voir la vidéo: Des livres sur le Moyen Âge: de la chevalerie au mythe arthurien (Janvier 2022).