Podcasts sur l'histoire

HMS Myrmidon (1900)

HMS Myrmidon (1900)

HMS Myrmidon (1900)

HMS Myrmidon (1900) était un destroyer de classe B qui a servi dans les eaux méditerranéennes et nationales avant la Première Guerre mondiale et la sixième flottille de destroyers, faisant partie de la patrouille de Douvres, pendant la Première Guerre mondiale. Il a été coulé dans une collision dans le canal le 26 mars 1917.

Les premiers noueurs Palmer 30 avaient quatre chaudières, les deux du milieu alimentant un seul entonnoir, mais cela a changé dans le programme de 1897-8, les quatre chaudières ayant leur propre entonnoir. Les deux entonnoirs du milieu étaient placés à proximité l'un de l'autre, dans la même zone que l'entonnoir fusionné d'origine. Le nouveau tracé a été retenu dans le programme de 1898-9.

Carrière d'avant-guerre

Les Myrmidon a été commandé dans le cadre du supplément de juillet 1898 au programme de construction navale de 1898-99.

Les Myrmidon a été mis en chantier le 23 octobre 1899 et lancé à Jarrow le samedi 26 mai 1900, le quatorzième destroyer lancé au chantier naval de Palmer. À l'époque, elle était décrite comme ayant un déplacement de 316 t, un peu en dessous de son poids réel. Elle était parrainée par Miss Florence P McLaren, fille du président de Palmers.

Les Myrmidon a été accepté dans la Royal Navy en mai 1901.

Entre 1901 et 1905, le Myrmidon faisait partie de la flottille de destroyers méditerranéens. C'est là que de nombreuses tactiques de destroyers ultérieurs ont été élaborées, car la taille du théâtre et le nombre limité de bases d'attache signifiaient que les destroyers devaient opérer avec la flotte principale.

Les Myrmidon participa aux manœuvres combinées Méditerranée, Manche et escadron de croisières qui prirent part en Méditerranée à l'automne 1902, et visaient à tester les problèmes de conduite d'un blocage rapproché d'une flotte ennemie au port. Il était l'un des sept destroyers de la flotte B, l'une des deux flottes de blocus.

Le 1er octobre, la première nuit du blocus, le Myrmidon et le Chamois attaqué deux destroyers de X Fleet, les ayant pris pour des torpilleurs. À l'époque, ils prétendaient les avoir désactivés, mais les règles de la manœuvre n'étaient pas très bien pensées. Les arbitres n'ont pas rendu leur jugement sur les actions individuelles avant la fin de l'événement. Ils ont ensuite jugé le Chamois avoir été assommé plus tôt dans la journée, et le Myrmidon d'avoir opéré seul contre des forces supérieures, et donc d'avoir été assommé. Comme cela n'était pas connu à l'époque, le Myrmidon a continué à participer aux exercices, et plus tard a été induit en erreur par une utilisation intelligente de fausses lumières sur une partie de X Fleet. Cependant, un échec de communication signifiait que le faux rapport n'était pas parvenu au commandant de la flotte.

En mars 1903, elle dut prendre le destroyer HMS Chamois sous remorque.

Le 30 octobre 1904, un membre de son équipage, le matelot de 2e classe Samual Sparkes, s'est noyé alors que le navire était à Malte.

En 1906, il faisait partie de la 1ère flottille de destroyers de la Channel Fleet, alors la partie la plus importante de la flotte nationale.

En 1907-1909, il faisait partie des 2e ou 4e flottilles de destroyers, attaché à la Home Fleet et opérant avec un équipage complet.

En 1911-12, il faisait partie de la 4e flottille de destroyers à Portsmouth, rattachée à la 3e division de la Home Fleet. Cela contenait les cuirassés plus anciens, et ses destroyers n'étaient que partiellement équipés. Cela a marqué le point où le Myrmidon n'était plus considéré comme un navire de guerre de première ligne.

À partir de mai 1912, il faisait partie de la sixième flottille de destroyers à Portsmouth, l'une des flottilles de patrouille, servant à nouveau avec un effectif réduit.

En juillet 1914, il faisait partie de la sixième flottille de patrouille à Portsmouth, qui faisait partie de la deuxième flotte de la Home Fleet.

Première Guerre mondiale

A partir d'août 1914, le Myrmidon servi avec la patrouille de Douvres (sixième flottille de destroyers).

Le 23 octobre 1914, il opérait au large des côtes belges en soutien aux armées alliées lorsqu'il déclara avoir été attaqué par des sous-marins allemands.

En novembre 1914, le Mymidon était toujours avec la sixième flottille, mais il était en réparation depuis l'après-midi du 27 octobre.

En janvier 1915, il faisait partie de la sixième flottille de destroyers, l'une des flottilles de patrouille.

En juin 1915, il faisait partie de la sixième flottille de destroyers, basée à Douvres.

Début janvier 1916, il subissait à nouveau des réparations, bien qu'elles devaient être terminées le 13 janvier.

En octobre 1916, il était l'un des vingt-cinq destroyers de la sixième flottille de destroyers de la patrouille de Douvres, qui comprenait désormais un grand nombre de destroyers de classe Tribal.

Le 26 octobre 1916, au début de la bataille du détroit de Douvres (un raid allemand réussi sur le barrage de Douvres), le Myrmidon était l'un des huit destroyers britanniques et un chef de destroyer qui se trouvaient à Dunkerque. Les Myrmidon était l'une des cinq qui y étaient déjà basées, car Dunkerque était une base utilisée régulièrement par la patrouille de Douvres.

Les Mymidon a reçu un honneur de bataille pour les opérations au large de la côte belge en 1914-1916.

En janvier 1917, il était l'un des vingt destroyers actifs de la sixième flottille de destroyers, bien que douze autres fussent loin de Douvres en cours de radoub.

Du 1er au 3 janvier 1917, le Myrmidon aidé à la récupération de SS Sussex. En juillet 1918, son équipage a reçu de l'argent de sauvetage naval pour ses efforts, bien qu'à ce moment-là, le Myrmidon avait été perdu.

Les Myrmidon a été coulé dans une collision avec le SS Hamborn dans la Manche le 26 mars 1917. Un seul de ses membres d'équipage a été tué dans l'incident.

Déplacement (standard)

370t

Déplacement (chargé)

420t

Vitesse de pointe

Deux moteurs à triple expansion
Quatre chaudières à tubes d'eau Reed
30 nœuds

Moteur

6 200ihp

Varier

Longueur

220,25 pieds oa
215 pieds par personne

Largeur

20,75 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

Posé

23 octobre 1899

Lancé

26 mai 1900

Complété

Mai 1901

Collision

1917

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale