Podcasts sur l'histoire

25 mars 2017 Jour 65 de la première année - Histoire

25 mars 2017 Jour 65 de la première année - Histoire


Faits sur l'AVC

Trouvez des faits et des statistiques sur les accidents vasculaires cérébraux aux États-Unis.

Statistiques d'AVC

  • En 2018, 1 décès sur 6 d'une maladie cardiovasculaire était due à un accident vasculaire cérébral. 1
  • Quelqu'un aux États-Unis a un accident vasculaire cérébral tous les 40 secondes. Tous 4 minutes, quelqu'un meurt d'un accident vasculaire cérébral. 2
  • Chaque année, plus de 795 000 personnes aux États-Unis ont un accident vasculaire cérébral. Environ 610 000 d'entre eux sont des premiers ou de nouveaux AVC. 2
  • Environ 185 000 coups et mdashprès de 1 sur 4&mdashare dans les personnes qui ont déjà eu un accident vasculaire cérébral. 2
  • Sur 87% de tous les accidents vasculaires cérébraux sont des accidents vasculaires cérébraux ischémiques, dans lesquels le flux sanguin vers le cerveau est bloqué. 2
  • Les coûts liés aux accidents vasculaires cérébraux aux États-Unis ont atteint près de 46 milliards de dollars entre 2014 et 2015. 2 Ce total comprend le coût des services de santé, les médicaments pour traiter les AVC et les jours de travail manqués.
  • L'AVC est l'une des principales causes d'invalidité grave à long terme. 2 L'AVC réduit la mobilité chez plus de la moitié des survivants d'un AVC âgés de 65 ans et plus. 2

Statistiques d'AVC par race et ethnie

  • L'AVC est l'une des principales causes de décès chez les Américains, mais le risque d'AVC varie selon la race et l'origine ethnique.
  • Le risque d'avoir un premier AVC est presque deux fois aussi élevé pour les Noirs que pour les Blancs 2 , et les Noirs ont le taux de décès par accident vasculaire cérébral le plus élevé. 1
  • Bien que les taux de mortalité par accident vasculaire cérébral aient diminué pendant des décennies parmi toutes les races/ethnies, les Hispaniques ont connu une augmentation des taux de mortalité depuis 2013. 1

Le risque d'AVC varie selon l'âge

  • Le risque d'AVC augmente avec l'âge, mais les AVC peuvent survenir à tout âge.
  • En 2009, 34% des personnes hospitalisées pour un AVC étaient moins de 65 ans. 3

Une action précoce est importante pour l'AVC

Connaissez les signes avant-coureurs et les symptômes d'un AVC afin de pouvoir agir rapidement si vous ou quelqu'un que vous connaissez pourriez subir un AVC. Les chances de survie sont plus grandes lorsque le traitement d'urgence commence rapidement.

  • Dans une enquête, la plupart des répondants&mdash93%&mdash ont reconnu un engourdissement soudain d'un côté comme un symptôme d'AVC. Seul 38% étaient au courant de tous les symptômes majeurs et savaient appeler le 9-1-1 lorsque quelqu'un avait un accident vasculaire cérébral. 4
  • Les patients qui arrivent aux urgences dans les 3 heures suivant leurs premiers symptômes ont souvent moins d'incapacité 3 mois après un AVC que ceux qui ont reçu des soins différés. 4

Les Américains à risque d'AVC

L'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, le tabagisme, l'obésité et le diabète sont les principales causes d'AVC. 1 adulte américain sur 3 a au moins une de ces conditions ou habitudes. 2


J'aurai 65 ans dans quelques mois. Quand dois-je m'inscrire à Medicare ?

En espagnol | Si vous recevez déjà des prestations de sécurité sociale, la sécurité sociale vous inscrire automatiquement à Medicare Part A et Part B - bien que vous puissiez refuser l'inscription à la partie B si vous le souhaitez. Sinon, vous devez faire une demande d'assurance-maladie. Le meilleur moment pour le faire dépend entièrement de votre propre situation. En gros, il y a deux options :

Pendant votre période d'inscription initiale (IEP)

Cela dure sept mois, dont le quatrième est le mois au cours duquel vous atteignez 65 ans. Par exemple, si votre 65e anniversaire est en juin, votre IEP commence le 1er mars et se termine le 30 septembre. (Exception : si votre anniversaire tombe le le premier jour du mois, l'ensemble de l'IEP avance d'un mois. Par exemple, si votre anniversaire est le 1er juin, votre IEP commence le 1er février et se termine le 31 août.)

Pour éviter les pénalités de retard et la couverture retardée, vous devez vous inscrire à Medicare pendant votre IEP dans les circonstances suivantes :

  • Vous n'avez pas d'autre assurance maladie
  • Vous avez une assurance maladie que vous avez achetée vous-même (non fournie par un employeur)
  • Vous avez des prestations de retraite d'un ancien employeur (le vôtre ou celui de votre conjoint)
  • Vous avez une couverture COBRA qui prolonge l'assurance que vous ou votre conjoint avez reçue d'un employeur pendant que vous travaillez
  • Vous bénéficiez des prestations des anciens combattants du système de santé du ministère des Anciens Combattants (VA) (mais aucune assurance fournie par un employeur actuel)
  • Vous êtes dans une relation conjugale non conjugale avec une personne du même sexe ou du sexe opposé et vous êtes couvert par l'assurance de son employeur

Si vous vous inscrivez au cours des trois premiers mois de votre IEP, votre couverture Medicare commence le premier jour du mois de vos 65 ans (ou le premier jour du mois précédent si votre anniversaire tombe le premier jour d'un mois). Si vous souscrivez au cours du quatrième mois, la couverture commence le premier jour du mois suivant. Mais si vous le laissez jusqu'au cinquième, sixième ou septième mois, la couverture sera retardée de deux ou trois mois. Par exemple, si votre anniversaire est en juin et que vous vous inscrivez en septembre (le dernier mois de votre IEP), la couverture ne commencera pas avant le 1er décembre.

Au cours de votre IEP, vous pouvez également vous inscrire à la couverture des médicaments sur ordonnance de Medicare Part D - bien que vous n'ayez peut-être pas besoin de le faire si vous bénéficiez d'une couverture de médicaments « admissible » provenant des prestations de retraite, de COBRA ou de la VA. (« Créditable » signifie que Medicare considère que la couverture est aussi bonne ou meilleure que la partie D.) Vous avez également la possibilité de passer votre couverture de Medicare d'origine (parties A et B) à un plan Medicare Advantage (tel qu'un HMO ou PPO ) pendant votre IEP.

Pendant une période d'inscription spéciale (SEP)

Ce SEP n'est disponible que si vous avez une assurance maladie (au-delà de la fin de votre IEP) auprès d'un employeur pour lequel vous ou votre conjoint travaillez activement. Il vous permet de retarder l'adhésion à la partie B (et d'éviter ses primes mensuelles) jusqu'à la fin de l'emploi ou de la couverture, selon la première éventualité.

Le SEP dure en fait pendant toute la période pendant laquelle vous êtes couvert par votre emploi actuel et jusqu'à huit mois après sa fin. Si vous vous inscrivez à un moment quelconque au cours de cette période, votre couverture Medicare commencera le premier jour du mois suivant et vous ne serez pas redevable de pénalités de retard, quel que soit votre âge au moment de votre inscription finale.

Sachez qu'un IEP l'emporte toujours sur un SEP si les deux se chevauchent. Par exemple, si votre IEP se termine le 31 août et que vous prenez votre retraite à la même date, vous n'aurez pas droit à un SEP. Par conséquent, si vous retardez l'adhésion après le 31 août, vous ne pourrez pas vous inscrire avant la période d'adhésion générale suivante (du 1er janvier au 31 mars) et votre couverture ne commencera pas avant le 1er juillet. presque un an sans couverture. Même si vous vous êtes inscrit au cours des derniers mois de votre IEP, votre couverture serait toujours retardée de deux ou trois mois. Mais, pour continuer cet exemple, si vous avez pris votre retraite le 1er septembre, en vertu des règles du SEP, vous pourriez vous inscrire en août et recevoir Medicare à partir du 1er septembre sans perte de couverture.

Si vous perdez la couverture des médicaments sur ordonnance à la fin du régime de l'employeur, vous pouvez vous inscrire à un régime d'assurance-médicaments Medicare Part D. Vous ne serez pas passible de pénalités de retard si vous vous inscrivez dans les deux mois suivant la perte de la couverture de l'employeur.

Deux autres scénarios d'inscription à Medicare ont des règles différentes.

Si vous habitez en dehors des États-Unis : Si vous vivez en dehors des États-Unis, sans que vous ou votre conjoint ne travailliez, vous avez une décision difficile à prendre. Vous pouvez soit vous inscrire à la partie B et payer ses primes mensuelles, même si vous ne pouvez pas utiliser les services de Medicare à l'étranger - ou vous pouvez attendre pour vous inscrire jusqu'à votre retour aux États-Unis et faire face à des pénalités de retard permanentes et à une couverture retardée. .

Mais si vous ou votre conjoint travaillez et que vous avez une assurance maladie auprès d'un employeur ou êtes couvert par le système de santé national public du pays où vous vivez, vous avez le droit de retarder l'inscription à Medicare jusqu'à la fin de l'emploi. Vous aurez alors droit au même SEP expliqué plus haut dans cette section.

Il existe une autre exception : si vous n'êtes pas entièrement assuré, c'est-à-dire si vous n'avez pas droit aux prestations de la partie A sans payer de primes, vous ne pouvez pas vous inscrire à la partie A ou à la partie B à l'étranger. Vous pouvez vous inscrire dans les trois mois suivant votre retour aux États-Unis pour vivre de façon permanente. Dans cette situation, la couverture commence le premier jour du mois suivant votre adhésion et vous ne risquez pas de pénalités de retard, quel que soit votre âge ou votre durée de résidence à l'étranger.

Sinon, si vous souhaitez vous inscrire à Medicare alors que vous vivez en dehors des États-Unis, vous pouvez vous adresser à l'ambassade ou au consulat américain le plus proche. Le Département d'État dispose d'un annuaire en ligne où vous pouvez trouver les coordonnées des stations diplomatiques américaines dans chaque pays.

L'assurance-médicaments de la partie D comporte des règles différentes. À votre retour pour vivre définitivement aux États-Unis, vous avez droit à une période d'inscription spéciale allant jusqu'à trois mois (si vous avez eu 65 ans à l'étranger) ou jusqu'à deux mois (si vous avez eu 65 ans avant de quitter les États-Unis) pour vous inscrire avec un régime d'assurance-médicaments de la partie D sans risquer de pénalités de retard. La couverture commence le premier jour du mois suivant votre adhésion.

Si vous êtes en prison : Si vous atteignez 65 ans alors que vous vivez en prison ou dans tout autre type d'établissement correctionnel, vous pouvez soit vous inscrire à la partie B pendant votre IEP et payer des primes mensuelles, même si vous ne pouvez pas utiliser les services de Medicare pendant votre incarcération - ou attendre d'être libéré et ensuite faire face à des pénalités de retard permanentes et à une couverture retardée.

De même, si vous êtes emprisonné après 65 ans et déjà inscrit à Medicare, vous devez continuer à payer des primes pour éviter les pénalités à votre sortie.

La couverture des médicaments de la partie D a des règles différentes. À votre libération, vous avez droit à une période d'inscription spéciale pouvant aller jusqu'à trois mois (si vous avez eu 65 ans en prison) ou jusqu'à deux mois (si vous avez eu 65 ans avant d'aller en prison) pour vous inscrire à un régime d'assurance-médicaments de la partie D et éviter les pénalités de retard. La couverture commence le premier jour du mois suivant votre adhésion.


Statistiques de l'utilisateur du zoom clé

Coureurs actifs Lyft
T1 2016 3,5 millions
T2 2016 4,5 millions
T1 2016 5,7 millions
T1 2016 6,6 millions
T1 2017 8,1 millions
T2 2017 9,4 millions
T3 2017 11,4 millions
T4 2017 12,6 millions
T1 2018 14,0 millions
T2 2018 15,5 millions
T3 2018 17,4 millions
T4 2018 18,6 millions
T1 2019 20,5 millions
T2 2019 21,8 millions
T3 2019 22,3 millions
T4 2019 22,9 millions
T1 2020 21,2 millions

Contenu

2001–2004 : Fondation Modifier

En 2001, Elon Musk a conceptualisé Oasis de Mars, un projet pour poser une serre expérimentale miniature et faire pousser des plantes sur Mars. [7] [8] [9] Il a annoncé que le projet serait "le plus loin que la vie ait jamais voyagé" dans une tentative de regagner l'intérêt du public pour l'exploration spatiale et d'augmenter le budget de la NASA. [7] [8] [9] Musk a essayé d'acheter des fusées bon marché de Russie mais est revenu les mains vides après avoir échoué à trouver des fusées à un prix abordable. [10] [11]

Sur le vol de retour, Musk s'est rendu compte qu'il pouvait créer une entreprise capable de construire les fusées abordables dont il avait besoin. [11] En appliquant l'intégration verticale, [10] en utilisant des composants commerciaux bon marché lorsque cela est possible, [11] et en adoptant l'approche modulaire de l'ingénierie logicielle moderne, Musk pensait que SpaceX pourrait réduire considérablement le prix de lancement. [11]

Au début de 2002, Musk a commencé à chercher du personnel pour sa nouvelle entreprise spatiale, qui s'appellera bientôt SpaceX. Musk a approché l'ingénieur des fusées Tom Mueller (plus tard CTO de la propulsion de SpaceX) et l'a invité à devenir son partenaire commercial. Mueller a accepté de travailler pour Musk, et ainsi SpaceX est né. [12] SpaceX avait d'abord son siège social dans un entrepôt à El Segundo, en Californie. En novembre 2005, l'entreprise comptait 160 employés. [13] Musk a personnellement interviewé et approuvé tous les premiers employés de SpaceX, allant même jusqu'à convaincre Larry Page de transférer un employé de Google de San Francisco à Los Angeles afin que le conjoint de l'employé, une potentielle embauche de SpaceX, prenne le poste. [14]

Musk a déclaré que l'un de ses objectifs avec SpaceX est de réduire les coûts et d'améliorer la fiabilité de l'accès à l'espace, finalement par un facteur dix. [15]

2005-2009 : Falcon 1 et premiers lancements orbitaux Modifier

SpaceX a développé son premier lanceur orbital, le Falcon 1, avec un financement privé. [16] [17] Le Falcon 1 était un lanceur à petit portance à deux étages en orbite. Le coût total de développement de Falcon 1 était d'environ 90 millions de dollars US [18] à 100 millions de dollars US. [19]

En 2005, SpaceX a annoncé son intention de poursuivre un programme spatial commercial évalué par l'homme jusqu'à la fin de la décennie, un programme qui deviendrait plus tard le vaisseau spatial Dragon. [20] En 2006, la NASA a annoncé que la compagnie était l'une des deux sélectionnées pour fournir des contrats de démonstration de réapprovisionnement d'équipage et de fret à l'ISS dans le cadre du programme COTS. [21]

Les deux premiers lancements Falcon 1 ont été achetés par le département américain de la Défense dans le cadre d'un programme qui évalue les nouveaux lanceurs américains adaptés à une utilisation par la DARPA. [17] [22] [23] Les trois premiers lancements de la fusée, entre 2006 et 2008, ont tous abouti à des échecs. Ces échecs ont presque mis fin à l'entreprise car Musk avait planifié et financé les coûts de trois lancements Tesla, SolarCity et Musk personnellement étaient tous presque en faillite en même temps [24] Musk se serait « réveillé de cauchemars, criant et en douleur physique" à cause du stress. [25]

Cependant, les choses ont commencé à changer lorsque le premier lancement réussi a été réalisé peu de temps après avec la quatrième tentative le 28 septembre 2008. Musk a partagé ses 30 millions de dollars restants entre SpaceX et Tesla, et la NASA a attribué le premier contrat de services de réapprovisionnement commercial (CRS) à SpaceX. en décembre, économisant ainsi financièrement l'entreprise. [26] Sur la base de ces facteurs et des autres opérations commerciales qu'ils ont permises, le Falcon 1 a été retiré peu de temps après son deuxième et cinquième lancement réussi en juillet 2009, ce qui a permis à SpaceX de concentrer les ressources de l'entreprise sur le développement d'une plus grande fusée orbitale. , le Falcon 9. [27] Gwynne Shotwell a également été promue présidente de la société à cette époque, pour son rôle dans la négociation réussie du contrat CRS avec la NASA. [28]

2010-2012 : contrats Falcon 9, Dragon et NASA Modifier

SpaceX avait initialement prévu de suivre son lanceur léger Falcon 1 avec un véhicule de capacité intermédiaire, le Falcon 5. [29] SpaceX a plutôt décidé en 2005 de procéder au développement du Falcon 9, un véhicule de levage réutilisable plus lourd. Le développement du Falcon 9 a été accéléré par la NASA, qui s'est engagée à acheter plusieurs vols commerciaux si des capacités spécifiques étaient démontrées. Cela a commencé avec les capitaux d'amorçage du programme Commercial Orbital Transportation Services (COTS) en 2006. [30] L'attribution globale du contrat s'élevait à 278 millions de dollars américains pour financer le développement du vaisseau spatial Dragon, Falcon 9, et les lancements de démonstration de Falcon 9 avec Dragon. [30] Dans le cadre de ce contrat, le Falcon 9 a été lancé pour la première fois en juin 2010 avec l'unité de qualification de vaisseau spatial Dragon, en utilisant une maquette du vaisseau spatial Dragon. Le premier vaisseau spatial Dragon opérationnel a été lancé en décembre 2010 à bord du vol de démonstration COTS 1, le deuxième vol du Falcon 9, et est revenu en toute sécurité sur Terre après deux orbites, remplissant tous ses objectifs de mission. [31] En décembre 2010, la chaîne de production SpaceX fabriquait un Falcon 9 et un Dragon tous les trois mois. [32]

En avril 2011 l'ISS. [33] En août 2012, la NASA a attribué à SpaceX un accord Space Act (SAA) ferme et à prix fixe dans le but de produire une conception détaillée de l'ensemble du système de transport de l'équipage. Ce contrat comprend de nombreuses étapes techniques et de certification clés, un test en vol sans équipage, un test en vol avec équipage et six missions opérationnelles suite à la certification du système. [34]

Début 2012, environ les deux tiers des actions de SpaceX appartenaient à Musk [35] et ses 70 millions d'actions étaient alors estimées à 875 millions de dollars US sur les marchés privés, [36] valorisant SpaceX à 1,3 milliard de dollars US. [37] En mai 2012, avec le lancement de Dragon C2+, Dragon est devenu le premier vaisseau spatial commercial à livrer du fret à la Station spatiale internationale. [38] Après le vol, la valorisation du capital-investissement de la société a presque doublé pour atteindre 2,4 milliards de dollars américains ou 20 dollars américains/action. [39] [40] À cette époque, SpaceX avait fonctionné avec un financement total d'environ 1 milliard de dollars au cours de sa première décennie d'exploitation. Sur ce montant, le capital-investissement a fourni environ 200 millions de dollars, Musk investissant environ 100 millions de dollars et d'autres investisseurs ayant investi environ 100 millions de dollars. [41]

Le programme de test de réutilisation active de SpaceX a commencé fin 2012 avec des tests à basse altitude et à basse vitesse de la technologie d'atterrissage. [42] Les prototypes du Falcon 9 effectuaient des décollages et atterrissages verticaux (VTOL). Les tests à haute vitesse et à haute altitude de la technologie de retour atmosphérique d'appoint ont commencé à la fin de 2013. [42]

2013–2015 : Lancements commerciaux et croissance rapide Modifier

SpaceX a lancé la première mission commerciale pour un client privé en 2013. En 2014, SpaceX a remporté neuf contrats sur les 20 qui étaient ouvertement concurrencés dans le monde. [43] Cette année-là, Arianespace a demandé aux gouvernements européens de fournir des subventions supplémentaires pour faire face à la concurrence de SpaceX. [44] [45] À partir de 2014, les capacités et les prix de SpaceX ont également commencé à affecter le marché du lancement de charges utiles militaires américaines, qui pendant près d'une décennie a été dominé par le grand fournisseur de lancement américain United Launch Alliance (ULA). [46] Le monopole avait permis aux coûts de lancement du fournisseur américain d'augmenter à plus de 400 millions de dollars au fil des ans. [47]

En janvier 2015, SpaceX a levé 1 milliard de dollars de financement auprès de Google et de Fidelity, en échange de 8,33 % de la société, établissant la valorisation de l'entreprise à environ 12 milliards de dollars. [48] ​​Le même mois, SpaceX a annoncé le développement d'une nouvelle constellation de satellites, appelée Starlink, pour fournir un service Internet haut débit mondial. En juin suivant, la société a demandé au gouvernement fédéral l'autorisation de commencer les tests pour le projet, visant à construire une constellation de 4 425 satellites. [49]

Le Falcon 9 a connu sa première panne majeure fin juin 2015, lorsque la septième mission de ravitaillement de l'ISS, CRS-7, a explosé deux minutes après le début du vol. [50] Le problème a été attribué à une jambe de force en acier défectueuse de 2 pieds de long qui retenait un réservoir d'hélium sous pression, qui s'est libéré en raison de la force de l'accélération. Cela a provoqué une brèche et a permis à de l'hélium haute pression de s'échapper dans le réservoir de propergol basse pression, provoquant la défaillance. [51]

2015-2017 : Jalons de réutilisabilité Modifier

SpaceX a réussi pour la première fois l'atterrissage et la récupération d'une première étape en décembre 2015 avec le Falcon 9 Flight 20. [52] En avril 2016, la société a réussi le premier atterrissage réussi sur le drone du port spatial autonome (ASDS) Bien sûr je t'aime toujours dans l'océan Atlantique. [53] En octobre 2016, à la suite des atterrissages réussis, SpaceX a indiqué qu'il offrait à ses clients une remise de 10 % sur les prix s'ils choisissaient de faire voler leur charge utile sur un premier étage Falcon 9 réutilisé. [54]

Début septembre 2016, un Falcon 9 a explosé lors d'une opération de remplissage d'ergols pour un essai de feu statique de pré-lancement standard. [55] La charge utile, le satellite de communication Amos-6 évalué à 200 millions de dollars américains, a été détruite. [56] L'explosion a été causée par l'oxygène liquide utilisé comme propulseur qui est devenu si froid qu'il s'est solidifié et s'est enflammé avec des récipients à hélium en composite de carbone. [57] Bien que n'étant pas considéré comme un vol infructueux, l'explosion de la fusée a envoyé l'entreprise dans une interruption de lancement de quatre mois pendant qu'elle résolvait ce qui n'allait pas. SpaceX a repris son vol en janvier 2017. [58]

Le 30 mars 2017, SpaceX a lancé un Falcon 9 de retour pour le satellite SES-10. C'était la première fois qu'un relancement d'une fusée orbitale transportant une charge utile retournait dans l'espace. [59] Le premier étage a été récupéré à nouveau, ce qui en fait également le premier atterrissage d'une fusée de classe orbitale réutilisée. [60]

2017-2018 : Premier fournisseur mondial de lancements commerciaux Modifier

En juillet 2017, la Société a levé 350 millions de dollars US pour une valorisation de 21 milliards de dollars US. [61] En 2017, SpaceX a atteint une part de marché mondiale de 45 % pour les contrats de lancement commercial attribués. [62] En mars 2018, SpaceX comptait plus de 100 lancements sur son manifeste représentant environ 12 milliards de dollars de revenus contractuels. [63] Les contrats comprenaient à la fois des clients commerciaux et gouvernementaux (NASA/DOD). [64] Cela a fait de SpaceX le principal fournisseur mondial de lancements commerciaux mesurés par les lancements manifestés. [65]

En 2017, SpaceX a formé une filiale, The Boring Company, [66] et a commencé à travailler pour construire un tunnel d'essai court sur et à côté du siège et de l'installation de fabrication de SpaceX, en utilisant un petit nombre d'employés de SpaceX, [67] qui a été achevé en mai 2018, [68] et ouvert au public en décembre 2018. [69] En 2018, The Boring Company a été scindée en une entité juridique distincte avec 6 % des capitaux propres allant à SpaceX, moins de 10 % aux premiers employés, et le reste des capitaux propres à Elon Musk. [69]

2019-présent: Starship, Starlink et premiers lancements en équipage Modifier

Le 11 janvier 2019, SpaceX a annoncé qu'il licencierait 10 % de ses effectifs afin de contribuer au financement des projets Starship et Starlink. [70] La construction des premiers prototypes et tests pour Starship a commencé début 2019 en Floride et au Texas. Toute la construction et les tests de Starship ont été déplacés vers le nouveau site de lancement de SpaceX South Texas plus tard cette année-là. En mai 2019, SpaceX a également lancé le premier grand lot de 60 satellites Starlink, commençant le déploiement de ce qui deviendrait la plus grande constellation de satellites commerciaux au monde l'année suivante. [71]

SpaceX a levé un total de 1,33 milliard de dollars US de capital sur trois tours de financement en 2019. [72] En mai 2019, la valorisation de SpaceX était passée à 33,3 milliards de dollars US [73] et atteignait 36 ​​milliards de dollars US en mars 2020. [74]

Le 30 mai 2020, SpaceX a lancé avec succès deux astronautes de la NASA (Doug Hurley et Bob Behnken) en orbite sur un vaisseau spatial Crew Dragon pendant Crew Dragon Demo-2, faisant de SpaceX la première entreprise privée à envoyer des astronautes vers la Station spatiale internationale et marquant le premier lancement en équipage du sol américain en 9 ans. [75] [76] La mission lancée depuis le Complexe de lancement 39A du Centre spatial Kennedy (LC-39A) du Centre spatial Kennedy en Floride. [77]

Le 19 août 2020, après un tour de table de 1,9 milliard de dollars, l'une des plus importantes levées de fonds de toute société privée, la valorisation de SpaceX est passée à 46 milliards de dollars. [78] [79] [80] En février 2021, SpaceX a levé 1,61 milliard de dollars US supplémentaires lors d'un tour de table auprès de 99 investisseurs [81] à une valeur par action d'environ 420 $, [80] portant la valorisation de l'entreprise à environ 74 $ US. milliard. Elle a levé un total de plus de 6 milliards de dollars US en financement par actions à ce jour. La phase à forte intensité de capital ces dernières années a principalement consisté à soutenir la mise en service opérationnelle de la constellation de satellites Starlink et le développement et la fabrication du lanceur Starship. [81]

En 2021, SpaceX avait conclu des accords avec Google Cloud Platform et Microsoft Azure pour fournir des services de calcul et de mise en réseau au sol pour Starlink. [82]

Résumé des réalisations Modifier

Les principales réalisations de SpaceX résident dans la réutilisation des lanceurs de classe orbitale et la réduction des coûts dans l'industrie des lancements spatiaux. Le plus notable d'entre eux étant la poursuite des atterrissages et des relances du premier étage de Falcon 9 à la suite d'un programme pluriannuel visant à développer la technologie réutilisable. En mai 2021, SpaceX a utilisé deux boosters de premier étage distincts, B1049 et B1051, neuf et dix fois respectivement. [83] Elon Musk a poursuivi en disant qu'ils continueraient à pousser le leader de la flotte, le B1051, au-delà de l'objectif initial de dix vols. [84] SpaceX est une entreprise spatiale privée dont la plupart de ses réalisations sont le résultat d'efforts de développement autofinancés, non développés par les contrats traditionnels à coût majoré du gouvernement américain. De ce fait, nombre de ses réalisations sont également considérées comme des premières par une entreprise privée.

Liste des réalisations de SpaceX
Date Réussite Voyage en avion
28 septembre 2008 Première fusée entièrement financée par des fonds privés à carburant liquide à atteindre l'orbite. [85] Falcon 1 vol 4
14 juillet 2009 Première fusée à carburant liquide développée par le secteur privé pour mettre un satellite commercial en orbite. RazakSAT sur Falcon 1 vol 5
9 décembre 2010 Première entreprise privée à réussir à lancer, orbiter et récupérer un vaisseau spatial. SpaceX Dragon sur le vol de démonstration SpaceX COTS 1
25 mai 2012 Première entreprise privée à envoyer un vaisseau spatial vers la Station spatiale internationale (ISS). [86] Dragon C2+
22 décembre 2015 Premier atterrissage du premier étage d'une fusée de classe orbitale sur terre. Falcon 9 B1019 sur Orbcomm OG2 M2
8 avril 2016 Premier atterrissage du premier étage d'une fusée de classe orbitale sur une plate-forme océanique. Falcon 9 B1021 sur SpaceX CRS-8
30 mars 2017 Première réutilisation, revol et (second) atterrissage d'un premier étage orbital. [59] Falcon 9 B1021 sur SES-10
30 mars 2017 Premier flyback contrôlé et récupération d'un carénage de charge utile. [87] SES-10
3 juin 2017 Premier revol d'un vaisseau spatial cargo commercial. [88] Dragon C106 sur SpaceX CRS-11
6 février 2018 Premier vaisseau spatial privé lancé en orbite héliocentrique. Tesla Roadster d'Elon Musk en vol d'essai Falcon Heavy
2 mars 2019 Première entreprise privée à envoyer en orbite un vaisseau spatial à dimension humaine. Démonstration du dragon d'équipage-1
3 mars 2019 Première entreprise privée à amarrer de manière autonome un engin spatial à la Station spatiale internationale (ISS).
25 juillet 2019 Premier vol d'un moteur à combustion étagée à plein débit (Raptor). [89] Starhopper
11 novembre 2019 Première réutilisation et revol du carénage de la charge utile. Le carénage provenait de la mission ArabSat-6A en avril 2019. Starlink 2 v1.0
Janvier 2020 Le plus grand opérateur commercial de constellation de satellites au monde. [71] Starlink 3 v1.0
30 mai 2020 Première entreprise privée à envoyer des humains en orbite. [90] Démonstration de dragon d'équipage-2
31 mai 2020 Première entreprise privée à envoyer des humains dans la Station spatiale internationale (ISS). [91]
24 janvier 2021 La plupart des engins spatiaux ont été lancés dans l'espace lors d'une seule mission, avec 143 satellites. [a] [92] Transporter-1 sur Falcon 9
17 juin 2021 Premier lancement d'appoint réutilisé pour une mission de « sécurité nationale ». (Les missions de sécurité nationale n'avaient auparavant utilisé que de nouveaux boosters.) [93] GPS III-05 sur Falcon 9, deuxième vol du booster B1062

Lancer des véhicules Modifier

SpaceX a développé trois lanceurs. Le Falcon 1 à petite portance a été le premier lanceur développé et a été retiré en 2009. Le Falcon 9 à portance moyenne et le Falcon Heavy à portance lourde sont tous deux opérationnels. Le Falcon 1 était une petite fusée capable de placer plusieurs centaines de kilogrammes en orbite terrestre basse. Il a été lancé cinq fois entre 2006 et 2009, dont 2 avec succès. [94] Il a fonctionné comme un premier banc d'essai pour développer des concepts et des composants pour le plus grand Falcon 9. [94] Le Falcon 1 a été la première fusée à carburant liquide financée par des fonds privés à atteindre l'orbite. [85]

Falcon 9 est un lanceur de moyenne portée capable de transporter jusqu'à 22 800 kilogrammes (50 265 lb) en orbite, en concurrence avec les fusées Delta IV et Atlas V, ainsi que d'autres fournisseurs de lancement dans le monde. Il a neuf moteurs Merlin dans sa première étape. La fusée Falcon 9 v1.0 a atteint l'orbite avec succès lors de sa première tentative le 4 juin 2010. Son troisième vol, COTS Demo Flight 2, lancé le 22 mai 2012, a été le premier vaisseau spatial commercial à atteindre et à s'arrimer à la Station spatiale internationale ( ISS). [38] Le véhicule a été mis à niveau vers le Falcon 9 v1.1 en 2013, le Falcon 9 Full Thrust en 2015, et enfin vers le Falcon 9 Block 5 en 2018. Le premier étage du Falcon 9 est conçu pour atterrir de manière rétropropulsive, être récupéré et revolé . [95]

Le Falcon Heavy est un lanceur lourd capable de transporter jusqu'à 63 800 kg (140 700 lb) en orbite terrestre basse (LEO) ou 26 700 kg (58 900 lb) en orbite de transfert géosynchrone (GTO). Il utilise trois cœurs de premier étage Falcon 9 légèrement modifiés avec un total de 27 moteurs Merlin 1D. [96] [97] Le Falcon Heavy a effectué avec succès sa mission inaugurale le 6 février 2018, lançant la Tesla Roadster personnelle de Musk en orbite héliocentrique [98]

Le Falcon 9 et le Falcon Heavy sont tous deux certifiés pour effectuer des lancements pour le National Security Space Launch (NSSL). [99] [100] Au 18 juin 2021, le Falcon 9 et le Falcon Heavy ont été lancés 125 fois, résultant en 123 succès de mission complets, un succès partiel, un échec en vol. De plus, un Falcon 9 a connu une défaillance pré-vol avant un essai au feu statique en 2016. [101] [102]

Moteurs de fusée Modifier

Depuis la fondation de SpaceX en 2002, la société a développé plusieurs moteurs de fusée – Merlin, Kestrel et Raptor pour une utilisation dans les lanceurs, Draco pour le système de contrôle de réaction de la série de vaisseaux spatiaux Dragon et SuperDraco pour la capacité d'abandon dans Crew Dragon.

Merlin est une famille de moteurs de fusée qui utilise de l'oxygène liquide (LOX) et des propulseurs RP-1 dans un cycle d'alimentation de générateur de gaz. Merlin a d'abord été utilisé pour propulser le premier étage du Falcon 1, et est maintenant utilisé sur les deux étages des véhicules Falcon 9 et Falcon Heavy. Le moteur Merlin utilise un injecteur à pivot qui offre une capacité d'accélération profonde utilisée lors des atterrissages du Falcon 9. Les propergols sont alimentés par une turbopompe à arbre unique et à double roue.

Kestrel est un moteur de fusée alimenté par pression LOX/RP-1 et a été utilisé comme moteur principal du deuxième étage de la fusée Falcon 1. Il est construit autour de la même architecture de pivot que le moteur Merlin de SpaceX mais n'a pas de turbopompe et n'est alimenté que par la pression du réservoir. Le moteur est refroidi par ablation dans la chambre et le col, et est refroidi par rayonnement sur la tuyère d'échappement. La buse du Kestrel est fabriquée à partir d'un alliage de niobium à haute résistance. [103] [104]

Draco est un moteur-fusée hypergolique à propergol liquide qui utilise du carburant monométhylhydrazine et un oxydant au tétroxyde d'azote. Chaque propulseur Draco génère 400 N (90 lbF) de poussée. [105] Ils sont utilisés sur le système de contrôle de réaction du vaisseau spatial Dragon et Dragon 2. [106]

SuperDraco est un moteur-fusée hypergolique à propergol liquide qui, comme Draco, utilise des propulseurs monométhylhydrazine et tétroxyde d'azote. Huit moteurs SuperDraco offrent une capacité d'échappement au lancement pour le vaisseau spatial Dragon 2 avec équipage lors d'un scénario d'abandon. Chaque moteur SuperDraco produit 73 kN (16 000 lbF) de poussée. Les concepts initiaux du vaisseau spatial Crew Dragon utilisaient les moteurs SuperDraco pour effectuer un atterrissage rétropropulsif sur terre, mais ils ont été abandonnés en 2017 lorsqu'il a été décidé d'effectuer une descente en parachute traditionnelle et un amerrissage en mer. [107]

Raptor est une nouvelle famille de moteurs à cycle de combustion étagés à plein débit alimentés à l'oxygène liquide et au méthane liquide pour alimenter les premier et deuxième étages du système de lancement Starship en cours de développement. [108] Les versions de développement ont été testées fin 2016. [109] Le 3 avril 2019, SpaceX a effectué un test de tir statique au Texas sur son Starhopper véhicule, qui a allumé le moteur alors que le véhicule restait attaché au sol. [110] En 2019, Raptor a volé pour la première fois, propulsant le Starhopper véhicule à une altitude de 20 m (66 pi). [111] SpaceX continue d'effectuer d'autres vols d'essai du véhicule Starship en 2020 et 2021. [112]

Vaisseau spatial Dragon Modifier

SpaceX a développé le vaisseau spatial Dragon pour transporter le fret et l'équipage vers la Station spatiale internationale. La première version de Dragon, utilisée uniquement pour le fret, a été lancée pour la première fois en 2010. [31] Le vaisseau spatial Dragon de deuxième génération actuellement opérationnel, connu sous le nom de Dragon 2, a effectué son premier vol, sans équipage, vers l'ISS début 2019, suivi de un vol en équipage de Dragon 2 en 2020. [113] [75] Dragon 2 est capable de transporter jusqu'à quatre membres d'équipage dans la configuration de la NASA vers une orbite terrestre basse. [114]

On 7 December 2020 SpaceX flew the cargo variant of Dragon 2 to the Space Station for 100th successful Falcon 9 flight. This is the first launch for this redesigned cargo Dragon, and also the first mission for SpaceX's new series of CRS missions under a renewed contract with NASA. [115]

On 27 March 2020 SpaceX revealed the Dragon XL resupply spacecraft to carry pressurized and unpressurized cargo, experiments and other supplies to NASA's planned Lunar Gateway space station under a Gateway Logistics Services (GLS) contract. [116] NASA plans to use Dragon XL to transport sample collection materials, spacesuits and other supplies to be used on the Gateway and on the surface of the Moon. Dragon XL will launch on the Falcon Heavy and will transport more than 5,000 kg (11,000 lb) to the Gateway. Dragon XL will stay at the Gateway for six to twelve months at a time, when research payloads inside and outside the cargo vessel could be operated remotely, even when crews are not present. [117] [118]

Autonomous spaceport drone ships Edit

SpaceX routinely returns the first stage of Falcon 9 and Falcon Heavy rockets after orbital launches. The rocket flights and land to a predetermined landing site using only its own propulsion systems. [119] When propellent margins do not permit a return to launch site (RTLS), rockets return to floating landing platform in the ocean, called autonomous spaceport drone ships (ASDS). [120]

SpaceX also plans to introduce floating launch platforms. These are modified oil rigs to use in the 2020s to provide a sea launch option for their second-generation launch vehicle: the heavy-lift Starship system, consisting of the Super Heavy booster and Starship second stage. SpaceX has purchased two deepwater oil rigs and are refitting them to support Starship launches. [121]

Starship Edit

SpaceX is developing a fully reusable super-heavy lift launch system known as Starship. The Starship system comprises a reusable first stage, called Super Heavy, and the reusable Starship second stage and space vehicle. The system is intended to supersede the company's existing launch vehicle hardware by the early 2020s. [122] [123]

SpaceX initially envisioned a 12-meter-diameter ITS concept in 2016 which was solely aimed at Mars transit and other interplanetary uses. In 2017 SpaceX articulated a smaller 9-meter-diameter vehicle to replace all of SpaceX launch service provider capabilities — Earth-orbit, lunar-orbit, interplanetary missions, and potentially, even intercontinental passenger transport on Earth — but do so on a fully reusable set of vehicles with a markedly lower cost structure. [124] In 2018, the Starship system was redesigned to use stainless steel instead of carbon fiber construction, with the aims of improving performance while drastically decreasing cost. Private passenger Yusaku Maezawa has contracted to fly around the Moon in a Starship vehicle in 2023. [125] The company's long-term vision is the development of technology and resources suitable for human colonization on Mars. [126] [127] [128]

Starlink Edit

Starlink is an internet satellite constellation under development by SpaceX. The Internet service will use 4,425 cross-linked communications satellites in 1,100 km orbits. Owned and operated by SpaceX, the goal of the business is to increase profitability and cash flow, to allow SpaceX to build its Mars colony. [129] Development began in 2015, initial prototype test-flight satellites were launched on the SpaceX Paz satellite mission in 2017. In May 2019 SpaceX launched the first batch of 60 satellites aboard a Falcon 9. [130] By May 2021, SpaceX had launched 1737 Starlink satellites. [131] Initial test operation of the constellation began in late 2020. [132]

In March 2017 SpaceX filed with the Federal Communications Commission plans to field a constellation of an additional 7,518 V-band satellites in non-geosynchronous orbits to provide communications services. [133] In February 2019 SpaceX formed a sibling company, SpaceX Services, Inc., to license the manufacture and deployment of up to 1,000,000 fixed satellite Earth stations that will communicate with its Starlink system. [134] The Federal Communications Commission (FCC) awarded SpaceX with nearly US$900 million worth of federal subsidies to support rural broadband customers through the company's Starlink satellite internet network. SpaceX won subsidies to bring service to customers in 35 U.S. states. [135]

On May 15, 2021 SpaceX and Google collaborated [136] to provide data and cloud services for Starlink Enterprise customers.

Controverses Modifier

The planned large number of Starlink satellites has been criticized by astronomers due to concerns over light pollution, [137] [138] [139] with the brightness of Starlink satellites in both optical and radio wavelengths interfering with scientific observations. [140] In response, SpaceX has implemented several upgrades to Starlink satellites aimed at reducing their brightness during operation. [141] The large number of satellites employed by Starlink also creates long-term dangers of space debris collisions resulting from placing thousands of satellites in orbit. [142] [143]

Other projects Edit

In June 2015 SpaceX announced that they would sponsor a Hyperloop competition, and would build a 1.6 km (0.99 mi) long subscale test track near SpaceX's headquarters for the competitive events. [144] [145] The company has held annual competitions since 2017. [146] [147]

In collaboration with doctors and academic researchers, SpaceX invited all employees to participate in the creation of a COVID-19 antibody-testing program in 2020. As such 4300 employees volunteered to provide blood-samples resulting in a peer-reviewed scientific paper crediting eight SpaceX employees as coauthors and suggesting that a certain level of COVID-19 antibodies may provide lasting protection against the virus. [148] [149]

SpaceX is headquartered in Hawthorne, California, which also serves as its primary manufacturing plant. The company operates a research and major operation in Redmond, Washington, owns a test site in Texas and operates three launch sites, with another under development. SpaceX also operates regional offices in Texas, Virginia, and Washington, D.C. [64] SpaceX was incorporated in the state of Delaware. [150]

Headquarters, manufacturing, and refurbishment facilities Edit

SpaceX Headquarters is located in the Los Angeles suburb of Hawthorne, California. The large three-story facility, originally built by Northrop Corporation to build Boeing 747 fuselages, [151] houses SpaceX's office space, mission control, and, Falcon 9 manufacturing facilities. [152]

The area has one of the largest concentrations of aerospace headquarters, facilities, and/or subsidiaries in the U.S., including Boeing/McDonnell Douglas main satellite building campuses, Aerospace Corp., Raytheon, NASA's Jet Propulsion Laboratory, United States Space Force's Space and Missile Systems Center at Los Angeles Air Force Base, Lockheed Martin, BAE Systems, Northrop Grumman, and AECOM, etc., with a large pool of aerospace engineers and recent college engineering graduates. [151]

SpaceX utilizes a high degree of vertical integration in the production of its rockets and rocket engines. [10] SpaceX builds its rocket engines, rocket stages, spacecraft, principal avionics and all software in-house in their Hawthorne facility, which is unusual for the aerospace industry. Nevertheless, SpaceX still has over 3,000 suppliers, with some 1,100 of those delivering to SpaceX nearly weekly. [153]

Development and test facilities Edit

SpaceX operates its first Rocket Development and Test Facility in McGregor, Texas. All SpaceX rocket engines are tested on rocket test stands, and low-altitude VTVL flight testing of the Falcon 9 Grasshopper v1.0 and F9R Dev1 test vehicles in 2013–2014 were carried out at McGregor. Testing of the much larger Starship prototypes is conducted in the SpaceX South Texas launch site near Brownsville, Texas. [152]

The company purchased the McGregor facilities from Beal Aerospace, where it refitted the largest test stand for Falcon 9 engine testing. SpaceX has made a number of improvements to the facility since purchase and has also extended the acreage by purchasing several pieces of adjacent farmland. The company built a half-acre concrete launch facility in 2012 to support the Grasshopper test flight program. [154] As of October 2012 [update] , the McGregor facility had seven test stands that are operated "18 hours a day, six days a week" [155] and is building more test stands because production is ramping up and the company has a large manifest in the next several years. [156] In addition to routine testing, Dragon capsules (following recovery after an orbital mission), are shipped to McGregor for de-fueling, cleanup, and refurbishment for reuse in future missions. [157]

Launch facilities Edit

SpaceX currently operates three orbital launch sites, at Cape Canaveral Space Force Station, Vandenberg Space Force Base, and Kennedy Space Center, and is under construction on a fourth in Brownsville, Texas. SpaceX has indicated that they see a niche for each of the four orbital facilities and that they have sufficient launch business to fill each pad. [158] The Vandenberg launch site enables highly inclined orbits (66–145°), while Cape Canaveral enables orbits of medium inclination (28.5–51.6°). [159] Before it was retired, all Falcon 1 launches took place at the Ronald Reagan Ballistic Missile Defense Test Site on Omelek Island. [160]

Cape Canaveral Space Force Station Edit

In April 2007 the USAF approved the use of Cape Canaveral Space Launch Complex 40 (SLC-40) by SpaceX. [161] The site has been used from 2010 for Falcon 9 launches, mainly to low Earth and geostationary orbits. SLC-40 is not capable of supporting Falcon Heavy launches. As part of SpaceX's booster reusability program, the former Launch Complex 13 at Cape Canaveral, now renamed Landing Zone 1, has since 2015 been designated for use for Falcon 9 first-stage booster landings. [162]

Vandenberg Space Force Base Edit

Vandenberg Space Launch Complex 4 (SLC-4E) leased in 2011, is used for payloads to polar orbits. The Vandenberg site can launch both Falcon 9 and Falcon Heavy, [163] but cannot launch to low inclination orbits. The neighboring SLC-4W has been converted to Landing Zone 4 since 2015, where SpaceX has successfully landed three Falcon 9 first-stage boosters, the first in October 2018. [164]

Kennedy Space Center Edit

On 14 April 2014, SpaceX signed a 20-year lease for Launch Complex 39A. [165] The pad was subsequently modified to support Falcon 9 and Falcon Heavy launches. SpaceX launched its first crewed mission to the ISS from Launch Pad 39A on 30 May 2020. [166]

Boca Chica, Texas Edit

SpaceX manufactures and flies Starship test vehicles from a facility at Boca Chica, Texas, with future plans to conduct orbital Starship flights in 2021. [167] SpaceX first publicly announced plans for a launch facility near Brownsville, Texas in August 2014. [168] [169] The Federal Aviation Administration (FAA) issued the permit in July 2014. [170] SpaceX broke ground on the new launch facility in 2014 with construction ramping up in the latter half of 2015, [171] with the first suborbital launches from the facility in 2019. [152]

Satellite manufacturing facility Edit

In January 2015 SpaceX announced it would be entering the satellite production business and global satellite internet business. The first satellite facility is a 30,000 sq ft (2,800 m 2 ) office building located in Redmond, Washington. As of January 2017, a second facility in Redmond was acquired with 40,625 sq ft (3,774.2 m 2 ) and has become a research and development laboratory for the satellites. [172] In July 2016, SpaceX acquired an additional 8,000 sq ft (740 m 2 ) creative space in Irvine, California (Orange County) to focus on satellite communications. [173] [174]

SpaceX won demonstration and actual supply contracts from NASA for the International Space Station (ISS) with technology the company developed. SpaceX is also certified for U.S. military launches of Evolved Expendable Launch Vehicle-class (EELV) payloads. With approximately 30 missions on the manifest for 2018 alone, SpaceX represents over US$12 billion under contract. [64]

NASA Edit

COTS Edit

In 2006 NASA announced that SpaceX had won a NASA Commercial Orbital Transportation Services (COTS) Phase 1 contract to demonstrate cargo delivery to the International Space Station (ISS), with a possible contract option for crew transport. [175] Through this contract, designed by NASA to provide "seed money" through Space Act Agreements for developing new capabilities, NASA paid SpaceX US$396 million to develop the cargo configuration of the Dragon spacecraft, while SpaceX self-invested more than US$500 million to develop the Falcon 9 launch vehicle. [176] These Space Act Agreements have been shown to have saved NASA millions of dollars in development costs, making rocket development

4–10 times cheaper than if produced by NASA alone. [177]

In December 2010 the launch of the SpaceX COTS Demo Flight 1 mission, SpaceX became the first private company to successfully launch, orbit and recover a spacecraft. [178] Dragon successfully berthed with the ISS during SpaceX COTS Demo Flight 2 in May 2012, a first for a private spacecraft. [179]

Commercial cargo Edit

Commercial Resupply Services (CRS) are a series of contracts awarded by NASA from 2008 to 2016 for delivery of cargo and supplies to the ISS on commercially operated spacecraft. The first CRS contracts were signed in 2008 and awarded US$1.6 billion to SpaceX for 12 cargo transport missions, covering deliveries to 2016. [180] SpaceX CRS-1, the first of the 12 planned resupply missions, launched in October 2012, achieved orbit, berthed and remained on station for 20 days, before re-entering the atmosphere and splashing down in the Pacific Ocean. [181] CRS missions have flown approximately twice a year to the ISS since then. In 2015, NASA extended the Phase 1 contracts by ordering an additional three resupply flights from SpaceX, and then extended the contract further for a total of twenty cargo missions to the ISS. [182] [180] [183] The final Dragon 1 mission, SpaceX CRS-20, departed the ISS in April 2020, and Dragon was subsequently retired from service. A second phase of contracts was awarded in January 2016 with SpaceX as one of the awardees. SpaceX will fly up to nine additional CRS flights with the upgraded Dragon 2 spacecraft. [184] [185]

In March 2020 NASA contracted SpaceX to develop the Dragon XL spacecraft to send supplies to the Lunar Gateway space station. Dragon XL will be launched on a Falcon Heavy. [186]

Commercial crew Edit

SpaceX is responsible for transportation of NASA astronauts to and from the ISS. The NASA contracts started as part of the Commercial Crew Development (CCDev) program, aimed at developing commercially operated spacecraft capable of delivering astronauts to the ISS. The first contract was awarded to SpaceX in 2011, [187] [188] followed by another in 2012 to continue development and testing of its Dragon 2 spacecraft. [189]

In September 2014 NASA chose SpaceX and Boeing as the two companies that would be funded to develop systems to transport U.S. crews to and from the ISS. [190] SpaceX won US$2.6 billion to complete and certify Dragon 2 by the year 2017. The contracts include at least one crewed flight test with at least one NASA astronaut aboard. Once Crew Dragon achieves NASA certification, the contract requires SpaceX to conduct at least two, and as many as six, crewed missions to the space station. [190] SpaceX completed the first key flight test of its Crew Dragon spacecraft, a Pad Abort Test, in May 2015. [191]

In early 2017 SpaceX was awarded all six missions to the ISS from NASA. [192] In early 2019 SpaceX successfully conducted a full uncrewed test flight of Crew Dragon, which docked to the ISS and then splashed down in the Atlantic Ocean. [193] In January 2020, SpaceX conducted an in-flight abort test, the last test flight before flying crew, in which the Dragon spacecraft fired its launch escape engines in a simulated abort scenario. [194]

On 30 May 2020 the Crew Dragon Demo-2 mission was launched to the International Space Station with NASA astronauts Bob Behnken and Doug Hurley, the first time a crewed vehicle had launched from the U.S. since 2011, and the first commercial crewed launch to the ISS. [195] The Crew-1 mission was successfully launched to the International Space Station on 16 November 2020, with NASA astronauts Michael Hopkins, Victor Glover and Shannon Walker along with JAXA astronaut Soichi Noguchi, [196] all members of the Expedition 64 crew. [197] On 23 April 2021, Crew-2 was launched to the International Space Station with NASA astronauts Shane Kimbrough and K. Megan McArthur, JAXA astronaut Akihiko Hoshide, and ESA astronaut Thomas Pesquet. [198] The Crew-2 mission successfully docked on 24 April 2021. [199]

National defense Edit

In 2005 SpaceX announced that it had been awarded an Indefinite Delivery/Indefinite Quantity (IDIQ) contract, allowing the United States Air Force to purchase up to US$100 million worth of launches from the company. [200] In April 2008, NASA announced that it had awarded an IDIQ Launch Services contract to SpaceX for up to US$1 billion, depending on the number of missions awarded. The contract covers launch services ordered by June 2010, for launches through December 2012. [201] Musk stated in the same 2008 announcement that SpaceX has sold 14 contracts for flights on the various Falcon vehicles. [201] In December 2012, SpaceX announced its first two launch contracts with the United States Department of Defense (DoD). The United States Air Force Space and Missile Systems Center awarded SpaceX two EELV-class missions: Deep Space Climate Observatory (DSCOVR) and Space Test Program 2 (STP-2). DSCOVR was launched on a Falcon 9 launch vehicle in 2015, while STP-2 was launched on a Falcon Heavy on 25 June 2019. [202]

In May 2015 the United States Air Force announced that the Falcon 9 v1.1 was certified for National Security Space Launch (NSSL), which allows SpaceX to contract launch services to the Air Force for any payloads classified under national security. [99] This broke the monopoly held since 2006 by United Launch Alliance (ULA) over the U.S. Air Force launches of classified payloads. [203] In April 2016 the U.S. Air Force awarded the first such national security launch to SpaceX to launch the 2nd GPS 3 satellite for US$82.7 million. [204] This was approximately 40% less than the estimated cost for similar previous missions. [205] SpaceX also launched the 3rd GPS 3 launch on 20 June 2020. [206] In March 2018 SpaceX secured an additional US$290 million contract from the U.S. Air Force to launch another three GPS III satellites. [207]

In 2016 the U.S. National Reconnaissance Office (NRO) purchased launches from SpaceX, with the first taking place on 1 May 2017. [208] In February 2019, SpaceX secured a US$297 million contract from the U.S. Air Force to launch another three national security missions, all slated to launch no earlier than FY 2021. [209]

On 7 August 2020 the U.S. Space Force awarded its National Security Space Launch (NSSL) contracts for the following 5–7 years. SpaceX won a contract for US$316 million for one launch. In addition, SpaceX will handle 40% of the U.S. military's satellite launch requirements over the period. [210]

Space tourism Edit

In February 2020 Space Adventures announced plans to fly private citizens into orbit on Crew Dragon in late 2021 or 2022. The company would launch a Crew Dragon with up to four paying tourists on board, and spend up to five days in a low Earth orbit above the orbit of the International Space Station. [211]

SpaceX's low launch prices, especially for communication satellites flying to geostationary transfer orbit (GTO), have resulted in market pressure on its competitors to lower their own prices. [10] Prior to 2013, the openly competed comsat launch market had been dominated by Arianespace (flying the Ariane 5) and International Launch Services (flying the Proton). [212] With a published price of US$56.5 million per launch to low Earth orbit, Falcon 9 rockets were the cheapest in the industry. [213] European satellite operators are pushing the European Space Agency (ESA) to reduce launch prices of the Ariane 5 and the future Ariane 6 rockets as a result of competition from SpaceX. [214] In 2014 no commercial launches were booked to fly on the Russian Proton rocket. [43]

SpaceX also put an end to the United Launch Alliance (ULA) monopoly of U.S. military payloads when it began to compete for national security launches. In 2015, anticipating a slump in domestic, military, and spy launches, ULA stated that it would go out of business unless it won commercial satellite launch orders. [215] To that end, ULA announced a major restructuring of processes and workforce in order to decrease launch costs by half. [216] [217]

Congressional testimony by SpaceX in 2017 suggested that the NASA Space Act Agreement process of "setting only a high-level requirement for cargo transport to the space station [while] leaving the details to industry" had allowed SpaceX to design and develop the Falcon 9 rocket on its own at a substantially lower cost. According to NASA's own independently verified numbers, SpaceX's total development cost for both the Falcon 1 and Falcon 9 rockets was estimated at approximately US$390 million. In 2011 NASA estimated that it would have cost the agency about US$4 billion to develop a rocket like the Falcon 9 booster based upon NASA's traditional contracting processes, about ten times more. [177]

In May 2020, NASA administrator Jim Bridenstine remarked that thanks to NASA's investments into SpaceX, the United States has 70% of the commercial launch market, a major improvement since 2012 when there were no commercial launches from the country. [218]


March 25, 2017 Day 65 of the First Year - History


President Lyndon Johnson at Cam Ranh Bay, Vietnam, 10/26/1966. Pictured with General William Westmoreland, Lt. General Nguyen Van Thieu, and Prime Minister Nguyen Cao Ky of South Vietnam. Photo: White House Photograph Office. Avec la permission des Archives nationales.



Martin Luther King, with Mathew Ahmann, at the Civil Rights March on Washington, D.C., August 28, 1963. Photo: U.S. Information Agency, Press and Publications Service. Avec la permission des Archives nationales.

Historique de la chronologie


Now in easy to search digital format for your Kindle, Nook, or pdf format. Also comes in paperback, too.

Photo above: Astronaut John Glenn pictured above with President John F. Kennedy looking inside the Mercury Space Capsule in 1962. Courtesy National Archives. Right: Soyuz TMA-7 Spacecraft. Courtesy NASA.

U.S. Timeline - The 1960s

Sponsor this page for $275 per year. Your banner or text ad can fill the space above.
Cliquez sur here to Sponsor the page and how to reserve your ad.

May 1, 1960 - In the Soviet Union, a United States U-2 reconnaissance plane is shot done by Soviet forces, leading to the capture of U.S. pilot Gary Powers and the eventual cancellation of the Paris summit conference. On August 19, Powers is sentenced by the Soviet Union to ten years in prison for espionage. On February 10, 1962 , he would be exchanged for a captured Soviet spy in Berlin.

Buy Chronology

January 3, 1961 - Disputes over the nationalization of United States businesses in Cuba cause the U.S. Government to sever diplomatic and consular relations with the Cuban government.

February 15, 1961 - The entire United States figure skating team is killed in a plane crash near Brussels, Belgium on their journey to the World Championships. Seventy-three people are killed.

April 17, 1961 - The Bay of Pigs invasion of Cuba is repulsed by Cuban forces in an attempt by Cuban exiles under the direction of the United States government to overthrow the regime of Fidel Castro.

December 28, 1961 - The National Park Service extends its lands into the U.S. Virgin Islands when President John F. Kennedy proclaims the Buck Island Reef as a National Monument. The reef includes an underwater nature trail and one of the best marine gardens in the Caribbean Sea.

February 7, 1962 - The first sign of a looming Vietnam conflict emerges when President Kennedy admits that the military advisors already in Vietnam would engage the enemy if fired upon.

February 20, 1962 - Lt. Colonel John Glenn becomes the first U.S. astronaut in orbit in the Friendship 7 Mercury capsule. He would circle the earth three times before returning to earth, remaining aloft for four hours and fifty-five minutes. This flight equalized the space race with the Soviet Union, whose Vostok I flight on April 12, 1961 with Yuri Gagarin had become the first manned spaceflight into orbit one year earlier.

March 21, 1963 - The last twenty-seven prisoners of Alcatraz, the island prison in San Francisco Bay, are ordered removed by Attorney General Robert F. Kennedy, and the federal penitentiary is closed.

June 11, 1963 - A patent for the first manned space capsule, the Mercury, is issued to Maxime A. Faget, Andre J. Meyer, Jr., Robert G. Chilton, William S. Blanchard, Jr., Alan B. Kehlet, Jerome B. Hammack, and Caldwell C. Johnson, Jr.

June 17, 1963 - The Supreme Court of the United States ruled in the case of Abington School District vs. Schempp that laws requiring the recitation of the Lord's Prayer or Bible verses in public schools is unconstitutional. The vote was 8 to 1.

January 9, 1964 - The Panama Canal incident occurs when Panamanian mobs engage United States troops, leading to the death of twenty-one Panama citizens and four U.S. troops.

January 13, 1964 - Beatlemania hits the shores of the United States with the release of I Want to Hold Your Hand, which becomes the Liverpool group's first North American hit. One week later, their first U.S. album Meet the Beatles is released.

February 25, 1964 - 1960 Olympic champion Cassius Clay (Muhammad Ali) wins the World Heavyweight Championship in Boxing from current champ Sonny Liston.

November 3, 1964 - President Lyndon B. Johnson wins his first presidential election with a victory over Barry M. Goldwater from Arizona. Johnson extended the Democratic victory by former running mate John F. Kennedy with a 486 to 52 thrashing of the Republican candidate in the Electoral College and over 15 million surplus in the popular vote.

February 7, 1965 - President Lyndon B. Johnson orders the continuous bombing of North Vietnam below the 20th parallel.

October 15, 1965 - The first public burning of a draft card occurs in protest to the Vietnam War. It is coordinated by the anti-war group of students, National Coordinating Committee to End the War in Vietnam.

Kevlar is developed by Dupont scientist Stephanie Louise Kwolek. She would patent the compound, used extensively in bullet proof vests, in 1966.

June 29, 1966 - United States warplanes begin their bombing raids of Hanoi and Haiphong, North Vietnam. By December of this year, the United States had 385,300 troops stationed in South Vietnam with sixty thousand additional troops offshore and thirty-three thousand in Thailand.

July 1, 1966 - Medicare, the government medical program for citizens over the age of 65, begins.

November 8, 1966 - The first black United States Senator in eighty-five years, Edward Brooke, is elected to Congress. Brooke was the Republican candidate from Massachusetts and former Attorney General of that state.

January 15, 1967 - The first Super Bowl is held in Los Angeles between the Green Bay Packers and the Kansas City Chiefs with Green Bay winning 35-10. Over fifty one million people watch on television.

July 1967 - Black riots plague U.S. cities. In Newark, New Jersey, twenty-six are killed, fifteen hundred injured and one thousand arrested from July 12 to 17. One week later, July 23 to 30, forty are killed, two thousand injured, and five thousand left homeless after rioting in Detroit, known as the 12th Street Riots, decimate a black ghetto. The riots are eventually stopped by over 12,500 Federal troopers and National Guardsmen.

March 31, 1968 - President Johnson announces a slowing to the bombing of North Vietnam, and that he would not seek reelection as president. Peace talks would begin May 10 in Paris all bombing of North Korea halted October 31.

April 4, 1968 - Civil Rights leader Martin Luther King is assassinated in Memphis, Tennessee while standing on a motel balcony by James Earl Ray.

June 5, 1968 - Presidential candidate, the Democratic Senator from New York, Robert F. Kennedy, is shot at a campaign victory celebration in Los Angeles by Sirhan Sirhan, a Jordanian, after primary victories, and dies one day later.

November 5, 1968 - Richard M. Nixon recaptures the White House from the Democratic party with his victory of Hubert H. Humphrey and 3rd Party candidate George Wallace. Nixon captures 301 Electoral College Votes to 191 for Humphrey and 46 for Wallace.

January 12, 1969 - The New York Jets win Super Bowl III over the Baltimore Colts after a bold prediction by quarterback Joe Namath. This is the first victory in the National Football League for a former American Football League team.

January 25, 1969 - Four-party Vietnam war peace talks begin. In April, U.S. troops in the war reached its zenith at 543,400 and would begin their withdrawal on July 8.

July 20, 1969 - The Apollo program completes its mission. Neil Armstrong, United States astronaut, becomes the first man to set foot on the moon four days after launch from Cape Canaveral. His Apollo 11 colleague, Edwin E. Aldrin, Jr. accompanies him.

July 25, 1969 - President Richard M. Nixon announces his new Vietnam policy, declaring the Nixon Doctrine that expected Asian allies to care for their own military defense. This policy, and all Vietnam war policies, would be heavily protested throughout the remainder of the year. On November 15, 1969, more than two hundred and fifty thousand anti-Vietnam war demonstrators marched on Washington, D.C. to peacefully protest the war.

November 20, 1969 - Alcatraz Island, the former prison in San Francisco Bay, is occupied by fourteen American Indians in a long standoff over the issues of Indian causes.


Prevention

The hepatitis B vaccine is the mainstay of hepatitis B prevention. WHO recommends that all infants receive the hepatitis B vaccine as soon as possible after birth, preferably within 24 hours &ndash followed by two or three doses of hepatitis B vaccine at least four weeks apart to complete the series. Timely birth dose is an effective measure to reduce transmission from mother-to-child.

According to latest WHO estimates, the proportion of children under five years of age chronically infected with HBV dropped to just under 1% in 2019 down from around 5% in the pre-vaccine era ranging from the 1980s to the early 2000s.

This marks the achievement of one of the milestone targets to eliminate viral hepatitis in the Sustainable Development Goals ─ to reach under 1% prevalence of HBV infections in children under five years of age by 2020.

In 2019, coverage of 3 doses of the vaccine reached 85% worldwide compared to around 30% in 2000. However, coverage of the hepatitis B vaccine birth dose remains uneven. Global coverage of the HBV birth dose, for example, is 43%, while coverage in the WHO African Region is only 6%. .

The complete vaccine series induces protective antibody levels in more than 95% of infants, children and young adults. Protection lasts at least 20 years and is probably lifelong. Thus, WHO does not recommend booster vaccinations for persons who have completed the 3-dose vaccination schedule.

All children and adolescents younger than 18 years and not previously vaccinated should receive the vaccine if they live in countries where there is low or intermediate endemicity. In those settings it is possible that more people in high-risk groups may acquire the infection and they should also be vaccinated. This includes:

  • people who frequently require blood or blood products, dialysis patients and recipients of solid organ transplantations
  • people in prisons
  • people who inject drugs
  • household and sexual contacts of people with chronic HBV infection
  • people with multiple sexual partners
  • healthcare workers and others who may be exposed to blood and blood products through their work and
  • travellers who have not completed their HBV series, who should be offered the vaccine before leaving for endemic areas.

The vaccine has an excellent record of safety and effectiveness and the proportion of children under five years of age chronically infected with HBV dropped to just under 1% in 2019 down from around 5% in the pre-vaccine era ranging from the 1980s to the early 2000s.

In addition to infant vaccination, including a timely birth dose, WHO recommends the use of antiviral prophylaxis for the prevention of hepatitis B transmission from mother-to-child. Pregnant women with high levels of HBV DNA (viral load) and/or the presence of HBeAG have an elevated risk of transmitting the virus to their child, even among infants who receive the timely birth dose and the complete hepatitis B vaccine series. As such, pregnant women with high HBV DNA levels may be eligible for antiviral prophylaxis during pregnancy to prevent perinatal HBV infection and protect their infants from contracting the disease.

In addition to infant vaccination and prevention of mother-to-child-transmission, implementation of blood safety strategies, including quality-assured screening of all donated blood and blood components used for transfusion, can prevent transmission of HBV. Worldwide, in 2013, 97% of blood donations were screened and quality assured, but gaps persist. Safe injection practices, eliminating unnecessary and unsafe injections, can be effective strategies to protect against HBV transmission. Unsafe injections decreased from 39% in 2000 to 5% in 2010 worldwide. Furthermore, safer sex practices, including minimizing the number of partners and using barrier protective measures (condoms), also protect against transmission.


Où est-ce que Mars viens de?

The first records of the word Mars as the name of a month come from before 1050. It comes from the Latin Mārtius mēnsis, meaning “the month of Mars,” referring to the Roman god of war. The months of January and May are also named after Roman deities.

The ancient Roman calendar originally began with the month we call MarsMars 1 was the first day of the year. Eventually, two additional months—what we now call January and February—were added so that the months would fall during the same seasons each year.

In ancient Rome, Mars marked the start of the military campaign season. However, the word Mars in the sense of walking in a military formation or in some other purposeful way is not actually related to the name of the month. Le mot Mars in the walking sense comes from the Old French marchier, “to tread,” possibly from the Frankish markōn, meaning “to mark or pace”—it’s not based on or related to Mars.

In astrology, the sign Pisces applies to those born between February 19 and Mars 20. The sign Aries applies to those born between Mars 21 and April 19.

Discover more to the story behind the word Mars, by reading our article on the name’s fascinating history.


The Orange County Regional History Center, housed in a historic courthouse in the heart of downtown Orlando, offers four floors of exhibits exploring 12,000 years of Central Florida’s rich heritage. A Smithsonian affiliate, the museum also offers visiting exhibitions and a wide range of programs for families, children, and adults.

START PLANNING

Selections from the vast and varied collections of the Historical Society of Central Florida illustrate Central Florida’s fascinating past.

As an affiliate of the Smithsonian Institution, the History Center presents limited-run exhibitions of great depth and insight.

Convenient parking options include the Central Boulevard garage across from the Orlando Public Library, the History Center’s neighbor.

Welcome Message

Découvrir

Upcoming Events

History in a Glass: Bootleggers Paradise

Lunch & Learn- Latinx arts in Central Florida: Inclusion and Visibility

Andrew Jackson and the Transfer of Florida in 1821

Lunch & Learn: The Legacy of Voter Suppression

Être impliqué

Volunteers play an important role in our efforts to discover, preserve, and present Central Florida’s fascinating history. Join us!

Around the Museum Blog

Designing a Flag for Orange County

Adams’ winning design for the new Orange County flag was announced in a ceremony at the new administration building at noon on June 14, 1985, the 100th anniversary of National Flag Day.

Five Years Since Pulse

Each summer since 2017, the History Center has created an exhibition for the annual remembrance of the Pulse nightclub shooting. This year’s exhibition has been crafted in effort to memorialize the victims and shine a light on the outpouring of love following the events of June 12, 2016.

The Citrus Wizard: Lue Gim Gong

In his most influential innovation, Lue Gim Gong crossed the Hart’s Late Valencia with Mediterranean Sweet varieties to produce an orange that bears his name, a juicy and hardy fruit that could take the cold better than most oranges of the day.

Iconic Fountain Reflects City’s Rich Heritage

The fountain at Lake Eola has become the closest thing Orlando has to an icon, its green bubble a permanent part of the city’s mental landscape, a survivor from the Fabulous Fifties that debuted under Sputnik skies.

Ebsen Dance Revue

Orlando siblings Buddy and Vilma Ebsen make it big as professional dancers and perform in their hometown in May 1940 at Orlando’s City Auditorium.

What our visitors are saying about their experience

I want to thank the staff at the History Center for my daughter’s experience this summer [at camp]. Every staff member has been kind, talented and prepared – and helped nurture my daughter’s love of invention and creation. She deeply enjoyed the program. Merci!

Ximena Cordova Palma

I just have to tell you what a spectacular time our classes had today! The kids talked about it all afternoon, and all of our teachers raved about it! How early is too early to book for next year?

Teacher Judy Lindquist, Andover Elementary School

The exhibits were interesting and well put together. I particularly enjoyed all the information about Florida’s citrus industry. Exhibits focusing on tourism were a close second favorite. Staff was helpful, and we enjoyed the optional audio tour.

Halee Pearl

Great local museum! Took our daughter when she was 3 and she loved it. She asked to go back and at 5 she loved it even more! If you live in central Florida, or are visiting, you really need to check it out!

Joanna Bond

May 9

During the coronavirus pandemic the Bridges outreach team is working overtime to place the homeless population in Newark in housing. Ahmid Hatcher, homeless for three years, rests in the Bridges Outreach van while he waits for transport to the H.E.L.P Center on May 7, 2020 where he will stay off of the streets. (Photo: AMY NEWMAN, NORTHJERSEY.COM/ USA TODAY NETWORK)

There are 1,759 new positive COVID-19 cases, bringing the statewide total to 137,085.

Officials report 166 New Jerseyans died from COVID-19, bringing the total of loss of life to 9,116.

Another sign of encouragement: NJ officials say they no longer need the services of the U.S. Army Corps of Engineers, which spent 45 days expanding the state's hospital capacity by 1,500 beds.


Voir la vidéo: Les Brûlures de lHistoire - Les éléctions présidentielles: 1965 - Mitterrand contre De Gaulle (Décembre 2021).