Podcasts sur l'histoire

Temple de Brihadisvara

Temple de Brihadisvara

Le temple Brihadisvara de Tanjore (également orthographié Thanjavur) en Inde est l'un des nombreux temples hindous spectaculaires construits par les dirigeants de l'empire Chola et inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Histoire du temple de Brihadisvara

Construit de 1003 à 1010 sous le règne de Rajaraja I, le temple de Brihadisvara a été construit en l'honneur de la divinité hindoue Shiva (Siva), qui a eu une vision du temple dans un rêve.

Le temple d'origine aurait été construit autour d'un fossé et était richement décoré. On pense que lors de sa construction, il s'agissait de l'un des bâtiments les plus hauts du monde, mesurant 216 pieds. Le temple est principalement construit en granit, ce qui a dérouté les historiens et les archéologues car il n'y a pas de granit à trouver dans les environs immédiats, ce qui suggère qu'il a dû être importé de beaucoup plus loin.

Sous le temple se trouve un système complexe de passages souterrains qui auraient été utilisés pour empêcher les intrus et permettre à la famille royale de se déplacer entre les bâtiments.

C'est une structure incroyablement ornée et grandiose, principalement en granit, avec des sculptures et des gravures apparemment sans fin relatant la vie de cette divinité ainsi que celle d'autres figures saintes.

Temple de Brihadisvara aujourd'hui

Le temple est le plus beau au lever et au coucher du soleil : la lumière plus douce est fantastique sur le granit couleur miel. Le temple lui-même fait partie d'un groupe de temples connus sous le nom de « Grands temples vivants de Chola » et reste l'un des sites les plus populaires du Tamil Nadu, il est donc très fréquenté.

Cherchez les peintures étonnantes à l'intérieur du temple et certaines des statues remarquables à l'extérieur, dont beaucoup sont les plus grandes du genre en Inde.

Se rendre au temple de Brihadisvara

Le temple est situé juste à l'extérieur de la ville de Thanjavur : il se trouve à environ 20 minutes à pied de la ville, sinon vous trouverez de nombreux chauffeurs de tuktuk prêts à vous emmener.


Connaître les faits intéressants sur le temple Brihadisvara, Tamil Nadu

En Inde du Sud, vous trouverez plusieurs anciens temples dédiés aux dieux hindous. L'un de ces temples dont nous allons parler aujourd'hui est le temple de Brihadisvara. C'est l'un des plus grands temples dédiés au Seigneur Shiva. En plus de cela, le temple est situé à Thanjavur dans le Tamil Nadu.

Le temple représente une architecture dravidienne étonnante et le temple de Brihadisvara est également appelé Dhakshina Meru. Apprenons-en plus sur le temple de Brihadisvara ci-dessous.

Au cours de 850 AD et 1290 AD, Chola était une dynastie dominante et ils ont développé plusieurs temples en Inde du Sud. C'était principalement parce qu'ils avaient de vastes territoires en Inde du Sud.

En parlant de l'histoire du temple de Brihadisvara, la toute première chose que vous devez savoir est que le temple a été construit par Raja Raja Chola I et qu'il a été construit entre 1003 et 1010 après JC. Il y a plusieurs inscriptions sur le temple qui sont en écriture tamoule et Grantha.

Aujourd'hui, le temple est répertorié comme l'un des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO et il est connu sous le nom de Great Living Chola Temples. Il y avait également eu plusieurs tentatives pour réparer le temple dans le passé. Le temple avait été endommagé pendant les guerres avec les dirigeants musulmans, mais les dirigeants de cette époque ont rénové le temple. Il y avait également eu l'ajout de comté au 16ème et 17ème siècle dans le temple. Comme par exemple, les sanctuaires de Kartikeya, Parvati, Nandi et Dakshinamurti ont été ajoutés à la fin du siècle.

Architecture

  • La superficie occupée par le temple est de 44,7 acres et il y a aussi une zone tampon de 23,7 acres. Le complexe est en forme de rectangle et il est divisé en 5 sections différentes.
  • Le visage du temple est à l'est avec un fossé d'eau autour. Le fossé d'eau est maintenant rempli et vous ne pourrez peut-être pas le remarquer du tout. Comme mentionné précédemment, il y a deux portes au temple
  • A l'entrée du temple, il y a une statue de taureau Nandi qui mesure 2 mètres de haut, 6 mètres de haut et 2,5 mètres On sait que la statue de taureau Nandi est faite d'une seule pierre.
  • Il y a des photos de nombreuses divinités dans le temple, mais comme le temple est dédié au Seigneur Shiva, la première chose que vous remarquerez est un Shiva Linga de 3,7 mètres de haut à l'intérieur du temple. On sait également qu'il y a un autre Shiva Linga dans le temple d'une hauteur de 8,7 mètres
  • Il y a deux entrées au temple et la hauteur à laquelle le temple a été construit est de 5 mètres. Les murs extérieurs du temple ont un fossé profond et ils ressemblent aux murs d'un fort.
  • La hauteur totale du temple est de 60,96 mètres et il faut aussi savoir que le temple possède deux mandapas.
  • Le premier mandapa du temple est connu pour être un pilier tandis que le second est la salle de réunion.
  • Il y a aussi un Pradakshina dans le temple qui est fait à l'aide du mur intérieur et extérieur.
  • Outre les informations énumérées ci-dessus, nous savons qu'il y a plusieurs autres statues dans le temple et la plupart d'entre elles mesurent au moins 6 pieds de haut.
  • Il y a des sculptures et des peintures murales tout autour du temple.

Faits intéressants sur le temple Laxmi Narayan

1. L'un des faits les plus intéressants que nous ayons découverts sur le temple est qu'il y a une chambre à l'intérieur du temple qui s'appelle Karuvarai. Il ne sait pas clairement ce qu'il y a à l'intérieur de cette chambre car le seul prêtre est autorisé à entrer dans cette chambre.

2. Auparavant, il y avait un Nandi Bull différent dans le temple qui a été retiré et remplacé par le nouveau. Selon l'une des histoires, le Nandi a continué à grandir et a donc été boulonné au sol pour arrêter la croissance.

3. La structure est massive et a nécessité beaucoup de planification. On sait que chaque détail lié à la construction, aux cérémonies et aux cadeaux reçus a été documenté. Tout cela a été documenté comme une inscription sur les murs du temple.

4. Comme vous le savez peut-être, le temple est fait de granit et c'est l'un des matériaux les plus durs connus de l'homme. À l'heure actuelle, des outils à pointe de diamant sont utilisés pour travailler le granit et c'était sûrement une merveille archéologique de construire le temple à cette époque.

5. On sait également que Vimana a des intérieurs creux et qu'il a été fabriqué à l'aide de matériaux imbriqués. La structure est très stable même lorsqu'elle a été construite sans aucun matériau de liaison

Choses à faire

  • L'un des principaux festivals du temple de Brihadisvara est Mahashivratri. Vous pouvez donc visiter le temple pendant cette période et être témoin du riche patrimoine et de la culture. Les célébrations sont grandioses.
  • Des événements culturels sont également organisés au temple de Brihadisvara au cours de l'année. Le temple de Brihadisvara est un lieu fixe pour les festivals de danse annuels organisés autour de Mahashivratri. Le festival dure 10 jours et c'est quelque chose que vous ne pouvez pas manquer.
  • Vous pouvez explorer l'architecture à l'intérieur et autour du temple si vous prévoyez de visiter le temple de Brihadisvara. Par exemple, vous pouvez visiter Gangaikonda Cholapuram, la bibliothèque Serfoji Saraswati Mahal, le temple Tirunallar Saniswaran, le palais royal de Thanjavur, le fort Vijayanagara, etc.

Le temple est bien desservi par la route et le train, mais vous devez planifier votre visite en fonction de l'heure du temple. Les heures de visite du temple de Brihadisvara sont de 6 h 00 à 12 h 30 et de 16 h 00 à 20 h 30.

Comme le temple est immense, vous auriez besoin de 2 à 3 heures pour effectuer toute la visite du temple. Il est à noter que le temple est ouvert 365 jours par an.

Il n'y a pas de frais d'entrée pour le temple et tout le monde peut visiter le temple avec la bonne foi.

J'espère que les informations sur le grand temple de Brihadisvara vous aideront à comprendre sa signification et la beauté de son architecture moderne mélangée à la mythologie indienne.


Temple de Brihadeeswarar, Thanjavur, Tamil Nadu

Le temple de Brihadisvara ou Brihadeeswarar est l'un de ces brillants de l'art et du style architectural de Chola. Le temple est dédié au dieu le plus vénéré de l'empire Cholas, Lord Shiva. Il y a également d'autres temples dans le complexe de temples dédiés à Lord Vishnu, Lady Shakti et à d'autres dieux de la mythologie hindoue.

Le temple Brihadeeswarar est une grande prouesse architecturale et se présente en trio avec les deux autres. Le temple Brihadeeswarar a été construit par le grand roi Cholas Raja Raja I, entre 1003 et 1010 de notre ère. Les autres trios sont situés au nord-est de Brihadisvara sont Airavatesvara et Gangaikoda Cholapuram. La sculpture du temple et l'architecture sont hors du commun. La tombe imposante du temple principal est la plus haute du sud de l'Inde et est construite en granit autour du sanctuaire sacré du Seigneur Shiva. Le couloir du complexe du temple est long et voûté, suffisamment envoûtant pour faire tomber dans des illusions. Le Seigneur est adoré sous sa forme Nataraj en laiton. La magnanimité pure du temple a indiqué le nom Brihadishwara signifiant Seigneur Massif complétant le style architectural tamoul compétent. Le temple Brihadeeswarar a été désigné comme site du patrimoine mondial de l'UNESCO et un endroit idéal pour découvrir les secrets de la découverte et majestueux de la dernière ère Sangam.


Temple de Brihadisvara : un trésor d'inscriptions culinaires

Crédit photo Karty JazZ Wikimedia Commons

En passant devant les immenses murs de granit et en entrant dans le temple Brihadisvara à Thanjavur (Tamil Nadu, Inde du Sud) par l'entrée à plusieurs étages (gopuram), on est fasciné par l'énormité de cette merveille architecturale.

Construit par l'empereur Rajaraja Chola I en 1010 après JC, au cœur de Thanjavur, se dresse cet imposant et énorme temple dédié à Lord Siva. Des preuves épigraphiques montrent que Rajaraja Chola I a construit ce temple en six ans à partir de sa 19e année de règne et achevé le 275e jour de sa 25e année. Érigé avec plus de 130 000 tonnes de granit, le temple présente la véritable forme de l'architecture dravidienne et reste un témoignage des brillantes réalisations de la dynastie Chola en matière d'architecture, de sculpture, de peinture et d'idoles en bronze exquises qui étaient l'expression d'une grande dévotion. Ce temple millénaire fait désormais partie des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO, ce qui ajoute à sa valeur historique et culturelle exceptionnelle.

Crédit photo Jean-Pierre Dalbera Wikimedia Commons

Le règne de la dynastie impériale Chola a atteint son apogée du IXe au XIIIe siècle après J.-C. Rajaraja Chola I est arrivé au pouvoir en 985 après JC, et sous lui, la dynastie Chola a atteint des sommets jamais atteints auparavant. Il était inégalé dans ses triomphes de guerre (à travers l'Inde et l'Asie du Sud-Est), ses compétences administratives, son mécénat de l'art et de la littérature, et en tant qu'incarnation de la tolérance religieuse. Au cours des trois décennies de son règne (985 A.D.-1014 A.D.), la dynastie Chola s'est imposée comme une puissance formidable.

Au tournant du IXe siècle après J.-C., le shivaïsme (l'une des principales traditions de l'hindouisme) qui vénère Lord Siva en tant qu'être suprême est devenu la religion dominante de l'empire Chola. La théologie Saiva a été renforcée par les rois impériaux Chola et ils ont commandé de nombreux beaux temples de Shiva à travers leur empire dans une architecture de style dravidien. Les innombrables inscriptions sur les murs et les piliers du temple permettent d'avoir un aperçu des pratiques observées dans le temple, y compris les offrandes de nourriture rituelle préparées dans les cuisines du temple.

Peu de temples racontent les histoires de leur passé glorieux comme le fait le temple de Brihadisvara. Les nombreuses inscriptions détaillées en calligraphie élégante sur la structure du temple, certaines aussi longues que 107 paragraphes, donnent un aperçu de l'histoire du temple. Ils révèlent que ce temple a été exclusivement conçu, conçu et géré par Rajaraja Chola I lui-même. Il a également inspiré la famille royale, les officiers et les rois féodaux à participer volontairement aux activités du temple et à faire de généreux cadeaux qui sont également enregistrés dans les inscriptions de ce temple. Sa sœur aînée Kundavai Pirattiyar a fait plusieurs dotations généreuses au temple et y a installé quatre idoles. Le roi avait un grand respect pour sa sœur et seuls ses dons et ses dons étaient inscrits sur les murs du sanctuaire central. Les dons de ses propres reines, rois féodaux et officiers étaient inscrits sur les niches et les piliers.

Crédit photo Richi Choraria – Pexels

Toutes les inscriptions commencent par l'introduction coutumière en sanskrit et en tamoul du roi ou du donateur qui l'a autorisée. Ils décrivent les nombreux dons de terres, d'argent, d'argent, d'or, de pierres précieuses et de bijoux reçus par le temple. Rajaraja Chola I n'a pas seulement doté le temple de capital et d'art, il a également fourni des moyens pour que le temple fonctionne grâce à des revenus garantis. Il a fait don des revenus de plusieurs villages au temple. Il a assigné à de nombreux villages des gardes pour protéger les richesses du temple et a demandé de fournir des hommes pour servir de comptables, de trésoriers et de nettoyeurs.

Les inscriptions décrivent également comment les pièces d'or et l'argent ont été prêtés pour l'éternité aux habitants des villages voisins par le trésor du temple à un taux d'intérêt fixe. Ce qui est le plus impressionnant, c'est que les inscriptions expliquent en détail combien d'intérêts sur les fonds devraient être versés au temple, et sous quelle forme et comment ils devraient être utilisés dans le temple. Les intérêts devaient être versés chaque année au trésor en nature en fournissant du paddy, du lait et du ghee pour les offrandes alimentaires et pour allumer les centaines de lampes du temple.

Inscriptions culinaires
Les inscriptions décrivant les nivedyam (offrandes de nourriture) permettent un aperçu surprenant des aliments cuisinés dans les cuisines des temples et servis à Dieu tous les jours ainsi que lors d'occasions festives. Ces recettes médiévales manquent généralement des instructions spécifiques pour la méthode de préparation que nous considérons comme le contenu essentiel d'une recette. Ces inscriptions détaillées ne mentionnent que la quantité totale de sel, de poivre, de graines de moutarde et de yaourt à utiliser pour toutes les offrandes pour une occasion spécifique, elles ne les ventilent pas par la quantité exacte à utiliser pour chaque plat individuel. Les recettes du temple Chola décrivent les aliments à préparer quotidiennement ainsi que les jours de festival et à quelle heure de la journée, mais elles ne sont pas une illustration parfaite de la façon dont elles doivent être préparées.

Crédit photo Tamizzhpparithi Maari Wikimedia Commons

Nourrir Dieu correctement était très important pour les donateurs, même lorsque les détails des quantités d'ingrédients et du type d'épices utilisées ne l'étaient pas. Les prêtres du temple, en particulier ceux qui préparaient ces offrandes dans les cuisines du temple, devaient connaître les proportions des ingrédients pour les préparer. Cependant, il y a certaines inscriptions où l'on voit un intérêt remarquable de la part des donateurs à spécifier des quantités précises d'ingrédients pour une offre alimentaire particulière telle que « un an et demi sevidu mesure de graines de cumin et un uri mesure de ghee doit être utilisée dans les offrandes quotidiennes données à Dieu ».

Des recettes gravées dans la pierre
La sixième inscription sur le deuxième niveau du mur sud du sanctuaire central du Seigneur Siva, remplissant toute la première section et une partie de la deuxième section, décrit les somptueux cadeaux que Kundavai Pirattiyar a faits à deux des sanctuaires qu'elle a installés dans le complexe du temple.

Divers bijoux incrustés d'or et de pierres précieuses qu'elle a donnés à ces sanctuaires sont décrits en détail dans les paragraphes 1 à 9. Les paragraphes 10 à 13 ainsi que 15 à 17 et 20 décrivent les dépôts d'argent qu'elle a offerts au trésor du temple qui ont ensuite été prêtés à les habitants des villages voisins, et comment ils doivent payer les intérêts en nature. Dans deux cas (paragraphes 18 et 21), l'argent déposé a été prêté à deux individus pour l'achat d'un certain nombre de moutons, dont ils devaient fournir quotidiennement une certaine quantité de ghee pour les lampes à partir du lait.

Les détails des paragraphes 14 et 19 contiennent des instructions spécifiques sur les offrandes de nourriture dans ces deux sanctuaires du complexe du temple. La quantité de divers besoins quotidiens en ingrédients donnés en mesures de paddy, la quantité de paddy requise pour être convertie en riz pour l'offre de tiruvamudu (riz cuit) et la quantité de paddy requise pour se procurer d'autres ingrédients. Il n'est pas clair si le paddy a d'abord été vendu puis utilisé le produit pour acheter ces ingrédients ou s'il s'agissait d'un système de troc consistant à échanger du paddy contre des ingrédients.

Le paragraphe 14 décrit comment financer l'offrande de nourriture dans un sanctuaire que la princesse a installé dans le complexe du temple. Les membres de l'assemblée du village appelé Gandaraditya-chaturvedimangalam à Poygai-nadu, doivent mesurer chaque année cent trente kalam de paddy pour les cinq cent vingt kasu (l'argent) qu'ils ont reçu des fonds que la princesse a déposés dans le trésor du Seigneur, aussi longtemps que la lune et le soleil durent.

Le paragraphe 19 décrit l'offrande de nourriture dans un autre sanctuaire mis en place par la princesse dans le complexe du temple. Les villageois de Kundavai-nallur à Karambai-nadu de Nittavnoda-valanadu, doivent mesurer chaque année cent trente kalam de paddy pour les cinq cent vingt kasu (l'argent) qu'ils ont reçu des fonds que la princesse a déposés dans le trésor du Seigneur, aussi longtemps que la lune et le soleil durent.

Les aliments proposés dans les deux sanctuaires sont exactement les mêmes. Chaque offrande se composait d'une grande variété de plats comme- Tiruvamudu (riz cuit), trois types de kari-amudu (curry de légumes), porikkari-amudu (également connu sous le nom de poriyal. Un plat dans lequel les légumes sont poêlés dans du ghee), le paruppu-amudu (dal) sakkarai-amudu ou sakkarai pongal (riz cuit avec du sucre brut) et le tayir-amudu (riz au yaourt) étaient offerts deux fois par jour dans ces deux sanctuaires. En plus de cela, des offrandes de noix de coco, de bananes mûres, de noix d'arec et de feuilles de bétel embellissaient la pratique tamoule coutumière. Les méthodes de préparation ne sont pas détaillées, mais la quantité de la plupart des ingrédients est spécifiée de manière très détaillée.

Une kuruni et deux nazi de paddy sont nécessaires pour convertir en quatre nazi de vieux riz à utiliser pour le tiruvamudu aux deux heures de la journée, deux nazi de vieux riz utilisé à chaque fois.
Quatre nazi de paddy pour en acheter un azakku de ghee, deux sevidu et moitié utilisé à chaque fois.
Six nazi de paddy à utiliser pour acheter les ingrédients de six sortes de kari-amudu, trois currys préparés à chaque fois.
Une nazi et une uri de paddy pour en acheter un uri de pouls pour paruppu-amudu, un ouzakku utilisé à chaque fois.
Une nazi et une uri de paddy pour l'achat d'un demi palam de sucre brut, un kaisu utilisé à chaque fois.
Deux nazi de paddy pour l'achat de deux sevidu et demi de ghee, pour préparer porikkari-amudu un et un quart sevidu de ghee utilisé à chaque fois.
Trois nazi de paddy pour l'achat de deux vazaippaza-amudu (bananes), un utilisé à chaque fois.
Trois nazi de paddy pour en acheter un nazi de tayir-amudu, un uri utilisé à chaque fois.
Une uri et une drakku de paddy pour l'achat de kadugu (moutarde), de milagu (poivre noir) et d'uppu (sel).
Quatre nazi de paddy pour viragu (bois de chauffage) et un nazi de paddy pour l'achat de huit adaikkay-amudu (noix d'arec), dont quatre utilisées à chaque fois, et pour trente-deux vetrilai-amudu (feuilles de bétel).
Les poids et mesures fréquemment retrouvés dans les inscriptions sont complexes.
Les mesures des liquides et des grains utilisées pendant la période Chola étaient les suivantes :

Une approximation du taux de conversion aux mesures modernes est de 1 nazi équivaut à 1 ¾ tasse.

Ces inscriptions de temples sont aussi essentiellement des artefacts culinaires, authentifiant les goûts du passé. L'étendue des détails dans ces écrits culinaires inscrits prouve que les détails de la préparation des aliments étaient particulièrement importants pour les dévots. Ils se souciaient beaucoup de nourrir les dieux somptueusement comme ils le feraient pour nourrir leurs propres familles. Et cela fait de ces inscriptions un héritage culturel inestimable des pratiques culinaires de l'Inde du Sud médiévale.

Outre ces inscriptions, il existe d'autres inscriptions culinaires au temple de Brihadisvara et dans de nombreux autres temples de toute l'Inde du Sud, dont certaines seront présentées dans des articles à venir.

Ressources
Achaya, K.T. La cuisine indienne : un compagnon historique. Presse de l'Université d'Oxford 1994

Balambal. V. Kundavai - une princesse Chola. Actes du Congrès d'histoire indienne, vol. 39, 1978

Balasubrahmanyam, S.R. Temples de Middle Chola : Rajaraja I à Kulottunga I (985 A.D.-1070 A.D.) Presse orientale d'Amsterdam 1977

Professeur Hultzsch, Eugen Ph.D. Inscriptions de l'Inde du Sud de Rajaraja Chola I, Rajendra Chola et autres (édité et traduit) 1886 et 1903

Iyyar, Jagadisa P.V. Sanctuaires du sud de l'Inde. Services éducatifs asiatiques, Madras 1993

Sastri, K.A. Nilakanta. Une histoire de l'Inde du Sud. Presse de l'Université d'Oxford 1999

Subbarayalu, Y. L'Inde du Sud sous les Cholas. Oxford University Press Inde 2012


Temple de Thanjavur Brihadisvara

Le temple Brihadishvara, également appelé Rajesvara Peruvudaiyar ou temple Brihadeeswarar, est un temple hindou dédié à Shiva situé à Thanjavur, dans le Tamil Nadu, en Inde.

Cet article concerne le temple de Thanjavur. Pour le temple de Gangaikonda Cholapuram, voir Brihadeeswarar Temple, Gangaikonda Cholapuram.
“Rajarajeswaram” redirige ici. Pour le temple de Shiva à Taliparamba, Kerala, voir Rajarajeshwara Temple.
Le temple de Brihadishvara, également appelé Rajarajesvaram ou Peruvudaiyar Kovil, est un temple hindou dédié à Shiva situé à Thanjavur, dans le Tamil Nadu, en Inde. C'est l'un des plus grands temples du sud de l'Inde et un exemple exemplaire d'une architecture tamoule pleinement réalisée. Il s'appelle Dhakshina Meru du sud. Construit par Raja Raja Chola I entre 1003 et 1010 ap. 70 kilomètres (43 mi) et 40 kilomètres (25 mi) à son nord-est respectivement.

Les monuments originaux de ce temple du 11ème siècle ont été construits autour d'un fossé. Il comprenait gopura, le temple principal, sa tour massive, des inscriptions, des fresques et des sculptures principalement liées au shivaïsme, mais aussi aux traditions vaishnvaïsme et shaktisme de l'hindouisme. Le temple a été endommagé dans son histoire et certaines œuvres d'art manquent maintenant. Des mandapam et des monuments supplémentaires ont été ajoutés au cours des siècles qui ont suivi. Le temple se dresse maintenant au milieu de murs fortifiés qui ont été ajoutés après le XVIe siècle.


Contenu

Rajaraja Chola, qui a commandé le temple, l'a appelé Rajarajeshwaram (Rajarājeśwaram), littéralement « le temple du dieu de Rajaraja ». [12] Une inscription ultérieure dans le sanctuaire de Brihannayaki appelle la divinité du temple Periya Udaiya Nayanar, qui semble être la source des noms modernes Brihadisvara et Peruvudaiyar Kovil. [13]

Brihadishwara (IAST : Bṛihádīśvara) est un mot composé sanskrit composé de Brihat qui signifie "grand, grand, élevé, vaste", [14] et Ishvara signifie "seigneur, Shiva, être suprême, suprême atman (âme)". [15] [16] Le nom signifie le "grand seigneur, grand temple de Shiva".

Le temple Brihadeswara est situé dans la ville de Thanjavur, à environ 350 kilomètres (220 mi) au sud-ouest de Chennai. La ville est reliée quotidiennement à d'autres grandes villes par le réseau des chemins de fer indiens, les services de bus du Tamil Nadu et les autoroutes nationales 67, 45C, 226 et 226 Extn. [17] [18] L'aéroport le plus proche avec des services réguliers est l'aéroport international de Tiruchirappalli (IATA : TRZ), à environ 55 kilomètres (34 mi). [19]

La ville et le temple bien qu'à l'intérieur des terres, sont au début du delta de la rivière Cauveri, avec ainsi un accès à la baie du Bengale et à travers elle à l'océan Indien. Avec les temples, le peuple tamoul a réalisé le premier grand réseau d'irrigation au XIe siècle pour l'agriculture, pour la circulation des marchandises et pour contrôler le débit d'eau à travers le centre urbain. [20]

Un éventail de styles de temples hindous a continué à se développer du 5ème au 9ème siècle au cours de l'ère Chalukya comme en témoignent Aihole, Badami et Pattadakal, puis avec l'ère Pallava comme en témoignent Mamallapuram et d'autres monuments. Par la suite, entre 850 et 1280 de notre ère, les Cholas ont émergé comme la dynastie dominante. [2] [21] Au début de la période Chola, l'accent a été mis davantage sur la sécurisation de leurs frontières géopolitiques et moins sur l'architecture. Au 10ème siècle, au sein de l'empire Chola ont émergé des caractéristiques telles que les colonnes aux multiples facettes avec des chapiteaux carrés en saillie. Ceci, déclare George Michell, a marqué le début du nouveau style Chola. [2] [note 1] Ce style de l'Inde du Sud est le plus pleinement réalisé à la fois en échelle et en détail dans le temple de Brihadeshwara construit entre 1003 et 1010 par le roi Chola Rajaraja I. [1] [2]

Agrandissements, rénovations et réparations Modifier

Le temple principal avec ses gopurams date du début du XIe siècle. Le temple a également vu des ajouts, des rénovations et des réparations au cours des 1000 prochaines années. Les raids et les guerres, en particulier entre les sultans musulmans qui contrôlaient Madurai et les rois hindous qui contrôlaient Thanjavur ont causé des dommages. [8] [note 2] Ceux-ci ont été réparés par les dynasties hindoues qui ont repris le contrôle. Dans certains cas, les dirigeants ont tenté de rénover le temple avec des peintures fanées, en commandant de nouvelles peintures murales sur les anciennes. Dans d'autres cas, ils ont parrainé l'ajout de sanctuaires. Les sanctuaires importants de Kartikeya (Murugan), Parvati (Amman) et Nandi datent des 16e et 17e siècles de l'ère Nayaka. [8] [25] De même, le sanctuaire de Dakshinamurti a été construit plus tard. [25] Il a été bien entretenu par les Marathes de Tanjore

Architecture Modifier

Le plan et le développement du temple de Brihadeshvara utilisent les règles de la géométrie axiale et symétrique. [26] Il est classé comme Perunkoil (également appelé Madakkoil), un grand temple construit sur une plate-forme plus élevée d'un monticule naturel ou artificiel. [27] Le complexe du temple est un rectangle qui est presque deux carrés empilés, couvrant 240,79 mètres (790,0 pieds) d'est en ouest et 121,92 mètres (400,0 pieds) du nord au sud. Dans cet espace se trouvent cinq sections principales : le sanctuaire avec l'imposante superstructure (sri vimana), la salle Nandi en face (Nandi-mandapam) et entre celles-ci la salle communautaire principale (mukhamandapam), la grande salle de rassemblement (mahamandapam) et le pavillon qui relie la grande salle au sanctuaire (ardhamandapam). [28]

Le complexe du temple intègre une grande véranda à piliers et couverte (prakara) dans sa cour spacieuse, avec un périmètre d'environ 450 mètres (1 480 pi) pour la circumambulation. À l'extérieur de cette véranda à piliers, il y a deux murs d'enceinte, le mur extérieur étant défensif et ajouté en 1777 CE par les forces coloniales françaises avec des trous de canon avec le temple servant d'arsenal. Ils ont élevé le mur extérieur, isolant la zone du complexe du temple. À son extrémité est se trouve le gopuram principal d'origine ou la passerelle voûtée en berceau. C'est moins de la moitié de la taille du temple principal vimana. Des structures supplémentaires ont été ajoutées au temple d'origine après le XIe siècle, comme un mandapa dans son coin nord-est et des gopurams (passerelles) supplémentaires sur ses périmètres pour permettre aux gens d'entrer et de sortir de plusieurs endroits. [28] [29] Certains des sanctuaires et structures ont été ajoutés pendant l'ère Pandya, Nayaka, Vijayanagara et Maratha, avant le début de l'ère coloniale, et ces constructeurs ont respecté les plans originaux et les règles de symétrie. À l'intérieur de la cour du temple d'origine, avec le sanctuaire principal et Nandi-mandapam se trouvent deux sanctuaires majeurs, l'un pour Kartikeya et pour Parvati. Le complexe possède d'autres sanctuaires plus petits. [28] [30] [31]

Le temple de Brihadisvara a perpétué les traditions des temples hindous de l'Inde du Sud en adoptant des éléments architecturaux et décoratifs, mais son échelle dépassait largement les temples construits avant le XIe siècle. Les architectes et artisans de l'ère Chola ont innové l'expertise pour agrandir et construire, en particulier avec de la pierre lourde et pour accomplir les 63,4 mètres (208 pieds) de haut. vimana. [30] [28]

Le temple fait face à l'est et était autrefois entouré d'un fossé d'eau. Celui-ci a été rempli. L'enceinte fortifiée fait désormais le tour de ce fossé. Les deux murs ont des passerelles ornées appelées gopurams. Ceux-ci sont fabriqués à partir de pierre et d'entablement d'affichage. Les principales portes d'entrée se trouvent du côté est. Le premier s'appelle le Tiruvasal du Keralantakan, ce qui signifie la « porte sacrée du Keralantakan ». Le mot Keralantakan était le nom de famille du roi Rajaraja qui l'a construit. À environ 100 mètres (330 pieds) en avant se trouve le gopuram de la cour intérieure appelé le Tiruvasal Rajarajan. C'est plus décoré que le Tiruvasal du Keralantakan, comme avec son adhishthanam travail en relief racontant des scènes des Puranas et d'autres textes hindous. [28] Le gopuram oriental intérieur mène à une vaste cour, dans laquelle les sanctuaires sont tous signés dans les directions cardinales est-ouest et nord-ouest. Le complexe peut être entré soit sur un axe à travers un gopuram de cinq étages, soit avec un deuxième accès directement à l'immense quadrilatère principal à travers un plus petit gopuram autonome. Le gopuram de l'entrée principale mesure 30 m de haut, plus petit que le vimana. [dix]

Les principaux monuments liés au temple et la grande tour se trouvent au milieu de cette cour. [28] Autour du temple principal dédié à Shiva, se trouvent des sanctuaires plus petits, dont la plupart sont alignés axialement. Ceux-ci sont dédiés à son épouse Parvati, ses fils Subrahmanya et Ganesha, Nandi, Varahi, Karuvur deva (le gourou de Rajaraja Chola), Chandeshvara et Nataraja. [10] Le mandapam Nandi a un taureau assis monolithique faisant face au sanctuaire. Entre eux se trouvent des escaliers menant à un porche à colonnes et à une salle de réunion communautaire, puis un mandapa intérieur se connectant au Pradakshina patha, ou chemin de circumambulation. Le Nandi (taureau) face au mukh-mandapam pèse environ 25 tonnes. [32] Il est fait d'une seule pierre et mesure environ 2 m de haut, 6 m de long et 2,5 m de large. L'image de Nandi est monolithique et est l'une des plus grandes du pays. [33]

Sanctum et le Sri-vimana Modifier

Le sanctuaire est au centre de la place ouest. Il est entouré de murs massifs qui sont divisés en niveaux par des sculptures et des pilastres fortement découpés offrant des baies et des recoins profonds. De chaque côté du sanctuaire se trouve une baie avec iconographie. [34] [26] L'intérieur du sanctuaire abrite une image de la divinité principale, Shiva, sous la forme d'un énorme linga en pierre. Il s'appelle Karuvarai, un mot tamoul qui signifie « chambre de l'utérus ». Cet espace s'appelle garbha griha dans d'autres régions de l'Inde. Seuls les prêtres sont autorisés à entrer dans cette chambre la plus intérieure. [35]

Dans le style Dravida, le sanctuaire prend la forme d'un vimana miniature. Il a la paroi intérieure avec la paroi extérieure créant un chemin autour du sanctuaire pour la circumambulation (pradakshina). L'entrée est très décorée. La chambre intérieure est le sanctum sanctorum, qui abrite le brihad linga. [2]

Le Vimana principal (Shikhara) est une tour massive de 16 étages dont 13 carrés effilés. Il domine le quadrilatère principal. Il se trouve au-dessus d'un carré de 30,18 mètres (99,0 pieds). [34] La tour est minutieusement articulée avec un pilastre, des piliers (une structure surélevée) et des colonnes attachées qui sont placées de manière rythmique couvrant chaque surface du vimana. [36]

Les divinités et les mudras de danse Natya Sastra Modifier

Le temple est dédié à Shiva sous la forme d'un immense linga, sa représentation aniconique abstraite. Il mesure 8,7 m (29 pi) de haut et occupe deux étages du sanctuaire. [3] [9] C'est l'une des plus grandes sculptures monolithiques de linga en Inde. [33]

Sculptures sur le maha-mandapam murs [38]
côté nord côté sud
Bhairava (Shiva) Ganesh
Mahishasuramardini (Durga) Vishnou
Sarasvati Gajalakshmi

Le temple Shaivism célèbre toutes les principales traditions hindoues en incluant les principales divinités de la tradition Vaishnavism et Shaktism dans le grand mandapa du temple principal. The distribution of the deities is generally symmetric, except for the east entrance side which provide for the door and walkway. In addition to the main deities, each side provides for dvarapalas (guardians), and various other sculptures. The vestibule has three stone sculptures that is intricately carved, and mural paintings. [38] The ground floor level sanctum walls have the following sculptures: [38]

  • East wall: Lingodbhava, standing Shiva, Pashupata-murti, plus two dvarapalas flanking the pathway from ardha-mandapam
  • South wall: Bhikshatana, Virabhadra, Dakshinamurti, Kalantaka, Nataraja [note 3] plus two dvarapalas
  • West wall: Harihara (half Shiva, half Vishnu), Lingodbhava, Chandrashekhara without prabhavali, Chandrashekhara with prabhavali, plus two dvarapalas
  • North wall: Ardhanarishvara (half Shiva, half Parvati), Gangadhara without Parvati, Pashupata-murti, Shiva-alingana-murti, plus two dvarapalas

On the second floor, Shiva's Tripurantaka form in different postures is depicted corresponding to these sculptures. Above these floors, the sri-vimana towers above in thirteen storeys (talas). Above these storeys is a single square block of granite weight 80 tons, and 7.77 metres (25.5 ft) side. On top of this block, at its corners are Nandi pairs each about 1.98 metres (6 ft 6 in) by 1.68 metres (5 ft 6 in) in dimension. Above the center of this granite block rises the griva, les sikhara and the finial (stupi) of Tamil Hindu temple architecture. Cette stupi is 3.81 metres (12.5 ft) in height, and was originally covered with gold (no longer). Les sikhara at the top is cupola-shaped and weighs 25 tons. [38] [39] Each storey of this tower is decorated with kutas et salas. The shrinking squares tower architecture of this temple differs from the tower at the Chola temple at Gangaikondasolisvaram, because this is straight in contrast to the latter which is curvilinear. The temple's sri-vimana magnitude has made it a towering landmark for the city. [38] The upper storey corridor wall of the aditala is carved with 81 of the 108 dance karanas – postures of Natya Sastra. This text is the basis of the Bharathanatyam, the classical dance of Tamil Nadu. The 27 unrepresented karanas are blank blocks of stone, and it is unclear why these were not carved. The 81 postures carved suggest the significance of this classical Indian dance form by early 11th century. [9]

The garbhagriha is square and sits on a plinth. This is moulded and 0.5 metres (1 ft 8 in) thick. It consists of upapitham et adhishthanam, respectively 140 cm and 360 cm thick. [9]

Mandapa Edit

The two mandapa, namely maha-mandapa et mukha-mandapa, are square plan structures axially aligned between the sanctum and the Nandi mandapa. Les maha-mandapa has six pillars on each side. [40] This too has artwork. The Vitankar and Rajaraja I bronze are here, but these were added much later. Les maha-mandapa is flanked by two giant stone dvarapalas. It is linked to the mukha-mandapa by stairs. The entrance of the mukha-mandapa also has dvarapalas. With the mandapa are eight small shrines for dikpalas, or guardian deities of each direction such as Agni, Indra, Varuna, Kubera and others. These were installed during the rule of Chola king Rajendra I. [40]

Inscriptions indicate that this area also had other iconography from major Hindu traditions during the Chola era, but these are now missing. The original eight shrines included those for Surya (the sun god), Saptamatrikas (seven mothers), Ganesha, Kartikeya, Jyeshtha, Chandra (the moon god), Chandeshvara and Bhairava. [40] Similarly, in the western wall cella was a massive granite Ganesha built during Rajaraja I era, but who is now found in the tiruch-churru-maligai (southern veranda). Of the Shaktism tradition's seven mothers, only Varahi survives in a broken form. Her remnants are now found in a small modern era brick "Varahi shrine" in the southern side of the courtyard. The original version of the others along with their original Chola shrines are missing. [40]


A brief about Brihadeeswarar Temple

This temple is a perfect illustration of the great heights achieved in the field of architecture by the Chola rulers. It is a homage paid to Lord Shiva and is a display of power of Raja Raja Chola I.

Brihadeeshwar Temple is one of the most beautiful architectural splendors of the country. It is erected amidst the great walls made perhaps in the sixteenth century. Inside the temple, there is a temple tower famous as Vimana among the devotees and tourists. This temple tower has an elevation of 66 meters. Vimana is one of the tallest temple towers on the earth. A rounded apex structure is there in the Brihadeeshwar Temple, which is believed to be constructed out of carving on a single stone only.

There is also located a figurine of a consecrated bull or Nandi at the entry of this Brihadeeshwar Temple, which is approximately thirteen feet in elevation and sixteen feet in length. Remarkably, this idol is made by a single rock carving.

The Brihadeeshwar Temple is edified by using granite, which can be brought from the granite sources near Tiruchirapalli, located roughly 60 kilometer from the western side Thanjavur.

Brihadeeswarar Temple is also widely known by name of 'Big Temple'. This temple completed its 1000 years in the year 2010. This temple is swarmed by tourists all through the year, who visit this place to witness the unsurpassed display of fascinating architecture.


Great Living Chola Temples

The Great Living Chola Temples were built by kings of the Chola Empire, which stretched over all of south India and the neighbouring islands. The site includes three great 11th- and 12th-century Temples: the Brihadisvara Temple at Thanjavur, the Brihadisvara Temple at Gangaikondacholisvaram and the Airavatesvara Temple at Darasuram. The Temple of Gangaikondacholisvaram, built by Rajendra I, was completed in 1035. Its 53-m vimana (sanctum tower) has recessed corners and a graceful upward curving movement, contrasting with the straight and severe tower at Thanjavur. The Airavatesvara temple complex, built by Rajaraja II, at Darasuram features a 24-m vimana and a stone image of Shiva. The temples testify to the brilliant achievements of the Chola in architecture, sculpture, painting and bronze casting.

Description is available under license CC-BY-SA IGO 3.0

Les grands temples vivants Chola

Les grands temples vivants de Chola ont été construits par les rois de l’Empire de Chola qui s’étendait sur l’ensemble de l’Inde méridionale et sur les îles voisines. Le site comprend trois grands temples de Chola des XIe et XIIe siècles : le temple de Brihadisvara de Thanjavur, le temple de Brihadisvara de Gangaikondacholisvaram et le temple d’Airavatesvara de Darasuram. Le temple de Gangaikondacholisvaram, érigé par Rajendra Ier, a été achevé en 1035. Son vimana (tour sanctuaire) de 53 m est caractérisé par des angles disposés en retrait élégamment incurvés vers le haut, contrairement à la stricte et droite tour du temple de Tanjore. Le temple d’Airavatesvara, érigé par Rajaraja II à Darasuram, comporte un vimana de 24 m et une image en pierre de Shiva. Ces temples témoignent des brillantes réalisations de l’ère chola en architecture, peinture, sculpture et statuaire en bronze.

Description is available under license CC-BY-SA IGO 3.0

معابد شولا الكبيرة الحية

شيّد ملوك إمبراطورية شولا التي امتدّت على مجموعة الهند الجنوبية وعلى الجُزر المجاورة معابدَ شولا الكبيرة الحية. ويتضمّن الموقع ثلاثة معابد شولا كبيرة عائدة للقرنين الحادي عشر والثاني عشر: معبد برهاديسفارا في ثانجابور ومعبد برهاديسفارا في كانكايكونداشوليزفارامGangaikondacholisvaram ومعبد إيرافاتيسفارا في داراسورام . أُنجز معبد كانكايكونداشوليزفارام الذي شيّده راجيندرا الأول عام 1035. يتميز برج المعبد الذي يبلغ ارتفاعه 53 متراً بزوايا موزعة بطريقة غائرة معقوفة بلباقة نحو الأعلى خلافاً لبرج معبد تانجور الشيق والمستقيم. أما معبد إيرافاتيسفارا الذي شيّده رجا رجا الثاني، فيتضمّن برجاً يبلغ طوله 24 متراً ورسماً حجرياً للإلهة ِشيفا. وتدلّ هذه المعابد على الإنجازات اللامعة التي حققتها حقبة شولا في مجالات الهندسة والرسم والنحت والتماثيل البرونزية.

source: UNESCO/ERI
Description is available under license CC-BY-SA IGO 3.0

朱罗王朝现存的神庙

source: UNESCO/ERI
Description is available under license CC-BY-SA IGO 3.0

Великие храмы империи Чола

Большой храм Брихадисвара в Танджуре (Танджавуре) был сооружен между 1003 и 1010 гг. во времена правления царя Раджараджа, основателя империи Чола, которая охватывала весь юг Индии и прилегающие острова. Окруженный двумя стенами, имеющими в плане форму квадрата, этот храм (построенный из гранитных блоков и частично из кирпича) увенчан пирамидальной 13-ярусной башней – «виманой», имеющей высоту 61 м, с монолитом-луковкой на вершине. Стены храма богато украшены скульптурой. В 2004 г. в объект наследия были включены еще два храма, также относящиеся к временам империи Чола: Гангайкондачолисварам и Айраватесвара в городе Дарасурам. Храм Гангайкондачолисварам, построенный Раджендрой I, был закончен в 1035 г. Его 53-метровая «вимана» имеет заглубленные углы и грациозные, устремленные вверх изогнутые формы, контрастирующие с прямой и суровой башней в Танджавуре. Шесть пар массивных монолитных статуй «дварапала» охраняют вход, а внутри находятся исключительно красивые предметы из бронзы. Храмовый комплекс Айраватесвара, построенный Раджараджа II в Дарасураме, известен 24-метровой «виманой» и каменной скульптурой Шивы. Храмы являются свидетельством великолепных достижений государства Чола в архитектуре, скульптуре, живописи и бронзовом литье.

source: UNESCO/ERI
Description is available under license CC-BY-SA IGO 3.0

Grandes templos vivientes cholas

Los grandes templos vivientes fueron construidos por los reyes del Imperio de Chola, que llegaron a dominar toda la parte meridional de la India y sus islas adyacentes El sitio comprende tres grandes santuarios cholas de los siglos XI y XII: el Templo de Brihadisvara en Thanjavur, el Templo de Brihadisvara en Gangaikondacholisvaram y el Templo de Airavatesvara en Darasuram. El Templo de Gangaikondacholisvaram, edificado por orden de Rajendra I, fue terminado el año 1035. Las esquinas de su vimana (torre-santuario) de 53 metros de altura están rebajadas, gracias a lo cual el edificio cobra un gracioso movimiento ascensional ondulante que contrasta con las líneas rectas y austeras de la torre del templo de Thanjavur. El conjunto arquitectónico del Templo de Airavatesvara, construido por el rey Rajaraja II en Darasuram, posee un vimana de 24 metros de altura, así como una escultura en piedra de Siva. Los tres templos constituyen un testimonio de los brillantes logros del Imperio Chola en los campos de la arquitectura, la escultura, la pintura y el arte de trabajar el bronce.

source: UNESCO/ERI
Description is available under license CC-BY-SA IGO 3.0

大チョーラ朝寺院群
Great Living Chola tempels

De Great Living Chola tempels werden gebouwd door de koningen van het Chola Rijk, dat zich uitstrekte over Zuid-India en de naburige eilanden. De plek bevat drie grote 11e-en 12e-eeuwse tempels: de Brihadisvara Tempel in Thanjavur, de Brihadisvara Tempel in Gangaikondacholisvaram en de Airavatesvara Tempel in Darasuram. De tempel van Gangaikondacholisvaram, gebouwd door Rajendra I, werd voltooid in 1035 en heeft een 53 meter hoge vimana (heiligdomtoren). Het Airavatesvara tempelcomplex, gebouwd door Rajaraja II, heeft een 24-meter hoge vimana en een stenen beeld van Shiva. De tempels getuigen van de briljante prestaties van de Chola in de architectuur, beeldhouwkunst, schilderkunst en het brons gieten.

  • Anglais
  • français
  • arabe
  • Chinese
  • russe
  • Espanol
  • Japonais
  • néerlandais
Outstanding Universal Value

Brief synthesis

The great Cholas established a powerful monarchy in the 9th CE at Thanjavur and in its surroundings. They enjoyed a long, eventful rule lasting for four and a half centuries with great achievements in all fields of royal endeavour such as military conquest, efficient administration, cultural assimilation and promotion of art. All three temples, the Brihadisvara at Thanjavur, the Brihadisvara at Gangaikondacholapuram and Airavatesvara at Darasuram, are living temples. The tradition of temple worship and rituals established and practised over a thousand years ago, based on still older Agamic texts, continues daily, weekly and annually, as an inseparable part of life of the people.

These three temple complexes therefore form a unique group, demonstrating a progressive development of high Chola architecture and art at its best and at the same time encapsulating a very distinctive period of Chola history and Tamil culture.

The Brihadisvara temple at Tanjavur marks the greatest achievement of the Chola architects. Known in the inscriptions as Dakshina Meru, the construction of this temple was inaugurated by the Chola King, Rajaraja I (985-1012 CE) possibly in the 19th regal year (1003-1004 CE) and consecrated by his own hands in the 25th regal year (1009-1010 CE). A massive colonnaded prakara with sub-shrines dedicated to the ashatadikpalas and a main entrance with gopura (known as Rajarajantiruvasal) encompasses the massive temple. The sanctum itself occupies the centre of the rear half of the rectangular court. Les vimana soars to a height of 59.82meters over the ground. This grand elevation is punctuated by a high upapitha, adhisthana with bold mouldings the ground tier (prastara) is divided into two levels, carrying images of Siva. Over this rises the 13 talas and is surmounted by an octagonal sikhara. There is a circumambulatory path all around the sanctum housing a massive linga. The temple walls are embellished with expansive and exquisite mural paintings. Eighty-one of the one hundred and eight karanas, posed in Baharatanatya,are carved on the walls of second bhumi autour du garbhagriha. There is a shrine dedicated to Amman dating to c.13th century.

Outside the temple enclosure are the fort walls of the Sivaganga Little Fort surrounded by a moat, and the Sivaganga Tank, constructed by the Nayaks of Tanjore of the 16th century who succeeded the imperial Cholas. The fort walls enclose and protect the temple complex within and form part of the protected area by the Archaeological Survey of India.

Les Brihadisvara temple at Gangaikondacholapuram in the Perambalur district was built for Siva by Rajendra I (1012-1044 CE). The temple has sculptures of exceptional quality. The bronzes of Bhogasakti and Subrahmanya are masterpieces of Chola metal icons. Les Saurapitha (Solar altar), the lotus altar with eight deities, is considered auspicious.

The Airavatesvara temple at Tanjavur was built by the Chola king Rajaraja II (1143-1173 CE.): it is much smaller in size comme compared to the Brihadisvara temple at Tanjavur and Gangaikondacholapuram. It differs from themdans sonhighly ornate execution. The temple consists of a sanctum without a circumambulatory path and axial mandapas. The front mandapa known in the inscriptions as Rajagambhiran tirumandapam, is unique as it was conceptualized as a chariot with wheels. The pillars of this mandapa are highly ornate. The elevation of all the units is elegant with sculptures dominating the architecture. A number of sculptures from this temple are the masterpieces of Chola art. The labelled miniature friezes extolling the events that happened to the 63 nayanmars (Saiva saints) are noteworthy and reflect the deep roots of Saivism in this region. The construction of a separate temple for Devi, slightly later than the main temple, indicates the emergence of les Amman shrine as an essential component of the South Indian temple complex.

Criterion (i): The three Chola temples of Southern India represent an outstanding creative achievement in the architectural conception of the pure form of the dravida type of temple.

Criterion (ii): The Brihadisvara Temple at Thanjavur became the first great example of the Chola temples, followed by a development of which the other two properties also bear witness.

Criterion (iii): The three Great Chola Temples are an exceptional and the most outstanding testimony to the development of the architecture of the Chola Empire and the Tamil civilisation in Southern India.

Criterion (iv): The Great Chola temples at Thanjavur, at Gangaikondacholapuram and Darasuram are outstanding examples of the architecture and the representation of the Chola ideology.

These temples represent the development of Dravida architecture from Chola period to Maratha Period. All three monuments have been in a good state of preservation from the date of the inscription of the property and no major threats affect the World Heritage monuments. These monuments are being maintained and monitored by the Archaeological Survey of India. The tradition of temple worship and rituals established and practiced over a thousand years ago, based on still older Agamic texts, continues daily, weekly and annually, as an inseparable part of life of the people.

Authenticity

The three properties are considered to pass the test of authenticity in relation to their conception, material and execution. The temples are still being used, and they have great archaeological and historical value. The temple complexes used to be part of major royal towns, but have remained as the outstanding features in today’s mainly rural context. The components of the temple complex of the Brihadisvara at Thanjavur, declared a World Heritage property in 1987, includes six sub-shrines which have been added within the temple courtyard over a period of time. The later additions and interventions reinforce the original concept embodied in the main temple complex, in keeping with homogeneity and its overall integrity. The traditional use of the temple for worship and ritual contribute to the authenticity. However the periodic report of 2003 noted a number of conservation interventions that have the potential to impact on authenticity e.g chemical cleaning of the structures and the total replacement of the temple floor highlighting the need for a Conservation Management Plan to guide the conservation of the property so as to ensure that authenticity is maintained.

Similarly at the Brihadisvara complex at Gangaikondacholapuram, the sub-shrines of Chandesa and Amman were originally built according to the plan of Rajendra I, as well as the Simhakeni (the lion-well).Over time The sub-shrines of Thenkailasha, Ganesha and Durga were added. The authenticity of these additions is supported by the Agamictexts concerning renewal and reconstructions of temples in use.

At Darasuram, archaeological evidence since gazettal enhances the authenticity of the property. The Airavatesvara temple complex itself has been entirely built at the same time with no later additional structures, and remains in its original form. The Deivanayaki Amman shrine built a little later also, stands in its original form within its own enclosure.

protection and management conditions

The three cultural properties, namely, the Brihadisvara Temple complex at Thanjavur, the Brihadisvara temple complex at Gangaikondacholapuram and the Airavatesvara temple complex at Darasuram have been under the protection of the Archaeological Survey of India from the years 1922, 1946 and 1954 respectively. Further, all of them were brought under the Tamil Nadu Hindu Religious and Charitable Endowments Act from the year 1959, at the time of its enactment. The management of these cultural properties can, therefore, be divided into two distinct parts: (1) The conservation, upkeep and maintenance of the properties, covering physical structure, architectural and site features, environment and surroundings, painting, sculpture, and other relics and, (2) Temple administration covering staffing structure and hierarchy, accounting and bookkeeping, records and rules.

The management authority in relation to (1) is solely vested with the Archaeological Survey of India while the aspects covered in (2) are entirely looked after by the Department of Hindu Religious and Charitable Endowments of the Government of Tamil Nadu. Therefore, it is evident that the property management is, in effect, jointly carried out by these two agencies, one a Central agency, the other belonging to the State.

The practice has been for the two agencies to prepare their own management plans independently, and review them from time to time. When necessary, joint discussions are held and any apparent contradiction or points of conflict are given due consideration and sorted out. In the case of the Brihadisvara temple at Thanjavur and the Airavatesvara temple at Darasuram, the agencies consult the Hereditary Trustee of the Palace Devasthanam when necessary to finalise any issue which requires the Trustee’s input.

However, since the nomination of the extended property , the Archaeological Survey of India the Department of Hindu Religious and Charitable Endowments, Government of Tamil Nadu, have, in principle, agreed to draft a joint property management plan encompassing the specific requirements of both while meeting the fundamental objectives of protecting and promoting (1) the three cultural properties while enhancing their Outstanding Universal Value (2) the Vedic et Agamic traditions and their significance in the life of the people (3) the arts (sculpture, painting, bronze casting, dance, music and literature) inseparable components of traditional culture and (4) the ancient science of vastu et silpa shastras, the fundamental guidelines to the construction of temples and religious structures, and to sculpture and painting.

Since the inscription of property as World Heritage property, the monuments have been maintained in a good state of preservation and no major threats affect the monuments. Periodic maintenance and monitoring of the monuments by Archaeological Survey of India keeps the monuments to the expectation of tourists. However a Tourism Management and Interpretation Plan and a Conservation Management Plan are required to guide future work and determine priorities for conservation and interpretation effort. Basic amenities like water, toilets, etc. have been provided attracting more tourists to the place. Improving landscaping and tourist amenities are some of the long term plans. The temples have been centres of worship for the last 800-1000 years and continue to serve in this way. Monitoring of visitor numbers and impacts is necessary to ensure that they do not threaten the Outstanding Universal Value.

Notes

The "Brihadisvara Temple, Tanjavur", which was previously inscribed on the World Heritage List, is part of the "Great Living Chola Temples".


The Granite Temple

This temple is of the largest temples of the South Indian culture and is a prime example of Dravidian architecture, which is a form of Hindu temple architecture that emerged in India across the South. There are over 15 different structures that show this type of architecture between temples, castles, and entire kingdoms.

Histoire

The temple we are speaking of today was built by a Tamil King by the name of Raja Raja Chola during the years of 1003 and 1010 AD. The temple is part of a World Heritage Site of UNESCO, the temple being known as “The Great Living Chola Temples”. These 11th-century temples were built around a moat. The temple included a gopura, the main temple, a massive tower, inscriptions, and sculptures.

One tower is built completely of granite and is one of the tallest in South India. The tower’s name is Vimana and consists of a large corridor or prakara as it’s known in India. The tower is structured with granite and framed with brass. The tower holds the shrines of Indian ambassadors, gods, and kings of Nandi, Parvati, Kartikeya, Ganesha, Sabhapati, Dakshinamurti, Chandeshvara, Varahi, and others. This temple is the most visited by tourists wanting to experience the culture.

Location of this Granite Temple

The Brihadeswara Temple is in the city of Thanjavur, India about 220 miles away from Chennai the closest city. The city is close to local railways, bus services, and highways. The temple is at the start of the Cauveri River with access to the Bay through the Indian Ocean. Along with the temples that were completed in the 11th century, the Tamil people also introduced agriculture to their environment allowing for the movement of goods and to control the water flowing in from the bay into the urban areas.

Architecture

The temple was built following the development of axial and symmetrical geometry rules. The temple sits on a higher platform than a traditional man-made mound which is how traditional temples are normally built. The shrines, sculptures, inscriptions, and exterior are all made from granite stone, and brass framing throughout the entire temple.

Over the next few years, there are several renovations in the works for this temple and what it houses. Each monumental piece of the temple is protected and kept up to reduce the deterioration of the structure and the history it holds.

The old murals that are fading away with time will be replaced with new ones or repainted to bring back the original coloration.

Events

Every year there are events of all kinds held here. Cultural events such as dance festivals and car festivals happen here along with novels being written with locations being based at this temple. The temple is currently under the ownership and care of an Indian royal family, Thanhavur Martha. The family serves as a trustee to the original owners of the temple and they manage 88 other Chola temples across India.

This temple is a piece of art and history across the world and especially across India. The temple and its many works of art such as sculptures, reliefs, and murals will continue to stand strong together as a piece of Indian 11th-century history. If you should ever find yourself in India, take the time to visit this monumental temple and all its works of art and architecture.

The temple consists of so many different bits and pieces that it is impossible to explain and mention them all. Research the temple and view some of the amazing pictures of its murals and transcriptions. Who knows you may find inspiration for a painting or work of art to produce yourself?


Frequently Asked Questions about the Brihadishvara Temple-

One hour is required to explore the temple fully.

6:00 AM–12:30 PM, 4:00 PM–8:30 PM are the timings of the temple.

Yes, photography is allowed inside the temple.

Brihadishvara Temple built in 1,009 c. 1010 .

Raja Raja Chola constructed Brihadishvara Temple.

Brihadishvara Temple has been listed as a UNESCO World Heritage Site under the list of ‘Great Living Chola Temples’.

If you have any questions about the Brihadishvara Temple, please leave a comment below, and we will get back to you within one hour.

About Sasidhar Darla

Sasidhar Darla is Myoksha Travel's Founder. He is passionate about traveling to temples and preparing travel guides to help other pilgrims.


Voir la vidéo: Mind Boggling Facts About Brihadeeswarar Temples Architecture (Janvier 2022).