Podcasts sur l'histoire

Jagdpanzer 38(t) Hetzer

Jagdpanzer 38(t) Hetzer

Jagdpanzer 38(t) Hetzer

Le Jagdpanzer 38(t) Hetzer était de loin le meilleur d'une série de chasseurs de chars basés sur le Panzerkampfwagen 38(t) et était une version totalement repensée du véhicule qui transportait un puissant canon de 7,5 cm qui était transporté dans la superstructure de le véhicule, tout comme dans la plus célèbre famille StuG.

Les premiers chasseurs de chars basés sur le Panzer 38(t) étaient les trois variantes du Marder III. Ceux-ci avaient tous la même disposition de base, avec un canon de 7,62 cm ou 7,5 cm monté dans une nouvelle position de combat au-dessus de la superstructure existante. Ils avaient donc un profil élevé et une protection blindée limitée pour les équipages. Le Panzerjager 38(t) fur 7.62cm PAK 36(r) SdKfz 139 avait un canon soviétique. Le Panzerjager 38(t) fur 7.5cm PAK 40 ausf H (SdKfz 138) emportait un canon allemand de 7.5cm porté dans un affût central. Enfin le Panzerjager 38(t) fur 7.5cm PAK 50 asuf M (SdKfz 138) utilisait un châssis modifié qui permettait de porter le canon à l'arrière.

Ces trois conceptions souffraient des mêmes problèmes de profil élevé et de vulnérabilité aux tirs ennemis. Les Allemands avaient déjà une réponse à ce problème sous la forme du StuG, qui emportait un canon antichar lourd monté bas dans le fuselage. La perte de la tourelle a réduit la flexibilité de ces véhicules, mais leur profil bas et leur blindage plus épais en ont fait des armes antichar défensives très efficaces.

Le 26 novembre 1943, un bombardement allié sur Berlin endommage l'usine d'Alkett (où le StuG est produit). Une équipe a été envoyée à BMM pour voir s'il était possible de construire le StuG dans l'usine tchèque, mais le 6 décembre 1943, ils ont signalé que l'usine n'était pas équipée pour faire face à un véhicule de 25 tonnes.

Le travail est ensuite passé à une version redessinée du Panzer 38(t) qui utiliserait les mêmes principes que le StuG, avec un canon lourd transporté dans le fuselage. Le nouveau véhicule était à l'origine désigné leichtes Sturmgeschutz 38(t) (canon d'assaut léger sur châssis Panzer 38(t)), mais le nom fut rapidement changé en Panzerjager 38(t). Le surnom Hetzer est venu plus tard dans des circonstances peu claires.

Le premier design du Hetzer a été produit à une vitesse remarquable, le 17 décembre. Il utilisait des composants du Panzer 38(t) existant et du char de reconnaissance Panzerkampfwagen 38(t) neuer Art. Le premier modèle en bois a été achevé le 24 janvier 1944

Le Hetzer a conservé la suspension, la boîte de vitesses, la direction et la transmission finale du Panzer 38(t), bien que la transmission ait été déplacée de droite à gauche pour permettre au canon d'être monté sur le côté droit du fuselage.

Le Hetzer avait un excellent blindage incliné. La plaque avant inférieure est inclinée vers l'arrière à 40 degrés, la plaque avant supérieure est inclinée vers l'arrière à 70 degrés. Le blindage latéral inférieur était incliné à 15 degrés, le blindage latéral supérieur à 40 degrés. Le blindage avant avait 60 mm d'épaisseur, mais le blindage latéral n'avait que 20 mm d'épaisseur. Le blindage latéral s'étendait au-dessus des rails. Le blindage avant était considéré par les Allemands comme imperméable aux tirs des principaux chars alliés auxquels le Hetzer ferait face (mais pas le Sherman Firefly), mais le blindage latéral était vulnérable à tous les canons de char ennemis à peu près n'importe quelle portée.

Le Hetzer était armé du canon antichar 75 mm L/48 Pak 39, une variante du canon utilisé sur les versions ultérieures du Panzer IV. Il transportait également une mitrailleuse télécommandée montée sur le toit.

A l'origine, les Allemands avaient espéré utiliser un canon monté de manière rigide (enlevant le mécanisme de recul normal et permettant au véhicule d'absorber le recul) sur le Hetzer, soit un PAK 39 de 7,5 cm (L/48) ou un StuH 42 de 10,5 cm (L/ 28). Cela leur aurait permis de rapprocher le canon du centre du véhicule et d'améliorer généralement la conception, mais les problèmes avec les viseurs et le contrôle du canon n'ont jamais été surmontés et le Jagdpanzer 38(t) STARR n'a jamais dépassé le stade du prototype. Au lieu de cela, la production Hetzer a utilisé un support de pistolet standard.

Il était propulsé par un moteur Praga six cylindres refroidi à l'eau élargi qui délivrait 158 ​​ch, ce qui lui donnait une vitesse de pointe de 38 km/h sur route (23,5 mph).

Le Hetzer n'était pas sans défauts. Le blindage latéral n'avait que 20 mm d'épaisseur et la course limitée du canon (5 degrés vers la gauche et 11 degrés vers la droite) signifiait que les côtés étaient souvent exposés car tout le véhicule devait tourner pour toucher une cible. La position du commandant était assez terrible. Il était assis directement derrière le canon dans un renfoncement construit dans le compartiment moteur, au niveau du début du blindage arrière incliné. Sa visibilité vers l'avant était mauvaise la plupart du temps et disparaissait presque si le véhicule devait gravir une pente (il avait un télescope de type binoculaire monté à sa position, mais si le char montait, l'avant du véhicule obscurcissait sa vue). Il a été physiquement séparé du reste de l'équipage, qui était positionné en ligne le long du côté gauche du véhicule, et sa position s'est rapidement remplie de fumée au combat.

La maquette en bois du Hetzer était prête en janvier 1944 et la production était bientôt en cours. Vingt-trois ont été achevés en avril 1944 et il a rapidement remplacé tous les autres travaux de l'usine BMM. Le Hetzer a également été produit par Skoda à partir de septembre 1944. Un total de 2 584 ont été construits (2 800 selon certaines sources), dont 2 496 ont atteint l'armée. C'était un total impressionnant, mais il était plutôt inférieur à l'exigence allemande d'origine, qui aurait vu plus de 5 000 produits à la fin de mars 1945 et la production culminant à 1 000 par mois à partir de cette date. Au cours de cette production, une assez grande série de modifications relativement mineures a été introduite pour améliorer le véhicule, mais la conception de base est restée la même.

Combat

La plupart des Hetzers servaient avec les Pz.Jag.Abteilungen ou Pz.Jag.Kompanien, qui faisaient partie des divisions d'infanterie, bien que certains opéraient indépendamment. Le Hetzer a constitué une partie importante des forces allemandes de chasseurs de chars dans la dernière partie de la guerre et a combattu sur les fronts ouest et est.

Les premiers Hetzer ont été utilisés par diverses unités de test et de formation. En juillet 1944, le Heeres Panzer Jäger Abteilung 731 est devenu la première unité de combat à recevoir le nouveau véhicule lorsqu'il en a reçu 45. La nouvelle unité a rejoint le groupe d'armées Nord sur le front de l'Est. Trois autres Heeres Panzer Jäger Abteilungen ont reçu le Hetzer. Le 741st le reçut en septembre 1944 et fut divisé en deux, une partie étant envoyée à l'est et l'autre à Arnhem. Le 561e reçut le Hetzer en février 1945 et le 744e en mars.

La plupart des Hetzers sont allés aux divisions d'infanterie où ils ont été utilisés pour leur donner une capacité antichar mobile intégrée. Au début, 14 véhicules ont été donnés à chacun des Panzer Jäger Kompanien, mais à partir de février 1945, ce nombre a été réduit à 10.

Le Hetzer a également été utilisé pour remplacer d'autres véhicules. La 16e SS Panzer Grenadier Division l'a reçu à la place du Jagdpanzer IV. Le Panzer Jager Abteilungen Juterbog et Schlesien l'ont reçu à la place du Panzer IV/70(V). Finalement, la Sturmgeschutz Brigade 236 l'a reçu à la place du StuG III.

Le Hetzer faisait également partie de l'équipement de la Panzer Jagd Brigade 104, une nouvelle unité formée en janvier 1945. Cette unité comprenait un mélange de StuG IV et de Jagdpanzer 38(t) Hetzer. La nouvelle unité fut envoyée sur le front de l'Est où elle fut bientôt dispersée le long du vaste front et ses forces se dissipèrent.

À la fin de décembre 1944, dix-huit compagnies de Panzer Jager avaient atteint le front occidental, et avec la moitié d'Abteilung 731, un total de 295 ont été signalés sur l'inventaire. Au 30 décembre, le groupe d'armées B en comptait encore 131 opérationnels sur 190, bien que le groupe d'armées G ait été réduit à 38 sur 67.

Le front de l'Est a reçu le plus de Hetzers. Le 15 mars 1945, il y avait 51 compagnies Panzer Jager sur le front de l'Est, avec 359 Jagdpanzer 38(t)s opérationnels sur un total de 529. Dans le même temps, le front occidental comptait 26 compagnies avec 137 opérations Hetzers sur un total de 236 et le front italien avait quatre compagnies avec 49 des 56 Hetzer opérationnels. Malgré la fin imminente de la guerre, le nombre de Hetzers opérationnels au front avait augmenté le 10 avril, alors qu'il y en avait 489 sur le front oriental, 79 sur le front occidental et 64 sur le front italien.

Les quelques rapports de combat allemands survivants étaient généralement positifs. Le Hetzer était considéré comme une arme antichar efficace et bien blindée contre les attaques frontales. Il était vulnérable à l'artillerie et n'était pas bon en terrain marécageux car cela limitait sa capacité à se tourner pour faire face à ses adversaires. Il n'était pas assez rapide pour soutenir les unités motorisées ou pour servir de véhicule de reconnaissance. La visibilité limitée et la tendance de la fumée à bloquer la vue du commandant signifiaient que les rapports recommandaient que le Hetzer agisse par paires, avec un tir et un corrigeant la visée. Le Hetzer devait être utilisé avec précaution - sur le front ouest, plusieurs compagnies ont perdu tous leurs véhicules après avoir été piégées dans des positions inappropriées, soit là où l'infanterie ennemie pouvait attaquer avec succès, soit là où le blindage latéral vulnérable était exposé.

La Hongrie a reçu 75-100 Hetzers pendant la guerre. Après la guerre, le Hetzer est resté en service en Tchécoslovaquie et en Suisse (comme le G-13, avec un moteur suisse et une coupole de commandant) jusque dans les années 1960.

Statistiques
Production : 2 584
Longueur de la coque : 6,38 m/ 20,9 ft
Largeur de coque : 2,63 m/8,62 pieds
Hauteur : 2,17 m/7,12 ft (y compris le support de mitrailleuse)
Hauteur : 1,845 m (hors support mitrailleuse)
Équipage : 4
Poids : 15,75 tonnes
Moteur : 150cv Praga AC/2
Vitesse maximale : 42 km/h/26 miles
Portée maximale : 177 miles/110 miles
Armement : 7.5cm PaK39 L/48 et 7.92mm MG34 ou MG42

Armure

Armure

Devant

Côté

Arrière

Haut/Bas

Superstructure

60mm

20 mm

8 mm

8 mm

coque

60mm

20mm

20 mm

10 mm

Manteau de pistolet

60mm


Jagdpanzer 38(t) dans le service extérieur

le Jagdpanzer 38(t), (incorrectement) connu sous le nom de " Hetzer ", était l'un des rares véhicules de la fin de la guerre fournis aux alliés de l'Allemagne. Cependant, en raison de son introduction tardive, ce chasseur de chars n'était en fait officiellement fourni qu'à un seul allié étranger de l'Allemagne : la Hongrie. La raison pour laquelle les Allemands ont autorisé l'exportation était que l'industrie hongroise n'était pas en mesure de produire ce type de véhicules (un chasseur de chars) en nombre suffisant, bien qu'il y ait eu des tentatives pour armer le Honvéd (armée hongroise) avec une version indigène du Sturmgeschütz (Zrínyi self -canons propulsés).

Les 10 premiers Jagdpanzer 38(t)’ ont été expédiés en Hongrie en août 1944 et ils ont été affectés à la 1ère division de cavalerie (Lovashadosztály), qui se remettait et était en train d'être réorganisée après une défaite stupéfiante dans l'est près de Varsovie. Ici, il participa (rattaché au IV. SS Panzerkorps) à la répression de l'insurrection de Varsovie (avec succès). 50 véhicules supplémentaires ont été livrés en décembre 1944 (25 le 9.12.1944, 25 de plus le 12.12.1944) et – finalement – les 25 derniers le 13.1.1945 (85 Jagdpanzer 38(t)’s au total). Ils ont été affectés à 3 unités (16., 20. et 25. divisions mécanisées – rohamtüzér osztály), la 20e étant rattachée à la 25e division d'infanterie (dirigée par le colonel Kalko – la désignation de ces véhicules a commencé avec K) et la 25e étant rattachée à la 20e division d'infanterie (dirigée par le major-général Tilger - la désignation de ces véhicules commençait par T). Ces deux unités ont participé à la dernière grande offensive (nom de code “Frühlingserwachen” – printemps réveil) en mars 1945. Ces véhicules portaient les numéros T-01 à T-040 et K-041 à K-075. Plusieurs véhicules ont également été attachés à la division d'élite Szent László. Le 8.3., le 20e groupe Eger a signalé avoir 15 Jagdpanzer 38(t)’ dans ses rangs.

Ici, on peut voir le Jagdpanzer 38(t) de la 25e division mécanisée. Remarquez le motif camouflage, qui est très similaire au motif des véhicules tchécoslovaques d'avant-guerre et de guerre et a très probablement été appliqué par le producteur de ces véhicules (Škoda).

Ici, nous pouvons voir le Jagdpanzer 38(t) de la même unité apparemment. Notez le surnom "Marika" sur la coque avant, la pratique consistant à attribuer des noms féminins aux véhicules n'était pas rare dans l'armée hongroise.

Le deuxième utilisateur "officiel" en temps de guerre était la 1ère division russe de la RLA (Armée de libération russe - une unité composée d'ex-soldats russes et de prisonniers de guerre, combattant contre l'Union soviétique en service allemand), également connue sous le nom de 600e d'infanterie. Division, ou Armée de “Vlasov’s”. Fin mars et début avril 1945, l'unité reçut 10 Jagdpanzers et 1 Bergepanzer 38(t). Début mai 1945, cette unité s'est retrouvée près de Prague en Tchécoslovaquie avec pour objectif principal de se diriger vers l'ouest et de se rendre aux troupes américaines (elles savaient pertinemment que les Soviétiques les feraient exécuter comme traîtres). À ce stade, la communication de la RLA s'est fondamentalement rompue et à l'insu de son haut commandement, la 1re division a effectivement rejoint les rebelles tchécoslovaques pour combattre les troupes SS (bien qu'il y ait eu des incidents où la RLA a également combattu les rebelles tchécoslovaques). Les Jagdpanzers ont pris part aux combats (par exemple lors de l'affrontement près de l'aérodrome de Ruzyně). Leur sort n'a cependant pas été facile. A la mi-mai, ils parviennent à passer du côté américain, mais les Américains (malgré l'indéniable contribution de l'ALR à la libération de Prague) refusent d'accepter leur reddition (contrairement aux accords préliminaires). Ces hommes, qui ont été capturés par les Américains, ont été remis aux Soviétiques. Le reste de l'unité a ensuite été capturé par les Soviétiques et la plupart d'entre eux ont été soit exécutés, soit envoyés au goulag.

L'image suivante montre l'un des Hetzers, qui a participé aux combats de Prague du côté allemand le 9.5.1945. Il appartenait au groupe de combat Milovice (Kampfgruppe Milowitz) et le 9.5.1945 au petit matin, il a été abandonné par son équipage dans la rue Francouzská. Notez la forme différente du masque des véhicules de série - c'était l'un des trois premiers Jagdpanzer 38 (t) - 8217 construits. Il a été utilisé sur les terrains d'essai de Milovice pour la formation des équipages de chasseurs de chars. Il a été abandonné, car lorsqu'il a tenté d'escalader une barricade, l'un de ses galets est tombé, probablement à cause de l'usure due à une utilisation constante. Remarquez le camouflage à motif allemand.

Après la guerre, Škoda a continué à produire le 38(t), d'abord en tant que ST-I (et ST-III trainer, ST-II était la désignation tchèque pour Marder III), puis il a été redésigné en Sh PTK 75 mm vz. 39/44 et enfin, en 1951, il a été rebaptisé SD-75/39-44 (ST signifie “stíhač tanků” – tank destroyer, Sh PTK signifie “samohybný protitankový kanon” – self- canon AT propulsé et SD signifie “samohybné dělo” – canon automoteur) et il est resté en service tchèque pendant un certain temps (il y avait plusieurs sous-types – en raison de l'absence de l'armement d'origine (75mm PaK 39) , la plupart des véhicules d'après-guerre ont été produits avec le 75mm StuK 40, vous pouvez les reconnaître à leur frein de bouche, certains véhicules ont même utilisé la monture Starr, mais ceux-ci ont été convertis en monture régulière assez rapidement). Certains des 38(t) 38(t) récemment produits étaient simplement des véhicules de guerre réaménagés, d'autres étaient vraiment fabriqués à partir de zéro. Ces véhicules ont servi dans l'armée tchécoslovaque jusqu'au début des années 60 et sont restés dans les réserves encore plus longtemps. Au total, 150 d'entre eux ont été fabriqués après-guerre (sans compter les véhicules réaménagés).

Il y avait deux plus grandes exportations d'après-guerre 38 (t) par Škoda. La première et la plus connue est la version G13 pour la Suisse. Il était équipé du 75 mm StuK 40 et le moteur était changé pour Saurer-Arbon, sinon il n'avait que quelques modifications mineures. Entre 1946 et 1950, 158 véhicules ont été exportés et sont restés en service suisse jusque dans les années 70, date à laquelle ils ont été déclarés obsolètes. De nombreux chasseurs de chars G13 ont trouvé leur chemin entre des mains privées et ont été reconvertis pour ressembler aux "Hetzers" allemands. Pratiquement tous les “Hetzers” qui existent aujourd'hui sont des conversions G13 d'après-guerre (généralement, le frein de bouche est retiré pour obtenir le look “PaK”).

Le deuxième lot d'exportation est allé en Afrique et en Guinée, pour être exact. 3 véhicules ont été offerts en cadeau aux Guinéens en 1959 et 8 autres ont été vendus en 1961, ainsi que des pièces détachées et des kits de réparation.

Sources:
www.valka.cz
I.Pejčoch – Obrněná technika
Francev – Jagdpanzer 38(t) Hetzer


Créer une liste de souhaits

Construisez le kit Jagdpanzer 38 "Hetzer" en utilisant vos propres pièces et des illustrations originales de Brickmania !

Consultez la page produit officielle du kit d'origine !

Ce téléchargement numérique comprend :

  • Instructions de montage originales en couleur
  • Liste complète des pièces sous forme de fichier CSV à utiliser avec n'importe quel tableur
  • Données XML pour un téléchargement facile vers BrickLink
  • uvres d'art imprimables pour faire des autocollants à la maison

Également disponible pour compléter votre construction :

Les instructions de montage numériques Brickmania sont les instructions d'assemblage du kit d'origine modernisées pour l'ère numérique. Maintenant, vous pouvez télécharger les instructions officielles du modèle Brickmania directement sur votre ordinateur ou votre tablette et récupérer tout ce dont vous avez besoin pour en faire une construction complète. Chaque lot de téléchargement comprend des instructions, des illustrations d'autocollants, des fichiers XML et une liste de pièces.

De plus, si vous lisez des livres électroniques sur un Kindle, un iPad ou un autre appareil, assurez-vous de rechercher des livres électroniques Brickmania dans ces applications pour ajouter ces instructions authentiques à votre bibliothèque numérique.

Ce n'est pas un produit LEGO®. LEGO et la figurine LEGO sont des marques déposées du groupe LEGO, qui ne sponsorise, n'autorise ni n'approuve ce produit. Le groupe LEGO n'est pas responsable des pertes, blessures ou dommages résultant de l'utilisation ou de la mauvaise utilisation de ce produit.


Photos de la guerre mondiale

Soldat inspectant le Jagdpanzer 38 détruit L'équipage allemand et leur Hetzer Hetzer camouflé, Tchécoslovaquie, mai 1945 Hetzer KO, Allemagne Mars 1945
Chasseur de chars légers Jagdpanzer 38(t), Sd.Kfz. 138/2 Jagdpanzer 38 – Praha mai 1945 Véhicule de dépannage léger Bergepanzerwagen 38, 1945 Véhicule de dépannage Bergepanzer 38
Vue de dessus du Jagdpanzer 38 “Hetzer” Soldat de la 29e division d'infanterie (États-Unis) par KO Hetzer 1944 Hetzer capturé 1945 Hetzer détruit, front de l'Est 1945
Chasseur de chars légers Hetzer, Yougoslavie 1944 Ligne de production Hetzers à BMM, juin 1944 Capturé Hetzer Halloville France 1944 Hetzer Panzerjager 38(t) Trouvé à Skoda Works Factory Pilsen Tchécoslovaquie
Hetzer et Panzer IV avec Flak 88 Chasseur de chars Hetzer SdKfz 138 2 Hetzer Jagdpanzer 38(t) Chasseur de chars en feu Hetzer
Hetzer lors de la présentation officielle devant Adolf Hitler – photo couleur Jagdpanzer 38 t Hetzer Chasseur de chars Hetzer, Prague Mai 1945 Jagdpanzer 38(t) Hetzer
Chasseurs de chars Hetzer 1945 2 chasseurs de chars Hetzer détruit le Jagdpanzer Hetzer Vue arrière du chasseur de chars Hetzer
Chasseurs de chars Hetzer 1945 Jagdpanzer 38t Hetzer capturé 1945 Jagdpanzer 38(t) Hetzer 2 chasseur de chars Hetzer
Prototype Hetzer

Bibliographie

  • Panzer Tracts No.9 Jagdpanzer Jagdpanzer 38 à Jagdtiger – Thomas L. Jentz, Hilary Louis Doyle
  • Jagdpanzer 38 Hetzer, MBI (fichier modèle) 2006 (tchèque / anglais)
  • Horst Scheibert : Hetzer Jagdpanzer 38(t) et G-13, Schiffer Military History Vol. 27
  • Gary Edmundson : Modélisation du Jagdpanzer 38(t) ‘Hetzer’, Osprey Modeling 10
  • Hilary Doyle, Tom Jentz : Jagdpanzer 38 “Hetzer” 1944-1945, Osprey New Vanguard 36
  • Mariusz Motyka, Hubert Michalski : Panzerjäger 38 (t) : Hetzer & G13, Kagero Photosniper 3D
  • Hans-Heiri Stapfer : Jagdpanzer 38 Hetzer Squadron/Signal Walk Around 67027
  • Waldemar Trojca : Hetzer et Panzer IV/70 (V) en couleur
  • Walter J Spielberger, Hilary Doyle, Thomas Jentz : Light Jagdpanzer : Développement – Production – Opérations
  • George Parada, Robert Wroblewski : Hetzer & G-13, Kagero Photosniper
  • Terry J. Gander: JgdPz IV, V, Vi & Hetzer Jagdpanzers – Tanks en détail n ° 9
  • Marcin Rainko: Jagdpanzer 38 Hetzer: Vol 1 & amp 2 – AJ-Press

Statistiques du site :
photos de la Seconde Guerre mondiale : plus de 31500
modèles d'avions : 184
modèles de réservoir : 95
modèles de véhicules : 92
modèles d'armes à feu : 5
unités : 2
navires : 49

Photos de la guerre mondiale 2013-2021, contact : info(at)worldwarphotos.info

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Quintus by Automattic.Politique de confidentialité et de cookies

Aperçu de la confidentialité

Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site Web. Cette catégorie comprend uniquement les cookies qui assurent les fonctionnalités de base et les fonctions de sécurité du site Web. Ces cookies ne stockent aucune information personnelle.

Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités et d'autres contenus intégrés sont appelés cookies non nécessaires. Il est obligatoire d'obtenir le consentement de l'utilisateur avant d'exécuter ces cookies sur votre site Web.


Jadpanzer 38 (t) Hetzer

Publier par Linlu » 20 janv. 2003, 04:33

Après avoir parcouru 10 pages de sujets dans ce forum, je n'ai rien trouvé sur le Hetzer alors j'ai décidé de créer ce sujet (l'option de recherche, d'ailleurs, n'est plus liée pour une raison quelconque). S'il y a un autre sujet sur Hetzer, mes excuses.

Quoi qu'il en soit, après être allé à la Maison Vimy et avoir vu le Jagdpanzer IV, j'ai eu cette fascination pour les Panzerjagers depuis, en particulier le Jagdpanzer 38 (t). C'est pourquoi j'ai décidé de poser quelques questions pour clarifier un peu certains faits peu clairs et étendre mes connaissances sur cette arme, j'espère que vous pourrez m'aider:
******
Le problème du nom. Selon panzerworld.net, le nom "Hetzer" n'est pas le vrai nom du Jagdpanzer 38(t) mais celui d'un prototype de la série E. Mais selon d'autres sources (comme le site Web Achtung Panzer! qui a déclaré ". le nouveau Panzerjager a été désigné Jadpanzer 38 (t) Hetzer. ) il semble que Hetzer soit la véritable désignation. Je suis confus.

Le Sd.Kfz. numéro. Vous ne savez pas lequel, est-ce 138 ou 138/2 ou est-ce autre chose ?

Quelle entreprise a réellement conçu le Hetzer ? quelles usines (où et appartenant à quelle entreprise) ont produit le Hetzer ?

C'est probablement difficile à répondre, mais est-ce que quelqu'un sait dans quelles unités le Hetzer a servi ?

C'est aussi probablement assez difficile à répondre : quand ont-ils commencé à produire les Hetzer avec le silencieux vertical ? Ou, est-ce que quelqu'un a une liste de quand ou quels changements ont été incorporés dans le Hetzer au cours des années de production ?

De plus, le Jadpanzer 38(t) Starr est-il réellement plus efficace que la version normale ou est-ce juste pour faciliter la production ?

Si quelqu'un a vu la photo (provenant du site Web d'Achtung Panzer) du Bergepanzer 38(t), pourquoi la charrue se trouve-t-elle à l'arrière du véhicule ? Les charrues ne sont-elles pas censées être à l'avant ? ou est-ce juste pour le transport lorsqu'il n'est pas utilisé ?
*****
On dit souvent que le Hetzer est le meilleur panzerjager de la Seconde Guerre mondiale. À mon avis, le Jagdpanther était le meilleur, mais bien sûr, le Hetzer était bon marché et facile à produire et a vu le plus d'action des panzerjagers à la fin de la guerre. Les Hetzers sont bons pour les embuscades et la défense, mais s'ils sont réellement passés à l'offensive (je ne sais pas s'ils l'ont fait ou non - je veux dire des actions à grande échelle), seront-ils désespérément abattus comme le panzerjager RSO et le panzerjager Elefant ?


Hetzer - Jagdpanzer 38 (t) : Le chasseur de chars allemand le plus économique

Le Hetzer est plus étroit d'un pied que le Stug et, en raison du compartiment d'équipage effilé, il est plus bas et peut-être un tiers plus étroit dans le toit. Il possède également une plaque frontale plate et inclinée contrairement au Stug qui a trop de pièges à projectiles.

Le Stug est probablement un meilleur véhicule dans l'ensemble en raison de l'emplacement des viseurs et d'une meilleure visibilité des commandants, à moins que vous n'utilisiez le périscope à ciseaux.

Mais cette chose est minuscule, bien blindée à l'avant et a un super canon (même si c'est un cochon à recharger) donc c'est une super arme d'embuscade. Ce n'est tout simplement pas quelque chose que vous voudriez conduire, l'armure latérale est comme une boîte de conserve.

Accordeur sourd

(désolé, je n'ai pas trouvé de vue de face à la même échelle de comparaison)

Nemowork

Comme je n'ai pas pu les aligner la dernière fois que je chassais un char, je vais devoir traîner mes animaux domestiques.

Sherman Firefly semble avoir perdu un phare dans le dernier dépoussiérage et le Hetzer a besoin d'un peu de travail sur le motif des éclats.

Si vous incluez la télécommande MG sur le Hetzer et la coupole des commandants sur le Stug 3, elles ont la même hauteur mais la différence de largeur et de masse est très sensible.
Là encore, si jamais vous avez l'occasion de regarder à l'intérieur, l'espace à l'intérieur du Stug 3 est bien meilleur. Vous obtiendrez peut-être une meilleure embuscade dans un 38t, mais vous feriez mieux de vous battre dans un Stug 3

Marathag

Aggrégation

Ce que cela ne montre pas, c'est la silhouette de face.

Le Hetzer est plus étroit d'un pied que le Stug et, en raison du compartiment d'équipage effilé, il est plus bas et peut-être un tiers plus étroit dans le toit. Il possède également une plaque frontale plate et inclinée contrairement au Stug qui a trop de pièges à projectiles.

Le Stug est probablement un meilleur véhicule dans l'ensemble en raison du placement des viseurs et d'une meilleure visibilité des commandants, à moins que vous n'utilisiez le périscope à ciseaux.

Mais cette chose est minuscule, bien blindée à l'avant et a un super canon (même si c'est un cochon à recharger) donc c'est une super arme d'embuscade. Ce n'est tout simplement pas quelque chose dans lequel vous voudriez conduire, l'armure latérale est comme une boîte de conserve.

Nemowork

Que vers la fin de la guerre, il aurait peut-être été plus facile pour la production de couper des plaques d'acier individuelles ? Les seuls écoutilles et accès sont sur la coque arrière pour permettre l'accès au moteur et au toit de la coque pour permettre les écoutilles de l'équipage et les vues. Il s'agit de la structure la plus simple connue de l'humanité.

Si vous regardez une coque Panzer 3/Stug 3 il y a une plaque avant inférieure au nez, la plaque avant semi-verticale, la plaque supérieure inclinée du nez puis le pont supérieur du nez avec des points d'accès pour la transmission et les engrenages, puis la plaque frontale verticale avec la visière conducteur. C'est au moins cinq plaques qui doivent être coupées, soudées, ajustées, des charnières, des écoutilles adaptées aux points d'accès, des serrures, etc. avant de revenir derrière le pignon d'entraînement.

Le Stug a donc une meilleure armure, mais je me demande à quel point il est plus rapide de produire le Hetzer ?

Ou peut-être simplement qu'ils avaient entendu parler du mythe du T34 ?

La dernière fois que j'ai réussi à jeter un coup d'œil à l'intérieur d'un Stug 3 et d'un Panzer 3, même si j'ai peut-être fait des dégâts de rouille au sol en bavant trop et que le Stug avait toujours son zimmerit d'origine, vous n'aviez donc pas le droit d'être trop actif en grimpant dessus . le Hetzer était un affichage statique et scellé, sans jouer, alors j'ai regardé à l'intérieur du Stug, je ne sais rien de l'intérieur du Hetzer, à l'exception des photos et des fouilles à l'extérieur.


(Modèle SOL) 1/16 JAGDPANZER 38(t) HETZER Mid Production, Kit résine





Nous vous remercions de votre intérêt, espérons que vous apprécierez la visite. Modèle SOL "L'Usine de Résine". Production de kits de modèles en résine de qualité supérieure.

S'il vous plaît, sachez que ce sont les prix les plus bas que vous trouverez n'importe où sur les produits modèles SOL, profitez-en maintenant parce que les prix. Ne montera qu'avec le temps. Ce modèle statique est très détaillé et possède des fonctionnalités formidables. Toutes les pièces en résine et photogravure avec une figurine en résine 1/16.

Grand poids physique pour une pièce statique, d'affichage ou d'exposition. Figurine personnalisée en résine 1/16. Tout simplement une excellente pièce d'exposition pour l'amateur AFV plus détaillé. Gagnez un temps précieux en attendant d'attendre.

Parce que nous les avons en stock ici pour vous aux États-Unis. Ne laissez pas celui-ci s'échapper. Obtenez-les maintenant pendant que les prix sont bas. Il s'agit d'articles FL-M à prix spécial pour la promotion de notre nouveau site Web et de nos services. Je travaille toujours dur tous les jours pour nos clients VIP tous.

Toutes les questions seront traitées dans les 12 à 24 heures suivant l'enquête. L'article "(modèle sol) 1/16 jagdpanzer 38(t) hetzer mi production, kit résine" est en vente depuis le vendredi 02 juin 2017.

Cet article est dans la catégorie "Jouets & Loisirs Modèles & Kits Militaire Armure". Le vendeur est "guns_and_butter" et est situé à Dallas, Texas.


Jagdpanzer 38(t) Hetzer - Historique

En mars 1943, le colonel général Heinz Guderian a exigé un chasseur de chars légers pour remplacer toutes les "solutions provisoires" existantes (par exemple les Marders) et l'artillerie antichar remorquée (par exemple les canons 75 mm PaK 40). Le résultat en fut le programme Panzerjäger ou G-13. Le nouveau véhicule qui en résulte devait équiper les unités de chasseurs de chars des divisions d'infanterie. Le châssis Panzerkampfwagen 38(t) a été choisi comme base pour ce nouveau Panzerjäger. Il fut d'abord connu sous le nom de "Leichtes Sturmgeschutz 38(t)", puis "Jagdpanzer 38(t) für 7.5cm Pak 39 L/48", et enfin "Jagdpanzer 38 Hetzer". Il semble que le nom Hetzer n'était pas un nom officiel mais utilisé par les troupes puis utilisé dans les publications d'après-guerre. Le 17 décembre 1943, les plans étaient prêts et, le 24 janvier 1944, une maquette en bois était terminée. En mars 1944, les trois premiers prototypes sont produits par BMM (Boehmish-Mährische Maschinenfabrik) et il est décidé de démarrer la production. De mars à avril 1944, les prototypes ont été largement testés, tandis que les préparatifs pour la production ont été effectués chez BMM (Praga/CKD-Ceskomoravska Kolben Danek) à Prague, puis chez Skoda Works à Pilsen.

Historique d'entretien
En service
1944�

Historique de fabrication
Fabricant
Böhmisch-Mährische Maschinenfabrik, Skoda

Produit
Mars 1944–Mai 1945

Caractéristiques
Poids
15,75 tonnes (34 722 livres)
Longueur
6,38 m (21 pi)
Largeur
2,63 m (8,62 pi)
Hauteur
2,17 m (7,11 pi)

Armement primaire
1x 7,5 cm Sachet 39 L/48
41 tours
Armement secondaire
1? 7,92 mm Maschinengewehr 34
1200 tours
Moteur
essence R6, 7,8 litres
160 ch (120 kW) à 2 800 tr/min
Puissance/poids
10 ch/tonne
Suspension
ressort à lames
Plage de fonctionnement
177 km (110 mi)
La vitesse
42 km/h (26 mi/h)


Sources

Armes d'infanterie allemandes – US Military Intelligence Service, série spéciale n° 14, 25 mai 1943. Département de la guerre des États-Unis
Allied Expeditionary Force Canons allemands – Notes succinctes et tableaux de portée pour les artilleurs alliés – SHAEF/16527/2A/GCT Juillet 1944
Osprey New Vanguard : Le Jagdpanzer 38(t) (Doyle/Jentz/Badrocke)
Panzer Tracts 7-3, Panzerjägers (Doyle/Jentz)
Panzer-35t/38t – Spielberger
Le Hetzer sur Wikipédia


Le prototype 15 cm Schweres Infanteriegeschütz 33/2 Selbstfahrlafette auf Jagdpanzer 38(t)

Livrée fictive blanchie à la chaux d'un 15 cm s.I.G 33/2 (Sf) auf Jagdpanzer 38(t), prêt pour le service actif d'hiver sur le front de l'Est au début de 1945

Livrée fictive d'un 15 cm s.I.G 33/2 (Sf) auf Jagdpanzer 38(t) prêt à être déployé au printemps sur le front de l'Est en 1945

Galerie


15 cm s.I.G 33/2 (Sf) auf Jagdpanzer 38(t) avec la goulotte du canon reposant sur la trappe blindée avant. La même conception de trappe a ensuite été utilisée sur la calandre.

Vue de dessus du compartiment de combat ouvert du 15 cm s.I.G 33/2 (Sf) auf Jagdpanzer 38(t)

Vue de face du 15 cm s.I.G 33/2 (Sf) auf Jagdpanzer 38(t)


Bilder [ redigera | wikitexte redigera ]

En tjeckisk G-13 ombyggd för att se ut som den kända Jagdpanzer 38(t). Många G-13 har blivit ombyggda för att se ut som Jagdpanzer 38(t) för att locka besökare till museum. Hjulet på sidan av vagnen avslöjar den.

Tjeckiskt byggd G-13 som gjorde tjänst i Schweiz. Denna individ står på pansarmuseet i Thoune.

Rinçage Laupen 16T. Ett av de mer avancerade projekten att konvertera Jagdpanzer 38(t) jusqu'à en stridsvagn.