Podcasts sur l'histoire

Alcatraz - Prison, Emplacement et Al Capone

Alcatraz - Prison, Emplacement et Al Capone

La prison fédérale de l'île d'Alcatraz dans les eaux froides de la baie de San Francisco en Californie abritait certains des criminels les plus difficiles et les plus dangereux d'Amérique au cours de ses années de fonctionnement de 1934 à 1963. Parmi ceux qui ont purgé leur peine dans l'établissement à sécurité maximale se trouvaient le célèbre gangster Al « Scarface » Capone (1899-1947) et le meurtrier Robert « Birdman of Alcatraz » Stroud (1890-1963). Aucun détenu ne s'est jamais échappé avec succès de The Rock, comme la prison était surnommée, bien que plus d'une douzaine de tentatives connues aient été faites au fil des ans. Après la fermeture de la prison en raison des coûts d'exploitation élevés, l'île a été occupée pendant près de deux ans, à partir de 1969, par un groupe d'activistes amérindiens. Aujourd'hui, l'île historique d'Alcatraz, qui était également le site d'une prison militaire américaine de la fin des années 1850 à 1933, est une destination touristique populaire.

Les premières années en tant que prison militaire

En 1775, l'explorateur espagnol Juan Manuel de Ayala (1745-1797) a cartographié et nommé l'île accidentée d'Alcatraz, la baptisant La Isla de los Alcatraces, ou île des pélicans, en raison de sa grande population d'oiseaux marins. Soixante-quinze ans plus tard, en 1850, le président Millard Fillmore (1800-1874) a signé une ordonnance réservant l'île à un usage militaire. Au cours des années 1850, une forteresse a été construite sur Alcatraz et une centaine de canons ont été installés autour de l'île pour protéger la baie de San Francisco. Également pendant cette période, Alcatraz est devenu le premier phare opérationnel de la côte ouest.

À la fin des années 1850, l'armée américaine avait commencé à détenir des prisonniers militaires à Alcatraz. Isolée du continent par les eaux froides et fortes de la baie de San Francisco, l'île était considérée comme un emplacement idéal pour une prison. Il a été supposé qu'aucun détenu d'Alcatraz ne pourrait tenter de s'échapper en nageant et survivre.

Pendant ses années en tant que prison militaire, les détenus d'Alcatraz comprenaient des sympathisants confédérés et des citoyens accusés de trahison pendant la guerre de Sécession (1861-1865). Alcatraz abritait également un certain nombre d'Indiens d'Amérique « rebelles », dont 19 Hopis du territoire de l'Arizona qui ont été envoyés en prison en 1895 à la suite de différends fonciers avec le gouvernement fédéral. La population carcérale d'Alcatraz a continué d'augmenter pendant la guerre hispano-américaine (1898).

Au début du XXe siècle, le travail des détenus a alimenté la construction d'une nouvelle cellule (la structure de 600 cellules existe toujours aujourd'hui) à Alcatraz, ainsi qu'un hôpital, un réfectoire et d'autres bâtiments pénitentiaires. Selon le National Park Service, lorsque ce nouveau complexe a été achevé en 1912, il s'agissait du plus grand bâtiment en béton armé au monde.

Faire du temps en tant que prison fédérale : 1934-63

En 1933, l'armée a cédé Alcatraz au ministère de la Justice des États-Unis, qui voulait une prison fédérale pouvant abriter une population criminelle trop difficile ou dangereuse pour être traitée par d'autres pénitenciers américains. Après la construction pour rendre le complexe existant d'Alcatraz plus sûr, l'établissement à sécurité maximale a officiellement ouvert ses portes le 1er juillet 1934. Le premier gardien, James A. Johnston (1874-1954), a embauché environ un gardien pour trois prisonniers. Chaque prisonnier avait sa propre cellule.

Le Federal Bureau of Prisons (BOP) considérait Alcatraz comme « la prison du système pénitentiaire », un endroit où les détenus les plus perturbateurs pouvaient être envoyés vivre dans des conditions clairsemées avec peu de privilèges afin d'apprendre à suivre les règles (à quel point, ils pourraient être transférés dans d'autres prisons fédérales pour purger leur peine). Selon le BOP, Alcatraz détenait généralement entre 260 et 275 prisonniers, ce qui représentait moins de 1% de l'ensemble de la population carcérale fédérale.

Détenus célèbres

Parmi ceux qui ont passé du temps à The Rock se trouvait le célèbre gangster de l'ère de la Prohibition, Al "Scarface" Capone, qui y a passé quatre ans et demi dans les années 1930. Son arrivée sur l'île a fait la une des journaux à travers l'Amérique. Capone a été envoyé à Alcatraz parce que son incarcération à Atlanta, en Géorgie, lui avait permis de rester en contact avec le monde extérieur et de continuer à mener son opération criminelle à Chicago. Il était également connu pour corrompre les gardiens de prison. Tout cela a pris fin lorsqu'il a été envoyé à Alcatraz. Selon la biographie "Capone" de John Kobler, Capone a dit un jour au directeur : "On dirait qu'Alcatraz m'a fait lécher."

Parmi les autres détenus célèbres (ou infâmes) d'Alcatraz figurait George "Machine Gun" Kelly (1895-1954), qui y a passé 17 ans sur une condamnation pour enlèvement. Le gangster Alvin "Creepy Karpis" Karpowicz (1907-79), répertorié comme "Ennemi public n°1" par le FBI dans les années 1930, a passé plus de 25 ans derrière les barreaux d'Alcatraz, soit plus de temps que tout autre prisonnier. Le meurtrier Robert Stroud, également connu sous le nom de « Birdman of Alcatraz », y a été transféré après trois décennies au pénitencier fédéral de Leavenworth, au Kansas. Stroud est arrivé sur l'île en 1942 et y a servi 17 ans; cependant, malgré son surnom, il n'a pas été autorisé à garder des oiseaux à Alcatraz comme il l'avait fait lorsqu'il était enfermé à Leavenworth.

Tentatives d'évasion d'Alcatraz

Au fil des ans, il y a eu 14 tentatives connues d'évasion d'Alcatraz, impliquant 36 détenus. Le Federal Bureau of Prisons rapporte que parmi ces évadés potentiels, 23 ont été capturés, six ont été tués par balle lors de leurs tentatives d'évasion, deux se sont noyés et cinq ont disparu et ont été présumés noyés.

La tentative d'évasion la plus célèbre a donné lieu à une bataille, du 2 au 4 mai 1946, au cours de laquelle six prisonniers ont maîtrisé les agents de la cellule et ont pu accéder aux armes, mais pas aux clés nécessaires pour quitter la prison. Dans la bataille qui a suivi, les prisonniers ont tué deux agents correctionnels et en ont blessé 18 autres. Les Marines américains ont été appelés et la bataille s'est terminée par la mort de trois des détenus voyous et le procès des trois autres, dont deux ont été condamnés à la peine de mort pour leurs actes.

La prison ferme ses portes : 1963

Le pénitencier fédéral d'Alcatraz a été fermé en 1963 parce que ses dépenses de fonctionnement étaient beaucoup plus élevées que celles des autres établissements fédéraux à l'époque. (L'emplacement de l'île de la prison signifiait que toute la nourriture et les fournitures devaient être expédiées, à grands frais.) De plus, les bâtiments de l'île isolée commençaient à s'effondrer en raison de l'exposition à l'air marin salé. Pendant près de trois décennies d'exploitation, Alcatraz abritait un total de 1 576 hommes.

En 1969, un groupe d'Amérindiens dirigé par le militant mohawk Richard Oakes (1942-1972) est arrivé sur l'île d'Alcatraz et a revendiqué la terre au nom des « Indiens de toutes les tribus ». Les militants espéraient établir une université et un musée sur l'île. Oakes a quitté Alcatraz après la mort de sa belle-fille en 1970, et les occupants restants, dont les rangs étaient devenus de plus en plus controversés et divisés, ont été démis de leurs fonctions sur ordre du président Richard M. Nixon (1913-94) en 1971. L'île est devenue une partie de le Golden Gate National Recreation Area en 1972 et a été ouvert au public un an plus tard. Aujourd'hui, quelque 1 million de touristes visitent Alcatraz chaque année.


Al Capone

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Al Capone, du nom de Alphonse Capone, aussi appelé Scarface, (né le 17 janvier 1899 à Brooklyn, New York, États-Unis - décédé le 25 janvier 1947 à Palm Island, Miami Beach, Floride), gangster américain de l'ère de la prohibition, qui a dominé le crime organisé à Chicago de 1925 à 1931 et est peut-être devenu le gangster le plus célèbre des États-Unis.

À quoi ressemblait l'enfance d'Al Capone ?

Après avoir quitté l'école à 14 ans, Al Capone a travaillé comme commis de magasin de bonbons, pinboy de bowling, ouvrier d'usine de munitions et coupeur de reliure tout en servant dans deux « gangs d'enfants » - des bandes d'enfants délinquants connus pour le vandalisme et la petite délinquance. qui étaient courantes dans le New York du début du 20e siècle.

Quelle était l'occupation d'Al Capone ?

Al Capone était un gangster qui a servi les aspirants gangsters new-yorkais Frankie Yale et Johnny Torrio. Capone a été envoyé à Chicago et a aidé Torrio à débarrasser la ville de sa concurrence dans la pègre. Après la retraite de Torrio, Capone est devenu le tsar du crime de facto de Chicago, dirigeant des raquettes de jeu, de prostitution et de contrebande et élargissant ses territoires en abattant ses rivaux.

Pourquoi Al Capone est-il le plus connu ?

Le patron du crime le plus tristement célèbre de Chicago à l'époque de la prohibition, Al Capone est surtout connu pour sa violence et sa cruauté dans l'élimination de ses rivaux. La plus célèbre des saignées est le massacre de la Saint-Valentin, au cours duquel sept membres du gang de Bugs Moran ont été mitraillés dans un garage du côté nord de Chicago le 14 février 1929.

Comment est mort Al Capone ?

Al Capone est décédé d'un arrêt cardiaque en 1947, mais son déclin a commencé plus tôt. Après son transfert à la prison d'Alcatraz, son état mental et physique s'est détérioré à cause de la parésie (un stade avancé de la syphilis). Il a été libéré en novembre 1939 et a été envoyé dans un hôpital psychiatrique de Baltimore avant de se retirer dans sa propriété de Floride.

Les parents de Capone ont immigré aux États-Unis depuis Naples en 1893. Al, le quatrième de neuf enfants, a grandi à Brooklyn, New York. Il a fréquenté l'école jusqu'à la sixième année, d'où il a abandonné à 14 ans après avoir frappé un enseignant. Il a occupé divers petits boulots - comme commis de magasin de bonbons, pinboy de bowling, ouvrier dans une usine de munitions et coupeur dans une reliure de livres - tout en servant dans les South Brooklyn Rippers et Forty Thieves Juniors, deux " des gangs d'enfants », c'est-à-dire des bandes d'enfants délinquants connus pour le vandalisme et la petite délinquance qui étaient courants à New York à l'époque.

Capone est également devenu membre du gang des James Street Boys au cours de cette période, dirigé par Johnny Torrio, l'homme qui allait devenir son mentor à vie, et associé au gang Five Points. À 16 ans, Capone est devenu membre du gang Five Points et a servi l'aspirant mafieux Francesco Ioele (l'associé de Torrio, plus communément connu sous le nom de Frankie Yale) en tant que barman dans le bordel-saloon de Yale, le Harvard Inn.

Avant que Capone n'ait 21 ans, il a été impliqué dans plusieurs incidents violents. Dans une égratignure de jeunesse au Harvard Inn, un jeune voyou nommé Frank Galluccio a tailladé Capone avec un couteau ou un rasoir sur la joue gauche après que Capone ait fait un commentaire grossier à la sœur de Galluccio, ce qui lui a valu le surnom ultérieur de "Scarface". Capone a ensuite abattu le vainqueur d'un jeu de craps de quartier alors qu'il lui volait ses gains. Bien qu'interrogé par la police, Capone a été relâché car personne n'avait été témoin du meurtre. Dans un autre incident, Capone a brutalement agressé un membre de bas niveau du gang rival White Hand et l'a laissé pour mort. Depuis que les chefs de gang de White Hand ont promis des représailles, Yale a envoyé Capone, sa femme et son jeune enfant à Chicago pour travailler pour Torrio.

Torrio avait déménagé de New York à Chicago en 1909 pour aider à gérer l'entreprise de bordel géante sous le patron du crime de Chicago, Big Jim Colosimo. Peu de temps après l'arrivée de Capone dans la ville en 1919, Colosimo a été assassiné par Yale ou Capone lui-même en 1920 pour faire place au règne de Torrio. Au début de la prohibition, de nouvelles opérations de contrebande se sont ouvertes et ont attiré d'immenses richesses. En 1924, Capone était responsable du meurtre de Joe Howard en représailles pour l'agression antérieure de Howard contre l'un des amis de Capone. William McSwiggin, un procureur agressif, a tenté mais n'a pas réussi à inculper Capone lorsque les témoins oculaires du meurtre, craignant d'être blessés, ont perdu leur sang-froid et ont nié se souvenir de l'incident. Plus tard cette année-là, Torrio et Capone ont enrôlé Yale et d'autres associés pour assassiner le chef de gang Dion O'Bannion dans son magasin de fleurs. Les associés d'O'Bannion Hymie Weiss et George ("Bugs") Moran ont échoué dans leur tentative de tuer Torrio au début de 1925.

Après un séjour en prison, Torrio s'est retiré en Italie et Capone est devenu le tsar du crime de Chicago, dirigeant des raquettes de jeu, de prostitution et de contrebande et élargissant ses territoires en abattant des rivaux et des gangs rivaux. En 1926, Capone s'est caché pendant trois mois après que lui et certains de ses hommes armés aient tué par inadvertance McSwiggin tout en attaquant d'autres rivaux. (Ce soir-là, McSwiggin avait bu avec deux amis d'enfance, qui étaient également des coureurs de bière, et d'autres criminels lorsqu'il a été abattu dans la rue.) Encore une fois, Capone est resté impuni. Sa fortune en 1927 était estimée à près de 100 millions de dollars. La plus célèbre des effusions de sang a été le massacre de la Saint-Valentin, au cours duquel sept membres du gang de Bugs Moran ont été mitraillés dans un garage du côté nord de Chicago le 14 février 1929. Toujours en 1929, Capone a servi environ 10 mois à Holmesburg. Prison, à Philadelphie, après avoir été reconnu coupable de possession d'une arme de poing dissimulée. De nombreux Américains étaient fascinés par l'image plus grande que nature de Capone. En effet, le film Scarface : La honte d'une nation (1932), réalisé par Howard Hawks, mettait en vedette Paul Muni dans le rôle d'un gangster vaguement basé sur Capone, qui aurait obtenu une copie du film pour des projections privées.

Le 5 juin 1931, Capone a été inculpé de 22 chefs d'accusation d'évasion fiscale fédérale pour les années 1925 à 1929. Le 12 juin, Capone et d'autres ont été accusés de complot en vue de violer les lois d'interdiction pour les années 1922 à 1931. En octobre, Capone a été jugé, reconnu coupable de trois des 23 chefs d'accusation et condamné à 11 ans de prison et 50 000 $ en amendes et frais de justice. Il entre au pénitencier d'Atlanta en mai 1932 mais est transféré à la nouvelle prison d'Alcatraz en août 1934. En novembre 1939, souffrant de l'aggravation générale de la parésie (un stade avancé de la syphilis), il sort et entre dans un hôpital de Baltimore. Plus tard, il se retira dans son domaine de Floride, où il mourut d'un arrêt cardiaque en 1947, un reclus impuissant.


Le massacre de la Saint-Valentin

En 1929, Capone était prêt à éliminer son plus grand rival, George "Bugs" Moran. Il a demandé à son gang d'éliminer toute l'organisation de Moran de bas en haut jusqu'à ce que tout le monde soit parti.

Son organisation a élaboré un plan pour rencontrer le gang rival le jour de la Saint-Valentin. Le gang de Moran pensait à l'origine que la réunion avait pour but d'acheter de l'alcool incroyablement bon marché. À leur arrivée, ils ont rencontré l'équipage de Capone en uniforme de police.

Pensant qu'ils avaient été arrêtés par la police, le gang de Moran s'est aligné le long du mur pour être arrêté. Le gang de Capone les a abattus un par un. Cet événement était le meurtre de masse le plus célèbre de l'histoire jusqu'à cette époque et il a été surnommé le massacre de la Saint-Valentin


Comprendre la cause de la mort d'Al Capone

La mort d'Al Capone était tout sauf simple.

Sa fin a sans doute commencé avec sa contraction initiale de la syphilis, qui s'était régulièrement enfouie dans ses organes pendant des années. C'est son accident vasculaire cérébral, cependant, qui a permis à la pneumonie de s'installer dans son corps. Cette pneumonie a précédé l'arrêt cardiaque qui l'a finalement tué.

Ullstein Bild/Getty Images Capone a passé ses dernières années à discuter avec des invités invisibles et à rechercher son trésor disparu.

Le Dr Phillips a écrit dans le champ "cause principale" du certificat de décès de Capone qu'il était décédé d'une "pneumonie bronchique 48 heures contribuant à l'apoplexie 4 jours".

Seules les nécrologies ont révélé la «parésie, une maladie cérébrale chronique entraînant une perte de puissance physique et mentale, la neurosyphilis sous-jacente étant entièrement laissée de côté. Des rumeurs selon lesquelles il serait mort du diabète plutôt que de la syphilis ont circulé dans le monde pendant des années.

En fin de compte, la véritable série d'événements avait tout son sens. Al Capone avait dégénéré à la capacité mentale d'un enfant de 12 ans parce que la syphilis non traitée avait attaqué son cerveau pendant des années.

L'accident vasculaire cérébral qu'il a subi en 1947 a tellement affaibli le système immunitaire de Capone qu'il n'a pas pu combattre sa pneumonie. Il a donc subi un arrêt cardiaque à la suite de tout cela – et est décédé.

En fin de compte, ses proches ont offert au monde une nécrologie aussi mémorable que la personnalité emblématique du gangster :

La mort lui faisait signe depuis des années, avec la même véhémence qu'une putain de Cicéron appelant un client au comptant. Mais Big Al n'était pas né pour s'évanouir sur un trottoir ou sur une dalle du coroner. Il est mort comme un riche napolitain, au lit dans une pièce calme avec sa famille sanglotant près de lui, et un vent doux murmurant dans les arbres à l'extérieur.


Contenu

Construction Modifier

La cellule principale a été construite en incorporant certaines parties de la citadelle de Fort Alcatraz, une caserne partiellement fortifiée de 1859 qui avait été utilisée comme prison. Une nouvelle cellule a été construite de 1910 à 1912 avec un budget de 250 000 $ (environ 6 800 000 $ en 2021), et une fois terminé, le bâtiment en béton de 500 pieds (150 m) de long était réputé être le plus long bâtiment en béton du monde à l'époque. Ce bâtiment a été modernisé en 1933 et 1934 et est devenu la cellule principale du pénitencier fédéral jusqu'à sa fermeture en 1963. [4] : 76

Lors de la construction de la nouvelle prison en béton, de nombreux matériaux ont été réutilisés dans sa construction. Les escaliers en fer à l'intérieur et la porte de la cellule près du salon de coiffure au bout du bloc A ont été conservés de l'ancienne citadelle et des blocs de granit massifs utilisés à l'origine comme supports d'armes ont été réutilisés comme cloisons et murs de soutènement du quai. [5] Bon nombre des anciennes barres cellulaires ont été utilisées pour renforcer les murs, causant des problèmes structurels plus tard en raison du fait que beaucoup placés près du bord étaient soumis à l'érosion de l'air salin et du vent au fil des ans. [5] [ douteux - discuter ]

Après l'utilisation de l'île par l'armée américaine pendant plus de 80 ans, elle a été transférée au Federal Bureau of Prisons, qui espérait qu'une prison à l'épreuve des évasions aiderait à briser la vague de criminalité des années 1920 et 1930. [6] Le ministère de la Justice a acquis la caserne disciplinaire d'Alcatraz le 12 octobre 1933, et elle est devenue une installation du Federal Bureau of Prisons en août 1934. 260 000 $ ont été dépensés pour la moderniser et l'améliorer à partir de janvier 1934. [7] [8] George Hess du Service de santé publique des États-Unis a été nommé médecin-chef et Edward W. Twitchell est devenu consultant en psychiatrie pour Alcatraz en janvier 1934. [8]

L'hôpital a été contrôlé par trois fonctionnaires du Marine Hospital de San Francisco. [8] Le personnel du Bureau des prisons est arrivé à Alcatraz au début du mois de février. Parmi eux, le greffier en chef par intérim Loring O. Mills. En avril 1934, les vieux matériaux ont été retirés de la prison, des trous ont été découpés dans le béton et 269 façades de cellules ont été installées, construites à l'aide de quatre wagons d'acier commandés à Stewart Iron Works. [8]

Deux des quatre nouveaux escaliers ont été construits, ainsi que 12 portes vers les couloirs de services publics et des grilles au sommet des cellules. Le 26 avril, un petit incendie accidentel s'est déclaré sur le toit et un électricien s'est blessé au pied en faisant tomber une plaque d'égout dessus. [8] Anchor Post Fence Company a ajouté des clôtures autour d'Alcatraz et Enterprise Electric Works a ajouté un éclairage de secours dans les opérations de la morgue et du standard. [8]

En juin 1934, la Teletouch Corporation de New York a commencé l'installation d'un « canon électromagnétique ou système de détection de métaux » à Alcatraz. Des détecteurs ont été ajoutés sur le quai, à l'entrée principale du bloc cellulaire et à la porte d'entrée arrière. [8] Les agents correctionnels ont été instruits sur la façon d'utiliser les nouveaux dispositifs de verrouillage en juillet 1934, et tant la Garde côtière des États-Unis que le Département de police de San Francisco ont testé le nouvel équipement radio. [8] Les vérifications et évaluations finales ont été effectuées les deux premiers jours d'août. [8]

Histoire ancienne Modifier

Alcatraz était destiné aux prisonniers qui causaient continuellement des problèmes dans d'autres prisons fédérales. Ce serait une "prison de dernier recours", pour détenir les pires des pires qui n'avaient aucun espoir de réinsertion. [9] [10] Le 11 août 1934, le premier lot de 137 prisonniers est arrivé à Alcatraz du Pénitencier des États-Unis à Leavenworth, Kansas, ayant voyagé par chemin de fer à Santa Venetia, Californie. Avant d'être escortés à Alcatraz, ils ont été menottés dans des autocars de haute sécurité et gardés par une soixantaine d'agents spéciaux du Federal Bureau of Investigation (FBI), des U.S. Marshals et des responsables de la sécurité ferroviaire. [8] [11] La plupart des prisonniers étaient des voleurs de banque notoires, des faussaires ou des meurtriers. [11]

Parmi les premiers détenus figuraient également 14 hommes de McNeil Island, Washington. [8] Le 22 août 1934, 43 prisonniers sont arrivés du pénitencier d'Atlanta et 10 du pénitencier du Nord-Est, Lewisburg, Pennsylvanie. [8] Le 1er septembre, un prisonnier est arrivé de Washington Asylum and Jail et sept du District de Columbia Reformatory en Virginie et le 4 septembre, un autre lot de 103 prisonniers est arrivé par train de Leavenworth. [8] Les prisonniers ont continué à arriver, principalement de Leavenworth et d'Atlanta, en 1935 et le 30 juin 1935, le premier anniversaire du pénitencier, il comptait 242 prisonniers, bien que certains détenus comme Verrill Rapp aient déjà été transférés d'Alcatraz quelques mois plus tôt. [8]

À l'occasion du premier anniversaire d'Alcatraz, le Bureau des prisons a écrit : « La création de cette institution a non seulement fourni un lieu sûr pour la détention du type de criminel le plus difficile, mais a également eu un effet positif sur la discipline dans nos autres pénitenciers. Aucune perturbation grave de quelque nature que ce soit a été signalé au cours de l'année. Les détecteurs de métaux surchauffaient souvent et devaient être éteints. Après que la Teletouch Corporation n'ait pas résolu le problème, leur contrat a été résilié en 1937 et ils ont été facturés plus de 200 $ pour trois nouveaux détecteurs fournis par les laboratoires fédéraux. [8]

Le 10 janvier 1935, une violente tempête a provoqué un glissement de terrain sur Alcatraz, provoquant le glissement du Model Industries Building. [8] Cela a incité une série de changements aux structures sur l'île. Un enrochement a été construit autour du bâtiment des industries modèles, il a été renforcé et une tour de garde a été ajoutée au toit en juin 1936. Ce même mois, le bâtiment de la caserne a été transformé en 11 nouveaux appartements et neuf chambres simples pour célibataires. 52 familles vivant à Alcatraz, dont 126 femmes et enfants. [8] Les problèmes avec le bâtiment des industries modèles et les problèmes de services publics persistants avec certains des anciens bâtiments et systèmes ont conduit à des mises à jour importantes en 1937, y compris de nouvelles grilles à l'épreuve des outils sur les ventilateurs du toit de la cellule, deux nouvelles chaudières installées dans le centrale électrique, et une nouvelle pompe pour l'assainissement de l'eau salée et des garde-corps ajoutés aux escaliers. [8]

En 1939-1940, un réaménagement de 1,1 million de dollars a commencé, y compris la construction du New Industries Building, une refonte complète de la centrale électrique avec un nouveau moteur diesel, la construction d'un nouveau château d'eau pour résoudre le problème de stockage de l'eau, de nouveaux immeubles d'appartements pour les officiers, l'amélioration du quai et la conversion du bloc D en cellules d'isolement. [8] Les changements ont été achevés en juillet 1941. Les ateliers du New Industries Building sont devenus très productifs, fabriquant des uniformes de l'armée, des filets de fret et d'autres articles très demandés pendant la Seconde Guerre mondiale. En juin 1945, on rapporta que les pénitenciers fédéraux avaient fabriqué 60 000 filets. [8]

Réputation Modifier

Alcatraz a acquis une notoriété dès sa création en tant que prison la plus dure d'Amérique, considérée par beaucoup comme la prison la plus redoutable du monde. D'anciens prisonniers ont signalé des brutalités et des conditions inhumaines qui ont mis à rude épreuve leur santé mentale. [12] [13] [14] Ed Wutke a été le premier prisonnier à se suicider à Alcatraz. Rufe Persful s'est coupé les doigts après avoir saisi une hache du camion de pompiers, suppliant un autre détenu de faire de même avec son autre main. [14]

Un écrivain a décrit Alcatraz comme « la grande poubelle de la baie de San Francisco, dans laquelle chaque prison fédérale a jeté ses pommes les plus pourries ». [15] En 1939, le nouveau procureur général des États-Unis, Frank Murphy, a attaqué le pénitencier en disant : « L'ensemble de l'institution est propice à la psychologie qui crée une attitude sinistre et ambitieuse parmi les prisonniers. [8]

La réputation de la prison n'a pas été aidée par l'arrivée de plusieurs des criminels les plus dangereux d'Amérique, dont Robert Stroud, le "Birdman d'Alcatraz", en 1942. Il est entré dans le système pénitentiaire à 19 ans et n'en est jamais sorti, passant 17 ans à Alcatraz. Stroud a tué un gardien, s'est mêlé à d'autres détenus et a passé 42 de ses 54 ans en prison à l'isolement. Malgré sa réputation, de nombreux anciens détenus l'appelant « Hellcatraz », certains détenus ont déclaré que les conditions de vie y étaient bien meilleures que dans la plupart des autres prisons du pays, en particulier la nourriture, et beaucoup se sont portés volontaires pour venir à Alcatraz. [6]

Le 3 décembre 1940, Henri Young assassine son codétenu Rufus McCain. En courant en bas du magasin de meubles à la boutique du tailleur où travaillait McCain, Young a violemment poignardé McCain au cou. McCain est décédé cinq heures plus tard. [8] Young avait été envoyé à Alcatraz pour meurtre en 1933 et a été plus tard impliqué dans une tentative d'évasion au cours de laquelle le gangster Doc Barker a été abattu. En conséquence, il a passé près de 22 mois à l'isolement, mais a finalement été autorisé à travailler dans le magasin de meubles. Young a été jugé en 1941, ses avocats affirmant que leur client ne pouvait pas être tenu pour responsable du meurtre, car il aurait été soumis à des "châtiments cruels et inhabituels" par des gardiens de prison avant l'acte. Le procès a jeté le discrédit sur Alcatraz. [8] En fin de compte, Young a été reconnu coupable d'homicide involontaire et sa peine de prison n'a été prolongée que de quelques années.

Dernières années Modifier

Dans les années 1950, les conditions à Alcatraz s'étaient améliorées et les détenus se voyaient progressivement accorder davantage de privilèges, tels que jouer d'instruments de musique, regarder des films le week-end, peindre et utiliser la radio. . [14] Cependant, c'était de loin la prison la plus chère des États-Unis et beaucoup la percevaient encore comme la prison la plus extrême des États-Unis. [16] [8] Dans son rapport annuel pour 1952, le directeur du Bureau des Prisons James V. Bennett a appelé à une institution plus centralisée pour remplacer Alcatraz. [8]

Un rapport de 1959 indiquait que l'établissement coûtait plus de trois fois plus cher à gérer que la prison américaine moyenne, 10 $ par prisonnier et par jour, contre 3 $ dans la plupart des autres prisons. [17] Le problème a été aggravé par la détérioration structurelle des bâtiments due à l'exposition au brouillard salin, dont la réparation nécessiterait 5 millions de dollars. Des réparations majeures ont commencé en 1958, mais en 1961, les ingénieurs ont considéré la prison comme une cause perdue. Le procureur général Robert F. Kennedy a soumis des plans pour un nouvel établissement à sécurité maximale à Marion, dans l'Illinois. [8]

L'évasion d'Alcatraz en juin 1962 a conduit à des enquêtes acrimonieuses. Combiné aux problèmes structurels majeurs et au fonctionnement coûteux, cela a conduit à sa fermeture le 21 mars 1963. [17] Le rapport final du Bureau des prisons a déclaré à propos d'Alcatraz : institutions à Atlanta, Leavenworth et McNeil Island, car cela nous a permis de déménager dans une institution plus petite et étroitement surveillée pour les artistes de l'évasion, les grands racketteurs, les complices invétérés et ceux qui avaient besoin de protection contre d'autres groupes. » [8]

Aujourd'hui musée et l'une des principales attractions touristiques de San Francisco, Alcatraz a attiré quelque 1,5 million de visiteurs par an (2010). [18] [19] Les visiteurs arrivent en bateau et reçoivent une visite de la cellule et de l'île, ainsi qu'un diaporama et une narration audio avec des anecdotes d'anciens détenus, gardes et gardes forestiers sur Alcatraz. [20] L'atmosphère de l'ancien pénitencier est toujours considérée comme « étrange », « fantomatique » et « effrayante ». [20] Protégés par le National Park Service et le National Register of Historic Places, les bâtiments endommagés par le sel de l'ancienne prison sont maintenant restaurés et entretenus. [21]

Tentatives d'évasion Modifier

Selon les agents correctionnels de la prison, une fois qu'un condamné est arrivé sur le quai d'Alcatraz, ses premières pensées ont été de savoir comment partir. [22] Au cours de ses 29 années de fonctionnement, le pénitencier a prétendu qu'aucun prisonnier ne s'était évadé avec succès. Au total, 36 prisonniers ont fait 14 tentatives d'évasion, deux hommes ont tenté deux fois 23 ont été attrapés, six ont été tués par balle lors de leur évasion, deux se sont noyés et cinq sont répertoriés comme "disparus et présumés noyés". [23]

La première tentative d'évasion a été faite le 27 avril 1936, par Joseph Bowers, qui a été chargé de brûler les ordures à l'incinérateur. Il escaladait une clôture à mailles losangées au bord de l'île lorsqu'il a été remarqué. Lorsqu'il a refusé l'ordre de descendre de l'agent correctionnel situé à la tour de garde de West Road, il a été abattu. Il a été grièvement blessé dans la chute de plus de 15 m (50 pi) et est décédé par conséquent. [6]

La deuxième tentative d'évasion a eu lieu le 16 décembre 1937, par Theodore Cole et Ralph Roe. Au cours de leur mission dans l'un des ateliers, ils ont coupé les fers plats de la fenêtre et sont montés dans la baie. C'était un jour de tempête et la mer était agitée. Ils ont été considérés comme morts par les autorités pénitentiaires, qui pensaient qu'ils se sont noyés dans la baie et que leurs corps ont été emportés par la mer. [6]

Bataille d'Alcatraz Modifier

La tentative d'évasion la plus violente a eu lieu du 2 au 4 mai 1946, lorsqu'une tentative infructueuse de six prisonniers a conduit à la bataille d'Alcatraz, également connue sous le nom de « Alcatraz Blast Out ». Bernard Coy, Joseph Cretzer, Sam Shockley, Clarence Carnes, Marvin Hubbard et Miran Thompson ont pris le contrôle de la cellule en maîtrisant les agents correctionnels et ont pu entrer dans la salle d'armes, où ils ont ensuite demandé les clés de la porte extérieure des loisirs. [6] [24]

Un garde à l'esprit vif, William Miller, a remis tout sauf la clé de la porte extérieure, qu'il a empochée. Le but des prisonniers était de s'échapper en bateau du quai, mais lorsqu'ils n'ont pas pu ouvrir la porte extérieure, ils ont décidé de se battre. Ils ont retenu Miller et un deuxième garde en otage. Poussé par Shockley et Thompson, Cretzer a tiré sur les otages à très courte distance. Miller a succombé à ses blessures tandis que le deuxième garde, Harold Stites, a également été tué dans la cellule. Bien que Shockley, Thompson et Carnes soient retournés dans leurs cellules, les trois autres, Coy, Cretzer et Hubbard, ont persisté dans leur combat. [6] [24]

Les Marines américains sont intervenus et ont tué les trois prisonniers. Dans cette bataille, outre les gardiens et les prisonniers tués, 17 autres gardiens et un prisonnier ont également été blessés. Shockley, Thompson et Carnes ont été jugés pour le meurtre des agents de correction. Shockley et Thompson ont été condamnés à mort dans la chambre à gaz, qui a été effectuée à San Quentin en décembre 1948. Cependant, Carnes, qui n'avait que 19 ans, a été condamné à une deuxième peine de prison à vie. [6] [24]

"S'échapper d'Alcatraz" Modifier

Le 11 juin 1962, Frank Morris, John Anglin et Clarence Anglin tentèrent de s'échapper avec une planification minutieuse. Derrière leurs cellules dans le bloc cellulaire B se trouvait un couloir de services publics non surveillé de 3 pieds (0,91 m) de large. Les prisonniers ont ciselé le béton endommagé par le sel autour d'une bouche d'aération menant à ce couloir, à l'aide d'outils tels qu'une cuillère en métal soudée à l'argent d'un sou et une perceuse électrique improvisée à partir d'un moteur d'aspirateur volé. Le bruit était masqué par des accordéons joués pendant l'heure de musique, et la progression était masquée par de faux murs qui, dans les recoins sombres des cellules, trompaient les gardiens. [6]

The escape route led up through a fan vent the prisoners removed the fan and motor, replacing them with a steel grill and leaving a shaft large enough for a prisoner to enter. Stealing a carborundum abrasive cord from the prison workshop, the prisoners then removed the rivets from the grill. In their beds, they placed papier-mâché dummies made with human hair stolen from the barbershop. Over many weeks, the escapees also made an inflatable raft from over 50 stolen raincoats, which they prepared on the top of the cell block, concealed from the guards by sheets which had been put up over the sides. They escaped through a vent in the roof and departed Alcatraz. [6] [24]

The FBI investigation was aided by another prisoner, Allen West, who was part of the escapees' group but was left behind. West's false wall kept slipping so he held it in place with cement, which set. When Morris and the Anglins accelerated the schedule, West desperately chipped away at the wall, but by the time he got out, his companions were gone. Hundreds of leads and theories have been pursued by the FBI and local law enforcement officials in the ensuing years, but no conclusive evidence has ever surfaced favoring the success or failure of the attempt. The FBI's investigation was eventually closed in December 1979. [25] The official report on the escape concludes that the prisoners drowned in the cold waters of the bay while trying to reach the mainland, it being unlikely that they made it the 1.25 miles to shore due to the strong ocean currents and the cold sea water temperatures ranging between 50 to 55 °F (10 to 13 °C). [6] [24]

The U.S. Marshals Service case file remains open and active. Morris and the Anglin brothers remain on its wanted list. [26] Circumstantial evidence uncovered in the early-2010s seemed to suggest that the men had survived, and that contrary to the official FBI report of the escapee's raft never being recovered and no car thefts being reported, a raft was discovered on nearby Angel Island with footprints leading away, and a 1955 blue Chevrolet had been stolen on the night of the escape by three men, who could have been Morris and the Anglins, and that officials then engaged in a cover-up. [27] Relatives of the Anglin brothers presented further circumstantial evidence in the mid-2010s in support of a longstanding rumor that the Anglin brothers had fled to Brazil following the escape a facial recognition analyst concluded that the one piece of physical evidence, a 1975 photograph of two men resembling John and Clarence Anglin, did support that conclusion. [28] [29]

The prison initially had a staff of 155, including the first warden James A. Johnston and associate warden Cecil J. Shuttleworth, both considered to be "iron men". [11] None of the staff were trained in rehabilitation but were highly trained in security. [11] The guards' and staff's salaries varied. A new guard arriving in December 1948 was offered $3,024.96 per year, but there was a 6% deduction for retirement taxes a year (amounting to $181.50). [30] The guards typically worked 40-hour weeks with five 8-hour shifts. [30]

Guards who worked between 6 pm and 6 am were given a 10% increase and guards doing overtime had to be reported and authorized by the warden. [30] Officers generally had to pay 25 cents for meals and were charged $10 to rent an apartment on the island, to include laundry service, although larger families were charged anything from $20–43 a month for larger quarters and charged additional for laundry. [30] In 1960, a Bureau of Prisons booklet revealed that the average prison population between 1935 and 1960 was 263 the highest recorded was 302 in 1937 and the lowest recorded was 222 in 1947. [31]

The main administration center was at the entrance to the prison, which included the warden's office. The office contained a desk with radio and telegraph equipment, typewriter, and a telephone. [32] The administrative office section also had the offices of the associate warden and secretary, mail desk, captain's desk, a business office, a clerk's office, an accounting office, a control room which was added with modern technology in 1961, the officer's lounge, armory and vault, and a visiting area and restrooms. The basement of Alcatraz prison contained dungeons and the showers. The main stairway to the dungeon lay along Sunrise Alley at the side of A-Block, but the dungeons were also accessible by a staircase in a trapdoor along the corridor of D-Block. All visits to Alcatraz required prior written approval from the warden. [33]

A hospital had originally been installed at Alcatraz during its time as a military prison in the late 19th century. [34] During its time as a federal penitentiary, it was located above the dining hall on the second floor. Hospital staff were U.S. Public Health Service employees assigned to the Federal Prison Service at Alcatraz. [35] Doctors often lasted fewer than several days or months at Alcatraz, because few of them could tolerate the violent inmates who would often terrify them if they failed to be given certain drugs. [35] Prisoners in ill health were often kept in the hospital, most famously Stroud and Al Capone, who spent years in it. [36] [37]

Security Edit

When the Bureau of Prisons established the Federal Penitentiary on 1 January 1934, they took measures to strengthen the security of the prison cells to make Alcatraz "escape-proof", and also to improve living conditions for their own staff. Up-to-date technologies for enhancing security and comfort were added to the buildings. Guard towers were built outside at four strategic locations, cells were rebuilt and fitted with "tool-proof steel cell fronts and locking devices operated from control boxes", and windows were made covered with iron grills. Electromagnetic metal detectors were placed at the entrances of the dining hall and workshops, with remote controlled tear gas canisters at appropriate locations, remote controlled gun galleries with machine gun armed guards were installed to patrol along the corridors. [38]

Improvements were made to the toilet and electricity facilities, old tunnels were sealed up with concrete to avoid hiding and escape by prisoners, and substantial changes and improvements were made to the housing facilities of guards, wardens and captain to live with their families, with quality relative to rank. Warden Johnston, U.S. Attorney General Homer Cummings, and Sanford Bates, first director of the Bureau of Prisons, collaborated very closely to create "a legendary prison" suited to the times, which resulted in the Alcatraz Island Federal Penitentiary being nicknamed "Uncle Sam's Devil's Island." [38]

Despite Alcatraz being designed to house the "worst of the worst" of criminals who caused problems at other prisons, under the guidelines and regulations set by the strict prison administrators, courts could not direct a prisoner to be directly sent to Alcatraz, however notorious they were for misbehavior and attempted escape from other prisons. [38] Prisoners entering Alcatraz would undergo vigorous research and assessments prior to their arrival. Security in the prison was very tight, with constant checking of bars, doors, locks, electrical fixtures, and other physical security. [39]

Prisoners were normally counted 13 times daily, and the ratio of prisoners to guards was the lowest of any American prison of the time. [40] [41] The front door was made of solid steel, virtually impossible for any prisoners to escape through. [42] The island had many guard towers, most of which have since been demolished, which were heavily guarded at various points in the day at times when security may have been breached. For instance, there were guard towers on each of the industry buildings to ensure that inmates didn't attempt to escape during the work day shifts. [12]

The recreation yard and other parts of the prison had a 25-foot fence around it topped with barbed wire, [12] should any inmates attempt to escape during exercise. One former employee of the jail likened his prison job to being a zoo keeper or his old farm job, due to the fact that prisoners were treated like animals, sending them out to "plow the fields" when some of them worked during the day, and then counting them up and feeding them and so on. [39] He referred to those four years of his life working in the prison as a "total waste of his life". [39] The corridors were regularly patrolled by the guards, with passing gates along them. The most heavily trafficked corridor was "Broadway" between B and C Block, due to its being the central corridor of the prison and passed not only by guards but other prison workers. [43]

At the end of each 20-minute meal in the dining hall, the forks, spoons and knives were laid out on the table and carefully counted to ensure that nothing had been taken as a potential weapon. In the earlier years as a prison, prisoners were forbidden from talking while eating, but this was later relaxed, provided that the prisoners communicated quietly. [39] [44]

The gun gallery was situated in the Recreation Yard and mounted on one of the dining hall's exterior walls. [45] There was a metal detector outside of the dining hall for security purposes. The dining hall had tear-gas canisters attached to the rafters of the ceiling which could be activated by remote control, should prisoners riot or attempt to escape. [46] [13] The first warden, James A. Johnston, always entered the dining hall alone and unarmed, due to heavy guarding around him. [47] Several riots did break out in the dining hall during Alcatraz's history. Those prisoners who were not involved in the fighting hid under the dining hall tables to escape possible gunfire. [48]

Wardens Edit

Paul Joseph Madigan (1897–1974) was the third warden of Alcatraz. He had earlier served as the last Associate Warden during the term of James A. Johnston. He was the only warden who had worked his way up from the bottom of the ranks of the prison staff hierarchy, having worked originally as a Correctional Officer on Alcatraz from the 1930s. [52] [51] On 21 May 1941, Madigan was the key to quashing an escape attempt after being held hostage in the Model Industries Building, which later led to his promotion as associate warden. [53] He was a stout, ruddy-faced, pipe-smoking, devout Irish Catholic. [54] Unlike his predecessors, Madigan was known for being more lenient and softer in his approach to administering the prison and was better liked by the prison staff. [52]

Olin Guy Blackwell (1915–1986) was the fourth and final warden of Alcatraz. Associate Warden to Paul J. Madigan from April 1959, [53] Blackwell served as warden of Alcatraz at its most difficult time from 1961 to 1963, when it was facing closure as a decaying prison with financing problems, coinciding with the timing of the infamous June 1962 escape from Alcatraz. At the time of the 1962 escape he was on vacation in Lake Berryessa in Napa County, and he didn't believe the men could have survived the waters and made it to shore. [55] Blackwell was considered to have been the least strict warden of Alcatraz, perhaps in part due to him having been a heavy drinker and smoker, nicknamed "Gypsy" and known as "Blackie" to his friends. [53] He was said to have been an excellent marksman who had earlier served as Associate Warden of Lewisburg Federal Penitentiary.


Warden James Johnston and the &lsquoDevil&lsquos prison of America&rsquo

The first warden of Alcatraz was a man by the name of James Johnston, and one notable thing about him is that he didn&rsquot believe in ghosts. That may have changed one day when he was leading a group of guests on a tour of the &ldquoDevil&rsquos prison of America.&rdquo

Contributor Bettmann via Getty Images

As Johnston was telling the guests about the intricacies of the prison, all of a sudden, he stopped, and the entire group heard the unmistakable sound of a woman crying. It appeared to be coming from the walls, and as the sobs rose in volume, a cold wind swept through the room. Not one guest took another step forward, and Johnston could never explain why they heard what they did.


Vous pourriez aussi aimer

I think its haunted I read all the comments and I'm going there soon so I'm going to see if it's haunted. anon325213 March 14, 2013

If it's not haunted, then why did a person die in a strip cell screaming that a monster was killing him slowly? He screamed all night and then there was silence, and when the guards when to check on him he was strangled to death by someone else. He didn't kill himself. anon319952 February 15, 2013

what happened to the prisoners from Alcatraz after it closed?

You can't say it's not haunted because you weren't there at the time. You don't know how the inmates were treated and you don't know how many people died there. It's full of misery and I think it's haunted. Horrible times call for a horrible story. It was a prison in the 1900's -- think about it. anon241004 January 16, 2012

Whether or not it's haunted, I don't know. But I went there years ago and that was when I saw a dead body for the first time. On the ferry ride back from Alcatraz a woman jumped off the boat and died. The boat turned around and went back looking for her and we (my classmates and I) saw her dead, floating in the water. It's an image that even now 14 years later I can't get out of my mind. I don't think I'll ever go back. anon167959 April 14, 2011

I think it is haunted, I was there (daytime) but I still saw some weird things. In the library I saw a book slide out from under a shelf or something and slide back in, it only got out like 2 centimeters though. anon127283 November 15, 2010

i doubt it's haunted. my mom said there is no such thing as ghosts, only spirits like demons and stuff and if they are real the bible says not to mess with them. They won't mess with you if you don't mess with them. anon126306 November 12, 2010

is it haunted? If it is, why don't you spend the night after hours when no one is there. Just avoid security, if there is any. Take a video camera and a flashlight and videotape this so called haunting? Put it online. anon121211 yesterday

Haunted? Horse hockey. People will believe whatever they want to scare themselves into believing. It's an old, decrepit prison where "spooky" sounds happen. As for "Ghost Hunters" what a laugh. Anything for a buck, anything for a rating. I have seen that load of crap they try to peddle. Pure junk and bunk.

Alcatraz is a fascinating place for it's history, a look into the past and the lives of those criminals who needed to be kept out of a civilized world. Also a look at an island that holds a truly historical existence well before the military and Federal prison eras.

If you go looking for spooks, you will find them as the mind has an unlimited amount, only limited by your imagination. Personally, I go for the history and it is a very rich and rewarding experience. anon109494 September 7, 2010

i do believe it is is haunted. my mom once went there and she said it was awesome. anon106621 August 26, 2010

Guys it's haunted. If you don't believe me watch Ghost Hunters. It's amazing what they find at the end. "Harry Brunette" and I don't think they could have faked that stuff. anon104139 August 15, 2010

Alcatraz is such a funny place. i have been there and it was not that scary. anon96955 July 17, 2010

Alcatraz is most definitely haunted, and those of you who don't believe so should go there yourselves. i have been there, so i know. these are not stories either. there's evil in that place and if you're scared the tiniest bit by the paranormal i really do suggest you not go there. i'm still shaken up about it. anon89087 June 8, 2010

I'm going to visit it one day. anon89085 June 8, 2010

Alcatraz or Alcatraz is a place with lots of paranormal activities especially in cell 14, which belonged to Frank Norris who haunts the place.

Believe me: and my mates have been in there and my bag went flying. anon78619 April 19, 2010

I read that it is mainly in one area but i can't remember where! and i have been there! anon75619 April 7, 2010

wow, guys. alcatraz is haunted. i've been there. anon74312 April 1, 2010

No, i don't think it's haunted! i think it's just a story somebody tried to come up with. people bore very easily these days and if someone really wanted to know the truth they should go to the museums and see for themselves. anon73755 March 29, 2010

i think it's haunted and that's my opinion. anon73258 March 26, 2010

Wow. pretty scary. i would want to go see for myself if it's really haunted. anon71474 March 18, 2010

i don't think al capone would be there as a ghost because he was set free from Alcatraz. anon69041 March 5, 2010

Alcatraz is not haunted by ghosts, or haunted by convicts, murderer, hardened criminals. It's a big old dirty prison that was abandoned because it was too costly to run. Aïe. What's the fascination of that? anon68752 March 4, 2010

Honestly. Alcatraz is not haunted. It's just disturbing knowing that I myself have stood where Al Capone and George Kelly have also. There is no such thing as ghosts. anon67979 February 28, 2010

I really don't think that Alcatraz is haunted. it does seem creepy but not in a haunted way. anon64184 February 5, 2010

alcatraz was on a ghost show and they proved that it was haunted and i do believe in some things and that is one of them. now some of the stuff may be fake but i do believe there is something there. anon55175 December 5, 2009

haunted, really? yeah right. i've been there myself. its not haunted -- just really big and dirty! I can't believe that people really think alcatraz is haunted. If there is such thing as alcatraz phobia, people who think alcatraz is haunted have it! anon51854 November 9, 2009

well there's a show, the othersiders on cartoon network, and they went there and they heard clanks and bangs and even heard al capone playing his banjo. because that was a report and al capone did have a banjo while he was at alcatraz and he would play it because he was so bored. anon51819 November 9, 2009

i wonder if any one ever got out of the prison successful? what cell was al capone in? anon50837 November 1, 2009

im wondering if it is. i think it is just because it's so old. anon50331 October 27, 2009

*gulp* my friend says there are spirits there at night. it's scary. anon49874 yesterday

you can say it's haunted once you prove it. anon36877 July 15, 2009

anon, I hate to bust your buble but Alcatraz is not haunted. I worked there for five years as a park ranger and a guard (not the prison type). I knew the park ranger who started the shark with the fins cut off rumor. (she did it to see just "how stupid can people be") If you are a history buff by all means go there. it is a historic site, though most of the interesting stories I don't believe are told. have fun but no ghosts. rick anon35955 July 8, 2009

bien. there were a lot of deaths at Alcatraz. I have a pretty good idea that it's haunted. peut être. anon21166 November 11, 2008

i wonder how haunted this prison really is. i want to go one day and see for myself. anon8785 February 20, 2008


The Anglin Brothers

John and Clarence were brothers born into a family of 13 children. They both worked various farming and labor jobs until the two decided that robbery seemed like a more lucrative way to make a living. The brothers usually chose places that were closed to ensure nobody got hurt, and in one of their robberies, they even used a toy gun to prevent real harm.

While imprisoned in Atlanta, they attempted to escape more than once but never made it far. Eventually, they were both transferred to Alcatraz to serve out the remainder of their sentences for robbery.


Alcatraz Island

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Alcatraz Island, de nom The Rock, rocky island in San Francisco Bay, California, U.S. The island occupies an area of 22 acres (9 hectares) and is located 1.5 miles (2 km) offshore.

The island had little vegetation and was a seabird habitat when it was explored in 1775 by Lieutenant Juan Manuel de Ayala, who named it Isla de los Alcatraces (“Isle of the Pelicans”). Sold in 1849 to the U.S. government, Alcatraz was the site of the first lighthouse (1854) on the coast of California. Thereafter other buildings were erected on the island, and the first permanent army detachment was garrisoned there in 1859. In 1861 the island was designated a residence for military offenders. Later prisoners included some 19 Hopi Indians from the Arizona Territory who passively resisted government attempts to assimilate them and American soldiers fighting in the Philippines who had joined the Filipino cause in 1900. In 1907 the island was designated the Pacific Branch of the United States Military Prison.

From 1934 to 1963 it served as a federal prison for some of the most dangerous civilian prisoners. Among its famous denizens were Al Capone, George (“Machine Gun”) Kelly, and Robert Stroud, the “Birdman of Alcatraz” (the subject of the 1962 film of the same name). Although the Alcatraz penitentiary was able to house 450 convicts in cells that measured about 10 by 4.5 feet (3 by 1.5 metres), no more than 250 prisoners ever occupied the island at one time. Escape attempts were rare, but a few inmates did escape from the island whether they survived the currents of the bay is unknown. One daring escape was popularized in the film Escape from Alcatraz (1979). Eventually the necessity of transporting fresh water to and waste away from the island resulted in its abandonment in 1963.

In March 1964 a group of Native Americans claimed the island, citing an 1868 treaty with the Sioux allowing Indians from the reservation to claim any “unoccupied government land” however, they occupied Alcatraz for only several hours. In November 1969 Indian activists, including members of the American Indian Movement, occupied the island again, demanding the deed to the island and refusing to leave until they were forced off by federal marshals in June 1971.

In 1972 Alcatraz became part of the newly created Golden Gate National Recreation Area. Although no effort has been made to repair the structures on the island—most have suffered general decay and weathering, and the historic lighthouse and four other buildings burned in 1970 (the lighthouse survived, but the other buildings were largely destroyed)—Alcatraz Island is now open to the public and is a popular tourist destination.

The Editors of Encyclopaedia Britannica This article was most recently revised and updated by Amy McKenna, Senior Editor.


Alcatraz Escape

In its heyday, it was the ultimate maximum security prison.

Located on a lonely island in the middle of San Francisco Bay, Alcatraz—aka “The Rock”—had held captives since the Civil War. But it was in 1934, the highpoint of a major war on crime, that Alcatraz was re-fortified into the world’s most secure prison. Its eventual inmates included dangerous public enemies like Al Capone, criminals who had a history of escapes, and the occasional odd character like the infamous “Birdman of Alcatraz.”

In the 1930s, Alcatraz was already a forbidding place, surrounded by the cold, rough waters of the Pacific. The redesign included tougher iron bars, a series of strategically positioned guard towers, and strict rules, including a dozen checks a day of the prisoners. Escape seemed near impossible.

Despite the odds, from 1934 until the prison was closed in 1963, 36 men tried 14 separate escapes. Nearly all were caught or didn’t survive the attempt.

The fate of three particular inmates, however, remains a mystery to this day. Here is their story.


Voir la vidéo: SAN FRANCISCOS FAMOUS u0026 INFAMOUS SITES--Alcatraz Prison -Al Capones (Décembre 2021).