Podcasts sur l'histoire

Escadron n°346 'Guyenne' (RAF) : Seconde Guerre mondiale

Escadron n°346 'Guyenne' (RAF) : Seconde Guerre mondiale

356 Escadrille Française (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

L'escadron n°346 "Guyenne" était un escadron de bombardiers piloté par du personnel français qui avait auparavant servi en Afrique du Nord. Il faisait partie de la force principale du Bomber Command du 1er juin 1944 jusqu'à la fin de la guerre. Les unités françaises libres furent les dernières à exploiter les Halifax II et V à moteur Merlin, mais peut-être seulement pour une opération en juin 1944, avant d'être remplacées par le B.Mk III. En octobre 1945, l'escadrille est retournée en France et le 27 novembre 1945, elle a été transférée à l'Armée de l'Air.

Avion
De mai 1944 à juin 1944 : Handley Page Halifax B.Mk V
De juin 1944 à avril 1945 : Handley Page Halifax B.Mk III
Mars 1945 à novembre 1945 : Handley Page Halifax B.Mk VI

Emplacement
16 mai 1944 au 20 octobre 1945 : Elvington
A partir du 20 octobre 1945 : Bordeaux-Mérignac
Novembre 1945 : à Armée de l'Air

Codes d'escadron: H7

Devoir
Groupe Bomber Command n°4

Livres

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


N°22 Escadron RAF

Escadron numéro 22 de la Royal Air Force est un escadron d'essais et d'évaluation opérationnels pour tous les types d'hélicoptères du Joint Helicopter Command, y compris Chinook, Puma HC2, Merlin HC4, Apache et Wildcat AH1. Anciennement l'unité d'évaluation opérationnelle et de formation de l'escadre rotative, l'équipage d'hélicoptère hautement expérimenté veillera également à ce que les équipages de première ligne disposent d'instructeurs de guerre qualifiés pour les soutenir dans leurs opérations dans le monde entier. [4] L'escadron a été réformé en mai 2020 pour servir d'unité d'évaluation opérationnelle du commandement conjoint des hélicoptères. [5]


Unités militaires similaires ou similaires au 279e Escadron de la RAF

Escadron de sauvetage air-mer de la Royal Air Force opérant dans le golfe du Bengale pendant la Seconde Guerre mondiale. Formé à la RAF Jessore, Bengale, Inde britannique, le 1er février 1944, en tant qu'escadron de sauvetage air-mer dédié équipé d'hydravions Walrus. Wikipédia

Escadron de sauvetage air-mer de la Royal Air Force pendant la seconde guerre mondiale. Formé à RAF Thorney Island, en Angleterre, le 10 décembre 1941 en tant qu'escadron de sauvetage air-mer. Wikipédia

Escadron de sauvetage air-mer de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Formé à la RAF Castletown, en Écosse, le 1er janvier 1943 en tant qu'escadron de sauvetage air-mer. Wikipédia

Escadron de sauvetage air-mer de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Formé à la RAF Ouston, en Angleterre, le 29 mars 1942 en tant qu'escadron de sauvetage air-mer. Wikipédia

L'escadron de la Royal Air Force a été formé en tant qu'unité de sauvetage air-mer pendant la Seconde Guerre mondiale. L'escadron formé à RAF Harrowbeer, Devon le 21 octobre 1941 équipé du Lysander et du Walrus, avec la responsabilité de l'Air Sea Rescue sur la partie ouest de la Manche et le Canal de Bristol. Wikipédia

L'escadron de la Royal Air Force a été formé en tant qu'unité de sauvetage air-mer pendant la Seconde Guerre mondiale. L'escadron formé à Stapleford Tawney le 22 décembre 1941 équipé du Lysander et du Walrus. Wikipédia

L'escadron de la Royal Air Force a été formé en tant qu'unité de sauvetage air-mer pendant la Seconde Guerre mondiale. L'escadron formé à la RAF Matlaske le 22 décembre 1941 équipé du Lysander, du Walrus puis de l'Anson. Wikipédia

Escadron de sauvetage air-mer de la Royal Air Force qui a servi entre 1941 et 1959. Formé à RAF Valley le 15 octobre 1941 pour des missions de sauvetage air-mer dans la mer d'Irlande et était l'unité de sauvetage aérien en mer du 9e Groupe. Wikipédia

Escadron de sauvetage météorologique et aéronaval de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Formé à Red Hills Lake à Madras, en Inde, le 21 mars 1944, en redésignant ɻ' Flight of No. 357 Squadron RAF. Wikipédia

Escadron de reconnaissance de la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale, en provenance du Somaliland et d'Aden. Après la guerre stationné en Égypte et en Palestine et chargé de sauvetage air-mer et a également été actif dans l'opération Sunburn, à la recherche d'immigrants illégaux. Wikipédia

Escadron de sauvetage air-mer de la Royal Air Force. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'unité a effectué des missions de recherche et de sauvetage pour les avions alliés opérant au-dessus de l'Italie. Wikipédia

Escadron de la Royal Air Force. Formé à la RAF Gravesend, en Angleterre, le 7 mai 1943 à partir de détachements d'autres escadrons de sauvetage air-mer en tant qu'escadron de sauvetage air-mer. Wikipédia

Escadron de recherche et de sauvetage aérien de la Royal Air Force actif sous le commandement de la RAF au Moyen-Orient. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'unité a effectué des missions de sauvetage pour les avions et les équipages alliés au-dessus de la Méditerranée orientale et plus tard du golfe Persique et de la mer d'Arabie. Wikipédia

Escadron de la Royal Air Force qui a servi pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Formé en tant qu'escadron de reconnaissance du corps à l'aérodrome de Hounslow Heath le 15 mai 1916. Wikipedia

Escadron de transport de la Royal Air Force de la Seconde Guerre mondiale. Formé le 18 juin 1943 à partir de l'élément Dakota du 24e Escadron de la RAF Hendon. Wikipédia


Histoire[modifier | modifier la source]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

Formé le 1er avril 1916 à partir d'équipages du 19e Escadron du Royal Flying Corps à Filton, le 42e Escadron a passé la Première Guerre mondiale à effectuer des sorties de reconnaissance. En utilisant des BE2 (et plus tard des RE8), l'escadron a passé du temps à la fois sur le front occidental et sur le front austro-italien. De retour en Angleterre après la guerre, l'escadron a été dissous à RAF Netheravon le 26 juin 1919. Ώ] ⎘]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

Le 14 décembre 1936, l'escadrille « B » du 22e Escadron de la RAF a été agrandie en un nouveau 42e Escadron. Ώ] ΐ] En 1939, le 42e Escadron était basé à RAF Bircham Newton. Initialement, l'unité était équipée de Vickers Vildebeest avant d'être rééquipée de Bristol Beaufort en janvier 1940. L'escadron a également utilisé une unité de bombardiers lors de la campagne de Birmanie sur des Blenheims en 1942 et en tant qu'unité de chasseurs-bombardiers sur des Hurricanes en 1943. L'escadron s'est dissous le Le 30 juin 1945, le jour suivant, le 146 escadron a été renuméroté en 42 escadron et a piloté des Thunderbolts. L'escadron a combattu avec eux jusqu'à la fin de la campagne de Birmanie, puis l'escadron a été dissous le 30 décembre 1945 à Meiktela. Ώ] ⎘]

Après-guerre[modifier | modifier la source]

Beaufighters[modifier | modifier la source]

Le 1er octobre 1946, le 254e Escadron de la RAF Thorney Island a été renuméroté en 42e Escadron. Équipé du Bristol Beaufighter, c'était une unité de frappe du RAF Coastal Command jusqu'à sa dissolution le 15 octobre 1947. ΐ] ⎘]

Shackletons[modifier | modifier la source]

Le 28 juin 1952, le 42e Escadron a été réformé, pilotant Avro Shackletons dans le rôle de reconnaissance maritime. ⎘]

Nimrods[modifier | modifier la source]

L'escadron s'est converti en Nimrods en avril 1971. ΐ] ⎘] Démantelé en tant qu'unité de première ligne en octobre 1992, il a ensuite été réformé en tant qu'escadron n ° 42 (réserve) à RAF Kinloss, Moray, prenant la relève du n° 236 OCU en tant qu'unité de conversion opérationnelle Nimrod (OCU). ⎙] L'escadron a effectué son dernier vol Nimrod MR.2 le 30 mars 2010, ⎚] et ​​a été officiellement dissous le 26 mai 2011. ⎛]


Royal Air Force Lossiemouth ou plus communément RAF Lossiemouth ou Lossie est un aérodrome militaire situé à l'extrémité ouest de la ville de Lossiemouth à Moray, au nord-est de l'Écosse.

Royal Air Force Coltishall, plus communément appelé RAF Coltishall, est une ancienne station de la Royal Air Force située à 16 km au nord-nord-est de Norwich, dans le comté anglais de Norfolk, en East Anglia, qui a fonctionné de 1938 à 2006.

Escadron numéro 17, actuellement Escadron d'essais et d'évaluation n°17 (TES), est un escadron de la Royal Air Force. Il a été réformé le 12 avril 2013 à Edwards Air Force Base, en Californie, en tant qu'unité d'évaluation opérationnelle (OEU) pour le Lockheed Martin F-35B Lightning.

Escadron numéro 5 est un escadron de la Royal Air Force. Formé pour la première fois en juillet 1913, l'escadron a servi tout au long de la Première Guerre mondiale, détenant la distinction d'avoir remporté la première perte et la première victoire pour le Royal Flying Corps. L'escadron n° V a déménagé en Inde en 1920 où il est resté pendant la Seconde Guerre mondiale. Pendant la guerre froide, Escadron 5 (de chasse) a piloté l'English Electric Lightning et le Panavia Tornado F.3 avant de se dissoudre en septembre 2002. Depuis sa reformation le 1er avril 2004, il a exploité l'avion Raytheon Sentinel R.1 Airborne STand-Off Radar (ASTOR) de la RAF Waddington, Lincolnshire.

Royal Air Force Coningsby ou RAF Coningsby, est une station de la Royal Air Force (RAF) située à 13,7 kilomètres (8,5 mi) au sud-ouest de Horncastle et à 15,8 kilomètres (9,8 mi) au nord-ouest de Boston, dans le district d'East Lindsey dans le Lincolnshire, en Angleterre. C'est une base d'opérations principale de la RAF et abrite le quartier général de la force Typhoon et trois unités de première ligne d'Eurofighter Typhoon FGR4, l'escadron n° 3, l'escadron n° 11 et l'escadron n° 12. À l'appui des unités de première ligne, le 29e Escadron est l'Unité de conversion opérationnelle des typhons et le 41e Escadron est l'Unité d'évaluation opérationnelle des typhons. Coningsby abrite également le Battle of Britain Memorial Flight (BBMF) qui exploite une variété d'avions historiques de la RAF.

Vol n°1435 est un typhon RGF. 4 unité de la Royal Air Force, basée à RAF Mount Pleasant, assurant la défense aérienne des îles Falkland, de la Géorgie du Sud et des îles Sandwich du Sud.

N°11 ou XIe Escadron, est "la plus ancienne unité de chasse dédiée au monde" et perpétue les traditions établies par l'escadron du Royal Flying Corps, portant le même numéro, créé en 1915. Après une histoire d'équipement avec de nombreux types d'avions différents, l'escadron a récemment utilisé le Tornado F3 jusqu'en 2005 quand il a été dissous. Il a été réactivé en 2006 pour opérer le Typhoon F2, recevant son premier avion le 9 octobre 2006.

Escadron numéro 1, aussi connu sous le nom Escadron 1 (de chasse), est un escadron de la Royal Air Force. C'était le premier escadron à piloter un avion VTOL. Elle exploite actuellement des avions Eurofighter Typhoon de la RAF Lossiemouth.

Escadron numéro 2, aussi connu sous le nom Escadron n°2, est l'escadron le plus ancien de la Royal Air Force. Il est actuellement équipé de l'Eurofighter Typhoon FGR4 à la RAF Lossiemouth, Moray, depuis sa reformation le 12 janvier 2015.

Escadron n°29 de la Royal Air Force a été formé pour la première fois en tant qu'unité du Royal Flying Corps en 1915 et est l'un des plus anciens escadrons de chasse au monde. Deuxième escadrille britannique à recevoir l'Eurofighter Typhoon, elle est actuellement l'Operational Conversion Unit (OCU) du Typhoon.

Escadron numéro 3, aussi connu sous le nom Escadron 3 (de chasse), de la Royal Air Force exploite l'Eurofighter Typhoon FGR4 de la RAF Coningsby, Lincolnshire, depuis sa réforme le 1er avril 2006. Il a été formé pour la première fois le 13 mai 1912 comme l'un des premiers escadrons du Royal Flying Corps – étant le premier à voler plus lourd que les avions.

Escadron numéro 12, aussi connu sous le nom No. 12 (Bombardier) Escadron et parfois comme XIIe Escadron, est un escadron volant de la Royal Air Force (RAF). L'escadron a été réformé en juillet 2018 en tant qu'escadron conjoint RAF/Qatari Emri Air Force. Il est actuellement basé à RAF Coningsby, dans le Lincolnshire, et exploite l'Eurofighter Typhoon FGR4, tout en intégrant temporairement les équipages aériens et au sol du Qatar afin de fournir une formation et un soutien dans le cadre de l'achat par le Qatar de 24 Typhoons au Royaume-Uni.

Numéro 54 Escadron est un escadron de la Royal Air Force. Il est basé à RAF Waddington, en Angleterre. Le 1er septembre 2005, il a assumé le rôle d'unité de conversion opérationnelle du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance (ISR), responsable de la formation de tous les équipages de la RAF affectés au E-3D Sentry AEW1 et du Nimrod R1 et du Sentinel R1 ainsi que de la gestion du Qualified Cours d'Instructeur d'Armes sur le Renseignement, la Surveillance et la Reconnaissance. L'escadron était auparavant une unité de chasse d'attaque SEPECAT Jaguar, opérant à partir de la RAF Coltishall, jusqu'à sa dissolution le 11 mars 2005. Depuis septembre 2005, l'unité a été officiellement intitulée 54 (Réserve) Escadron, jusqu'à ce que la plaque signalétique (Réserve) soit retirée de tous escadrons de formation en 2018.

202e Escadron de la Royal Air Force est l'élément d'entraînement maritime et en montagne de la Defense Helicopter Flying School, qui exploite des Airbus Helicopters H145 Jupiter.

Groupe n°1 de la Royal Air Force est l'un des deux groupes d'opérations du RAF Air Command. Aujourd'hui, le groupe est appelé Air Combat Group, car il contrôle les avions de combat à réaction rapide de la RAF et possède des aérodromes au Royaume-Uni, ainsi que l'unité de soutien de la RAF Goose Bay au Canada. Le quartier général du groupe est situé à côté du commandement aérien du quartier général à RAF High Wycombe, dans le Buckinghamshire. L'autre groupe opérationnel est le groupe n° 2 de la RAF.

Numéro 56 Escadron, surnommé les oiseaux de feu pour leur capacité à toujours réapparaître intacts, quelles que soient les chances, est l'un des escadrons les plus anciens et les plus performants de la Royal Air Force, avec les honneurs de bataille de nombreuses campagnes aériennes importantes de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

Le 1er avril 2006 Ailes aériennes expéditionnaires (EAW) ont été formés dans neuf des principales bases d'opérations de la RAF. Chaque MAE a sa propre identité et est dirigé par le Commandant de Station, soutenu par son équipe de direction de Station. Les éléments déployables des structures de la station forment le noyau de chaque EAW, renforcé par des éléments des unités de soutien du service de combat aérien (ACSSU). Des éléments de force de vol et de protection de la force sont attachés pour répondre aux exigences de chaque opération. Les EAW permettent à la RAF de s'entraîner en tant qu'unités cohésives de la puissance aérienne qui sont préparées et capables de passer rapidement des structures de temps de paix et de se déployer rapidement sur des opérations dans des packages sur mesure.

Les MacRobert Baronnet, de Douneside dans le comté d'Aberdeen, était un titre dans le baronetage du Royaume-Uni. Il a été créé le 5 avril 1922 pour Alexander MacRobert, un millionnaire autodidacte. Il a été remplacé par son fils aîné Alasdair en juin de la même année. La tragédie a de nouveau frappé la famille lorsqu'Alasdair a été tué dans un accident d'avion en 1938, et le titre est passé à son jeune frère Roderic. En mai 1941, Roderic a été tué au combat alors qu'il pilotait un chasseur Hawker Hurricane au Moyen-Orient, et un peu plus d'un mois plus tard, le 30 juin 1941, le titre s'est éteint lorsque le plus jeune frère Iain, a également été tué au combat alors qu'il servait dans le Royal Aviation. Leur mère, Rachel, Lady MacRobert (1884&# 82111954), a donné &# 16325,000 pour acheter un bombardier Short Stirling, l'avion a été nommé Réponse de MacRobert à la mémoire de ses trois fils. Lady MacRobert croyait que ses fils avaient été à la hauteur de la devise familiale Virtutis Gloria Merces – traduit par L'honneur est la récompense de la bravoure. Le prix MacRobert, décerné chaque année depuis 1969 par la Royal Academy of Engineering, est nommé en l'honneur de Lady MacRobert.

602 Escadron est un escadron de la Royal Auxiliary Air Force. Initialement formé en 1925 en tant qu'escadron de bombardiers légers, son rôle a changé en 1938 à la coopération avec l'armée et en 1939 à celui d'escadron de chasse.

Royal Air Force Leuchars ou RAF Leuchars était une station de la Royal Air Force située à Leuchars, Fife, sur la côte est de l'Écosse. Tout au long de la guerre froide et au-delà, la station abritait des avions de combat qui surveillaient l'espace aérien du nord du Royaume-Uni. La station a cessé d'être une station de la RAF à 12h00 le 31 mars 2015 lorsqu'elle est devenue la station de Leuchars et le contrôle du site a été transféré à l'armée britannique. La RAF est temporairement retournée à Leuchars entre août et octobre 2020 pour s'acquitter des responsabilités QRA (N) pendant que des travaux de piste étaient en cours à RAF Lossiemouth.


Histoire[modifier | modifier la source]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

L'escadron n° 90 a été formé en tant qu'escadron de chasse du Royal Flying Corps à Shawbury dans le Shropshire le 8 octobre 1917, puis à Shotwick dans le nord du Pays de Galles le 5 décembre 1917. Il était équipé d'un variété de types, y compris l'Avro 504, Royal Aircraft Factory FE2b, Α] ainsi qu'un certain nombre de Sopwith Pups. L'escadron était destiné à s'équiper du nouveau chasseur Sopwith Dolphin, et devait devenir opérationnel en France au printemps 1918, mais bien qu'il ait reçu quelques Dolphins en juillet 1918, il s'est dissous à Brockworth, Gloucestershire le 3 août 1918 sans devenir opérationnel. Ώ] Γ]

L'escadron s'est réformé le 14 août 1918 à la RAF Buckminster, dans le Leicestershire, en tant qu'escadron de défense nationale équipé d'Avro 504K avec pour mission de défendre les Midlands contre les attaques aériennes allemandes. Ώ] Les vols d'Avro 504 étaient basés à Buckminster, Leadenham et Wittering, Δ] mais l'escadron n'a vu aucune action, se démantelant le 13 juin 1919. Ώ]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

L'escadron s'est reformé à RAF Bicester le 15 mars 1937 à partir d'un vol du 101 Squadron, en tant qu'escadron de bombardiers légers équipé de biplans Hawker Hind comme équipement initial. Il a remplacé ses Hinds par le monoplan bimoteur Bristol Blenheim plus moderne à partir de mai de la même année. Il remplaça ses Blenheim Is par des Blenheim Mark IV au début de 1939 et, au début de la Seconde Guerre mondiale, devint un escadron d'entraînement, entraînant les équipages de Blenheim pour le reste du Bomber Command. Il a été dissous le 4 avril 1940 lorsqu'il a fusionné avec le No. 35 Squadron pour faire partie du No. 17 OTU. Ώ] ΐ]

L'équipage du 90 Squadron Fortress à RAF Polebrook avant une attaque contre le cuirassé allemand Gneisenau à Brest, France

L'escadron se reforma une fois de plus à RAF Watton le 7 mai 1941 en tant que première unité du Bomber Command équipée du bombardier lourd quadrimoteur américain Boeing Fortress I, se déplaçant à West Raynham le 15 mai. Le 90e Escadron a effectué sa première mission opérationnelle le 8 juillet 1941, lorsque trois forteresses sont parties de la RAF Polebrook pour attaquer Wilhelmshaven (bien que seulement deux d'entre elles aient réussi à bombarder la cible). L'escadron a généralement piloté de petites formations de forteresses lors d'attaques de jour à haute altitude, prenant part à une attaque à grande échelle contre le cuirassé allemand Gneisenau à Brest, France, le 24 juillet. Trois forteresses attaquées devaient attaquer à partir de 30 000 & 160 pieds (9 100 & 160 m), dans le but d'éloigner les combattants allemands de 18 Handley Page Hampdens attaquant à plus basse altitude. Une force plus importante de 79 Vickers Wellington attaquerait plus tard, tandis que les chasseurs étaient censés faire le plein. L'opération n'a pas fonctionné comme prévu, les forteresses du 90e Escadron étant sans opposition, les défenseurs allemands se concentrant sur les Hampdens et Wellington, en abattant deux et dix respectivement. Les attaques à petite échelle se sont poursuivies, avec quatre forteresses attaquant le "Pocket Battleship" allemand Amiral Scheer au port d'Oslo le 8 septembre, perdant deux d'entre eux au profit de chasseurs allemands. Le 90e Escadron a effectué sa dernière mission opérationnelle au-dessus de l'Europe du Nord le 25 septembre 1941. En 51 sorties opérationnelles, 25 ont été abandonnées en raison de défauts de l'avion, avec 50 tonnes de bombes larguées, dont seulement 1 tonne environ a touché les cibles visées. La Forteresse I n'était pas adaptée au type d'opérations à très haute altitude par de petites formations sur lesquelles la RAF les utilisait. Quatre avions ont été envoyés en Égypte en novembre (dont trois ont atteint leur destination) pour des opérations de soutien à la campagne du désert occidental, les trois survivants ayant été fusionnés dans un détachement du 220 escadron en décembre. L'escadron a rendu ses forteresses restantes à l'escadron 220 en janvier 1942, l'escadron a piloté quelques Blenheim jusqu'à sa dissolution le 14 février 1942.

Le 7 novembre 1942, l'escadron s'est à nouveau reformé en escadron de bombardiers de nuit, faisant partie du groupe n° 3 (Bomber) à la RAF Bottesford. Il devait être équipé du Short Stirling Mk.I, recevoir son premier Stirling le 1er décembre et déménager à la RAF Ridgewell le 29 décembre 1942. Sa première entreprise opérationnelle fut des sorties minières début janvier 1943.

Les mois suivants ont vu le Stirling Mk.III (une version améliorée) présenté à l'escadron, qui, en tant qu'unité de trois vols, était théoriquement capable de fournir 24 avions à l'ordre de bataille opérationnel du groupe. Les ressources de l'unité ont été lancées dans la bataille de la Ruhr et envoyées vers de nombreuses cibles allemandes les plus fortement défendues, y compris Berlin. L'escadron a subi des pertes considérables sur une période de huit mois et a eu du mal à maintenir des réserves d'hommes et de machines.

Le Stirling souffrait de défauts de conception, en raison des restrictions énoncées dans les spécifications originales du ministère de l'Air. Après avoir subi de lourdes pertes proportionnelles par type, leurs opérations ont été limitées à des tâches spéciales, c'est-à-dire : largage de mines marines, ravitaillement de bas niveau vers le maquis, raids de bombardement plus courts sur les objectifs d'invasion. L'escadron était actif sur tous ces fronts.

Washington B.1 WF502 du 90e Escadron en septembre 1952

En juin 1944, l'escadron avait été déclaré opérationnel sur Lancaster.

Le dernier raid était à Brême le 22 avril 1945, l'escadron a effectué 4 613 sorties opérationnelles pour le Bomber Command pendant la guerre et a perdu 86 avions. ⎝]

Après-guerre[modifier | modifier la source]

L'escadron a continué à exploiter le Lancaster dans le Bomber Command d'après-guerre jusqu'en mai 1947, date à laquelle l'escadron s'est rééquipé de Lincoln. Il effectua des détachements réguliers de Wyton en Égypte et en Rhodésie avant de se dissoudre le 1er septembre 1950.

L'escadron s'est reformé après la guerre à RAF Marham le 4 octobre 1950 et était équipé du B-29 Superfortress connu en Grande-Bretagne sous le nom de Boeing Washington.

Vickers Valiant B(PR)K.1 du 90e Escadron en 1957 portant le XC symbole dans un triangle sur sa nageoire

Le 8 janvier 1953 un Washington de l'escadron WF502 s'est mystérieusement écrasé près de Llanarmon-yn-Ial dans le Denbighshire avec la perte des 10 membres d'équipage, il s'était écrasé dans le sol la nuit. ⎞]

En novembre 1953, l'escadron commença à se rééquiper à Canberras. L'escadron est dissous le 1er mai 1956.

Le 1er janvier 1957, l'escadron a été réformé à la RAF Honington en tant qu'escadron de V-Bomber, recevant les Vickers Valiants à partir de mars de la même année. L'escadron a commencé à se convertir en mission de ravitaillement en vol en août 1961, devenant une unité de ravitaillement dédiée le 1er avril 1962 lorsqu'il a officiellement perdu son rôle de bombardier. Des problèmes structurels avec la flotte de Valiant causés par la fatigue du métal ont entraîné l'immobilisation permanente de la flotte de Valiant de la RAF le 26 janvier 1965, et l'escadron a finalement été dissous le 16 avril 1965.


No. 54 Squadron RAF

Numéro 54 Escadron (parfois écrit comme Escadron LIV) est un escadron de la Royal Air Force basé à RAF Waddington, Lincolnshire. [2] Le 1er septembre 2005, il a assumé le rôle d'unité opérationnelle de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR), et est actuellement responsable de la formation de tous les équipages de la RAF affectés au MQ-9A Reaper, Sentry AEW1, Shadow R1/R2, RC-135W Rivet Joint et Poseidon MRA1. Il contrôle également la RAF ISR Warfare School (ISRWS) qui organise les cours Qualified Weapons Instructor Intelligence, Surveillance and Reconnaissance (QWI ISR) et QWI Reaper.

L'escadron était auparavant une unité de chasse d'attaque SEPECAT® Jaguar, basée à RAF–Coltishall, Norfolk, d'avril 1974 jusqu'à sa dissolution le 11 mars 2005.


Wsrtjtyk

Formé le 1er juin 1940 à Pembroke Dock, après avoir volé des Pays-Bas à bord de huit hydravions de patrouille bimoteurs Fokker T.VIIIW, dans le cadre du Coastal Command. L'escadron a effectué des patrouilles côtières et anti-sous-marines dans les Fokkers jusqu'à ce qu'ils deviennent inutilisables en raison du manque de pièces de rechange et ont été rééquipés d'Ansons en août 1940 et complétés en octobre par des Hudson. En raison d'un manque de personnel, l'escadron absorba le 321e Escadron (Pays-Bas) le 18 janvier 1941.

Au Bomber Command

L'escadron a déménagé à RAF Leuchars le 1er octobre 1941, rééquipé de Hudson III, de patrouilles volantes et d'attaques anti-navire en mer du Nord. Les détachements étaient situés à RAF Silloth et RAF Carew Cheriton jusqu'au 24 avril 1942, date à laquelle l'escadron a été transféré à RAF Bircham Newton. L'escadron a été réaffecté au Bomber Command et prêté au No.2 Group le 15 mars 1943. L'escadron a été rééquipé de Mitchell au printemps 1943 et a été transféré à la RAF Methwold.

Dans la 2e armée de l'air tactique


Le 30 mars 1943, l'escadron a déménagé à la RAF Attlebridge, puis a été réaffecté à la deuxième force aérienne tactique le 1er juin, l'escadron attaquant les cibles de communication et les aérodromes ennemis. L'escadron a été transféré à la RAF Lasham le 30 août et à la RAF Dunsfold le 18 février 1944.
À partir de ces aérodromes, l'escadron a participé à de nombreuses opérations "Ramrod" et "Noball" et à des bombardements sur des chantiers de construction, des chantiers ferroviaires, des décharges de carburant et des sites V-1 dans le nord de la France, avant le jour J.

Après le jour J, le bombardement de cibles tactiques s'est poursuivi et est passé de la France à la côte néerlandaise de la Zélande, et en septembre 1944, l'escadron a été impliqué dans le bombardement des troupes allemandes dans les environs d'Arnhem pendant la bataille aéroportée. En septembre, l'escadron a commencé à bombarder des cibles en Allemagne le long du Rhin pour l'avancée des troupes alliées. En octobre 1944, l'escadron est transféré à Melsbroek (B.58), en Belgique. De là, les bombardements de ponts et d'aérodromes à l'est des Pays-Bas et de l'Allemagne se sont poursuivis. En 1943 et 1944, l'escadron a subi de lourdes pertes. Le 30 avril 1945, l'escadron s'est déplacé à Achmer (B.110), en Allemagne.

Retour à la maison

L'escadron est passé sous le contrôle du Dutch Naval Aviation Service (Marine Luchtvaart Dienst) le 2 août 1945, gardant le même numéro d'escadron n°320 Squadron MLD. L'escadron a été dissous en 2005, en raison de compressions budgétaires.


Aéronefs exploités

  • Royal Aircraft Factory B.E.2c (février 1915 & nov. 1915)
  • Royal Aircraft Factory B.E.2c (déc. 1915 & juin 1918)
  • Bristol Scout (juillet 1916 et septembre 1916)
  • Airco D.H.2 (juillet 1916 & septembre 1916)
  • Royal Aircraft Factory B.E.12a (novembre 1916 et septembre 1918)
  • SPAD S.VII (Juillet 1917 & Avr 1918)
  • Nieuport 17 (août 1917 & décembre 1917)
  • Royal Aircraft Factory S.E.5a (déc. 1917 & avril 1918)
  • Armstrong Whitworth F.K.8 (mars 1918 & décembre 1918)
  • Airco D.H.9 (déc. 1918 & nov. 1919)
  • Sopwith Camel (déc. 1918 & nov. 1919)
  • Sopwith Snipe (avril 1924 et mars 1926)
  • Hawker Woodcock (mars 1926 & janv. 1928)
  • Gloster Gamecock (janvier 1928 & septembre 1928)
  • Armstrong Whitworth Siskin Mk.IIIa (septembre 1928 & oct. 1929)
  • Bristol Bulldog Mk.II (octobre 1929 & août 1936)
  • Bristol Bulldog Mk.IIa (octobre 1929 & août 1936)
  • Hawker Hart (octobre 1935 & mai 1936)
  • Gloster Gauntlet Mk.II (août 1936–juin 1939)
  • Hawker Hurricane Mk.I (juin 1939–février 1941)
  • Hawker Hurricane Mk.IIa (février 1941 & avril 1941)
  • Hawker Hurricane Mk.I (avril 1941–août 1941)
  • Hawker Hurricane Mk.IIb (juillet 1941 & novembre 1941)
  • Hawker Hurricane Mk.IIa (janvier 1942–juin 1942)
  • Hawker Hurricane Mk.IIb (juin 1942 & août 1942)
  • Hawker Hurricane Mk.IIc (août 1942–juin 1944)
  • Supermarine Spitfire Mk.VIII (mars 1944 & juin 1945)
  • Supermarine Spitfire Mk.XIVe (juin 1945 & février 1948)
  • Supermarine Spitfire LF.XVIe (fév. 1949–mars 1951)
  • Airspeed Oxford T.II (février 1949–mars 1951)
  • Miles Martinet TT.I (fév. 1949 & janv. 1950)
  • Harvard TT.IIb nord-américain (février 1949 & mars 1951)
  • Bristol Beaufighter TT.X (juin 1949–mars 1951)
  • English Electric Canberra PR.7 (juin 1956 & décembre 1969)
  • McDonnell Douglas Phantom FGR.2 (septembre 1970 et décembre 1975)
  • SEPECAT Jaguar GR.1 (Sept 1975–Mars 1985)
  • Panavia Tornado GR.1 (mars 1985–mars 1999)
  • Eurofighter Typhoon T.1 (déc. 2003 & avril 2013)
  • Eurofighter Typhoon F.2 (déc. 2003 & avril 2013)
  • Lockheed Martin F-35B Lightning (avril 2013–)


L'escadron a été reformé une fois de plus le 1er janvier 1954 à RAF Ballykelly, équipé d'Avro Shackletons.

En 1965, le gouvernement blanc minoritaire rhodésien d'Ian Smith a fait une déclaration unilatérale d'indépendance, conduisant à des sanctions des Nations Unies contre ce qui était jusqu'alors une colonie britannique. L'un des axes majeurs de cette action était d'essayer de priver le pays de pétrole. Enclavée, la Rhodésie dépendait d'un oléoduc traversant le Mozambique depuis le port de Beira. Jusqu'en 1972, les sanctions étaient appliquées par la Royal Navy en collaboration avec la RAF, qui effectuait des vols de reconnaissance du détroit de Beira depuis sa base malgache. La RAF était située sur l'aérodrome près du port de Majunga sur la côte nord-ouest de Madagascar. Le 204e Escadron était l'unité chargée de cette responsabilité, juste avant l'évacuation et la fermeture de la base en mars 1972. Il exploitait un détachement de deux Avro Shackleton Mk2. Le dernier vol a eu lieu le 17 mars 1972. L'escadron a été dissous le 28 avril 1972.


Voir la vidéo: Collection 39-45: L histoire de la RAF (Novembre 2021).