Podcasts sur l'histoire

Carte montrant le champ de bataille de Shiloh, 6-7 avril 1862

Carte montrant le champ de bataille de Shiloh, 6-7 avril 1862

Carte montrant le champ de bataille de Shiloh, 6-7 avril 1862

Carte montrant le champ de bataille de Shiloh, 6-7 avril 1862

Carte tirée de Batailles et chefs de la guerre civile : I : Sumter to Shiloh, p.470

Retour à Bataille de Shiloh/Débarquement de Pittsburg



Carte montrant le champ de bataille de Shiloh, 6-7 avril 1862 - Histoire

La bataille de Shiloh, également appelée bataille de Pittsburg Landing, s'est déroulée du 6 au 7 avril 1862 sur le théâtre occidental du sud-ouest du Tennessee. Cela a été considéré comme l'une des premières batailles majeures à avoir été témoin pendant la guerre civile. Tout a commencé lorsque les confédérés, sous la direction du général Albert S. Johnston, ont lancé une attaque surprise contre les troupes de l'Union commandées par le général Ulysses S. Grant dans le sud-ouest du Tennessee. La bataille de deux jours a vu les confédérés remporter une victoire considérable le premier jour, mais ils ont été incapables de tenir leur position le lendemain et ont succombé aux forces de l'Union. En fin de compte, les deux troupes ont subi des pertes massives avec un nombre total de victimes à 23 746.

Avant la bataille

En mars 1862, le général Henry Halleck, à la tête des troupes américaines à l'ouest, emmène les troupes du major général Grant et du général Don Carlos Buell vers le sud pour diviser les chemins de fer du sud. Le général Grant remonta la rivière Tennessee à l'aide d'un bateau à vapeur, campant à Pittsburg Landing, à environ 22 milles au nord-est de Corinthe. Ici, il a établi sa base d'opérations avec ses camps avancés postés à 2 miles à l'intérieur des terres à l'église Shiloh Meeting House. Halleck avait conseillé à Grant de ne pas affronter les rebelles tant qu'il n'aurait pas reçu de renfort de l'armée de l'Ohio de Buell. À l'arrivée de Buell, les forces combinées se rendraient à Corinthe et démantèleraient définitivement l'infrastructure ferroviaire confédérée de l'ouest.

D'un autre côté, à la suite des pertes de Donelson et des forts Henry en février 1862, le général Johnston de l'armée confédérée a été contraint de quitter le Kentucky et de laisser une grande partie du centre et de l'ouest du Tennessee aux fédéraux. Johnston rassembla ses hommes à Corinth, Mississippi, pour les préparer à de futures opérations offensives. Ce fut une surprise pour le côté de l'Union, dont l'armée du Tennessee aurait besoin d'un certain temps pour se préparer à son offensive le long de la rivière Tennessee. Grant campa à Pittsburg Landing sur la rive ouest de la rivière Tennessee et passa quelques jours à forer des recrues brutes et à attendre le renfort des forces du major général Don Carlos Buell de l'Ohio. Johnston était au courant de l'emplacement et de la force de Grant, ainsi que du soutien imminent des Yankees, il prévoyait donc d'attaquer la position vulnérable de l'Union le 4 avril. Cependant, en raison du mauvais temps et d'autres préoccupations, l'attaque a été retardée jusqu'en avril. 6.

6 avril : premier jour

A l'aube du dimanche 6 avril, des hommes de Johnston ont lancé une attaque surprise dans la région de Shiloh Church. Le général Grant et sa troupe d'environ 40 000 hommes prêts pour le devoir ont été pris au dépourvu par l'assaut. Les troupes de l'Union se sont néanmoins ralliées et un combat acharné a éclaté sur la colline de Shiloh. Les brigades confédérées gagnent du terrain progressivement tout au long de la matinée. Cela a forcé les fédéraux à céder à contrecœur, à combattre une série de positions défensives à Peach Orchard, Shiloh Church, Hornet's Nest et Water Oaks Pond.

La surprise a été d'obtenir de bons résultats jusqu'à plus tard dans la journée, lorsque les troupes de Johnston ont commencé à se désorganiser en tant que Fédéraux. L'attaque manquait de coordination car les divisions, les brigades et les corps se sont enchevêtrés. En milieu d'après-midi, le général Johnston décide d'aller superviser un assaut sur le flanc gauche de l'Union. Ce faisant, une balle perdue l'a atteint à la jambe droite, le blessant mortellement. Johnston mourut plus tard dans la journée et le général P. G. Beauregard devint le commandant de la troupe confédérée. Plus tard dans l'après-midi, les fédéraux battus ont établi une ligne défensive s'étendant de Pittsburg, ancrée par des ravins accidentés et une artillerie massive sur leurs flancs et leur front. De plus, les troupes de Buell avaient commencé à arriver et la défense était encore renforcée. Les combats se sont poursuivis jusque tard dans la nuit, mais l'armée de l'Union a tenu. Beauregard n'était pas au courant de l'arrivée de la troupe de Buell d'environ 40 000 hommes et prévoyait de détruire Grant lors d'une autre attaque le lendemain.

7 avril : deuxième jour

À l'aube du 7 avril, l'Union comptait un total de 45 000 hommes (après l'arrivée des hommes de Buell), tandis que les confédérés, ayant subi 8 500 pertes la veille, comptaient moins de 20 000 hommes effectifs. À la surprise de Beauregard, les troupes de l'Union procèdent à une contre-attaque massive à l'aube du 7 avril. Les rebelles en infériorité numérique sont martelés par les fédéraux renforcés tout au long de la journée. Même si les confédérés ont lancé des contre-attaques désespérées, ils se sont épuisés et ne pouvaient plus endiguer l'attaque fédérale de plus en plus forte.

Les forces fédérales ont continué à attaquer jusqu'à ce qu'elles forcent les confédérés à revenir à l'église de Shiloh. Le général Beauregard enleva ses hommes avec compétence et retourna à Corinthe, cependant, les fédéraux ne les poursuivirent pas. Avec la fin de cette bataille, le nombre de victimes ici était supérieur à ce que les Américains avaient vu lors des batailles précédentes. En fin de compte, le contrôle ultime de la jonction ferroviaire de Corinthe restait encore incertain.

Les conséquences

La carrière de Grant a été temporairement affectée après la fin de cette bataille, c'était après que Halleck ait combiné ses hommes et relégué Grant au poste de commandant en second. Sous la direction de Halleck, les armées de l'Union progressent progressivement vers Corinthe et la capturent début mai. Après la capture de Corinthe, le général Halleck reçut un renfort supplémentaire des forces du général John Pope et se dirigea prudemment vers le sud depuis le Tennessee. Halleck a ensuite été promu au poste de général en chef de toutes les armées de l'Union, et après sa sortie vers l'est, Grant a été restauré au poste de commandant. Grant pousserait ensuite le Mississippi et assiégerait Vicksburg en juillet.

D'autre part, Beauregard, a reçu du soutien du major-général Earl Dorn et de son armée du Trans-Mississippi. Cependant, il avança vers le sud jusqu'à Tupelo, désertant la communication ferroviaire est-ouest la plus pratique de la Confédération occidentale. Au total, la bataille de deux jours de Shiloh a laissé l'armée confédérée vaincue et 1 728 de ses hommes morts, dont leur commandant, Albert Johnston. Les forces de l'Union ont subi un nombre de pertes de 13 047 hommes, dont 1 754 sont morts dans la bataille, dont un haut fonctionnaire, le général W. Wallace. Les deux camps ont subi de lourdes pertes, et aucun ne soupçonnait que la guerre se poursuivrait pendant encore 3 ans, alors que huit batailles plus importantes et plus sanglantes n'avaient pas encore été observées.


Carte Carte du général Buell du champ de bataille de Shiloh. [6-7 avril 1862] Copie 1

Les cartes des documents des collections de cartes ont été soit publiées avant 1922, produites par le gouvernement des États-Unis, soit les deux (voir les notices du catalogue qui accompagnent chaque carte pour obtenir des informations sur la date de publication et la source). La Bibliothèque du Congrès donne accès à ces documents à des fins éducatives et de recherche et n'est au courant d'aucune protection du droit d'auteur aux États-Unis (voir le titre 17 du Code des États-Unis) ou de toute autre restriction dans les documents de la collection de cartes.

Notez que l'autorisation écrite des titulaires de droits d'auteur et/ou d'autres titulaires de droits (tels que les droits de publicité et/ou de confidentialité) est requise pour la distribution, la reproduction ou toute autre utilisation des éléments protégés au-delà de celle autorisée par l'utilisation équitable ou d'autres exemptions statutaires. La responsabilité d'effectuer une évaluation juridique indépendante d'un article et d'obtenir les autorisations nécessaires incombe en fin de compte aux personnes souhaitant utiliser l'article.

Ligne de crédit : Bibliothèque du Congrès, Division de la géographie et des cartes.


Carte montrant le champ de bataille de Shiloh, 6-7 avril 1862 - Histoire

La bataille de Shiloh a fait (officiellement) 23 746 victimes sur 109 784 soldats engagés. Première bataille à grande échelle de la guerre, l'horrible liste de victimes de Shiloh a pris le Nord et le Sud par surprise. Shiloh deviendrait également la sixième bataille la plus meurtrière de la guerre civile.

La carte du champ de bataille de la bataille de Shiloh pendant la guerre civile

Théâtre occidental de la guerre civile au début de 1862
Carte de la bataille de la guerre civile de Shiloh

Guerre civile de Shiloh : l'affrontement entre l'Union et les armées confédérées

Carte de la bataille de Shiloh

Carte du théâtre occidental de la guerre civile et de la bataille de Shiloh

Lecture recommandée : Shiloh : La bataille qui a changé la guerre civile (Simon & Schuster) . De Publishers Weekly : Le bain de sang à Shiloh, Tennessee (6-7 avril 1862), a mis fin à toute innocence restante dans la guerre civile. Les 23 000 pertes combinées que les deux armées se sont infligées en deux jours ont choqué le Nord comme le Sud. Ulysses S. Grant a gardé la tête froide et a réussi, avec des renforts, à remporter une victoire âprement disputée. Suite ci-dessous…

Le général confédéré Albert Sidney Johnston a été blessé et saigné à mort, laissant P.G.T. Beauregard de se désengager et de battre en retraite avec une armée vêtue de gris découragé. Daniel (Soldiering in the Army of Tennessee) a rédigé un volume superbement documenté qui plaira à la fois au lecteur débutant de la guerre civile ainsi qu'à ceux qui connaissent déjà le déroulement des combats dans le terrain boisé bordant la rivière Tennessee. Ses recherches impressionnantes comprennent l'utilisation judicieuse de journaux contemporains et de vastes collections de lettres et de journaux intimes inédits. Il propose une longue discussion sur la situation stratégique globale qui a précédé la bataille, un aperçu des généraux et de leurs armées et, dans les notes, des analyses pointues des nombreuses controverses que Shiloh a engendrées, y compris des évaluations des études antérieures sur la bataille. Ce premier nouveau livre sur Shiloh depuis une génération se termine par un chapitre convaincant sur les conséquences de ces deux jours fatals de conflit.

Lecture recommandée : Shiloh --En enfer avant la nuit . Description : James McDonough a écrit une bonne histoire, lisible et concise d'une bataille que l'auteur caractérise comme l'une des plus importantes de la guerre civile, et écrit une histoire intéressante de cette confrontation décisive de 1862 en Occident. Il mélange les comptes rendus à la première personne et les comptes rendus de journaux pour donner au livre un bon équilibre entre le point de vue du général et le point de vue du soldat sur la bataille. Suite ci-dessous…

Particulièrement éclairante est sa description du général confédéré Albert Sidney Johnston, le commandant qui a été tué le premier jour de la bataille. McDonough avance un argument assez convaincant selon lequel Johnston est loin de l'image que beaucoup lui donnent dans les écrits contemporains et historiques. Il est généralement dépeint comme un commandant d'hommes expérimenté et décisif. Ce livre montre que Johnston était un homme modestement expérimenté dans la guerre et le commandement, et qu'il s'est fait connaître peu avant la guerre de Sécession. Ses actions (ou son inaction) avant la réunion de Shiloh - offrant de laisser son subordonné Beauregard prendre le commandement par exemple - révèlent un homme qui avait du mal à gérer la responsabilité que lui inspirait son commandement. L'auteur fait un bon travail en présentant plusieurs autres questions et problèmes historiques comme la réputation de Johnston par rapport à la réalité qui ajoutent vraiment beaucoup d'intérêt aux pages.

Lecture recommandée : Shiloh et la campagne occidentale de 1862 . Bilan : La bataille sanglante et décisive de Shiloh (6-7 avril 1862) a changé tout le cours de la guerre de Sécession. L'étonnante victoire dans le Nord a propulsé le commandant de l'Union Ulysses S. Grant sous les projecteurs nationaux, a coûté la vie au commandant confédéré Albert S. Johnston et a enterré à jamais l'idée que la guerre civile serait un conflit de courte durée. L'incendie de Shiloh trouve ses racines dans la forte avancée de l'Union au cours de l'hiver 1861-1862 qui aboutit à la capture des forts Henry et Donelson au Tennessee. Suite ci-dessous…

L'offensive fit s'effondrer la ligne avancée du général Albert S. Johnston dans le Kentucky et l'obligea à se retirer jusqu'au nord du Mississippi. Soucieux d'attaquer l'ennemi, Johnston a commencé à concentrer les forces du Sud à Corinthe, un important centre ferroviaire juste en dessous de la frontière du Tennessee. Son plan audacieux prévoyait que son armée du Mississippi marche vers le nord et détruise l'armée du Tennessee du général Grant avant qu'elle ne puisse se lier à une autre armée de l'Union sur le point de le rejoindre. Le matin du 6 avril, Johnston se vantait auprès de ses subordonnés : « Ce soir, nous abreuverons nos chevaux dans le Tennessee ! Ils l'ont presque fait. L'attaque radicale de Johnston frappa les camps fédéraux sans méfiance à Pittsburg Landing et mit l'ennemi en déroute position après position alors qu'il se repliait vers la rivière Tennessee. La mort subite de Johnston dans le verger de pêchers, cependant, associée à une résistance fédérale obstinée, à une confusion généralisée et à la détermination obstinée de Grant à tenir le terrain, sauva l'armée de l'Union de la destruction. L'arrivée des renforts du général Don C. Buell cette nuit-là renversa le cours de la bataille. Le lendemain, Grant prit l'initiative et attaqua les confédérés, les chassant du terrain. Shiloh a été l'une des batailles les plus sanglantes de toute la guerre, avec près de 24 000 hommes tués, blessés et portés disparus. Edward Cunningham, un jeune Ph.D. candidat étudiant sous la direction du légendaire T. Harry Williams à la Louisiana State University, a étudié et écrit Shiloh et la campagne occidentale de 1862 en 1966. Bien qu'il soit resté inédit, de nombreux experts de Shiloh et gardes forestiers le considèrent comme le meilleur examen global de la bataille jamais réalisé. écrit. En effet, l'historiographie de Shiloh ne fait que rattraper Cunningham, qui avait des décennies d'avance sur l'érudition moderne. Les historiens de la guerre civile occidentale Gary D. Joiner et Timothy B. Smith ont ressuscité le manuscrit magnifiquement écrit et profondément recherché de Cunningham de son obscurité imméritée. Entièrement édité et richement annoté avec des citations et des observations mises à jour, des cartes originales et un ordre de bataille complet et un tableau des pertes, Shiloh et la campagne occidentale de 1862 seront accueillis par tous ceux qui aiment l'histoire de la bataille à son meilleur. Edward Cunningham, Ph.D., a étudié sous la direction de T. Harry Williams à la Louisiana State University. Il est l'auteur de la campagne de Port Hudson : 1862-1863 (LSU, 1963). Le Dr Cunningham est décédé en 1997. Gary D. Joiner, Ph.D. est l'auteur de One Damn Blunder from Beginning to End: The Red River Campaign of 1864, lauréat du prix Albert Castel 2004 et du prix AM Pate, Jr. en 2005, et Through the Howling Wilderness: The 1864 Red River Campaign and Union L'échec en Occident. Il vit à Shreveport, en Louisiane. À propos de l'auteur : Timothy B. Smith, Ph.D., est l'auteur de Champion Hill : Decisive Battle for Vicksburg (lauréat du Mississippi Institute of Arts and Letters Non-fiction Award 2004), The Untold Story of Shiloh : The Battle and le champ de bataille et ce grand champ de bataille de Shiloh : histoire, mémoire et création d'un parc militaire national de la guerre civile. Ancien garde forestier à Shiloh, Tim enseigne l'histoire à l'Université du Tennessee.

Lecture recommandée : Shiloh : A Novel , par Shelby Foote. Critique : Dans le roman Shiloh, l'historien et expert de la guerre civile Shelby Foote livre un récit sans faille et sans faille de la bataille de Shiloh, qui s'est déroulée pendant deux jours en avril 1862. En reflétant les mouvements des troupes à travers les bois du Tennessee avec l'activité de l'esprit de chaque soldat, Foote offre au lecteur une large perspective de la bataille et une vue détaillée des problèmes qui la sous-tendent. Suite ci-dessous…

La bataille devient tangible alors que Foote entremêle les observations d'officiers de l'Union et confédérés, de simples fantassins, d'hommes courageux et de lâches et décrit le rugissement des mousquets et la brume de la fumée des armes à feu. La narration vivante de l'auteur crée une riche chronique d'une bataille cruciale dans l'histoire américaine.

Lectures recommandées : Voir l'éléphant : RECRUES RAW À LA BATAILLE DE SHILOH . Description : L'une des batailles les plus sanglantes de la guerre civile, l'engagement de deux jours près de Shiloh, Tennessee, en avril 1862 a fait plus de 23 000 victimes. Aux côtés d'anciens combattants chevronnés, plus de 160 régiments nouvellement recrutés et d'autres soldats n'avaient pas encore rencontré d'action sérieuse. Pour reprendre l'expression de l'époque, ces hommes venaient à Shiloh pour "voir l'éléphant". Suite ci-dessous…

S'appuyant sur les lettres, les journaux intimes et d'autres souvenirs de ces recrues brutes des deux côtés du conflit, "Seeing the Elephant" donne un récit principal vivant et précieux de la terrible lutte. Du large éventail de voix incluses dans ce volume émerge une image nuancée de la psychologie et des motivations des soldats novices et de la manière dont leurs attitudes envers la guerre ont été affectées par leurs expériences à Shiloh.

Lecture recommandée : La campagne de Shiloh (Campagnes de guerre civile dans le Heartland) (Couverture rigide). Description : Quelque 100 000 soldats ont combattu lors de la bataille de Shiloh en avril 1862, et près de 20 000 hommes ont été tués ou blessés. Dans le premier livre de sa nouvelle série, Steven E. Woodworth a réuni un groupe de superbes historiens pour réévaluer cette bataille importante et fournir des analyses approfondies des aspects clés de la campagne et de ses conséquences. Les huit contributeurs talentueux analysent les événements fondamentaux de la campagne, dont beaucoup n'ont pas reçu suffisamment d'attention jusqu'à présent. Suite ci-dessous…

John R. Lundberg examine le rôle d'Albert Sidney Johnston, le commandant confédéré prisé qui a récupéré de manière impressionnante après une performance moins que stellaire aux forts Henry et Donelson pour mourir à Shiloh Alexander Mendoza analyse la lutte cruciale, et peut-être décisive, pour défendre l'Union’s a quitté Timothy B. Smith enquête sur la légende persistante selon laquelle le Hornet’s Nest a été le lieu des combats les plus chauds à Shiloh Steven E. Woodworth suit la marche controversée de Lew Wallace sur le champ de bataille et montre pourquoi Ulysses S. Grant n'a jamais lui a pardonné Gary D. Joiner fournit l'analyse la plus approfondie disponible de l'action des canonnières de l'Union Grady McWhiney décrit la décision du PGT Beauregard d'arrêter l'attaque du premier jour et conteste sa revendication de victoire et Charles D. Grear montre la bataille Les 8217 ont un impact sur les soldats confédérés, dont beaucoup ne considèrent pas la bataille comme une défaite pour leur camp. Dans le dernier chapitre, Brooks D. Simpson analyse comment les relations de commandement, en particulier les interactions entre Grant, Henry Halleck, William T. Sherman et Abraham Lincoln, ont affecté la campagne et démystifie les idées reçues sur les réactions de Grant aux conséquences de Shiloh. . La campagne Shiloh permettra aux lecteurs de mieux comprendre une bataille cruciale qui a aidé à débloquer le théâtre occidental de la conquête de l'Union. Il est sûr d'inspirer une étude plus approfondie et un débat sur l'une des campagnes mémorables de la guerre de Sécession.

Lecture recommandée : Guide de la bataille de Shiloh , par Army War College . Description : Alors qu'Ulysses S. Grant et William Tecumseh Sherman préparaient leurs troupes inexpérimentées à une offensive massive d'une armée confédérée tout aussi verte en avril 1862, l'issue de la guerre civile était encore très incertaine. Pendant deux des jours les plus chaotiques et les plus dévastateurs de la guerre, les forces de l'Union ont contre-attaqué et repoussé les rebelles. Les pertes étaient importantes - plus de 20 000 victimes sur 100 000 soldats de l'Union et confédérés. Suite ci-dessous…

Mais hors de la lutte, Grant et Sherman ont forgé leur propre syndicat qui serait un facteur majeur dans la victoire finale de l'armée de l'Union. Pour les confédérés, Shiloh a été une déception dévastatrice. À la fin du siège, ils avaient perdu à la fois la bataille et l'un de leurs commandants les plus capables, Albert Sidney Johnston. Les témoignages oculaires des participants à la bataille font de ces guides une ressource inestimable pour les voyageurs et les non-voyageurs qui souhaitent mieux comprendre cinq des années les plus dévastatrices et les plus influentes de l'histoire de notre pays. Des instructions explicites vers des points d'intérêt et des cartes - illustrant l'action et montrant le détail de la position des troupes, des routes, des rivières, des élévations et des limites des arbres telles qu'elles étaient il y a 130 ans - aident à donner vie aux batailles. Sur le terrain, ces guides peuvent être utilisés pour recréer le cadre et les proportions de chaque bataille, donnant au lecteur une idée de la tension et de la peur que chaque soldat a dû ressentir face à son ennemi. Ce livre fait partie de la série U.S. Army War College Guides to Civil War Battles.

Lectures recommandées : Shiloh : A Battlefield Guide (This Hallowed Ground: Guides to Civil War), par Mark Grimsley (Auteur), Steven E. Woodworth (Auteur). Description: Peabody’s Battle Line, McCuller’s Field, Stuart’s Defence, Peach Orchard et Hell’s Hollow—ces monuments marquent certains des moments critiques de la bataille de Shiloh mais n'offrent au visiteur que le sens le plus maigre de ce qui s'est passé sur les rives du Tennessee en avril 1862. Ce guide du champ de bataille donne vie à l'histoire de la guerre civile, donnant aux lecteurs une image claire du cadre au moment de l'engagement, qui était où, quand et comment la bataille s'est déroulée. Suite ci-dessous…

Conçu pour guider l'utilisateur dans une visite d'une journée de l'un des champs de bataille les plus importants de la guerre, le guide fournit des instructions précises vers tous les emplacements clés d'une manière reflétant le déroulement de la bataille elle-même. Une multitude de cartes, des descriptions vivantes et une analyse minutieuse mais accessible mettent en évidence l'ensemble des événements et la géographie du champ de bataille, améliorant l'expérience de Shiloh pour l'étudiant sérieux, le visiteur occasionnel et le touriste en fauteuil.

À propos des auteurs : Mark Grimsley est professeur d'histoire à l'Ohio State University. Il est l'auteur de And Keep Moving On: The Virginia Campaign, May–June, 1864, et le co-éditeur de Civilians in the Path of War, tous deux publiés par l'University of Nebraska Press. Steven E. Woodworth est professeur d'histoire à la Texas Christian University. Il est l'auteur de Chickamauga : A Battlefield Guide et Six Armies in Tennessee : The Chickamauga and Chattanooga Campaigns.

Lecture recommandée : La bataille de Shiloh et les organisations engagées (Couverture rigide). Description : Comment une « pierre angulaire de l'historiographie de Shiloh » essentielle peut-elle rester si longtemps inaccessible au grand public ? C'est ce que je n'arrêtais pas de penser en lisant cette réimpression de l'édition de 1913 de "La bataille de Shiloh et les organisations engagées" de David W. Reed. Reed, un vétéran de la bataille de Shiloh et le premier historien du Shiloh National Military Park , a été tablé pour écrire l'histoire officielle de la bataille, et ce livre en était le résultat. Reed a écrit une histoire courte et concise des combats et a inclus de nombreuses autres informations précieuses dans les pages qui ont suivi. Les grandes et impressionnantes cartes qui accompagnaient le texte original sont ici converties en format numérique et incluses dans un CD situé dans un rabat au dos du livre. L'auteur et ancien Shiloh Park Ranger Timothy Smith est chargé de ramener cet important ouvrage de référence de l'obscurité. Son introduction au livre le place également dans le cadre historique approprié. Suite ci-dessous…

L'histoire de la campagne et de la bataille de Reed ne couvre que dix-sept pages et se veut une brève histoire du sujet. Le détail est révélé dans le reste du livre. Et quel détail il y a ! L'ordre de bataille de Reed pour Shiloh descend au niveau du régiment et de la batterie. Il inclut les noms des dirigeants de chaque organisation lorsqu'ils sont connus, y compris si ces hommes ont été tués, blessés, capturés ou ont subi un autre sort. Dans une touche rarement vue dans les études modernes, l'auteur indique également le régiment d'origine des commandants de brigade. Dans un autre détail intéressant suivant l'ordre de bataille, les officiers d'état-major de chaque brigade et organisation supérieure sont répertoriés. Le point principal du livre et où il brille vraiment se trouve dans la section intitulée « Mouvements détaillés des organisations ». Reed suit chaque unité dans ses déplacements pendant la bataille. La lecture de cette section ainsi que la référence aux cartes informatisées donnent une base solide pour une étude future de Shiloh. Quarante-cinq pages couvrent les brigades des trois armées présentes à Shiloh.

Les wargamers et les mordus vont adorer le "Abstract of Field Returns". Cette section répertorie les présents pour le service, les engagés et les pertes pour chaque régiment et batterie dans un format de tableau facile à lire. L'ensemble de l'armée du Tennessee de Grant a les atouts de Present for Duty. L'armée de l'Ohio de Buell est également bien comptée. L'armée confédérée du Mississippi est comptée avec moins de précision, ne descendant généralement qu'au niveau de la brigade et ne s'appuyant souvent que sur les forces engagées. Cela dit, achetez ce livre si vous cherchez un bon ouvrage de référence pour vous aider avec votre ordre de bataille.

Dans ce que je crois être un mouvement sans précédent dans la littérature sur la guerre civile, l'University of Tennessee Press a pris la décision quelque peu inhabituelle d'inclure les cartes détaillées de Reed sur la campagne et la bataille dans un CD qui est inclus dans une pochette en plastique à l'intérieur de la couverture arrière du livre. . Le coût de reproduction des grandes cartes et de leur inclusion sous forme de dépliants ou dans une poche dans le livre devait être prohibitif, nécessitant cette utilisation intéressante d'un CD. Les cartes étaient simples à visualiser et au format PDF. Tout ce dont vous aurez besoin est Adobe Acrobat Reader, un programme gratuit, pour les visualiser. Il sera intéressant de voir si d'autres éditeurs emboîtent le pas. Les cartes font partie intégrante de l'histoire militaire, et cette solution est bien meilleure que de décider d'inclure de mauvaises cartes ou aucune carte du tout. Le fichier Lisez-moi fourni avec le CD relaie les informations suivantes :

Les cartes contenues sur ce CD sont des scans des cartes originales surdimensionnées imprimées dans l'édition de 1913 de The Battle of Shiloh and the Organizations Engaged de D. W. Reed. Les cartes originales, qui étaient dans un très grand format et dépliées hors des pages de cette édition, sont de tailles variables, jusqu'à 23 pouces par 25 pouces. Ils ont été créés à l'origine en 1901 par le parc militaire national de Shiloh sous la direction de son historien, David W. Reed. Ce sont les cartes de bataille Shiloh les plus précises qui existent.

Les cartes sur le CD sont enregistrées sous forme de fichiers PDF (Portable Document Format) et peuvent être lues sur n'importe quel système d'exploitation (Windows, Macintosh, Linux) en utilisant Adobe Acrobat Reader. Visitez http://www.adobe.com pour télécharger Acrobat Reader si vous ne l'avez pas installé sur votre système.

Carte 1. Le champ d'opérations à partir duquel les armées étaient concentrées à Shiloh , mars et avril 1862

Carte 2. Le territoire entre Corinth , Mississippi , et Pittsburgh Landing, Tenn. , montrant les positions et la route de l'armée confédérée dans son avance vers Shiloh , 3 avril, 4, 5, & 6, 1862

Carte 3. Positions le premier jour, 6 avril 1862

Carte 4. Positions le deuxième jour, le 7 avril 1862

Des légendes complètes apparaissent sur les cartes.

Timothy Smith a rendu un immense service aux étudiants de la guerre civile en rééditant cet important ouvrage de jeunesse sur Shiloh. S'appuyant sur des générations de Park Rangers et d'autres étudiants sérieux de la bataille, La bataille de Shiloh et les organisations engagées a été ressuscité pour une nouvelle génération de lecteurs de la guerre civile. Cet ouvrage de référence classique est un livre essentiel pour ceux qui s'intéressent à la bataille de Shiloh. Les mordus de la guerre civile, les joueurs de guerre et ceux qui s'intéressent aux détails tactiques trouveront également que le travail de Reed est un très bon achat. Hautement recommandé.


Champ de bataille de Shiloh Tennessee - Sneden 1862 - 28,13 x 23

Contact
  • Cartes du passé, LLC
    531, rue A W Hopkins
    Niveau inférieur gauche
    San Marcos, Texas 78666
  • 1-800-962-5003
Connectons-nous
Légal
Plus d'information
Information de paiement
Connectons-nous

©Copyright 2021. par Maps of the Past, LLC. Tous les droits sont réservés.

Accord de carte

IMPORTANT : AVANT DE TÉLÉCHARGER, D'ACHAT, DE STOCKAGE OU D'UTILISATION DE TOUTE CARTE DE CE SITE WEB, VOUS DEVEZ ACCEPTER CET ACCORD. PAR VOTRE SIGNATURE CI-DESSOUS EN CLIQUANT SUR LE BOUTON &ldquoACCEPT&rdquo, VOUS ACCEPTEZ CET ACCORD ET ACCEPTEZ D'ÊTRE LÉGALEMENT LIÉ PAR TOUS LES TERMES ET CONDITIONS. CECI EST UN ACCORD JURIDIQUE ENTRE VOUS ET LE PROPRIÉTAIRE DU SITE WEB, MAPS OF THE PAST, LLC.

Vous pouvez, à titre non exclusif et non transférable —

(i) télécharger et stocker sur un seul ordinateur, et utiliser sur un seul ordinateur par un utilisateur à la fois, tout fichier numérique (&ldquoDigital File&rdquo) mis à votre disposition pour téléchargement représentant n'importe quelle carte (&ldquoMap&rdquo) du site Web

(ii) imprimer des copies papier de la Carte, de toute taille et qualité, à partir du Fichier numérique

(iii) reproduire, copier, dupliquer, modifier, adapter et créer des œuvres dérivées de copies papier de la Carte, mais pas le Fichier numérique de la Carte

(iv) distribuer des copies papier de la Carte, mais aucun fichier numérique de la Carte et

(v) utiliser la carte ou le fichier numérique dans des présentations ou des applications multimédias ou dans un support de diffusion, tel qu'à la télévision ou sur un site Web, à une résolution ne dépassant pas 1280 x 720 à 720p

À condition, vous devez inclure l'avis de droit d'auteur du propriétaire du site Web (©2011-2014 www.mapsofthepast.com) dans toutes les copies et affichages.

  1. (a) copier ou reproduire le fichier numérique, sauf dans la mesure strictement nécessaire à vos utilisations dans (i) à (v) ci-dessus et pour conserver une seule copie de sauvegarde
  2. (b) vendre, échanger, revendre, concéder sous licence, transmettre ou distribuer le fichier numérique, ou toute adaptation, dérivé ou partie de celui-ci
  3. (c) désassembler, modifier, traduire ou décompiler le fichier numérique, ou les programmes d'application ou le code intégré dans le fichier numérique
  4. (d) supprimer ou modifier tout avis de droits de propriété (y compris les avis de droit d'auteur et de marque) qui peuvent être contenus dans une carte ou un fichier numérique
  5. (e) numériser ou convertir toute copie papier d'une carte en données numériques ou

Propriété et droits. Vous reconnaissez et acceptez que le propriétaire du site Web, ou ses entités liées ou concédants de licence, détient tous les droits, titres et intérêts sur les cartes, les fichiers numériques et le site Web, y compris tous les droits de propriété intellectuelle et de propriété (y compris, mais sans s'y limiter à, les droits d'auteur et les droits d'information), qu'ils soient enregistrés ou non, dans le monde entier. Vous acceptez de n'utiliser aucune marque de commerce, marque de service, nom commercial, logo ou conception contenue dans une carte ou un fichier numérique, d'une manière susceptible de provoquer une confusion, une erreur ou une tromperie.

Droits du propriétaire. Votre droit d'utiliser une carte, un fichier numérique ou ce site Web peut être révoqué à volonté par le propriétaire du site Web, à sa discrétion, si le propriétaire croit ou apprend que vous n'avez pas respecté le présent accord, ou pour toute autre raison fournie , si vous respectez tous les termes et dispositions du présent accord, le propriétaire du site Web ne vous demandera pas de payer des montants supplémentaires, au-delà du montant payé, le cas échéant, pour votre téléchargement, stockage et utilisation de toute carte et fichier numérique conformément à cet accord. En cas de révocation, vous acceptez de retourner au propriétaire du site Web ou de détruire, et de certifier par écrit cette destruction, toutes les cartes, fichiers numériques, affichages, impressions et copies.

Limitations des réservations. Le propriétaire du site Web se réserve tous les droits de copier, reproduire, distribuer, modifier, adapter, faire des œuvres dérivées, afficher, exécuter, vendre, revendre, échanger, transférer, concéder sous licence et utiliser, de toutes les manières possibles, toutes les cartes, les fichiers numériques, le site Web et toutes les questions, fonctionnalités, processus et opérations. VOUS COMPRENEZ ET ACCEPTEZ EXPRESSÉMENT QUE VOTRE UTILISATION DU SITE WEB, DES CARTES ET DES FICHIERS NUMÉRIQUES EST À VOS PROPRES RISQUES ET QUE CEUX-CI SONT FOURNIS & ldquo EST & rdquo ET & lquo EST DISPONIBLE & rdquo. TOUTE CARTE, FICHIERS NUMÉRIQUES OU AUTRE MATÉRIEL TÉLÉCHARGÉ OU OBTENU AUTREMENT SUR LE SITE WEB OU DE OU PAR L'INTERMÉDIAIRE DE SON PROPRIÉTAIRE EST À VOTRE SEULE DISCRÉTION ET VOUS SEREZ SEUL RESPONSABLE DE TOUT DOMMAGE À VOTRE ORDINATEUR OU SYSTÈME OU DE LA PERTE DE DONNÉES QUI POURRAIT EN RÉSULTER. LE PROPRIÉTAIRE DU SITE WEB DÉCLINE EXPRESSÉMENT TOUTES LES DÉCLARATIONS, GARANTIES ET CONDITIONS DE TOUTE SORTE, EXPRESSES OU IMPLICITES, Y COMPRIS, MAIS SANS S'Y LIMITER, LA QUALITÉ MARCHANDE, L'ADAPTATION À UN USAGE PARTICULIER ET L'ABSENCE DE CONTREFAÇON. YOU EXPRESSLY UNDERSTAND AND AGREE THAT THE WEBSITE OWNER, ITS SUBSIDIARIES, AFFILIATES AND RELATED PERSONS, AND ITS LICENSORS, IF ANY, SHALL NOT BE LIABLE TO YOU OR ANY OTHER PARTY FOR ANY DIRECT, INDIRECT, INCIDENTIAL, SPECIAL, CONSEQUENTIAL OR EXEMPLARY DAMAGES, HOWEVER CAUSED AND UNDER ANY THEORY OF LIABILITY, INCLUDING, WITHOUT LIMITATION, ANY LOSS OF PROFIT, ANY LOSS OF GOODWILL OR REPUTATION, ANY LOSS OF DATA, OR OTHER LOSS, WHETHER OR NOT THE OWNER OR ITS REPRESENTATIVE HAS BEEN ADVISED OR AWARE OF THE POSSIBILITY OF SUCH LOSS. IF AND SOLELY TO THE EXTENT THAT THE LAWS OF ANY APPLICABLE JURISDICTION DO NOT ALLOW ANY OF THE FOREGOING DISCLAIMERS OR LIMITATIONS OR EXCLUSIONS OF LIABILITY, THE DISCLAIMER, LIMITATION OR EXCLUSION SHALL APPLY TO YOU ONLY TO THE MAXIMUM EXTENT AS PERMITTED BY APPLICABLE LAW.

Miscellaneous. No delay by the Website Owner in asserting any right or remedy under this agreement shall operate as a waiver. If any provision of this agreement is ruled invalid by a court of competent jurisdiction, all other terms and provisions of this agreement shall remain in full force and effect. In addition to all other rights and remedies of the Website Owner, You represent and agree that irreparable harm would result to Owner in the event of Your breach or anticipatory breach of any term, provision, limitation, condition or restriction and You agree that the Owner, in addition to and not in lieu of other remedies, shall have right to permanent and temporary injunctive relief. This agreement is governed and construed in accordance with the laws of the State of Texas, without regard to its conflict of laws principles. You and the Owner agree to submit to the sole and exclusive jurisdiction, including personal jurisdiction, and venue of the state or federal courts in Travis or Hays County, Texas, in the event of any dispute.

Maps of the Past, 531 A W Hopkins St
Left Side Lower Level, San Marcos, TX 78666. Phone Number (888) 650-6050. If you wish to make any other use of any Map, Digital File or the Website, you must contact the Website Owner and enter a separate agreement prior thereto.


Order of Battle

Whether your topic is directly related to the tactical conduct of the battle or has something to do with a broader aspect, it is very likely you will need to know how the two armies were organized. You will need to have at hand some kind of reference regarding which regiments were part of which brigade, who commanded each division and which brigades composed it, etc.

To gain knowledge of these matters, consult an Order of Battle of the Union and Confederate forces at Shiloh.

Q. What is an Order of Battle?

UNE. An Order of Battle is a document that explains the organization and composition of a military force at some period of time, whether a specific point in time or over some longer period. The term originates from eras (such as the early modern period) when commanders documented the actual arrangement on the field of particular units in a battle line. &ldquoOrder of Battle&rdquo for military historians, however, has come to mean any document (whether in the form of formatted text, a chart, table, etc.) that makes clear the hierarchical command relationships and organizational structure of a military force. It is usually used to make clear the composition of larger forces, whether the entire military force of one nation or coalition a part thereof, such a field army, etc.

Order of Battle

The armies that fought at Shiloh were rather large, and having at hand a full order of battle of both the Union and Confederate sides will likely be of great help. At the very minimum, know which regiments composed your brigade, and know the division of which your brigade was part. When you start examining the OR, you may wish to look for reports, correspondence, other documents, etc. not just from your brigade but from each of its component regiments, etc. You may also use the Order of Battle for Shiloh in concert with various maps to increase your understanding of which opposing units your brigade faced and which nearby friendly units&rsquo actions might have affected your unit.


Map showing the battlefield of Shiloh, 6-7 April 1862 - History

Battle of Shiloh Battlefield Map

Shiloh Battlefield Map

Battle of Shiloh Map: Union and Confederate Armies

Shiloh Battlefield Map

Battle of Shiloh Map: Confederate Army Advance and Assault

Shiloh Battlefield Map

Battle of Shiloh Map: Union Counter Assault

Recommended Reading : Shiloh : A Battlefield Guide (This Hallowed Ground: Guides to Civil War), by Mark Grimsley (Author), Steven E. Woodworth (Author). Description: Peabody’s Battle Line, McCuller’s Field, Stuart’s Defense, the Peach Orchard, and Hell’s Hollow—these monuments mark some of the critical moments in the battle of Shiloh but offer the visitor only the most meager sense of what happened on the banks of the Tennessee in April 1862. This battlefield guide breathes life into Civil War history, giving readers a clear picture of the setting at the time of engagement, who was where, and when and how the battle progressed. Suite ci-dessous…

Designed to lead the user on a one-day tour of one of the most important battlefields of the war, the guide provides precise directions to all the key locations in a manner reflecting how the battle itself unfolded. A wealth of maps, vivid descriptions, and careful but accessible analysis makes plain the sweep of events and the geography of the battlefield, enhancing the experience of Shiloh for the serious student, the casual visitor, and the armchair tourist alike.

About the Authors: Mark Grimsley is a professor of history at Ohio State University . He is the author of And Keep Moving On: The Virginia Campaign, May–June, 1864, and the co-editor of Civilians in the Path of War, both published by the University of Nebraska Press . Steven E. Woodworth is a professor of history at Texas Christian University . He is the author of Chickamauga : A Battlefield Guide and Six Armies in Tennessee : The Chickamauga and Chattanooga Campaigns.

Recommended Reading : Guide to the Battle of Shiloh , by Army War College . Description: As Ulysses S. Grant and William Tecumseh Sherman prepared their inexperienced troops for a massive offensive by an equally green Confederate army in April 1862, the outcome of the Civil War was still very much in doubt. For two of the most chaotic and ravaging days of the War, the Union forces counterattacked and fended off the Rebels. Losses were great--more than 20,000 casualties out of 100,000 Union and Confederate troops. Suite ci-dessous…

But out of the struggle, Grant and Sherman forged their own union that would be a major factor in the Union Army's final victory. For the Confederates, Shiloh was a devastating disappointment. By the time the siege was over, they had lost both the battle and one of their ablest commanders, Albert Sidney Johnston. Eyewitness accounts by battle participants make these guides an invaluable resource for travelers and nontravelers who want a greater understanding of five of the most devastating yet influential years in our nation's history. Explicit directions to points of interest and maps--illustrating the action and showing the detail of troop position, roads, rivers, elevations, and tree lines as they were 130 years ago--help bring the battles to life. In the field, these guides can be used to recreate each battle's setting and proportions, giving the reader a sense of the tension and fear each soldier must have felt as he faced his enemy. This book is part of the U.S. Army War College Guides to Civil War Battles series.

Recommended Reading : Shiloh: The Battle That Changed the Civil War (Simon & Schuster). From Publishers Weekly: The bloodbath at Shiloh , Tenn. (April 6-7, 1862), brought an end to any remaining innocence in the Civil War. The combined 23,000 casualties that the two armies inflicted on each other in two days shocked North and South alike. Ulysses S. Grant kept his head and managed, with reinforcements, to win a hard-fought victory. Suite ci-dessous…

Confederate general Albert Sidney Johnston was wounded and bled to death, leaving P.G.T. Beauregard to disengage and retreat with a dispirited gray-clad army. Daniel (Soldiering in the Army of Tennessee) has crafted a superbly researched volume that will appeal to both the beginning Civil War reader as well as those already familiar with the course of fighting in the wooded terrain bordering the Tennessee River . His impressive research includes the judicious use of contemporary newspapers and extensive collections of unpublished letters and diaries. He offers a lengthy discussion of the overall strategic situation that preceded the battle, a survey of the generals and their armies and, within the notes, sharp analyses of the many controversies that Shiloh has spawned, including assessments of previous scholarship on the battle. This first new book on Shiloh in a generation concludes with a cogent chapter on the consequences of those two fatal days of conflict.

Recommended Reading : Shiloh and the Western Campaign of 1862 . Review: The bloody and decisive two-day battle of Shiloh (April 6-7, 1862) changed the entire course of the American Civil War. The stunning Northern victory thrust Union commander Ulysses S. Grant into the national spotlight, claimed the life of Confederate commander Albert S. Johnston, and forever buried the notion that the Civil War would be a short conflict. The conflagration at Shiloh had its roots in the strong Union advance during the winter of 1861-1862 that resulted in the capture of Forts Henry and Donelson in Tennessee . Suite ci-dessous…

The offensive collapsed General Albert S. Johnston advanced line in Kentucky and forced him to withdraw all the way to northern Mississippi . Anxious to attack the enemy, Johnston began concentrating Southern forces at Corinth , a major railroad center just below the Tennessee border. His bold plan called for his Army of the Mississippi to march north and destroy General Grant's Army of the Tennessee before it could link up with another Union army on the way to join him. On the morning of April 6, Johnston boasted to his subordinates, "Tonight we will water our horses in the Tennessee !" They nearly did so. Johnston 's sweeping attack hit the unsuspecting Federal camps at Pittsburg Landing and routed the enemy from position after position as they fell back toward the Tennessee River . Johnston 's sudden death in the Peach Orchard, however, coupled with stubborn Federal resistance, widespread confusion, and Grant's dogged determination to hold the field, saved the Union army from destruction. The arrival of General Don C. Buell's reinforcements that night turned the tide of battle. The next day, Grant seized the initiative and attacked the Confederates, driving them from the field. Shiloh was one of the bloodiest battles of the entire war, with nearly 24,000 men killed, wounded, and missing. Edward Cunningham, a young Ph.D. candidate studying under the legendary T. Harry Williams at Louisiana State University , researched and wrote Shiloh and the Western Campaign of 1862 in 1966. Although it remained unpublished, many Shiloh experts and park rangers consider it to be the best overall examination of the battle ever written. Indeed, Shiloh historiography is just now catching up with Cunningham, who was decades ahead of modern scholarship. Western Civil War historians Gary D. Joiner and Timothy B. Smith have resurrected Cunningham's beautifully written and deeply researched manuscript from its undeserved obscurity. Fully edited and richly annotated with updated citations and observations, original maps, and a complete order of battle and table of losses, Shiloh and the Western Campaign of 1862 will be welcomed by everyone who enjoys battle history at its finest. Edward Cunningham, Ph.D., studied under T. Harry Williams at Louisiana State University . He was the author of The Port Hudson Campaign: 1862-1863 (LSU, 1963). Dr. Cunningham died in 1997. Gary D. Joiner, Ph.D. is the author of One Damn Blunder from Beginning to End: The Red River Campaign of 1864, winner of the 2004 Albert Castel Award and the 2005 A. M. Pate, Jr., Award, and Through the Howling Wilderness: The 1864 Red River Campaign and Union Failure in the West. He lives in Shreveport , Louisiana . About the Author: Timothy B. Smith, Ph.D., is author of Champion Hill: Decisive Battle for Vicksburg (winner of the 2004 Mississippi Institute of Arts and Letters Non-fiction Award), The Untold Story of Shiloh: The Battle and the Battlefield, and This Great Battlefield of Shiloh: History, Memory, and the Establishment of a Civil War National Military Park. A former ranger at Shiloh, Tim teaches history at the University of Tennessee .

Recommended Reading : Shiloh --In Hell before Night . Description: James McDonough has written a good, readable and concise history of a battle that the author characterizes as one of the most important of the Civil War, and writes an interesting history of this decisive 1862 confrontation in the West. He blends first person and newspaper accounts to give the book a good balance between the general's view and the soldier's view of the battle. Suite ci-dessous…

Particularly enlightening is his description of Confederate General Albert Sidney Johnston, the commander who was killed on the first day of the battle. McDonough makes a pretty convincing argument that Johnston fell far short of the image that many give him in contemporary and historical writings. He is usually portrayed as an experienced and decisive commander of men. This book shows that Johnston was a man of modest war and command experience, and that he rose to prominence shortly before the Civil War. His actions (or inaction) prior to the meeting at Shiloh -- offering to let his subordinate Beauregard take command for example -- reveal a man who had difficulty managing the responsibility fostered on him by his command. The author does a good job of presenting several other historical questions and problems like Johnston 's reputation vs. reality that really add a lot of interest to the pages.

Recommended Reading : The Battle of Shiloh and the Organizations Engaged (Hardcover). Description: How can an essential "cornerstone of Shiloh historiography" remain unavailable to the general public for so long? That's what I kept thinking as I was reading this reprint of the 1913 edition of David W. Reed's “The Battle of Shiloh and the Organizations Engaged.” Reed, a veteran of the Battle of Shiloh and the first historian of the Shiloh National Military Park , was tabbed to write the official history of the battle, and this book was the result. Reed wrote a short, concise history of the fighting and included quite a bit of other valuable information in the pages that followed. The large and impressive maps that accompanied the original text are here converted into digital format and included in a CD located within a flap at the back of the book. Author and former Shiloh Park Ranger Timothy Smith is responsible for bringing this important reference work back from obscurity. His introduction to the book also places it in the proper historical framework. Suite ci-dessous…

Reed's history of the campaign and battle covers only seventeen pages and is meant to be a brief history of the subject. The detail is revealed in the rest of the book. And what detail there is! Reed's order of battle for Shiloh goes down to the regimental and battery level. He includes the names of the leaders of each organization where known, including whether or not these men were killed, wounded, captured, or suffered some other fate. In a touch not often seen in modern studies, the author also states the original regiment of brigade commanders. In another nice piece of detail following the order of battle, staff officers for each brigade and higher organization are listed. The book's main point and where it truly shines is in the section entitled "Detailed Movements of Organizations". Reed follows each unit in their movements during the battle. Reading this section along with referring to the computerized maps gives one a solid foundation for future study of Shiloh . Forty-five pages cover the brigades of all three armies present at Shiloh .

Wargamers and buffs will love the "Abstract of Field Returns". This section lists Present for Duty, engaged, and casualties for each regiment and battery in an easy to read table format. Grant's entire Army of the Tennessee has Present for Duty strengths. Buell's Army of the Ohio is also counted well. The Confederate Army of the Mississippi is counted less accurately, usually only going down to brigade level and many times relying only on engaged strengths. That said, buy this book if you are looking for a good reference work for help with your order of battle.

In what I believe is an unprecedented move in Civil War literature, the University of Tennessee Press made the somewhat unusual decision to include Reed's detailed maps of the campaign and battle in a CD which is included in a plastic sleeve inside the back cover of the book. The cost of reproducing the large maps and including them as foldouts or in a pocket in the book must have been prohibitive, necessitating this interesting use of a CD. The maps were simple to view and came in a PDF format. All you'll need is Adobe Acrobat Reader, a free program, to view these. It will be interesting to see if other publishers follow suit. Maps are an integral part of military history, and this solution is far better than deciding to include poor maps or no maps at all. The Read Me file that came with the CD relays the following information:

The maps contained on this CD are scans of the original oversized maps printed in the 1913 edition of D. W. Reed's The Battle of Shiloh and the Organizations Engaged. The original maps, which were in a very large format and folded out of the pages of this edition, are of varying sizes, up to 23 inches by 25 inches. They were originally created in 1901 by the Shiloh National Military Park under the direction of its historian, David W. Reed. They are the most accurate Shiloh battle maps in existence.

The maps on the CD are saved as PDF (Portable Document Format) files and can be read on any operating system (Windows, Macintosh, Linux) by utilizing Adobe Acrobat Reader. Visit http://www.adobe.com to download Acrobat Reader if you do not have it installed on your system.

Map 1. The Field of Operations from Which the Armies Were Concentrated at Shiloh , March and April 1862

Map 2. The Territory between Corinth , Miss. , and Pittsburgh Landing, Tenn. , Showing Positions and Route of the Confederate Army in Its Advance to Shiloh , April 3, 4, 5, & 6, 1862

Map 3. Positions on the First Day, April 6, 1862

Map 4. Positions on the Second Day, April 7, 1862

Complete captions appear on the maps.

Timothy Smith has done students of the Civil War an enormous favor by republishing this important early work on Shiloh . Relied on for generations by Park Rangers and other serious students of the battle, The Battle of Shiloh and the Organizations Engaged has been resurrected for a new generation of Civil War readers. This classic reference work is an essential book for those interested in the Battle of Shiloh. Civil War buffs, wargamers, and those interested in tactical minutiae will also find Reed's work to be a very good buy. Hautement recommandé.


Sketch of the Battlefield of Shiloh

DocsTeach is a product of the National Archives education division. Our mission is to engage, educate, and inspire all learners to discover and explore the records of the American people preserved by the National Archives.

The National Archives and Records Administration is the nation's record keeper. We save documents and other materials created in the course of business conducted by the U.S. Federal government that are judged to have continuing value. We hold in trust for the public the Declaration of Independence, the Constitution, and the Bill of Rights — but also the records of ordinary citizens — at our locations around the country.

Except where otherwise noted, DocsTeach is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License. Primary source documents included on this site generally come from the holdings of the National Archives and are in the public domain, except as noted. Teaching activities on this site have received the CC0 Public Domain Dedication authors have waived all copyright and related rights to the extent possible under the law. See our legal and privacy page for full terms and conditions.


Battle of Shiloh begins

The Civil War explodes in the west as the armies of Union General Ulysses S. Grant and Confederate General Albert Sidney Johnston collide at Shiloh, near Pittsburgh Landing in Tennessee. The Battle of Shiloh became one of the bloodiest engagements of the war, and the level of violence shocked North and South alike.

For six months, Yankee troops had been working their way up the Tennessee and Cumberland rivers. Kentucky was firmly in Union hands, and now the Federals controlled much of Tennessee, including the capital at Nashville. Grant scored major victories at Forts Henry and Donelson in February, forcing Johnston to gather the scattered Rebel forces at Corinth in northern Mississippi. Grant brought his army, 42,000 strong, to rendezvous with General Don Carlos Buell and his 20,000 troops. Grant’s objective was Corinth, a vital rail center that if captured would give the Union total control of the region. Twenty miles away, Johnston lurked at Corinth with 45,000 soldiers.

Johnston did not wait for Grant and Buell to combine their forces. He advanced on April 3, delayed by rains and muddy roads that also slowed Buell. In the early dawn of April 6, a Yankee patrol found the Confederates poised for battle just a mile from the main Union army. Johnston attacked, driving the surprised bluecoats back near a small church called Shiloh, meaning “place of peace.” Throughout the day, the Confederates battered the Union army, driving it back towards Pittsburgh Landing and threatening to trap it against the Tennessee River. Many troops on both sides had no experience in battle. The chances for a complete Confederate victory diminished as troops from Buell’s army began arriving, and Grant’s command on the battlefield shored up the sagging Union line. In the middle of the afternoon, Johnston rode forward to direct the Confederate attack and was struck in the leg by a bullet, severing an artery and causing him to quickly bleed to death. The ball severed an artery, and Johnston quickly bled to death. He became the highest ranking general on either side killed during the war. General Pierre G. T. Beauregard assumed control, and he halted the advance at nightfall. The Union army was driven back two miles, but it did not break.


Kentucky Regiments at Battle of Shiloh

(Same text on both front and back):
As a border slave state that remained in the Union, Kentucky was sharply divided in its loyalty during the Civil War. The state provided many troops to both sides at Shiloh approximately 6,500 to the Federal forces approximately 2,000 to the Confederate forces. Confederate Commanding General Albert Sidney Johnston, who was killed in action on April 6 at Shiloh, though a Texan by adoption, was a Kentuckian by birth, and he retained innumerable ties of blood and sentiment with his native state. Confederate Brigadier General John C. Breckenridge, who was a former Vice President of the United States, and who commanded the Confederate reserve corps at Shiloh, was from Kentucky. Two sons of a distinguished United States Senator from Kentucky, Senator John J. Crittenden, were in opposing armies at Shiloh: Brigadier General Thomas L. Crittenden for the Union Brigadier General George B. Crittenden for the Confederacy. Kentucky's "Confederate Governor," George W. Johnson, fought and died in the Southern ranks at Shiloh.

Five Kentucky infantry regiments, plus the Kentucky cavalry squadron of Colonel John Hunt Morgan, the Kentucky cavalry company of Captain Philip Thompson, and the Kentucky artillery battery of Captain Robert Cobb, were in the Confederate forces at Shiloh. The 7th Kentucky Infantry

served in the 2nd Brigade of the 2nd Division of Major General Leonidas Polk's 1st Corps it was deployed initially at about 8:30 A.M. of April 6 as a supporting unit on the Confederate right by 10:00 A.M. it was engaged at the Hornet's Nest. The 3rd, 4th, 6th, and 9th Kentucky Infantry regiments and Cobb's artillery served in Colonel Robert P. Trabue's 1st Brigade of Breckenridge's reserve corps. Detached from its parent corps early in the morning of April 6, the 1st Brigade entered the battle at 9:30 A.M. at the Crescent Field. Here the 3rd Kentucky Regiment was separated from the brigade by General Beauregard and ordered to another part of the battlefield. No further record remains of its location or action the first day. During the course of fighting, the brigade was moved by stages across the front until late in the afternoon it rejoined Breckenridge's corps on the extreme Confederate right. At the close of the first day's combat the brigade was at the Indian mounds overlooking the Tennessee River. All of the Kentucky Confederate units experienced hard fighting and suffered heavy casualties during the day.

Only two Kentucky regiments, the 17th and 25th Infantry regiments, were present with the Federal Army (Army of the Tennessee) during the first day of the battle. Attached to the 3rd Brigade of Brigadier General Stephen H. Hurlbut's 4th Division, they were encamped

in the northeast edge of Cloud Field (near the present marker) when the battle opened. Shifted from one hotly contested position to another during the first day of fighting, they had their severest action early in the afternoon at the Peach Orchard. Late in the day they were placed near the Pittsburg Landing road as a part of General Grant's final defensive perimeter.

The Army of the Ohio, which reinforced the Army of the Tennessee during the late afternoon and night of April 6 and the morning of April 7, contained ten regiments of Kentucky troops: the 5th Regiment of the 4th Brigade, 2nd Division the 6th Regiment of the 19th Brigade, and the 1st, 2nd, and 20th Regiments of the 22nd Brigade, 4th Division the 9th and 13th Regiments of the 11th Brigade, and the 11th and 26th Regiments of the 14th Brigade, 5th Division and the 24th Regiment of the 21st Brigade, 6th Division. The initial unit of the Army of the Ohio to arrive at the scene of battle, the 4th Division, was commanded by Brigadier General William Nelson, a Kentuckian.

The Kentucky troops in both armies shared fully in the bitter fighting of April 7 as the strengthened and reanimated Federals pressed forward as the outnumbered, exhausted, and demoralized Confederates gradually yielded the field. Morgan's Kentucky cavalry joined with Forrest's Tennessee cavalry and other detachments on April 8 to repel General

Sherman's pursuit near Mickey's - the closing action of the battle of Shiloh.

Casualties among Kentucky troops at Shiloh: Union 115 killed, 636 wounded, 29 missing Confederate 137 killed, 627 wounded, 45 missing.

Thèmes et séries. Ce marqueur historique est répertorié dans cette liste de sujets : Guerre, US Civil. In addition, it is included in the Former U.S. Presidents: #18 Ulysses S. Grant series list. A significant historical month for this entry is April 1862.

Emplacement. 35° 8.475′ N, 88° 19.558′ W. Marker is near Shiloh, Tennessee, in Hardin County. Marker is on RIverside Drive (Brown's Ferry Road), on the left when traveling east. Located in the northeast portion of Shiloh National Military Park, just east of Cloud Field. Touchez pour la carte. Marker is in this post office area: Shiloh TN 38376, United States of America. Touchez pour les directions.

Autres marqueurs à proximité. Au moins 8 autres marqueurs sont à distance de marche de ce marqueur. Sifting the Evidence (about 500 feet away, measured in a direct line) Shiloh Indian Mounds (about 500 feet away) Mississippian Indians (about 500 feet away) Vibrant Community (approx. 0.3 miles away) Richardson's Battery (approx. 0.3 miles away) Clanton's Alabama Cavalry (approx. 0.3 miles away) Welker's Battery (approx. 0.3 miles away) 19th Alabama Monument (approx. 0.4 miles away). Touch for a list and map of all markers in Shiloh.


Voir la vidéo: Shiloh 1862 Bloody April Ultimate Général Civil War (Décembre 2021).