Podcasts sur l'histoire

L'astronome Galilée décède en Italie

L'astronome Galilée décède en Italie

L'astronome italien Galileo Galilei décède en Italie à l'âge de 77 ans. Né le 15 février 1564, Galilée est surnommé le « père de l'astronomie moderne », le « père de la physique moderne » et le « père de la science » en raison de ses découvertes révolutionnaires. . Première personne à avoir utilisé un télescope pour observer le ciel, Galilée a découvert les lunes de Jupiter, les anneaux de Saturne, les taches solaires et la rotation solaire.

Après que Galilée a publié sa confirmation que la Terre orbite autour du Soleil, en faveur du système copernicien, il a été accusé d'hérésies (idées qui allaient à l'encontre de l'enseignement de l'église) par l'Inquisition, l'organe légal de l'église catholique. Il a été reconnu coupable en 1633 et condamné à la réclusion à perpétuité, mais en raison de son âge et de sa mauvaise santé, il a été autorisé à purger sa peine en résidence surveillée.

LIRE LA SUITE: 8 choses que vous ne savez peut-être pas sur Galileo


L'astronome Galilée décède en Italie - HISTOIRE

Les contributions de Galileo Galilei aux domaines de la physique, de l'astronomie, des mathématiques et des sciences ont été extrêmement importantes et ont changé à jamais le cours de l'histoire humaine. Certaines de ses découvertes et idées ont contribué à faire de lui l'un des penseurs les plus reconnus de tous les temps.

Les premières années de Galilée

Galileo est né à Pise, en Italie, en tant que fils d'un musicien. Son père a aidé à apprendre à son fils à jouer des instruments de musique et il semblerait que le jeune Galilée suivrait les traces professionnelles de son père. Bien que ce ne soit pas le cas, il a inhérent une grande partie du charme anti-autoritaire de son père. L'idée qu'il devrait toujours remettre en question l'autorité conduirait finalement Galilée à faire de grandes découvertes scientifiques à un coût personnel élevé.

Les premières découvertes de Galilée

Galilée a sérieusement pensé à devenir prêtre, mais son père l'a exhorté à fréquenter la faculté de médecine de l'Université de Pise. En 1581, Galilée remarqua qu'un lustre se balançant à la manière d'un pendule imitait le temps entre les battements d'un cœur. Cela a beaucoup intrigué Galilée et l'a conduit sur la voie de l'apprentissage de la physique et des mathématiques. Bien qu'il ne le sache pas à l'époque, Galilée avait découvert l'utilisation du pendule pour lire l'heure.

Galilée s'est finalement aventuré sur la voie du scientifique. Ironiquement, bien que bon nombre de ses plus grandes réalisations aient aidé l'humanité, il était principalement motivé par l'argent dans ses activités professionnelles.

Devenir scientifique et enseignant

À la fin des années 1500, Galilée se plongea à plein temps dans sa nouvelle carrière de scientifique. L'une de ses grandes inventions était le thermoscope, un appareil antérieur au thermostat. Il continuerait également à créer l'équilibre hydrostatique. En publiant un livre sur sa nouvelle invention, il a attiré l'attention de la communauté universitaire. Cela lui a valu d'obtenir un emploi à l'Accademia delle Arti del Disegno en tant qu'instructeur.

En 1589, il devient professeur de mathématiques. L'ironie ici est qu'il a évité les carrières liées aux mathématiques en raison de préoccupations concernant les bas salaires. Maintenant, il gagnait sa vie en enseignant le sujet. Galileo continuerait et accepterait un nouveau poste à l'Université de Padoue et servirait de professeur de géométrie et d'astronomie pendant plus de deux décennies.

Théorie des marées et autres innovations

Galileo Galilei n'était pas quelqu'un qui s'asseyait sur ses lauriers car il travaillait toujours à faire progresser les sciences. Ses succès étaient les plus évidents dans son développement de la théorie des marées. Dans la théorie, Galilée a révélé sa conviction que l'axe de la terre par rapport à l'attraction gravitationnelle de la lune contribuait de manière significative au mouvement des marées.

Galilée montrerait également sa capacité à tenir tête à la sagesse scientifique conventionnelle dans son travail, L'essayeur, un traité publié qui attaquait les théories établies sur les comètes. Rien, cependant, ne serait aussi bouleversant que l'affaire Galileo à venir.

L'astronomie d'observation était un autre domaine où il excellait. C'est Galilée qui a fait de nombreuses découvertes étonnantes dans les étoiles grâce à son utilisation constante et à ses améliorations personnelles du télescope.

L'affaire Galilée

L'affaire Galilée portait sur l'idée d'héliocentrisme, ou l'idée que la terre tournait autour du soleil. Cela a été considéré comme une hérésie par l'église parce que les Écritures ont clairement noté que la terre ne bougeait pas. Galilée a déclaré qu'il croyait à l'héliocentrisme et que beaucoup ne comprenaient pas comment il était décrit dans les Écritures. Il n'a pas gagné beaucoup de partisans dans l'église avec ses croyances.

Galilée a abordé le sujet dans son livre Dialogue concernant les deux principaux systèmes mondiaux. Avec le temps, Galilée a été accusé d'hérésie bien qu'il n'ait jamais eu l'intention réelle d'essayer de saper l'église. Après avoir été jugé pour hérésie, Galilée a été assigné à résidence et est resté dans de telles conditions pour le reste de sa vie.

Mort de Galilée

Galileo Galilei resta chez lui et put recevoir des visiteurs jusqu'en 1642. A cette époque, il commença à tomber malade. Il a été frappé de fièvre et souffrait également de problèmes cardiaques. Sa santé s'est détériorée et il est décédé à l'âge de 77 ans. Il a laissé un héritage incroyable comme étant l'un des scientifiques les plus prospères et les plus influents de son époque.


Galileo Galilei, astronome italien

Biographie de Galileo Galilei Scientifique et astronome italien, initiateur de la physique expérimentale. Galilée a été associé de manière indélébile à la défense du mouvement de la Terre et des planètes autour du Soleil.

Famille et études de Galilée

Galileo Galilei est né à Pise le 15 février 1564.

Son père, Vincenzo Galilei, était un Florentin issu d'une famille illustre depuis longtemps. Galilée était le premier-né de sept frères.

En 1581, Galilée entra à l'Université de Pise, où il s'inscrivit comme étudiant en médecine.

Pise est une ville de la région italienne de Toscane, connue pour son emblématique tour penchée. Crédit : web « lacamaradelarte.com »

Quatre ans plus tard, il a abandonné l'université sans obtenir de diplôme. Cependant, s'étant désintéressé de sa carrière de médecin, en dehors de ses études universitaires, il s'était lancé dans les mathématiques.

Vie professionnelle de Galileo Galilei

Galilée est l'un des initiateurs de la physique expérimentale. Cependant, son nom a été associé de manière indélébile à la défense du mouvement de la Terre et des planètes autour du Soleil.

Entre décembre 1609 et janvier 1610, à l'aide du télescope qu'il a lui-même construit, Galilée fait les premières observations de la Lune, prouvant l'existence sur notre satellite de montagnes et de cratères qui montrent une similitude avec la Terre.

La Lune et ses cratères. Crédit : web « astronomiaparatodos.com »

Toujours avec son télescope, vers l'an 1610, Galilée put observer les phases de Vénus.

Ces faits invalidaient radicalement la cosmologie géocentrique et confirmaient la validité de la théorie de Copernic.

Phases de Vénus. Crédit : web « cerebrodigital.org »

Galilée a découvert quatre lunes en orbite autour de Jupiter. Il les a numérotés de 1 à 4 et les a appelés “planètes médicéennes” en l'honneur du Grand-Duc Cosme II de Médicis.

Cette découverte a définitivement démoli la théorie selon laquelle la Terre était le centre de tous les mouvements qui ont eu lieu dans le ciel.

Jupiter et certaines de ses lunes. Crédit : Wikipédia

Ces découvertes capitales ont été l'ultime poussée pour renverser les théories cosmologiques de Ptolémée et d'Aristote.

Désireux de les faire connaître, Galilée rédigea à la hâte un court texte qui fut publié en mars 1610 et qui le rendit bientôt célèbre dans toute l'Europe : le «Messager des étoiles», qui a été consacrée par Cosme II de Médicis.

Triomphe de Galilée à Florence

Avec cela, Galilée a assuré sa nomination en tant que mathématicien et philosophe de la cour toscane et la possibilité de retourner à Florence.

Le poste comprenait un poste de professeur honoraire à Pise, sans obligation d'enseignement.

Florence, capitale de la région Toscane en Italie. Crédit : web « sobreitalia.com »

En 1611, Christof Scheiner (un jésuite allemand), observa les taches solaires et publia un livre (sous un pseudonyme) dans lequel il affirmait que les taches solaires étaient un phénomène extrasolaire (des étoiles proches du Soleil, qui se trouvaient entre lui et la Terre).

En 1613, dans le livre “Histoire et démonstration de la machinerie solaire“, Galilée qui avait auparavant observé ces lieux et à l'occasion d'un voyage qu'il fit à Rome, les montra aux autorités ecclésiastiques.

Il est venu à l'étape de l'interprétation de Scheiner, affirmant que les taches provenaient du Soleil et non d'un phénomène extérieur.

Le texte déclencha une controverse qui dura des années et fit du jésuite l'un des ennemis les plus féroces de Galilée.

Les difficultés de Galilée avec les autorités ecclésiastiques

En 1618, Galilée fut impliqué dans une nouvelle controverse avec un autre jésuite, Horacio Grassi, sur la nature des comètes.

En conséquence Galilée a écrit un texte, riche en réflexions sur la nature de la science et la méthode scientifique.

L'ouvrage était dédié au nouveau pape Urbain VIII, et dans lequel Galilée affirmait que “le livre de la nature est écrit en langage mathématique.”

Le cardinal Roberto Belarmino (jésuite), a proclamé qu'il n'y avait aucune preuve scientifique concluante en faveur du mouvement de la Terre, ce qui était en contradiction avec les enseignements bibliques.

Par conséquent, le 23 février 1616, le Saint-Office condamna le système copernicien comme faux et contraire aux Saintes Écritures.

Galilée fut réprimandé et reçut l'ordre strict de ne pas enseigner publiquement les théories de Copernic.

Galilée se réfugia quelques années à Florence, se consacrant à la confection de tables des mouvements des satellites de Jupiter, afin d'établir une nouvelle méthode de calcul des longitudes en haute mer.

Il tenta en vain de vendre cette méthode aux gouvernements espagnol et néerlandais.

La situation nouvelle incita Galilée à écrire le grand ouvrage d'exposition de la cosmologie copernicienne qu'il avait déjà annoncé en 1610.

Dans celui-ci, les vues aristotéliciennes étaient confrontées à celles de la nouvelle astronomie, sous forme de dialogue.

Processus et condamnation de l'Inquisition

Le Saint-Office n'a pas hésité à ouvrir un procès, malgré le fait que Galilée avait obtenu un imprimatur pour publier le livre.

Commencé le 12 avril 1633, le procès se termina par une condamnation à perpétuité, malgré le refus de Galilée de se défendre et sa rétractation formelle.

La peine fut adoucie en lui permettant de la servir dans sa villa d'Arcetri, près de Florence et du couvent où en 1616 était entrée sa fille la plus chère, Virginie.

Maison de Galilée à Arcetri. Crédit : wikipédia

Dans sa retraite, où l'arthrite et la cécité s'ajoutaient à la détresse morale, Galilée parvint à achever le dernier et le plus important de ses ouvrages : les « Discours et démonstrations mathématiques autour de deux nouvelles sciences », publiés à Leyde en 1638.

Dans ce document, Galilée a posé les bases physiques et mathématiques d'une analyse du mouvement, qui lui a permis de démontrer les lois de la chute des corps dans le vide et de développer une théorie complète du tir de projectile.

Le travail était destiné à devenir la pierre angulaire de la science de la mécanique construite par les scientifiques de la prochaine génération, avec Newton à la barre.

Les dernières années et la mort de Galilée

Dans les dernières années de sa vie, Galilée fut autorisé à s'installer près de la mer, dans sa maison de San Giorgio.

Là, il reste entouré de ses disciples (Viviani, Torricelli, Peri) et travaille sur l'astronomie et la physique.

Galileo Galilei mourut le 8 janvier 1642 et fut enterré dans l'église Santa Cruz de Florence.

Il est toujours curieux que 300 ans plus tard, le 8 janvier 1942, un autre géant de la science soit né à Oxford, le célèbre Stephen Hawking.


Contributions à l'astronomie

En 1609, Galilée entendit parler de l'invention du télescope en Hollande. N'ayant pas vu le télescope, il en fit une version supérieure qu'il utilisa pour faire de nombreuses découvertes astronomiques. Il a pu découvrir qu'il y avait des vallées et des montagnes à la surface de la lune. Il pouvait suivre les taches solaires, observer la planète Vénus et ses phases, et même voir que Jupiter avait quatre grandes lunes. Ses découvertes l'ont rendu populaire et il a ensuite été nommé mathématicien de la cour de Florence.


Aujourd'hui dans l'histoire - L'astronome italien Galileo Galilei est né à Pise

Aujourd'hui, nous sommes le samedi 15 février, le 46e jour de 2014. Il reste 319 jours dans l'année.


Aujourd'hui, nous sommes le samedi 15 février, le 46e jour de 2014. Il reste 319 jours dans l'année.


Le point culminant d'aujourd'hui dans l'histoire : Le 15 février 1764, le site de l'actuel Saint-Louis a été établi par Pierre Laclede et Auguste Chouteau.


A cette date : En 1564, l'astronome italien Galileo Galilei est né à Pise.


En 1898, le cuirassé américain Maine a mystérieusement explosé dans le port de La Havane, tuant plus de 260 membres d'équipage et rapprochant les États-Unis d'une guerre avec l'Espagne.


En 1933, le président élu Franklin D. Roosevelt a échappé à une tentative d'assassinat à Miami qui a mortellement blessé le maire de Chicago Anton J. Cermak, le tireur Giuseppe Zangara a été exécuté plus de quatre semaines plus tard.


En 1944, les bombardiers alliés ont détruit le monastère au sommet du Monte Cassino (MAWN -tay kah-SEE -noh) en Italie.


En 1952, des funérailles ont eu lieu au château de Windsor pour le roi britannique George VI, décédé neuf jours plus tôt.


En 1961, 73 personnes, dont une équipe américaine de patinage artistique de 18 membres en route pour les championnats du monde en Tchécoslovaquie, ont été tuées dans le crash d'un Boeing 707 de Sabena Airlines en Belgique.


En 1965, le nouveau drapeau canadien à feuilles d'érable a été déployé lors de cérémonies à Ottawa.


En 1971, la Grande-Bretagne et l'Irlande ont « décimalisé » leurs monnaies, faisant d'une livre l'équivalent de 100 nouveaux pence au lieu de 240 pence.


En 1982, 84 hommes ont été tués lorsqu'une énorme plate-forme de forage pétrolier, l'Ocean Ranger, a coulé au large des côtes de Terre-Neuve lors d'une violente tempête.


En 1989, l'Union soviétique a annoncé que le dernier de ses soldats avait quitté l'Afghanistan, après plus de neuf ans d'intervention militaire.


En 1994, alors que son procès était sur le point de commencer, le vagabond Danny Harold Rolling a plaidé coupable des meurtres de 1990 de cinq étudiants à Gainesville, en Floride (Rolling a été exécuté en octobre 2006.)


En 2002, des funérailles privées ont eu lieu au château de Windsor pour la princesse britannique Margaret, décédée six jours plus tôt à l'âge de 71 ans.


Il y a dix ans : une paire d'incendies en Chine a tué au moins 93 personnes. Dale Earnhardt Jr. a remporté le Daytona 500 sur la même piste où son père a été tué trois ans plus tôt. L'Ouest a battu l'Est 136-132 lors du match des étoiles de la NBA. L'actrice Jan Miner, mieux connue sous le nom de "Madge la manucure" dans les publicités télévisées de Palmolive, est décédée à Bethel, Connecticut, à l'âge de 86 ans.


Il y a cinq ans : le président Hugo Chavez (OO -goh CHAH -vez) du Venezuela a remporté un référendum pour éliminer les limites de mandat, lui ouvrant la voie à une nouvelle candidature en 2012. La Conférence de l'Ouest a battu l'Est 146-119 dans la NBA Jeu des étoiles. Matt Kenseth a remporté le Daytona 500 raccourci par la pluie.


Il y a un an : avec un éclair aveuglant et une onde de choc en plein essor, un météore a traversé le ciel de la Sibérie occidentale de la Russie et a explosé, blessant plus de 1 000 personnes en faisant sauter des fenêtres. En défendant sa cause à Chicago, la ville qui a lancé sa carrière politique, le président Barack Obama a appelé le gouvernement à jouer un rôle actif et de grande envergure pour garantir que chaque Américain dispose d'une « échelle d'opportunités » dans la classe moyenne. Dans une chute spectaculaire de la notoriété politique, l'ancien représentant américain Jesse Jackson Jr., D-Ill., et son épouse, Sandra, ont accepté de plaider coupable à des accusations fédérales découlant de ce que les procureurs ont déclaré être un stratagème visant à utiliser 750 000 $ en fonds de campagne. pour les dépenses personnelles somptueuses. (Jackson purge une peine de 2 ans de prison à cause des jeunes enfants du couple, la femme de Jackson purgera une peine d'un an une fois que son mari aura terminé la sienne.)


Anniversaires d'aujourd'hui : l'ancien membre du Congrès de l'Illinois, John Anderson, a 92 ans. L'ancien secrétaire à la Défense et à l'Énergie, James Schlesinger, a 85 ans. L'actrice Claire Bloom a 83 ans. L'auteur Susan Brownmiller a 79 ans. L'auteur-compositeur Brian Holland a 73 ans. Le musicien de rock Mick Avory (The Kinks) a 70 ans. Le musicien de jazz Henry Threadgill a 70 ans. L'actrice-mannequin Marisa Berenson a 67 ans. L'actrice Jane Seymour a 63 ans. La chanteuse Melissa Manchester a 63 ans. L'actrice Lynn Whitfield a 61 ans. Le créateur des Simpsons Matt Groening (GREE -ning) a 60 ans. Le mannequin Janice Dickinson a 59 ans. L'acteur Christopher McDonald a 59 ans. Le chanteur de reggae Ali Campbell a 55 ans. L'acteur Joseph R. Gannascoli a 55 ans. Le musicien Mikey Craig (Culture Club) a 54 ans. Le Temple de la renommée du football universitaire et professionnel Darrell Green a 54 ans. Le chanteur country Michael Reynolds (Pinmonkey) a 50 ans. L'acteur Michael Easton a 47 ans. Le musicien de rock Stevie Benton (Drowning Pool) a 43 ans. L'actrice Renee O'Connor a 43 ans. L'actrice Sarah Wynter a 41 ans. La nageuse médaillée d'or olympique Amy Van Dyken a 41 ans. Acteur- la réalisatrice Miranda July a 40 ans. Singe rock r Brandon Boyd (Incubus) a 38 ans. Le musicien rock Ronnie Vannucci (The Killers) a 38 ans. L'actrice Ashley Lyn Cafagna a 31 ans. Le musicien de blues-rock Gary Clark Jr. a 30 ans. L'actrice Natalie Morales a 29 ans. L'actrice Amber Riley (TV : « Glee ») a 28 ans.


Pensée pour aujourd'hui : « Nous vivons d'encouragements et mourons sans eux lentement, tristement et avec colère. » Celeste Holm, actrice américaine (1917-2012).


8 janvier 1642 : Galilée meurt

En ce jour de 1642, l'un de mes héros, Galileo Galilei, meurt en Italie à l'âge de 77 ans. On l'a appelé le père de l'astronomie moderne, le père de la physique moderne et le père de la science. Bon sang, c'est beaucoup de paternité. [ci-dessus : portrait de Galileo Galilei par Giusto Sustermans]

Statue de Galileo Galilei (1564-1642) à l'extérieur de la Galerie des Offices, Florence

Galilée, était un physicien, mathématicien, astronome et philosophe italien qui a joué un rôle majeur dans la révolution scientifique. Considéré comme la première personne à utiliser un télescope pour observer le ciel, il a découvert les lunes de Jupiter, les anneaux de Saturne, les taches solaires et oui, la rotation solaire, ce qui lui a causé beaucoup de chagrin.

Il a confirmé Copernic, que la Terre orbite autour du Soleil. Cela ne convenait pas aux «pouvoirs» en place. Il a été accusé d'hérésie par l'Église catholique et condamné à la réclusion à perpétuité. . . Aie!

Cristiano Banti’s 1857 peignant Galilée face à l'Inquisition romaine

En septembre 1632, Galilée reçut l'ordre de venir à Rome pour subir son procès. Au vu des démentis plutôt invraisemblables de Galilée, son dernier interrogatoire, en juillet 1633, s'est terminé par des menaces de torture s'il ne disait pas la vérité. La sentence de l'Inquisition fut prononcée le 22 juin. Elle était en trois parties essentielles :

Galilée a été trouvé « véhément suspect d'hérésie », à savoir d'avoir tenu les opinions selon lesquelles :

  • Le Soleil est immobile au centre de l'univers,
  • que la Terre n'est pas en son centre et bouge,
  • et que l'on peut tenir et défendre une opinion comme probable après qu'elle a été déclarée contraire à l'Écriture Sainte.

Il a été condamné à l'emprisonnement formel au gré de l'Inquisition. Le lendemain, cela a été commué en résidence surveillée, à laquelle il est resté pour le reste de sa vie. Son dialogue offensant a été interdit et dans une action non annoncée au procès, la publication de l'une de ses œuvres a été interdite, y compris celles qu'il pourrait écrire à l'avenir.

Selon la légende populaire, après avoir abjuré sa théorie selon laquelle la Terre se serait déplacée autour du Soleil, Galilée aurait murmuré la phrase rebelle "Et pourtant ça bouge”!

Portrait de Galilée par Leoni

Il a fait preuve d'une capacité particulière à ignorer les autorités établies, notamment l'aristotélisme. En termes plus larges, son travail a marqué une autre étape vers la séparation éventuelle de la science de la philosophie et de la religion, un développement majeur dans la pensée humaine. Il était souvent disposé à changer d'avis en fonction de l'observation

Galilée a avancé le principe de base de la relativité, selon lequel les lois de la physique sont les mêmes dans tout système se déplaçant à vitesse constante en ligne droite, quelle que soit sa vitesse ou sa direction. Par conséquent, il n'y a pas de mouvement absolu ou de repos absolu. Ce principe a fourni le cadre de base des lois du mouvement de Newton et est au cœur de la théorie de la relativité restreinte d'Einstein.

Selon Stephen Hawking, Galileo porte probablement plus que quiconque la responsabilité de la naissance de la science moderne, et Albert Einstein l'a appelé le père de la science moderne.

Galilée montrant au Doge de Venise comment utiliser le télescope (Fresque de Giuseppe Bertini)

L'un des premiers télescopes survivants attribué à Galileo Galilei. En 1609, Galilée fut, avec l'Anglais Thomas Harriot et d'autres, parmi les premiers à utiliser une lunette astronomique comme instrument pour observer les étoiles, les planètes ou les lunes.

Le nom de télescope a été inventé pour l'instrument de Galilée par un mathématicien grec, Giovanni Demisiani, lors d'un banquet organisé en 1611 par le prince Federico Cesi pour faire de Galilée un membre de son Accademia dei Lincei. Le nom est dérivé du grec tele = ‘far’ et skopein = ‘to regarder ou voir’. En 1610, il utilisa un télescope à courte portée pour agrandir les parties des insectes.

Un autre membre de l'académie, Giovanni Faber, a inventé le mot pour l'invention de Galilée à partir des mots grecs μικρόν (micron) signifiant “small”, et σκοπεῖν (skopein) signifiant “regarder”. Le mot était censé être analogue à « télescope ». Les illustrations d'insectes réalisées à l'aide de l'un des microscopes de Galilée et publiées en 1625 semblent avoir été la première documentation claire de l'utilisation d'un microscope composé.

C'est sur cette page que Galilée nota pour la première fois une observation des lunes de Jupiter. Cette observation a bouleversé l'idée que tous les corps célestes doivent tourner autour de la Terre. Galilée publia une description complète dans Sidereus Nuncius en mars 1610.
La partie inférieure de cette feuille montre l'usage que Galilée fit de cet appareil optique : alors qu'il regardait le ciel les soirs successifs de janvier 1610, il nota ses premières observations de la planète Jupiter et de quatre des lunes de Jupiter.

Le résumé des principaux ouvrages écrits publiés par Galilée est le suivant :

Le petit équilibre (1586)

Le messager étoilé (1610 en latin, Sidereus Nuncius)

Discours sur les corps flottants (1612)

Lettres sur les taches solaires (1613)

Discours sur les marées (1616 en italien, Discorso del flusso e reflusso del mare)

Discours sur les comètes (1619 en italien, Discorso Delle Comete)

L'essayeur (1623 en italien, Il Saggiatore)

Dialogue concernant les deux principaux systèmes mondiaux (1632 en italien Dialogo dei due massimi sistemi del mondo)

Discours et démonstrations mathématiques relatifs à deux sciences nouvelles (1638 en italien, Discorsi e Dimostrazioni Matematiche, intorno a due nuove scienze)


Galilée

Galileo Galilei est né le 15 février 1564 à Pise, en Italie. Il était mathématicien, astronome, physicien, écrivain et philosophe. Il a eu une grande contribution dans la révolution scientifique. Ses parents étaient un célèbre musicien, Vincenzo Galilei, et Giulia Ammannati. Il est aussi devenu un bon luthiste comme son père. En 1583, il est admis à la célèbre université de Pise. Mais avec son talent, il s'est rapidement intéressé aux mathématiques et à la physique. Après avoir soutenu la théorie aristotélicienne, il a obtenu une bonne position dans l'autorité scientifique la plus puissante alimentée par l'Église catholique romaine. Mais pour des problèmes financiers, il quitte l'université en 1585.

Puis il a continué à étudier les mathématiques. Et après cela, il a écrit un livre intitulé "The Little Balance" décrivant son étude de deux décennies sur les objets en mouvement. Pour ce livre, il est devenu un peu célèbre et il a obtenu un poste d'enseignant à l'Université de Pise en 1589. Ensuite, Galilée a commencé à écrire son étude sur la chute d'objets qui était différente de la théorie aristotélicienne. Pour cette raison, il a perdu son emploi à l'Université de Pise en 1952. En 1609, il a modifié un télescope pour observer le ciel. Puis il a écrit un livre intitulé "The Starry Messenger" décrivant la forme ronde de la lune avec de petites montagnes.

Bientôt, il a commencé à soutenir la théorie copernicienne selon laquelle le soleil est le centre et la terre tourne autour du soleil. Ce qui était complètement offensant pour les théories aristotéliciennes et catholiques romaines. Ensuite, il a publié le « Discours sur les corps dans l'eau » décrivant comment les objets flottent sur l'eau, ce qui était également différent de la théorie aristotélicienne. En 1613, il écrivit une lettre à son étudiant décrivant la similitude entre la Bible et la théorie copernicienne. L'église a capturé la lettre et l'a rendue publique. Puis l'église a annoncé la théorie copernicienne illégale. Galilée a reçu l'ordre de ne pas enseigner la publication de la théorie copernicienne sur la terre. Galilée est resté silencieux pendant 7 ans. En 1623, le cardinal Maffeo Barberini fut choisi comme pape Urbain VIII. C'était un bon ami de Galilée. Il encouragea Galilée à poursuivre ses études. Mais il lui a également dit de ne rien écrire pour soutenir la théorie copernicienne.

Avec son soutien, Galileo a publié “Dialogue Concerning the Two Chief World Systems”. Ce livre était en fait une discussion entre la théorie copernicienne et aristotélicienne. Bien qu'il ait dit que le livre était neutre, le partisan de la théorie aristotélicienne s'est opposé à lui. L'église l'a capturé et torturé. Ensuite, l'église l'a puni pour avoir passé ses dernières années en résidence surveillée. Bien qu'il n'ait été autorisé à écrire ou à publier aucun de ses travaux pendant l'assignation à résidence. Il parvient à publier certains de ses ouvrages comme “Dialogue” et “Two New Sciences”. Ce grand savant mourut le 8 janvier 1642. Et en 1992, 350 ans après sa mort, le pape Jean-Paul II exprima enfin ses regrets au sujet de l'affaire Galilée.


Galileo Galilei à Padoue : « Les meilleures années de ma vie

PADOUE -- C'est la ville où, pendant pas moins de 18 ans, l'un des citoyens les plus brillants d'Italie, Galileo Galilei, a enseigné les mathématiques et la mécanique à des étudiants universitaires. Padoue (ci-après Padoue) était déjà célèbre dans toute l'Europe pour sa culture profonde et sa vénérable université, ce qui y attira Galilée. Pour lui, "Les mathématiques sont l'alphabet dans lequel Dieu a écrit l'Univers". Pourtant, Galilée était incroyablement polyvalent, intéressé par la philosophie ainsi que par les sciences et les mathématiques. Non seulement il commençait à étudier la Voie lactée, mais, pour compléter sa bourse de professeur, Galilée écrivit également à Padoue un traité sur les fortifications militaires et, pour de l'argent, des horoscopes pour les particuliers.

Aujourd'hui, Padoue célèbre Galilée dans une exposition imaginative qui vient d'ouvrir au Palazzo del Monte di Pietà, "Rivoluzione Galileo: L'Arte Incontra la Scienza" (La Révolution Galilée : l'art rencontre la science). Né à Pise en 1564, Galilée y commence ses études mais se rend brièvement à Florence et, en 1592, à Padoue. Là, nous dit-on, il profita du climat de relative tolérance religieuse permise par la République de Venise, dont Padoue faisait partie. Ce furent, dit Galilée plus tard, "les meilleures années de toute ma vie". En plus d'enseigner, Galilée donna des cours particuliers à d'illustres habitants dont deux futurs cardinaux et au moins deux princes.

L'exposition contient quelque 200 pièces qui illustrent le passage fondamental de l'ère de l'astrologie à l'astronomie, c'est-à-dire le ciel avant et après les découvertes par Galilée des montagnes de la lune. "L'exposition est un voyage dans l'histoire de l'art sur Galilée, scientifique et homme de lettres, mathématicien et artiste, amoureux des étoiles et de l'Arioste" (Arioste, l'auteur du drame en vers "L'Orlando Furioso"), écrit Raffaele De Santis dans une critique de l'exposition.

On voit un télescope de 24 pieds de long fabriqué dans les années 1660 par l'opticien et astronome pionnier Giuseppe Campani, né près de Spoleto avant d'installer son laboratoire pionnier à Rome. Outre les aquarelles de Galilée lui-même, il existe des visions poétiques (sinon scientifiquement réalistes) du ciel peintes par Léonard de Vinci, Durer, Brueghel le Jeune et Rubens.

Le 12 avril 1633, Galilée est convoqué à Rome par l'Inquisition, le Saint-Office (Santi Uffizi). Dans un article pour la revue Church History l'année dernière, le professeur Henry Kelly de l'UCLA a écrit que, lors de ce procès, Galileo a déclaré qu'après 1616, il n'avait jamais considéré l'héliocentrisme comme possible. « Galilée exagérait clairement la vérité. Admettre le contraire aurait augmenté la pénitence qui lui a été donnée, mais n'aurait pas mis sa vie en danger, puisqu'il a accepté de renoncer à l'hérésie. »

De la part des inquisiteurs, aucune menace de torture n'est venue, dit le professeur Kelly. Pourtant, Galilée a abjuré mais a été reconnu coupable d'hérésie le 22 juin 1633. Depuis lors, les écrivains ont inventé des mots pour lui, comme cette version de l'écrivain italien Primo Levi (1919 - 1987), l'auteur de "Se questo è un uomo " : " J'ai dû m'incliner et dire que je n'ai pas vu ce que j'ai vu. " Galilée fut d'abord détenu au domicile de l'archevêque de Sienne, puis assigné à résidence à Arcetri sur les collines florentines, où il mourut le 8 janvier 1642.

Les visiteurs de l'exposition peuvent également se rendre dans les lieux de Padoue associés à Galilée. Après son arrivée à Padoue en 1592, Galilée vécut neuf ans dans la maison de Gianvincenzo Pinelli, l'ami intime de Galilée. Pinelli était un philosophe humaniste. (Les études humanistes sont toujours enseignées, y compris à l'Université de Jean Cabot à Rome.)

De 1601 à 1610, Galilée a vécu dans une maison en face d'une école, la G. Pascoli, dans une rue qui porte désormais le nom de Galilée. En observant le ciel de sa fenêtre et du jardin, il découvre les lunes de Jupiter. Une autre visite suggérée est le Palazzo del Bo, qui abritait l'Université de Padoue après 1493. Le palais, avec des fresques récemment restaurées, abrite encore des bureaux universitaires et le plus ancien théâtre anatomique du monde pour les étudiants en médecine.

Les deux enfants de Galilée, Livia et Gianvincenzo, ont été baptisés dans la petite église de Santa Caterina sur la Via Cesare Battisti, dans laquelle l'acte de baptême de l'un est visible. L'église, qui date du 14ème siècle, a été sérieusement endommagée par un tremblement de terre en 1976 et récemment restaurée. Au moyen-âge, un collège était rattaché à l'église et, le 25 novembre de chaque année, une procession universitaire était organisée pour inaugurer l'année universitaire.

Une cinquième étape de l'itinéraire Galileo à Padoue est la Vecchia Canonica, où le prêtre Don Paolo Gualdo, recteur de la cathédrale de Padoue (Duomo), rencontrait régulièrement Galilée. Et puis il y a la bibliothèque du Séminaire de Padoue, la Biblioteca, dans laquelle se trouve une précieuse première édition du "Dialogue sur les systèmes maximaux" de 1632, avec des notes manuscrites de Galilée dans les marges. Les visiteurs sont également encouragés à visiter le Musée de la médecine (MUSME), où des conférences sont proposées sur l'influence de Galilée sur la science de la médecine. Ses premières années universitaires ont été en études médicales.


L'astronome Galilée décède en Italie - HISTOIRE

Galilée est né à Pise, en Italie, le 15 février 1564. Saviez-vous que Galilée est né la même année que William Shakespeare ? C'est aussi la même année que Michel-Ange est mort.

Quand Galilée est né, l'Italie ne s'appelait pas Italie. Instead, Italy was made up of independent city-states. The city-states were in regions controlled by powerful families. Pisa was located in the Tuscany region and controlled by the Medici family.

Galileo died on January 8 , 1642, in Arcetri, near Florence, Italy. He was 77 years old. He is buried in the Santa Croce cemetery in Florence.

Galileo's observations of the planet Jupiter were very important. To honor his contributions, the four moons of Jupiter which Galileo discovered are called the Galilean Moons. These are Jupiter's largest moons.

There is also a spacecraft named after Galileo. It was launched on October 18, 1989, to orbit Jupiter. It went into orbit around Jupiter in 1995.

Galileo proved the earth revolved around the sun.

He was a great astronomer and scientist. Galileo spent the last years of his life under house arrest on orders of the Inquisition. Today he is considered a pioneer in the science of astronomy.


Galileo Galilei

Galileo Galilei's parents were Vincenzo Galilei and Guilia Ammannati. Vincenzo, who was born in Florence in 1520 , was a teacher of music and a fine lute player. After studying music in Venice he carried out experiments on strings to support his musical theories. Guilia, who was born in Pescia, married Vincenzo in 1563 and they made their home in the countryside near Pisa. Galileo was their first child and spent his early years with his family in Pisa.

In 1572 , when Galileo was eight years old, his family returned to Florence, his father's home town. However, Galileo remained in Pisa and lived for two years with Muzio Tedaldi who was related to Galileo's mother by marriage. When he reached the age of ten, Galileo left Pisa to join his family in Florence and there he was tutored by Jacopo Borghini. Once he was old enough to be educated in a monastery, his parents sent him to the Camaldolese Monastery at Vallombrosa which is situated on a magnificent forested hillside 33 km southeast of Florence. The Camaldolese Order was independent of the Benedictine Order, splitting from it in about 1012 . The Order combined the solitary life of the hermit with the strict life of the monk and soon the young Galileo found this life an attractive one. He became a novice, intending to join the Order, but this did not please his father who had already decided that his eldest son should become a medical doctor.

Vincenzo had Galileo return from Vallombrosa to Florence and give up the idea of joining the Camaldolese order. He did continue his schooling in Florence, however, in a school run by the Camaldolese monks. In 1581 Vincenzo sent Galileo back to Pisa to live again with Muzio Tedaldi and now to enrol for a medical degree at the University of Pisa. Although the idea of a medical career never seems to have appealed to Galileo, his father's wish was a fairly natural one since there had been a distinguished physician in his family in the previous century. Galileo never seems to have taken medical studies seriously, attending courses on his real interests which were in mathematics and natural philosophy. His mathematics teacher at Pisa was Filippo Fantoni, who held the chair of mathematics. Galileo returned to Florence for the summer vacations and there continued to study mathematics.

In the year 1582 - 83 Ostilio Ricci, who was the mathematician of the Tuscan Court and a former pupil of Tartaglia, taught a course on Euclid's Éléments at the University of Pisa which Galileo attended. During the summer of 1583 Galileo was back in Florence with his family and Vincenzo encouraged him to read Galen to further his medical studies. However Galileo, still reluctant to study medicine, invited Ricci ( also in Florence where the Tuscan court spent the summer and autumn ) to his home to meet his father. Ricci tried to persuade Vincenzo to allow his son to study mathematics since this was where his interests lay. Certainly Vincenzo did not like the idea and resisted strongly but eventually he gave way a little and Galileo was able to study the works of Euclid and Archimedes from the Italian translations which Tartaglia had made. Of course he was still officially enrolled as a medical student at Pisa but eventually, by 1585 , he gave up this course and left without completing his degree.

Galileo began teaching mathematics, first privately in Florence and then during 1585 - 86 at Siena where he held a public appointment. During the summer of 1586 he taught at Vallombrosa, and in this year he wrote his first scientific book The little balance [ La Balancitta ] which described Archimedes' method of finding the specific gravities ( that is the relative densities ) of substances using a balance. In the following year he travelled to Rome to visit Clavius who was professor of mathematics at the Jesuit Collegio Romano there. A topic which was very popular with the Jesuit mathematicians at this time was centres of gravity and Galileo brought with him some results which he had discovered on this topic. Despite making a very favourable impression on Clavius, Galileo failed to gain an appointment to teach mathematics at the University of Bologna.

After leaving Rome Galileo remained in contact with Clavius by correspondence and Guidobaldo del Monte was also a regular correspondent. Certainly the theorems which Galileo had proved on the centres of gravity of solids, and left in Rome, were discussed in this correspondence. It is also likely that Galileo received lecture notes from courses which had been given at the Collegio Romano, for he made copies of such material which still survive today. The correspondence began around 1588 and continued for many years. Also in 1588 Galileo received a prestigious invitation to lecture on the dimensions and location of hell in Dante's Enfer at the Academy in Florence.

Fantoni left the chair of mathematics at the University of Pisa in 1589 and Galileo was appointed to fill the post ( although this was only a nominal position to provide financial support for Galileo ) . Not only did he receive strong recommendations from Clavius, but he also had acquired an excellent reputation through his lectures at the Florence Academy in the previous year. The young mathematician had rapidly acquired the reputation that was necessary to gain such a position, but there were still higher positions at which he might aim. Galileo spent three years holding this post at the university of Pisa and during this time he wrote De Motu a series of essays on the theory of motion which he never published. It is likely that he never published this material because he was less than satisfied with it, and this is fair for despite containing some important steps forward, it also contained some incorrect ideas. Perhaps the most important new ideas which De Motu contains is that one can test theories by conducting experiments. In particular the work contains his important idea that one could test theories about falling bodies using an inclined plane to slow down the rate of descent.

In 1591 Vincenzo Galilei, Galileo's father, died and since Galileo was the eldest son he had to provide financial support for the rest of the family and in particular have the necessary financial means to provide dowries for his two younger sisters. Being professor of mathematics at Pisa was not well paid, so Galileo looked for a more lucrative post. With strong recommendations from Guidobaldo del Monte, Galileo was appointed professor of mathematics at the University of Padua ( the university of the Republic of Venice ) in 1592 at a salary of three times what he had received at Pisa. On 7 December 1592 he gave his inaugural lecture and began a period of eighteen years at the university, years which he later described as the happiest of his life. At Padua his duties were mainly to teach Euclid's geometry and standard ( geocentric ) astronomy to medical students, who would need to know some astronomy in order to make use of astrology in their medical practice. However, Galileo argued against Aristotle's view of astronomy and natural philosophy in three public lectures he gave in connection with the appearance of a New Star ( now known as 'Kepler's supernova' ) in 1604 . The belief at this time was that of Aristotle, namely that all changes in the heavens had to occur in the lunar region close to the Earth, the realm of the fixed stars being permanent. Galileo used parallax arguments to prove that the New Star could not be close to the Earth. In a personal letter written to Kepler in 1598 , Galileo had stated that he was a Copernican ( believer in the theories of Copernicus ) . However, no public sign of this belief was to appear until many years later.

At Padua, Galileo began a long term relationship with Maria Gamba, who was from Venice, but they did not marry perhaps because Galileo felt his financial situation was not good enough. In 1600 their first child Virginia was born, followed by a second daughter Livia in the following year. In 1606 their son Vincenzo was born.

We mentioned above an error in Galileo's theory of motion as he set it out in De Motu around 1590 . He was quite mistaken in his belief that the force acting on a body was the relative difference between its specific gravity and that of the substance through which it moved. Galileo wrote to his friend Paolo Sarpi, a fine mathematician who was consultor to the Venetian government, in 1604 and it is clear from his letter that by this time he had realised his mistake. In fact he had returned to work on the theory of motion in 1602 and over the following two years, through his study of inclined planes and the pendulum, he had formulated the correct law of falling bodies and had worked out that a projectile follows a parabolic path. However, these famous results would not be published for another 35 years.

In May 1609 , Galileo received a letter from Paolo Sarpi telling him about a spyglass that a Dutchman had shown in Venice. Galileo wrote in the Starry Messenger ( Sidereus Nuncius ) in April 1610 :-

From these reports, and using his own technical skills as a mathematician and as a craftsman, Galileo began to make a series of telescopes whose optical performance was much better than that of the Dutch instrument. His first telescope was made from available lenses and gave a magnification of about four times. To improve on this Galileo learned how to grind and polish his own lenses and by August 1609 he had an instrument with a magnification of around eight or nine. Galileo immediately saw the commercial and military applications of his telescope ( which he called a perspicillum ) for ships at sea. He kept Sarpi informed of his progress and Sarpi arranged a demonstration for the Venetian Senate. They were very impressed and, in return for a large increase in his salary, Galileo gave the sole rights for the manufacture of telescopes to the Venetian Senate. It seems a particularly good move on his part since he must have known that such rights were meaningless, particularly since he always acknowledged that the telescope was not his invention!

By the end of 1609 Galileo had turned his telescope on the night sky and began to make remarkable discoveries. Swerdlow writes ( see [ 16 ] ) :-

The astronomical discoveries he made with his telescopes were described in a short book called the Starry Messenger published in Venice in May 1610 . This work caused a sensation. Galileo claimed to have seen mountains on the Moon, to have proved the Milky Way was made up of tiny stars, and to have seen four small bodies orbiting Jupiter. These last, with an eye to getting a position in Florence, he quickly named 'the Medicean stars'. He had also sent Cosimo de Medici, the Grand Duke of Tuscany, an excellent telescope for himself.

The Venetian Senate, perhaps realising that the rights to manufacture telescopes that Galileo had given them were worthless, froze his salary. However he had succeeded in impressing Cosimo and, in June 1610 , only a month after his famous little book was published, Galileo resigned his post at Padua and became Chief Mathematician at the University of Pisa ( without any teaching duties ) and 'Mathematician and Philosopher' to the Grand Duke of Tuscany. In 1611 he visited Rome where he was treated as a leading celebrity the Collegio Romano put on a grand dinner with speeches to honour Galileo's remarkable discoveries. He was also made a member of the Accademia dei Lincei ( in fact the sixth member ) and this was an honour which was especially important to Galileo who signed himself 'Galileo Galilei Linceo' from this time on.

While in Rome, and after his return to Florence, Galileo continued to make observations with his telescope. Already in the Starry Messenger he had given rough periods of the four moons of Jupiter, but more precise calculations were certainly not easy since it was difficult to identify from an observation which moon was I, which was II, which III, and which IV. He made a long series of observations and was able to give accurate periods by 1612 . At one stage in the calculations he became very puzzled since the data he had recorded seemed inconsistent, but he had forgotten to take into account the motion of the Earth round the sun.

Galileo first turned his telescope on Saturn on 25 July 1610 and it appeared as three bodies ( his telescope was not good enough to show the rings but made them appear as lobes on either side of the planet ) . Continued observations were puzzling indeed to Galileo as the bodies on either side of Saturn vanished when the ring system was edge on. Also in 1610 he discovered that, when seen in the telescope, the planet Venus showed phases like those of the Moon, and therefore must orbit the Sun not the Earth. This did not enable one to decide between the Copernican system, in which everything goes round the Sun, and that proposed by Tycho Brahe in which everything but the Earth ( and Moon ) goes round the Sun which in turn goes round the Earth. Most astronomers of the time in fact favoured Brahe's system and indeed distinguishing between the two by experiment was beyond the instruments of the day. However, Galileo knew that all his discoveries were evidence for Copernicanism, although not a proof. In fact it was his theory of falling bodies which was the most significant in this respect, for opponents of a moving Earth argued that if the Earth rotated and a body was dropped from a tower it should fall behind the tower as the Earth rotated while it fell. Since this was not observed in practice this was taken as strong evidence that the Earth was stationary. However Galileo already knew that a body would fall in the observed manner on a rotating Earth.

Other observations made by Galileo included the observation of sunspots. He reported these in Discourse on floating bodies which he published in 1612 and more fully in Letters on the sunspots which appeared in 1613 . In the following year his two daughters entered the Franciscan Convent of St Matthew outside Florence, Virginia taking the name Sister Maria Celeste and Livia the name Sister Arcangela. Since they had been born outside of marriage, Galileo believed that they themselves should never marry. Although Galileo put forward many revolutionary correct theories, he was not correct in all cases. In particular when three comets appeared in 1618 he became involved in a controversy regarding the nature of comets. He argued that they were close to the Earth and caused by optical refraction. A serious consequence of this unfortunate argument was that the Jesuits began to see Galileo as a dangerous opponent.

Despite his private support for Copernicanism, Galileo tried to avoid controversy by not making public statements on the issue. However he was drawn into the controversy through Castelli who had been appointed to the chair of mathematics in Pisa in 1613 . Castelli had been a student of Galileo's and he was also a supporter of Copernicus. At a meeting in the Medici palace in Florence in December 1613 with the Grand Duke Cosimo II and his mother the Grand Duchess Christina of Lorraine, Castelli was asked to explain the apparent contradictions between the Copernican theory and Holy Scripture. Castelli defended the Copernican position vigorously and wrote to Galileo afterwards telling him how successful he had been in putting the arguments. Galileo, less convinced that Castelli had won the argument, wrote Letter to Castelli to him arguing that the Bible had to be interpreted in the light of what science had shown to be true. Galileo had several opponents in Florence and they made sure that a copy of the Letter to Castelli was sent to the Inquisition in Rome. However, after examining its contents they found little to which they could object.

The Catholic Church's most important figure at this time in dealing with interpretations of the Holy Scripture was Cardinal Robert Bellarmine. He seems at this time to have seen little reason for the Church to be concerned regarding the Copernican theory. The point at issue was whether Copernicus had simply put forward a mathematical theory which enabled the calculation of the positions of the heavenly bodies to be made more simply or whether he was proposing a physical reality. At this time Bellarmine viewed the theory as an elegant mathematical one which did not threaten the established Christian belief regarding the structure of the universe.

In 1616 Galileo wrote the Letter to the Grand Duchess which vigorously attacked the followers of Aristotle. In this work, which he addressed to the Grand Duchess Christina of Lorraine, he argued strongly for a non-literal interpretation of Holy Scripture when the literal interpretation would contradict facts about the physical world proved by mathematical science. In this Galileo stated quite clearly that for him the Copernican theory is not just a mathematical calculating tool, but is a physical reality:-

Pope Urban VIII invited Galileo to papal audiences on six occasions and led Galileo to believe that the Catholic Church would not make an issue of the Copernican theory. Galileo, therefore, decided to publish his views believing that he could do so without serious consequences from the Church. However by this stage in his life Galileo's health was poor with frequent bouts of severe illness and so even though he began to write his famous Dialogue in 1624 it took him six years to complete the work.

Galileo attempted to obtain permission from Rome to publish the Dialogue in 1630 but this did not prove easy. Eventually he received permission from Florence, and not Rome. In February 1632 Galileo published Dialogue Concerning the Two Chief Systems of the World - Ptolemaic and Copernican. It takes the form of a dialogue between Salviati, who argues for the Copernican system, and Simplicio who is an Aristotelian philosopher. The climax of the book is an argument by Salviati that the Earth moves which was based on Galileo's theory of the tides. Galileo's theory of the tides was entirely false despite being postulated after Kepler had already put forward the correct explanation. It was unfortunate, given the remarkable truths the Dialogue supported, that the argument which Galileo thought to give the strongest proof of Copernicus's theory should be incorrect.

Shortly after publication of Dialogue Concerning the Two Chief Systems of the World - Ptolemaic and Copernican the Inquisition banned its sale and ordered Galileo to appear in Rome before them. Illness prevented him from travelling to Rome until 1633 . Galileo's accusation at the trial which followed was that he had breached the conditions laid down by the Inquisition in 1616 . However a different version of this decision was produced at the trial rather than the one Galileo had been given at the time. The truth of the Copernican theory was not an issue therefore it was taken as a fact at the trial that this theory was false. This was logical, of course, since the judgement of 1616 had declared it totally false.

Found guilty, Galileo was condemned to lifelong imprisonment, but the sentence was carried out somewhat sympathetically and it amounted to house arrest rather than a prison sentence. He was able to live first with the Archbishop of Siena, then later to return to his home in Arcetri, near Florence, but had to spend the rest of his life watched over by officers from the Inquisition. In 1634 he suffered a severe blow when his daughter Virginia, Sister Maria Celeste, died. She had been a great support to her father through his illnesses and Galileo was shattered and could not work for many months. When he did manage to restart work, he began to write Discourses and mathematical demonstrations concerning the two new sciences.

After Galileo had completed work on the Discours it was smuggled out of Italy, and taken to Leyden in Holland where it was published. It was his most rigorous mathematical work which treated problems on impetus, moments, and centres of gravity. Much of this work went back to the unpublished ideas in De Motu from around 1590 and the improvements which he had worked out during 1602 - 1604 . Dans le Discours he developed his ideas of the inclined plane writing:-

After giving further results of this type he gives his famous result that the distance that a body moves from rest under uniform acceleration is proportional to the square of the time taken.

One would expect that Galileo's understanding of the pendulum, which he had since he was a young man, would have led him to design a pendulum clock. In fact he only seems to have thought of this possibility near the end of his life and around 1640 he did design the first pendulum clock. Galileo died in early 1642 but the significance of his clock design was certainly realised by his son Vincenzo who tried to make a clock to Galileo's plan, but failed.

It was a sad end for so great a man to die condemned of heresy. His will indicated that he wished to be buried beside his father in the family tomb in the Basilica of Santa Croce but his relatives feared, quite rightly, that this would provoke opposition from the Church. His body was concealed and only placed in a fine tomb in the church in 1737 by the civil authorities against the wishes of many in the Church. On 31 October 1992 , 350 years after Galileo's death, Pope John Paul II gave an address on behalf of the Catholic Church in which he admitted that errors had been made by the theological advisors in the case of Galileo. He declared the Galileo case closed, but he did not admit that the Church was wrong to convict Galileo on a charge of heresy because of his belief that the Earth rotates round the sun.


Voir la vidéo: La rivoluzione linguistica di Galileo Galilei (Janvier 2022).