Podcasts sur l'histoire

Bon sang Thomas

Bon sang Thomas

Henry (Heck) Thomas est né à Oxford, en Géorgie, le 3 janvier 1850. Il a déménagé à Atlanta et a rejoint le service de police en 1868. Plus tard, il a déménagé à Fort Worth où il a dirigé sa propre agence de détectives.

En 1886, il alla travailler aux côtés d'Isaac Parker à Fort Smith. C'était une région avec de sérieux problèmes d'ordre public et l'un des actes de Parker fut de nommer 200 maréchaux adjoints. Il a été consterné par le grand nombre de ces hommes qui ont été tués par des criminels. Parker était déterminé à maîtriser la région et ordonna la construction d'une potence pouvant accueillir douze hommes en même temps. Au cours des 31 années suivantes, il a prononcé la peine de mort contre 168 hommes et quatre femmes, dont 88, tous des hommes, ont été exécutés.

Thomas quitta Fort Smith en 1892 et, au cours des huit années suivantes, servit comme maréchal adjoint des États-Unis. Au cours de cette période, Thomas, Bill Tilghman et Chris Madsen sont devenus connus sous le nom de Three Guardsmen et ont été en grande partie responsables de l'élimination du crime organisé en Oklahoma. Cela comprenait la traque de Bill Doolin et de son gang.

Thomas a reçu une grosse somme d'argent pour avoir capturé de dangereux hors-la-loi. Cela lui a valu d'être blessé six fois dans des fusillades. Plus tard, il est devenu maréchal de la ville de Lawton.

Heck Thomas est décédé de la maladie de Bright le 15 août 1912.


Heck Thomas - Histoire

  • M.L.S., Université de Californie du Sud, 1977 (Bibliothéconomie universitaire).
  • Ph.D., Yale University, 1970 (musicologie).
  • B.A., University of Notre Dame, 1965 (Humanities & Music History).
  • Enseignement secondaire complété en France : Baccalauréat et eacuteat, Paris, 1960.

Mon expertise en consultation est principalement dans le domaine de l'administration des bibliothèques et des archives : planification, hiérarchisation, préservation et récupération, avec un accent particulier sur l'utilisation appropriée de la numérisation et de la numérisation pour améliorer l'accès aux collections spéciales de divers types, tant privées que publiques. L'évaluation des collections privées et les évaluations indépendantes des dons aux bibliothèques sont également un domaine de compétence.

Entre 2004 et 2009, j'ai effectué un mandat de 5 ans dans un programme administré par le Département d'État et le CIES en tant que spécialiste principal Fulbright, disponible pour des consultants à l'étranger dans le domaine de l'administration des bibliothèques et des archives.

En 2011, j'ai supervisé un grand projet de numérisation pour la Guitar Foundation of America, pour convertir le backfile complet de 37 volumes de son trimestriel, Table d'harmonie (1974-2010) aux fichiers PDF interrogeables tout en préservant ses photographies en niveaux de gris et ses couvertures couleur.

A travers le site internet de mon cabinet, Insights Consulting, je représente également ponctuellement les offres de clients qui souhaitent vendre ou transférer à titre caritatif des collections privées.
En tant que chercheur indépendant, je continue à donner des conférences et à écrire sur une variété de sujets dans les arts et les sciences humaines. Sur une base sélective, j'aide également les particuliers et les entreprises à éditer et préparer des textes pour une publication imprimée ou électronique. Certains de mes sites Web pour les organisations à but non lucratif souhaitant créer une présence Web appropriée se trouvent sur la page Projets de mon site Web.
Mes activités de musicien indépendant (guitariste, chanteur) sont importantes pour moi en termes d'épanouissement personnel.

    La bibliothéconomie dans l'enseignement supérieur a été ma principale occupation pendant 22 merveilleuses années à l'Ohio State University. J'ai démissionné de ce poste en septembre 2000 afin de terminer un gros livre et d'avoir plus de temps pour la recherche, l'écriture, la consultation, l'édition et le développement de talents auparavant marginalisés dans des domaines tels que la résolution de conflits, la consolidation de la paix, la performance musicale et la composition. .
    Au cours de mes années d'emploi régulier, j'ai géré tous les aspects d'une grande bibliothèque départementale (plus de 140 000 volumes) au sein d'un système de bibliothèque universitaire qui comprenait près de 5 millions d'articles. Il faisait partie du célèbre consortium de bibliothèques OhioLINK. Nous disposions d'un catalogue en ligne entièrement intégré et de nombreuses bases de données en texte intégral et de recherche, toutes accessibles à l'aide de PAC en réseau sur le Web. La bibliothèque Music & Dance était la bibliothèque la plus multimédia de tous les emplacements de bibliothèque de l'OSU, disposant de son propre centre A-V. Un service de catalogage interne complétait ses deux pôles de service public.
    Au cours des dix dernières années de mon mandat de bibliothécaire, j'ai également occupé un poste de professeur à temps partiel dans le domaine de la musicologie de l'École de musique de l'OSU. J'ai régulièrement enseigné le cours de troisième cycle en méthodes de recherche et bibliographie en musique. J'ai parfois été impliqué dans l'orientation de thèse et j'ai participé pleinement à de nombreuses occasions en tant que membre du comité dans le processus d'examen des cycles supérieurs.


SUBVENTIONS ET PRIX :

  • Des recherches menées sur l'iconographie du théâtre et de la musique ont commencé à écrire et à éditer Illustrer la performance : l'iconographie des arts de la scène dans le concept et la pratique. Il a été publié en 1999 par l'University of Rochester Press.
  • A fait des recherches sur l'iconographie musicale d'un groupe du XVIIe s. Fresques génoises.
  • Résidait à Florence a fait des recherches sur l'iconographie et la littérature de la comédie italienne. Cela a conduit à la publication de Commedia dell'arte : un guide de la littérature primaire et secondaire (New York : Garland, 1988), et plus récemment à La Commedia dell'Arte à Naples . (voir bibliographie).
  • Résidé à Vienne a mené des recherches de thèse sur l'histoire de la guitare classique dans l'environnement du classicisme viennois.

Participant à "School for Scanning" de décembre 2001, un atelier de trois jours sur les derniers développements en matière de numérisation et de numérisation en théorie et en pratique, organisé par le Northeast Document Conservation Center. Son objectif était de permettre aux gestionnaires et aux planificateurs de projets de numérisation de faire les meilleurs choix dans l'environnement technologique d'aujourd'hui.

  • "L'iconographie musicale des fresques du palais Spinola de Gênes." Réunion conjointe American Association for Italian Studies/AATI, Gênes, mai 2006 et conférence RIdIM, Ravenne, juin 2006.
  • "Tendances de l'iconographie musicale : concernant les mots (soupe de mots), les nombres (classe d'icônes) et les récupérations d'images dans un monde polyglotte." Présentation PowerPoint donnée à la réunion annuelle de l'Association for Computing Machinery (ACM), UC Berkeley, août 1999, et révisée pour l'International Assoc. des bibliothèques musicales à Édimbourg, août 2000.
  • "Portraits, scènes d'action et édition : Aspects de l'illustration théâtrale dans l'Angleterre géorgienne." Congrès de la Fédération internationale pour la recherche théâtrale, Canterbury, Royaume-Uni, juillet 1998.
  • "L'illustration des périodiques musicaux, vers 1880-1914 : une question de demi-teintes et de tons 'entiers'." Réunion de l'Association internationale des bibliothèques musicales (Pérouse, sept. 1996). Accepté pour publication dans Fontes artis musicae 44/4 (déc. 1997).
  • "Mots théâtraux et images théâtrales : iconographie ? Illustration ? Ou simplement enrichissement pictural ?" Congrès annuel de l'American Society for Theatre Research (St. Louis, octobre 1995) et lors d'un symposium international sur l'iconographie théâtrale en Italie (Florence, mai 1996).
  • « Iconology and Iconography : Meanings old and new », au Symposium d'iconographie théâtral parrainé par l'Institut néerlandais d'études avancées en sciences humaines et sociales (Wassenaar, juin 1995).

Rédacteur en chef, Fontes Artis Musicae, le journal de l'Association internationale des bibliothèques, archives et centres de documentation musicaux, 1988-92.

Professeur invité de la onzième Aston Magna Academy in Music and the Humanities (Rutgers University, juin 1993), sur le thème "Schubert's World: Viennese Culture in the Rign of Francis I (1792-1835)". Mon sujet était "Schubert Lieder avec guitare : une réévaluation". Une reformulation de cet article pour une monographie interdisciplinaire sur la méthodologie médico-légale a récemment été publiée (Northwestern Univ. Press, 2002) sous le titre "Schubert Lieder with Guitar: Musicological Evidence and Inference".

Rédacteur en chef (1992-95) de la College Music Society's Rapports CMS, une série monographique publiée occasionnellement par la Société.

Membre de la Graduate Faculty de l'Ohio State University, 1980-2000 (Catégorie P - Conseiller de doctorat).

Membre du comité Fulbright de l'OSU.

Nommé à la Commission des boursiers pour le festival "Classics in Context", parrainé par le Greater Louisville Fund for Arts, 1990. A participé au Teachers Institute et a contribué à la monographie du festival sur "Comédie et tragédie dans la tradition italienne".

Membre du comité des prix des publications de la Music Library Association, 1987-89. Président du Comité, 1989.

  • Conseil sénatorial sur les inscriptions et les progrès des étudiants, 1991-94.
  • Coordonnateur de la campagne Campus des bibliothèques, 1990 et 1999.
  • Suppléant du Sénat de l'Université, 1996-99.
  • Président des comités d'examen des promotions, 1993, 1995, 1997 et 1998.
  • L'Université de Göteborg, Suède (oct. 1987) pour une série de cinq présentations musicologiques.
  • California State University's Summer Arts '88 institute (Humboldt State University, juillet 1988) pour une série de trois.
  • L'Université de Louisville et l'Université du Maryland comme conférencier dans leur série Lectures in Musicology (automne 1990).
  • VI Seminario di Iconografia Musicale à Urbino (juillet 1991), où j'ai fait une communication (en italien) sur "l'iconographie musicale des fresques du palais Spinola de Gênes".
  • Les Istituto di Studi sulla Ricerca e Documentazione Scientifica, une branche du Consiglio Nazionale delle Ricerche (Rome, mars 1992) où j'ai parlé (en italien) des nouvelles tendances dans la formation des usagers des bibliothèques aux États-Unis
  • L'Institut néerlandais d'études avancées en sciences humaines et sociales (novembre 1994), pour mettre à jour un groupe d'universitaires d'Europe centrale et orientale sur « l'extraction électronique d'informations à partir de très grandes bases de données bibliographiques ».
  • L'Université d'Aveiro, Portugal, pour une présentation (en français) sur l'iconographie et l'iconologie (mai 1996)
  • Université des Territoires du Nord, Darwin, Australie, pour une série de cinq conférences en juillet 1997, dont deux intitulées « Guitar : History of an Idea ». Ceux-ci faisaient partie du Darwin International Guitar Festival, où j'étais le conférencier invité.
  • Louisiana State University (février 1997 et février 1998), pour des conférences sur le Commedia dell'arte et sur l'histoire de l'impression musicale, respectivement.
  • Les Festival Internazionale de Chitarra 'Mauro Giuliani' (Bisceglie, juillet 2000), pour des conférences (en italien) sur Mauro Giuliani et sur l'histoire de la guitare.
  • L'Université de Miami (déc. 2001) pour une conférence sur l'histoire de la guitare.
  • Université de Yale (novembre 2003) pour une conférence sur Mauro Giuliani—"A Guitarist's Life in Old Vienna."
  • L'Université de Notre Dame et le St. Mary's College (oct. 2005) pour une conférence sur les usages de la musique dans Commedia dell'arte performance.
  • Les Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse, Paris, pour une série de six conférences en français sur la guitare et son histoire (avril 2013).


LANGUES ÉTRANGÈRES:

  • Acquis par études et immersion dans les lycées français de Paris, 1957-61. Mon père était officier du Service extérieur à l'époque.
  • Maîtrise de l'italien acquise lors de Fulbright en Italie et rafraîchie par des visites périodiques en Italie.
  • Maîtrise de l'allemand acquise sur Fulbright en Autriche.
  • Maîtrise du néerlandais acquise aux Pays-Bas, grâce à la bourse NIAS.
  • Maîtrise de l'espagnol acquise au Mexique en faisant du bénévolat étudiant, été 1966 rafraîchie avec un cours de conversation avancé en 2003.
  • Né à Washington DC, élevé dans une famille universitaire et diplomatique.
  • Marié, avec deux grands enfants : Larissa (née le 6/69) et John (né le 7/72).
  • Officiellement "à la retraite" et vivant à Santa Barbara.

PUBLICATIONS
(par catégorie, le plus récent en premier)

une. livres et éditions critiques de musique

Mauro Giuliani : une vie pour la guitare (GFA Refereed Monographs, 2) Une mise à jour majeure de ma monographie de 1995 sur Giuliani, citée ci-dessous. Publié sous forme de livre électronique (Kindle, ePub) par la Guitar Foundation of America, 2013. ISBN : 978-0-9833602-1-6.

Un traité sur le jeu d'acteur, de mémoire et par l'improvisation (1699) par Andrea Perrucci. Dell'Arte rappresentativa, premeditata ed all'improviso. Édition bilingue en anglais et en italien. Edité et traduit par Francesco Cotticelli, Anne Goodrich Heck et Thomas F. Heck. Lanham & Londres : Scarecrow Press, 2007. ISBN : 0-8108-6033-3 ISBN-13 : 978-0-8108-6033-9. 256 pages. Reliure : broché.
Cliquez ici pour un lien vers le site Web de l'éditeur.

La Commedia dell'Arte à Naples : une édition bilingue des 176 scénarios Casamarciano. Transcrit par Francesco Cotticelli Traduit et édité par Francesco Cotticelli, Anne Goodrich Heck et Thomas F. Heck. Lanham & London: Scarecrow Press, 2001. ISBN 20-8108-4116-9. 1 168 pages
Ce livre a été récompensé début 2001 par le Weiss-Brown Award, pour subventionner la publication d'un ou de plusieurs livres savants sur la civilisation européenne avant 1700 dans les domaines de la musique, du théâtre, des études culturelles, ou de la littérature française ou italienne. Le prix est administré par la Newberry Library.
Cliquez ici pour un lien vers le site Web de l'éditeur.

Illustrer la performance : l'iconographie des arts de la scène dans le concept et la pratique. Rochester, NY : Univ. de Rochester Press, 1999. 288 pages ISBN 1-58046-044-5. Cliquez ici pour une description du livre avec des extraits de critiques publiées.

Mauro Giuliani : Guitariste et compositeur virtuose. Columbus : Editions Orphée, 1995. 304 pp. ISBN 0-936186-87-9. Epuisé en juillet 1997 réédité en livre de poche (11/97). Epuisé à nouveau. Une édition révisée et mise à jour est en préparation pour 2012.

« L'explosion de l'information musicale » et ses implications pour les enseignants et les étudiants du Collège. Edité et avec des contributions de Thomas F. Heck. Missoula: College Music Society, 1992. ix, 72 pp. (CMS Reports 9) Comprend "Anything Goes? Issues in the Bibliographic Quality Control of Music Theses and Dissertations", co-écrit avec S. Ferguson et T. Cherubini. Voir aussi ma contribution "The Bibliographic Spectrum: A Chart of Options Available for Documenting One's Literature Review in a Term Paper, Thesis, or Dissertation."

Commedia dell'Arte : Guide de la littérature primaire et secondaire. New York: Garland, 1988. xiv, 450 pp. (Garland Humanities Reference Series) Réimprimé par iUniverse, en accord avec The Authors Guild, 2000-. ISBN : 0-595-00452-0. 468 pp. Cliquez ici pour un lien vers cette édition de poche réimprimée légèrement révisée, en format 8,5 x 11" complet et lisible pour la première fois. Prix catalogue 34,94 $.

Schubert, Franz. Seize chansons avec accompagnement de guitare : une sélection de lieder publiés en transcription de guitare au cours de la vie du compositeur. Nouvellement édité pour la performance, avec des notes historiques, par Thomas F. Heck. New York et Londres : Tecla Editions, 1980. xi, 54 pp.

Giuliani, Mauro. Oeuvres choisies pour guitare. Edité par Thomas F. Heck. Paris : Heugel & Cie., 1973. 105 pp. (Le Pupitre, 46.) Edition Urtext avec préface trilingue et liste des sources.

b. autres monographies et éditions musicales

Reversals: trois poèmes de David Krieger mis en cycle de chansons pour voix et guitare classique/ Thomas F. Heck. Score et partie. Publications de notes claires, ©2011.

Jazz Goes Classic : Jazz favoris pour guitare classique. Mel Bay et Warner Bros. Publications, 2002. ISBN 0-7866-6647-1. Dix des dix-sept arrangements de cette anthologie, dont : All the Things You Are, April in Paris, Blue Moon, Days of Wine and Roses, Embraceable You, A Foggy Day, It Had To Be You, Someone to Watch Over Me, Summertime , et quand je tombe amoureux.

21 Duos pour Violon et Guitare : Sélections de la Méthode Suzuki, Livres 1, 2 et 3. Edité par Thomas F. Heck. Princeton : Summy-Birchard, 1989.

Guitar Music dans les archives de la Guitar Foundation of America et des collections coopérantes : un catalogue informatisé. Columbus, OH : Guitar Foundation of America, 1981. v, 88 pp.

Une enquête sur les programmes de guitare dans les collèges aux États-Unis et au Canada. Commandé par le Guitar Committee de l'ASTA (American String Teachers Association). Cleveland : ASTA, 1975. 43 p.

"La naissance de la guitare classique et sa culture à Vienne, reflétée dans la carrière et les compositions de Mauro Giuliani (d.1829)." doctorat diss., Yale University, 1970. 529 pp. Publié à la demande (n° de commande 71-16249) par University Microfilms, Ann Arbor, MI.


c. articles et entrées d'encyclopédie

"Esperienze di co-edizione Web alla Biblioteca Nazionale di Napoli: Il trattato Dell'Arte rappresentativa di Andrea Perrucci del 1699," dans 'Da Napoli a Napoli' - Musica e musicologia senza confini. Contributi sul patrimonio musicale italiano presentati alla IAML Annual Conference, Napoli, 20-25 Luglio 2008, éd. de Mauro Amato, Cesare Corsi, Tiziana Grande. Lucques : Libreria Musicale Italiana, 2012 (p2014). p. 47-59.

"Musique occasionnelle dans Commedia dell'arte représentations", dans Le compagnon Routledge de COMMEDIA DELL'ARTE, édité par Oliver Crick et Judith Chaffee (Routledge, 2014).

"Guitaristes aux balcons et chevrons : les fresques musicales des palais Spinola de Gênes,» Musique ancienne, 42/1 (février 2014). Version italienne : "Chitarristi sule balconate : gli affreschi musicali nei palazzi Spinola di Genova," il 'Fronimo' rivista di chitarra, non. 165 (Milan : Edizioni il dialogue, janvier-mars 2014) : 25-36.

"La vogue de la chitarra francese en Italie : comment français ? Comment italien? Comment napolitain?" Table d'harmonie, 38/4 (2012) : 18-25. Version italienne : "La chitarra francese En Italie. Quanto francese ? Quanto italien ? Quanto napoletana ?" il 'Fronimo' rivista di chitarra, non. 161 (Milan : Edizioni il dialogue, janvier-mars 2013) : 7-16.

"Quelques lettres nouvellement découvertes de Mauro Giuliani : nouvelles bienvenues de la Bibliothèque d'État de Bavière et des archives de la guitare Digitar" Table d'harmonie, 38/2 (2012) : 13-30. Co-écrit avec Marco Riboni et Andreas Stevens.

"Élargir les ressources en ligne du GFA," Table d'harmonie, 36/3 (2010): 34-35.

"Mauro Giuliani: una lettera perduta del 1827 ritornata alla luce," il 'Fronimo', non. 130 (avril-juin 2005) : 12-21 en anglais, &ldquoMauro Giuliani: A lost letter comes to light,&rdquo Table d'harmonie, 31, non. 2/3 (2006) : 31-38.

"Une façon relaxante de tenir la guitare : variation sur un thème d'Aguado ?" in Table d'harmonie, 30/3 (2005) : 31-34.Une version plus populaire de cet article peut être trouvée sur le site Web "Guitar and Lute Issues", intitulé "A New ABC for Holding the Guitar: Aguado + Bassoonist strap = Comfort".

« Schubert Lieder avec guitare : preuves musicologiques et inférence », dans Preuve et inférence en histoire et en droit : dialogues interdisciplinaires (Evanston : Northwestern Univ. Press, 2002). Cliquez ici pour en savoir plus sur le site Web de l'éditeur.

« Giuliani, Mauro », dans Die Musik in Geschichte und Gegenwart. Personenteil: allgemeine enzyklopädie der Musik / begründet von Friedrich Blume. Kassel & New York : Bärenreiter Stuttgart : Metzler, 1999- . Mon inscription a été complétée et acceptée en 2002.

"The Insane Asylum: A Commedia dell'Arte Scenario", traduit par Francesco Cotticelli, Anne Goodrich Heck et Thomas F. Heck, dans Types de théâtre : pièces de théâtre et contextes, 8e édition, édité par Sylvan Barnet, Wm. Burto, Lesley Ferris et Gerald Rabkin (New York : Longman, 2001), pp. 459-466.

« Recherche liée à la guitare à l'ère d'Internet : options actuelles, tendances actuelles » Table d'harmonie, 25/1 (1998): 61-68.

"L'illustration des périodiques musicaux, vers 1880-1914 : une question de demi-teintes et de tons 'entiers'." Fontes artis musicae, 44/4 (déc. 1997) : 307-330.

Onze nouvelles entrées pour le Dictionnaire de musique et de musiciens New Grove II, soumis en 1997-99, publié en 2000 :

Barrueco, Manuel Fisk, Eliot
Morel, Jorge Parking, Christophe
Pujol Villarubi, Emilio Ragossnig, Konrad
Santos, Turibio Tanenbaum, David
Torres, Antonio Verdery, Benjamin
Yamashita, Kazuhito

"Les utilisations de la musique dans la performance Commedia," Symposium sur le théâtre : un journal de la conférence théâtrale du sud-est, 1 (1993):7-12.

Contributions à « L'explosion de l'information musicale » et ses implications pour les enseignants et les étudiants des collèges, cité dans la section a. dessus.

"L'opéra Christophe Colomb: trois cents ans de mythologie musicale," Annali d'italianistica, 10 (1992): 236-278.

"Vers une bibliographie des opéras sur Columbus: A Quicentennial Checklist," Remarques, 49/2 (déc. 1992) : 474-497.

"L'iconographie musicale de la Commedia dell'arte : un aperçu." Dans La Commedia dell'arte de la Renaissance à Dario Fo. Edité par Christopher Cairns. Lewiston : The Edwin Mellen Press, 1989. Pp. 227-243 + illustrations. (Les origines italiennes du théâtre européen, 6)

« Récupération de termes musicaux japonais dans RILM en ligne : rapport de situation et comparaison avec L'index de la musique et Musique Zeitschriftendienst." Fontes Artis Musicae, 36/1 (1989) : 31-37. Co-écrit avec Reiko Yoshimura, catalogueur japonais aux bibliothèques OSU à l'époque.

"Musique à la demande : la technologie du télécopieur au service du prêt entre bibliothèques et au-delà." Fontes Artis Musicae, 33/1 (1986): 77-79.

Dix entrées dans Le dictionnaire New Grove de la musique américaine. New York : Macmillan, 1986. (Ces entrées marquées * ont été mises à jour pour le Nouveau Bosquet II, 2000.)

Artzt, Alice Bickford, Vahdah Olcott
Bobri, Vladimir Isbin, Sharon *
Krick, George C. Leisner, David *
Papas, Sophocle Famille Romeros *
Starobine, David * Van, Jeffery *

"Les organigrammes comme outil d'instruction bibliographique." INDICE : Commentaires sur la formation des utilisateurs de la bibliothèque, non. 11 (septembre 1984) : 1-4. [Une publication des bibliothèques de l'OSU.]

« Images de guitares et de guitaristes », une histoire iconographique de la guitare. Guitare Gendaï, nos. 215-16-17 (Tokyo, février-avril 1984). Article en trois parties en japonais.

« Récupération bibliographique informatisée en musique : une critique de pointe. » Actes de la Conférence internationale sur l'informatique et les sciences humaines. Université d'État de Caroline du Nord, 6-8 juin 1983. Rockville, MD : Computer Science Press, 1983.

Douze entrées dans Le dictionnaire New Grove de la musique et des musiciens. New York : Macmillan, 1980. (Toutes les entrées marquées * ont été mises à jour par moi pour le Nouveau Bosquet II. J'ai recommandé ceux marqués + aux jeunes chercheurs dans le domaine.)

Aguado, Dionysio * Carulli, Ferdinand +
Giuliani, Mauro * Legnani, Luigi +
Matiegka, Wenzel + Porro, Pierre Jean *
Regondi, Giulio * Sikhra, Andreï +
Tarrega, Francisco * Loup, Alois
Zani de Ferranti, Marco Aurelio Bibliographie "Guitare" *

"Schubert Lieder avec guitare -- Autorisé ?" Soundboard, le trimestriel de la Guitar Foundation of America, III/4 (novembre 1976) à IV/2 (mai 1977).

« Giuliani, Mauro », dans Die Musik in Geschichte und Gegenwart - Supplément. Cassel : Bärenreiter, 1976.

"Traquer la plus ancienne guitare à six cordes", Guitare Gendaï, 9/3 (1975) : 64-71, en japonais.
Cliquez ici pour voir la version anglaise.

"Horetzky e il Giulianiad." il 'Fronimo', non. 12 (1975) : 23-26.

"Giuliani in Italia", une étude en trois parties de l'activité du compositeur dans son pays natal avant et après sa résidence de treize ans à Vienne. Publié en italien dans il 'Fronimo', nos. 9-10-11 (1974-75) : 16-22, 19-28 et 13-19 respectivement.

"Musique pour luth : tablatures, textures et transcriptions." Journal de la Lute Society of America, VII (1974) : 19-30. Une version de cet article est également parue en italien dans il 'Fronimo', n° 9 (1974) : 8-18.

"Mauro Giuliani (27 juillet 1781 - 8 mai 1829): Dates de naissance et de décès confirmées." Revue de guitare, non. 37 (1972) : 14-15. Publié en polonais dans Poradnik Muzyczny, 11 (Warszawa, 1971).

"Le rôle de l'Italie dans les débuts de l'histoire de la guitare : un éclairage sur la maison Ricordi." Revue de guitare, non. 34 (1971):1-6.

"Numéros de plaque Ricordi au début du XIXe siècle : une enquête chronologique." Musicologie actuelle, X (1970) : 117-124.

LIVRES : Una Roman D'Elia. La Poétique des Peintures Religieuses du Titien. Cambridge, Royaume-Uni New York : Cambridge University Press, 2005 et Jonathan Unglaub. Poussin et la poétique de la peinture : récit pictural et héritage du Tasse. Cambridge, Royaume-Uni New York : Cambridge University Press, 2006. Dans Annali d'Italianistica 25 (2007).

LIVRE : MA Katritzky. L'Art de la Commedia : Une étude dans la Commedia dell'Arte 1560-1620. (Internationale Forschungen zur allgemeinen und vergleichenden Literaturwissenschaft). Amsterdam & New York : Rodopi, 2006. Dans Musique & Lettres, Vol. 88/4 (2007) : 652-653.

LIVRE : Robert Henke. Spectacle et littérature dans la Commedia dell'Arte. Cambridge : Cambridge University Press, 2002. Dans Annali d'Italianistica 23 (2005): .

LIVRE : Rosand, David. Actes de dessin : Études d'expression et de représentation graphique. Cambridge : Cambridge University Press, 2002. Dans Annali d'Italianistica 22 (2004): 433-435.

ÉDITION MUSICALE : Sanz, Gaspar. The Complete Guitar Works: Transcription and Translation of the Complete Music and Text in Sanz' Instruccion de musica sobre la guitarra espanola (Saragosse, 1674/5 & 1697). Transcrit et édité pour guitare classique par Robert Strizich. Saint-Nicolas, Québec : Les Éditions Doberman-Yppan, 1999. Dans Remarques 60/1 (septembre 2003) : 275-277.

LIVRES: Viaggiatori inglesi tra sette e ottocento. Saggi di Daniele Niedda, Margaret Rose, Mirella Billi, Maurizio Ascari. A cura di Vincenzo De Caprio. Rome : Istituto Nazionale di Studi Romani, 1999. 90 p. (Effetto Roma - Il viaggio. II serie, n. 2), et Le voyage de retour. Onze récits italo-américains et une déclaration de joie. Transcrit et écrit par Ross Talarico. West Lafayette, IN : Bordighera, 2002. 60 p. ISBN 1-884419-34-8. Dans Annali d'italianistica, vol. 21 (2003).

ÉDITION MUSICALE : Sor, Fernando. Les nouvelles œuvres complètes pour guitare. Regravé en onze volumes. Edité par Brian Jeffery. Londres : Tecla Editions, 2001. Dans Remarques 59/2 (décembre 2002) : 435-438.

LIVRES : Unger, Melvin P. Manuel des textes sacrés de la cantate de Bach : une traduction interlinéaire avec guide de référence des citations et allusions bibliques. Lanham, MD : Scarecrow Press, 1996 et Meyer, Ulrich. Citation biblique et allusion dans la Cantate Libretti de Jean-Sébastien Bach. Lanham, MD : Scarecrow Press, 1997. (Études en musicologie liturgique, 5). Dans Fontes Artis Musicae, 46 (1999): 190-193.

LIVRE : Delia Gambelli. Arlecchino a Parigi: Lo scénario de Domenico Biancolelli. Edizione critica, introduction et note. Rome : Bulzoni Editore, 1997. (La commedia dell'arte : Storia, Testi e Documenti, 3.) Dans Revue de théâtre 50/4 (décembre 1998) : 545-46.

LIVRE : Philip D. Crabtree et Donald H. Foster. Livre de référence pour la recherche en musique. Bloomington : Indiana University Press, 1993. Dans Fontes Artis Musicae, 41/4 (1994): 392-94.

LIVRE : Leopoldo Gamberini. La vita musicale europea del 1800 : archive musicale genovese. Gênes : Università di Genova -- Facoltà di Lettere e Filosofia [Leo S. Olschki], 1978-1989. 11 vol. Dans Fontes Artis Musicae, 38/4 (1991): 337-338.

LIVRE: Biblioteca Nazionale Universitaria di Torino, I: Raccolta Mauro Foa - Raccolta Renzo Giordano. A cura di Isabella Fragala Data [e di] Annarita Colturato. Présentation d'Alberto Basso. (Cataloghi di fondi musicali italiani, 7) Dans Fontes Artis Musicae, 37/2 (1990): 203-204.

PÉRIODIQUE: Le fonti musicali en Italie : studi e ricerche. Periodico d'informazione sulla ricerca musicologica in Italia, edito a cura della Società Italiana di Musicologia e del CIDIM (Comitato Nazionale Italiano Musica / UNESCO). Roma : Le fonti musicali en Italie, Anno I - (1987 - ). Dans Fontes Artis Musicae, 37/2 (1990): 202-203.

LIVRE: Musiques, signes, images. Liber amicorum François Lesure. Genève : Minkoff, 1988. Dans Fontes Artis Musicae, 36/3 (1989) : 241-242 (en français).

LIVRE: Richard S. Hill - Hommages d'amis. Compilé et édité par Carol June Bradley et James B. Coover. Détroit : Coordonnateurs de l'information, 1987. Dans Fontes Artis Musicae, 36/3 (1989):240-241.

LIVRE : Imogen Fellinger. Périodique musical (1789-1830). Ratisbonne : Bosse, 1986. Dans Fontes Artis Musicae 5/3 (1988): 207-208.

LIVRE : Charles H. Parsons. Compositeurs d'opéra et leurs œuvres : A-D. Lewistown, NY : Edwin Mellen Press, 1986. Dans Fontes Artis Musicae, 34/1 (1987): 69-70.

BIBLIOGRAPHIE : Werner Schwarz' Guitar Bibliography: Une liste internationale de littérature théorique sur la guitare classique du début à nos jours. München : K.G. Saur, 1984. Dans Fontes Artis Musicae, 32/3 (1985): 180-181.

ÉDITION MUSICALE : Valentine Bakfark, Opera omnia,3 : einzelne Werke. Edité par Istvan Homolya & Daniel Benkö. Budapest : Editio Musica, 1981. Dans Remarques, 41/2 (déc. 1984) : 371-372.

LIVRE : Siegmund Levarie et Ernst Levy. Morphologie musicale : un discours et un dictionnaire. Kent, OH : Kent State University Press, 1983. Dans Fontes Artis Musicae, 31/3 (1984): 192-193.

DISCOGRAPHIE : American Music Recordings : une discographie de compositeurs américains du 20e siècle. Edité par Carol J. Oja. Brooklyn : I.S.A.M., 1982. Dans Fontes Artis Musicae, 31/2 (1984): 132.

LIVRE : Anna Laura Bellina, Bruno Brizi, Maria Grazia Pensa. I Libretti Vivaldiani: recensione e collazione dei testimoni a stampa. Florence : Leo S. Olschki, 1982. Dans Fontes Artis Musicae, 31/2 (1984): 137.

LIVRE: Quellenforschung in der Musikwissenschaft, dans Verbindung mit Wolfgang Rehm et Martin Ruhnke. Edité par Georg Feder. Wolfenbüttel : Herzog August Bibliothek, 1982. Dans Fontes Artis Musicae, 30/3 (1983): 168.

LIVRE : D. W. Krummel, Jean Geil, Doris J. Dyen et Deane L. Root. Ressources de l'histoire de la musique américaine : un répertoire de sources de l'époque coloniale à la Seconde Guerre mondiale. Urbana : University of Illinois Press, 1981. Dans Fontes Artis Musicae, 29 (1982): 198-199.

LIVRE : Werner Neumann. Bilddokumente zur Lebensgeschichte Johann Sebastian Bachs. Kassel : Bärenreiter, 1979. Dans Fontes Artis Musicae, 28 (1981): 331.

LIVRE: Franz Berwald : die Dokumente seines Lebens. Edité par Erling Lomnas. Kassel : Bärenreiter, 1979. Dans Fontes Artis Musicae, 28 (1981): 330.

LIVRES : James Tyler. La guitare ancienne : une histoire et un manuel. Londres : Oxford University Press, 1980 et Jozef Powrozniak. Gitarren-Lexikon. Berlin : Verlag Neue Musik, 1979. Dans Remarques, 37 (mars 1981) : 588-589.

LIVRES : David Lyons. Luth, Vihuela, Guitar to 1800: A Bibliography. Détroit : Coordonnateurs de l'information, 1980. (Detroit études en bibliographie musicale, 40) et Konrad Ragossnig. Handbuch der Laute und Gitarre. Mayence : Schott, 1978. Dans Remarques, 36 (septembre 1979) : 107-08.

LIVRE : Rosemary Hilmar. Der Musikverlag Artaria & Comp.: Geschichte und Probleme der Druckproduktion. Tutzing : Schneider, 1977. (Publikationen des Instituts für Oesterreichische Musikdokumentation, 6) Dans Remarques, 35 (septembre 1978) : 78.

LIVRE : Alexandre Weinmann. Der Alt-Wiener Musikverlag im Spiegel der "Wiener Zeitung." Tutzing : Schneider, 1976. Dans Remarques, 34 (1978): 617.

LIVRE : Arthur Wenk. Claude Debussy et les poètes. Berkeley : University of California Press, 1976. Dans Remarques, 33 (1977): 829-830.

CATALOGUE TÉLÉCOPIEUR : Handbuch der musikalischen Litteratur, par Carl Friedrich Whistling et Friedrich Hofmeister. Réimpression de l'édition de 1817 et des dix suppléments, 1818-1827, avec une nouvelle introduction par Neil Ratliff. New York : Garland Publishing, 1975. Dans Remarques, 33 (1976): 294.

ENREGISTREMENTS : Musik für Laute, I (Angleterre) et II (Italien), interprété par Konrad Ragossnig. Archiv Produktion 2533 157 et 2533 173. Dans Journal de la Lute Society of America, VIII (1975) : 100-102.

LIVRE : Harvey Turnbull. La guitare de la Renaissance à nos jours. New York : C. Scribner's Sons, 1974. Dans Journal de l'American Musicological Society, XXVIII (1975) : 142-143.

LIVRE : Wolfgang Matthaumlus. Musikverlag Johann André 1772-1800. Tutzing : Schneider, 1973. Dans Remarques, 30 (septembre 1974) : 62-63.

ÉDITIONS MUSICALES : Revue collective des éditions et transcriptions récentes pour guitare classique, en Remarques, 30 (juin 1974) : 874-76. À l'étude : les éditions Schininà de J.S. La Partita II (BWV 1004) et la Sonate III (BWV 1005) de Bach, et la transcription Duarte/Poulton de la Variété de leçons de luth (1610).

LIVRE : Bruno Tonazzi. Liuto, vihuela, chitarra, e strumenti similari nelle loro intavolature, con cenni sulle loro letterature. Ancône : Berben, 1971. Dans Journal de la Lute Society of America, VI (1973) : 63-65.

ÉDITION MUSICALE : Luis de Milan. El Maestro. Traduit, transcrit et édité par Charles Jacobs. University Park, Pennsylvanie : Pennsylvania State University Press, 1971. Dans Journal de l'American Musicological Society, XXV (automne 1972) : 487-490.

LIVRE : Alexandre Weinmann. Wiener Musikverlag "am Rande": ein lückenfüllender Beitrag zur Geschichte des Alt-Wiener Musikverlages. Wien: Universal Edition, 1970. (Beiträge zur Geschichte des Alt-Wiener Musikverlages, Reihe II, 13) Dans Remarques, 28 (juin 1972) : 705-07.

LIVRES : Alexandre Bellow. Histoire illustrée de la guitare. New York : Macmillan, 1970 et Frederick Grunfeld. Art et temps de la guitare. New York : Franco Colombo, 1970. Dans Journal de l'American Musicological Society, XXIV (1971) : 310-313.

e. autre travail créatif ou savant

LA PRODUCTION DE MÉDIAS: La spiritualité des icônes. À l'origine, une présentation synchronisée de 30 minutes en 2 diapositives/cassettes avec plusieurs pistes sonores, ensuite masterisées et montées sur bande vidéo. Une discussion illustrée sur la théologie, l'histoire et la signification des icônes dans le christianisme oriental. Cherche à expliquer l'importance de l'élément visuel dans la prière et à construire un pont de compréhension entre les chrétiens occidentaux et les adeptes des traditions orthodoxes orientales. (Écrit et raconté par Anne Goodrich Heck, photographié et produit par Thomas F. Heck.) (c)1989. Publié par Credence Cassettes, automne 1990.

BIBLIOGRAPHIE : Bibliographie "Guitare", en Le dictionnaire New Grove des instruments de musique. New York : Macmillan, 1986. (Une version mise à jour a été publiée dans le Dictionnaire de musique New Grove II ( 2001).

FAC-SIMILES DE MUSIQUE : Giuliani, Mauro. Le Rossiniane, Op. 119, 120, 121, 122, 123 et 124. Melville, NY : Publié pour la Guitar Foundation of America par Belwin-Mills, 1976-78. (Musique classique pour guitare classique). Éditions en fac-similé, avec errata et introductions par T. F. Heck.

BIBLIOGRAPHIE & PREFACE à Mauro Giuliani : uvres choisies pour la guitare. Edité par Frederick Noad. New York : Golden Music Press, 1976. (série "Les Maîtres de la Guitare").

TÉLÉCOPIE MUSICALE : Giuliani, Mauro. Lieder de Sechs, Op. 89. Londres : Tecla Editions, 1976. Édition en fac-similé de chansons avec accompagnement de guitare ou de piano. Comprend des errata, des traductions d'Anne Goodrich Heck et une préface de Thomas F. Heck.

TÉLÉCOPIE MUSICALE : Giuliani, Mauro. Sei grandi variazioni, Op. 112. Melville, NY : Publié pour la Guitar Foundation of America par Belwin-Mills, 1976. (Musique classique pour guitare classique). Édition en fac-similé, avec errata et introduction par T. F. Heck.

COLONNE : « Travaux en cours/terminés ». Table d'harmonie, I- (1974- ). Rubrique d'information continue pour ceux qui sont engagés dans la recherche liée à la guitare.


Légendes d'Amérique

L'adjoint Bud Ballew et le shérif Buck Garrett

Bien qu'il ne soit pas aussi connu que d'autres hommes de loi de l'Oklahoma, tels que Heck Thomas ou Bill Tilghman, Bud Ballew était tout aussi coloré et respecté qu'un tireur et un homme de loi.

Né David Monticello Ballew de Bryant et Mary Turban Ballew dans le comté de Fannin, au Texas, en 1877, Ballew a hérité du surnom de son père "Bud" dès son plus jeune âge. Quand il était un jeune garçon, il a aidé son père dans le ranch familial et est devenu extrêmement habile comme cavalier et maniement d'armes à feu. Alors qu'il était encore plus qu'un garçon, Bud a quitté la famille en 1890 et s'est rendu dans la région d'Ardmore en territoire indien. Trois ans plus tard, son père et le reste de la famille le suivront et s'installeront dans la région. Bud a commencé une petite opération d'élevage et a rencontré avant longtemps une fille nommée Fannie Mariah Harper. Les deux se sont mariés le 17 avril 1901 et se sont installés dans son ranch à Lone Grove, Oklahoma.

En 1910, Bud avait un élevage stable et le couple avait deux fils. Au printemps 1914, son ranch fonctionnait si bien qu'il commença à chercher quelque chose d'autre à faire.

À cette époque, la région était remplie de champs pétrolifères et des personnages bruts qui y travaillaient souvent. Lorsque le shérif du comté de Carter, Buck Garrett, lui a proposé un poste de shérif adjoint, Bud a accepté. Pendant les 12 années suivantes, Ballew travaillera comme homme de loi, tout en poursuivant son exploitation d'élevage, et spéculera également sur les baux pétroliers.

Pendant ce temps, Bud a été décrit comme étant de 5 & 81711 & 8221 grand, trapu, avec une touffe de cheveux roux bouclés et un rire éclatant et chaleureux.Il aimait les tripots et les salons, où il était souvent aperçu portant un chapeau de cow-boy à larges bords, des bottes de cow-boy hautes, un pistolet sur chaque hanche et une grosse cravate en diamant. Son visage de chérubin et son rire vif démentaient souvent son caractère. Il ne craignait aucun homme et serait crédité d'avoir tué jusqu'à huit hommes au cours des 12 prochaines années.

Ardmore historique, Oklahoma

Ballew a fait la une des journaux le 19 novembre 1915, lorsqu'il a tué Pete Bynum, qui était en train de braquer un joint d'alcool à Wirt, Oklahoma. Attrapant Bynum en flagrant délit, Bud intervint et Bynum lui tira une balle dans le ventre. Ballew a riposté et a non seulement tué Bynum mais aussi un homme nommé Alison, qui a eu la malchance de dormir dans une pièce voisine. Bien que le saignement ait été, sans aucun doute, abondant, la blessure de Ballew n'était pas grave.

Après que Ballew se soit complètement rétabli, il a été envoyé pour arrêter un hors-la-loi recherché nommé Steve Talkington. Cependant, lorsque Talkington a résisté à son arrestation, Ballew lui a tiré dessus et l'a tué. Il a ensuite été envoyé pour récupérer la commission du City Marshal Highnote de Wirt. Cependant, Highnote avait été licencié et avait refusé de quitter son poste ou de remettre la récompense. En conséquence, Ballew l'a tué aussi.

Le meurtre suivant a eu lieu lorsque l'adjoint Ballew et son collègue Fred Williams escortaient un prisonnier, un homme noir nommé James Perle, dans un train. Malheureusement, lorsque le prisonnier a sauté du train pour s'échapper, les deux agents ont tiré et il a été tué. Dans un autre incident, Ballew et un collègue officier ont été impliqués dans une fusillade avec Arch Campbell dans un salon de coiffure Ardmore.

À une autre occasion, Ballew a sauvé la vie de Buck Garrett lorsque le shérif tentait d'appréhender deux bandits de grand chemin qui avaient volé un homme nommé Jim Taliafero. Alors que les bandits, Charlie Thomas et Arthur “Dusty” Miller, fuyaient à l'est d'Ardmore, Garrett a dépassé la paire, et une bagarre s'est ensuivie entre Thomas et Garrett. Alors que Dusty Mills encerclait les deux hommes, essayant d'obtenir un tir net sur le shérif, Bud est arrivé. Mills se tourna vers lui, mais une fraction de seconde trop tard, alors que Bud tirait le premier et que le hors-la-loi était victime de son .45.

La fusillade la plus célèbre de Ballew a eu lieu avec l'ancien maréchal adjoint américain Dow Braziel le 31 janvier 1919. Les deux avaient apparemment une querelle de longue date parce que Buck et Bud Ballew n'avaient pas appliqué les lois d'interdiction aussi agressivement que Dow Braziel. Très tôt le matin, le chef de la police d'Ardmore Les Segler a rencontré Bud Ballew dans la partie est de la ville, où des coups de feu avaient été entendus.

Après avoir parlé pendant un certain temps, les deux se sont dirigés vers le California Cafe au coin des rues Main et Mill pour le petit-déjeuner. Alors que les deux hommes entraient dans le café, ils remarquèrent Dow Braziel debout du côté est de la pièce. Avant qu'ils ne s'en rendent compte, Braziel a tiré deux coups de feu sur Bud Ballew. L'adjoint a immédiatement riposté, vidant son pistolet et frappant Braziel six fois, laissant Braziel mort sur le sol. Bud a ensuite été arrêté par le chef de la police, emmené au poste de police, puis transféré à la prison du comté. Cependant, le chef Segler a fait une déclaration officielle sur les faits et Bud a été libéré.

Bien qu'il y ait eu de nombreux titres au cours de la carrière de Ballew, l'affaire Clara Smith populariserait à la fois Buck Garrett et Bud Ballew à travers le pays. Le 21 novembre 1920, Jake L. Hamon, roi du pétrole d'Ardmore et pouvoir politique potentiel, est tombé sur Hardy Sanitarium avec une blessure par balle.

L'éminent roi du pétrole a affirmé qu'il nettoyait une arme à feu lorsqu'elle a explosé. Il est décédé six jours plus tard. Même si l'incident s'était produit dans une très petite ville au nord de la rivière Rouge, il a attiré l'attention nationale parce que Hamon n'était pas seulement un riche pétrolier, mais aussi un membre du comité national républicain et était destiné à un poste dans le cabinet du président Warren Harding.

Palais de justice du comté de Carter

Indépendamment de la déclaration d'Hamon avant sa mort, sa secrétaire et amante, Clara Smith, est rapidement devenue une suspecte de meurtre. Il était allégué dès le début qu'elle avait tiré le coup fatal pour se protéger de sa brutalité. Cependant, d'autres ont dit qu'elle l'avait abattu parce qu'il romprait leur histoire d'amour scandaleuse. En tout cas, elle est jugée pour meurtre en mars 1921. Après sept jours de témoignage, le verdict est rendu au Jury le 17 mars. Après seulement 39 minutes de délibération, le jury s'est présenté devant le tribunal et a rendu un verdict de non-culpabilité.

Bien que le procès lui-même ait été une grande nouvelle, les journalistes ont fait une aussi grande nouvelle du shérif Buck Garrett et de son adjoint Bud Ballew. Se sentant comme transportés à l'époque du Far West, ils ont écrit de nombreuses histoires sur les deux hommes de loi publiées dans le monde entier.

Cela n'a pas été bien pour le député Bud Ballew. Bien qu'il ait longtemps été respecté et craint en tant qu'homme de loi, il était loin d'être salué par les habitants comme un héros. Malheureusement, il faisait fréquemment des promenades en état d'ébriété à travers la ville, criant et tirant avec son arme. Bien que personne n'ait jamais été blessé au cours de ces escapades, les citoyens en avaient assez, surtout parce qu'il était censé tenir la loi. Malheureusement, la notoriété qu'il a gagnée grâce aux articles de journaux a semblé le faire travailler dur pour être à la hauteur de l'image du Far West, et ses manèges odieux en état d'ébriété ont augmenté.

Mais, ses jours d'avocat étaient presque terminés. Au début de 1922, une enquête a été ouverte contre les responsables du comté de Carter et d'Ardmore pour plusieurs accusations. Le 17 février 1922, Buck Garrett est évincé de son bureau pour non-application des lois et libération illégale de prisonniers. En soutien au shérif, tous ses adjoints, y compris Bud Ballew, ont démissionné ce jour-là. Le scandale a secoué la ville et le comté. Trois jours plus tard, une bagarre a éclaté au palais de justice du comté de Carter, qui a dégénéré en une fusillade entre trois anciens députés de Garrett et deux officiers nouvellement nommés. Lorsque la fumée s'est dissipée, personne n'avait été tué, mais Bud Ballew avait reçu une balle dans la cuisse.

Au cours de la première semaine de mai 1922, Bud s'était presque entièrement remis de sa blessure à la jambe et lui et son fils de 18 ans se rendirent à Wichita Falls, au Texas, pour assister à un rodéo. Le 4 mai, le capitaine Tom Hickman des Texas Rangers a informé le chef de police de Wichita Falls, J.W. McCormick, que Ballew était en ville, buvant, armé et semant l'enfer. Le lendemain, Ballew poursuivait ses pitreries ivres, et dans l'après-midi, la police a été appelée pour réprimer une émeute au Denver Domino Parlour. Avec un autre officier, McCormick est arrivé au salon de dominos vers 13 h 30, où ils ont trouvé Ballew debout au bar. Les deux officiers se sont approchés de Ballew, le flanquant de chaque côté, et l'ont informé qu'il était en état d'arrestation pour avoir troublé la paix. L'ancien adjoint a répondu en disant: "Vous n'avez pas de chance", et McCormick lui a tiré cinq coups de feu lorsqu'il a atteint son côté. Ballew était mort avant de toucher le sol.

Le chef McCormick a été arrêté par un capitaine des Texas Rangers, mais s'est rapidement lié et n'a jamais été poursuivi pour le meurtre. Immédiatement après, son corps a été emmené chez un croque-mort et embaumé. Dans un mouvement inhabituel pour la journée, ses restes ont été ramenés par avion à Ardmore, où des personnes en deuil, dont l'ex-shérif Garrett, l'épouse de Bud, Fannie, et son fils, Dorris, ont accueilli l'avion. Son corps a ensuite été emmené chez le Dr Herbert Harvey, qui a procédé à un examen. Ses résultats ont conduit à plusieurs questions, y compris le fait que les tirs ont été faits à l'arrière, et au moins un provenait d'un pistolet de calibre différent de celui du chef McCormick’s.

Buck Garrett a ensuite fait la déclaration : “Bud Ballew a été assassiné. Cinq coups de feu et tous de dos, il n'avait aucune chance. Bientôt, des articles comme "Noted Killer Of Ardmore Slain By Ex-Ranger", paru dans le numéro du 6 mai 1922 de le Houston Post, a ajouté de l'huile sur les feux de la controverse. À ce jour, des questions subsistent sur la mort de Ballew.

La mort du député a été largement rapportée dans les journaux, à partir de la précédente renommée qu'il avait acquise. Même le New York Times a publié un article. David Monticello “Bud” Ballew est enterré dans le cimetière de Lone Grove, juste à l'extérieur d'Ardmore, Oklahoma.


Henry Andrew « Heck » Thomas (1850-1912)

Henry Andrew « Heck » Thomas est devenu l'un des officiers de justice les plus connus de l'Arkansas et du territoire indien (plus tard l'Oklahoma). Sa réputation de combattant du crime intrépide découle de sa détermination à traduire les criminels en justice et des personnages notoires qu'il a rencontrés. Grand et mince, avec des yeux noirs et une moustache, Thomas était l'image de l'homme de loi des frontières, généralement vêtu de bottes hautes, d'un pantalon en velours côtelé et d'une chemise en flanelle. Thomas, et d'autres comme lui, ont aidé à combattre les criminels frontaliers afin de rendre la région sûre pour les colons.

Heck Thomas est né le 6 janvier 1850 à Oxford, en Géorgie, le dernier des douze enfants de Martha Ann Fullwood Bedell Thomas et Lovick Pierce Thomas. Il a acquis le surnom de « Heck » de ses camarades de classe. En 1862, il devient messager dans l'unité de son père du trente-cinquième régiment, Georgia Volunteers (CS). Thomas a livré des dépêches lors de la deuxième bataille de Bull Run. Après la guerre, son père est devenu maréchal de la ville d'Atlanta, en Géorgie, et Thomas a obtenu un poste de policier. Au cours de l'émeute de Brush Arbor Race en 1868, Thomas a subi deux blessures par balle et, lors d'un autre incident, un agresseur lui a coupé le visage, le cicatrisant de façon permanente. En 1871, Thomas épouse Isabelle Gray, fille d'un ministre d'Oxford. Ils eurent cinq enfants, trois fils et deux filles.

Thomas a décidé de rejoindre son cousin au Texas et la famille a déménagé à Dallas, où, en 1878, son cousin l'avait aidé à trouver un emploi avec la Texas Express Company en tant que garde dans les voitures express de la Houston and Texas Central Railroad. En mars 1878, le célèbre bandit Sam Bass dévalise le train. Thomas a donné de la fausse monnaie à Bass et a reçu un prix de 200 $ pour son ingéniosité. En 1885, la société express a cessé ses activités et Thomas est devenu détective privé. En septembre, il a aidé le maréchal adjoint américain Jim Taylor à retrouver Pink et Jim Lee, des meurtriers et des voleurs de bétail. Les hommes de loi ont tué les frères et Thomas a partagé une récompense de 6 000 $ avec Taylor. Cet incident a rendu Thomas célèbre en tant que combattant diligent du crime. Cependant, sa femme n'aimait pas le Texas. En conséquence, Thomas a décidé de solliciter une nomination en tant que maréchal adjoint américain et a emmené sa famille à Fort Smith (comté de Sebastian).

En 1886, Thomas reçut une commission en tant qu'adjoint du maréchal adjoint américain Thomas Boles pour la police du territoire indien sous la juridiction du tribunal fédéral de district de Fort Smith. Le poste offrait un revenu stable, mais le travail comportait des dangers inhérents, car les criminels du territoire indien tuaient ou blessaient fréquemment des députés. Sans intimidation, Thomas a rassemblé des voleurs, des colporteurs de whisky et des meurtriers accusés. En 1887, il a enquêté sur le meurtre odieux de deux jeunes mariés dans la nation Choctaw. Il a appréhendé les coupables, renforçant ainsi sa réputation d'officier fédéral.

Plus tard cette année-là, Thomas a déménagé avec sa famille à Whitebead Hill, près de Pauls Valley, dans la nation Chickasaw, parce que les chefs tribaux avaient demandé un maréchal adjoint résident. Ce déménagement a mis son mariage à rude épreuve et Isabelle est retournée en Géorgie avec les enfants. En 1888, le couple divorce.

Le 21 novembre 1887, Thomas emmena quarante et un prisonniers à Fort Smith, apparemment le plus grand groupe de criminels jamais livrés à la cour. L'été suivant, Thomas a été blessé par des moonshiners. Pendant sa convalescence à Tulsa dans le territoire indien, Thomas a rencontré Matie Mowbray, la fille d'un pasteur méthodiste. Ils se sont mariés quatre ans plus tard et ont élevé deux filles.

Les modifications apportées aux juridictions des cours fédérales ont élargi le rôle de Thomas en tant qu'agent d'application de la loi. La création du tribunal fédéral de district à Muskogee dans le territoire indien et l'expansion du tribunal de district américain à Paris, au Texas, ont amené des commissions Thomas de ces juridictions ainsi que de Fort Smith. En avril 1889, des fonctionnaires envoyèrent Thomas et d'autres députés pour maintenir l'ordre lors de l'ouverture du district de l'Oklahoma. Thomas a également continué à poursuivre les contrevenants en territoire indien, livrant une dernière cache de criminels à Fort Smith en juillet 1890. À cette époque, Thomas était devenu une personnalité publique reconnue pour son rôle d'agent de la paix.

Le reste de la carrière de Thomas s'est déroulé dans le territoire de l'Oklahoma. Il a reçu une commission du maréchal américain à Guthrie, dans le territoire de l'Oklahoma. Entre le printemps 1894 et l'été 1896, Thomas, Chris Madsen et William M. « Bill » Tilghman, connus sous le nom de « Trois gardes », se sont concentrés sur l'extermination réussie du gang Bill Doolin. En 1901, le US Marshal Service envoya Thomas à Lawton pour aider à l'ouverture des terres là-bas. L'année suivante, les électeurs l'ont élu premier chef de police de cette ville, poste qu'il a occupé pendant sept ans. Il conserva sa commission de maréchal et sa famille résidait à Lawton.

Le 15 août 1912, Thomas décède, apparemment d'une insuffisance cardiaque compliquée par la maladie de Bright. Il est enterré au Highland Cemetery à Lawton. Au début des années 1970, NBC a diffusé le film Les Les tournants du siècle, et la série Hec Ramsey, tous deux vaguement basés sur le mandat de Thomas en tant qu'officier de police de Lawton.

Pour plus d'informations :
"Bon sang Thomas." Division du dossier vertical, des archives et de la recherche. Société historique de l'Oklahoma, Oklahoma City, Oklahoma.

Shirley, Glen. Heck Thomas: Frontier Marshal. Philadelphie, Pennsylvanie : Clinton Company, 1962.


Mercredi du Far West : Henry Andrew “Heck” Thomas

L'un des hommes de loi les plus efficaces de l'Occident, Henry Andrew « Heck » Thomas, est né le 3 janvier 1850 à Athènes, en Géorgie, de parents Lovick et Martha Thomas. Lorsque la guerre civile a éclaté, le père de Heck et deux de ses oncles ont rejoint l'armée confédérée. Heck avait douze ans et il les accompagnait en tant que messager, se rendant sur les champs de bataille de Virginie.

Heck était présent à la deuxième bataille de Bull Run. Lorsque le général de l'Union Philip Kearny a été tué, le général Robert E. Lee a personnellement ordonné à Heck de rendre le cheval et les biens de Kearny à sa veuve. Des années plus tard, il raconta l'histoire à son frère Lovick :

Un soir, alors que le combat se déroulait ou, plutôt, juste avant la tombée de la nuit, un soldat vint à l'arrière où se trouvaient les bagages de l'oncle Ed & les darkies et moi, conduisant un cheval noir avec selle et bride. Il a aussi apporté une épée. Juste après cela, Stonewall Jackson a traversé le Maryland et a capturé la ville de Frederick qui était après avoir pris Harper’s Ferry (maintenant Virginie-Occidentale) et environ 14 000 prisonniers fédéraux. Ces prisonniers étaient détenus par la brigade de l'oncle Ed’s, pendant que l'armée combattait la bataille de Sharpsburg. Nous pouvions voir la fumée et entendre les canons du ferry Harper's. Pendant que nous étions à Harpers Ferry, le général Lee a envoyé un ordre à l'oncle Ed pour le cheval et les équipements. Je les ai portés en avant, et ce fut l'une des minutes les plus fières de ma vie lorsque je me suis retrouvé sous l'observation du général Robert E. Lee. Ensuite, le général Lee a envoyé le cheval et tout à travers les lignes, sous un drapeau de trêve, à la veuve du général Kearney. J'avais monté le cheval et pris soin de lui jusqu'à ce moment-là, et je détestais me séparer de lui.

Avez-vous apprécié cela extrait d'article? Oui? Vérifier Magazine d'histoire de creuser. Cet article a été mis à jour avec de nouvelles recherches et publié dans le numéro de janvier-février 2020 du magazine. Le magazine est en vente dans la boutique Digging History Magazine et présente ces histoires (plus de 140 pages d'histoires, sans publicité) :

Ce numéro de Digging History Magazine regorge d'histoires ! Généralement, le thème principal est le recensement américain, mais il existe des articles pour les généalogistes et les passionnés d'histoire :

Puisque c'est une année de recensement – Quoi de mieux pour lancer 2020 qu'avec un article sur cet important événement décennal. Vous pourriez vous attendre à une récitation plutôt sèche des données recueillies par le gouvernement des États-Unis, remontant à la première menée en 1790. Vous auriez tort ! J'ai vu les données et la documentation d'accompagnement que le gouvernement a utilisées, et Dieu sait seulement qu'ils doivent comprendre exactement ce que cela signifiait !

Les données de recensement sont vitales pour la recherche généalogique, mais ce ne sont pas que des coches (jusqu'au recensement de 1850), le nom, l'âge, l'état matrimonial, la profession, etc. Il y a littéralement des milliers (plus comme des MILLIONS) d'histoires à glaner – cependant, je ne tenterai pas cet exploit ici. Cet article détaillé examinera chaque recensement décennal en commençant par le premier en 1790, jusqu'au recensement de 1940.

Exploitation du filon mère du recensement de 1880 – Family Search fait référence au recensement de 1880 comme « le fil conducteur des questions relatives à la condition physique, au statut criminel et à la pauvreté ». Parlez d'histoires ! Il a fallu la plus grande partie de la décennie des années 1880 pour le traiter, mais cela en valait-il la peine, grâce aux « annexes supplémentaires pour les classes défectueuses, dépendantes et délinquantes » (parfois simplement appelées « annexes défectueuses »).

Up in Smoke : 1890 et la généalogie “Black Hole” (ou l'est-il ?) – Mettez vos chapeaux de réflexion. Quel événement qui a eu lieu il y a quatre-vingt-dix-neuf ans est devenu depuis un obstacle omniprésent pour les généalogistes ? Le 10 janvier 1921, la majeure partie du recensement de 1890 partit en fumée – « la plupart » étant le mot clé. Un incendie en mars 1896 avait déjà détruit un certain nombre de ces archives.

Quiconque fait des recherches depuis un certain temps se rend probablement compte que pour trouver ses ancêtres, il faut essayer de nombreuses «clés» pour déverrouiller des caches cachés de documents, de photos, etc. Les généalogistes adorent les registres de recensement car ils sont assez faciles à consulter et à évaluer, faisant du recensement manquant de 1890 un « trou noir » décourageant pour certains qui n'ont pas encore essayé un peu de créativité. Pourquoi deviner (ou truquer) quand vous pouvez creuser un peu plus et peut-être trouver une histoire vraiment intéressante ! Cet article est rempli d'informations sur ce "trou noir" généalogique et sur la façon de trouver des documents de substitution en utilisant certaines histoires d'"aventure de recherche"".

Les soi-disant émeutes du calendrier et la recherche généalogique moderne – La plupart d'entre nous ne pensent pas au temps et à sa mesure en termes de contexte historique. C'est juste le temps - quelque chose dont nous ne semblons jamais avoir assez dans notre monde « doit l'avoir-maintenant ». Deux fois par an, nos horloges internes (pour la majorité des Américains) sont réinitialisées car nous observons ce qu'on appelle « l'heure d'été ». Nous « perdons » une heure de sommeil au printemps, pour la « regagner » à l'automne – « ressort en avant » et « replier ».Les voyageurs du monde entier font le tour du monde chaque jour, perdant une journée ou en gagnant une en franchissant la ligne de date internationale.

Nous nous plaignons généralement de la perte de zzz, mais notre corps s'adapte (en fin de compte) assez bien. Nous ne sommes certainement pas particulièrement exercés sur la perte, n'est-ce pas ? Une heure ici, voire une journée, ce n'est pas très préoccupant. Mais si c'était onze jours ? Au milieu du XVIIIe siècle, un émoi a secoué toute l'Angleterre (bien que moins dans ses colonies américaines) lorsque le Parlement a promulgué des réformes du calendrier en 1751. Cet événement modifiant le calendrier affecte la recherche généalogique à ce jour, mais pas aussi dramatiquement qu'il semble avoir agité la population rurale de l'Angleterre à l'époque - ou peut-être devrions-nous en dire autant que les satiristes politiques de l'époque ont fait du changement et du (supposé) tumulte.

Tout cela semble impliquer un peu d'histoire révisionniste. En langage vernaculaire du 21e siècle, appelons cela « fake news ». En recherchant cet article qui devait se concentrer sur les différences entre les systèmes de calendrier julien et grégorien (parfois appelés, respectivement, « ancien style » et « nouveau style ») et comment cela affecte la recherche généalogique, je suis tombé sur la phrase : « Donnez-nous nos onze jours !

Des références ultérieures à l'expression impliquaient qu'il y avait eu des « émeutes du calendrier » vers 1752 lorsque l'Angleterre a décidé de rejoindre le reste de l'Europe continentale et d'adopter le calendrier grégorien qui existait depuis les années 1580. Les tentatives pour localiser l'expression « rendez-nous nos onze jours » ou « rendez-nous nos onze jours » au XVIIIe siècle ont donné un gros œuf d'oie, bien que le simple fait d'utiliser « onze jours » ait donné quelques références en Angleterre et en Amérique à l'époque. du décalage de calendrier. . . De plus, l'histoire de la « mise à l'heure standard » à la fin du XIXe siècle (pour éviter « cinquante-trois sortes de temps »).

Quoi dans les Blue Blazes. . . est-il arrivé à l'enregistrement de mon ancêtre (à remplir) ?Magazine Arbre Généalogique (mai/juin 2018) les ont appelés « Trous dans l'histoire » - des incendies destructeurs à travers l'histoire des États-Unis avec des effets de grande envergure sur la recherche généalogique moderne. Il s'agissait peut-être de l'acte de propriété de la terre de votre troisième arrière-grand-père dans le Mississippi, du dossier de service de votre grand-père pendant la Seconde Guerre mondiale ou des dossiers de recensement de 1890 manquants. Cet article se penchera sur les histoires derrière ces événements dévastateurs et fournira des conseils pour trouver des substituts.

Voici quelque chose sur lequel nous pouvons tous être d'accord : les incendies des palais de justice du XIXe et du début du XXe siècle sont le fléau des généalogistes du monde entier. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi tant d'incendies de palais de justice se sont produits dans la seconde moitié du XIXe siècle ? Cela vous surprendrait-il de découvrir que beaucoup d'entre eux ont été mis en scène de manière néfaste ? (Cela ne devrait pas.)

Se faire enculer (une coutume anglaise queer) – Il était une fois des travailleurs de tous les jours qui payaient quelqu'un pour les "assommer". Cela, bien sûr, suscite des clins d'œil et des rires parmi les habitants du 21e siècle, car « envoûté » fait souvent référence à ce que Merriam-Webster appelle « parfois vulgaire : rendre enceinte ». Il n'y avait rien de vulgaire intentionnel ou implicite, car cette coutume anglaise et irlandaise pittoresque et curieuse, commencée pendant la révolution industrielle et reportée au début du XXe siècle (et au-delà pour certains lieux), était une occupation honorable. Avant que les réveils ne soient disponibles et abordables, il était essentiel de «se faire chier» pour s'assurer que les hommes et les femmes qui travaillaient évitaient les amendes en cas d'arrivée tardive au travail.

OK, j'abandonne. . . Qu'est-ce que c'est? (Mes ancêtres ont-ils déjà violé les lois sur les rapports sexuels (!) ?) – Tout d'abord, j'écris un article sur le fait de se faire "faire tomber" et maintenant sur les "lois sur les rapports sexuels". Hum. De peur que quelqu'un pense que je fais référence au plus vieux métier du monde, laissez-moi vous expliquer. Je rencontre de nombreuses phrases intéressantes et des termes curieux lors de recherches sur l'histoire familiale de mes clients ou de recherches pour le magazine. Une phrase est apparue récemment et la curiosité a pris le dessus sur moi (comme c'est souvent le cas !).

True Grit : Heck Thomas et Sam Sixkiller – Ceci est un article complémentaire à “Est-ce que mes ancêtres ont déjà violé les lois sur les rapports sexuels ? La réponse courte — oui, si votre ancêtre vivait à proximité ou parmi les Indiens, ils peuvent avoir à un moment ou à un autre “violé les lois sur les rapports sexuels”. Ces deux légendaires hommes de loi "bad-ass" ont été très occupés dans le territoire indien à l'époque.


Henry "Heck" Thomas

Henry A. Thomas (3 janvier 1850 - 15 août 1912) était un homme de loi à la frontière américaine, notamment en Oklahoma.

Thomas a servi comme cavalier confédéré pendant la guerre civile, et il est devenu officier de la paix à Fort Worth, au Texas, après la guerre. Il était généralement connu sous le nom de « Heck » de préférence à Henry. À la fin des années 1870, il est passé au US Marshals Office à Fort Smith, Arkansas, chargé d'aider la police dans le territoire alors très sauvage de l'Oklahoma. Il a travaillé sous la direction du juge Isaac Parker, le célèbre "juge suspendu", et à la fin des années 1880, il s'est associé à Bill Tilghman et Chris Madsen pour former "Les trois gardes" en tant que maréchaux adjoints des États-Unis.

Les trois ont été crédités de l'arrestation de plus de 300 hors-la-loi au cours de la prochaine décennie, tuant plusieurs autres, et ils sont crédités de la disparition ultime du Doolin Gang. Thomas a été spécifiquement mentionné par Emmett Dalton, des années après sa sortie de prison, comme l'une des principales raisons pour lesquelles le Dalton Gang a choisi de commettre deux vols de banque simultanés à Coffeyville, Kansas, déclarant que Thomas était implacable dans sa poursuite, et le gang a décidé de faire un gros score et quitter le territoire pendant un certain temps. Au lieu de cela, le gang a été anéanti lors des braquages ​​de Coffeyville, Emmett étant le seul survivant.

En août 1896, Thomas traqua et tua le hors-la-loi Bill Doolin, qui avait déjà été capturé par Tilghman, pour s'évader de prison plus tard le 5 juillet 1896. [1] C'est ce meurtre pour lequel Thomas est devenu le plus connu. Il a pris sa retraite en 1905, mais est revenu à son dernier poste d'application de la loi en tant que chef de la police de Lawton, Oklahoma vers 1906, mais le déclin de sa santé a forcé sa retraite en 1909. Il est décédé trois ans plus tard, apparemment de la maladie de Bright, qui a également réclamé son ancien employeur, Juge Parker.


6 John Reynolds Hughes

En mai 1886, John Reynolds Hughes (assis à droite au-dessus) partit à la recherche de qui avait volé des chevaux dans ses ranchs et ceux de ses voisins. Il les a suivis pendant près d'un an avant de les rencontrer au Nouveau-Mexique. Il a tué certains des voleurs de chevaux et capturé les autres avant de rendre les chevaux à ses voisins. L'exploit a attiré l'attention des Texas Rangers, qui l'ont persuadé de s'engager.

Hughes a servi comme Texas Ranger pendant 28 ans. Lorsque son capitaine a été tué par des bandits en 1893, Hughes a été nommé comme son successeur. Son premier acte en tant que capitaine fut d'emmener un groupe de ses hommes fouiller la frontière jusqu'à ce qu'ils trouvent et tuent tous les responsables de la mort. [5]


HENRY H. "HECK" THOMAS - DOCUMENT SIGNÉ 09/11/1888 CO-SIGNÉ PAR : GÉNÉRAL STEPHEN WHEELER - HFSID 286416

THOMAS
En tant que maréchal adjoint, il rapporte les dépenses qu'il a engagées lors de l'arrestation de Jesse McLain. Également signé par le greffier du tribunal de district et vétéran de la guerre civile Stephen Wheeler
Document signé : « Heck Thomas » en tant que Federal Marshal, 1 page, 8½x14. Signé également : "Stephen Wheeler" en tant que greffier du tribunal de district. Fort Smith, Arkansas, 11 septembre 1888. Thomas soumet au greffier du tribunal Wheeler ses dépenses détaillées tout en signant un mandat d'arrêt contre Jesse McLain. Y compris ses propres frais de voyage, l'alimentation de deux prisonniers et le paiement à un adjoint qui a signifié des citations à comparaître aux témoins, ces dépenses totalisent 39,50 $. HENRY "HECK" THOMAS (1850-1912), un homme de loi frontalier mortel employé par le "juge suspendu" Isaac Parker, était responsable de l'arrestation de plus de 300 hors-la-loi entre 1893-1896 et du nettoyage d'une zone dangereuse connue sous le nom de "Hell's Half Acre". Il a tué le célèbre hors-la-loi Bill Doolin et en a tiré sur un autre, Ned Christie. Il a été compté avec Bill Tilghman et Chris Madsen comme l'un des "Trois gardes" promouvant la loi et l'ordre dans le territoire. STEPHEN WHEELER (1839-1897), officier de l'Union dans la guerre de Sécession présent à la bataille de Pea Ridge, devient quartier-maître général de la milice de l'Arkansas (1869) pendant la Reconstruction puis commissaire aux comptes (1872-1874). En 1875, il fut nommé greffier du tribunal de district des États-Unis à Fort Smith, dans le district de l'Arkansas occidental, sous les ordres du « juge suspendu » Isaac C. Parker. Trois plis horizontaux. Déchiré à chaque bord des plis de pli. Légèrement tonique. Taché au début du "H" dans la signature de Heck Thomas. Tampon "Duplicata" au verso. Note à l'encre (main inconnue) au verso. Sinon bon état.

Après la soumission de l'offre, les utilisateurs seront contactés à l'adresse e-mail de leur compte dans les 48 heures. Notre réponse sera d'accepter votre offre, de refuser votre offre ou de vous envoyer une contre-offre finale. Toutes les offres peuvent être consultées dans la zone « Offres de documents » de votre compte HistoryForSale. Veuillez consulter les conditions de création d'une offre avant de faire une offre.

Si vous n'avez pas reçu d'e-mail d'acceptation d'offre ou de contre-offre dans les 24 heures, veuillez vérifier votre dossier spam/courrier indésirable.


Ce que vous trouverez dans un rapport BrokerCheck

Individus enregistrés au cours des 10 dernières années

Un rapport BrokerCheck pour un courtier actuellement enregistré auprès de la FINRA ou d'une bourse nationale des valeurs mobilières, ou qui a été enregistré au cours des 10 dernières années, contient :

  • UNE résumé du rapport qui donne un bref aperçu du courtier et de ses références.
  • UNE qualification de courtier section qui comprend une liste des inscriptions ou des licences actuelles du courtier, le cas échéant, et des examens de l'industrie qu'il a réussis. Pour être inscrit dans le secteur des valeurs mobilières, les individus doivent réussir un examen de qualification. Après le 1er octobre 2018, la plupart des personnes souhaitant s'inscrire au niveau de représentant doivent réussir le nouvel examen Securities Industry Essentials (SIE) et un ou plusieurs examens de qualification spécifiques. Les personnes titulaires d'une inscription de niveau représentatif seront créditées de l'examen SIE, avec une « Date Réussie » du 1er octobre 2018. Les personnes inscrites au cours des quatre dernières années seront également créditées de l'examen SIE, avec l'ensemble « Date Réussie » comme date de résiliation de leur dernière inscription.
  • UNE inscription et antécédents professionnels rubrique qui se compose de :
    • Une liste des maisons de courtage enregistrées où le courtier est actuellement et/ou était précédemment enregistré.
    • Les antécédents professionnels du courtier au cours des 10 dernières années, à la fois dans et en dehors du secteur des valeurs mobilières, tels que déclarés par le courtier sur son dernier formulaire U4 (que les sociétés de valeurs mobilières utilisent pour enregistrer les courtiers auprès des organismes d'autoréglementation (OAR) et des États). Les antécédents professionnels comprennent le travail à temps plein et à temps partiel, le travail indépendant, le service militaire, le chômage et l'éducation à temps plein.

    Individus dont les enregistrements ont pris fin il y a plus de 10 ans

    Un rapport BrokerCheck pour un courtier dont l'enregistrement auprès de la FINRA ou d'une bourse nationale des valeurs mobilières a pris fin il y a plus de 10 ans contient généralement :

    • UNE résumé du rapport qui donne un bref aperçu du courtier et de ses références.
    • UNE qualification de courtier section qui comprend une liste des enregistrements ou des licences antérieurs du courtier, et des examens de l'industrie qu'il a réussis.
    • UNE inscription et antécédents professionnels section qui se compose de deux types d'informations :
      • Une liste des maisons de courtage où le courtier était précédemment enregistré. Veuillez noter qu'une ou plusieurs de ces sociétés de valeurs mobilières ne peuvent plus être enregistrées auprès de la FINRA ou d'une bourse nationale des valeurs mobilières.
      • Les antécédents professionnels du courtier au cours des 10 dernières années, à la fois dans et en dehors du secteur des valeurs mobilières, tels qu'ils ont été déclarés par le courtier sur son dernier formulaire U4 (que les sociétés de valeurs mobilières utilisent pour inscrire les courtiers auprès des OAR et des États). Les antécédents professionnels comprennent le travail à temps plein et à temps partiel, le travail indépendant, le service militaire, le chômage et l'éducation à temps plein.
      1. l'objet d'une mesure réglementaire finale
      2. reconnu coupable ou plaidé coupable ou non contesté pour certains crimes
      3. faisant l'objet d'une injonction civile impliquant une activité liée à l'investissement ou reconnu par un tribunal civil pour avoir été impliqué dans une violation des lois ou règlements liés à l'investissement ou
      4. nommé comme intimé ou défendeur dans un arbitrage ou un litige civil dans lequel le courtier aurait commis une violation des pratiques de vente et qui a donné lieu à une sentence ou à un jugement civil contre le courtier.

      Sociétés de courtage

      Un rapport BrokerCheck pour une société de courtage contient :

      • UNE résumé du rapport qui donne un bref aperçu de l'entreprise et de son histoire.
      • UNE profil de l'entreprise qui décrit où et quand l'entreprise a été créée et répertorie les personnes et les organisations qui détiennent des actions de contrôle ou influencent directement les opérations quotidiennes de l'entreprise.
      • UNE histoire de l'entreprise qui détaille toute fusion, acquisition ou changement de nom affectant l'entreprise.
      • UNE opérations de l'entreprise section qui répertorie les licences et les enregistrements actifs de l'entreprise, les types d'entreprises qu'elle exerce et d'autres détails relatifs à ses opérations.
      • UNE divulgation section qui contient des informations sur les sentences arbitrales, les événements disciplinaires et les questions financières dans le dossier du cabinet. Certains de ces éléments peuvent impliquer des actions en cours ou des allégations qui n'ont pas été résolues ou prouvées.

      Pour en savoir plus sur les informations sur les conseillers contenues dans BrokerCheck, visitez l'Investment Adviser Registration Depository (IARD) de la SEC.


      Thomas Heck

      Des détails: La famille Heck (Delbert Jr., Florence, Jim, Sharon et Doris) est à la recherche de leur frère disparu depuis longtemps, Tommy. Ils étaient composés de six frères et sœurs qui vivaient avec leurs parents, Delbert et Maude, à Council Bluffs, Iowa. Delbert Jr., dix ans, était « l'homme » de la maison parce que Delbert était toujours loin de chez lui. Lui et Maude ont souvent pris des mesures drastiques pour subvenir aux besoins de leur famille. En août 1944, une assistante sociale leur a rendu visite, il y avait peu de nourriture et la maison n'était pas propre. Elle a estimé que les enfants vivaient dans des conditions inadéquates.

      Trois mois plus tard, l'État de l'Iowa a emmené les enfants. Trois ont été adoptés, tandis que les trois autres sont restés dans des orphelinats. Florence, sept ans, a été placée dans un orphelinat, tandis que Jim et Delbert Jr. ont été placés dans un autre. Florence passait souvent la nuit à pleurer dans son lit. L'un des gardiens la plaçait dans un placard afin de la faire taire. Delbert Jr. a été placé dans une famille d'accueil où il a passé la plupart de son temps à travailler sur leur ferme.
      Enfin, en 1952, Florence, Jim et Delbert Jr. sont retournés à Maude. Malheureusement, elle est décédée sans jamais revoir Sharon, Doris et Tommy. Les Hecks ont appris plus tard que Sharon, âgée d'un an, avait été adoptée par la famille Jones et rebaptisée Doresa. Doris, 5 ans, a été adoptée par la famille West et rebaptisée Sally. Ils n'ont pas appris, cependant, où Tommy, trois ans, était allé.
      En 1970, Sally et Doresa ont été réunies et elles ont commencé à chercher leur famille biologique. En 1989, ils ont finalement pu localiser Florence, Jim et Delbert Jr. et ils ont tous été réunis. Ils espèrent maintenant retrouver leur dernier frère disparu, Tommy.
      Remarques supplémentaires : Cette affaire a été diffusée pour la première fois lors de l'épisode du 26 septembre 1990.

      Les frères et sœurs Heck réunis

      Résultats: Résolu. Le cousin adoptif de Tommy regardait une rediffusion de l'émission et a appelé le télécentre. Quelques semaines plus tard, le 11 avril 1993, Tommy (maintenant Thomas Wood) a retrouvé ses frères et sœurs à Council Bluffs, Iowa.
      Malheureusement, la plupart des frères et sœurs sont décédés depuis. Tommy est décédé en 2019 à l'âge de 77 ans. Delbert Jr. est décédé en 2003 à l'âge de 69 ans. Sally, Florence et Jim sont également décédés depuis.
      Liens:


      Voir la vidéo: Ces innovations qui vont changer les règles et la vie - Bon Sang #1 (Janvier 2022).