Podcasts sur l'histoire

Andy Warhol est né

Andy Warhol est né

Andy Warhol, l'un des artistes les plus influents de la dernière partie du 20e siècle, est né Andrew Warhola à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Homme frêle et petit avec une chevelure blonde argentée, Warhol a été l'un des principaux pionniers du mouvement pop art des années 1960, mais a par la suite dépassé ce rôle pour devenir une icône culturelle.

Warhol était le fils d'immigrants de Tchécoslovaquie et son père était mineur de charbon. Pendant des années, il y avait une confusion quant à sa date et son lieu de naissance exacts parce que Warhol a donné des comptes rendus contradictoires de ces détails, probablement par embarras de ses origines provinciales. « Je préférerais rester un mystère », a-t-il dit un jour. "Je ne donne jamais mon parcours et, de toute façon, je l'invente différemment à chaque fois qu'on me le demande." Il s'est inscrit au Carnegie Institute of Technology (aujourd'hui Carnegie Mellon University) et a obtenu un diplôme en design pictural en 1949. Cette année-là, il a déménagé à New York, où il a trouvé du travail en tant qu'illustrateur commercial. Après avoir été crédité à tort comme « Warhol » sous un des premiers dessins publiés, il a décidé de supprimer définitivement le « a » de son nom de famille.

Il a commencé à peindre à la fin des années 1950 et a littéralement suivi les conseils d'un professeur d'art qui lui a dit qu'il devrait peindre les choses qu'il aimait. Il aimait les choses ordinaires, comme les bandes dessinées, la soupe en conserve et les boissons gazeuses, et il les a donc peintes. En 1962, il a acquis une notoriété dans le monde de l'art lorsque ses peintures de boîtes de soupe Campbell, de bouteilles de Coca-Cola et de répliques en bois de boîtes à savon Brillo ont été exposées à Los Angeles et à New York.

En 1963, il a renoncé au pinceau et a commencé à produire en masse des images de biens de consommation et de célébrités comme Marilyn Monroe et Jackie Kennedy. Ces impressions, réalisées grâce à son utilisation d'une technique de sérigraphie, affichent plusieurs versions de la même image dans des couleurs criardes et sont devenues sa marque de fabrique. Il a été salué comme le leader du mouvement pop art, dans lequel Warhol, Roy Lichtenstein et d'autres ont représenté des images «populaires» telles qu'une boîte de soupe ou une bande dessinée comme moyen de fusionner la haute et la basse culture et de commenter les deux.

Bien que timide et à la voix douce, Warhol a attiré des dizaines d'adeptes qui étaient tout sauf. Cette foule d'artistes underground, de curiosités sociales et de passionnés opérait à partir de la "Factory", le studio peint en argent de Warhol à Manhattan. Au milieu des années 1960, Warhol a commencé à faire des films expérimentaux, employant ses amis comme acteurs et les présentant comme des « superstars ». Certains de ses films étaient des essais monumentaux sur l'ennui, comme le plan continu de huit heures de l'Empire State Building à Empire (1964), et d'autres étaient des représentations granuleuses de la vie souterraine, comme Les filles de Chelsea (1966). Il a également organisé des événements multimédias tels que « The Exploding Plastic Inevitable » et a parrainé le groupe de rock influent Velvet Underground. En 1968, Warhol a été abattu et presque tué par Valerie Solanas, une adepte qui a affirmé qu'il "exerçait trop d'influence" sur sa vie.

LIRE LA SUITE: Andy Warhol a été abattu par Valerie Solanas. Il l'a tué 19 ans plus tard

Après plus d'un an de convalescence de ses blessures, Warhol a repris sa carrière et a fondé Entretien magazine en 1969, son point de vue sur le magazine des célébrités. Il est devenu un incontournable sur les scènes sociales de la mode et de la jet-set et était célèbre pour ses observations culturelles lapidaires telles que : « À l'avenir, tout le monde sera célèbre pendant 15 minutes. » Pendant ce temps, il a continué à produire des sérigraphies à succès commercial de personnages de divertissement et politiques.

Dans les années 1980, après une période de relative tranquillité dans sa carrière, il revient sur la scène de l'art contemporain en tant que mentor et ami d'une nouvelle génération d'artistes, dont Keith Haring et Jean-Michel Basquiat. Avec l'essor de l'art postmoderne, il est devenu un modèle archétypal par de nombreux jeunes artistes. Le 22 février 1987, il décède à l'hôpital d'une crise cardiaque peu après une opération de la vésicule biliaire. En 1994, le musée Andy Warhol a ouvert ses portes à Pittsburgh.


Andy Warhol (1928-1987)

Andy Warhol © Warhol était un peintre, cinéaste et auteur américain, et une figure de proue du mouvement Pop Art.

Andrew Warhola est né à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Ses parents avaient émigré aux États-Unis de Ruthénie, une région maintenant en République slovaque.

Entre 1945 et 1949 Warhol a étudié au Carnegie Institute of Technology. En 1949, il s'installe à New York et change son nom en Warhol. Il a travaillé comme artiste commercial pour des magazines et a également conçu des publicités et des vitrines.

Au début des années 1960, il a commencé à expérimenter des reproductions basées sur des publicités, des titres de journaux et d'autres images produites en série de la culture populaire américaine telles que les boîtes de soupe Campbell et les bouteilles de Coca Cola. En 1962, il commence sa série de portraits de Marilyn Monroe. D'autres sujets ayant reçu un traitement similaire comprenaient Jackie Kennedy et Elvis Presley. La même année, il participe à l'exposition New Realists à New York, qui est la première grande enquête sur le Pop Art.

En 1963, Warhol commence à faire des films expérimentaux. Son atelier, connu sous le nom de Factory, est devenu un point de rencontre pour les jeunes artistes, comédiens, musiciens et passionnés. L'une d'entre elles, Valérie Solanas, lui a tiré dessus et l'a grièvement blessé en 1968.

Warhol était maintenant établi comme un artiste de renommée internationale et tout au long des années 1970 et 1980, il a exposé son travail dans le monde entier.

Le 22 février 1987, Warhol est décédé subitement dans un hôpital de New York à la suite d'une opération de la vésicule biliaire.


Petite enfance et éducation

Andy Warhol est né le 6 août 1928 à Pittsburgh, en Pennsylvanie, et y a grandi avec ses frères aînés, Paul et John, et ses parents, Andrej et Julia Warhola, tous deux émigrés de Tchécoslovaquie (maintenant appelée Slovaquie). . Dévots catholiques byzantins, la famille assistait régulièrement à la messe et observait son héritage d'Europe de l'Est.

Même en tant que jeune garçon, Warhol aimait dessiner, colorier et couper et coller des images. Sa mère, qui était aussi artiste, l'encourageait en lui offrant une tablette de chocolat à chaque fois qu'il terminait une page de son cahier de coloriage.

L'école primaire a été traumatisante pour Warhol, surtout lorsqu'il a contracté la chorée de Sydenham, également connue sous le nom de danse de Saint-Guy, une maladie qui attaque le système nerveux et fait trembler la victime de manière incontrôlable. Warhol a manqué beaucoup d'école pendant plusieurs mois de repos au lit. De plus, de grandes taches roses sur la peau de Warhol, également dues à la maladie, n'aidaient pas son estime de soi ou son acceptation par les autres étudiants. Cela a conduit à des surnoms tels que "Spot" et "Andy the Red-Nosed Warhola" et à un intérêt de longue date pour les vêtements, les perruques, les cosmétiques et, plus tard, la chirurgie plastique en réponse à ce qu'il percevait comme ses défauts.

Au lycée, Warhol a suivi des cours d'art là-bas et au Carnegie Institute (aujourd'hui le Carnegie Museum of Art). Il était en quelque sorte un paria parce qu'il était calme, qu'on pouvait toujours le trouver avec un carnet de croquis dans les mains et qu'il avait la peau d'une pâleur choquante et les cheveux blond-blanc. Warhol aimait aussi aller au cinéma et a commencé une collection de souvenirs de célébrités, en particulier des photos dédicacées. Un certain nombre de ces images sont apparues dans les œuvres d'art ultérieures de Warhol.

Warhol a obtenu son diplôme d'études secondaires, puis est allé au Carnegie Institute of Technology (maintenant l'Université Carnegie Mellon) en 1945, obtenant son diplôme en 1949 avec une majeure en design pictural.


Andy Warhol - Biographie et héritage

Andy était le troisième enfant né de parents immigrés tchécoslovaques, Ondrej et Ulja (Julia) Warhola, dans un quartier ouvrier de Pittsburgh. Il avait deux frères aînés, John et Paul. Enfant, Andy était intelligent et créatif. Sa mère, elle-même artiste occasionnelle, a encouragé ses envies artistiques en lui offrant son premier appareil photo à l'âge de neuf ans. Warhol était connu pour souffrir d'un trouble nerveux qui le retenait fréquemment à la maison et, pendant ces longues périodes, il écoutait la radio et collectionnait des photos de stars de cinéma autour de son lit. C'est cette exposition aux événements actuels à un jeune âge qui, a-t-il dit plus tard, a façonné son obsession pour la culture pop et les célébrités. Quand il avait 14 ans, son père est décédé, laissant l'argent de la famille spécifiquement utilisé pour l'enseignement supérieur de l'un des garçons. Il a été décidé par la famille qu'Andy bénéficierait le plus d'une éducation universitaire.

Formation précoce

Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires à l'âge de 16 ans en 1945, Warhol a fréquenté le Carnegie Institute of Technology (aujourd'hui Carnegie Mellon University), où il a reçu une formation formelle en design pictural. Peu de temps après avoir obtenu son diplôme, en 1949, il s'installe à New York, où il travaille comme illustrateur commercial. Son premier projet était pour Charme magazine pour un article intitulé « Le succès est un travail à New York ». Tout au long des années 1950, Warhol a poursuivi sa brillante carrière dans l'illustration commerciale, travaillant pour plusieurs magazines bien connus, tels que Vogue, Bazar de Harper et Le new yorker. Il a également produit des publicités et des vitrines pour des détaillants locaux de New York. Son travail avec I. Miller & Sons, pour lequel ses publicités fantaisistes en lignes buvardes ont été particulièrement remarquées, lui a valu une certaine notoriété locale, remportant même plusieurs prix du Art Director's Club et de l'American Institute of Graphic Arts.

Au début des années 1950, Andy a raccourci son nom de Warhola à Warhol et a décidé de se lancer seul en tant qu'artiste sérieux. Son expérience et son expertise dans l'art commercial, combinées à son immersion dans la culture populaire américaine, ont influencé son travail le plus notable. En 1952, il expose Quinze dessins d'après les écrits de Truman Capote dans sa première exposition individuelle à la Hugo Gallery de New York. Tout en exposant son travail dans plusieurs lieux de la ville de New York, il a notamment exposé au Museum of Modern Art, où il a participé à sa première exposition de groupe en 1956. Warhol a remarqué les nouveaux artistes émergents, admirant beaucoup le travail de Robert Rauschenberg et Jasper Johns, qui l'a inspiré à élargir sa propre expérimentation artistique.

En 1960, Warhol a commencé à utiliser des publicités et des bandes dessinées dans ses peintures. Ces œuvres, exemples du premier pop art, étaient caractérisées par des styles plus expressifs et picturaux qui comprenaient des coups de pinceau clairement reconnaissables, et étaient vaguement influencées par l'expressionnisme abstrait. Cependant, des travaux ultérieurs, tels son Boîtes Brillo (1964), marquerait une rébellion directe contre l'expressionnisme abstrait, en supprimant presque complètement toute trace de la main de l'artiste.

Période de maturité

En septembre 1960, après avoir emménagé dans une maison de ville au 1342 Lexington Avenue, dans l'Upper East Side de Manhattan, il entame sa période la plus prolifique. De ne pas avoir d'espace de studio dédié dans son appartement précédent, où il vivait avec sa mère, il avait maintenant beaucoup d'espace pour travailler. En 1962, il a offert 150 $ par mois au ministère de l'Immobilier pour louer une caserne de pompiers désuète à proximité sur la 87 e rue Est. Il a obtenu la permission et a utilisé cet espace en conjonction avec son espace de Lexington Avenue jusqu'en 1964.

Poursuivant le thème des publicités et des bandes dessinées, ses peintures du début des années 1960 étaient principalement basées sur des images illustrées issues de la presse écrite et de la conception graphique. Pour créer ses toiles graphiques à grande échelle, Warhol a utilisé un projecteur opaque pour agrandir les images sur une grande toile au mur. Puis, travaillant à main levée, il traçait l'image avec de la peinture directement sur la toile sans trace de crayon en dessous. En conséquence, les œuvres de Warhol du début de 1961 sont généralement plus picturales.

À la fin de 1961, Warhol a commencé son Boîte de soupe Campbell's peintures. La série a utilisé de nombreuses techniques différentes, mais la plupart ont été créées en projetant des images sources sur une toile, en les traçant avec un crayon, puis en appliquant de la peinture. De cette façon Warhol a supprimé la plupart des signes de la main de l'artiste.

En 1962 Warhol a commencé à explorer la sérigraphie. Ce processus de pochoir impliquait de transférer une image sur un écran poreux, puis d'appliquer de la peinture ou de l'encre avec une raclette en caoutchouc. Cela a marqué un autre moyen de peindre tout en enlevant les traces de sa main comme les procédés au pochoir qu'il avait utilisés pour créer le Boîte de soupe Campbell's images, cela lui a également permis de répéter le motif plusieurs fois sur la même image, produisant une image en série suggérant une production de masse. Souvent, il déposait d'abord une couche de couleurs qui compléterait l'image au pochoir après son application.

Ses premières peintures sérigraphiées étaient basées sur le recto et le verso de billets d'un dollar, et il a ensuite créé plusieurs séries d'images de divers biens de consommation et articles commerciaux en utilisant cette méthode. Il a représenté des étiquettes d'expédition et de manutention, des bouteilles de Coca-Cola, des étiquettes de canettes de café, des étiquettes de boîtes à savon Brillo, des couvertures d'allumettes et des voitures. A partir de l'automne 1962, il se lance également dans la réalisation d'œuvres photo-sérigraphiques, qui consistent à transférer une image photographique sur des sérigraphies poreuses. Son premier était Base-ball (1962), et ceux qui ont suivi ont souvent utilisé des images banales ou choquantes dérivées de photographies de journaux à sensation d'accidents de voiture et d'émeutes pour les droits civiques, d'argent et de produits ménagers de consommation.

En 1964, Warhol a déménagé au 231 East 47th Street, l'appelant "The Factory". Ayant obtenu un succès modéré en tant qu'artiste à ce stade, il a pu employer plusieurs assistants pour l'aider à exécuter son travail. Cela marqua un tournant dans sa carrière. Maintenant, avec l'aide de ses assistants, il pouvait retirer sa main de la toile de manière plus décisive et créer des images répétitives et produites en série qui sembleraient vides de sens et soulèveraient la question : « Qu'est-ce qui fait l'art, l'art ? » C'était une idée introduite pour la première fois par Marcel Duchamp, que Warhol admirait.

Warhol a toujours été fasciné par Hollywood, comme en témoigne sa série d'images emblématiques de célébrités telles que Marilyn Monroe et Elizabeth Taylor. Il a également étendu son médium à des installations, notamment à la Stable Gallery de New York en 1964, reproduisant les boîtes Brillo dans leur taille réelle, puis sérigraphiant leurs conceptions d'étiquettes sur des blocs en contreplaqué.

Désireux de poursuivre son exploration de différents médiums, Warhol a commencé à expérimenter le cinéma en 1963. Deux ans plus tard, après un voyage à Paris pour une exposition de son travail, il a annoncé qu'il se retirerait de la peinture pour se consacrer exclusivement au cinéma. Bien qu'il n'ait jamais complètement donné suite à cette intention, il a produit de nombreux films, la plupart mettant en vedette ceux qu'il appelait les Warholstars, un groupe d'amis excentriques et éclectiques qui fréquentaient la Factory et étaient connus pour leur style de vie non conventionnel.

Il a réalisé environ 600 films entre 1963 et 1976, d'une durée allant de quelques minutes à 24 heures. Il a également développé un projet appelé L'explosion du plastique inévitable, ou EPI, en 1967. L'EPI était une production multimédia combinant le groupe de rock The Velvet Underground avec des projections de film, de lumière et de danse, culminant dans une expérience sensorielle de l'art de la performance. Warhol publiait également lui-même des livres d'artistes depuis les années 1950, mais son premier livre produit en série, Indice d'Andy Warhol, a été publié en 1967. Il a ensuite publié plusieurs autres livres et a fondé Entretien Magazine avec son ami Gérard Malanga en 1969. Le magazine est dédié aux célébrités et est toujours en production aujourd'hui.

Après un attentat contre sa vie en 1968, par une connaissance et féministe radicale, Valérie Solanas, il décide de prendre ses distances avec son entourage peu conventionnel. Cela a marqué la fin de la scène Factory des années 1960. Warhol a ensuite recherché la compagnie de la haute société new-yorkaise et, pendant la majeure partie des années 1970, son travail a consisté en des portraits commandés dérivés de photographies Polaroid imprimées. L'exception la plus notable à cela est son célèbre Mao série, qui a été faite comme un commentaire sur la visite du président Richard Nixon en Chine. Manquant du glamour et de l'attrait commercial de ses premiers portraits, les critiques considéraient Warhol comme une prostituée de son talent artistique et considéraient cette dernière période comme une période de déclin. Cependant, Warhol considérait le succès financier comme un objectif important. À ce stade, il avait réussi le passage d'artiste commercial à artiste d'affaires.

Les années tardives et la mort

À la fin des années 1970 et dans les années 1980, Warhol fait un retour à la peinture et produit des œuvres qui frisent souvent l'abstraction. Le sien Peinture d'oxydation Ces séries, réalisées en urinant sur une toile de peinture cuivrée, faisaient écho à l'immédiateté des expressionnistes abstraits et à la crudité des peintures au goutte à goutte de Jackson Pollock. Dans les années 1980, Warhol avait retrouvé une grande partie de sa notoriété critique, en partie grâce à sa collaboration avec Jean-Michel Basquiat et Francesco Clemente, deux artistes beaucoup plus jeunes et plus avant-gardistes. Et, dans les dernières années de la vie de Warhol, il s'est tourné vers des sujets religieux sa version de Léonard de Vinci Dernière Cène est particulièrement réputé. Dans ces œuvres, Warhol a mêlé le sacré et l'irrévérencieux en juxtaposant des logos de marques agrandis à des images du Christ et de ses apôtres.

Après avoir subi des complications postopératoires d'une procédure de routine de la vésicule biliaire, Warhol est décédé le 22 février 1987 à l'âge de 58 ans. Il a été enterré dans sa ville natale de Pittsburgh. Son service commémoratif a eu lieu dans la cathédrale Saint-Patrick de New York et a réuni plus de 2 000 personnes.


Andy Warhol est né - HISTOIRE

Trier les faits de la fiction dans l'histoire familiale d'Andy Warhol

Aujourd'hui marque le 30e anniversaire de la mort d'Andy Warhol.

Au cours de sa vie, Andy était connu pour brouiller les frontières entre les faits et la fiction. Il a souvent faussement indiqué que son lieu de naissance était Philadelphie ou McKeesport, en Pennsylvanie, au lieu de sa ville natale de Pittsburgh. Il est même allé jusqu'à ce qu'Alan Midgette, un acteur dans certains films de Warhol, se fasse passer pour lui pour une série de conférences universitaires en 1967. Aujourd'hui, les érudits de Warhol sont confrontés aux mêmes défis que de nombreux généalogistes de trier les preuves pour déterminer quels faits prétendus sont vrais. et lesquels sont des mythes.

Extrait de l'article détaillant l'histoire d'Andy Warhol avec Pittsburgh publié dans le Presse de Pittsburgh le 4 juin 1968

Dernièrement, j'ai fait des recherches sur ce qu'il faut pour devenir un généalogiste certifié. L'une des compétences que vous devez démontrer est la capacité de déterminer, face à des preuves contradictoires, ce qui est le plus susceptible d'être vrai. En raison de l'habitude de Warhol de déformer la vérité, je pense beaucoup aux preuves contradictoires dans mon travail aux archives du musée Andy Warhol. Récemment, je suis tombé sur des preuves plus contradictoires dans notre collection d'une source moins probable, la mère d'Andy.

Tout a commencé lorsque mes collègues du Warhol Museum ont réalisé qu'il serait utile d'avoir une liste des frères et sœurs de la mère d'Andy, Julia Warhola, pour aider à identifier les personnes dans les lettres de famille et les photos de la collection. Comme mon arrière-grand-père, Andy était le fils d'immigrants de Slovaquie (en particulier, ils appartenaient au groupe ethnique Rusyn principalement dans la région orientale). À ce titre, je savais que les registres paroissiaux slovaques étaient numérisés et partiellement indexés sur Family Search. Je pensais qu'il serait relativement simple de taper les noms des parents de Julia et de dresser une liste de leurs enfants, à la place, j'ai trouvé quelque chose de plus intéressant. Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, voici quelques informations générales sur l'ascendance d'Andy.

Noter: Depuis la publication de cet article, bon nombre de ces registres paroissiaux de Miková ont été restreints conformément aux lois slovaques, car ils contiennent des documents datant de moins de 100 ans. En tant que tel, bon nombre des liens ci-dessous sont rompus.

La mère d'Andy Warhol

Andy Warhol est né Andrew Warhola à Pittsburgh, dans le comté d'Allegheny, en Pennsylvanie, le 6 août 1928. Il était le fils d'András (Andrew) et de Julia (Zavacky) Warhola.

De nombreuses sources bien connues indiquent que l'anniversaire de Julia est le 17 novembre 1892, y compris plusieurs livres publiés, Wikipedia et même sa pierre tombale.

Les parents de Julia étaient András et Justina (Mročko) Zavacky. Ils se sont mariés dans la ville de Miková, dans le nord-est de la Slovaquie, le 30 juin 1876 (entrée 6). Les registres paroissiaux de Miková sont numérisés, partiellement indexés et disponibles gratuitement via FamilySearch.

Tout d'abord, j'ai recherché dans la collection en utilisant les noms de ses parents (en laissant de côté le nom de famille de Justina en raison des variations orthographiques) et en limitant la recherche aux actes de naissance à Mikova.

Cela a renvoyé plusieurs résultats, mais certains des enregistrements étaient des doublons, il y avait donc dix enregistrements uniques des enfants d'András et Justina Zavacky (dans la plupart des enregistrements, le nom de famille était orthographié Zavaczki). Voici un résumé des enregistrements :

    (entrée 12) (entrée 25) (entrée 7) (entrée 6) (entrée 5) (la naissance d'Andras a été enregistrée deux fois dans les livres de l'église de Mikova) (entrée 34) (entrée 36) (naissance et baptême de Juliana ont été enregistrés deux fois dans les livres de l'église de Mikova) (entrée 11 & 12) (entrée 6) (entrée 13) (entrée 14) (entrée 2)

Après 1901, les livres paroissiaux ne sont plus indexés, mais en parcourant les pages, j'ai trouvé deux filles supplémentaires d'András et Justina :

Dans cette recherche initiale, il y avait une entrée pour une fille nommée Juliana Zavaczki qui est née le 20 novembre 1891 et baptisée deux jours plus tard, le 22 novembre. Ce record ne correspondait pas à l'anniversaire présumé de la mère d'Andy, le 17 novembre 1892, mais la date et le mois ne sont pas trop éloignés.

Inscription de Juliana Zavaczki dans les registres paroissiaux de Mikova. (Cliquez pour agrandir)

Je suis convaincu qu'il s'agit de l'acte de naissance exact de Julia Warhola et qu'elle est née en 1891. C'est parce que j'ai la chance de travailler dans les archives du musée Andy Warhol où je numérise de nombreux objets trouvés dans le musée&# collection 8217s. Je me souviens qu'il y a quelque temps, j'ai scanné des copies des actes de naissance et de mariage de Julia dans le cadre de l'un des actes d'Andy Warhol. Capsules temporelles. J'ai regardé les images et j'ai trouvé que la copie certifiée conforme de l'acte de naissance de Julia qui lui a été envoyée en 1953 correspondait exactement à ce qui est dans les registres paroissiaux.

Acte de naissance (Julia Warhola), 1953
TC522.118.6. Collection du Musée Andy Warhol. Image reproduite avec l'aimable autorisation du musée Andy Warhol.

En 1953, Julia avait déménagé à New York pour vivre avec son fils alors qu'il commençait sa carrière en tant qu'illustrateur et artiste publicitaire prometteur. Elle a vécu avec Andy à New York pendant la majeure partie du reste de sa vie, jusqu'à ce qu'elle tombe malade et retourne à Pittsburgh avant sa mort en 1972. Il serait logique qu'une copie certifiée conforme de son acte de naissance soit en la possession d'Andy et finir par finir dans l'un de ses Capsules temporelles. En termes de preuves généalogiques, cela semble être une preuve solide que Julia est en fait née le 20 novembre 1891. Mais pourquoi tant de sources se trompent-elles encore sur sa date de naissance ?

Origines possibles de la mauvaise date de naissance

Pour déterminer d'où provenait la confusion concernant la date de naissance de Julia, j'ai recherché d'autres documents généalogiques pour voir si son âge correspond à sa naissance en novembre 1891.
Le prochain acte d'état civil après sa naissance est l'acte de mariage pour elle et András, qui est également contenu dans l'un des actes d'Andy’s Capsules temporelles.

Certificat de mariage (Andrej et Julia Warhola), 1941
TC522.118.7. Collection du Musée Andy Warhol. Image reproduite avec l'aimable autorisation du musée Andy Warhol.

De cet enregistrement, on apprend qu'elle épousa András Varchola le 24 mai 1909 à Miková à l'âge de 17 ans. En faisant le calcul, si elle était née le 20 novembre 1891, elle aurait eu 17 ans six mois quatre jours au moment de son mariage. Si elle était née en 1892, le dossier aurait indiqué qu'elle avait 16 ans (je trouve que cette calculatrice d'âge est utile pour vérifier les âges à une date spécifique).

En remarque, l'entrée originale dans les registres de l'église peut être consultée ici (entrée 3) avec des variations orthographiques dans les prénoms et les noms de famille. Les différences drastiques dans les noms sont probablement le résultat de la magyarisation qui s'est produite dans l'empire austro-hongrois après les lois pour forcer l'assimilation dans la culture hongroise en 1907.

Le prochain enregistrement que j'ai trouvé qui donne l'âge de Julia est la liste des passagers montrant son arrivée en Amérique. Elle était la première entrée sur la page, et son prénom était orthographié “Ula,” une version abrégée de”Ulya,” qui était une variante slovaque courante du nom Julia. Elle est arrivée à bord du S.S. celtique le 11 juin 1921. Son âge était de 29 ans, et elle vivait avec son frère “Nurks” Zavacky à Miková et allait vivre avec son mari, András Varhola au 2425 Forbes Avenue à Pittsburgh, Pennsylvanie. Encore une fois, avoir 29 ans le 11 juin 1921 est cohérent avec la naissance de Julia en novembre 1891.

Fait intéressant, il semble qu'elle ait voyagé avec une autre femme de Mikova, Ilona Kalinak, et son fils, Jan Kalinak. Le mari d'Ilona, ​​Stefan, vivait à côté d'András Warhola au 2430 Forbes Ave.

Liste des passagers montrant l'arrivée de Julia Warhola le 15 juin 1921 (Cliquez pour agrandir)

Le prochain enregistrement qui indique son âge est le recensement fédéral de 1930, qui montre qu'en 1930 Julia et András (Andrew) vivaient au 55 Beelen Street à Pittsburgh, en Pennsylvanie. L'âge de Julia était de 37 ans. Fait intéressant, le recensement a été effectué le 9 avril 1930 et Julia avait 38 ans à cette date. C'est peut-être l'un des documents qui amènent les gens à croire qu'elle est née en 1892, mais les erreurs d'âge, en particulier aussi petites qu'un an, sont courantes dans les dossiers du recensement fédéral. L'exactitude de ces données dépend également de la personne qui a transmis l'information au recenseur.

La famille Warhola dans le recensement fédéral de 1930 (Cliquez pour agrandir)

La famille Warhola dans le recensement fédéral de 1940 (Cliquez pour agrandir)

Dix ans plus tard, lors du recensement fédéral de 1940, la famille Warhola est répertoriée à leur domicile au 3252 Dawson Street à Pittsburgh. L'âge de Julia était de 48 ans et, depuis le recensement du 12 avril 1940, il est cohérent avec sa naissance en 1891. Il est également important de noter que le petit “x” dans un cercle à côté au nom de Julia indique qu'elle était celle qui a donné des informations au recenseur, cela rend les informations légèrement plus fiables que l'enregistrement de 1930 puisque nous savons qu'elles proviennent de Julia elle-même.

Les enregistrements de décès en Pennsylvanie après 1963 sont limités à la famille et aux représentants légaux du défunt, nous ne pouvons donc pas voir quelle date de naissance est enregistrée sur le certificat de décès de Julia. Cependant, quiconque a fait de nombreuses recherches généalogiques sait que même les dates de naissance inscrites sur les certificats de décès sont limitées par les connaissances de l'informateur et peuvent être inexactes en raison d'oublis. Il est possible que sa date de naissance pour sa pierre tombale ait été tirée de son acte de décès et parce que les pierres tombales sont des documents généalogiques accessibles au public, elles sont souvent utilisées comme sources pour les dates de décès.

Éclaircir plus de mythes sur la famille Warhola

Alors que je faisais des recherches sur la famille de Julia, j'ai trouvé plusieurs autres divergences entre ce qui était écrit sur la famille d'Andy et ce que le dossier généalogique montrait.

Premièrement, non seulement la date de naissance de Julia est erronée sur sa pierre tombale, mais la date de naissance de son mari est également incorrecte. En cherchant dans les registres paroissiaux de Miková, j'ai trouvé que la date de naissance d'András est en fait le 7 décembre 1886, et non le 28 novembre 1886 comme indiqué sur son acte de décès et sa pierre tombale.

Acte de naissance d'Andras Warhola (Cliquez pour agrandir)

De plus, un biographe d'Andy Warhol écrit sur le premier enfant d'András et Julia, une fille, nommée Justina, née en 1913 et décédée à l'âge de six semaines. Leur premier enfant était une fille, mais son nom était Maria, et elle est née le 2 novembre 1912, et elle est décédée un mois plus tard, le 4 décembre 1912. Malheureusement, elle est décédée peu de temps avant l'arrivée de son père András à Pittsburgh en 1912. C'est il n'a probablement même jamais rencontré sa fille, étant donné le temps qu'il a fallu pour voyager de Miková à Pittsburgh.

Actes de naissance et de décès de Maria Warhola en 1912 (Cliquez pour agrandir)

L'importance d'évaluer les sources

Plusieurs fois, les généalogistes (moi y compris) sont ravis de trouver une pierre tombale avec des dates exactes en travaillant dans des endroits où les dossiers vitaux peuvent faire défaut. Si cette date est suffisamment proche pour correspondre à d'autres enregistrements, comme la date de naissance de Julia, nous enregistrons les informations et les acceptons à moins que des preuves contradictoires supplémentaires ne soient trouvées.

Cette recherche sur Julia met en évidence deux manières d'évaluer une source pour déterminer son exactitude.

Tout d'abord, pensez à la source dans le contexte et l'époque où elle a été créée. Par exemple, le certificat de décès et la pierre tombale de Julia ont été fabriqués plus de 80 ans après sa naissance et à des milliers de kilomètres de Miková. Alors que les dates de naissance dérivées des actes de décès peuvent être une bonne référence ou un bon point de départ, comme nous pouvons le voir dans cet exemple, il peut y avoir des défauts. En règle générale, la source la plus proche de l'événement a tendance à être plus précise.

Deuxièmement, réfléchissez à qui donne les informations pour créer l'enregistrement. Évidemment, Julia n'a pas pu fournir sa date de naissance pour son acte de décès, mais nous savons que c'est elle qui a parlé à l'agent recenseur en 1940, qui a mis sa naissance en 1891 et non en 1892.

La pierre tombale de Julia et les nombreuses publications sur la famille d'Andy Warhol contenant des informations incorrectes sont d'excellents exemples de la raison pour laquelle il est important d'évaluer continuellement les sources pour leur fiabilité et pourquoi il est rentable de rassembler autant de preuves que possible. Cela prouve que le travail d'un généalogiste n'est jamais terminé, même 30 ans après sa mort, nous sommes toujours en train de percer les mystères d'Andy Warhol.


Clause de non-responsabilité

L'inscription ou l'utilisation de ce site constitue l'acceptation de notre accord d'utilisation, de notre politique de confidentialité et de notre déclaration sur les cookies, ainsi que de vos droits de confidentialité en Californie (accord d'utilisation mis à jour le 1/1/21. Politique de confidentialité et déclaration sur les cookies mis à jour le 1/1/2021).

© 2021 Advance Local Media LLC. Tous droits réservés (À propos de nous).
Le matériel de ce site ne peut être reproduit, distribué, transmis, mis en cache ou utilisé d'une autre manière, sauf avec l'autorisation écrite préalable d'Advance Local.

Les règles de la communauté s'appliquent à tout le contenu que vous téléchargez ou soumettez d'une autre manière sur ce site.


L'usine d'Andy Warhol

Comme détaillé dans Pop par Tony Sherman, en 1963, Andy Warhol a déplacé sa base d'opérations d'une caserne de pompiers abandonnée au cinquième étage du 231 East 47th Street à Midtown Manhattan. L'ancienne fabrique de chapeaux caverneux serait transformée en pays des merveilles de Warhol - une citadelle pour la fabrication d'art et un aimant pour les étrangers, les célébrités, les toxicomanes et les drag queens.

Après s'être émerveillé de l'appartement « argenté » de son ami, coiffeur et magicien autoproclamé Billy Linich, Warhol l'a engagé pour donner à son nouveau studio le même traitement. Couvrant chaque surface de peinture argentée et de papier d'aluminium, Linich a transformé l'espace en un palais d'art brillant qui évoquait à la fois l'avenir de l'ère spatiale et la nostalgie d'Hollywood. "C'était le moment idéal pour l'argent", a écrit Warhol. "L'argent était l'avenir. C'était l'espace [. ] Et le ruban était aussi le passé - le Silver Screen [. ] Et peut-être plus que toute autre chose, l'argent était le narcissisme - les miroirs étaient soutenus par de l'argent. "

Le nouveau studio de Warhol, la Factory, porte bien son nom. Avec l'aide d'une assistance embauchée et de supports, l'artiste a produit ses peintures sérigraphiées sur une chaîne de montage virtuelle un peu comme les produits fabriqués en série que beaucoup d'entre eux représentaient – ​​une ironie qui n'a pas échappé à Warhol.

L'usine d'origine a duré jusqu'en 1967, date à laquelle le bâtiment a été vendu pour faire place à un complexe d'appartements. Ces quatre années ont été parmi les plus productives de la carrière de Warhol, au cours desquelles l'artiste a expérimenté la sculpture et le cinéma, faisant passer le pop art d'un mouvement artistique à une philosophie et un style de vie personnels.


There&rsquos no doubt that Andy Warhol&rsquos art showcased food, especially processed foods, but his relationship with food extended beyond his commentary on consumerism and mass-produced products. Warhol, born Andrew Warhola to working class immigrant parents, grew up in Pittsburg, Pennsylvania during the Depression. His childhood not only shaped his interest in art, but also left an impact on how he viewed food. In his 1975 book, &ldquoThe Philosophy of Andy Warhol,&rdquo he comments on food, &ldquohis &ldquogreat extravagance.&rdquo He wrote, &ldquoI really spoil myself, but then I try to compensate by scrupulously saving all of my food leftovers and bringing them into the office or leaving them in the street and recycling them there. My conscience won&rsquot let me throw anything out, even when I don&rsquot want it for myself&hellip.the leftovers usually turn out to be meat because I&rsquoll buy a huge piece of meat, cook it up for dinner, and then right before it&rsquos done I&rsquoll break down and have what I wanted for dinner in the first place&mdashbread and jam. I&rsquom only kidding myself when I go through the motions of cooking protein: all I ever really want is sugar.&rdquo

The most popular example of sugar Warhol depicted in his art was Coca-Cola. To Warhol, it was amazing that &ldquoAmerica started the tradition where the richest consumers buy essentially the same things as the poorest. You can be watching TV and see Coca-Cola, and you know that the President drinks Coke, Liz Taylor drinks Coke, and just think, you can drink Coke, too.&rdquo

Andy Warhol didn&rsquot immediately gain international fame for his paintings of soda bottles when he moved to New York in 1949. He started his career as a commercial artist, which is when he developed his characteristic blotted line technique. From the beginning he had hopes of breaking into the fine arts, although the first works he submitted to a gallery were rejected on the basis that they were &ldquotoo openly gay.&rdquo While not a gallery, Serendipity, an ice cream parlor and a Manhattan staple, offered to hang his paintings on its walls in hopes that they would sell. They did sell and Warhol was soon hosting &ldquoparties&rdquo at &ldquohis table&rdquo he would create the blotted outline and his friends would color in the prints of butterflies and flowers while everyone enjoyed some frozen sweets.

The renowned interior designer Suzzie Frankfurt supposedly saw Warhol&rsquos work at Serendipity and after meeting Warhol for lunch the two decided to collaborate on a humorous cookbook, making fun of the strict French cookbooks popular in the 1950s. &ldquoWild Raspberries&rdquo was published in 1959 and included recipes for Dorothy Killgallen&rsquos Gateau of Marzipan, a cake inspired by a journalist and game show panelist, and Baked Hawaii, which was made up of lemon ice cream and green meringue.

This wasn&rsquot Warhol&rsquos first published book. In 1953, he collaborated with Ralph T. Ward (&ldquoCorkie&rdquo) on &ldquoLove is a Pink Cake,&rdquo a satirical collection of poems about history&rsquos famous, often tragically unhappy, couples. Corkie and Warhol has a creative friendship, but many believe that they were also had a romantic one. Warhol was very open about his sexuality at a time when homosexuality was criminalized in New York, and while it dictated a lot of his art, it wasn&rsquot a constant theme.

Campbell&rsquos Soup cans, on the other hand, were a theme that Warhol played with quite a bit. Warhol was obsessed with mechanization and the ability to repeat and reproduce images again and again. Warhol took a product that he throughly enjoyed as a child and successfully turned it into fine art. Similarly, Warhol liked the concept of accessible food and had a deep appreciation for automats, the vending-machine fast food restaurants beloved in the 50s and 60s, and the classic lunch counter establishment like Schrafft&rsquos, which he made a commercial for in 1969. Warhol&rsquos appreciation of this solitary and effective style of eating led him to the beginning stages of opening up his own chain, called ANDY-MATS: &ldquo&lsquoThe Restaurant for the Lonely Person.&rsquo You get your food and then you take your tray into a booth and watch television.&rdquo The menu was to included shepard&rsquos pie, key lime pie, and a &ldquosignature &lsquonursery cocktail&rsquo of milk on the rocks.&rdquo

Warhol&rsquos personal and artistic connection with food is as fun as it is fascinating, and shows the complexity of him and his story. He is remembered as a revolutionary leader of the Pop Art movement, a gay icon, and someone who helped define what fine art was in the modern era.


Andy Warhol And His Artistic Influence

American Pop artist Andy Warhol was one of the most significant and prolific figures of his time, his works exploring the connection between celebrity culture and artistic expression. Warhol had already cemented his place in the art community early in his career, and bequeathed an international audience with an eccentric collection of some of history’s most vibrant works upon his untimely death in 1987. We take a closer look at the mysterious man behind some of the world’s most iconic works of art.

Andy Warhol was born to Slovakian parents in 1928 in Pittsburgh, Pennsylvania. When he was eight years old, he contracted Chorea (a neurological disease), which confined him to bed. To keep him entertained during his recovery, his mother gave him drawing lessons. Warhol developed a love for the medium, and he continued to draw in his spare time upon regaining his health. In 1942, Warhol enrolled at Schenley High School, and after graduating in 1945, he studied Commercial Art at the Carnegie Institute for Technology – now Carnegie Mellon University. He earned a Bachelor of Fine Arts in Pictorial Design in 1949.

Warhol went on to become an illustrator for Charme magazine, which placed him as a leading figure in the 1950s Pop Art movement. His aesthetic was a unique convergence of fine art mediums such as photography and drawing with highly commercialized components revolving around household brand and celebrity names. Garnering international attention for his unique productions, Warhol loved to maintain an element of personal and professional mystery, admitting that he never discussed his background and would invent a new persona every time he was asked.

Warhol’s artworks introduced a fascinating new form of artistic expression. In 1961, he unveiled the concept of Pop Art and showcased a collection of paintings that focused on mass-produced commercial goods. In 1962, he exhibited his iconic paintings of Campbell’s soup cans. He went on to showcase works depicting hamburgers and Coca Cola bottles, alongside portraits of quirky celebrities such as Mick Jagger, Elizabeth Taylor, and Marilyn Monroe. He employed several mediums to create his works, including photography, silk screening, and printmaking. In 1964, Warhol opened his own art studio called ‘The Factory’, where he worked and liaised with society’s elite.

The world was fascinated with Andy Warhol – his look, his aesthetic, and the attitude of his Pop Art movement. However, the attention he garnered wasn’t always positive. On June 3, 1968, radical feminist Valerie Solanas shot Andy Warhol and Mario Amaya – a curator at Warhol’s studio. Amaya suffered only minor injuries, but Warhol was seriously injured and nearly died. Solanas was sentenced to three years in prison under the discipline of the New York Department of Corrections. Warhol was quoted, “Before I was shot, I always thought that I was more half-there than all-there — I always suspected that I was watching TV instead of living life. People sometimes say that the way things happen in movies is unreal, but actually it’s the way things happen in life that’s unreal.”

However, the attack didn’t stop Warhol’s artistic endeavors. He was the first artist to use the Amiga computers introduced in 1984 to digitally generate new art forms. Warhol also tried his hand at sculpting, and even worked in television, hosting Andy Warhol’s TV et Andy Warhol’s Fifteen Minutes on MTV. In his later years, he founded Interview Magazine and wrote several books, including The Philosophy of Andy Warhol.

Warhol died unexpectedly in New York in 1987 following a gallbladder operation, and the Andy Warhol Foundation was founded that same year in accordance with the artist’s will. He wanted his entire estate (with the exception of a few items delegated to family members) to comprise a new foundation dedicated to the “advancement of the visual arts.” The Foundation supports the creation and presentation of contemporary visual art to this day. In 1994, The Andy Warhol Museum opened as one of the four Carnegie Museums of Pittsburgh. The building dates back to 1911, originally used as a distribution center. It was redesigned by architect Richard Gluckman, and today it houses a part of Warhol’s legacy, containing 900 paintings as well as sculptural works, works on paper, and photographs from all stages of the artist’s life and career.

Warhol’s personal life remained a mystery to the public until the day he died, which served as a part of this iconic figure’s allure. His legacy lives on in the art world, history, and pop culture, and his works are some of the highest-grossing in history. His portrait, Eight Elvises, resold for $100 million in 2008, making it one of the most valuable paintings in history. A visual art and cultural pioneer, Warhol will forever be known for his quirky, controversial prints.


Années 1980

By the 1980s Warhol became recognized as a cultural celebrity himself, associating with musical icons from the Beatles and famous models including Marilyn Monroe and Liz Taylor. Much of Warhol&rsquos works from his final decade were commissioned works, as by this point he had a distinctive style and audience of buyers. Beyond his painting and prints, Warhol was also fascinated with moving image since as early as the 1960s. He was often seen with a camera strapped around his neck, seeing photography and video as the next step in the art world. By the 1980s he got the opportunity to star in his own show on MTV, &ldquoAndy Warhol&rsquos 15 Minutes&rdquo, which featured him interacting with a mix of cultural icons including Keith Haring, David Hockney, and Paloma Picasso. In only five episodes Warhol was able to feature 100 guests, mirroring his vast variety of people featured in his artworks. Warhol also created a series of self portraits, the year prior to his death. Prior to this series, Warhol shied away from showing his face head on in his works, but this time around he recognized that his own face was now an icon as well.

&ldquoArt is anything you can get away with&rdquo &ndash Andy Warhol

Andy Warhol was the lead pop artist, his infamous Warhol soup cans, Marilyn Monroe, and Warhol Flowers are some of the most recognized images in the world.


Voir la vidéo: Мировое искусство: Энди УорхолAndy Warhol (Décembre 2021).