Podcasts sur l'histoire

No. 502 'Ulster' Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale

No. 502 'Ulster' Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale

No. 502 Squadron (RAF) pendant la Seconde Guerre mondiale

Aéronefs - Lieux - Groupe et devoir - Livres

L'escadron No.502 "Ulster" formé en tant qu'escadron de la Réserve spéciale en 1925, composé d'un mélange d'équipages réguliers et de réserve. Pendant la première décennie de son existence, l'escadron était une unité de bombardiers lourds, mais en 1937, il se convertit au bombardier léger Hawker Hind et rejoignit l'Auxiliary Air Force.

Le 28 novembre 1938, alors que la guerre semblait de plus en plus probable, le No.502 Squadron fut intégré au Coastal Command et fut rééquipé de l'Avro Anson. Lorsque la guerre a éclaté, l'escadron a été utilisé pour patrouiller dans l'Atlantique au large de l'Irlande, gardant les approches occidentales cruciales de la Grande-Bretagne. Le 30 novembre 1941, l'escadron est devenu la première unité du Coastal Command à réussir une attaque contre un sous-marin avec radar air-sol, coulant le U-206 dans le golfe de Gascogne.

En janvier 1942, l'escadron a officiellement déménagé à East Anglia, bien qu'il ait rapidement opéré à partir de Cornwall. Au cours des deux années suivantes, l'escadron a mené un mélange de patrouilles anti-sous-marines et d'attaques contre la navigation côtière allemande. En septembre 1944, avec le retour des côtes françaises aux mains des Alliés, l'escadre se rend en Écosse pour mener des attaques contre les navires allemands au large des côtes norvégiennes, et y reste jusqu'à la fin de la guerre.

Avion
Janvier 1939-novembre 1940 : Avro Anson I
Octobre 1940-février 1942 : Armstrong Whitworth Whitley V
Février 1942-février 1943 : Armstrong Whitworth Whitley VII
Février 1943 à mars 1945 : Handley Page Halifax GR.Mk II
Mars 1945 à mai 1945 : Handley Page Halifax GR.Mk III et VI

Emplacement
27 janvier 1925-27 janvier 1941 : Aldergrove (au nord-ouest de Belfast)
27 janvier 1941-12 janvier 1942 : Limavady
12-22 février 1942 : Amarrage
22 février 1942-2 mars 1943 : Saint-Eval
2-25 mars 1943 : Holmsley Sud
25 mars 1943-30 juin 1943 : Saint-Eval
30 juin 1943-10 décembre 1943 : Holmsley Sud
10 décembre 1943-11 septembre 1944 : St. Davids
11 septembre 1944-25 mai 1945 : Stornoway

Codes d'escadron: YG, TG, V9

Devoir
1939-1945 : Commandement côtier
En février 1943 : escadron de guerre ASV avec Coastal Command, No. 19 Group
25 mai 1945 : dissolution

Livres

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


No. 502 'Ulster' Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale - Histoire

Air of Authority - Une histoire de l'organisation de la RAF

No 500 - Histoires de l'escadron 520

Les numéros de la série 500 étaient à l'origine attribués aux escadrons de la Réserve spéciale, mais seulement cinq de ces escadrons avaient été formés avant d'être absorbés par l'Auxiliary Air Force. Comme plus d'escadrons étaient requis par l'expansion de la RAF en temps de guerre, les numéros de cette série ont commencé à être formés lorsque les séries 300 et 400 ont été attribuées aux unités étrangères et du Commonwealth.

Non 500 (Comté de Kent) Escadron

Formé en tant qu'escadron de la Réserve spéciale à Manston le 16 mars 1931, il était composé d'un mélange de personnel régulier et de réserve et était affecté au rôle de bombardier de nuit équipé de Virginia. Cependant, l'escadron a été redésigné escadron de bombardiers de jour en décembre 1935, pour lequel il a reçu Harts.

Le 25 mai 1936, l'escadron fut transféré à l'Auxiliary Air Force et en février 1937, Hinds remplaça les Hart, mais le 7 novembre 1938, l'escadron se vit attribuer le nouveau rôle de General Reconnaissance et fut transféré au Coastal Command.

.Equipé d'Anson il a effectué des patrouilles côtières sur la Manche et la Mer du Nord. Les Blenheims sont arrivés en avril 1941, lorsque l'escadron a assumé un rôle plus offensif contre les cibles côtières. Rééquipé de Hudson, il a effectué des patrouilles au-dessus de l'Atlantique et de Clyde depuis l'Écosse, puis s'est à nouveau déplacé vers le sud pour opérer depuis les Cornouailles.

Après l'invasion alliée de l'Afrique du Nord, l'escadron s'est déplacé à Gibraltar et a ensuite opéré à partir de bases nord-africaines. En septembre 1943, un détachement s'installe à Ghisonaccia en Corse, suite au retrait allemand, jusqu'en janvier/février 1944. Les Venturas commencent à remplacer les Hudsons en décembre 1943 mais le 11 juillet 1944, ses appareils sont remis au No 27 Squadron SAAF et à l'escadron dissous.

Cependant, une grande partie de son personnel a été réformé dans un nouveau No 500 à La Senia, où il s'était dissous, le 1er août 1944. Il était désormais équipé de Baltimores qu'il utilisa pour des missions de bombardement de jour avant de passer aux opérations d'interdiction de nuit jusqu'à la fin de la guerre. En septembre 1945, l'escadron est affecté au Kenya, mais à son arrivée, il est dissous et renuméroté le 249e Escadron.

Avec la réactivation de la Royal Auxiliary Air Force, 500 a été réformé le 10 mai 1946 à West Malling en tant qu'escadron de chasse de nuit, son équipement initial de Mosquito NF 30 arrivant en octobre. En juillet 1948, l'escadron s'est converti en Meteor F 3 dans le rôle de chasseur de jour. Les Meteor F 4 furent reçus en juillet 1951 et les F 8 en novembre mais avec toutes les unités volantes de la RauxAF, il fut dissous le 10 mars 1957.

SQ avril 1939 - septembre 1939
MK septembre 1939 - novembre 1942
RAA Mai 1946 - 1950
S7 1950 - 1951

Non 501 (Ville de Bristol) Escadron

Non 501 (Comté de Gloucester) Escadron

Formé en tant qu'escadron de la Réserve spéciale à Filton le 14 juin 1929, il était composé d'un mélange de personnel régulier et de réserve, opérant initialement sous le nom de « City of Bristol », mais celui-ci a été changé en « County of Gloucester » le 1er mai 1930. Fonctionnant dans le rôle de bombardier de jour, il était initialement équipé de DH9A, les remplaçant par des Wapitis en 1930 et des Wallaces en 1933. Le 1er mai 1936, l'escadron fut transféré à l'Auxiliary Air Force et en juillet, il reçut des Harts, remplacés à leur tour par des Hinds en mars 1938.

En décembre 1938, l'escadron commence à se convertir au rôle de chasseur, recevant ses premiers Hurricane en mars 1939. Il assure la couverture chasseur de l'AASF en France à partir de mai 1940, où il acquiert une réputation enviable. Il a servi tout au long de la bataille d'Angleterre et, au début de 1941, a commencé des opérations offensives sur le continent. Converti en Spitfire en avril 1941, l'escadron s'installe en Irlande du Nord en octobre 1942.

De retour dans le sud de l'Angleterre en avril 1943, il se convertit en Tempest juste à temps pour participer à nouveau aux opérations de bombes volantes V1. Il est resté basé dans le sud de l'Angleterre jusqu'à la fin de la guerre et s'est dissous à Hunsdon le 20 avril 1945.

Avec la réactivation de la Royal Auxiliary Air Force, le 501 fut réformé le 10 mai 1946 à Filton en escadron de chasse de jour, son équipement initial de Spitfire LF 16 arrivant en novembre. Les vampires ont commencé à arriver en novembre 1948, les derniers Spitfire étant partis en janvier 1949. Les FB 5 ont remplacé les F 1 à partir de mars 1951 et les ont exploités jusqu'à ce que, avec toutes les unités volantes de la RauxAF, ils soient dissous le 10 mars 1957. Certains Les FB 9 ont été reçus en février 1955 mais ils avaient été retirés avant le démantèlement. Il a été reformé en tant que RAuxAF dans le rôle de soutien aux opérations à Brize Norton en 2001, absorbant le No 2624 Squadron RAuxAF Regiment.

Spitfire du No 501 Squadron à Kenley

Non 502 (Ulster) Escadron

Formé en tant qu'escadron de la Réserve spéciale à Aldergrove le 15 mai 1925, il était composé d'un mélange de personnel régulier et de réserve. Opérant dans le rôle de bombardier lourd, il a été initialement équipé de Vimys à partir de juin, puis rééquipé d'Hyderabads en juillet 1928. Virginias est arrivé en décembre 1931, mais en octobre 1935, l'escadron a été transféré au rôle de bombardier de jour pour lequel il a reçu Wallaces, Hinds arrivant en avril 1937. Peu de temps après, en juillet, il est transféré à l'AuxAF, la Réserve spéciale étant dissoute.

Un autre changement de rôle a eu lieu le 28 novembre 1938 lorsqu'il a été transféré au contrôle du Coastal Command, initialement encore équipé de Hinds. Ansons est arrivé en janvier 1939, qu'il a piloté lors de patrouilles côtières autour de la côte d'Ulster et au-dessus de la mer d'Irlande. Les Whitley remplacent les Ansons en octobre 1940 et en janvier 1942, l'escadrille s'installe en East Anglia, où elle installe un centre de maintenance, tout en effectuant des opérations depuis St Eval.

Pendant son séjour en Ulster, l'escadron avait effectué certains des premiers essais avec le radar ASV et, le 30 novembre 1941, avait effectué la première attaque réussie du Coastal Command contre un sous-marin, en coulant le U-206. Les Halifax II ont remplacé les Whitley en janvier 1943, en mars ils ont été transférés à Holmsley South et en décembre à St David's. L'escadron s'est de nouveau déplacé, cette fois en Écosse en septembre 1944, où il était basé à Stornoway, ce qui lui a permis de mener des attaques contre les navires ennemis au large des côtes norvégiennes. Il s'y dissout le 25 mai 1945.

Avec la réactivation de la Royal Auxiliary Air Force, le 502 est réformé le 10 mai 1946 à Aldergrove en tant qu'escadron de bombardiers légers, équipé de Mosquito B 25 à partir de juillet. En décembre, le chasseur de nuit Mosquitoes a remplacé les bombardiers, mais en juin 1948, il s'est converti au rôle de chasseur de jour, recevant à cet effet des Spitfire F 22. La conversion des jets a commencé en janvier 1951 avec l'arrivée des Vampire FB 5, qui ont été complétés par des FB 9 en juillet 1954. Il a continué à piloter les deux types jusqu'à ce que, avec toutes les unités volantes de la RauxAF, il soit dissous le 10 mars 1957. L'escadron s'est réformé en 2013 à la base aérienne d'Aldergrove en tant qu'unité polyvalente.

KQ avril 1939 - septembre 1939
YG septembre 1939 - février 1943
V9 Juin 1944 - Mai 1945, 1949 - 1953
RAC Mai 1946 - 1949

Non 503 (Ville de Lincoln) Escadron

Formé en tant qu'escadron de la Réserve spéciale à Waddington le 5 octobre 1926, il était composé d'un mélange de personnel régulier et de réserve. Opérant dans le rôle de bombardier de jour, il était équipé de Fawns, mais avec l'arrivée d'Hyderabads en 1929, il s'est converti au rôle de bombardier de nuit. Les Hinaidis ont été reçus en 1933 mais ils sont revenus au rôle de bombardier de jour en octobre 1935, recevant des Wallaces à cette fin.

Le 18 mai 1936, tous les escadrons de la Réserve spéciale ont été transférés à l'Auxiliary Air Force et en juin 1936, Harts a remplacé les Wallaces, ces derniers étant à leur tour remplacés par Hinds en 1938. Cependant, l'escadron n'a jamais été entièrement rééquipé car il a été dissous le Le 1er novembre 1938, son personnel est utilisé pour former le noyau du 616 (South Yorkshire) Squadron AuxAF à Doncaster.

Non 504 (Comté de Nottingham) Escadron

Formé en tant qu'escadron de la Réserve spéciale à Hucknell le 26 mars 1928, il était composé d'un mélange de personnel régulier et de réserve. Opérant dans le rôle de bombardier de jour, il était équipé de Horsley, Wallace à partir de février 1935 et Hinds à partir de mai 1937. Cependant, le 18 mai 1936, tous les escadrons de la Réserve spéciale furent transférés à l'Auxiliary Air Force.

Comme la plupart des unités de l'AuxAF, il a été rebaptisé escadron de chasse le 31 octobre 1938, mais c'est en mars 1939 que les Hurricanes ont été reçus. Jusqu'en mai 1940, il a opéré à partir de Digby et Debden quand il a été temporairement détaché en France, mais il est rapidement revenu au Royaume-Uni. À partir de juin 1940, il opéra en Écosse pour défendre Scapa Flow, avant de participer à la bataille d'Angleterre en septembre.

Des balayages offensifs sur le continent ont été effectués jusqu'à ce que l'escadron s'installe en Irlande du Nord en août 1941. Le retour en Angleterre un an plus tard a été suivi d'un autre déplacement en Écosse en septembre 1943. Il s'est de nouveau déplacé vers le sud à temps pour participer aux opérations liées à Overlord. , restant sur ces fonctions jusqu'en mars 1945 lorsque l'escadron s'est converti en Meteors à Colerne. Cependant, sa vie en tant qu'unité de chasseurs à réaction fut de courte durée car il fut renuméroté le 245e Escadron le 10 août 1945.

Avec la réactivation de la Royal Auxiliary Air Force, le 504 a été réformé le 10 mai 1946 à Syerston en tant qu'escadron de bombardiers légers. Il était initialement équipé d'avions d'entraînement mais en avril 1947, il fut redésigné unité de chasse de nuit recevant des Mosquito T 3 et des NF 30. Son rôle fut à nouveau changé en mai 1948 pour celui d'unité de chasse de jour, pour laquelle il reçut des Spitfire F 22 les pilotant jusqu'en octobre 1948, date à laquelle les Meteor F 4 les remplacèrent. Ceux-ci ont été remplacés par des F 8 en mars 1952 mais avec toutes les unités volantes de la RauxAF, il a été dissous le 10 mars 1957.

Avec la décision de réactiver les numéros d'escadron volant RauxAF, il a été réformé de l'escadron de rôle de soutien offensif à RAF Cottesmore le 1er octobre 1999. Son rôle principal est la protection de la force, ainsi que de fournir une gamme de fonctions passives, y compris nucléaire, biologique et Alerte et rapport sur les produits chimiques, et agissant en tant que gardes et sentinelles. Avec la fermeture de la RAF Cottesmore, elle a déménagé à Wittering le 31 mars 2012 où son rôle est passé de First Line Support à Logistic Support le 1er avril 2013.

e-book de Susan Steel sur son défunt père, George Bett, souvenirs de ses expériences pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu'armurier

Les escadrons suivants n'ont jamais été formés mais des codes leur ont été attribués pour la période d'avril 1939 à septembre 1939 : -

No 505 Escadron YF
No 506 Escadron FS
No 507 Escadron GX
No 508 Escadron DY
No 509 Escadron BQ

Formé à Hendon le 15 octobre, l'escadron a repris la gamme variée d'avions légers précédemment exploités par le No 24 Squadron, lorsque cette unité s'est convertie au pur rôle de transport.

En utilisant cette flotte d'avions, il a effectué des tâches de communication dans tout le Royaume-Uni jusqu'à sa dissolution le 8 avril 1944, en étant rebaptisé Metropolitan Communications Squadron.

Formé à Lyneham à partir du vol n° 1425 le 10 octobre 1942, il a continué à utiliser ses Liberators sur la route reliant le Royaume-Uni à Gibraltar, un détachement à Gibraltar maintenant une liaison supplémentaire avec Malte, en utilisant Albemarles. À partir de juillet 1944, l'escadron commença à se concentrer sur les routes longue distance, employant des Yorks dans l'escadrille 'A' et des Liberators dans l'escadrille 'B'. Lorsque les Liberators ont été transférés au 246 Squadron en décembre 1944, l'escadron est devenu uniquement équipé de York. Il a continué ses vols de troupes vers le Moyen-Orient et l'Extrême-Orient jusqu'à sa dissolution le 7 octobre 1946.

Cependant, neuf jours plus tard, l'escadron se reforma, toujours à Lyneham et toujours équipé de York. En 1948 et 1949, il a participé à l'opération Plainfare, au pont aérien de Berlin et, en septembre 1949, a été rééquipé du Hastings, qu'il a exploité jusqu'au 1er septembre 1958, date à laquelle il a été renuméroté No 36 Squadron.

Il est à nouveau réformé le 15 décembre 1959, toujours à Lyneham, mais cette fois équipé de Bristol Britannias, il déménage à Brize Norton le 16 juin 1970, où il se dissout le 6 janvier 1976, lorsque le Britannia est retiré du service.

Formé en unité de transport à Hendon le 18 juin 1943 équipé de Dakota, il effectua initialement des vols vers Gibraltar et l'Afrique du Nord.

Cependant, à partir de février 1944, il a commencé à s'entraîner au rôle des forces aéroportées, opérant à la fois dans les rôles de parachutage et de remorquage de planeurs le jour J. Entre les principales opérations aéroportées du jour J, d'Arnhem et de la traversée du Rhin, il a effectué l'évacuation des blessés et des tâches générales de transport.

Après la fin des hostilités, il a effectué des missions au Moyen-Orient avant de se rendre en Égypte au début d'octobre 1945. Un autre déplacement ce mois-ci l'a conduit en Italie, d'où il a emprunté diverses routes, notamment la Grèce, l'Égypte, la Roumanie, l'Autriche, le Royaume-Uni et aussi au sein de l'Italie. En février 1946, il retourne au Royaume-Uni, où il se dissout le 14 mars 1946.

Le 513 n'a jamais vu le service opérationnel, étant formé le 15 septembre 1943 à Witchford. Il devait être équipé de Stirlings dans le cadre du 3e groupe, mais lorsqu'il a été décidé d'augmenter la mise en place d'unités de conversion Stirling, il n'y avait plus suffisamment d'avions disponibles pour équiper le 513, il a donc été dissous le 21 novembre 1943.

Formé à Foulsham le 1er septembre 1943, au sein du No 3 Group, il était équipé de Lancaster, initialement des Mk II et pour la mi 1944 des Mk I et III.

Opérant dans le cadre de la force principale du Bomber Command, il effectua 3 675 sorties avant de se dissoudre à Waterbeach, où il s'était déplacé le 23 novembre 1943, le 22 août 1945.

VO Attribué avr 1939 - septembre 1939
JI septembre 1943 - août 1945
A2 Dec 1943 - Août 1945 ('C' Flt seulement)

Association du 514 Escadron : - [email protected]

Formé à Northolt à partir du Defiant Flight le 1er octobre 1942, son rôle était de mener des opérations de brouillage radar à l'aide de Defiants équipés de 'Moonshine'.

Les Beaufighter sont arrivés en juin 1943 et ceux-ci avaient remplacé les Defiant en décembre, bien que l'escadron soit devenu non opérationnel en août pour l'étalonnage des radars volants et les sorties de coopération antiaérienne jusqu'en janvier 1944.

Il a maintenant rejoint le No 100 Group récemment formé, le Bomber Command et le mois suivant a été rééquipé de Mosquitoes. Il était maintenant impliqué dans des missions d'intrusion de nuit à l'appui d'autres raids du Bomber Command et celles-ci ont continué pendant le reste de la guerre. L'escadron est finalement dissous le 10 juin 1945.

Formé à partir du vol No 1441 (Opérations combinées) à Dundonald le 28 avril 1943, son rôle était de fournir des installations d'entraînement réalistes aux deux unités d'entraînement aux opérations combinées dans la région de l'ouest de l'Écosse.

Cela impliquait la réalisation d'attaques fictives contre les forces terrestres et navales, la pose d'écrans de fumée, la simulation d'attaques au gaz et la reconnaissance tactique. Pour effectuer ces sorties, il a utilisé un large éventail de types, notamment des Mustang, des Lysander, des Ansons, des Blenheim et des Hurricanes.

L'invasion de la Normandie en juin 1944 rendit la nécessité d'un tel escadron superflue et il fut dissous à Dundonald le 2 décembre 1944.

Formé à partir du vol n° 1404 à St Eval le 11 août 1943, il a continué à effectuer des missions de reconnaissance météorologique. Destiné à être équipé de Halifax, il a utilisé des Hudson et des Hampdens jusqu'en octobre.

Entre le départ des Hudson en septembre 1943 et l'arrivée des Halifax en novembre, quatre B-17 du 379th Squadron USAAF sont attachés. Les Halifax V sont arrivés en novembre et en même temps, l'escadron a déménagé à St David's. En février 1944, il déménagea à nouveau, cette fois à Brawdy, où il reçut des Halifax III en février 1945. En novembre suivant, un autre déménagement eut lieu à Chivenor, où l'escadron fut dissous le 21 juin 1946.

Formée à la RAF Stornoway le 9 juillet 1943, cette unité était initialement équipée d'avions Halifax Mark V. Le chef d'escadron H R Lawson AFC a été nommé commandant d'escadron, arrivant le 22 juillet 1943 et promu commandant d'escadre par intérim. Le 8 septembre, il a été avisé de l'attribution de la Distinguished Flying Cross. Le 518e Escadron a effectué des vols de reconnaissance météorologique à longue distance portant le nom de code Mercier 700 milles marins (806 milles terrestres) sur un cap à l'ouest au-dessus de l'Atlantique. Les avions étaient entièrement équipés pour la lutte anti-sous-marine et pouvaient attaquer les sous-marins détectés lors des patrouilles.

Les Mercier les patrouilles se sont poursuivies depuis la RAF Tiree à partir de septembre 1943 après que l'unité s'y est déplacée. Le Wing Commander N F Morris a été nommé commandant le 23 mars 1944. Le Wg Cdr Lawson avait été affecté au No.19 Group Headquarters.Les opérations se sont étendues en février 1944 avec l'introduction d'une deuxième sortie de modèle triangulaire, portant le nom de code Bismuth, couvrant le fossé entre les Hébrides et l'Islande. Sur le chemin du retour, l'avion s'est approché de St Kilda. Début juin, le 518 Sqn était la principale unité météorologique pour détecter et signaler un front de mauvais temps se rapprochant du Royaume-Uni depuis l'Atlantique, entraînant le report du jour J du 5 au 6 juin 1944. Le commandant de l'escadre Morris a disparu lors d'une opération le 21 janvier 1945, le Wing Commander EEM Angell AFC reprend l'escadron huit jours plus tard.

L'escadron a reçu des Halifax Mk III en février 1944. Déménagé le 18 septembre 1945 vers la RAF Aldergrove, en Irlande du Nord, il a absorbé le 1402 Meteorological Flight, qui exploitait des Spitfires et des Hurricanes. Le No. 518 Sqn a été dissous le 1er octobre 1946 en étant renuméroté le No. 202 Squadron.

Ce texte a été fourni par Peter Rackliff via Norman Maclean

Formé à partir du vol n° 1406 à Wick le 15 août 1943, il a continué à effectuer des missions de reconnaissance météorologique, équipé de Hampdens et de Spitfire, au-dessus de la mer du Nord. Les Hudsons sont arrivés pour remplacer les Hampdens en septembre 1943 et ont eux-mêmes été remplacés par les Venturas le mois suivant, ceux-ci restant jusqu'en octobre 1944.

Les Hudson étaient de retour en juillet 1944, les Spitfire VII pour le travail en haute altitude sont arrivés en octobre et les Forteresses en novembre. Lorsque l'escadron fut dissous à Leuchars le 31 mai 1946, son seul équipement était des Halifax III, qui avaient commencé à arriver en août 1945.

Formé à partir du vol n° 1403 à Gibraltar le 20 septembre 1943, il a continué à effectuer des missions de reconnaissance météorologique, en utilisant des Hudson et des Gladiator. En février 1944, il reçut des Halifax V et des Spitfire, les Hudson étant partis en mars et les Gladiators en juin. Des vols de reconnaissance météorologique ont été effectués au-dessus de l'Atlantique, mais en septembre, il s'est également vu confier un rôle de remorquage de cible, lorsqu'il a repris les Martinets du vol n° 1500. Une autre tâche s'est ajoutée lorsqu'il a adopté un rôle de sauvetage air-mer à la fin de la guerre.

Il se dissout à Gibraltar le 25 avril 1946.

L'image de l'insigne de l'escadron sur cette page est une gracieuseté de Steve Clements

Le droit d'auteur de la Couronne est reproduit avec l'autorisation de la Direction des droits de propriété intellectuelle

Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le 16/06/18 en utilisant FrontPage 2003

Index organisationnel [Haut de page] Escs 521 - 540


'La drôle de guerre'

Dans le comté d'Antrim, le 502e Escadron faisait partie du Coastal Command et était chargé de l'escorte des convois, des frappes maritimes et des tâches anti-sous-marines.

La guerre dans l'Atlantique a commencé presque le premier jour, même si la période des six premiers mois est souvent appelée « la drôle de guerre ».

Un avion de la RAF Anson de l'escadron a attaqué un sous-marin le 24 septembre 1939.

Ils ont ensuite utilisé des bombardiers Armstrong Whitworth Whitley et Handley Page Halifax.

Jusqu'à récemment, les historiens de l'aviation n'avaient aucune idée de la durée d'enregistrement du photographe du 502e Escadron, Herbie Edgar.

"L'histoire commence il y a quelques mois lorsque je donnais une conférence au club nautique de Carrickfergus", explique Guy Warner de l'Ulster Aviation Society.

"L'un des spectateurs est venu me voir à la fin de la conférence et il m'a dit "J'ai du matériel très intéressant à la maison que vous aimeriez peut-être venir voir""

Le spectateur était un gendre de l'ancien photographe de la RAF.


Annonces

  • Le projet Wartime Memories existe depuis 21 ans. Si vous souhaitez nous soutenir, un don, aussi petit soit-il, serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web et notre administration, sinon ce site disparaîtra du Web.
  • Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale? Veuillez lire notre FAQ sur l'histoire familiale
  • Le projet Wartime Memories est géré par des bénévoles et ce site Web est financé par les dons de nos visiteurs. Si les informations ici vous ont été utiles ou si vous avez aimé accéder aux histoires, veuillez envisager de faire un don, même petit, ce serait très apprécié. Chaque année, nous devons collecter suffisamment de fonds pour payer notre hébergement Web, sinon ce site disparaîtra du la toile.

Si vous aimez ce site

S'il vous plaît envisager de faire un don.

16 juin 2021 - Veuillez noter que nous avons actuellement un important arriéré de matériel soumis, nos bénévoles y travaillent le plus rapidement possible et tous les noms, histoires et photos seront ajoutés au site. Si vous avez déjà soumis une histoire sur le site et que votre numéro de référence UID est supérieur à 255865, vos informations sont toujours dans la file d'attente, veuillez ne pas soumettre à nouveau sans nous contacter au préalable.

Nous sommes maintenant sur facebook. Aimez cette page pour recevoir nos mises à jour.

Si vous avez une question générale, veuillez la poster sur notre page Facebook.


Peinture murale du 502e Escadron (Ulster)

Dans le petit village paroissial de Glynn, près de Larne Town, se trouve une peinture murale créée pour célébrer l'effort de guerre de la Royal Air Force. Le 502e Escadron (Ulster) a été formé en 1925 à Aldergrove (aéroport international de Belfast). Il a effectué de nombreux bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale à partir de bases à travers la Grande-Bretagne.

L'officier représenté sur la fresque est Robert Oxland, le premier commandant de l'escadron. Robert Oxland est né le 4 avril 1889 à Sydenham (sud-est de Londres). Il a rejoint la Royal Air Force en 1918. En gravissant les échelons, il a servi comme commandant d'escadre en 1930 et comme chef du commandement aérien de la Division Asie du Sud-Est de la RAF en 1945. Au cours de sa carrière, il a reçu un CB (The Most Honorable Ordre du Bain) et également un CBE (Most Excellent Order of the British Empire) pour son service militaire. Il est décédé le 27 octobre 1959 dans la ville de Maidenhead, Berkshire, Angleterre, à l'âge de 70 ans.

Le 502e a été dissous en 1957 après plus de 30 ans de service, mais en septembre 2013 a été réformé pour fournir un rôle de soutien au personnel de la Royal Air Force.

La murale a été dévoilée en août 2018 pour commémorer le 100e anniversaire de la Royal Air Force.

A savoir avant de partir

La peinture murale se trouve sur la route principale, lorsque vous entrez dans le village de Glynn en direction de la ville de Larne. Après avoir traversé le pont, vous verrez un petit espace communautaire entre les logements, où la peinture murale est placée. Si vous passez devant le mémorial de guerre de Glynn et la salle des fêtes de Glynn, vous êtes allé trop loin. Il est également à cinq minutes à pied de la gare.


Chef d'escadron James Crawford Halley DSO

Le chef d'escadron James Crawford Halley DSO du RAF 502 (Ulster) Squadron était le fils de feu M. et Mme Halley, Hay Street, Perth. James Halley a fait ses études à l'Académie de Perth et, à son départ, a rejoint la RAF. Il a obtenu une courte commission de service et plus tard transféré au RAFC (Royal Air Force College) à RAF Cranwell.

À partir du 27 janvier 1941, le RAF 502 Squadron était basé à RAF Lim Avady près de Derry en Irlande du Nord avec un détachement à RAF St Eval en Cornouailles. Ils faisaient partie des patrouilles volantes du RAF Coastal Command dans l'Atlantique. En janvier 1939, ils furent équipés d'Avro Ansons et à partir d'octobre 1940, l'escadron fit voler des Armstrong W hitworth Whitleys Mk. V et plus tard Mk.VI I .

En janvier 1942, ils étaient stationnés à RAF Bircham Newton, Norfolk, avec des détachements à RAF Docking (à quelques kilomètres de là), RAF St Eval et RAF Holmsley South dans le Hampshire. Après le jour J, le 14 septembre 1944, l'escadron est transféré à la RAF Storn o way .

Halley a effectué deux tours de service opérationnel. Il a été rapporté dans le Perthshire Annonceur , 13 novembre 1943 , que ‘officiellement , il aurait donné un bel exemple par son travail dans les airs, en plus de ses lourdes responsabilités au sol. Le moral élevé et le travail de l'escadron, dont il a assumé la direction, témoignent de son énergie et de sa personnalité.

Le RAF 502 Squadron, le 30 novembre 1941, est peut-être devenu la première unité du Coastal Command à réussir une attaque contre un U-Boat – U-206 – avec radar air-sol dans le golfe de Gascogne. Plus tard, il a été avancé que l'U-206 avait été coulé par le champ de mines "Beech" posé par les Britanniques en août 1940. Le U-Boat attaqué était probablement le U-71, qui a réussi à s'échapper.

Halley était le frère du sous-lieutenant Robert Halley de la Royal Navy dont l'épouse demeurait avec ses parents, M. et Mme Buchan, 47 Wilson Street, Perth. Halley était également le neveu du capitaine de groupe Robert Halley.


Facebook

Le carabinier Albert Charles James Sawyer, numéro de service 6920834, avait 22 ans et servait dans le 1er bataillon (aéroporté) des Royal Ulster Rifles.

Il était le fils d'Albert Edward Sawyer et de Rebecca Sawyer, d'Enfield Highway, Middlesex et est décédé le 16 juin 1944.
Le carabinier Sawyer est enterré au cimetière de Ranville.
(Merci à Ryan Edwards pour cette photo)
# ww2ni # Sawyer # RUR # Ulster # Fusils # Enfield # Middlesex # Ranville # QS

La Seconde Guerre mondiale en Irlande du Nord

Vision aérienne NI

Portstewart ce matin et le littoral entre Portstewart et Portrush montrant le marqueur de gamme de bombardiers de la RAF WW2 récemment restauré.

La Seconde Guerre mondiale en Irlande du Nord

Service aérien spécial dans le désert.

La photographie comprend le lieutenant Bill Frazer, le capitaine David Stirling, le lieutenant Robert Blair 'Paddy' Mayne, le caporal Jeff du Vivier et Johnny Cooper.
***VEUILLEZ CLIQUER SUR L'IMAGE POUR VOIR EN PLEINE TAILLE***
(Photo du lieutenant-colonel Jake Easonsmith)
# ww2ni # SAS # SpecialAirService # Specialforces # Frazer # Stirling # Cooper # Mayne # Robertblairmayne # Blairmayne # Paddymayne # Colonelpaddy # RUR # Royalulsterrifles # Commando # ards # Newtownards

La Seconde Guerre mondiale en Irlande du Nord

Fusilier William Henry Smith de Weir Street, Belfast.

Rifleman Smith, numéro de service 7013455, 1st (Airborne) Battalion, Royal Ulster Rifles était le fils de William Henry et Mary Smith de 63 Weir Street, Belfast.

Il était le mari de Mabel Beatrice Smith de Hereford.
Il avait servi sept ans en Palestine et en Inde et avait 25 ans lorsqu'il a été tué le 20 juin 1944.

Le carabinier Smith est enterré au cimetière de guerre de Cambes-en-Plaine.

Ma photographie montre sa photo au musée du pont Pegasus.
# ww2ni # Smith # Belfast # Hereford # Royalulsterrifles # Airborne


La cérémonie du Last Post commémorant le service du (420786) Adjudant Reginald John Peck, 86e Escadron, RAF, Seconde Guerre mondiale.

La cérémonie du Last Post est présentée chaque jour dans la zone commémorative du Mémorial australien de la guerre. La cérémonie commémore plus de 102 000 Australiens qui ont donné leur vie dans la guerre et d'autres opérations et dont les noms sont inscrits sur le tableau d'honneur. À chaque cérémonie, l'histoire de l'un des noms inscrits au tableau d'honneur est racontée. Animée par Joanne Smedley, l'histoire de cette journée était sur (420786) Adjudant Reginald John Peck, 86e Escadron, RAF, Seconde Guerre mondiale.

420786 Adjudant Reginald John Peck, 86e Escadron, RAF
Accidentelle le 18 novembre 1944

Aujourd'hui, nous nous souvenons et rendons hommage à l'adjudant Reginald John Peck.

Reginald Peck est né le 19 février 1920 dans la banlieue de Sydney à Manly, l'un des cinq enfants de John et Phyllis Peck. Connu sous le nom de "Reg" par sa famille et ses amis, Peck a grandi à Grenfell, dans le centre-ouest de la Nouvelle-Galles du Sud. Il a fréquenté l'Intermediate High School de Grenfell, où il a excellé en histoire et en géographie, et a joué au cricket et au tennis. Après l'école, il a passé cinq ans comme apprenti chez son père, puis a travaillé comme menuisier.

Au moment de son enrôlement, il vivait à l'hôtel Metropole à Katoomba, dans les Blue Mountains à l'ouest de Sydney.
À partir de décembre 1940, Peck sert dans une unité de milice locale et, en novembre 1941, il rejoint la Royal Australian Air Force. Son jeune frère Harold a également servi dans l'armée de l'air, recevant une Distinguished Flying Cross en 1945 alors qu'il était attaché au No. 622 Squadron de la Royal Air Force.

Reginald Peck s'est entraîné dans les bases de Bradfield Park et de Temora en Nouvelle-Galles du Sud, et en août 1942, il a quitté Sydney pour le Canada, où il a poursuivi sa formation dans le cadre de l'Empire Air Training Scheme. L'Empire Air Training Scheme était un programme dans lequel des aviateurs de tout l'Empire britannique étaient réunis pour une formation, puis envoyés dans des unités qui nécessitaient leur service. En octobre 1943, Peck quitte le Canada pour le Royaume-Uni, où il rejoint finalement le 86e Escadron de la Royal Air Force.

Le 86 Squadron était un Coastal Command Squadron qui effectuait des patrouilles anti-U-boot au-dessus de l'océan Atlantique Nord. Avec cette unité, Peck opérait à partir des bases de Ballykelly, en Irlande du Nord, de Reykjavik en Islande et de Tain en Écosse.
Peck a reçu plusieurs promotions tout au long de sa formation et de son service, et le 17 novembre 1944, il a atteint le grade d'adjudant.

Un jour après avoir reçu cette promotion, le 18 novembre 1944, Peck a servi comme opérateur sans fil et mitrailleur aérien lors d'un vol de nuit non opérationnel à bord de l'avion Liberator BZ943. Le vol était un vol d'entraînement au cours duquel l'équipage devait s'entraîner à utiliser un Leigh Light, un puissant projecteur attaché à l'avion, utilisé pour repérer les sous-marins allemands la nuit. L'avion a décollé de la base de Tain et s'est dirigé vers l'ouest. Peu avant minuit, il s'est écrasé dans l'océan à environ 18 kilomètres au nord-est de la côte de Banff, en Écosse.

Les dix membres de l'équipage – six aviateurs australiens, trois britanniques et un néo-zélandais – ont été tués.

La cause exacte de l'accident est inconnue, et malgré des recherches approfondies par avion et bateau de sauvetage, le corps d'un seul des membres d'équipage, le Pilot Officer John Humphreys RAF, a été retrouvé.

Le commandant de l'escadron n° 86 écrivit plus tard à la famille de Peck : « Cet équipage était l'un des meilleurs et des plus heureux de l'unité et nous allons ressentir leur perte très vivement.

Son nom est inscrit dans le mémorial de Runnymede à Surrey, en Angleterre, qui enregistre les noms de plus de 20 000 aviateurs alliés de la Seconde Guerre mondiale qui n'ont pas de sépulture connue.

Son nom est inscrit sur le tableau d'honneur à ma gauche, parmi près de 40 000 Australiens qui sont morts au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Ce n'est qu'une des nombreuses histoires de service et de sacrifice racontées ici au Mémorial australien de la guerre. Nous nous souvenons maintenant de l'adjudant Reginald John Peck, qui a donné sa vie pour nous, pour nos libertés et dans l'espoir d'un monde meilleur.


Accidents tragiques de la Seconde Guerre mondiale en Irlande du Nord

Alors que la grande proportion des décès de civils attribuables à la Seconde Guerre mondiale en Irlande du Nord se sont produits lors des raids aériens allemands sur Belfast, Newtownards et Londonderry en avril/mai 1941, il y a d'autres décès enregistrés sur la section Civilian War Dead de la guerre du Commonwealth. Base de données de la Graves Commission (CWGC), qui répertorie 906 civils tués.

Le premier décès sur la liste CWGC est l'agent spécial William Mold (Local Defence Volunteer, précurseur de l'Ulster Home Guard) de Dunmurry, décédé à 4h30 du matin le 8 septembre 1940 lorsqu'il a été heurté par un véhicule sans lumière alors qu'il rentrait chez lui alors qu'il en service. La voiture était conduite par le lieutenant Ernest John Bloom, Corps of Royal Signals et des rapports sur l'enquête ont été publiés par le Lisburn Standard et le Lisburn Herald (respectivement les 13 et 14 septembre). William Moulds avait servi dans l'infanterie canadienne pendant la Grande Guerre et est commémoré sur le monument aux morts de l'église Derriaghy d'Irlande. À ce jour, je n'ai pas été en mesure de localiser le lieu d'inhumation.

Plusieurs personnes, principalement des adolescents, sont mortes lorsqu'elles ont ramassé des engins explosifs mais il y a eu aussi des tragédies impliquant la mer et des fuites de gaz… et quelques morts impliquant des militaires britanniques et américains.

Thomas Barr Murray de Magheramorne dans le comté d'Antrim jouait avec des amis dans une carrière désaffectée le 17 avril 1946. La carrière avait été utilisée par un champ de tir pendant la guerre et Tommy a ramassé un objet, qui s'est avéré être être une grenade antichar n° 68, et il frappait avec une pierre quand elle a explosé, le tuant sur le coup et blessant grièvement son meilleur ami, John McBroom. Le Larne Times (25 mars 1946) a rendu compte de l'enquête et Tommy a été inhumé dans le cimetière de l'église d'Irlande St John à Glynn.

Une tragédie a frappé Cookstown le dimanche 14 février 1943. Alors qu'ils jouaient dans le domaine de Killymoon, des gars du coin ont découvert une grenade antichar qu'ils ont apportée à deux soldats, qui ont déclaré qu'elle était sans danger. Daniel Donnelly (13) a attrapé la grenade de John Woods et s'est enfui avec son ami, John Creggan (11), et la grenade a explosé peu de temps après. Les deux garçons ont été transportés à l'hôpital du comté d'Omagh, mais Daniel est décédé en route à Mountfield et John est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital. Le mardi 16 février, un requiem solennel a été prononcé par le curé local, le père Teggart CC, et les garçons ont été enterrés dans le cimetière catholique romain de Derryloran Chapel Hill à Cookstown. Alors que le nom de Daniel est inscrit sur la liste des morts de la guerre civile de la CWGC, le nom de John n'est pas… l'une des nombreuses anomalies que j'ai détectées. L'enquête a été rapportée dans le Mid Ulster Mail le 20 février 1943.

L'enquête sur les circonstances de la mort le 14 novembre 1945 de Thomas Molloy (16 ans) de Terla, Tassagh, au champ de tir militaire de Corran Mountain a eu lieu le 23 novembre et a été rapportée dans l'Armagh Guardian le 30 novembre 1945. Selon Mme Jane Cassells de Corran, le garçon conduisait un troupeau de bétail vers le Clady. M. Murphy, le propriétaire du champ, a exprimé l'opinion que le bétail pourrait avoir fait exploser un engin explosif. L'histoire d'une tragédie affligeante s'est déroulée lors d'une enquête à Limavady dirigée par le Dr John Acheson, coroner adjoint. Albert Rodden (28 ans), un chauffeur du Northern Ireland Road Transport Board a été tué par une courte rafale de mitrailleuse dans la soirée du 17 avril 1942 sur la route Dungiven-Limavady.

Rodden, accompagné de Frederick McMichael, ramenait le bus au dépôt de Ballyclare. Lors de son témoignage, Frederick McMichael a déclaré qu'Albert avait permis à plusieurs véhicules de dépasser le bus dans Main Street, Dungiven avant de se retirer derrière eux - il y avait une autre voiture, mais différente, derrière le bus et le conducteur de la voiture a sonné le klaxon et essayé de dépasser. À Farloe Lane, il y avait une large place et Albert s'est garé pour laisser passer la voiture et, alors que l'autre voiture arrivait à vive allure, McMichael a entendu un coup de feu et le bus s'est écrasé contre un mur. Le chauffeur De Felice a déclaré que lorsqu'il a essayé de dépasser le bus, la voiture a heurté le trottoir et son passager, le sergent Clipsham a oscillé avec la secousse soudaine et a semblé abasourdi comme s'il ne savait pas ce qui s'était passé. Lors de son témoignage, le sergent Clipsham a déclaré qu'il se tenait dans la voiture et qu'il est tombé contre la mitrailleuse, qui a commencé à tirer. Les funérailles à l'église presbytérienne de Ballykelly étaient une affaire importante, y compris des représentants de la police « B » et de l'Ulster Home Guard, ce qui impliquerait qu'il fournissait un service de guerre à temps partiel, mais son nom n'est pas enregistré dans les livres du souvenir pour civils tués pendant la Seconde Guerre mondiale.L'enquête a été rapportée dans le Derry Standard et le Derry Journal le 20 avril 1942 et dans le Londonderry Sentinel le 21 avril 1942.

Joseph Herbert Withers (11 ans) est décédé à l'infirmerie du comté d'Armagh le 22 octobre 1941 à la suite d'une explosion sur le mont Aughnagurgan - un homme âgé, Nathaniel Weir a été blessé et transporté à l'hôpital. William Russell, agriculteur d'Aughnagurgan, a déclaré avoir vu Weir travailler dans un champ de maïs et qu'il y avait un enfant transportant du maïs lorsqu'il a vu un panache de fumée et entendu une explosion. Joseph Withers, qui était encore conscient, a déclaré qu'il avait posé la bombe sur la montagne et qu'elle avait explosé lorsqu'il l'avait jetée. Archibald Withers, le père du garçon travaillait dans un champ voisin et a entendu l'explosion. L'enquête a été publiée dans l'Ulster Gazette & Armagh Standard le 31 octobre 1941.

Robert John Dodds, un fermier de 40 ans de Dysert et membre de la « B » Specials Constabulary depuis 1921, a trouvé une bombe ou une grenade en labourant un champ le mardi 26 janvier 1943 et l'a montré à son frère, Aaron Dodds. Mercredi soir à 20h20, Robert John Dodd a quitté la maison familiale pour se rendre à pied à la salle d'exercices spéciaux «B» – il avait la bombe dans la poche de son manteau car il devrait l'apporter à M. Noble, l'instructeur. Quand il était à 50 mètres de la maison, la bombe a explosé et Robert John Dodd a été emmené à l'hôpital Daisy Hill de Newry, où il est décédé plus tard. L'enquête a été rapportée dans le Newry Reporter le 30 janvier 1943.

Frederick Strutt (31 ans), un ouvrier civil de Dublin travaillait sur le balisage lumineux de la piste de l'aérodrome de Ballyhalbert le 4 novembre 1942 et est décédé lorsqu'un avion Beaufort piloté par le sergent G.B. Swift du 153e Escadron de la Royal Air Force a quitté la piste et l'a frappé. Frederick Strutt est enterré au cimetière Deansgrange à Drumcondra à Dublin. Sept jours plus tard, le sergent Swift (Aus 406552) et son membre d'équipage Sgt D.J. Blanchard ont été transférés au 29e Escadron. (Informations supplémentaires d'Andy Greenfield, www.ww2ni.com). L'enquête a été rapportée dans le Newtownards Chronicle le 14 novembre 1942.

Au début de la guerre, la vedette pilote Miss Betty a été réquisitionnée par l'Amirauté à Jim Davidson de Donaghadee et était pilotée par des civils sous direction navale. Le samedi 8 mai 1943, Miss Betty quitta Bangor dans des conditions météorologiques modérées à 8h55 pour répondre à un appel d'un navire entrant dans Belfast Lough. À 11 h 40, Mlle Betty retournait au port de Bangor, aux prises avec un fort coup de vent du nord-est et une forte mer déferlante, lorsque la catastrophe a frappé 60 à 70 mètres de la sécurité. Le bateau avait réussi à négocier plusieurs fortes vagues avant d'être submergé par un coup de bordé à bâbord. Miss Betty a chaviré, s'est retournée dans l'eau et est restée la tête en bas. Quatre hommes de North Down se sont noyés dans l'incident. Harry Aiken (21 ans), William George Nelson (28 ans et membre d'équipage du Donaghadee Lifeboat) et William White (29 ans) de Donaghadee sont commémorés sur le Donaghadee War Memorial et enterrés dans le cimetière de Donaghadee Church of Ireland. Le corps de William Sloan Anderson (28 ans) de Bangor a été échoué à Portpatrick en Écosse 38 jours après la catastrophe et il est enterré dans le cimetière de Bangor et est commémoré sur le mémorial de guerre de Bangor et sur le mémorial de guerre de l'église méthodiste du centenaire de Wesley. à Bangor. Bien que ces hommes aient perdu la vie alors qu'ils travaillaient sous la direction de l'Amirauté, ils ne sont pas enregistrés comme victimes de guerre civiles dans la base de données CWGC. (matériel supplémentaire fourni par Barry Niblock)

MM. Redmond, Sons & Company, un fabricant de caisses d'emballage, employait un veilleur de nuit et des pompiers dans ses locaux à l'angle de Connaught Street et Milner Street dans le quartier Village de South Belfast. Lorsque William Elliott est arrivé à l'usine à 7h30 le matin du 2 décembre 1942, il a trouvé le veilleur de nuit, Alexander Watson de Coolderry Street, allongé sur le sol devant un feu de gaz et a ensuite trouvé les quatre veilleurs d'incendie. dans leurs lits – deux hommes, William Dowling de Donegall Avenue et James Campbell de Norfolk Drive, étaient déjà morts et les deux autres hommes ont été emmenés à l'hôpital Royal Victoria situé à proximité. George Leslie d'Olympic Drive est décédé à l'hôpital, mais Henry Kavanagh (18 ans) de Ross Street a survécu. Le foyer au gaz et le radiateur dans les dortoirs n'avaient été installés que dix jours auparavant et, tandis que William Elliott rapportait qu'il avait remarqué une forte odeur de gaz, un expert de la Corporation examina le radiateur et rapporta qu'il était en parfait état et qu'il n'y avait aucun signe d'une fuite de gaz. James Campbell (18 ans) a été inhumé au cimetière catholique romain de Milltown, William John Dowling (49 ans) a été inhumé au cimetière de Dundonald, George Leslie (37 ans) a été inhumé au cimetière de la ville de Belfast et Alexander Watson (63 ans) a été inhumé au cimetière de Lurgan.


No. 502 'Ulster' Squadron (RAF) : Seconde Guerre mondiale - Histoire

Voici à quoi ressemblait l'aéroport civil en 1982.

En haut à gauche, vous pouvez voir le grand hangar de couleur bleue qui est montré ci-dessus tandis qu'au centre de la photo se trouvent un certain nombre de huttes militaires Nissen de la Seconde Guerre mondiale.

(Merci à Al McCann pour cette photo)

Ce vitrail représentant la R.A.F. La crête de la gare d'Aldergrove peut être vue à l'église de Killead dont vous trouverez plus de détails ci-dessous.

R.A.F. Aldergrove a été utilisé par la 9th Air Force des États-Unis qui l'appelait AAF 439 et qu'en 1940, Aldergrove était le terminus de la route des ferries de l'Atlantique Nord vers et depuis les États-Unis jusqu'à ce que les raids de la Luftwaffe l'obligent à déménager à Prestwick en Écosse.

La photographie ci-dessus montre Aldergrove tel qu'il était en 1968. - Elle donne une bonne vue de la disposition de l'aérodrome. Voici comment la porte principale de la R.A.F. Aldergrove a regardé en 1920. Cela aurait été au centre à droite de la photographie ci-dessus. (De Belfast en direct)

(Vieille photographie de l'aérodrome d'Aldergrove grâce à Selwyn Johnston.) *****VEUILLEZ NE PAS COPIER*****

Aldergrove tel qu'il était en 1926 ci-dessus et Empire Day ci-dessous. (Merci beaucoup à David Whiteside)

Il s'agit de l'ancienne gare ferroviaire d'Aldergrove qui se trouvait à proximité immédiate du côté ouest de l'aérodrome. (De toutes choses Lisburn Old and New)

En 1939, Aldergrove a été utilisé par la Royal Air Force 3 Bombing and Gunnery School et l'unité de maintenance numéro 23.

Ici, nous avons quelques photos montrant un abri anti-aérien qui est en partie souterrain et accessible par des marches à l'intérieur des murs de protection en béton. Il y a un accès à l'abri des deux côtés et il est proche d'un bâtiment qui a l'aspect typique de l'ancienne "salle de garde". (Merci beaucoup à Kenny Kirkpatrick et Mark Gaul pour leur aide)

Exposition à Aldergrove le 1er mai 1938

Pratique de tir. Photographié par Bonar Holmes (Merci à Bonar Holmes)

Lewis Gunners sur Hawker Demon Fighter 1er mai 1938. Photographié par Bonar Holmes. (Merci à Bonar Holmes)

Carte d'identité de la police du ministère de l'Air

Il s'agit d'une carte d'identité de la police du ministère de l'Air. (Merci beaucoup à Tommy Servis)

Cecil Doyle avec 23 unités de maintenance à Aldergrove.

Cecil Doyle est né à Crumlin en 1918 et à l'âge de 14 ans, il a commencé à travailler au mess des officiers de la R.A.F. Aldergrove.

En 1940, il a déménagé à 23 M.U. et travailler sur la maintenance des aéronefs. Il a également rejoint la Home Guard.
Après la guerre, il retourne au mess des officiers et continue d'y travailler jusqu'à sa retraite en 1983.

Cecil peut être vu 3ème en partant de la droite dans la première rangée de l'image ci-dessus.

Le mess des officiers à Aldergrove est illustré sur la photo ci-dessous. (Merci beaucoup à Edna Doyle pour les informations et les photographies)

Rare film couleur de la R.A.F. à Aldergrove !

J'ai une section "Vidéo" sur ce site Web montrant divers films relatifs à la Seconde Guerre mondiale en Irlande du Nord, mais le film présenté ici est d'excellentes images de la vie à la R.A.F. Aldergrove au début de la guerre. - Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous !

Accident tragique à la R.A.F. Aldergrove

A 11h35 le 19 juillet 1941 Bristol Blenheim Mk IV T2120 du 254 Squadron, R.A.F. Aldergrove était piloté par le Flying Officer Walter Hargreaves King 88706 , qui est illustré ci-dessous (Merci à son neveu Tony King), lorsqu'un grave accident s'est produit.

Le Flying Officer King avait plongé l'avion à basse altitude au-dessus de l'aérodrome, mais il a malheureusement heurté un obstacle. La R.A.F. La description de cet obstacle sur la carte d'accident d'avion a été barrée et le mot « Wireless Mast » a été inséré.
L'avion s'est écrasé sur le toit du bâtiment NAAFI et lorsque les réservoirs de carburant de l'avion ont éclaté, le carburant brûlant a mis le feu au bâtiment, tuant certaines des filles qui y travaillaient et en blessant plusieurs autres.
Une partie de l'épave a été jetée dans un hangar de la 23e unité de maintenance où la Force de défense au sol effectuait des exercices.

Un autre aviateur qui marchait le long d'une route à Camp a été tué par l'avion.

Le bâtiment encerclé sur cette photographie aérienne et montré directement au-dessus est l'endroit où se trouvait le bâtiment de la NAAFI au moment de l'accident.

Le registre des opérations d'Aldergrove fait référence à « L'avion est devenu incontrôlable et il s'est écrasé à travers le toit du bâtiment NAAFI, où les réservoirs (de carburant) ont éclaté et ont mis le feu au bâtiment. Des parties de l'épave ont volé en direction d'un hangar de l'unité de maintenance 23, devant lequel une partie de la Force de défense terrestre s'était entraînée. Certains de ces hommes ont été touchés par l'épave, faisant 13 victimes.
Certaines des employées de la NAAFI ont été piégées dans l'effondrement du bâtiment et tuées sur le coup tandis que d'autres ont été blessées.
Fire Tenders d'Aldergrove et de Nutts Corner y ont participé et l'incendie a été éteint plus tard, mais pas avant de nombreuses pertes en vies humaines et de graves blessures.

Compte de témoin oculaire de cet accident d'Aldergrove

( ****** Merci beaucoup à David Whiteside pour son témoignage oculaire de ce qui s'est passé. VEUILLEZ NE PAS COPIER **** )

L'élément ci-dessus de (The War Illustrated) montre ce que le N.A.A.F.I. fait pour le personnel militaire pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les trois membres d'équipage de l'avion, Flying Officer King avec le sergent Philip Evans Neale, 947874, et le sergent Richard Edward Lea,552844 qui n'avait que 18 ans ont été tués avec SIX Girls qui travaillaient dans le NAAFI et un aviateur, Aircraftman First Classe Clifford Henry Hore, 1301399 qui avait 20 ans..

Certaines des filles NAAFI qui ont été tuées étaient Mlle Margaret Castles, âgée de 24 ans et de Blaris Road, Lisburn. Elle a été enterrée au cimetière de la ville de Belfast, au 25 Kitchener Street, à Belfast. (Merci beaucoup à Len de Findagrave.com pour la photo de la pierre tombale de Lea)

Annie Watson de Pernau Street, Belfast a également été enterrée dans le cimetière de la ville (montré en haut à droite) tandis qu'Annie Violet Crozier de Farnham Street, Belfast est enterrée au cimetière de Knockbreda (montré en haut à gauche) dans la section K numéro 301.

Les trois autres filles NAAFI étaient Elizabeth Osborne de Ballymacateer, Lurgan, qui a été inhumée à la première église presbytérienne de Lurgan et dont la pierre tombale est montrée immédiatement ci-dessous.

Brigid McGarry de The Largy, Crumlin qui est enterré dans la parcelle de la famille McGarry à l'église catholique romaine de Glenavy et est montré ici.

Mary Mulholland d'Aldergrove qui a été inhumée à l'église catholique romaine d'Aldergrove et est montrée ci-dessus.

Le dossier des blessés conservé par la R.A.F. Air Historical Branch ne contient aucun détail sur les malheureuses filles NAAFI. Le Conseil de l'air a demandé au NAAFI de transmettre ses condoléances au plus proche parent du NAAFI en son nom, donc aucun détail de leurs noms n'est enregistré à la seule exception de Mlle Osbourne, dont la sœur a remercié le Conseil de l'air via le NAAFI.

En plus des décès, dix autres aviateurs, dont David Comer, qui a passé plus d'un an à l'hôpital pour se remettre de ses blessures. QUATRE filles NAAFI et un travailleur civil ont tous été blessés. - Avec tout ce carburant d'aviation brûlant qui volait, je suis sûr que c'était une scène horrible.

La carte de masse pour Brigid McGarry est montrée ci-dessus avec un article de journal d'Antrim Guardian faisant référence à l'accident à la fois à droite et en dessous. - L'avion est décrit à tort comme un bombardier Hudson. (Merci à Moira à la maison paroissiale.)

Comment les journaux ont rapporté ce crash à l'époque

Le Whig du Nord du 23 juillet 1941 est montré ci-dessus. (Merci beaucoup à Nigel Henderson, History Hub Ulster)

À gauche se trouve la Belfast News Letter du 23 juillet 1941 et à droite The Northern Whig du 24 juillet 1941. (Merci beaucoup à Nigel Henderson, History Hub Ulster)

En haut à gauche, le Londonderry Sentinel du 24 juillet 1941 et à droite le Larne Times du 26 juillet 1941. (Merci beaucoup à Nigel Henderson, History Hub Ulster)

Le deuxième à droite sur la photo du haut est Peter Billing (je crois qu'il a ensuite été tué dans un accident d'avion) ​​qui a été mentionné dans les dépêches pour son dévouement au devoir et sa bravoure en action.

Sur la photo en bas à droite se trouve le caporal Evans qui a été mentionné dans les dépêches.
(Merci beaucoup à Guy Evans)

Sous-lieutenant d'aviation Lawrence Nelson, RAF Volunteer Reserve.

Sa première affectation en août 1941 était au Coastal Command, 206 Squadron, basé à Aldergrove.
L'escadron était des patrouilles anti-sous-marines et des escortes de convois dans l'Atlantique Nord à l'aide d'avions Lockheed Hudson.
Cette photo à gauche est celle du 206e Escadron devant un Hudson, prise à Aldergrove en août 1941.
Les aérodromes utilisés par le sous-lieutenant d'aviation Nelson comprenaient Limavady, Langford Lodge, Eglinton et Ballykelly.
En août 1942, il a déménagé avec le 206e Escadron vers leur nouvelle base à Benbecula, sur les îles occidentales d'Écosse (vu sur la photo à droite), où ils se sont convertis à l'utilisation d'avions Boeing B17 Flying Fortress.
(Merci beaucoup à Simon Nelson)

Les photographies ci-dessus montrent l'Hudson AM706 du RAF 206 Squadron après un dépassement de piste à Aldergrove le 5 février 1942. (Merci à Simon Nelson)

Salle des opérations à Aldergrove

Ces deux photographies montrent la salle des opérations de la R.A.F. Aldergrove.

Dans l'image du haut, un météorologue civil donne un briefing à l'équipage d'un libérateur consolidé en ce qui concerne la météo, puis peut s'attendre à sa prochaine sortie. (I.W.M.)

« Formateur de liens » à Aldergrove

Voici un officier pilote aux commandes d'un "Link Trainer" à Aldergrove avec la deuxième photo montre l'étudiant sous instruction. (Photos I.W.M.)

J'ai pris ces photographies d'un Link Trainer dans un musée de l'air à Prague, en République tchèque.

Les deux pages ci-dessus montrent un "Link Trainer" en fonctionnement. À partir d'un numéro de 1939 de "La guerre illustrée" (La guerre illustrée)

Lord Gort, inspecteur général de la formation arrive à Aldergrove le 16 février 1941

Lord Gort est vu avec le lieutenant-général Sir Henry Pownall (Imperial War Museum Photographs)

En bas à gauche, Lord Gort parle avec le brigadier P.G.S. Gregson-Ellis

Visite royale à Aldergrove

Le directeur des relations publiques, le colonel Walter Elliott M.C est vu arriver pour une visite le 22 février 1941. (Imperial War Museum Photographs)

Le duc et Dutchess de Gloucester visitent Aldergrove le 21 avril 1941

(Merci beaucoup à Alan Reilly pour les photos ci-dessus)

Cette sélection de photographies montre le duc et la duchesse de Gloucester en visite à Aldergrove. Ils sont accueillis par l'officier général commandant, le lieutenant-général Sir Henry Pownall, le commodore de l'Air Carr, le contre-amiral King, le brigadier Gregson Ellis et Lord Londonderry (photographies du Imperial War Museum)

Les maréchaux Alexander et Brooke arrivent à Aldergrove

(Photo de l'Imperial War Museum)

Le maréchal Montgomery à Aldergrove le 19 septembre 1945

Cette sélection de cinq photographies provient de l'Imperial War Museum.

Bristol Bombay à Aldergrove

Ce Bristol Bombay Mk 1, L5838 est montré ici lors d'un vol d'essai depuis Aldergrove avant de rejoindre le 216e Escadron de la R.A.F. au Moyen-Orient. (IWM)

Royal Air Force Handley Page Heyford, Aldergrove, 13 novembre 1939

Ces photographies montrent l'équipage marchant vers leur avion avant de monter à bord et la photo finale montre l'avion à 6000 pieds. (Toutes les photographies I.W.M.)

Handley-Page Harrow à Aldergrove

Cet avion de transport Handley-Page Harrow K6996N du 271e Escadron, R.A.F. basé à Doncaster est montré ici à Aldergrove. (Photo I.W.M.)

Hawker Henley à Aldergrove

Hawker Henley Light Bomber photographié à la R.A.F. Aldergrove le 13 novembre 1939. (Photo I.W.M.)

Fairey Swordfish à Aldergrove

Les deux premières photographies montrent un Fairey Swordfish photographié à la R.A.F. Aldergrove le 17 novembre 1939 tandis que les deux autres sont datés du 14 avril 1940 et montrent des espadons volant d'Aldergrove. (Photos du Musée de la guerre impériale)

Bristol Blenheim restauré en vol.

Voici quelques photos d'un Bristol Blenheim similaire à ceux de la R.A.F. Aldergrove par la Royal Air Force.

254e Escadron Royal Air Force Aldergrove

La première photographie a été prise en mai 1941 et montre six avions Blenheim de la R.A.F. Aldergrove.

Mes sincères remerciements vont aux membres du Northern Ireland Aviation Forum pour avoir identifié l'emplacement au-dessus duquel ces avions survolent. Sur le côté gauche, vous pouvez voir la bien nommée Seven Mile Straight et le centre de la photo serait Templepatrick avec Mallusk à droite.

Avion Bristol Blenheim à Aldergrove et aéroporté. (Photos de l'Imperial War Museum)

245 (Northern Rodesian) Squadron R.A.F. Aldergrove.

Les 3 photographies ci-dessus montrent un équipage du 245 (Northern Rodesian) Squadron, Royal Air Force basé à Aldergrove et ont été prises le 19 novembre 1940. (Photos I.W.M.)

86e Escadron, Royal Air Force, Aldergrove

Les mécaniciens entreprennent leur inspection quotidienne des moteurs de Consolidated Liberator GR Mark III, FL907, du n° 86 Squadron RAF, à Aldergrove, comté d'Antrim et

Liberator GR Mark IIIA, LV345 'E', stationné dans une dispersion à Aldergrove.

(Photos du Musée de la guerre impériale)

120 Escadron, Royal Air Force, Aldergrove

Le No 120 Squadron Liberator III est soumis à des inspections quotidiennes à Aldergrove, en avril 1943. Ici, un armurier nettoie les canons de la tourelle arrière.

L'équipage souriant d'un Liberator du 120 Squadron, 'X for X-Ray', photographié à Aldergrove aux petites heures du matin, avant de décoller pour une patrouille de convoi loin dans l'Atlantique, avril 1943. (Photos I.W.M.)

120 Escadron (Merci à ww2talk)

Libérateur de la Royal Air Force Mk1. AM922 approchant d'Aldergrove.

Cet avion a eu divers rôles au sein de la R.A.F. voler avec le 120 Squadron Special Duties Flight, le numéro 1425 Communication Flight et enfin le 511 Squadron.

233e Escadron, Royal Air Force Aldergrove

Il s'agit de six Lockheed Hudson Mk II et MkIII du 233 Squadron basé à la R.A.F. Aldergrove.

La photographie a été prise le 30 mai 1941. (Photo de l'Imperial War Museum)

Hudson Mk.1 N7326 ZS-F du 233 Squadron basé à Aldergrove. (Photo IWM)

Ce Hudson Mk II appartient au 233 Squadron et revient à la R.A.F. Aldergrove d'une patrouille de convoi. (Photo IWM)

Hawker Hurricaine restauré en vol

Le Hawker Hurricane montré ici est un Mk IIc tel que piloté depuis Aldergrove par le 518 Sqn. R.A.F.

245e Escadron de la Royal Air Force Aldergrove

Voici les avions Hurricaine Mk 1 de la R.A.F. Aldergrove en 1940.

L'ouragan Mk 1 en mouvement à Aldergrove. (Cette photo d'IWM avec d'autres photos de www.worldwarphotos.info)

Voici le chef d'escadron J.W.C. Simpson D.F.C. Commandant du 245e Escadron assis dans le cockpit de son Hawker Hurricane Mk.1 W9145 DX-L à Aldergrove la veille de l'abattage de son douzième avion ennemi (photo I.W.M.) - Version colorée par DB

Le pilote tchécoslovaque Vaclav Foglar

On voit ici Vaclav Foglar qui a rejoint l'Armée de l'Air française en 1939, mais avec l'effondrement imminent de la France, il est allé en Angleterre en juin 1940 et s'est enrôlé dans la RAF en tant que sergent.

Il rejoint le 245 Squadron à Aldergrove le 9 octobre 1940 puis rejoint le 249 Squadron à North Weald le 10 novembre, puis le 17 Squadron à Martlesham Heath le 18. Au début de 1942, il servait avec le 313e Escadron à Hornchurch et le 10 avril, il revendique la destruction d'un Me109. Foglar a été mis en service en mai 1942 et en août suivant est allé en tant que pilote d'essai dans diverses unités de maintenance avant de revenir à 313 le 1er février 1943.

Le 14 mars 1944, il est affecté au 105 (Transport) OTU où il forme un équipage avec le F/O J Grygar et le F/Lt. L Kral, ils sont allés au 147e Escadron, où il a piloté des Dakota jusqu'à la fin de la guerre. Foglar a reçu la Croix militaire tchèque.

502 (Ulster) Escadron, Royal Air Force, Aldergrove.

Avion Hawker Hind du 502e Escadron (Ulster) de la R.A.F. Aldergrove.

Lough Neagh et Lough Beg peuvent être vus en arrière-plan. (Photo du Musée de la guerre impériale)

Avion Hawker Hind du 502e Escadron vu à Aldergrove. (D'Ebay)

Prises le 18 novembre 1940, ces photos montrent des hommes du 502 (Ulster) Squadron, R.A.F. armer un Whitley Mk V, harmoniser les emplacements des armes à feu, puis charger des bombes de 250 livres dans l'avion. (Photos I.W.M.)

Ci-dessus, à gauche, l'équipage d'un Whitley MkVII du 502e Escadron de patrouille anti-sous-marine au-dessus de l'océan Atlantique en août 1942 avec un alignement d'Avro Anson Mark 1 (N5234 le plus proche), du 502e Escadron de la Royal Auxiliary Air Force à Aldergrove

Un Anson du No 502 Squadron subissant une inspection majeure à Aldergrove en avril 1940 et un autre ravitaillé. (Photos du Musée de la guerre impériale)

Spitfire Supermarine restauré

Ces photos montrent un Supermarine Spitfire similaire à ceux pilotés depuis Aldergrove par le 518e Escadron de la Royal Air Force

Havoc Mk 1 Intruder à Aldergrove

Cet Intruder Havoc Mk1 est montré volant d'Aldergrove avec un motif de camouflage expérimental. (Image IWM)

Lockheed Hudson à Aldergrove

Voici le Lockheed Hudson MkIII T9431 VX-B du 206e Escadron de la Royal Air Force à Aldergrove en patrouille au-dessus de l'Atlantique. (Image IWM)

Vickers Wellington à Aldergrove

Ce Vickers Wellington MkII W5379 sur la gauche est montré sur un vol d'Aldergrove avant sa livraison au 12 Squadron R.A.F. basé à Binbrook, Lincolnshire. Cet avion a été perdu lors d'une mission à Cologne le 11 octobre 1941.

Les trois avions Vickers Wellington appartiennent au 311e Escadron (tchèque) de la Royal Air Force, qui était basé à Aldergrove avant de suivre un certain nombre d'autres avions en partant en juillet 1942. (Photos du Imperial War Museum)

Le premier vol de livraison transatlantique est arrivé à Aldergrove le 11 novembre 1941 lorsque 7 bombardiers Hudson sont arrivés de Terre-Neuve après un vol d'environ 9 heures et demie.

La défense aérienne de Belfast était assurée par Hawker Hurricanes ainsi que par des escortes de convois de l'Atlantique exploitées par la R.A.F. Les escadrons de commandement côtier sont arrivés en 1940 et ont exploité des Liberators comme indiqué ici. (Photo I.W.M.)

Cette photographie montre la R.A.F. Aldergrove tel qu'il était le 30 mai 1951. Une autre photographie d'Aldergrove est montrée ci-dessous (Merci à Ernie Cromie)

(Photo ci-dessus grâce à Martyn Boyd)

C'est l'emplacement de la R.A.F. Aldergrove Bomb Store avec la première photo montrant la voie d'accès depuis British Road. J'ai inclus la carte où il s'agit de la voie droite sous la lettre "B".

Plus bas sur la carte, vous pouvez voir les 6 petits bâtiments carrés du magasin de bombes entourés d'une piste. Malheureusement, c'est dans l'enceinte de l'aéroport international de Belfast, il n'y a donc pas d'accès, mais ma dernière photo a été prise à travers la clôture en regardant vers le magasin de bombes qui serait clairement visible depuis les avions au départ ou à l'arrivée de l'aéroport international.

Luftwaffe Kondor abattu par Aldergrove Aircraft

La première photographie montre un Luftwaffe Focke-Wulf FW200 Kondor Atlantic abattu par Lockheed Hudson AM536 Mk V du 233 Squadron Royal Air Force basé à la R.A.F. Aldergrove alors qu'il tentait d'attaquer un convoi.

Vous pouvez voir l'équipage se diriger vers un Dinghy tandis qu'ici il y a un Vickers Wellington du 221 Squadron R.A.F., basé à Limavady guidant un Escort Vessel vers le Dinghy.

R.A.F. Coffre de voyage des officiers. (Gumtree)

Royal Air Force, Nutts Corner

Construit pour être utilisé par le Coastal Command de la Royal Air Force, cet aérodrome était opérationnel en 1941 et quelques années plus tard, il a été utilisé pour la route d'approvisionnement transatlantique avec l'U.S.A.A.F. Avion Flying Fortress arrivant à partir de 1943.

Il y a quelques bâtiments et certains des terrains en diamant ainsi que des sections de piste restent.

Montré directement au-dessus est un abri qui est en très bon état. La photo intérieure montre la force que doit posséder l'abri avec l'extérieur bien camouflé.- Il y a un marché ici tous les dimanches qui attire des centaines de personnes à la recherche d'une bonne affaire !

Les quatre photographies ci-dessus sont grâce à Will Lindsay.

Magasins de bombes et de composants Nutts Corner

Le bâtiment montré dans les deux images du haut est un magasin de bombes. Il y a 2 grandes poutres en fer H métalliques qui pendent du toit. C'est l'un des deux bâtiments à proximité l'un de l'autre qui sont montrés dans la troisième photo. On m'a dit que cette conception fait référence au dessin du ministère de l'Air AM18185/40.

La dernière photo montre les 2 bâtiments d'en haut, le second semblant être un magasin de composants.

Ce pont très robuste a été construit pour que les camions chargés de bombes puissent traverser facilement ce petit ruisseau. - Bien qu'il semble que les poteaux de clôture aient été endommagés à plusieurs reprises.

Il s'agit d'un magasin de composants dont deux étaient nécessaires pour chaque station de bombardement contenant 144 tonnes brutes de bombes explosives.

À l'intérieur de la structure se trouve une pièce en forme de L (illustrée ci-dessous) qui était utilisée pour stocker des explosifs, des pistolets et des fusibles. L'autre entrée donne sur une pièce en forme de cabine plus petite qui aurait contenu les détonateurs de bombes.

Le bâtiment illustré ci-dessus semble être une sorte de structure de générateur d'électricité et se trouve au milieu d'un champ entre Nutts Corner et Manse Road.

Ce bâtiment peut être vu dans un champ près du dernier rond-point avant d'approcher l'aéroport international de Belfast à Aldergrove.

J'espère que vous pouvez voir les bandes verticales jaunes et noires qui se trouvent à la fois à l'avant et à l'arrière du bâtiment situé près de l'extrémité de l'une des anciennes pistes de l'aérodrome de Nutts Corner.

Je crois que c'était une sorte d'indicateur pour les avions et la grille métallique robuste montrée sur la dernière photo peut avoir été pour certains équipements de signalisation mais cela reste à confirmer donc nous avons nous-mêmes un mystère !!

Station de pompage de l'aérodrome de Nutts Corner

Ces photos montrent une station de pompage que l'on peut voir sur l'ancien terrain d'aviation de Nutts Corner, près du circuit de course.

Lieutenant d'aviation Terry Bulloch à Nutts Corner

Terry Bulloch est montré au centre de l'avant. Pour plus de détails sur ses actions au sein du Coastal Command et sa nécrologie, consultez la section "Informations - Personnes".

Assis (de gauche à droite) : le sous-lieutenant MF Dear (2e pilote), le capitaine d'aviation Bulloch (pilote et commandant de bord) et le sous-lieutenant MB Neville (navigateur) debout (de gauche à droite) : le sergent FN Hollies, le sergent JW Turner, le sergent G Millar et le sergent R McColl. (Photo IWM)

Les photos ici montrent deux abris anti-aériens assez grands qui faisaient partie du complexe de Nutts Corner. - Ils sont tous les deux des abris connus sous le nom de « Stanton » et sont constitués de sections de béton qui ont été facilement assemblées à la longueur requise et recouvertes de terre et de camouflage.

La dernière des photos ici montre un abri Stanton avec sortie de toit. - Il faut se rappeler que celui-ci aurait été entièrement recouvert de terre.

Il est étonnant que même après tant d'années et tous les vieux bâtiments qui ont été enlevés, il soit encore possible de trouver de tels vestiges.

Liberator Mark I, AM910, au sol après sa conversion en avion anti-sous-marin. Radar à balayage océanique ASV (Air to Surface Vessel) et quatre canons fixes de 20 mm montés dans un plateau sous la moitié avant scellée de la soute à bombes. En septembre 1941, l'AM910 rejoignit le 120 Squadron à Nutts Corner, dans le comté d'Antrim, en tant que « OH-M », servant jusqu'au 13 avril 1942, date à laquelle il fut endommagé et réduit en pièces de rechange. (Photo I.W.M.)

Le roi George VI inspectant les équipages du 120e Escadron du Coastal Command à Nutts Corner (à partir d'aérodromes oubliés)

Liberator III lors de la visite royale à Nutts Corner , http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_royal_visit_nutts_corner_liberator.html

Le roi George VI à Nutts Corner en 1942. VHA McBratney, commandant, est le grand officier marchant derrière le roi. (Merci à Malcolm McBratney)

Rickard, J (27 mai 2017), Visite royale, RAF Nutts Corner, 1942 , http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_royal_visit_nutts_corner.html

Rickard, J (27 mai 2017), Photo de groupe, RAF Nutts Corner, http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_group_photo_nutts_corner.html

La photo ci-dessus montre Nutts Corner à l'époque où il s'agissait d'une Royal Naval Air Station.

Rickard, J (27 mai 2017), Flying Fortress during Royal Visit to RAF Nutts Corner , http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_ballykelly_royal_visit_flying_fortress.html

Rickard, J (10 juin 2017), Officiers supérieurs lors de la visite royale à Nutts Corner, 1942 , http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_royal_visit_nutts_corner_senior.html

Rickard, J (10 juin 2017), Lancaster Mk I lors de la visite royale à Nutts Corner, 1942 , http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_royal_visit_nutts_corner_lancaster.html

Rickard, J (10 juin 2017), Fin de la visite royale à Nutts Corner, 1942 , http://www.historyofwar.org/Pictures/pictures_royal_visit_nutts_corner_end.html

La vérification du moteur d'un Liberator du 120e Escadron en avril 1942 est illustrée ci-dessus avec un Supermarine Spitfire Mark VII MD159 et un bombardier Halifax survolant l'aérodrome de Nutts Corner en 1945.

Je crois que le Halifax a le code d'escadron "Y3" faisant cet avion du 518e Escadron, R.A.F. basé à Aldergrove. (Pour plus d'informations, visitez l'excellent site Web Airfield Information Exchange)

Libérateur perdu de Nutts Corner

Le voyage à travers l'océan Atlantique des États-Unis au théâtre d'opérations européen était à la fois long et risqué.

L'un des innombrables avions qui ont fait le voyage était un B24 Liberator qui était en route pour Nutts Corner, mais ce voyage particulier devait se terminer vers 22h50 le lundi 19 juin 1944 non pas à Nutts Corner mais avec un crash près de Ballyshannon dans la République de L'Irlande qui resta neutre pendant la guerre.

L'équipage de 10 personnes était composé du lieutenant Marvin J. Reddick, du lieutenant Arthur H. Dittmar, du lieutenant Arnold A.Grueber, du sergent Edward J.Friedl, du sergent George H. Smith, du sergent Lester M. Clarke, du caporal James OEHarvey, du sous-lieutenant Wayne R. Davis, le caporal Riley M. Cannon et le sergent Carlos F. Maestas.

Ils avaient traversé Goose Bay à Terre-Neuve et, à la suite de l'écrasement, deux de ces hommes, le caporal Riley M. Cannon et le sergent Carlos F. Maestas, ont été tués et six autres ont été blessés.

On pense que l'avion manquait de carburant et qu'en atteignant l'atterrissage, le pilote, Arthur H. Dittmer, cherchait un endroit pour atterrir lorsque l'accident s'est produit.

Tout l'équipage a été renvoyé en Irlande du Nord avec les corps de Cannon et Maestas.


Voir la vidéo: American Squadron With The RAF 1940 (Novembre 2021).