Podcasts sur l'histoire

Pourquoi « César » a-t-il été emprunté pour le titre impérial en allemand plutôt que « Auguste » ?

Pourquoi « César » a-t-il été emprunté pour le titre impérial en allemand plutôt que « Auguste » ?

Après César (qui était simplement son nom de famille), Octavius ​​prit le titre d'Auguste qui signifie mieux, plus, augmenté. Et la plupart des empereurs romains et des hommes forts ont pris le titre d'Auguste par la suite. Leur commandant en second a reçu le titre Caesar/Kaiser. Veuillez me corriger si cette description est erronée !

Mais alors pourquoi les Allemands n'ont-ils pas utilisé le titre Auguste plutôt que César pour leur mot pour Empereur ?


César est venu le premier, et César est resté.

Nous observons que le premier contact vraiment important entre les tribus germaniques et Rome a eu lieu lorsque Gaius Iulius Caesar faisait campagne « en Gaule ».

Nous observons également que sous son neveu adoptif Octavian les plus grandes incursions de Rome dans les terres germaniques ont été entreprises, limitant la colonisation et la provincialisation de l'Allemagne jusqu'à l'Elbe. La célèbre bataille de la forêt de Teutoburg a eu lieu quand Octavian était imperator, quand nous appelez-le Auguste.

Mais comment s'appelait-il alors ?

Nom
En raison des coutumes romaines, de la société et des préférences personnelles, Auguste (/ɔːˈɡʌstəs, əˈɡʌs-/ ; latin classique : [awˈɡʊstʊs]) était connu sous de nombreux noms tout au long de sa vie :

  • Gaius Octavius ​​Thurinus (/ɒkˈteɪviəs/) : Il reçut son nom de naissance, d'après son père biologique, en 63 av. "Gaius" était son praenomen, "Octavius" était son nomen, et "Thurinus" était son cognomen. Plus tard, son rival Marc Antoine a utilisé le nom « Thurinus » comme une insulte, ce à quoi Auguste a répondu, surpris que « l'utilisation de son ancien nom était considérée comme une insulte ».54
  • Gaïus Julius César: Après avoir été adopté par Jules César, il a adopté le nom de César conformément aux conventions de dénomination romaines. Alors qu'il abandonnait toute référence à la gens Octavia, les gens ajoutaient familièrement l'épithète Octavianus à son nom légal, soit pour le différencier de son père adoptif, soit pour souligner ses origines plus modestes. Les historiens modernes se réfèrent à lui en utilisant la forme anglicisée « octave » (/ɒkˈteɪviən/) entre 44 avant JC et 27 avant JC.
  • Gaïus Julius César Divi Filius : Deux ans après son adoption, il a fondé le Temple de César en ajoutant en outre le titre Divi Filius ("Fils du Divin") à son nom pour tenter de renforcer ses liens politiques avec les anciens soldats de César, après la déification de César.
  • Imperator César Divi Filius : À partir de 38 avant JC, Octavian a choisi d'utiliser Imperator, le titre par lequel les troupes saluaient leur chef après un succès militaire. Son nom est à peu près traduit par "Commandant César, Fils du Divin".
  • Imperator César Divi Filius Augustus : À la suite de sa défaite en 31 av. Les historiens utilisent ce nom pour se référer à lui de 27 avant JC jusqu'à sa mort en 14 après JC.

Le successeur d'Auguste se rebaptisa alors Tibère Jules César.

Cela signifie que d'un quasi équivalent au « premier contact » pour les 3 prochaines générations, les tribus germaniques demandent aux légionnaires « qui est votre patron ? ils auraient entendu au moins une sorte de "César!".

Dans les deux cas, nous notons également que les personnes portant ce nom réagiraient de manière assez particulière lorsqu'on lui demanderait : « Êtes-vous un roi ? A savoir avec "ONonononono, je ne suis pas un roi, je suis quelque chose de différent, le restaurateur de la res publicas!"

Que ce soit à cette époque que le nom ait été emprunté aux langues germaniques est attesté par la linguistique et le développement de la langue. Caesar/Kaiser est l'un des plus anciens emprunts latins aux langues germaniques. Le prêt a dû se produire à cette époque où le plus grand honcho mono-archique des Romains a toujours été appelé une forme de César comme le histoire du son du mot allemand prouve : Peu de temps après cette époque, la langue latine elle-même a changé et le mot d'emprunt allemand a conservé le son plus ancien :

Le plus ancien mot d'emprunt allemand au latin est probablement Kaiser. Le mot remonte au nom de famille César ou à son plus célèbre porteur Caius Iulius César (100-44 av. J.-C.) et a été utilisé comme titre sous les dirigeants suivants. Le mot est d'abord entré en germanique, puis en allemand. Le ahd. keisur (aussi -or, -ar) est probablement encore utilisé comme titre, mais en même temps déjà comme deonomastikon, comme appellation dérivée du nom avec le sens *règle. De même, sous l'impression d'un souverain surpuissant, les Slaves donnèrent plus tard le nom de Charlemagne, c'est-à-dire ahd. Karal / Karl, emprunté et utilisé comme désignation de règle (russe. король, tchèque. král, polonais. król etc. pour *King). Mais aussi au Russe. царь *Zar est basé sur César, c'est un prêt de got. kaisar, qui remonte à César via le grec καῖσαρ . Les lois saines permettent ici une datation approximative de l'emprunt de César en germanique : Il ne pouvait avoir lieu plus tard qu'au IIe siècle, car jusqu'alors la Diphtongue ae était encore parlée en César, qui apparaît également en ahd. keisur ou obtenu. kaisar; aussi la prononciation k- était encore conservée dans le son de César, seulement au 6ème/7ème siècle était k-palatalisé, donc parlé comme [ts].
- Kurt Gärtner : "Lehnübersetzung und Lehnbedeutung vs. Lehnwort: Zu den Entlehnungen aus dem Lateinischen und Französischen in das mittelalterliche Deutsch", in Jens Braarvig & Markham J. Geller (Eds): "Studies in Franca and Lingua", Lingua Edition Open Access : Berlin, 2018.

Ainsi, le plus ancien emprunt allemand était bien établi lorsque les Romains ont commencé à concevoir des styles de plus en plus compliqués pour leur « empereur ». Cette terminologie plus légaliste des Romains en latin a en effet été ensuite adoptée aussi par les tribus germaniques qui ont tenté leur chance à rénovation imperii. Charlemange en tant qu'empereur s'intitulait :

Karolus serenissimus Augustus a Deo coronatus magnus pacificus imperator Romanum gubernans imperium

Cela montre que les Allemands ont vraiment emprunté tous titres disponibles : César, Imperator, Auguste.

Alors qu'Auguste en tant que titre n'est utilisé que dans les formes latines des titres et en tant que mot dont le sens et la compréhension sont déclinés, Caesar/Kaiser est resté un prénom très rare. Mais août est devenu courant à partir du 14ème siècle et en plus de signifier également un mois, il a également pris une série de connotations malheureuses. Imperator restait un mot décidément étranger. Kaiser était la première, la plus durable, la plus populaire de ces formes. Et lorsqu'un paysan de langue allemande demanderait ce que les divers longs titres latins (contenant une certaine forme d'Auguste) des empereurs germaniques viendraient à signifier, la réponse serait à nouveau « Kaiser ! »

Cela signifie qu'à l'époque médiévale, le titre complet était une chose légale et, en tant que tel, le latin dominait. Seule la traduction familière dans la langue du peuple était encore le vieux mot germanisé. Que cela devienne quelque peu incontrôlable en étant compliqué est démontré par la forme longue des titres des kaisers d'Autriche. 'Long' comme dans trois pages.

Lorsque l'Empire allemand fut fondé en 1871, l'humeur nationaliste et la politique compliquée du pouvoir au sein du Reich et en ce qui concerne l'Autriche appelaient une solution plus simple. Un titre qui autoriserait toujours les rois en Allemagne mais élèverait également le roi prussien Hohenzollern au-dessus des autres. Ainsi, la fonction de président fédéral du Reich a été nommée il y a 2000 ans avec le mot pour «plus grand honcho de l'empire»: Kaiser.


Pourquoi les gens supposent-ils que le titre des empereurs romains était un seul mot ?

Le titre du président Trump est-il « Président » ou « Président des États-Unis » ? Puisque le titre est abrégé POTUs, je suppose que c'est une phrase.

Le président des États-Unis (POTUS)[B] est le chef de l'État et le chef du gouvernement des États-Unis d'Amérique. Le président dirige la branche exécutive du gouvernement fédéral et est le commandant en chef des forces armées des États-Unis.

https://en.wikipedia.org/wiki/President_of_the_United_States1

Wikipédia semble donc penser que le titre est une phrase.

Le titre d'Elizabeth II est-il un seul mot ou une phrase ?

Depuis 1953, son titre au Royaume-Uni a une version anglaise et une version latine, qui ne sont pas, ne le répétons pas, des traductions exactes :

En anglais : Elizabeth II, par la grâce de Dieu du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord et de ses autres royaumes et territoires Reine, chef du Commonwealth, défenseure de la foi18

En latin : Elizabeth II, Dei Gratia Britanniarum Regnorumque Suorum Ceterorum Regina, Consortionis Populorum Princeps, Fidei Defensor[19] Océanie

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_titles_and_honours_of_Elizabeth_II2

Tant de titres présents sont des phrases. Certains peuvent objecter que par « titre », ils désignent spécifiquement le seul mot qui décrit le rang, la position ou la fonction du leader, et non la phrase complète qui décrit à la fois le type de leadership et le groupe qui est dirigé.

Même en acceptant cet argument, il existe de nombreux exemples de rangs, de positions ou de fonctions qui sont décrits par des phrases et non par des mots simples.

Par exemple, "Président du Conseil d'administration de General Motors", "Président du Présidium du Soviet suprême de l'Union des Républiques socialistes soviétiques", "Grand-duc de Lituanie", "Vice-amiral", "Maréchal", " Garçon de première classe ", " Grand Prince de Kiev ", " Grand Maître des Chevaliers Teutoniques ", " Cardinal Diacre ", "Nagusa Nagast" signifiant "Roi des Rois", etc., etc.

Les premiers empereurs romains utilisaient un certain nombre de pouvoirs, de titres et d'honneurs distincts. Leurs principaux titres comprenaient Imperator, César, Auguste, et Princeps.

Il existe des exemples de Imperator César Auguste ayant autorité sur un souverain mineur ou un successeur désigné avec le titre de Imperator César, on pourrait donc dire que dans l'Empire romain Imperator César Auguste signifiait « empereur » ou « principal empereur », et Imperator César signifiait « héritier de l'empereur » ou « empereur junior ».

Par conséquent, je suis quelque peu sceptique qu'un seul mot latin signifie "empereur", et j'ai tendance à penser que la phrase de trois mots Imperator César Auguste signifiait empereur.

Les titres utilisés par les empereurs du Saint-Empire variaient beaucoup au fil du temps.

Vers 1190, le titre d'un homme élu empereur mais pas encore couronné à Rome par le pape était :

Romanorum Rex semper augustus

"Roi des Romains toujours Empereur/Impérial".

Et après avoir été couronné à Rome par le Pape, le titre est devenu :

Romanorum Imperator et semper augustus

"Empereur des Romains et toujours Empereur/Impérial".

A la fin du Moyen Age semper auguste a été mal traduit dans les versions allemandes du titre.

Romischer kayser zu allen zeyten merer des reichs

Là César au lieu de imperator ou auguste, ou les trois ensemble, est traduit en allemand par kaiser, et semper auguste, signifiant "toujours empereur" ou "toujours impérial", est mal traduit en allemand comme zu allen zeyten merer des reichs, signifiant « en tout temps agrandisseur du royaume », ou « agrandisseur perpétuel de l'empire ».

Le dernier changement majeur dans le titre impérial est survenu lorsque les empereurs ont cessé d'aller à Rome pour se faire couronner et ont pris le titre impérial immédiatement après l'élection et le couronnement en Allemagne.

En latin:

Electus Romanorum Imperator semper Augustus, ac Germaniae… Rex,

« Empereur élu des Romains, toujours empereur (ou toujours impérial) et roi d'Allemagne (ou d') ».

En allemand:

erwählter Römischer Kayser, zu allen Zeiten Mehrer des Reichs, in Germanien… König,

« Élu empereur des Romains, agrandisseur du royaume de tous les temps, roi d'Allemagne ».

http://eurulers.altervista.org/emperors.html3

A mon avis empereur, empereur, empereur, imperador, etc. basé sur imperator, et kaiser, tsar, etc. basé sur César sont des mots également valides ou invalides pour l'empereur, car ce sont tous des mots simples basés sur des mots simples qui font partie de la phrase complète imperator césar auguste ce qui pourrait être considéré comme nécessaire pour donner pleinement le titre d'empereur romain. Le fait que les empereurs du Saint Empire romain se croyaient être des empereurs romains est la raison pour laquelle ils utilisaient souvent et généralement les deux imperator et auguste dans leurs titres latins.

Bien sûr, les mots simples comme "empereur", kaiser, et tsar, etc., etc., sont tout à fait suffisants pour les monarques mineurs des 18e, 19e et 20e siècles de Russie, de France, d'Autriche, d'Haïti, du Mexique, du Brésil, d'Allemagne, d'Inde, de Bulgarie et d'Afrique centrale, montrant qu'en rang ils étaient certains sorte de "sous-empereurs", au moins un rang inférieur aux empereurs romains, "byzantins" et du Saint-Empire.


Il y a une discussion très détaillée de tout ce complexe ici :

https://forum.wordreference.com/threads/german-kaiser-russian-tsar-arabic-qay%E1%B9%A3ar.3163959/

Je ne répéterai pas tout l'argument. L'essentiel de la discussion est que l'utilisation de dérivés de « César » par les potentats allemands et russes au moyen âge a beaucoup à voir avec la péricope « donne à César » dans le Nouveau Testament. Mais lisez-le par vous-même.


Voir la vidéo: Pourquoi Jules César a-t-il été assassiné? (Décembre 2021).