Peuples, Nations, Evénements

L'élection générale britannique de 2005

L'élection générale britannique de 2005

Le 5 avril 2005, le Premier ministre Tony Blair s'est rendu au palais de Buckingham pour demander à la reine de dissoudre le Parlement et de tenir des élections générales. C'est ce qu'elle a fait. Blair a ensuite annoncé que les élections générales auraient lieu le 5 mai.

Il y avait eu des élections générales et des quasi-campagnes avant l'annonce du 5 mai.

Des problèmes tels que la prétendue réduction de 35 milliards de livres sterling des dépenses publiques par les conservateurs, comme le prétend le parti travailliste, ont provoqué des tensions politiques, tout comme la désélection du député conservateur Howard Flight, vice-président du parti, par Michael Howard. Du point de vue des conservateurs, l'admission que les défaillances du renseignement signifiaient qu'il n'y avait pas d'armes de destruction massive en Irak a causé beaucoup d'embarras au gouvernement travailliste et provoqué des affirmations selon lesquelles on ne pouvait pas faire confiance au Premier ministre…

Les sondages publiés le 5 avril, mais avant que Blair n'annonce la date des élections, montrent que l'avance de 9% que détenait le parti travailliste lors de l'annonce des élections de 2001 est désormais sérieusement érodée.

Sondages du 5 avril:

UNE NOP sondage pour les «indépendants»:

Travail 33%, Conservateurs 34%, Libéraux démocrates 21% et autres 10%

UNE Populus sondage pour «The Times»:

Travailleurs 37%, Conservateurs 35%, Libéraux démocrates 19% et autres 9%

UNE MORI sondage pour le 'Financial Times':

Travail 34%, Conservateurs 39%, Libéraux démocrates 21% et autres 6%

Un ICM sondage pour le 'Guardian':

Travailleurs 37%, Conservateurs 34%, Libéraux démocrates 21% et autres 8%

Par conséquent, le jour de l'élection, le 5 avril, le soutien moyen aux principaux partis était de:

Travail: 35%
Conservateurs: 35%
Libéraux démocrates: 20%
Autres: 10%

Pour le Parti travailliste, il s'agit d'une baisse par rapport à 2001, alors que les conservateurs et les libéraux démocrates commencent dans une position plus forte qu'aux dernières élections générales - selon les premiers sondages pour les élections de 2005.

Les mêmes sondages indiquent également que les travaillistes sont en avance sur les deux questions de l'éducation et de la santé tandis que les conservateurs sont en avance sur les questions de criminalité et d'asile.

Le premier grand sondage à être publié depuis l'annonce des élections est intervenu le 8 avril lorsque le «Daily Telegraph» a publié les résultats d'un sondage «YouGov». Cela a montré:

Travailleurs 36%, Conservateurs 35%, Libéraux démocrates 21%, Autres 8%

Le même sondage a montré que parmi les personnes interrogées, 68% pensaient que la question à long terme des pensions était un domaine mal ciblé par les politiciens et 55% pensaient la même chose avec la taxe communale. 34% pensaient que Tony Blair serait le meilleur Premier ministre tandis que 26% pensaient que Michael Howard le serait - 24% ne savaient pas.

Les campagnes des vendredi 8 et samedi 9 avril ont été suspendues par respect pour les funérailles du pape Jean-Paul II à Rome vendredi et le mariage entre le prince Charles et Camilla Parker Bowles à Windsor le samedi.

La première semaine complète de campagne a commencé le lundi 11 avril. Au début de la semaine, le Labour a fait une meilleure performance dans les sondages.

ICM avait les éléments suivants:

Travail 38%, Conservateurs 33%, Libéraux démocrates 22%, Autres 7%

Le sondage ci-dessus a été effectué après l'annonce de la fermeture de l'usine MG Rover à Longbridge. Au cours du week-end, le gouvernement a offert à la société 100 millions de livres sterling pour le lier jusqu'à ce que les discussions avec Shanghai Automotives soient finalisées.

MORI a eu le résultat suivant:

Travail 40%, Conservateurs 33%, Libéraux démocrates 19%, Autres 8%

NOP a trouvé ce qui suit:

Travail 36%, Conservateurs 33%, Libéraux démocrates 21%, Autres 10%

Populus a trouvé ce qui suit:

Travailleurs 37%, Conservateurs 35%, Libéraux démocrates 19%, Autres 9%

YouGov a trouvé ce qui suit:

Travail 36%, Conservateurs 36%, Libéraux démocrates 20%, Autres 8%

Au début de la première semaine complète de campagne, le soutien moyen indiqué dans ces sondages est le suivant:

Travail: 37%
Conservateurs: 34%
Libéraux démocrates: 20%
Autres: 8%

En milieu de semaine (13 avril), le support moyen était passé à:

Travail: 38%
Conservateurs: 33,5%
Démocrates libéraux: 20,5%
Autres: 8%

En utilisant le résultat de 2001 à titre de comparaison, ces chiffres donneraient approximativement les résultats suivants aux Communes:

Travail: 385 députés
Conservateurs: 183 députés
Libéraux démocrates: 53 députés
Autres: 25 députés

Un tel résultat donnerait aux travaillistes une majorité parlementaire de 124.

Dimanche 24, la moyenne des sondages était de:

Travail: 38%
Conservateurs: 33%
Libéraux démocrates: 21%
Autres: 8%

Dans les jours qui ont immédiatement précédé les élections du 5 mai, les sondages ont généralement montré une «poussée» tardive des travaillistes jusqu'à 40%, tandis qu'un sondage a mis les conservateurs à 29% - bien que la tendance commune était aux conservateurs d'être à 32. / 33%. Les libéraux-démocrates sont restés relativement stables à 21/22%.

Le soir des élections, la BBC et ITV ont produit un sondage de sortie combiné basé sur les intentions de vote de 16 000 personnes. Lorsque les portes des bureaux de vote ont été fermées à 22 heures, les résultats ont été annoncés - une victoire des travaillistes avec une majorité d'environ 65 sièges. Si cela fonctionnait, alors les travaillistes disposeraient toujours d'une majorité parlementaire saine en termes statistiques, mais une perte d'environ 100 sièges aurait été considérée comme un coup majeur par certains membres du parti - et peut-être un commentaire de la direction de Blair.

À la fin du 6 mai, la majorité des résultats avaient été annoncés et prouvaient que le sondage de sortie était étonnamment précis.

Le résultat:

La main d'oeuvre355 députésBas 57 sièges
Les conservateurs197 députésJusqu'à 31 sièges
Démocrates libéraux62 députésJusqu'à 10 sièges
Autres32 députés

Le résultat a donné au parti travailliste une majorité parlementaire de 66. Il a également produit des statistiques intéressantes:

Le pourcentage de voix des travailleurs - à 36% (en baisse de 5% par rapport à 2001) - est le plus bas jamais atteint par un parti gagnant.

Plus de gens ont voté pour les conservateurs en Angleterre que pour les travaillistes - mais les conservateurs ont remporté 92 sièges de moins que les travaillistes en Angleterre (285 à 193). Les conservateurs ont obtenu 60 000 voix de plus que les travaillistes en Angleterre.

Le taux de participation a été global de 61% - en hausse de 2% par rapport à 2001. Mais cela signifie toujours que 1/3 des personnes inscrites pour voter ne l'ont pas fait. Plus de personnes ont choisi de ne pas voter (38,7%) que de voter pour le parti travailliste (36%).

La part du travail dans l'électorat total possible était de 22%.

Le parti travailliste a obtenu 55% des sièges mais 36% des suffrages exprimés

Les conservateurs ont obtenu 30% des sièges mais 33% des suffrages exprimés

Les libéraux-démocrates ont obtenu 10% des sièges mais 22% des suffrages exprimés.

L'Electoral Reform Society et «Make Votes Count» se sont tous deux déclarés préoccupés par le fait que la démocratie au Royaume-Uni était sérieusement diluée par l'utilisation continue du système «uninominal majoritaire à un tour».

«Le système électoral majoritaire uninominal britannique a réduit les élections générales à une parodie de démocratie. Comment un gouvernement peut-il, par un électeur sur quatre ou cinq, revendiquer une sorte de mandat démocratique valable? »David Lipsey, «Faites en sorte que les votes comptent»